415
Commentaires

Notre première émission

Acte I

Derniers commentaires

Pourquoi n'est-il plus possible de revoir cette émission en entier, seulement le début ?

je trouve insupportable qu'on ne laisse jamais cette journaliste aller au fond de ses idées même si je devine que je ne suis pas d'accord avec elle sur le fond, c'est à se demander pourquoi elle a été invitée... très déçu par le comportement de Daniel et de son invité... c'est carrément amateur et voir sexiste ("non, mais t'as rien compris, ferme la deux secondes tu veux?"
Mais elle est "horrible" Elisabeth Lévy dans cette émission!
Bien tardivement, il est vrai, mais en tant qu'amateur de camembert et que consommateur en général, il me parait évident qu'il faille lutter et faire connaitre les déviances de certains fournisseurs, qu'ils soient industriels ou simples artisans, annonceurs ou pas, car là n'est pas le fond du problème..

La seule vraie question est bien de savoir si par rapport à un produit donné et labellisé on peut se permettre de ne pas informer la clientèle d'un changement de fabrication aussi minime soit-il.

Dans le cas présent, il s'agit de plus d'un changement majeur intervenant sur la matière première elle même, et ne pas signaler ce changement constitue donc sans la moindre ambiguïté un abus de confiance caractérisé qu'il conviendrait le cas échéant de faire sanctionner par la répression des fraudes.

Car soyons clair, quelque soit la taille du producteur, il est honnête ou il ne l'est pas, des lois existent, sur la publicité et surtout sur le respect des labels tels que l'A.O.C. Ne pas signaler un quelconque changement de fabrication dans un tel cadre serait une escroquerie.

Ensuite qu'il soit souhaitable qu'une chaine publique (ou pas d'ailleurs) résiste aux pressions de certains annonceurs de taille, lui demandant de censurer ou d'annuler la diffusion d'émissions tendant à rétablir la vérité et à signaler les tricheries, est évident et me parait même indispensable et salutaire pour tout le monde.

Enfin dans le débat la journaliste ne connaissait pas son dossier, ou bien le connaissant elle n'a rien trouvé d'autre que d'essayer de critiquer la forme de la vidéo en la traitant de partiale, oubliant qu'il s'agissait simplement de révéler une tentative de fraude.

Pour ma part, je vais à présent m'enquérir de la composition des camemberts Lanquetôt et Lepetit A.O.C actuels et s'ils ne sont plus au lait cru, passer à des camemberts plus respectueux de leur authenticité et de leurs clients. Le cas échéant je me porterai même candidat pour faire bouffer son chapeau au promoteur du camembert de campagne président.
Bizarre, Arret sur image devient arret sur fromage, mais ça ne me dérange pas, je pensais que vous alliez parler d'image, de la pub, de la pression des annonceurs, E.Levy commence d'ailleurs le débat sur ce thème, là où je ne comprends pas c'est qu'elle est sensée être une chroniqueuse d'@si mais defend la position des annonceurs, elle nous explique calmement dès le début que si un annonceur privé paye même sur une chaine publique, il a le droit de décider des programmes, point de vue que je ne partage pas, et je ne comprends pas comment une chroniqueuse d'arret sur image puisse défendre cette position.

L'emission dérape ensuite sur le fromage, sujet interessant en soi, mais ce n'est pas 60 millions de consommateur, c'est une critique des medias et de l'image, a moins que les buts de l'émission ait changé. J'ai tout de même continué a regarder jusqu'au bout. Il en ressort peu de chose, en tout cas peu de chose que je ne savais déjà, à savoir que les pressions des industrielles sont telles qu'il peuvent aller jusqu'a faire changer les lois.

Quand a la chroniqueuse sensée défendre leur point de vue, apprendre qu'elle n'aime pas le fromage la discrédite du débat, pour résumer ma pensée : "on peux bien vous vendre de la merde, moi je m'en fout j'en mange pas ...." là il y a incompatibilité, et de bien maigres arguments face au dossier, dont elle n'a visiblement aucune connaissance, mais justement peut être parce que le débat ne devait pas porter sur le fromage. En tout cas elle est virulente ... (pour ne pas dire agaçante), mais je préfère le ton posé des anciennes chroniqueuses qui ne faisait pas du théatre mais du débat.
Pour info : le documentaire "Ces fromages qu'on assassine" est diffusé une nouvelle fois sur France 3 ce dimanche 14 juin 2009, à 23h30.
Deux infos sur Internet aujourd'hui annoncent que Lactalis reviendrait au lait cru, suite à une baisse spectaculaire des ventes de President... Ouest-France et un blog... Rien dans la presse nationale ? quelqu'un en sait-il plus ?

edit webmaster : attention aux grosses polices, pour l'info on va regarder.
A présent on arrive à trouver du camenbert au lait cru dans un supermarché
j'aimerai bien savoir ce qu'il s'est passé
votre invité Mr LEGASSE pourrait nous l'expliquer.
bien a vous
J'avais vu le reportage sur France 3 mais pas cette émission d'asi. C'était en effet un débat intéressant et je trouve que Daniel a bien cadré ses intervenants (enfin surtout Elisabeth Levy qui était un peu hors sujet par moment). Cela dit pour une émission soi disante "SDF", j'ai encore trouvé Daniel bien pressé d'en finir, du coup quoi qu'on en dise on est retombé plus ou moins sur un format TV.

L'autre chose concernant cette défense acharnée de l'anti-manichéisme, c'est qu'à un moment donné on ne distingue plus de ce qui est vrai du faux, du bon et du moins bon. En gros il faudrait toujours s'orienter vers un consensus où malgré une vérité flagrante (mensonge pour des raisons économiques) il faudrait sauver la face de l'accusé au nom de l'anti-manichéisme. Il me semble quand même en effet que le représentant de Lactalis a été quand même libre de ses propos, et que les réalisateurs n'allaient quand même pas essayer de défendre l'indéfendable ! Si l'intervenant, qui se trouve être assez éminent dans le domaine dans la mesure où il représente à lui seul 80% du marché de la grande distribution, se condamne tout seul avec ses propres propos que dire d'autre ? Ce n'est quand même pas faute de lui avoir donner la parole tout de même. Du coup l'idée d'Elisabeth d'aller rechercher un autre représentant de la distribution qui s'exprimerait de façon plus "intelligente" me paraît vraiment pour le coup tirée par les cheveux.

D'autres part concernant la redevance, l'idée sous entendue que les gens ne veulent pas payer davantage est complètement fausse. Elle devrait aussi comprendre dans le contexte actuelle, beaucoup d'entre eux ne le peuvent tout simplement pas.
je viens de revoir ce reportage sur France 5 et.... je vais de suite m'acheter un clacos AOC !!!
Pourrait-on envisager d'accéder aux vidéos via iTunes (en Podcast ou en format vidéo sur l'iTunes Music Store) ce qui permettrait notament de voir les vidéos en plein écran sur son ordi et aussi sur sa télé (via l'AppleTV).

Car en effet regarder ASI tout seul devant son ordi c'est triste, à la télé ça permet de partager.
l'enchainement des differentes vidéos provoque chez moi invariablement le crash du navigateur

(Safari 3.1.1 sur Mac OS X 10.5.2 en l'occurence mais je pense que le problème se pose sans doute sur tout navigateur basé sur Webkit…)

pas très agréable,a pres tout je suis client ;D
Daniel stipule dans la vidéo qu'il est possible facilement de connaître le nom des annonceurs pour chaque média. Quelqu'un peut-il me dire précisément comment faire pour avoir cette information ?
Des nouvelles du camembert aujourd'hui dans Libé :

Le camembert AOC de Normandie devrait rester fabriqué au lait cru, les petits producteurs ayant remporté une victoire décisive face aux industriels qui voulaient supprimer cette obligation, selon des sources proches du dossier.

La décision, qui doit être officialisée dans les prochains mois dans le cadre d'une réforme de cette appellation d'origine contrôlée, constitue une victoire pour les défenseurs des produits de terroir face aux grandes marques de l'industrie agroalimentaire, explique l'AFP dont je reprends la dépêche in extenso.
«On est soulagés», confie Thierry Graindorge, l'un des artisans mobilisés contre l'offensive des géants Lactalis et Isigny-Sainte-Mère qui invoquaient des raisons «sanitaires» pour réclamer l'abandon du lait cru.

Fin février, l'Association de défense et de gestion du camembert de Normandie, nouveau syndicat professionnel initié par l'administration pour résoudre le contentieux, «a voté à plus de 55% des voix en faveur du maintien du lait cru obligatoire pour la fabrication du camembert AOC», a expliqué M. Graindorge à l'AFP. L'information a été confirmée par d'autres producteurs.


http://consottisier.blogs.liberation.fr/marie_dominique_arrighi/
Tout d'abord je suis heureux de retrouver Arret sur images.
Je ne dirais pas avoir été un spectateur cathodique assidu mais la cession de votre diffusion m'a choqué.

Ceci dit vaste sujet que celui de votre première émission !
Tout d'abord je répondrai à Burt Allibert.
Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le côté manichéen du documentaire.
Je trouve toutefois que le parti pris du journaliste (Perico LEGASSE) est clairement défini dès le début du reportage.
Je l'ai déjà vu intervenir dans d'autres émissions. Il me semble être un "Jean-Pierre COFFE" bis !
Dans un autre reportage les attaques étaient contre les producteurs au lait cru qui tricheraient en chauffant parfois leur lait !
Même si il faut garde un sens critique disons que c'est un retour de manivelle.

Ce que je retiens de cette diffusion est à nuancer en fonction du fait que j'apprècie plus les petits, les modestes que les grands prétentieux, imbus d'eux-même et de leur pouvoir !! :-)

Je trouve triste si ce n'est scandaleux (à mon sens) de ne pas avouer que le but est de pouvoir faire encore plus d'argent. De l'honnêté et de la franchise ce serait tellement mieux.
Je comprends l'aspiration de pouvoir par exemple s'implanter sur le marché nord-américain qui refuse les camemberts au lait cru sauf conditions particulières.
Ce que je ne comprends pas c'est la volonté ou la non prise de conscience que cela va mettre en faillite de petits producteurs.
Alors même que cette entreprise est selon ses propres chiffres un des leaders européens (voir mondiaux) du lait et de sa transformation.
Des producteurs de fromage au lait cru quand on veut se faire plaisir et savourer un produit authentique.
Des industriels pour faire une production plus en adéquation avec une consommation importante disons de tous les jours, plus accessibles aux bourses les moins garnies.

Hélas cela relève plus de l'utopie que du réalisable mais je félicite France3 malgré l'amputation évoquée d'avoir diffusé ce reportage à une heure de grande écoute.
Le défi est de conserver des savoir-faire, des goûts propres à chaque région, chaque pays, à chacun.

Lisons ou relisons le meilleur des mondes et/ou 1984 et posons-nous cette question:
Tendons-nous vers cela ou pas ? ....

Pour finir le hasard a voulu que je sois en poste chez ce grand groupe le lendemain de cette diffusion et plus particulièrement dans le service consommateur !!!!
J'avoue que peu d'appels concernaient cette diffusion mais les consommateurs (je l'ai comprends) se sentaient trahis, trompés.
Regarde bien les anciennes et nouvelles boîtes; les différences sont infimes.

C'est aussi cela qui est dénoncé la tromperie du consommateur.

Merci de m'avoir lu et bon appétit à tous !
Bonjour,

Suite aux remontées de membres sur les difficultés à visionner les reportages et émissions @SI, l'équipe de KEWEGO (prestataire technique) souhaite sonder quelques volontaires ayant rencontré ces difficultés.

Ce "sondage" consiste en une 10aine de questions simples sur votre connexion, navigateur, FAI, ... et en un appel de quelques minutes aux heures de votre choix.

Les réponses que vous nous apporterez, nous permettront d'identifier les problèmes du précédent player et de résoudre les bugs rencontrés.
Nous serons alors en mesure de vous fournir un Player vidéo digne de la qualité des reportages d'Arrêt sur Image.

Merci de nous contacter à l'adresse suivante en nous communiquant votre adresse email ainsi qu'un numéro de téléphone (+ disponibilités).

=> support@kewego.com

Merci par avance de votre collaboration

L'Equipe KEWEGO.
Bonjour,

Satisfait de vous retrouver. Je n'ai pas de remarques particulières à formuler car on retrouve bien l'esprit de l'ex émission tv.

Toutefois je pense qu'il serait souhaitable de faire un effort sur la qualité du son qui fluctue de façon parfois gênante pour la compréhension.

P-G de Gervil
Bonjour

il y a deux petites choses que je trouve manquante sur le site web.

un fil de forum ou l'on puisse s'exprimer "librement" sur le site web par exemple.

et tout autre chose
le nombre de voix qu'il manque pour que le contenu devienne public. personnellement je ne me sens pas attiré par le bouton vote plublic, peut être une info en plus me concernerait plus.
Les interventions de Mme Levy ne sont pas toujours pointues, ni formulées de manière optimale. Mais n'est-ce pas justement cette forme spontanée, donc approximative, qui met de l'animation et renforce le débat ? Quand les participants s'enflamment un peu, soit la discussion se stérilise, soit on apprend des choses. La confrontation avec une autre lecture du documentaire, même partielle, nous permet de voir quelques réactions sanguines de participants qui ont quelque chose à dire, donc c'est constructif. Merci !
Bonjour,
malgré mon impatience de retrouver le nouvel ASI, je dois dire que je suis un peu déçu par le format (des petits bouts de films) et le son de la toute première émission. Certaines phrases sont à peine audibles (mettez des micros !) et il suffit d'un peu de débat pour qu'on perde des morceaux de phrases entières. Enfin, plutôt que des extraits à la queue leu leu pourquoi ne pas mettre une émission sur le même thème en une seule fois, ça marchait bien avant quand je regardais ASI dans la semaine...
Dans l'attente de la seconde !
E
pourquoi sur le site d'asi ne pas laisser les asinautes créer eux-memes leurs sujets de discussion en plus de ceux créés a la base par asi, ainsi on aurait d'une part les sujets sur les chroniques et contenus, et des sujets créés par les asinautes, qui parfois ont des commentaires à faire qui n'ont pas directement , spécifiquement à voir avec les contenus et chroniques?
bon c'est une suggestion parce que je vois pleins de commentaires ici intéressants mais qu'on nepeut classer nulle part dans les sujets et qui concernent prtant bien @si!
Bonjour,

J'ai visualisé l'émission pour la 2nde fois , et il y a une chose qui est perturbante :ce sont les gens qui sont dans le "bocal" derrière l'invité et qui bougent tout le temps : ça aattire l'œil et déconcentre pour suivre le fil du débat.

Sinon à part cela , c'est super , continuez. Vous avec tout mon encouragement et mes félicitations.

Cesttres bien.
Eviv êtes-vous là , que nous continuions notre discussion fleurie et fruitée sur le lait cru , à la lumière de ces nouvelles infos?

A ce propos , s'il jamais il y a des @sinautes qui n'osent pas publier car ils n'aiment pas faire apparaitre leur vrai nom ( ben oui , c'est mon cas par exemple), je signale à toutes fins utiles qu'on peut prendre son pseudo en cliquant dans "votre compte" dans la fenêtre grise en haut à gauche , puis "modifier mon profil" puis "nom" et mettre là son pseudo.

Amicalement. Gaétan Borgne
Bonjour,

après visionnage de cette première émission, je ne regrete pas mon abonnement : on retrouve bien l'esprit d'ASI dans cette
version internet, même si la forme (plateau petit budget) et le fond (champ d'investigation étendu des médias traditionnel à tous les
médias y compris internet) ont changés.
Côté critique, je rejoint certaines autres critiques d'internautes par rapport au format de l'émission "en morceaux" : un fichier
unique serait plus pratique pour l'utilisateur. Quand au traitement de l'info, je n'attendais pas la perfection de la part d'ASI. Le contenu
de l'emission est évidemment perfectible, mais me paraît déja de bon niveau (sujet interessant, contradictions sur le plateau).
C'est d'ailleurs en améliorant le contenu des émissions et par le bouche à oreille des internautes que vous développerez
votre audience.

Meilleurs voeux à ASI pour 2008 !
J'ai tout regardé à la suite.
J'avais suivi une émission de Jean-Pierre Coffe sur France Inter sur ce sujet (celle dont parle Monsieur Perico).
Je suis d'une région agricole.
Tout cela pour dire que le lait est un sujet vrai qui effectivement mérite un débat et non des pubs. A ce titre félicitations à monsieur Périco qui prend au sérieux le sujet et le traite tel quel. Je ne le trouve pas partisan. Je le trouve impliqué et... méridional dans son attitude. Je pense effectivement qu'une industrie qui possède l'essentiel en se servant de la gangrène d'une rumeur malveillante en ces temps d'affolement sanitaire (remémorons nous la grippe aviaire...) s'essuie les pieds sur ceux qui lui ont donné l'outil de seulement exister : l'art de de faire un produit comestible de qualité. Le but est de grossir encore ! La conséquence est de rendre moribond ceux qui savent encore travailler en pensant que nous consommateurs, nous achetons du goût et non une densité nutritionnelle comblant le creux des repas.
Donc les propos en l'état de monsieur Périco me semblent cohérent et justifiés y compris dans l'aspect " défense active".

Pour Madame Levy j'avoue que son point de vue m'a désarçonné. Point de vue explicité au début et re-cité intégralement à la fin. Entre temps j'ai vu une tentative sur le bien fondé de la manière de présenter le plat (sic). L'aspect économique peu ou pas abordé comme celui du look ridiculisant du cadre de chez lactalis et comme l'orientation du discours peu contrebalancé, sont des griefs certains pour madame Levy. C'est là où j'ai pensé qu'il y a quelque chose qui ne tournait pas rond. Après tout il s'agissait d'un documentaire et non d'un reportage. Dans le reportage oui là une certaine retenue objective est de rigueur car le journaliste rend compte d'une situation un peu comme s'il n'était que l'outil de captation : une sorte de neutralité. En revanche un documentaire est construit, on constitue des dossiers, on sait à l'avance la plupart des réponses des discours. Le documentaire, ce qu'à fait Monsieur Périco, est donc un angle d'attaque. C'est partisan. Partisan ne voulant pas dire ici mensonger ou propagandiste. Cela veut dire que l'on choisit d'attaquer la montagne par la face EST bien que la nord, la sud et l'ouest existent. C'est là où les propos de Madame Levy m'ont laissé dubitatif car en réalité elle a reproché à ce documentaire d'être un documentaire... c'est à dire signé.
Ce qu'elle a proposé était de faire un cour (la partie économique, la partie manichéenne)et aussi d'aseptiser le discours (l'ambiance sans doute du sujet ?). Mais j'ai un doute violent que ce documentaire ait été envisagé une nano-seconde durant sous cette approche. Ce documentaire a tenté de prendre la main de l'industriel dans la peau à confiture. Là pas besoin d'un long et docte discours un simple CQFD suffit. (Ce Qu'il Fallait Démontrer)

Moi ce CQFD de monsieur Perico m'a parut l'honneur des journalistes et malgré les atermoiements du programmateurs le courage du service public. J'ai vu une émission convaincante sur FR3 et une polémique de fond (de tiroir journalistique) sans justification. Pour moi il n'y a pas eu débat sur ASI mais surdité de la part de madame levy . Elles est parti comme elle est venue... en oubliant l'objet du sujet : le fromage au lait cru... à peine croyable.
La crainte de perdre un budget publicitaire c'était hier, il y a un jour, il y a un an, il y a une éternité. France 3, grâce au ciel, peut maintenant rediffuser tant qu'elle veut ce documentaire, même sans coupure, et aussi le faire suivre d'un débat contradictoire où les représentants de Lactalys ont intérêt à se pointer, je leur conseille, ou d'un débat pas contradictoire, faut voir. Tout industriel qui se comporte à la limite de la légalité vit au dépend de la chaîne et surtout des consommateurs qui la regardent, qu'on se le dise.
Cette leçon vaut bien un fromage sans doute.
signé, le corbeau, of course.

