356
Commentaires

"Jean-Luc Mélenchon ne comprend pas l'importance de la question juive"

Commentaires préférés des abonnés

Ca devient n'importe quoi, le commentaire politique, de nos jours.


Miller se permet de dire : "«Sous prétexte d'antisémitisme», explique Gérard Miller. J'ai compris par exemple qu'on dit «sous prétexte de fièvre, il n'est pas allé travaillé»(...)

Après avoir lu le synopsis, pas trop envie de regarder l’émission. Mélenchon ne comprendrait pas la question juive parce que les insoumis n’ont pas participé à la marche contre l’antisémitisme.

Une marche contre le racisme et l’antisémitisme aurait ét(...)

Encore une émission pour m'expliquer qu'enfermer deux millions d'êtres humains derrière des barbelés puis de les priver de nourriture et d'eau, tout en les bombardant massivement est parfaitement légitime.

Et que si je pense autrement c'est uniquement(...)

Derniers commentaires

Comme beaucoup j'arrête. 22 minutes quand même... Déballage de mauvaise foi, accusations gratuites, zéro argumentation, du 100% BFM. Pourtant j'avais vraiment envie d'entendre des personnes qui avaient des choses à dire, comme c'est le cas la plupart du temps sur ASI, sur ce sujet. Mais non, pas un pour rattraper l'autre. Émission à zapper, on a déjà tout entendu ailleurs des dizaines de fois.

Impossible de regarder plus d'1/4h d'émission sans débat contradictoire. Encore un collectif de gauche qui veut démembrer la gauche qui fonctionne (avec le soutien d'une partie de LFI). Ne pas comprendre qu'on ne veut en aucun cas défiler avec la droite extrême est tout de même fort mais pourquoi pas! Mais le condamner est criminel. Oui, cette manif était, entre autres, un RDV des soutiens au massacre de palestiniens sans distinction et de blanchiment de racistes patentés. De ce fait, jamais je n'aurais pu y participer et je m'étonne même que des juifs de gauche ou de droite puisse le faire. Que dire donc de ceux qui tirent sur LFI en espérant ressusciter le PS et le PC par l'assassinat de Mélenchon. Lamentable! Le massacre des israeliens le 7 octobre, celui des palestiniens ensuite et l'antisémitisme ne sont pas le sujet dans cette émission. Ils sont remplacés par une basse affaire de politique intérieure Française: une enieme propagande de destruction de LFI qui conduit au monopole des idées fascisante.

Et donc, cette émission est très partisane et très décevante

Émission insupportable, j'ai vraiment du prendre sur moi pour aller jusqu'au bout ! S'associer aussi foireusement avec le Mélenchon bashing du flux dominant provoque chez moi un écœurement ; une telle mauvaise foi étalée sans contracdiction, ce n'est pas digne d'ASI, voire contre productif dans la lutte partagée par la F.I. contre l'antisémitisme, ; beurk !

Le nouvel antisémitisme a encore frappé, salopard de Mélenchon il influence même les nazillons.

Mon commentaire a disparu ?? Raymond Mathieu

Quelqu'un a pu compter le nombre de commentaires de Tr*ll*s** depuis ce matin? En tant que psychologue (retraitée, mais quand même!) je commence à me faire du souci pour elle. Ya quelqu'un sur le forum qui la connait personnellement?


Je précise que ma remarque n'est pas (en tous cas pas complètement) sarcastique.

Pfiou, les gens vous faîtes plaisir, merci! J'ai essayé de regarder l'émission hier. Impossible de passer le premier quart d'heure (comme d'autres sur le forum). C'est très bien de vouloir donner la parole à des juifs de gauche mais on a le droit de leur apporter la contradiction même si ceux qu'on a invité pour le faire n'ont pas voulu venir. Y avait tellement de questions à leur poser sur toutes leurs incohérences ! Et pas besoin d'être agressif, on peut demander des explications et si elles sont convaincantes, tant mieux pour eux. Donner la parole c'est qu'une partie du boulot. En tant que journaliste, on se doit d'aller titiller ce qui nous semble ne pas tenir la route. Et si au final ça tenait la route, bah tant mieux pour les interviewés, ils auront démontré que leur propos est solide.

Scheidermann non plus: : ce peuple( israéliens, Juifs?) pour qui il ne ressent rien.

en revanche se pourlécher à parler des arabes et des Juifs pour être encenser par son mini groupe d’adorateurs ici présents, ça il sait faire.

Faites gaffe, vocabulaire cru, mais parfaitement adapté à l'odeur de l'époque.

Bordel de merde, les faits sont clairs : des fachos du centre aux fachos de l'extrême droite, dans une marche contre l'antisémitisme ?
1) monumental foutage de gueule, surtout de la part des nazis par nature. Mais aussi des fachos par association. Barrage qu'il disait, mon cul
2) la religion n'a rien à voir là-dedans. Pour les uns, c'est du colonialisme qu'il faut légitimer. Pour les autres, c'est déguiser leur putain de racisme en soudaine compassion pour les victimes de l'autre côté du spectre de leur même racisme. Le temps d'une élection ? Réveillez-vous merde !

Je suis certain à 99.99 % qu'on ne peut pas accuser Jean Luc Mélenchon d'antisémitisme.
Beaucoup ne l'aiment pas, mais pourquoi ? Du mauvais côté quand il exprimait ouvertement son animosité envers les "journalistes" ? Ou incapable de comprendre la profondeur de ses réflexions ? Moi y compris, j'affirme que peu de gens ont la culture suffisante pour arriver à la cheville de la sienne.

Et si vraiment vous ne l'aimez pas, votez pour lui, mettez le à l'Élysée. Là, j'ai peur qu'un taré trouve son chemin pour lui faire la peau.

Émission intéressante mais les trois invités sont un peu sur la même ligne. Il aurait fallut inviter quelqu'un de LFI ou de l'UJFP peut être ?

Pas mal, ce nouveau concept d'inviter 3 personnes qui font couler exactement le même sirop d'eau tiède dans ce qui est présenté comme un débat. Mais je préférais quand même les émissions d'Arrêt sur Images.

La dame invitée se disant de gauche qui appelle " extrême - gauche ' tout ce qui n' est pas PS.
Merci à Nassira quand extrême - gauche a été prononcée.
On a parlé un peu de l' extrême - droite et après cela a été de suite de l' anti - Mélenchon.
Avec le passage d' un autre membre de Golem dans une autre émission sur twitch je commence à cerner le profil de ses 50 personnes.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ça m'afflige de lire tous ces commentaires qui n'ont qu'un objectif, celui de dire JLM n'est pas antisémite. La défense de JLM me gave! Je suis bien heureux d'avoir vu dans cette émission le passage sur le mouvement Golem. Et je dirai même que j'aurais eu une réelle joie s'ils avaient été plus nombreux dans ce mouvement.

Cette émission rassemblait des personnalités parties prenantes à cette manifestation. Pour ma part, je n'y suis pas allé, impossible pour moi de me trouver avec Lepen dans un cortège, ni d'ailleurs avec un Ciotti ou un Darmanin. C'est ici une contradiction intérieure résolue, je ne peux pas. Cependant les arguments que j'ai entendu dans cette émission, je ne les avais pas entendus ailleurs et je les trouve estimables.

Mais venons en au sujet du débat, l'antisémitisme à gauche...sans doute, c'est forcément vrai, mais tout de même, l'histoire situe ailleurs l'antisémitisme non ? L'extrême droite doit jubiler! Bientôt on entendra Lepen dire : « vous n’avez pas le monopole de la lutte contre l’antisémitisme !» C'est  aussi la limite de cette émission, elle risque d'appartenir aux petits ruisseaux  qui font les grandes rivières...au côté d'autres plus impétueux, ceux des presses que dénonce ASI.


JLM "ne comprend pas l'importance de la question juive"


La Cimade non plus. Au lieu de me mettre en garde contre des étoiles bleues sur les murs, voici ce qu'elle m'envoie: 


Aujourd’hui, en France, pays des Droits humains, les violences à l’égard des personnes étrangères ne cessent de s’intensifier. Leurs droits fondamentaux sont ainsi quotidiennement bafoués : enfermements abusifs y compris d’enfants, précarité aggravée, privation de soins et plus encore. Dans le même temps, amalgames assimilant personnes étrangères et personnes délinquantes, préjugés, contre-vérités, monopolisent l’espace médiatique, et sont instrumentalisés par de nombreux responsables politiques, créant un climat nauséabond qui divise notre société.

