292
Commentaires

Au 20 Heures : au secours, la gauche arrive !

Commentaires préférés des abonnés



J'ai écouté le Vieux hier soir.


Il n'a pas crié, pas "éructé" comme le dit ma chère soeur qui a voté blanc "pour ne pas donner une voix aux extrèmes". Bref.
Et moi, aprés avoir écouté le vieux et l'avoir trouvé clair ferme et mesuré, je me dis ceci : P(...)

Thème central depuis hier : la grande coalition à l’allemande que nous français ringards ne savons pas faire !  une bonne vieille magouille permettant de poursuivre la même politique que celle faite depuis 30 ans et qui amène le FN à la porte du(...)

 

 "Il y a deux camps. Ceux que Raphaël Glucksmann appelle le camp des adultes, ceux qui comprennent qu'il faut faire des compromis, négocier, qu'on ne peut pas imposer à tout le monde sa version des choses, les Yannick Jadot, les Carole Del(...)

Derniers commentaires

Et pendant que j'y suis, celle de l'estaca chantée à Perpignan : https://x.com/realmarcel1/status/1810083860882866334

Vidéo de Partager c'est sympa. J'aime cette énergie. 

Localement chez nous il y a eu la même réaction tout de suite, continuer de se rencontrer, s'organiser, résister. 

Tout comme dans une vidéo de Poutou le soir du 2e tour (mais que je n'ai trouvée que sur x-twitter).


philippe dine avec la mere fouettard , le gros du sénat traine son gros cul chez le neuneu de l'elysée entre les deux tours , sont tellement habitués a contourner le choix des francais qu'ils ne se cachent meme plus .  Et ces pauvres abrutis qui votent facho ,sont en train de se faire mettre une putain de quenelle monumentale . Le seul truc qui péche , est ce qu'ils vont aimer ? Est ce que le peuple qui se soulève le fera a temps ? Est ce que les deux bouts se joindront a temps ?

Donc être adulte, c'est trahir ses promesses de campagne dès le lendemain de l'élection...


2027 va être une catastrophe, et ça sera inévitable, cette fois. A force de désespérer la population, elle se tourne de plus en plus vers l'extrême-droite, et ces ordures font comme si ce n'était pas de leur faute !

Venue partager deux courtes vidéos d'analyse et d'explications, mais après lecture des commentaires je vois qu'il y en a qui en ont déjà parlé. 

Bon au lieu d'essayer de retrouver où, je les mets en complément ici (et pardon, Couzin, même si j'approuve, je n'ai pas la capacité, ni le temps, là, de les résumer) :


Clément Viktorovitch

pas de concessions, une nouvelle constitution


Bastien François sur Blast : 

en finir avec la Cinquième République


Et j'ajoute une nouvelle, de Osons causer

NFP au pouvoir, macron peut-il l'empêcher ?


Sinon, vous avez le summum de la politique, la pierre de rosette, le phare dans la nuit:


https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2024/07/09/construisez-votre-majorite-absolue-a-l-assemblee-nationale-avec-notre-simulateur-de-coalition_6248225_4355770.html

de mieux en mieux

devient complétement fou ce pays 




En tous les cas, ils n'en reviennent pas

et pourtant ils se sont donné du mal. Chaque jour, comme les vagues à l'assaut de ce qu'ils croyaient un château de sable édifié par des enfants aux têtes mal formées, ils s'en sont pris à Mélenchon

jusqu'à en faire un antisémite de la pire espèce, celui qui cache son antisémitisme en prenant le parti des victimes sous des prétextes farfelus de défense des droits humains

l'agneau de la fable de La fontaine n'a t il pas fini sous les dents du loup ?

et poutine cet enfant de poutine finalement donne raison à netanyahu en réduisant à néant un hôpital abritant des enfants atteints de cancer


mais revenons ici, ils n'en reviennent pas Le Figaro et macron : Mélenchon est toujours là comme le matou de la chanson de Steve Waring


Alors ils repartent comme les vagues pour engloutir le chef de LFI

à midi sur France Inter, justement ils définissaient les qualités qui font un bon chef et donc CQFD celles qui font que Mélenchon n'en est pas (et ils ne faisaient pas dans la subtilité pour leur démonstration)

Il y avait même un expert sorti du chapeau qui avait abandonné pour l'occasion son manteau d'économiste éclairé et sa plumasse d'écrivain : Jacques Attali était là en qualité de chef d'orchestre, un autre domaine d'expertise à son actif


Et plus, ils s'en prennent à Mélenchon et plus je me dis qu'ils ont raison : il est le meilleur de tous et certainement le plus apte. Mais imaginez la comparaison avec Elizabeth Borne du Quarante-Neuf-Trois et le collégien attal sans parler de celui qu'ils allaient adouber sans rire, bardella

Dans la série des informations historiques et qui révolutionnent  l'avenir de la France, je viens de lire que Caroline Fourest va être "élevée ". au grade de Chevalier de la Légion d'Honneur....


Je reste sans voix , car elle le mérite bien.


" La légion d'honneur, c'est comme les hémorroïdes, n'importe quel cul peut l'avoir "






Le barrage républicain est vermoulu, il ne tiendra pas, à la prochaine vague, il pète. 


Donc dans 1-3 ans, adieu la démocratie : Le Pen, au pouvoir, une fois privatisé et livré à Bolloré l'audio-visuel public, nous impose par référendum une nouvelle constitution poussée par les médias sans contre pouvoir (adieu le conseil constit', bonjour les lois racistes), avec mandat présidentiel renouvelable à l'infini etc.... 


Pour éviter ça, une idée de Clément Victorovitch : 


1. Sans délai, la gauche refuse le pouvoir car il ne peut en l'état être exercé et tout le monde le sait. La classe !!!


2. En revanche, elle est en position de force qu'elle ne retrouvera plus : donc elle exige la création d'une assemblée constituante de 500 citoyens tirés au sort avec l'objectif de proposer une constitution par référendum dans 1 an. On y met les moyens : rémunération, formation accélérée de ces citoyens encadrés par des profs d'université, constitutionnalistes, spécialistes de la démocratie, citoyens d'autres pays où une telle initiative a été récemment menée (il y en a), tous justifiant de diplômes et/ou références sérieuses (pas des toutologues) et désignés à égalité par chacun des 3 blocs. Objectif : arriver à une constitution adulte, délibérative et sortir de ce système autoritaire qui porte les atours de la démocratie, pousse au dégoût une franche toujours plus nombreuse des citoyens et porte en germe le fascisme.


En attendant : gouvernement technique fédérateur sans réelle intention de légiférer (ça nous fera pas de mal, vues toutes ces lois scélérates prises depuis si longtemps, et spécialement depuis 7 ans). 


Un moyen d'utiliser utilement ce temps stérile qui s'annonce à l'assemblée et en même temps de réduire toute cette frustration qui monte et mène au pire tôt ou tard.


Moi je vote pour !


Pour ceux que ça intéresse, en beaucoup mieux argumenté, de 3h04 à 3h25 (avant le raisonnement est aussi intéressant car il justifie la suite) :


https://www.youtube.com/watch?v=0GHwp_z6tAA&t=3830s&ab_channel=Cl%C3%A9mentViktorovitch

Roussel en flagrant délit 


le bloc d'élus le plus important est la NFP, le premier ministre sera issu de ce bloc, le mouvement le plus important de ce bloc est LFI, donc le premier ministre sera Jean-Luc désigné par acclamation de ses colistiers mais pas que, tous ceux contre lesquels l'absence de candidat de gauche savent à qui ils doivent leur siège

en dehors des ordonnances, les textes passeront en commission seront amendés et votés, la cohabitation quoi!?

un peu de fonctionnement démocratique ne fera pas de mal à tous ces apprentis dictateurs, fussent-ils capricieux!

je me permet de recommander l'émission à 14:00 de France-Culture :"votre cerveau", à podcaster! la manipulation des foules y est décortiquée . Comment asservir les foules par de nouvelles religions comme le grand remplacement, les immigrés délinquants, violeurs

un autre fait marquant est la raréfaction des élues, depuis le 7 octobre, la voix des femmes a été couverte par les hurlements des chiens de garde du terrorisme islamiste, les féministes doivent remettre l'ouvrage sur le métier

la publication de l'image satellite de Gaza détruite devrait relancer la défense des palestiniens

la destruction de l'hôpital pour enfants de Kiev devrait relancer l'aide à l'Ukraine envers et contre le cirage de pompes d'Orban à Moscou et Pékin, il n'a plus besoin des subventions européennes, il ramène des valises pleines à la maison!

