189
Commentaires

Épidémie : "Les conditions de la désinformation étaient réunies"

Comment les vulgarisateurs scientifiques opérant sur YouTube et sur Twitch diffusent-ils leurs décryptages et luttent-ils contre la désinformation ? Comment voient-ils le travail des médias et des médecins médiatiques ? Nous recevons le médecin Jérémy Descoux, qui co-anime La Consult sur Twitch, ainsi que le youtubeur Defakator.

Commentaires préférés des abonnés

Lettre ouverte à Daniel Schneidermann et son équipe.


Daniel,


Cher Daniel,


Je suis un abonné de la première heure. Dès l’époque de l’émission de France 5. J’ai été un contributeur du forum de vos émissions, de Florence Lacour à Chloé Delaume. Avec mon ps(...)

Cher E_Manuel


J'ai beau lire et relire votre texte, je ne vois pas ce qui justifie une telle colère. Avons-nous dit ou écrit des choses fausses ? Lesquelles ?


Depuis un an (en réalité, depuis notre première émission COVID, en janvier 2020), notre ligne(...)

Je lis:" L'esprit critique va triompher".  Ben, ce sera sûrement pas chez vous en tout cas, tant vous vous rangez derrière la pensée dominante, rebaptisée "rigueur scientifique" pour vous donner bonne conscience, en vous  contentant, pour d(...)

Derniers commentaires

Le petit "ouf" sur le générique de fin serait-il un soupir de soulagement ? :)

Je trouve l'émission globalement bonne. Ceci dit la partie concernant la dépolitisation des youtubers sceptiques me semble, d'une part pas assez développée, et paradoxalement pas à propos. Defakator ne me semble pas appartenir au groupe des zététiciens agaçants, suffisants et pompeux qui contribuent à dépolitiser les débats en se cachant derrière la science. Il aurait fallu envoyer cette balle sur d'autres.

C'est l'histoire d'un mec qui n'a rien compris à la pandémie de Covid-19, qui se croit épidémiologiste alors qu'il n'y connait rien, qui s'est planté sur quasiment tout depuis plus d'un an.



En janvier 2020, il pensait que la pandémie n'arriverait pas en France. En février et début mars, alors que la France aurait dû se préparer, il minimisait la gravité de l'épidémie. En mars-avril, il pensait avoir trouver la solution et essayait juste de faire en sorte que les incohérences de son discours ne soient pas trop flagrantes (il n'a pas réussi). 



Durant l'été 2020 (et même jusqu'en septembre) il pensait que l'épidémie était finie, qu'il n'y aurait pas de seconde vague. Ce n'est que trop tardivement qu'il a du admettre qu'il y en avait bien une, et encore, il a de nouveau cherché un prétexte plus ou moins bidon pour justifier pourquoi ses prédictions précédentes se sont révélées erronées (il n'a trompé que les crédules).



Depuis, en bon autocrate ne supportant pas que son autorité soit remise en question, il reste inflexible, refusant de reconnaitre la moindre erreur, continuant de croire qu'il a eu raison contre l'immense majorité des scientifiques qui eux, ont compris la dynamique de l'épidémie et savent ce qu'il faut faire pour limiter les dégâts. Il veille bien a diffuser ses messages par vidéo préenregistrées, où il se met en scène, sans jamais s'exposer à la critique ou ni accepter le débat. Il s'accroche à ses convictions, aussi mauvaise soient-elles, et s'il s'est finalement résigné à faire la promotion des vaccins, c'est une prise de conscience bien tardive.



Et pourtant, malgré tout ça, il y a toujours une part significative des Français qui lui font encore confiance. Cela s'explique en grande partie par des biais politiques, le fait qu'il a un discours qui plait à une catégorie bien précise de Français si bien qu'il conserve leur soutien, envers et contre tout.


Bref, c'est l'histoire de Didier Raoult.


entièrement d'accord avec E-manuel sur le fond.


une émission digne du bla-bla de France-info. 


Comment pouvez-vous annoncer un sujet sur la désinformation, commencer par le style que dénonce le type en scaphandre  " des extra-terrestres ont apporté le Covid avec la complicité des comploteurs" , pour passer ensuite la quasi totalité de l'émission sur Didier Raoult !!!   Quelle rigolade. Quel amalgame pitoyable. Sans doute une erreur?


La désinformation, c'est d'abord ce qui arrive quand on ne prend pas le temps de s'informer. Il n'y a qu'en écoutant Raoult qu'on peut se faire une opinion, et pas en écoutant ceux qui causent sur Raoult. 

On apprend beaucoup de choses sur le site de lHU, en général avec quelques semaines d'avance sur les media.



Il est conseillé aussi, pour être crédible sur des sujets scientifiques, de réviser certaines notions du niveau 4e, comme les graphiques, les moyennes etc... 


Ainsi, la moyenne glissante semble être pour les journalistes une découverte quasi initiatique, ils se croient soudain transportés dans le temple du savoir "scientifique". Le cours de rattrapage est à mourir de rire. 


On est au niveau de la cour d'école, on n'aime pas le prof parce qu'on n'a pas écouté le cours qui vous passait au dessus.


