224
Commentaires

Les jités valent-ils encore la peine ?

Derniers commentaires

Moi je suis carrément capable de me désabonner à un autre site d'information payant afin de payer plus cher l'abonnement à @si, ce qui vous permettrait de conserver le poste de scruteur des jtés, par exemple.
je réponds bien tard à la question.
Votre article sur le traitement de la fin de la saga "tapie VS LCL" montre bien que certaines de vos archives sont encore bien utiles. Donc selon moi, elles sont à conserver.
en plus, cela permettra de pouvoir, plus tard faire un comparatif entre "avant la suppression de la pub" et "après la suppression de la pub" (pour le peu de temps que ca va durer)
euh... finalement non
C'est à Paul Amar de s'occuper de ça, non? Si j'ai bien tout compris cette histoire de cahier des charges, d'émission qui veille, la télé publique qui décrypte la télé, l'auto-contrôle de qualité interne, le service publique.
Curieusement l'émission "Revu et Corrigé", qui était censée remplacer ASI version télé, colle aux thèmes abordés par @si-version net. Sauf que @si a élargi son champ, s'est pris des libertés. Et donc, "Revu et Corrigé" ne se mêle plus beaucoup des jités. En plus on a le sentiment que Paul Amar "répare" en parlant de ce dont ne parlent pas les jités ou en parlant de la façon dont devraient parler les jités : avec de la contradiction.
Je me trompe peut-être complétement, car je ne suis pas très assidue à Amar.
Je suggère qu'au lieu de compter tous les jités, le faire par période, selon votre inspiration, selon l'actualité, pour vérifier la justesse d'une intuition. Et je suggère d'utiliser le temps libéré pour compter d'autres choses (le nombre de sujets d'asi repris par Amar...) Les sujets sont dans l'air et appartiennent à tous, certes, mais leur circulation dans le reste de la sphère médiatique me semble plus normal et sans reprise systématique des sujets des uns par les autres. Là aussi, je ne suis sûre de rien.

Évidemment difficile pour vous d'avoir uniquement l'air de régler des comptes. Mais qui d'autre fera le constat qu'on s'est fait sucré Asi et que rien ne le remplace sur l'écran de télé?
Bonjour à tous,

Comme beaucoup d'@asinautes, je ne regardes plus ou très rarement les JT et je n'y accorde aucun crédit, et comme beaucoup d'entre vous je pense également que pour cette raison il est important qu'une entité (association/organisation...) y accorde de l'attention.

La première fois que j'ai connu ASI, c'était au moment la "crise d'insécurité", et l'analyse apportée par ASI sur la mise en scène des reportages dans les JT a été la raison principale qui m'a poussé à m'abonner à la version en ligne.
ASI, c'est Arrêt Sur Image, pour moi le travail d'ASI c'est de décortiquer la manière dont l'information est mise en image; car l'association de l'image et du son a un pouvoir hypnotisant, et je pense qu'avoir du recul sur l'information est moins facile qu'avec les autres supports (écrits papiers ou électroniques).

Tant que la télévision disposera de chaînes nationales d'informations qui servent de références et dont l'information n'est clairement pas objective et ne dispose pas de sens critique, je suis pour l'indexation des JT, et je suis également pour la mise à disposition de ces données au public comme proposée précédemment par d'autres asinautes.

En tant qu'@sinautes et donc surfeurs nous avons un accès direct aux médias électroniques, et leurs citations, comparaisons ou utilisations dans des reportages sont intéressantes mais ne constituent pas, à mon sens, le coeur du travail d'@si qui est de nous éclairer sur la mise en image de l'actualité.
Merci pour votre article, Daniel.

Je crois essentiel de garder les archives des JT. Combattre l'amnésie télévisuelle a été le rôle d'@si depuis sa création sur France 5. C'est peut-être en lectrice d'Orwell que j'aimerais défendre cette initiative, qui lutte contre le grand "trou de mémoire" de l'industrie médiatique. Un jour on supprimera peut-être les extraits de JT considérés comme gênants dans les archives nationales, dans un négationnisme dangereux. Il est crucial qu'@si conserve son rôle de garde-fou.

Pour répondre à votre question, je pense que les JT ne valent pas la peine. Cela fait longtemps que je ne regarde plus la télévision.

Mais je me dois d'objecter sur ce que vous dites au sujet de l'influence des médias sur l'élection de Sarkozy. Omettre des informations (incompétence, caractère colérique...) c'est encore de l'information. Une forme de désinformation, et je crois que votre article qui, dans sa rhétorique, nous incite à penser que vos archives n'ont pas d'importance, démontre en réalité que les enregistrements des JT sont plus que jamais nécessaires.
[quote=DS]On les regarde, mais on ne les croit pas.Vous, peut-être... Malheureusement, pas tout le monde, loin de là, croyez-moi !
Qu'on les regarde ou pas pour moi le JT sont très important car il représente la "vérité officielle". Tout sujet qui n'y est pas traité n'existe pas. Pour moi il est prépondérant de les scruter. C'est aussi le meilleurs endroit pour voir l'info se fabriquer.
Indépendemment de tout argumentaire, moi j'aime beaucoup vos feuilles sur le traitement par les JT des différents sujets d'actualités. Pour ceux qui ne regardent pas la TV, c'est un excellent petit thermomètre. Par ailleurs je suis toujours très agréablement surpris quand dans l'un de vos articles vous mettez à mal les amnésiques. Si c'est un travail considérable que vous décidez d'abandonner je comprendrai...mais je serai déçu.

Bonne nuit,

PierC
faites comme tout le monde commander un sondage à l'echelle nationale.
on peut tr`s bien vivre sans, ça c´est sûr.
ce qui peut rendre intéressant un JT, c´est son décryptage, le choix des sujets et leur ordre de parution. Vous qui vivez en France, a-t-on parlé de ça chez PPjadas , et comment?
http://www.france-info.com/spip.php?article130272&theme=9&sous_theme=11
bonjour,

je suis d'accord avec votre chronique, personnellement ça fait un moment que je n'ai pas regardé un J de "grande"T, en revanche je regarde ITV, un peu BFM et lorsque je veux m'informer je surfe sur le net entre autre sur @si, mais aussi rue 89, la télé-libre et les sites des quotidiens.

en parallèle j'achète moins de journaux papiers qu'avant.

merci pour le site, que je consulte presque quotidiennement.
Vous posez en termes journalistiques le problème de l'Histoire du temps présent. Comment la faire ? Comment la démonter ? Comment l'expliquer ?
Les JT ont énormément évolué, & ont contribué à l'évolution du monde. doit-on continuer à les archiver ? Sans aucun doute, pour les placer en contrepoint de ce qui existe aujourd'hui.
Y a-t-il d'autres choses intéressantes à faire sur les nouveaux médias ?Sans aucun doute ! Vous avez un choix éditorial à faire.
La question qui se pose est peut-être : pourquoi les plus de 60 ans se font encore l'opinion au travers les JT ? Est-ce par nostalgie? Ou parce qu'ils croient encore que les JT leur dont l'Information avec un grand I ???
Talasrum
http://thalasrum.over-blog.com
Le jour ou le président de la république choisira un journaliste d'@si et de la Télé Libre pour mener son interview des 2,3,4 ans de présidence........ vous pourrez vous désintéresser des JT. Une solution devrait être possible pour libérer ces étagères.............
Très bonne continuation
que pensez-vous de l'analyse d'André Gunthert?

http://flipbook.20minutes-blogs.fr/
01.05.2008
Arrêt sur images sonne le glas des JT
Quelle a été la derniere "vague médiatique" lancée par un JT? La seule dont je me rappelle remonte a plusieurs années: des journalistes de France 2 avait eu l'indécence d'ouvrir les poubelles de l'equipe Festina sur le Tour de France...

Les JT ne sont pas les initiateurs des vagues médiatqiues. Ils en sont les propagateurs (voire les recycleurs). Et une vague n'existe pas si elle ne se propage pas.

L'impact de l'information ne se mesure pas a sa qualité mais a sa quantité. C'est a qui parle le plus fort. Celui qui impose son thème impose sa thèse. Et les JT en sont les meilleurs indicateurs justement parce qu'ils ne sont que des caisses vides dans lesquelles résonne le bruit médiatique.

Si ASI pretend analyser l'information, vous ne pouvez vous passer du travail d'analyse des JT.


PS: Que ce soit a la télé, a la radio ou sur ce site, on entend en permanence parler "DU buzz sur internet", de "LA video qui a été visionnée mille milliard de fois sur Youtube", de "LA personne qui a 200 millions d'amis sur MySpace". A chaque fois, on en a jamais entendu parlé. ll y a un tropisme (snobisme?) qui consiste a penser que l'actualité n'est plus dans les medias traditionnels mais sur internet. C'est l'inverse: pour 90% des gens, les infos sur internet n'existent que quand elles sont passées dans (tous) les médias traditionnels.
Je reviens dans le débat.
Avec d'autres questions à se poser, après lecture des contributions de tous les asinautes.
Well.

1° Y a-t-il matière à "arrêter sur images" les JT ?
=> Mazette, oui. J'ai regardé ce soir, pour me faire une idée : avec les manifs du 1er mai, c'est un festival. Ne serait-ce qu'en comparant les traitements de chaque chaîne.

2° Cet arrêt serait-il souhaitable ?
=> Oui, car bcp plus intéressant que les putes sans frange de Ronaldo

3° Cet arrêt serait-il utile ?
=> Oui, car ces images structurent des visions du monde, chez certains, parfois, en des endroits. Et plus qu'on ne croit.
=> Oui, car vous faites toujours oeuvre de pédagogie : ce qui s'est analysé ici peut ensuite nous servir à analyser tout seul là bas (réinvestissement d'outils)

4° Cet arrêt s'accompagne-t-il nécessairement d'une indexation ?
=> Oui, pour mener des comparaisons. Vous faites état de l'échec relatif de la rubrique "Souvenirs souvenirs". Mais dans l'écrasante majorité des cas : a) Ce sont des souvenirs proches ; b) Ce sont des souvenirs d'émissions d'ASI (dont on se souvient assez bien) ; c) le résumé du contenu de la vidéo est très bien donné à côté, et de même que dans les autres articles, je me dispense souvent d'aller voir la vidéo (car il s'agit bien souvent bien plus d'un "arrêt sur texte" ou "sur commentaire" que "sur image").
=> Non : vous n'indexez pas Ripostes, ce qui ne vous empêche pas d'en avoir récemment parlé.

5° Cette indexation est-elle nécessairement faite par vous (puisque c'est, in fine, la questions que vous voulez poser, et à laquelle vous aimeriez répondre "non") ?
=> Non (ça tombe bien), l'INA s'en charge
Vous voyez, qu'est-ce que je disais? QU'EST-CE QU'ON EN A A FOUTRE DE RONALDO ET SES TRAVESTIS?
J'aurai preferé un decortiquage d'une info biaisée du JT de ce soir à la place... Vous partez en sucette là...
J'ai oublié de le dire dans mon message précédent, mais moi aussi, j'aimais bien l'info-chrono qu'il y avait dans l'émission. J'imagine que le travail est fastidieux, mais c'est un excellent indicateur, la méthode est solide et les résultats sont très révélateurs du "bruit médiatique". C'est dommage que le travail d'indexation ne soit pas davantage valorisé sur le site d'ASI. Puisque le gros du travail est fait, pourquoi ne pas le mettre en évidence ?

Un bémol cependant : je me demande si le travail d'ASI ne fait pas un peu doublon avec l'observatoire des médias de l'INA, et notamment l'outil "Inastat", qui donne lieu à des publications trimestrielles : http://www.ina.fr/observatoire-medias/ina-stat/index.html

Voir par exemple leur analyse sur l'année 2007 : http://ina.fr/sites/ina/medias/upload/ina-stat/ina-stat_bilan_2008.pdf
"En 2007, les JT diffusés dans les éditions du soir des 6 chaînes nationales hertziennes ont proposé 739 heures d'information. De la 7ème place en 2006, la rubrique politique passe à la 3ème place de l'offre globale en 2007. Quant au sport, il arrive en 4ème position"

Inastat est également utilisé pour mesurer la présence des différentes personnalités politiques dans les JT : "Top des personnalités présentes dans les JT. Ce classement est établi sur la base d’un comptage du nombre de passage des personnalités – présentes par l’image et par la parole – quelle qu’en soit la forme (invité plateau, allocution, déclaration publique, entretien…) ; les JT concernés sont les éditions du soir des 6 chaînes nationales hertziennes (TF1, France 2, France 3, Arte, Canal +, M6)."
Je me joins à tous les @sinautes qui vous demandent de continuer à indexer et analyser les JT

OUI, continuez ce travail d'analyse très précieux ! J'ai l'impression que vous surestimez le rôle d'internet dans la diffusion des informations dans le grand public et que vous exagérez la perte d'influence du sacro-saint rituel du 20h devant la télé. Ce n'est pas parce que la majorité des @sinautes ne regardent pas le JT qu'il faut arrêter de l'analyser. Au contraire même, dirais-je. En ce qui me concerne, je ne veux pas être enfermée dans une bulle 100 % internet.

Beaucoup de familles mangent devant la télé. Sur quoi est-ce qu'on tombe après le Grand Journal et la météo de 19h55 ?... Le JT...
Qu'est-ce qui passe avant la Nouvelle Star et le film de 1ère partie de soirée ?.... Le JT
Sans même le regarder en tant que tel, beaucoup de Français ont la télé allumée au moment du JT et l'écoutent du coin de l'oreille... Ils reçoivent les informations déversées par "l''aquarium" ;) de manière beaucoup plus passive que lorsqu'ils cherchent une information sur internet. IL est indispensable d'analyser ce qui est reçu de manière passive, insidieuse.

Ce serait très intéressant aussi d'analyser les JT de LCI et I-télé. Ces chaînes d'informations en continu remplacent France Info pour beaucoup de Français le matin.
Personnellement je n'ai plus de télé depuis 10 ans. Je la regarde une fois par semaine chez mes parents, et cela me conforte dans mon choix. France 2 et TF1 diffusent les mêmes infos politiquement correctes. Quoique depuis que le président a proposé de supprimer la pub sur les chaînes publiques, je les trouve plus virulent.
La question est : Faut-il continuer d'éplucher les JT et de faire des archives coûteuses?
Je pense, comme votre nom l'indique, qu'il faut continuer l'arrêt sur Images, toute la question réside dans le choix des images, il y en a tellement ? Sur Internet, les journaux, la Télé?

Je pense que les images qui méritent le plus d'être décortiquées sont celles qui se prêtent le plus à la désinformation, qui sont les plus maîtrisées et encadrées par les pouvoirs politiques ou économiques et bien évidemment celles qui touchent le plus de personnes. La Télé en est l'exemple même, cela va évoluer bien évidement.
Je crois que votre rôle est de vous intéresser à tous les médias contrôlés par les pouvoirs et de mettre en évidence les manipulations, les mensonges et autres messages que l'on veut nous faire passer. Et bien évidement à travers ce décryptage, de faire ressortir des vérités pas toujours avouables, et pourquoi pas les sublimer ces vérités qui dérangent en donnant la parole à tous ceux qui n'ont pas le droit d'antenne sur TF1 ou France2. Pour moi arrêt sur images doit être l'image en négatif des journaux télévisés, le révélateur de ceux que l'on nous cache.

Si vous étiez un journal d'information, je pense effectivement que votre rôle serait plus d'aller chercher de l'information vraie, même parmi les médias les moins fréquentés, d'éviter les JT et de nous servir de l'insolite et de l'authentique sur un plateau. Dans ce cas il faudrait changer de nom.

Florian
Je ne savais pas que vous indexiez ainsi les jités. Je suis de ceux et celles qui trouvent cela désuet voire inutile. La mécanique des buzz est un objet très important (même s'il existait avant internet) aujourd'hui, et ASI me semble un lieu ideal pour en parler.
Je partage votre avis monsieur Daniel Schneidermann, moi je suis de la tranche des 40 plutôt un enfant de la télé et sincèrement je trouve que c'est cousu de fil blanc tous ces JT même le 13h de France2.
Je ne regarde que le journal du soir de France 3 et surtout Monsieur Tadéi ( pardon pour l'orthographe au passage ).
D'ailleurs je trouve cette personne drôlement situé dans ce paysage audiovisuel, calé au début puis après le soir 3.
C'est bizarre mais il me semble être le seule vrai journaliste dans l'histoire comparé à miss .... ( je ne parle pas d'audrey poulvarde )
La question de l'influence des jités mériterait un enquête, car là je trouve que ce n'est pas assez clair pour se faire une opinion.
Je pense qu'il faut réfléchir à ce qui fait l'originalité d'@si, ce qui fait
que nous sommes tous prêts à payer pour continuer à le faire vivre.

A mon sens, c'est :

1 - la qualité de la plume de ses chroniqueurs : la finesse de leurs analyses, leur humour...
(bien qu'il me semble qu'il y a beaucoup moins de légèreté et d'humour que dans l'émission :
c'est peut être l'époque qui veut ça)

2 - son rôle d'observatoire rigoureux et impartial des médias

Il me semble qu'entre l'émission et le site, on a pas mal glissé du 2 vers le 1.

Les sites d'infos, de débat, de billets d'humeur, foisonnent sur internet et certains sont brillants.
Ils sont très majoritairement gratuits.
Des observatoires des médias, que je sache,
il n'y en a pas d'autre dans l'ensemble du paysage audiovisuel et internet.

