187
Commentaires

Le Twitter de l'entre-deux-tours, une certaine idée de l'enfer

Les deux semaines de l'entre-deux-tours ont été particulièrement éprouvantes, médiatiquement parlant. Sur Twitter, les phénomènes et comportements typiques de la plateforme ont été exacerbés. Notre chroniqueuse a plongé.

Commentaires préférés des abonnés

L'article se concentre sur Twitter. Mais au passage, même si la fin élargit un peu le spectre, il oublie le contexte notamment médiatique qu'il est difficile d'ignorer tant les publicités, la télé et la radio sont omniprésents. Des injonctions rareme(...)

Approuvé 14 fois

On pourrait proposer à Élodie de les analyser. 

Il y a un truc qui commence à me gonfler un peu ici.


J'ai comme l'impression que touiteur c'est l'alpha et l'omega de l'opinion.


Parce que si en deux cent quatre vingt(ici 22) caractères on peut exprimer ce qui permet de convaincre le quidam de changer(...)

Derniers commentaires

Étant donné le nombre de like ou retweet de la majorité des tweets présentés, s'agit-il d'un embrasement de tweeter révélant un phénomène de société ou d'une plongée dans les abîmes de ce que tweeter a de pire amplifié par ce genre d'article?
Dans certains exemple il n'y a les commentaires que du même tweeto qui ne sont ni aimés ni repartagés... ça ressemble à un pet d'une personne seule au milieu du désert...


Ne seriez-vous pas en train d'inventer le micro trottoir 2.0?

Merci de ce tour d'horizon. 

Mon usage est à l'échelle des dizaines, et non pas des mille et un abonnements,🤍, notifications et autres statistiques, fournies gracieusement par twitter pour pousser les egos. Je ne vois que comme un petit relent. Jamais je ne vais voir les # en tête, jamais eu envie. 

Je crois que c'est plus facile de se préserver sur twitter que sur un forum?


Est-ce que le mot "théâtralisation" (inconnu de mon correcteur), mais qui existe (cnrtl) ne suffit pas pour dire le phénomène? 

Parce que "hystérisation" est une forme qui n'existe pas (cnrtl). La définition qu'on trouve, larousse, est donnée d'un emploi restreint aux médias. C'est commode...

L'hystérie est un terme psychiatrique qui peine à inclure les hommes alors qu'ils n'y échappent pas, et l'hystérectomie est l'exclusivité des femmes. Donc hystérisation avec des guillemets est un terme tellement lourd qu'on ne peut pas le vider d'un coup de Larousse, qui met du blanco sur ce qui est stabiloté de rose fluo par l'étymologie.


Occasion de trouver dans cnrtl, une citation de Denis Diderot:

"la fièvre tombe, l'hystérisme cesse, et la sottise renaît"

Un peu en lévitation, à propos de rien, la façon dont elle sabre tout espoir m'a fait sourire jaune.

Et si on se demandait pourquoi ces personnes sont suis agressives ?

Et si ces personnes ne trouvaient nul part ailleurs la possibilité de s’exprimer normalement vu la sclérose de la société, l’écrasement du débat public, le mépris du parlement, la répression lors des manifestations…

Je vous rappelle quand même que des personnes ont été privées de salaire sans que personne ne bronche. Ce n’est pas une violence ça ? Une horreur ?

Je vous rappelle que des personnes subissent des effets suite à la vaccination forcée mais niés en bloc. Ce n’est pas une violence ? Une horreur ?

Etc…

Ce matin, lundi 25 avril il y a toujours des LREM pour se féliciter de l’élection de MACRON sur son bilan. N’est-ce pas insultant et violent ça comme propos ?


La violence n’est pas sur les réseaux sociaux, elle est dans la société. Celle que nous promet encore LREM.

Bon, je ne sais sais pour vous, mais je sens que la pression monte.

Certains signes ne trompent pas.

Je suis pessimiste pour la paix sociale.

J'ai beaucoup apprécié la conclusion de l'article. En effet les enjeux des élections sont assez énormes pour certains et expliquent largement pourquoi la situation et les échanges sont particulièrement tendus en ces périodes.

Cependant, ou plutôt, c'est justement parce que c'est le cas qu'on peut comprendre que si certains tweets cités sont un peu abusifs, beaucoup de ceux cités en exemple, et sont critiqués (à raison) sur le plan de la pure logique formelle,  ne sont pas tout à fait faux pour autant. Et révèlent des points en réalité assez intéressants à creuser.

Il n'est pas totalement absurde de dire que voter X équivaut à voter Y dans certains cas, au vu du mode de scrutin en place. Effectivement, pour quelqu'un qui veut voir le candidat le plus proche de ses idées possible atteindre le second tour, et donc avoir une chance de remporter l'élection, il lui faut voter pour celui qui a le plus de chance d'y arriver. Voter pour les autres n'a pas beaucoup d'autre intérêt en terme de victoire électorale, que de voter blanc. C'est sûr que c'est l'inverse de ce que devrait être le vote, mais pourtant ça fonctionne un peu comme ça.

Concernant le clash générationnel, certes, accuser les tranches d'age supérieures de tout le maux est absurde. C'est nier qu'il existe plusieurs votes aussi dans ces tranches, comme dans les autres. Pourtant on observe bien une tendance chez cet électorat, et qui confirme des tendances dont on pouvait déjà avoir l'intuition. Ce qui serait plus intéressant serait en effet de voir dans ce groupe comment se répartit le vote en fonction des catégories sociales par exemple. Mais derrière il y a le sujet de la pyramide des ages, qui fait qu'une tranche d'age qui est plus nombreuse, plus mobilisée et plus confortable financièrement, pèse fort sur le résultat démocratique. A l'inverse une jeunesse désabusée, qui a du mal à se mobiliser dans les urnes pour plein de raisons, en finit par ne pas se reconnaitre dans l'acte de vote même. Et l'un et l'autre des phénomènes ne sont peut-être pas totalement étrangers.

En ce qui concerne le privilège de l'abstention, encore une fois ce n'est pas totalement absurde comme idée. Sauf à considérer que quel que soit le résultat de l'élection la politique appliquée sera exactement la même, ce qui semble un postulat assez complotiste, il faut être assez chanceux pour que le résultat quel qu'il soit ne nous importe pas. On peut donc prendre ça pour un privilège, et dans le cas du second tour en particulier, pour ne pas subir plus sous Lepen que sous Macron, il faut bien être blanc, au minimum. Mais on peut aussi soutenir cette idée dès le premier tour, en particulier puisque le second risque d'etre un non-choix entre le fascisme et l'autre, que s'abstenir de voter en faveur d'un choix acceptable au second est aussi un luxe que ne peuvent s'offrir tout le monde. Pour autant, ça ne signifie pas qu'un abstentionniste est nécessairement un privilégié. En effet, on peut s'abstenir par ignorance, incapacité à estimer quel choix serait le meilleur, par dégoût, etc. Mais cela implique que si vous vous abstenez parce que quel que soit le résultat ça ne change rien pour vous, c'est un privilège que vous avez. (On pourrait imaginer des situations où vous seriez stigmatisé pareil par tous les candidats, mais ce n'est clairement pas le cas dans ces élections là, me semble-t-i)

Les critiques du tweet de Fabrice Arfi, ne sont pas totalement absurdes non plus. Certes, on peut largement imaginer que Fabrice Arfi ait aussi fait à cette période des tweets sur les affaires de Marine Lepen. Pour autant, un tweet comme celui qu'il fait sur Sarkozy qui vote Macron, servira sûrement à des gens pour argumenter de manière fallacieuse sur le fait que Macron est un corrompu et qu'il faudra voter Lepen. Et donc peut dans une certaine mesure alimenter le vote RN. Et ils ont raison de souligner que c'est étonnant que Fabrice Arfi ne le sache pas, et qu'ils doivent supposer qu'il le fait en conscience. Maintenant, ce que ça souligne, c'est cette difficulté entre deux manière de régir notre manière d'agir, l'une qui est déontologique et qui est celle de Médiapart et qui a complètement son sens quand on recherche à être digne de confiance, et le conséquentialisme, qui est une logique absolument sensée quand on essaie de changer les choses. Deux logiques parfois incompatibles bien que les militants et les journalistes aient besoin les uns des autres.