Certes .....on peut regretter que Raoult n'ait pas été plus discret, cependant on peut lui accorder que c'est son rôle de médecin et de chercheur de parler de ce qu'il fait et observe;


Certes; et il serait bien agréable aussi  que les journalistes cessent de juger du haut de leur ignorance , et avouent leurs erreurs au lieu de noyer le poisson, quand il devient évident qu'ils ont relayé des bobards, (Suivez mon regard: l'article du Lancet; l'achat par la CE du Remdesivir...).


Un scoop pour vous entraîner: fake ou pas fake? : le variant de septembre est le même que celui détecté dans l'élevage de visons d'Eure et Loire qui a été liquidé par abattage.  Gorafi dit que c'est sans rapport, une pure coïncidence.


Beaucoup de monde brandit l'esprit critique comme planche de salut intellectuel, mais on se rend parfois compte que les préjugés ont la vie dure chez tout le monde, malgré toute l'énergie et l'attention qu'on puisse y porter.

Cher Daniel, chère équipe d'ASI,


Malheureusement je rejoins E-manuel, cette émission (que je n'ai pas eu le courage de regarder jusqu'à la fin) a achevé de me convaincre de vous quitter.

Fidèle de la première heure, votre émission s'est affadie de plus en plus ces dernières années jusqu'à cette émission: le summum du consensuel avec la pensée unique dominante actuelle.

Continuez-donc à débattre de la Covid pendant que la Peste Brune avance à vitesse grand V !

Il est possible de faire des dictatures avec tout et partout: la santé, l'écologie, le bonheur, le communisme, le capitalisme .....


Bien trop de gens ont de la merde dans les yeux et les oreilles, comme dans les années 30.


.....


"Quand la Vérité n'est pas libre, la vérité n'est pas vraie". J. Prévert

Le Camp du Bien qui nous impose ses poncifs avec ou sans gimmick vestimentaire, et je ne suis pas fan de D. Raoult, loin de là. En vrac : Le sempiternel refrain sur vaccination comme seule porte de sortie, Karine Lacombe dont on occulte le fiasco de son étude coûteuse sur le plasma des malades (souligné en Commission d'enquête), la situation démographique particulière de Marseille et les conditions de financement de son IHU, la facilité qui consiste à s'en prendre au Dr Gérald Kierzek par le biais d'extraits tronqués etc. Merci d'équilibrer vos plateaux pour permettre la contradiction lorsque cela fait défaut, comme ce fut le cas dans le cadre de cette émission.

Le complotisme ou théorie du complot, ce n'est pas dénoncer un complot, c'est dénoncer un ou plusieurs complots sans que des preuves solides et vérifiables étaient ces dénonciations.


- Dénoncer un complot réel et le prouver, ce n'est pas du complotisme.

- Se demander si, dans le cadre d'une problématique X, il n'y aurait pas complot, sans trancher tant qu'il n'y a pas de preuves solides, ce n'est toujours pas du complotisme.


Sans cette approche du concept, je salue bien des complotistes, dont ceux à qui la justice a donné raison : affaires Mediator, amiante, tabac, sucre, etc 

(pour ne citer que les complots relatifs à la santé mais il y en a bien d'autres. Exemple simple, la guerre des USA contre l'Irak et les armes de destruction massive inventées de toutes pièces).


Sur les plateaux, je trouve que cette distinction n'est pratiquement jamais clairement énoncée, y compris sur ASI. Pourtant, elle contribuerait à éviter bien des ambiguïtés.


Cela étant dit, merci pour l'émission, j'ai trouvé les interventions très intéressantes.

Un peu ridicule  derrière son masque le Défèque à tort, non ?

Waouh, après Usul et Monté de Linguisticae, Defakator et Asclépios ! ♥♥♥
Bien joué ASI ! ♥♥♥

C'est dommage d'avoir laisser les invités esquiver la critique des sciences sociales en répondant juste sur le Lancet. C'est le danger de poser deux questions en une...

Défakator est un traître.......il n'a pas convoqué "l'ami du bon goût" à cette émission , SCANDALEUX manque d'orange !

plutôt bien au départ,  mais très frustrant : la place minime (moins qu'on puisse dire) donnée à Jérémy Descoux, qui est moins "fun" et qu'il aurait été intéressant d'entendre... bon  vais en retenir l'adresse de la Consulte

Il est dommage que cet Nième sujet sur le "débunkage" des "fake news" et autres complotismes semble complètement ignorer la réflexion de nombreux philosophes et autres penseurs sur ce que le "complotisme" dit d'un pouvoir qui ne fait rien pour mériter la confiance des citoyens. Frédéric Lordon, Alain Garrigou, Anne-Cécile Robert, Manuel Cervera Marzal... Il y a tant de gens qu'ASI pourrait inviter pour parler d'une manière autrement originale, critique, politique et ambitieuse du problème de la vérité dans la Cité.

Cette émission est surtout très révélatrice du niveau des abonnés d'asi et des commentaires. Tant de réactions outrées des amateurs des théories du complot, des fans de Raoult, de l'hydroxychloroquine, de Fouché, des thérapies "alternatives". 