Donc au début, on essaie de comprendre pourquoi la tête de LFI n'est pas allée à "la manif Braun-Pivet-Larcher-Zemmour-Le Pen" (pour reprendre DS). Des fois, il y a un début de réponse raisonnable :
52:22  "Je considère que ce n'est pas possible pour quelqu'un qui combat l'antisémitisme de se retrouver avec des racistes est ce que c'est clair ?"
45:27 "C'est aussi embarrassant de voir que les attaques antisémites sont souvent utilisées à tort et à travers et servent aussi la droite et l'extrême droite. Ne pas pouvoir critiquer le pouvoir israélien sans être ou sans risquer d'est traité d'antisémite, c'est quand même un problème. Il y a aussi une manipulation de la lutte contre l'antisémitisme."

Mais bon, finalement LFI est antisémite… Pardons, il n'y a pas d'antisémites, il n'y a que des actes antisémites. Le "Sous prétexte d'antisémitisme" de Méluche n'a ici qu'une interprétation : Il dit qu'il n'y a pas d'antisémitisme en France ; l'idée qu'il puisse vouloir dire qu'on utilise l'antisémitisme bien réel pour défendre un état colonial donc raciste, cette idée n'est pas imaginable. On a déjà oublié le "Il y a aussi une manipulation de la lutte contre l'antisémitisme" avancé quelques minutes avant.

Finalement les choses s'éclairent vers la fin. Tous les invités sont d'accord. Ne pas pouvoir critiquer l'existence d'un État colonial, sans être ou sans risquer d'être traité d'antisémite, non seulement ça n'est pas du tout un problème, mais c'est tout à fait nécessaire. Me voilà à nouveau traité d'antisémite.

Pour ma part et pour détourner l'un des propos mentionné plus haut, je considère que ce n'est pas possible pour quelqu'un qui combat le racisme de soutenir un État colonial, est-ce que c'est clair ?

P.-S. Je le répète (référence à un commentaire pour une autre émission), je ne crois pas ceux qui me disent antisémites. On peut tout à fait penser que les juifs ne sont pas responsables de la création du dernier État colonial en Afrique. Cette création est une folie de l'occident sous le poids de sa culpabilité. Contrairement à ce qu'on essaie de nous faire croire, ici comme ailleurs, les juifs ne soutiennent pas l'État d'Israël ; le fait que les néopétainistes et les extrêmes droites occidentales de tous bord soutiennent cet État colonial ne fait que leur donner raison.


Merci infiniment pour cette émission.

Fait un débat pour critiquer LFI (Mélenchon ou autre) sans avoir dans les invités Mélenchon ou un représentant de LFI n'a aucun intérêt à mes yeux, les invités débattent entre eux sans que jamais on ait quelqu'un qui explique la position de LFI...c'est pratique (pour avoir un débat "apaisé") mais inintéressant au possible.

On se croirait un peu sur un plateau de LCI/BFM/Cnews...

Bonjour à toutes et tous, j'assume parfaitement le choix d'avoir voulu faire entendre sur la longueur des voix juives de gauche


Le sionisme de gauche est une vaste blague. Être à la fois de gauche et adepte d'une idéologie raciste et colonialiste ?




 qui tentent de s'organiser face à l'extrême droite et qui avaient beaucoup à dire, dans un contexte de hausse des actes antisémites


La seule source quand à cette hausse est une institution gangrenée par le racisme et qui utilise cette prétendue hausse pour alimenter l'agenda raciste de son ministre.



, à leur propre camp politique sur ce qu'ils appellent "le déni" de la gauche face à l'antisémitisme. 


Ce la gauche de gauche rejette c'est la sempiternelle accusation d'antisémitisme contre toute personne qui ose rappeler l'humanité des palestiniens.



Emission passionnante et salutaire. Dommage de la terminer sur le calamiteux contresens de Gérard Miller.

Tout le monde y pue,
Il sent la charogne.
Y a que le Grand Méluche
Qui sent l'eau de Cologne


Tout le monde y pue,
Il fait mal au cœur.
Y a que le Grand Méluche
Qu'a la bonne odeur.



Bonjour à toutes et tous, j'assume parfaitement le choix d'avoir voulu faire entendre sur la longueur des voix juives de gauche qui tentent de s'organiser face à l'extrême droite et qui avaient beaucoup à dire, dans un contexte de hausse des actes antisémites, à leur propre camp politique sur ce qu'ils appellent "le déni" de la gauche face à l'antisémitisme. Arrêt sur Images donne régulièrement à entendre la voix des concernés, un choix qui est souvent salué ici. S'agissant du contradictoire, un député proche de la ligne de Jean-Luc Mélenchon avait accepté, dès mercredi 15 novembre au matin, de venir débattre sur notre plateau. Il a annulé sa venue la veille de notre enregistrement. Nous avons alors multiplié les invitations, y compris jusqu'à la dernière minute, tous et toutes ont décliné notre invitation. Je note que toutes ces personnalités acceptent pourtant d'aller sur les plateaux des médias grand public qu'elles fustigent. C'est avec regret que ce contradictoire n'a pu avoir lieu comme c'est malheureusement souvent le cas mais avec grand intérêt que j'ai recueilli la parole de ces voix concernées.

De toute façon tout est de la faute de Mélenchon : De la destruction de l'Étoile de la mort jusqu'à la disparition de Denver et des dinosaures.

Je dois dire que c'est la première fois que je vois une discussion  organisée par ASI qui me pose un sérieux problème. Outre le déséquilibre manifeste des intervenants c'est c'est aussi le choix de nous proposer  comme representants de juifs contre l'antisémitisme  deux personnes du même courant  (Golem/ JJR et Golem/ LDH) en éliminant tout simplement celle ou ceux qui comme Rony Brauman  ou Michele Sibony ont récusé l'instrumentalisation de la lutte contre  l'antisémitisme au profit d'une opération de soutien au gouvernement israélien;  sans compter qu'au nom de la lutte contre l'antisémitisme qui deviendrait la forme dominante du racisme en france on oblitère au point de rendre invisible la xénophobie et le racisme qui vise aujourd'hui les racisés ,et dont la forme massive et aujourd'ui l'islamophobie.  ll y aurait beaucoup de choses à dire sur les propos de Françoise Messica et Volia Vizeltzer que j'ai récemment entendus, pour l'une tenir des propos très contestable sur l'histoire du sionisme, et pour l'autre construire sur un mode émotionnel une légitimation du sionisme fut-il de gauche. A cela il faut ajouté  la présentation spéctacularisée d'une  montée "pharamineuse de l'antisémitisme"  sur la base d'infos fournies par le ministère de l'interieur  non précisée ni spécifiées et induisant quasiment la  disparition des actes islamophobes et xénophobes réduits à des épiphénomènes   Je trouve cela plus que regrettable; d'autant que ce genre de "débats" s'est déja produit chez Médiapart. Comme si manifester aux cötés d'antisémites  et des racistes avérés comme Darmanin, des fascistes comme Zemmour et Le Pen, de sinistres personnages comme comme Ciotti, Meyer Habib ou  la LDJ  nétait qu'un "moindre mal". mais légitime. Et enfin, puisqu'on parle de déni, il y est tristment symptomatique qu'il ne  puisse  y avoir eu dans ce débat une aure voix juive que celles qui ont été invitées, des voix jumelles  aux cotés d'une tierce voix qui n'énonçait qu'une "différence d'opérette".  

Je me suis cru sur un plateau de BFM, CNews ou LCI avec 3 invités a peu près d'accord avec une animatrice bien complaisante à faire du Mélenchon bashing et à expliquer que la gauche, en particulier celle dite radicale, serait le nouveau problème de la lutte contre l'antisémistisme.


Je les ai trouvés bien nombrilistes et contents d'eux-mêmes et incapables de prendre un peu de hauteur et de recul.