Je suis en train de lire cette chronique très intéressante en me disant au fond de moi même que twitter n'est en fait qu'un immense forum d'arrêts sur image. 

J'essaie d'éviter ces comportements toxiques pas toujours simple.

moi j'ai juste vu beaucoup de gens (plutot gauche radicale; "gauche laser"; anar) être littéralement (et legitimement) terrorisés par la perspective de l'arrivée de Le Pen au pouvoir qui se faisaient pisser dessus par les ni-ni relativistes; les "jonluk premier ministre le reste on s'en fout" et les fachos. ça doit être les bulles de filtres tout ça. (Et Raphael "je voterais FN à 19h59 contre Mélenchon" Enthoven et tout les gens comme lui n'ont évidemment aucune leçon à donner à personne)

Alors?

Vous avez pris Peste ou Choléra?

Lecron ou Mapen?

Article intéressant. Par contre, sérieusement, les messages sur les votes vieux, l'agisme a bon dos. A un moment y a surtout une réalité d'une génération qui s'est goinfrée sans souci pendant des décennies et fait à présent tout ce qu'elle peut pour conserver ses privilèges, y compris quitte à priver d'avenir leurs descendants. 


Oui bien sûr qu'il y a des exceptions, des tendances, que ça dépend aussi de la classe sociale. Mais la réalité statistique reste bien visible depuis déjà plusieurs années. Et quand y a un groupe social qui rejoint en bloc l'ennemi, il est normal qu'il soit traité en adversaire.

Vous savez ,je n'ai aucun de ces réseaux.

Je regarde la télévision,et cela me suffit.

 

Par contre,ce Enthoven,fils de et ex mari de...il il vraiment insupportable,petit bourgeois parisien,qui de sa vie n'est que  

Moi,et qui fait du vent avec sa bouche.


Je peux l'entendre,le lire, et le voir partout,faire de la morale de petit bourgeois (fils bien né,avec la carte Gold)

" Qui ne croit pas à l'enfer, ne va pas en enfer "


Disons que : "qui trop gazouille

En  a  vite  plein  les  couilles. "

Il est temps de comprendre qu'il va falloir mettre le paquet pour avoir un paquet de députés bien groupés à l'assemblée car si les députés peuvent rarement changer le monde ils peuvent empêcher beaucoup. Une loi, comme la loi travail, va nous pourrir le vie pendant des années alors faisons en sorte de pouvoir bloquer l'inacceptable et espérons qu'on pourra changer les choses car il y a tant de choses essentielles a entreprendre.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

"Je reste absolument stupéfait de la violence des militants de LFI sur les réseaux sociaux"  si ce sont des militants LFI alors ils n'ont rien compris de ce qu' a dit Mélanchon a cette conférence (réunion de militants) : https://melenchon.fr/2022/04/21/lunion-populaire-conference-de-jean-luc-melenchon-unionpopulaire/

C'est long mais vivifiant.

Argh, faut arrêter avec Twitter ! Faut surtout s'interroger sur le profil de ceux qui s'y rendent et se convainquent que c'est représentatif de quoi que ce soit. Notamment qques politiques, journalistes qui s'y abîment et croisent une proportion incroyable de trolls. Pourquoi : parce que c'est conçu pour et que toute personne qui compte rester saine d'esprit n'y mettra pas les pieds.

""L'hystérisation" du débat public fait l'objet d'un certain consensus, y compris dans les médias qui l'entretiennent. "

Certes, mais on peut aussi les éviter et aller voir Là Bas Si J'y Suis qui adresse sous une forme simple un message bien loin de l'emballement décrit dans cette chronique.

Sur le vote des plus de 65 ans (dont je fais partie) un sondage montre qu'ils ont largement voté Macron Peur du changement ?  Autre ? 

Impossible d'afficher ce graphique sur le site mais ce n'est pas loin de la réalité. C'est le signe d'un pays vieillissant, il faut l'accepter.

L'enfer ce sera surtout après le deuxième tour ....

Bonjour,


Merci pour votre article, j'espère que vous allez vous en remettre.


Votre référence à l'hystérie m'a rappelé mes meilleures heures d'étude.

Freud a inventé la psychanalyse par le concept d'hystérie, effectivement toujours déjà lié au spectacle, et malheureusement toujours potentiellement misogyne puisque ça faisait une bonne raison de détester les femmes qui ,avaient ce moyen de défense dans la Vienne bourgeoise du début du 20e siècle. Sauf que, c'est encore plus intéressant que ça.

Des gens (des psychanalystes par exemple) travaillent ce sujet depuis plus de 100 ans. J'ai été voir où ils en étaient et franchement ils sont pas hyper dans l'actu, ou alors j'ai pas trouvé. J'ai été voir dans France culture, pas vraiment mieux.


Mais bon :


Un spectateur est donc nécessaire ; il fait lui-même partie du symptôme, et ce d’autant plus que la crise s’adresse à lui, son public ($ ® S1).

26L’aspiration de l’hystérique, c’est d’être la vedette (de vedere, voir), d’être le centre des regards pour plaire au maître en fomentant son désir.


(revue Savoirs et cliniques, 2010 https://www.cairn.info/revue-savoirs-et-cliniques-2010-1-page-188.htm)


C'est quand même utile de le (re)dire.


Quant à "l'hystérie des débats". 

si l'hystérie c'est parler le langage du maître, alors cherchez le maître. Et cherchez les esclaves.

"Ainsi, l'opinion selon laquelle le vote blanc et l'abstention seraient des "privilèges", voire des "privilèges blancs" a été beaucoup relayée sur Twitter"


Les personnes qui relaient ce genre de connerie essayent de se foutre de qui exactement ? Les Antillais et les habitants du 93 sont régulièrement en pôle position des départements où l'on vote le moins. 

A moins que ces individus ne viennent expliquer que ces pauvres bêtas de basanés qui prennent régulièrement tarifs ont pas le temps/ pas l'envie/ pas la culture pour aller voter et se "défendre", et que nous, gens éclairés et instruits, nous avons pour tâche et même pour devoir moral d'aller voter pour le camp du bien à leur place pour les protéger contre leur ignorance crasse...


Dommage pour eux, y'a pas mal de ces gens "racisés" qui on aussi pris très chers sous Macron et qui en ont marre d'être pris pour des punching balls quinquennaux pour au dernier moment être mobilisés de force dans la légion électorale de défense républicaine... Et les chiffres de demain le prouveront.


Je sais pas si Gemenne s'est fait harcelé, mais je sais qu'il m'a insulté parce que je l'ai contredit. A mon avis, faire de la politique ne lui vaut rien, et il a raison d'arrêter. Il est bien meilleur pour expliquer et vulgariser sur le risque climatique.

Il y a un truc qui commence à me gonfler un peu ici.


J'ai comme l'impression que touiteur c'est l'alpha et l'omega de l'opinion.