Et du poste de YBP (qu'elle ose revendiquer de nouveau), qui en parle?


https://www.vie-publique.fr/en-bref/294731-presidence-de-lassemblee-nationale-commet-se-deroule-lelection

Macron nommera un  premier ministre NFP probablement même celui (on celle idealement) choisit par le NFP  pour respecter les usages et éviter de se faire accuser d'autoritarisme, il faut maintenir un semblant de "dignité".


Et après c'est l'inconnu. quelques décrets pour commencer... oui peut être, mais il se pourrait que cela suffise a filer de l'urticaire aux bourgeois qui proposeront la premiere motion de censure. le RN la votera t'elle ?  pourra t il s'opposer a des lois ou décrets favorisant le plus grand nombre sans trahir son électorat et avouer sa soumission au libéralisme et a l'oligarchie.... cela importe t il de toute façon ? l'électeur RN se soucie t il de ce que fait le RN dans le détail ou se satisfait il du récit anti système et xénophobe qui lui est vendu a longueur de journée  ? Après tout le but ça n'est pas de vivre mieux c'est que d'autres souffrent encore plus.


 L'espoir fou de la gauche c'est que les quelques mesures prises par décret (si il n'y a pas d'urticaire) et la suppression de la réforme des retraites via referendum (Macron accepterait il ?) ou avec les voix improbables de l'extrême droite seront tellement populaires que même les "instituts" sondagiers detenus par le capital ne pourront caviarder son triomphe et que tout le monde se rangera en ordre de bataille derrière NFP , incarnation de la volonté du peuple, peuple qui bien évidemment manifestera son soutien inconditionnel dans les manifestations chaque jour au grand désespoir de la bourgeoisie.


Dans les faits, combien de temps avant qu'un gouvernement de gauche courageux mais anémique finisse par sauter ? puis un 2eme , puis un 3eme ? combien de temps avant que "les français" bien aidés par les médias expriment leur "frustration" face un gouvernement "impuissant", combien de temps avant qu'on commence a entendre la petite musique de l'union nationale avec des gens "raisonnables" ? Et les "raisonnables"  LR , ENS , PS de se manifester la main sur le coeur pour sauver la France.


Bien sur il est toujours possible au NFP d'espérer  négocier avec les députés Ensemble lassés et émancipés  du macronisme  un accord évitant les motions de censure,  mais a quel prix ? la presidence de l'assemblee n'y suffirait probablement pas, quelle mesure faudrait il lacher a la bourgeoisie sans pour autant trahir la gauche ? 


On va sans doute vivre un grand moment de politique politicienne avec les contorsions les plus folles. Espérons qu'elles ne laisseront pas un boulevard au RN pour 2027.... ou 2025.


C'est mal barré. Le PS, par la voix de Boris Vallaud, revendique le poste de Premier ministre. Parce qu'il faut quelqu'un de "la force tranquille". La force tranquille, ça vous rappelle rien ?

Ce pays ne devient-il pas ingouvernable parce qu'il est "ingouverné" ?


Tous ces gens qui ne pensent qu'à leurs petits calculs d'appareil au lieu de penser aux français. Et les télés qui s'en pourlèchent leur JT à tout va. Du buzz, des dramas, des chroniqueurs pour décrypter l'indécryptable, tout ça nourrit les médias, mais aussi le RN.


Je n'en peux plus et je ne pense pas être le seul.

Anne-Claire Coudray vit surement dans une réalité parallèle, dans laquelle des "milliers" d'établissements scolaires sont assaillis par des hordes d'élèves en abayas, militant pour l'instauration d'un califat et violentant les enseignants. 

Probablement la même réalité parallèle qu'E. Macron, pour qui la "clarification" s'est déroulée à merveille, et qui ne voit pas d'urgence à prendre de décision, puisque "personne n'a gagné" (https://www.mediapart.fr/journal/france/080724/les-macronistes-ont-tout-perdu-sauf-leur-morgue)


Dans ma réalité à moi, et dans ma classe, je me suis en effet sentie bien seule: inclusion à marche forcée et sans moyens, non remplacements, culpabilisation des enseignants, management brutal des inspections, politique du chiffre (coucou les "évaluations nationales", qui sont devenues exactement ce que l'on craignait: un outil de gestion managériale), mal être des élèves, souffrance des familles précaires voire pauvres, disparition ou quasi des RASED, compétition entre établissements dans la course aux moyens (coucou le "CNR" et "l'école faisons là ensemble", qui mettent en concurrence les "projets" pour obtenir des financements), les directeurs devenus managers d'équipe pressurisés et contrôlés (coucou la loi Rilhac et les "évaluations" des directeurs, les évaluations d'école).


En revanche, les atteintes à la laïcité sont anecdotiques, des légendes urbaines, des chimères. Et d'abayas nous n'en avons point vu, ni de près ni même de trèèèèèèès loin.

 compromis, compromission et trahison ne sont pas des synonymes



J'ai écouté le Vieux hier soir.


Il n'a pas crié, pas "éructé" comme le dit ma chère soeur qui a voté blanc "pour ne pas donner une voix aux extrèmes". Bref.
Et moi, aprés avoir écouté le vieux et l'avoir trouvé clair ferme et mesuré, je me dis ceci : Pourquoi on se priverait de ses talents ? Parce que la droite ne l'aime pas ? Ben, nous non plus on n'aime pas la droite !
Parce que Glucksman ne l'aime pas ? Mais il n'est pas de gauche De quoi se mêle-t-il ?


Parce que Roussel ne l'aime pas ? Mais c'est qui Roussel   ?

Parce que Corbière, Garrido, Ruffin et Autain ne l'aiment pas ? Au point de gouverner avec la droite plutôt qu'avec lui ? Allons donc !

Moi j'dis : Comme premier ministre, j'aimerai bien que" ce soit lui? parce que le Vieux appliquera le programme, de gré ou de force.
Et ça, c'est sûr : c'est surtout pour ça qu'ils ne l'aiment pas.

comment, en à peine une quinzaine d'années,  le pays a cédé les merdias aux milliardaires !! il n'y a plus une seule téloche de gauche genre André Rousselet et son Canal + ! les vieux sont en boucle sur BFMERDE de 9 heures du mat à 21 heures  !! pour avoir une info de gauche il faut s'abonner à des médias sur le net, ils sont d'ailleurs de plus en plus nombreux explosés façon puzzle, au lieu de se regrouper pour devenir une vraie force, un vrai poids dans la balance et créer un canal de gauche face aux Bolloré et son  Figarofacho !...est-ce que les médias internet qui sont les seuls à faire un vrai travail de journalismes ne pourraient pas se donner les moyens de renverser la tendance macroniste qui est du tout à la finance , tout à  l'extrême droite  ?? !! allez, à vous de jouer, les français de gauche...voire les français tout court.... ont envie de retrouver de vrais programmes politiques sur une vraie télé,  émissions faites de débats intelligents, progressistes, qui donnent à réfléchir et non pas à aboyer sur le premier gauchiste venu lol

J'ai entendu je ne sais plus qui s'offusquer qu'un gouvernement de gauche puisse gouverner avec des 49-3 arpès avoir critiqué son usage répété par Macron. Si cela devait arriver, je les invite à aller manifester dans la rue, on verra quand ils rassembleront 3 millions de personnes contre le progrès des droits sociaux. Ces gens-là veulent une gauche teletubbies armée de pistolets à eau.

