897
Commentaires

"Zemmour refuse courageusement de débattre avec moi"

Identité nationale, burqa, égalité des races, sur-délinquance des Noirs ou des maghrébins... Les médias mettent souvent en scène ces débats où s'affrontent "bien pensants" et "mal-pensants". Notre premier invité, Mohamed Sifaoui, est l’auteur d’un pamphlet dénonçant Eric Zemmour, chroniqueur multi-médias qui s’est assigné la mission, à la télévision, à la radio, et dans la presse, d'être le porte-parole des "politiquement incorrects". Est-il pour autant une "supercherie française" comme le désigne son détracteur?

Derniers commentaires

Elizabeth Lévy ?
Bon, ben je passe ;)
Suite aux récents propos de Zemmour sur le Coran

"Terrorisme à Bruxelles : le délire raciste ne doit pas être la réponse au crime"

http://georgessali.fr/?p=1854
http://www.dailymotion.com/video/xgyl8g_zemmour-entarte_news#hp-sc-p-1
Ou plutot sortir un peu du seul cas Zemmour, et voir un peu plus large...
Daniel Lindenberg dénonçait déjà ce qui ressemble à la "pensée Zemmour" en 2002,bien avant que Zemmour n'existe médiatiquement, dans un bouquin appelé Le rappel à l'ordre.
Tout y était déjà. Je suis en train de le relire et je suis effaré. Cette pensée néo-reac était déjà connue analysée et dénoncée en 2002, et nous, pauvres poissons rouges, nous feignons cycliquement de la découvrir...
J'entend parler de beaufs de france dans cette émission, je regarde pendant 1H Elisabeth Levy, et cela prend tout son sens.
Pourquoi Zemmour a t-il refusé l'invitation de DS ?

J'ai du mal à comprendre car, on peut lui reprocher énormémemt de choses, mais pas son courage pour débattre en mileu hostile, d'habitude ; c'est d'autant plus incompréhensible que sa boulimie de plateau est de notoriété publique !

M. Sifaoui est t-il un trop gros morceau pour M. Zemmour ?

Ce serait vraiment intéressant que l'interessé communique sur ce sujet ...
Attention, Mme Lévy, si vous envisagez une cure de PROZAC, n'oubliez pas de demander l'avis de votre médecin traitant, en particulier sur les interactions entre ce médicament et la caféine ou autres amphétamines, dont vous semblez coutumière ...
non seulement Elisabeth Levy est insupportable, puérile, agaçante, ne dit rien d'intéressant (et c'est bien par solidarité envers Daniel qu'on se force à finir l'emission) mais en plus elle défend quelqu'un d'indéfendable - la séquence de Zemmour sur le halal montre bien qu'il ne fait que ressortir des vieux clichés dignes d'un discours du FN.
Quand levy se defend sur son papier publié pour defendre le zemmour, elle dit 'j'ai changé d'avis depuis', et n'est même pas capable de reellement défendre son confrère - sinon reprocher à Zifaoui son utilisation de l'expression "beaufs arriérés", elle n'apporte aucune réponse, aucun argument (le profiling pour ne pas dire 'controle faciès'???), bref on se demande si elle débat ou se lâche sur un punching ball. Bref, une piètre plaidoirie de la part de Levy...
Elle n'arrête pas de dire je vais me barrer, comme une ado, et on a envie de lui dire 'ok'.
la lecture de la vidéo est saccadée, j'essaye de suivre un débat, mais il est sans cesse stoppé par une furie qui fait elle-même ce qu'elle ne supporte apparemment pas : couper la parole. et en hurlant, bien sûr.. quant elle se contente de crier lorsqu'on lui laisse poliment la parole, preuve qu'elle n'a aucune confiance en ses propos. Je me félicite d'être aller au bout (1ère vertu d'un asinaute!) et pour les saccades, je vais me reportez à vos conseils!..
En gros Madame Lévy vient défendre Monsieur Zemmour pas parce qu'elle est son ami mais parcequ'elle partage son idéologie tout en ne connaissant pas grand chose de ce qu'il dit ou écrit et que l'on n'a pas le droit de citer pour argumenter.

Moi j'aime bien les grandes gueules , mais madame Lévy ne supporte pas d'écouter cinq minutes sans intervenir. Car il n'y a qu'elle qui peut se permettre d'interrompre les autres.

Ouf Monsieur Schneidermann , quel contrôle de soi !!!!!! Chapeau!

En tout cas , même si je ne suis pas souvent d'accord avec eux , j'aime bien Zemmour , Lévy et Sifaoui.

Comme dit Madame Lévy , les "mutins de Panurge" ne sont pas ceux que l'on croit.
Ce débat était intéressant bien que ça forme puisse paraître chaotique.
E. Levy offre aux français une ouverture sur le 'tunnel' des débats et par là ce traduit par la ' défence' de Zémour.
Sifaoui pour dénoncer ces soupçons concernant le racisme hypothétique de Zémour.
Ont dirait deux verres qui ne veulent pas mélanger leur contenu alors qu'ils sont tous deux dans un lave vaisselle…
Les 'Zémour' sont devenu ou ont toujours été des instruments à impact médiatique pour véhiculer des idées.
C'est ainsi… quoi d'autre
…, [large]D'ACCORD ???!!![/large] … D'ACCORD…D'accord !!?? merde alors…! [s]Dâââ…corps[/s] ! — Bon ben d'accord alors…
Oulah, Élisabeth Levy et Mohamed Sifaoui sont aussi horripilants l'un que l'autre dans cette émission !
Voilà le bon exemple de ce pourquoi les internautes ne veulent pas payer ... Que Sifaoui explique sa pensée , décrypte son bouquin , c'est un grand plaisir . Mais a t-on besoin d'entendre des amalgames extrèmement douteux du genre : la plupart des délinquants et des dealers sont d'origine africaine . Nul besoin de vous expliquer que ceci a de grandes probabilités d'être totalement faux . Daniel , Daniel , Daniel .... mais remet la à sa place cette murène défraichie , explique lui que c'est une emmission où on essaye de porter le débat plus haut , explique lui que les spectateurs n'ont pas envie de voir cette pauvre femme cracher son venin inargumenté et inargumentable , et qu'elle se casse ... oui !!!! Qu'elle se barre en pleine emmission , il n'y'aurait rien de plus plaisant, rien de plus plaisant qu'un Schneiderman qui contrairement aux autres animateurs explique aux invités qu'on n'a pas le droit de dire n'importe quoi !!! C'aurait été une première ... dommage .
Fichtre... Première fois que je ne PEUX pas terminer une émission !!!
Première fois que je vous vois démuni.
Première fois qu'@rrêt sur images me déçoit, par ses choix d'invités, le sujet traité, le fil du "débat"...
Première fois que j'assiste à près d'une heure de logorrhée chez vous !
Fichtre... C'était la dernière dites ?
Mme LEVY regarde trop l'œil de la caméra!
Point.
PFFF!!!!!!!!! Quel calvaire, EL insupportable? Le mot est faible.
J'ai vu votre note Daniel qui est touchante, effectivement le débat avec E. Lévy était lamentable, (je suppose qu'elle doit en parler comme d'un piège ou une arnaque sur son site causeur comme l'avait fait riposte laïque, j'irai pas perdre mon temps à regarder)., mais a eu l'intérêt RÉEL de rappeler que nos élites intellectuelles et po tiennent pratiquement TOUS ce discours, cf Bouveresse sur le monde diplo ou E. Todd qui connaissent mieux que moi les hautes sphères parisiennes et des nantis.

internet les emmerde aussi pour ça: la populace non nantie qui cause, les contre-pouvoir, quelle horreur!
Et le coup de l'anonymat, bof, vous avez mon adresse et mon nom. Et puis y'a hadopi maintenant. La police est là.

Lévy , c'est de la droite révolutionnaire, bientôt comme Soral : d'extrême-droite.
Est-elle racialiste? ou raciste? ...elle se décomplexe, elle énumère..

Voilà pourquoi je parle à un communiste ou à un npa ou melenchonfan: ils ne racialisent pas et ne vont pas envahir Berlin..

Même la gauche morale à chier: les valeurs, la morale plutôt que le SOCIAL, ex:les tarifs, le salaire ( cf Bricmont qui en parle bien sur montpellier-journal.fr http://www.montpellier-journal.fr/2010/04/la-gauche-morale-est-devenue-le-substitut-de-la-religion.html qui utilise le non racisme, touche pas à mon pote: elle manipulait les arabes, les noirs mais pour dire quoi? à ceux qui ont fait l'Algérie et les autres , voyez les "ratons" sont pas si affreux. Et oui figurez-vous qu'en 1988 mon père ne savait tjs pas ce qu'était un arabe...

Et que la crise des subprimes, du privé vers les dettes des états vers les pays de la "démocratique"'U.E avec leurs pitoyables et corrompus leaders,
ce "Munich intérieur" qui signifie d'écrabouiller les contestataires et politisés si ça existe encore un peu et faire payer à leur propre population la crise des nantis toujours épargnés,1792, 1830,1848,1870 la crise, la dette, la guerre non pas contre mais avec Bismark contre les agités prolétaires soit disant rouges de l'Internationale (des travailleurs), rebelotte en 1914 et en 40. Les accords de Munich.
Au 19e, la droite se prétend nationaliste pour s'en foutre plein les poches et écraser ses agités. Je crois la thèse de Henri Guillemin, historien, exilé de l'ORTF. Thèse présente sur tsr, ça vaut le coup d'œil, surtout l'autre avant-guerre et la Commune http://archives.tsr.ch/index-guillemin?sort=modification.date+desc (et parle de Hugo dans le texte)
et la thèse de Lacroix-Riz qui n'est pas du tout étonnante ou exagérée et existe aux usa..

Pour moi les Communards, les antifascistes, les juifs ont tous été trahis, vendus par ces nantis intel et po qui se retournent toujours à temps vers le vainqueur officiel , le vainqueur labellisé non-collabo ou Restaurateur de la République(qu'ils viennent d'écraser) par les historiens et les intellos du pouvoir qui traffiquent l'histoire, les mots (République, démocratie) ET objectivent les gens.
Le drame est monstrueux quand il touche les marchés ou les nantis, le quart-état, on s'en fout.
Un mec a fait un discours officiel sur Hugo-Jésus Christ au Sénat: les politiques présents en prennent plein la figure solennellement..
Finalement ce qui choque avec Zemour, c'est plus le salaire qu'il touche pour dire des choses exprimables par tout le monde.
Oui parce qu'à la fin pourquoi ne pas faire exprimer ce bof caché de banlieu dont il se dit représentatif, moi j'aimerais bien écouter de nouvelles personnes exprimer des avis nuancés, avec du talent, de l'humour ou autres, des choses vécus plutot que vu de loin ou j'ai entendu dire...
je suis sur qu'il y en a !

Enfin bref il est certain que pour chercher de l'intellectuel en général on écoute pas ARDISSON ni ROUQIET (pardon pour l'orthographe), donc un auditeur d'arret sur image ne s'attend pas nécessairement à entendre du braille.

Mais parler de ces personnes nous rappelle ce qu'est la sphère médiatique populaire. En soit c'est un bilan, on avait oublié, la légèreté du traitement des émissions politiques sur Paf. Personnellement j'avais oublié que le copinage existé et prédominé sur le talent... d'un autre coté on continue bien à dire que B.LEVY est un philosophe ça doit faire mal à Platon.


Sinon une idée, à l'époque il y avait une présentation des sujets les plus couverts par les JT dans la semaine par les médias. Est ce envisageable de le refaire ou est ce un question de moyen disponibles ?
Depuis l'été les émissions m'ont paru moins intéressantes. Mais là, c'est le bouquet. Je voulais tout voir, mais j'ai craqué 5 minutes avant la fin. C'était insupportable aussi bien sur le fond que sur la forme.
bon tout a était dit plus haut, et moi je pensais en regardant ce truc, quand Levy disait " je pars...je vais partir..." a la renverse , des vrp allez matez moi ça, le texte est plus cohérent que ce que dit Levy, e"t la ressemblnace de batteleur surprenant...quelle comedienne

http://www.dailymotion.com/video/x132e9_les-vrp-partir_music
Affreux.
J'avais découvert Mucchielli
qui est sociologue et connait le sujet dont il parle.
Bonne route à tous
J'arrive après la bataille et (franchement) je n'ai pas eu le courage de lire tous les commentaires.
Je ne connaissais pas cette Mme Levy et les bras m'en sont tombés.
Quel intérêt pouvait-elle apporter au débat ?
Degré zéro de la réflexion, mauvaise foi avérée.
J'aime beaucoup cette émission (d'ailleurs il me semble que je paie pour y avoir accès) mais là le débat fut inexistant.
Ce n'est pas fréquent mais j'ai perdu mon temps.
Très surpris que la remarque de Zemmour sur les "noirs et les arabes" en prison (je ne me souviens plus des termes exacts mais je n'ai pas envie de me refaire l'émission) n'ait pas suscité d'autre explication contradictoire que celle de Daniel qui notait que, en substance, ils étaient plus "ciblés" par la police que les français — pour ceux qui ne le sont pas — et que les autres français — pour ceux qui le sont.

C'est oublier le principal facteur de délinquance — que je n'ai vu aborder que par Heho pour ce que j'ai parcouru dans le forum —, à savoir : le niveau social. Malgré quelques contre-exemples comme Loïk Le Floch-Prigent, ce sont avant tout les défavorisés des villes qui sont en prison — pour certaines raisons évidentes et d'autres qui le sont moins. Or, les étrangers et enfants, petits enfants d'étrangers, surtout d'étrangers issus de nos "glorieuses" colonies, forment de toute évidence une bonne part des défavorisés urbains, donc, de toute évidence aussi, une bonne part des délinquants.

D'une manière générale, il a été largement établi que le taux de délinquance dépend avant tout du sexe (les hommes commettent l'essentiel des crimes et délits), de l'âge, et de la situation sociale. Or, la population étrangère présente en France était en moyenne plus jeune, masculine, et pauvre, que l'ensemble de la population et pour leur descendants, il reste une sureprésentation de jeunes (taux de fécondité à une certaine époque) et de pauvres. De plus, comme cela a été dit, les étrangers (selon toute vraisemblance leurs descendants aussi) sont plus ciblés par la police… mais aussi par la justice (condamnation plus lourde pour les mêmes faits et moins de sursis). En dernier lieu, beaucoup d'étrangers commettent des délits spécifiques (résistance à l'expulsion par exemple). Ces constats (voir Loïc Waquant, Laurent Mucchielli, Sylvie Tissot et Pierre Tévanian,…) sont anciens mais n'ont aucune raison d'être caducs étant donné la criminalisation croissante des délits "de pauvreté" et de ceux liés à l'immigration.

Le vrai problème est donc qu'il n'y ait personne pour pouvoir rétorquer à des Zemmour, Levy, mais aussi (je fais une distinction) à des Le Pen que les chiffres constats chiffrés n'ont aucun sens s'ils ne sont pas relativisés. Pour moi, le vrai problème est l'inculture de Zemmour et Levy (qui plus est bourrée de préjugés), mais aussi de leurs contradicteurs. Si je connais ces données, c'est que je m'y suis intéressé dans le cadre d'une association antiraciste (Ras l'front), mais on pourrait attendre de journalistes qu'ils aient faits les mêmes recherches pour leur travail.
Une petite chose... Lors d'une prochaine émission, serait-il possible de s'arrêter quelques minutes pour préciser et se mettre d'accord sur les définitions: races, cultures, ethnies...
A certains moments, j'avais un peu l'impression que le débat se passait autour de jeux de langages.
Cela devrait plutôt être le nouveau titre de ce forum finalement...

Non sérieusement, je suis toujours atterré de la capacité de certaines personnes dans un débat à mettre en exergue 1 ou 2 phrases pour discréditer complètement une personne ou une autre... et ainsi l'empêcher définitivement de parler.
Cela s'appelle de la malhonnêteté intellectuelle et cela devient malheureusement de plus en plus fréquent, on ne peut désormais plus discuter de sujets importants, complexes et même ambigus sans se faire traiter soit de facho, soit de bienpensant...!

A rendre les choses aussi binaires (même Daniel le fait en disant qu'il y a d'un côté les Inrock-Mariane-Médiapart-Mandela ?... et de l'autre les Hortefeux-Sarko-Zemmour-Le Pen ?), il ne faut pas s'étonner que notre classe politique ait un courage proche du zéro absolu et que cela ne soit qu'effet de manche sur effet de manche... plus dure sera la chute malheureusement...
Dois-je être déçu ou scandalisé que Daniel ne se rappelle plus que Tribalat avait cité une source possible pour l'assertion de Zemmour au sujet des familles considérant le français comme la langue du diable?