Parce que si en deux cent quatre vingt(ici 22) caractères on peut exprimer ce qui permet de convaincre le quidam de changer le monde, alors c'était pas la peine d'inventer l'imprimerie, la radio, le cinéma  et la télé.


Et puis vous écrivez en titre "Touiteur, une certaine idée de l'enfer".   Excellente trouvaille

.

Il faut simplement exiger des patrons de touiteur (ça risque de changer, j'ai entendu) qu'ils mettent sur la page d'accueil : 


Vous qui entrez, perdez toute espérance.


C'est pas de moi. 

"Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate" 

Dante Alighieri

C'est quand même un sacré éclair de lucidité d'avoir associé touiteur et l'enfer.

Pas sûr que Dante Alighieri l'eût trouvé à son goût mais ça valait le coup d'essayer.

On a eu aussi tout ça sur les forum d'ASI. Espérons que ça va se calmer après les élections.

Pov'chou.


Vous inquiétez pas, un jour vous serez influenceur quelque part.

On pourrait proposer à Élodie de les analyser. 

je suis pour, meme si je ferai surement partie des énervés cités en exemple. parce que je sais que ce sera pas non plus a son avantage vu le nombre de fois qu'il a utilisé ne serait-ce que le renversement de la charge de la preuve dans ses argumentaires.

On pourrait analyser les réactions pré-premier tour aussi ;-)

Il y a quand même une limite, on est ici face à un groupe de gens limité qui échange depuis des années. Souvent les relations dégradées ne s'expliquent pas ici par quelques messages sur deux semaines mais sur des messages  sur des mois, des années. Dans certain cas je vois bien pourquoi des gens s'envoie des fionds, mais c'est uniquement parce que je parcours le forum depuis un bout de temps. Et j'ai peur que ça fasse un sacré paquet de texte à prendre en compte pour identifier le contexte, une tache compliqué pour Élodie.

c'est sur... rien que pour analyser les réactions qu'on a vis a vis de tristan, faudrait au minimum remonter jusqu'a l'emission sur la PP...

Il me faudrait de longs entretiens pour rattraper tout l'historique, en effet ^^ Je suis nouvelle ici mais je trouve tout de même que la teneur des échanges n'a rien à voir avec ce que je vois quotidiennement passer sur Twitter. Le nombre de caractères limités sur Twitter n'aide pas, mais je pense que ce n'est pas que ça :)

la methode le gall : 


-sortir une énormité genre "mélenchon est pro-poutine", sans preuve, ou uniquement indirectes, en ne diffusant que des citations tronquées accompagnées d'un commentaire d'un éditorialiste qui la décontextualise et la manipule.

-quand on lui dit que c'est faux, par contre, demander des preuves

-quand on lui en donne, les invalider sans meme les avoir lues, memes quand elles sont plus directes que les siennes (sorties du blog de mélenchon)

-quand la discussion en arrive a "mais le programme, dans tout ca", dire jusqu'au bout et contre l'évidence "de toutes facons il n'a aucune chance d'etre au second tour, alors je voterai bien pour qui je veux, ca ne changera rien"

-quand on lui dit "prophetie autoréaliatrice", et qu'on lui demande s'il ne se sent pas un tout petit peu responsable de cet état de fait, fuir le débat

et aujourd'hui, dire que finalement, voter mélenchon n'est pas infâmant...


Mélenchon est effectivement pro-poutine, je l'ai longuement expliqué. Et les "preuves" que vous aviez donné allait exactement dans le sens de ce que je disais.


Maintenant, passons à la méthode beren57:

- ne pas comprendre ce que disent ses interlocuteurs, et/ou déformer leurs propos (technique de l'homme de paille)

- ne pas tenir parole

- les insulter quand il est énervé



est effectivement (...) , je l'ai longuement expliqué 


Merci pour ce résumé de votre démarche.

C'est très succins, corrosif et poli, joli ! :)))

C'est surtout un bel exemple de mécanisme de "la fabrique du consentement", comment faire taire les voix minoritaires au sein d'un groupe. Chomsky expliquait que, quand on veut faire entendre une voix dissidente, cela est beaucoup plus long car vous devez justifier intégralement vos affirmations tandis que ceux qui expriment la position dominante n'ont pas besoin de donner d'argument, ou alors un argument très succinct.


Ici, dans un forum dominé par les mélenchonnistes, il est très facile de dire "Mélenchon n'est pas pro-poutine", sans argument ou avec pour seul argument "Mélenchon a dit du mal de Poutine, il soutient en fait un de ses opposants". Simple, rapide, ça va de soit.


De mon côté, j'ai du rapeller que 

1) la politique voulue par Mélenchon (affaiblissement de l'UE et de l'OTAN) est celle que veut Poutine

2) Mélenchon a, dans ses discours, repris la narration de Poutine (sur une Ukraine serait "nazie", et une OTAN qui serait "menaçante pour la Russie"), quand bien même cette narration est mensongère.

3) Mélenchon a systématiquement voté (au parlement européen) contre toutes les sanctions visant la Russie, et contre toutes les aides accordées à l'Ukraine.


Par ses choix politiques, par ses discours et par ses actions, Mélenchon a donc soutenu activement la géopolitique de Poutine, et c'est donc en ce sens qu'il est pro-Poutine.


Et oui, c'est plus long à développer. Et si vous venez ensuite me dire que "ce n'est que mon opinion": ben non, les trois points que j'ai développé sont factuels, il suffit de lire le programme de JLM, ses discours et l'historique de ses votes pour s'en rendre compte.




avec vous on est dans une logique campiste, le camp du bien (l'OTAN, l'Occident) et le camp du mal. Le non alignement pour vous c'est être pro Poutine, l'analyse nuancée, complexe de la géo politique c'est être pro Poutine, dire que la Russie de Poutine avait des raisons valables de s'inquiéter de l'avancée de l'OTAN vers ses frontières c'est être pro Poutine. Vous êtes confondant de mauvaise foi.

Chomsky expliquait que, quand on veut faire entendre une voix dissidente, cela est beaucoup plus long car vous devez justifier intégralement vos affirmations tandis que ceux qui expriment la position dominante n'ont pas besoin de donner d'argument, ou alors un argument très succinct.


comme quand j'analyse longuement les resultats et que vous répondez d'une phrase catégorique a coté de la plaque ?

Aussi bien Carnéade que moi ne parlions pas forcément de ce sujet, mais de ce qui est trop souvent votre démarche en général, là où ça m'a le plus frappé c'est quand vous m'avez sorti que le programme de Mélenchon était juste le programme communiste repeint en vert, du greenwashing, avec exactement cette même argumentation. On pourrais aussi parler de la discutions où vous m'expliquiez qu'au niveau comptable on pouvait démontrer qu'il peu y avoir une croissance sans prédation sur les ressources, avec le même genre d'argumentation que celle qu'Heurékas critique ici, et me répétiez plusieurs fois la même chose comme si je l'avais mal compris, alors que je vous répétais que j'avais compris mais que j’étais toujours en désaccord.

Sinon :

1) - L'OTAN : Le fait d'aller dans la même direction qu'un autre pour des raisons différentes ne fait pas de vous quelqu'un qui lui est favorable. (Et Poutine montre actuellement qu'il n'a pas besoin de l'OTAN pour se foutre dans une situation militaire inextricable pour lui.)
    - L'UE : Mélenchon ne veux pas "affaiblir" l'UE, il veut permettre par le rapport de force de faire des politiques de gauches dans l'UE, et comme l'UE base sa légitimité, entre autre, sur la démocratie, permettre ça est la seule manière de la sauver alors que le désamour des européens pour ces politiques est de plus en plus fort et que ce contexte fait globalement monter l’extrême droite nationaliste. Mon analyse depuis l'affaire du référendum de Tsypras est que c'est la seule manière de sauver potentiellement l'UE à moyen terme.