Voilà où vous a mené votre dérive vers le sectarisme d'extrême gauche. Vous avez les abonnés que vous méritez (et en ce qui me concerne, je ne renouvellerai pas, même si cette émission là en particulier n'est pas en cause).

Je suis assez déçu de la qualité de cette émission.

Pour ma part, je n’ai rien a reprocher à la teneur des propos tenus (même si parfois, les références à Rudy R montrent le manque car le site de conspiraty Watch fonctionne par amalgames comme les « conspi » qu’il est censé dénoncer), mais je trouve que l’émission est mal gérée.

Par exemple quand une question intéressante est posée, plutôt que de laisser 1 personne y répondre, il serait bien de demander à chacun des invités sa réponse et sa manière de voir.
De plus ça ressemblait a une émission promo de placement de produit. J’aime beaucoup defakator, mais les longs extraits puis l’illustration par la parole ressemble plus à de la pédagogie qu’à un débat.

Pour enfoncer le clou, cet aspect placement de produit et cours magistral est accentué par une trop grande maîtrise des sujets abordés et du temps qui y est consacré. Ainsi le sentiment est que la journaliste a sa liste de sujet à traiter, une fois obtenue sa réponse qui doit tenir en X minutes (temps de montage avec extraits inclus), hop ça passe au sujet suivant. Alors que ça devenait intéressant car apparement imprévu, hop ça passe une question « pour conclure ».

Ce qu’on aime a ASI, c’est les débats et la spontanéité.

Et c’est tout ce qui manque à cette émission : le naturel, la contradiction, les digressions, la réflexion de fond (on reste dans la surface) mais aussi les illustrations (et s’il y a en a, elles sont faibles, d’un consensus mou sur le plateau mais engendrant des réactions importantes dans les commentaires apparement).

Bon, je ne vais pas charger la barque. Une émission qui donne vraiment le sentiment d’un loupé (il manque un invité en désaccord, et un débat libre entre les invités), mais je ne doute pas que vous ferez mieux la prochaine fois. Et que vous ne nous ferez plus le coup de la checklist des sujets à traiter au détriment du débat libre  (du moins que ce ne soit pas visible).

Très bonne émission


A l'avenir, si on doit parler du milieu sceptique, ce serait intéressant d'élargir le panel notamment à tous les sceptiques qui gravitent autour du blog zet-éthique


Sur ce blog, on trouve une critique intéressante de la vidéo de Défékator sur les étiquettes, notamment sur l'aspect dépolitisant de son cadre d'analyse. 


On voit bien aussi que concernant asclépios, il est proche de références conservatrices comme le vidéaste astronogeek que l'on voit dans les directs de la consult sur twitch montrés dans l'émission ou encore Rudy Reichstadt qui a une approche très individualisante du complotisme. Le vidéaste sceptique patchwork a fait du contenu pour vulgariser ce que disent les sciences humaines et sociales sur les théories du complot. 


Encore merci de faire connaître la zététique. J'espère qu'il y aura d'autres émissions avec plein d'intervenants divers et variés.


C'est marrant, pour des gens qui affirment la revendication du non-savoir , cette conviction de détenir la Vérité confortée par la complaisance des journalistes d'ASI...

Les enjeux commerciaux ne vous tracassent pas les amis ? Même si l'hydroxychloroquine n'est qu'un placébo, pourquoi s'en priver et y préférer le paracétamol (c'est dangereux le paracétamol) qui lui a été ordonné à foison ? Emission très orientée, sans véritable contradiction , le petit train train entre gens bien- pensants, comme le Monde ... merci à E-manuel pour sa lettre !


J'essaie de retrouver la vidéo de defakator où il réalise le test sur l'attention avec le chocolat et le canard en plastique diffusé dans l'émission, sans succès. Quelqu'un pourrait me la pointer ?

Je suis abasourdie : 15 " approbations " pour E-manuel  !


Partir ?  Mais pour aller où ?


Se noyer, pour ne pas se mouiller. 


Bonne chance, pour trouver mieux !


Ils est vrai que certains  " Emmanuel "  se trompent souvent et ne le reconnaissent jamais !

Rien de bien original ni d’approfondi sur le sujet.

ASI aurait pu tout de même chercher à « équilibrer »le plateau : suggestion : https://youtu.be/Fpkjp-3nnNw, ou Louis FOUCHÉ ou quelqu’un de son entourage, par exemple.


Mais non.


On fait comme si le grotesque article du Lancet n’avait pas existé, comme si la France n’avait pas proposé gratuitement un médicament inefficace et toxique, possiblement à l’origine de certains variants, comme si Raoult n’avait pas parlé desdits variants en premier, ni qu’il ne s’agit pas de vagues épidémiques du coup, mais d’épidémies différentes.


Bref, surtout ne pas s’écarter du « droit chemin ».


À quand une Mathilde LARRÈRE pour les sujets scientifiques ?