Curieusement, sa mémoire est bonne au sujet de Bronner disant qu'il n'y a jamais eu d'articles dans le Monde sur ce thème. Même émission pourtant.
Abonné de la première heure, c'est la première fois que j'interviens sur le forum : j'apprécie d'habitude les émissions, il y a bien sur des très bonnes et des justes bonnes, je crois que c'est la première ...in-regardable (je l'ai regardé en entier, mais après coup, je me demande encore pourquoi!). Bravo à D.S. d'en avoir pris acte (chronique "après le crash"). Bon, tout le monde peut se planter, sans rancune !
Bonjour,

Suite à l'émission, j'ai trouvé Mohamed Sifaoui plutôt bon (ce n'était pas difficile !). je voulais acheter son livre et puis sur son blog j'ai trouvé un articles à propos d'Éric Zemmour. En lisant ce texte j'ai eu comme un malaise, il site un article d'un certain Pierre Vial (inconnu pour ma part) mais en recherchant sur internet je me suis aperçu qu'il était un leader d'un groupuscule d'extrême droite et ce fameux Pierre Vial site Eric Zemmour approuvant ses propos.

Je trouve la procédure malhonnête de la part de Mohamed Sifaoui et beaucoup plus violente que dans l'émission.
L'extrême droite est d'accord avec Zemmour donc Zemmour est d'extrême droite

J'ai l'impression d'un réglement de compte entre les deux journalistes, le livre va-t-il dans le même sens

Que pensez-vous de cet article "Zemmour l'idiot utile de l'extrême droite" , voici le lien

http://www.mohamed-sifaoui.com/article-zemmour-l-idiot-utile-de-l-extreme-droite-n-arrive-pas-a-voir-sa-bosse-57373805.html

Merci de vos réponses
Comment Daniel S peut il inviter Elisabeth Lévy dans un débat comme celui là ? Cette personne est tout simplement insupportable et un parfait repoussoir. Pour la première fois depuis mon abonnement à ASI, je n'ai pas pu regarder cette émission dans son intégralité. J'admire Mohamed Sifaoui pour sa retenue devant une telle médiocrité gravement agressive. S'il vous plait, ne recommencez pas. Merci.
Un malicieux micro accroché au décolleté d'Elisabeth Lévy nous permet d'apercevoir un soutien-gorge blanc; suprême élégance qui consiste à porter des sous-vétements assortis à ce qu'elle a bu avant l'émission ...

F-K
Ouah, il faut descendre très bas pour atteindre ce cadre !

Zemmour n'a pas tort sur tout. Malheureusement, il a une telle obsession sur certains sujets que le cas particulier devient vite une généralité. Moi aussi, j'ai déjà entendu parler de jeunes enrôlés dans des mouvements intégristes, proche du fascisme (témoignage direct). Mais bon, j'ai déjà entendu aussi parlé de personne bien de chez nous dont le père est violent et autres faits divers (témoignage direct également). La mémoire sélective est forte concernant ce sujet car les médias nous bassinent avec ça de plus en plus, et quotidiennement.

Je crois que ce qui est intéressant avec Zemmour et Elizabeth Levy, c'est qu'ils cristallisent tout les deux une certaine peur (légitime, mais clairement exagérée) du français pour ces mouvements. L'islam radical prend de l'ampleur depuis quelques années en France. En parler est nécessaire car ces mouvements sont réellement dangereux à long terme. Mais ce sont des sujets qui doivent quand-même être traité de manière rigoureuse, tout le contraire d'Élizabeth Levy qui mélange des pommes et des poires. Elle ne sait même plus quoi en penser (et c'est pour ça qu'elle s'énerve). Ce qu'elle dit sur le communautarisme est un discours qui pourrait très bien être tenu sur SA communauté. Ça n'a évidemment aucun sens pour les uns comme pour les autres puisque comme le dit Sifaoui, cela ne concerne qu'une minorité tout à fait négligeable.

Par contre, je trouve quand-même ça un peu fort de sa part sachant qu'elle est la première à défendre le CRIF, qui est une pure association communautariste pro-Israël, de venir critiquer le communautarisme. Je vois mal comment on peut défendre un pays qui a un gouvernement d'extrême droite par pure identification culturelle tout en venant taper sur d'autres personnes qui font exactement la même chose. Les tensions au Moyen-Orient ne sont pas pour rien dans cette recrudescence du fanatisme musulman en France. Le communautarisme est du racisme culturel, et elle ferait bien de s'en rendre compte un jour (ça vaut pour tout le monde). Je précise que si je mentionne tout ceci, ce n'est pas pour son appartenance, mais bien parce qu'elle le revendique publiquement (son soutien au CRIF et son dégout du communautarisme).

Pour en revenir à Zemmour, il a raison de dire que les races existent (si on prend la peine de définir la race comme une couleur de peau). Suite à tous les évènements tragiques des années 40, on a banni ce mot pour le remplacer par ethnie. Il n'empêche que ça revient au même. La race n'est donc rien de plus qu'une particularité physique propre à un groupement humain. Ça ne vaut pas la peine d'en faire tout un foin.

Pour ce qui est du contrôle au faciès, c'est injuste évidemment. Mais de nouveau Zemmour a raison, même si ce n'est pas quelque chose que l'on peut légitimer dans un monde parfait. Dans notre monde, les flics doivent choper du criminel. Si ils font des contrôles aléatoire et en reprenant les chiffres donnés sur la plateau, on a :

0.8*48.000/7.000.000 = 5.4/1000 chances de choper un criminel si on contrôle des noirs ou des arables.
tandis que l'on a :
0.2*48000/53.000.000 = 0.18/1000 de choper un criminel si on contrôle des blancs.
Ce qui veut dire que le flic devra contrôler 25 fois plus de blancs que les noirs et les arabes pour choper le même nombre de criminels.

(Bon, je ne sais pas si les chiffres sont parfait, mais ça donne une idée de l'ordre de grandeur)

Ouais, c'est dégueulasse. Mais le flic, son boulot, c'est d'en choper, pas d'être parfait. Et pour lui le calcul est vite fait.

Après, sur ce qu'il dit à propos de Karembeu (?), c'est juste immonde et stupide. Là, il est indéfendable. Enfin, si c'est juste ça qu'on lui reproche... On peut appeler ça un dérapage à fond raciste, ce qui ne veut pas dire qu'il n'a pas tort sur le reste. Finalement, ce qui est dommage, c'est la façon dont il présente les choses.

Allez, lisez donc Taguieff, et son essai sur le racisme et l'anti-racisme, je crois que c'est quand-même mieux que le message de Zemmour qui n'en est qu'un pâle reflet. N'est pas un grand intellectuel qui le veut, il faut aussi en avoir la capacité. Je suis quand-même toujours étonné de voir qu'il suffit d'être une grande gueule pour parvenir à s'immiscer dans les gens qui ont le droit à la parole. Ce sera ma conclusion.
Pour être plus précis, je ne parlerais pas vraiment d'une totalement juste honnêteté intellectuelle, concernant E.Levy. Mais c'est assez proche: sa "sensibilité intellectuelle" est relativement sidérante. Je ne parle pas d'une "sensibilité politique", mais au contraire de neutralité et de rigueur intellectuelle quasi scientifique. Bref, une sensibilité intellectuelle.

Cette femme m'a impressionné. Ses qualités sont indéniables.

Pousser à la faute Mister Perfect, même si c'est en empruntant des sentiers pas très fréquentables, c'est assez bien vu. Ce n'est pas sans dommages collatéraux. Mais l'édifice est bel et bien ébranlé, et peu de personnes ne l'auraient ne serait-ce qu'entamé.
J'ai trouvé au contraire beaucoup d'éléments intéressants même si le débat n'a pas pu aller au fond des choses par manque d'écoute de part et d'autre.
Si Eric Zémour a tant de succés et est tant décrié, c'est bien qu'il touche des points archis sensibles. La soi disant "bien-pensance" actuelle que personnellement je ressens beaucoup alimente pour moi la pensée d'extrème droite et c'est peut-être là-dessus que le débat aurait pu s'approfondir: Zémour rentre dans la brèche, en effet aujourd'hui nous n'avons apparemment pas le droit de penser qu'il y a des guettos qui ne permettent pas l'intégration, tant que ces problèmes là ne seront pas approfondis la parole de Zémour est une soupape pour tous ceux qui vivent cela sans être pour autant d'extrème droite ou même de droite. Sifaoui explique bien comment les raccourcis de Zémour amènent à une "pensée" d'extrème droite, mais pourquoi ne bifurque-t-on pas alors vers les raisons et les causes réelles -sociales et politiques- qui font une si belle place à un réactionnaire? Pourquoi est-on si choqué d'entendre que dans les quartiers majoritairement d'immigration les français partent si ils le peuvent, càd s'ils ils ont de l'argent?(J'ai un copain qui habitait rue Doudeauville, pas réac du tout, mais il a finit par partir dans le 12è quand il a pu car il n'en pouvait plus de ne pas dormir, c'est une réalité) Mais pourquoi dans le 18è pourtant à gauche les logements sociaux continuent d'être situés vers Chateau-rouge et non pas vers les Abbesses beaucoup plus chic? Alors nous devrions arriver au problème réel qui est plus celui de la misère et des classes sociales que celui des immigrés. Pour moi c'est là la supercherie de Zémour: partir d'un vrai problème dont les gens "de gauche" ne veulent plus parler sous peine d'être taxé de racistes, pour arriver à des raccourcis "de droite" qui donne de l'eau au moulin de la droite, alors qu'il y a un vrai débat "de gauche" dont on devrait s'emparer au plus vite...
Quel dommage que cette dame ne soit pas capable de réagir de manière moins excessive (on n'a pas besoin de crier pour être convaincant), ni de parler avec un ton moins agressif et suffisant. Insupportable ! Ça enlève de l'intérêt à l'émission et ça distrait (rien qu'à voir la tête et les grimaces qu'elle fait dès qu'elle entend parler son interlocuteur) du fond du sujet. Désolé, je ne tiendrai pas jusqu'au bout. Le plus grave est que le contrôle au faciès est un fait bien réél (que je ne connaît que trop bien personnellement) et que bien qu'illégal il est exercé et accepté par ces gens comme allant de soi. Ce qui abouti au raisonnement simpliste de Zemmour, qui va si bien avec la mentalité de comptoir qu'il entend conforter.
L'émission gagnerait à être montée, et abregée (c'est trop long), surtout quand elle part sur ce type de conversation, pleine de phrases interrompues, de propos incomplets ou tronqués et des mots détournés de leur sens (culture, etc...). Fatigant!
Que dire... à vrai dire la pensée "zémourienne" m'importe assez peu. Je pars du principe que l'on a encore la liberté de ne pas écouter ce type : pur produit médiatique et illustration de l'intellectualisme parigo-parisien (et je ne dis pas ça parce que je suis marseillaise, quoi que) et l'on voit très vite le porteur inefficace de polémique qu'il est et l'auteur raté et frustré qui donne son avis dans quasi tous les médias, de droite ou de gauche, peu importe du moment qu'on parle de lui : il est content... bon... il est "brave" comme on dit chez nous.
et d'ailleurs je ne vois pas pourquoi on lui consacre un livre et une émission entière.

A part ça, j'ai quand même trouvé cette émission très drôle, oui oui, j'ai bien rigolé à entendre hurler Madame Lévy contre ce pauvre Monsieur Sifaoui. Enfin, j'ai rigolé... c'est un peu vite dit... au bout d'un moment je me suis quand même demandé s'il n'y avait pas sujet plus important qui aurait pû nous tenir en haleine et dans lequel on aurait pû entendre des gens intelligents et informés qui nous auraient édifiés sur un point ou un autre. Je ne sais pas moi... par exemple... euh... ah ben si tiens : le traitement, dans les médias des nouvelles mesures contre les Gens du voyage (Roms ou français, tous dans le même panier, pas de distinction tout ça), idem pour les tueurs de flics etc... vous voyez ce que je veux dire, cet amalgame démagogique destiné à nous faire peur, pour que l'on oublie de penser à Monsieur Woerth et autres Bettancourt. et d'ailleurs maintenant on nous dit que Al Qaida a prévu de faire sauter la Tour Eiffel ! Vous je sais pas mais moi, (j'espère que l'avenir ne me dira pas que j'ai tort), j'ai pas trop peur en fait.
Poufffffff, Mais faites la taire, ou quelle parte avec l'autre guignol de Delarue en Rehab[Cure de desintox), j'ai tenu 15 mn......
Madame Levy un peu de tenue s.v.p.!!!!!
Votre foie est saturé par la colère, preuve en est, vous l'exprimez sans retenue dans un faux débat, memé
tambour battant avec exhubérence, ne pouvant controler vos excès de bile..... SOIGNEZ-VOUS!!!!!!
J'ai regardé l'émission 1/4 d'heure de trop, la suffisance était insuportable.
Pour cette fois @si n'a pas été à la hauteur de nos espérences, ce débat méritait beaucoup mieux.
Disons que ça aurait pu être le titre de l'émission.....
Elisabeth Levy est insupportable. Juste insupportable. Jamais plus je ne regarderai une émission où elle est invitée. Hurler, faire dans le pathos pour se faire entendre... Franchement... On en viendrait à donner raison à Alain Soral à son sujet.
Par pitié, ne la filmez plus.

Elle devrait juste apprendre à lire autre chose que son corpus idéologique rétrograde et porté sur l'idée de la hiérarchisation des cultures. Il y a des cultures qui excisent les femmes ? Oui. Il y a aussi des cultures qui votent l'envoi massif d'explosifs sur la tronche de civils, histoire de réclamer des terres, du pétrole ou d'autres denrées. C'est qui les barbares alors ?

Sur cette prestation, elle est non seulement pathétique, mais en plus contre-productive. Il eut fallu opposer à l'auteur du pamphlet un Soral ou un Zemmour, et pas leur avatar hystérique avec l'intelligence conceptuelle d'une chaise de jardin.
Pénible.
Émission épuisante. Elisabeth Levy m'a donné mal à la tête. Je m'interroge sur le fait d'inviter de tels personnages qui, de fait, tirent le débat bers le bas avec une excitation permanente. Ridicule !
Insupportable, hystérique, psychopathe, abrutissante, épuisante, ridicule, agressive, creuse, et parfumée au brun : y'a pas de doutes, Zemmour a son alter-égo féminin !!!
Ne la connaissant pas, on ne peut pas dire que ce soit la découverte de l'année. Le pire, c'est d'apprendre qu'elle est connue (je me demande bien pourquoi) et qu'elle a carrément un journal (le preuve, s'il en est, que la presse maurassienne n'est pas morte avec Pétain).
Une chose est sure, dès que je verrai son nom, je zapperai !!!
Bonsoir,

Venir à la place de Zemmour, c'était assez courageux, tout de même de la part de E. Levy; mais manifestement elle n'a pas assumé: son corps parlait encore plus que sa bouche: "je regrette" nous disait-il en permanence (et à raison) "mais tout le monde a le droit de s'exprimer" disait, à très juste titre, sa bouche. N'empêche, quelques mots de vous, Madame, auraient mérité d'être davantage expliqués car vous avez flirter plus d'une fois avec le racisme et l'intolérance malgré votre présentation libérale.

Quant à Mohamed Sifaoui, en général assez serein et précis, il a aussi flirté avec l'intolérance notamment quand il jugeait péremptoirement un "groupe" d'individus: les bobos trucs (j'ai oublié l'autre mot); quand on se permet de porter de tel jugement, on se perd automatiquement dans une nébuleuse subjective non crédible mais excluante, porte ouverte à la censure. Pas assez libéral, M. Sifaoui: vous avez encore du travail à faire; mais vous êtes sur la bonne voie.

Et enfin, je ne comprends pas pourquoi l'on n'a pas expliqué, en parlant de la "surreprésentation des noirs et des arabes dans le milieu carcéral" (phrase d'E. Levy, aux allures tout de même plus "sociomètriques" que racistes à la place de la phrase clairement raciste de Zemmour "la majeure partie des incarcérés sont des noirs et des arabes"), je ne comprends donc pas pourquoi on n'a pas expliqué ce que l'on entendait par "noirs" et "arabes": sans doute parce que l'on n'aurait pas su le faire. En effet, à longueur de débats ou faux débats, on entend parler de "noirs" ou d'arabes" tandis que cela ne veut rien dire!!! La "surreprésentation de "juifs"" dans le milieu financier ou dans d'autres comme l'Edition, la Magitrature mériterait une approche objective du même acabit.

Qui est noir, qui est arabe, qui est juif?: en miroir aux questions des années post yougoslavie; qui est serbe, qui est croate, qui est slovene, qui est bosniaque? Toutes ces fausses catégories ne sont là que pour alimenter les discours racistes et natonalistes. Faudrait tout de même bien qu'un jour, un invité digne de ce nom se fâche à son tour sur votre plateau pour expliquer cela!!

