223
Commentaires

Tchao "Matinaute", bonjour "Obsessions" !

Commentaires préférés des abonnés

Total soutien à la chronique consacrée à Roussel – Doriot. C’est vrai que l’article du Médiateur Guémart (devrais-je dire liquidateur) était horrible ; il n’avait sans doute pas digéré la médiation de M Midena à propos de son article foireux sur le D(...)

Oh, petite tristesse. Merci infiniment pour tous ces « matinautes » ! Il me semble bien que je les ai TOUS lus sans exception… Hâte de découvrir « Obsessions ». Salutations chaleureuses, Daniel.

Merci Daniel .Votre analyse sur M Roussel est pour moi,excellente.A vous lire prochainement.

Derniers commentaires

Entièrement d'accord avec le parallèle Roussel/Doriot. Il faut rappeler que de telles embardées à droite ne sont pas neuves au PCF (voir la période pelleteuse contre foyer pour immigrés, ou encore les épisodes sectaires et moralisants au moment de la rupture de l'union de la gauche à la fin des 70'). La grande différence, c'est qu'à l'époque le fond de l'air était rouge (enfin, rose foncé) et que le PCF avait une base de masse dont les réactions pouvaient amortir, voire corriger ces errements. Ce n'est plus le cas aujourd'hui.

Merci Daniel pour avoir rythmé quotidiennement ces dernières années avec le matinaute. Oui, je vous lisais pour le plaisir d'être d'accord, pour vos analyses et argumentaires puis parfois, certains jours, j'étais surpris mais c'était toujours un rendez-vous plaisant.


A titre perso, je reste persuadé que je vous dois beaucoup dans mon cheminement intellectuel et critique, adolescent puis jeune adulte qui regardait "Arrêt sur images" tous les dimanches.

Encore merci Daniel.


Je vais attaquer de ce pas "Obsessions". Et toujours heureux de continuer "ce bout de route" en votre compagnie !

Bonjour Daniel, 

Est-ce que vous allez reprendre les émissions sur les bandes dessinnées? C'était vraiment bien

Yasmin

Total soutien! même si ça me fout la trouille à vous lire.

Je vous suis avec bonheur depuis des années et vous remercie pour vos analyses et vos prises de positions qui ont le mérite d'exposer leurs fondements : ce n'est pas le cas, loin s'en faut d'une très très large majorité des médias mainstream de ce pays. Continuez et je continuerai à vous lire. 

J4avais aussi apprécié votre  incursion dramatique il y a quelque années, c'était elle qui m'avait conduit à Arrêt sur Images....

Bien à vous

histoire de détendre l'atmosphère:

https://www.youtube.com/watch?v=EPEtll8vM24

Il me semble utile de rappeler ce simple fait:  si des excuses étaient espérées de la part D.S, ce n'est pas pour son analyse du glissement de Fabien Roussel vers l'extrême droite, mais pour avoir twitté à la hâte sur la base d'une  vidéo tronquée,  sans vérifier le contexte. Comportement journalistique contre lequel il s'est battu toute sa vie. 

Merci Daniel, pour votre parcours authentique, qui ne vous a pas fait perdre la boussole, et pour réussir à toujours revenir aux enjeux essentiels.


2 remarques :

- les médias même de gauche comme Politis n'arrivent pas à dépasser le stade du tweet, j'en suis chagrin, et transforment tout le raisonnement à : Chikirou et JLM comparent Roussel à un nazi. À ce niveau là,  qui ne fait pas le taf ?

- putain, ça fait quand même énormément de mal twitter.  Je pensais qu'avec Musk tout le monde abandonnerait cette plateforme qui trop souvent empêche de penser.

À quand une charte journalistique qui aide à les pros à s'affranchir de cet outil ?

J'ai été assez critique sur le titre/ton de la médiation sur l'autre sujet, mais je trouve par contre que certains lecteurs sont excessivement sévères avec Loris Guémart voire l'existence de billets du médiateur en  général.


Si on peut lui reprocher certaines formules, il suivait avant tout une procédure, qu'il est tout à l'honneur d'ASI d'avoir, pour traiter les polémiques liées à la déontologie de ses contributeurs (et on ne peut certainement pas nier qu'il y  en avait une). Même si le forum, s'est plutôt largement montré compréhensif pour l'erreur initiale de DS, et supportif pour ses analyses, il n'est certainement pas assez représentatif, avec environ 200 posteurs sur le sujet, pour être vu comme la voix des près de 20000 abonnés, et encore moins de tous ceux qui ont pu consulter des articles vite mis en accès libre. C'est tout à fait normal qu'ASI ait décidé de tenir compte des avis de ce groupe plus large.


Enfin je trouve triste que des gens reprennent quasiment les discours d'Avec Marion sur les jeunes aux dents longues voulant évincer DS, ou accusent la nouvelle rédaction de vouloir recentrer le journal (faudrait savoir c'est un coup d'état wokiste ou réac ? :) sans autre élément qu'ils suivent une politique originellement voulue par DS lui même pour la résolution des questions déontologiques internes/débats avec les lecteurs, ou avaient décidé (décision venue bien plus probablement du rédacteur en chef Paul Aveline que de Loris Guémart, qui ne l'avait pas prise quand il l'était) de traiter les chroniques d'un matinaute qui n'est plus que simple chroniqueur comme celles des autres (et finalement lui accordent un nouveau blog sans relecture, en plus).


A l'arrivée on ne perd pas grand chose, à part l'habitude de voir des journées s'ouvrir sur la consultation du papier de Daniel (ce qui était de toutes façons devenu plus rare avec son irrégularité), et on gagne même à la place la surprise de pouvoir voir des textes du blog Obsessions débarquer à tout moment de la journée.


Ceci étant dit, longue vie tant à celui ci qu'à ASI qui l'héberge.

Bonjour

Je fais partie de la minorité des @sinautes du forums qui n'ont pas avalé l'épisode qui se clôt (j'espère!) avec ce billet, ayant été cette fois en désaccord total avec vous sur le cas F. Roussel. Néanmoins je vous souhaite le meilleur pour ce nouveau rendez-vous, que je lirai avec bonheur comme j'ai lu les 3010 (!) Matinautes avec enthousiasme, connivence souvent, énervement rarement. C'est donc forcément le moment de vous en remercier chaleureusement : comme pour beaucoup ici ces chroniques ont été des boussoles, des points de repères, des découvertes, des sujets de débats passionnés etc. C'est très précieux dans une vie où le temps est compté, et je ne l'oublierai pas.

Vive les "Obsessions" donc, à bas la nostalgie ! En espérant que cet intitulé soit tourné vers l'idée d'approfondir, de penser contre soi-même, et pas de se recroqueviller sur quelques certitudes. 

Un peu lourd les fines allusions sur les prenoms. Au lieu d'''obsession'' on pourrait titrer la rubrique ''l'asinocrate'' 😼

Depuis 2015 environ, le Matinaute était ma lecture quotidienne en commençant la journée et en allant au travail! C’était ma façon de me tenir informé des dernières controverses en France (sans avoir à créer un compte Twitter ou à regarder les chaînées d’info continue). Je me suis toujours demandé comment c’était possible de produire un texte et une analyse à chaud chaque jour!!!!! Dans la catégorie des chroniques, le Matinaute était quand même bien au-dessus des autres! Merci!

Une sortie avec style - celui des matinautes qui m'ont amené à suivre ASI et à m'y abonner. Merci pour vos billets d'analyse (dont le dernier, peut-être fatal mais tout à fait pertinent selon moi) et on se retrouve donc sur Obsessions !