A moins que lactalys ait un catalogue bling-bling et propose des "séjours tout compris", mais c'est une autre fable.
Bonjour, cela fait plaisir de vous retrouver enfin sur nos écrans.
Par contre le concept de l'émission entre coupé en "acte" me déplait assez... En effet, j'aime être dans mon canapé et suivre un débat sans me lever toute les 5 minutes pour passer à l'acte suivant. Est-ce prévu de palier ce problème et de proposer (aussi) une émission en une seule lecture?
Et pour continuer la critique (que c'est facile;)), comme tout le monde, une vidéo en pleine écran serait la bienvenue.

Bertrand
Un grand bravo pour cette première émission. Le sujet était très intéressant. Au delà du problème posé, il confirme que nous avons besoin de médias indépendants des annonceurs et ASI.net en est l'éclatante démonstration.
Côté casting, Elisabeth Levy ne semblait pas toujours maîtriser son sujet, ce qui la rendait parfois peu crédible, et honnêtement parfois, elle en faisait un peu trop.
Encore merci et longue vie à ASI.net

Gerald
Bonjour a toute l'equipe d'@SI et bonne annee 2008 !

J'ai mis du temps a m'abonner (bah oui tant que le contenu etait gratuit, pourquoi s'abonner ?) mais la mise en place du contenu "cache" ma force la main...pour mon plus grand plaisir a present ! Je viens de regarder la premiere emission et je suis tres satisfait ! Certe la video est petite, mais comme je la regarde entre 5h et 6h au travail...c'est pas plus mal pour ne pas attirer l'attention :-)

Bonne continuation

Olivier, expatrie, content de pouvoir continuer a profiter de bonnes emissions en francais !
J'ai sommeil ( 3h28 !) , je la regarderai donc ultérieurement mais QUEL BONHEUR de retrouver le générique... je n'aurais pas cru... c'est là, que je mesure le sentiment que l'on nous avait "enlevé" quelque chose !
... Grand merci de nous faire vivre ces moments en vidéo.
J'ai pris la peine de lire tous les commentaires et de répondre à quelques-uns... donc je ne répéterai pas ce que beaucoup ont remarqué sur la vidéo: les gobelets (pas très écolo :-),
Madame Lévy qui en fait des tonnes un peu comme si elle n'avait pas vu le documentaire en entier - quand même, dénoncer les agissements de Lactalys par rapport à l'appellation contrôlée et ses mensonges sur le lait cru, c'est un peu facile de parler de manichéisme.
.. ou alors juste ceci: comme vous n'avez pas de contrainte de durée, merci de ne pas vous couper la parole mutuellement la parole, comme l'a remarqué en premier Luckydie plus haut (salutations). En plus, même la politesse l'exige, du moins telle que l'on l'enseigne aux enfants.
Pour le reste: l'esprit d'ASI est sauf, et en soulignant que tout ce qui a été signalé est perfectible, merci de le conserver, de nous le faire partager, et d'être toujours là.

Salutations à tous, particulièrement aux posteurs Lucie, Anthropia, Le Farfadet, Nonolimit; et Anthinéa: comme elle le dit elle-même:
" Daniel bravo et merci. Je crois que tout est dit ci-dessus. "
Exactement.
Bonjour,
Je dois etre en bout de ligne ADSL, en tout cas, imposible de regarder les vidéos sans etre stressé par une énième coupure de quelques longues secondes durant les visionnages.
Il faudrait que je puisse précharger les lectures.
Merci à vous.
Sur la nouvelle présentation de l'émission, le format "internet" par rapport au format télé.

Franchement je trouve le format internet largement préférable au format télé!!! C'est moins design, moins lisse, moins coloré, moins brillant mais... plus naturel et plus proche du téléspectateur!

j'ai aimé : l'impression d'être dans le plateau, avec ces personnes peu maquillées, peu apprêtées , finalement un peu comme nous devant notre ordi, dans une pièce "réelle" sans carton pâte, une pièce que l'on conçoit mentalement, derrière notre écran, facilement en 3D comme un bureau, une chambre de travail etc... et non un plateau télé avec tout son brillo et son faux!
J'ai aimé : les discussions comme autour d'un repas, cependant bien organisées par Schneidermann (bravo pour l'orientation de la parole, je trouve vraiment que vous savez maintenir un fil, une direction dans la discussion et que grâce à vous, cela ne part pas dans tous les sens dans un brouhaha général où l'internaute ne sait plus où donner de la tête et qui entendre, et vous contenez l'agressivité stérile qui peut naître entre deux interlocuteurs aux points de vue passagèrement opposés). le naturel des discussions (des gros mots, des tutoiements, des expressions très sincères, du mécontentement non dissimulé, de l'investissement comme dans la réalité alors qu'à la télé, on peut parler d'une plus grande "domestication" des comportements) est vraiment préservé, présent enfin car je n'ai jamais vraiment eu à la télé cela où tout est limité ds le temps, où le stress est partout) , alors voilà : continuez sans chercher trop d'améliorations techniques! que les gens restent naturels, que les prises de vue peu nombreuses n'augmentent pas trop, ne se sophistiquent pas trop sous peine de "stresser" le déroulement car c'est vrai je me rappelle d'ASI télé, les différentes prises de vues qui se succédaient à intervalles réduits, si elles subjuguaient l'attention, instauraient un suspens, donnaient du rythme, je trouve qu'elles détournaient aussi l'attention du spectateur qui réfléchit sur le contenu en lui-mm, les propos et qui se retrouve à partager émotionnellement l'image... il n'a peut-être pas besoin de tous ces artifices, et cette émission en est la preuve! Le format internet, illimité, bcp plus nature, est vraiment, vraiment nouveau pour moi et j'adhère! j'espère qu'il ne tendra pas à reressembler à l'ancien format télé (ce qui n'enlève rien à la qualité de toujours d'asi télé), profitez des possibilités d'internet!

enfin, une dernière petite chose : je m'étais informée du débat bourdieu-schneidermann, peut-on critiquer à la télé les médias, la télé elle-meme... et je dois avouer que les arguments de Bourdieu étaient forts, le format télé est souvent déjà une prise de partie s'il veut garder son audimat, les chroniqueurs, journalistes rentrent dans leur rôle ne serait-ce que par le ton de la voix, le minutage joue beaucoup, meme si sur asi bcp moins que dans ttes les autres émissions. Alors que là, les participants de l'émission sur internet sont beaucoup plus proches de nous, non pressés par le temps, ils sont naturels, et je ne vois pas comment là on peut parler de rôles prédéfinis qui seraient incarnés ensuite à l'écran. Je suis convaincue, la sincérité des interlocuteurs est vraiment là, les prises de vue fixes, très simples gardent la neutralité nécessaire à l'internaute, on ne sent pas de non-dits qui seraient dits hors plateau, et qui écarteraient le spectateur. Vraiment là je suis conquise je l'étais avant aussi ms avec certaines réserves bourdieusiennes, et puis je voyais bien le formatage inévitable qui tronquait de tte manière l'information, mais là je trouve que le format internet, qui est en fait tellement libre qu'on ne peut plus vraiment dire "format", est parfait, l'information ressort intacte, toutes en nuances, l'internaute a tout simplement confiance en ces paroles vierges, épurées de tout traitement et de toute contrainte exterieure au débat.
Les grands de l'agroalimentaire élaborent leurs produits en réduisant les coûts de fabrication
et en élaborant des goûts qui toucheront le plus de consommateurs, c'est à dire fades.
Ces économies faites, elles passeront en communication et publicité.
Bref, je pense que le financement de toute information par la manne publicitaire est un grave problème.
Je ferais remarquer que les journaux les plus libres sont ceux qui n'ont pas ou peu de publicité.
Rebref, vivement la fin du dieu Marketing.
J'ai vu le programme deux fois.
Et c'était un peu possif qu'en même.... ou étaient les freins ?

Je n'en sais rien.

En tout cas, le débat (forum) se développe et surtout avec plus de qualité que sur le dernier format. Moins crispé. L'effet des pseudos qui auraient disparus ? Du coup, j'ai mis un pseudo aussi, c'est vrai que c'est plus sympa.

Je confirme que le programme premier était une bonne base, mais il faudra l'améliorer, intervenant, caméras, studios, articulations, le prompteur me semble qu'en même important... Et pourquoi pas un ordinateur portable ?

Et pour le reste du site, bravo ! bravo ! bravo !

Il faut souhaiter grand succès d'estime et d'abonnements à @SI.

Dites-moi : vos co(n)-frères ont-ils été conciliants ? Avez-vous fait le tour de la critique ? Existe-t-il un projet similaire dans les pays européens ? Vivement le prochain programme !

Qu'es-ce que je suis exigeant !
Moi je ne fais pas partie des fans, puisque je n'ai pas la télé et que je n'avais jamais regardé ASI, et à vrai dire j'ai trouvé cette émission ennuyeuse: longuette surtout, et puis, franchement, le fromage... pas très passionnant.
juste une question: comment faire pour ecrire sous mon pseudo?
Une suggestion pour les videos:

Pourquoi ne pas proposer 2 versions ?
-Une comme actuellement en Flash
- Une en plus grande définition en divx disponible en téléchargement


Comme ca tout le monde s´y retrouve ?
C'est bien parti !!!, décollage réussi !!!!!, sarko essaye déjà de couper l'herbe sous les pieds, à nous de résister. Tout cela, soyez en certain fait des vagues !!!!, la REVOLUTION PACIFIQUE est en marche. J'ai hâte de la prochaine émission, enfin des débats contradictoires, peut être une remarque, laissez vous parler,
Désolée pour cette remarque somme toute assez inutile, mais c'est la Fille qui parle :

Dermabrasion : ponçage ou meulage rotatif, effectué superficiellement sur la peau pour en aplanir les différents reliefs.
Donc pas grand chose à voir avec une crème hydratante.

Voila. Mais j'avais prévenu.
Je ne veux pas parâitre raba--joie, mais suis-je le seul (farouche partisan d'ASi) qui n'a pas "aimé" cette première. J'ai trouvé la forme un peu amateur (même si ça fait du bien de ré-entendre daniel mais quid des chroniques?), le découpage en 7 (!) séquences lourd et sur le fond l'histoire des fromages m'a laissé un peu de marbre. Certes, on ne peut pas être passionné par tout mais j'ai attendu avec tellement d'i impatience cette première..., d'où ce petit sentiment de frustration. D'autant plus que je n'arrive pas à m'habituer au site : je m'y sens un peu perdu...

Trève de chagrinerie, je vais me l'approprier et je suis sûr que la prochaine émission me scotchera sur le fauteuil.
J'aime bien ASI mais sur ce coup là, il faut reconnaitre que la phrase incriminée : "60% des listérioses sont survenus avec des fromages au lait pasteurisés" ne me semble pas un argument honnête ! voir ici : http://www.leconomiste-notes.fr/dotclear/index.php?2008/01/08/84-tout-un-fromage
Bien que ne partageant absolument pas les idées de l'économiste auteur de cette brève, il faut lui reconnaitre qu'il s'agit en effet ici de statistiques élémentaires ....
Qu'en pensez-vous ?
Ben zut alors. Je n'ai pas réussi à dépasser la 4ème mn de la seconde vidéo : le chargement s'arrête et reprend à zéro. J'ai une connection ADSL 1méga et, d'ordinaire, je n'ai aucun problème vous lire les vidéos en ligne. Je suis d'autant plus frustré que ce débat m'intéressait beaucoup. Suis-je condamné à être privé d'ASI ?
Je suis très satisfait de cette première émission.
Quelques redondances pour Elisabeth Lévy sans toutefois tomber dans la ritournelle... mais le principal argument utilisé par Elisabeth, le manichéisme du documentaire, ne tient pas la route. Périco Légasse engage sa subjectivité, par conséquent le traitement est manichéen. La question serait plutôt : une part de subjectivité peut elle constituer un documentaire, un savoir journalistique ? Il est vrai que l'on s'écarte du sujet. Mais elle a raison quand elle affirme que tout ceci n'est que rapports de force entre médias/journalistes et annonceurs .
Et une pensée pour le gobelet tombé sous la fougue de Périco.
Continuez, vous êtes sur la bonne voie.
Je suis vraiment heureux de retrouver "Arrêt sur images" et je m’interroge toujours sur la décision de france 5 d'avoir mis un terme à celle ci. Concernant le débat proposé cette fois ci, je trouve assez injustifiée la critique Mme Levy sur l’aspect « manichéen » de ce reportage. Si le manichéisme réside dans le fait de décrire puis d’opposer deux thèses autour d’un même sujet , alors dans quel monde banal vivont nous ??? Qu’est qui n’est pas manichéen ? Qu’est ce qu’un bon reportage ? Pour ma part je me satisfait pleinement de ce type manichéisme....
impossible de voir correctement cette émission, l'image s'arrete toute les 5 secondes j'ai regardé ainsi les deux premieres vidéo puis jeté l'éponge j'espere que vous allez pouvoir remédier à ces images saccadées
a+
Perso.

J'apprécie toujorus autant le fond, mais j'aime moins la forme.

Désolé de critiquer, je sais bien que vous faites avec des bouts de ficelles, mais parler de plateau alors que vous etes dans vos bureaux sonne un peu "faux" à mes oreilles.

Au delà du trac flagrant au début et assez amusant connaissant votre parcours cher Daniel, je reste malgré tout heureux de vous revoir en cher et en os.

Pour la forme, je vous conseillerais presque d'y aller cash. Oui vous n'êtes pas sur un plateau de tv comme avant avec 5000000000000000€ de lumière, pleins de micros, un décor super travaillé avec écrans plasma, mais justement : Assumez, jouez le jeu. On n'est pas à la TV, on est sur le net et ca ne sert à rien de refaire de la TV sur le net.

D'ailleurs, c'est quand que vousnous faites visiter vos locaux, qu'on puisse voir qui se cache derrière ce site, comment et dans quelle conditions vous "résistez".

J'aime beaucoup les coulisses et c'est toujorus aussi un moyen de rendre hommage aux "gens de l'ombre".


Longue vie à @si !

A+
je n'ai eu aucun problème pour visionner l'émission.
Comme beaucoup d'asinautes j'ai trouvé le débat un peu brouillon et Mme Levy se répète beaucoup trop (ça en devient lourd), articule mal, s'emporte et se trompe parfois de séquence , ce qui rend le tout inutilement long. Parfois les 2 invités ne parlent pas de la même chose, Mme levy parle du DVD et M Legasse parle de ce qui a été diffusé sur France 3. Honnêtement il eut été plus intéressant qu'elle ne soit pas là !
De son côté M Legasse se répète également beaucoup. Je suppose que DS pour cette première n'aura pas eu le coeur à maltraiter ses 2 premiers invités. Le sujet proprement dit est assez intéressant mais effectivement on aurait aimé savoir si oui ou non, le lait thermisé est plus dangereux que le lait cru, ce qui aurait coupé l'herbe sous le pied de Mme Levy et donc évité ses nombreuses redites, cela aurait aussi évité le passage sur la tradition et la modernité qui me paraît totalement hors sujet.
@ lucie
merci j'y ai pensé seulement après ^^))
Bonjour à tous

Ravie de vous retrouver.
Sujet très interessant
Je vais toutefois être un peu critique.
Le débat était un peu brouillon. Vous vous coupez beaucoup la parole et on a un peu de mal à suivre.

Sinon merci de tous les efforts que vous faites pour exister
Bravo
pour un début c'est plutot flatteur, parfois longuet et hésitant mais il faut pouvoir résister ''à la coupe'' même pour le plaisir....

