272
Commentaires

Sport et radicalisés : "Vous êtes un cas typique de déni !"

Les reportages sur la radicalisation dans le sport ont fleuri dans les médias ces derniers mois et plus encore ces derniers jours. La raison ? Le discours du président de la République sur les "séparatismes" Un article du Parisien a beaucoup fait parler de lui à ce sujet. Patrick Karam, vice-président à la région Ile-de-France, Magali Lacroze, journaliste pour l'émission "C Dans l'air" et Saber, fondateur du site "Islamotion" sont les invités de notre émission.

Commentaires préférés des abonnés

Je commente rarement, mais là je voulais juste apporter tout mon soutien empathique à Nassira El Moaddem,  la féliciter pour son professionnalisme qu'elle a su maintenir face au comportement odieux et méprisant de Patrick Karam. En temps que sim(...)

Pour que je puisse dépasser la 10ème minute il faudrait nous expliquer comment on peut zapper le Monsieur Karam. C'est hallucinant que des psychopathes de ce genre aient des responsabilités à la mairie de Paris. Vous invitez parfois des gens pénibles(...)

Rappel de cette émission où DS évoquait la seule émission qu'il avait regretté animer à cause de l'invitation du co-réal de Nicolas Hulot qui était venu "dans le seul but de saboter le débat". Je n'ai pas eu la (mal)chance d'assister à ce fameux sabo(...)

Derniers commentaires

Force est de constater que vous deux interlocuteurs (les auteurs du livre) étaient incapables de prendre vos questions telles quel, sans y voir une attaque ou un procès. Je suis persuadé que si celles ci avaient été posées par Daniel D. (mâle blanc) elle auraient bien moins suscité de telles attaques et attitudes défensives. C'est pour moi la démonstration flagrante d'une vraie fracture dans la société Française actuelle. Et c'est désolant. 

Je ne comprends pas pourquoi ASI NE s'autorise pas à interrompre une émission quand un invité - à distance en plus - se comporte aussi mal.

En tant que femme, je suis sidérée et très gênée pour Nassira. Je n'ai jamais eu affaire directement à un être aussi ouvertement raciste et sexiste que ce "monsieur". Jamais je n'aurais pu "tenir" face à un tel comportement. Bravo pour votre cran. Mais je me demande s'il n'y aurait pas matière à porter plainte. Point de vue naïf probablement... 

Bonjour, je ne participe jamais au forum, mais comme d'autres ici je voulais envoyer mes pensées de soutien et mon admiration à Nassira El Moaddem. Je suis vraiment impressionnée par le manque de professionnalisme et la caricature que Mr Karam a montré de lui même. Il s'est décrédibilisé intégralement en vous attaquant (avec véhemence - c'est clairement de la violence verbal à votre encontre) sur des éléments que vous n'avez pas dit, qu'il invente. Il a fait son débat tout seul avec des arguments qu'il imaginait lui même. C'est comme si il vivait dans son monde clot et il a montré son incapacité à la tolérance et au dialogue. On a par ailleurs ici une exemplification magistrale des tactiques (malhonnêtes) développées par Schopenhauer dans son Art d'avoir toujours raisons. C'est un moment très pedagogiques pour enseigner les dérives des débats mediatiques aux élèves !
Vos invités auteurs de l'ouvrage n'ont pas eu l'air de comprendre l'essence même de Arrêt sur image. La démarche de scrupter les dessous du journalisme et des media.
Quel sang froid il vous a fallu pour gérer cela en direct et en tennant le coup! Franchement bravo, vous honnorer votre profession.


Bonjour...5 novembre 2020...je profite de ce deuxième confinement pour découvrir un con fini !

Précisons. Cela fait...allez, disons une quinzaine d'années que je suis retraité, et j'ai rencontré , du fait

de mon mon métier, des personnes : agressives, violentes, souffrantes, délirantes ...et j'en passe!

J'étais psychologue. J'ai reçu un enseignement et j'ai suivi une formation pour comprendre ce dont

il s'agit, et savoir réagir au mieux. Dans le cas de la paranoïa c'est coton. J'ai lu, dans les commentaires ci dessous,

quelqu'un qui porte ce diagnostic; un autre dit "mais non, il sabote l'émission volontairement".

A mon avis les deux sont possibles. Pourquoi n'y aurait-il pas des parano/cons?


Dans le cadre de mon travail j'étais payé pour les écouter. Je disposais d'un "cadre".

Lorsqu'on a affaire à ces individus dans la vie quotidienne on risque de se faire prendre à partie.

Ce fut le cas pour notre joyeuse journaliste qui m'a beaucoup amusé, car elle a réussi:

A poser ses questions...c'est son métier.

A le faire répondre...ou pas. Dans les deux cas on a compris les enjeux.

Elle n'a pas oublié les autres: Sa collègue journaliste écrivaine...minable

Et le jeune homme sage qui a mis un masque: il est tout seul, mais sait-on jamais 

par où passe le virus de la connerie!


Je ne reviens pas sur l'odieux Patrick Karam...

Par contre, après lecture des commentaires et après avoir vu les dernières émissions, je trouve que les animateurs d'ASI éprouvent dernièrement des difficultés à maitriser les débats, les discussions (cf Polony aussi). Une des raisons est que les animateurs louvoient avec des questions insidieuse, cherchent à mettre certains invités devant leurs erreurs, leur logique partisane. Autrement dit, ça passe pour des mini-procès et ça ne m'étonne pas que les invités puissent se braquer.

Bref, même si je partage le point de vue politique d'ASI, je ne suis pas convaincu que ce dernier doive transpirer dans les questions posées. Il peut se retrouver chez les invités.


Il n'empêche que Nassira El Moaddem a fait preuve d'un sang froid qui m'est absolument inaccessible. Un grand chapeau...

Il me semble que l'émission est mal équilibrée au niveau des participants. 


On se retrouve avec d'un côté les deux auteurs du livre, qui ont produit un travail, peut-être partisan et orienté, mais qui en tout cas déroulent un argumentaire. Et de l'autre côté un citoyen masqué qui a fait un reportage vidéo, on ne sait pas vraiment d'où il parle, et l'animatrice de l’émission qui donne la parole tout en essayant d'imposer par ses questions un angle prédéfini. 

Cet angle aboutirait à conclure à peu près que les enquêtes dans ces médias et le livre ne rendent pas compte honnêtement de la situation parce qu'ils sont biaisés par des considérations partisanes et politiques, et donc par exemple qu'ils se focalisent exclusivement sur les dérives islamistes dans le sport en les exagérant.


Il est possible que ce soit le cas, mais il est difficile d'avancer sur le sujet avec l'émission. Je trouve que la double position d'animatrice et de participante au débat de Nassira El Moaddem fait que les questions procèdent par sous-entendus au lieu d'opposer un argumentaire claire et assumé aux deux auteurs du livres. 

De ce fait il me semble logique que Patrick Karam démarre l'émission sur la défensive parce que les questions sont orientées. La forme de ses critiques était désagréable, et également de nombreuses choses qu'il a dîtes par ailleurs, cependant je trouve qu'il n'a pas tort sur le fond pour ce qui est de la construction de l'émission. 


J'aurais aimé qu'il y ait un intervenant supplémentaire qui connaisse bien le sujet et qui ne partage pas l'angle du livre. C'est peut-être le cas de Nassira El Moaddem mais alors elle aurait pu intervenir à ce titre sans mener la discussion. (Est-ce vrai que le poids de la tendance identitaire est minime par rapport à la tendance de radicalisme musulman au sein des clubs de sport, comme cela a été avancé par monsieur Karam ?  Y'a-t-il des enquêtes solides sur le sujet ?)

Estimons nous heureux, nous autres asinautes, nous pouvons faire des pauses et nous sauver à tout moment


Nassira El Moaddem n'aura pas eu la même chance, on est navré pour elle pendant plus d'une heure 


Ce monsieur est tout simplement odieux, soutien à cette journaliste qui ne méritait sans doute pas ça 

Si vous faites un montage sans l'odieu Karam, je veux bien le regarder en entier, là je craque à la 19e minute.

Bravo et tout mon soutien à Nassira. Je crois que je me serais emportée en deux minutes. Chapeau !!

De plus j'adore les émissions qu'elle présente :)

Gros soutien à Nassira El Moaddem qui a su garder sang froid et professionnalisme face à Patrick Karam complètement irrespectueux, agressif et allumé !

Je découvre l’émission avec une semaine de retard, je vous trouve bien poli dans les commentaires, mon dieu (qui n'existe pas) mais quelle tête de con, quelle suffisance, quelle arrogance, quelle caricaturale connerie !!

C'est un sketch grotesque, ridicule, il est confit dans sa morgue, je ne sais pas s'il se rend compte à quel point il passe pour un bouffon


parlez de mon livre, parlez de mon livre !! 


gna gna gna mon livre, mon livre  !!!


je ne suis pas allé au bout de l'émission


Nassira El Moaddem je vous aurais bien offert une bonne bière à la fin de l'enregistrement si j'avais été là, vous avez toute mon admiration pour votre maitrise .


Comment je l'aurais insulté cet abruti !



OK.

Pas facile de tenir jusqu'au bout....

Bravo à Nassira El Moaddem! Mais dommage aussi d'avoir fourni des excuses aux explosions de Patrick Karam...on aurait vraiment voulu entendre plus Magali Lacroze et Saber. 