Cher Daniel,


je fais parti des vétérans ASI.


Vous savez, ces vieux adeptes de l'émission TV, unique en son genre, qui, persuadés que la critique des médias est une pierre angulaire de la démocratie, avaient signés rageusement la pétition contre sa disparition, avant même de savoir qu'elle accoucherait d'un site internet, qui s'averrerait unique en son genre lui aussi. 

J'étais déjà un grand amateur de votre billet (un genre de "les nouvelles du front", dont le "Ma vie au poste" de Samuel Gontier sur Télérama est un valeureux descendant) qui clôturait l'encart 'Le Monde Radio-Télévision' à une époque où déjà écœuré mais encore abonné au Monde, je ne regardais plus trop la télévision.


Abonné donc depuis les premières versions bêtas du site,  je dois avouer aujourd'hui la place que 'Le Matinaute' avait prise dans mon quotidien: chaque jour produisait - aujourd'hui comme hier, mais quand même plus aujourd'hui... - sa saleté médiatico-politique, ce pseudo-évènement polémique, cette petite phrase puante goutée par tous les éditocrates de matinales, qui vous faisait commencer la journée en colère. Et chaque jour, je me disais: "ça, ce sera le sujet du matinaute ce matin!". 


Ça ne ratait - presque - jamais.

Et ma colère s'adoucissait: elle devenait légitime.


Je regrette comme beaucoup la disparation de ce rendez-vous matinale, même s'il était acté depuis quelque temps déjà. Mais comme le monde, ASI change et le volume de saleté produite aujourd'hui requiert sans doute d'autres boucliers, d'autres formes de décorticages, d'autres modes de luttes...


Va pour vos 'Obsessions', alors.


Merci pour tout.

Merci Daniel pour cette élégante sortie par le haut.

J'ai failli dire "comme d'habitude"... mais j'espère vraiment une stabilisation des flux...


Espérons que les jeunes en prennent de la graine !

Du stress, il y en a eu, et il y en aura... parfois la focale "critique des médias" empêche la distance salutaire...

Merci encore et encore pour votre regard et votre style irremplaçables (et que je me réjouis de retrouver bientôt).


PS : n'étant pas sur X, et tentant d'échapper aux flux continus, toute cette polémique m'aurait échappé sans les publications sur ASI. Quelque part, je me sens très chanceuse...


Obsessions....voilà une idée qu'elle est bonne ! :-))...Oui Daniel __d'un âge avancé certain je peux me permettre de vous appeler Daniel__ oui, un brin obsessionnel (moi aussi) ....et il en faut par les temps qui courent suis bien d'accord. Oui, je n'ai raté aucun des Matinautes et comme on ne rate pas les signes d'un ami cher, je guetterai vos obsessions ; merci d'exister avec tant de talent ... et de malice.

Bon connaisseur hélas de Doriot, pour diverses raisons, lecteur de votre livre sur 1938, inquiet comme vous et nous tous, je vous prie une fois de plus d'accepter mon plus total soutien ainsi que ma reconnaissance la plus vive pour votre travail et pour votre infatigable capacité d'attention tous azimuts (j'en sais quelque chose ! et la confiance que vous avez mise dans les journalistes de ce site en témoigne largement).

Amicalement et respectueusement.

DB

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

J'ai découvert vos matinautes ''sur le tard'' compte tenu du nombre de chroniques. J'étais déçu de constater leur perte de régularité. Je suis triste de leur disparition, mais je me consolerai avec vos obsessions que j'attends avec impatience et dont je ne doute pas du caractère stimulant

OH le coup de génie, "obsessions" remplace "matinaute" , juste un changement d'enseigne dans les chroniques d'@si. 

est-ce que tous ces matinautes sont ( facilement ) visibles dans les archives ? Pour des petits moments de nostalgie

Et si on parlait un peu du fond, ici.

Parce qu'au fond, qu'est-ce qui est le plus important: la forme ridicule que prend l'échange politico-polémique sur le possible glissement nazi de Fabien Roussel (FR), ou le fond profond de la théorie de Daniel Schneidermann (DS), sur ce glissement progressif du (dé)plaisir?

Premier point: la démonstration, ou plutôt la narration, de ce glissement originel de Doriot (et accessoirement de Déat) est remarquablement bien documenté (comme on dit en Macronie) et tout à fait révélateur de ce qu'une époque troublée peut produire de comportements déviants et dévastateurs. Sur ces points DS, s'il n'apporte pas grand chose de nouveau à la recherche historique, a par contre produit un remarquable travail d'historiographe. 

Pour être un peu plus complet, il aurait pu aussi rappeler quelques autres glissements comme ceux de Marc Augier, membre du cabinet de Léo Lagrange dans le gouvernement du Front populaire en 1936 puis combattant dans la LVF et la Waffen SS, ou René Belin, dirigeant de la CGT, avant d’être le principal inspirateur de la Charte du travail et le cosignataire du statut des juifs en 1940  (source: Quand la gauche collaborait 1939-1945 - Documentaire France 5 - décembre 2017).

Tout ça pour dire que je sais d'quoi j'cause. 

Genre.

Deuxième point: la théorie de DS selon laquelle plusieurs propos de FR, sur les "frontières passoires", sur les traditions culinaires, voire gastronomiques, françaises ou encore l'utilisation du bon français comme langue vernaculaire, ici, chez nous, en France, seraient les prémisses frémissantes des frissonnants susdits glissements. Là plusieurs points méritent d'être soulevés. 

Tout d'abord rappeler : "les grands événements et personnages de l'histoire se produisent pour ainsi dire deux fois, mais il (Hegel) a oublié d'ajouter : la première fois comme une grande tragédie, la seconde fois comme une farce sordide.  " (Karl Marx - Le 18 Brumaire de Louis Napoléon Bonaparte - 1852). Partant, si l'on admet cette autre théorie ( et pourquoi pas, après tout), il est alors possible d'envisager les glissements de FR plutôt comme de simples glissades, avec cassage de gueule à l'arrivée. D'où la farce. Et sordide, puisqu'il s'agit de référence à des comportements d'une bassesse extrême, ignoble (l'antisémitisme, le racisme, le nazisme, etc.). 

Mais, quand même, farce.

Parce que soyons sérieux deux minutes: si le PCF était historiquement universaliste, ouvert aux peuples et à leurs cultures, et même, tiens, lâchons le mot, internationaliste, aurait-il envoyé ses nervis et ses bulldozers sur un foyer de migrants maliens, le 24 décembre 1980, à Vitry? Et Georges Marchais (GM), l'Auguste du Clown Blanc Elkabbach (RIP), aurait-il écrit au recteur de la mosquée de Paris, en 1981: "La présence en France de près de quatre millions et demi de travailleurs immigrés fait que la poursuite de l'immigration pose aujourd'hui de graves problèmes (...) C'est pourquoi nous disons: il faut arréter l'immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage (...) Je précise bien: il faut stopper l'immigration officielle et clandestine"? (Lettre ouverte intégrale et commentée ici ).

 Et du coup, ne pourrait-on pas juste théoriser qu'en définitive FR n'est que le rejeton post-moderne (et encore!) de GM? Et que la farce de la répétition ne serait, finalement, que celle du PCF qui, comme le Concombre Masqué ® , "Tel qu’en lui-même toujours il change ". Tel qu'en lui-même.

Mais alors, du coup, les Obsessions de DS, dont il fortement question ici et ailleurs, ne seraient que billevesées de niquedouille? Fantasmagories et illusion? Bref, une farce à leur tour?... 