Est-il possible d'imaginer que si cette notion de ''coupe '' s'imposait un jour vous , vous ayez l' honeteté de marquer à l' image un signal, ou un pictogramme
pour nous avertir

continuez....

un amateur de yaourt qui n' aime pas le fromage !
Enfin réussi à agrandir la vidéo!!! par contre, Madame LEVY M'EST incompréhensible, habituée sans doute de la presse écrite, elle parle SANS ouvrir la bouche! Je la comprend pas! Oui bien sûr, j'ai entendu "manichéen" prononcé 8 fois! Elle est chez Marianne je crois? Il ne manquait plus que "apparachick" pour être dans le style!! Sinon, dommage de choisir pour parler du fromage une dame qui avoue ne pas aimer le fromage, je l'ai décelé au début dès qu'elle a parlé de fromage! Par contre, Daniel, le camembert est certes fabriqué partout contrairement au Champagne qui s'est battu pour son appellation, mais il n'y a QU'UN camembert et c'est "camembert DE Normandie"" Désolé mais tous les amateurs le savent et je n'achète QUE ceux là!! J'ai lu dans le forum que je ne suis pas seul à avoir des coupures d'images, j'espère que ça va s'arranger. En tous les cas Bravo et continuez même si MAJA me manque énormément!
Merci à @si de m'avoir offert trois mois d'abonnement gratuit dans une période "vache maigre".
Ce n'est pas pour faire de la lèche, mais c'est quand même super rare qu'un site fasse cela. Donc autant le dire.
Car oui ça existe les gens sans fric comme moi (même pas honte) qui veulent malgré tout se tenir informé concrètement.
Et il me semble important de souligner qu'@si n'a pas pour but de faire du fric, sinon je ne serais pas là, et il y aurait de la pub avec un site tape à l'oeil.
Là c'est sobre , clair, explicite.
Euh...pour les mauvais esprits: je ne suis pas obligé de dire ça parcequ'on m'a offert l'abo... =p
Quant à ceux qui se plaignent parcequ'ils ne peuvent pas voir les vidéos en plein écran par expl...
Ben retirez vos moufles, et essayer de bien lire afin de trouver la soluce...ça aide...!
Si y a beug est ce si grave? Vous avez payez alors vous voulez du produit fini tout de suite comme dans les magasins...
ben vous vous trompez peut être de site là... "Keep cool Raoul tu me fous les boules"..
Donc c'est avec grand plaisir que je retrouve votre émission, vos sujets, votre style, et l'agressivité de d'Elizabeth Levy ^^
Et ce sera avec plaisir que je m'abonnerai dès que je vais en avoir la possibilité.
Car pour moi @si est un contre pouvoir et une désintoxication médiatique salutaire, qui argumente correctement.
Perso ça me suffit à vouloir m'abonner dès que je le pourrai.
Bonne continuation et bon courage à toute l'équipe.
(Quelle rigolade ce type de lactalis! Ainsi que la publicitaire lactalis qui replace ses bretelles de soutif et dit "coupez"
après la question qui coince: "maintenant que c'est plus AOC...faudra t il réfléchir à une autre formule?" Euh euh euh..coupez!!! hihihi) ^^
bonjour à tous , merci pour cette émission très passionnante et pleine d'enseignement!

merci à France 3 de commander une telle émission et merci à Périco Légasse de nous donner la possibilité de réagir! je dois dire que je n'ai pas été convaincu par Élisabeth Lévy il me semble que son argumentaire concernait un autre sujet ce que je trouve dommage !
le sujet étant la forme que doivent prendre les AOC : doit on satisfaire les industriels si ceux ci veulent faire changer la législation en donnant des argument tendancieux ! comme dans toutes ces affaires la part de communication dépasse le font et c'est bien dommage : la com donne un à priori négatif sur le lait cru et tout se basera là dessus il va être très difficile de prouver le contraire car les laboratoires qui vont être consultés seront de parti pris et on peux le vérifier sur un certain nombre de points surtout concernant l'agro alimentaire (je me réfère aux résultat sur les céréales du matin au début du siècle dernier ou en l'espace de deux ans l'avis des labos est devenu favorable aux céréales le matin , le labo ayant été racheté par les céréaliers)
donc la difficulté à dire par exemple que "dans 66% des cas etc .. " est que personne ne prendra le risque de sortir une statistique! et pour cause pour un dans ce sens il y en aura trois dans l'autre !
ce que je veux dire par là c'est qu'effectivement notre société est une société de lobby et que même au niveau d'un état la vérité est mauvaise à dire et donc déformée on ne ment pas vraiment mais il est dit des choses qui ne sont ni vraies ni fausses et moi c'est çà que je trouve terrible dans cette société .
je loue donc votre émission pour cette tentative d'accrocher la vérité ou au moins de lever une partie du voile !
Mais c'est posiible @Martial, changez vos identifiants en allant sur "votre compte" en haut à droite! C'est vrai que l'on se sent plus seul sans les pseudo!
dommage aussi que nous ne puissions pas continuer à signer de nos anciens pseudo
je me présente : Balthaz
Ou sont les farfadet, Fandasi et consorts ?
Ah cette petite musique de générique qui nous manquait tant !!!
C'est avec un plaisir sans cesse renouvelé que j'écoute Périco Légasse . Oui à la consommation citoyenne, puisque notre pouvoir d'achat prend le pas sur notre pouvoir électoral ( à propos d'un certain rejeté par référendum que l'on nous imposera par d'autres moyens ....)
Elizabeth Lévy a l'air empruntée, elle se répète, mais au moins laissez finir ses phrases !!
Boycott Lactalis semble être la seule alternative, coller des étiquettes sur leurs fromages " Ceci n'est pas un camembert"
Ce camembert qui a force de symbole ô combien, la Révolution, la France....Ce que fait Lactalis est symptomatique de notre époque qui brûle tout sur l'autel du commerce ; la casi totalité des pays dans le monde ne commercialisent pas de fromage à lait cru et c'est uniquement pour faciliter sa commercialisation que cette société décide d'en finr avec cette mode de fabrication.
BOYCOTT LACTALIS !!

Bravo encore pour cette première qui nous promet de beaux débats à venir ; Dommage le buffer un peu lent et les vidéos qui parfois ne fonctionnent pas
Un grand plaisir de retrouver l'émission même si je regrette un peu l'absence d'un ou 2 autres chroniqueurs jouant les observateurs et intervenant plus sur la fin pour apporter une vision plus globable du débat. On a un petit peu l'impression que Daniel Schneidermann se laisse prendre au jeu du débat et qu'il manque un peu de recul de temps en temps. Mais peut-être est-ce un problème d'ordre technique car il est sans doute difficile d'avoir plus de monde à la même table avec un nombre limité de caméras. J'espère que vous trouverez une solution.

Bon courage pour la suite.
Bonjour .
Je suis désolé de ne pas être sur le bon thème ( mais je ne sais pas comment vous joindre ).
Je suis abonné au serveur internet Orange .
Et dans sa page Actualité : médias , il y a un article sur ASI .
Ce qu'il y a de surprenant , c'est deux petites réaction des internautes ( seulement )
J'ai voulu plusieurs fois réagir , et impossible .
Quand j'envoie mon message l'on me répond qu'il a bien été pris en compte , mais part contre il n'apparaît jamais ?
Étrange NON ???
Très bons débuts ! Avec un peu de patience et de réflexion le béotien que je suis est parvenu à tout voir, sur plein écran. C'est vrai que le découpage n'est pas la solution-top, mais ce peut être corrigé, non ? Quant aux "hachages" toutes les 5 sec., c'est classique : il suffit de patienter avant de déclencher la lecture.
Quant au sujet traité, j'avais vu le doc sur la 3 et j'ai bien apprécié le débat, surtout que pour une fois notre chère Elisabeth a paru accepter de se laisser couper la parole...Et puis c'est la première fois que je vois P. Légasse aussi maître de lui !!
Mais vous êtes jamais content !
le décor : super, pas de frime,
la discution et 7 épisodes, où est le problème ?
un petit clic.
Vous êtes si fatigués que ça !
surfer sur le site est d'une simplicité CP1 ( cours préparatoire )
ou allors vous êtes vraiment nul ( un s ? )
Sans lèche c..,
je trouve que l'équipe a fait un travail extra !
et j'en redemande, mais dans le même style !
simplicité, amateurisme ( un compliment ) ça me change des décors pompeux de la télé,
et surtout, restaient simple et honnête.
PS :
mais surtout votre incompréhension est un produit de l'époque.
gamma
Laissons donc le temps aux choses de se faire et cessons donc de nous comporter en purs consommateurs.
ASI renait, c'est une chance et nous devons apporter notre aide pour que ce projet soit un succès :)
Bonjour,
J'attendais cette première avec intérêt et indulgence (je n'ai jamais vu un projet démarrer sans souci), mais là c'est catastrophique.

Je n'ai pas vu la totalité de cette émission, car 3 heures pour arriver seulement à la partie 4 ont eu raison de ma patience.
Le format minuscule : inconfortable, mais pas très gênant.
La découpe en 7 parties : un peu pénible, mais acceptable si c'est provisoire.
Le hachage toutes les 5 secondes : insupportable.
A titre de comparaison, j'ai pu visionner sans problème des émissions de Zalea TV, durant plus d'une heure, en un seul morceau.

Sur le contenu de l'émission :
- Que vous n'ayez pas pu avoir un vrai débat, c'est ennuyeux, mais compréhensible.
Plutôt que de décrypter, vous avez organisé cette mise en scène de faux débat, qui n'apporte strictement rien à la contradiction ... et ressemble fortement aux faux débats dont nous abreuvent les chaînes TV.
- Daniel continue à couper sans cesse la parole aux participants : déjà pénible sur FR5, ça l'est encore plus ici.
- Qu'a-t-on appris jusqu'à la partie 4 ? (au-delà, je ne sais pas)
Qu'on a coupé une phrase indiquant que le lait pasteurisé présentait plus de risque que le lait cru
Que JP Coffe n'était plus vraiment un défenseur de l'alimentation saine et naturelle ... ce dont on pouvait déjà se douter du fait qu'il est l'acteur principal dans des spots de pub pour des produits industriels
5 à 10 minutes d'émission auraient suffi pour en arriver là
- Quelle critique des médias ?
Aucune jusqu'à ce point de l'émission

Je vais quand même suivre quelque temps pour savoir si le cadavre ASI a des chances d'être ressucité ...
J'ai beaucoup apprécié de vous retrouver derrière le "petit écran" :)
Je trouve les commentaires de beaucoup d'internautes trop critiques car trop prématurés... Je les trouve aussi (certains internautes) trop exigeants. Ils ne font pas de cadeau les bougres !
Mais qu'on vous laisse respirer !
On ressent (et à mon avis on est très loin du compte) derrière cette première emission toute l'énergie qu'il vous (toute l'équipe) aura fallu pour y arriver.
Cette première émission avait pour moi une portée qui allait bien au delà du débat lui-même (intéressant par ailleurs) : le retour d'ASI ! Un espace de liberté qui me fait sentir en démocratie...
Merci !
Qu'on vous laisse le temps de trouver votre rythme...
Je trouve votre "aventure" passionnante !
Bon courage pour la suite !
elisabeth levy me fait penser à un avocat commis d'office qui ne connaît pas son client et qui doit le défendre en comparution immédiate
et en plus elle n'aime pas le fromage
qu'est-ce qu'elle est venue faire dans cette galère ?
tout n'était pas pertinent
je lui reconnais le courage d'avoir endossé le mauvais rôle, faute d'avoir eu le lascar de Lactalis
hello All,

belle et bonne année 2008 (elle est bien partie!)

et merci pour cette renaissance.
Une remarque: acte 7 a 3min 12s la table vacille... pensez à la colle pour la prochaine émission !

une demande: un lien pour voir toute l'émission en 1 seul clic

bravo en tous cas pour la version plein écran

continuez

YH, fier d'être abonné (depuis longtemps!!!)
PS: n'hésitez pas à citer l'équipe de production , tout comme à la télé (on les voyait bosser en ombre chinoises, ils méritent comme vous tous)
Félicitation, pour cette première émission.

En effet c'est plus confortable à regarder en format plus grand (mais déjà avec le petit format) il y a des blocages à cause du débit sur internet (ce qui rend difficile la visualisation de la vidéo, et du coup fait perdre le fils de la discution. Il a fallu personnellement que je mette en lecture et que j'aille faire autre chose pendant 15min le temps que cela ce charge en mode sacadé pour ensuite lire la vidéo une nouvelle fois sans sacade à partir du cache du navigateur. Et cela pour chaque vidéo ce qui a fait que j'ai finalement vue le reportage en plusieurs morceaux... Difficile à suivre...).

Il serait pas mal de donner la possibilité de télécharger les vidéos pour les abonnés (ou manuellement ou via un système de popcast), pour permettre une lecture confortable sans accou et en mode déconnecté sur un portable ou sur un baladeur vidéo ou un PDA.

De plus j'ai eu des soucis du a la charge du serveur. un mode de visualisation offline (type téléchargement ou popcast) permettrait aussi de laissé plus de bande passante ou utilisateur intéractif.

Voici mes premières remarques sur la forme.
Felicitations!! Ca demarre!! Vraiment la critique assez general concernant la taille trop petite de l'image est recevable!! Trés fatiguant de suivre une emission dans ces conditions!! Un effort pou une image plus grande! MERCI
A j'ai oublié :
les couleurs sont fadasses!!!
Bonjour à tous
Bon déjà pour moi cela démarre très mal, je n'arrive pas à voir les vidéos en pleine écran. Pourquoi puis je regarder des vidéos sur le net, ailleurs qu'asi sans dysfonctionnement??Et d'ailleurs l'année dernière sur le site d'asi en attente du nouveau je pouvais visualiser les vidéos correctement, donc qu'est ce qui a changé
J'ai informé le site de mon problème leur conseil : cliquer sur le titre de l'émission , je ne suis pas une novice, je sais faire, et j'ai beau cliquer je reste sur un écran "miniature", bon je me doutais que j'aurai des problèmes c'est pour cela que j'ai fait le choix d'un abonnement sur 3 mois.
1/ Il n'ya plus de prompteur(?) et on voit le journaliste feuilleter ses papiers comme sur RTL quand j'étais petit.
2/ On voit les gens en entier alors que sur France 5 on ne voit que des troncs (en fait je n'en suis pas tout à fait sur).
3/ Les invités ne se maquillent pas, ou peu. Ou alors les projos sont restés dans les cartons. On sent la quantité de travail déployée par D. Schneiderman rien qu'aux cernes sous les yeux. Offrez lui une chemise repassée s'il vous plait !
4/ Le décor n'est pas un décor mais le local de travail un peu aménagé. Sur France 5 le plateau était, d'après mes souvenirs, minuscule et avait l'air bourré à refus avec les quatre chaises et la table. Là, il a l'air bien vide.... Il y a une chaise au premier plan au tout début qui a été écartée un peu vite pour ne plus être dans le champ mais qui y est quand même... Il y a une étagère derrière Périco Légasse qui n'apporte rien...Suggestion : reproduisez la tanière où Gaston Lagaffe se cache pour dormir, entièrement construite avec des lettres, comme chez vous !
Plaisanterie mise à part, il y a un côté un peu cheap dans le débat que la technique des grandes chaines permet de gommer, mais qui là, pour l'instant, transparait, surtout quand on passe des extraits d'émissions, avec l'un habillage pro au plateau ... Vite ! Appelez Raoul Sangla, il est au chomedu !

PS : Je confirme le problème de lecture des vidéos. Il avait été résolu sur la fin du site provisoire, mais là ça repart de plus belle. Les serveurs sont ils suffisants ?
A mon sens le débat gagnerait à mettre en jeu un nombre plus important de personnes, ce qui permettrait d'éviter la répétition des idées, induisent par la volonté de certaines individualités d'obtenir le dernier mot sur telle ou telle discussion. Par exemple le débat sur la réalité du manichéisme de la dite émission m'est apparu comme une petite guéguerre des égaux, je n'ai entendu aucun argument permettant d'étayer cette thèse, et donc par voie de conséquence aucun argument de réponse de la part de votre invité: que répondre a une affirmation péremptoire sinon une "infirmation" péremptoire.
D'autant que la notion de manichéisme me parait totalement désuète (dans ce cadre) car potentiellement utilisable, et souvent utilisé, quand un point de vue est exposé lors d'un débat. Par contre (sans pleinement assumé ma pensées !) je crois que l'on pourrait qualifier votre débat lui même, pris dans son ensemble comme manichéen, du fait de sa configuration numéraire comme je l'indiquais plus haut. Mais j'arrête la critique sur le fond, et d'ajouté: on ne peu critiqué que ce pour quoi on éprouve intérêt.

Pam
Ps: Pas de correcteur d'orthographe, dommage pour mes frères dyslexiques !
Bravo ; j'arrive ce mercredi avec des améliorations puisque je n'ai eu aucun des problèmes techniques cités ci dessus : une fois qu'on a compris qu'il fallait aller sur la page "notre première émission" le lien sous les vidéos vers les .swf permet dorénavant une lecture plein écran.
Si ceci est la cause de cela (la remarques des asinautes ci dessus) bravo pour la réactivité. Sinon ça veut dire que la navigation sur le site n'est pas assez lisible et que le fait de pouvoir lire les vidéos dès la page d'accueil en mini vignettes fait penser aux visiteurs que c'est la seule possibilité.
Sur le fond de l'émission je me demande si Sarkozy (et flûte je parle de lui ?) n'a pas vu cette émission pour proposer de supprimer la pub sur les chaînes publiques ... peut-être veut-il que nous nous abonnions en plus de payer la redevance. Ou DS lui a-t-il soufflé ?
Questions du jour :
Comment écrit-on le jeanpierrecoffisme ?
Pourquoi EL va t'elle chercher ses questions dans son petit livre rouge ?
Vous n'avez pas pigé un truc sur les listérias. Les fromages au lait cru "traditionnels qui puent" peuvent être porteurs de listérias. Ces listérias peuvent vous rendre malade et éventuellement être dangereuses pour femmes enceintes fragiles et petits vieux sub-claquants. Néanmoins, ces listérias "lait cru" sont beaucoup moins redoutables que les listérias "lait pasteurisé" SI ELLES APPARAISSENT! Les industriels affirment que le risque est très faible. Ils évitent de dire que si leur frometon aseptisé l'est mal, il devient -les listérias qui ont réussi à survivre étant des sortes de SUPER LISTERIAS- carrément dangereux. Ce qui n'est pas le cas de fromages au lait cru un peu wild qui ont certainement souvent des "petits" problèmes sans conséquences graves sur des organismes bien portants. Mais, de grâce, ne tombons pas dans la caricature qui consiste à dire que les fromages au lait cru qui baignent dans les crottes de fermes sont sains et sans listérias et que les fromages fabriqués dans des usines nucléaires sont pleins de germes dangereux.
Bonjour
j'ai suivi l'émission de Fr3 avec beaucoup d'intérêt et regardé le débat également ; mais, à mon grand regret il est très difficile de regarder les vidéos qui sautent tout le temps et même s'interrompent brutalement ; pouvez-vous remédier à cela car j'aimerais le partager avec d'autres personnes (et par là même faire connaitre votre site !) ?
Vous savez quoi? Eh bien d'une certaine manière les questionnements de Daniel, ses "transports", les questions qu'il nous posait... tout cela me manque. Je suis content avec ce site, mais peut-être un blog ASI serait un bon complément, car dans le cas ASI, un blog est une réelle valeur ajoutée et a son utilité propre: la transparence (sans pour autant qu'elle devienne dogmatique).
C'est génial, il n'empêche, cette impression d'appartenir à une communauté ASI depuis son portage sur le Net.
Bonjour,

Heureux de vous retrouver sur le net!
Puisque tant à été dit sur le fond, autant mettre mon grain de sel sur la forme!
Simple remarque au niveau de la qualité du son de cette première, je trouve que le vide de la pièce crée une trop forte réverbation qui s'entend et peut être désagréable (surtout lorsque les participants haussent le ton, signe d'un bon débat lol).

en éspérant être utile,
byebye
J'arrive pour visionner cette première émission un peu tard, visiblement.
Peut-être est-ce pour cela que j'ai eu un mal fou à la trouver, puisque depuis qu'elle a été mise en ligne beaucoup d'autres choses sont venues pour la faire passer en second plan, mais en tous cas aucun problème de visionnage.