Merci pour l'émission et surtout pour l'invitation de Defakator, j'ai beaucoup aimé son sens de la nuance ! Bien montré à la fin avec l'exemple de G. Kierzek, c'est plus compliqué que c'est juste un méchant rassuriste. ASI fait un super boulot, mais sur la covid, j'ai trouvé que la nuance avait souvent manqué.


Concrètement, vous avez beaucoup tapé sur les Raoult, les rassuristes ou Hold up (probablement à juste titre, mais on l'entendait déjà beaucoup ailleurs me semble-t-il), mais on vous a peu entendu sur les "alarmistes" (même si ces étiquettes réduisent décidément la pensée alors que la plupart des médecins sont sans doute entre les deux), comme s'ils ne disaient que des choses justes. J'entendais encore un medecin il y a peu se plaindre contre le monde qui sortait à Paris le week end (alors que nous sommes "confinés") sous-entendu les réas vont continuer à se remplir, parce que "beaucoup" n'avaient pas leur masque alors qu'il est dit partout que le masque à l'extérieur a probablement peu d'impact et que l'on continue à le porter depuis plus de 6 mois. L'exemple de l'école aussi est un bon exemple, mal géré sans aucun doute, mais est-ce juste pour autant de parler d'explosion de cas, est-ce que cela circule plus qu'ailleurs ou exactement de la même façon ? Personnellement je n'en sais rien, mais en lisant l'article sur le sujet, j'avais l'impression que cela faisait peu de doute.


Le discours de Jérémy Descoux à la fin me semble aussi assez juste : ce n'est pas parce qu'un médecin s'exprime à la télé qu'il dit vrai. Vrai peut-être/sans doute pour qq comme Raoult (j'ai bcp aimé la réflexion de Defakator sur le "on ne sait pas"), mais vrai aussi sans doute pour les médecins "alarmistes". Pourquoi n'entend-on pas ce type de réserve, voire ces critiques sur asi ?

J'ai plutôt confiance dans la parole de C. Hill, mais ce n'est pas pour autant qu'elle ne doit pas dire parfois des choses inexactes. Elle répète ainsi beaucoup qu'une vraie stratégie de test serait plus efficace, est-ce vrai ? si c'est le cas, pourquoi ce n'est pas fait ? Je n'entends jamais de débat scientifique sur ce point (et il y en a probablement beaucoup d'autres)... Qu'en est-il du conseil scientifique, jamais critiqué sur ASI (plutôt l'inverse) ? Le fonctionnement est-il pertinent, sont-ils transparents, etc. ? D'après ce que dit C. Hill à la fin de cette interview (environ 20'), il y a de quoi se poser des questions en tous les cas : https://www.youtube.com/watch?v=Qh_Ofp9JeUM

Autre exemple, K. Lacombe qui est citée dans l'émission (et je n'ai rien contre elle) affirme que les personnes hospitalisées sont plus jeunes, qu'il y a plus de femmes, etc. écouter ici, à 5'45 : https://www.youtube.com/watch?v=QOlY1QMZqrQ 

puis article pour dire que plus compliqué que cela : https://www.franceinter.fr/sexe-age-comorbidites-quel-est-le-profil-des-nouveaux-patients-covid-hospitalises

Ce genre d'émission c'est comme la messe, il faut y croire sinon on s'ennuie. 

c'est dommage qu'ils aient tout les deux esquivés la question intéressante de Loris Guémart sur la tendance à la dépolitisation et au mépris des sciences sociales dans les sphères sceptiques.  Ceci dit sur le covid ils font un boulot important; mais il manque un angle mort sur les ressorts sociaux de ces systèmes de croyances.

J'ai pas été non plus jusqu'à la fin. Déjà, j'ai tiqué sur Conspiracy Watch, debunker de complotisme. Puis les zeteticiens. Tout ça est très engagé idéologiquement, sous couvert de rationalisme, et on ne s'attend pas à ce que vous en fassiez la promotion, après l'article de Zilsel. Je trouve que la covid et l'attitude que nous devons avoir à son sujet, sujet clivant et compliqué, qui divise la gauche comme la droite entre droit à la sécurité et besoin de vivre (mais pas trop l'extrême droite) vous emmène trop loin de vos bases, comme le dit votre fan très déçu. Il a d'ailleurs une remarque que je me suis fait aussi, comme cette nouvelle génération de journalistes qui est quelquefois un peu timide dans la critique, et l'engagement, et qui a une légère tendance au 1mn pour les juifs, 1mn pour H. 

cordialement


Quarante-douze millième émission sur le COVID depuis le début de l'épidémie.

C'est au-dessus de mes forces. Je n'en peux plus des experts et contre-experts hexagonaux qui se pavanent sur les plateaux... donnez-nous de l'air frais !

Au minimum prenez un angle nouveau : que se passe-t-il à l'étranger ? En Amérique du Sud, en Afrique ou l'épidémie fait des ravages ? Quid du giga-plan de relance de Biden ? Que pensent les économistes de la suite ? Après le "quoi qu'il en coûte" de Macron, dans combien de temps le peuple paiera-t-il l'addition sous forme d'austérité et de réformes ?

Tout mais pitié, pas le précipité d'égos nauséabond du milieu médical français qui tourne en circuit fermé...