Et bien peut-être pas tant que ça, si, à partir de la thèse de la convergence des propos de FR avec ceux de la droite extrême, on inversait la proposition: ce n'est pas FR qui glisserait vers Marine Le Pen (MLP), mais bien l'inverse. La thèse est osée, mais c'est pourtant ce que pourrait laisser croire ceci: " Ainsi Bertrand Dutheil de La Rochère, conseiller de Marine Le Pen sur les thèmes de la République et de la laïcité, affirmait en 2015 que « en son temps, Georges Marchais a (…) dénoncé, dès la fin des années 1970, les conséquences de l’immigration de masse sur les salaires et la protection sociale » (RP  - mai 2019). Et, détail amusant, Bertrand Dutheil de La Rochère, était, dans les années 70, militant communiste à la faculté de droit de St Maur (je le sais: je l'ai eu comme chargé de TD en droit constitutionnel!); puis il est passé chez Chevènement dans les années 80... comme quoi ça glisse dans tous les sens! 

Bon, allez, soyons sérieux (bis): dans la grande fondue des idéologies rances, tout le monde trempe son crouton. Mais malheur à qui le laisse tomber: il se chope un gage sur X. Et un sérieux. Dommage.

Mais quand même, moi je dis, si FR prend le chemin de Doriot, alors MLP prend celui de Maurice Thorez.


PS: je propose, en complément au point Godwin , de créer le point Doriot. En hommage à DS ;-)

Je suis une espèce de fan assez inconditionnelle de votre billet que j'attendais avec impatience, étant matinale...Tenez-nous au courant de l'ouverture très prochaine j'espère, de votre blog car votre pensée est indispensable par les temps qui courent !

Très cher et impeccable Daniel Schneidermann, en tant que très vieille abonnée et spectatrice de votre émission (du siècle dernier donc), je suis partante pour vous suivre toujours et encore dans vos obsessions. C'est toujours un très grand bonheur de vous lire et de réfléchir avec vous sur notre société ! Mille mercis ! Et quelle leçon de journalisme ! 

Merci Daniel (si vous permettez que je vous appelle Daniel) pour ne pas vous excuser. Vous n'avez pas a le faire.

Cette histoire est vraiment lamentable et je trouve dommage que Le Matinaute en soit la victime... Le billet du mediateur était d'une condescendance rare et surtout, vue la grande majorité des commentaires des abonnés n'avait pas vraiment de raison d'être, sous cette forme en tout cas.

J'attends le nouveau blog de Daniel Schneidermann avec impatience en espérant qu'il arrivera comme un petit cadeau  dans ma boite mail comme le Matinaute.

Par contre, s'il est en accès libre, je ne renouvellerai peut-être pas mon abonnement à ASI. Le billet de Loi Guémard avait comme un arrière goût...

Contre la suppression de la chronique matinale que me permettait d'un coup d'œil de lire les merdes de l'extrême centre jusqu'à l'extrême droite et leur écran de fumée de la journée qui pouvait dans certains cas occuper le tout paris pendant des semaines pour cracher sur la gauche et les sujets important du moment.

Ne leur cédons rien et surtout pas nos quelques plaisirs.

Quel dommage... Je lisais toujours votre chronique avec beaucoup d'attention et je suis triste à l'idée de ne plus la recevoir dans ma boîte mail. En arrêtant le matinaute, Arrêt sur images perd de la valeur à mes yeux.

J'étais pleine d'admiration pour la façon dont vous, Daniel, aviez organisé votre transmission, votre passage, votre suite.

Finalement, il n'y a pas de transmission heureuse. On dirait que Médiapart a pris le pouvoir à ASI. Les ayatollahs sévissent. Le PC et la préférence nationale, c'est une longue histoire, les foyers SONACOTRA attaqués dans le Val de Marne du temps de Marchais, ça a existé ! Non, il n'y a pas à s'excuser!

Bravo, Daniel, d'avoir trouvé une issue honorable avec vos "obsessions" et merci pour vos Matinautes à présent passées. 

Espérons que votre relève saura faire vivre l'esprit ASI que vous avez inventé sans être influencés par les menaces de désabonnement.

Vous avez 100% raison de ne pas vous excuser de dire ce qui est. .Bravo pour votre ténacité; J'attends "Obsession" avec impatience.

Contente de la parution de ce blog, mais un peu triste de la façon dont le "Matinaute" se termine, et sinon s'il vous plait un post-pop sur Shining ou Kubrick !! 

Je remets ici ce que j'avais écrit au médiateur : 


Monsieur Guémart,


De quoi DS devrait-il s’excuser exactement ?

D’être un des rares journalistes qui a pris la mesure de la situation, à savoir que l’extrême droite est au bord du pouvoir en France et qu’elle l’est déjà dans un certain nombre de pays ?

Vous êtes journaliste dans un média de critique des médias.

Cela sert à quoi la critique des médias selon vous ?

Les médias sont le 4ème pouvoir, quand ce pouvoir  aux mains de 9 milliardaires fait le choix de l’extrême droite car sans danger  pour ses affaires, le rôle d’un média de critique des médias est d’alerter, ce que fait DS.

Quand Roussel fait le choix pour grappiller 1 ou 2% de CREDIBILISER le discours de  l’extrême droite en reprenant ses thèmes et son langage dans une période aussi inflammable que la notre, c’est CRIMINEL et IRRESPONSABLE.

Et oui Roussel, a QUELQUE CHOSE DE DORIOT, ce qui, les mots ayant un sens Mr Guémart, ne veut pas dire que Roussel EST Doriot.

Et oui DS a raison de le dire, de lancer l’alerte sur ses glissades successives.

Peut-être concevez vous  la critique des médias comme un exercice intellectuel plaisant, destiné à faire conversation dans les salons entre gens de bonne compagnie.

Dans une période où  les médias des milliardaires ont combattu la NUPES dès sa création qu’ils nous vendent ROUSSEL n’est pas une surprise. Ils sont alliés objectifs.

Alors oui DS a raison de lancer l’alerte.

L’article de DS a été « transfiguré en arme politique contre Roussel » dites vous.

« Transfiguré » : en quoi Chikirou, qui au passage, ne doit pas être lu pas grand monde, a changé la nature de l’article de DS et lui a donné un caractère éclatant et magnifique !!!!

Qui en a donc instrumentalisé ce tweet de Chikirou suite à l’article de DS pour en  faire une arme politique non contre Roussel mais contre la LFI en posant ce pauvre Roussel en victime, si ce n’est les médias qui ont sorti l’artillerie lourde.

Je vous suggère, Monsieur Guémart, un article qui aurait toute sa place dans arrêt sur image, sur le traitement de cette « affaire » par les médias.

Un article aussi, Monsieur Guémart, sur les retentissements médiatiques à géométrie variable.




A propos de Roussel, je remets ici le papier de Sébastien Fontenelle sur Politis, la semaine d'avant la chronique de DS à peu près : https://www.politis.fr/articles/2023/09/boboter-sans-exces/

Tristesse... bien sur comme toutes les bonnes choses qui se terminent.

Merci pour ces matinautes.

On attend avec impatience "Obsessions". 

Ces chroniques feront-elles partie d'Arrêt sur image ou sur un autre site ?



Bonjour

Soutien total à D.S. dans cette affaire. Sale période. 

Et sinon, 2 petits détails : "ethos" n'a pas le sens donné dans la chronique. En rhétorique, c'est l'image que l'orateur donne de lui-même à travers son discours (cherche à donner de lui-même, ça se travaille). 

Par ailleurs, "nos obsessions" n'est-il pas le titre de chapitres donné par le journal en ligne Les Jours ? Je préfère le signaler, cela me parait potentiellement préoccupant.. ou pas.