Les adultes errent. Ils veulent coucher avec tout le monde, sauf avec ceux à qui ils sont mariés et qui les ont promu. Libre échange et échangisme couchent dans le même lit. La même lie.

Il faut changer la devise de la République et remplacer liberté par libertinage. 

Revoilà les micro-trottoirs débiles. Sur BFM, je viens d'en voir un sur le thème "qui pour être Premier ministre proposé par le Nouveau front populaire ?" Deux personnes interrogées verraient bien Glucksmann, qui est calme et opposé à Mélenchon, une autre verrait bien Ruffin, une autre Tondelier. Il s'en trouve même deux qui aimeraient qu'Attal reste en poste. Le "journaliste" de BFM (ou alors c'est la hiérarchie qui a fait le montage) n'a visiblement trouvé aucun sympathisant de LFI, qui est pourtant le groupe le plus important de l'union de la gauche.

Comment? Des JT sans prendre l'avis avisé de Ruffin, Autain ou Corbière? 

Ce n'est pas du travail sérieux! Journalistes, ressaisissez vous!

Bon alors, elle arrive cette clarification?


La définition un minimum rigoureuse de ce qu'est la gauche n'est pas un détail pour moi, ça fait partie de la bataille culturelle. Sont "de gauche", ceux qui, d'une manière ou d'une autre, défendent avec conséquence les intérêts de la classe laborieuse. Si on laisse:

1- la bourgeoisie (media, politiques, etc...) y associer des ennemis comme le PS
2- les partis réellement de gauche s'associer à eux

la vraie gauche aura du mal à avoir la sympathie de la majorité des prolos.


Plus jamais la FI ne doit s'allier avec ces gens. Il faut tracer cette ligne entre ceux qui ne touchent pas aux intérêts de la bourgeoisie et les autres. Alors évidemment, toute politique réellement de gauche exige qu'on fasse sauter un certains nombre de verrous dont le premier est sûrement les traités de l'UE. Il ne s'agit de ne pas se payer de mots en disant qu'on veut défendre les intérêts des petites gens et par derrière "ma bonne dame, vous comprenez, la dette, la faillite du pays tout ça tout ça". Avec conséquence, on disait!


ça fera peut-être moins de votes dans l'immédiat mais ça débloquera les perspectives. Cette clarification ne sera pas suffisante à avoir une vraie politique d'émancipation mais elle rendra possible la progression des idées communistes, du militantisme, des luttes sociales. On va voir si la FI a le courage de la clarification. Si on se met en mode politique fiction, mon scénario préféré c'est que les traîtres se barrent tout de suite en prétendant dominer une coalition bien dégueu avec ensemble. Mais j'ai bien peur qu'ils tiennent trop au "radicality washing" que leur offre la FI.


La gauche, pour le moment, n'est pas arrivée. Il ne suffit pas d'avoir une très courte majorité relative pour pouvoir gouverner.



Actuellement, il y a 4 blocs :

- la gauche (NFP + apparentés) ~ 200 députés dont 74 LFI

- le centre ~170 députés

- la droite ~70 députés

- l'extrême droite ~135 députés


Pour former un gouvernement, il y a plusieurs possibilités pour obtenir soit la majorité absolue, soit un gouvernement minoritaire qui ne se fera pas renverser:

1) Gouvernement à majoritairement NFP, + macroniste en appoint: c'est ce que veulent la plupart des dirigeants du NFP; c'est le plus logique, ça donne une majorité confortable (370 députés), mais faut accepter de négocier avec les macronistes, et donc de leurs céder sur certains points (à définir lors de la négociation). Une variante, 1bis, serait gouvernement NFP, avec soutien implicite des macronistes qui ne votent pas la censure.

2) Gouvernement "tout sauf LFI et RN": c'est ce que veut Macron / Bayrou etc: à mon avis, ça ne se fera pas,c'est trop éclaté idéologiquement. Une variante, 2bis, serait "tout sauf LFI, LR et RN", ça donne une très courte majorité. Possible mais instable

3) Gouvernement centre +LR, avec soutien implicite du RN qui ne vote pas la censure. C'est sans doute le plan B de Macron, on continue la même politique, seulement en pire, tout en donnant quelques gages au RN pour qu'il ne vote pas les motions de censure.


Le 1) est le seul scénario où LFI peut imposer certaines de ses idées, mais cela suppose de faire des compromis.

Merci.

On se croirait chez Guillaume Erner, spécialiste des analystes qui vous expliquent tout.

Ca change de tous les messages des mélenchonnistes qui font zéro analyse et se contentent d'invectiver tous ceux qui ne pensent pas comme eux.



Au fait, ces mélenchonnistes ferait bien de se poser la question que j'énonçais hier: "et maintenant, on fait quoi ?"  Il va falloir répondre à cette question, un jour, en prenant en compte l'assemblée telle qu'elle est actuellement.

Il faut arrêter de penser maths pures et dures et penser dynamique politique actuelle, et surtout penser communication. Oui ce n'est pas une majorité, mais le NFP est premier, et ça lui donne une légitimité suffisante pour l'instant. Les mesures voulues par le NFP sont dans l'intérêt du peuple. Pour de vrai, pour une fois. Il s'agit d'en tirer parti, pas de se tirer une balle dans le pied.

Savez vous que vous parlez à un sourd ?

Pcc TLG : "comment ? Qu'est-ce que vous dites ?"

Les mesures voulues par le NFP ne peuvent être mise en oeuvre que si le NFP gouverne. Ce qui signifie soit avoir la majorité absolue (ce que n'a pas le NFP), soit avoir un accord avec un autre groupe pour que ceux-ci ne votent pas les motions de censure.


Et donc, on fait quoi ? Toujours pas de réponse à cette question.


Le NFP est partagé entre déni, et (inconsciemment) l'envie d'une dictature du prolétariat. 


La réponse ne viendra pas des sympathisants LFI; mais elle leur sera imposé, comme toujours malheureusement. Purge après purge, il ne reste plus rien de bon chez eux.


Concernant tous vos scenario, je crois qu'il faut arrêter les hypothèses fantaisistes. Un certain nombre de LR ont exclu une coalition avec les macronistes, ils visent la présidentielle 2027, et les PS qui sont aux commandes ont également exclu une coalition avec les macronistes. Donc la seule option qui est sur la table c'est un gouvernement du bloc de gauche, avec ou sans macronistes, c'est la seule chose qui reste à élucider. 

même chez les Macronolâtres ça se fissure                                  

                                                                                                                                                                                                                                                                               

La ministre déléguée à l’Agriculture, Agnès Pannier-Runacher, élue députée dans le Pas-de-Calais sous les couleurs du camp présidentiel au second tour des élections législatives, a indiqué qu’elle était opposée à la réforme de l’assurance chômage envisagée par le gouvernement actuel qui « n’est pas appropriée ».

                                                                                 

                                                                                                                                                

« La réforme de l’assurance chômage pour moi, c’est non », a-t-elle déclaré dans une interview au journal  La Voix du Nord, publiée lundi 8 juillet 2024 et relayée par l’Agence France-Presse (AFP).

" les messages des mélenchonnistes qui font zéro analyse et se contentent d'invectiver tous ceux qui ne pensent pas comme eux.


C'est la troisième fois que je vous suggère de clarifier ce que signifie pour vous " les mélenchonnistes " ,  les Tristans.    On attend.