2) Cette narration n'est qu'une petite partie de la réalités, mais ça n'est pas mensonger. Le fait que vous tordiez les dates d’intégration dans l'OTAN en ne prenant que la conclusion du processus et non tous le processus n'est toujours pas un argument.
Une autre partie de la réalité est que Poutine a envahie cette année un pays souverain en déclenchant des crimes de guerres qu'il faut fermement sancionner en visant les avoirs de l'oligarchie Russe, et Mélenchon reprend aussi "tout ce narratif". Avec une argumentation comme la votre, un poutinophile pourrait dire que c'est un suppôt des USA.

3) - Les sanctions : Vous parlez bien de celles qui ont convaincu Poutine après 2014 de rendre son pays le plus indépendant possible et qui fond qu'aujourd'hui il a pu se dire qu’envahir un pays pouvait se faire avec un risque raisonnable?
    - Les aides accordées à l'Ukraine, vous parlez bien de celle accordé uniquement dans le cas de plans du FMI qui mettent les pays en coupe réglé et que la FI refuse quelque soit le pays concerné à cause de ça?

Tous ça pour dire que non, vous ne donnez pas des faits, vous donnez des faits partiels interprété par vous. On peu donc parfaitement contester que vous ayez choisis les fait pertinents ou que vous les ayez bien interprété.

- ne pas comprendre ce que disent ses interlocuteurs, et/ou déformer leurs propos (technique de l'homme de paille) 

je peux vous renvoyer la meme chose, et avec preuve : quand vous me faites dire que les 15% en moins de pecresse sont allés pecher quand je parle de tout le vote de droite qui en a perdu 4,25

- ne pas tenir parole

je vous l'ai dit trois fois que j'ai eu tort d'esperer voir mélenchon au deuxieme tour, deja. ca fait quatre. et vous, quand est-ce que vous assumez d'avoir fait partie des 400 000 voix qui l'ont fait perdre sans jamais avoir avancé aucun argument programmatique pour ne pas avoir voté pour lui ?

- les insulter quand il est énervé

j'assume totalement ma colère et je vous ai plusieurs fois expliqué pourquoi. quand on vit avec 400 euros de rsa et 250 d'apl, avec un loyer qui a lui seul est de 600, parce qu'on a des enfants, et aucune aide pour eux parce que la mere s'est barrée sans vous donner de raison en s'en reservant la garde, qu'en plus on a un handicap qui vous complique grandement la tache de "trouver un emploi en traversant la rue", et que grace a des types bornés comme vous, maintenant je vais en plus devoir travailler pour pas un rond si je veux garder mon appart, histoire de bien me compliquer la tache de trouver un nouvel emploi, oui, de la colere apres la société j'en ai a revendre ! alors venir me provoquer avec des "vous avez perdu votre pariiiiii :p et c'est de ma faute mais je l'admettrai meme pas rien que pour vous emmerder :p", c'est pas le meilleur moyen de la calmer ni d'eviter d'en etre destinataire !

d'autant que je sais très bien que vous faites tout ce que vous pouvez pour la provoquer, a coup de mauvaise foi, d'arguments foireux, et de déni des nôtres sans justification. comme ca après vous pouvez dire fieremement "regardeeez comme ils sont dangereuuuux la FI !"


ce, alors qu'avant de s'enerver, on a passé 50 messages a répondre argument foireux par argument foireux, en passant des heures a fouiller le net a la recherches de preuves qui satisferaient mossieur pendant qu'il les rejette d'une phrase catégorique qui a du lui prendre 30 secondes a écrire...

Je suis désolé pour votre situation, et je comprends que vous me prenez pour un "prophète de malheur" simplement parce que je vous annonce que vos espoirs de changement politique ne se produiront pas. Je ne suis responsable que de mon vote, je n'ai aucune influence sur les choix politiques des Français, qui ont de toute manière une fâcheuse tendance à ne pas voter comme moi, et ce depuis que je suis en âge de voter :p 


Je n'ai pas voté JLM, j'ai voté pour le candidat qui était le seul, à gauche, à avoir une petite chance de battre Macron (s'il parvenait au second tour ce qui était impossible vu le climat politique et les intentions de vote des français). J'assume totalement mon choix. Et tant pis s'il déplait à une majorité des asinautes. Comme je l'ai dit, j'ai l'habitude d'être en minorité.






vous avez voté pour un candidat dont vous saviez pertinnement qu'il ne serait pas au second tour au nom d'une impossibilité présumée que mélenchon y soit, et d'une impossibilité encore plus présumée qu'il gagne face a macron, en éludant TOUJOURS la question des abstentionnistes et de leur retour au vote. ce alors que vous avez désormais la preuve qu'ils faisaient la différence, et auraient pu la faire de meme au second tour.

et j'ai la meme colere apres vous qu'apres tous les gens conforablement installés dans la vie et qui ont basé leur vote sur les conneries racontées sur cnews et bfm a propos de mélenchon pour nous priver de la gauche au second tour. simplement, vous etes le seul a, en prime, venir me narguer sans cesse.

Juste un petit truc beren57 : je souscris entièrement à ce que vous dites à un détail près : Cnews et BFM font de la merde, c'est un fait. Mais les chaînes publiques ont-elles fait mieux ?

Comment a été traitée l'affaire des perquises du siège de LFI ? A part sous le thème de la République c'est moi ? La saisie des fichiers de militants n'a pas eu l'air de les tracasser, pas plus que l'énormité du dispositif... Ah ! c'est sûr que si ça avait été au Vénézuéla(aaa), les principes démocratiques auraient été mieux défendus..., 

Des années que le service (encore) public fait du dézingage de JLM... Des questions sur son programme ? Non, fallait qu'il donne son avis sur la dernière sortie de truc ou machin, voire admettre qu'il pouvait être en accord avec un point de l'action de l'autre...

Les chaînes privées ont fait monter l'e-d, c'était leur but... 

Aujourd'hui, les éditocrates de toutes les chaînes et journaux nous disent que Le Pen pue du bec alors que ça fait des mois qu'ils lui roulent des pelles ! Bizarre quand même qu'ils ne s'en soient pas rendu compte plus tôt.

Quel que soit le résultat qui sortira des urnes ce soir, les vrais responsables ne seront ni les électeurs de JLM, ni les militants FI, ni les abstentionnistes, mais bien les médias ayant pignon sur rue !

Pour les aider. à répondre à la question qu'ils ne vont pas manquer de poser ce soir à propos de l'abstention : les gens iront voter quand ils se sentiront effectivement représentés et écoutés par leurs élus (et par les médias qui les soutiennent)

PS : à lire le dernier article d'ACRIMED


tout a fait d'accord avec vous, en reduisant mon propos a bfm et cnews je suis encore trop gentil

J'ai dit qu'il était très improbable que JLM soit au second tour, et impossible qu'il gagne la présidentielle (même s'il parvenait au second tour). Et les résultats du 1er tour on confirmé cela. 70% de votes pour la droite et l'extrême droite.