Bonne continuation, quoi qu'il en soit

Que dire?

Alors je ne dis rien.

Quoique

A si, je dis.


Des bises

Nous vivons une époque formidable.


Le gars (DS) gobe tout : covidisme, Ukraine, délire climatique, immigration, islamisation, GPA, bref tout les dossiers portés par le capitalisme le plus crasse, mais il nous ressort Doriot lors qu'un politique de gauche parle du réel...

Qui a dit : « Ils ont transformé nos frontières en passoires » ?

Marine Le Pen ? Eric Zemmour ? Non : Fabien Roussel.
Alors la comparaison avec Doriot ne me choque pas.

Petit rappel au équipes d'arret sur Image, c'est bien parce que ce média à été créé par Daniel Schneiderman et qu'il est encore porté par lui que personnellement je suis abonnée (comme j'imagine beaucoup d'autre) donc les règlement de compte en public et à l'encontre du fondateur sont je trouve très très mal placé. Y a pas de mal à fair eventuellement des erreurs.

Un blog, ça veut dire "accès libre"? Bravo, Daniel, de reprendre une indépendance qu'on vous contestait. 


Vous écrivez: "Tout media exerce un surmoi sur ses journalistes. Ayant aussi publié, et publiant encore, dans des journaux plus institutionnels, riches d'une histoire et d'une mythologie, je sais comment, malgré soi, on écrit pour ce media-là. On s'insère dans une tradition idéologique, politique, humaine, stylistique. Insensiblement, on se coule dans le ton. On écrit moins surprenant." 


C'est tellement évident qu'on s'étonne de ne pas y avoir pensé. Merci de le pointer. Et comptez sur moi comme lectrice assidue.

J'aimerais bien que quelqu'un relise mes commentaires avant publication , tant l'indignation ,la couardise , la bétise et tutti quanti sont prompt à rouler des épaules ,parce que sans risques ,dans ce monde . Ce qu'on aime chez vous c'est votre sincérité qui transpire de toute votre  attitude  . Peu ,très peu de vos confreres peuvent inspirer cette confiance . Ce matin meme ,sur france info ,une propagande immonde , irréspectueuse pour celui qui écoute , a propos de la nupes et de Melenchon .Y'a vraiment des gens qui se laissent pendre a cette propagande ? Vite le blog , pour respirer de temps en temps !

En 2023, un des derniers vrais spécialistes des médias (pas un babilleur de rumeurs de couloirs) découvre qu'on peut réduire la taille de la citation jusqu'au point de faire un homme de paille parfait.

Discipline indispensable de débutant dans l'univers politique et de toutologue de plateau, vous faîtes mine de le découvrir. Daniel votre nouvelle naïveté me surprend.

N'avez-vous pas passé votre temps d'activité professionnelle à les débusquer?

Je trouve salutaire de votre part de vouloir faire entendre vos arguments, l'homme de paille pourtant gagne toujours dans les médias où l'émotionnel gagne sur la raison. 

Les médias, c'est que pour les zysterikes. C'est pas fait pour penser, c'est fait pour s'emporter, se perdre, vociferer, et en être fier. Même le service public fait tapis rouge devant un climatosceptique et mystificateur récidiviste : Dominique Reynié sur le climat. C'est pourquoi Hanouna annonce la couleur : du vomi pas classe a la même valeur que les plateaux policés.

Pour prendre de la hauteur, il faut de la lecture, pas ou peu d'images, pas d'instantané ou de contrainte de temps. C'est s'extraire de l'immédiateté qui élève.

Je vous lirai avec plaisir, délivré des impératifs.



DS, en parlant de fachisme et de signaux (faibles ou pas) , est-ce que dans Obsessions, nous auront droit à votre analyse de la situation de la ville  de Hamtramck, Michigan, passée de paradis de la diversité à ville islamiste avec interdiction du drapeau LGBT ?


Saluons le travail de pionnier accompli par DS lors de la création de ASI et sa qualité les 10 premières années.
La nouvelle équipe n'ayant ni son talent, ni son energie l"écarte. Normal.

DS par contre a 1 ou 2 faschismes de retard ; il s'en rendra compte probablement. Peut-etre.

Question : Si tout ce qui est à 'droite' de LFI est d'extrème droite (on attends toujours la definition de ce qualificatif qui sierait plus à LFI qu'au RN : antiparlementarisme, rejet des institution, refus de débat, violence de rues, collaboration avec ennemi de la France etc...), il va pas rester grand monde....

Longue vie à Obsessions. On aura droit à la recevoir dans notre boîte aux lettre comme d'hab ? j'aime les rituels qui ne changent pas ;-)

"Le Matinaute est mort, vive le Matinaute !"


Et félicitations pour la souplesse et la transparence de la gestion interne de cet épisode...



Après avoir lu "nous sabordons" dans l'article de Daniel (que représente ce "nous" d'ailleurs?)),

 je me suis souvenue de ce commentaire


que j'avais posté il y a quelques jours.


Je me suis alors aperçue qu'il avait été envoyé tronqué, la dernière phrase complète étant


Peut-être serions-nous quelques-uns et quelques unes à le suivre dans d'autres médias.



Bienvenue aux obsessions...et pourquoi ne pas en profiter pour fermer votre compte X ?


Quant à l'emploi du prénom ou pas...avant c'était "Daniel part, Daniel reste"...




j'aurais préféré un compromis qui ne rompt pas le lien avec @si  mais je ne boude pas mon plaisir de vous lire peut être même à une fréquence plus régulière sur ce nouveau blog. 

Peut être une opportunité pour l'équipe d'@si de combler ce vide du matinaute ? 

Un blog unique, de l'ex patron, et independant de la rédaction, c'est un peu bizarre je trouve, ça va forcement engager le site, en pratique ? Ou alors, il faut ouvrir cette espace de blog à qui veut (au moins de la rédaction).

Fidèle à l'émission d'arrêt sur images à la télévision, j'ai été ravie de la retrouver développée sur le net.

Je ne me suis jamais exprimée sur le forum mais si aujourd'hui, je prends la plume, c'est pour exprimer mon soutien total et entier à Daniel Schneiderman.

J'attendais toujours avec impatience sa rubrique " le matinaute" et je la regrette déjà.

Nul doute que je consulterai régulièrement son blog obsession.

Merci Monsieur Schneidermann pour votre pertinence et votre impertinence

Je tiens d'abord à remercier Daniel pour cette chronique et pour tous ses Matinautes.


J'apprécie les efforts qu'il déploie pour ramener la paix au sein de la rédaction dans le cadre d'un compromis acceptable pour elle et pour lui.


Je ne connais pas le rapport de forces, mais il faut quand même que celle-ci ait conscience que pour le coup DS a le soutien total de très anciens aficionados comme moi.


La seule question qui vaille selon le "médiateur" d'ASI Loris Guémart dont on suppose qu'il représente la majorité de la rédaction d'ASI, est la suivante :


Daniel Schneidermann doit-il s'excuser (auprès de Roussel en le priant humblement d'accepter ses excuses, je suppose) d'avoir dans un tweet hâtif, basé sur une vidéo tronquée, comparé Roussel à Doriot et Déat ?


Pour cette majorité, il aurait dû le faire. 


Au contraire DS l'a exclu d'emblée dans son billet initial: "Contrairement cependant à ce qu'écrit Checknews, je ne me suis à aucun moment excusé, et je ne le ferai pas. Je souhaite en revanche comprendre pourquoi j'ai tweeté trop vite."