Aucune de vos hypothèses n'est réaliste. Quel compromis entre une alliance qui veut plus de justice sociale et les macroniens qui ont fait tout le contraire jusqu'ici et qui agissent au profit des plus riches ? Soyons sérieux 2 minutes. Ce n'est pas un compromis mais une compromission et ça renverrait ceux qui jouent à ça à gauche au score de Anne Hidalgo à la présidentielle.

Non seulement c'est réaliste, mais ce sont les seuls choix qui existent. 


Du coup, on fait quoi ? Je n'ai toujours pas la réponse à cette question.

Vous êtes si péremptoire… Vous demandez des réponses et vous en recevez plein, mais vous préférez les ignorer. Eh bien regardez ce qui se passe, vous trouverez votre réponse.

Vous demandez des réponses et vous en recevez plein,


Non. Je n'ai toujours pas reçu la moindre réponse à la question posée: on fait quoi maintenant ?


C'est qui, "on" ?

C'est écrit plus bas:


on = la gauche, et plus précisément, les députés et militants NFP.


Je sais pas, continuez de pourrir ce forum par exemple ? :D

Pourrir le forum, c'est émettre des opinions contraires à la doxa asienne ?

J'ose à peine vous répondre, puisque vous allez m'accuser d'être quelqu'un d'autre.

Mais j'ose quand même.


Pourriez vous expliciter un peu ce que vous appelez la doxa asienne ?

DS ne cache pas ses sympathies pour Mélenchon.
La ligne éditoriale de ses successeurs est clairement pro-lfi.
Les @sinautes sympathisants des insoumis y trouvent logiquement leur compte et s'expriment en nombre. Mais dès qu'un intervenant émet une critique, un avis contraire à l'opinion majoritaire, il est pris pour cible.
Je ne suis pas toujours d'accord avec Tristan Le Gall, mais les attaques dont il est l'objet révèlent surtout de la part de ses contradicteurs une fâcheuse incapacité à dialoguer.

C'est plus clair comme ça, Pierre ?


C'est clair maux faux; relisez les interventions de ce personnage lors du Civid, vous verrez qui refuse le dialogue, qui insulte, qui méprise ceux qui posent des questions de bon sens

ne retournez pas le problème

C'est clair dans votre tête, mais que dans votre tête, Simon.

Vous devriez être satisfait, je crois que les sympathies de DS pour Mélenchon font partie du passé. DS est déboussolé et hautement influençable en ce moment. A la recherche d'une figure bis.


"Epargnez-moi les "Mélenchon n'y est pour rien, ce n'est pas lui qui fait les investitures". Epargnez-moi les "c'est de leur faute, ils avaient qu'à ne pas parler à la presse bourgeoise", façon purges staliniennes des années 50. Cette décision-là, à ce moment-là constitue, comme disait l'autre, davantage qu'un crime : une faute. Quelle triste sortie pour Mélenchon, après le parcours qui fut le sien, et le mérite historique d'avoir relevé la gauche !"

Il s'en éloigne, mais n'a pas réellement coupé les ponts.
Pour preuve ce tweet du 4 juillet, lorsqu'il apprend que Ruffin déclare que Mélenchon est "un boulet", "un obstacle au vote" : 

Ayé. Je suis officiellement un enfant du divorce. 
Je pense qu'il opterait volontiers pour une garde alternée.

DS ne cache pas ses sympathies pour Mélenchon.    Faux.  Et pas dans le sens " faux, il les cache bien " . 


Même si vous aviez dit " DS ne cache pas ses sympathies pour les figures LFi ", ça serait encore à trier. Mais concernant Jonluk, vous savez très bien vous-même que c'est faux : DS n'a jamais soutenu Jonluk mordicus parce que c'est Mélenchon.  Il lui a même maintes fois cassé les chevilles ici, sur la base des mêmes clichés éculés (ou sur la base des énormités de Jonluk, on n'a pas besoin de les inventer pour lui parfois, il est assez grand tout seul). 


Au mieux de loin en loin, DS déplore la façon dont JLM est traité par la quasi totalité de la médiasphère lobbyiste omniprésente. Ce qui est d'ailleurs pleinement son rôle à DS, en tant qu'initiateur puis référent parallèle maintenant, d'un site de décryptage de ces mêmes médias. 

C'est prétendre dialoguer, mais ne faire que prendre à parti les uns et les autres. C'est aussi parfois poser des questions faussement provocantes pour paraître plus intelligent que les autres…

Je cherche à dialoguer. J'ai posé une simple question. Et je n'ai obtenu aucune réponse. Juste des attaques contre ma personne.




Vous allez me faire pleurer. Je vous ai répondu plus haut. Plein d'autres vous ont répondu ici et ailleurs. Il y a aussi des gens qui disent des choses intéressantes qui sont susceptibles de vous donner du grain à moudre. Il suffit de vouloir ouvrir les yeux. Mais bon, si vous préférez la posture seul contre tous, allez-y aussi, si ça vous fait plaisir.

Vous avez répondu quoi, plus haut ? 


"Je sais pas, continuez de pourrir ce forum par exemple ? :D" 


Ce n'est pas une réponse, c'est une esquive (en plus d'être une attaque personnelle). 


Si je pose la question du "on fait quoi" à laquelle personne ici ne répond, c'est parce que la réponse emmerde les mélenchonistes: ils savent bien que ce qu'ils veulent faire (imposer leurs idées) est impossible. Ils savent bien que la seule manière de gouverner et de pouvoir appliquer au moins une partie du programme du NFP, c'est le choix 1, c'est-à-dire passer un accord avec les macronistes. Mais ils le refusent et traitent de tous les noms ceux qui envisagent ce choix-là. Ils préfèrent que la droite (et/ou Macron) conserve le pouvoir, quitte à avoir une politique encore pire pour les pauvres, les faibles, les immigrés, etc. Tout plutôt que le compromis. 


Ce qui est parfaitement hypocrite, comme je l'ai déjà souligné:

- c'est hypocrite de dire défendre les pauvres, les faibles, les immigrés, mais de ne strictement rien faire pour eux

- c'est hypocrite de vouloir une 6e république parlementaire, mais de refuser le parlementarisme.


Cherchez un peu plus haut… J'ai quand même fait l'effort d'être constructive avant de vous envoyer bouler… Mais allez-y continue à mentir et prétendre que nous n'avons pas de réponse. Nous n'avons pas la réponse que vous voulez. Ce n'est pas la même chose.
Et puis, tant que vous y êtes, sous-entendez que le programme du NFP c'est les méchants empêcheurs de tourner en rond Méchonistes qui ont pris en otage le reste de la gauche, qui elle, aiemerait bien gouverner avec Macron… C'est pas ce que je vois pour l'instant.

Voici comment s'est déroulé votre effort "dêtre constructive":



Ellie:

"Il faut arrêter de penser maths pures et dures et penser dynamique politique actuelle, et surtout penser communication. Oui ce n'est pas une majorité, mais le NFP est premier, et ça lui donne une légitimité suffisante pour l'instant. Les mesures voulues par le NFP sont dans l'intérêt du peuple. Pour de vrai, pour une fois. Il s'agit d'en tirer parti, pas de se tirer une balle dans le pied.


Ce qui n'était pas une réponse à ma question. Mais je vous ai quand même répondu, tout aussi constructivement, que ces mesures du NFP ne peuvent pas être mises en oeuvre si le NFP n'est pas au gouvernement:


Les mesures voulues par le NFP ne peuvent être mise en oeuvre que si le NFP gouverne. Ce qui signifie soit avoir la majorité absolue (ce que n'a pas le NFP), soit avoir un accord avec un autre groupe pour que ceux-ci ne votent pas les motions de censure.


Et donc, on fait quoi ? Toujours pas de réponse à cette question.



Ensuite, vous n'avez pas répondu et avez enchainé sur les attaques personnelles.