Peut-être faut-il être encore plus précis en amont et au début de l'émission sur les objets de débats pour qu'ils cessent d'être remis en question en permanence? 

Tout ça rappelle un peu l'émission avec Natacha Polony.

Mais quelle raclure !

J'arrête après 5 minute, M. le docteur en science politique est un affreux personnage. Son attitude avec la journaliste d'ASI m'a mit mal à l'aise.

Cela fait à peine 20 minutes que je regarder l'émission que je me suis senti dans L' OBLIGATION de laisser un commentaire. Et que vois- je ? Une myriade de critique à l'égard de ce Mr Karam. Et bien je ne le félicite pas ! Et je souhaite sincèrement saluer le professionnalisme de Nassira El Moaddem. Bravo Daniel, je crois que vous avez recruté, une vraie pépite. 

Le pire invité du monde qui sabote son discours tout seul, sans se laisser la moindre possibilité de s'exprimer (et la pire pub possible pour son bouquin :D)

Bienvenue à ASI Nassira :)


Mais qu’est ce j’en c’est que ces gens qui se croient sûr une télé poubelle ? Par pitié n’inviTez plus cette personne qui écrase tous celleux qui l’entourent. IL a bénéficié d’un temps de parole monstre. 

Et lui comme la journaliste de France 2 n’ont pas l’air de savoir ce qu’est «  arrêt sur images » et le décryptage des médias et de leur rôle. JE pense que ce monsieur Karam a noyé le poisson,  trop gêné que L’on creuse ce lien entretenu avec un journaliste qu’il semble considérer comme son service d´enquete de la région... 

j’ai vu une de vos pcdentes emissions où c’etait Top et vs restez calme ici alors que vous prenez de la condescendance et boue raciste et sexiste en pleine poire. Hâte d’en vs retrouver sur un autre sujet avec d’autres invités 

Effectivement lié à l’émission sur la gauche sur les plateaux télé, ce monsieur Karam s’est cru sur un plateau de cnews dès le départ. Invective incompréhensible sans lien avec ce qui vient d’être dit. Je me suis demandé un moment à quoi il jouait tellement ses tirades n’avaient aucun lien avec le sujet. En fait il les avaient en tête dès le départ et voulait développer son texte écrit à l’avance. Quoi que dise la -super- courrageuse animatrice. Bravo encore à elle.

Sur la question des clubs d'extrême-droite : "On pouvait pas parler de tout." Puis : "C'était aussi l'occasion... d'essayer de dépassionner un débat." :'-)

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Je crois qu'on a trouvé le nouveau Finkielkraut. Quelqu'un a des nouvelles de Noël Godin ?

Emission insupportable ! J'imagine que c'est un choix de ne pas couper les micros mais là, je crois que ça se serait imposé... Karam a vampirisé le débat et je crois que tout le monde a été perdant ici... Honneur à Nassira en tout cas !

Mais qu’est-ce que c’est que ce mec mon dieu.... mais quel affreux personnage, comment ça peut être journaliste ça ? 

Monsieur Karam est un extrémiste déguisé en démocrate ,insupportable ,obscurantiste ,dangereux

juste un bravo à la journaliste Nassira El Moaddem, je ne sais comment elle n'a pas appuyer sur le bouton silencieux pour cet horrible homme, qui n'accepte pas le contradictoire, qui était là juste pour parler de son livre. Horrible à regarder cette émission, c'est la 1ere fois que j'ai cette sensation. Tout cela à cause de cette attitude méprisante et arrogante. Dommage que Saber n'est pas eu plus de temps à la parole, pour exprimer son point de vue. Mais intéressante car elle montre le visage et l'attitude de ceux qui espèrent tirer profit de l'actualité, et qui pense que c'est en parlant plus fort et en monopolisant la parole que l'on gagne un débat. un instant, j'ai cru que l'on était sur Cnews ;-)

L'attitude de ce monsieur Karam est insupportable ! Félicitations à Madame El Moaddem pour son calme et son professionnalisme !

Abonné depuis des années à Arrêt sur Images, c'est la première fois que je commente. Je tiens à dire tout mon soutien à Mme Nassira El Moaddem qui a su rester professionnelle et calme face à un individu qui avait visiblement décidé de saboter l'émission. Je trouve que c'est d'autant plus injuste qu'elle a pris ses fonctions récemment et a mené les précédentes émissions avec brio !


Même si l'émission a été un supplice à suivre et qu'il n'en ressort rien tant monsieur Karam est agressif, je pense que c'est une bonne chose de l'avoir publié. Dommage quand même car le sujet s'annonçait passionnant. 

Bravo à toutes et tous d'avoir garder votre calme. Honte à ce "Monsieur" qui ne mérite même pas qu'on retienne son nom.

Patrick Karam a été effectivement odieux, mais il ne cherchait pas à se rendre sympathique. Son objectif était d'occuper le terrain, de saturer l'espace par la parole, et de transformer Nassira El Moaddem en adversaire politique. En jouant de la posture de la "victime", Karam n'a pas à répondre aux questions pertinentes de Nassira El Moaddem, et peut dans le même temps délégitimer à la fois sa position de journaliste ("c'est une militante") et délégitimer ses questions ("elle poursuit un agenda politique"). Karam n'a rien à dire, il a simplement à vendre une posture et une fausse expertise, sur le marché des idées où il cherche à se positionner (raison pour laquelle il insiste moins sur sa position d'élu que de "chercheur"). Il est vrai que le marché de l'islamophobie médiatique est porteur en France et qu'une certaine chaîne de télévision s'y dévoue complétement.

Ce fut donc une émission pénible, mais qui a le mérite de montrer la "mainstreamisation" des techniques de communication de la droite radicale pour transformer le débat public en champ de bataille de la lutte pour l'hégémonie. 

Sur le plan de la technique discursive, pas de différence entre un Jean Messiha qui sévit sur Cnews et Patrick Karam sur le plateau d'Arrêt sur Images. 


Néanmoins, Nassira El Moaddem a eu raison d'inviter Karam : c'est la source numéro 1 de l'article du Parisien. Karam savait qu'il aurait a en répondre, il a donc sciemment décidé de saboter l'émission, et de tirer avantage de la situation en envoyant les signaux de "Cnews compatibilté" : "invitez-moi, il va y avoir du sport".

Il a donc fait une démonstration de force au sens littéral, afin de donner les gages qu'avec lui il n'y aurait pas de débat, mais uniquement de l'affrontement : la métaphore du match de catch cher à Bourdieu pour parler du "débat télévisé".

Dommage que le plateau d'Arrêt sur Images en soit devenu le ring.

Je rends toutefois hommage à la pugnacité tranquille de Nassira El Moaddem qui a continué à poser et reformuler ses questions, au point que Karam n'a plus réussi à nier qu'il était bien la source initiale de l'article du Parisien et que visiblement, c'était pour lui une habitude de troquer des "informations" en échange d'interviews. 

En cela, Arrêt sur Images a été fidèle à sa mission : dévoiler les dessous de la fabrique médiatique.

Il serait utile que dans quelques temps cette même émission fasse l'objet d'une analyse par les membres de la rédaction, en forme de "debunk". 

Bravo à l'animatrice pour sa patience. Une émission intéressante mais je reste sur ma faim quant à Saber. On a bien vu les travers des auteurs du bouquin, mais j'aurais voulu en savoir plus sur ce "on" de Saber. C'est quoi son média, quelles sont ses intentions et comment se finance-t-il ? C'était gentil son topo sur le clip de com' non préparé etc... mais c'est loin de me suffire.

Franchement, le prix Nobel pour la paix 2021 pour Nassira El Moaddem pour sa courageuse résistance face un paranoïaque et un mauvais-coucheur de classe mondiale ! (c'est la version polie)
#ZenAttitude

Cette émission fait écho selon moi à celle diffusée récemment sur "La gauche sur les chaînes d'info" avec Virginie Martin, Aurore Lalucq et Julie Garnier. Une partie de ce qui était décrit alors comme les méthodes de déstabilisation employées par les chaînes d'infos à l'encontre des invités "de gauche" s'incarne tout à fait içi dans l'attitude de Mr Karam. Finalement, peut-être que ces méthodes s'étendent à une grande partie de la droite aujourd'hui, qui est, et Mr Karam nous en donne un bel exemple, en très grande tension et "mobilisation" réactionnaire (en tout cas dans l'espace médiatique)

Heureusement, des espaces comme @si, ainsi que Nassira El Moaddem (grande journaliste que j'admire), et Daniel Schneidermann (que j'admire également, merci pour votre travail), permettent de révéler tout ça ! 


Bravo et soutien à Nassira El Moaddem! Quelle patience !


Insupportable. Gaspillage d'abonnement de la semaine sur cette émission, "grâce" à ce Monsieur dont le comportement frôle l'insulte à chaque instant. Indécent.

Dommage. J'arrête à 21 minutes et quelques secondes. Impossible.

Nombreux sont les commentaires qui ont loué, à juste titre, l'attitude de Nassira ElMoaddem. Le mot "professionnalisme",  a cependant été trop peu prononcé, alors qu'il est parfaitement adapté. 


Nombreux sont ceux d'entre nous qui ont regretté qu'on n'ait pas privé de micro le saboteur. ASI a été là victime de ses propres principes, pas de coupe, pas de censure. Faut-il le regretter? Personnnellement, je m'en réjouis plutôt, mais j'avais un joker (visualisation en mini de l'image) qui m'a permis de repérer et de zapper le premier monologue du monsieur, 30 minutes quand même, hé? Et surtout, le fâcheux s'est saboté lui même. Avis à ceux qui ont voté pour lui! 