C'est peut-être le "je ne le ferai pas" péremptoire qui ne va pas. 


Il passerait mieux s'il était était un peu motivé : je ne le ferai pas car on n'acquitte pas un multi-récidiviste juste parce que l'accusation, influencée par les antécédents de l'individu, s'est trompée au sujet d'une nième infraction dont il est effectivement innocent.


La suite du billet de DS me semble tout à fait dans la ligne d'ASI (à part une réserve sur "un trompe-l'oeil savamment construit").


Par contre le traitement par la rédaction d'ASI de l'emballement médiatique initié par son fondateur, des récupérations et exploitations de tous ordre dont il a été le prétexte ou l'objet, est inexistant alors que c'est au coeur de l'objet statutaire d'ASI.  


L'article du "médiateur", 2 semaines plus tard, le reconnaît d'ailleurs sans ambages : "Il est temps de revenir sur la polémique causée par notre fondateur". 


Ce papier, qui ignore complètement le fait que DS n'aurait pas foncé dans le panneau sans les précédentes déclarations de Roussel, est par ailleurs très empreint de cette culture de l'excuse qui ferait elle-même un beau sujet d'analyse et de réflexion pour ASI... 


Si la nouvelle équipe tue le père, à quoi bon rester. 

Un peu triste... quand on sait que chaque mot de Daniel Schneidermann est pesé et que l'on connaît la qualité de ses analyses et synthèses.

Je commence à ne plus me retrouver non plus dans la multitude des sujets écrits trop longs. Mais c'est un autre sujet.


Cher DS , 

Je regarde ASI depuis ses debuts sur la 5

C etait poir moi une messe laïque, 

roborative, lucide et nécessaire.

Nous sommes de la meme generation

a 2 ou 3 annees pres

Nous partageons le meme horizon intellectuel

... 

les generations suivantes... 

les comprenons nous vraiment ??


Cette question

- interrogation - suffirait à faire comprendre

( notre ) "roussel point of vew" ..


Tant Doriot est oublié

Tant le dereglement climatique recele sa part ( maudite) d ideologie...


Bref : c est bien de passer la main


vanitas...

J'ai toujours apprécié le "matinaute" et j'attends avec impatience les "obsessions", mais je regretterai de ne plus les lire, le matin, en ouvrant ma messagerie, comme cela je ne risquais pas de les rater. Je reste abonnée à ASI, mais pourrai-je m'abonner aux "obsessions" ? Alors à bientôt ! Margaret

Merci Daniel. Justement c'est cette voix différente, spontanée, que j'ai aimée et que j'espère encore entendre.

Depuis le changement de rythme de parution je vivais dans l'angoisse de la disparition du Matinaute, qui pour moi et pour toutes les raisons évoquées dans ce billet constituait un des piliers (je précise : pas le seul) de mon attachement à Arrêt sur Image. J'ai rarement été en désaccord avec les textes de cette chronique, et les rares fois où ça a été le cas, j'appréciais l'exercice malgré tout. ASI évolue, c'est bien, le Matinaute évolue aussi, migre, et ne disparait pas, je ne demandais pas mieux ! Alors, au plaisir de vous relire sur Obsessions.


Que Sophia Chikirou et Jean-Luc Mélenchon aient sauté sur cette analyse, c'est leur liberté, mais cela ne m'enrégimente pas pour autant à LFI. 


désolé mais ce n'est pas si vrai que ça. dans son Matinaute, DS accusait bien Roussel de vouloir détruire la NUPES, reprenant en ce sens le narratif LFI.


vu de l'extérieur, ce cirque à base de "machin veut détruire la NUPES, ah non en fait c'est truc, ah non c'est la faute de chose" toutes les cinq minutes, c'est profondément ridicule. depuis que la NUPES est née, on dirait qu'elle ne fait quasiment que s'engueuler. le climax aura été atteint ces jours-ci avec le point Godwin de Chikirou inspiré par DS. et ensuite, le vrai-faux départ du PCF, suggéré par Bompard mais démenti par Roussel. avec un tel niveau de n'importe quoi, faut pas s'étonner que les médias maïnestrime se posent des questions voire se foutent de la gueule de la NUPES.


je voudrais que DS aille au bout de son raisonnement, et qu'il dise que si Roussel glisse à l'extrême-droite voire au fascisme, alors il n'y a aucune raison de le garder dans l'alliance et que les autres membres de la NUPES devraient le foutre dehors. à ce stade ça me semble être la seule issue possible. comment travailler avec un mec que tu as quasiment qualifié de nazi la semaine d'avant ?


dans le cas contraire, je ne comprends pas comment DS peut défendre une NUPES avec un quasi-nazi dans ses rangs, ça n'a aucun sens.

Cher Daniel, vous avez le tort d'avoir raison, hélas ! Je vous suis depuis longtemps et sur cette chronique au sujet de Fabien Roussel, je suis totalement d'accord avec vous. Le fait que, depuis les européennes de 1994, le FN d'alors s'est mis à recopier le programme du PC n'a pas alerté" grand monde, les "extrêmes" se rejoignent, ce qui ne veut pas dire que tous les communistes sont des fascistes qui s'ignorent. Oui, il y a un net glissement vers le fascisme. Merci pour toutes ces chroniques qui faisaient presque toujours mouche, puisque vous avez le don de gratter où ça démange. Vous êtes resté à peu près le même journaliste qu'à vos débuts, vous n'êtes pas passé, comme tant d'autres , du côté Arnault-Bolloré and cie. Alors oui, encore merci ! Archibald H

Daniel, le sinistrisme est une maladie mais tous les dirigeants de gauche n'en sont pas atteints. En tout cas dans nos assemblées générales de syndiqués, tu as foutu un sacré bordel entre cocos et insoumis d'ordinaire concordants. Plus que contre productif tu es jugé contre révolutionnaire. Dommage. Gérald Ortis

PS : je suivrai quand même tes obsessions

Soutien entier à la démarche évoquée, passée comme à venir.

La clarification par la création d'un contenu à part et identifié comme tel semble salutaire en effet pour éviter toute confusion ; c'est avec hâte que j'attends les obsessions.

C'est bien dommage la fin du Matinaute.

Sa liberté de ton, son humour faisaient ma joie. 

J'espère qu'Obsession me mettra aussi souvent de bonne humeur .

Roussel-Doriot ? A tous les lecteurs et commentateurs vous trouvant excessif il faudrait conseiller le livre de Philippe Corcuff  "La grande confusion: comment l'extreme droite gagne la bataille des idées  " paru en 2020.

Brigitte . R. 

A lire attentivement car très rares sont les fondateurs de médias capables d'une telle autocritique. Lire notamment ceci "C'est aux forces grondantes de la guerre sociale, de la guerre ethnique, de la guerre civile. Face à ces dangers, la tâche traditionnelle d'Arrêt sur images reste nécessaire. Elle ne suffit plus. Ce travail doit être restitué dans une perspective plus large, dans sa dimension politique et tragique. À la guerre comme à la guerre."   Daniel avait donné à ASI une perspective historique longue qui est son ADN et que je ne retrouve pas dans la nouvelle équipe mais cela me parait normal. A elle d'inventer un autre ASI.  L' "affaire" du tweet Roussel s'explique par une analyse objective de l'incontestable dérive populiste du PCF. Rappeler que Roussel a été rémunéré pendant cinq ans à temps plein pour une activité parlementaire qu'il n'a pas effectuée. On a vu mieux comme rectitude éthique.

Je suis vraiment triste. Le matinaute a été, de longues années durant, mon rendez-vous matinal, malgré des désaccords nombreux. Je ne sais pas si la rédaction mesure à quel point ses simagrées peuvent se révéler contre-productives. Enrayer une crise des abonnements, dont on peut imaginer qu'elle tire une partie de sa source dans le retrait déjà acté de DS, en l'écartant davantage au nom de "principes" à géométrie variable (là où d'autres s'autorisent, sur le même site, à accoler l'épithète de "gauchiste" à la sociologie, dans la plus pure tradition Philippe Val), c'est un peu comme lutter contre la drogue en faisant provision de LSD.


Ceci n'est pas une menace personnelle, je ne compte naturellement pas me désabonner, et souhaite le meilleur à ASI. Cependant j'espère que ce psychodrame ne cache pas un glissement idéologique vers un "produit standard" qui se fixe pour cap la promotion de "l'arc républicain" et de sa bienséance macrono-compatible. De cela dépend sa survie. Car nous sommes nombreux à être ici aussi pour cette liberté de ton et cette pugnacité qui depuis quelque temps commence à nous manquer.


Bonne route à Daniel Schneidermann, et longue vie à ASI.

Je vais regretter le matinaute et peu importe la façon dont il était établi, merci DS.

Je ne sais pas comment prendre la nouvelle, entre tristesse et soulagement. 

Tristesse de voir Daniel Schneidermann quitter un peu plus ses fonctions à ASI. Mon abonnement à ASI il était d'abord et avant tout pour le voir lui, son média, ses émissions dirigées d'une main de maître, ses chroniques parfois drôles, parfois piquantes, toujours pertinentes. Et le matinaute n'y faisait pas exception.

Mais soulagement pour l'équipe d'ASI qui depuis que les status ont changé a besoin de construire autre chose que "le média de Daniel". Ce nouvel épisode, après celui avec Louis Boyard, montre que le fondateur ne s'est pas tout à fait coulé dans le moule du simple collaborateur et qu'il avait encore des passe-droits lui permettant de passer outre la rédaction en chef, engageant alors la responsabilité d'un média qu'il n'est plus le seul à posséder. 

Au final je me réjouis de l'idée que l'activité du matinaute déménage dans un lieu où Daniel Schneidermann sera le seul maître à bord et je l'y suivrai avec enthousiasme pour me délecter de ses obsessions, comme je me réjouis que le nouvel ASI prenne son envol en mettant en avant une éthique journalistique qui concernera toute l'équipe de la même manière. Reste toutefois une pointe de tristesse nostalgique face à une page qui se tourne.

Qui n'a pas ses obsessions ?

Si on peut ne pas les imposer aux autres

comme vérités absolues pourquoi pas... 

Les miennes voyez-vous c'est de les narrer

avec une touche d'humour. ce n'est pas toujours gagné.

        Mais aller trouver de l'humour chez les z'Ω politiques !

Si vous en touvez tenez moi au courant...

Dans le forum d'@Si, que je lis avec vous, Daniel, depuis le début,

une chose m'a toujours enchanté, et plu, ce sont les commentaires...

         Il me semble qu'il y a quelques années en arrière

on y trouvait plus d'humour, justement !

          Est-ce la marche du siècle qui veut ça ?

En tous cas j'irais un bout de chemin encore avec vous,

votre écriture me plait.     

          Et puisque la dernière image que j'ai vue ici parle de parfum,

En voici une qu'on pourrait dédicacer à tous les obsédés de la polémique

qui ne fait que maintenir notre cher capitalisme en bonne place...

           Sur canal (channel) polémique donc

:


Personnellement, je regretterais le Matinaute, mais je comprends parfaitement votre démarche et votre volonté de protéger @si. L'alternative à Obsessions aurait été de faire systématiquement relire le Matinaute par la rédaction, ce qui en aurait diminué l'intérêt.


Je ne trouve pas que vous avez la moindre raison de excuser, et je trouve incroyable qu'on s'acharne sur une idée exprimée un peu vite, mais qui n'est pas sans mérite, très franchement, tellement la dérive de Roussel est claire. Plus généralement, on ne demande plus jamais à la droite de s'excuser, même quand elle profère les pires horreurs.


Depuis Valls, on dit souvent qu'il y a désormais deux gauches irréconciliables. L'une d'entre elles me parait très peu de gauche, personnellement. Ce qui me parait de plus en plus clair depuis Ciotti et Macron, c'est qu'il n'y a plus qu'une seule droite, et elle est de moins en moins démocratique, de moins en moins préoccupé d'autre chose que de l'intérêt général, de l'état de droit et de liberté. De Roussel à Ciotti, c'est la lepenzemmourisation de la droite, et les différences politiques doivent désormais se chercher au microscope !

Rien à voir avec le billet de Daniel, mais je vois qu'Elkabbach a fini par se taire. Définitivement.



Et pas un seul hommage à ce grand journaliste dans ASI. "Quelle ignominie" dirait l'honnête Sarkozy.

Juste chapeau bas. 

Je sens toujours le petit sourire aux coins de vos lèvres. Vous l'aviez à l'écran. Je le sens derrière vos mots. 


je continuerai à vous lire avec assiduité où que vous écriviez. 

ASInaute je reste, DSnaute aussi. 

Au plaisir de vous relire. 

Thierry


PS ( HS, mais pas que) : Quel merveilleuse façon de régler les litiges entre la rédaction d'ASI et vous !
Dommage que d'autres médias alternatifs dit " de gauche", et dont ASI a récemment mis en exergue le management toxique (BLAST) persiste aujourd'hui encore dans l'opacité. ils sont en train de virer Antoine Etcheto. Tot ceux qui se dressent en face du chef, chez BLAST, se retrouve sans boulot et sans que les m

embres de la prétendue SCIC n'en soient informés.
Qu'ils tentent donc  d'en prendre de la graine ! Fin du HS ( mais pas que)

Merci Daniel Schneidermann, pour ces 3010 matinautes comme pour le reste.

Bravo et merci. J'attends le blogue avec impatience.

La rédaction qui reprend le contrôle pour ajouter de la tiédeur, alors que le site est déjà dans une trajectoire d'affadissement depuis quelques temps... Ca ne fait pas rêver, loin de là. Vous êtes un petit site indépendant, assumez le. Si on veut ronronner, on a déjà toutes les chaines de TV et toute la presse écrite.

Daniel (un autre) aurait été jeté deux fois dans la fosse aux lions. Il en serait sorti deux fois indemne. Dans la fosse aux lions de la fausse respectabilité, du faux respectueux, et de l'hypocrisie vraie, un autre Daniel, Schneidermann* celui-là, en sort respect maintenu et renouvelé. Qu'il en soit convaincu. Bonne route encore au milieu des turbulences atmosphériques des temps où nous sommes et où nous sommes sommés d'être.

* À propos d'amputation prénominale, il me revient en mémoire, de ma vie professionnelle déjà ancienne, ces trois manières qu'avait un supérieur hiérarchique de nommer ses "sujets" selon ses humeurs. Par le prénom quand tout allait bien ou le présageait, par monsieur suivi du nom quand le baromètre virait à la pluie ou aux vents, par le nom tout court suivi d'un point d'exclamation quand la pression atmosphérique présageait la tempête.

" Ecrire, c'est mettre en ordre ses obsessions " , j'en mettrais ma tête à couper ( mon unique  tête ).


MERCI pour  tout.

Bienvenue à Obsessions ! Et courage à l'équipe d'Arrêt sur images pour renouveler le site, ses contenus et ses formats, y'a du boulot 👍 Le format de Louison Gasnier, même perfectible sur le fond, apportait un rythme et une énergie bienvenues. C'était une bonne première marche, à mon humble avis. Bon courage

Bonjour Daniel,


Plutôt triste de voir disparaitre cette rubrique ,je vous suivrais cependant avec Obsessions .


Je suis plutôt  réjouis que la ''bête '' ai encore des choses à nous dire mais déçue des circonstance qui l'amènent à changer de porte voix .

La limite a donc été franchie.

Tel l'adage attribué à la définition de la liberté vous avez donc grignoté les convictions de l'autre . C'est qui ?


En effet s'excuser d'alerter d'un danger dont le gyrophare  monte en intensité pose une question fondamentale. Celle-ci ne  concerne pas le degré d'alerte mais interroge sur le bien fondé de la réalité du danger. 


Là on est plus sur un point de détail de l'histoire mais plutôt sur la falsification  du message qu'elle nous adresse.

 

J'ai  toujours senti chez vous Daniel une sorte de retenue ou de consensus qui je l'avoue m'ont parfois fait penser que votre indépendance  revendiquée était plus subie qu'épanouissante.


 Je suis heureux de voir qu'il n'en est  rien , et je vous aime aussi pour ça.

  


Claude


Je relève un passage et la conclusion dans cette chronique,


le passage : « Tout media exerce un surmoi sur ses journalistes. Ayant aussi publié, et publiant encore, dans des journaux plus institutionnels, riches d'une histoire et d'une mythologie, je sais comment, malgré soi, on écrit pour ce media-là. On s'insère dans une tradition idéologique, politique, humaine, stylistique. Insensiblement, on se coule dans le ton. »


Il me renvoie à ce que nous disait Armand Gatti, il y a vingt cinq ans à présent, lorsque je travaillais avec lui sur l’une de ses pièces, qu’un journaliste écrit selon les codes du journal qu’il l’emploi. Mais a contrario de vous, c’était pour lui une donnée de départ et non pas une inscription en soi au fil du temps.

Le conclusion : « Parce que voilà. »


Et là, tout de suite, j’ai repensé au titre du film de Michel Piccoli, Alors voilà, dont la séance au cinéma m’avait mis en joie.


Sinon, un grand merci pour ce décryptage et cette façon de nommer la geste politique roussellienne.

J'ai passé toutes des années à être d'accord avec vos chroniques,  ( dois-je m'excuser  ?,).


Les jours de grande vanité, je pensais que c'était vous qui étiez d'accord avec moi ! ( simplement , je reconnaissais que vous l'écriviez un peu mieux, que moi  ! Disons : nettement mieux !! )


Merci pour tout et merci ... pour l'avenir

Cher Matiniel, je ne sais si cela est gravé dans le marbre, affiché sur les murs ou autrement graffité... des écoles de journalisme, mais je suppose que vous connaissez la remarque de Charles Péguy selon qui "Une revue n'est vivante que si elle mécontente chaque fois un bon cinquième de ses abonnés", en précisant toutefois que "la justice consiste seulement à ce que ce ne soient pas toujours les mêmes qui soient dans le cinquième" ("L'argent", 1913)...

et Rabelais : "si les signes vous faschent, o quant [combien] vous fascheront les choses signifiees" (Tiers Livre, fin du chap. 20). Bonne continuation...


Un homme politique s’excuse-t-il de dire des conneries ? Des emissions de tele et de radios en sont remplies sans que personne ne s’en excuse. Pourquoi faudrait- il qu’un journaliste s’exuse alors que l’ineptie catacterise le paysage mediatique et le debat politique ?

Soit tout le monde cesse d’abord de dire des conneries, soit, comme cela se passe, personne ne s’excuse.

Je signale à nouveau le "Ni droite ni gauche" de Sternhell, sur la tentation fasciste en France, et le livre fut généralement très mal reçu dans les médias... qui n'aiment pas certains rappels historiques et semblent souvent bien ignorants!

La grille d'analyse et "les appels de phares" devraient être aussi appliqués à ce parti qui pratique au plus fort le culte de la personnalité: la LFI.

Ah... C'était la joie de vous lire le matin en prenant mon premier café au bureau. Le timing était parfait et la lecture stimulante. Vous me manquerez. Bon, si les nouvelles du blog peuvent tomber directement dans la messagerie, tout ira bien.. Sinon, on fera un effort ;) Merci pour tous ces "matinautes" et à bientôt pour les "obsessions". 

Je me sens obligé de commenter cet événement historique pour le microcosme ASI. Alors j'ai compté aussi, c'est mon 1951ème commentaire. 1951, c'est l'année de naissance de Mélenchon, autre vieux qui compte, dans un autre registre. C'est fou qu'on ait tellement besoin de ces vieux, de s'accrocher à leurs obsessions pour ne pas céder à César et déposer les armes, pour ne pas céder à la "raison" ambiante qui tente de dissoudre nos espoirs, pour ne pas céder à la marche forcée du monde qu'on nous présente comme naturelle. Alors continuons à penser. Et restons vivants.


PS : une petite pensée aux vieux du forum, parfois piqués par les rappels facétieux (ou pas) de généralités statistiques sur les vieux qui votent à droite, et soutiennent ce pouvoir et l'organisation du monde qu'il porte.

" le premier qui dit la vérité , il doit être exécuté"

Je tire tout simplement mon modeste chapeau à ce journaliste initiale DS qui a lui seul me réconcilié avec cette profession.

À la lecture du titre, j'ai cru que vous aviez été recruté par Les Jours : https://lesjours.fr/obsessions

Les Garriberts sont au courant ?

Cher Daniel (je confirme, l'équipe aurait pu mettre votre prénom!),

Je me joins aux remerciements et félicitations qui ne manqueront pas de pleuvoir pour votre travail de matinaute.

Cette analyse de Roussel (franchement faut arrêter les pudeurs de gazelle) fera une excellente fin.


Si je peux me permettre humblement de partager un espoir. Dans vos futures obsessions, j'adorerais lire ces mots qu'il nous faut réintroduire urgemment dans le vocabulaire politique quotidien : capitalisme, communisme, bourgeoisie etc ... Je ne les lis pas souvent sous votre plume.


En tout cas, bonne continuation!

Bonne chronique- relue avant publication. Je sais pas , mais elle me fait mal.aisée.

La spontanéité est parfois nécessaire, pourtant , tout autant que la rigueur ..

car elle dit beaucoup de nous .


Nous vivons dans un monde de  calcul incessant qui essaie de  bien dire ,mais  arrive plutôt bien à ne rien dire,    en disant pourtant beaucoup sur les malentendus  qu'il alimente à souhait ! 


Ce billet nous manque déjà ...


Alors spontanément Merci .

Cette petite bulle d'analyse matinale qui tombait chaque matin dans ma boite mail était un RDV précieux, souvent une petite alerte sur un élément d'actualité qui m'avait échappé. Elle m'a permis de mieux observer le monde, de découvrir un raccourci vers des lieux inexplorés, des pensées en devenir, des instantanés de l'époque. J'aurais préféré qu'un jour, la disparition du matinaute me soit révélée comme un veritable choix plutôt que comme la conséquence d'une controverse qui d'un seul coup d'épée nous enlève des années de réflexions. Mais c'est sans doute de ma part un réflexe conservateur et petite peur du changement.  J'accueille donc "Obessions" avec curiosité et intérêt (en espérant que je puisse encore faire tomber directement les chroniques dans ma boite mail plutôt que de devoir aller les chercher en ligne, ce qui les éloignerait d'autant de ma routine surchargée). Au plaisir de vous lire longtemps encore, Daniel.

Merci Daniel pour vos matinautes. C'était une analyse que j'attendais avec impatience ('tain, que les étés étaient longs ...).
Sans pour autant systématiquement partager leur contenu, j'aimais y lire vos réactions sur ces sujets d'actualité, que je découvrais bien souvent, d'ailleurs.
Comme beaucoup j'imagine, je n'ai pas du en rater beaucoup depuis la création du site et ils me manqueront.
Mais pour le coup, j'ai hâte de me plonger dans vos obsessions !

Les remous provoqués au sein d'asi suite à ce matinaute de Daniel (😉) ont été intéressants à suivre.

Un média comme asi a un devoir d'exemplarité, et pour moi c'est ici une réussite sur la gestion et la transparence 👍.

Cela devrait être le cas de tous les médias.

(Disclaimer: je suis d'accord avec l'analyse de Daniel sur roussel)


Concernant le futur blog de Daniel, pouvez-vous y mettre un flux web (rss, atom) parmi les choix pour le suivre ? J'utilise toujours cette «vieille» technologie (pour moi toujours imbattue) pour effectuer ma veille.


p.s.: j'ai un léger doute sur le sens de la phrase «qui a oublié mon prénom» dans le titre du lien vers la chronique du médiateur. Humour ou critique ?, le reste du billet me fait penser au premier sens. Il manque peut-être un smiley pour indiquer l'intention.

Par contre je suis désolé mais oui, je pense qu’il aurait fallu des excuses, pas à Roussel (qui n’est pas notre camarade) mais à nous, lecteurs, parce que dans le fond vous avez sûrement raison mais vous avez épinglé des confrères ou des politiques pour moins que ça dans votre carrière. 

Et j’avoue que pendant toutes ces année où vous avez regretté que des journalistes ou des éditorialistes ne sachent pas dire « pardon j’ai fait une erreur », vous voir procéder de la même façon en disant en gros peu importe mon erreur dans le fond j’ai raison, personnellement ça m’a un peu fait tiquer. 


(Désolé pour le deuxième message, peut-être qu’un jour on pourra éditer ses messages)

Ouf, un instant j'ai eu peur de ne plus vous retrouver Daniel, fidèle tout d'abord a l'émission puis au site depuis sa toute première parution. J'ai eu, je dois l'avouer la tentation de laisser tomber ! Heureusement vous êtes toujours présent et c'est donc avec bonheur que je partagerai vos « Obsessions » !

"Ils" ont eu la peau du matinaute. "Ils", les béjaunes incapables de voir les dangers du moment. Comme a l'habitude de dire Gérard Filoche : "l'expérience est la chose qui se partage le moins".

Certes, il eut peut-être mieux valu que DS se contente d'analyser la dérive à droite de Roussel. Même moi, qui suis parfois dans l'excès, je trouve que citer le nom de Doriot, c'était too much (ou prématuré). Pas de quoi cependant en faire des caisses. DS a mille fois raison de nous alerter. Le fond de l'air est frais.

Très bien, Daniel.

Bonne et belle décision, et même “l'absence de décision” (celle de présenter des excuses) je trouve ça préférable – en plus, il faudrait en théorie que Roussel les accepte, sinon ça compte pas ! Il n'y a vraiment pas à s'aventurer par là.

Suggestion de sujet, rafraîchir les mémoires avec “le bulldozer de Vitry” (c'était bien Vitry ?) ou comment le PC façon Marchais a cru malin d'inonder les médias avec le même genre de position démago-spectaculaire super-ambiguë, mais “évidemment-pas-raciste-puisqu'on-est-communiste !” Et les résultats de cette même course à l'échalote en termes électoraux, entre autres…

Au fait Roussel, combien de divisions aux dernières présidentielles ? Sa majorité écrasante, c'est dans un parti avec combien de votants ?

Bien sûr on attend impatiemment le prochain courriel obsessionnel… 

Vite le blog! le matinaute  me manquait tellement depuis qu'il était irrégulier.

Total soutien à la chronique consacrée à Roussel – Doriot. C’est vrai que l’article du Médiateur Guémart (devrais-je dire liquidateur) était horrible ; il n’avait sans doute pas digéré la médiation de M Midena à propos de son article foireux sur le Diplo. Le collègue qui a oublié votre prénom aura réussi à tuer le père. Ils le regretteront et nous aussi.

Si on s’acharne sur vos propos concernant Roussel, le chouchou des médias, c’est que pour eux l’union de la gauche devrait être celle de Delga, Jadot , Roussel,Cazeneuve et qui sait Valls. Bref une gôche inoffensive.

Hâte de lire vos « obsessions » que beaucoup partagent ici

A l’appui de vos propos une chronique de Clément Viktorovitch d’il y a quelques mois sur le récidiviste Roussel :


Merci pour tous ces 9h15 qui ont rythmés mes matinées toutes ces années !

Il y en a peine une poignée qui m’ont franchement agacé et beaucoup beaucoup d’autres qui m’ont amenés à réfléchir différemment. D’ailleurs la baisse de régularité des 9h15 ces derniers temps me chagrinait un peu. 

En tout cas j’ai hâte de lire ce nouveau blog, un retour aux sources en somme comme autrefois avec le big bang blog. 

« On n'en est plus là. »

J'ai l'impression de lire ce que j'entends souvent (et qui me désole) : le futur n'a jamais été aussi incertain « dans ce monde qui bouge si vite…»

Mais quand donc a-t-on prédire l'avenir. Et quand les forces obscurantistes ont-elles jamais levé le pied ? J'entends parler du RN ex FN depuis 40 ans ! Déjà on discutait des stratégies électoralistes, et déjà on parlait pollution !


Je pense qu'il est plutôt temps de ne plus avoir peur de dire les choses que de s'excuser !

Et pourtant, les médias oublient de vous citer, attribuant généreusement votre tweet à Mélenchon ou Chikirou... Et si l'équipe d'ASI s'intéressait à ce phénomène ?

Si même ASI se met à hurler avec les loups, quelle sera sa raison d'être ? 

Une réponse bientôt dans obsessions que j'espère retrouver rapidement ? 

Oh, petite tristesse. Merci infiniment pour tous ces « matinautes » ! Il me semble bien que je les ai TOUS lus sans exception… Hâte de découvrir « Obsessions ». Salutations chaleureuses, Daniel.

Hang on to your ego
Hang on, but I know that
You're gonna lose the fight

Merci Daniel .Votre analyse sur M Roussel est pour moi,excellente.A vous lire prochainement.

Continuez à nous faire partager votre réflexion sur le monde actuel ! 

Il me semble que "Tchao" qui signifie "Salut" n'est pas pertinent. "Ciao" aurait mieux convenu, qui est utilisé en français pour prendre congé.   https://fr.wikipedia.org/wiki/Ciao

8h45, mon premier m..... de la journée


S'il en est qui devrait s'excuser, se faire relire, se faire dicter ses interventions, ce n'est pas Daniel Schneidermann, c'est Fabien Roussel


Hier, à Strasbourg, nous avons dit notre effroi aux dernières décisions prises à l'égard de la journaliste Ariane Lavrilleux


Et Emmanuel François 1er Macron qui met en route les Etats généraux de l'information avec cette définition absurde à la luumière de ce qui vient de se passer :

"Les États généraux de l'information sont une initiative du Président de la République..... qui vise à  « protéger l’information libre face aux ingérences » et « pérenniser le financement de l’information libre indépendante et la production de documentaires ». Dotés d'un comité de pilotage, ces États généraux se tiennent à partir d'octobre 2023 " (Wiki)

Merci, hâte de partager vos obsessions.

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.