Il n'y a aucune discussion sur les "débordements" de cette manifestation "où il fallait être". Pas un mot sur les huées et les insultes qu'ont dû subir les quelques membres de la NUPES présents, sur les actions violentes de la LDJ et autres (il serait d'ailleurs intéressant de creuser dans cette direction pour recenser ces débordements ignorés par les médias main stream...).


Ces braves gens ne semble pas voir que la lutte contre l'antisémitisme devient le paravent (je ne dirai pas prétexte...) de la lutte contre le racisme anti-blanc qui vient de l'extrême droite et des suprémacistes occidentaux... Et que leur nouvelle cible devient les minorités extra-européennes, en particulier les musulmans, ainsi que la partie de la gauche qui persiste à encore les défendre


Tout cela me confirme que finalement, Mélenchon (avec quelques uns de son groupe) reste l'un de seuls politiques à avoir une posture censée et raisonnable dans la situation actuelle (même si je me suis posé des questions au départ...).


Déçu de cette émission 😞. Il manque le point de vue opposé. Il n'est pas évident pour tout le monde que manifester avec des personnes ayant eu des propos antisémites ou islamophobes (au minimum) soit une bonne manière de lutter contre l'antisémitisme.

La pire émission d'ASI de tous les temps.


Miller qui ne sait pas ce que veut dire "prétexte" (il faut se cotiser pour lui envoyer un dictionnaire ?), et personne sur le plateau pour le lui expliquer !


Des "élites intellectuelles" sur la plateau dignes de "Le Monde" :

- qui travestissent les dires de Mélenchon pour mieux le descendre

- qui sont allergiques à la réflexion pour mieux les transformer en "pirouette" (ie: passage sur les explications du députés qui refuse de ne pas regarder plus loin que le bout de son nez)

- qui refusent par idéologie pavlovienne qu'un juif puisse renforcer l’antisémitisme (en votant extrême-droite)

- qui ne voient pas le problème à venir à une manifestation organisée par un haut personnage de l'état qui vient de déclarer le soutien inconditionnel de la France à une Israël vengeresse tueuse d'enfants (et de beaucoup d'autres)

- qui ne voient pas le problème à venir à une manifestation lancée par des Pétainistes, pour des Pétainistes (tout le monde à oublier la réhabilitation de Pétain par Macron ? On vit dans un monde de poissons rouges !)

- qui pensent que si on rejette un(e) politicien(ne) qui est Juif(ve), alors c'est parce qu'on est antisémite, et non pas parce que cette personne est abjecte


En bonus la présentatrice qui acquiesce toutes les attaques sur la LFI au lieu de gratter comme l'aurait fait DS.


Et j'en passe et j'en oublie.


Il manquait que 15 minutes pour expliquer que la maman de Daniel Schneidermann était effectivement antisémite (cf: un de ses derniers billets), et on avait l'homologation CNews !

Pas encore vu l'émission, mais à première vue il manque Pablo Pillaud Vivien et Marylin Maeso afin que l'unanimité soit encore plus criante dans la détestation de la FI. Pourquoi cet ostracisme ?

Bon, Miller fait du Miller, c'est un psychanalyste, c'est à dire un charlatan.

La psychanalyse est une pseudo-science, derrière le vernis d'un jargon des plus abscons, rien n'a jamais été démontré de son efficacité thérapeutique.

La psychanalyse ne suit pas de méthode scientifique,  ne repose sur rien de factuel, ne fait pas consensus.

C'est une sorte de version occidentalisée du chamanisme.

Donc il ne faut pas s'étonner de voir ses croyants s'exciter sur un mot et lui conférer un sens qu'il n'avait guère, de manière à ce que l'interprêtation des "impensés" supposés et des non-dits colle à leur pseudo-profilage psychologique niveau café du commerce, avec un certain talent, il faut bien le dire.

Une quinzaine de minutes m'ont suffi pour cette émission entièrement à charge, qui n'a pas grand chose à voir avec la raison d'être d' @si. Déjà le titre de l'émission et son existence même sont comminatoires.


JLM est à ma connaissance le seul homme politique d'importance en France qui prend en considération sans aménité aucune le phénomène de créolisation . Et là, comment penser qu'il devrait tout d'un coup être antisémite, donc raciste? Je n'y crois pas une seconde.


J'ajoute: quel mauvais choix de Gérard Miller comme "avocat" de JLM. Qui a de tels amis n'a pas besoin d'ennemis.

comme si le problème dans ce rassemblement était seulement le RN, le problème c'est l'appel de Braun Pivet au soutien inconditionnel qui justifie le massacre des Gazaouis, c'est aussi les lois nauséabondes et racistes votées par le Sénat de Larcher dans le même temps, défiler avec Ciotti, Valls, Retailleau, pas de problème, par contre vous n'invitez pas les juifs décoloniaux de Tsedek.

VOILA BIEN LONGTEN QUE J ENTEND DES personneS JUIF ET NON JUIF affubler D ANTISÉMITE TOUT CE SE QUI NE RENTRE PAS DANS LE MOULLE ET METTE LA CONFUSION ENVERS DES personne VRAIMENT ANTISÉMITE dommage QUE VOUS N EN PARLER PAS CA CONTINUE PARDONNER LES FAUTES orthographe

Un peu comme  la photo qui est caricaturale avec le mechant au regard sevère et les gentils souriants du Kiboutz et le repenti de la dictature de LFI , cet article ressemble plus à un autre exemple parmi les centaines en ce moment de bashing de melenchon et LfI alimentés par les médias de millardaires . ASI s'y met aussi. pas bravo . On a bien compris qui est l'ennemi commun de l'extreme droite jusqu'au au PS et jadot et roussel . En quoi cet article de propagande participe à une reflexion constructive sur la situation et contre le racisme dont l'antisemitisme Qui crée la confusion à part les initiateurs de cette manifestation et ceux qui participent de cette exclusion morale de tous ceux qui critiquent la politique d'ISRAEL.       Pour moi c'est un peu du niveau d'un article :              ASI noyauté par les éléphants du  PS du Mosdad  unis dans la  haine de Melenchon pour reprendre le leadership comme souhaité par la bourgeoisie (de droite) avec la photo d'un général de l'armée israelienne interviewé ou consultant en direct d'une emission de reflexion?

. Donc c'est un article contre Melenchon et le seul mouvement de gauche (et pas d'extreme gauche) sur le dos de l'antisemitisme et c'est tout malheureusement .Celà ne va pas plus loin

C’est curieux, on ne parle QUE de l’absence de LFI. Silence sur le fait que la CGT, FSU, Solidaires, et l’immense majorité des associations de gauche ont refusé de participer à cette opération d’ambiguïté voire de connivence avec l’extrême-droite. On pourrait donc reformuler le constat : à l’exclusion de trois partis politiques qui semblent avoir perdu leur boussole, la totalité de la gauche s’est, à juste titre, tenue à l’écart.

c'était fort intéressant; c'est fondamental de rappeler que l'antisémitisme n'est pas le fait de vilains antisémite alors que y aurait des gentils pas antisémites; c'est une idéologie et un système de domination, qui prend des formes particulières (puisque dans l'idéologie antisémite les juifs sont dominants).


Sur la participation à la fameuse manif; le collectif Golem a fait exactement ce qu'il fallait c'est à dire aller manifester aussi contre la présence de fascistes à cette manif. Par contre si la question de l'antisémitisme à gauche doit être discuté on peut pas reprocher aux gens de gauche de n'y être pas allé; nottament parce qu'il fallait l'organisation d'un collectif pour s'opposer frontalement à Le Pen et compagnie; ce qui n'est pas donné à tout le monde; et d'autre part il est évident que des personnes arabes n'auraient pas été en sécurité au sein de ce cortège, que ce soit de la part des fachos (notamment la LDJ) que de la police. sans parler de l'appel désastreux. Bref j'ai du mal avec cette accusation spécifique de ne pas être venu (même si le tweet de Mélenchon était particulièrement désastreux). Je dirais; comme sur d'autres sujets (hmmm LE COVID et le validisme) la gauche a des taches aveugles et il s'agirait d'arrêter de se braquer quand des gens de leur camp politique leur font remarquer.