Quant à l'abstention, désolé mais vous faites fausse route. Ce n'est pas ça qui est déterminant, mais le vote du centre gauche. La stratégie de LFI conduit à une impasse électorale.




c'est une impasse électorale les explosions de joie qu'il y avait le soir du premier tour dans mon quartier, ou dans le 93 a paris, ou dans le 13eme a marseille, dans des quartiers ou l'abstention est toujours ENORME, quand on a commencé a voir les scores de mélenchon remonter grace aux votes bieeeeeen longs a compter de toutes ces cités dortoir avec des kilometres carrés de barre d'immeubles ? les REMONTADA hurlés partout, les gens sur twitter qui disaient "vous allez voir que c'est le 93 qui va finalement sauver la france !"


c'est une impasse electorale les scores qui ont été faits la bas par la FI ? ou dans les DOM ? ou dans toute la campagne "bio" du sud ouest et des alpes ?


prenons la question a l'envers : ce n'est pas une impasse electorale de persister pendant 20 ans a vouloir courtiser le centre, quand on finit a 4% ?

(et alors que macron drague avec nettement plus de succès le meme électorat... au cas ou vous ne l'auriez pas remarqué macron fait carton plein sur touuuut le centre, et toute la droite dure, molle, tout ce que vous voulez. c'est l'ump bis)

non en fait, d'ailleurs, pas tout le centre. le seul electorat de droite (puisque pour moi, je le rappelle, le "je ne suis ni de gauche ni de droite", ca n'existe pas, et que le centre, c'est la droite qui se planque derriere son petit doigt) qu'il ne parvient pas a capter, c'est le centre gauche : les electeurs ps et eelv. vous, en fait.

parce que soyons clair : les eelv qui avaient voté pour sandrine rousseau pendant la primaire... ils ont voté FI, la, hein, pour la plupart... pas jadot. et sans pince a linge !

d'aileurs je n'aurai aucun mal a dire "allions nous gaiement pour le troisieme tour" a un EELV tendance sandrine rousseau. vous par contre vous avez beau dire aujourd'hui "le vote mélenchon n'est pas infamant"... apres tout ce que vous avez craché dessus pendant des mois je vous trouve vraiment pas gêné.

C'est une impasse électorale, car cela laisse tout le centre gauche + le centre droit + la droite à Macron. Et ça , ça représente un sacré paquet d'électeurs. Bien plus que le 93 et autres endroit où vous voyez une grande victoire.


Quant à Mélenchon, il ne fait pas l'unanimité à gauche, et agit comme un repoussoir pour le centre gauche. Il offre un boulevard à Macron.  Car oui, Macron face à Mélenchon, c'est Macron qui gagne (notamment grace aux votes bien à droite). Vous vous faites beaucoup d'illusion sur "la classe populaire" beaucoup plus divisée que vous ne l'imaginez. 


Mais bon, on a déjà discuté de tout ça, je n'ai pas envie de le faire une fois de plus. Bonne soirée.

la classe pop figurez vous que pour ma part, j'en suis, et je vis au milieu. alors ses divisions je les comprends nettement mieux que vous. et je ne vois pas bien ce qu'il vous faut de plus si le resultat du vote commune par commune ne vous suffit pas comme preuve de l'aveuglement qu'a induit votre situation, a vous, de petit privilégié capable de se dire encore "oui, il propose tout le programme que je souhaite voir en place, de l'ecologie a la sixieme republique en passant par la hausse du smic et le gel des prix, mais....... est il bien irréprochable moralement ?"

au passage... ça, et le pavé qui allait avec, c'est ce que j'ai du me faire chier a pondre tout seul avec mon petit tableur excel pour répondre a un seul de vos arguments :



ça, ça a été votre réponse :


Si vous vous imaginez que les 15% qu'a perdu Pécresse comparé à Fillon sont allés dans l'abstention, c'est que vous ne comprenez strictement rien aux logiques électorales, ni à l'abstention.


Vous prenez vos désirs pour des réalités, j'arrête de discuter avec vous. Continuez à vous faire des films dans votre tête, si ça peut vous rassurer.

C'est une impasse électorale, car cela laisse tout le centre gauche + le centre droit + la droite à Macron. 

En quoi? Si EELV bosse avec LFI, qu'est-ce qui vous fait penser que c'est impossible qu'ils reviennent à gauche rassuré par la présence de formations plus modérées dans un pôle de gauche fort?

Surtout qu'une personne "de centre gauche", qui fait temporairement abstraction de ses a priori sur la personne de JLM, mais regarde de plus près ce qui constitue le programme (je radote : 40 livrets, des plans, un chiffrage etc...), a fortiori porté par une coalition qui l'assume ; je vois pas pourquoi ça pourrait pas convaincre.

Si EELV bosse avec LFI, qu'est-ce qui vous fait penser que c'est impossible qu'ils reviennent à gauche rassuré par la présence de formations plus modérées dans un pôle de gauche fort? 


Ah, mais je suis tout à fait d'accord: ce qu'il faut, pour qu'ils reviennent, c'est d'avoir une formation de gauche modérée forte, qui leur donnera une option politique valable autre que Macron. Mais ça, Mélenchon (et les insoumis) n'en veulent pas, ils veulent un parti EELV faible, ruiné et à la botte de LFI.


sauf que ca aussi ca fait partie des imbécilités que vous avez sorties avant le premier tour et qu'on a été nombreux a réfuter sans meme que vous preniez la peine de lire ce qu'on vous envoyait.


mais si bfm le dit, c'est que c'est vrai !

Non, on veux juste un parti capable d'accepter qu'il n'est pas en pôle position quand ce n'est effectivement pas le cas, personne n'a obligé EELV de dépenser 8 millions pour une campagne aussi faible. Et on veux qu'ils limitent le "frendly fire" et soient capables de bosser en équipe. Visiblement EELV n'a pas de mal à récupérer l'argent manquant, ce qui n'est pas surprenant vu la sociologie de son électorat, donc arrêtez de faire comme si leur situation était désespéré.

La stratégie que vous appelez de vos vœux, EELV l'a tenté et a largement échoué, sans aide, et il faudrait que vous admettiez ce fait. Son échec montre que dans l'état actuel des choses votre analyse n'est pas vraiment opérante.

Je rajouterais qu'LFI a une drôle de manière de vassaliser EELV en acceptant de se placer derrière dans tant de villes et régions, avec des listes équivalentes en effectifs.

Selon vous Mélenchon devrait avoir quelle ligne pour qu'elle ne soit pas une impasse électorale ?

Parce que, comme je vois les choses, on peut comparer des lignes plus à droite de la lfi et d'autre plus à gauche. Et dans les deux cas, l'union populaire fait mieux. Du coup je ne comprend pas quelle logique vous permet de dire qu'une autre ligne serait plus efficace.

Selon moi, Mélenchon ne peut rien faire (à part laisser la main à la génération suivante), il y a trop de mauvais sang, d'histoire pas digérée et une image trop clivante.


Mais sortons du cas mélenchon, et regardons quel est l'état de la gauche actuellement.

La gauche radicale (LFI, PCF + l'extrême gauche) représente environ 15% des voix

La gauche modérée (EELV, "hamonistes", c'est à dire l'ancienne aile gauche du PS) représente environ 15% des voix aussi

Le centre gauche ("valsistes" c'est à dire l'ancienne aile droite du PS, qui votent maintenant LREM) représente environ 10% des voix


Le centre droit et la droite (modem, LREM, LR, etc) représente environ 30% des voix

L'extrême droite représente environ 30% des voix.