J'écris rarement un  commentaire ,mais là,vraiment,un grand bravo à Nassira pour son professionnalisme .

Malgré la mauvaise foi de son interlocuteur qui a presque réquisitionné le micro pour se mettre en valeur....tentative échouée...Il a été affilgeant...

En fait je me suis demandé s'il y avait un réalisateur sur cette émission. Une personne qui gère la participation des intervenants. Car en plus du niveau d'agressivité, c'est le cumul des interventions simultanées qui rend cette émission inaudible. Je range cette émission au rang des expériences de style, peu réussies.

Pas facile de regarder cette émission dans le contexte actuel... 


ASI marche sur une ligne de crête depuis tellement d'années. Les radicalités des terroristes islamistes et celle des politiques de droite et d'extrême droite se répondent et s'alimentent. Au milieu, nous essayons de garder la tête froide pour analyser la situation de manière rationnelle et pacifique. 


M Karam apparait comme une caricature de son mouvement politique. Avec une agressivité dont on peine à comprendre si elle est dirigée contre les musulmans, contre les femmes ou contre la gauche. 


Mme El Moaddem, j'avoue avoir du mal à comprendre comment vous faites pour garder la tête froide face à un tel déversement de haine de bêtise et d'arrogance. Ou alors si... Je comprends. Vous faites votre métier et vous le faites bien. 


Bonne continuation à vous,

Nico




Hasard du calendrier, j'ai regardé la première heure de cette émission en revenant de week-end, où, sur le chemin u retour, j'ai appris qu'un prof d'histoire-géo s'est fait décapiter à la sortie de l'école. C'est une émission extrêmement riche, extrêmement dense, extrêmement triste. Je déplore toute la pléthore d'@sinautes fustigeant P. Karam, au seul prétexte du ton employé alors que son discours est précisément tout en nuance. Il serait bon que les @sinautes regardent une émission sans leurs idées préconçues. Et on peut espérer qu'une journaliste en fasse autant en la préparant et en la menant.

J'ai à peine tenu 15mn. Sincèrement bravo à Nassira car je vois que ça dure plus d'une heure. M Karam a l'air d'une personne très sérieuse et pointue, chargée d'un dossier complexe, mais il est son pire avocat.... J'ai sans doute perdu une occasion de m'informer sur un sujet que je ne connais pas bien du tout.

Assez difficile à écouter : ce Mr. Karam fait un curieux procès à Arrêt sur Image ( que je connais depuis longtemps). Manifestement il ne connait pas le travail de cette redaction. : décrypter les médias.

Il doit parfois des choses intéressantes mais sa prestation est pitoyable.

Ce serait il comporté de la sorte face à Daniel Scheidermann ?

Insupportable. 


Voilà pourquoi il faut arrêter de commenter des articles de droite publiés par des journaux de droite sur des sujets de droite avec des types de droite qui ont participé à ces articles de droite avec des services de renseignement de droite.


On se pignole sur des chartes de la laïcité et autres bêtises, et en même temps, personne n'a vu ce qui arrivait à M. Paty. Il vaut mieux s'étrangler d'indignation devant la négation du droit fondamental à se doucher nu dans les douches collectives d'un club de sport. J'invite ce monsieur à exercer son droit fondamental à la piscine municipale de chez moi, il se fera foutre dehors pour exhibition.

Dans les piscines aux vestiaires collectifs non-mixtes, la nudité était l'usage. Aujourd'hui, il ne reste quasiment plus de piscine aux vestiaires non-mixtes et encore moins sans cabine individuelle. Merci de ne pas confondre piscines, gymnases et dojo.

"Dans les piscines la nudité était l'usage"

Ce n'est pas représentatif de ce que j'ai connu quand je faisais du sport dans les années 90. Après mon expérience personnelle ne pouvant être généralisée et par acquis de conscience j'ai refais une recherche et ce que je retiens c'est qu'il y a beaucoup de lieux où la nudité n'est pas si évidente que ça : 


"La douche doit être prise en tenue de bain, toute nudité étant exclue"

https://www.espacedeliberte.fr/wp-content/uploads/2019/01/espace-liberte-grand-narbonne-reglement-de-la-piscine.pdf


Ca semble être suffisamment fréquent pour que des naturistes demandent (ou demandait à l'époque) où trouver une piscine autorisant à prendre sa douche nue : 

https://www.nageurs.com/forum/pediluve/13117_Prendre-sa-douche-nu.html


Quand on regarde les témoignages des gens sur les forums (des gens revenant de suède ou d'allemagne, ou des forums naturistes ou même sur JVCOM) c'est aussi assez nuancé, avec des gens disant qu'eux ont toujours mis un caleçon ou une serviette, d'autres disent que c'est plus propre nu, etc. De ce que j'ai lu (les témoignages) il y a peut etre 50% à 75% de pro-nudité et 25 à 50% de pudiques.

 

J'ai trouvé des exemples de règlements intérieur de sports de combats où la nudité était autorisée (mais pas obligatoire) sous les douches mais par contre interdite dans les vestiaires. 


Tout ça me paraît quand même assez nuancé et loin du "la nudité est de rigueur partout" qui ne correspond pas vraiment à la France rurale dans laquelle j'ai grandi.

J'ai déjà développé dans un autre commentaire les douches dojo etc... Mais l'obession de vouloir prendre une douche nu devant tout le monde me fait rire. Ce type ne pense qu'à ce qu'on lui impose mais pas à ce qui est imposé à ceux qui voudraient prendre une vraie douche sans exposer certaines parties de leurs corps. Ou aux homosexuels que ça pourrait perturber. Mais bon, ça fait sûrement partie des "valeurs du sport", de se retrouver nus entre mecs sous la douche.

J'ai fait partie d'une association sportive. Entre autre,il y avait piscine. On nous imposait les vestiaires communs,personnellement,j'essayais de me trouver un vestiaire individuel. Peut-être suis-je prude? Je ne sais, mais je suis athée et j'ai même prôné l'amour libre durant mes jeunes années.

 Conclusion: on peut ne pas vouloir se mettre tout nu devant les autres sans pour cela en faire une affaire religieuse.

Insupportable, c'est bien le mot qui convient... et qui revient à l'unanimité dans les commentaires !

Je ne sais pas pourquoi vous n'avez pas démocratiquement - mais fermement - partagé à égalité le temps de parole des trois participants - encore qu'inviter les deux co-auteurs d'un livre (que du coup, on n'aura pas envie de lire !) appelait à un déséquilibre qui a pleinement - "totalitairement" - été utilisé par le politicien qui confond métier et diplômes, argent de la République et instrumentalisation...

C’est hallucinant !!!! J’en suis a 22mn d’emission et je ne comprends toujours pas pourquoi ce monsieur est aussi véhément à l’encontre de la présentatrice !!! Désolé Arret sur Image mais une introduction même écrite m’aurait aidé à mieux comprendre pourquoi il y a de suite cet échange vif dès la présentation des invités !!! Il me manque un bout de l’émission pour comprendre...c’est un peu frustrant. J’aurais surement des réponses dans le reste de l’emission. Merci encore pour votre travail ! 

Insupportable à écouter ! 

Quel courage Nassira El Moaddem. Toute mon admiration.

Ce Patrick Karam est vraiment la pure incarnation du gros porc !!
En tout cas c'était un vrai baptême du feu pour Mme El Moaddem, qui s'en est sortie avec les honneurs !

Bonjour a tous


Comme beaucoup de personnes, je n'ai pas pu aller au dela des 20 minutes.

Insupportable ce monsieur.

Je n'ai pas regarde d'autres interventions de ce monsieur et ne sais pas s'il est tout le temps comme cela, mais s'il l'est, comment peut il arriver a un tel niveau de responsabilte??


J'ai ete tres mal a l'aise pour Nassira (peut etre etait-ce plus facile apres 20 minutes).


Bonne continuation



Bonjour à tous.


Monsieur KARAM,est un verbeux.

Sa testostérome est mal placée.

C'est un bateleur.

Pour un Docteur en Sociologie,ce n'est pas terrible.

Merci aux autres invité-e.


Mr Karam parle d'une manière tellement déplaisante dès les premiers mots que je ne regarderais pas cette émission au delà de comment il se présente, et à voir les commentaires ci-contre, je confirme que je n'investirais aucun autre temps à l'écoute de ce personnage, totalement contre productif dans son moyen de communication, du moins pour moi.

Je verrais l'émission suivante, peut-être, mais aucunement celle là.

Pourquoi faire des émissions sur des thèmes déjà explicités sur le site d'ASI, le premier 1/4 d'heure d'émission n'était en réalité que la lecture d'articles déjà publiés sur le scienteux de M6 et ensuite un rendu assez pénible, pour qui l'avait déjà lue, de votre enquête sur les salles de sport 'radicalisées' par la journaliste en plateau... Je me suis arrêté lorsque que l'invité élu à la région Ile de France à repris la présentatrice sur la façon dont il a été présenté ... d'une prétention insultante vis-à-vis de votre journaliste...

M'enfin, Karam-ba encore raté ! Mais sabotage réussi, hélas.


Arrêt au bout de 15 minutes et prise de Maalox aussitôt.

Total soutien à Nassira El Moaddem.