JLM dit que YBP va camper à Tel Aviv : c'est antisémite.

Moi je n'avais pas compris l'allusion. 

Du coup je suis plus vigilant dorénavant.

Je vous propose un arrêt sur image et surtout sur son : 

au temps 40:15, Volia Vizeltzer utilise l'expression atomes crochus

C'est antisémite aussi ?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Gérard Miller doit réviser son Freud etc., sur la psychologie des moyens de défenses, parce qu'ils me sautent tous à la figure, déni, projection, et patati, tous nos petits et gros outils qu'on a, pour sauver notre peau, psychologiquement.

Car pour en arriver à défiler (derrière, aussi, avec) des partis problématiques, sans s'apercevoir de rien, et en le rationalisant, on imagine le degré d'anxiété. 

Accepter de se plier à l'injonction de la suppression de pancarte, pourquoi?

Je déteste qu'on réclame une interdiction de toucher à Jean-Luc Mélenchon, car c'est le prendre pour qui?, mais est-ce qu'il n'y a pas un truc qui cloche là? Vous êtes sûrs que c'est lui le danger? 

Ou bien, c'est la haine qu'on a aperçue en soi, qu'on lui reproche à lui (projection)? 


JLM ne melange surtout pas politique intérieure française (avec en option blanchiement de l'extrême droite)  et cause pour l'antisemistisme alors que s'il y a recrudescence de racisme ces dernieres années c'est envers les "arabes" et le "negres" car tous les bronzes sont assimilés à la communauté arabe ce qui les différencei de la bonne immigration ukrainienne.  L'émission devrait s'appeler que Jean Luc Melenchon qui snobe la bonne conscience et l'abslution des donneurs de leçon de morale pour une operation conjointe de la droite (donc du PS) ne remet il pas la question du racisme à sa vraie place pas une vaste fumisterie hypocrite par la droite ( la photo de la  brochette des intiateurs de la manif est edifiante)  ? Cet article suiveur se regarde le nombril entre juifs connaisseurs de la vraie réalité juive qui n'aime pas qu'on parle des autres racismes qui proliferent car si l'antisemitisme est constant et fait une pause quand la peur de l'arabe et du noir prolifere?. Juste un article pour faire du bashing en commun avec LCI BFM FRance INFO etc

Il est toujours aisé de parler des absents, beaucoup de commentaires sont en adéquation avec ma pensée concernant cette émission et son plateau ( Traroth, Jammrek, Renaud Pacalet). ASI, me semble-t-il ne fait pas preuve d'apaisement ni de pédagogie pourtant nécessaire dans la période. Entendre " Mélenchon les Juifs auront ta peau" participe à un climat plus que malsain et bien sûr Miller en rajoute.. Bref, il y a des obsessions qui sont salvatrices ( la plupart de celles de Daniel) d'autres sont à éviter!! Raymond Mathieu

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

À Gérard Miller : 


Votre exemple est correctement analysé, mais il vous induit en erreur. En effet, il est loin de représenter tout le champ sémantique de l'expression "sous prétexte". 


Si je dis, "sous prétexte de sa masculinité, il s'estime plus compétent que moi pour le choix du vin, l'allumage du feu de bois et la lecture des ouvrages scientifiques", en déduirez vous que je doute qu'il soit un homme ?

Et ne jamais s'interroger sur la définition de cet "antisemitsime" que l'on "retrouve" partout , chez Jaures , Marx (hé oui) , Shlomo Sand , chomsky et edgar Morin (pourquoi hésiter) .... 

et surtout ne pas essayer de comprendre l'evolution de la gauche par rapport au sionisme en regard de ce qu'il était du temps des Kibboutz triomphants dans les années 30 à 60 partie prenante du mouvement socialiste et ce qu'il est devenu , supremaciste , raciste , segregationniste , responsable de l'assassinat de Rabin et apologiste de crimes de guerres....

Melenchon ne comprend rien , mais moi non plus.

une vignette en forme de triptyque!

superbe vignette d'accroche et de fin avec en arrière plan et au centre un Mélenchon l'air sévère (au moins il n'éructe pas ni ne grimace) et 2 personnes souriantes de part et d'autre , à l'image de ce débat ... les mauvais esprits pourraient y voir une forme de diabolisation inconsciente! ou alors c'est de l'humour

Attendez on est pas au bout de nos peines , ce système electoral est en train de mettre au pouvoir en argentine un type qui a des hallus ..Et ils ont le choix entre la peste et le cholera eux aussi .Il est temps de changer le systeme electoral , biden , trump , macron , nettanyaou ,..... j'en oubli surement , ils sont tellement nombreux ...Tant que les milliardaires pourront placer leurs pantins aux postes de pouvoir en financant les campagnes electorals ,on. s'en sortira pas , et nous allons droit a la catastrophe . A quand une manif de citoyens pour demander la réforme  du financement des elections ? Si on commençait par le début ? Ça ,et une constitution faites pour nous et par nous ?

Votre titre est assez putaclic je trouve et je suis certain qu'il a de l'influence sur les tensions qui parcourent les commentaires.


Autant je trouve intéressante l'idée de mettre en avant le principe de "micro-agressions" ou de "vocabulaires qui véhiculent des représentations" antisémites, qui ont l'avantage de nous faire conscientiser nos propres impensés (comme par ailleurs, vis à vis de toutes les personnes subissant des discriminations), autant je trouve que mettre la focale du titre sur un homme politique déjà considéré comme clivant par beaucoup et déjà attaqué de toutes parts n'est pas la meilleure façon de générer un débat serein.


Moi aussi je crois que je fatigue...

comment expliquer que la haine des juifs traverse les âges et les continents ? 

C’est bien d’avoir un débat bien tenu où les participants peuvent s’exprimer calmement. 

Pour faire pendant, il faudrait une émission sur l’action de nos gouvernants et l’incapacité d’aucun à avoir un discours, avec de la hauteur, et clair,  sur ces questions de racisme et d’antisémitisme inquiétants pour des français, ou pas. Le catéchisme républicain, et les accusations de séparatisme n’y suffiront pas. L’impression, que la société n’a jamais été aussi divisée et les esprits brouillés. 

Gérard Miller ne comprend pas ou feint de ne pas comprendre le français, ce qui est quand même le comble pour un lacanien. "Sous prétexte d'antisémitisme" veut très clairement dire que l'antisémitisme sert de prétexte. Ce n'est pas une négation.

Pas envie de lire le forum parce que je n'ai aucun doute que ça va être lamentable à bien des égards, même ici, mais je voulais simplement écrire un merci pour cette émission.

Jamais personnellement je ne serais allé défiler aux côtés de l'extrême-droite, mais le discours tenu par vos intervenants (tous présents à la manifestation) sont une des rares oasis de pertinence dans toute cette actualité, quels que soient les désaccords éventuels.

Merci également à Nassira El Moaddem pour l'animation au cordeau.

Voilà qu'on nous propose 2 invités qui nous jettent à la figure leur petit confort matériel et intellectuel avec condescendance. 

J'ai lu et où écouté leurs productions et ils sont plus que jamais hors sujet hors sol et surtout ils ont atteint les sommets de la pensée confuse voire de la mauvaise foi. 

Pas grave il en faut pour tout le monde mais en ce moment la coupe est pleine ! 

Après avoir récupéré l'écologie avec le localisme, après avoir récupéré les Gilets Jaunes, l'extrême-droite récupère l'antisémitisme. Quelle sera la prochaine étape ?

Quant à savoir si les tweets de Mélenchon rappellent plutôt les petites phrases de Le Pen ou autre chose,  les petites phrases se propagent principalement aujourd'hui par cette création la plus sournoise, pernicieuse et détestable du capitalisme numérique : les réseaux sociaux. Pensées atrophiées en 280 signes pour attirer les followers et les pubs en ligne, petites phrases que les chaines d'info et autres media reprennent en boucle pour faire de l'audience, entre 2 tunnels de publicités, qui récupèrent tout (comme l'écologie via le greenwashing), pleines de slogans qui sont autant de petites phrases...