Vous êtes rigolo vous. Allez, je suis de bonne humeur, je vous accorde le bénéfice du doute une dernière fois : le NFP peut être au gouvernement sans majorité absolue et sans faire de coalition au-delà de ses limites actuelles. Vous vous mettez des barrières qui n'existent pas. Donc on fait ça. On gouverne, on profite de la dynamique qui joue en notre faveur et on mène la bataille de la communication.
Si vous trouvez pas ça "constructif" eh bah débrouillez vous comme un grand hein, j'ai des trucs à faire.

le NFP peut être au gouvernement sans majorité absolue et sans faire de coalition au-delà de ses limites actuelles. Vous vous mettez des barrières qui n'existent pas. Donc on fait ça.


Non, ce n'est pas possible. Tout gouvernement NFP sans soutien au moins tacite des centristes se fera renversé à la première motion de censure. Et même avant la première motion de censure: Macron ne va pas nommer un premier ministre NFP sans accord minimal avec son camp.


On vous a aussi répondu que ce ne sera pas facile pour ceux qui se sont fait élire sur l'augmentation du pouvoir d'achat et l'abrogation de la réforme de la retraite de voter une motion de censure sur des projets de loi allant dans ce sens. Mais vous ne voulez rien entendre.

Si vous faites allusion au RN, vous vous trompez lourdement. Ils n'auraient aucun mal à voter la motion de censure, et leurs électeurs ne leur en tiendraient pas rigueur.


Le RN n'en a rien a faire de toutes les mesures sociales. Et leurs  électeurs croiront ce que les média de Boloré leur diront (genre que le projet de la gauche va augmenter le pouvoir d'achat des immigrés, mais pas celui des électeurs RN).


Ce n'est pas exclu que des réformes voulues par la NFP puissent passer en profitant des calculs politiques de certains pour 2027. Mais cela restera marginal; on imagine mal les deux autres blocs laisser la gauche jouer sa partition et gagner en popularité... On en a déjà eu un bon aperçu avec la gauche-bashing de juin...

Je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas possible, c'est d'ailleurs ce qui était envisagé y compris par Olivier Faure, Lundi. Bien sûr les lignes peuvent bouger, et il n'est pas exclu qu'ils incluent des macronistes dans le gouvernement finalement, mais ce serait à mon avis un très mauvais calcul. 


Par contre effectivement ce qui est exclu c'est d'espérer gouverner sans accord tacite au parlement avec au moins une centaine de députés macronistes. Qui devront jouer le jeu de laisser sa chance à la gauche, ou prendre le risque de voter la censure avec le RN (ou bloquer les textes), ce qui serait également très dangereux, avec le risque d'un dégoût de la population et que le RN n'en profite aux prochaines présidentielle. 

Pas besoin d'accord tacite!


Que des députés assument de voter contre les mesures d'urgence des quinze premiers jours présentées par le NFP!!!


Ce n'est pas tout de se faire élire, surtout avec des vois issues du NFP....



Par contre effectivement ce qui est exclu c'est d'espérer gouverner sans accord tacite au parlement avec au moins une centaine de députés macronistes.



Oui, c'est exactement ce que je dis.

Les macronistes vont accepter sans barguigner qu'on reprenne tous les cadeaux fiscaux qu'ils ont faits leurs amis les riches ? Vous êtes en plein délire.

Non. Pas sans marchander. C'est le principe des négociations, vous savez.

Les macronistes en général non, mais un certain nombre d'ex-PS peuvent être tentés de se rappeler avoir été de gauche maintenant qu'elle serait au pouvoir, surtout si un pm de gauche leur offrait quelque strapontin.


Enfin par définition le centre ça attire plus des opportunistes que des idéologues, et précisément parce que c'est un positionnement pratique pour toujours rester proches du pouvoir. 


Après il y en aurait 85 à trouver ce qui serait sans doute un peu beaucoup sans aucune concession, mais tous les playmobils ne vont pas nécessairement le rester maintenant que la Macronie n'a plus de carrottes à leur offrir.

Eh bien voilà ! Il fallait le dire que vous étiez le directeur de conscience de Macron. On aurait gagné du temps.

Quand il n’y a pas d’idées, on attaque les personnes…

Un accord entre le NFP et les macronards " de gauche" ?


Image

vous commencez à comprendre ...

Ne vous fatiguez pas, laissez parler les adultes. Pour eux, la seule solution tient dans la trinité macronnarde : Dieu le Père (alias Jupiter) Macron, entouré du Fils (alias Glucksmann) et du Saint-Esprit (alias Bardella, celui qui inspire les politiques de cette Trinité)

Merde, je croyais que Glucksmann c'était Judas moi... J'ai loupé un truc !

"on fait quoi ? "


Qui ça "on"?


Vous représentez qui?

on = la gauche, et plus précisément, les députés et militants NFP.



Ah ok!


Vous êtes donc vous-même militant NFP.


J'avais déjà noté votre tendance NPA en ce qui concerne la socialisation des médias.

Non, je ne suis pas militant NPA.


Je pose la question plus générale, de ce que le NFP doit faire dans la situation actuelle. Ca permet de mieux comprendre les décisions des uns et des autres.

"Non, je ne suis pas militant NPA."


Quelle déception!

Je me permets de laisser Clémence Guetté vous répondre.


En résumé, appliquer par décret les réformes urgentes (blocage des prix, indexation des salaires, SMIC, retraite)...), abroger la circulaire sur le choc des savoirs (tous les enseignants sont contre)

et surtout compter sur la responsabilité devant les électeurs des députés de quelque bord qu'ils ou elles soient qui voteraient contre....


Ces mesures urgentes des 15 premiers jours sont d'ailleurs bien détaillées dans le programme du NFP que vous avez lu avant de poser votre question.



Pour pouvoir signer des décrets, il faut être au gouvernement.


Donc être nommé par Macron et ne pas se faire renverser par la première motion de censure venue. Ce qui implique avoir un accord (au moins implicite) avec les macronistes.




Vous êtes trop fort!


Lire une vidéo de 17 mn en 7mn!


Je m'incline.

Et donc, au bout de 17 minutes elle explique comment le NFP peut être au gouvernement sans accord avec Macron ? Non.

Oui, et même à la fin elle donne la recette de la marche sur l'eau et de la multiplication des pains !  ;-)


Allez le social-troll, prenez donc exemple sur Simon et laissez les gens de gauche débattre réellement...

Tiens, toujours des insultes. 


Je vous laisserai bien débattre sur ce qu'il faut faire maintenant, mais ça n'a pas l'air de vous intérresser... Tant pis

II n'y a rien à "faire". Macron a la main désormais. C'est à lui de décider ce qu'il veut entre apaisement ou embrasement.


La seule chose que doit faire le NFP, c'est de tenir bon et de se préparer à la lutte, à l'aide pourquoi pas du mouvement social.

Il n'y a rien à négocier avec la droite. Si certains parmi eux sont intelligents, ils comprendront d'eux-mêmes qu'il vaut mieux laisser gouverner le NFP sans motion de censure. L'AN leur permettra déjà beaucoup d'outils pour être dans une opposition constructive.

Mais si vous allez au combat en tendant tout ou partie de vos munitions, vous êtes déjà mort avant le premier coup de feu ! Pas besoin d'avoir fait Sciences Po pour comprendre ça...

Macron a toujours eu la main.


Pas la main verte, pas la main heureuse, pas la main faite, juste la main.

II a quand même eu chaud je pense. Sans tous les médias à sa botte, son bloc aurait fini troisième, et ç'aurait été bien plus compliqué pour lui de jouer les faiseurs de roi !

Quoi !? Comment !? La Macronie pourrait votrer une motion de censure avec le RN contre un gouvernement NFP ? Je n'ose y croire !!!