D'accord, ça coute cher.

Mais c'est bien pour ça qu'on est d'accord pour payer !

Bien entendu, c'est votre décision.

PS : rendez nous "info-chrono" !
Je suis contre l'arrêt de l'indexation.

Je pense qu'elle sert avant tout à mesurer l'humeur du temps, à souligner les sujets politiques et sociaux du moment, l'efficacité des "coups de com' " des uns et des autres. Au final elle a aussi une qualité quasi-sociologique.

Vous pourriez mettre en ligne les résultats.
Cela pourrait justifier autrement le travail fait par l'équipe dans ce domaine. Ensuite, si l'information n'intéresse aucun @inaute et que vous jugez la chose toujours inutile...
Rien à voir, mais je réagis à un "vite dit" (ben oui, y a pas de forum sur le "vite dit").

D'accord pour dire que Le Post est un site de m... racoleur, et dont la qualité journalistique navigue entre TF1 et Closer !!!

Merci pour votre attention ! (ironie)

VD
Personnellement, je ne regarde jamais les informations à la télé, tout d'abord parce que je n'ai pas le temps, et ensuite parce que ce n'est pas là qu'on apprend des choses.
J'ai de nombreuses autres sources d'information, que ce soit en presse écrite (notamment magazine et militante) et bien sûr le web.

Donc, je ne vois pas l'intérêt de passer autant de temps là-dessus. En revanche, des analyses sur l'info du web (comme l'émission sur le 11/9) me paraissent indispensables. C'est d'ailleurs pour voir cette dernière que je viens de m'abonner.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Bonjour

J'avais effectivement au début du site regretté l'absence de la rubrique "info-chrono".
Que lis-je ?

Nous avons d'ailleurs créé pour cela une rubrique, ironiquement baptisée Souvenirs souvenirs.

... je ne dois pas être très doué, mais... Où est elle cette rubrique ?

Amicalement
Si j'ai bien compris, il s'agit de savoir si vous allez continuer à faire l'indexation des JT et non pas de savoir si vous allez continuer à décortiquer les JT. Dans ce cas, et si cela peut permettre de traiter et de comparer avec d'autres émissions d'informations (Arte Infos !!!) et de débat (Taddéï) alors je vote pour arrêter cette indexation.
De toute façon il a des gens à l'INA (j'en connais une) qui se font ch... toute la journée à faire cette indexation.
Une chose est sûre : Enregistrer et "décrypter" le journal de Jean-Pierre Pernaut n'est pas du plus grand intérêt, c'est sûr qu'on s'amuse plus avec le grand journal !! Personnellement je pense comme vous, D.S., que le temps de la suprématie cognitive des JTs est dépassée et que, quitte a passer du temps a enregistrer des choses , les interventions de J.M. Apathie sont souvent révélatrices de l'état politique actuel .. Ainsi, une indexation des lieu de "ripostes" médiatique à selon moi plus d'intérêt que celle des lieux de "convergence mediatique" ..
Dans tous les cas la démarche est bonne.. continuez !!
Tout est dans la valorisation que vous faîtes de cet archivage des jités :
- si vous n'êtes qu'une caisse d'enregistrement, effectivement, là, je me poserai aussi tout de suite des questions à votre place ;
- mais si c'est pour démontrer que les reportages sont bidonnés, que les jités "préparent le terrain" et les esprits à des réformes absurdes, que le temps de parole est deséquilibré, etc... Là, ça commence à être nettement plus captivant.
un article de marianne avait tenté il y a quelque temps déjà que les j t n'étaient pas de l'information mais du spectacle. on peut ajouter qu'il s'agit aussi de propagande pour la 1 et la 2. autour de moi, parmi les actifs, beaucoup disent qu'ils ne regardent plus les infos (voire ne les écoutent plus) faute de confiance dans les choix de l'information délivrée. avec ASI, je cherche aussi une analyse et un éclairage nouveau sur les médias et l'information. vous n'avez peut-être pas besoin d'apporter en permanence la preuve de ce que l'on sait sur les J.T.
J'ai envie de vous répondre : prenez vos responsabilités.
Je pense par exemple à cette phrase maintes fois répétées par Jacques Chancel et Marcel Jullian lors de la création d'Antenne 2. "il faut donner au public non pas ce qu'il aime mais ce qu'il pourrait aimer".
C'est vous le professionnel des médias, c'est à vous de décider de l'orientation de votre site.
Votre question est d'ailleurs révélatrice du climat actuel où, sous prétexte d'interactivité, on sollicite sans cesse le bon peuple qui la plupart du temps –et c'est bien compréhensible- aura tendance à choisir ce qu'il connaît déjà.
Pour moi c'est très simple : vous faites ce que vous voulez!
Je vous suis régulièrement depuis la création de votre émission sur France 5 parce que j'apprécie votre travail. Si je me rends compte que ce que vous proposez ne m'intéresse plus, je ne renouvellerai pas mon abonnement. C'est aussi simple que cela.
Très cordialement
J'ai beau chercher, je ne trouve pas cette rubrique "souvenirs souvenirs". Elle ne fait même pas partie des rubriques du champs de recherche avancé. Si vous l'avez caché dans un petit coin, c'est normal que personne ne s'en serve !
Une question pour toute réponse...
La fin de leur indexation signifie-t-il que le site ne pourra plus faire usage des extraits video de ces jités ?
Je pense que ça va sans dire, mais c'est mieux en le disant...ne plus pouvoir visionner, lors des plateaux par exemple, d'extraits de ces jités quand ils posent question me semblerait réducteur...
J'ajoute que, ne les regardant plus depuis de nombreuses années, leur "visionnage" sous forme d'extraits commentés dans les émissions, puis sur le site d'@SI, était pour moi la seule preuve de leur persistance...
Alléger le travail de l'équipe les concernant au regard du déclin réel de leur impact médiatique ne me gêne pas (là, je vote OUI), supprimer ou diminuer les référence à leurs contenus quand ça apporte un éclairage particulier sur une distortion de l'info m'ennuierait plus (là, je vote NON)...

Au fait, a-t-on le droit de voter deux fois pour les référendums @SI ?
Pour l'heure, les journaux télévisés ne restent-ils pas une sorte de passage obligé pour qui s'intéressent à l'information? Certes, on s'y ennuie souvent, mais c'est le job! Attendez encore un peu, vous n'aurez plus à vous poser la question, ce vieux théâtre va disparaître de lui-même...
Réflexion, pas avis.

(Si, je crois à la nuance ;-))
Si vous comptez adapter le contenue de votre site à l'avis majoritaire vous allez finir par faire du ... TF1
Les JT valent-ils encore TOUTE cette peine professionnelle que vous décrivez (et qui a un coût en matière de finances et de temps de travail) ? A mon avis non, certainement pas.

Certes, j'en parle facilement. A presque quarante ans, je fais partie de ceux devenus complètement allergique à la télévision. ASI ancienne et nouvelle mouture n'a d'ailleurs pas peu contribué (sans être mon unique aiguillon) à m'en détacher (d'abord doucement puis radicalement) en m'ouvrant les yeux sur cette... mare d'hypocrisie, de conformisme et de manipulation, consciente et inconsciente, que sont, par exemple, les JT. Heureusement, on survit très bien à l'amputation ; on observe même une belle augmentation de la qualité de vie, tout compte fait : un sentiment de libération, doublé d'un nouveau temps libre gagné, redoublé de la stimulante nécessité de s'informer ailleurs, autrement, avec surtout, surtout, infiniment moins de passivité et de crédulité ! Savoir que l'on n'est plus un mouton de Panurge, c'est trouver l'énergie de devenir autre chose...

Bon, tout cela pour dire que oui, la focalisation d'une partie non négligeable de vos moyens vis-à-vis des JT, vous pouvez l'abandonner sans honte ni remords. J'imagine bien que cela ne signifiera pas que plus personne dans l'équipe d'ASI ne portera la moindre attention aux JT (évidemment !), mais vous avez sans doute vous aussi à y gagner, à cet "abandon de rituel". Après nous avoir désenvoutés, il parait juste qu'à votre tour vous laissiez tomber une approche par trop "sacrée" et systématique des JT, même si cette approche a toujours été critique.

De toute façon, vous le savez, vous l'écrivez, c'est notre société entière qui lentement (mais sûrement) est en train de muter en la matière. Alors autant ne pas prendre le train avec retard et même, au contraire, prendre un peu d'avance. En effet, qui doute qu'aujourd'hui, demain plus encore, nous avons besoin de vous pour décrypter et mettre en perspective toutes ces nouvelles sources d'information qui foisonnent, se cherchent et progressent, sur le net et ailleurs, pour le meilleur et pour le pire ?

Bien à vos côtés dans la jungle médiatique,
Votre émission TV5 (avant) / Internet (aujourd'hui) s'appelle "Arrêt sur images".

1) Sur quelles images vous arrêtez-vous?
2) Dans quel but?
A définir avant de répondre à votre question.

Passionné de votre émission TV5, essayant de la retrouver sur "@rret sur images",
j'ai toujours pensé que votre but était de nous informer sur le décryptage des mécanismes de l'information et de la désinformation.

Il faut bien admettre que les JT, en tant que média "images", constituent le canal de diffusion
- le plus systématiquement utilisé par ceux qui manient l'information quotidienne
-le plus regardé par le citoyen Lambda, fatigué au soir d'une journée de travail, qui cherche l'information générale sur "ce qui s'est passé aujourd'hui ici et dans le monde".

Dans la logique du point de vue que j'exprime: oui, il faut continuer ce travail qui dure depuis 1995.

Vous avez écrit que vous utilisez de moins en moins ces archives.
C'est d'ailleurs une critique que je fais à "@rrêt sur images".

Peut-être devriez-vous vous forcer à les utiliser davantage?

Ou alors nous expliquer plus clairement l'évolution de votre démarche et nous faire savoir sur quelles images et dans quel but "@rrêt sur images" s'arrête.
[quote= de Daniel Schneidermann]Et puis, quand on est un peu perdu, l'écriture est toujours une compagne secourable.

Une petite suggestion : c'est vrai que l'écriture est secourable, pour celui qui écrit comme pour celui qui lit, elle permet d'y voir plus clair. Mais moi petit lecteur de base, j'aurais aimé que la question soit résumée en début d'article avant de lire le reste.

En préambule quoi, pour accrocher l'esprit et déclencher la curiosité.
Partant du principe que la richesse si situe davantage dans la diversité que dans l'unicité, j'ai envie de dire, oui, continuez, mais différemment !
Essayez de travailler non pas uniquement à partir des seuls jités, mais également à partir de la presse écrite (papier, internet)...
En quelque sorte à partir d'un panel dit représentatif que vous pourriez, au fil du temps, faire évoluer en tant que de besoin...
Naturellement, tout ne pourra être archivé, il conviendra de définir une stratégie d'archivage et de faire des choix dans ce qui pourrait être une revue de presse plus ou moins ciblée ...
Bref, un vrai gros chantier (de plus) !
Merci et bon courage à toute l'Equipe @si
Il n'est jamais trop tard pour se mettre à internet et donc avoir accès aux sources d'informations autres que "la grande messe du 20H".

Pour exemple dans ma famille, mon oncle et ma tante, tous deux à la retraite, se sont découvert une passion pour internet (il est difficile de décoller mon oncle de ses fora ou ma tante de ses chats et site d'informations)

Avant ils s'asseyaient à table devant leur téléviseur dès le gong du 20h... et PPDA rompait le pain de la famille.

Aujourd'hui le rituel est toujours là, à 20h... mais on peut voir un Simpson au bout de la table de temps en temps... et parfois un Pujadas (je ne sais même plus s'il passe encore au 20h tellement je regarde les chaines des grandes messes :p ) lors des grands évènements (élections, etc...)

AMHA il ne faut pas priver les jeunes ou moins jeunes retraités, qui découvre le monde de leurs (petits) enfants, d'un regarde critique sur ce qu'ils ont longtemps considéré comme la seule source d'information "réelle".

Amicalement,

Philippe J.
Faites confiance à votre intuition. Le choix que l'on fait est toujours juste a posteriori. A condition que vous ayez soulevé avant toutes les questions. Le travail pour stocker, la nécessité de trier pour pouvoir retrouver, l'intérêt d'un document vieux d'une dizaine d'année par rapport à l'actualité, la taille que cela prend. Personnellement j'aime beaucoup les dossiers dans lequels vous reprenez des images de feu arrêt sur images. Cela me motive quand je vois que les choses évoluent un peu trop lentement. Etablissez une méthode : tant d'heures par semaines, tels jités, le temps pendant lequel vous conservez vos archives. Et faites.
oui, il faut continuer ce travail qui dure depuis 1995 :
13 ans de JT indexés c'est énorme, une bonne raison pour ne pas arrêter. Les @sinautes regardent très peu les JT, mais une majorité, ou au moins un nombre important, de français le font, sinon une chaîne comme TF1 aurait déjà trouvé un moyen de diminuer ou reléguer ces JT à des horaires peu lucratifs.
A l'inverse de DS je pense que les JT ont toujours une grande influence sur l'opinion publique, l'élection de Sarkozy en est la preuve, et le référendum de 2005 est l'exception qui confirme la règle. La France qui regarde les JT comme une messe est hostile à l'autre, celui qui ne parle pas comme nous, celui qui ne vit pas comme nous, donc hostile à l'Europe (le 13h de TF1 en est la preuve flagrante), les JT comme les politiques sont également responsables de cette hostilité, l'Europe n'était-elle pas responsable de tous nos maux ?
Par contre, sans doute faut-il plus utiliser ce fond pour décrypter les méthodes de communications des uns et des autres, les contradictions dans les discours, les fausses vérités etc..
Tâche énorme, c'est vrai, ce travail ne peut-il pas être mutualisé avec des sites frères.
Tite question : est-on sûr des mesures d'audimat ? Panel de téléspectateurs oblige, on ne saura jamais ce que les français
dans leur totalité regardent, non ? Je fais cette remarque pour vous proposer de faire une enquête sur le sujet.
Même chose pour les mesures des consultations des sites internet. Question de voir si cette dictature de l'audimat/publicité
tient la route. Autre sujet intéressant, y-a-t-il d'autres exemples de sites dans le monde fonctionnant sans publicité ?
Quel est leur modèle économique ?

Bon, concernant vos histoires de cassettes, j'ai l'impression que vous nous donnez la réponse dans votre article…
Ce travail vous paraît fastidieux et peu utile.

Je pense que vous devez faire ce choix tout seul. Il faut que vous appreniez à vous débrouiller tout seul, Daniel…
On s'ra pas là à chaque décision. :-)
PSS - question subsidiaire :

Avez-vous les moyens de re-diffuser l'épatant numéro d'ASI (ancienne formule) sur la Tunisie ?
Ou de le mettre jour, histoire que l'on mesure les progrès enregistrés ;-)

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

L'analyse sur les plus de 60 ans est pertinente. De plus, je peux ajouter que les plus de 60 ans ont un a priori négatif par rapport à toutes les autres sources d'informations non-conventionnelles.

Ceci étant dit, vu que les + de 60 ans vont être de plus en plus nombreux, et donc de plus en plus influents, il est indispensable d'analyser et conserver leur principale source d'information (et d'influence donc).
Bonjour Daniel, avant de vous répondre, je vais m'abstreindre à regarder les JT pendant quelques jours et surtout je vais "regarder" des gens qui regardent les JT. Ca tombe bien, avec le pont et un petit tour chez quelques plus de 65 ans -néanmoins forts sympathiques- je vais faire cette expérience incroyable : m'accrocher devant Pernault. Si j'en réchappe, je vous raconte. En attendant, merci d'offrir pour moi des fleurs et un coup à boire au forçat ou la forçate du JT qui fait l'indexation.
Ps : J'y pense, se taper le JT c'est le genre de truc qu'on fait à l'étranger ça, à l'hôtel pour se reposer les paturons et "s'imprégner de la langue" DONC on pourrait peut-être interroger les étrangers en France, sûr qu'eux regardent... Pour rire peut-être ?
Cher Monsieur Schneidermann,

Curieux comme réaction pour un, comment dit-on ? un mediatologue ? Un peu comme si le statisticien s'étonnerait en se disant "abandonnons le calcul d'écarts types car aucunes moyennes aucun calculs publiés dans les médias ne les donnent? à quoi ça sert?"
On entend bien que cette compilation, vous coûte cher en temps et en moyens. Cependant, ces vous les spécialistes, la réponse vous appartient.
Je pense cependant qu'il reste important de savoir comment nos grands journaux télé, vus par des millions de personnes, traitent une information.
Ils l'occultent, pourquoi? qui cela géne t-il?
Ils la développent pourquoi? de quelle façon? au bénéfice de qui?
Peut-on vous suggerer à partir de cet outil de faire tableau de bord sur votre site de afin de nous montrer comment la veille ou l'avant veille les "infos" du jours sont traités par média comparables TV radios.
Par exemple ce 29 avril à 20h
Le voyage de Sarko à tunis, ce qu'ils en disent, ce qu'ils mettent en avant etc...
Un autre point, afficher un thermomètre des temps de paroles Majorité, opposition.
Enfin "last but not least" je ne suis pas d'accord sur votre exemple illustré par la tranche d'age et le vote Sarko.
Votre même exemple, vue sous l'angle que se sont les femmes à près de 60% qui ont voté Sarko, prend une tournure et une conclusion toute à fait différente de vos états d'ame.
merci quand même et continuer
Difficile équation entre la pression économique (le plein temps à financer) et l'analyse des JT nationaux.