Je vois plusieurs commentateurs qui disent qu'il fallait mettre Daniel plutôt qu'elle, je ne le crois pas.


Il faut plutôt arrêter d'inviter des gens de droite sur ces sujets-là, qui ne savent pas se tenir. On n'a pas besoin d'entendre leur point de vue : on l'entend déjà tous les jours dans tous les médias.

Je préférerais avoir entendu en longueur Saber et un-e sociologue qualifié-e pour déconstruire les discours à l'oeuvre dans l'article du Parisien et trancher la réalité des fantasmes de la droite.

Oui, arrêtons de donner la parole à des hommes (voire femmes) blancs et dominants d´une arrogance insupportable. Les idées sont tellement diverses qu´il n´y a pas besoin de donner la parole à celles et ceux qui l´ont tout le temps et partout. Je suis fidèle à ASI pour entendre d´autres voix que celles des médias mainstream.


Dès que l’on parle du livre de M. KARAM, j’arrête de visionner l’émission. 

Les autres invités auraient dû partir. Cet élu est désagréable, méprisant et insultant.

Incroyable. 95% des commentaires sont : "Soutien à Samira contre Karam le gros méchant". Bordel personne ne parle du sujet ! C'est incroyable. Je ne suis pas un habitué d'ASI m'enfin, je vais donner mon avis:
Si vous invitez un personnage, laissez le parler. S'il dit effectivement de la merde, ou répond à coté de la question, ou fait de la langue de bois, laissez les gens se faire leur propre avis, le voir par eux même, en débattre éventuellement dans les commentaires. Personnellement je trouve ça insupportable de le voir se faire couper toutes les 3 secondes. Il a visiblement une vue qui ne peut pas se résumer en 30 secondes, ça s'appelle de la nuance, de la finesse, Bien sur qu'il faut prendre du temps pour traiter un sujet aussi complexe, apporter toutes les nuances. On peut ne pas être d'accord, où est le mal là dedans? Bref, le résultat, c'est que personne ne parle du sujet, tout le monde dit "oui oui soutien à Samira.". C'est consternant.
C'est exactement ce que dit M Karam : "vous étouffez totalement la réalité de la chose, qui est complexe et ne se résume pas à un binaire "radicalisation ; réalité ou fantasme", et vous faites avancer le déni total. "
Que quiconque qui a lu les commentaires me démontre le contraire. 

C'est dommage parce que ASI a clairement fait un choix (que je soutiens) de mettre en avant des présentatrices, et là on a une démonstration parfaite du genre de sabotage que doivent subir les femmes dans les espaces de prise de parole publique.

Ce M. Karam est l'archétype même du vieux mâle blanc qui écrase Nassira El Moaddem du haut de son égo surdimensionné et de sa suffisance... Il délire totalement dès le départ en imaginant des choses qu'elle n'a jamais dites et en faisant des procès d'intention tellement bizarres qu'on ne comprend même pas ce qu'il essaye de dire... Et surtout il passe son temps à lui reprocher de ne pas avoir fait l'émission autour de SON livre, SON petit égo (enfin, très très gros égo plutôt). Ah bah oui, en fait, c'est les gens qui invitent qui décident du sujet, incroyable non?

En plus, aller reprocher à ASI de décrypter le travail d'un journaliste... C'est un peu le principe de l'émission, en fait.


Je ne sais pas si je vais aller plus loin que les premières minutes, parce que là franchement j'ai rarement ressenti un malaise pareil devant une émission d'ASI.

Merci d'inviter l'iman, conseiller du père de l'élève du collège de Conflans. Il n'y a, évidemment, pas de radicalisation islamique en France et aucun problème dans les écoles.

Vous avez été très patiente avec ses deux faux-culs qui n'assume même pas et qui donne des leçons 

C'est la 1ère fois que je regarde une émission avec un tel énergumène... 

Même Méluche - pourtant connu pour ses excès - est un gros nounours bien léché à comparer.
J'aurais bien toute une série de qualificatifs le concernant et aucun n'aurait été élogieux.

En tout cas, gros big up à la présentatrice pour son professionnalisme.
A sa place, j'aurais coupé son flux sonore au bout de 2 min.

Respect total pour Nassira et son sang froid face à cet affreux ! Lequel est bien un politique, même s'il s'efforce de rappeler un diplôme pour tenter de le relativiser...

Et respect aussi à Saber d'être resté jusqu'à la fin de l'émission pour au final quelques petites minutes de parole (qu'il a dû aller chercher qui plus est).  

Pourquoi ai-je été effacée? Je n'étais pourtant pas originale ,je disais comme tout le monde:


_du calme Karam!


_bravo Nassira


_et je demandais à Saber de revenir(en espérant qu'il accepte!). J'aimerais savoir ce qu'il avait à dire...


pas de quoi fouetter un chat! en plus mes termes n'étais pas grossiers

Critique et désaveu unanime et justifié  de Karam par tous les commentateurs. Je n'ai pas lu ce livre mais qui l'a lu ? On soupçonne qu'il surfe sur le séparatisme et l'instrumentalise mais les chapitres qui traitent d'autres sujets tels les violences sexuelles et morales meritaient qu'on en parle.

C'est pour un signalement d'un cas de radicalisation : homme, la soixantaine, , comportement agressif, prénom : Patrick nom : Karam

Il faut prévenir Daniel qu'ASI s'est fait pirater par Cnews !

Manifestement ce monsieur Karam n'avait qu'un seul objectif en acceptant de venir à cette émission, saboter celle-ci. Sa façon d'éructer au bout de quelques secondes, de couper la parole sans arrêt pour la monopoliser, de dénigrer l'animatrice en permanence prouvent le caractère prémédité de son sabotage. 

Malheureusement il a en partie réussit son objectif malgré la patience et la correction de l'animatrice. 

Ce type n'inspire que le dégoût.  

Ce mec est une caricature, c'est incroyable... Franchement avec un comportement pareil, il aurait mérité une extinction de micro.
Néanmoins, il y a quand même un argument d'El Moaddem qui ne passe vraiment pas: le coup de "il y a 1000 cas de radicalisation identifié sur 17 million de pratiquant, ça fait 0,000X % de cas". Ok ben sur 4,1 million de musulman vivant en France (Observatoire de la laïcité 2019), il n'y a qu'environ 12.000 personnes qui seraient fiché S pour radicalisme islamique (Le Monde ). Ca fait 0,3% donc c'est marginal, donc pourquoi en parler? Et puis le terrorisme islamique c'est pas bien grave, 250 morts en 5 ans, c'est moins que le nombre de morts par accident de la route en 2019 alors bon...
Franchement faites gaffe avec ce genre d'arguments.

Pénible. Très très pénible à visionner, ce que j'ai néanmoins fait jusqu'au bout. J'ai rarement vu quelqu'un d'aussi infect et buté que M. Patrick Karam.

Je salue, comme beaucoup d'autres abonnés, la patience et le professionnalisme de Nassira El Moaddem. Il n'en reste pas moins que c'est probablement la pire émission d'@si que j'aie jamais vue, et qu'on n'en retire rien du tout.


Fabuleuse illustration du pouvoir du genre, mâle contre femelle mettant hors champ la question abordée sur la radicalisation dans les milieux sportifs. Bravo et merci à Nassira El Moaddem. Mais puisqu'il est question de sport et de combat, j'aurais apprécié qu'un gros couillu ferme son clapet à M. Karam (sic) !

Coupez les microoooos !...

Bravo à Nassira El Moaddem qui a traversé cette épreuve avec la plus grande maîtrise !

Bonsoir à toutes et à tous, merci infiniment pour votre soutien à Nassira El Moaddem. Contrairement à ce qu'il a affirmé à de nombreuses reprises, M. Karam était tout à fait informé du contenu de l'émission. Je vous conseille vivement la lecture de l'article qui accompagne l'émission : il résume l'enquête de Nassira, qui a découvert le rôle de M. Karam dans la production d'articles et de reportages sur le thème de la radicalisation dans le sport. Merci encore pour vos bons mots. EW

Vous suivant depuis la cinquième, j'ai regretté l'absence  de Daniel et sa largement critiquée capacité à couper la parole et à recentrer le débat sur le sujet du jour, de façon intraitable. 

Cette émission est la preuve par l'absurde que cette technique tant décriée sur ce forum, nous permet en générale, d'avoir des émissions qui ont une structure. 

Aucun intérêt pour nous...

Au boulot, Daniel!  Trop tôt pour laisser la relève, surtout face à un individu comme M Karam, venu faire la promotion de lui même ...


A propos de se doucher nu, je suis étonné que pour Le Parisien, le port obligatoire du caleçon soit un indice de radicalisation.

A Genève, le règlement intérieur de tous les clubs de sport et piscines interdit de se montrer nu, y compris dans les douches.

Exemple avec le règlement de la piscine de Livron, à Genève : 

Art 5a : le  port  d’un  maillot  de  bain  est  obligatoire, 

Art 8e : Il est interdit de se déshabiller ou de s’habiller hors des cabines.


Je ne savais pas que les Suisses étaient de dangereux radicalisés...

Patrick Karam est tellement insuportable que j'ai arrêté l'émission au milieu. Je n'écris jamais de commentaire mais j'ai senti le besoin d'apporter le soutien à Nassira El Moaddem. Je ne sais pas comment elle fait pour garder son calme, mais bravo!

Une des pires émissions avec celle de Polony. Pas la faute des intervieweurs, mais des interviewés.