5ème minute : il est attribué à Raoult la prévision qu'il ne peut y avoir de vagues supplémentaires.

Personne ne bronche. 

Le degré zéro du journalisme et de la vulgarisation scientifique ne dérange personne. 


Entrons encore plus dans la nuance : on peut être en faveur des vaccins mais la méfiance est légitime sur le cas particulier des vaccins anti-covid19.  Ils ont été mis au point en un temps record, du jamais-vu dans l'histoire , et notamment deux d'entre eux reposent sur une nouvelle technologie (vaccins à ARN), même si à titre personnel, je trouve qu'on l'a un peu survendue (la révolution qu'elle apporte se décline plus en termes industriels, qu'en nouvelle compréhension de la protection contre les virus). Personne ne peut affirmer scientifiquement que ces vaccins n'auront pas d'effets à long terme. Nous ne disposons que de quelques mois de suivi. 

Après 11 minutes de doxa médicale je stoppe la vidéo. Pour ruminer des c...., pas besoin de toute cette technique. Cherchez ailleurs que dans ce que nous ne voulons plus regarder, et surtout pas où il y a des certificats de bien pensance.

Je lis:" L'esprit critique va triompher".  Ben, ce sera sûrement pas chez vous en tout cas, tant vous vous rangez derrière la pensée dominante, rebaptisée "rigueur scientifique" pour vous donner bonne conscience, en vous  contentant, pour dénigrer ceux qui pensent autrement d'en donner les exemples les plus sujets à caution.  Mais quid alors des nombreux scientifiques et médecins qui ont l'outrecuidance de penser autrement? (Pour ne donner qu'un exemple parmi d'autres, le docteur Louis Fouché m'a l'air de tenir un discours très cohérent). Vous les taxez tous de complotistes ou de rassuristes?  C'est çà votre fameux sens critique?

En réalité, ce virus, plutôt que d'être un ennemi, aura surtout été un révélateur: il aura montré les limites de la science officielle précisément (cela fait longtemps qu'elle a été récupérée par le commerce et le pouvoir en place, donc la remettre en cause me semble plutôt un signe de bonne santé mentale, même si cela doit parfois  déboucher sur des élucubrations), il aura démontré la fragilité de nos systèmes politiques, il aura remis en cause jusqu'à notre conception de la vie et notre approche de la mort.  C'est sur ces sujets là que je vous aurais attendu, au lieu de vains débats sur les masques ou les vaccins.

Mais malheureusement, ce virus aura aussi révélé vos propres limites: vous vous arrêtez aux images, sans chercher à savoir ce qui se cache derrière.

Résultat: vous pensez que nos sauveurs dans cette crise seront les laboratoires pharmaceutiques et leurs foutus vaccins et qu'après cela tout va rentrer dans l'ordre.

Bon, c'est pas gagné là...

Louis Fouché est un des plus gros désinformateur avec Raoult, Perronne & Cie. Je crois que c'est plutôt chez les détracteurs de cette émission que le sens critique a disparu. Vous confirmez même ce que disent les invités de l'émission, à savoir que votre opposition au consensus scientifique n'a rien de scientifique, mais de purement politique. Vous êtes anti-Macron, anti-gouvernement et du coup, vous tirez sur tout ce qui semble soutenir l'action du gouvernement, et tant pis si c'est factuel.

Heu d’où tirez vous qu'il existe un consensus scientifique sur quel sujet ? 

et avec quelles sources ?

Et celle ci qu'en pensez vous ?

https://hcqmeta.com/



C'est de la daube. Un mélange d'études faibles, totalement insignifiantes ou carrément frauduleuses (très peu de participants, pas de randomisation, pas de groupe contrôle, plusieurs traitement à la fois, biais d'immortalité...). Appeler ça "meta" est parfaitement mensonger. Une meta-analyse est un regroupement des meilleures études disponibles, pas de toutes les merdes qui trainent sur le net

Voila si vous voulez lire de vraies infos : https://www.prescrire.org/fr/203/1845/58909/0/PositionDetails.aspx


Prescrire existe depuis 40 ans, est exclusivement financé par ses abonnées, a commencé à alerter sur le mediator en 86 (mais aussi le vioxx et des 100aines d'autres...). Passe son temps à juger les nouveautés des labos comme inutiles ou dangereuse... Mais ils font ça avec une méthode en béton armé. La méthode scientifique quoi... Et quand ça marche et que la balance bénéfice risque est positive il le dise aussi, prudemment, puis de façon plus appuyé quand les données s'accumulent dans le temps.

Si l'ivermectine vous démange aussi, vous pouvez aller lire ce qu'ils on a en dire. Et sur les vaccins aussi

Et désolé pour toutes ces fautes d'accords que je ne peux corriger...

bienvenue sur ce forum, moins évolué que ce qui se faisait en 1995 :-)

il ne s'agit pas d'une meta analyse , juste d'une recension .... juste pour dire que d'aucuns continuent a utiliser ce medoc et continuent a dire qu'il marche.... et effectivement il y a de tout dans ces etudes.