La grosse blague ! Un jaune pareil au NPA, il finirait enfermé dans un placard à balais avant même la fin de sa première réunion... ^^

On vous répond sur ce qui est irréaliste dans vos propositions, qui relèvent de la mathématique plutôt que de la dynamoque politique. On n'est pas obligé de vous imiter et de faire des hypothèses stupides.

Vous affirmez que les hypothèses sont "stupides" toujours sans le moindre argument. Ce que vous appelez "la mathématique"', c'est simplement la composition de l'assemblée nationale. Que personne ne peut changer pendant au moins 1 an.



compromis c'est à dire revenir sur ses engagements devant ses électeurs ?

compromis, ça veut dire qu'on négocie un programme commun. Ce qu'a fait la gauche pour construire le NFP.

C'est difficile de faire entendre des options autres que "tout le pouvoir à LFI" dans ce forum. C'en est fatigant, et d'une certaine manière inquiétant car pour gouverner il faut écouter et savoir dialoguer.


L'assemblée sortie des urnes penche à droite dans sa globalité, même si le NFP est arrivé premier. Je vous rejoins donc totalement: le NFP doit trouver des compromis sinon c'est motion de censure illico et retour à la case départ. Dire cela ne fait pas de vous, de moi, des horribles réactionnaires contrairement à ce qu'on vous envoie à la figure...

Je vais faire comme Tristan Le Gall et vous sommer de répondre à la question : quel compromis entre ceux qui ont été élus pour améliorer le sort des plus fragiles et ceux, les Robin des bois à l'envers, qui ne cessent de taper sur ies pauvres pour faire des cadeaux à leurs amis les riches ?

Vous me sommez? Rien que ça!!

Je ne prétends nullement avoir la recette de la potion magique! J'aimerais plus que tout que le programme de NFP puisse être appliqué intégralement, mais il faut ouvrir les yeux: la composition de l'AN ne le permet pas!

C'est ce constat qui me fait dire que seul un compromis peut permettre qqs avancées, mais ce ne sera malheureusement clairement pas le grand soir de la gauche. Ou alors on se tape un "gouvernement technique" (en fait Attal) et ce sera 0 pointé en matière de réforme.


Ce qui m'ennuie est que beaucoup de ce que je lis dans ce forum semblent penser que le NFP a un boulevard. C'est loin d'être le cas, et le rappeler est juste factuel...

On le sait qu'ils n'ont pas un boulevard, mais ils ont l'intelligence (tous les partis, pour l'instant) de ne pas se coucher devant l'adversaire avant d'avoir essayé. La balle est dans leur camp, ils l'ont saisie au bond et ils ont raison !
Les compromis que vous évoquez sont théoriques, vous l'admettez vous-même : vous ressentez intuitivement qu'ils vont devoir en faire, mais vous n'arrivez pas à mettre le doigt dessus. Pourquoi eux devraient-ils préemptivement nommer ces compromis avant d'avoir fait jouer le rapport de force ?

Par ailleurs, il est probable en effet qu'ils n'arrivent pas à appliquer tout le programme. Alors certes, ce n'est pas ce que dit LFI, mais c'est important d'affirmer son ambition haut et fort. Encore une fois, ça s'appelle du rapport de force. L'objectif est qu'ils aillent le plus loin possible pour accomplir deux choses :
- montrer aux français que leurs solutions sont les bonnes
- montrer aux français que c'est les néo-libéraux et l'extrême droite qui empêchent de faire des trucs bien.

Certaines de ces choses vont être possibles grâce à des compromis, mais beaucoup vont se jouer au rapport de force, à la guerre de communication. En l'absence de majorité nette, c'est cela l'enjeu.

Vous avez raison et nous sommes globalement d'accord. Il faut imposer un rapport de forces, et pour cela être soudés. Ne pas oublier que les Accords Matignon de 36 ont été signés grâce aux grèves joyeuses et non au lendemain des élections.


Mais avec qui, le compromis ? Avec ceux qui n'ont pour but que de faire des cadeaux à leurs amis les riches ? Vous n'êtes pas obligé de répondre. Quand je parlais de "sommer" c'était bien sûr en écho à celui dont vous prenez la défense, le triste Le Gall.

Il y a pt-être des "macronistes de gauche" (oxymore!) qui vont penser que leur avenir politique passe plus par le NFP que par la Macronie... Aurélien Rousseau a bien fait ce chemin...


PS: Je prends la défense de T.Le Gall car j'ai l'impression qu'une meute s'est lancée à ses trousses à l'instant où il a publié une position critique envers LFI. Plus que tout je suis attaché au dialogue, au respect et à la courtoisie.

Ce qui m'ennuie est que beaucoup de ce que je lis dans ce forum semblent penser que le NFP a un boulevard. 




Ce forum, doit représenter au mieux 1,8%   des électeurs qui électionnent..  

Je parle bien ici, de cellézeux qui électionnent, toute offre cumulée. 


Si ça ne vous rassure pas, " bbouger ", ça ne me rassure pas  non plus. 





C'est quand même un peu spécial comme point de vue, car pour autant que je sache, la FI défend exactement le même programme que les autres partis de gauche. Qui demande tout le pouvoir ? Ils demandent le 1er ministre, certes. Ce n'est pas tout le pouvoir. Ils l'auront peut-être, peut-être pas. Ça ne me dérange même pas du moment qu'on a quelqu'un de compétent qui se débrouille au max pour appliquer le programme.
En tous cas, ce que je vois dans les médias, c'est des responsables de gauche qui refusent préemptivement la personnalité principale à la FI, à savoir Mélenchon. C'est pas exactement la dynamique que vous venez de décrire. J'ai l'impression que tout le monde crie au scandale dès que la FI ouvre la bouche avant même qu'ils aient pu dire quoi que ce soit. C'est pas tellement du dialogue, si je peux me permettre. Enfin ça c'est ce qu'on voit dans les médias, j'ose espérer qu'ils sont un peu plus constructifs quand ils se réunissent entre eux… En tous cas, ça explique que les partisans de la FI soient un peu remontés.
Quant à ce forum il y a des gens qui sont méfiants du reste de la gauche. Je les trouve trop méfiants. Mais comment leur en vouloir ? C'est un peu au PS, aux Verts et aux Communistes de faire leurs preuves, non ? Surtout, surtout au PS. Avec tout le respect que j'ai pour Faure, il tient son parti, mais à un cheveu, et il le sait.

Le NFP a été une bénédiction pour la gauche, et pour le pays même sinon c'était Bardella au pouvoir. Mais dans le NFP il y a 4 composantes, et je me désole que dans ce forum 3 des ces 4 composantes soient considérées comme des traîtres en puissance, que beaucoup considèrent que LFI est la seule gauche "chimiquement pure". Ils ont le droit de le penser mais garder en tête que sans cette alliance LFI resterait extrêmement marginale à l'AN. Et donc éviter d'excommunier tout abonné @si qui oserait critiquer JLM ou estimer que ce n'est pas le candidat idéal pour Matignon (trop peu consensuel au sein de l'alliance NFP, une pratique démocratique douteuse dans LFI) ... 



Vous avez raison, pour l'instant l'enjeu est que Macron nomme une personnalité de gauche à Matignon. Mais quel que soit l'élu, son chemin ne sera pas pavé de roses.


sans cette alliance LFI resterait extrêmement marginale à l'AN


C'est l'inverse. Sans le sacrifice de LFI pour constituer le NFP, aucune autre gauche n'aurait survécu !

D'ailleurs, les puristes avaient déjà, à raison, fait remarquer que sans la NUPES, le PS et EELV auraient déjà disparu. Ce serait bien d'avoir au moins la reconnaissance du ventre de temps en temps...


Surtout que LFI a dès le début annoncé qu'ils n'imposeraient pas Méluche. Que voulez-vous de plus ? Qu'ils laissent leurs sièges à Place Publique peut-être ?!?

