À propos
article

À propos

Les coulisses des médias depuis 1995

Arrêt sur images est un site web d'actualité et d'analyse critique des médias qui propose des émissions, des enquêtes et des chroniquesNous déconstruisons les récits médiatiques (issus des journaux, de la radio, de la télévision et du web) en enquêtant sur leurs coulisses, leurs auteurs, leurs biais, leurs silences ; nous interrogeons la fabrication des images, les éléments de langage, les réflexes idéologiques.

L'équipe d'Arrêt sur images traite chaque jour dans ses articles la trajectoire des informations que vous avez pu lire, voir ou entendre dans les médias et sur les réseaux sociaux. Ses émissions vous montrent l'envers des images d'actualité ou du cinéma. Ses chroniques vous font découvrir les travers de la télévision, des foules sur Twitter, des créateurs des plateformes vidéo, de la fabrication de la téléréalité, et du traitement journalistique des grandes entreprises du numérique

L'indépendance d'Arrêt sur images est garantie par son modèle économique, sans publicité ni subvention. Ses revenus proviennent à plus de 90 % des abonnements. Ils sont complétés par une campagne annuelle de dons qui permet de proposer deux contenus gratuits chaque semaine, ainsi que des tarifs d'abonnement réduits à celles et ceux qui ont peu de moyens.

Depuis 2021, Arrêt sur images est possédé et géré à parts égales par l'ensemble de ses salarié·es, qui n'en tirent aucun bénéfice financier et rendent leurs actions à leur départ. Le site web a été lancé en 2008 grâce à un financement participatif par Daniel Schneidermann, suite à la fin de l'émission du même nom sur France 5, qu'il animait depuis 1995 – il l'anime toujours deux fois par mois, et publie chaque jour un éditorial, le Matinaute.

S'abonner

Afin de mieux comprendre ce qui se joue dans la production de l'information plutôt que d'être manipulé, nous proposons des abonnements adaptés à vos usages (mensuel ou annuel), à votre budget (nous proposons des tarifs réduits selon votre situation) et à votre engagement (abonnement de soutien). Ces abonnements sont reconductibles mais sans engagement : quelques clics suffisent pour vous désabonner.

Une équipe indépendante

Qui sont les salariés-actionnaires d'Arrêt sur images ? Le fondateur Daniel Schneidermann, les journalistes Pauline Bock, Paul Aveline, Maurice Midena et Loris Guémart, la journaliste-documentaliste Adèle Bellot, le réalisateur Antoine Streiff, le tout chapeauté par notre rédactrice en chef et directrice de publication Emmanuelle Walter : découvrez l'équipe. S'y ajoutent le webmaster Sébastien Bourgine, la journaliste Nassira El Moaddem, des chroniqueurs et chroniqueuses ainsi que des contributeurs et contributrices occasionnels. Vous souhaitez joindre la rédaction ? C'est par là, ou en écrivant directement aux journalistes.

La biographie de chacun des journalistes de la rédaction comporte une déclaration de conflits d'intérêts liés au travail qu'Arrêt sur images exerce sur les médias et sur le journalisme. La rédaction s'astreint également à respecter les principes de sa charte déontologique. Sa rubrique du Médiateur répond aux questionnements des abonné·es sur les contenus du site et se charge d'examiner d'éventuels manquements à la déontologie. Que vous soyez ou non abonné·e, vous pouvez aussi poser vos questions en direct sur Twitch tous les mardis dans Proxy. Les statuts créés en 2021, lors de la transmission de la société à ses salarié·es, sont consultables ici, et les comptes annuels sont systématiquement publiés dans la rubrique La vie du site.

"Arrêt sur images" dans votre boîte mail et sur les réseaux

Pas besoin d'être abonné·e pour lire nos deux newsletters ! S'abonner à la Gazette permet de consulter l'essentiel des coulisses de l'actualité médiatique, d'être alerté lors de la mise en ligne d'une émission (Arrêt sur images, Post-Pop, Club Indé), d'être informé des deux contenus placés chaque semaine en accès libre, et de recevoir l'Hebdo, une plongée dans nos archives en lien avec l'actualité. Le Matinaute permet de recevoir directement dans votre boîte mail, du lundi au vendredi, la chronique quotidienne de Daniel Schneidermann.

Arrêt sur images est présent sur Twitter, Facebook, LinkedIn, Mastodon : vous y trouverez des liens vers les articles, émissions et chroniques, ainsi que des annonces de mises à jour d'articles, des republications de contenus jugés pertinents en fonction de l'actualité, et enfin #ASIalu, notre revue de presse sur les médias. Sur YouTube, nous diffusons gratuitement le Club Indé une fois par mois. Toutes nos émissions peuvent être regardées sur le site web, mais aussi téléchargées en format vidéo ou en format audio. Arrêt sur images est aussi disponible en podcast sur les principales plateformes et applications : nous y publions toutes nos émissions votées gratuites par les abonné·es. Enfin, vous préférez suivre Arrêt sur images sur votre lecteur de flux RSS ? C'est par là

Une communauté de lecteurs engagés

Arrêt sur images n'est pas qu'un média : c'est aussi une communauté de lecteurs engagés, avec qui la rédaction échange régulièrement, notamment dans Proxy. Les abonné·es peuvent aussi commenter et échanger sous l'ensemble des contenus du site, à deux conditions : respecter la législation française et ne pas perturber la sérénité de ces espaces de discussion – l'ensemble des règles est ici. Nous lisons les commentaires déposés dans ces forums, la rédaction y répond parfois directement, mais peut aussi les évoquer dans le cadre de chroniques du Médiateur ou dans ProxyIl est possible de voter en faveur de la gratuité des contenus : chaque semaine, les deux contenus les plus votés deviennent définitivement gratuits !

SIgnaler des fautes d'orthographe

C'est un système unique en France : les abonné·es peuvent signaler des fautes et coquilles qui resteraient. Il suffit pour cela de surligner le texte concerné (si possible en incluant les mots qui précèdent et suivent), puis de cliquer sur le picto "A coché" et d'indiquer votre correction, immédiatement transmise à la rédaction.

Les abonné·es peuvent aussi offrir chaque semaine un contenu à cinq personnes en utilisant le pictogramme "cadeau". Le parrainage est un autre moyen de faire découvrir Arrêt sur images à ses proches. Il permet en effet de les faire bénéficier d'un mois d'abonnement gratuit. Il est possible de parrainer six personnes par année d'abonnement, et dans le cas d'un abonnement mensuel, de parrainer une personne tous les deux mois. Si le parrainage mène à un abonnement, il redevient immédiatement possible de parrainer une nouvelle personne. Si cinq personnes parrainées s'abonnent, Arrêt sur images offre un an d'abonnement.

Nous retrouver, ailleurs

Arrêt sur images est membre cofondateur du Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne (Spiil), organisation patronale qui défend les intérêts des éditeurs de presse en ligne.

Le fondateur d'Arrêt sur images, Daniel Schneidermann, tient une chronique hebdomadaire dans le quotidien Libération.

Issue de la rédaction d'Arrêt sur images, créatrice de l'émission D@ns le texte, Judith Bernard a fondé avec Raphaël Schneider un site d'entretiens vidéos au long cours avec des intellectuels et penseurs de gauche, Hors-Série, hébergé par Arrêt sur images.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.