Église, pédocriminalité et médias : de l'omerta à la déflagration
article

Église, pédocriminalité et médias : de l'omerta à la déflagration

Des révélations de "Mediapart" au rapport Sauvé, retour sur un dévoilement

Réservé à nos abonné.e.s
Comment traiter un rapport, commandé par l'institution catholique elle-même, qui estime que 330 000 enfants ont été abusés au sein de l'Église ces dernières décennies ? "Arrêt sur images" a interrogé des journalistes de la presse religieuse mais aussi généraliste, dont la coautrice de l'enquête de Mediapart en 2016. Une enquête décisive, qui a déclenché la création de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Église.

Des brochettes d'ecclésiastiques confessant sur les plateaux leur honte et leur accablement, un déluge d'articles dans la presse… Les révélations du rapport Sauvé sur la pédocriminalité dans l'Église ont envahi à juste titre l'espace médiatique. La véritable nouveauté réside dans les chiffres, colossaux, qui confirment la dimension systémique du mal. Le travail de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Église (Ciase) était en revanche connu des médias depuis trois ans, grâce, on le sait peu, à un cabinet de conseil en stratégie de communication, Influence & stratégie. La densité de la matière a permis à la presse de démultiplier les angles. Le Monde a choisi de raconter ses "coulisses", tandis que Libération a fait ...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.