J'ai aussi lu pas mal de commentaires, il y a assez peu de critiques sur l'émission elle-même, ça parle beaucoup plus de problèmes techniques, et là je me régale : On demande du grand, du beau, du plein écran à tout va (et là, je rappelle aux abonnés qu'il sont sur Internet, pas devant leur écran plat 16/9 162cm, faut pas exagérer !) pour finalement demander à pouvoir regarder l'émission sur un écran d'ipod ou autre, c'est-à-dire dans un format encore plus petit que celui proposé.

Je rigole !!!
Vive le français jamais content, qui demande tout et son contraire ^__^

Pour moi qui ne regarde pas la télé, qui suis habituée à ces formats, je suis très contente du travail que vous avez fait : je n'ai même pas cherché à cliquer sur les liens "format grand écran" en-dessous des vidéos. La présentation de chaque "épisode" par un court texte donne bien le ton, inimitable, d'@si.

Bon, le soir de cette émission je travaillais, je ne l'ai donc pas vue, mais en tant que bonne Normande qui achète ses fromages chez l'affineur du coin, pas besoin de regarder ça pour savoir que le goût, ça se trouve pas au rayon du supermarché du coin. Ce qui m'a intéressé en regardant votre émission, c'est de voir que les industriels ne réussiront pas à faire transformer les cahiers des charges des AOC pour leur bon plaisir.

Sinon, à quand le vin rouge AOC fabriqué par Coca ??? Non franchement, y'a des choses qui doivent rester ce qu'elles sont, surtout en France.

Par contre, petit supplément, sur le fait que les télés subissent les pressions des groupes, rapport aux publicités...
L'intervenante dit que si on arrête la publicité, il va falloir tripler ou quadrupler la redevance télé.

Que nenni !

C'est la réflexion que je me suis faite en entendant distraitement un bout de discours du Sieur Sarkozy hier (sur I-télé ? Je ne regardais une fois de plus pas l'écran donc rien de sûr, mais je connais les goûts de la personne chez qui j'étais...) : il veut supprimer totalement la publicité sur les chaînes publiques. Oh punaise, moi je voyais même la redevance multipliée par dix... C'est que ce sont des millions, des milliards peut-être même qu'il va falloir récupérer dans nos poches.

Et puis l'avantage des ces chaînes d'info en continu c'est que ça passe, ça repasse... donc à la deuxième fois, j'ai prêté une oreille plus attentive à la suite du discours : il souhaite faire une taxe sur la publicité des chaînes privées et sur celle des nouveaux moyens de communication telles que celles d'Internet et de la téléphonie mobile...

Bref, les chaînes privées qui subsistent sur leurs propres fonds et publicités devront financer les chaînes publiques : un peu comme le cadre qui compte pas ses heures et se démène pour vivre paie le RMI de son voisin... Déjà ça m'agace.
Et là, vous avez eu le nez creux à @si : pas de publicité chez vous, donc on ne viendra pas vous demander de taxe pour financer les émissions que vous dénoncez. Quoique, si y'a plus de publicité et plus de pressions financières, vous aurez peut-être plus rien à dénoncer ?
Sincèrement, je ne me fais aucune illusion, d'ici à ce que vous n'ayez plus rien à dénoncer, vous aurez le temps de voir la retraite de vos enfants arriver.

Car quand on veut trouver le comble du comble, c'est chaque jour plus fantaisiste dans notre beau monde...


Félicitations donc pour cette première, et bonne continuation pour 2008 : je suis bien heureuse de trouver mes infos ici, je ne regrette absolument pas mon abonnement !!!
bonjour, je viens de voir votre émission que je trouve pas mal. Sur le plan technique je n'ai pas eu de coupure d'image ni de son (même si le son n'est pas térrible essentiellement car pas tjs au même niveau) Maintenant sur la forme j'avoue que j'aimerai que les intervenants se coupent un peu moins la parole ça permetterait plus de fluidité et puis il me semble que c'est une marque de politesse et de respect non? et ça empêche pas de débattre passionnément du sujet!
Sur le fond j'avoue que je trouve pas le doc de F3 si manichéen que ça en tous cas pas au point de dire que l'on est "manipulé des 2 côtés"! c'est vrai que théoriquement il faudrait que les 2 aspects du sujet (lait cru et lait thermisé ou pasteurisé) soit traités exactement de la "même façon" c'est la fameuse objectivité journalistique dont il faut le plus se rapprocher possible (et qui est à mon avis impossible à atteindre car chaque journaliste à un avis, un angle "d'attaque"etc...) et puis pour être vraiment objectif il faut aussi rappeler que d'un côté on a les fromages au lait cru qui représentent qques % de la production et de l'autre les fromages pasteurisés qui représentent genre 80% (au moins ) de la production et des milliards en communication, pub ... donc si le doc penche du côté des petits producteurs ça ne me choque pas .
J'avoue que j'ai pas bien compris pourquoi votre journaliste semble si "remontée" face à ce doc (est ce que sinon le débat aurait été trop mou?) En plus elle doute du fait que le fromage au lait cru a plus de goût que le pasteurisé...on voit bien là qu'elle n'aime pas le fromage (elle le dit d'ailleurs fort honnêtement)Certes ce doc n'est pas parfait mais j'avoue que certaines critiques ressemblent plus à du coupage de poil de mollet de fourmi en 4! c'est d'ailleurs pour ça que je n'étais pas un téléspectateur régulier d'arrêt sur images, néanmoins maintenant que je suis abonné à @si j'espère n'en louper aucune!

bon continuation et bon courage!
Concernant le fond et la forme de l'émission, qui ont déjà occasionné beaucoup de commentaires, Daniel a pour l'instant réagi à deux reprises sur la forme technique, et notamment sur les vidéos.

Par contre, sauf erreur, pour l'instant, pas de réaction sur la forme du débat, les interventions d'Elisabeth, la structuration des échanges, etc.

Qu'a donné le débriefing suite à l'enregistrement ? J'imagine que tout a été enregistré en "one-shot", pas de deuxième prise ? Comment ont réagi les intervenants ? Bref, des infos sur les coulisses, et sur les réflexions actuelles pour les prochaines émissions suite aux nombreuses remarques !

@+
Enfin le site d'arret sur image est lancé !
On commence bien l'année 2008.
Quelque remarques cependant sur votre site.
1/ vous devez réduire au maximum les informations écrites car lire à l'écran ce n'est pas agréable. Ou alors il fallait faire une version papier d'ASI.
2/ Privilégiez les video et le podcast ( sauf erreur de ma part il n'y a pas de possibilité de podcaster alors que les chroniques peuvent être lues par leurs rédacteurs et ensuite mise en ligne sous forme audio). Ce serait bien si vous pouviez faire un systême de podcast comparable à celui de France inter.
3/ Pour les vidéos même si elles sont en faible résolution il faut avoir la possibilité de les afficher en plein écran (un peu comme sur le site de "C dans l'air")

Bref c'est bien mais vous pouvez sans doute mieux faire.

Bon courage !

David Delagneau
Très content de ce come-back d'ASI, et bonne continuation.

Concernant cette première émission, une petite remarque sur le passage relatif la dangerosité des laits crus ou pasteurisé. Plutôt que de faire donner les ciseaux, n'aurait-il pas été aussi simple pour France 3 de faire vérifier auprès de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA - dont un membre etait interviewé dans le doc) une stat aussi interessante que, j'imagine, relativement facile à identifier tant ces domaines sont contrôlés ?
... en format réduit certes, mais de retour quand même. Mon petit rituel du dimanche m'avait sérieusement manqué depuis la rentrée. Si bien que j'ai été des premiers à m'abonner pour donner une chance à cette précieuse mine d'informations de continuer à nous alimenter. Assez content du premier essai, même si un soin plus appliqué sur la bande son (ici un peu agressive) pouvait être apporté.
Le format trop réduit de l'image (même celui dit "plein écran") ne manquera sûrement pas de faire rouspéter certains internautes mais cet écueil, je pense, sera rapidement corrigé. Moi, en définitivement, il ne m'a pas particulièrement gèné.
Elizabeth Lévy met beaucoup de coeur à formuler son point de vue, on la comprends. Mais peut-être en fait-elle un peu trop, au risque, parfois, de paraitre hystérique (je sais, le mot est fort!). Le cadre plus confidentiel de l'émission (je pense au décor), réclamera peut-être un peu plus de retenu dans les effusions et autres exclamations outragées. A trois autour d'une table, ça semble tout de même inutilement exagéré.
Curieux, en outre, d'aborder cette première émission sur le thème de la grande distribution, quand on sait que je travaille moi-même dans une surface de vente visitée régulièrement par notre ami Daniel Shneidermann en personne (Si! Si!) que je salue ici au passage, car je n'ai pas encore osé l'aborder durant ses amplettes personnelles... (grand timide le Nicho!)

Sur ce bonne chance à Asi, je vous serai fidèle quoiqu'il arrive!
Bonjour
En déplacement prolongé, je viens seulement d'aborder pour la première fois le site... que j'ai eu beaucoup de mal à pénétrer, en dépit du mot de passe. Mais surtout, les vidéos s'interrompent au bout de quelques minutes à peine... Suis-je le seul à connaître ce problème?
Merci de votre réponse.
[A kawouede,
100/100 d'accord avec ce que vous dites sur Elisabeth et Stratégie envers Daniel. Daniel a d'ailleurs essayé de réagir, mais n'a pas osé dire "COUPEZ" Madeleine
À première vue, la forme du reportage avait tout d'un reportage à charge et donc manichéen :
- le ton parternaliste de périco avec le jeune journaliste qui perd toute crédibilité
- les confrontations qui jouent sur l'affectif : charlotte industrielle / casquette paysan ; industrie / campagne ; marketing / avis des anciens

Et pourtant, le fond et le déroulement de la démarche était d'une justesse remarquable :
- le meilleur exemple est cet éleveur qui a les larmes aux yeux ... manichéen ? Non dans le reportage complet périco ne le présentait pas comme une idole, au contraire il faisait remarquer ses pratiques industrielles intensives et nous laissais juge de ce qui est acceptable ou pas.
- faire appel à l'afssa et à l'inra est une démarche à saluer dans un monde où on nous sort le principe de précaution à toutes les sauces sans jamais faire appel à la science ... la aussi ça montre une qualité dans le travail de recherche de l'information

La véritable question de ce débat était pour moi : "Un journaliste militant peut-il faire un reportage honnête et juste ?"
La chroniqueuse n'a pas fait la part des choses entre le fond et la forme. Elle aurait du recadrer perico sur quelques points du fond (statistiques pas clairs par exemple). Et puis elle aurait tout de même rapidement constaté qu'il est dans le vrai sur le lait cru, les faits sont la. Une fois ceci acté, en venir à la forme et expliquer tranquillement pourquoi les téléspectateurs peuvent ressentir cette impression de manichéen.

Sur la censure, à choisir, pour la même qualité d'information, qu'est-ce qui est le plus facile à faire passer ?
- un reportage au ton manichéen (juste le ton et l'impression donnée), mais qui fait forcément planer un doute sur la crédibilité
- ou le même reportage, mais avec le jeune journaliste qui assumerait vraiment son rôle d'homme neutre et prendrait en main le débat, les endroits où aller et les questions à poser

Le plus facile pour une rédaction c'est de laisser un journaliste un peu excentrique faire le travail que les autres ne font pas :
- la rédaction a bonne conscience car le sujet a été traité
- un débat d'opposition s'installe alors dans la population entre les gens qui paraissent "normaux" et les gens qui paraissent "excentriques" comme périco (diviser pour reigner quoi)
- l'industrie perd un peu de ses clients mais beaucoup moins que si le reportage avait été traité sur un "ton honnête et juste" au journal de 20h (tout le monde aurait compris, et tout le monde aurait du jour au lendemain mangé uniquement du lait cru)

On endort les gens en leur disant qu'ils ont accès à toutes les informations, ce qui est vrai. Et dans le même temps on fait passer les messages que l'on veut, juste en joueant sur la forme ... d'où l'intérêt ... que dis-je le devoir sacré ... d'émissions de décriptage comme celle de monsieur Scher...hner..der...znerm bref de Daniel ;)

Tout ça pour dire que je suis super content que @SI soit la pour qu'on se pose ce genre de questions ... PUTAIN ÇA FAIT DU BIEN APRÈS UNE ANNÉE 2007 DE MISÈRE TÉLÉVISUELLE !!!!!
Merci et courage les gars !
ça fait plaisirs de vous retrouver !
Cela dit quelques petites remarques :
Je ne parlerai pas du fond du sujet bien que deux journalistes de Marianne en position d'opposition c'est un peu léger.
Sur la forme, la captation est assez amateur : axes douteux, zoom à "l'Italienne", etc.. Je ne suis pas sur que celà soit uniquement une question d'argent
L'interface de cette web-Tv est perfectible et je suis un peu nostalgique de la qualité et (au fond) de l'intuitivité d'une retransmission TV classique (sans segments et manipulations).
Il manque aussi vos charmantes animatrices et disons un plateau plus dense.
A+
y'a pas moyen de faire un vrai forum ?
Daniel montre rapidement un DVD de l'émission de Périco Légasse

1- où peut-on se procurer cette vidéo ?

2- Cette vidéo est-elle non-censurée ?

merci de votre réponse.

david verdier
Très interessant votre premier sujet, par contre je trouve votre décor minable :-)
que cache-t-il ? une volonté d'afficher votre différence ou bien votre manque de moyen ? Un peu excessif pour des professionnels comme vous !
J'espère que durant la prochaine emission on ne subira pas les unes du "Figaro" et du "Parisien" avec un décor "perestroika de l'internet" ;-)
Bonne année et longue vie à votre site !
un grand merci
Bravo pour les rubriques, le graphisme tout ça... !
Par contre j'ai un peu de mal à naviguer et à trouver les entrées (déjà pour me connecter !). Il m'a fallu ouvrir une bonne dizaines de pages pour arriver à celle qui contient la succession des 7 vidéos du reportage (http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=185)... sinon effectivement c'était le petit stick qui me laissait sur ma faim...
Tès heureux de retrouver DS ! Un peu d'émotion même à ré-entendre le générique... Cette renaissance d'ASI est une belle réussite, Internet est un formidable tremplin !
Malgré tout, j'aurais aimé voir d'autres intervenants ou d'autres membres de l'équipe autour de la table.
Bon courage! A bientôt pour la prochaine émission !
Bonjour et un grand merci @si,
Très déçu lundi à 14h00 de ne pas avoir mon mot de passe, je ne pouvais pas voir l'émission. J'ai donc lu les commentaires et à mon tour maintenant j'ai pu tout voir.
Je vous confirme que je suis enchanté de vous revoir sur écran. je n'ai pas eu de problème de lecture des vidéos, même en grand écran.
Deux petites critiques, déjà faites mais tant pis :
- un peu plus d'acteurs dans le débat,
- de grâce plus de gobelet plastique.
Sinon magnifique, continuez comme cela.
Bonne Année 2008 et longue vie à @si.
pas de grille des programmes, l'émission peut durer le temps nécessaire....
Pas trop quand même, svp.
Sur Internet on aime aller vite, lire en diagonale, toutes ces choses qu'on ne peut pas faire sur une vidéo.
Je trouve que votre première émission est une bonne base et que votre nouvelle formule doit se roder. En temps qu’abonné, je me permets les commentaires suivants

Point positifs :
Choix du sujet
Format (à quand une seul grande vidéo ?)


Points négatifs :
Vous ne laissez pas parler Élisabeth Lévy
Élisabeth Lévy n’avait rien à dire

Continuer, nous sommes avec vous !
J'ai eu la chance ce 26 décembre de regarder l'émission de Périco Légasse sur France3, lorsqu'elle a été diffusée et je ne suis pas surpris de voir qu'elle sert de support à la première émission de ASI.
Grand amateur de fromage je connaissais déjà le problème du lait thermisé et la mauvaise foi des industriels. Je signale par ailleurs que l'on trouve toujours du camembert au lait cru dans les grandes surfaces à côté de ceux au lait thermisé. Comme quoi le lait cru ne doit pas être aussi terrible que cela. Ce qui me choque dans le reportage c'est que Lactalis essaie de modifier les règles de l'AOC pour imposer son lait thermisé. Cela n'apparaît pas assez dans le débat.
J'ai apprécié l'argumentaire de Périco face à Elisabeth Levy qui me paraît souvent à court d'argument et de reflexion pour apporter la contradiction. Dommage de faire venir une journaliste aussi peu au courant du sujet. Pourquoi ne pas faire venir quelqu'un de la grande distribution?
Merci en tout cas de redonner une vie à cette excellent reportage via ce site. Ceux qui on louper la diffusion acheterons peut être le DVD. Je leur conseille.

Bravo, continuez.
Alors là je suis aux anges !

Un sujet sur le Camembert le jour de mon anniversaire , quelle fête ...

Lactalys : ton Dir Com il faut le garder , c'est la crème .

A Laval ( siège de la société ) ou à Paris , ils se marrent les employés ...

Quant au cousin de José Bové ,le fabricant de fromage de chèvre , il est plus vrai que nature.

Vas-y ASI , c'est comme ça qu'on t'aime. Si tu continues ainsi c'est pas comme cela que je vais acheter une télé et c'est tant mieux pour ASI.

Vivement la semaine prochaine.
Pauline.

J'ai regardé cette émission de Périco Legasse avec un grand intérêt, mais elle reprenait le sujet de celle que FRANCE 3 avait déjà diffusée le13 novembre dernier.
Je suis très amateur du camembert au lait cru et je savais par expérience personnelle que les fromages proposés par la grande distribution
avaient été modifiés depuis au moins trois ou quatre ans, tout au moins sur le chauffage du lait.
Il en est de même pour le lait pasteurisé : il est désormais microfiltré, ce qui explique la longévité de sa conservation. Je faisais un laitage
avec un ferment originaire d'Europe centrale il y a quelques années. A un moment, ce ferment a arrêté de se multiplier et j'en ai déduit que
le lait avait subi un nouveau traitement.
Ce qui n'a pas été traité dans l'émission du mois de décembre, c'est le prix du fromage. Celui au lait pasteurisé ou termisé est beaucoup moins cher que celui au lait cru.
Et si l'on se place sur l'apport de calories, je pense qu'il n'y a pas beaucoup de différence. Le camembert au lait cru demeure donc un produit de luxe.
Après ces commentaires sur l'émission elle-même, bravo à l'équipe d'ASI.C'est un plaisir de la retrouver à nouveau.
A la semaine prochaine !
Cette première est enthousiasmante. Le prolongement sur le forum l'est également. Bravo ! Un abonnement à bon escient !
Bravo pour cette premiere comment ne pas etre manicheen quand on fait un debat sur la nourriture industrielle ( deux personnes pour faire 200 tonnes de camambert ) la grande distribution ( est ce elle qui insiste pour avoir des produits standardises et moins chers ? ) face l artisanat et au savoir faire ( deux personnes pour faire une palette de fromages artisanaux ) ??
En plus si ce n etait que probleme economique on devrait trouver un rapport de 1 a 100 vus les moyens discordants ou alors les industriels et les grandes surfaces s enrichissent a bon compte avec cette industrie
Je crois que Perico est aussi critique gastronomique pourquoi ne pas mettre en valeur son jugement sur ce point
Il est evident que dans n importe quelle cas le rapport est manicheen mais le consommateur fait il le bon choix ou aime t il donc tant les grands mechants industriels
Ah est surtout, mettez les video en Téléchargement direct ou via Bittorent que l'on puisse les regarder sur des plate formes mobiles, car ce système de vidéo tronconnnées est imbuvable.