L'extrême-droite adore les petites phrases, tout comme le capitalisme, et le capitalisme a toujours été un soutien indéfectible de l'extrême-droite, face au chaos supposé du communisme et de la révolution.

Pas la peine d'avoir fait les Hautes Etudes de la Garenne Bezons pour déconstruire les media...

En parallèle , on aurait pu évoquer le slogan de tête : "Pour la république contre l'antisémitisme !" , en effet > combien d'anti-parlementaristes sur l'aile droite de cette marche du 12 novembre. Il eût été utile , peut être , de l'évoquer.

Emission très intéressante. Merci!

Ah et puis pour sourire un peu dans cette triste période (crash test :) : Desproges, notamment vers 4:40 mn...

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

je viens d'écouter une très bonne émission sur Hors-Serie

La preuve par la Palestine, Dans le Texte avec Youssef Boussoumah et Thierry Labica. Ils expliquent assez longuement le positionnement des jui.f.ve.s de gauche française qui veulent bien admettre de laisser une place "humanitaire", mais aucunement des droits complets aux palestinnien.ne.s sur le territoire d'Israel et de la Palestine. En ce sens, ils restent des colonialistes avec un projet "humaniste" à la mode de A Camus pour l'Algérie. Il est donc évident que Mélenchon est leur bête noire décolonialiste en France. 

Voté d'office !

Je reste franchement dubitatif sur l’effet de cette émission dans ma réflexion actuelle vis-à-vis de la joyeuse ambiance politico-mediatique post-7-octobre.


Que Mélenchon déconne sur Twitter (pardon, X) par un orgueil proportionnel à son égo (et malgré un vraisemblable authentique dégoût pour les Braun-Pivet-Ciotti-Habib-truc-muche et consorts), certes, et ce n'est pas nouveau.


Se le faire dire par Gérard Miller… Comment dire ? Le gars n’est plus à un retournement de veste près. Il me fait penser aux « gentils capos » du merveilleux bouquin de Georges Semprun, lequel a notamment survécu à Buchenwald puis au parti communiste espagnol...


Que par ailleurs la dame de la LDH avec ses grandes boucles d'oreilles qu'on voit sur les plateaux TV (tout comme d'ailleurs le jeune-dessinateur-juif-de-gauche "révolutionnaire") nous donnent en boucle des leçons d'anti-antisémitisme - au motif que la gauche aurait failli dans sa lutte contre l'antisémitisme - pour conclure.... sur une dernière injonction à l'anti-antisémitisme ("il faudra faire avec nous", dixit le jeune homme)... me donne tout simplement l'impression d'une boucle temporelle, sans avoir rien appris de nouveau, et avec un arrière-goût de déjà vu, déjà senti.


Peiné que vous n'ayez qu'à peine esquissé toute la récupération politique ostensiblement islamophobe de l'opération des faucons israëlo-franchouille (d'ailleurs, je ne comprends pas bien : Habib, il vit en France ou dans "son" pays ?). Tout ceci au moment du passage en force d'une loi immigration "durcie" par le sénat...


Allez, je me lance : je suis breton; ma grand-mère paternelle (dont j'ai déjà parlé ici, qui avait caché un parachutiste américain en 44 dans son grenier à pommes, au nez de la gestapo :) a appris le français à l'école primaire ; mon père - toujours à l'école - a désappris sa langue maternelle, où était affichée la "défense de cracher par terre et de parler breton". Les bretons - objets de convoitise et "annexés" malgré Anne de Bretagne, puis constamment moqués jusque l'absurde par la suite - ont subi ce que les anthropologues appellent un ethnocide linguistique et culturel, (extinction de la langue, christianisation systématique des symboles "païens", par exemple) au motif (prétexte ? :) d'un "développement local" républicain, dont l'analyse actuelle révèle un "malaise" au sein même d'une synthèse de notre histoire nationale (dans l'agrégation des "minorités", locales ou immigrées).


C'est d'ailleurs - à mon humble avis - la seule parole intelligible de Miller : notre propre problématique franco-française vis-à-vis de notre (très) longue histoire coloniale nous inciterait "décemment" à un soutien à Israël, y compris (c'est en filigrane, certes) dans sa tentative d'éradiquer une fois pour toutes la Palestine. Certes Macron a profité d'une ITV à la BBC pour un périlleux mais lointain "en même temps" relativisant "l'inconditionnel" de son soutien.


Au final ? Mélenchon déconne, Meurice déconne, la gauche déconne, "on" a oublié la Shoah (ah bon ?), LFI est d'extrême-gauche (mais où est la gauche alors ?), etc.... Et les fachos sourient; n'ont jamais autant souri depuis quelques décennies.


Comme un bruit de bottes, vous dis-je.






Une émission intéressante. La question des rapports entre l'antisémitisme et une partie de la gauche radicale est une vraie question. Elle ne doit évidemment pas cacher l'arbre de l'antisémitisme de l'extrême-droite, mais je trouve que les propos des invités et de l'animatrice, justement, ne le cachent pas.

Je trouve donc dommage sinon inquiétant, à la lecture de nombreux commentaires, que certains estiment qu'il est inacceptable de poser la question, comme si seul l'antisémitisme d'extrême-droite devait être un objet d'étude. Une sorte de "Circulez y'a rien à voir" qui me semble à l'opposé de la raison d'être d'@si.

MERCI JEAN-LUC MÉLENCHON DE NE PAS CÉDER A TOUTES LES PRESSIONS MÉDIATIQUES, DES PLUS IDIOTES ET MALHONNÊTES, AUX PLUS SUBTILES ET PERVERSES !

Ils se chient tous dessus , y'en a aucun qui ose dire ce qu'il pense tant il ont peur de se faire basher , vous vous rendez compte où on en est ? L'autre il ouvre sa gueule , ça se sait ,une heure après et il se dédit .  Jean Luc Melenchon n'est pas antisémite , il est trop intelligent pour ça , tout ce que vous lui repprochez c'est d'avoir des couilles , c'est vrai elles commencent a pendre et il lui arrive de marcher dessus par moment , et ça ne peut arriver que quand on en a , mais c'est tout ce qu'on peut lui repprocher !

après un rapide survol des commentaires, faudra pas attendre une quelconque autocritique des fans de Mélenchon. je m'y attendais.

je ne pense pas que Mélenchon soit antisémite. en revanche, il n'incarne pas la lutte contre l'antisémitisme, et il a tendance parfois même à s'opposer à cette lutte, avec ses tweets craignos. cela ouvre la voie à d'autres partis, et notamment le RN, sur ce créneau de la lutte contre l'antisémitisme.

je ne lui en veux pas spécialement. on est obligés de choisir ses luttes, y'a forcément des sujets sur lesquels on a moins envie de faire d'efforts. les juifs de France feront sans Jean-Luc et sans son parti, ce n'est pas un drame.

Malgré les réserves exprimées par les asinautes, et que je partage en partie, j'ai bien aimé cette émission, qui permet tout de même d'explorer différentes formes d'antisémitisme qu'on ne soupçonne pas toujours. A gauche comme à droite. Dont certaines sont difficiles à contrer (oui il y a des juifs pauvres, mais des juifs dominants aussi... et alors, on fait quoi ?). 

Je me demande si chaque racisme n'a pas sa spécificité... et laisser penser que l'antisémitisme est le pire des racismes... bof bof bof. Compter en nombre de morts, c'est scientifique, mais c'est souvent utile pour alimenter les règlements de comptes, justement... Oui la solution finale est jusqu'à présent restée "unique", mais le discours de Netanyahou sur Gaza exclut une solution "provisoire" ........................ ou bien je suis biaisée ? Qui ne l'est pas ????

Mélenchon maladroit ou péremptoire, ça lui est déjà arrivé, meme si je le trouve la plupart du temps hyper-avisé. Viser Braun-Pivet, c'était de l'antisionisme, pas de l'antisémitisme.

J'ai bien aimé l'animation par Nassira - entre des invités opposés qui s'écharpent comme la semaine dernière, et des invités un peu trop d'accord entre eux... du moment qu'au final vous arrivez à avancer un peu dans le débat... dur dur la liberté d'expression ! On n'a pas fini de s'écharper sur l'histoire et sur l'actualité... Difficile de respirer !

Merci aussi aux asinautes d'avoir relevé l'inanité de l'interprétation du "prétexte" mélenchonien.

PS : je ne suis pas du tout d'accord avec le titre de l'émission. La résumer ainsi c'est la déformer. Et en plus, ça me parait assez faux...

Très intéressant de constater comme de très nombreux commentaires s'appliquent à illustrer, parfois jusqu'à la caricature, les propos tenus par les invité.es : ça laisse assez songeur.

Et bien évidemment, en rangs serrés, les servants de la sainté Eglise mélenchutrique universelle qui viennent nous proposer l'exégèse de la sainte parole... Eh ben dites donc, on n'a pas le cul sorti des ronces.

Emission Lamentable .... Confusionnisme et inversion des valeurs qui nous mènent droit dans le mur du fascisme !!!! Comme si le problème de l'antisémitisme était la seule personne de Mélenchon !!! Le titre de votre emission devrait être plutôt comment faire de Mélenchon le plus grand ogre mangeur de juifs  et descendre la seule opposition de gauche crédible en france ..... Faire de Mélenchon un Korbin bis !!! Bravo la presse de "gauuuuuche", vivement la fin de l'abonnement.

Merci pour cette émission,et à vos intervenant-e-s.Place à cette jeunesse,qui est bien représentée.  :0)

J'ai trouvé l'émission un peu inquiétante, pas tant parce que des propos de Mélenchon y étaient mis en cause (après tout c'est tout à fait dans le rôle d'un collectif se spécialisant dans une forme d'intolérance de s'inquiéter des déclarations publiques qui peuvent la nourrir*), que desquels et de ce que ça dit des anti-antisémites juifs même de gauche.


En fait ça m'a pas mal fait pas mal penser à une précédente émission sur le sujet où Pierre Birnbaum était venu défendre la thèse de la rabbine Horvileur partant des préjugés sur les juifs et l'argent pour en arriver à dire que rejeter les riches ou parler d'oligarchie même sans les désigner en particulier c'était de l'antisémitisme, sans oublier de diaboliser les méchants "populistes" qui tiendraient le même discours.

Alors que j'aurais pensé ce type de propos se limiter à un petit groupe de gens pas trop de gauche, plus soucieux de défendre la bourgeoisie que les Juifs et de leurs idiots utiles ne se rendant pas compte qu'ils renforçaient les préjugés mêmes qu'ils prétendaient combattre, là ce qu'on voit c'est que même un collectif se classant nettement à gauche, et en son sein quelqu'un se classant comme un représentant de la gauche radicale sort des discours assez similaires, cette fois sur les Juifs et le pouvoir (et visiblement totalement similaire sur "le populisme", que Volia Vizeltzer ne voit que comme "un gros mot").

Enfin ça me semble très parlant que le propos qui les aient le plus choqué soit une critique des dérives du CRIF et de son influence, ou en d'autres termes de celle du lobby pro-israélien. Au lieu d'en démarquer les Juifs, de souligner que seule une minorité d'entre eux (j'espère) se reconnaissent totalement dans certains propos de leur représentants auto-proclamés, tout ce qu'ils ont fait c'est s'insurger qu'on pointe l'influence d'une organisation ou tendance indéniablement influente (ou peut être qu'il qualifie de "communautariste" une association prétendant représenter une communauté, ou qu'il l'accuse d'ukases, c'est à dire de faire des proclamations arbitraires.A ce niveau je trouve que Nassira El Moaddem a raté l'occasion d'une bonne question qui aurait été "alors en quels termes pensez vous qu'on puisse critiquer le CRIF, sa manière de s'adresser au pouvoir, ou plus généralement l'influence des pro-israéliens ?".

Et qu'une autre chose qu'ils aient critiqué c'est qu'on puisse se refuser à "manifester avec le pouvoir" (quand ce n'était exactement l'argument de personne, il y a une différence entre ne pas vouloir manifester "avec le pouvoir" et ne pas vouloir l'affaire à l'appel de personnalités précises ayant tenu des discours précis). Je ne vois pas trop comment on peut à la fois ne pas vouloir que les Juifs soient associés à l'idée d'un lobby qui influencerait le pouvoir, et défendre que ce dernier se présente comme le principal champion de leur cause (s'ils ont eu le mérite de se montrer lucides sur cette récupération, et de critiquer le texte de l'appel, c'est quand même le refus de manifester associé à un rejet du pouvoir qu'ils ont critiqué plus que ça).


Ce qui me semble assez terrible, d'un autre coté, c'est qu'on ne peut pas leur donner totalement tort, évidemment une colère contre le pouvoir ou l'influence de pro-israéliens généralement Juifs sur lui, peut déboucher sur de l'antisémitisme.

Mais exactement comme Horvilleur et Birnbaum (ou encore Rudy Reichstadt sur les liens complotisme-antisémitisme), à force d'étudier les dérives conduisant des gens à l'antisémitisme et les préjugés qui les causent, ils semblent les avoir complètement intégrés et en venir à défendre les choses même à quoi les Juifs dans leur ensemble sont injustement associés. Ce qui laisse craindre qu'exactement comme les sus-cités ils s'avèrent plus une partie du problème que sa solution (surtout quand leur projet revendiqué est d'attaquer avant tout "l'antisémitisme de gauche", ce qui revient visiblement à se mettre au service du plan de Corbynisation de la France Insoumise via la personne de Mélenchon, suivant l'exemple d'une partie des Juifs anglais"de gauche qui de bonne foi s'inquiétèrent des coupables dérives du Labour à force de voir la presse de droite ou blairiste marteler sans cesse le sujet).

A ce niveau il y aurait aussi eu une bonne question à leur poser, ne craignent ils pas d'être instrumentalisés (voire il eu pu être pertinent de leur rappeler ce précédent, et demander ce qu'ils en pensent).


Quant à Miller et son délire sur "prétexte", relevant de son habituelle déformation professionnelle de lacanien s'obsédant des mots, je ne pense pas qu'il y ait grand chose à en dire que ce que Daniel en ait déjà dit, s'il a joué un peu l'avocat de Mélenchon/LFI par moments, ça reste un des pires qui se puisse trouver.


A l'arrivée une émission intéressante mais plus encore inquiétante.



 * (à ce niveau j'ai trouvé ce que disait Fabienne Messica  appréciable, l'important n'est pas que quelqu'un soit ou non antisémite en son fort intérieur, il y a un devoir pour les politiques de surveiller ce qu'ils disent ; si par contre ce que le collectif Golem en arrive à relier à l'antisémitisme me semble assez inquiétant)

Le communiqué de Tsedek, suite aux manifs de dimanche dernier et à propos de l'instrumentalisation de l'antisémitisme, mérite lecture (également publié sur le blog de médiapart)


https://tsedekdecolonial.wordpress.com/2023/11/15/la-memoire-assiegee/


Il aurait été intéressant d'entendre cette voix sur le plateau, car la pluralité faisait cruellement défaut dans cette émission...

Vu le titre, les invités, le pitch, les commentaires, je ne regarderai pas cette émission, plus intéressant à faire.

A lire le Diplo :


Est-ce dû à la domination d’un journalisme politique médiocre qui ne vit qu’en pensant aux derniers tweets et aux prochaines élections ? Les crimes de guerre du Hamas en Israël aussitôt suivis de massacres israéliens à Gaza ont permis à la classe politique et aux journalistes français de favoriser deux objectifs jumeaux : disqualifier l’« extrême gauche », blanchir l’extrême droite. L’arme utilisée dans les deux cas ? L’accusation d’antisémitisme, dirigée contre ceux qui en sont innocents alors que certains coupables en sont innocentés.

« Est-ce que Jean-Luc Mélenchon est antisémite ? » fut la première question posée, le 14 novembre, par une journaliste vedette de BFMTV à une députée de La France insoumise. Pour ce genre d’accusation, aucune preuve n’est requise : il suffit de décréter qu’un terme employé par celui qu’on a condamné d’avance renvoie à une association d’idée antisémite. Ce peut être la critique du capitalisme, des lobbys américains, de la démocratie libérale, des médias… ou même des choix politiques de l’extrême droite israélienne, pourtant récusés par nombre de Juifs. Noam Chomsky, Pierre Bourdieu, Hugo Chávez, Jeremy Corbyn, mais aussi Le Monde diplomatique, ont subi ce genre de campagne d’autant plus dévastatrice que ce soupçon est — légitimement — infamant.

Dans le même temps, l’extrême droite, dont l’antisémitisme est un des soubassements historiques, obtient son brevet d’honorabilité républicaine. Parce qu’elle cravache avec vigueur le cheval antimusulman de plus en plus populaire dans la classe politique occidentale à l’heure du « choc des civilisations ». Et parce que ses amis politiques, ultranationalistes et souvent racistes, sont au pouvoir en Israël. Il serait paradoxal qu’une mobilisation contre l’antisémitisme serve de marchepied à l’accession au pouvoir de l’extrême droite en France.

une citation

« Puis tout à coup, on ne sait comment, vous voyez la calomnie se dresser, siffler, s’enfler, grandir à vue d’œil ; elle s’élance, étend son vol, tourbillonne, enveloppe, arrache, entraîne, éclate et tonne, et devient, grâce au Ciel, un cri général, un crescendo public, un chorus universel de haine et de proscription. Qui diable y résisterait ? »Beaumarchais, Le Barbier de Séville.

 


J'aime bien gérard , il est en train de devenir un vieux con qui a envi de vivre tranquille , et je peux le comprendre , le bashing est impressionnant , courage vieux , ne meurt pas a genoux après avoir vécu debout , reprends toi ! N'ai pas de reflexe a la con !

Le crif est un danger pour la france , irsrael un danger pour le monde .Le hamas sont des enculés des fils de putes , des terroristes , par contre ils ont ouvert les yeux sur la politique génocidaire d'israel et sur l'ingérence d'israel dans les gouvernements occidentaux ,au monde entier .. Et maintenant ceux qui vont morfler ce sont les juifs , peut etre le gouvcernement corrompu israelien , mais vu comment ça se passe chez nous y' a pas de raison que ça se passe differement chez eux . Des gouvernements qui font de la politique pour leur peuple y'en a pas beaucoup , peut etre les islandais , les suedois ...et encore je suis pas sur . Que des gangsters ! Israel a perdu , tout comme vont perdre tous ceux qui abusent  de leur position , des tetes vont rouler dans la sciure . Et chez nous les seuls qui peuvent nous défendre de cette ingérence parce qu'ils sont antisémites , est le front national ? ...Elle est pas surprenante la vie ?

Mais l'expression "Question juive" n'est pas une construction antisémite, justement ? 

Entre autres utilisée par les nazis et les journaux collabos en France ?


C'est à tout le moins maladroit, non ?


Et ce discours, nous sommes juifs, donc nous seuls sommes autorisé-e-s à parler d'antisémitisme, à le tourner et le retourner pour prouver par un simple mot, forcément polysémique, que l'autre est antisémite, ça me fatigue.

On a vraiment l'impression qu'on se moque de nous.... Et qu'on veut nous imposer une façon de penser absurde...


Les tweets de Mélenchon sont sujets à diverses interprétations assez éloignées les unes des autres. On va demander aux théologiens, aux experts de la Bible, de la Torah et du Coran, de s'y mettre aussi.


Il va falloir faire une marche contre la Mélenchonophobie.


Et pour finir : cette émission fut une perte de temps.

Intéressante émission qui aborde le sujet sous un angle subtil.

Concernant Mélenchon, je pense, comme Gérard Miller, que Mélenchon n'est pas antisémite.

Il me semble, par contre, qu'en toute circonstance, il essaie de s'opposer à la droite (extrême et macroniste) et que, surtout, il déteste qu'on lui dise (qu'on lui impose) ce qu'il doit dire ou faire. C'est le cas pour cette manif où clairement, pour beaucoup, il fallait venir pour être dans le cas du bien (et si on ne venait pas, on était antisémite). Mélenchon déteste ça donc il ne vient pas...

Sauf qu'il en rajoute dans l'autre sens et perd toute mesure ce qu'il fait qu'il commet des messages pour moi, au mieux, confus, au pire inadmissible.


Mais, surtout, je pense qu'il commet une erreur car il met la politique politicienne au-dessus de l'antisémitisme.

La manifestation, au-delà de ces ambiguïtés et de ses imperfections, aurait dû être une manif contre l'antisémitisme et rassembler largement. Tout le monde aurait pu venir en regrettant la présence de l'extrême droite. Et c'est tout.

Là, le problème, c'est qu'on parle plus de la présence de l'extrême droite et de l'absence de LFI que de l'antisémitisme et la lutte contre l'antisémitisme.


En ce sens, polémiquer sur la présence ou l'absence à cette manifestation, c'est un peu nier la gravité de l'antisémitisme car cela veut dire que c'est un sujet qui ne mérite pas de passer avant les bisbilles politiciennes.

A y est , encore une expression à la con, "sous prétexte ", qui va faire des bulles  et des clicks et des claques et pis rien.  Au fait , sont antisémites les Ricains avec leur Camp David ? X 'cusez, mais cette émission m' a accablée. Je veux bien être solidaire de personnes injustement agressées de par leur confession, mais l'urgence est quand même la vie de milliers de personnes qui pourrait être sauvée si on se bougeait le cul au lieu de le tortiller en se demandant si on tortille bien à gauche. Foutons -nous d'abord la Paix !



Je suis également choqué par certains moments du débat.


-Pour moi, ça n'est tout simplement pas possible de participer à une manifestation organisée par un gouvernement ou plus généralement un pouvoir en place. J'aurais aimé que cette position soit évoquée, à défaut d'être défendue, je ne l'entends nulle part, et je le déplore. Je vois ça comme un réflexe non déplorable de gauche. Ce qui fait que pour moi, cette manifestation n'était sans doute pas un point d'entrée convenable pour parler de l'antisémitisme à gauche.


-Guiraud est pour moi parfaitement clair. Je ne le vois pas se tortiller. Il réagit comme on s'attend à voir réagir quelqu'un qui pense (à tort ou à raison) qu'un massacre va se produire. Je ne comprends pas la réaction des intervenants. L'argument "ça n'est pas de sa qu'il est question, on parle d'antisémitisme" me semble déplacé, voir mon point suivant.


-Soit on parle de l'antisémitisme à gauche, soit on parle de Gaza. C'est malheureusement un peu compliqué de dénouer les deux en ce moment. Comme cette distinction me semble nécessaire, préliminaire à un tel débat, mais difficile dans le cas présent, il valait peut-être mieux ne pas faire ce débat maintenant, mais à un moment où il n'y a pas d'ambiguïté.


-Et désolé, j'ai vraiment du mal à dire antisémitisme de gauche. Je pourrais faire une liste très longue pour l'expliquer, j'avoue que je suis un peu démotivé tellement l'expression est reprise ad nauseam par la droite. Je suis évidement preneur d'un éveil sur la question, l'émission ne m'a pas vraiment éclairer. Une exception sur ce point : l'explication très intéressante de Volia Vizeltzer de la spécificité de l'antisémitisme (en tant que racisme) comme orientée vers une communauté *perçue* comme dominante.


-De la même manière, pour décider si dire "sous prétexte d'antisémitisme" est un scandale, il faut le mettre dans le contexte. Pour moi, cela *veut* dire "sous prétexte de lutte contre l'antisémitisme" dans le cadre de la manif. C'est sous ce prétexte me semble-t-il qu'il a été appelé à manifester. Je pense les interlocuteurs de bonne foi, donc je ne comprends pas.


Et soutien inconditionnel pour Daniel, avec qui je suis 100% d'accord dans ses dernières chroniques sur ces questions.


Pour moi, il y a un point aveugle dans cette émission : les invités (et l’animatrice) n’ont probablement pas conscience que la position officielle de la France sur le conflit Israélo-Palestinien a changé et que c’est cela qui pose problème à la gauche qui a un peu de mémoire.