NB: ces pourcentage sont approximatifs, et varie selon le type d'élection (présidentielles, législatives, européennes, etc), c'est juste pour donner des ordres de grandeur



Pour espérer pouvoir gagner, on doit récupérer le centre gauche; or c'est compliqué, notamment en raison des clivages sur l'UE. Le plus simple serait d'avoir un grand parti réunissant le centre gauche et la gauche modérée, mais ça reviendrait à recréer le PS sous une autre forme, et ça LFI (et bien d'autres) n'en veut pas. La solution de rechange serait (comme le proposait la primaire populaire, même si c'était maladroit) de réunir toute la gauche sur un cadre/programme relativement simple (on fait plus d'écologie et plus de social, et on passe à la 6e république), on change ensuite de république pour avoir un système plus parlementaire, où les partis plus radicaux ont une chance d'avoir de l'influence.



 Dans tous les cas, ce sera compliqué.

vous vous croyez encore il y a dix ans en fait, c'est ca ?


rappel : ps+eelv, ce coup ci.... vous faites 6.38%

Que l'on peu majorer à 11 pourcent avec le vote utile (mais en tout cas pas 15).

La gauche radicale (LFI, PCF + l'extrême gauche) représente environ 15% des voix

La gauche modérée (EELV, "hamonistes", c'est à dire l'ancienne aile gauche du PS) représente environ 15% des voix aussi

Le centre gauche ("valsistes" c'est à dire l'ancienne aile droite du PS, qui votent maintenant LREM) représente environ 10% des voix


vous avez plusieurs métros de retard.

LFI est loin devant tous les autres. EELV est coincé entre LFI et Macron, mais tend vers Macron, ce qui au final les dessert. les hamonistes n'existent pas.

les vallsistes et compagnie ont rejoint Macron depuis longtemps et ne se présenteront pas sous une autre bannière.


le fait est que c'est LFI qui a les clés du camion de la gauche actuellement.


reste le cas de la personnalité de Mélenchon : est-il un moteur ou un frein à LFI? doit-il rester en poste? ce sont d'autres questions.

mais ce que vous ne répondez pas c'est qui à gauche peut faire mieux que Mélenchon. Le centre gauche a failli et a été rejeté à juste titre par les électeurs? Il n'y a pas d'autre alternative (électorale) que Mélenchon.

Et du coup n'est ce pas une impasse electorale ?


Est ce que chercher le vote des cités a tout prix, le vote "des francais musulman", le vote des non blancs, ce n'est pas perdre le vote de la france peripherique celui des "francais de souche" issu des classes populaires , celui des gilets jaune ?


A moins d'arriver a faire une synthese des revendications, pour l'instant c'est toujours un echec.

C'est surtout une question de présence militante qui manque dans les campagnes. Le discours de la gauche y est donc inaudible, surtout avec la campagne médiatique atone que l'on a eu.

Il n'y a pas eu de recherche particulière du vote "non blanc", c'est juste que la gauche parait, par contraste avec Darmanin, qui trouve Marine LePen trop mole, et cette dernière, le seul choix possible.

Pour le reste les revendications des classes populaires périurbaines et des campagnes ont été intégré, leurs demandes centrales c'est la hausse des salaire, le blocage des prix et le Ric.

Il n'y a pas eu de recherche particulière du vote "non blanc"


Si. avec comme symbole le changement total de position de JLM sur le voile, par exemple. il y a une volonté d'aller chercher, peut etre pas les "non blancs", mais les musulmans, à minima.


ce n'est pas un mal, c'est une stratégie comme une autre (ou c'est peut etre même un changement d'avis sincère de JLM sur cette question), mais il ne faut pas l'occulter.

Alors non, Mélenchon était pour la loi de 2004 qui s'opposait au voile pour les fonctionnaires et les élèves du primaire et du secondaire et c'est toujours les positions défendue par la FI, ça n'a pas changé. Par contre d'autres veulent aller plus lions (étudiantes à l'université, accompagnatrices scolaires...) et que là, Mélenchon et la FI sont contre cette extension de l'interdiction.

D'une certaine manière ce sont les autres qui ont changé pendant que la FI restait sur ses positions. Le seul changement notable c'est l'acceptation par Méluche de l'usage du terme "islamophobie" pour ce qu'il voulait appeler "musulmanophobie", mais bon il était tout seul dans le pays à l'utiliser...

cet article résume bien son changement de discours :


https://www.leparisien.fr/politique/la-tres-nette-evolution-de-melenchon-sur-la-question-de-l-islamophobie-10-11-2019-8190327.php


ce n'est pas uniquement une histoire de lois. ses déclarations avant 2015 lui auraient largement valu d'être taxé d'islamophobe par la kommandantur adaptée (le CCIF).

C'était un peu le cas, et même aujourd'hui ils le considère un peu comme juste "le moins pire".

Je ne conteste pas son évolution sur la considération du terme "islamophobie", comme je le disait plus haut, même si je l'ai peu-être trop minorée mais c'est à vrais dire à peu près la seule ;)

eeeh oui, meme un type come moi qui n'ai aucun probleme avec le voile, qui s'est fait bercer par une noire qui le portait h24, a une époque ou tout le monde s'en foutait, et qui se rappelle encore que dans "manon des sources", on invite aussi le curé a la réunion municipale quand la fontaine n'a plus d'eau, je trouve mélenchon trop laicard. et du coup, en réalité,.... trop prosélyte de son athéisme.


et meme si moi meme je n'ai aucune foi, je trouve encore cette position trop cliante, trop peu laique (et pourtant je me définis comme agnostique. je considère que s'il existe une entité superieure, aucune raison humaine ne pourra ni la comprendre ni la décrire, ou décrire ne serait-ce que son intention, si ce n'est a coup de formules du type E=MC². et allez comprendre...)

pour préciser d'ou je viens : pere pied noir, mere ayant vécu la majure partie de son enfance au maroc, avec parents mode "allons au maroc diffuser les idéaux de gauche" (et "bonne" noire qui fait totalement partie de la famille après que mon grand père ait tout fait pour l'aider a s'integerer a la société francaise)

*allez donner a ca une quelconque signification politique

C'est possible qu'avec une presence militante le discours de gauche serait plus audible. Mais comment faire entrer cette presence militante et comment la rendre audible ?

J'ai l'impression que dans les cités ca a pris du temps car il fallut d'abord qu'il existe un militantime independant de la politique fait par les locaux. Ce n'est qu'ensuite que LFI n'a pu approcher ces milieux pour apporter une réponse national à des problèmes locaux.


Dans les campagnes la strategie ne marche pas car Lepen propose des solutions qui conviennent et leur leur promet aussi une hausse des salaires, le blocage des prix et le RIC.

Donc ils differencient les deux candidats (Melenchon et lepen) sur d'autres facteurs et la dessus Lepen fait clairement plus peuple que Melenchon et defend des valeurs plus tradi et de "bon sens populaire". 

wow ! vous faites un commentaire pertinent ! ca change !


pardon...


dans les campagnes, ca commence a marcher, mais, en effet... c'est très dur. déjà que meme a l'interieur de la FI, a metz en tout cas, y'a encore des gens pour dire que ca ne sert a rien d'aller faire les marchés a borny (le quartier de merde ou je vis et qui fait les plus hauts scores fi)


alors d'ici qu'on trouve du monde pour aller militer dans la moselle profonde ou la fermeture des mines donne des ailes au RN... ou dans la meuse !!!

Je vais juste vous partager une expérience précise, chez moi, en Loire Atlantique, entres les présidentielles et les législatives, une caravane de LFI a fait un certain nombre de villages où le vote Mélenchon était anecdotique. Au moment des législatives le résultat était spectaculaire, avec un nombre significatif de points qui avaient bougé vers la FI (alors que l'abstention et la dispersion des votes aurait due jouer contre nous.)
Les gens leurs avaient dit une choses simple : ils étaient les seuls militants politiques qu'ils avaient vu, tout court. Donc oui, ça marche, mais il faut des effectifs, des moyens, de la persévérance, de l'organisation.