Je n'ai pas de télé. Je m'informe via les radios de service public, le Canard, @si et les médias du net. Dès que je tombe sur un 20 h (jamais celui de TF1, ma résistance a des limites), j'ai l'impression de ne rien apprendre. L'agacement monte très rapidement quand un politique est interrogé et que les questions (sans devoir de suite) ont été concoctées par une classe de CP (et encore, peut-être suis-je mauvaise avec les nenfants). Quant aux "marronniers", ils me donnent envie de me pendre ;-))

Mais ces journaux vides à souhait sont regardés par des millions de personnes qui ne sont pas en majorité débiles ou sarkozystes.
Le nouveau format et le nouveau moyen de diffusion d'@si supposent peut-être un changement dans le traitement des JT. Et surtout si vos moyens financiers ne vous permettent pas de continuer à tout stocker ad vitam aeternam, faites une levée de fonds ou bien changez. Vous débutez (nous débutons), donc, vous avez le droit de bouger, changer, arrêter ou reprendre et trouver votre nouvelle forme.

Joyeux 1er mai à toutes et à tous
Nous ne regardons plus les journeaux télévisés . Nous avons pris l'habitude de regarder " NPPDM " sur Itélé . C dans l'air quand le sujet nous intéresse .Et évidemment , nous cherchons l'information sur le net .Sur votre site évidemment , Bakchich, Marianne ....Bon, on a encore notre journal ( RL ) pour les potins locaux, la météo et les dates des futurs vide-greniers ( lol )
Le passage régulier sur les forums de certains mouvements est également une bonne source de réflexion . Cela nous prend un bon moment ( j'entends "bon " à plusieurs titres , durée et excellence .... ) La première chose à faire le matin, dès le petit-déjeuner pris, c'est d'aller sur les trois sites ( le vôtre, Marianne et Bakcich ) histoire de se réveiller ...........
Continuez, votre site est excellent et je ne regrette pas mon abonnemet .
Un poste à temps plein ! Si vos moyens vous le permette Embauchez !!!
(c'est la fête du travail, l'annonce sera chic) ;-)

S'ils sont moins regardés, les JT le sont encore par une "masse conséquentes de personnes, et du genre qui vote en sus... et de celles dont le raison d'info n'est pas forcement le plus large qui plus est. M'étonnerait que l'impact conséquent des JT soient négligés par tous..

En sus, le reflex de pousser le bouton pour mater la grand messe doit encore un peu exister dans le cas d'évènement marquants (même s'ils sont de ceux qui poussent les gens à approfondir les choses du côté de la presse... et/ou du net maintenant).

ASI ne bénéficie plus d'une diffusion hertzienne, ce n'est pas du fait de son équipe, c'est regrettable.

PS : Sinon, il pense quoi, Papy Voise, de la ratification du Traité simplifié ;-)
de Vian's
Abandonner l'analyse des JT, c'est abandonner la critique de la partie émergée de l'iceberg que constituent les médias traditionnels.
C'est se priver selon moi de ce qui fait la force d'ASI depuis toujours : décoder, mettre à distance, critiquer l'expression d'une vérité officielle.

Peut-on se contenter d'être dans une analyse des buzz (formes contemporaines des emballements médiatiques) ? Je ne crois pas...


+ 1
J'arrive un peu tard, mes deux premiers messages, très élaborés s'étant perdus dans la nature. (je n'accuse pas ASI mais mon manque de maîtrise de l'engin)
Alors, je vais faire simple : OUI,OUI,OUI, il faut continuer.
Les gens ne regardent plus les jité, ne croient plus à ce qu'ils racontent?
Cela me fait penser aux sondages sur Arte; beaucoup de gens regardent cette chaîne, mais en réalité vont sur TF1. Pourquoi tant de gens imprégnés de l'esprit jites formatés?
Les jeunes ne regardent pas la télé? Cela fait au moins 15ans que je dis, et d'abord en désaccord. Quand on nous disait "les jeunes passent + de trois heures devant la télé" je répondais "faux, pour un grand nombre de jeunes 17-18ans, ils ne regardent même pas les jités". Cela n'empêchait pas, pour un certain nombre d'avoir l'esprit TF1.
Les gens préférent des sites Internet? Certes beaucoup de discussions, mais par combien de gens?
Je découvre avec la retraite Internet, et comme tous les novices, j'en parle beaucoup; je découvre que beaucoup de gens dans mon entourage, de tous les âges, s'en servent fort peu, ou beaucoup pour des jeux.
Internet nous informe plus et mieux? Je reviens sur mon dada : il ne se passerait rien au proche Orient.? Silence assourdissant sur les sites généralistes à la belle période de paix, sérénité... de fin janvier. On ne savait pas mieux par les jités, mais au moins on savait que la situation était particulièrement effroyable.
Ignorer son "ennemi"? Pas de phrase plus stupide que "je ne lis pas les journaux, je ne regarde pas les jités ...parce que je ne veux pas être influencé, je veux penser librement"
Cela dit, je fais toujours confiance à ASI pour nous faire un peu moins bêtes.
Puisqu'asi nous demande notre avis, voici le mien qui pour l'essentiel reprend des idées déjà exprimées.

I. oui, il faut continuer cet immense travail qui dure depuis 1995 car :
1) je partage l'envie de certains de trouver plus d'analyse de la télé sur asinet
2) ce n'est pas parce-que les asinautes ne regardent pas les JT qu'il ne faut pas leur fournir des analyses de ces JT,
je dirais même, au contraire !
3) les statistiques mensuelles de temps consacré à chaque sujet me manquent
4) des comparaisons plus fréquentes entre les déclarations actuelles et celles d'il y a une dizaine d'années me délecteraient
5) il ne faut pas interrompre ce travail exhaustif sans avoir tenté de le valoriser
[une question: le travail n'a-t-il jamais été interrompu entre juin et décembre 2007 ?]

II. bien sûr, il faut en augmenter la rentabilité en :
1) diminuant les dépenses
- diminuer l'effort d'enregistrement et de gestion des enregistrements en utilisant les techniques numériques
(ce qui permettrait aussi les usages évoqués plus bas)
- diminuer l'effort d'indexation en la faisant faire par les asinautes, voire par les internautes
(des techniques existent telles que Human Computation, particulièrement des jeux tels que ESP Game;
voir cet article http://www.recherche-universelle.com/referencement-d-images.html ;
je conseille particulièrement à ceux qui comprennent l'anglais la conférence en vidéo,
je la trouve passionnante de bout en bout)
2) augmentant les recettes
- utiliser régulièrement ces données dans des statistiques et des comparaisons devrait attirer plus d'abonnés
(en plus de fidéliser certains de ceux qui songeraient à ne pas se réabonner)
- donner accès à ces données aux abonnés permettrait sans doute que certains prennent le temps de les exploiter de façon intéressante,
mais peut-être serait-il préférable de vendre une prestation aux chaînes de télé : vous recherchez une vidéo montrant telle personnalité
parlant de tel sujet ? cela vous coutera X euros; cette prestation n'aurait d'intérêt que si l'indexation était d'une qualité supérieure à ce
qu'on peut trouver par ailleurs (INA par exemple), mais c'est peut-être possible avec la solution Human Computation ci-dessus ...
- je suis prêt à payer 40€ au lieu de 30 pour aider à sauver cette "mission" (comme d'autres asinautes apparemment)

III. j'ai tout à fait conscience qu'il est facile de donner des conseils, mais c'est à l'équipe d'asi de peser le pour et le contre pour mesurer
quelles sont les chances de réussite d'une stratégie d'investissement plutôt que d'arrêt immédiat.

Quoi qu'il en soit merci de nous avoir demandé notre avis et bonne continuation quelle que soit la décision.
Les JT, personnellement ça m'est assez indifférent.
Mais c'est sans doute parce que ça fait des années que je ne regarde plus la télé, si ce n'est occasionnellement, chez des amis.

Je suis donc très mal placé pour estimer si c'est intéressant ou non de continuer à les indexer.

Ne pourriez-vous pas déléguer cette indexation à des @sinautes qui continuent à penser que c'est intéressant (s'il y a des volontaires) ?
J'imagine (peut-être naïvement) qu'à l'heure du Web 2.0, pas mal de gens peuvent trouver intérêt à fournir du contenu,
autant qu'à faire des commentaires sur les contenus proposés par ASI...
D'après Le Monde : "Les sites les plus visités en France au mois de mars sont Google, avec plus de 25 millions de visiteurs uniques, suivi de MSN, Orange, Yahoo! et les Pages jaunes. Le site d'actualités le plus visité est celui de France Télévisions, en 13e position, suivi par ceux du Monde (23e) et du Figaro (24e). La tenue des élections municipales au mois de mars a profité aux sites d'information…

Si le web de France Télévision est si bien classé, c'est que pour une immense majorité, chercher un complément d'information consiste à s'adresser à son "fournisseur habituel".
Donc, non seulement il faut continuer à "monitorer" les JT, mais aussi les sites webs des grands chaînes...
et aussi valoriser mieux ce patient travail.

PS: le PDF de Médiamétrie place en réalité France Télévisions en 16e position.
Daniel, concentrez vous sur les médias où l'info est intéressante. C'est rarement le cas des 20 heures.
faites un referendum...
Oui, trois fois oui à [s]endémol[/s] un bémol près.

Les JT restent Le Média d'information de la majorité de nos concitoyens.
Je ne les regarde pas, et pourtant, je pense que vous devez conserver cet outil.
Je regrette que vous n'y fassiez pas appel plus souvent, j'aimerais retrouver le bilan mensuel du type de sujets traités.
J'apprécie surtout que vous me fournissiez des cartouches précises pour expliquer à mes collègues et/ou amis quand et comment leur média préféré leur a menti, leur a fait un tour de passe passe et ainsi ne pas me contenter d'un : "TF2 c'est de la M..." (toute ressemblance avec une chaine existante, bla bla bla)

[s]L'endémol[/s] Le bémol près est le suivant : les hommes (et les femmes politiques) qui vont dans les émissions de divertissement ont tendance à y mentir plus et plus facilement que face à des journalistes. De leur coté, les animateurs, sous couvert d'impartialité vont enchainer les phrases du types : "mais quand meme, vous êtes de droite/gauche, vous n'avez pas honte?"
Un observatoire pour mettre [s]des claques[/s] une myriade de petits grains de sable dans cette mécanique si huilée, et qui elle aussi est une source considérable d'informations pour nos contemporains serait délectable.
1-Oui, il faut continuer de "surveiller" les JT, même si une majorité d'@sinautes ne les regardent pas (beaucoup ne regardent plus la TV) et vivent sur une autre planète. C'est d'ailleurs le problème d'un site payant où seule une petite communauté peut accéder au forum. A mon avis, il faudrait ajouter aujourd'hui les chaînes d'information continue qui sont très regardées.
2-Par contre, il y a sûrement le problème du stockage et du chronomètrage. Ce dernier n'étant plus utilisé, il faut probablement l'abandonné. Pour le stockage, c'est à discuter, car sur le site internet, c'est souvent une utilisation immédiate des JT qui est faite, et les renvois au passé concerne surtout les politiques (ne garder que les politiques?).
3-Arrêtez de mettre Elkabbach à toutes les sauces. Vous ne pouvez pas vous empêcher de le citer, y compris dans cette chronique. Que vous dénonciez ces erreurs, c'est nécessaire, mais attention que ça ne tourne pas à l'obsession et aux réglements de comptes personnels...
[quote=Anthropia]vous pourriez manquer un changement dans les JT (changement provoqué par la désertion des téléspectateurs) mais significatif pour le visage futur des médias....

Je trouve, pour les mêmes raisons, qu'il serait un peu prématuré de prendre cette décision !
Cordialement,
léo
Je vais vous dire moi : je me suis abonné à "arrêt sur images" pas "arrêt sur article de journal". Alors j'aimerais bien que le traitement de l'image prennent de plus en plus de place sur ce site.

Est-ce qu'il faut garder pour autant un poste à plein temps pour décortiquer les TJ ? Pas forcément. Investissez vos ressources là où cela vous semble le plus pertinent. Cela peut être pour parler des TJ, ou d'autres émissions. Mais de grâce, plus de traitement de l'image !
Perso, ça fait un bout de temps que j'ai pas vu un jt, et ma consommation télé doit-être à 1h/semaine. Une fois que l'on a le confort de la vidéo à la demande et de l'absence de pub, dur d'en revenir.
Je m'informe par France Info + picorage la journée sur Le Monde, Libé, @si (je picore presque tout là), rue89, backchich, + quelques sites spécialisés français et anglais.
Sans oublier le blog d'Apathie.

Bref, tout ça pour dire, je colle à l'avis de Daniel.

P.S.: pour "classer" mon témoignage, j'ai 27 ans.
Avis brassé de diverses réflexions entendues ça et là,

Je ne regarde plus les jités, ni la télévision d'ailleurs, elle n'a plus de pertinence car tout est faux, les images, les commentaires, les reportages, les présentateurs ne sont plus que des marionnettes fardées, déguisées, avec un sourire de pacotille constamment pendu aux lèvres. Les sujets présentés ne sont que le résultat de stratégies marketing ou politiques. La télévision est devenu le lieu où Image Parfaite et Voix Soft s'unissent à merveille.

Soyons sérieux, la véritable information a depuis longtemps déserté les chaînes hertziennes.
Mais alors, où se trouve t-elle désormais? Comment faire le tri parmi les radios, les journaux et la quantité monstrueuse de sites internet qui s'offrent à nous?
Il serait intéressant d'avoir l'équivalent du concept ufc que choisir dans ce domaine, de se baser sur une liste de journaux, de radios et de sites et d'en mesurer la fiabilité et la qualité. Un peu de repères ne serait pas de trop dans cette société, de même qu'un regard critique et extérieur sur ces nouvelles sources d'information.

Pour en revenir au décryptage des médias, un aspect me semble tout de même important et à préserver, il s'agit de l'étude des différentes méthodes de manipulation. Et il faut bien reconnaître cette fois-ci l'utilité de la télévision, qui offre matière à s'étendre pleinement sur le sujet.

Nous avons un choix à faire. Un choix difficile....

Ouh la ! que cette chronique est lourde et indigeste.
Bien sur vous ne faites plus « Arrêt sur Images » et les rendez-vous de statistiques des temps consacrés par les JT aux différents sujets ont disparu et n’auraient pas leur place sur le site. Donc des questions se posent , budgétaires en particulier. Mais pas seulement. Décortiquer et analyser le fonctionnement de l’information à la télé sur la télé, ça le faisait.
Sur le Web le problème est tout autre.
Faire ce travail pour des « lieux d’influence émergents » ( le Grand Journal et Ruquier n’informent pas ! ils distraient) ? Quelle valeur attribuer au temps consacré par Canal+ à la rénovation du PS entre la petite semaine et la météo de Lise Bourguoin ? et aux divagations de Pierre Bénichou chez Ruquier ? Ne soyez pas les « notaires » de ces pitreries (du point de vue de l’information , bien sur)!

Le faire sur la presse en ligne qui commence elle aussi à être consommatrice d’image ? Bizarrement la même image n’y est pas lue identiquement et l’analyse de ce phénomène manque. Plus sournoisement l’image y est traitée différemment . L’écrit, plus présent que le commentaire oral, se fait complice de la manipulation.
Débusquer les innombrables intox du Web ? Votre émission sur « Loose Change » montre un peu les limites du genre par la pauvreté ce certains arguments de S. Malterre.? Alors bonjour ! comme disait Coluche à propos du linge noué avant de passer en machine.

Pour finir, J’ai 66 ans et je ne regarde plus les JT qu’épisodiquement depuis fort longtemps . Alors votre « schématisation » et l’argument « biologique » ne m’impressionnent pas trop (je les trouve plutôt mauvais). Je crois que les JT conservent une influence notable même sur des jeunes et que cela va perdurer un certains temps. Je crois aussi que, plus que la perte supposée d’influence des JT , c’est effectivement votre migration (plus ou moins forcée) vers l’Internet qui vous oblige à restructurer votre approche et que, pourquoi pas , cela vous permettra de faire émerger une forme vraiment rénovée de la critique des médias.
Robert
on s'en fout des jités : inventez quelque chose de neuf
désolé pour tous ceux qui on posté avant, je n'ai pas pris le temps de vous lire. Veuillez pardonnez mépris et plagias.

CHouette, on a besoin d'une analyse stratégique, c'est très intéressant !!

Je suis tentée de pencher en faveur du "oui, les jités valent cet effort".
d'une part, ma mère regarde la télé, même si elle ne suit pas asi.
d'autre part, malheureusement, l'espèce des jitéphile disparaient biologiquement... mais se renforce démographiquement et économiquement.
La part des personnes âgées dans la population augmente et leur pouvoir d'achat aussi... n'allez pas me dire, que l'argent des consommateur, est quantité négligeable dans une société capitaliste ?
Autre point, qui me parait favoriser la durabilité des jités, les personnes qui vieillisent atteignent des diminution de leur capacités visuelles, auditives, et de leur capacité à manipuler un livre ou un journal... une personne veillissante ne va-t-elle pas accroître sa consommation de jités ?
J'ajouterais que le jité agit encore comme un grand messe, ou une famille peut recevoir une information a un même moment, et où mon père m'a souvent expliqué que certaines informations qui tombaient sous son domaine, étaient totalement erronées, la preuve qu'un journaliste fait parfois très mal son boulot ! cette unité d'information a des avantages : elle prête matière au débat et à l'éveil de la conscience.