Apres comprnez que des toubibs biens "scientifiques" se refusent pour des raiosns ethiques de faire des essais "randomisés" en période de pandémie ou le role premier du toubib est de soigner et pas de faire des expériences.


Non effectivement, c'est pas gagné... Que votre inculture scientifique vous empêche de démêler le vrai du faux dans le discours de Fouché est à la limite excusable. Mais de ne pas se rendre compte de ce qu'il provoque est d'une très grande naïveté politique. Sans même me risquer à juger de ses intentions, la conséquence est limpide : rapatrier des gens de gauche à l'extrême-droite. De voir un nombre plus que conséquent d'@sinautes être totalement aveugle à ça est extrêmement préoccupant pour l'avenir

C'est votre réponse pleine de condescendance que je trouve préoccupant pour l'avenir de la gauche.

Je vous l'accorde. On devrait toujours essayer de dépassionner les choses et mieux choisir sont vocabulaire. Et c'est sûrement contre productif quand on dépasse un certain seuil d'invective... Mais c'est un peu éprouvant de faire face aux même contre-vérités et mensonges depuis un an, et de voir s'installer une mouvance qui pourrait devenir majoritaire, et assez comparable à Qanon

C'est tout à votre honneur de le reconnaitre et je peux être excessif aussi.

Louis Foucher est une des seules personnes, qui en ce moment, a une parole d'humanité dans un contexte hystérique dominant globale sur la "pandémie".

Moi ce qui me fait peur ce n'est pas le coronavirus, c'est le système qui se mets en place, l'autoritarisme de l’extrême centre sous couvert de pragmatisme scientifique.

Après un an, les habitudes sont la, les gens sont désorientés, apeurés, le contrôle de la population est en place. Et notre élite dominante n'est pas prés de faire marche arrière et va bien en profiter.

Et je comprends les commentaires sur cette émission (qui m'a foi est intéressante). ASI devrait faire beaucoup plus d'article sur la démocrature qui s'installe.

L'extrème-centre a au contraire depuis le début joué une relation tendue avec la science et les scientifiques. Leur mettre toutes leurs erreurs sur le dos, renier la pertinence de leurs analyses et préconisations, car le président-superintelligent sait lui. Un de leur marqueurs prédominent est qu'ils sont allergiques à toute forme de contre-pouvoir. Tous ceux qui pourraient remettre en question leur capacité à décider de tout tout seuls est systématiquement suspecté de fascisme.



La société qu'on nous prépare sera pire; le fascisme arrive à pas feutré. Nous sommes comme la grenouille dans l'eau chaude.

Je vous pardonnerai volontiers votre condescendance d'autant plus que je la comprends: vous devez être perdu.  En effet, un des éléments révélateurs qui m'aura frappé dans l'apparition de ce virus, c'est celui du brouillage des pistes. Eh oui, le monde a changé et un nouveau monde est déjà là.  D'où sans doute une nécessaire redéfinition de ce que sont aujourd'hui les valeurs de la gauche (par exemple, si ce sont des valeurs de solidarité et d'égalité, oui, si c'est pour revenir au vieux  discours productiviste, non.). C'est sur ce type de sujets que je souhaiterais des émissions vivifiantes, d'où ma frustration.

Eh non, je ne suis pas scientifique et donc n'attendez pas de moi de vous dire si les vaccins proposés sont bénéfiques ou néfastes, je n'en sais fichtrement rien, mon approche est purement logique: je ne vois pas pourquoi j'irais d'emblée faire confiance à des gens dont notre bien-être n'est sûrement pas la préoccupation première, qui vous expliquent un jour, arguments scientifiques à l'appui, que les masques ne servent à rien et qui, quelques semaines plus tard, vous expliquent exactement le  contraire, avec d'autres arguments scientifiques.  Où elle est, la rigueur scientifique là-dedans?.

Quant au consensus scientifique, je ne vois franchement pas ou il est: ce que je vois, c'est un modèle dominant , qui est le modèle occidental qui impose sa loi de façon quasi dictatoriale, alors qu'il y a d'autres médecines qui ont fait leurs preuves avec une approche plus globale, comme la médecine chinoise ou ayurvédique et que je vois que l'on vient de supprimer le remboursement de l'homéopathie, au mépris des centaines de milliers de gens qui se soignent de cette manière, quand je vois que la profession d'herboriste a été supprimée en 1941 par le gouvernement de Vichy sans être jamais rétablie sous la pression du lobby pharmaceutique, quand je vois que l'on cherche à restreindre sans cesse la diffusion des huiles essentielles....

Comprenez-moi bien, je ne cherche pas pas à opposer ces différentes disciplines ,il y a d'excellentes choses dans la médecine allopathique (notamment en chirurgie qui, historiquement occupe une place à part) , non,  ce que voudrais, c'est que l'on sorte des diktats, des étiquettes et des invectives pour créer des passerelles et des échanges.

En somme, faire preuve de curiosité et d'ouverture d'esprit, mais est-ce çà ne devrait être la base de toute démarche scientifique?

A moins que vous ne considériez d'emblée que tous les adeptes des médecines naturelles soient des proies en puissance pour l'extrême-droite?