Faudrait être un minimum sérieux maintenant. Le poste de Premier(e) Ministre ne peut qu'être choisi dans leurs rangs. Sinon c'est plus une alliance, mais une arnaque !

Excusez-moi, mais factuellement Glucksmann a fait plus que LFI aux européennes...  

factuellement pas Glucksmann, mais Glucksmann + le PS

Les européennes ne sont pas un étalon pertinent. Et tout le monde le sait, y compris le PS. Sinon ils n'auraient pas accepté moins d'investitures que LFI au sein du NFP.

Soyons sérieux encore une fois...

Oui c'est Glucksmann + PS, je le sais bien, merci...

Vous n'avez donc pas voté aux européennes pour le même bord qu'aux législatives? Qu'est-ce qui vous permet de décréter qu'un scrutin est pertinent ou non? Personnellement, mon vote aux européennes n'avait rien d'un caprice mais était ô combien sérieux. Je ne vois pas en revanche ce qui est sérieux dans votre distinction...

Et pour éviter tout malentendu: je ne suis absolument pas glucksmannophile... 


J'ai l'impression que vous voulez absolument voir LFI comme la force motrice du NFP, je ne partage pas votre impression. J'y vois une alliance.


C'est une alliance avec une dominante LFI évidente. Si vous niez cette réalité, vous n'êtes pas sérieux...

Arrêtez d'asséner ou d'ironiser, argumentez SVP.

Pas de temps à perdre quand je sens que la mauvaise foi et l'inculture politique en face est infinie, désolé...  ;-)

Quel sens du dialogue, bravo.

C'est la question de l'abstention et des mobilisations différenciés qui font que les européennes ne sont pas un repère pertinent. L'électorat LFI fait massivement partie de la population qui s'abstient aux élections intermédiaires et qui ne crois pas à l'Europe.

Les listes centre gauche européistes (EELV, PS, Génération.e.s) ont fait 400 000 voix de moins qu'en 2019 et celle LFI 1 million de voix de plus. Pour le reste on est largement sur des pur transfères de voix interne (de EELV et Génération.e.s vers le PS).

Tout le monde se rappelle que LFI a fait moins de 7 pourcent en 2019 et pourtant Mélenchon a fait plus de 19 en 2017 et plus de 22 en 2022. Donc on a la démonstration pure que les élections européennes ne sont pas un bon indicateur pour les autres élections.

Je ne suis pas du tout convaincu de votre démonstration pour de multiples raisons. En 2017 et 2022 Mélenchon représentait le vote utile à gauche, et plein de gens ont voté pour lui sans pour autant partager la ligne de LFI. 

Pour représenter le vote utile il faut être le point de ralliement, et on ne l'est pas à moins de 7 pourcent (qui est pour vous le point de repère légitime, le score des européennes 2019). Les sondages et études posts-électorales de 2022 montrent que le "vote utile" venant de ceux tenté par les autres partenaires Nupes est de 3 à 4 pourcent des votants, la base de Mélenchon est donc de 18 pourcent, pas de moins de 7.

La nature des différents électorats est également bien connu, celui LFI est nettement plus précaire et éloigné de la politique au point que les sondages pré-électoraux de 2022 ont sous-estimé le vote Mélenchon d'au moins 5 pourcents. Tout ça est connus et j'aimerais bien savoir comment vous défendez face à ça que les élections européennes peuvent servir de point de référence.

Sinon, pour le fait que pleins de gens ont voté pour lui sans partager la ligne LFI, je connais personnellement des gens qui ont voté pour différentes raisons Gluksman ou Defontaine aux européennes alors que leur ligne sur ces législatives c'est plus celle de LFI.

Je ne connais pas les sources de vos chiffres mais soit. 

Je parlais du vote JLM aux présidentielles, pas aux européennes. 

Si une personnalité LFI doit émerger comme candidat(e) conformément à votre propos, le choix devra néanmoins prendre en compte les partenaires du NFP, et donc éviter les personnalités trop "clivantes" pour ces partenaires, faire un signe de conciliation (je n'ai pas de nom à proposer)


Mais j'ai bien peur que notre discussion soit de la pure rhétorique et qu'aucune personnalité de gauche ne soit désignée par Macron.

On sais qu'à priori le nom que les LFI ont en tête c'est celui de Clémence Guetté pour essayer de répondre aux impératifs des autres groupes, mais oui, c'est largement une discutions rhétorique vu l'attitude de Macron et des marcheurs.

Pour ce qui est de mes sources on a largement discuté de ça sur ce forum entre avril et juin 2022, si vous avez le courage d'aller voir. Mon principal point d'entrée a été les analyse de Stefano Palombarini, fin analyste de la vie politique française.

Merci, je ne connaissais pas ces analyses.

Il se pourrait aussi qu'à LFI certains dont surtout JLM jouent un double jeu au sein du NFP non? A-t-il vraiment envie d'être premier ministre ou préfère-t-il rester dans l'opposition en vue de 2027 en fixant des objectifs qu'il sait irréalisables dans la configuration actuelle de l'AN ? 

Vu la situation inédite et relativement inextricable il est compliqué de parler de "double jeu", la question c'est la fidélité collective au programme du NFP et à son objectif d'empêcher l'arrivé au pouvoir du RN.

Le truc c'est que si la gauche est perçu comme comptable d'une politique trop libérale c'est un boulevard à peu près inarrêtable pour le RN en 2027. C'est là qu'on risque d'avoir de sacrée différences d’appréciations entre le niveau minimal acceptable d'application du programme du point de vu de JLM ou du point de vu d'Hollande avec tout le nuancier entre les deux. Sachant que le programme NFP est déjà une version de "compromis" par rapport à celui de la Nupes, lui même une version de compromis par rapport à "l'avenir en commun".

Si la gauche accepte le pouvoir et est décrédibilisé car elle a fixé des objectifs trop modestes, ce coup-ci on sera foutu, le RN prendra l’Élysée  et L'Assemblée Nationale, et généralement l'extrême droite lâche difficilement le pouvoir une fois pris, surtout qu'on a un système à gros potentiel autoritaire contrairement aux USA qui ont une très bonne séparation des pouvoirs et à l'Italie à la constitution écrite par des anti-fascistes.

Donc voilà, vouloir empêcher l'arrivée au pouvoir du RN ce n'est pas jouer double jeu :)

Même si je partage ce que vous dites, je pense aussi que JLM n'a pas pour unique objectif d'empêcher l'arrivée au pouvoir du RN... Peut-être en effet que le terme "double jeu" n'est pas le bon, mais j'ai un doute sur sa sincérité (le Canard d'aujourd'hui semble indiquer que son projet est surtout 2027).


La menace sera évidente en 2027 mais je doute sincèrement que ce soit la personne idoine pour lui barrer la route... Trop stigmatisé, trop clivant, qu'on en pense du bien ou du mal... La gauche devra faire émerger une personne plus consensuelle en vue d'un éventuel 2ème tour. Le NFP me semble être prometteur et pourrait faire émerger cette figure.  Ne pas le torpiller au risque de rediviser la gauche, sinon...

Il n' y a pas si longtemps vous me disiez que LFI c'est 10% et la on monte à 18%. 


Je ne crois pas que ca soit facile de savoir ce que vaut vraiment chacun des partenaires du NFP. LFI est probablement la partie majoritaire mais il reste pour moi inférieur aux 3-4 autres groupes combinés.


Il faut tenir compte aussi qu'il y a LFI d'un coté et Mélenchon de l'autre. Aux présidentielles les gens votent pour Mélenchon. Aux europeennes/législatives les gens votent pour LFI. 


Il y a aussi une différence entre LFI et ses partenaires, et je ne sais pas si c'est un avantage ou un inconvenient. C'est que LFI n'a jamais eu aucune responsabilité politique. Pas de maire pas de ministre. Il n'y a donc aucun bilan à critiquer et comme pour le RN la carte de on n'a jamais essayé fonctionne.