C’est bien de faire l’éloge (à demi-mot) de Yasser Arafat mais il écoutait la voix de la France parce que la France s’appliquait à tenir une position équilibrée qu’elle semble avoir abandonné aujourd’hui. Il aurait d’ailleurs été intéressant de documenter cette évolution de la position officielle de la France. Au lieu de quoi on a vaguement survolé l’évolution du Hamas sans relever que, dans le même temps, les agissements de l’État d’Israël avaient évolué également (au hasard la colonisation intensive, la normalisation avec les États Arabes – l’accélération du fait-accompli en somme).


Si Emmanuel Macron s’était un peu appliqué à l’exercice inconfortable d’équilibre auquel s’appliquait un Mitterrand ou un Chirac, nous n’en serions pas là. Mais voilà, on a probablement voulu faire simple. Or, s’il est quelquefois possible de simplifier ce que l’on a bien compris, courir toujours à ce qui a l’apparence de la simplicité est le moyen de choir avec certitude.

C'est 'acheti pointu l'antisémitisme .gérard larcher n'a pas appelé a un soutient indéflectible a la politique israelienne contrairement a braun pivet .C'est de la malhonnêteté intellectuelle au minimum quand ils disent que melenchon ne parle que de braun pivet .braun pivet est une maratre de cette espece qui martyrise l'enfant qui n'est pas de son lit  , c'est comme ça qu'elle se comporte a l'assemblée . Je le pense depuis le debut par contre je connais sa judeité depuis ...1 mois , deux mois ...C'est lamentable , plus ça tchatche  moins c'est clair .braun pivet elle bosse pas pour israel ? Le crif il bosse pas pour israel ? De quel droit le crif dicte a

C'est avec ces invités là que l'avis d'un membre du collectif Tsedek aurait été intéressante sur la question de la participation a cette manif.  Le débat de ce soir n'a pas apporté grand chose, dommage

On aurait aaprécié que à défaut d'un-e représentant-e de LFI soit invité-e un-e représentant-e de TSEDEK qui aurait pu avancer les arguments suivants (qui furent de fait évidemment inaudibles dans l'émission) :

- participer à cette manif (même pour en contester le présence de l'ED) fait fi du rapport de force actuel très en faveur de  l'ED en France qui s'est vu une fois de plus notabilisée et légitimée. D'ailleurs les comptes rendus médiatiques ont bien repris ce narratif

- manifester contre l'antisémitisme avec des racistes avérés (dont certains ne sont éffectivement pas antisémites  il est vrai) est une bien curieuse façon de lutter contre cette forme de racisme qu'est l'antisémitisme

-  enfin les partis Renaissance et LR qui sont à la base de cette manif ont bien marqué un soutien inconditionnel à l'Etat d'Israël.  Dans plein d'autres pays de nombreuses organisations militant pour une paix juste au Proche Orient (comprenant de fait des personnes juives)  ont pris clairement leurs distances avec ce pays pratiquant l'apartheid et dont la politique de nettoyage ethnique sur tous les territoires occupés (y compris en Cisjordanie) représente à terme une menace  non seulement pour l'Etat d'Israêl mais aussi pour toute personne qui sera perçue comme juive à l'étranger puisque le narratif actuel du gouvernement Israelien est bien d'assimiller le sort de toutes personne juive à celui d'une personne citoyenne de l'Etat d'Israel 


Bref c'est dommage que ceci n'est pu être  dit dans cette émission


Une dimension du débat n'est pas prise en compte alors qu'elle me semble essentielle dans la compréhension de l'actualité, à laquelle Jean-Luc Mélenchon ne tient aucun compte.


La sensibilité juive est profondément marquée par la Shoah et l'antisémitisme. C'est inscrit dans la psychologie collective :


- Comment les traumatismes se transmettent à travers les générations

- Le traumatisme de l'Holocauste se transmet génétiquement

- Le drame vécu par les victimes du génocide laisse une marque dans l’ADN de leurs descendants

- ...


D'où l'importance à ce que la logique de la vengeance actuelle à l'oeuvre et les massacres cessent pour ne ne pas aggraver les générations à venir.


Quant JLM, qui n'a aucun mandat, qu'il cesse d'agir en gourou par twitter par le buzz et le clash - il n'a jamais rien fait d'autre de ses mandats, d'ailleurs. Son comportement actuel est semblable à celui de Pierre Poujade qui dirigeait les députés de son groupe à partir des bancs des visiteurs de l'Assemblée nationale.

Marcher derrière Sarkozy, Hollande, Larcher, Braun-Pivet, le Rn & Renaissance !!!

Non y a quand même des limites à l'ignoble.

 Et se faire donner des leçons de républicanisme en plus. Ça va.

De tout manière dimanche, c'était juste le vieux monde qui ne veut pas mourir. 

Comme j'ai un abonnement à 1 balle je vais pas à nouveau l'arrêter.

Encore une émission pour m'expliquer qu'enfermer deux millions d'êtres humains derrière des barbelés puis de les priver de nourriture et d'eau, tout en les bombardant massivement est parfaitement légitime.

Et que si je pense autrement c'est uniquement parce que je suis un antisémite.

Fatigue ...

Après avoir lu le synopsis, pas trop envie de regarder l’émission. Mélenchon ne comprendrait pas la question juive parce que les insoumis n’ont pas participé à la marche contre l’antisémitisme.

Une marche contre le racisme et l’antisémitisme aurait été plus pertinente. Elle aurait permis probablement d’éviter la présence de tous ces hypocrites, RN en tête. Et aussi d’éviter d’apparaitre comme un soutien au gouvernement fasciste d’Israël.

On peut aussi retourner la question :vos invités comprennent ils la question palestinienne ?

Joignez-vous donc aux médias mainstream dans le Mélenchon bashing . C’est très tendance, peut-être par volonté d’afficher une neutralité… qui n’existe pas.

Et puis comme disait D Schneidermann , on préférait ne pas avoir Miller comme avocat.

Sur l’antisémitisme mieux vaut regarder ce sketch des guignols toujours d’actualité :


Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ca devient n'importe quoi, le commentaire politique, de nos jours.


Miller se permet de dire : "«Sous prétexte d'antisémitisme», explique Gérard Miller. J'ai compris par exemple qu'on dit «sous prétexte de fièvre, il n'est pas allé travaillé», ce qui veut dire clairement qu'il n'y a pas de fièvre. «Sous prétexte d'antisémitisme», ça veut dire ça, ça veut dire il n'y a pas d'antisémitisme. [...] Ça, c'est d'une gravité absolue" 


Sauf que c'est complètement faux, ça ne veut pas dire ça du tout. Ce que dit Mélenchon dit c'est que dans cette manifestation, l'antisémitisme est un prétexte et qu'en réalité, c'est une manifestation de soutien à Israël et donc, au 12 novembre 2023, un soutien aux massacres qu'Israël commet.


"Les Insoumis qui ont refusé de participer à la marche contre l'antisémitisme ont expliqué qu'ils ne voulaient ni légitimer la participation de l'extrême droite ni défiler avec "les amis du soutien inconditionnel au massacre" de Gaza comme l'a écrit Jean-Luc Mélenchon sur X (ex-Twitter). "C'est faire beaucoup de pirouettes pour se justifier, estime Volia Vizeltzer. Ce n'est pas la première fois qu'il y a ce genre de positionnement à gauche où on donne l'impression que «nous on ne va pas lutter contre l'antisémitisme, parce que lutter contre l'antisémitisme c'est être aux cotés du pouvoir»"


Encore une fois, c'est n'importe quoi ! Il n'est pas question de proximité avec le pouvoir, mais de soutenir ou non un massacre. Quel rapport ?


"Pirouette", "prétexte", "camper", quoi qu'il dise ou fasse, les adversaires de Mélenchon refusent obstinément de répondre à ce qu'il dit et ne font commenter des hommes de paille. Le présupposé, à chaque instant, c'est qu'il ne dit et fait pas ce qu'il pense, mais heureusement, les Miller et les Vizeltzer  sont là pour nous dire ce que Mélenchon pense en réalité, qu'ils ont deviné avec leur boule de cristal. Diversion sur diversion, ça n'arrête pas. JAMAIS on ne commente ce que dit réellement Mélenchon !

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Offre spéciale
3 mois pour 3 € puis 5 € par mois

ou 50 € par an (avec 3 mois offerts la première année)

Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.