Sinon très bonne émission, sur le fond, moins sur la forme.
Le même générique... Je succombe. C'est magnifique.
Très bonne émission. Et content de voir qui est ce chroniqueur gastronomique de Marianne au nom si poétique.
ASI de retour, ça fait autant plaisir qu'un morceau de camembert au lait cru !
Je trouve qu'Élisabeth Lévy ne s'est pas bien exprimée pour une fois.

Ce qu'elle regrette dans ce reportage n'est pas sur l'information essentielle qu'apporte les journalistes, à savoir le mensonge de cette entreprise sur ce produit, mais l'extrapolation consciente ou inconsciente qui en est faite sur l'industrie et son utilisation pour faire passer le message. Les peurs, la deshumanisation, la productivité, que represente l'image industrielle (concretement l'image de l'usine) sont utilisés pour faire passer l'information, c'est ce qu'elle reproche au realisateur du documentaire, et elle a raison de le lui reprocher. Lui n'accepte pas ce reproche parceque pour lui l'essentiel reside dans l'information qu'il veut transmettre.
Je pense que ce reprotage aurait ete plus objectif si l'industrie avait été presenté avec une meilleure image, comme le dit Élisabeth Lévy à la fin, par qqun de moins bete, moins stupide, moins gros etc.

La question journalistique plus générale qui se pose, c'est peut on utiliser des moyens illégitimes pour faire passer un message legitime ?
Tout a été dit sur les soucis techniques, la vidéo trop tronçonnée, et les genoux qui twistent de Périco.
Sur le fond, il y a deux débats qui se télescopent : courage ou censure honteuse de F3 d'un côté, pouvoir de la pub sur les médias de l'autre. Sur ce second point, la comparaison que fait EL avec la PQR est tout à fait juste. Le "j'ai besoin de toi et réciproquement" l'est moins : Lactalis peut éventuellement asphyxier le budget F3 quelques mois sans se faire vraiment du tort, parce qu'il y a toutes les autres chaînes (pour ne parler que de ce média là) qui seront ravies d'accueillir les écrans de pub.
Bonne continuation et juste un dernier mot : sauvez les gobelets en plastique !
Peu de chose à dire si ce n'est que c'était une émission bien sympathique qui faisait plaisir à voir !!!!
Côté forme comme je l'ai lu au dessus, au début ça choque un chouille le côté bout de ficelle et puis finalement on s'en tape le coquillard c'est le fond qui intéresse.
Sinon un truc que je trouverais bien personnellement, c'est qu'en plus des morceaux découpés on puisse aussi avoir un lien pour voir l'émission d'un traite non saucissonné assis au fond du fauteuil.

Merci à l'équipe d'@si, bonne continuation !!!
Très sympa, par contre il faudrait vraiment que vous calmiez Elisabeth Levy, parce que ca fait pas très pro de s'emporter comme elle le fait :)
Bonjour à tous.heureux de retrouver ce générique.
Lait cru ou pasteurisé ? lait cru,bien sûr,on est en France ,non ?
Longue vie à @si
Le plateau "cheap", les verres en plastique qui se promènent, les journaux pendouillant à l'arrière-plan (sans doute pour camoufler une vieille cafetière, peut-être un litron entamé), le pêle-mêle de notes, tout ceci est éminemment satisfaisant et même, lachons-nous, tout à fait excellent. On assiste sur ce site (et, soyons honnêtes, sur celui de la télé libre) à la véritable naissance de la TV-internet, et franchement, je suis heureux d'y participer (un peu) avec mon abonnement. En voilà une vraie redevance, du genre de celles qu'on paie en chantant.
Tout y est: le bordel ambiant, les bouts de ficelle, le son hésitant. C'est une merveille.
Une merveille parce que l'on sent enfin qu'ici, la priorité est donnée au contenu. Donc: basta les plateaux bleus rétro-éclairés, les animateurs poudrés et coupe-crantés, basta les caméra-travelling hélicoïdales, les trucages et incrustations qui pétillent.Ouf, on respire, on est chez nous.
Une merveille parce que, du coup, ça fait très moderne, décalé, dérangeant.
Une merveille parce qu'en visionnant l'émission, j'ai retrouvé le souffle des années 80 et des premières radios libres. Je m'en suis trouvé tout ragaillardi.
Bravo pour la forme, je crois que c'est qu'il fallait faire. Pour le fond je n'avais pas de doute.
N'hésitez pas à multiplier ces débats.
Cordialement
bonsoir tous le monde et meilleur voeux !!
apres avoir vu 7 mn de l'emission 2 constats et une question me viennent a l'esprit:

1. la taille de l'ecran ridicule !

2.mme levy en chroniqueuse !!

3. comment se faire rembourser son abonnement ? meme en prelevant un prorata pour l'emission regarder
Forminable, enfin le retour d'asi.. Le debut etait un peut déconsertant avec les petit papiers collé au mur, la petite table et les trois chaises, un peut comme une parodie d'asi, j'ai trouvé ça marrant, je ne m'imaginai pas l'émission comme ça. Mais ça me plais quand même, je prefere ce qui est fait avec les moyens du bord plutot que le strasse et les paillettes.
Et comme pour contraster avec le plateau fait avec des bouts de ficelle, le debat etait tres interressant et en moin de 30 secondes, on ne vois plus le decors et l'on se retrouve dans le même esprit que "Feu asi TV"...

ASI est morte, Vive @SI...
je viens de m'abonner. félicitation et longue vie à ASI.
un gros problème technique : au bout de 4 minutes, je ne supporte plus de visionner le format disponible. j'espère que vous pourrez nous offrir une video plein écran qui fonctionnera et ce, avec une bonne définition. pour l'instant j'arrête et je me connecterai demain pour visionner (j'espère) enfin vos chroniques
bien cordialement
jacques viala
Bonjour,

C'est tout a fait ça ! Arrêt sur image comme à la télé.
Bravo à toute l'équipe.

Et si l'année prochaine on ressuscitait Droit de réponse ?
J'ai un problème : les videos mettent du temps à charger, énormement de temps alors que sur youtube les videos se chargent toutes seules. Il n'y aurait pas un moyen de compresser plus les videos pourqu'elles se chargent plus vite ? A mon avis il y aurait peu de qualité perdu dans l'image.
Bonjour tout le monde,

Je ne sais pas bien où envoyer ce message, donc je le mets ici, en espérant qu'il sera lu.

Il est pour l'instant impossible aux utilisateurs de créer des sujets sur le forum, nous ne pouvons que répondre aux sujets créés par les administrateurs : un sujet sur @si = un sujet sur le forum.
Pourtant, nous avons aussi des choses à dire en-dehors de ces sujets "imposés", que ce soit à propos de l'émission ou de thèmes plus généraux.
Pourquoi ne pas créer un véritable forum, ou tout à chacun pourrait poster un nouveau sujet (comme c'était le cas sur l'ancien forum de l'émission Arrêt sur images) ?

Par exemple, j'aimerais discuter avec les autres utilisateurs (ou même avec la rédaction, soyons fous !) de la pertinence du système de vote pour les contenus d'utilité publique ou de l'interdiction à la patricipation aux forums des non-abonnés. Ce sont des sujet que j'estime intéressants, et pourtant, il est impossible d'en parler ici.

Et oui, je commence déjà à vous emm***er mais vous avez choisi la démocratie, non ? ^^

En espérant que quelqu'un me lira (et me répondra, pendant qu'on y est) !
Je suis très content de retrouver l'émission!

Je vais parler de la forme!

D'abord le générique, ça m'a fait plaisir de l'entendre à nouveau!
Sinon, sur le plateau, un peu petit je trouve (je parle de la table), il y a des gobelets en plastique qui font pas très classe et qui m'ont fait pensé que j'assistai à une discussion entre amis pas d'accord!!!

Je me pose des questions sur l'avenir de l'émission, comment faire venir des intervenants aussi "imposants" que ceux qui venaient à la télé? Arriverez-vous à faire venir des ministres etc?

Le temps nous le diras!

En attendant, je suis fier de vous, continuez!!!
puisque l'émission se passe sur internet et qu'il y a du temps , je suggère que la parole des intervenants ne soit pas coupée, le débat serait plus agréable à suivre.merci et à la semaine prochaine avec impatience. claudine baly
Commencer par une emission sur le fromage, qui l'eût cru!!
C'est une bonne première emission qui ne pue pas le paté évidemment puisqu'elle concerne le fromage.
Un peu perdu au début sur le site, je commence à trouver mes marques.
Merci et bonne continuation.
Bonjour a tous et bonne annee,

1. Et vous qu'est-ce que vous pensez des declarations de Sarkozy evoquant la possibilite de supprimer la publicite sur les chaines publiques (on reste dans le sujet la, finalement, que ce soit avec ou sans lait cru).

Je fais partie des sceptiques (je suis toujours un peu dubitatif sur les propositions de notre president, connaissant sa maitrise de l'art de la communication), mais j'aurais quand meme tendance a etre pour(reste a verifier les contre-parties), etant par ailleurs vraiment heureux qu'@si ait choisi de financer son site sans la pub (Bravo a vous qui avez eu ce courage, vous etes en train de prouvez qu'on peut faire quelque chose de qualite sans la pub tout en restant abordable).

Pour infos (si ca vous interesse), mes sources:
http://ratiatum.com/news6330_Sarkozy_veut_faire_payer_les_NTIC_pour_supprimer_la_pub_sur_les_chaines_publiques.html
Et le forum associe:
http://ratiatum.com/forum/index.php?showtopic=80707


2. Ca n'a rien a rien a voir (mais je ne sais pas ou ecrire ca, c'est mon premier post sur ASI donc j'en profite).
A quand un decryptage du documentaire "Enfin pris": http://www.dailymotion.com/relevance/search/pas+vu+pas+pris/video/xg5vf_doc-enfin-pris-12_news
J'aimerais beaucoup avoir votre point de vue a ce sujet, M. Schneidermann (et je ne finalement trouve pas uqe le documentaire vous mette dans une si mauvaise position, d'autant plus que vous etes aujourd'hui "sorti" des contraintes de la tele (c'etait (d'apres ce que j'en ai retenu) finalement le principal reproche de M. Bourdieu a propos ASI version tele: on ne peut pas reellement critiquer la tele en etant soi-meme limite par ses containtes).

A quand un debat entre vous et M. Carles (d'apres ce qu'il dit et sa sincerite apparente, j'imagine qu'il accepterait votre invitation), avec par exemple, Mme Levy en animatrice (si elle accepte) ?
(ce 2eme est peut-etre hors-sujet, mais j'essaierai dans reparler dans un meilleur contexte).

(encore bravo pour le site, j'@ime beaucoup !)
Bonjour,
Bravo pour cette premiere, débat très intéressant, pour information NIcolas Demorand a parlé ce matin dans son journal sur France Inter de la guerre du camembert en citant le site d'arret sur image, vous voyez tous les médias ne vous ont pas oubliez ils y en a meme qui se sont abonnés à ASI
J'ai noté plusieurs remarques concernant la taille de l'écran, personnellement elle ne me gene pas à l'instar de Virginie B je regarde à 40cm pas à 2metres,
mais faites attention à ne pas surcharger les pages avec trop d'options ou de liens qui noyerait l'essentiel.
C'est nouveau ces lunettes ? à moins que l'absence de prompteur....... je plaisante ^^

j'ai hate de voir la prochaine émission
Trop contente de revoir Daniel à l'écran !
Que d'émotion dans cette première émission pour le net !
Moi , je suis ravie de ce site , de ce forum : les commentaires y sont très enrichissants et très pertinents.
Longue vie à @si !
Bonjour à tous et bonne année !

Voilà mon premier commentaire sur ce site définitif pour tout d'abord... souhaiter une bonne année à tout le monde, et particulièrement à l'équipe d'@si.

Je suis désolé, mais j'arrive un peu à retardement et je n'ai pas eu le courage de lire tous les messages, alors pardonnez-moi si je fais doublon avec certains commentaires.

1) Le site est beau, fonctionnel, rapide, c'est vraiment de l'excellent boulot !!! Bon maintenant je n'y suis pas tout à fait à l'aise mais c'est juste le temps de prendre mes nouveaux repères.

2) J'ai lu certains commentaires concernant la taille des vidéos : effectivement.. mais je fais confiance à l'équipe d'@si pour améliorer ça au plus vite, et ce n'est pas la mer à boire, d'autant plus que certains ont proposé des solutions provisoires pour les plus récalcitrants aux petits formats.

3) Le problème de vitesse de chargement en streaming (et par conséquent de coupures) me parait plus problématique : j'ai vraiment lutté pour regarder l'intégralité des sept vidéos et pourtant j'ai fait ça vers une heure du matin, je ne pense pas que c'était une heure de grosse affluence. Please réglez ça TRÈS VITE !

4) Enfin (le plus important) l'émission en elle-même : le sujet était effectivement bien choisi, même si je m'attendais peut-être à un vrai nouveau sujet. Celui-ci a au moins le mérite de toucher un vrai problème de fond, et de correspondre à 100% aux objectifs d'arrêt sur image (en tous cas tel que je conçois l'émission). J'ai néanmoins eu une impression bizarre à la fin : j'ai parfois (régulièrement) trouvé les échanges stériles, voir redondants (malgré les efforts évidents de Daniel Schneidermann pour sans cesse recentrer le débat). J'en veux d'ailleurs un peu à Elisabeth Lévy pour ça : Autant on ne peut trop rien exiger d'un invité (qui d'ailleurs était plutôt bien dans son rôle), autant Elisabeth Levy, en tant que chroniqueuse officielle d'@si (si j'ai bien compris), aurait pu davantage se montrer garante de la bonne tenue du débat et de la pertinence de ses interventions, parfois "hargneuses", très souvent répétitives et pas toujours très constructives.

5) De plus, (SUIS-JE LE SEUL ???), j'ai été un peu dérangé (pour ne pas dire "choqué") par l'attitude d'Elisabeth Levy parfois vulgaire (entre autres ce côté "j'interpelle mon contradicteur par le nom, sans prénom ni particule"... hein Levy, ça gaze?). J'adore pourtant son style propre et incisif lorsque je lis ses papiers, mais (à priori) il y a des codes inhérents au format audiovisuel qu'elle ne maitrise pas. Mais bon... je suis sûr que ça aussi c'est une question de réglages et qu'il faut laisser un peu murir ce site pour que chacun trouve toujours l'attitude la plus adaptée.
Trop fort, en faisant les courses j'ai regardé les camemeberts...
L'esprit @si sur les camemeberts ça marche aussi. Je ne suis pas comme Elisabeth, j'adore le fromage et je viens de réaliser que je n'achète plus de camambert (lait pasteurisé ?, lisez les étiquettes). Chonique d'utilité public car bien que j'aie regardé le documentaire sur la 3 je n'avais pas "tout vu ça". Agaçante Elisabeth mais diablement efficasse. Madeleine
Bonjour, après deuxième visionnage et lecture du premier commentaire visible,
A mon tour, pour éviter les petites manips, je préfèrerais un écran plus grand, à tout le moins, le principe facile, comme sur you tube, du click = petit ou grand, sans revenir systématiquement en haut de page.
Je réitère ma demande pressante que les chroniqueurs reviennent à l'écran pour leur papier sans rapport obligé au film principal. L’émission est trop mono thématique et surtout trop monochrome.
D’autre part, même si cela n’a rien à voir avec le fond auquel nous sommes tous très attachés, le décor façon « provisoire, salle de rédac gentiment bordélique - jusqu’au gobelet plastique !» n’est pas attachant, voire même gênant. Autant quand on est sur place on participe à l’environnement, autant vu de l’extérieur ça distrait justement du contenu que nous sommes venus chercher.
Derrière ces remarques - que je n’ai pas fini de vous adresser – vous aurez je le souhaite perçu mon attachement à votre travail,
Amicalement à nouveau,
LdL
Après la première
Bonjour Daniel,
ravi de vous retrouver, néanmoins: il manque cruellement à cette première émission la voix des chroniqueurs. En effet, ces gens dont vous vous entourez ont aussi un talent pour "dire" leur texte et là, le silence crée un vrai manque. C'est un peu comme si on n'avait que le texte des papiers de François Rollin ou de Desproges. Même si les journalistes d'@si n'ont pas la prétention d'être comédiens, convenez que ça n'est pas un tout à fait un hasard si une grande majorité d'entre eux travaille maintenant en radio. D'autre part, regarder un écran pour lire, ça ne va pas par là le net. Non non. Pour lire et seulement lire, il y a le papier qui est beaucoup plus agréable; Alors continuez à travailler, je vous soutiens de toutes façons mais pensez que le passage au net est là pour palier à votre absence à la télévision. Et pas seulement, même si c'est prioritaire, pour le contenu. La forme c'est l'écran qui s'anime. Le texte, c'est les mails, les notices etc.. Vous, on vous a connu animés; donc E.Levy et D.S. ça n'est pas suffisant, il nous faut aussi les autres. Il ne faut pas seulement nous intéresser, IL FAUT NOUS PLAIRE. C'est comme ça et songez y : c'est plutôt bien ce que ça demande comme effort.
Bien amicalement,
LdL
Je ne partage absolument pas cette exigence de plein écran, je n'utilise jamais ce format-là pour regarder une vidéo.

En effet, je regarde pas la télé de mon fauteuil à 1,5m de distance, je suis à mon bureau à 40 cm de mon écran... donc ça me suffit.
Aucune coupure pour moi, juste des saccades à l'image. Je pense pourvoir régler ça et ce minuscule détail n'a pas gâché mon plaisir.

Bonne émission, peut-être un peu longue avec un peu de rabâchage des arguments des deux intervenants...

Bilan, je dirais 17/20 (la mode est à la notation parait-il ?)

Merci, bonne continuation !
J'ai une critique/suggestion pour que @SI ne reproduise pas les problèmes de l'ancien ASI...

Daniel indique que Mr Morelon a refusé d'être invité face à Perico Légasse. Hors, @SI n'est plus une émission TV en direct. Et il aurait été appréciable de l'avoir entendu, peu importe qui lui faisait face.
Techniquement, vous pouviez faire une autre interview face à une personne qui lui convient, sans risque qu'il croise Perico Légasse dans vos locaux. Bien qu'il est fort possible que Mr Morelon aurait refusé toute interview sur @SI.
Perso, j'aimerais l'entendre réagir à votre première émission. Pourquoi pas pour une autre émission ?

Je voulais dire que, à l'avenir, il ne faut pas dire qu'une personne refuse une invitation à cause de la présence d'une autre. Et simplement indiquer qu'elle refuse de débattre sur @SI.

A part celà, çà fait du bien de revoir Daniel :o) .oO(et le site, c'est de la balle !)

NB: le widget vidéo fait ramer - à mort - mon navigateur Firefox. Dommage de devoir utiliser l'affreux Internet Explorer.

--
Olivier D. alias ze kat
http://life2front.com
Je me suis abonné au site d'ASI plus par acte militant que par réelle intention de consulter le site tous les jours. En fait, si je ne regardais pas souvent ASI à la télévision, j'aimais vraiment regarder cette émission de temps en temps, mais encore plus savoir qu'elle existait, et qu'elle remplissait une mission d'utilité publique, pour la défense de la liberté de la presse. Aujourd'hui, après le visionnement de cette première émission et une visite du suite, mes remarques ou questionnements sont les suivants:

FORUM DE FEEDBACK SEPARE
En premier lieu, je regrette qu'un sujet du forum n'ait pas été prévu pour parler, justement, de la nouvelle forme d'ASI. Les félicitations, remarques, questions techniques ou autres commentaires sur la FORME d'@SI web, versus ASI écran, sont perdus et viennent parasiter la discussion sur le SUJET qui y a été traité. Je trouve dommage. Si nous, abonnés, faisons vivre @SI, ne serait-il pas normal que notre avis soit entendu, et qu'une place lui soit donnée plus largement ? Ou désirez-vous être indépendants de nous comme vous l'êtes des annonceurs ?

AUTOCRITIQUE ET PROFESSIONALISME
Le regard autocritique d'ASI, qui invitait un intervenant extérieur pour critiquer sa propre pratique, était l'élément le plus intéressant d'ASI à mes yeux. Je me souviens de cette émission qui m'avait forcé le respect, où la discussion entre deux intervenants, qui auraient dû êtres OFF et couvertes par le générique, avait été reprise avec l'autorisation des participants, parce qu'elles résumaient mieux tout ce qui avait été dit ON. Il me manque aujourd'hui cette transparence, ce recul, cette vivacité à ce dire "c'est de ça qu'il faut parler". Comme si le "combat Daniel Schneidermann" de faire survivre ASI une fois gagné, l'esprit de fond avait été un peu perdu. Je comprends la satisfaction et la difficulté d'avoir dû mener ce projet si rapidement. Mais j'ai l'impression que quelque chose a été perdu, ou pas encore retrouvé. Ou peut-être noyé, pas digéré ? Moyens, crédibilité, modestie, dépit ? Je suis surpris qu'un professionnel de l'écran depuis des années mette en ligne une émission aussi mal filmée dans une cadre aussi peu glorieux. Est-ce à cause d'un véritable manque de moyens, ou une volonté de se présenter comme une sorte d'émission pirate, qui fleure l'époque des radios libres ?

SUJET
A ce propos, le premier sujet d'@SI n'aurait-il pas dû être le passage forcé d'une émission télé vers le web ? On vous aurait critiqué de nombrilisme à coup sûr. Mais le camembert fait à mes yeux office de sujet prétexte. Une émission critique sur la télévision disparait d'une chaine publique. On attend depuis plusieurs mois d'enfin savoir ce qui c'est passé, ce qui se passe, ce qui va se passer. Une émission critique saute, et tout ce dont nous parle cette émission que les (web)spectateurs ont permis de rescuciter, c'est de 2% de coupe d'un reportage ? Est-ce bien sérieux ? Si une autre émission que la votre avait été supprimée de l'écran, n'y auriez vous pas apporté plus d'attention ? Entre nombrilisme, victimisation et surplus de (fausse) modestie, il n'y a qu'un pas. Je crains de vous avoir vu trébucher.

Je serais content de vous voir faire, dans un prochain numéro, une autocritique de votre propre pratique, et un compte rendu le plus exhaustif possible des émissions / séquences critiques encore présentes sur les médias en France et dans d'autre pays, pour nous aider à répondre à cette question: la liberté de la presse, dans sa dimension critique envers les médias et la télévision en particulier, a t'elle diminué durant les 50 dernières années ?


FORME – TV versus WEB
La télévision est un média de paresseux, mais touche beaucoup de monde. La lecture permet plus facilement d’exposer des thèses complexes, mais est plus exigeante envers le receveur du message. On pourrait donc se réjouir de voir @SI devenir plus littéraire. Mais:
- lire à l’écran est moins agréable que de lire sur papier, et demande plus d’effort que de regarder une émission
- dimanche midi est une bonne heure pour regarder la télé, moins pour allumer son ordinateur
- il existe un nombre important de sites critiques sur le monde politique et médiatique. Il y a pour moi plus pléthore que manque
- une émission télé sur une chaine nationale donne plus de crédit à son équipe qu’un site Internet. Il doit être plus facile à un ministre de ne pas répondre à une invitation de @SI web, que de la rédaction de France 2, par exemple.

Pour toutes ces raisons, je me demande si @SI version site web a réellement du sens autrement qu’en étant une survivance d’une émission en recherche de reprogrammation sur une chaine nationale. Et si, par conséquent, l’importance ne devrait pas être donnée à réaliser des émissions hebdomadaires au plus proche de ce que l’on connaissait au préalable (plusieurs sujets, nombreux intervenants, temps limité, revue de presse large), dont seul le mode de diffusion changerait, qu’un site Internet de presse, ou « à la Hoaxbuster » de plus.
Bravo pour cette émission et bon courage pour la suite, par contre Elisabeth, je vois pas trop l'interet de sa participation ! Une beauf qui s'ignore...
J'aimerais quand même préciser à Mme Elisabeth Levy que dans les écoles de journalisme, il existe des cours dispensés qui indiquent les principales entraves que rencontrent le journaliste dans son travail, et notamment tout ce qui concerne le rapport ambigu entre le média et son annonceur.
Je ne pense pas que le problème soit lié à la formation, c'est un problème lié au financement comme vous le stipulez. Et ça ne concerne pas que la télévision de service public.

Ça me fait d'ailleurs penser qu'un condensé de toutes ces entraves pourraient faire un excellent reportage: évènementialisation, problème lié au financement des médias par des annonceurs, l'unicité de la source d'information (soit dépêches, soit police, ...), stéréotypes (castings), etc.

L'émission est un petit peu brouillonne, surtout au niveau du débat. Mais il faut bien commencer par quelque part.

Bonne continuation à @SI

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Une precision suite a relecture :
De plus M. Legasse le dit bien ca n'est pas pasteurise mais c'est chauffe a 60°C ... le terme a utiliser (dont je ne me souvenais plus) est "thermise".
Apres consultation (c'est rapide) de quelques sites webs (Wikipedia est votre ami, Google aussi ... , mais doublez toujours vos sources sait on jamais)
"La thermisation contrairement a la pasteurisation amene a une reaction positive au test de phosphatase."
Dixit Wikipedia :
"Une phosphatase est une enzyme dont la fonction est d'ôter un groupe phosphate d'une molécule simple ou d'une macromolécule biologique"
En somme si ca reagit positivement c'est qu'il y a des macromolecule biologique (traduisez par bacteries) contrairement au test effectue sur du lait pasteurise qui lui donc ne contient plus de ces macromolécule biologique (principe de la pasteurisation d'aileurs) donc il reste des bacteries dans ce lait pasteurise reste a savoir quelle est leur influence sur la Listeria.
Je simplifie a outrance parce que la c'est assez hardu comme discussion, si un biologiste/chimiste pouvait expliquer cela plus humainement que les sites de l'Inra et autres je ne serais vraiment pas contre :D (sans compter que ce que je comprends n'est pas forcement ce qui est).
Merci,
@+
Sans amelioration technique et donc un meilleur confort de vision je crains qu' une lassitude et donc une desaffection ne s'installent . Bravo quand même !!

Djomon
Ca me choque, moi dans ce reportage j'entends certains chiffres et ce qu'on veut leur faire dire hors moi ca me dit le contraire :
Explications :
On apprends que le Lactalis c'est 80% de la production, je comprends donc de la consomation (ce qui est produit l'est pour etre consomme).
J'en conclus que les 20% restant sont a base de lait cru le reportage etant pour le moins manichéen (Merci a Elisabeth Levy qui amene un brin d'objectivite dans tous cela) c'est le lait cru contre lait pasteurise.
On apprends aussi (source evidemment non fiable car venant d'une personne particulierement subjective, comme Perigo Legasse) que 66% des cas d'intoxication a la Listera ont pour source ces meme produits au lait pasteurise.
Donc 34% des cas d'intoxication a la Listeria viennent de ces meme fromages au lait cru (suivez bien ca vaut le coup).
Pour moi (et pour tout le monde d'ailleurs car on est tous soumis aux meme formules de calcul) 66% de 80% des camenberts ca fait beaucoup moins que 34% de 20%
Le calcul (il est simple) :
Partons sur une base de 250000 camemberts tous type confondus comme base de nombre de camemberts produits/consommes (le chiffre est faux certes mais c'est le calcul qui importe, je demontrerais le raisonnement avec un autre chiffre ensuite pour que vous compreniez bien).
la part de camemberts au lait pasteurise represente donc 80% de 250000 = 200000 camemberts et ceux au lait cru 20% de 2500000 soit 50000.
La part des fromages amenant a cas d'intoxication par Listera ayant pour origine une consommation de camembert est de :
Lait Pasteurise : 66% // Lait Cru : 34% (le 34% est une deduction logique).
Prenons une base de 25 cas d'intoxication (toujours faux mais seul le calcul importe il est valable quelque soit les chiffres utilises entre autre les bons que je n'ai pas, a savoir nombre de camemberts produits/consommes et nombre de cas d'intoxication alimentaire a la Listeria ayant pour origine la consomation de camemberts).
Donc sur 25 de ces cas 66% ont pour origine du camembert au lait pasteurise et donc 34% du camembert au lait cru.
Soit 16.5 cas et 8,5 cas jusque la les chiffres en les lisant tres simplement et surtout sans chercher a aller plus loin, en somme a comprendre, nous font dire que le lait pasteurise dans un camembert est 2 fois (environ) plus dangereux que le camembert a base de lait cru en terme d'intoxication par la Listeria.
Et bien je dis :"Faux, c'est l'inverse" et je le prouve :
On oublie en effet de rapporter ces beaux chiffres a une donnée importante le nombre de camemberts produits/consommes
En somme 16.5cas pour 200000 camemberts au lait pasteurise et 8.5 cas pour 50000 au lait cru (et la vous devriez remarquer que ca s'inverse).
Parce que bon 16,5 cas (avec mes chiffres) sur 200000 c'est tres peu, et 8.5 cas sur 50000 c'est beaucoup plus ( a vu d'oeil sans calculette c'est du 2/1 grosso modo : rapport de 4/2).
Le calcul donc : % des camemberts a l'origine d'une intoxication alimentaire par la Listeria selon leur mode de fabrication :
Lait Pasteurise : (16.5/200000)*100 = 0,00825% /// je multiplie par 100 pour avoir un %
Lait Cru : (8.5/50000)*100 = 0,017% ///Idem
Zut alors y'a environ deux fois plus de chances (2,060606061) d'attraper la Listeria via un fromage au lait cru qu'avec un fromage au lait pasteurise.
CQFD
Voyons voir ce qu'au final les chiffres disent (je rappelle que mes chiffres sont faux c'est juste la formule qui importe).
Quelque soit le nombre de camemberts produits/consommes et quelque soit le nombre de cas de camemberts a l'origine de cas d'intoxications alimentaires si et seulement si les camemberts a base de lait pasteurise representent 80% de la production (affirmation tirée du reportage) et que les 20% restant sont a base de lait cru (deduit du reportage il n'est pas indique d'autre methode de fabrication) et que les fromage a base de lait pasteurise sont responsable de 66% des cas d'intoxication alimentaire a la Listeria par biais d'une consommation de camemebrt (toujours une affirmation du reportage, M. Perico Legasse le rappelle et s'en sert comme argumentaire, on apprends cependant que le chiffre n'est pas des plus fiable car venant d'un des producteurs de camembert au lait cru, en somme pas super objectif comme source aurait il gonfle ce chiffre, en tous cas on est sur qu'il ne l'a pas reduit) alors il y a toujours environ 2fois plus (2,060606061 precisement) de chances d'etre intoxique a la Listeria en consommant un camembert au lait cru qu'un camembert au lait pasteurise.
D'autres chiffres histoire d'illuster cette formule :
Admettons qu'il y ai en 1 journée 34567890 camemebrts de tous types produits (lait cru et lait pasteurise)
il y en aura donc 80% qui seront a base de lait pasteurise : soit 27654312 camemberts
et 20% a base de lait cru soit : 6913578 camemberts
Et admettons que 32 de ces 34567890 camemberts (tous types) consuisent leur consomateurs a l'hopital a cause d'une intoxication aliemntaire par Listeria
donc la part de ces 32 fromage correspondant a des camamberts au lait pasteurise = 66% et celle de ceux au lait cru = 34%
Soit : 21.12 camemberts au lait pasteurise ont causes une intoxication alimentaire et 10,88 camemberts au lait cru ont causées une intoxication alimentaire.
Rapportons cela au nombre de camemberts produits ce jour la :
21.12/27654312 (= 7,63715E-07) et 10.88/6913578 (= 1,57371E-06) encore une fois la proportion est de 1/2 (2 fois plus de de chances d'intoxication par la Listeria via un fromage au lait cru que via un fromage au lait pasteurise) car 1,57371E-06/7,63715E-07 = 2,060606061
Alors bon mince on nous mentirais, je n'en sais fichtre rien ca n'est pas mon boulot de savoir mais si on utilise des chiffres pour prouver quelque chose faudrait au moins aller jusqu'au bout des calculs ou alors les trafiquer suffisement pour qu'ils disent reellement ce qu'on veut leur faire dire (non que j'insinue qu'ils le soient).
De plus M. Legasse le dit bien ca n'est pas pasteurise mais c'est chauffe a 60°C (donc ca ne tue pas toutes les bacteries contrairement a la pasteurisation) ca en conserve donc certaines il serait interessant de savoir lesquelles et de connaitre l'effet de ces bacteries sur les Listeria (c'est quand meme le but du discours quand on dit que le lait pasteurise est plus dangereux c'est parce que les bacteries du lait cru peuvent detruires des germes etrangers comme la Listeria, dans le lait pasteurise plus de faune bacterienne originelle donc possibilite pour la Listeria de s'installer facilement, pas de concurrence) et autres germes nuisibles a l'organisme.
Au passage M. Pasteur se serait il mechamment trompe en inventant ce dangereux (et neanmoins formidable) procédé ?? Parce que bon si dans le lait c'est une bonne chose je doutes un peu du fait que dans les produits fabriques a base de lait ca en soit une mauvaise, me semblait que ca avait bien arrange tout le monde et que jusqu'alors on avait rien trouvé a redire a cela ...
Bon evidemment on nous presente ca comme le combat du bon vieux paysan bien de chez nous contre la multinationale pleine de fric tout sale (le notre, ils nous le volent surement la nuit fermez bien vos portes hein .. ) alors ca passe bien, m'enfin bon M. Legasse n'arrangerait il pas les choses aussi un peu (beaucoup) a sa sauce personnelle (en tous cas a celle de la cause qu'il a choisi de defendre), le bon paysan qui en pleure n'est il pas lui aussi passe au lait Pasteurise (de memoire dans le reportage c'etait ca et M. Legasse qui s'en indignait presque, mais bon si il pleure parce qu'on lui parle de la grande distribution et de ses pratiques alors va ca vaut le coup de passer la chose).

Je suis decu par ce reportage c'est juste une tribune pour M. Legasse pas un reportage fouille, documente etc seule E. Levy tire son epingle du jeu en tachant de rester objective.
Et le pire ce sont les tentative de soudoiement par compliments et mise en rapprochement entre ASI et le "combat du lait cru" ... pitoyable.

En esperant juste que vous reussirez a finir de lire ce post et surtout que vous comprendrez bien que les chiffres soit on va au bout de ce qu'ils disent soit on ne s'en sert pas (surtout les pourcentages).Je me tiens a votre disposition pour vous fournir une feuille de calcul format informatique (open office ou meme excel) toute simple et annotée (au besoin) pour que vous compreniez (si besoin etait) le processus du calcul.