Moi, je pense au contraire que c'est en ne se positionnant pas ou en adoptant une attitude dogmatique et autoritaire sur ces sujets que l'on ouvre la voie à la droite et aux dérives sectaires et complotistes.

Alors oui, je pense qu'un nouveau monde est déjà là , qu'il est fait de multiples initiatives locales et qu'il apparaîtra au grand jour quand les murs tomberont et que tout s'interconnectera. Je ne dis pas que ce sera facile, la tentation totalitaire est bien présente, mais si vous trouvez ma vision idyllique, elle ne l'est après tout pas plus que celle du Grand Soir...

Ah oui, quand même, une voie à suivre et un motif d'espoir: la victoire de la gauche écologiste au Groenland!


"Pour ne donner qu'un exemple parmi d'autres, le docteur Louis Fouché m'a l'air de tenir un discours très cohérent "

Non merci. Sans compter que ce mec est lié à l'anthroposophie, machin sectaire.

Lettre ouverte à Daniel Schneidermann et son équipe.


Daniel,


Cher Daniel,


Je suis un abonné de la première heure. Dès l’époque de l’émission de France 5. J’ai été un contributeur du forum de vos émissions, de Florence Lacour à Chloé Delaume. Avec mon pseudo actuel : E_mmanuel.


J’ai écrit des messages sur le BigBangBlog. Vous vous souvenez, Daniel ? C’était… il y a quinze ans.


Nous nous sommes déjà croisés dans la vraie vie, IRL comme on dit.


Je n’ai jamais pu vous tutoyer tant vous m’inspirez le respect. Et tant vous continuez à être pour moi une référence au plan intellectuel et moral. Vous êtes pour moi, Daniel, une statue. Celle de la langue de David Serge : une figure paternelle.


Je n’ai jamais eu envie de faire le chantage d’un désabonnement à ce site parce que, ici où là, la passion nous a emportés. Même quand vous avez harcelé Pierre Péan. Paix a-à son âme. Quand vous vous êtes empoignés, quelques années auparavant avec Pierre Bourdieu. Ou d’autres pécadilles, au fond, sans importance.  Car vous montriez une voie : celle de l’indépendance d’esprit, de l’esprit critique, de la critique des médias…


Bref. J’ai toujours compris, avec vous, grâce à vous, qu’il fallait du blanc et du noir pour savoir se positionner sur l’échiquier. Vous avez joué avec des pions noirs, des reines blanches et des fous de toutes les valeurs.

Mais là, cher Daniel,…


Je vous demande de me supprimer de votre liste d’abonnés. Je ne veux plus faire partie du site et je vous écris cette lettre, vraiment, la mort dans l’âme. Vraiment, croyez-moi.


Je ne peux pas comprendre que vous, et votre équipe, soyez tombés à ce point dans le panneau. Je vois bien croire que vous avez une équipe jeune, débutante, qui veut s’affirmer.


Mais où est passé votre esprit critique ? Votre indépendance ? Votre capacité à vous méfier de la corruption intellectuelle ? Votre désir farouche de montrer les manipulations ?


Pffffffffffffft.


Tout cela s’est envolé.


Il reste la bien-pensance. Celle d’un Patrick Cohen, d’un Jean-Michel Aphatie, d’un Patrick de Carolis, d’un François Lenglet, d’une Arlette Chabot, et tant d’autres, englués dans leurs certitudes, celles-là même dont vos analyses avaient su déconstruire le discours, dont vos chroniques avaient su se moquer, dont vos éditos avaient su nous mettre à distance…


Depuis le début de la crise sanitaire, il y a un an, je guette votre acuité, j’espère du recul, j’attends de l’esprit critique.


Vous avez dit la messe avec Mucchielli, très mauvais défenseur de sa cause. Vous avez catalogué Raoult comme un charlatan aux cheveux trop longs. Vous avez douté. Pour finalement donner raison à Véran, Martin Hirsch et votre nouvelle cheffe, Emmanuelle Walter.


Vous vous êtes laissé faire, vous, Daniel, qui nous avez alertés sur les angles morts du fascisme en 1933, sur les silences coupables, sur la corruption intellectuelle des journalistes.


Ce n’est pas un point Godwin : ce sont vos états de service, que je salue et que je partage. Oui, il y a des journalistes qui prennent du recul, qui analysent, qui mettent en perspective. Vous connaissez arretsurimages.net ? Non ? Ah, je vais vous envoyer un lien pour vous donner l’envie de vous abonner.


Eh bien, non. J’arrête. Pas de différence avec Libé, Le Monde, L’Obs ou Le Figaro.


Arrêt Sur Images est devenu un robinet d’eau tiède qui déverse les mêmes contrevérités que toutes les bouses journalistiques ambiantes.

Qui a bidouillé l’étude du Lancet ? Pourquoi ? Mais, vraiment, pourquoi ? Ce n’est pas anodin de corrompre une des meilleures revues scientifiques internationales. Expliquez-moi pourquoi, Daniel. Passez les spécialistes sur le gril. Faites-leur cracher des arguments, faites des arrêts sur images, des vrais !