Bad Karam...

bonjour,


Emission très intéressante ! 

Le respect de l'autre , le partage, l'échange, la connaissance de soi meme et de ses limites, la nécessité d'accepter parfois ses erreurs et  de remettre ses stratégies en question, ( liste non exhaustive ) ....... sont des valeurs incontournables véhiculées dans la pratique sportive. 

Ces valeurs s'appliquent aussi dialogue !!!!!


Merci à Madame El Moaddem d'avoir tenu jusqu'au bout le gouvernail de cette émission où ces valeurs ont été mises à mal du début à la fin.

Ces "Madame" intempestifs et condescendants sont insupportables.

Emission détestable et qui n'apporte rien. Les invités n'étaient pas à la hauteur d'un débat enrichissant ( M Karam ayant la palme d'or ! ). 

Je me demande si ça vaut le coup de réinviter Karam pour une autre émission

Ce type (Patrick Karam) est complètement taré !!!! je crois que je vais m'arrêter là (15 ou 20 mn). 


Dure à suivre, mais merci d'avoir su faire face à cette caricature, ce type discours est devenu tellement commun (la violence verbale en moins). Cette posture d'élite habituée à houspiller les "gens de riens", ça me débecte.

Même si ça a déjà été dit, je veux rendre hommage au sang-froid de Nassira face à cet énergumène qui était visiblement venu pour torpiller l'émission. Il y avait largement de quoi se mettre en colère face au comportement infect de Patrick Karam.

Il a réussi à torpiller l'émission, car on n'y a pas appris grand chose, mais il s'est totalement décridibilisé.

Bon courage à l'équipe.

J'ai regardé jusqu'au bout cette émission, et comme beaucoup d'asinautes je salue le sang froid de Nassira El Moaddem, qui a défendu la neutralité de ses questions face à un Patrick Karam qui a un sixième sens pour détecter des questions derrière les questions visiblement! C'est fou comme dès qu'un-e journaliste ne passe pas de la pommade aux invités certains le-la qualifie de journaliste "sans déontologie" :) 

Patrick Karam aurait pu passer pour un lanceur d'alerte, un bon chien de garde qui, en alertant les services de renseignements protège nos enfants de coachs sportifs qui les instrumentaliseraient, mais son refus d'écouter Saber et le droit de réponse pendant l'émission démontre son obscurantisme, sans parler de son ton agressif et irrespectueux envers Nassira biensûr.

"Ça fait partie des clubs sur lesquels nous avons besoin de savoir ce qu'il se passe, donc ça m'a semblé utile qu'un journaliste aille voir de plus près les informations que j'ai eue par d'autres sources."

- Patrick Karam, à 17:30.


Ça, c'est du journalisme total.

Bon, pour ceux qui n'ont pas tenu jusqu'à la fin, mais qui veulent savoir ce qu'y s'y est dit d'intéressant : voici un petit résumé (de mémoire) de l'entretien. Je vais pas re-regarder ça, je suis pas maso non plus. On y apprend beaucoup. Mais surtout sur Patrick Karam, un homme d'une bienveillance, d'une humilité et d'une écoute rares. Très rares. Presque absentes même. Et qui nous livre des trésors de réflexions à la fois profondes et saisissantes, qui chapitreront mon résumé. Tout angle qui se dégagerait de se résumé serait absolument fortuit et indépendant de ma volonté libre.


1 - Il ne faut pas critiquer les journalistes


El Moaddem : Bonjour Patrick Karam, vous êtes conseiller régional UMP, co-auteur avec Madame Lacroze, journaliste, du Livre noir du sport. Récemment vous avez aiguillé une enquête du parisien vers un club de sport, enquête qui a fait grand bruit et dont nous allons parler ici.

Karam : Eh ! Oh ! Je suis docteur en science politique moi madame j’ai publié des tas de livres. C’est une honte que vous ne me présentiez pas ainsi et que vous essayez de me salir en me disant de l’UMP. Et arrêtez de jeter l’opprobre sur les journalistes, madame El Moaddem. Vous croyez qu'on ne vous a pas vu ? Vous avez rapproché mon nom de journalistes à 2 reprises, c'est pour salir leur honneur c'est ça ? Après on s’étonne que les gens ne fassent plus confiance aux journalistes...

El Moaddem : Attendez, je suis journaliste aussi.

Karam : Il ne faut pas critiquer les journalistes madame ! Vous m’invitez pour ne pas parler de mon livre ? C’est un scandale !

El Moaddem : Quand vous aurez fini de critiquer les journalistes vous répondrez à la question ?

Karam : Absolument pas !

[35 minutes ne répondant pas à la question et agonisant d’invectives les journalistes d’arrêt sur images plus tard]
Bon ça fait une demi heure que je parle pour ne rien dire et vous n’avez toujours pas parlé de mon livre ? Quel manque de respect ! Je vais bouder Madame, je vous préviens ! Je vais me taire, attention !

El Moadem : Je vous en prie Monsieur Karam. 


2 - Il faut parler du livre objectif sans angle de Karam et Lacroze

El Moaddem : Alors madame Lacroze, vous êtes journaliste, co-autrice, avec Monsieur Karam du livre…

Karam : Vous voulez me faire taire ? C’est de la censure ! Vous êtes orientés chez @si !

Lacroze : Nous en tous cas on n’a pas d’angle, on récolte tout, on fait dans le journalisme total.

El Moaddem :  Cela dit vous ne parlez pas des clubs d’extrême droite dans votre livre...

Karam : QUOI?!?!?!???? Comment osez-vous nous comparer aux nazis ? Vos méthodes sont dignes des heures les plus sombres de l’Histoire !

El Moaddem : nous n’avons rien dit de tout cela…

Karam : vous niez ? Vous êtes négationnistes ! Ahah je vous ait bien eu ! Les masques tombent !

Lacroze : Ahem oui, oui les clubs d’extrême droite ? C’est intéressant. Mais on peut pas parler de tout vous savez, il faut un angle, on a choisi ça par rapport à l’actualité. Et on n’a pas d’agenda, surtout.

El Moaddem : Oui, nous aussi nous avons choisi cet angle ici.

Karam : J’en étais sûr ! Vous êtes orientés chez @si !


3 - Où l’on apprend que l’arbitre est libre.


El Moaddem : Mais donc vous écrivez avec Monsieur Karam qui est élu de l’UMP, 

Karam : Vous m’insultez encore ? Vous me déshumanisez en me traitant d’élu de l’UMP ! Alors même que je suis une sommité dans le domaine des sciences politiques qui a des tas de choses intéressantes que je refuse de dire à des gros nuls tel que vous ?

El Moaddem : Mais alors pourquoi êtes-vous ven...

Karam : Ne me coupez pas la parole ! J’ai des insultes importantes à proférer !
       [10 minutes de proférations plus tard]

El Moaddem : Merci pour ces précisions Monsieur Karam, c'est éclairant. Madame Lacroze, est-ce qu’écrire avec une sommité de la politique, donc, influe sur l’écriture?

Lacroze : Non, du tout. On a notre libre arbitre magique de journaliste, vous voyez bien, on est libres de parler de ce qu’on veut.

4 -  Il ne faut pas confondre Islam et Islamisme, journal et journalisme, non l’inverse, je ne sais plus trop

El Moaddem : Bien, alors, monsieur Saber, vous parlez sous pseudonyme et vous êtes allé voir ce club de sport pour montrer un autre visage…

Karam : QUOI?!?!?!??§!? il porte un masque ? Un radicalisé ! Abattez-le ! Je vous ordonne, en tant qu’élu de la république d’enlever votre masque ! Vous ne craignez rien enfin, nous sommes en république ! Nous sommes les gentils.

El Moaddem : Qu’est-ce que vous sous-entendez?

Karam : Vous, les islamo-gauchistes d’@si, vous mélangez Islam et Islamisme, vous ne vous rendez pas compte que cet homme voilé est un dangereux terroriste ! Il porte un masque ! De nos jours c’est un signe de radicalisation et vous le présentez comme journaliste !

Saber : Je ne suis pas journaliste et je n’ai pas été présenté ainsi !

Karam : heureusement, Madame El Moaddem, que vous n’êtes pas une journaliste.

El Moaddem : Si, je suis journaliste, moi.


5 - Attention un tunnel peut un cacher un autre

Saber : Ahem… Alors je n’ai pas lu le livre de monsieur Karam mais si on me l’envoie je le lirai avec plaisir.

Karam: QUOI?!?!?!??§!? Sale voleur ! Vous allez le payer le livre et je vais vous le faire bouffer ! Pirate ! Assassin ! Terroriste !

Lacroze : Moi je dois y aller par contre j’ai des trucs de journaliste à faire.

Karam : Non vous n’irez nulle part Madame Lacroze, je n’ai pas fini d’insulter la gauche islamo-radicale qui regarde cette émission !

Saber : Alors moi je dois y aller aussi en fait.

El Moaddem : Ouh-là oui, on ne vous entend plus, Saber. On passe sous un tunnel nous aussi, crrrrroutch zttzzzzzuttss, cccrrrruuuut, kshiiiiin. A bientôt sur @si Kchuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu.




 C'est rare voir jamais de commenter  une emission d'ASI à savoir le sport et radicalisme, mais voilà là je voulais juste apporter tout mon soutien à Mme.Nassira El Moaddem,  la féliciter pour son professionnalisme qu'elle a su maintenir face au comportement de M.Patrick Karam qui n'a fait que "saboter" l'émission en étant inodible et impoli envers Nassira El Moaddem et les autres participant .

C'etait pour moi une émission bruyante et qui meriter d'etre inteligente,construtive et compréhensive sur un sujet au vue de l'actualité :"sensible"

Et surtout,comme vous avez l'habitude de faire

Quel bordel!!!!!!!!!!!!!!!! On se croirait dans un poulailler...................... Basta

Après avoir regardé cette émission en accéléré pour abréger mes souffrances, je me demande :

- Qu'es que j'ai appris ? .... Rien
- Mais pourquoi ils ne virent pas Karam au bout de 10 min ? Encore plus simple en visio, il suffit de couper la connexion.

C'était vraiment pas sérieux, une sensation d'avoir vraiment perdu son temps.


Emission horrible !!! entre un élu qui se revendique son doctorat pour pouvoir finalement nous servir un discours d'homme politique et une journaliste de "C Dans l'air" (nom d'émission qui est déjà un aveux en soit). On aura le chiffre de la radicaliséparatocommunautariste sans dénominateur (jusqu'au rappel des 1000 on ne sait pas trop quoi sur 18 millions). En revanche pour l'extreme droite on aura du "c'est marginal". La rigueur apparemment c'est une obligation que pour Saber, puisque quand on est docteur on est rigoureux par nature.  Tellement rigoureux d'ailleurs qu'il ne savait pas qu'en arrivant sur le plateau d'ASI on lui parlerait de comment se monte un sujet telle que celui de l'article du Parisien (dont il est un acteur). On se retrouve finalement avec un professeur (c'est mieux que docteur) en mauvaise foi qui n'est pas content qu'on lui parle du Parisien mais qui n'est pas plus content quand on lui parle de son livre, de même pour sa collègue qui en profite pour biaiser ses réponses, ce sujet méritait beaucoup mieux. 


Enfin je tenais à dire merci à la Journaliste Nassira El Moaddem qui a su garder son sérieux et son calme, moi je voulais arrêter la vidéo au bout de 10 minutes.

Troisième émission que je coupe avant la fin. Un jour, il faudra accepter d'éjecter les invités qui ne font pas preuve de la plus basique des politesses.

Difficile de demeurer attentif jusqu'au bout à cette émission puisque le débat au sens noble du terme y fut quasi absent. 


Merci néanmoins à Nassira El Moaddem qui su garder son calme et une certaine pugnacité pour obtenir des réponses à ses questions. 


Enfin, même si ce genre de spectacle se révèle toujours  difficilement supportable, son intérêt n'est pas nul puisqu'il a le mérite de mettre parfaitement en lumière les techniques, tout sauf honnêtes et démocratiques, mises en oeuvre ici par M.Karam pour monopoliser et saturer la parole...

Bon j'ai coupé au bout de 20 minutes, si c'est pour avoir ce genre de monologue il y a BFM, LCI, CNEWS... 


Le bouton raccrocher existe, si une personne ne suit pas "l'ordre du jour" et fait sa pub, il faudrait voir à l'utiliser... C'est au journaliste de guider le débat pas aux invités. 

Je suis d'accord avec nombre des commentaires ci-dessous : ce monsieur, dont j'ignorais l'existence est très pénible. Madame Polony l'était également. J'ai cessé d' écouter ces deux émissions  au bout d'un moment : on perd son temps. Ils veulent absolument imposer leurs vues (ce qui est  normal)  par tous les moyens (ce qui ne l'est pas), ils  ne répondent pas aux questions mais commentent de manière assez systématique la manière dont elles sont posées, posent des pétitions de principes, dont l'une est "vous avez décidé de ne pas  me laisser parler" et l'autre "vous pensez ça, vous ne le dites pas, mais je vais vous dire ce que vous pensez".  Le débat commence donc très mal et fait du surplace. Cela ne donne pas non plus envie de lire leurs ouvrages ! Bref , leurs prestations sont, à mon sens, ratées.

C'est vraiment dommage de voir l'invité se comporter ainsi ... Le sujet semblait intéressant mais les invectives permanentes rendent l'émission inaudible.

En tout cas, on sait pourquoi on ne lira pas le livre de Patrick Karam, s'il venait faire de la pub pour celui-ci, c'est vraiment raté.

Tout est déjà dit sur le caractère odieux du personnage dans les commentaires, j'aurais par contre été intéressée d'avoir une réaction de Nassira El Moaddem suite à cette émission (mais c'est peut-être déplacé et pas utile) : si elle a été publiée, est-ce parce qu'il y aurait quand même du bon à en tirer ?


Merci pour l'article de T. Le Pennec et L. Guémart et aussi pour le récap en dessous de l'émission, qui permet bien plus de comprendre tout l'intérêt du sujet traité que l'émission en elle-même, qu'on a juste envie d'arrêter.


A quand également un article sur Sonia Mabrouk ? Le passage où elle interviewe Roxana Maracineanu est à nouveau impressionnant. Praud, Zemmour, c'est connu, mais dans le genre, elle est pas mal aussi...


Je ne m'attendais pas à entendre/voir quelqu'un d'encore plus haineux que Polony. Et bravo (comme je lis dans d'autres commentaires) à Nassira pour sa patience !

Abasourdie par ce type, élu de la République!  Très mauvaise publicité pour ce livre quant on voit le comportement de l'auteur...

Il avait pris une substance particulière mr karam ou c’est son anagramme (karma) qui n’était pas au top ? Insupportable son intervention au début de l’émission. 

Hallucinant. Se sachant en difficulté, l'odieux Karam tire préventivement rafale sur rafale d'abjections racistes contre Nassira El-Moadem, dont la patience mérite l'éloge. Quel abominable type. Pas étonnant qu'il travaille là où il travaille...

Bravo à Nassira El Moaddem de ne pas être tombée dans les pièges de l'invective, du procès d'intention tendus (sciemment ou par incapacité viscérale à penser autrement) par l'insupportable M. Karam.

Merci aux commentateurs d'ASI d'etre aussi nombreux à l'écrire ! Ça a quelque chose de réconfortant.

Tout mon soutien. Ce n'était pas possible de couper le micro de m. Karam ? 

en 2 ans d'abonnement à ASI c'est mon premier commentaire. Cette émission est inaudible, votre invité pollue l'espace de toute son agressivité. On n'apprend rien, en tant qu'auditeur. C'est raté, auriez vous pu ne pas publier cette émission?  

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

J'en suis à 15 minutes de l'émission et déjà , je n'en peux plus de l'invité qui monopolise l'écran sous prétexte qu'en vision conférence, il ne faut pas couper la parole. Il ne répond pas au questions qui lui sont posées et on assiste à un discours politique!!! Les invités politiques font ils de bons invités? Je ne le pense pas car il y a toujours une arrière pensée électoraliste derrière leur discours. Mieux aurais valu n'inviter QUE l'auteur non politique qui aurait répondu aux questions. L'intervieweuse me semble s'être laissée piégée...


Excellente émission ! Bravo Nissira pour ne pas avoir "laché" face au roublard de la politique.


Je pense qu'on peut dire que le comportement de Mr Patrick Karam s'est radicalisé et ce, depuis la première minute.
Il serait prudent de le faire suivre (choisissez le service), mais surtout ne pas le mettre sur écoute, c'est une torture trop grande.

Il faudrait dire a Mr Karam qu'Arret sur Image fait de la critique media... il est vraiment insuportable...

Ce moment lunaire à la fin où Karam dit avec agressivité (toujours) que Saber, qui ne veut pas se prononcer sur le livre qu'il n'a pas lu mais qu'il le lira avec plaisir, n'aura qu'à acheter le livre car il ne lui enverra pas.

En fait le vice pdt de la région ile de france c'est un golmon :D  c'est rassurant pour l'avenir du pays...

Bonjour,

bravo en effet à Nassira El Moaddem, qui a du passer un bien mauvais moment face à ce monsieur.

Je pensais avoir entendu un jour DS déclarer qu'à @si, on évitait d'inviter des personnalités politiques.


Cela dit, ce vrai-faux débat met en lumière l'évidente manipulation du malaise français vis-à-vis de l'Islam. Je conseille aux abonnés d'aller écouter Samir Ben Saïd, champion français d'arts martiaux, sur la page Facebook du club Imana. Sa parole est sage et son parcours exemplaire.


Et peut-être que le mérite de ces dernières émissions d'@si (assez pénibles à visionner, tout de même) renvoie effectivement à l'actualité d'une poussée xénophobe politico-médiatique, dont finalement peu de gens semblent se préoccuper.


Merci encore, alors.

YG

L’ « agenda » politique est nié, mais ses rouages sont mis au jour, c’est une réussite de l’ émission.

En revanche le visionnage en est particulièrement pénible. Mansplaining, monopolisation de la parole, (tentative d’) intimidation…

Empathie et respect pour la journaliste, regret néanmoins qu’elle se justifie à de trop nombreuses reprises et se polarise sur l’intervenant dominant, le laissant finalement parler au détriment des autres.

Cela a été évoqué dans un autre commentaire au moins : pourquoi ne pas envisager un moyen technique (coupure de micro ?) pour, dans des cas extrêmes, enrayer ce type de monologue agressif ?

Merci pour le travail effectué, et pour le travail à venir !

5:53 : *pause* je me prépare psychologiquement je sens que ça va être une discussion pénible...