Merci a vous,
Merci a l'Equipe d'ASI Web pour son travail (parce que bon c'est du boulot quand meme et les erreurs/incoherences/mensonges il y en a partout et justement (et en partie) leur travail est de nous aider a les trouver mais pas de nous remplacer pour les trouver).
@++

Ca me choque, moi dans ce reportage j'entends certains chiffres et ce qu'on veut leur faire dire hors moi ca me dit le contraire :
Explications :
On apprends que le Lactalis c'est 80% de la production, je comprends donc de la consomation (ce qui est produit l'est pour etre consomme).
J'en conclus que les 20% restant sont a base de lait cru le reportage etant pour le moins manichéen (Merci a Elisabeth Levy qui amene un brin d'objectivite dans tous cela) c'est le lait cru contre lait pasteurise.
On apprends aussi (source evidemment non fiable car venant d'une personne particulierement subjective, comme Perigo Legasse) que 66% des cas d'intoxication a la Listera ont pour source ces meme produits au lait pasteurise.
Donc 34% des cas d'intoxication a la Listeria viennent de ces meme fromages au lait cru (suivez bien ca vaut le coup).
Pour moi (et pour tout le monde d'ailleurs car on est tous soumis aux meme formules de calcul) 66% de 80% des camenberts ca fait beaucoup moins que 34% de 20%
Le calcul (il est simple) :
Partons sur une base de 250000 camemberts tous type confondus comme base de nombre de camemberts produits/consommes (le chiffre est faux certes mais c'est le calcul qui importe, je demontrerais le raisonnement avec un autre chiffre ensuite pour que vous compreniez bien).
la part de camemberts au lait pasteurise represente donc 80% de 250000 = 200000 camemberts et ceux au lait cru 20% de 2500000 soit 50000.
La part des fromages amenant a cas d'intoxication par Listera ayant pour origine une consommation de camembert est de :
Lait Pasteurise : 66% // Lait Cru : 34% (le 34% est une deduction logique).
Prenons une base de 25 cas d'intoxication (toujours faux mais seul le calcul importe il est valable quelque soit les chiffres utilises entre autre les bons que je n'ai pas, a savoir nombre de camemberts produits/consommes et nombre de cas d'intoxication alimentaire a la Listeria ayant pour origine la consomation de camemberts).
Donc sur 25 de ces cas 66% ont pour origine du camembert au lait pasteurise et donc 34% du camembert au lait cru.
Soit 16.5 cas et 8,5 cas jusque la les chiffres en les lisant tres simplement et surtout sans chercher a aller plus loin, en somme a comprendre, nous font dire que le lait pasteurise dans un camembert est 2 fois (environ) plus dangereux que le camembert a base de lait cru en terme d'intoxication par la Listeria.
Et bien je dis :"Faux, c'est l'inverse" et je le prouve :
On oublie en effet de rapporter ces beaux chiffres a une donnée importante le nombre de camemberts produits/consommes
En somme 16.5cas pour 200000 camemberts au lait pasteurise et 8.5 cas pour 50000 au lait cru (et la vous devriez remarquer que ca s'inverse).
Parce que bon 16,5 cas (avec mes chiffres) sur 200000 c'est tres peu, et 8.5 cas sur 50000 c'est beaucoup plus ( a vu d'oeil sans calculette c'est du 2/1 grosso modo : rapport de 4/2).
Le calcul donc : % des camemberts a l'origine d'une intoxication alimentaire par la Listeria selon leur mode de fabrication :
Lait Pasteurise : (16.5/200000)*100 = 0,00825% /// je multiplie par 100 pour avoir un %
Lait Cru : (8.5/50000)*100 = 0,017% ///Idem
Zut alors y'a environ deux fois plus de chances (2,060606061) d'attraper la Listeria via un fromage au lait cru qu'avec un fromage au lait pasteurise.
CQFD
Voyons voir ce qu'au final les chiffres disent (je rappelle que mes chiffres sont faux c'est juste la formule qui importe).
Quelque soit le nombre de camemberts produits/consommes et quelque soit le nombre de cas de camemberts a l'origine de cas d'intoxications alimentaires si et seulement si les camemberts a base de lait pasteurise representent 80% de la production (affirmation tirée du reportage) et que les 20% restant sont a base de lait cru (deduit du reportage il n'est pas indique d'autre methode de fabrication) et que les fromage a base de lait pasteurise sont responsable de 66% des cas d'intoxication alimentaire a la Listeria par biais d'une consommation de camemebrt (toujours une affirmation du reportage, M. Perico Legasse le rappelle et s'en sert comme argumentaire, on apprends cependant que le chiffre n'est pas des plus fiable car venant d'un des producteurs de camembert au lait cru, en somme pas super objectif comme source aurait il gonfle ce chiffre, en tous cas on est sur qu'il ne l'a pas reduit) alors il y a toujours environ 2fois plus (2,060606061 precisement) de chances d'etre intoxique a la Listeria en consommant un camembert au lait cru qu'un camembert au lait pasteurise.
D'autres chiffres histoire d'illuster cette formule :
Admettons qu'il y ai en 1 journée 34567890 camemebrts de tous types produits (lait cru et lait pasteurise)
il y en aura donc 80% qui seront a base de lait pasteurise : soit 27654312 camemberts
et 20% a base de lait cru soit : 6913578 camemberts
Et admettons que 32 de ces 34567890 camemberts (tous types) consuisent leur consomateurs a l'hopital a cause d'une intoxication aliemntaire par Listeria
donc la part de ces 32 fromage correspondant a des camamberts au lait pasteurise = 66% et celle de ceux au lait cru = 34%
Soit : 21.12 camemberts au lait pasteurise ont causes une intoxication alimentaire et 10,88 camemberts au lait cru ont causées une intoxication alimentaire.
Rapportons cela au nombre de camemberts produits ce jour la :
21.12/27654312 (= 7,63715E-07) et 10.88/6913578 (= 1,57371E-06) encore une fois la proportion est de 1/2 (2 fois plus de de chances d'intoxication par la Listeria via un fromage au lait cru que via un fromage au lait pasteurise) car 1,57371E-06/7,63715E-07 = 2,060606061
Alors bon mince on nous mentirais, je n'en sais fichtre rien ca n'est pas mon boulot de savoir mais si on utilise des chiffres pour prouver quelque chose faudrait au moins aller jusqu'au bout des calculs ou alors les trafiquer suffisement pour qu'ils disent reellement ce qu'on veut leur faire dire (non que j'insinue qu'ils le soient).
De plus M. Legasse le dit bien ca n'est pas pasteurise mais c'est chauffe a 60°C (donc ca ne tue pas toutes les bacteries contrairement a la pasteurisation) ca en conserve donc certaines il serait interessant de savoir lesquelles et de connaitre l'effet de ces bacteries sur les Listeria (c'est quand meme le but du discours quand on dit que le lait pasteurise est plus dangereux c'est parce que les bacteries du lait cru peuvent detruires des germes etrangers comme la Listeria, dans le lait pasteurise plus de faune bacterienne originelle donc possibilite pour la Listeria de s'installer facilement, pas de concurrence) et autres germes nuisibles a l'organisme.
Au passage M. Pasteur se serait il mechamment trompe en inventant ce dangereux (et neanmoins formidable) procédé ?? Parce que bon si dans le lait c'est une bonne chose je doutes un peu du fait que dans les produits fabriques a base de lait ca en soit une mauvaise, me semblait que ca avait bien arrange tout le monde et que jusqu'alors on avait rien trouvé a redire a cela ...
Bon evidemment on nous presente ca comme le combat du bon vieux paysan bien de chez nous contre la multinationale pleine de fric tout sale (le notre, ils nous le volent surement la nuit fermez bien vos portes hein .. ) alors ca passe bien, m'enfin bon M. Legasse n'arrangerait il pas les choses aussi un peu (beaucoup) a sa sauce personnelle (en tous cas a celle de la cause qu'il a choisi de defendre), le bon paysan qui en pleure n'est il pas lui aussi passe au lait Pasteurise (de memoire dans le reportage c'etait ca et M. Legasse qui s'en indignait presque, mais bon si il pleure parce qu'on lui parle de la grande distribution et de ses pratiques alors va ca vaut le coup de passer la chose).

Je suis decu par ce reportage c'est juste une tribune pour M. Legasse pas un reportage fouille, documente etc seule E. Levy tire son epingle du jeu en tachant de rester objective.
Et le pire ce sont les tentative de soudoiement par compliments et mise en rapprochement entre ASI et le "combat du lait cru" ... pitoyable.

En esperant juste que vous reussirez a finir de lire ce post et surtout que vous comprendrez bien que les chiffres soit on va au bout de ce qu'ils disent soit on ne s'en sert pas (surtout les pourcentages).Je me tiens a votre disposition pour vous fournir une feuille de calcul format informatique (open office ou meme excel) toute simple et annotée (au besoin) pour que vous compreniez (si besoin etait) le processus du calcul.

Merci a vous,
Merci a l'Equipe d'ASI Web pour son travail (parce que bon c'est du boulot quand meme et les erreurs/incoherences/mensonges il y en a partout et justement (et en partie) leur travail est de nous aider a les trouver mais pas de nous remplacer pour les trouver).
@++

PS: J'etais tres mauvais en maths a l'ecole et je ne travailles pas pour un groupe laitier ou autre, mon domaine c'est l'informatique.
Pour aller dans le sens d'Elisabeth Lévy, Sarkozy vient d'annoncer sa volonté d'une télévision publique sans publicité.
En exceptant la question de la faisabilité de la chose, on ne peut pour une fois qu'être intéressé par l'idée, du moins par la question qu'elle pose sur la relation entre la télé et le pouvoir de ses annonceurs.
Deumeure encore cependant la question sur la relation du pouvoir politique et du service publique...

Débat en perspective que ne manquerons pas de suivre @si!
à la fin on ne sait toujours pas pourquoi lactalis a préféré le lait termisé ou pasteurisé au lieu du lait cru...

La on s'embrouille avec les objectifs. L'objectif d'asi est demontrer la manipulation des medias ? je trouve dans ce cas qu'on a pas assez parlé de ce qui s'est passé au sein de france 3. On est trop allé dans le débat lait cru/ lait pasteurisé sans pour autant le faire comme il se doit. Alors vous vouliez faire quoi ? parler du lait cru ou de la manipulation des médias ?

petit rappel des faits, lactalis passe ses camenbert au lait thermisé, et perds l'AOC, et explique cet état comme quoi le lait cru est dangeureux, ce qui n'est pas le cas, et est meme le contraire.
Deux documentaires sont prévu par france 3. L'un dont on ne sait pas trop de quoi il parle, mais pas de lactalis, et celui ou on met en cause lactalis.
Par inadvertance, lactalis voit qu'il s'est fait avoir et que son image risque d'en patir. Evidement il fait pression. Et la on rentre dans les détails de ce qui est coupé ou non dans ce qui est diffusé et ce qui ne l'est pas.

il y a un vrai débat sur le lait cru et le lait pasteurisé, lequel est meilleur pour la santé ? Lequel est le plus economique ? etc
mais l'histoire de ce documentaire, n'est pas vraiment un débat, c'est un etat de fait, lactalis a failli retirer le documentaire le mettant en cause et si il avait réussi, la communication aurait primé sur l'information. Le point devu de l'industriel n'est pas du tout expliqué. cet etat de fait pose juste le probleme de la dependance des médias à la pub. et c'est tout, pas besoin d'en faire 6 video...
Bonjour,
Je n'ai malheureusement pas le temps de lire toutes les remarques suite à ce documentaire.

J'ai juste trois remarques techniques :

1° Il faudrais prévoir lors du tournage si c'est possible cette structure en acte, ça permettrais d'avoir une émission moins hachée.
2° C'est dommage de devoir passer par du flash pour voir de la vidéo, arte a certainement des moyens beaucoup plus important que ASI mais ce serait judicieux de s'inspirer de leur format de vidéo où on peut choisir la vidéo/flash et en deux débits différents. (arte plus 7)
3° Ce serait pas mal d'avoir en plus du texte à gauche de la vidéo, des liens hypertextes dans ce texte sous forme par exemple de "popup ajax" pour expliquer des points technique que vous ne pouvez pas détailler dans l'émission, par exemple citer les types de fabrications de fromage : lait cru, pasteurisé , il y a t'il d'autres fabrications possibles?

Le lien envoyer à un ami me renvoie à la même page que la page où il est ; peut-être que cette fonction n'est pas encore active.

Bonne continuation à cette émission et bonne année à ceux qui lisent ce message.
LA PREMIERE D'ASI ! au lait cru ! c'est un moment historique !!!

Bravo pour cette enquête, Périco Légasse ! bravo pour le débat, pour l'énergie, bravo à Daniel d'être bien là, tout fervent, et bravo à Elizabeth pour sa contestation honnête. Ce débat était formidable car *incarné* : on se marre, on renverse le verre de plastique, on finit par avouer qu'on n'aime pas le fromage ! tout cela, c'est de l'internet incarné, vivant, et ça fait du BIEN. Merci !

Premier débat télé d'@SI: attaquer les puissants annonceurs de l'agro-alimentaire est-il possible à la télévision? Débat garanti 0% complaisance.
Excellente émission! Presque meilleure que lorsque vous étiez diffusés sur la chaîne ******* (nom coupé au montage)
en revanche petit conseils techniques pour améliorer: un générique de montage videos (comme avant!, pourquoi pas le même d'ailleurs...),éviter les zooms intempestifs et préférer un changement de caméra le temps de zoomer (ça fait pas très pro), couper l'émission en 2 ou trois mais pas plus (faut se lever du canapé c'est dur!), comme demandé précédemment je signe la pétition pour l'obtention d'un plein écran (mais à asi on aime les pétitions, non?)et enfin proposer l'émission en podcast video pourrait être pratique (ah la douce voix de Daniel pour se réveiller dans le tram, ça serait un bonheur!!!).
Félicitations et vivement le prochain!
Que ça fait plaisir de retrouver Arrêt sur Images.
Le débat était très enrichissant, et au final, le documentaire était sans doute un peu manichéen, mais après tout, les arguments des industriels se fondent sur le même principe !

Bravo à toute l'équipe en tout cas !
c'était Lardonfree...
Très bonne année à toutes et tous, équipe et internautes, et longue vie à @SI !

Nous sommes récompensés de notre longue attente. Cela vallait le coût. C'est gonflé de ma part d'employer cette expression et j'en ai un peu honte, car je fais partie des "amis fauchés".
A ce sujet, merci d'avoir changé "radin" par "fauché", j'apprécie...;-) et un grand merci de m'avoir permis d'accéder au site.

Je ne suis pas certain que le forum soit le meilleur endroit pour s'adresser à l'équipe d' @SI, mais je n'ai pas trouvé d'autre moyen pour le faire. Une petite BAL serait la bien venue, mais bon...

Pour revenir au débat, je ne connaissait pas Elysabeth Lévy. Est-elle spontanée et naturelle dans cet horripilant rôle de mouche du coche ou bien joue-t-elle au détracteur façon harpie de mauvaise foi ou au candide quidame ? Y a-t-il eu un tirage au sort dans l'équipe et aurait-elle perdu? Si c'est le cas, j'espère au moins, que vous avez fait ça avec une galette ;-)
Si elle fut sincère et honnête, je n'en doute pas et le conditionnel est ici mal venu, alors c'est tant mieux bien sûr pour l'intègrité @SI et sa réputation, mais c'est tant pis pour moi :-((
je ne l'apprécie pas du tout, de plus je la trouve un tantinet bordèlique, disons brouillonne, bref c'est bien dommage...j'espère que sa participation à @SI sera, comme à Mariane, occasionnelle, voire très, très occasionnelle...

Monsieur Schneidermann, en préambule vous nous dites que @SI est sans durée fixe, SDF. C'est un grand luxe que celui là. Toute fois, Je trouve que le débat ne s'est pas vraiment arrêté de lui même (était-ce seulement possible et le sera-ce?), il y avait surement encore des choses à dire et à entendre intéressantes. Mais, je ne vous en veux même pas d'avoir manquez ;-)) à votre parole, vous avez bien fait d'intérompre votre nouvelle chroniqueuse je commençais à avoir des tics nerveux...Ouf! Merci.

Merci à Perico Légasse pour son combat et d'avoir révéler le personnage de JP Koffe.

Bonne continuation à l'émission au lait cru ;-))) et encore merci!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Adishatz,

Bon e ben .... Hilh de puta ! hiiiiiiilh de puta ! hillh de puuuuuta ! hilh deeeeee puta !

Urte Berri On
Bon Any Nou
Pace i Salute
Bona Annada

@si

Magnific programa : enfin la television pòt dire las marcas per las criticar : LA VIDA !

Magnifique émission : enfin la télévision peut dire les marques pour les critiquer : LA VIE !

La télévision devient normalement la vie, et sait parler comme dans la "vraie vie". ( c'est Internet et j'en ai aussi conscience )

Bon ... Bon ... Très Bon.

Le sujet était bon et il pourra se décliner grandement sur toutes les industries agro-QUICÒM (qqch) qui n'ont rien d'agronomique, ni même de bonne alimentation, mais c'est une industrie multinationalisée françAISe, una truc de la marchandisation à la parisienne.

Il faut rajouter que j'ai une formation agronomique et de lycée agricole, cette formation aurait dûe déboucher sur ces types d'embrouilles, je l'ai refusé. [BST Transformation Distribution et Commercialisation des Produits Agricoles, mon professeur marketing nous avez alors expliqué ce qu'était le marketing avec commeintroduction, la grève dans les usines des véhicules Samba lors de son achat chez le concessionaire, ça date - j'ai suivi 49 de cours par semaine pendant deux années.... même de socio-culturel et pourtant les étudiants qui sortent de ces formations n'ont rien de génis du culturel, j'ai appris plus tard).

Ces embrouilles industrielles sont la réalité de la francization parisienne, à la base sortie des années 1950, de la volonté de produire pour toute la population des produits de France, ceci est devenu un productivisme d'exploitation agricole, puis agro-syndical, puis agro-mutuel, agro-entreprenarial, puis agro-multinationaliste... Pour nous fourger de la MERDE, pour jean-pierre-coffiser.

Je ne mets plus les pieds dans les supermarchés (c'est radical mais sanitaire) : qui fera comme moi ? Qui fera comme nous ?

De la même manière, mon acte de vie sans télévision est aussi un refus personnel de cet acte journalistique de présenter une réalité qui n'est pas la mienne, la mienne est celle de tous : la vraie vie de la France d'en bas, Occitània [http://jacmetolosa.spaces.live.com], telle que la société la fabrique et telle que les gens se forcent à l'imposer aux autres, tout en pensant que cela ne les toucherait jamais.

C'est donc un acte éthique personnel, que je ne veux imposer à personne, mais que je considère salutaire pour tous.

D'aquesta enquèsta sus me, ai comprès que la lenga occitana èra encara lo substrat d'aquesta vida anciana que l'industrializacion parisiana vòl mata, un substrat per salvar un biais de viure (los franceses díson 'way of life' !!! lol ! en francés, "espetat de rire" en occitan -edr!).

Donc, je suis abonné à @SI (sans publicité).

Ben coralament,

Jacme
Bonjour,

Ce matin sur le 7-10 d'Inter, une enquête de B. Collomba était consacrée au dossier Lactalis/France 3.
Juste après N. Demmorrand, a mentionné ASI en disant que le site venait d'ouvrir.
Un bon coup de pub et un gage de crédibilité

Bonne journée

F.
Enfin le retour d'ASI! On est heureux de vous retrouver, et comme on vous aime bien, on va bien vous critiquer :-)

Un commentaire sur la forme: c'est un peu long et confus. On était habitué à une émission qui avait subi une étape de montage: Les passages les moins pertinents étaient coupés avec jugement, ce qui rendait l''émission plus lisible. Là c'est un peu long, et parfois un peu confus. Le découpage en 7 actes aide un peu, mais de temps en temps on trouve quand même qu'il y a des longueurs.

Autre problème: Ellsabeth Levy a été invitée pour jouer le rôle de la contrepartie, mais elle est venue avec bien peu de munitions: reportage manichéen. Mais même sur ce seul argument, le débat a du mal à prendre, tant les parties adverses sont peu opposées.