Qui envoie les malades patienter chez eux en toussant avec un traitement médiéval sans aucune perspective de soins tandis que des études paraissent avec des thérapies prometteuses sinon efficaces ? Pourquoi ? Mais vraiment : pourquoi ? Un prix Nobel de médecine ici, un expert international là, une expérience ailleurs (à base d’ivermectine, d’hydroxychloroquine, d’anticoagulant ou autre) qui semble fonctionner en Charente, en Inde, au Portugal. Pourquoi la presse n’en rend pas compte ou dénigre ces traitements ? Pourquoi ce mythe du tout-vaccin ?


On ne soigne pas les malades depuis un an. On les laisse crever. Si vous êtes atteint par le virus, si vous êtes positif, regagnez votre chambre. Prenez un Doliprane. Aucun médecin ne pourra vous aider. Appelez le SAMU quand vous ne pouvez plus respirer ou quand il sera trop tard.

Daniel, laissons tomber les polémiques sur les masques, les anti-masques et les couvre-feu. Ou les anti-vaccins.


Décortiquons ce documentaire d’Arte sur la fabrique de l’ignorance. Ecoutons les dissidents, ici ou là, qui remettent en question les dogmes, les certitudes. Faisons des arrêts sur images. Des vrais. Pas des reprises paresseuses et tièdes. Réinvitez Mucchielli, Perrone, Raoult. Faites-leur cracher le venin. Emmerdez Blachier. Torturez Karine Lacombe. Faites suer Gabriel Attal. Remuez Patrick Cohen et ses cerveaux malades. Cuisinez Fillipot. Bousculez Blachier. Mettez Véran devant ses contradictions. Faites chier Blanquer. Assaisonnez Martin Hirsch et André Bercoff. Débattez avec Jean-Dominique Michel et Christian Estrosi.


Vous en avez marre ? Vous avez déjà tout compris ? Tout cela est inutile ? Réservé à des rassuristes, complotistes et autres fanatiques ?


Si c’est le cas, arrêtons-nous. Pas sur image. Sur un désolant, frustrant, désespérant arrêt sur confiance.


Au revoir, Daniel.

Et merci pour tout ce que vous avez fait depuis le début.

Excellente émission 

Defakator <3

J'aime bien le "ouf !" à la fin. Clôture un peu abrupte.

Jeremy... présenter l’hydroxychloroquine comme un traitement PRÉVENTIF me paraît être une GROSSE fausse information.

Cette émission manque de falafels.

Merci.

Concernant le médecin-conseil du groupe TF1, un vrai journaliste lui aurait fait remarquer que l’on ne peut pas comparer les années précédentes avec 2020 ou 2021, étant donné que des mesures fortes de prévention de la maladie sont appliquées. Genre ça fait un an qu’on ne se fait plus la bise, qu’on se parle à distance avec un masque, qu’on ne se retrouve plus en famille et entre amis, etc., qu’on se fait chier en somme, pour qu’il ait ainsi le temps d’aller faire le coq à la tévé.

Et en plus, ça fait un an qu’on est obligé de rappeler ce simple constat, c’est consternant...

Très bonne émission, merci beaucoup ;)

Cela dit ça fait ressortir grandement la vision journalistique du sujet, effectivement, avec cet espèce d'appel permanent, face aux invités, à "gagner ou perdre", "mener la guerre de l'information", et de faire une guerre du chiffre à vouloir convaincre un maximum les gens de SA réalité/vérité médiatique (sous-entendu "LA" réalité/vérité légitime), pour... quoi exactement ?
En quoi ça va nous aider à faire le tri dans les prochaines affaires, les prochaines fake news, les prochains moments de confusion nationale où personne n'a le même discours ?
Alors que les invités n'étaient pas du tout dans cette vision là, arf, à chercher à être les vainqueurs de je ne sais quel jeu de "c'est moi qui ait le mieux expliquer aux gens ce qu'ils doivent savoir", non.
Mais bien justement à savoir faire face à toutes les myriades de news à venir, fake ou pas, grâce à une méthodologie personnelle rigoureuse.

La conclusion en elle-même est grandiose : Defakator explique qu'il essaie d'apprendre aux gens à penser par eux même.
Notre présentatrice explique que l'important est d'avoir un bon journaliste pour leur apprendre la vérité.
Aie aie aie, ça fait mal xD

Mais bon, je comprends, c'est deux visions très différentes qui se rencontrent, aussi ;)

Intéressant dans tous les cas !

Je suis médecin, certainement plus vieux que Jeremy, et j’avoue que ses vidéos avec son collègue « Primum non nocere  » m’ont fait beaucoup du bien.

A l’heure où certains confrères ont craqué et confondu leurs croyances avec la science, leurs vidéos m’ont fait beaucoup de bien et m’ont rendu beaucoup moins pessimiste sur l’avenir. 

J’avoue avoir un peu déserté le combat , ayant l’impression qu’il est vraiment difficile de lutter contre une croyance. 

Merci à vous. 

Oh ! Y’en a marre du masque, zut !

Salut Jérémy, c'est vrai que tu avais annoncé ton passage dans cette émission sur le dernier live Twitch !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.