Je viens de terminer la vision de l'émission et moi aussi, j'ai du m'y reprendre à plusieurs fois. Conclusion : Honte à KARAM !!! il cumule tout: la confiscation de la parole, les accusations envers la journaliste et envers l'invité; empêcher le dialogue en le réclamant, des attaques systématiques, le dénigrement de l'invité, lui reprochant entre autre son choix de rester anonyme, là où le journaliste du Parisien qu'il a envoyé au "front" n'a rien fait d'autre. je me suis interrogée sur les raisons de l'avoir laissé "parler", éructer plutôt. Outre, l'impossibilité pour Nacira d'y arriver, qui l'aurait pu d'ailleurs? hormis un "homme blanc bien de chez nous", pour ma part, j'ai continué à regarder, malgré la colère et la violence qui m'envahissait, en me demandant jusqu'où il irait, jusqu'où ces accusations, son mépris, son ton de matador allait le conduire. Quelles lignes jaune ou rouge allait-il franchir? oui, les accusations étaient voilées (!!!), oui, le ton était insupportable mais avec des restes de retenues de celui qui sait qu'il ne doit pas aller trop loin, juste rester dans l'attaque précise des personnes... Ce qui me conduit à penser qu'il est venu là pour ça, pour cogner, pour dézinguer à tout va. Il SAVAIT. Il savait et il est venu pour ça. Il savait qu'il aurait en face de lui une FEMME, d'origine magrébine et il fallait qu'il la domine, il fallait qu'il l'abaisse, qu'il l'humilie, QU'IL LA FASSE TAIRE!!! J'espère qu'il y aura une autre émission avec SABER (qu'il accepte, s'il te plait!!!) pour qu'enfin l'expression soit libre.

Pas encore regardé l'émission. En lisant les commentaires, je me demande si je vais m'y coller. Par petits bouts peut être? J'ai déjà eu l'occasion de dire ce ce que je pensais de ces "débats contradictoires" où chacun coupe la parole à l'autre, où aucun point de vue n'est finalement audible, où la "victoire" (fausse selon moi) se mesure au nombre de décibels et aux capacités de nuisance. 


Finalement, je suis assez curieuse de voir en vrai ce monsieur qui a fait fuir tant de monde, et je me dis que ce n'était peut être pas une mauvaise chose qu'il puisse monopoliser le "débat". Au moins, on aura compris à qui on a affaire, bien mieux que si les autres invités avaient réussi à lui couper la chique. Les commentaires donnent vraiment l'impression qu'il s'est saboté tout seul. 

Tout mon soutien a Nassira, ce Monsieur Karam est juste venu chercher du buzz. Je n'aurais pas pu garder mon calme face a lui. Bravo pour votre professionnalisme.

J'ai lu les commentaires.

J'aurais pas dû

J'ai pas regardé l'émission

Mais dois-je le regretter ?

Félicitaions pour cet exercice parfaitement réussi de déconstruction médiatique, respectueuse de la marque de fabrique de votre émission et raison pour laquelle je suis abonnée. J'avoue avoir dû m'y reprendre à plusieurs fois pour aller jusqu'au bout du visionnage, tant le personnage de Karam s'est comporté de manière totalement abjecte, irrespectueuse et indigne..mais révélatrice des méthodes tout aussi abjectes, irrespectueuse et indignes de sa démarche. J'ignorais tout de cet article du Parisien et n'avais pas pris le temps de lire votre présentation, d'où le choc totalement halluciné à l'écoute de ses violentes, malveillantes logorrhées: son objectif était le sabotage en bonne et due forme de l'émission, cela m'est apparu comme évident au bout de quelques minutes. Bravo pour n'avoir rien lâché...mission accomplie donc !

Manque une caméra sur Daniel qui regarde l'émission. 

Mais ce Monsieur Karam, il fait exprès c'est pas possible un manque de civilité pareille.

:-D
Ça parlait de quoi au juste ? J'ai rien compris.

Je craque, cette émission est insupportable...

Cette émission était insupportable. Dommage, le sujet était intéressant et d'actualité à l'aube de ce qui s'est passé hier soir.

ca rappele l'emission sur le bar de sevran. 

bon ce karam est insupportable mais ce qui m''etonne c'est qu'il l'est des l'introduction, du coup j'aimerais bien avoir le making of et le contexte.


je note egalement que comme poloni il se plaint que le sujet traite  sur le

Tous ces efforts à enquêter et contre-enquêter sur des salles de sport, et même en débattre, quand il suffisait de suivre le facebook de la mosquée de Pantin pour savoir qui allait se faire couper la tête, c'est quand même un peu triste.


Parfois les solutions les plus simples...

La karam des pénibles.

Bon, P. Karam n'est pas étranger à l'enquête menée par le journaliste du Parisien. Je crois que cela ne fait guère de doute à présent! Un beau bordel cette émission soit dit en passant, M. Lacroze aurait mieux fait de décliner d'y participer. Il est possible de glaner quelques éléments sur la façon dont chaque camp tente de décrédibiliser un témoignage dérangeant notamment par le biais de pirouettes, de redites poil-à-gratter "Monsieur Karam on va parler de votre livre , Monsieur Karam on ne va pas tarder à parler de votre livre". Instructive émission presque à son corps défendant, mais il faut sacrément s'accrocher pour ne pas pester. Sinon, le Jujitsu pratiqué assidûment, ça vous forge un homme (au sens d'homo sapiens hein), un art martial digne d’intérêt en tant que tel, selon moi.

Fallait pas l'inviter...

Quel sujet était censé être évoqué dans cette émission ?

Ce monsieur est insupportable on a l’impression d’avoir à faire a un admirateur de Trump 

Je plains la journaliste qui s’est retrouvée en face de lui au cours de cette émission très pénible à supporter. Ce monsieur donne une image catastrophique de la droite à la tête de la région. La France a vraiment un grand travail à faire pour ne fut-ce que comprendre ce qu’est la laïcité et des démarches nécessaires pour tenter de sortir de ce racisme rampant dans laquelle cette ancienne puissance coloniale se morfond 

Prévenez-nous quand vous aurez mis en ligne la version sans les interventions de Patrick Karam.

Etrange coïncidence des évènements : Un prof tué  !

 Depuis 2007 je n'ai entendu qu'un invité aussi agressif que Karam, Elisabeth Lévy. Il tance en permanence Nassira et joue la provocation lourde avec constance. Difficile de garder son calme. Peut être Daniel s'il avait été présent aurait-il pu faire un rappel à l'ordre et signifier a Karam qu'il a dépassé la ligne rouge qui sépare une discussion animée de l'agression verbale caractérisée inacceptable sur un plateau télé.

Dommage, le sujet était intéressant, mais visiblement indésirable… Et sinon, mettre en sourdine les invités qui vont trop loin? ça pourrait peut être permettre aux autres de s'exprimer et aux abonés d'apprécier l'émission… (La censure pour éviter la censure, bon d'accord c'est moyen)

Tout mon respect à  Nassira El Moaddem pour cette admirable leçon de patience.

Les auteurs du livre parlent du respect du secret des sources. Pourquoi notre monopolisateur de parole n'accepte-t-il pas le choix d'un autre participant au débat de souhaiter maintenir son anonymat ? J'ai bien aimé ;-) lorsqu'il dit que nous sommes en France et qu'il n'a rien à craindre, qu'il peut retirer son masque. Pas très cohérent le gaillard ! Pourquoi alors, puisqu'en France on n'a rien à craindre, avoir anonymisé les personnes de son livre ?

La "qualité" des réponses des co-auteurs nous montre bien le machiavélisme de leur entreprise. 

De bout en bout insupportable !

Toute mon admiration à Nassira pour son calme et sa persévérance.  

Débat absolument épuisant à suivre et au final, totalement vain ; Aucune discussion possible !

A quoi bon ?  Qu'avons nous appris ? L'agressivité de Monsieur Karam m'a scotché, les deux autres invités ne peuvent pas s'exprimer, Nassira ne peut pas poser une question sans se faire interrompre, voire même engueuler .... impossible , hallucinant, j'en reviens pas !


Ok... je pense que personne ne vous en aurait voulu de prétexter une panne réseau bidon pour "kicker" cet espèce de troll baveux.


Nassira El Moaddem est admirable. Tenir cette émission jusqu´au bout n´était pas du tout gagné, quel sang froid !

Il y avait du sport. Bravo à Madame l'animatrice pour son calme olympien face à cet insupportable individu que ce M. Karam. Son agitation montrait bien qu'il n'était pas très à l'aise et pour cause. Ces gens-là savent profiter de l'air du temps pour leur propre promotion, l'islamophobie est très porteuse ces temps-ci. Ce n'est pas glorieux !

La comtesse dirait : Patrick Karam  ou Patraque qui rame 

vraiment intolérable , cet homme est irrespectueux des autres . nous avons rien appris car pas de débat mais un monologue injurieux d'un soit disant republicain où seule, sa parole compte  . Depuis que je regarde l Emissions, je

 n' avais jamais vu de type aussi pitoyable et il écrit des livres ????? des pamphlets j espère ????? et je suis malheureux pour la journaliste et les deux autres invité(e)s qui n ont pu que peu s 'exprimer

18mn. J'arrête les frais. 

Pour ce qui est de la radicalisation M. Karam en est un parfait exemple.


Surinterprétation, Agressivité, Intolérance... Et n'oublions as des argument en pailles.