Mais c'était un bon début, on y aura quand même appris des choses. Et on ne doute pas que ca va être de mieux en mieux au fil du temps.
Alors là, bravo, bravo. Merci Monsieur Schneidermann,
Ça décoiffe malgré les charlottes, ah ! Quel beau moment de "télévision", je me félicite de m'être abonné à ASI, d'une part, et à numéricable (qui fonctionne, ouf !), d'autre part.
Je salue la communion d'esprit qui me relie à ASI, car j'ai fait partie des 2 millions et quelques centaines de milliers de téléspectateurs qui ont regardé cette très belle émission.
Je vous remercie du fond du coeur d'avoir choisi cette émission et ce téléfilm pour inaugurer vos débats.
Félicitations, un seul bémol, essayez de choisir une journaliste qui soit un peu intéressée par le sujet. Lorsque l'on n'aime pas le fromage il est difficile d'être sensibilisé à la question qui se trouve au coeur de la molécule ou de la bactérie !
Ces informations complémentaires sont très précieuses, j'ai été scotché lorsque j'ai découvert le film et le courage de France 3 ; diffusé ce type de reportage pendant les fêtes de fin d’année, charlotte basse ; cependant les coulisses et l'environnement renfermant tant d’éléments formant un vrai bouillon de culture, qui l'eut cru, le lait (je vous laisse choisir l'orthographe) bien sûr !
Eh ! bien, j'étais très loin de me douter que ce téléfilm allait faire un fromage aussi important, j'ai cru (re sic) que le Sapeur Camembert allait surgir avec son tablier.
Chère Elisabeth, aviez-vous votre tablier sur vous ? Je vous apprécie beaucoup, néanmoins, il eut été agréable que vous eussiez pris la peine de prendre en considération la clef de voûte du téléfilm. Sensibilisé par plusieurs points fondamentaux ,qui font la différence entre le fromage au lait cru et le fromage issu de la pasteurisation, je ne sais s’il y avait une relation de cause à effet, mais j’ai pensé par moment que vous étiez légèrement « enragée », ce qui me conforte à vous garder ma sympathie, car cela implique que vous n’êtes pas encore pasteurisée.
Cela n’est pas nécessaire de sortir d’une école de gestion pour apprécier le prix de revient d’un fromage au lait cru, dont le volume annuel est de quelques centaines de milliers par an, alors que le fromage issu du lait réchauffé est fabriqué en plusieurs centaines de milliers d’unités par jour.
La démarche de Monsieur Perico Legasse est très claire et très professionnelle, j’ai beaucoup aimé ce tour de France, les paysages étaient superbes, les Femmes et les Hommes ont été vraiment choisi avec beaucoup de discernement et beaucoup d’acuité.
Nous avons eu droit à des entrepreneurs exemplaires, dont les obligations économiques sont des réalités prises en compte, mais l’accent aigu a été largement mis sur l’amour des choses bien faites, dans la vérité des éléments qui concourent à l’élaboration d’un produit rare, traditionnel et dont parfois ils restent les dépositaires et après...
Fidèle à des régions et dont la continuité doit être sauvegardée pour préserver l’histoire de notre pays, garder une qualité de vie au présent et préserver un avenir à notre agriculture et aux Femmes et aux Hommes qui consacrent leur vie à son service.
Pour revenir à la qualité de la diffusion de l’émission d’ASI, il nous manque la possibilité d’agrandir et si cela est possible d’enregistrer certain passage, j’apprécierai. J’aimerai retrouver les principales chroniques, d’avant. Quand je pense à l’émission qui vous remplace et présentée par Amar, si ma mémoire m’est fidèle, il me semble qu’un cirque s’appelait autrefois « le Cirque Amar ».
Il manque au présentateur son nez rouge et ses gants de boxe…
Mille mercis, j’en redemande et dès que possible, j’abonde de 50 € supplémentaires car je souhaite que vous gardiez votre indépendance par rapport à la pasteurisation, à la lessive et aux fabricants de voitures et de chaussettes...
Cordialement.
José-Philippe Marquis.
Je trouve que le débat tournait un peu en rond parfois... Les arguments ne variaient pas beaucoup, et au bout d'un moment, on pouvait prédire ce que le gentil et la méchante allaient dire. L'une insiste sur le manichéisme du reportage, l'autre soutient le contraire... Ce sont des positions qu'on retrouve sans arrêt, et qui sont développée de façon disproportionnées par rapport à l'étendue de l'argumentaire présenté. Ça fait un peu traîner le film en longueur.

Evidemment il n'y a pas que ça, et heureusement... On apprend tout un tas de trucs, comme la fin de la rubrique de conso/santé sur France 5, les réactions du président du groupe Lactalis... Mais c'est surtout le journaliste de Marianne qui apportait des informations et de l'intérêt. J'ai l'impression qu'Elisabeth Levy était là pour boucher un trou et transformer une interview en débat. Elle ne faisait pas vraiment office d'opposition, se bornant à trouver des défauts de forme au reportage sans toucher au fond. Bien entendu, ça amène des éléments de décryptage intéressants, on comprend mieux comment sont montés les documentaires, la valeur d'une séquence "émotion"... Mais elle n'apportait pas grand chose au niveau du fond... Je trouve ça dommage.

Donc ma question est la suivante: A la place d'Elisabeth Levy, n'auriez vous pas essayé préalablement d'inviter un délégué de Lactalis? Puisqu'il me semble que vous avez essayé et échoué, pourquoi ne pas avoir invité un avocat, un expert, un "requin en costard" pour véritablement jouer le rôle du méchant? Elisabeth Levy n'étant pas vraiment très crédible dans ce rôle...

Je veux dire, où est la querelle de chiffres? Quand on dit que 66% des fromages contaminés par la listériose étaient pasteurisés, il devrait logiquement y avoir un type mécontent pour donner sa version des faits et ne pas acquiescer docilement.

Bon, ce que je fais là, c'est simplement décrire pendant trois pages le minuscule défaut que j'ai trouvé. N'y voyez pas une critique trop négative. Ce défaut n'est strictement rien à coté de la joie que ça fait de vous retrouver sur vidéo. Et quand je dis que je suis joyeux, je suis déjà en train de cocher les cases du calendrier pour le prochain débat... D'ailleurs je coche mais je n'ai pas de date butoir...

On pourrait avoir des estimations, comme à la météo? :D
Persévérance et entêtement m'ont enfin permis de me connecter vers les deux heures du matin. Douze heures de trépignements.
Je remercie l'internaute qui nous à glissé le moyen de récupérer le mot de passe. Je ne le retrouve pas, noyé dans les commentaires, et ne peux donc citer son nom. J'espère qu'il se reconnaitra.
Daniel bravo et merci. Je crois que tout est dit ci-dessus.
Lucette
ça y est je viens de finir la vision des 7 séquences et je dois vous dire bravo car cela présage de futurs débats animés sur drs dossiers encore plus chauds : quel régal
maintenant le format est un peu petit effectivement mais le son est de bonne qualité donc ça passe mieux
de plus j'ai l'impression que le site n'aime pas Firefox (logiciel libre pourtant) comme navigateur car il y avait beaucoup de coupures alors qu"en regardant avec IE (beurk!) cela s'est bien passé:comme quoi...
sur le sujet en lui même, je l'ai trouvé bien emmené si ce n'est que j'ai eu l'impression que vous aviez le trac vous Daniel, alors qu'avec votre expérience...
quant aux remarques "appuyées" de mme Lévy, je trouve qu'elle a été un tantinet agressive et de dire et répéter que la personne de l'usine avec sa charlotte sur la tête était nulle, pas beau, pas compétent et presque "con" c'est limite vulgaire, c'est quand même une personne physique...et pas un frommage
allez continuez à nous régaler et encore bravo
Eh ben voilà, elle est faite la première enquête internetisée d'@si...

Content mais attentif à la suite...

Heureux de retrouver le style, et de pouvoir dire à mes petits-enfants dans 20 ans "La première d'@si, j'y étais, petit, en direct streamé !".

Il va par contre falloir s'habituer au format, ça me fait penser à certains webinaires, c'est bizarre au début. C'est cheap et en même temps, y'a de la technique derrière, ça change de caméra, ça zoome. Etrange. Le plateau fait petit avec seulement deux intervenants.

Mais c'est de là que vient le problème je pense, enfin en tout cas pour moi. Comment faire pour ne pas procéder, au début du moins, par comparaison ? Sans être un fan de la première heure, je regardais Arrêt sur Images depuis 6 ans, sauf la dernière année, et avais donc pris l'habitude du format de l'émission (pas du site, visité de rares fois pour visionner des archives). Chroniques, enquêtes rapides, dossiers complets, intervenants multiples. Ce mélange donnait un style incisif, percutant, et rapide.

Là, c'est différent : un seul sujet évidemment, seulement deux intervenants, et un seul vraiment impliqué dans le dit sujet (même si j'aime beaucoup Elisabeth), l'ambiance forcément "glauque", du moins pour moi, de regarder une émission d'enquête devant mon ordinateur (vais peut-être finir par accepter de relier tout ce bazar multimédia à un vrai écran pour le regarder tranquille dans mon canapé). Même Daniel semble encore peu à l'aise dans ce costume d'animateur de débats Internet. Bah ouais, même si c'est super de savoir que des internautes peuvent regarder l'émission quand bon leur semble, ça doit faire un peu suer de penser qu'on ne parle plus à des téléspectateurs calés peinard chez eux. L'insistance à rappeler l'utilisation de ce nouveau mode de communication ne fait que le renforcer.

Mais tout ça, c'est de la glauserie sur la forme, après tout, on s'y habituera. Reste le fond. Intéressant mais une petite sensation d'inachevé, sans doute liée directement aux remarques ci-dessus. Un scientifique sur le plateau pour accréditer telle ou telle thèse ? Un représentant de France 3 pour apporter sa version ? Un montage différent des interventions/séquences ?

Question à ce propos : sera-t-il (ou est-ce déjà peut-être, en fonction des prochains sujets) plus difficile de faire venir des gens pour débattre sur ce type de medium qu'à la télévision ? Les réticences seront-elles les mêmes ? Verrons-nous encore des plateaux plutôt polémiques (faudrait vraiment une table plus grande !) ?

Par contre, le site en lui-même, chapeau bas, c'est du beau travail esthétique et d'organisation. Une fois passé le premier choc de l'abondance des cadres, on se fait très vite à l'interface, c'est plutôt joli, et on trouve le contenu là où il faut. Un peu de temps pour s'habituer à la signalétique et au vocabulaire thématique utilisé (merci les FAQs !), et on se sent bien, chez soi ;-) Enfin... Je sens que tout ça va devenir très intéressant !

@+
Bonjour,

Je suis assez satisfait par la première émission d'arrêt sur images version internet. Etant par ailleurs un fidèle lecteur de Marianne je ne pouvais qu'être enchanté par les deux personnes présentes sur le plateau même si je trouve madame Lévy très floue dans ses interventions.

En tout cas je trouve que vous avez raison sur le fond, avec le concept d'émission sans durée fixe, il faut approfondir le débat au maximum c'est un atout indéniable du format internet !

Bonne continuation !

Alain
Du plein écran, ouiiiiiiii.
Comment que cela fait un bien fou !!!!
J'aime le découpage en plusieurs quartier vidéos, cela correspond tout à fait au format Internet. Je présume aussi que c'est d'une grande sagesse technique ;oP et cela fonctionne nickel chrome ici. Le design est super: clair net :-) C'est tellement mieux que le site provisoire avec ces verts agressifs.

Par contre sur l'incompatibilité entre pub et information indépendante, je suis moins convaincu ! C'est dit dans l'émission: Lactalis a aussi besoin de France3. Comment une entreprise qui joue sur l'identité régionale de ses produits pourrait-elle se passer d'une chaine comme France3 ? Lactalis serait-elle prête à laisser la place à des concurrents (pas des nains) comme un Danone ou un Nestlé ?

Pour la grande distribution, le coupable c'est nous, nous qui poussons le caddie et le remplissons, pas l'enseigne ! Un Carrefour ou Auchan mettent en rayon ce qui se vend, point barre. Et niveau fromages, ils vendent de tout à tous les prix: du plâtre premier prix qui ose se nommer brie (cela ne fond même pas sur les pizzas, si c'est pas honteux ma ch'tite dame) à des fromages à la coupe traditionnels (faut avoir les moyens aussi). C'est tellement mieux quand le coupable est cet autrui...

Là où je serais plus d'accord c'est sur l'information: est-on vraiment informer de quoi il en retourne ? Je ne savais pas par exemple que le fameux Lepetit n'était plus au lait cru (je n'ai pas vu l'émission en question - je vais finir par le regretter). Pas bien grave puisque je n'en mange mais tout de même !

Coeurdi@ - et LONGUE VIE A @SI !
Thierry :-)
Bravo pour votre retour sur "le petit écran", (celle-là aussi était facile, j'ai honte! ;-) Comme tous (ou presque), j'aimerais que la lecture de la vidéo soit plus fluide et que la taille de l'écran puisse être agrandie (pour pouvoir regarder confortablement en éloignant les yeux à bonne distance, sans aller jusqu'à 5 fois la diagonale comme le voudrait la théorie.)
Par contre, je trouve les interventions de votre "nouvelle" journaliste (Élisabeth Levy) parfois pénibles, outrancières même,( j'avais l'impression qu'elle s'écoutait souvent plus parler, qu'autre chose), et la répétition de ses attaques a fini par m'agacer en rallongeant inutilement le débat (et donc la durée de l'émission) sans y apporter quoique se soit de plus.
"Le reportage de FR3 était "manichéen"? Oui. Le dire une fois suffisait. Le répéter ne changeait rien à l'affaire. Elle a montré qu'elle était érudite en utilisant se mot? C'est bien!...En expliquer le sens une seule fois eut aussi prouvé qu'elle "ne se la jouait pas" trop, plutôt que de rabâcher.
J'ai admiré la retenue du reporter de FR 3, bien galant (et surtout très patient) face à cette personne.
Pour ce qui est de "quadrupler la redevance", je trouve cette proposition scandaleusement déplacée lorsque l'ont sait que beaucoup de français font maintenant partie de "la masse" vivant en dessous du seuil de pauvreté (850 euros par mois), ce qui, visiblement, n'effleure même pas l'esprit de cette personne, qui doit plutôt faire partie d'une certaine "classe privilégiée et élitiste" (ce qui expliquerait, peut-être, son ton péremptoire et le fait qu'elle "meuble" le débat en se répétant à outrance? Arrrrg! Je vais finir par l'imiter! ;-)))
Payer l'information? Oui, mais raisonnablement! Être obligé de payer sa propre désinformation et les trop nombreuses émissions débilitantes , NON!
Mais pour le reste, continuez de nous dévoiler les mécanismes des "coulisses de l'information" et les "manipulations de toutes sortes" que nous subissons!
J'attends votre prochaine émission avec impatience. :-]
Votre pari est gagné. Quel bonheur de vous retrouver enfin.
C'est bon de retrouver ce sentiment du dimanche 13h30 : se sentir moins "con" et victime de stratégies de communication. Votre pédagogie tient toujours la route et bien que vos partis pris soient sensibles, vous laissez toujours une place honnête au débat et à la discussion. Après l'excitation de la première fois (l'émission ne paraissait pas longuette malgré internet et le format), on vous attend maintenant au tournant de la qualité sur la durée. Pour paraphrasez l'autre, "ne nous trahissez pas."
Bravo ! On a bien - enfin ! - retrouvé notre @si... mais va falloir ajuster le contenu et sa forme au support, car au bout des 7 séquences, malgré mon écran de 24", j'ai mal aux yeux, des crampes dans la nuque et le dos en compote ! Là, on n'est plus à la télé. Alors, il faut certes une image plus grande (sans avoir non plus à télécharger des zoutils d'acrobates du clavier), mais surtout il faut trouver une formule plus rapidement accessible/lisible. En ce sens, le découpage en séquences est déjà une excellente chose... mais c'est quand même la première fois que je passe 50 minutes d'affilée sur mon écran d'ordi totalement concentré sur un seul sujet. Physiquement très dur ! Du coup, j'ai pas vraiment envie de remettre ça chaque jour...
Mais, on n'aura eu droit à notre petite piqûre de rappel : à savoir que l'indépendance des médias et des journalistes - et donc notre liberté - est doublement incompatible : avec la pub mais aussi avec la gratuité ! Ce n'est pas inutile de le rappeler et je vais de ce pas militer pour susciter de nouveaux abonnements à @si.
Bonne Année !
Elisabeth, qu'est ce que t'as dit ? Manikoi ??? Répète stp, on a pas compris :)

Perico, bravo !

@Si, cette première émission est très prometteuse mais je regrette énormément qu'elle soit réservée aux seuls abonnés. La meilleure façon de demander la participation des internautes est de faire la preuve que vous apportez un contenu de qualité, pour ça vous devez le rendre public, sans quoi il est très difficile de faire du buzz autour de votre travail.
je viens d'écouter la première émission. Cela rappelle un peu celles de la télévision; -de bons souvenirs!-mais je pense ,comme d'autres, qu'E.Lévy est trop brouillonne pour être supportée longtemps.
Bien pour le subdivision en actes,surtout que la vidéo est un peu petite. Avec Safari je n'ai pas eu de ruptures; simplement une désynchronisation entre les images et le son.
Vous avez remarqué le clin d'oeil fait à @si aux Guignols ce soir ?
http://annoh.info/divers/guignols_asi.png
Comme ça a été dit, j'aurais également aimé qu'on puisse étendre les vidéos en plein écran.

Sinon, bravo pour cette première émission, c'était bien sympathique.
Concernant les tailles des vidéos.

Avec le navigateur Opera, vous avez une fonction zoom.
Vous appuyez 5 ou 6 fois sur la touche " + " et hop, la video s'agrandit à la taille de votre écran!
Tout en gardant une qualité excellente.
Merci opera!

Pour Firefox, je ne sais pas.
Bravo pour cette première emission. J'ai juste une remarque et un regret - en plus c'est la même chose : Je VEUX un générique de fin !
Continuez.
Lu les commentaires, ma réaction : merci à @si pour le fond ! ! ! (et pour la forme, petit ou plein écran, sérieux, c'est pas du Kubrick qu'on visionne, c'est des analyses de faits de société dans les médias...)

Merci pour cette très bonne pîèce en 7 actes, avec le candide, l'avocate du diable et le responsable du docu, d'autant plus intéressante que j'avais vu le docu sur F3. Sans la scène coupée où la chargée de com de Lactalis demande de couper (je me souviens du malaise palpable, on se doutait de la suite mais merci de confirmer).

Parmi les scènes non-coupées, je regrette un peu que vous n'ayez pas mis en avant cette séquence où, en toute simplicité, des chercheurs, sans charlotte ni strass ni paillettes, font la preuve par A + B de l'énorme foutage de gueule dont nous, consommateurs, sommes victimes de la part des grands groupes industriels ( : ils justifient des repositionnements économiques en MENTANT sur la santé...)