Rapport Sauvé : "L'Église a été une organisation criminogène"

Arrêt sur images

L'Église est au pied du mur et la presse catholique amorce son autocritique

L'émission
  • Avec
    Christine Pedotti et Antoine-Marie Izoard et Mathieu Périsse et Stéphane De Navacelle
  • Presentation
    Paul Aveline
  • Préparation
    Adèle Bellot
  • Deco-Réalisation
    Antoine Streiff
Réservé à nos abonné.e.s

Le rapport de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Église (Ciase), rendu le 5 octobre dernier, jette une lumière crue sur le fonctionnement de l'Église catholique française. La Ciase estime à 330 000 le nombre de personnes vivantes et majeures ayant été victimes d'agressions sexuelles pendant leur minorité, au sein de l'Église, entre 1950 et 2020. Le même rapport chiffre aux alentours de 3000 le nombre de membres du clergé coupables de violences sexuelles sur mineurs sur la même période. L'Église est-elle prête à évoluer en profondeur ? La presse catholique, qui a longtemps détourné le regard, a-t-elle amorcé son autocritique ? Paul Aveline reçoit cette semaine Christine Pedotti, rédactrice en chef du magazine Témoignage chrétien, Mathieu Périsse, journaliste indépendant et auteur d'un livre-enquête sur le sujet, Stéphane de Navacelle, avocat et membre de la Ciase et Antoine-Marie Izoard, directeur de la rédaction de l'hebdomadaire Famille chrétienne. L'émission est disponible en replay, et nous vous en livrons ici quelques-uns des meilleurs moments.

Un plan de com' bien rôdé pour l'Église ? 

À l'annonce du terrible verdict de la Ciase, les représentants de l'Église se sont multipliés pour les plateaux de télévision, proclamant leur "honte" et leur "effroi". Un plan com ' ? Pour Antoine-Marie Izoard de Famille chrétienne, "les évêques ne sont pas surpris par ce qu'il s'est passé dans l'Église", mais ils ont pu être "surpris par l'ampleur" des conclusions du rapport de la Ciase. Face à une telle déflagration, il se félicite que l'Église ait préparé sa communication.

Secret de la confession et agressions

C'était le petit caillou dans la chaussure de l'Église depuis la publication du rapport Sauvé : Éric de Moulin-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France (CEF), juge sur Franceinfo que "le secret de la confession est plus fort que les lois de la République". Une position intenable pour Christine Pedotti, qui rappelle que de nombreuses agressions ont justement lieu pendant la confession. Elle fait une proposition : interdire la confession pour les mineurs de moins de 15 ans.

L'Église, organisation "criminogène"

Une organisation où règne l'omerta, qui a fait des centaines de milliers de victimes et mis en place des techniques de dissimulation pour éviter que la justice n'intervienne : l'Église serait-elle une organisation criminelle comme les autres ? Plutôt "criminogène" estime Christine Pedotti qui souhaite désormais trouver un antidote au "poison qui coule dans le corps de l'Église".

Les violences sexuelles "n'appartiennent pas au passé"

En 2017, l'émission Envoyé spécial révélait que l'Église déplaçait les prêtres accusés de violences sexuelles de diocèse en diocèse pour les protéger de la justice. Mathieu Périsse note que la Ciase rapporte des pratiques similaires en 2019 et 2020. Ce que confirme Stéphane de Navacelle : "Quiconque veut dire que l'Église n'a plus de problème ouvre la voie à des victimes par centaines et par milliers."

Pour aller plus loin 

- Le rapport complet de la Ciase est disponible ici
- Le site de Témoignage chrétien
- Le site de Famille chrétienne 
- "Pédocriminalité : l'incurie des évêques", la dernière enquête de Mathieu Périsse pour Mediapart 
- "Église, pédocriminalité et médias : de l'omerta à la déflagration", l'enquête de Loris Guémart 

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.