Amité
Pas un mot sur le dérapage raciste anti chinois sur RMC de Sifaoui ? Ca aurait donné un autre éclairage sur le débat. On frôle la préparation d'émission bâclée, là.
"Je crois à la supériorité d'une culture qui n'opprime pas les femmes"

... dit-elle, fièrement, le regard dirigé vers la table et non vers son interlocuteur comme pour se donner de faux airs d'humilité alors qu'en elle bouillonne un "Prend toi ca dans les dents, là j'ai été génial".

... fière d'elle même, toute fière d'avoir enfin pu place son argument "ad burquina", cette argument qui veut que dans tout débat touchant de prés ou de loin à l'islam (fut-il concerner les contrôles au faciès) on fini toujours par parler de voila, de burqa et de lapidation (comme si la civilisation musulman se résumait aux talibans et à l'iran).

... cette argument fait mouche à chaque fois et vous assure de vous sortir de n'importe qu'elle situation, même DS se laisse aller à un "ce n'est pas une phrase que vous pourrez signer des deux mains" l'air de dire "hop, hop, hop ! On arrête tout là, c'est l'argument ad burquina, monsieur sifaoui vous êtes sommer de vous expliquer dessus, n'ont pas que j'ai moi même un doute sur votre adhésion à cette idée --vous pensez bien, sinon je ne vous aurez pas invité-- mais c'est surtout pour nos asinautes qui ne vous connaitraient peut être pas encore assez, et vu votre patronyme ... enfin vous voyez quoi ! Et faites bien gaffe à préciser des deux mains --des deux pieds et la bouche aussi s'il le faut -- car manifester la moindre hésitation et vous serez discréditer à vie … enfin, vous voyez quoi !"

Cette scène m'est insupportable, et en même temps, hélas ! Elle résume assez bien ce qu'est devenu le débat sur l'islam, l'immigration et co.
Et ce qui est marrant c'est que cette argument "ad burquina" est quasiment toujours balancé par des gens qui n'ont jamais mis les pieds dans un pays musulman ! (et non, non, Djerba ce n'est pas la Tunisie, je suis désolé).
Ouch, elle est vraiment énervante à vociférer celle là...
On trouve 76 fois "insupportable" dans les commentaires. Je sais, un rien m'amuse ...
[large]Mr Schneidermann, je vous prie de réinviter Elisabeth Levy dans un contexte plus serein, un débat un peu plus constructif (et non pas comme défenseuse du parler en langue Zemmourien).
Quel gâchis !
J’aimerais tellement écouter ce qu’elle a à dire sur l’égalité des citoyens devant la loi française, la république, l’intégration, l’école, la transmission des savoirs, et pourquoi pas sur sa queerphobie « assumée » ( ?;)). Car, même si j’ai plutôt « mauvais genre » ;), je suis capable d’entendre la plupart de ses coups de colère…Pas vous ? Parce que Liza, c’est Levy et Zemmour, ben, c’est Eric. (J’ai beaucoup d’admiration et d’affection pour la première).
Cela dit cet échange aurait gagné à être un peu plus centré sur la pensée intuitive du chroniqueur Zemmour, ses mensonges mais aussi sur les opinions rapides de Mr Sifaoui. Sur la distortion de la réalité en "gé-né-ral". Boire un verre de vin blanc le matin au bar tabac de la brasserie de la Paix n'est pas un acte politique, et ne fait pas de vous un anti républicain facho. M'enfin !

(Ben oui, le tout ou rien, c’est pas ma came non plus)

Merci de l’avoir tenté…[/large]
Mme Lévy n'a répondu à aucune question "gênante" sans pirouette.

Pour elle, il y a des cultures supérieures aux autres. Bien. Et comme par hasard, c'est la sienne de supérieure ! ( Sur un air connu )

Pourtant, notre culture, forte de magnifiques fulgurances - Montesquieu, reviens ! - a produit deux guerres mondiales ( 8 puis 50 millions de morts ).

Entre l'invention de la démocratie et de l'holocauste, et les Talibans, comment comparer ?
Pour prolonger et rebondir...


A propos du site Causeur.fr...

Cliquez : Quand le site Causeur.fr érige la veulerie analytique au rang de vertu élémentaire...
Bonjour à tous, je suis nouveau dans ce forum, et je suis aussi jeune que bête donc désolé pour les fotes (hihi) et autres erreurs.

J'aimerais m'entendre sur trois points:

Le premier est que je partage l'avis d'un certain nombre d'abonnés. Cette émission a été un cauchemar de 74 minutes et pas seulement par le comportement des deux participants à ce "débat". J'ai été déçu que M.Schneidermann n'intervienne pas plus, autant pour calmer l'impétuosité de Mme.Lévy que pour éviter les perpétuelles coupages de paroles des deux côtés. En conséquence, je n'ai rien appris lors de cette émission rendue creuse par ce tumulte.

Ensuite, je pense que le débat a traité plus de "qui est Zemmour" (un individu) et de religion, culture (sujets trop larges pour être mélangés). Je croyais que le débat se porterait sur le discours (la manière et le fond) de Zemmour et non ça personne. Un discours qui généralise et qui commence à me faire penser à la doctrine du choc aux USA. Malgré les essais de M.Schneidermann les infos sur ce discours ont été très maigre.
En revanche, contrairement à d'autres abonnés, je pense qu'il est très important d'inviter des personnes du style de Mmn.Lévy. Elles sont certes difficiles à tenir (pauvre Schneidermann ) mais le fait de débattre avec celle-ci nous informe au moins sur ce qui pourrait/va nous tomber sur la gueu... euh tête si on ne prend pas garde.

Enfin, je suis abonné depuis environ 1 et demi et je regardais déjà "Arrêt sur images" à la télévision, une des seules émissions dignes d'un réel intérêt public (son arrêt à d'ailleurs entrainé fortement la chute de ma télé par une fenêtre).
Tout cela pour dire qu'être déçu par cette "amie" de longue date m'attriste profondément. Alors par pitié ne me refaite pas une émission comme ça!!! Vous êtes un de mes seuls espoirs de jeunesse pour comprendre ce monde qui avance de plus en plus vite dans le mur.

PS à tous mes collègues abonnés: pensez à la "ferme célébrité" et vous garderez votre amour d'Arrêt sur images!!!!

Oups dernière chose, ce n'est qu'un avis mais je crois qu'il serait important de parler de manipulation, de déterminisme et de religion (3 émissions). Quand pensez-vous??????
Désolé d'en rajouter mais c'est clair qu'E. Lévy est proprement insupportable. Je n'avais pas si mauvais souvenir de ses interventions sur ASI avant pourtant (mais je vous suis seulement depuis que vous êtes sur Internet, ce qui fait peu d'émissions avec elle)

Et comme je poste très rarement, je m'empresse d'ajouter que ce ratage est exceptionnel (la présence de Lancar dans la Ligne Jaune par exemple était au moins amusante, à défaut d'être très instructive; et vos émissions de cet été étaient toujours éclairantes, y compris avec des invités peu intéressants)
A mon humble avis, E. Levy a réagi ainsi pour plusieurs raisons :
- Elle n'avait pas lu en entier le livre de Sifaoui, donc elle devait se donner une contenance pour ne pas contre-argumenter à partir de rien
- Elle ne voulait surtout pas apparaitre comme la facho de service, d'ou les fréquents "Faites attention, hein ! Je pourrais dire que vous avez écrit ce livre pour qu'on vous croie de gauche!"
- Elle savait qu'elle pouvait se permettre ces quelques débordements face à une crème d'animateur-producteur tel que Daniel S.

(Note au webmestre : Il n'y a pas la possibilité de mettre les listes à points dans votre barre d'outils ?)

A sa décharge, je trouve quand même qu'elle avait le mauvais rôle : C'est un peu comme si l'on avait appris que vous aviez dit à une quelconque occasion " JM Le Pen n'a pas tout à fait tort sur le fond", et qu'ensuite on vous invitait au pied levé à une émission pour expliquer le pourquoi du comment. Il y un pas entre estimer que "le Zemmourisme est un Humanisme " (je forcis le trait volontairement) et de défendre quelque chose qui relève plus de l'irrationnel (la peur de l'inconnu avec un grand I comme Islam) que d'une pensée philosophique ou d'une vision sociétale construite et étayée par des recherches sur le terrain.

Enfin, je suis d'accord (avec les affreux sus-nommés) pour dire que le culte du métissage est fait d'un mélange d'angélisme, de résignation et de gommage des différences socio-culturelles à la truelle.
Je veux bien qu'on organise des débats avec des gens qui sont pas du tout d'accord sur des sujets très polémiques ... mais Elisabeth Levy est in-sup-por-table !
Le débat pourrait être intéressant, mais ses cris et sa mauvaise humeur sont plus que contre-productifs. C'est bien dommage.
Sujet très intéressant et débat passionnant entre Sifaoui et.....Sifaoui. Dommage que Lévy semble être venu en touriste avec malheureusement aucun contre argument et une négation des propos et écrits de Zemmour (avocate ?). Mais peut être qu'elle n'avait tous simplement rien à dire. Républicain 1 Fasciste 0.
Avec grand regret je n'ai pas pu aller au bout du débat car la dame est vraiment in-su-ppor-table, j'ai arrêté à 59 ' et je suis fier d'avoir pu aller si loin

mais c'était très instructif malgré tout d'une détérioration accélérée du climat médiatique.
Il existe des retraites bouddhistes permettant de travailler l'amour altruiste et le détachement.
Il vous est donc conseillé (au minimum) celle de 3 ans, 3 mois et 3 jours avant de vous lancer dans le visionnage de l'émission.

Si après ça vous garder votre calme et réussissez toujours a "aimer" E. Lévy d'un amour altruiste inconditionnel... alors vous avez de fortes chances d'atteindre l'Éveil dans cette vie... la "Lévitation" n'est pas loin.

L'autre solution (plus commode je l'avoue) est de prendre quelques cachets... mais il y a quelques risques de finir comme elle.

Pour les autres... attendez vendredi prochain.
Sifaoui - roi du sophisme - est insupportable.
Il fait quoi au juste le Zemmour, à part théoriser l'étroitesse d'esprit des beaufs (si, si je vous assure : Cette catégorie de personne existe bel et bien, Il peut s'agir de ceux qui sont rivés à leur poste de TV et recrachent les poncifs du journal de TF1, ou de ceux qui méprisent les journalistes à cause des avantages liés à leur profession, ou encore de ceux qui conspuent le "lobby juif") et des braillards tellement de gauche qu'ils se surprennent à faire le tour par la droite, ni vu ni connu ! ?

En fait, je pense que lui et son complice E. Naulleau ont une conscience si aiguë de leur méchanceté et du mauvais exemple qu'ils véhiculent pour la jeunesse, que ça en devient pathétique. Tiens, Ils me font penser à Frédéric Lefevre dans un registre différent, mais avec ce même aplomb et ce même opportunisme. Ils parviennent à faire frémir dans les chaumières par leur empressement à se faire les représentants zélés de ceux qui "ne moufftent pas mais n'en pensent pas moins".

Je leur préfère encore Dieudonné qui au moins, "va au charbon" (s'est rendu en Iran récemment) et a mis en péril sa popularité pour obtenir l'adoubement des Le Pennistes et des djihadistes, non sans un certain humour noir (oui, elle était facile :/ ) teinté d'auto-dérision. De toutes façons, les feux du nationalisme ont été allumés par les sommités que l'on sait, beaucoup de nos concitoyens ne demandent qu'à exulter une nouvelle fois leur frustrations et leur sainte colère par le vote contestataire et, ce qui est peut-être plus inquiétant, le plébiscite de ces brûlots répugnants.


PS : Je précise que je n'ai pas lu ses livres ni ceux de ses détracteurs et qu'il m'arrive de penser comme lui que la société s'est féminisée à outrance (si les passages en question n'ont pas consisté à paraphraser tel ou tel Sociologue) !
Elisabeth Levy tout en nuances, comme d' hab...Comme je ne supporte les aboiements qu' à petite dose, j'ai du arrêter avant la fin, mais dans le genre
roquet, elle est parfaite.
Je trouve le débat assez pauvre finalement, et bien dommage que les sujets les plus intéressants selon moi ne soient pas abordés : d'où parle Mr Zemmour? Pourquoi est-il tant visible? Quel est son rôle dans le paysage audiovisuel français? Dans la société en général?

Archétype? Caricature? Épouvantail? Soldat? Fumigène?...

Alors oui, on a compris, il a montré un fond raciste et a menti a plusieurs reprise. Ça ne méritait pas 1h15 d'émission selon moi, on aurait pu aller beaucoup plus loin. ASI peut faire mieux que ça. Dommage, une prochaine fois...

Le choix d'E.Levy ne semble pas des plus judicieux non plus : elle est lamentable dans la forme et dans le fond. Horripilante et incapable de tenir un raisonnement jusqu'au bout. En même temps cela ne doit pas être si facile de trouver quelqu'un pour défendre Zemmour... et elle a au moins le mérite de montrer son vrai visage quand elle parle de la supériorité de la culture occidentale.
Elisabeth Lévy est vraiment insupportable !
Je rêve du jour où les gens, dans leur majorité, accepteront l'idée que le raciste, ce n'est pas l'autre. Le raciste, c'est moi.
la miss Levy n'a pas d'argument et, c'est la mode, elle utilise presque toujours l'amalgame, le culot et le théâtre pour s'en sortir ! son sens du dialogue est quasiment nul et elle défend très mal Zemmour car elle dit toujours qu'il n'aurait pas dû ... quand à sa remarque redondante "on ne contrôle pas une dame au caniche c'est évident" et ben pour moi on ne contrôle pas ni une dame au caniche ni un jeune arabe; et pourtant je suis une dame avec caniche, s'il vous plait !
Sifaoui, qu'elle n'arrête pas de stigmatiser comme étant de gauche, paraît le symbole même de l'homme sage, équilibré;
bref cette fille semble avoir quelque problème, Zemmour aussi me semble-t-il d'ailleurs; en tous les cas ce ne sont pas eux qui vont faire avancer la sérénité en République de France;
je demanderai à la bibliothèque s'ils ont "une supercherie française";
Je n'ai pas compris ce que voulait dire E.Levy a la 41eme minute " si il n'y a pas assez d'eux il y a trop d'eux " des Levy,Zemmour,Abiker ....etc ben oui il me semble qu'il y en beaucoup trop mais pas assez de D.Schneidermann pas assez de D.Israel pas assez de G.Birenbaum .Si il y avait plus d'Arabe ou de Noir j'aurai le même problème .E.Levy,E Zemmour. attisent les haines quand d'autres éveillent les esprits
Moi je ne connaissais pas vraiment Elisabether Levy jusqu'à ce débat, ou tout au moins disons que je ne l'avais jamais vue s'exprimer pendant aussi longtemps sur un média public. Je m'interroge donc, à savoir, est ce qu'elle picole toujours avant de rentrer en studios, ou c'était juste cette fois-ci par ce qu'elle était bien remontée contre Mohammed Sifaoui et qu'elle voulait à tous prix défendre son petit copain alors qu'elle n'a pas lu le quart de "son oeuvre"... Mais elle est impossible cette nana!...Elle me fait penser à un de mes potes, qui a d'ailleurs fait une cure il y a trois ans et s'est arrêté de boire sinon il en serait mort. Parce que lui, dès qu'il en avait un dans le nez, on ne pouvait plus en placer une, et en plus il nous faisait toujours le coup du persécuté qu'on ne voulait pas laisser parler: un véritable panaro!.... Vous nous saoulez Elisabeth Levy!... Et en plus vous jouez tout le temps et ne me donnez aucune impression de sincérité. Je vous dirai même autre chose:Zemmour, à côté de vous c'est un ange car il ne gueule pas et reste même assez cool dans la plupart des situations. Mais vous, vous ètes insupportable, et je me demande encore comment je suis arrivé à suivre ce programme jusqu'au bout!...Ouuuuf!
je ne comprends pas ... c'est une émission sur la "psychiatrie"... parce qu'on a un beau spécimen de "psychotique" (je n'ai pas envie d'utiliser le terme un peu sexiste d'hystérique)... imbuvable...
comment peut on suivre le fil de la discussion avec une folle pareille sur le plateau.

PS : dans le prophète : c'est des Corses.
Je m'étonne de la patience de Daniel Schneinermann face aux hurlements quasi hystériques d'E. Lévy. Quitte à interrompre l'émission, peut-être aurait-il mieux valu la prendre au mot quand sa menace de partir a été plusieurs fois réitérée. Non seulement son attitude est indigne d'un débat tel que celui-ci, mais ses arguments confus et parfois à la limite du "nauséabond" sont insupportables. Je souhaite simplement que l'émission, sans éluder les divergences d'opinion, revienne à des débats courtois.
Ca serait bien qu'elle lise les commentaires du forum, j'imagine ses cris d'avance, ça ressemblerait à un truc du genre : "gouic gouiiiiic !!!"
Et là au moins, on aurait une bonne raison de l'égorger ...