L'interdiction de la nudité dans un établissement ou visiblement des adolescents sont dans les mêmes vestiaires que les adultes ne me semble pas du tout choquant et, en y réfléchissant, effectivement souhaitable. En plus, ils sont tellement radicalisé qu'en cas d'entorse, ils laisse couler et font simplement un rappel du règlement a tout le monde. Je comprend que quand on vois ça, on doit tout de suite s’inquiéter...

Mais bon, je dois faire partis des idiots utiles parsque c'est plutôt M. Karam qui m’inquiète.

Quelle émission insupportable, choquante même. Abonné d ASI depuis le tout début ( et même de France 5 ) je n'avais jamais vu ça. Comment a-t-on pu accepter de laisser la parole aussi longtemps à ce Mr Karam, il a vampirisé l'émission,  je n'ose imaginer que c' est un élu du peuple. Ce sachant méprisant donnant  les bons points, odieux au point de ne pas reconnaître un invité parce qu’il n'est pas journaliste et le mettant dans l'injonction d ôter son masque. Reprochant à la Journaliste d ASI son incompétence, sa partialité, sa naïveté. Il y a du pathos dans ce personnage possédé, du trouble... que par "charité" je ne nommerais pas, ayant fait ma carrière en institution psychiatrique.

Nassira je ne sais pas quoi penser. Vous avez tenu le fil de votre émission sans faillir, vous avez été brillante certes mais le fallait il ? quelle place avez vous donné à Magalie Lacrose, bien fade il est vrai. J ai trouvé Mr Saber admirable ( c'est le seul il me semble qui est resté à la hauteur), impassible face aux invectives de notre "fou furieux" et surtout de la parole (je vous en veux  Nassira) que vous ne lui avez pas donnée ( il serait intéressant de compter le temps de parole de chacun).

Cette émission je l'ai trouvé  amer car elle s est approchée dangereusement de ce que je  fuis; la dictature des émotions, la politique spectacle. Ça nous a rapproché de la pensée zéro.

Tout mon soutien à Nassira El Moaddem! Je comprends que le respect du contradictoire vous contraint à inviter des gens comme Mr Karam mais quelle plaie ce type.

J'aurai tenu quinze minutes avant de laisser tomber, tant monsieur Karam est insupportable, à s'insurger de tout et n'importe quoi, notamment du fait que l'on s'apesantit sur le travail d'un.e journaliste, ce qui est, quand même, le but premier d'Arrêt sur Images.

Je n'aurai donc hélas pas appris grand-chose de cette émission, si ce n'est que Nassira El Moaddem mérite toute mon admiration et est dotée d'une résilience que je lui envie. C'est pas forcément pour ça que je suis abonné, mais ça fait toujours plaisir à voir.

Le monsieur ! 'docteur et spécialiste de ????  a été  irrespectueux envers la journaliste et désobligeant à un  haut niveau . exécrable!

Il faut dépassionner le débat qu´elle disait Mme Lacroze. Elle n´a pas semble-t-il été entendue par le co-auteur de son livre. Bravo à la journaliste d´ASI qui a assuré face à la grossierté et à l´hystérie furieuse de son interlocuteur.


Dommage que ce débat n´ait pas aboutie à une analyse plus poussée sur ce livre noir. Vu le sabotage systématique certainement les auteurs ne le souhaitaient pas. 

J´aurais aimé pourtant savoir par exemple la raison pour laquelle ils ont choisi l´expression 'livre noir. 

L´expression renvoie tout de même à la volonté de dresser un tableau exhaustif d´un phénomène. Pour le coup je trouve que la question de passer sous silence les clubs de sports tenus par des mouvances d´extrême droite fait mouche. En filigramme on sent bien quelle est l´hyphotese de la journaliste d´ASI. En focalisant sur un type de radicalisation ce livre pourrait-il participer à l´islamophobie généralisée du débat politique francais ? Et c´est cette hypothèse à peine formulée qui indispose pour le dire gentiment les 2 auteurs.

Abonnée depuis longtemps, je ne poste quasi jamais, mais là c'était un monologue odieux et insupportable avec zéro échange... un peu comme avec Polony, sauf qu'elle était seule donc moins gênant pour les autres invités, on savait à quoi s'attendre. Vous vous en doutez, ce n'est pas ce que je viens chercher à ASI. Espérons qu'à l'avenir vous ayez des invités plus intéressants et normalement courtois, qui comprennent et acceptent le principe de l'émission et ne viennent pas là uniquement pour vendre leur livre et leur réputation.

Je ne comprends pas cette fétichisation du débat pour le débat. A quoi sert de mettre autour d'une table des gens qui ne sont pas d'accord sur le minimum qui permettrait une discussion (ici, que les musulmans sont des êtres humains) ? Le résultat est toujours le même, une foire d'empoigne où le plus facho et le plus gueulard l'emporte au sonomètre.

Les invités étaient vraiment insupportables, sur la défensive totale, refusant de répondre aux questions, faisant la morale et tentant d'orienter eux-même l'interview... Cela a ça a dû être terriblement pénible de tenir l'interview ! 

Insupportable,  le sujet est intéressant. Merci a nos journalistes préféré qui font preuve de beaucoup de sang froid.

PS : Au bout d un moment faut lui couper le sifflet.

Navré pour Nassira El Moaddem, un rustre gâche l'émission.

Patrick Karam à 40'12 : "Mme, vous avez des méthodes qui ne sont pas acceptables !"
Wow ! J'étais tout setressé derrière mon écran mais ça a fait +10pts pour mon stress et mon soutien à                                     Nassira El Moaddem !!!

Je commente rarement, mais là je voulais juste apporter tout mon soutien empathique à Nassira El Moaddem,  la féliciter pour son professionnalisme qu'elle a su maintenir face au comportement odieux et méprisant de Patrick Karam. En temps que simple auditeur, je me suis vraiment senti très mal à l'aise dès les premiers propos agressifs de ce dernier, ça n'a pas dû être être un moment agréable pour les autres invités et membres de l'équipe sur le plateau, d'autant que les échanges et débats n'ont pas pu vraiment se faire.  Force à vous pour les prochaines émissions, en vous souhaitant de pouvoir échanger avec des invités plus respectueux. 

nul ! on n'en sort rien !


je ne sais pas comment j'ai pu aller au bout de cette "discussion" . l'attitude de Mr Karam est insupportable et a rendu le sujet malheureusement inintéressant. il a monopolisé la parole de bout en bout en parlant fort, en insultant Nassira et en prenant de haut Saber.


je n'ai pas trouvé ce que j'apprécie d'habitude dans les discussions que vous proposez . 

j'avoue que je n'irai plus au bout de ce genre de discussion qui ne sert à rien.



C'est la première fois que je coupe une émission au bout de 20'. M. karam a été absolument insupportable, méprisant. Je regrette que vous n'ayez pas réagi avec fermeté.

Une émission à la limite du supportable.Bravo à la journaliste qui a réussi à garder son cap et ... son calme! Ce politique impoli et odieux  ( et sa collègue bien mal à l'aise pour tenter péniblement de justifier sa "déontologie" de journaliste!) est une véritable caricature . Honte à ceux qui élisent ce genre d'individu.


Quelle patience d’ange et belle déculottée pour les 2 fâcheux. Comme Polony sont pas venus pour rien... habitués qu’ils sont à raconter n’importe quoi dans les médias mainstream sans être contredits. Merci encore et bravo.

Vous avez toute mon admiration d'avoir mené cette discussion.

"C'est la raison qui nous a pousséS à l'infiltrer".


C'est bien beau de défendre la France. Mais si on commençait par défendre le français ?

Rappel de cette émission où DS évoquait la seule émission qu'il avait regretté animer à cause de l'invitation du co-réal de Nicolas Hulot qui était venu "dans le seul but de saboter le débat". Je n'ai pas eu la (mal)chance d'assister à ce fameux sabotage mais j'ai la certitude qu'il n'a pas pu être aussi odieux que ce Patrice Karam. Avec un bonus en plus quand il accuse (à demi-mots il est vrai) Nassira El Moaddem de soutenir "l'islam radical". Sérieusement, est-ce qu'il aurait eu ce même genre de remarque face à une présentatrice blanche ?

Entre cette émission et celle avec Polony, il va bien falloir se poser la question de la non-invitation des personnalités de droite/d'extrême droite pour les sujets qui touchent de près ou de loin au racisme et/ou à l'islamophobie. Parce que se faire accuser de 'déni' de la part d'une personne qui frise l'ulcère parce que le mot 'communauté musulmane' a été prononcé, c'est un peu osé. Pour le dire plus crûment : on a pas payé pour ça.

Cela étant dit, merci à Nassira El Moaddem d'avoir tout de même tenté de sauver cette émission en essayant tant bien que mal de canaliser ce saboteur pré-médité.

Beurk les masques !


Émission Insupportable des deux côtés ! "Et pourquoi vous êtes dans le déni ? Et pourquoi vous n'avez pas fait les identitaires ?". Médaille d'or à Patrice Karam, champion du monde du type pénible.


Ouah, il a l'air bien casse-pied le loustic ...

Pour que je puisse dépasser la 10ème minute il faudrait nous expliquer comment on peut zapper le Monsieur Karam. C'est hallucinant que des psychopathes de ce genre aient des responsabilités à la mairie de Paris. Vous invitez parfois des gens pénibles mais là vous avez décroché le pompon, je pense. La vache !

Eh bé... ça commence bien...

Insupportable, ce Karam !!!!!

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.