D'autre part, les jités qui ne sont pas aux heures de grandes écoutes n'ont semble-t-il pas le même ton, comme Soir3.
Si Soir3 était diffusé à 13h, Sarkozy aurait-il eu le même score?

Pour finir avec cette partie, Sarko a été élu !! Justement !

En dehors des jités, il faut dire, il y a myriades de médias.
Je pense notamment au siteweb de Sarko en campagne, que je n'ai pas consulté, mais qui a semble-t-il fait référence outre-atlantique.
Il a servi de média au bon moment, semble-t-il... Pouvez-vous en évaluer l'impact réel ? ou était-ce un écran de fumé, les reportages sur ce site web, qui a convaincu les rétissants de la modernité de Sarkozy et de sa compatibilité avec les attentes des jeunes actifs ?

Il y a aussi les flux rss, avec des sites portails vers les médias en ligne comme france 24, le figaro.fr, 20 minutes.fr etc...
N'est-ce pas l'équivalent internet des gratuits ??
Et sur ces sites, on voit bien, que les photos de stars abondent, que les explications manquent, qu'il est dur de trouver les informations, que les en-têtes des articles se ressemblent comme deux dépêches AFP, qu'un "dossier" n'est ni plus ni moins qu'une série d'articles accolés, sans liaison, sans analyse... (ou bien trop souvent !!)
Il y a aussi certes les gratuits, qui innondent et sont profitables. De plus en plus de gratuits emplois des personnels pour les distribuer. (dans le monde en tout cas !) Ce qui tant à prouver que leur impact, en terme d'information ou bien de d'actes de consommation liés aux annonces publicitaires présentes dans le gratuit, AUGMENTE.
Et il y a les journaux, les normaux... bah, je n'ai toujours pas commencé à les lire.

Que reste-t-il ?
Les blogs, ces incontrolables petites ressources privées ? Les sites internet spécialisés ?
Les chaînes d'informations qui se démultiplient sur la TNT par exemple, et qui exhortent tout le même bandeau de brève AFP ?

Doit -on se concentrer sur la source, AFP ??

y a-t-il un haut-lieu de la vérification de l'information en France qui pourrait faire office de contrôle du travail de vérification de ses confrères, et publier les grosses erreurs des mois passés ?
ou devez-vous vous contenter de nous alerter et nous pousser à rechercher nous mêmes les incohérences des informations que nous subissons ...

la mission d'asi est-elle la pédagogie (auquel cas vous devez nous initier aux formes de triches propre à chaque média) ou informer sur des cas particuliers, que la vérité a été bafouée ?
(auquel cas vous allez accroître votre insatisfaction de manière exponentielle devant la diversité des médias et le nombre d'informations que chacun présente ; souvent sur le même plan...)


alors je dirais : méthode, méthode :
repesez vos objectifs, combien de pédagogie, pour combien d'information
retravaillez votre cible : est-ce qu'on s'adresse aux Asiens, ou au monde entier, ou aux amis des asiens etc, et que regardent-il ceux là
pesez les conséquences de vos articles : est-ce qu'en exploitant la matière première jité, on détourne nos asiaunautes des jités, au quel cas nous devons trouver une autre matière première
et recomptez vos ressources, estimez leur évoltion aussi
et d'ailleurs, qu'est-ce qui évolue le plus vite, les ressources, ou la consommation de jité traditionel de votre cible ??

puis étudiez les solutions, avec leur coûts économiques, la bande, la personne qui regarde tous les jités, l'espace de stockage
et comment celà s'accroit avec le nombre de chaînes à observer
y a t-il de nouvelles solutions de stockages / de tri de l'information avec un coup d'investissement plus elevé mais qui assurent la viabilité de cette activité
etc

et voyez combien vous pouvez proposer comme budget à vos objectifs, aux activités qui complètent les objectifs, aux solutions qui supportent les activités...
et les scénarios de choix vont apparaitre d'eux-même !

Donc, pour résumer : pesez le pour et le contre, avec des données chiffrables, exprimez vos émotions et envies en objectifs, chiffrables, et tranchez avec le nerf de la guerre : asi est comme toute les autres activités économique, rationalisable en monnaie sonnante et trébuchante.

(c'est comme ça que je mènerais cette question à votre place)
Je regarde le JT suisse tous les soirs pour garder un lien avec ce pays dont je possède la nationalité, ça compte ?

Je n'ai en revanche ni l'envie ni le temps de regarder (par Internet) un JT français, d'une part parce que le JT suisse (romand) revient souvent sur les points marquants de l'actualité française, et que d'autre part, je complète mes informations en allant sur des sites comme lemonde.fr et bien entendu, @si. Mais j'apprécie particulièrement de pouvoir retrouver et décrypter le traitement opéré par les JT d'informations découvertes ailleurs : je peux comparer. Cet exercice-là ne demande pas tant de la quantité que de la qualité. Une réduction sélective de vos archives ne serait pas donc malvenue.
Mais vous dites que c'est du tout ou rien. Dans ce cas, c'est pour moi, tout, assurément : si je choisis aujourd'hui mes sources d'information, à rebours du JT-esque, et que je recherche une information a contrario, donc, ce processus n'aurait pas le même sens ni la même portée si je ne pouvais pas de temps en temps m'assurer que j'ai fait le bon choix, et qu'il reste pertinent.
Bonjour,

Je ne regarde jamais les journaux télévisés français, et en fait très rarement la télé en générale.

Pourtant si je me suis abonné à votre site, c'est pour retrouver la même information que vous véhiculiez à l'époque sur France 5: de l'information sur la télé. Et je dois dire que sur le site, c'est cela qui m'intéresse prioritairement; je ne regarde les autres infos qu'occasionnellement.

Donc oui aux JT.

Meilleures salutations
Non
Je suis documentaliste et je sais que si il est idéal de tout conserver, il est plus utile d'évoluer.
Merci de nous poser la question. Vous avez le sens de l'anticipation, vous flairez les lieux d'influence...c'est bien !
Ce que l'on vous demande c'est d'être à la page, d'être réactif à l'actualité, où qu'elle se fasse.
Je vous fais confiance pour mener à bien votre mission.
Vous pouvez continuer à enregistrer et indexer : mais ne pas tout garder indéfiniment, c'est à dire fixer une date de péremption, qui pourrait d'ailleurs être variable peut-être selon l'intérêt de l'info du moment ? Encore que l'intérêt peut ne se révéler qu'à postériori...
"Disons-le : les utilisations, dans nos contenus, de séquences télé remontant à plus d'un an se comptent sur les doigts d'une main."

Là, j'ai envie de vous demander pourquoi.

Pour des sujets comme les OGMs, l'euthanasie, le 11 sept,Ingrid Betancourt, Sarkozy, des images de JT datant de plus d'un an sont assez instructives sur l'évolution de la communication des principales chaînes de télé.

D'autre part, même si je fais partie aujourd'hui des 100% internet (plus de télé), je regarde ponctuellement les JT sur les sites des chaînes, y compris celui de 20h de TF1, plus souvent la 3, et même si il y a une actu qui m'intéresse, je me fais le grand chelem 1/2/3/C+,arte, et je compare les différents traitements... Quand j'ai le temps!
Le plus souvent ma motivation pour le JT de TF1, c'est de voir ce que la majorité voit. De plus il vous faudrait sans doute intégrer les chiffres des lectures des vidéos des JT et non juste les données Médiamétrie pour avoir une meilleure idée de leur audience réelle.


"Devons-nous, pour l'avenir, continuer à l'entretenir à l'identique ?"

Ben nan, pas à l'identique puisque vous nous dites plus ou moins explicitement que tel quel, ça vous sert peu et vous "coûte" un temps plein!
Mais par contre l'utiliser différemment, si ça vous gêne pas, il a plusieurs options.

Petite suggestion, dans vos dossiers, vous pourriez inclure une sorte de "zapping" sur le sujet traité, rien qu'avec les contradictions des politiques il a de la matière. Imaginez un zapping sur "j'ai changé" de Sarkozy... On parie qu'en 95....?

Vous le faites un peu déjà sur certains dossiers, mais en faisant un nouveau "produit"... Une annexe au dossier.
D'autre part, vous avez déjà constaté que les émissions "marchent" mieux que les chroniques ou même les articles, que vous le vouliez ou non, même sur internet, il est plus facile de regarder des vidéos (sauf mauvaise connection!) que de lire un texte tout en scrollant au fur et à mesure, surtout quand il faut bien mater la dernière ligne qu'on a lue sinon on scrolle trop loin et alors....Grrr, j'aime pas lire sur le net, cette maine de vouloir faire des mises en page verticales sur un support horizontal,


"Mon intuition personnelle me pousse plutôt à répondre non."

Mon intuition personnelle me pousse à croire que vous voulez qu'on vous dise "arrêtez", parce vous voulez arrêter, mais vous avez "peur" que certains vous en veuillent d'arrêter.

Continuez!......En mieux.
Daniel, je vous suis dans votre analyse pertinente Je fais partie de ces jeunes, j'ai 24 ans.
Ma source d'information n'est plus le "jité" familial d'antant. Et son influence s'est largement
émoussée.

Nos "chers" PPDA, Pujadas and co. ne sont pas ou plus synonymes de journalistes
professionnels au sens noble du terme. Ils ont perdu toute crédibilité.
Et si, pour exploiter ce trésor patiemment et perpétuellement constitué, vous instituiez un article chronique (hebdomadaire ou mensuel) d'analyse critique des JT de la semaine/du mois ? Je m'explique : peut-être et même sans doute que la grande majorité des lecteurs et spectateurs d'ASI ne regardent pas du tout les JT, butinent de Rue 89 à Bakchich Info, d'Acrimed à ASI, et ce faisant passent à côté de l'information telle que la reçoivent 10 millions de Français, spectateurs des JT et pour une partie desquels les JT sont la seule source d'information (avec la presse locale, très bien vendue : mais c'est une autre histoire que de surveiller et d'indexer la presse locale !). Un tel article critique chronique des JT serait :

- un moyen de rester conscient de l'information à laquelle ont accès une grande partie de la population ; par exemple, qui est au courant de "l'affaire Elkabbach" ? les lecteurs d'ASI, de Rue 89, etc., puis du Monde, du Figaro et de Libé. C'est-à-dire combien ? 200 000, 300 000 personnes ? On va beaucoup écrire et beaucoup gloser sur Elkabbach, en oubliant, si l'on se coupe des JT (en plus d'être coupé de la presse locale, pour des raisons matérielles bien compréhensibles), que "l'affaire" n'a même pas fait l'objet du plus sommaire résumé possible à destination de 10 millions de personnes... ;

- un moyen aussi de parler à ce public des JT : si par hasard ils cherchent quelque chose sur internet à propos des JT (c'est un pari aussi sur la démocratisation d'Internet et le fait que les 52 % de foyers français connectés annoncés aujourd'hui sont en grande augmentation, de 15 % en un an !), ayant été surpris par un raccourci choquant, par une formule trompeuse, par un manque d'information sur un sujet qui leur tenait à coeur, ça peut être très positif qu'un point d'entrée pour eux sur internet et en ce qui nous concerne sur ASI.net soit non pas Elkabbach, Sevran ou Breteau, mais une critique fort constructive et régulière de ce qui constituent pour eux la principale source d'information. Là, ils en apprendraient, des trucs intéressants et qui leur parlent immédiatement en matière de critique des médias, sans arriver tout de suite sur une "affaire Elkabbach" dont ils n'avaient même pas entendu parlé et qui est bien éloigné de leurs préoccupations ; ils y viendront ensuite, progressivement.

De la même façon que j'en suis venu à chercher des critiques de méthodes plus sournoises que celles des JT après avoir "épuisé" le sujet "critique des JT". On cherche d'abord à comprendre et décrypter ce que l'on connaît, puis on passe à la compréhension et au décryptage de choses dont on ignorait même l'existence (les grandes déclarations d'éthique, les renvois d'ascenseur, etc.)

Je remarque au passage que la Une d'aujourd'hui d'ASI est un sujet sur TF1 et le bidonnage d'un "reportage" au 20h. Voilà qui me semble utile, concret, à ne pas laisser tomber sous prétexte que de telles critiques sont possibles presque à chaque JT. Justement ! Condensons ces critiques des JT de la semaine/du mois dans un papier, qui donnerait les bidonnages de la semaine/du mois, les silences de la semaine/du mois, les polarisations de la semaine/du mois. Je suis sûr qu'on apprendrait beaucoup de choses et qu'on pourrait relativiser ou au contraire mettre l'accent sur ce qui n'est toujours pas passé dans "les médias de masse" : moi, même après quelques années de fidélité à la critique des médias, je suis toujours extrêmement surpris à chaque fois que je regarde un JT, je me demande à chaque fois si je ne rêve pas, et ça me fait à chaque fois l'effet d'une redescente sur terre. Et là je comprends, je comprends ce que je ne comprenais pas : voilà (en partie) pourquoi "les gens" des sondeurs sont pour telle chose, contre telle autre, s'en foutent de ceci, se déclarent préoccupés par cela, puisque voilà l'information qu'ils ont sur le sujet... Je comprends seulement à ces moments là l'étendue du travail qui reste à faire.

Mais voilà qui ne rentre pas dans le cadre de votre question, puisque plutôt que de répondre simplement "oui à l'indexation", je réponds "oui + une nouvelle charge de travail !" Il faut faire des choix... C'est un choix stratégique pour l'avenir d'ASI : se couper un peu plus de l'information telle qu'elle est reçue par 10 millions de Français ou tenter de se rapprocher de ceux-ci pour nous-même actuels lecteurs d'ASI et j'imagine peu friands des JT et pour eux-même à l'occasion de leur (futur) butinage sur internet ?

Bonne continuation, au grand plaisir de vous relire !
Si vous voulez sauver votre programme favori,
tapez 1 pour les JTs
tapez 2 pour l'Internet

(0.35 euro le sms, hors surcout de votre opérateur)

Tout choix entre deux propositions est un renoncement à l'une d'entre elles.....


Je ne regarde pas les JTs. Mais j'apprécie de pouvoir retrouver sur @si un condensé du PAF (comme je regarde le zapping) et en prime son analyse (ça me permet de mieux comprendre par exemple comment qqn de mon entourage en ai arrivé à me dire, "t'as vu, la mission humanitaire pour Ingrid Bentancourt est reparti sans elle", l'air sincérement navré, déçu par la fin tragique du feuilleton JTélévisés de la veille. (il n'y a pas que des happy ends)

à savoir faut il se concentrer davantage sur Le grand journal, Ruquier et autre spectacle, franchement, la réponse est dans la question à mon avis.
sur les mécanismes de buzz et de reprises, les intox du web, pas forcement à mon avis, ça dépend de leur pertinence, je vous fais confiance. la même dose s'il vous plaît.
Bonjour !

Je ne sais pas (pas encore) si vous devez mettre aux oubliettes le contenu des Jités genre TF1 ou FR2, mais leur INFLUENCE NEGATIVE (comme vous le dites justement) N'EST PAS NEUTRE, pas encore. Et si ces "journaux" sont influents chez les "vieux" (dont je suis mais pas influencé) et comme LE NOMBRE DES PERSONNES AGEES AUGMENTE, alors ATTENTION. (je croyais que la raison s'améliorait avec l'âge; je vais donc me surveiller...)

D'AUTANT QUE LES ELECTIONS SE JOUENT A LA MARGE. Il faut donc combattre les influencent malfaisantes (qui sont les avatars de la "morale Sarkozy")

Quant aux jeunes, je crois qu'ils font un usage ludique de l'internet et que leurs BUZZ restent aussi assourdissants que la musique dont ils se gavent aujourd'hui

Il faudrait plutôt DONNER UN ECHO MAXIMAL ET IMMEDIAT AUX ERREMENTS DE LE TELE (et des autres) comme vous le faites actuellement. Je pense donc qu'il faut encore rester vigilant à l'égard des journaux du soir de TF1 et FR2; en faire l'écho à grand bruit; ne pas nécessairement conserver toutes ces images dès lors que vous les avez actées.

SI C'EST UN PROBLEME DE GROS SOUS, IL FAUT DONC AUGMENTER L'ABONNEMENT ASI. La santé mentale a un prix !! Et je lis que beaucoup d'asinautes, comme moi, veulent leur pâtée de jités en tranches horaires.

Cogiter ergoter soulent...
[quote=DS]
Depuis la création du site, nous avons continué, sur notre lancée, le travail entrepris depuis douze ans sur France 5 : nous enregistrons, et indexons chaque jour les journaux télévisés des trois principales chaînes françaises (TF1, France 2, France 3). C'est un travail considérable. [...]
Ce travail d'indexation est un travail considérable. C'est un travail coûteux (un poste équivalent plein temps, ce qui n'est pas rien dans notre petite équipe, et des dizaines de mètres de rayonnage pour les cassettes).
Mais est-ce un travail encore utile ?
C'est quoi un travail utile :
- un travail qui vous sert à alimenter votre site
- un travail d'utilité publique qui rarement servira à alimenter votre site mais sur lequel on pourra compter le cas échéant
- un travail qui intéresse certains de vos internautes
- un travail qui permet de mettre en lumière les travers des principaux robinets à infos, pour encore beaucoup de gens.
Où situez-vous l'utilité ?
Autre question importante :
votre site repose sur un modèle économique que vous testez actuellement. Ce modèle peut-il vous permettre de continuer à remplir une mission de service publique, car clairement, si vous utilisez peu cette indexation, l'utilité du travail se résume à la potentialité qu'elle représente, du fait même de l'indexation.
Dernière question : est-il raisonnable de tirer un bilan à ce sujet ... au bout de quelques mois.
N'avez-vous pas envie de faire quelque chose avec ce fond d'information, voire d'en faire une spécificité, un produit d'appel ?