Je suis content de noter que tout le monde, ou presque, constate qu'elle est totalement à côté de la plaque dans le débat, qu'elle fait mille lieux communs, qu'elle utilise des comparaisons totalement inefficaces dans un milieu d'intellectuels, mais propres à séduire le "bouseux" ou le "beauf", qu'elle ne manquera pas de reconnaître en vrai, parce qu'elle a franchement la tronche à dire que ça existe.

Madame Levy est une castratrice qui pète plus haut que son cul, à priori, et c'est bien tout ce qu'il y a d'intéressant chez elle.

Donc vu que je regarde pas mal d'émissions chez @si, ça ne me dérange pas de la revoir, mais uniquement emballée dans du papier albal et en petits saucissons pour aller avec le brunch du dimanche.
Si c'est pour qu'elle s'exprime, je veux bien aussi, mais pas sur vos plateaux (je vous en prie, c'est une question de santé, je suis vieux et mon petit coeur ne tiendra pas).

Quand à l'autre, qui était un peu gentillet mais qui a fait figure de martyr et de génie à la fois grace à elle, faut pas l'oublier non plus :
Il coupe la parole à tout va, il est obnubilé par l'idée de faire passer un message et n'accepte que très difficilement que le débat avance vers un autre point tant qu'il n'a pas tout dit, il a aussi une propension à regarder les gens de haut (je peux pas lui reprocher je fais pareil, mais pas devant les caméras), et sa tronche me revient pas (c'est totalement hors sujet, j'en conviens). Si vous le faites revenir, pensez à le bâillonner en amont de l'émission, le prévenir que genre, c'est pas lui non plus qui anime.

Sinon, si le choix des invités était moyen, je félicité Schneidermann qui a tenu plus de quinze minutes avec eux, moi j'aurais déjà distribué les parpaings. Et ça n'a rien de personnel.
Pitié, pourriez vous nous épargner toute éventuelle nouvelle participation de E Levy, dont les gesticulations n'ont vraiment rien apporté.
C'est vraiment la pire émission que vous ayez produite depuis le début d'asi.net.
On n'est pas toujours obligé d'inviter une personne pour fairecontre point, Daniel s'en charge en général très bien.
Bravo au contraire pour l'émission avec les Pincon-Charlot, qui ont pour leur part du contenu fondé et scientifique à faire partager sans aucune comparaison avec "le poins de vue" d'E. Levy qui en plus d'être nauséabond est proféré avec une pathétique grandiloquence .
Allez courage, on sait que vous pouvez faire mieux !
Avec Benjamin Lancar à "Ligne jaune" et Elisabeth Lévy à "Arrêt sur image" vous poussez le bouchon assez loin.
Tant d'étroitesse d'esprit me sidère. Faites vous une série dans le style "dîner de con" ?
Avec des avocates telles que Elisabeth Lévy, Eric Zemmour a du mouron à se faire.
Bonjour à tous,

Je commente rarement sur le forum si ce n’est jamais. Je regarde et apprécie la plupart des débats. Mais voila, celui-ci m’oblige à faire part de mon mécontentement. J’avais déjà eu l’occasion de voir Mme Levy lors d’une émission précédente et je m’étais à l’époque étonné de sa présence mais sans plus…des erreurs de castings peuvent aussi arriver chez ASI . Mais cette fois ci, je ne peux me taire et je dois me joindre aux autres abonnés. Elle est insupportable. Aucune argumentation, des cris, des crises, pas préparée sur le sujet, peu professionnelle… ! Je paye mon abonnement pour avoir de la qualité, et ASI n’est pas une œuvre caritative. Daniel, merci de ne pas nous l’imposer à nouveau.
Que toute les femmes du monde me pardonne, car pour regarder l'émission jusqu'au bout , j'ai du faire taire Elisabeth Lévy en coupant le son chaque fois qu'elle prenait la parole, pardon!
E. Levy INSUPPORTABLE.

Comme elle approuve que :
Si ils y a plus d'immigrés que de "français" dans les prisons, les immigrés sont plus délinquants.
Elle devrait être d'accord sur le fait que si il y moins de femmes PDG que d'hommes, les femmes sont moins intelligentes que les hommes.
on peut aussi jouer au petit jeu initié par E Levy sur la comparaison des "morceaux de culture " de différents groupes en disant
- pour le sort et la prise en charge des personnes âgées la "culture " africaine est supérieure à la culture occidentale
- pour l'organisation des carrières dans les entreprises la "culture " japonaise est supérieure à la culture occidentale
- pour l intégration des populations émigrées "la culture " allemande est supérieure à la culture française

etc etc selon le domaine qui vous arrange !!!!
E. Levy croit en la supériorité de la culture occidentale.

Cette supériorité culturelle s'est manifestée dans plusieurs épisodes glorieux qui démontrent la capacité d'innovation technique de l'Occident au XXème siècle :

* les tranchées de 14-18
* le stalinisme, le nazisme et l'extermination des juifs d'Europe centrale
* Hiroshima, Nagasaki
* les guerres néo-coloniales et le soutien aux dictatures "orientales"

Le monde arabe est effectivement en retard d'un point de vue technologique (le génocide arménien a un caractère très artisanal).

En raisonnant de cette manière on raconte n'importe quoi.
Débat sans intérêt avec une prétendue" experte" qui ne l'est pas tant ses œillères, voire sa cécité , l' empêchent d'aborder le fond de la pensée de Zemmour.
perte de temps...
attention aux débats stériles.....
Eh ben, un néo-cons et une néo-réac sur le plateau !!! Vous êtes masochiste ou quoi ?
Voilà le forum dans le "top ten", bravo Elisabeth !!!!
Rien vu. Rien lu. Mais fallait me la laisser !!!
Encore une fois, je trouve qu'un grand nombre des commentaires du forum se résume à des attaques personnelles contre Lévy, ce que je regrette. Les questions qu'elle pose à Sifaoui sont problématiques, en ce sens qu'elles attendent des réponses, autres que la négation, autres également que le simplisme de nos dirigeants, actuels en particulier. Zemmour ou d'autres sont gênant. Oui, ils mettent le doigt où ça pique.
Que ceux qui n'épousent pas leurs thèses répondent sur le fond. Immigration? Sécurité? il faut agir, penser des politiques ou des alternatives, il y en a.
Sifaoui parle de droits de l'Homme, d'anti racisme..... concrètement ? l'idée de contrat social ne tient que lorsque les individus veulent vivre ensemble. On ne décrète pas que les individus doivent s 'entendre.
Zemmour est moins dangereux que la négation de tensions graves qui traversent notre pays.

A.
Cette émission a au moins un mérite important: Lévy s'y révèle une personne insupportable, impolie, et pour tout dire: incivile.

Ce qui est très malvenu de la part de celle qui passe son temps à chasser les "jeunes sauvageons".

Mais ce qu'elle veut et espère est clair: la fin de la civilité, la guerre civile. Guerre pronostiquée dans l'absurde livre de zemmour.
Personne a pensé à l'égorger la brune ?
Non sans déconner, j'ai essayé de me mettre à la place, une minute, de Schneiderman, et rien à faire, je n'voyais pas comment gérer ces deux là.

Alors, ce que j'en retiens :
La lourdingue nous fait son show, elle fait sa maligne et gueule plus fort que tout le monde et menace de se barrer (très fair play).

Par contre, vous avez fait une boulette côté asi :
quand un invité dit une connerie du genre : "cessez vos citations hors contexte etc etc ... moi je suis là pour débattre des idées", faut les virer du débat. Enfin je n'voyais pas trop comment ça se gère ce genre d'hystérique, mais certainement pas en allant dans son sens ...
Et l'autre a aussi été lourdingue dans son style, malgré l'argumentaire intéressant, il pouvait pas s'empêcher de couper la parole à tout va, et ça m'aurait également énervé.

Vous devriez prévenir au dernier moment vos invités qu'ils sont assis sur des chaises électriques ...
bullshit!
Alors comme ça tout le monde s'indigne parce que E. Lévy criaille. Je crois plutôt que tout ceci est le résultat d'un formatage ambiant du discours policé et bien propre. C'est sûr qu'elle peut se passer de "criailler". N'empêche que ça ne disqualifie aucunement son point de vue. Le principal fautif dans tout ça c'est celui qui se contente de faire venir Lévy en croyant qu'elle va porter la parole de Zemmour. Ce qu'elle ne fait pas. Elle a des sympathies, il n'empêche qu'elle ne pense pas la même chose que Zemmour(que j'abhorre). Je ne suis pas d'accord avec, il n'empêche que c'est avec elle qu'il faut discuter et non pas avec Zemmour. C'est elle qui est là et qui tient un discours complexe, dans l'erreur peut-être mais soucieux d'honnêteté intellectuelle. Cette vindicte généralisée piège la possibilité d'un dialogue. Aujourd'hui c'est par ce forum que je suis déçu.
D'où sort cette piètre interlocutrice excitée? Elle a réussi son opération de sabotage. La prochaine fois, merci de mieux choisir puisque vous semblez bien la connaître. Il me semble aussi que c'est manquer de respect pour l'ouvrage de l'autre interlocuteur dont on n'a pas su grand chose en fin de compte. En plus, tout ça fleure à plein nez le parisianisme. Conclusion: émission à ne pas garder dans les archives pour éviter de faire perdre leur temps aux abonnés qui voudraient la regarder.
Abonné depuis décembre dernier, c'est la première fois que je laisse un message sur le forum, parce que c'est également la première fois que je pense m'être trompé d'abonnement et d'avoir vu une rediffusion de Ciel mon mardi.
Je rejoins l'unanimité des commentaires pour m'indigner de l'incapacité de E. Levy à comprendre le fonctionnement d'un débat. Le principe de base qui consiste à donner un argument contre lequel on doit contre argumenter. J'avoue que j'aurais préféré aussi qu'elle s'en aille. Pour nous tous, et pour elle surtout.
Je suis indulgent envers Daniel Schneiderman, qui se retrouve dans une situation inconfortable. Quand vous vous retrouvez avec cette émission tournée, enregistrée sur bande, peut-être qu'il ne vaut mieux pas la diffuser tant l'intérêt est nul. Ou la refaire avec un invité qui sache ce qu'est un débat ? Le sujet méritait d'être traité, j'aurais aimé avoir un débat avec quelqu'un qui puisse tenter de justifier les citations de Zemmour.
La série de l'été sur les limites de l'humour était finalement mieux !
j'ai beaucoup aimé l'émission. Ne vous déplaise !

C'est vrai que certains passages sont assez insupportables mais il est facile aux internautes de sauter les passages ou tout au moins de couper le son.

Mais cela n'est pas pour couper le siffler à certains interlocuteurs no couper ce qu'ils peuvent dire, c'est bien sûr pour couper les passages ou l'on discute (je te coupe, tu me coupes, il m'a coupé, etc.). Cela donne un naturel à l'émission qui me rappelle Mr Polac.


Donc Daniel, ne coupe pas, laisse tel quel. Je sais que tu ne vas pas laisser entrer la fumée de cigarette sur ton plateau mais un peu de "bordel" est toujours agréable et me manque beaucoup. Mais cela est d'un autre temps.

Autant le dire tout de suite, je suis en grande partie d'accord (ajoutez "très") avec Mohamed à propos du cas Zemmour. Et les arguments d’Élisabeth ne m'ont pas convaincu. Je pense toutefois que la grande fatigue qu'elle avoue dès le départ de l'émission doit être la raison principale de ses cris.

Donc oui, il fallait faire un livre sur les propos de Mr Zemmour et il serait bon qu'un débat se passe entre les deux protagonistes. Je pense que chacun peut avoir des 'écarts' de langages mais on ne peut pas penser que les discours de Zemmour soient des dérapages. Parce qu'il y a répétition et contrairement à ce que dit Elisabeth, Mr Zemmour ne rectifie pas ses propos, ne s'excuse pas et ne prend pas le temps (sur d'autres supports) de peaufiner la finesse de ses propos.

Pour moi, les propos de Mr Zemmour dénote une pensée construite et l'analyse de Mohamed doit concourir à analyser cette idéologie afin de la combattre.
E. Lévy est insupportable, ne connaît pas le sujet, n'a pas pris la peine de lire le livre -sujet de l'émission-, joue les divas offensées qui menacent de partir sans jamais le faire:elle se ridiculise mais a du mal à se rendre compte qu'elle n'a guère d'arguments pour défendre son copain...Que n'est-elle partie!!! Il est urgent que DS arrête d'inviter ce genre de personnage pour que l'on débatte à nouveau avec sérieux et profondeur.
J.Trusson
Une émission absolument brouillonne et quasi-inintéressante... (En opposition flagrante à la qualité habituelle du débat à laquelle nous sommes habitué)

E.Lévy a littéralement pourrit le débat : il ne s'agissait plus de débat mais de théâtralisation ridicule qui n'a eu pour effet que de désintéresser le public.
Par son jeu "surjoué" et ses répliques "à côté de la plaque", ses grands "je m'en vais, je m'en vais" et son absolutisme exaspérant, une chose ressort de ce "débat" :

NE PLUS INVITER E.LEVY

Je n'ai pas pour objectif de faire une liste exhaustive de tout ce qui m'a importuné chez elle, je ne vais pas faire un pamphlet, et au-delà même des désaccords que j'entretiens avec elle, elle n'a pas apporté la contradiction d'habitude prolifique dans le débat mais n'a eu de cesse de le détourner et paradoxalement d'enfourcher son cheval de bataille envers je ne sais quel point de détail démagogique qui n'a trompé qu'elle.

S'il vous plaît, si vous voulez conserver la qualité des débats habituels : Soignez la sélection de vos invités.
Il vaut mieux parfois ne pas inviter le parti de la contradiction plutôt que des invités par défaut qui n'apporte rien..!
Pour ma part, une émission très intéressante mais pas sur le sujet de fond présenté au final :

Trois protagonistes : Zemmour, Levy et Sifaoui.

Leur status de chroniqueur leur permet de dire plein de choses, plein de "conneries" (comme dirait Elisabeth). Mais ce sont avant tout des journalistes qui sont sensés écrire dans des médias de référence et nous rendre compte du monde qui nous entoure !!!!

Leur subjectivité et leur avis sur le politique en font des gens effectivements influents pour les idéologies qui ressortent de leurs discussions(voulues ou pas).

D'ailleurs, on commence l'émission en soulevant le fait que Mohamed construit ses reportages en se mettant trop en avant. Aux 2/3 de l'émission, Elisabeth souhaite savoir comment Mohamed la catégorise (elle semble porter une grande importance sur ce que l'on pense d'elle). On a l'impression que les egos des 3 protagonistes sont surdimensionnés et que tout tourne autour d'eux !!!!

Où sont les journalistes ?

Où sont les politiques ?

Où sont les penseurs ?

Dur dur de décrypter tout ça !

Même si l'émission a été une réelle cacophonie (quand je vois Elisabeth, je me dis qu'effectivement, le paf a l'air d'être très "cocaïné - voir affaire de Delarue.... Elisabeth, s'il te plait, Kippour étant passé, prend des bonnes résolutions pour abandonner les excitants, pense à ta santé !!!!), elle a le mérite de mettre en évidence la fragile frontière entre politiques, journalistes et intellectuels.

Merci donc à @SI et à DS qui sort du lot (il a réussi, dans ce débat, à ne pas rentré dans le jeu et a resté à sa place..... Et ça a pas dû être très facile devant les deux "éerngumènes !!!).

Longue vie à @SI
Suffit de réfléchir, biologiquement et historiquement, pour accepter le fait qu'il y ait des races, et ce n'est pas sujet à caution. Il y a une espèce humaine, et des « sous-espèces », suivant l'acculturation à son environnement climatique, sanitaire, alimentaire… Pareil pour les chiens — pour reprendre l'exemple d'un commentaire —, et ça se nomme évolution, ça ne signifie pas qu'il y ait des races nobles et des races bêtes, mais ça veut juste dire qu'on s'adapte différemment suivant la géographie et les pratiques de vie… Demandez à tout bon scientifique ! Allez, choquons : S'il y a une race noble, ça serait donc les noirs alors, le débat tourne à l'envers non ?
je ne connaissais pas cette journaliste. Mais comment se fait-il que vous qui semblez la connaitre, l'ayez invitée. Elle crie, plus que ça même elle "hystérise" surtout lorsqu' on lui démontre ses contradictions, affiche sans cesse une attitude suffisante. Zemmour peut se faire du soucis à être défendu par cette journaliste.
Bof l'émission.

Elizabeth gueule beaucoup, et on n’a pas été bien au fond du sujet.

Il serait bien de faire une émission avec des gens des quartiers, des associations anti racistes qui nous saoule vraiment depuis un moment, et des gens de la droite réac. Cela ferait un bon sujet de discussion.

Perso je pense qu'ils sont tous à côté de la plaque. La gauche gnangnan antiraciste avec son politiquement correcte où on ne peut rien dire... ils font taire les vérités tapies dans la réalité des gens qui ne demande qu'à s'exprimer, et ceci que cela vienne des immigrés ou des Français qui on du mal avec cette France évoluante. Zemmour il est pas méchant, il est un peu drôle, mais c'est du spectacle. Je crois que la droite ignorante et guerrière que l'on a en France ne va pas arranger les choses dans l'acceptation de l'autre.

Il serait bien de laisser les gens, les vraies gens s'exprimer, plutôt que de laisser tous ces soi-disant leader d'opinion parler et qui ne parle que pour eux-mêmes.

Les Bisounours antiracistes nous ont bien saoulés, maintenant on en a marre. La bande à Sarko, non-merci, qu'elle médiocrité, qu'elle vulgarité, qu'elles laveurs de cerveau et vendeur de tapis, qu'elle bande d'inculte... Et puis alors il y a les extrêmes : L'extrême droite est à gerber, et l'extrême gauche est très loin des réalités actuelles pour proposer quoi que ce soit.

On vote pour qui maintenant ?

P.S : On peut quand même remercier Zemmour, Sarkozy d'avoir décoincé les esprits bercés par la mélodie télévisuelle. Mais la droite décomplexée fait pitié à voir : ce qu'ils disent est seulement à prendre au second degré, mais eux le prennent au premier, et c'est en cela qu'ils sont dangereux.
Elizabeth Levy nous montre une fois de plus (comme elle l'avait fait dans son interview de Dieudonné) une suffisance et un manque de professionalisme qui ne l'amènent qu'à se fourvoyer et nous à la détester encore plus.
Elle fut un bien piètre apport à votre émission M.Schneidermann, j'espère que nous ne la reverrons pas de si tôt.
incroyable, je commente en direct, vraiment incroyable !
petite insère : "s'il n'y a pas assez d'eux, c'est qu'il y a trop d'eux, il faudra bien dire qui c'est..."
même argument que celui d'Abiker, non ?
Pas pu le regarder jusqu'au bout, la parenthèse sur le fait que l'auteur du livre "mette en scène" ou non ses reportages me semble hors sujet . Ensuite, si la fille qui hurle était fatiguée ce jour là il aurait fallu repousser l'émission. Quitte à ne pas respecter pour une fois la programmation des émissions. On est sur internet. Tout le monde les regarde à des horaires décalées. Je dis ça car c'était vraiment très pénible, généralement ça fait rire mais pas là. Sa manière de s'exprimer, (en criant, en remuant dans son sac à main, sa voix, sa coupe de cheveux) éclipse complètement son fond. Et l'autre est tellement emprunté que je ne crois pas à ce qu'il dit.
Filmer un reportage c'est déjà forcément manipuler la réalité. Ce n'est pas forcément mentir, mais appuyer son point de vue. Ses réponses m'ont semblé fausses, comme s'il était embarrassé.
Par contre le présentateur me semble d'un calme à toute épreuve. Il pratique le yoga?
mais qu'elle se "casse"...
une seule chose à dire : qu'est-ce que cette harpie H - Y - S - T - E - R - I - Q - U - E ???
Il me semble avoir entendu E. Levy, qui prétend défendre la "supériorité de la culture occidentale", parler de "mutin de Panurge" et non de "mouton de Panurge"... Soit ses parents lui ont interdit de parler français à la maison quand elle était jeune, soit j'ai mal entendu, car après 72 minutes de cris, mes tympans étaient fatigués. Ses gesticulations et ses coups de gueule n'ont convaincu personne. Quoi qu'il en soit, il s'agissait d'une émission qui a demandé beaucoup de courage à DS pour la mener à son terme (malgré l'incapacité manifeste de cette E. Levy de répondre aux questions calmement et de manière argumentée), ainsi qu'aux internautes qui l'ont suivie jusqu'au bout.
Je ne regarde pas l'émission de FOG à cause d'elle.
Trop haute opinion d'elle-même, surexcitée, elle agace.
"J'veux dire" elle me tape "j'veux dire" sur les nerfs ; vous aviez remarqué aussi ??...
Que dire !!
Je ne sais que dire devant l'énervement d'Elisabeth Lévy si ce n'est m'interroger sur la paix intrinsèque à ses convictions.
Je trouve que le mot du philosophe en ce qui concerne Zemmour et Lévy est d'actualité :"ce qui est exagéré est insignifiant!"
Mais ce qui est en cause surtout c'est la fuite en avant dans le spectaculaire de la télévision. Provoquer est le maître mot.
Personne n'a encore dit à zemmour, qui s'intéresse tant à l'histoire que ce qu'il dit est la reproduction de ce qu'a dit un certain Maurras dans les années 30 concernant les.......................................juifs !!!
Décidément, les gens ne retiennent AUCUNE leçon de l'histoire....
Je terminerai par cette citation de Brecht " Le ventre est encore fécond, d'où a surgi la bête immonde."
Au bout de quelques minutes je me suis dit que nous étions sur un ring dans une bataille d'ego entre deux monstres avides de feux médiatiques. Mme Levy, endossant son costume de chien enragé, la bave aux lèvres, prête à en découdre.
L'arbitre semblait un peu dépassé.
J'ai jeté l'éponge après 20 minutes d'émission, avec l'envie d'étrangler quelqu'un avec frénésie, là, dans l'instant.
14m30.. et bourrée en plus ! (retour de soirée oblige ) veuillez m'excuser, mais à choisir, j'aurais encore préféré Alain Soral !

"Reste un problème accessoire : faut-il consacrer de l'énergie à réfuter le zemmourisme, ".. Acrimed s'en charge très bien, merci ..
Sur le contenu je suis pour Sifaoui, mais sur la forme, quel malotru! incapable d'écouter son interlocuteur. Zemmour avait raison de refuser de dialoguer avec un personnage incapable de dialoguer.
Je ne vais pas en rajouter sur l'émission, tout a été dit.

Sur le fond, rendons à César ce qui lui appartient : il me semble sain et profitable à tous que la "loi du silence" ait été brisée par Eric Zemmour et d'autres, et que certains sujets soient enfin abordés de front, au lieu de se bercer de douces illusions. Les problèmes ne se règlent pas en les niant.

Je note également que nombre de procès d'intention sont fait à Eric Zemmour : bien souvent on lui reproche de prendre fait et cause pour les simples constats qu'il fait. Il explique notamment le contrôle régulier des Français issus de l'immigration par le fait de leur surreprésentation dans nos prisons, il ne me semble pas qu'il l'ait légitimé pour autant. Il ne me semble pas non plus qu'il ait jamais donné le moindre lien de causalité entre ethnie et délinquance, ou culture et délinquance : ces raccourcis là sont fait par ses détracteurs uniquement, qui ne font qu'apporter de l'eau à son moulin concernant certains tabous. Il serait appréciable d'arrêter ce soupçon permanent de racisme dès que certains thèmes sont abordés.

Cependant, je m'étonne que peu soient allés au bout de son raisonnement bancal : dans cette perspective, la chose impliquerait que par ces contrôles inopinés, les policiers vérifieraient que les individus ne soient pas des délinquants en cavale recherchés par leurs services pour divers délits. C'est naturellement une vue de l'esprit. Si les policiers contrôlent les papiers des Arabes et des Noirs, c'est évidemment pour vérifier qu'ils en ont, à savoir s'ils disposent d'un titre de séjour sur le territoire. Dans une France à la population encore majoritairement blanche, et avec les flux migratoires que nous connaissons, il est statistiquement plus probable qu'un individu à taux élevé de mélanine soit un immigré en situation irrégulière plutôt qu'un Blanc (les européens bénéficiant tous de la liberté de circuler dans l'espace Shengen, les autres occidentaux d'origine étrangère étant plus probablement des touristes). Les contrôles policiers n'ont rien à voir avec le casier judiciaire ou les actes délinquants (ça ne se voit pas dessus). C'est certes injuste et humiliant pour les Français issus de l'immigration qui se trouvent en situation régulière. Peut-être faudrait-il réfléchir à cela. Il faudrait également juger de la pertinence de ces contrôles en mesurant la proportion estimée d'étrangers en situation irrégulière relativement à la population de Français issus de l'immigration, constat difficile à faire dans la mesure où un tel recensement est illégal en France.

Si Eric Zemmour a dit ce jour là une connerie, c'est sur les raisons de ces contrôles.
Je refuse de m'abîmer le système nerveux ne serait-ce qu'une demie seconde, à voir et écouter Mme Elisabeth Lévy.

J'ajoute que cette personne dispose déjà d'assez d'estrades comme cela, pour diffuser ses érectutations rances.

Merci @si de ne plus jamais rééditer cette grossière erreur.



"Le problème, c'est qu'Élisabeth Lévy occupe les estrades médiatiques les plus en vue, de RTL à France 2, et qu'elle répand ce genre de poison (de bonne ou de mauvaise foi, cela n'est pas le problème) le plus souvent sans contradiction. Comme Zemmour hier, sur RTL, au sujet de DSK, ces éditorialistes répètent inlassablement, sur toutes les ondes, des mensonges qui finissent par devenir vérités parce que personne ne les dément."
(Bruno Roger-Petit)
Très sincèrement, Elisabeth Levy bénéficie d'une exposition médiatique "suffisante" pour ne pas retrouver sa trogne sur @si... Overdose. Le spectre polémistique français se réduit à une dizaine d'intervenants, c'est suffocant ! d'autant que tous sont de la même sensibilité, néo-conservatrice pour tout dire, exception faite de Zemmour qui est assez subtil pour apparaitre comme le porte-voix d'une droite plus traditionnelle, plus française, moins américaine, libérale et pro-Israël que les Lévy, Rioufol, Thréard and co.

Essayez d'ouvrir le site à des paroles iconoclastes, je ne m'abonne pas pour subir les chroniqueurs et les invités habituels de Giesbert.
Non mais vous exagérez, elle n'a pas hurlé pendant 1h, tss tss... ça commence juste vers les 30 minutes, donc on peut au moins regarder 30 minutes tranquillement, on a juste 1/2 émission (de plus ça suivait un excellent passage de l'invité relatif aux % de dossiers de policiers ripoux, à rapporter à la sur-représentation dans les prisons...).

Bon, en tout cas, cette Elisabeth devrait réduire les doses. Je ne sais pas si elle se fournit chez un célèbre animateur, mais elle est sur la mauvaise pente... elle risque de ne pas faire de vieux os :-)
Bonjour,
J’ai souvent remarqué dans les débats que lorsqu’on est en difficulté, ou lorsqu’on se retrouve bloqué, on incrimine l'arbitre et l'on crie a tue-tête qu’on ne peut pas débattre.
Elisabeth ne manque pas à cette règle. Ce fut une émission très désagréable, où le débat d’idée fut assez médiocre. Je pense que cela a été fait sciemment car il est mon sens difficile de défendre les idées racistes, lorsqu’on les éclaire à la lumière de la science et des statistiques.
La culture de l’excision… Franchement et elle prétend être une intellectuelle…
Cédryck
Je n'ai rien a dire sur Sifaoui, je pense qu'il faut laisser Zemmour faire son cinéma parce que la France est aussi composée de "beauf' arriérés" et qu'ignorer un fait ne l'efface pas et j'aime beaucoup @si.
Je suis abonné parce qu'au fil des émissions je comprends des choses, on me donne des outils pour utiliser mon esprit critique. Je ne me souviens pas d'avoir été déçu après avoir visionné un de vos débats.
Mais là c'était juste mauvais. Je n'ai pas pu aller jusqu'au bout.
Je pense que cette émission avait une raison d'être et j'aurais aimé qu'on me donne les clefs pour comprendre si Zemmour mérite l'attention qu'on lui porte.
S'il vous plait, n'invitez plus cette dame qui ne dissimule qu'à elle même son manque d’intérêt par ses vociférations pitoyables.
Je ne sais même plus si je dois détester Zemmour ou le soutenir face à ses amis.....
Adrien
Quelle étrange idée, Daniel, d'avoir invité Elisabeth Lévy ! Vous la connaissez bien et vous savez pertinemment que partout où elle passe, elle hurle et sème la perturbation. C'est sa marque de fabrique.
Je me suis obligée de regarder cette émission jusqu'à la fin. Plusieurs fois, elle a menacé de partir, pourquoi ne pas avoir accepté ?
Pourquoi nous avoir imposé cette émission anxiogène ? Je ne peux croire que c'est pour créer le buzz. (le nombre des réactions est significatif).
C'est la première fois où j'ai eu hâte de voir arriver la fin d'une émission sur @si.
J'ai également lu beaucoup des messages sur ce forum. Pour ma part je n'ai pas le sentiment qu'ils reflètent une idéalisation de l'immigration française, étonnant cette analyse. Ceci dit, on peut dénoncer les mêmes travers sans pour autant avoir les mêmes idéologies. On peut dire :
- horreur la gestion de l'immigration en France est une catastrophe parce que tous les étrangers sont beaucoup moins biens que les français (de souche),
Ou on peut dire :
- horreur la gestion de l'immigration en France est une catastrophe parce que ce pays a décidément choisi de faire la part belle aux classes privilégiées au détriment des classes défavorisées et moyennement défavorisées (par exemple).

Ce n'est pas parce qu'on affirme que la Terre est ronde que tout ce qu'on va dire ensuite sera vrai. On peut justifier des propos pervers avec des évidences. Je pense que c'est l'idéologie sous-jacente que beaucoup dénoncent ici et non les "évidences" d'un Zemmour et autre Levy.

Et pour répondre aux détracteurs d'internet. Je ne vais pas défendre internet, parce qu'internet est le reflet de la société. Si internet diffuse de la pornographie ou si les pédophiles y échangent des infos douteuses, ce n'est pas à cause d'internet, c'est l'humain qui est ainsi fait. La télévision a fait depuis toujours le même travail avec ceci en moins, elle a toujours été un instrument du pouvoir. Donc, internet n'est qu'un outil, il diffuse le meilleur comme le pire de l'âme humaine. Censurer internet ne résoudrait rien et ce ne serait pas une bonne chose pour la démocratie, le pire resterait, le meilleur disparaîtrait au détriment du pouvoir politique en place. La réglement acharné de la toile ne puise pas sa motivation dans la protection du plus faible mais elle prend racine dans des projets de profits à venir, proft financiers et politiques.

J'entends déjà certains dire, oh les vilains gauchistes*.Sous pretexte de liberté ils refusent même l'évidence ! Mais si les solutions proposées aux évidences étaient réellement des solutions, je pense que les vilains "gauchistes" ne nieraient rien. Peut être que le flou artistique imposé par les magouilleur de tous poils noient certains poissons levogyres. Peut-être que certains d'entre eux confondent les causes et les solutions. Peut-être que quelques fois lessolutions leur paraissent tellement désastreuses qu'ils en viennent à nier le problème ? Mais au final personne n'a le droit de faire de la descrimination, personne n'a le droit de vivre au détriment des autres, personne n'a le droit d'aller contre les droits de l'homme. C'est cela qui importe. Et je pense que la monstueuse fange gauchisante de ce forum n'est pas plus sujette à l'égarement que ceux qui se sont depuis peu faufilés dans la brèche de l'idéologie gouvernementale.

*Gauchiste est une désignation pour dire réac, utopiste, infantile, incapable de jugement un peu complexe, un raccourci pour écarter toute idée opposée à LA pensée autorisée ... et non une réalité.
bonjour
effectivement il aura fallu à DS beaucoup d'abnegation (et le mot est faible ) pour "tenir" dans une émission pareille !
mais il faut dire que E Levy ....
mes sincères condoléances et tout mon soutien après une pareille aventure ( -:) )
je me fait couler un bain , prend 3 tonnes de lexomil, et attends la nouvelle emission ( ou plutot non ,je vais voir "dans le texte" )
a plus
et bien...
... j'arrête aussi en cours de route, débat fatigant.
Je ne reviens pas sur le caractère de Mme Lévy, mais pour sa défense, M. Sifaoui est vraiment "tête à claques", à couper sans cesse la parole.
Auraient-ils oubliés qu'ils n'étaient pas dans leur salon?

Je constate aussi que DS a épargné ses chroniqueurs de cette éprouvante joute. Bien, mais ce "truc-là" sert à quoi si la plupart des asinautes se barrent ??

Vincent
Bonjour,
Je suis assez surpris par la violence des propos sur le forum envers E.Levy, dont le style est tout à fait contestable j'en conviens : entre autre j'ai pu lire bougnoulophobe, putois, psychopathe... Propos venus de commentateurs pourtant indignés de voir ,nos deux fiers protagonistes se crêper le chignon durant l'émission... Deux points me paraissent essentiels sur le fond : d'abord, que Mr Zemmour doive être critiqué sur ses dérapages ne peut éliminer d'un trait toutes les positions qu'il défend. Etant personnellement totalement en désaccord avec lui sur la question du féminisme qu'il juge être néfaste et bien pensant, tralala..., ou d'autres, je pense néanmoins que certains non dits - dont parle justement Mme Lévy - à propos de l'immigration, d'une certaine culture française, laïque et d'assimilation, où sur certaines questions européennes comme le mythe de la fin des nations, du multiculturalisme, du libre échange, sont très intéressants et absents de la majorité des radios et télévisions généralistes. Je pense notamment à la question du protectionnisme en économie, traitée - en tout cas sur France Culture ou Inter - avec un grand mépris, associé à la montée du nazisme, des nationalismes après 1930, etc...
A propos du développement d'une certaine haine de la France qui existe chez certains individus, où à propos de la montée d'un sentiment d'insécurité et de peur chez nombre de français, ne pourrait on convenir que ni les explications purement économico-sociales, ni les explications religieuses ou ethniques ne sont suffisantes ; que certainement ces deux facteurs jouent : nous serions alors conduits à parler d'école, d'intégration, d'égalités économiques, plus à mon sens que de lutte contre le racisme et le fascisme.
Un exemple : Mr Zemmour ou Mme Lévy ne sont certainement pas les seuls à défendre que la question de l'immigration est "problématique" non au sens où les migrants seraient inférieurs où malvenus, mais plutôt au sens où l'inquiétude qu'elle génère chez certains concitoyens ne pourra se résoudre en niant la question, en expliquant la peur par du racisme, de la beaufitude... Dans la "Démocratie contre elle même", Marcel Gauchet dès 1980 pourfend ainsi une politique des droits de l'Homme, un accueil béat de l'immigration, la victimisation....
Le côté "rentre dedans" de Mr Zemmour est évidemment problématique, provocateur, bien que lié - DS le note dans l'émission il me semble - au format des émissions auxquelles il est convié où dans lesquelles il travaille.
Ensuite, être réactionnaire est-il une insulte ? La fin du débat est inintéressante et je regrette que D.S ne reprenne pas cette attaque contre Mme Lévy. Il ne me semble pas spécialement que l'école républicaine connaisse aujourd'hui une grande phase de progrès, que l'on parle de financement, d'égalité des chances ou de capacité à intégrer les jeunes citoyens... Le progrès est-il toujours une fuite en avant....?
Puis, à l'heure de la dilution du politique, et quand les discours et les mots surpassent définitivement l'action à proprement parler, il est nécessaire d'entendre des voix dissonantes qui, qu'on le veuille ou non, étonnent et choquent dans la mesure où elles expriment des pensées construites, je pense en vrac à Mélanchon, Zemmour, Onfray, Lordon, Finkielfraut, de tout bords ( certains doivent hurler en voyant ces noms aposés ). Le débat est là, on se questionne, on se répond, peut être même avance-t-on.
Enfin, puisque j'ai pu voir Mr Valls attaqué en parcourant le forum, je tiens à dire que la question de la sécurité, qui n'a pas été abordée dans l'émission ( comme beaucoup de questions de fond ), relève selon moi de cette même hypocrisie. La sécurité est un droit, une pièce fondamentale du pacte social, sinon la première, et cette question devra évidemment être prise en compte par la gauche si elle veut gouverner. Ne pas le voir serait une faute, et détournerait -encore plus- des concitoyens concernés par ce problème de la chose publique, de la politique.
Au moins Valls le fait-il sur ce point.

Zemmour est-il une supercherie? Peut être. Un chroniqueur qui fait de l'audience, c'est sûr.
Ne tombons pas dans la simplicité : nos ministres de l'immigration ne prennent pas leurs ordres chez Ruquier le Samedi soir. Ce qu'il faut combattre c'est l'arrogance et la manipulation de notre gouvernement actuel qui tache de toujours s'en prendre aux plus faibles et aux moins organisés. Faut-il pour autant ne pas avoir de politique d'immigration? j'en doute. Il faut penser la sécurité, l'école, la culture française,
l'Europe, sans angélisme ni panique. Mais il faut y penser. Cesser de répéter aux plus faibles qui vivent au quotidien la violence, verbale physique, économique, ou à d'autres qui habitent des quartiers où l'immigration et la pauvreté sont fortes que tout va bien et que la peur et la méfiance sont de vils et bas sentiments.

Merci pour le site
Cordialement.

A.
C'est dommage, je voulais en savoir plus sur ce livre et l'émission a très peu éffleuré son contenu. A part 5 ou 10 minutes au début, Sifaoui n'a pas eu d'autre occasion de s'exprimer qu'en réaction aux hurlements et saillies désordonnées d'Elisabeth Lévy.
C'est triste de voir quelqu'un qui a participé à l'aventure de l'Evenement du Jeudi et de de Marianne de tomber dans le discours Sarkoziste et Zeymourien avec un fond idéologique proche du néant.
Je ne reproche rien à DS je crois que le plateau est rapidement devenu incontrolable. Ce n'est pas simple, mais un autre interlocuteur aurait pu être trouvé pour apporter la contradiction à l'auteur de façon plus posée et rationnelle.
Etrange, Sifaoui a été tellement mauvais et de mauvaise foi que l'écouter m'a été aussi désagréable que d'écouter habituellement Elisabeth Lévy (qui, par contraste, m'a parue pour la première fois intéressante) ou Eric Zemmour.

Toute cette confusion intellectuelle, ces extrapolations niaises, c'est typiquement ce sur quoi prospère Zemmour.

C'est donc là bien mal servir la critique - nécessaire - de son activité médiatique, que de le faire ainsi.
Fascinant, ces gens qui ont besoin de s'adresser au mollah Omar pour avoir l'air intelligents.
Lévy est d'une bêtise incommensurable et Zemmour très très dangereux.

Quand un grand penseur du judaïsme mettra-t-il en garde ces deux zigotos sur les jeux stupides et pervers auxquels ils se croient autorisés de s'adonner ?
Est-ce inutile d'avoir l'occasion de constater la vacuité de l'argumentation d'E. Levy ?

Elle n'a pas lu le livre qui critique Zemmour, déjà une forme de mépris. Le coup du réveil, c'est bon pour les gamins des banlieues qui arrivent en retard au collège ! Il fallait le lire avant. Quand on veut débattre, on se donne la peine de connaitre les arguments contraires.

Sur chaque argument avancé par Sifaoui, elle botte en touche. Et elle s'énerve, sentant probablement qu'elle est souvent obligée de reculer.

"Notre civilisation, la civilisation occidentale est supérieure" . Dramatique. Elle a entendu parler du Ku Klux Klan, de l'apartheid, des commandos anti-IVG ? J'en passe et des pires. Et les conséquences d'une telle affirmation ? Effrayant.

Heureusement, la manière de le dire est tellement violente que ses propos sont délégitimés sitôt prononcés.
Émission horrible !
J'ai eu peur qu'une des artères d'Elisabeth Levy explose à chaque minute, et n'ai pas pu finir l'émission du fait d'un mal de tête horrible. Sur le fond, rien de nouveau, Elisabeth Levy a tenté de faire du Zemmour, en pire (voir la culture de l'excision), Mohamed Sifaoui n'est pas convaincant et fait beaucoup de référence aux juifs, sans que l'on sache trop pourquoi, et Daniel Schneiderman n'a pas réussi une seconde a élever le débat. On a très peu appris et très peu décrypté.
Une leçon à retenir : E. Levy n'est pas intéressante et horripilante, strictement aucune raison de l'inviter à nouveau pourrir une émission. Si elle était partie au début de l'émission, peut-être que le cadreur aurait pu nous apporter un éclairage intéressant, en tout cas plus intéressant que le sien.
Bonsoir, je viens de lire le billet "d'après crash", et je n'accepte pas vos excuses pour la bonnes raison que y'a pas besoin :-) J'ai trouvé l'émission autrement plus intéressante que ne l'aurait été sa version expurgée. Un côté "mise à nu", presque dans l'esprit de l'émission Streap teese.
(et aussi, en y réfléchissant, c'est très logique ce qui s'est passé sur le plateau, cet épiderme à vif, émotions fortes, menaces, cris. On est dans l'hypra-affectif avec Zemmour. Ses thèses -comme celles de la droite de la droite- touchent à l'affect, le titille (danger-insécurité-injustice-frustrations). Zemmour et/ou la droite droitière ne s'adressent pas à notre réflexion intellectuelle. Ils jouent sur des ressentis, des impressions, en tirent des raccourcis qu'ils utilisent comme raisonnements édifiants basés sur du concret. Alors, cet émission, c'est presque une démonstration psychologique de la chose)
Alors, non, franchement, je me suis régalée à regarder quelque chose qui, comme d'habitude, n'est visible nulle part ailleurs.
Merci donc !
Bon, je vais aller à contre courant et défendre E.Lévy.

Ho et puis non en fait.

Elle me donne envie de démarrer la machine à baffes...
Elisabeth Lévy est un être humain décevant.

Typiquement le genre de personnalité vampirisante , envahissante qui souhaite à tout prix débattre dans le respect , s'attarder sur le fond , être dans l'échange d'idées mais tout en idéalisan le débat comme un scénario bien ficelé : Une formidable joute verbale argumenté , explosive et qui finit sur un triomphe. "Gagner" le débat en somme.

Il n'y à pas de compétition dans un débat , il serait temps que madame Lévy en prenne note. (bien qu'elle affirme avec la délicatesse d'un tracteur vouloir un échange intellectuel)

La négativité que renvoie cette femme est tellement expansive que c'est tout ce que l'on retient de l'émission : Elle.

Une fois la vidéo terminée on retourne à ses occupations avec le coeur suffocant et des pensées violentes.

Pour synthétiser de manière enfantine disons que certains personnes vous offrent "Amour + Vie" , de l'air quoi.
Elisabeth Lévy vous offre "Haine + Mort". L'anxiogènité faite femme.
j'ai regardé l'émission jusqu'au bout: je réclame 2 mois d'abonnement gratuits!
Pour la première fois je suis fort mal à l'aise en regardant une de vos émissions. Cette femme est absolument IN-SUP-POR-TABLE ! Elle est encore pire que Zemmour et c'est pas peu dire et on comprend qu'elle s'en fasse l'avocate. Je crois enfin comprendre ce que l'on appelle hystérie. Elle prône la tolérance pour elle-même alors qu'elle est d'une intolérance étonnante. Cette excitation et cette agressivité permanente et vulgaire m'insupporte au plus haut point. Je n'ai pas pu visionner jusqu'à la fin et plus jamais je ne visionnerai d'émission dans laquelle cette femme sera invitée.
La bonne femme qui hurle et qui n'arrête pas de sauter sur sa chaise, elle a bouffé Sarkozy au p'tit dèj' ou quoi ?
J'ai réussi, en faisant preuve d'une abnégation totale, à aller jusqu'au bout de l'émission. Mais pitié n'invitez plus jamais Mme Levy. J'en ai mal à la tête.
De mon côté j'ai trouvé l'échange très intéressant sur la forme. Je n'ai pas l'habitude de voir ce genre de "spécimen". Je croyais les bouderies concernant la prise de parole réservée aux enfants ou aux politiciens (cf les échanges avant législature). C'est d'un air très amusé que j'ai regardé ce spectacle comme une pièce de théâtre en essayant de prévoir la suite des évènements. Va-t-elle ou non partir, à quel moment... (il y avait déjà eu un précédent sur les plateaux ASI). Malgré ma fatigue du vendredi soir, j'ai finalement tout regardé et un peu déçu que ça passe si vite.

Il y a quand même une énorme contradiction dans les propos et l'attitude de cette dame. D'un côté elle se dit ouverte à tous les échanges, de l'autre côté son comportement écrase tout sur son passage. Et pour peu qu'on soit intimidé par le personnage on a envie que d'une chose, la laisser parler et ne plus l'écouter.
Bien tenté de la part d’Elisabeth Lévy son numéro de grande hystérique survoltée, indignée et outragée, pour essayer de masquer la pauvreté de son argumentation ainsi que l’absence de pensée et de réflexion dans ses propos. Une tentative de non participation à un débat sur un livre qu’elle n’a pas même pas lu entièrement pour essayer en vain de défendre son ami Eric Zemour. La pauvre, pas d’idées, pas de pensée, seulement des convictions même pas étayées qui n’intêressent personne, c’est le vide intersidéral. Essayer de faire croire que le débat n’est pas ce qu’il devrait être en répétant sans cesse qu’elle est venue pour discuter du fond, elle a fini par le toucher. Je partage le point de vue de Sifaoui : je trouve inquiétant sous prétexte de parler des problèmes du pays, de parler vrai, que des personnes qui ont la parole dans les médias, chroniqueurs, animateurs, journalistes et hommes politiques, se permettent des propos discriminatoires ou des propos pas ouvertement raciste mais qui le laisse supposer et d'une manière totalement décomplexé… nauséabond c’est le mot.
quelle drole de débat, peu de fond beaucoup d'hystérie! j'ai eu bcp de mal à supporter Elisabeth Lévy tant elle est prompte à tout ramener à elle et à peu débattre; bien triste
Ouille ouille ouille !!! il fallait du courage pour suivre le débat entre Mohammed Sifaoui et Elisabeth Lévy !!!! Du courage et de la persévérance .... Quel théâtre ! de tout de façon, je m'en fous ! j'avais ma petite idée sur Eric Zemmour ! que je ne trouve pas "politiquement incorrect", poussez la porte d'un café et écoutez !!! Des Zemmour partout !
Je viens de faire connaissance avec Mme Lévy ...... agaçante au possible !!!! je ne comprends pas pourquoi, elle a balançé que Mohammed Sifouai était de gauche !Et alors ?
De même, nous avons appris que Mme Lévy et Mr Zemmour fêtaient Kippour, cette information était-elle essentielle ??????
par contre, par curiosité, je suis allée lire ses écrits (de Elisabeth Lévy) ...... allez-y, c'est beaucoup plus intéressant ! Elle a même de l'humour !
Au sujet des chiffres:

Je constate que personne ne peut présenter de chiffres concernant la relation entre l'origine ethnique et la délinquance .
Cela n'est pas surprenant, nous ne faisons pas de statistiques ethniques (cf le débat d'@si) .
Néanmoins tous s'expriment à ce sujet .
Nous parlons donc d'une impression, d'un sentiment, d'une appréciation .Prudence .

M.SIFAOUI nous propose au début de ce débat une étrange comparaison: 80% de la population carcérale représenterant 48000 personnes (issues de l'immigration) équivaudrait à 0,7% des immigrés en France .Soit, il nous propose donc une statistique ethnique, intéressant (cela mériterait une analyse) !

Encore faudrait-il préciser ce dont on parle: français ou français plus étrangers, condamnés et incarcérés ou détention provisoires ou encore condamnés et non incarcérés ?Quand ?Qui?Prudence .

Il compare cela à un chiffre relatif au nombre de policiers mis en cause à l'IGS, soit 1% (encore une fois un chiffre dont on aimerait connaître l'origine) .
Là également des interrogations s'imposent, IGS et IGPN ?Quand ?Qui (gendarmes, policiers, nationaux, municipaux) .Prudence .

Et enfin la synthèse de M.SIFAOUI, il faudrait analyser cela comme: 0,7 est inférieur à 1% donc...mystère, Prudence .

Je remarque, au delà de ces imprécisions, que "incarcéré" et "mis en cause" ne signifient pas du tout la même chose, si je veux bien admettre les imprécisions en revanche on ne peut pas considérer comme crédible cette présentation .Une personne mis en cause est citée dans une procédure, une personne incarcérée a été jugée définitivement (sauf détention provisoire) .Ces chiffresne recouvrent pas du tout la même chose !

Je n'en rajouterai pas au sujet de la mise sur le même plan des policiers mis en cause et des personnes issues de l'immigration incarcérées .
J'ajoute que les chiffres de l'évolution du nombre de dossiers dont est saisi l'IGS/IGPN depuis 15 serait pertinent, car la judiciarisation de notre société est un élément à prendre en compte dans ce problème .
Conclusion: méfiance .

Au sujet des contrôles au faciès:

voilà un sujet récurrent que personnes n'est capable de présenter avec précision .Je relève le défi .