Dans les citées ça a pris du temps aussi, simplement, par manque d'effectifs militants. En 2016 la FI a commencé avec des effectifs minables, en 2017 ils étaient désorganisées et en pleine crise de croissance, les choses se sont stabilisées et c'est aussi ce qui a permis de bien mieux quadriller les quartiers.

Pour le point programmatique, non, Marine Le Pen est contre le Blocage des prix, et même si elle a brodé là dessus, même Macron a pu démonter "la hausse des salaires" qu'elle propose, durant le débat. N'importe quel militant de gauche aurait encore moins de mal ;) (On peu aussi démonter son "Ric" limité aux questions "sociétales"). Après il faut que ses électeurs aient accès à ce débunk, le coeur du problème il est là.

L'avantage de LePen c'est aussi l'enracinement du vote "anti-système", ça fait plus de 30 ans que les Le Pen sont les némésis de ce qu'ils perçoivent comme le système, Mélenchon n'est pas dans ce cas.

Donc oui, ça va être compliqué, il faut qu'on organise et massifie la militance de gauche, mais c'est possible.

je dirais meme, au vu des derniers resultats, que c'est vraiment a portée de main ! si seulement cette portée avait été suffisante pour le premier tour, déjà......


mais tant qu'on aura pas de media...

c'est sur, y'a pleeeeein de musulmans dans les landes, le gers ou les alpes de haute provence... et que dire des DOM ?

pardon c'est pas les landes et le gers c'est les deux en dessous. Pyrénées atlantiques et haute garonne.

Vous voulez dire l'ariege je pense. Ca fait tres longtemps que c'est une terre tres à gauche.

Quand à la haute garonne il y a Toulouse. Ville de gauche qui élit un maire de droite, j'ai toujours trouvé ca amusant. 


J'ai fait mes etudes à Toulouse je connais bien et et oui il y a pleeeeein de musulmans à Toulouse et de nombreux étudiants etrangers. J'ai aucun probleme avec ca.

Debut du djihadisme avec Merah : Toulouse

Filiere de djihadiste en ariege (dont Merah) : Artigat.

je veux dire la campagne qui fait du bio,comme l'a très bien analysé mélenchon dans son discours d'après "débat". pour peu que vous ayez pris la peine de le regarder, bien sur...


désolé de pas bien connaitre la france d'a 800km de moi mais j'ai pas les ronds pour voyager

J'ai pas le temps/l'envie d'ecouter tous les discours de melenchon, mais la campagne qui fait du bio (j'ai plus l'impression que le bio va disparaitre) elle le fait en partie par engagement et donc rien de surprennant qu'elle se retrouve dans les discours ecologistes.


C'est pas un soucis de ne pas connaitre la france à 800km de chez soit. Il faut juste éviter de faire des assomptions sur comment sont les gens qui vivent la bas.

J'ai pas le temps/l'envie d'ecouter tous les discours de melenchon


et pourtant vous votez..........

Non, on ne peu pas reprocher à tout le monde de ne pas regarder toutes les vidéos de Méluche et de lire tout ses texte, il est tellement prolifique ! ;)

ok, j'admets. n'empeche que meme si je ne me tape pas tous les discours, mes adversaires politiques, je les écoute. ne serait-ce que pour avoir des arguments pour les contrer.

et le resultat dans les pyrénnées atlantiques au moins j'ai checké : mélenchon second, a 19%. donc oui je persiste avec mes pyrénées atlantiques. et expliquez moi ce résultat la par une grande ville étudiante, tiens... je vous attends ! Pau ?

ou vous allez peut etre me dire que c'est une terre de gauche ?

et bigflo et oli, aussi, qui habitaient toulouse et qui sont "issus de l'immigration"


ecoutez celle la, elle est chouette :


https://www.youtube.com/watch?v=gm328Z0JKjA

les DOM où Le Pen a battu Macron.

décidément, ces ultramarins, quelle bande de racistes!

je dirais quelle bande d'antilibéraux. dont une bonne part 'comme partout ailleurs) n'a pas vu le piege de le pen qui fait semblant de ne pas l'etre pour caresser notre electorat dans le sens du poil parce qu'elle a très bien compris, elle aussi, que c'est la qu'etaient les voix a prendre !

donc, résumé selon beren57 :

- électeurs de Le Pen dans les DOM = antilibéraux qui n'ont pas vu le piège Le Pen (prenez-les pour des cons, tiens).

- électeurs de Le Pen partout ailleurs en France : des fachos.


c'est beau tout ça !

quand on a le choix entre un antilbéral pur jus, et une pseudo antilibérale réellement facho et islamophobe.... que ce soit dans les dom ou ailleurs... on peut difficilement faire semblant que c'est pas l'islamophobie qui a fait la différence chez l'electeur.

au lieu de balancer vos vérités toutes faites, vous vous êtes demandé pourquoi les DOM ont voté Marine?

voir ci dessous

Vous êtes allé voir les taux d’abstention dans les DOM ?


Ceux qui sont allés voter ont voté Le Pen.

Mais c'est qui, ceux qui sont allés voter ?


Mais c'est qui, ceux qui sont allés voter ?


au hasard, les habitants des DOM ?

si vous avez une autre réponse, n'hésitez pas.


Vous êtes absolument débile ou complètement malhonnête, ou les deux.


Dans les DOM, il y a aussi des classes sociales, sans doute de façon bien pire qu'en métropole, demandez à Tatanka et à quelques autres ici qui savent, eux, de quoi ils parlent.


 Si vous pouviez seulement essayer de faire semblant de ne pas être bas de plafond, ça aiderait.


Vous êtes absolument débile ou complètement malhonnête, ou les deux.


juste Zemmourien.

Vous êtes absolument débile ou complètement malhonnête, ou les deux.


j'ai remarqué que vous êtes le premier à traiter les gens de débiles dès qu'ils disent un truc qui ne vous plait pas et qui ébranle vos certitudes de petit gauchiste très sur de lui.


Dans les DOM, il y a aussi des classes sociales, sans doute de façon bien pire qu'en métropole, demandez à Tatanka et à quelques autres ici qui savent, eux, de quoi ils parlent.


expliquez-moi, puisque vous êtes si malin, si visionnaire. vous n'êtes pas débile vous, ah ça non ! la preuve, vous distribuez les bons et les mauvais points.

En 2012, ils ont peut-être voté Hollande contre Sarkozy (je ne suis pas allé vérifier).
En 2017, ils ont peut-être voté Macron contre Le Pen (je ne suis pas allé vérifier).
En 2022, à force d'avoir appris à voter contre et non pour, ben...ne soyez pas étonné.

En 2022, à force d'avoir appris à voter contre et non pour, ben...ne soyez pas étonné.


et qui leur a appris à voter contre, à votre avis, si ce n'est la gauche qui passe son temps à faire des barrages?

c'est de votre faute!