[quote=DS]
Ou bien devons-nous concentrer nos forces sur les lieux d'influence émergents (presse en ligne, sites de partage, interviews radio du matin, chaînes de la TNT ou étrangères, émissions de télé tardives ou minoritaires que nous sous-traitons pour le moment, comme le Grand Journal de Canal+, Ruquier, Taddei ), sur les mécaniques de buzz ou de reprises, et sur les innombrables intox du Web, qui n'ont rien à envier à celles d'Elkabbach ? Où notre grain de sable est-il le plus utile ? A vous de dire.
Retour à la première question : c'est quoi votre définition de l'utilité ?
Ou bien devons-nous concentrer nos forces sur les lieux d'influence émergents (presse en ligne, sites de partage, interviews radio du matin, chaînes de la TNT ou étrangères, émissions de télé tardives ou minoritaires que nous sous-traitons pour le moment, comme le Grand Journal de Canal+, Ruquier, Taddei ), sur les mécaniques de buzz ou de reprises, et sur les innombrables intox du Web, qui n'ont rien à envier à celles d'Elkabbach ? Où notre grain de sable est-il le plus utile ?

La réponse que vous voulez apporter à la question se ressent très fortement dans votre manière de poser cette problématique. Du coup, peut-être parce que la démonstration - qui se présente sous forme de question - est elle plutôt bien réussie, je tendrais à dire que d'une part oui, et d'autre part, oui. Pour le changement s'entend. Du moins, l'extension du champ d'action futur par rétrécissement du champ d'action passé.

Abandonner l'enregistrement laborieux et la consignation scrupuleuse, vu le rapport coût-avantage, puisque ce calcul s'affiche comme résolument moderne, est une bonne chose s'il permet une information plus élargie.

Ce qui est intéressant dans l'étude des journaux télévisés c'est le démontage du mécanisme par lequel ils réussissent à nous faire entrer leurs idées via les images. Archiver, compiler, etc, n'est pas ce qui nous intéresse.

Ne perdez pas non plus de vu, que ce que l'on attend aussi d'@SI, c'est un plus, c'est une analyse, en quelque sorte un décryptage, bien que vous vous étiez défendus du mot "décryptage" lorsque France 5 avait promis de remplacer @SI par une émission de "décryptage" des médias. Comprendre les mécanismes par lesquels l'information se créé, comprendre la manière dont les idées via les images, via les "informations", s'immiscent dans notre tête. Et puis, aussi, comment se forme une uniformisation de la pensée journalistique. Voilà des choses qui, au moins personnellement, m'intéressent.
Beaucoup de choses ont déjà été dites. Quelques précisions chiffrées sur l'audience comparée de la télévision et d'Internet :

- Tout le monde n'a pas accès à Internet : en France, seuls 53% de la population disposent d'une connexion à Internet à domicile (Source : CREDOC). Cette proportion va continuer de croître au fil du temps, mais probablement pas au point de dépasser les 95% de taux d'équipement en télévision.

- Il y a de très forts écarts d'accès à Internet entre les différentes catégories de la population : 81% des cadres sont équipés, de même que 79% des diplômés du supérieur et 84% des hauts revenus, contre seulement 25% des retraités, 23% des non-diplômés et 26% des bas revenus. Le fossé numérique n'est pas seulement générationnel, il est aussi culturel et économique (source : CREDOC)

- Les Français passent en moyenne 3h30 devant leur télévision quotidiennement (source : Médiamétrie) alors que seuls 41% de la population se connectent quotidiennement à Internet (tous lieux de connexion confondus : domicile, travail, lieu d'étude..., Source : CREDOC)

En résumé, je pense que la télévision restera pendant encore de nombreuses années le média privilégié des Français pour s'informer. Même si les journaux télévisés sont concurrencés par d'autres moyens d'information, ils restent "dominants" et contribuent beaucoup à la formation de l'opinion publique.
je suis partis une semaine en turquie, je rentre dimanche, j'allume la télé ver 19h30 pour le journal de france 3 (le moins pire peut être ???) et là surprise nouvel mouture quand à l'aspect visuel,et puis le contenus .......alors là surprise je me suis cru à un resumé du genre detective dimanche , que des faits divers, du sordide au plus banal et le pire c est que même l'actualité international est traité au travers de fait divers : ex l'attentat en afghanistan on a les morts , un deputé un policier et peut etre avec beaucoup d'emotion, un garcon de dix ans !!!!
Alors l'analyse geostrategique, les problèmes politiques le sous developpement la cooruption l'echec de l'intervention de l'otan , le renforcement francais enfin bref rien de tou ça
C est devenu comme ca pour presque tous les sujets ...........................donc ma foi oui je pense que malgré leurs influence encore probable pour une frange de la population tout a deja été dit sur leur médiocrité leurs partis pris et leur partialité ils n est plus d'interet que de perdre du temps et de l'argent à part peut être d'aimer se faire du mal.
Beaucoup de choses intéressantes ont été écrites par les précédents commentateurs.

1 – si vous avez les moyens : indexez.
Il faut maintenir une veille vigilante sur les brouets du « 20 heures », @si en est un antidote.

2 – si vous n’avez plus les moyens :
Trouvez quand même le moyen de les surveiller.
Je partage exactement l'avis de Stephan Giumelli, (billet tout en haut à compter pour 2 voix !!)
Daniel, vous faites un peu de racisme anti-vieux ! J'ai 75 ans et il y a longtemps que je ne regarde plus les JT. Je suis abonné chez vous, et je prends l'essentiel de mes infos sur le net !
A mon avis, vous pouvez laisser tomber ce compilage. Cordialement
Il est legitime de se poser cette question et elle est encore pertinente ( je pense qu elle ne le sera plus dans 5 ou 6 ans ) les JT je crois ont perdu tout pouvoir d influence ils ne convainquent que les deja convaincus ( qui regarde pernaud ? ) pour les reste ils ne jouent un role que d 'accroche ou de robinet a images .
Les grands JT sont comme la presse de province qui maintenant s en occupe qui fait une revue de presse des journaux de province ? il ya 5 ou 7 ans on en parlait encore mais maintenant leur role est desuet et benin.
De plus a quoi bon conserver des kilométres d image quand on sait qu'elles sont toutes baties selon le même modéle qu'elles sont formatees et ronronnantes, la vraie information surgit maintenant en dehors des journaux au hasard d autres emssions de divertissement ou les intervenants sont encore en semi liberte ; il y aurait plus a decortiquer analyser et conserver dans des talk shows ( fogiel ruquier etc )
C'est très souvent l'heure du repas, et comme nous avons la télé dans un bureau à part, les jtés à l'heure du déjeuner et du soir ne sont guère regardés, mais cela est du surtout à cette situation décrite. Nous apprécions d'écouter les info à la radio (la préférée : france inter, car il n'y pas de pub).
quant au net, nous allons sur de nombreux sites, agoravox, Rue89, desourcesure, vérité,réseau voltaire, contreinfo,gestion suisse, plume de presse, etc....
http://
millesime.over-blog.com
Ne pas laisser tomber les jités me semblent judicieux. Car, quand bien même ils n'auraient plus d'influence sur les spectateurs dont je ne suis pas, ils sont représentatifs d'une vision d'une rédaction, avec tous les travers que cela implique : influence des lobbies, copinages, manque d'esprit critique… Rien que pour cela, cela vaut la peine. Critiquer les jités des temps passés serait aussi une bonne idée. @si prend un extrait de journal du passé, en le remettant en contexte, en le commentant, en le critiquant, ou encore en le confrontant à un JT actuel. Car l'Homme a beau être doté de la mémoire et de la réflexion, il ne peux s'empêcher de faire deux fois les mêmes conneries !
Pour le problème des longs rayonnages, une solution simple : enregistrez-les sur des disques durs. Ensuite, si vous voulez, vous pourrez mettre les disques durs sur les rayonnages que vous avez déjà achetés !
J'apprécie l'interrogation sur l'évolution de la place de nos JT face à internet en particulier... et bien que je les regarde assez peu (essentiellement Euronews ; tf1 si j'ai envie de rire...), j'aime quand on insiste sur les manipulations d'images dont ils se rendent responsables.

Certes, la génération dont je fais partie a un réflexe "web" de plus en plus développé. Il n'en reste pas moins vrai que pour beaucoup de personnes de ma génération (moins de 30 ans), ce qui est dit à la télé est "forcément vrai", a quelque chose d'"officiel". Une espèce d'autorité et de crédit accordés par défaut.
Je déteste ça, mais il n'y a pas longtemps encore, lorsque je racontais à un ami que je lisais de temps en temps un article sur Wikipedia, il m'a répondu "oui, mais on raconte n'importe quoi sur ce site". Allusion à quelques dérapages qui ont sans doute été sur-médiatisés (quand on n'aborde pas directement la question europe 1 - Sevran... Hm). Clairement je lui réponds que nos télés sont loin d'être blanches comme neige... et sans doute plus dangereuses encore car les gens ont tendance à baisser leur sens critique face à un jt.

Pour exemple, je suis belge, et malgré tout, lorsque la rtbf a annoncé - dans un faux reportage - la fin de notre pays, ça c'est répandu comme une trainée de poudre dans le pays. Si ça passe à la télé, c'est forcément vrai ____

Bref, je crois qu'il est encore un peu tôt pour abandonner les JT. Vous n'êtes sans doute pas obligés de tout stocker, mais savoir rapporter les dérapages des uns ou des autres fait toujours plaisir.

Encore hier, face à tf1, je rigolais en voyant qu'on parlait d'une entreprise où les travailleurs passaient +- 30h par semaine à bosser (je me faisais la réflexion qu'à ce rythme là, je travaillerais 2 (maximum 3) jours par semaine) => appel aux syndicats à autoriser davantage d'heures de boulot, c'est pas gagné. Sujet suivant ? Un rapide flash sur le crash d'une entreprise où les travailleurs ont refusé d'accorder du temps de travail dans des conditions un peu défavorables. Ca fait réfléchir ^ ^


NB/ un sondage est efficace aussi pour ce genre de question, non ?
Les JT attirent encore suffisamment le chaland et les politiques qui viennent y justifier et valoriser leurs actions pour que vous continuiez à les scruter à la loupe.
Autant le dire tout de suite ... à ce jour, le travail que vous faites sur les jités n'a que peu d'utilité pour nous, @sinautes, qui nous informons déjà sur d'autres médias.

Là est le problème principal d'@SI. Vous touchez effectivement un public averti, largement informé, qui vient ici découvrir une autre vue sur l'information, des analyses et des critiques des médias.
Hors, le public que devrait toucher @SI, c'est au contraire la foule de gens qui croient encore ce qu'on leur raconte au Jité de 20h. Votre travail sur les jités est utile pour ces personnes là, alors que ce sont celles qui ne vous regardent pas.

Ma question est donc la suivante, pourquoi ne pas changer le problème ?

Plutôt que de se poser la question de supprimer ce travail "inutile", pourquoi ne pas se poser la question de comment le rendre utile, par exemple en amenant de nouveaux @sinautes ... par le biais de la télé ?

Ne peut on pas trouver un système permettant à @SI de se payer de la pub à la télé pour faire savoir à ces millions de personnes qu'ils peuvent eux aussi s'informer ailleurs ?

Cordialement
non, surtout pas, il ne faut pas les laisser tomber : ils ne demandent que ça...
Un sondage ! Un sondage ! Un sondage !

Et si possible pas comme ceux du Figaro avec des questions orientés genre "Etes vous pour ou pas contre l'idée qu'on arrête d'archiver les jités insipides et inutiles ?"

Sérieusement la mise en place de sondage sur le site pour évaluer des contenus etc.. serait sans doute utile et plus rapide à traiter que se palucher les commentaires, m'enfin moi je dis ça, je dis rien... comme notre président :)

Cdt,
Aurélien
Bonjour,
Je pense que les archives ont d'autant plus de sens aujourd'hui que les politiciens (mais pas seulement eux) n'hesitent plus a affirmer aujourd'hui le contraire de ce qu'ils disaient hier, mais surtout, en jurant - croix de bois, croix de fer - n'avoir jamais dit le contraire. Il suffit de voir sur votre site mme Bachelot affirmer n'avoir jamais remis en question le financement de l'optique par la securite sociale, pour comprendre l'importance de pouvoir ressortir des archives la sequence ou elle reconnaissait se poser la question de cette utilite. Mais parfois le delai est plus long, et vous nous avez montre mr Cope nous dire sans rire que le dernier triplement du budget de l'Elysee n'en etait pas vraiment un, mais plutot un regroupement de budgets eparpilles auparavant dans differents ministeres. Cette affirmation ne choquait pas... sauf que vous avez retrouve la sequence dans laquelle quelques annees auparavant, il nous affirmait deja la meme chose, lors du quadruplement du budget de l'Elysee. Cette comparaison et ces archives sont indispensables pour nos pauvres memoires matraquees a longueur de journees par de nouvelles info que nous ne pouvons pas toutes retenir.
Il faut poursuivre ce travail.
On voit ici clairement que ce qui conditionne la poursuite d'un laborieux travail de collecte de données seul à même de permettre la comparaison sur longue période et d'amarrer l'analyse critique, objectif répondant à une recherche de scientificité minimale ( même si la quantification n'apporte pas tous les éléments de réponse aux questions que l'on se pose) c'est la question des moyens.
Il est stimulant de voir que cette question suscite autant de réponses sur le forum, désolant de constater que le développement d'une analyse critique dépend de moyens financiers somme toute bien modestes au vu du travail qui est réalisé.
Qu'une seule personne soit capable de faire cela m'épate (et je la plains!)

Je m'astreins pour ma part à regarder les JT de 20 heures ( je dit "les" puisque je zappe de l'un à l'autre, ce qui me permet de comprendre un peu comment fonctionne l'info : jeu sur les émotions, importance accordée aux faits divers, hiérarchisation des sujets, uniformisation due à l'existence de banques d'images ...mais aussi traitement des sujets qui permet de s'interroger sur la façon dont travaillent les journalistes, leurs raccourcis, l’absence de mémoire, le recours aux arguments d’autorité par exemple), en faisant cela j'ai l'impression de ne pas totalement vivre dans ma bulle d'internaute et de suivre certaines évolutions mais je ne le fais que de façon fragmentaire.

Personne n'a pu jusqu'à maintenant apporter de conclusion définitive sur l'influence des médias -et de la télévision- mais peut-on faire comme si n'existaient pas des émissions qui constituent l'arrière fond de la vie quotidienne de millions de gens? Peut-on d’ailleurs prévoir ce qu’il va advenir des JT lorsqu’ils seront diffusés sur d’autres supports. il se peut fort bien que les caractéristiques des auditorats évoluent…

Il suffit d'écouter l’émission de Morandini pour se faire une idée de l'enjeu que représente encore la télévision (même si c'est une quasi-ascèse, j'essaie de l'écouter régulièrement!).

Et puis souvenez vous du lieu où Colin Powell a joué avec ses Playmobil pour nous convaincre que l’Irak possédait des armes de destruction massive et justifier l’entrée en guerre. C’est encore par la télévision et entre autres les journaux télévisés que passe la construction des opinions par les gouvernements, non ?

L’idée que l’externalisation de ce travail de décryptage constituerait une solution illustre à mon avis combien l’idéologie libérale nous conditionne :
- le privé ne fonctionne pas à moindre coût que le public, ceux qui l’ont cru vont s’apercevoir du contraire mais trop tard (pensez simplement aux expériences de concession de l’eau et au coût comparé à celui de la régie directe…),
-ce type de travail n’est pas mécanique, ce qui faisait l’intérêt du décryptage d’asi était l’angle d’attaque.

Alors je vote pour une augmentation de la cotisation à asi pour ne pas laisser en chemin tout le travail déjà accompli.
[ Bonjour à toute l'équipe,

Je viens pour la première fois de parcourir en entier les contributions des@sinautes suite à la demande de Daniel S. relative aux JT.
J'en sors abasourdi. D'abord je n'imaginais pas qu'autant d'internautes guettaient la première apparition d'une question pour y répondre.
Si certaines réponses sont très fines même avec des contradictions que le "maître de cérémonies" relève aussitôt, d'autres sont beaucoup
plus sujettes ( deux "t" ? _ que de fautes d'orthographe dans ces courriels ! ) à caution, témoin la dernière lue qui parle du sens qui se produirait
maintenant sur internet. Il me semble que beaucoup de confusion s'y manifeste aussi.

Quant à l'utilité d'indexer après archivage les trois principaux JT, elle me semble acquise. D'abord parce que comme noté par X contributeurs,
il se'n faut de beaucoup que ces messes soient sans pratquants; Pour ce qui me concerne, avec un masochisme avéré, je prends ma dose - quite à
avoir un ulcère - presque tous les soirs. Et si je suis bien sûr un téléspectateur brillament critique, non dupe, expert en analyse des connotations...
il n'empêche que je subis l'inénarrable Pujadas et ses collègues pour me rendre compte de l'entreprise d'aliénation à laquelle il contribue benoîtement avec
d'autres. Et il me semble toujours intéressant d'avoir des analyses beaucoup plus fines que les miennes des "performances" des journalistes et présentateurs des JT.
D'où la nécessité des archives à moins que l'INA...

Par ailleurs je partage assez largement l'analyse de Daniel. Il est sûr que les JT 2008 ne font plus l'actualité mais du suivisme. Et il serait intéressant de
consacrer des "plateaux" à des analyses de ce qui se passe chez Taddéi, Ruquier et autre Durand, voire Calvi qui est très pratiqué.

Je suis trop long. Tout ce qui contribue à enrichir le regard critique sur les médias anciens ou nouveaux est bénéfique.

Merci à @si et longue vie
Il me semble opportun de continuer ce travail. Car les "grandes messes" de l'information jouent encore aujourd'hui un rôle majeur, particulièrement chez ceux qui ne se passionnent pas pour l'actualité, ceux que la lecture d'un gratuit en quelques minutes de métro suffit amplement. Souvent en fond, pas forcément avec le son, le JT d'aujourd'hui ne se regarde peut-être plus comme avant. La plupart de mes amis le regardent, par exemple, par intermittence, montent le son sur les images qui les interpellent, mais ne le suivent pas d'un bout à l'autre. Quant à moi, je le regarde parfois, mais ma source d'information privilégiée reste la presse quotidienne (payante) et Internet.

Donc je pense que le rôle du JT, s'il a un peu évolué, reste important, même dans notre société en devenir du podcast, ou actuelle de l'hyperinformation. Prenons l'exemple d'un événement marquant (attentat du 11 septembre 2001, mort d'un illustre personnage): regarder le JT demeure, dans ces cas il me semble, le moyen choisi par le plus grand nombre pour obtenir plus de détails et s'informer. Il reste un repère, et son rôle, comme vous l'avez montré dans votre réflexion, M.Schneidermann, a été prépondérant dans la dernière élection de Nicolas Sarkozy.

J'ai été effaré de voir le nombre de gens, autour de moi, désintéressés habituellement de la politique, qui commentaient le dernier discours de l'arriviste de Neuilly pour en saluer la mise en forme voire le contenu. "Qu'est-ce qu'il parle bien ! Il a raison... C'est du bon sens!" etc. (Alors qu'une simple réflexion sur la plupart des déclarations de Sarkozy permet de se rendre compte qu'elles renvoient à chaque fois à la fausse bonne idée). Le JT reste en outre emblématique de la façon dont l'information est de plus en plus conçue. En terme de médiatisation. C'est l'image et plus l'information qui compte. L'émotion et non plus le recul. L'élection de Sarkozy en est la preuve. Un tel homme n'aurait jamais pu être élu sans une bonne dose de communication. Et les journaux télévisés ont été, de 2002 à 2007, le principal théâtre où le ministre-candidat a joué de son art.

Donc je pense qu'il vous faut continuer ce laborieux travail. Car vous êtes les seuls à le faire...
Daniel,

Au bout de 64 messages, il semble se dégager une position: celle de la poursuite de votre dur labeur de récolte des données provenant des JT.
Il serait aussi intéressant de savoir ce qu'en pense votre équipe...

F.
ont a vu le jeudi investigation, qui disait clairement qu'internet faisait passé des vessies pour des lanternes
car le plus grave de ce documentaire etait de ne pas montré les coté positif de l'information sur internet
et du coup a mis les docs amateur dans le meme pots que les site d'information libres

a mon avis plus le temps va passé plus on verra apparaitre cette guerre que la masse media menera contre internet

donc, pour moi il vaut mieux continué a surveillé les JT
histoire de toujours avoir une balle a renvoyer

il ne faut pas oublié les vieux, ont les aiment non ? on va pas les laissé sur le bord de la route ;p
ça fait bien longtemps que je ne les regarde plus sauf par curiosité, comme on va au zoo
Poser la question c'est déjà tracer le chemin... les jeux sont faits pour la TV et c'est plutôt une bonne chose.

Hier sur France info il y avait une interview du ministre des sports :
- On est à cent jours des JO ! (à cent jours ils commencent déjà a remplir les cases horaires de vide Olympique)
-Est ce que vous espérez plus de médailles ? bla bla bla bla bla...

Encore 5mn de radio remplie avec du vide, du rien du tout qui cache le tout, l'essentiel.

Je sais pas moi, France info pourrait expliquer aux Français ce qu'est la production de monnaie, le sens du dollar et la mesure de l'endettement de l'état américain... ce que cela signifie à l'échelle du monde. Expliquer ce monde basé sur l'économie dont 99,9% de la population ignorent les fondements, les tenants et aboutissants... non ! ça sera les JO avec cent jours d'avance... pour ne rien dire !
Que tout le monde s'agitent pour un gars qui coure vite... ça ça a du sens pour tout le monde, s'il va plus vite que l'autre, ça c'est facile à comprendre !

On appel encore ça une radio d'information !

Bientôt avec internet on pourra capter des radios locale sur tout le territoire nationale et le flux du net réduira le flux hertzien réglementé... tant mieux.

Oui "arrêt sur image" doit aller à l'essentiel et ne pas se laisser divertir par les sirènes médiatiques du néant, du bla bla marketing qu'il soit économique ou politique.
Le JT je ne le regarde plus depuis longtemps et constater avec asi que c'est du n'importe quoi ne m'intéresse pas... je le sais déjà !

Aujourd'hui la seule chose qui vaille c'est la production de sens... avec internet nous n'avons plus d'excuse à la production du vide car tout le monde peut produire du sens sans limite, sans censure... mais si peu le font en vérité.

Produire du sens en analysant un vieux dinosaure du vide (le jité) est devenue une perte de temps. Autant produire du sens là où tout prend forme, où l'énergie humaine et la créativité se trouve... et c'est souvent sur le net.
J'ai imprimé l'article, indispensable et je le relierai.
Daniel a-t-il peur de ne parler qu'aux vieux ?
Qui regarde ou écoute les JT ? "on" prépare à manger, "on" met la table et on entend. "On" est tout près... tous tout près...
C'est à mon avis les idées qui se veulent majoritaires qui y sont véhïculées, c'est la racine du mal. Mais c'est aussi là qu'il y a "le feu". N'est-ce pas un positionnement pour s'éloigner des sujets brûlants ?
Internet c'est plus pour la pensée subversive, @si est-il indispensable dans cet espace ? je ne le crois pas. Je dirai même que c'est le choix facile...
Daniel c'est votre déontologie qui est au coeur de ce sujet... vous l'abordez donc... à vous le choix.
Personnellement mon choix est fait : je regarde les JT, avec l'esprit @si, n'en privez pas les autres...
Madeleine
Les JT n'ont jamais valu la peine d'être regardé, mais ils le sont quand même, nonobstant vos remqaruqes. Ils influencent encore le mode de pensée de beaucoup de français, et leur responsabilité dans l'information et la désinformation est énorme. Gardez-les, continuez à, les analyser.
Anthropia a tout dit, et bien, plus haut dans les commentaires.

Il faut (c'est facile à dire certes) continuer, même si, en science @sique comme dans d'autres sciences, le travail de collecte des données est le plus ingrat ; est-ce que l'informatique ne peut pas vous aider ? ou alors une demande aux "grandes" chaînes de vous envoyer leurs scripts (je ne sais pas comment on appelle ça : programmation des JT avec les temps qui sont consacrés à chaque sujet) ?
Le risque d'abandonner une telle veille des JT, c'est finalement de vous éloigner de la vocation première d'@si, en devenant le lieu de veille des nouveaux médias pour ceux qui ptratiquent les nouveaux médias, au lieu d'être le lieu de veille des médias de masse pour tous. Bien sûr, je plains celui ou celle qui visonne, archive, nomenclature... Bien sûr, l'influence des "vieux" médias semble diminuer. Mais à moins de se satisfaire d'un entre-soi élitaire (façon Libé, pardon Daniel), je crois que cela vaut la peine de se pencher en détail sur des journaux regardés par dix millions de personnes (10 000 000 !), soit quand même 20 fois plus que le plus lu des quotidiens, sans même parler d'Internet.

Voilà. Merci pour votre travail.

Julien
Ce qui faudrait, c'est surtout nous faire des comptes rendu, ou donner des présentations statistiques. Par exemple, à la Google trend, on pourrait voir l'évolution du thème de la sécurité avec la années, en fonction des éléctions etc.

Ca se serait très loin d'être inutile!
Bonjour à toute l'équipe d'@si,

Vous devriez lire le livre de Pierre Bayard aux éditions de Minuit Coment parler des livres que l'on na pas lus ?, il vous apporterai, selon, un élément de réponse à la question que vous soulevez aujourd'hui (et qui par aileurs démontre bien l'envie de satisfaire que vous nous destinez et dont je vous remercie).
Car les images qui passent dans nos médias sont très comparables à une bibliothèque de livres. Toutes deux requièrent plusieurs milliers d'années de vie pour être parcourues intégralement. Une des questions principales de ce livre est : Sur quel degré de lecture est-ce que je peux baser ma connaissance ? Et, rapporté à la télé, la question pourrait être : Existe-t-il plusieurs manières d'assimiler une vidéo ? La lecture de ce livre vous apportera quelques éléments dans une comparaison abstraite.

A vous de voir donc, si vous souhaitez nous apporter une comparaison minutieuse des diverses bandes qui passent à vôtre portée, ou si vous souhaitez aider la globalité en proposant une nouvelle façon de voir et de concevoir la multitude d'images qui pénètrent à un certain degré nos yeux et nos oreilles.

Salutations,

Sébastien
Bonjour a tous,

ca fait bien longtemps que je n'ai pas regardé un jité.

Je ne suis pas capable de mesurer leur influence sur la société.
Je sais que pour ma part je suis perméable (à mon insu) aux buzzs qui font frissonner le web.

Je ne comprends pas toujours comment ils se répandent. Bien sur je comprends le phénomène d'un point de vue technique,
un blog/Digg-like/Journal pond une information qui génére un flux RSS, qui est ensuite repris et ainsi de suite jusqu'à mon agrégateur.

Je comprends moins bien qui sont les lanceurs de buzzs, quelles sont leur motivations et aussi qui finalement les subit ces buzzs?

Autour de moi tout le monde a entendu parler depuis longtemps de Reopen911, mes parents non (enfin c'était vrai jusqu'à votre émission;o) ).
Il y a des cloisonnements qui mériteraient d'être regardés dans le détail. Des outils commencent à mesurer ces phénomène sur le web (le classement wikio par exemple).
Ponctuellement, pour des élections des cartes du web sont faites. Cela permet de comprendre aussi.
Mais nous sommes loin d'avoir compris l'ampleur du phénomène... Est on capable de modéliser les échanges d'informations entre les Jités classiques et le web?

Je dois avouer que je préférerai que la personne qui travaille sur les archives des journaux
se penchent plutôt sur ces problèmes.
Pourquoi par exemple ne pas adopter le tout nouvel outil développé par Jean Véronis ici, sur une base hebdomadaire décortiqué le buzz de la semaine en essayant de comprendre d'ou il vient?

J'ajoute, mais je suis sur que vous le savez, que en basculant sur le web, vous avez mécaniquement, changé un peu de public... Et si le public n'a pas changé, vous participez, à sa web évangélisation. ;o)

En tout j'aime beaucoup votre recherche de positionnement, elle fait beaucoup de sens dans cet époque de changements de supports.
Amicalement,
Bonjour,

Je ne sais pas si le public d'ASI regarde les JT : pour ma part, je ne les regarde plus, et le temps passé pour telle info ou telle par les JT m'importe peu. La mise en perspective des journaux télévisés m'aidait il y a 10 ans, car je navigais alors d'une chaîne à l'autre, cela m'aidait à décrypter.

Aujourd'hui ce qui m'importe davantage, c'est la contextualisation de la présentation d'un évement, la connaissance des acteurs, les conditions de réalisation des images, et du projet. Les fromages, le MEDEF, le 11 septembre, etc. Je les préfère parce que finalement, l'info nous parvient aujourd'hui par des sources différentes, et que ces mises à plat sont nécessaires pour mieux comprendre une situation. Tant de sujets transversaux : le parisianisme, les tons de voix (ces voix de commentateurs avec une intonation particulière, pour du sensationnalisme), le rythme des séquences, tellement plus rapide, pour mieux vous accrocher.

Donc oui les JT restent importants en terme d'audience, mais non, il vaut mieux s'attarder à savoir comment ils ont ou n'ont pas parlé de tel sujet que combien.
Anne
Les Jités étant "parole d'évangile" au sens où ils sont les validateurs de la Vérité Officielle, il me parait difficile de faire l'impasse dessus.
Cela étant dit, en ce qui concerne la sous-utilisaton de ces documents, j'ai toujours pensé que le devoir d'ASI version télé ou net était de mettre à disposition des décortiquages pédagogiques de l'image ("observez cet effet de montage", "notez comme il esquive la question", "notez l'absence de contradiction", "notez comme ce discours est présenté comme vérité absolue", etc...) . Un truc un peu plus bourdieusien, quoi. Malheureusement, pour l'instant vous vous borner à rester des commentateurs de petites phrases reprises ça et là. Vous vous dispersez dans les brêves sans interêt, un peu moins servile que Morandini, tout juste bon à alimenter les flux RSS. Franchement, sur l'affaire Elkabbache/Sevran, est-ce que ça valait la peine de faire autant de billet qui n'expliquent rien? Et sur l'intervention du même triste sire en direct pour répondre à Séguela, à part rapporter ce que vous avez vu, qu'avez vous apporté? Ne pensez-vous pas que vos abonnés viennent à vous parce qu'ils veulent trouver des ANALYSES, pas un site de NEWS.
Les seuls contenus pertinents sont les plateaux et les billets des chroniqueurs, justement parce qu'ils contiennent des analyses, des regards que nous n'aurions pas pu avoir de nous-même.
Alors oui, continuez à indexer et démonter la doxa officielle en utilisant ce matériel. On pourrait imaginer dans la forme une espèce de "dessous des cartes" de l'audiovisuel.
Comme ça vous rentabilisez votre poste à temps plein, et vous arretêrez de perdre votre temps à faire l'"Observatoire de Morandini".
Peut-être que votre rythme hebdomadaire télévisuel vous convenait mieux. Il vous obligeait à épurer, trier, et vous permettait de prendre du recul. Ne succombez pas aux sirènes de la vitesse et l'instantanéité.
" Les jités valent-ils encore la peine ?"

Réponse: Oui, hélas, oui ! C'est la principale voire unique source d'information (avec les gratuits pour les grandes villes) de la majorité des Français.
Les JT (bien plus que les journaux de la presse quotidienne) représentent parfaitement ce que vous entendez pas médias traditionnels.
Ils en sont l'expression. Ils sont le vecteur d'une vérité officielle.

Abandonner l'analyse des JT, c'est abandonner la critique de la partie émergée de l'iceberg que constituent les médias traditionnels.
C'est se priver selon moi de ce qui fait la force d'ASI depuis toujours : décoder, mettre à distance, critiquer l'expression d'une vérité officielle.

Peut-on se contenter d'être dans une analyse des buzz (formes contemporaines des emballements médiatiques) ? Je ne crois pas...

Reste peut-être à savoir si les asinautes sont prêts à voir leur abonnement monter à 40 euros pour permettre de poursuivre ce travail d'analyse des JT ?
A mon tour, je donne mon avis, mais vous pouvez passer car il rejoint celui des autres :
- Les jités continuent à forger l'opinion publique ( dans un système d'auto et rétro alimentation et de miroirs )
- les asinautes regardent peu les jités : ben oui, cela est même constitutif des raisons pour lesquels nous sommes abonnés mais il reste plusiurs milllions de personnes à convaincre d'arrêter le 20h pour adhérer au site

Donc, il faut continuer mais trouver manière ( ou filon ) pour rentabiliser et partager cette somme ( lire plus hauts les propositions intéressantes )
Il n'y a pas moyen d'automatiser ca ?
Un PC qui sauvegarde les 20H, et copie ca sur DVD (voir BluRay pour plus de capacite).
Pour France2, en regardant sur http://jt.france2.fr/20h/ , tout le JT minute par minute est detaille, et pourait donc etre utiliser pour remplire une base de donnes.

Sinon, pour revenir a la question:
Je suis pour le fait que vous decidiez de vous meme ce qui merite votre attention (non au clientelisme)
Mais aussi developper le decriptage de tout ce qui tourne autour du Net serait souhaitable.
Je me suis aussi poser cette question mais de façon différente : Les JT traditionnels (ainsi que leurs influences) sont ils amenés à disparaitre ?
Mais la réponse à cette question tombera dans 10 ou 20 ans minimum. Vous dites qu'ils ont encore de l'influence sur les + de 60ans, mais je pense qu'ils touchent beaucoup + de personnes que cela. Ayant discuter avec des jeunes (~15,20ans) sur des forums, ils ont tous suivit avec intérêt les pseudos-débats de TF1 lors des présidentiels, leurs sources d'infos sont leurs parents ainsi que le sacro-saint JT du soir, sur internet, ils ont autre choses à regarder et à faire. Pour eux l'information politique et sociale doit tomber toute rôtie dans le bec ,traitée, analysée, et si possible sans avoir à lire.
Bref, pour en revenir à la question finale, OUI, il faut continuer à braquer vos loupes sur ces JT pendant au moins 10ans, Oui il faut aussi s'interesser aux autres sources (TNT, radios, etc...) mais attention à ne pas se disperser, il n'y a qu'à voir le nombre de buzz bidons.
Vous vous posez la question de savoir où votre grain de sable peut etre le + utile, mais à mon avis, tel qu'il est actuellement, il est vraiment le + utile.
Mais cette question restera ouverte pendant très longtemps....
Et si ce travail d'indexation était réalisé gracieusement par les @sinautes ou d'autres, dans une démarche collaborative ?
S'il s'agit d'une mission d'intérêt générale, peut-être que certains d'entre nous auraient un peu de temps a donné pour faire une partie de ce travail ?

D'ailleurs, plus généralement, ça serait bien que le site devienne un peu plus collaboratif et intègre les contributions de lecteurs ou des articles publiés sur tel ou tel blog ou site. Comme le souligne Mister Y, il y a d'autres sites qui proposent des analyses intéressantes sur le thème de l'information (par exemple le site sur la zetetique : www.zetetique.ldh.org ou encore un blog comme http://zetein-sciences.blogspot.com). ASI pourrait alors devenir LE portail sur la critique scientifique de diffusion de l'information. Cela me fait penser que ASI devrait aussi demander plus souvent l'avis d'experts en sciences humaines et notamment en psychologie sociale, mais ce n'est pas le sujet du forum...
Ceux qui regardent les JT ne sont pas sur @si, les JT c'est pour un autre public. Ce "journalisme" de 20h est complètement bidon, alors le disséquer ici ça n'a aucun intérêt.

Même si les JT ont encore un fort potentiel de nuisance, c'est pas @si qui va changer le monde et faire renvoyer Pujadas/d'Arvor. Adaptez-vous donc à vos lecteurs en ciblant ce qui les intéresse (comme vous le dites, pas grand monde regarde les vidéos des jt). Un article sur une faute au 20h, je ne le lis pas car j'ai déjà un avis arrêté sur les jt.

Vous n'êtes plus sur le service public, vous avez donc le droit de ne pas viser la population de plus de 65 ans ou le provincial basique (comme j'ai pu lire certaines descriptions ici) qui ne s'informent pas ailleur que devant leur tv.

Faites un effort, indexez moins !
Il s'agissait visiblement de l'une des premières utilisations de cet outil, du temps de feu l'émission de France 5. Et c'était un indicateur très intéressant, que malheureusement on ne retrouve plus sur votre site, que de constater sur quels sujets s'étaient braqués les feux des rédactions, chiffres à l'appui. Il me semble que le retour de cet outil dans Arrêt sur Images serait un réel plus, peut-être même en l'étendant à d'autres médias - même si cela oblige du coup à maintenir ce poste visiblement coûteux, au moins son travail serait-il rentabilisé.
je ne vois pas trop le rapport entre le fait que l'on regarde les jt et le fait de les analyser : heureusement que vous analysez autre chose que ce que je regarde !
en tous cas, votre chronique marche bien !
au moins une conclusion : on aime bien quand vous nous posez des questions !
après, pour donner mon avis moi aussi : jamais regardé le jt de ma vie, mais j'adorais sur france 5 le calcul que vous faisiez ; c'était trop court à mon goût ; je pense qu'il a de quoi analyser en profondeur ces jt, ce qui pourrait vous permettre de "rentabiliser". les différences tf1/france 2, les partis pris, etc.
et pourquoi pas proposer des sujets ? france tv est en pleine réflexion, restructuration, donnez-nous THE solution pour faire un bon jt, clair, concis, précis, et surtout original

ah, précision, je ne regarde jamais le jt, parce que trop long, trop d'infos qu'on connaît déjà, pas assez informatif ces jt, et pas assez analytiques
Vu le ton de votre chronique, il me semble que votre décision est déjà prise. Peut-être ne l'avez-vous simplement pas réalisé ;-)
Pour ma part, il me semble que l'INA peut sans doute fournir suffisamment d'archives pour des besoins ponctuels (c'est leur métier après tout ?). Mais n'étant pas un professionnel, je vous laisse juge.
Je suis globalement de l'avis d'Anthropia, mais puisqu'il s'agit là d'un travail d'indexation d'une partie du patrimoine français, ne devriez-vous pas demander des subventions au ministère de la culture pour conserver ce poste à plein temps ?
De plus en cette période de "montée du chômage malgré la hausse des radiations", la suppression d'un emploi ça fait pas politiquement correct je trouve.
Enfin si ni l'INA, ni le CSA ne font déjà ce travail, il est dans la logique républicaine que ce référencement soit fait avec conscience et exhaustivité, à l'aide de subsides de l'état.
Les Jités qui disparaissent des mémoires, c'est la culture -à défaut de conscience- politique des masses -de plus en plus- laborieuses qui s'efface avec eux.
Pendant que vous y êtes, demandez donc la reconnaissance d'utilité publique ;"l'Arche de Zoé" et "Les Enfoirés" ils doivent bien l'avoir eux non ?
Il y a plusieurs questions dans cette longue chronique. Puisque l'avis des @sinautes est sollicité, j'apporte donc mon point de vue, qui recoupe ceux exprimés par d'autres. Je précise que je suis bien plus internaute que téléspectateur, n'ayant pas la télé. Et si je me suis abonné à @si, c'est entre autre pour continuer à m'informer sur comment se construit aujourd'hui l'image télévisuelle; et il me semble difficile de faire l'impasse sur les jités. Bien que je ne les regarde pas, ils contribuent à façonner la vision du monde de beaucoup de gens. Si les jités n'avaient pas autant mis l'accent sur des faits divers sordides et sur l' "insécurité", Le Pen aurait-il été au second tour en 2002? Sarkozy aurait-il ensuite fait un show permanent pendant 5 ans en tant que ministre de l'intérieur?
Mais est-ce un travail encore utile ?

Je réponds donc oui à la question. Ce qui ne veux pas dire que c'est à @si de le faire. Je n'y connais rien, mais rue 89 a un partenariat avec l'ina (rubrique "dans le rétro" sur leur site). Ne serait -il pas possible d'envisager un rapprochement avec les équipes de recherche de l'ina, ou d'autres départements de cette institution, permettant de reprendre leur indexation des jt, et d'avoir un meilleur accès aux archives? Il doit certainement y avoir des points communs entre votre approche journalistique des médias audiovisuels et le travail qu'effectue l'ina... Enfin, je ne sais comment ce rapprochement pourrait techniquement se faire mais il me semble intéressant de l'envisager. Après tout, la rubrique "souvenirs souvenirs" rappelle beaucoup le principe de la rubrique "dans le rétro" fait par Rue89 et l'ina...

Allons plus loin. Devons-nous, pour l'avenir, continuer à l'entretenir à l'identique ? Continuer cette indexation notariale des 20 Heures ? Autrement dit : les jités de Pépéjadas sont-ils encore, aujourd'hui, le lieu central où se forge l'imaginaire collectif ? Sont-ils encore le lieu d'une influence qui justifie qu'on les observe à la loupe ?

Je pense surtout que ce n'est pas vraiment aux @sinautes qu'il faut poser ces questions. D'une certaine façon, vous parlez à des convertis, déjà convaincus des biais et dangers de l'information télévisuelle; vos questions sont presque des questions rhétoriques, vu votre public sur-informé par d'autres médias que la seule télé (du moins me semble-t-il à la seule lecture des fora). Je vais quand même tenter de répondre: peut-être que l'indexation peut se faire via un partenariat avec l'ina (dont je ne saurais préciser vraiment les modalités). Il reste que que les JT sont à mon sens encore le lieu où se façonne en partie l'imaginaire collectif, ils ont encore une influence: pourquoi les livres signés PPDA se vendent-ils très bien? Pourquoi les couvertures pipoles sur Claire Chazal font le bonheur du tiroir-caisse de Voici&Co? Pourquoi le jt de TF1 est-il le lieu où doivent intervenir la plupart des hommes politiques et toutes les stars en mal de promotion? etc.

Donc, je reviens à ma question. Devons-nous continuer de scruter ce lieu qui influence de moins en moins de citoyens et qui, biologie aidant, en influencera de moins en moins ? Devons-nous garder notre loupe braquée sur des images que vous, abonnés de ce site, ne regardez majoritairement pas ?
Ou bien devons-nous concentrer nos forces sur les lieux d'influence émergents (presse en ligne, sites de partage, interviews radio du matin, chaines de la TNT ou étrangères, émissions de télé tardives ou minoritaires que nous sous-traitons pour le moment, comme le Grand Journal de Canal+, Ruquier, Taddei ), sur les mécaniques de buzz ou de reprises, et sur les innombrables intox du Web, qui n'ont rien à envier à celles d'Elkabbach ?
Je suppose que le sens du verbe "sous-traiter" employé ici est à comprendre comme "ne pas complètement traiter", plutôt que de "faire traiter par une entreprise tierce"... Je pense que le "ou bien" ne doit pas être uniquement exclusif. Taddei/Ruquier/Le Grand Journal sont surtout des émissions où les invités viennent faire leur promo, mais à la télé l'information sur l'actualité continue à venir principalement des jités, qui n'ont pas encore disparu. De plus,je pense que les jt véhicuent une vision du monde qui influe beaucoup sur certains discours politiques: ainsi, le binarisme télévisuel (le bon/le méchant. le coupable/la victime), le jeu sur l'émotion bien plus que sur la réflexion me semblent inspirer grandement la rhétorique sarkozienne (et berlusconienne). Il y a un discours derrière les images du jité qui pénètre volens nolens notre espace mental, un peu à la façon dont la pub envahit notre quotidien...
Poser la question à des internautes va forcément biaiser les réponses. Je ne rejoindrai pas les @sinautes militant pour l'arrêt de ce travail, partant du principe que eux ne regardent plus les JT (ce n'est pas exactement la question en plus). C'est même étonnant comme réaction, car personnellement c'est justement pour cette raison que je considère ce travail important à maintenir : comment savoir sinon ce qui passe dans le raout quotidien, qui, quoi qu'en pense certains, a encore une énorme influence ? Arrêtons de nous croire juste entre nous, et réalisons que la société française est multiple, et certainement pas technophile en majorité. Les @sinautes ne regardent plus les JT, c'est donc une raison suffisante pour ne plus s'en occuper ? Un peu nombriliste non ?

Pour convaincre les incrédules, il suffirait de produire une statistique simple : dans quelle tranche horaire se négocie le plus cher la page de publicité ? N'est-ce pas autour de l'heure du JT ? Faites confiance aux équipes marketing pour connaître le meilleur moment de vendre leur produit. Jusqu'à preuve du contraire, il doit y avoir beaucoup plus de familles qui dinent devant le 20h (même si c'est triste...) plutôt qu'avec un plateau repas, dans le bureau, devant un 17 pouces pour la dernière émission d'@si.

Si je suis abonné à @si, c'est justement parce que je n'ai franchement pas le temps de me coltiner les JT, de lire tous les journaux, et de passer mon temps à surfer sur le Net. J'attends donc un travail de compilation, d'analyse, charge à moi ensuite d'approfondir le sujet si cela m'interpelle.

Comme l'ont déjà dit plusieurs contributeurs, la place prise par les rayonnages peut très facilement (et pour un coût très modique) se réduire à une baie de stockage, avec une consultation facilitée. Reste le temps passé à indexer, ça, c'est incompressible, mais une personne à plein temps, ça parait quand même beaucoup même si le travail doit être conséquent.

Daniel, vous êtes à fond dans votre truc, passionné et enthousiaste vis-à-vis d'Internet, mais je pense que ce serait une erreur de considérer que ce médium remplace les autres, et qu'il devient plus important. Pour certaines catégories peut-être, mais sans doute pas pour la majorité de la population.

En fait, la question que vous posez est plus profonde et complexe. Vous nous demandez si vous devez ne plus travailler que pour nous, les abonnés habitués à Internet, et perdre ainsi votre mission d'intérêt public. Votre audience presque exclusivement internaute vous y pousse certainement. Mais ce serait renoncer bien vite à l'influence que vous pourriez avoir, en tant qu'information de référence, vis-à-vis des média traditionnels. Cela signifierait que vous renoncez à influencer ce qui se passe ailleurs que sur Internet. Que vous flanchez.

Ce serait dommage : si vous ne le faites pas, qui le fera ? Sans parler du fait que pas mal d'abonnés (vous nous en aviez parlé si je ne m'abuse) sont venus à Internet uniquement par le biais d'@si, et se fiche sans doute comme de leur première chemise du reste de l'information qu'on peut y trouver. Ce qu'ils veulent, c'est une analyse de ce qui les environne au quotidien. Et c'est quoi, sinon la télé, et parmi tous les programmes, le JT ?

Par contre, continuer cette analyse pourra sans doute se justifier plus facilement si tout le travail que vous faites, on le voyait comme à l'époque de l'émission !! Sauf erreur, pas d'accès à ces informations, pas de moyen de les diffuser largement, de s'appuyer sur les chiffres, pour expliquer à mère-grand que, non, JPP (pas le footeux, l'autre) n'est pas très objectif dans ses présentations.

En résumé, et désolé pour la longueur, OUI à la poursuite, et OUI à l'accès facile à cette information (une petite base de données, un peu d'XML, et hop, tout est en forme et mis à jour en temps réel).
Si je comprends bien la motivation en terme de chronophagie dans votre équipe, je ne suis pas d'accord sur l'analyse de l'influence de ces jités. Même si cette analyse est probablement juste, elle anticipe à mon avis un peu l'influence des autres médias, et ne sera pas en phase avec la réalité avant quelques années.
D'autre part, il me semble que la "mission" d'asi serait galvaudée si vous faisiez l'économie d'analyser cette source d'info.
Je pense malheureusement que les J.T. sont encore, et pour un bon moment, des acteurs cruciaux du paysage médiatique.

Comme je le mentionnais à D.S., je suis horrifié de constater comme des proches parents sont influencés par les informations que les J.T. véhiculent.
J'ai l'exemple d'une personne qui n'ose pas prendre le R.E.R. de peur de se faire trucider... et cette personne n'est pas anormalement constituée.

Certe, je pense que les gens ne regardent plus les J.T. ( et la télévision en général ) comme auparavant ( la grande messe )... mais ces derniers restent bien présents dans de nombreux foyers.
Le JT participe de l'imaginaire collectif. Il peut considérablement influer sur la manière dont nous regardons le monde.

Je suis conscient du coût d'un tel archivage, mais je pense sincèrement qu'il permet un travail bien plus approfondi ( et donc plus précis )... et qu'il pourrait même être un excellent outil pour des sociologues ( par exemple ).

anthony [ Blog à Part ]
Personnellement, je ne regarde plus les 20h d'aucune chaine depuis 10 ans, uniquement le 12/13 de France 3 ... euh pour info j'ai 31 ans !

Si ça peut vous servir, conforter dans vos décisions ...
bonjour
entendu et appliqué par un plus de 60 ans
"ce que vous savez faire, externaliser le (contrat)
ce que vous ne savez pas encore faire, apprenez le"
en faire bon usage
bon courage
Je rejoins d'autres commentaires: amha vous >devez< rester généraliste et considérer l'ensemble des éléments de l'écosystème médiatique au prorata de leur influence ; et dans la vrais vie, la télé reste complètement inévitable. En phase descendante, en voie de banalisation, mais pour le moment inévitable. 'Par construction' les lecteurs d'asi.net sont branché internet et conscient de la nullité des jité (perso je n'ai pas la télé), mais si (comme...) vous considérez faire un travail d'intérêt général, et pour ne pas se recroqueviller dans un microcosme 'entre soi', je ne pense pas que vous puissiez faire une telle impasse. Mais c'est vrais que avec le changement de média d'asi est venu un certain changement d'audience, et les intoxiqué du jité sont peut être les moins susceptible de vous regarder, mais ils sont toujours là.

Ensuite peut être y a t-il des moyens d'alléger la charge de travail (automatisation et numérisation, partenariat avec l'ina,?,...). Les méthodes d'analyse automatique de vidéo sont pour le moment lourde et fragile, mais ca finira par arriver...
Daniel, visiblement cette indexation coûte cher à l'entreprise (@si), alors qu'elle est peu exploitée. Outre la solution actuelle de continuer à indexer et supporter pleinement ce coût, je vois deux alternatives :
1) Externaliser ce service. Existe-t-il des entreprises spécialisées dans les média qui pourraient vous vendre (moyennement un abonnement, certainement) un accès à une base de donnée semblable à la votre, et vous autoriser à publier des extraits ?
2) Vendre vous même un service de ce genre. Si aucune entreprise de ce genre n'existe, peut-être pouvez-vous envisager de tirer de l'argent de votre base de données et d'images. Je pense que ça nécessiterait de passer à une méthode numérique d'archivage des JT, pour pouvoir donner rapidement un accès à vos futurs clients.

Je pense que la solution n°1 est la plus crédible. Reste à voir si c'est envisageable. En tout cas, ça me peinerait de savoir que vous abandonnez cet outil.
Bonjour à tous et plus particulièrement à M. Schneidermann

Depuis près d'un an (ou plus), je ne regarde plus les JT pour plusieurs raisons.
Tout d'abord, je ne supporte plus ces suites de reportages sans science ni conscience des JT. Un @sinaute les qualifie de spots publicitaires et je partage cet avis. Ces reportages de JT ressemblent beaucoup plus à une machine à zapper pour génération "Kleenex". Il est vrai aussi que les "animateurs" star du JT (certains les nomment journalistes) m'agacent et m'exaspèrent. Les images surabondantes de l'image du président a provoqué une crise de confiance (confiance en forte baisse depuis plusieurs années) des journaux de télé.

Depuis la "révolution" Internet, je suis abonnée à plusieurs journaux, en ligne dont je lis les articles quotidiennement : c'est pratique et relativement peu coûteux. Les articles qui m'intéressent sont classés, soulignés ou encore envoyés à des amis avec lesquels nous partageons nos réflexion. Grâce au Net, je peux consulter les journaux au quotidien. je m'informe aussi par votre site. J'ai l'impression d'être plus libre, d'être active devant l'information. Je peux aussi confronter les infos d'un journal à l'autre selon bon plaisir.

Le Net a complètement modifié mes habitudes médiatiques et ma relation à l'information, à toutes les informations. J'ai redécouvert la radio grâce au Podcast et les téléchargements gratuits de toutes les émissions de radio que je préfère. Quant aux émissions d'information de la télé, de type de talk show, j'en en regarde qu'une seule , celle d'Yves Calvi sur France 5 que je peux voir en libre accès pendant quelques jours. (Là, je me suis un peu éloignée du sujet).

En conclusion, abandonnez le travail fastidieux, coûteux et insipide des JT. Concentrez-vous sur d'autres types d'informations disponibles sur d'autres types de médias. De toute façon, je suppose que des séquences intéressantes sont sur Dailymotion ou Youtube. Vous pourriez les analyser à partir de ces types de support.
Je reste persuadé qu'il est nécessaire de continuer ce travail, unique en France, ne serait-ce que pour fournir des statistiques que même le CSA n'est pas à même de fournir. Dailleurs, je pense que votre outil n'est pas assez exploité, si réellement vous avez une base de donnée avec un découpage de chaque JT au cours du temps en fonction des JT, des bords politiques, des personnes, alors il est possible de faire des études statistiques à grande échelle, et ça peut être très intéressant. Voir même croisé avec les chiffres du nombre de personnes regardant le JT au cours du temps.

La question qui se pose est peut-être celle de la modernisation de vos outils, non ? Ce n'est pas une agression, mais qu'elle est la part de l'humain la dedans ?

L'enregistrement journalier sur différentes chaines, avec enregistrement sur disque dur puis backup sur bande, ça demande plus aucun boulot une fois la procédure mise en place (il faut ensuite voir ce que ça coûte à mettre en place initialement).

Ensuite, effectivement, l'indexation a besoin d'une personne pour découper les reportages, les classer par sujet, etc. Mais il y a peut-être moyen d'accélérer la maneouvre ici aussi, avec des outils pour découper rapidement les séquences, placer des tags à la volée, etc.

Peut-être qu'en décrivant de manière plus approfondie en quoi consiste la tâche de la personne qui réalise cette indexation, on serait plus à même de donner notre avis ;) .

Pour moi c'est clair : il faut continuer !
Je ne suis pas très convaincu par les abonnés qui disent en gros "moi je ne regarde plus, donc vous pouvez arrêter d'archiver". Eh oh, @SI n'est pas là pour dire aux @sinautes ce que regardent les @sinautes, bref, on n'est pas là, tous, pour se regarder dans les yeux et pour s'entre-analyser.
Les @sinautes, en bons observateurs de la télé, ne peuvent pas être des téléspectateurs normaux, c'est l'évidence même. Alors regardons ce qu'ils regardent, les téléspectateurs normaux, et ils sont encore dix millions à regarder le JT. Peut être qu'ils le prennent moins au sérieux, mais les images passent devant leurs yeux. Peut être qu'ils trouvent que les journaux sont plus sérieux, mais les journaux ne sont pas tirés à dix millions d'exemplaires.
Je crois qu'il ne faut pas confondre la confiance dans les médias exprimée dans les sondages (comme quoi, le JT c'est pas de l'info très sérieuse), et la puissance de persuasion effective qui ressort de ces millions de visionnages journaliers. De la même manière, il ne faut pas mésestimer l'impact des journaux gratuits. Même si tout le monde s'accorde pour dire que ce n'est pas de l'info très poussée ni très sérieuse, elle est quand même lue par des millions d'usagers...

Bref, je trouve cet archivage important, mais peut être pas assez bien utilisé. Puisque vous indexez tout, ne pourriez vous pas en faire une base de donnée sur internet, un outil consultable ? Je ne parle pas de mettre les émissions en ligne (la place que ça prendrait !!), mais les sommaires, triés par thèmes, histoire de voir en un clic, soi-même, le nombre de fois où l'on a parlé du Tibet depuis 1995, par exemple. Je ne sais pas quelle somme de travail cela représenterait, mais le plus gros est fait non ? Cela donnerait un petit plus, si ce n'est un gros plus, au contenu du site...
Je ne regarde plus les journaux télévisés depuis quelques mois déjà.
A l'occasion un journal local sur France 3 en préparant le repas, et encore, de moins en moins souvent.
J'avais la nette impression de ne plus avoir accès à une information, mais plutôt à une successions de reportages "publicitaires" et/ou orientés.
Les journaux régionaux suivent la même voie, et je m'en écarte tout autant.
L'information, celle qui me satisfait un peu plus, je la trouve sur le Net, sur votre site et sur les médias alternatifs, et non plus sur les pages web des "grands quotidiens".
Ma récente découverte, et mes lectures de Noam Chomsky y sont bien entendu pour beaucoup.

D'un autre côté, je prends plaisir à visionner un extrait d'un JT proposé et décortiqué par vos soins. Mais cela ne mérite sans doute pas cet énorme travail.
Je ne vois plus trop d'intérêt à maintenir l'indexation de toute cette masse d'image. Le buzz a lieu ailleurs désormais...
Et s'il faut exceptionnellement retrouver une émission, un JT particulier, peut-être que l'INA fera l'affaire ?

Enfin, je suis également d'accord pour dire que l'influence de ces JT est toujours (hélas) importante chez une grande partie des personnes les plus âgées, qui regardent justement ces journaux comme d'autres regardent leur aquarium, sans aucun esprit critique.
L'un des exemples les plus proches que je puisse trouver se résume à mes parents, qui bien qu'anciens salaires plus que moyens, s'emballent pour Jean-Pierre Pernaud et le "libéralisme" plus généralement exprimé sur TF1, et absorbent les chiffres et contre-vérités exprimés durant son journal comme la vérité absolue... :(
Oui, ils ont voté pour NS... Sans même comprendre à qui ils avaient affaire, juste en faisant confiance à l'image qu'ils en ont reçu.
Aujourd'hui, comme leur enseigne ces mêmes JT, et même s'ils sont déçus eux aussi, ils continuent en affirmant qu'il faut attendre, que tout va s'arranger, etc.
Leur naïveté, et plus généralement la naïveté de beaucoup de leurs amis dans la même tranche d'âge, envers les images qu'ils perçoivent de TF1 et autres chaînes de télé, m'étonnera toujours...
A croire que ces JT ne peuvent qu'exprimer une sacro-sainte vérité.

Tout cela m'attriste...

Mais je stoppe là mon hors-sujet !

Pierrot
Je suis d'accord avec la fin de la chronique : concentrez vous sur les média-eussions- plus intéressants que ces JT insipides... Ou alors, n'enregistrez en qu'un seul par jour (je vote pernaut pour le 13h), ils passent tous la même chose.

Déjà une suppression d'emploi à @SI? Délocalisez l'enregistrement en chine...

PS: sans rentrer dans un débat stérile (mais il ne fallait pas le relancer) : si ils ont plus montré son amateurisme à Elle, c'est peut-être aussi parce qu'Elle l'a montré tout le long de la campagne (et qu'Il a été très pro a ce moment la (et seulement celui la hélas...)). Non?
Bonjour,

D'accord avec Anthropia, supprimer le jt, ce serait penser que le journalisme se fait au bureau ou avec les décideurs.Comme si le "terrain" n'avait plus de sens.
"Bakchich ou Médiapart (9euros par mois, un bon investissement!) combien de divisions?"
En tout cas un bon sujet vidéo avec des sociologues (c'est leur boulot, non?)
Comment archivez-vous les journaux TV ? Toujours à l'ancienne, avec une VHS et un magnétoscope ?
Si oui pourquoi ne pas passer à plus moderne ? Un carte TNT branchée sur le PC, un (très) gros disque dur, et hop le tour est joué !
Plus besoin d'immenses rayonnages, plus besoin d'une personne à plein temps car il est possible de programmer un petit logiciel qui démarre et arrête les enregistrements automatiquement.
N'y aurait-il pas moyen de faire des sauvegarde sur un autre support (histoire premièrement de supprimer les km de bandes que vous avez)?
Devez-vous continuer? Ma reponse est Oui.

[quote=DS]Devons-nous garder notre loupe braquée sur des images que vous, abonnés de ce site, ne regardez majoritairement pas ?

C'est bien parce qu'on ne les regarde pas qu'il faut que quequ'un s'y colle. Comme disent les anglais vous etes notre watchdog.
A l'occasion de mon déménagement la semaine prochaine, c'est décidé, je laisse tombé ma télé. Seul mon ordi en guise de médiacenter tronera dans le salon dorénavant. Un peu de chaine internet, beaucoup de news et sites d'infos : rien de tel pour se tenir au courant sans les 50 filtres politiquement correct rajouté par tous les redac chefs des grandes chaines qui nous servent au final une soupe insipide et sans aucune réflexion intellectuelle. Donc ma réponse va de soi : inutile d'archiver autant. Surtout que le site de l'INA fait ça très bien, même si cela n'est pas aussi détaillé que vous devez le faire. Maintenant, concernant le site on peut néanmoins s'interroger sur la plus value d'@si par rapport à d'autres sites(rue89 etc..) ou journaux (marianne...) qui decrypte déjà beaucoup de source d'infos régulièrement. Moi je trouve que justement on a pas assez d'analyse des journaux TV et du phénomène de manipulation collective de l'information. Or cela, PERSONNE n'en fait l'analyse et malheureusement, vous de moins en moins. Vous réagissez trop à chaud sans le même recul que jadis qui nous permettait de nous replonger à froid dans les infos fraichement passées en analysant plus sereinement les choses. Aujourd'hui personne ne fait se travail. Je pense que vous gagneriez à refaire ce travail et le rendre publique en différé histoire de faire venir les gens sur le site et convaincre de nouveaux adhérents. Sinon, sans plus value, il va être de plus en plus difficile de convaincre les @sinautes de rester... Perso, il n'y aurait pas les forums, je viendrais une fois par mois et encore...
Et donc, Mister Y, s'il est inutile d'archiver autant, comment faisons-nous pour analyser davantage les journaux télé ? Une solution ?
@DS : Décidemment, vous etes aussi acerbe sur les commentaires des @sinautes que sur l'actualité, ça fait plaisir :) ! Oui j'ai bien conscience de la contradiction et l'explique : a l'heure actuelle un tel archivage lourd est en effet inutile et, en effet, je m'en fiche un peu a titre individuel. MAIS la question est tout autre en ce qui vous concerne : est-ce une bonne stratégie pour le site @si ? Je ne pense pas. Mais il ne m'appartient pas de décider de la ligne éditoriale (si je puis dire) du site... Je pense vraiment que ce dernier gagnerais à intégrer beaucoup plus et valoriser ce travail colossal (je n'en doute pas une seconde) que vous faites. Mais si le choix de vos collaborateurs est plutôt de s'intéresser aux NTIC plutot qu'a nos vieux médias classiques et bien il faut laisser tomber, en effet. Reste que comme l'a dit un autre @sinaute, cela risque de couper une bonne part de liberté et de source d'infos à @si par la suite car le net va vite et à une mémoire saccadée et très désordonnée... Avant de prendre une telle décision (qui je comprend qu'elle vous ronge), pourquoi ne pas tenter pendant 1 à 2 mois de pousser et publier un peu des analyses d'images retrospectives des jités par exemple pour voir... Bref ma contradiction, vous l'aurez compris, est entre le désir personnel et le désir collectif. Il y'en a encore qui pense collectif figurez vous...
C'est bien parce qu'ils sont de plus en plus "mauvais" et pourtant toujours autant (même s'il y a érosion) regardé qu'il est nécessaire de bosser sur les JTs.

Mais y'a sans doute d'autres façons de travailler que d'indexer tout au jour le jour. Tout dépend ce que vous voulez tirer de votre base de données.
Si le but c'est de pouvoir en 30 secondes donner le nombre et la durée des reportages sur Sarkozy depuis 10 ans, oui vous n'avez pas d'autre solution. Mais avez vous si souvent besoin de ce genre de stats et ont-elles une pertinence ?
Par contre, être capable de retrouver les mêmes données mais sur des périodes plus courtes de façon à pouvoir comparer (genre mai-décembre 2007, et depuis 2008; c'est un exemple, je suis pas sûr qu'il y ai un intêret à cette stats particulière), là ça peut aider à étayer un propos avec du chiffre "incontestable". Mais pour ce genre de stats, vous n'avez pas besoin de faire l'indexation au jour le jour et sur tous les sujets du JTs, l'important est d'avoir les archives et si possible en numérique pour faciliter la recherche/lecture.

Certes cela demandera alors un travail important avant de sortir le dossier qui s'appuiera sur ces chiffres ou ces archives. Mais est-ce grave ? Dans un autre commentaire, un @sinaute vous reproche d'être trop dans la réactivité et je suis pas loin de penser comme lui. Pour caricaturer, vous devenez un site d'infos spécialisé dans les médias. Le suivi et l'étude sur le moyen et long terme n'existe pas vraiment. Il y a bien les dossiers, mais ce sont surtout des réceptacles à une somme d'article plus court écrit eux dans la réactivité.

Mon rêve : des études portant sur le traitement médiatique (ou le sous ou non traitement) d'un fait, d'un évènement, dans la durée, à froid. Histoire de voir s'il y a eu escamotage d'une partie du tableau, orientation abusive de la lumière sur une autre. Pas de façon hebdomadaire bien sûr.

Tiens une idée : l'affaire Clearstream, dans son ensemble en partant des révélations de Denis Roberts jusqu'à la sous-sous affaire entre Villepin et Sarkozy qui a occulté tout le reste. Bon certes, l'exemple est peut-être pas optimum, l'affaire portant sur plusieurs années. Mais voilà l'idée. C'est un peu ce que vous avez fait avec l'émission sur les caisses noires du patronat (qui pour moi reste une des plus intéressante et plus instructive de l'ère arretsurimages.net).

C'est peut-être moins vendeur qu'un plateau sur la dernière "rupture" sarkozienne mais mais il y aura une vrai utilité publique.

Et comme j'ai dérivé du sujet initial, pour faire ce genre d'étude il est important d'avoir les archives de JTs car ce sont eux, encore pour quelques temps, qui "informent" le plus de gens.

Je n'imagine pas un site d'analyse des médias et des images faire complètement l'impasse sur les principaux JTs.
C'est comme si un magazine de politique ne traitait pas ce qui se passe à Matignon ou l'Elysée...
et pourquoi pas une section spéciale jité?
Ton point de vue se justifie, mais je reste persuadé que cela te/nous coupe d'une part importante, trop importante, qu'on le veuille ou non, de la culture populaire (non péjoratif).
Personnellement je ne regarde plus non plus les JT. Je pense que l'avenir est au web. Devant la rapidité de l'information, la TV ne suis plus.
De plus le web permet une grande participation de l'audience, partage d'avis, d'opinions.
Et puis entre nous si vous avez réellement besoins d'une informations télévisuels, vous pouvez toujours vous adresser à l'INA non ?
D'accord avec Anthropia. Beaucoup de monde regarde le JT. Je crois que vous pouvez difficilement passer à côté...
Supprimer le travail sur les JT reviendrait à se limiter, et donc à s'enfermer, sur les nouveaux média et à se couper de la tranche d'âge qui semble décider du résultat des élections. La question se pose-t-elle en oui ou non ? Un travail de veille moins systématique et exhaustif n'est-il pas envisageable ?
Votre approche montre assez le raz-de-marée que Sarkozy et internet ont provoqué dans les médias tradi.

On a l'impression que tout va si vite, que plus aucune TV n'est solide face à la tornade.

Je pense que ce qui manque à @si c'est une exploitation systématique et régulière de cette base d'infos :

- les comparatifs droite/gauche
- le temps d'antenne pour sarko
- et pourquoi pas un comparateur avec internet.

Bref ce que le CSA ne fait pas, il faut un contre-pouvoir qui le fasse.

Mais ce que je lis surtout dans vos mots, c'est un vague dégoût, les regarde-t-on encore ces JT ? Est-on encore dans la TV de papa ?
Non, on ne les regarde plus, nous, mais vous n'êtes pas dans les régions, où tant de gens fonctionnent encore à l'ancienne, s'installent devant la TV le soir à 20 heures.
Vous seriez étonnés de voir combien ce média est encore pratiqué, quand l'ADSL de chez Wanadoo rame à la traîne et que les distractions de la rue s'effacent à 7 heures du soir.
Il suffit de lire les audiences : 10 millions. C'est du monde. Qui va de temps en temps sur internet, mais ne le pratique pas à haute dose comme d'aucun/d'aucune.


http://anthropia.blogg.org
je ne regarde pas très souvent les jités, je préfère écouter les radios publiques ou privées
je surfe aussi sur le web et lis les journaux en ligne
j' ai un abonnement à un journal national
les jités "grande messe" ,on peut s' en passer et les analyser est surement une perte de temps, voilà mon avis
bon courage
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.