Il est difficile de démontrer qu'un policier ait pu contrôler quelqu'un parce qu'il est noir ou arabe, c'est à dire en motivant son intervention par des considération personnelles racistes, néanmoins c'est possible et cela doit nous inquiéter .

Cela revient à sonder le cœur et les reins des policiers, je n'en suis pas capable, ceux qui dénoncent le contrôle au faciès ne font preuve d'aucun doute .
Prudence .

Je pense, comme Elisabeth LEVY lorsqu'elle est compréhensible et n'aboie pas, que les policiers favorisent les contrôles des jeunes à capuche davantage que les vieilles dames à caniche .
Je pense que les policiers cherchent à arrêter les auteurs d'infractions .

Et là, M.SIFAOUI nous livre son expérience personnelle, il est contrôlé sans arrêt parce qu'il est d'origine arabe .
Il nous invite à en déduire que la police française est raciste, et le point Godwin n'est plus très loin .

Pour rappel, lorsqu'un cambriolage est commis par un type portant un sweet à capuche il ma semble normal que dans un temps voisin de l'action, les policiers contrôlent les types à capuche .Je reprend l'exemple d' E.LEVY concernant les cols blancs et la délinquance financière, on la cherche dans les bureaux .
Nos représentants, démocratiquement élus au suffrage universel, on voté des lois sur l'immigration, le séjour irrégulier sur le territoire français est actuellement puni d'emprisonnement (1 an), aussi fort logiquement la police a pour mission de rechercher les personnes en séjour irrégulier .

Il me semble donc inévitable que dans le cadre de cette mission elle contrôle d'avantage l'identité des personnes d'origine physique étrangère que les autres .
La vieille dame en caniche ne risque pas de commettre ce genre d'infraction, ou alors les policiers ne serviront à rien .

Et soyons clair, M.SIFAOUI se dit plus contrôlé que les personnes au faciès européen et cela n'a rien d'étonnant .
Est ce choquant ?Je ne sais pas .

Peut être faut il modifier notre législation et faire sortir l'immigration du champ pénal pour la laisser uniquement dans le champ du droit administratif ou elle évolue déjà .

Je suis de type européen et il m'est déjà arrivé de me faire contrôler, j'ai présenté ma pièce d'identité et c'est tout .Ca a pris environ 10 secondes .En tant que citoyen républicain j'accepte cela, il me semble qu'il s'agit d'une concession logique induite par le contrat social .

Pour finir j'invite M.SIFAOUI à se renseigner sur les cadres juridiques d'intervention des forces de l'ordre dans le cadre de la lutte contre l'immigration, il sont très strictes et très encadrés, l'abondante jurisprudence en la manière en témoigne (notamment avec l'intervention fréquente du juge des libertés et de la détention) .
Pour les juristes ou ceux que ça intéresse, une jurisprudence a même remis en cause cet été une partie de l'article 78 du Code de Procédure Pénale relative au contrôle d'identité dans certains lieux déterminés (bande frontière, gare internationale) en invoquant sa contrariété avec un traité, en l'occurrence les accords de Schengen .

M.SIFAOUI ne m'a pas du tout convaincu et le reste des débats m'a donné la migraine .

Dommage .
Eric Zemmour, est comme un maquignon, un marchant de tapis, son font de commerce, c’est la provocation en se prenant dans le sens d’une bonne droite réactionnaire. Son but est de faire parler de lui.

D’autres sur le banc de l’ENA ont fait la même chose, il y avait 3 petits garçons avec les genoux calleux sur les mêmes bancs de cette école, un certain Laurent F. moi la gauche cela me plaît, je serais socialo plus tard, le petit Alain J., moi la droite cela me plaît, et le 3eme Brice, ha Brice L. moi je veux être différent de vous, je serais Ecolo...

Eric c’est la même chose, il se prends tellement au jeu q’il croie ce qu’ils dit, cela est le plus grave !

ps nouvelles du medef "après les 62, cela sera les 65 ans pour le départ en retraites", après tout la retraite devrait etre par capitalisation...
Ouah ! Zemmour, après Lancar, la vache...
Ca sent le démarrage de la saison en douceur chez ASI, les grains de sable encore coincés entre les doigts de pied
Vous avez raison toujours penser à s'échauffer, des fois qu'on se claque un neurone, on sait jamais...
un conseil amical à E. Levy: il faudrait qu'elle considère de consulter un bon psychiatre
Je suis une femme et donc bien placée pour savoir qu'il est plus difficile pour une femme de s'imposer dans une discussion mais là c'est de la malhonnêteté intellectuelle de la part dE.L. Elle instrumentalise ce fait objectif au nom d'un égo démesuré et hypersusceptible. Au lieu de se faire respecter elle obtient tout le contraire. On aimerait que les mecs lui coupe la chique. Elle a vraiment tout faux sur ce coup. C'est pas avec des nanas comme ça qu'on changera les choses.
Tout nouveaux abonnés de ce matin...
Parce qu'à force de voir des émissions en libre accès d'@si qui nous rendent "intelligents" mon épouse et moi avons choisi de tout voir pour quelques euros par mois... Ne regardant qu'extrêmement rarement la lucarne abêtissante (celle du salon), @si nous permet de nous tenir au courant du bruit... Monsieur Z est l'un des tristes pantins de ce bruit de plus en plus nauséabond : voilà qui pouvait donner lieu a une analyse fine.
Et BLAM... Une non émission!!! Ca commence très mal!
Je n'ai pas attendu de regarder cette émission pour savoir que E. L. est le déni de l'esprit et de l'intelligence. Sa voix reconnaissable entre toute, assénant poncifs et contre-vérités avec l'aplomb des plus petits "penseurs" malhonnêtes, me fait désormais éteindre la radio lorsqu'elle est invitée sur France Inter ...
Je pensais toutefois que sur @si lieu de l'intelligence, du débat argumenté et du temps posé, elle serait acculée à se défaire de cette posture ultra-réactionnaire soi-disant anti-conformiste...
Non le racisme ordinaire (théorie qui défend l'existence de races) n'est pas anti-conformiste mais hélas encore très majoritairement partagé, y compris dans les milieux dits progressistes et quelque soit le niveau social ou culturel...
Les sophismes et les hurlements ne peuvent tenir lieu d'arguments... Rien ne me choque, mais la bêtise portée fièrement en étendard ne me semblait pas avoir sa place sur @si. Alors pourquoi avoir invité une telle personne sur @si? Pourquoi n'avoir pas tout stoppé devant son refus du débat ARGUMENTE ? Merci du mea culpa de Monsieur Schneiderman mais il appelle d'autres débats : peut on vraiment débattre avec les négationnistes de la pensée ?
Moi personnellement, je me suis bien marré de voir cette folle hystérique (je ne la connaissais pas avant, je le précise), cette folle hystérique se mettre à hurler à chaque fois qu'une remarque était faite, en criant que les 2 autres personnes présentes sur le plateau étaient contre elle. Bon, c'est sûr que je n'espère pas une émission comme cela chaque semaine, mais là franchement j'étais plié en deux de rire pendant toute l'émission à chaque fois qu'elle ouvrait la bouche, c'est proprement ahurissant de s'énerver comme ça sans qu'on ne sache vraiment pourquoi, elle a commencé à s'énerver toute seule d'un coup pratiquement sans raison, hallucinant ! C'est un vrai phénomène de foire cette dame !
Bonjour ,je suis une nouvelle abonnée et mon commentaire va dans le mê^me sens que la plupart .Je dois dire que lorsquej'ai vu le nom et la photo d'ELévy je me suis dit "OH NON!";Monsieur Sneiderman ,toutes les expressions peuvent s'exprimer dans le respect de la loi.Ce que font ELévy et E Zemmour c'est de la discrimination raciale .Fallait il vraiment leur faire de la pub?Madame Lévy est passée maître dans l'art d'utiliser la mauvaise foi et les sophismes (voir le débat avec R Ménard par exemple )Comme les autres contributeurs j'espère ne plus revoir cette personneet pense qu'il y avait bien des sujets à traiter .
Quelle patience Monsieur Schneidermann... j'en suis à 24 minutes en tout... et cette excitée (mal baisée ???) est insupportable.

Elisabeth Levy ou la définition même du mot acariâtre !!!

SEMIR
Pour la 1ere fois depuis que je suis abonné, je dois dire : in-regardable ... pas possible, dès la présentation des invités et sa prise de parole ... j'ai essayé d'avancer 3 fois dans la vidéo (le passage sur le vouvoyement .. mais pourquoi le hasard m'a fait tomber la dessus ...)

Bref, je sais une chose : je ne lirais jamais causeur, impossible, il y a peut être de bons articles, je ne sais pas, je ne pourrais jamais, en consultant ce site, m'ôter de la tête les meuglements hystériques d'une personne qui, n'ayant pas d'idées ou de charisme, pour exister, hurle qu'elle dit tout haut ce que les gens pensent tout bas (comment ce vieux slogan poujadiste du FN des années 80 peut il avoir, de nos jours, un tél succès chez nos politiques et journalistes, j'ai du mal à me l'expliquer). Bref, un samedi midi, après un réveil difficile, je n'aurais pas du, ho non, tenter de regarder cette émission (ni peut être tenté d'exprimer mon ressentit sur le forum mais j'en avais, pour une fois, besoin).
Non pas de désabonnement, au contraire !

L'émission est à la limite du supportable, E. Lévy est absolument horripilante et hystérique, et OUI j'ai pas mal râlé pendant ces 74 mn. Mais j'ai aussi trouvé cela passionnant, douloureux dans tous les sens du terme mais vraiment passionnant.
Tout comme j'ai trouvé passionnante l'émission sur les laïques : j'ai vu des symétries entre les deux débats.

Je n'avais rien à apprendre sur Zemmour. Mais j'ai été scotchée par les propos de E.Lévy. Comprendre comment une partie de la population glisse doucement vers les thèses de l'extrême droite, tout en le niant officiellement, c'est passionnant mais effrayant. E.Levy soutient un homme dont elle semble ne pas avoir tout lu. C'est grave puisqu'elle le soutient officiellement et avec force ... mais pourquoi le soutient-elle, alors qu'elle recule dès qu'on lui fait entendre des propos ouvertement extrémistes ? Peut-être parce qu'elle n'assume pas encore ce glissement vers l'extrême droite ?
C'est bien ce que disait, passionnant et effrayant ....

Merci Daniel, je ne sais pas combien de temps vous avez mis pour vous en remettre, mais le gros nounours était de circonstance !
J'ai cherché pendant 30 minutes les gants de boxes sur le plateau, et puis j'ai laissé tombé, j'ai coupé.

Si vous pouviez nous avertir à l'avance de tout contenu hystérique des prochaines émissions dans l'énoncé de sa présentation, comme le "vous n'êtes pas obligé" des vite dit, j'apprécierai grandement, merci.

Sur ce je vais prendre une aspirine...
j'ai lâché au bout d'une dizaine de minutes...
Quand bien même ce qu'elle a à dire pourrait (et doit sans doute) être intéressant, être hystérique à ce point, c'est très pénible. Pour ceux qui écoutent (c'est un manque de respect), comme pour ceux qui débattent, et qui organisent le débat...

Elisabeth, si tu te balades par ici (ce dont je doute), un conseil, et un bon : tires un coup, ça ira mieux après
Etonnante émission ! Une fois passé le cap de la violence verbale dont use Elisabeth Levy, on arrive à percevoir des points d'accord entre les 2 invités. Cela est suffisamment rare dans un débat rude avec une rhétorique aiguisée et des arguments de poids, pour être souligné. Nous (@sinautes notamment) connaissons Elisabeth Levy et nous savons que son style hargneux et parfois caricatural peut masquer une ouverture d'esprit et une volonté de débattre que l'on peut nier qu'avec de la mauvaise foi.
Mohamed Sifaoui semble la connaitre également et utilise la bonne méthode, à mon avis, pour débattre avec elle : ne pas rentrer dans le jeu de la provocation, rappeler les faits ou les dires avec sources, contexte et en développant les idées, et concéder à son interlocuteur des arguments quand nous les trouvons justes.
Daniel Schneidermann a également permis aux 2 invités de ne pas passer le point de non retour pour que le dialogue reste ouvert. La gestion du "départ" répété par Elisabeth Levy est magnifique : ignorance au début (car exagéré), puis Daniel Schneidermann l'aborde en douceur pour décliner son ressenti et enfin on en rigole ensemble à la fin avec un brin d'ironie que tout le monde reçoit positivement.
Courage à ceux qui trouve Elisabeth Levy insupportable au début, pour finir l'émission. Car la situation au départ du débat n'est pas la même que celle à la fin.

Remarque plus anecdotique : j'ai trouvé l'émission plus cohérente sans la présence d'un sujet/thème/actualité supplémentaire au début.
J'ai décroché au bout d'1/4 d'heure. Lorsque j'ai entendu Mme Lévy défendre le concept de race noire, j'ai compris que rien d'intéressant ne pourrait sortir de cette discussion.Il est dommage que l'hystérie de E.Levy ne permette pas de mieux comprendre le livre. Nous étions au niveau zéro du débat : qu'aurait écrit ASI si une chaîne de télévision avait présenté une aussi piètre émission ? Ces sujets sont sensibles et nécessitent d'être abordés avec un minimum de recul et certainement avec pas avec les gros sabots et les approximations de Mme Lévy.

Un abonné déçu.
Moi j'ai découvert Élisabeth Levy, il y a un peu plus d'un an, lors de son débat avec Dieudonné :

http://www.dailymotion.com/video/x99v4x_dieudonne-vs-elisabeth-levy-1-4_news
Oulààà!! J'aurais peut-être dû faire un tour par le forum avant de visionner cette émission. J'aurais su à quoi m'attendre. Bon, je l'avoue, je ne me souvenais plus très bien d'E. Levy et je n'ai jamais suivi ce site "causeur.fr", dans la mesure où les quelques textes que j'en avais lus me paraissaient simplement pédants et assez vides, si ce n'est carrément intellectuellement malhonnêtes. Du coup, j'ai eu l'impression d'être soudainement prise dans une espèce de tornade délirante d'imprécations et de cris. J'ai réussi à tout regarder d'une traite, mais j'ai un de ces mal de crâne! Vous ne pouvez pas savoir! J'ai d'abord pensé que c'était ma pauvre cervelle de petite suisse qui n'arrivait pas à absorber la "vivacité" et l'"exubérance" toute parisienne de Mme Lévy, mais d'après ce que je lis ici, ça n'a rien à voir avec un quelconque parisianisme. Elle est juste complètement hystérique et tellement pleine de sa propre importance qu'elle ne semble même pas se rendre compte du ridicule de son attitude. Je suis entièrement pour la liberté d'expression, mais par pitié, plus bas le volume sonore!! Nous ne sommes pas sourds!
N'importe quoi, cette hystérie anti-Lévy me désole. Et je regrette que Daniel Schneiderman s'applatisse pour caresser les forumeurs dans le sens du poil. L'émission n'est peut-être pas très soutenue sur le fond (de vraies questions y sont néanmoins posées), mais sur la forme, elle est tout à fait divertissante, et Lévy y est pour beaucoup. Ses vociférations, ses regards caméra plein d'un narcissisme borderline, sa mauvaise foi, ses quelques répliques très justes... franchement, on a souvent vu dans l'émission des invités moins stimulants, et moins intéressants à observer. Je trouve le déchaînement moutonnier des membres du forum assez navrant: vous pensez donc tous la même chose? Le spectacle d'une comédienne outrancière mais articulée, délirante mais drôle, est-il vraiment pour vous aussi insupportable ? Le cabotinage auto-satisfait d'un Mélenchon recueille pourtant tous les suffrages! Certes il ne pense pas pareil qu'Elisabeth Lévy, mais à mon sens l'émission perdrait en intérêt si elle n'accueillait que des pseudo -gauchistes dans le vent à la Méluche ou des rebelles-télérama bien proprets à l'image des intervenants du forum. Daniel, ne vous laissez pas impressionner par la meute, vous avez été très bien face à la "sorcière", alors continuez à inviter des gens qui se tiennent mal à table, des gens qui gueulent, qui prennent des postures, qui parlent mal, qui pensent mal et qui coupent la parole (pour une fois que ce n'est pas vous).
Et non, je ne suis pas abonné à Arrêt sur Images pour m'instruire et suivre des cours magistraux. Pour cela, il y a d'autres moyens plus efficaces: lire des livres ou certains journaux par exemple.
J'ai arrêté au milieu du 3ème acte tellement c'était vain et ennuyeux. En me demandant si Madame Lévy est toujours aussi surexcitée ou si elle avait bu un petit coup de trop.
Euh, si c'est pour entendre les conneries de levy et sifaoui en plus sur zemmour, s'abonner à @si est du gaspillage. Si je me suis abonnée, c'est pour entendre des gens de qualités pas des imposteurs pris à plusieurs reprises en flagrand délit de mensonge et de parti pris. Sifaoui est ses faux documentaires et levy qui prend la banlieue parisienne pour la bande de gaza et qui veut lui reserver le même sort !

Daniel, t'es plus sur le paf, alors ne nous fait pas subir tes potes, si débattre avec eux t'interesse tu peux toujours les inviter chez toi. Merci

Sylvie
Bonjour,

Merci à Daniel Scheidermann pour son souci de transparence à travers le Chez nous de ce matin ("Après le crash").

Le sujet Eric Zemmour ne me passionnant pas (il me fait plutôt de la peine ce garçon), j'ai regardé à cause du billet pour me faire un avis.
Bon, elle crie la dame. Beaucoup. Ca aussi, ça me fait de la peine pour elle. Elle a quand même été un peu coupée au départ, alors ça nous l'a agacée. Elle a dit 2-3 trucs intéressants au milieu du reste, elle a su faire évoluer son opinion de temps en temps, ça c'est pour elle. Par contre, elle sort des réflexions assez primaires et pas très matures, et j'ai ressenti un règlement de comptes permanent dans l'inter-personnel, ça c'était carrément pénible, surtout dans le registre crié, crié, crié...

Alors oui, je pense que ça mérite de se poser un peu sur ce genre d'émission : les faire ou pas, comment la gérer au mieux, comment l'arrêter si besoin, etc.
Et bien disons que c'était une mauvaise expérience, mais qui peut rendre de futures émissions meilleures, alors merci madame !

Amicalement,
Isabelle

PS : Merci pour les autres émissions et surtout une récente avec les Pinçot-Charlot, ça c'était un vrai plaisir intellectuel !
Je me suis surpris à crier: "mais ta gueule!!!" à mon ordinateur...

S'il vous plaît Daniel, la prochaine qu'un invité s'énerve de la sorte sans aucune raison à plusieurs reprises, demandez lui de partir.
Après avoir regardé toute l'émission, et sans même parler de la forme, du théâtre qui nous a été présenté :

Elisabeth Lévy, que j'ai bien écouté, ne se souvient pas des propos de Zemmour qui font débat, même si elle a lu les livres (Karembeu), n'a pas vu les émissions dont il est question (les races...), ou ne se souvient pas des interventions de Zemmour, n'est pas d'accord même si elle avoue ne pas savoir ce dont elle parle (l'exemple Pernaut, qu'elle ne regarde pas, mais qu'elle dédouane sans gêne apparente...) et ne veut pas commenter les "petites" phrases du chroniqueur multi-cartes.
Et son angle de défense ne semble reposer que sur la phrase de Sifaoui, sur les ploucs au p'tit blanc.
Ah oui, j'oublie : elle n'a pas lu tout le livre.

C'est quand même un problème, non ? D'où mon titre.
Emission vraiment pénible. Mme Levy est insupportable.Je regarde trés peu la télé et je ne connaissait aucun des protagonistes.
On peut dire que c'est une mauvaise émission parlant d'un livre apparament bien écrit au sujet d'une homme aux idées médiocres, avec la participation d'une invitée hystérique.Sans interêt.
Incroyable : Zemmour arrive même à polluer @si. Et sans être là. Ce type est vraiment dangereux.
Cette Élisabeth Levy est une hystérique raciste.

Impossible de regarder cette émission jusqu'à sa fin, coupe au bout de deux séances tellement son sionisme raciste et islamophobe est puant.

Zemmour le pyromane, je n'ai jamais regardé aucune de ces émissions mais le peu que j'ai vu de courtes retransmissions de sa gerbe m'inspire à son encontre un profond mépris.

Je ne regarde pas toutes les émissions ASI mais au cas où vous n'auriez pas encore traité le sujet, faites une émission sur l'islamophobie.

Une française bien blanche née à Montmartre, résolument universelle, amie des Africains, Arabes et Juifs et fondamentalement antiraciste et antisioniste.
Je deteste plus que tout d'hurler avec les loups, mais j'avoue que je vais me défouler moi aussi cette fois :
N'invitez plus cette harpieeeeeeeeeeeeeeeeee !!
Merci
Le thème de l'émission n'est déjà pas des plus palpitants, mais les deux débatteurs sont tellement insupportables et inaccessibles au dialogue que je craque au bout de 30 minutes d'émission. Elisabeth Levy - que j'aime bien d'habitude - devrait prendre ses gouttes et éviter de paraître dans les médias lorsqu'elle a très mal dormi, car c'est vraiment pénible pour les autres ! Merci
Bonjour,
Déjà (samedi midi) des dizaines de messages pour s'étonner - au moins - d'une telle émission, déplorer l'invitation de E. Lévy (non pour ses "idées" [encore que, s'il y a un fond permanent - de sauce ... - la structure et l'exigence laissent à désirer] mais qui devait permettre d'approfondir et questionner l'analyse de Sifaoui à propos d'un phénomène médiatique pas anodin, Zemmour). J'ai fait l'effort d'aller jusqu'au bout. Je ne le ferais pas deux fois. Mais ...

Dès le début, Daniel aurait dû arrêter là. On était dans la hurlance théâtrale, l'ego surarticulé, la menace véhémente. Soit, au mieux, le fond de commerce des émissions détestables qui se frottent les mains de ces "duels" insupportables qui promeuvent des pseudo pensées avariées. Mais ...

La question n'est pas tant le sujet - ou le refus d'aborder des pensées détestables en leur accordant réellement la parôle (qui est une des conditions même de la liberté) - que le traitement. Pourquoi avoir continué (et diffusé) une émission aussi ratée ? Comment avoir aussi radicalement raté ? Ou - et, ça, je n'ose pas le penser - est-elle, cette émission considérée comme (marketingement ...) réussie, parce que "ça" a crié, "ça" a duellé (?), "ça" a fait réagir (dégoût).

Oui, la seule question : y-a-t-il eu tentation de "faire des étincelles" pour alimenter une rumeur vendeuse ? Je n'ose pas l'imaginer...

andréf
Elisabeth Levy a sa place chez Ruquier, pas sur @si. Abonné du premier jour, c'est vraiment la plus mauvaise émission. Si au moins elle était partie comme elle menaçait de le faire....
Waou
C'est qui cette bonne femme hysterique et debile? Effectivement il faudrai qu'elle dorme un peu, ou qu'elle aille acheter une des "boulettes" dont elle parle a un de ces "jeunes a capuche du metro" qu'elle a l'air de connaitre...Elle pense que la culture occidentale est superieur aux autres, comment peut on dire ca? Elle parle bien de cette meme culture qui est en train de ruiner la planete, en asservissant trois quart de l'humanité pour satisfaire les mesquins plaisirs egocentriques de petasses/peteux dans son genre! Pourquoi @si invite une personne comme elle, elle n'est ni intelligente, ni cultivée, juste agressive et bornée, c'est a peine si elle comprend ce qu'elle dit!
Je bénéficie d'un abonnement gratuit depuis 15 jours, je n'ai donc vu que deux émissions et chaque fois il y a eu une erreur de casting :
- dans l'émission sur "les riches", nous avions un avocat, Frédéric Parrat, qui n'avait rien à dire à part : tout est normal lorsque l'on attire les riches en France.
- dans l'émission sur Zemmour, l'émission, du niveau des émissions d'Ardisson, M. Sifaoui n'a pu développer son argumentaire, et où Elisabeth Levy, n'ayant pas lu le livre, a passé son temps à réagir épidermiquement et à dire qu'elle allait partir.

Je suis donc déçu qu' Arrêt sur Image tombe dans les travers des émissions qu'elle est sensée décoder. Pourquoi faut-il absolument inviter un contradicteur ? Des questions ciblées sont beaucoup plus efficace pour comprendre la pensée de l'invité.

J'attends les prochaines émissions mais si elles sont du même acabit, je ne m'abonnerai pas.
Serge Bouffard
Je suis resté jusqu'au bout, en espérant que l'animateur allait reprendre le contrôle, mézenvin ;-)

Leçon 1 : n'organisez pas un débat entre "copains/ines", surtout s'il s'agit pour l'un(e) d'en défendre un autre (absent) contre celui qui est présent, la surenchère est inévitable.

Leçon 2 : ne pas réveiller l'Elisabeth qui n'a pas (de son propre aveu) assez dormi, pour s'exprimer en prime sur un livre qu'elle n'a lu que partiellement et défendre un "intellectuel médiatique", plus médiatique qu'intellectuel, contre un autre, plus intellectuel que médiatique.
Le résultat ? Une caricature d'elle-même.
Moi qui suis accroc à Causeur (version web surtout) où elle parvient, non sans mérite me semble-t-il) à faire .. causer ensemble des chroniqueurs de sensibilité si différentes, et à apporter de ce fait même un peu (de courants) d'air dans le débat public, ma déception est grande de voir la "taulière" (comme écrit l'un de ses chroniqueurs, Jérôme Leroy) au naturel.

Leçon 3 : ne pas organiser un débat autour d'un livre probablement nécessaire, peut-être même salubre, mais microcosmique.

Zut, voilà que j'ai endossé le costume du donneur de leçons ... Disons pour faire court que ce genre de plantage est dommageable, si @si veut conserver un abonné de la première heure . Consacrer du temps à une émission qui sort du formatage de la télévision, et permet un véritable débat : oui, assister à un pugilat en direct, où la mauvaise foi le dispute aux effets de manche : non.
Elisabeth Levy est juste ridicule. Une autre supercherie...
J'ai tenu 10 minutes. Deux invités insupportables qui se connaissent pourtant très bien. Zemmour en trame de fond. Ca sent l'actu bouche-trou et une émission par défaut.
SVP, cessez les trolls parce que je vais me désabonner. Lancar, Levy, Zemmour .... ça va pas ? Vous voulez gâcher notre week end ? Stop. J'ai écouté la précédente émission, mais celle ci, tant pis.
Merci à Daniel Schneidermann aussi de ne plus jamais dire "puisque les asinautes ne regardent pas toutes nos émissions, on va en diminuer le nombre" : c'est assez dégueu comme annonce après nous avoir fourgué ce qu'il y a de plus moche sur le marché. Pas drôle.
Ça fait une heure que je regarde, et Elizabeth Lévy n'est toujours pas partie...
D. Abiker parle du livre de M. Sifaoui en disant qu'il a l'apparence d'un livre intellectuellement recevable (bien charpenté, documenté, etc.), mais que malheureusement le simple fait de s'acharner en 300 pages sur E. Zemmour relève nécessairement de l'antisémitisme.

18:38 E. Levy: Si M. Sifaoui n'est pas invité sur les plateaux télé, c'est parce que E. Zemmour est une puissance médiatique, ce qui lui donne le pouvoir d'effrayer quiconque voudrait donner le micro à M. Sifaoui

41:15 E. Levy pointe le fait que "Quand on nous dit qu'il n'y a pas assez d'Arabes et de Noirs à la télévision", - et considérant au passage qu'elle reconnaît plus facilement un Noir qu'un Arabe- "on oublie de nous dire au passage que s'il n'y a pas assez de ..., il faudra nous dire de quoi il y a trop de"

Le gros problème que partage donc E. Levy avec ses amis D. Abiker, et E. Zemmour dans cette affaire est que M. Sifaoui utilise des arguments démocratiques pour critiquer la parole de E. Zemmour en vertu de son contenu, alors qu'a contrario ils invoquent sans cesse des identités meurtrières pour disqualifier le débat avec lui.

Selon E. Levy, il faudrait croire que

1. Les dérapages racistes de ces messieurs dames ne sont que des mauvaises blagues, des effets, des erreurs ponctuelles, des fautes de goût qui prêtent à sourire, bref ne sauraient relever d'une idéologie, mais plutôt du courage de quelques intellectuels à dire franchement ce que le peuple pense.

2. Si vous dites que non cela relève bien d'une idéologie:
- soit vous êtes "bien pensant" (quel horreur, vous n'êtes pas sincère),
- soit vous êtes "un intellectuel chiant" (quel horreur, nous servir une longue phrase pour nous dire qu'il n'y pas de "culture talibane", mais une culture afghane et une idéologie talibane),
- soit vous êtes, au choix, antisémite, misogyne, narcissique

3. Si d'aventure vous parvenez quand même à être entendu au détour d'une émission internet, n'oubliez pas que la scène médiatique n'a rien de démocratique, alors en toute amitié et dans votre propre intérêt M. Sifaoui, vous êtes prié de changer de discours ou de centre d'intérêt si vous espérez encore vous retrouver un jour sur un plateau télé.

Le livre de M. Sifaoui n'en paraît que d'autant plus salutaire.
Décidément impossible d'aller + loin que le début de l'acte3. J'arrête là. A la limite, on en viendrait presque à regretter la présence du "vrai" Zemmour, qui dans son numéro habituel de Gérard-Langue-de-Pute, ne crie pas, lui. Cher DS, avons-nous vraiment mérité cela?
En tant que féministe je ne comprends pas commnet Elisabeth Lévy peut soutenir Zemmour. Ni non plus comment elle peut débattre avec ses deux copains en mettant son sein droit blanc en avant...
Désolée...Ce sein m'a génée durant toute l'émission...
Claire Sagnières
PS: je pense en outre qu'elle est au bord du pétage de plomb, à moins qu'elle ait trop snifé avant l'émission.Le conseil, amical, que je peux lui donner c'est de prendre de longues vacances à la campagne...
C'est bien la première fois que j'arrête une émission d'arrêt sur image tant Élisabeth Levy est insupportable, sectaire, vulgaire dans son désir de défendre son copain de droite extrême ! Une caricature de la hargne droitière du microcosme parisien people !
Quel intérêt d'inviter cette harpie? Laquelle est venue parler d'un livre qu'elle avoue ne pas avoir lu (en entier, qu'elle dit). Quelle mouche vous pique, DS? Petit coup de fatigue? Zemmour refuse de débattre avec Sifaoui? La belle affaire! Mais qu'est-ce qu' a@i en a à faire? On invite Sifaoui sans Zemmour et basta! Et surtout, surtout, plus de harpie, please.
Hors-Sujet, mais il n'y a pas de forum pour les vite-dit, alors...

Je viens de regarder, sidéré, dans un vite-dit la vidéo où Sarko répond à une journaliste de RTL au sujet de la question des roms...
Quelle honte !
Non seulement Sarko se défend d'avoir stigmatisé les Roms en disant qu'il a fait ça juste pour suivre les médias ( Et dire que certains disent encore que ce sont lémédia qui sont à sa botte. Nous avions mal compris, c'est l'inverse).
Mais pire, il se défend des amalgames, de la stigmatisation, en jouant sur ces mots et sur le nom de la journaliste qui l'a interrogé.
C'est le remake du one-man-show "Sarko vs Joffrin" (y compris les rires scandaleux du public, certes semble-t-il un peu moins fournis) en pire : Les sous-entendus si amusants, si second degré... Vous voyez bien que ce type-là n'est pas raciste, puisqu'il s'amuse à faire des sous-entendus racistes à une journaliste nommée Hadjadj ! Comme Hortefeux avec les auvergnats...
Ou l'art de se dédouaner d'un dérapage par un dérapage plus énorme encore ... Jusqu'ou iront-ils ? Ou jusqu'où les laisserons-nous aller ?

Où peut-on trouver la vidéo non coupée ?
Bon je suis arrivé au bout. Bof. Je me demande si ce n'est pas la pire émission d'@si tous médias confondus.

Dans le métro il n'y a que des noirs des arabes et des vieilles femmes à caniche. Donc forcément on a pas vraiment le choix sur les contrôles.

Au final si Sifaoui était ami avec Zemmour et le connaissait mieux ce dernier serait dédouané de ses énormités, puisque E.Levy est pardonnée pour les mêmes élucubrations.

J'avoue que ça me sidère.

Je sais interprétation cynique.

C'est vrai que la gazette avait prévenu. Mais entre éruptive avec contenu et sans.... A samedi prochain.
Bon, le match se poursuit sur tous les fronts ; l'aveuglement d'une gauche empêtrée dans ses bourbiers compassionnels et l'obsession d'une droite nourrie du "sang de la terre"... Zemmour se focalise sur les Noirs et les Arabes, tandis que ces derniers ne verront en lui qu'un zélateur du sionisme. Le "combat judéo-musulman" auquel on assiste parfois ne peut-il être interrogé en France, comme une mauvaise matrice politique, peuplée d'imaginaires insensés et hypocrites, nourrissant tous les replis communautaires dans leur supposée "légitimité" ?
La France est devenue un vrai réservoir à fantasmes. On rebricole ses identités avec des outils rouillés, on ne s'arrange pas du présent, on pleure le passé ; quel avenir...