Des laissés pour compte qui avaient envie d´emmerder Macron? Je les sens pas trop intéressés par le nazisme.
Quand on n'attend rien de rien d'une élection, on vote mal. Qui se souvient des élections de délégués de classe? Plus les souvenirs sont récents, plus c'est fun! (seuls les chouchous bien vus s'autorisent à se présenter, vote pour les bad boys, choix fait insidieusement par le prof, élu qui refuse ☹️car il ne s'est pas présenté, etc.)

en tout cas, oui, s'il y a bien une chose a retenir c'est qu'aujourd'hui y'a plus que 28% de gens pour voter pour le libéralisme en france. et c'est toujours eux qui gouvernent. parce que de notre coté on se divise entre pro et anti musulmans, et pro et anti participation a la mascarade.

et etant donné que vous, c'est sur, vous passerez jamais, parce que meme dans notre camp on vous laissera pas faire, les seuls qui ont une chance un jour d'arreter le massacre, c'est nous. sauf qu'on a encore des tristan qui se croient y'a 20 ans quand le ps pouvait encore etre raisonnablement qualifié comme étant de gauche, meme si la dérive se faisait déjà bien sentir et que la claque monumentale du 21 avril d'alors aurait du le leur faire réaliser, a eux comme aux dirigeants du PS.

Est ce que chercher le vote des cités a tout prix, le vote "des francais musulman", le vote des non blancs, ce n'est pas perdre le vote de la france peripherique celui des "francais de souche" issu des classes populaires , celui des gilets jaune ?


ça c'est une bonne question. vu que le score de Mélenchon a augmenté entre 2017 et 2022, j'aurai tendance à penser que sa stratégie a été payante, mais c'est peut-etre un trompe-l'oeil.

70% de votes pour la droite et l'extrême droite. => mélenchon a 30% si eelv et le pc s'etaient joints a lui plutot que de lui mettre des batons dans les roues. il est a combien macron, deja ?


et au second tour vous pensez que les electeurs de le pen/zemmour auraient voté macron ? c'est bien mal comprendre la classe populaire et son vote "tout sauf macron". et bien mal comprendre également le raz le bol des urnes qui sévit dans les banlieues, et qu'aurait PU contrecarrer un mélenchon au second tour.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

On parle d'un second tour et de gens prêt à voter Macron contre LePen, bien sure que si ça s'additionne en grande partie dans ce genre de circonstances spécifique, surtous si il y a un accord. Et même maintenant, après une défaite, il semblerait bien qu'on se dirige vers un accord entre ces formations pour les législatives.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

non 1er tour : 
Regardez à quoi il répond :
et impossible qu'il gagne la présidentielle (même s'il parvenait au second tour). Et les résultats du 1er tour on confirmé cela. 70% de votes pour la droite et l'extrême droite. 

car les lignes politiques ne me semblent plus conciliables entre les différents blocs de gauche. 
Et quoi?

Toutefois je ne comprendrais pas un accord d'appareil pour des législatives vu les divergences. 
Lesquelles? Les projets vont dans les même direction, c'est l'ampleur et la stratégie qui fait débat.

Bonjour, 


Ça ne sert à rien de refaire le match, surtout avec les spectateurs avinés du Café des Agenouillés.


Oui et non, si ce genre de convictions basée sur une lecture fixiste des électorats se répend, ce sont les futures élections, y compris dans plusieures années, que l'on peu perdre.

(par démobilisation)

Je suis tout à fait persuadé que la démobilisation ne pourra pas baisser parce que l'on a décortiqué en long, en large, en travers les chiffres (quels chiffres ?) issus des scrutins.


Un vote c'est l'expression d'une conviction, pas un calcul sur les résultats des scrutins précédents (ou alors vous vous appelez Tristan).

Sur la photographie, je suis d'accord, mais le problème c'est la négation des possibilitées de dynamiques, comme il le montre en continuant à chercher à calquer sa lecture des chiffres de cette élection sur la base de sa logique fixe d'avant cette élection. Cette aproche qui justifie sa stratégie de dérive centriste, c'est ce qui a ammené à la destruction de la gauche italienne, et les gens qui croient à ce paysage fixe ne peuvent qu'imaginer que la gauche ne pourra pas gagner sans se trahir, donc que ça ne sert à rien de se mobiliser si on ne se trahie pas.

Parce que vous voyez de futures élections vous, à part les prochaines législatives..?

et pourtant ça a très bien marché plusieurs fois dans l'histoire. la dernière, juste avant ma naissance, quand mitterrand a utilisé la stratégie de l'union des gauches pour passer au second tour deux fois, et même, finir président pendant 14 ans... d'ailleurs depuis la seule fois que la gauche, la vraie, est revenue au pouvoir, c’était a l'époque de jospin et de sa "gauche plurielle". y'avait qui dedans déjà, avec lui ? aaaah oui, le PC et EELV... d'ailleurs c'est pas depuis cette époque la, précisément, qu'on reproche au PS d'avoir abandonné sa gauche ? un lien de cause a effet avec leurs résultats depuis ?


allez je vais meme etre encore plus honnete et vous admettre une chose : la strategie "concentrons nous sur le centre", elle a été adoptée avec succès. ca a donné le quinquennat hollande. depuis, un recommencement de cette stratégie est.... tout simplement inenvisageable. parce qu'on a tous compris le concept, avec la "gauche de droite". on y oublie tout simplement le mot "gauche". si, on donne des droits aux homos pour faire bon teint quoi. ca mange pas de pain.

Hônettement même sous la gauche plurielle la politique du côté ministère des finances et participations de l’État était de droite (là où d'autres politiques étaient de gauche). On en reviens sur ce sujet au tournant de 1983.

eh oui, le fameux "tournant de la rigueur". la victoire du camp de droite chez les socialos. le début de la fin.

Quant à l'abstention, désolé mais vous faites fausse route. Ce n'est pas ça qui est déterminant, mais le vote du centre gauche


le problème est que vous vous croyez il y a 25 ans. le centre gauche n'a rien à dire et ne pèse rien, et est parti en majorité chez Macron.

si vous comptez sur le centre gauche pour servir de base à la gauche de gouvernement, vous n'avez pas fini d'attendre.

=> je ne vous prends pas pour un prophète de malheur, je vous sais avoir été son acteur.

je connais pas le code qu'est-ce que ça veut dire :p

Je n'ai pas voté JLM, j'ai voté pour le candidat qui était le seul, à gauche, à avoir une petite chance de battre Macron.


les sondages disaient le contraire, puis la réalité a dit le contraire.


s'il parvenait au second tour ce qui était impossible vu le climat politique et les intentions de vote des français


ce n'était pas impossible. les résultats du premier tour ont montré que JLM n'était pas loin du but.


a on tous nos raisons de voter untel ou untel, mais les votres ne me semblent pas pertinentes.

quand meme le zemmouriste arrete de vous aider a lyncher mélenchon et vous dit que votre raisonnement est foireux, c'est que vous avez des questions a vous poser.

Ça dépend, Tristan "Enthoven" le Gall compte se calmer sur la mauvaise foi arrogante permanente ?

L'article se concentre sur Twitter. Mais au passage, même si la fin élargit un peu le spectre, il oublie le contexte notamment médiatique qu'il est difficile d'ignorer tant les publicités, la télé et la radio sont omniprésents. Des injonctions rarement subtiles pour faire barrage, voter Macron, sauver du péril fasciste etc sont légion. Ces mêmes médias où circulent des appels à voter Macron et à fustiger Le Pen proposaient il y a encore quelques jours des discours très sirupeux pour Le Pen, avaient fait gonfler Zemmour comme une baudruche, et passaient en boucle les thèmes d'extrême droite, sans oublier bien sur de brocarder les candidats de gauche. Du coup, cette hystérie s'écrie dans un continuum hystérique porté pour beaucoup par d'autres, et surtout par ceux qui voulaient et agissaient méthodiquement pour obtenir un résultat : la réélection de Macron. Car il les a bien servi avec sa politique.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.