Il n' y a pas si longtemps vous me disiez que LFI c'est 10% et la on monte à 18%. 

J'ai pu dire ça il y a deux ans avant l'analyse des chiffres de la présidencielle 2022, c'est possible. Par contre depuis que cette analyse a été faite je dit que les chiffres pour cette élection c'est 3 à 4 pourcent de vote utile depuis le centre gauche et la discutions là, avec bbouger était bel et bien ici sur les chiffres de la présidentielle 2022.
Avec une participation moindre la part de LFI baisse. 10 pourcent c'est à peu près le niveau de son planché dans les pires conditions. Il faut voir dans quel contexte j'ai sorti ce chiffre, vous pouvez me le rappeler?


LFI est probablement la partie majoritaire mais il reste pour moi inférieur aux 3-4 autres groupes combinés.

Entre 65 et 70 pourcent de participation comme pour cette élection, oui, ça colle de mon point de vu. Des chiffres comme ceux de la présidentielle 2022 c'est à près de 80 pourcent de participation, donc avec une bonne campagne de mobilisation et d'inscription des électeurs. Les électeurs des autres groupes de gauches s'abstiennent vraiment beaucoup moins souvent et sont beaucoup plus proche de la politique.


Il faut tenir compte aussi qu'il y a LFI d'un coté et Mélenchon de l'autre. Aux présidentielles les gens votent pour Mélenchon. Aux europeennes/législatives les gens votent pour LFI. 

Et pleins d'autres choses, par exemple le fait que les électeurs LFI étant plutôt issue du "non" de gauche au traité européen de 2005, ces électeurs croient beaucoup moins aux institutions européennes et à leur utilité donc ils se mobilisent beaucoup moins pour voter.
Par contre pour ce qui est de Mélenchon c'est peu-être dans l'autre sens. Les études post-éléctorales de la présidentielle de 2022 montrent une adhésion beaucoup plus forte au programme de LFI qu'à la personne le portant (Mélenchon).

C'est que LFI n'a jamais eu aucune responsabilité politique. 

A relativiser quand même, le PCF n'a pas eu de responsabilités nationales depuis le moment où Mélenchon a due quitter son poste de ministre, et la participation d'EELV au gouvernement Hollande n'a pas été si longue. Globalement le gouvernement Hollande est plus un boulet pour les concernés.

Au niveau municipale LFI n'a aucuns grands maires mais participe à un certain nombre de majorités municipales, à commencer par celle de Grenoble.

Il n'y a donc aucun bilan à critiquer et comme pour le RN la carte de on n'a jamais essayé fonctionne. 

De fait c'est indéniable qu'on n'a pas essayé ce type de ligne depuis 1983, après les souvenir du Keneysianisme et du socialisme réformiste sont quand-même meilleurs en France que ceux de Vichy et de L'OAS :)

"motion de censure illico"...qui ne passerait qu'avec des votes pour. je parie que beaucoup s'abstiendraient, ne serait-ce que par prudence.

Le principal est d'être adoubé par les éditocrates. Par exemple, de recevoir autant de louanges que celles distribuées à Gabrial Attal par Ruth ElKrief lors de son discours de politique générale.

En attendant, cette pauvre Ruth est décomposée en ce moment. Il faut qu'elle fasse attention à sa santé.

- le centre ~170 députés


Je me suis arrêté là. Tristan-le-génie-incompris n'a toujours pas imprimé que le macronisme n'est pas du centrisme mais un bien peu subtil mélange d'ultra-libéralisme et de droite dure conservatrice...

Nathalie St-Cricq, la Sainte Patronne des journalistes ( ou la Bibendum du Paf ) est pour moi un modèle de journalisme.


On n'est jamais déçu de ses prestations.


Pour moi, elle est un Phare de la Pensée, mais un phare de recul qui explique, avec brio,  et constance, le contraire d'une pensée rationnelle.


J'espère qu'elle est bien rémunérée : nos impôts doivent être bien  employés


Si on devait se passer de ses éminents services,  ses grimaces lui ouvriraient les portes de Medrano ou de Pinder.


Elle pourrait , avec sa famille, assurer un spectacle complet.

 

 "Il y a deux camps. Ceux que Raphaël Glucksmann appelle le camp des adultes, ceux qui comprennent qu'il faut faire des compromis, négocier, qu'on ne peut pas imposer à tout le monde sa version des choses, les Yannick Jadot, les Carole Delga, et même Marine Tondelier ou Olivier Faure".

Vous avez dressé la liste de ceux qui sont prêt à trahir.

Pour Glucksmann , Jadot et Delga ,ce n’est même pas de la trahison , tant ils sont plus proches des macronards que du NFP , et particulièrement de LFI .

De toute façon, Macron est en train de choisir une option pour pourrir la vie du NFP. Le respect des électeurs, de la démocratie, du bien être  des gens, il s’en fout. Tout ce qui lui importe, c’est sa petite personne et sauvegarder son petit pouvoir personnel.

Sept ans déjà qu’il n’est au service  que de lui-même, et de la classe qu'il représente.

Attendez-vous au pire. Et même de nommer une truffe genre Glucksmann .

Et la prochaine fois, barrage après  barrage, qui ne pourra plus stopper ce torrent de colère , celui de tous ceux que les néolibéraux ont abandonné , vous aurez devinez quoi ?


PS :

A tous les médias que vous avez cités, vous auriez pu ajouter votre autre journal libé:


Au secours Macron revient

On savait que Macron n'avait pas encore "tout donné " mais après 1 journée de répit son "génie " est de nouveau opérationnel.

Ce matin sur bfm et devant mes yeux ébahis, une macronienne hystérique expliquait que les français n'avaient pas voté pour le programme de la gauche mais contre lepen et que donc il faut un 1er ministre sortant d'une coalition LR/macroniste. Le editorialistes n'y trouvent rien à redire. Un interview de Raffairin  enfonce le clou

Cela donne du sens la crainte plusieurs fois répétée par Panot face à Malherbe : Que Macron ne rende pas le pouvoir.


Thème central depuis hier : la grande coalition à l’allemande que nous français ringards ne savons pas faire !  une bonne vieille magouille permettant de poursuivre la même politique que celle faite depuis 30 ans et qui amène le FN à la porte du pouvoir !

Et si le programme du nfp appliqué en son entier permettait justement de faire revenir vers la gauche les fachés pas fachos ? mais à l’analyse réfléchie de tous nos commentateurs intelligents ce serait l’effondrement de notre économie ( dixit lemaire )

La proposition d'un texte  pour l'abrogation de la réforme des retraites  servira de révélateur . 


Soit le RN l'adopte et il ne sera pas nécessaire de passer en force . 

Soit il s'abstient  ou vote contre et c'en est fini des illusions des travailleurs qui ont voté pour le RN ...

Merci Daniel,vous avez du courage ou tout simplement vous faites votre métier de JOURNALISTE.


Sur les chaînes privées voir publiques,ont prend les même(sondeurs,politiste,journalistes,chroniqueurs,vieux journalistes,intervenants sans références de plus de 70 ans aigris, à la ramasse (au féminin aussi)ils,elles recommencent,leurs blabla,goubigoulba.


J'ÉCOUTAIS en direct Médiapart.

Ils n'ont aucunes imagination , comme leurs maitres .Ils ont plus de compassion pour un caniche que pour leur prochain. Ils sont de droite ! Pauvres types ! ils sont plein de pub et de merde , c'est ça leur vision de l'homme .

C'est un mélange généralisé d affolement, d incompréhension, d incrédulité, mais aussi il faut s y preparer, l annonce d une bataille sans merci qui se prépare. Rien ne sera épargné au futur gvt de gauche...

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement