181
Commentaires

La gauche chez Bolloré : "Parfois, il faut aller où il y a de la gadoue"

Commentaires préférés des abonnés

Heureusement que Claire Sécail est là, punaise.

J'aurais aimé que Claire Sécail puisse dérouler tranquillement son argumentaire. Son objection est légitime. Zemmour bénéficie d'un traitement médiatique particulier qu'il entretient en lâchant des bombettes qui vont le mettre sans cesse au centre de(...)

Très partagée et très agacée par les interventions permanentes de Mrs Caron et Cypel peu convaincant et empêchant Mme Sécail d'aller au bout de ses réflexions (reproduction des plateaux Hanouna : empêcher l'autre de parler ?) Son analyse permettait p(...)

Derniers commentaires

Bravo Claire Sécail pour votre travail mais aussi toutes vos interventions  !

Je vois dans les commentaires que je ne suis pas le seul à être révulsé par les interruptions permanentes, dès le début de l'émission de la chercheuse. L'humilité voudrait que face à quelqu'un dont l'un des sujets d'étude est le dispositif médiatique favorisant le nabzi (mot valise entre "nabot" et ... vous avez compris) on interroge, on creuse, plus qu'on interrompe et montre son désaccord profane et peu argumenté.

Sans même aller jusqu'à de l'humilité, la politesse aurait suffit à rendre l'émission moins insupportable. Et je ne préjugerai pas de la misogynie présente sur le plateau, mais si j'avais à juger sur la seule base de ce que je viens de voir je n'aurais pas à délibérer longtemps 

"Ça n'a pas empêché la Gauche de gagner"
Il faut toujours garder les meilleures blagues pour la fin. :o)

Comme beaucoup ici je suis très déçu par la place laissée à Claire Sécail par ses interlocuteurs et Daniel. Cette émission est vraiment un coup d'épée dans l'eau tant toutes les occasions de faire de la critique des médias furent manquées : 


-Dispositif particulier au média audiovisuel qui repose sur la construction et le maniement des images;

-Contenus formatés par la ligne éditoriale de la chaîne et par son modèle économiques (revenus de la publicité -> recherche d'audience, et donc traitement de tous les sujets sur le mode spectacle, favorisation de l'éditorial et de la polémique, mise en scène à l'outrance des antagonismes....);

-Mise à disposition et adpatation des dispositifs audiovisuels à la communication d'un candidat porté par le propriétaire du média. 


Je trouve ça vraiment léger qu'aucun de ces préalables n'ait présidé à la tenue de cette discussion.

émission très décevante, qui pourtant aurait pu être passionnante. J'ai regretté de ne pas avoir les commentaires de madame Claire Sécail qui apportait un peu de distance et d'analyse. Chacun mettait un point d'honneur à ne pas la laisser parler, rebondissant sur un mot (inapproprié ?) et l'argumentation n'allait pas à son terme. Que voulait-elle dire ? On ne le saura pas. Une seule femme, moins à l'aise dans la parole et 3 hommes rompus à l'exercice oral, c'est un peu inégalitaire, non ? Dommage !

Ce matin je tombe sur un twitte de après la bière (je ne mets pas le lien, vous n’avez qu’à le suivre sur Twitter et moi je ne clique pas sur les liens, j’aime mieux qu’on me raconte) . Il dit en gros que l’on s’attaque entre adversaire sur les points anecdotiques et non pas sur le truc grave voire dangereux, violent: un texte d’un ponte en anglais dur à lire pour moi et heureusement un schéma de après la bière. C’est pas bien ça et c’est vrai parfois.

Je vois surtout qu’on attaque sur les idioties. Parce que c’est plus facile. Tellement facile de s’en prendre à du rien. Si il dit qu’il veut tuer tous les chats aussi ouvertement, c’est que l’idée a déjà fait du chemin, on va être à court de munitions de la bonne portée de nos tir. Tapes plutôt là, regarde, où il est bête.

La loi, c’est la compétition, on veut gagner. 

Aymeric Caron, voyez comment il est face à Claire Secail, dont il se sent la cible (citation : « c’est pas la peine d’etre désagréable » la reine Kammelot, discussion au lit). Il est nerveux et offensif. Et comment il est devant Zemmour, calme et défensif. 

On va manger le plus faible et on va amadouer le plus fort, qu’on dit vouloir manger.

Certes l’adversité est connue pour faire fleurir de belles choses, ce pissenlit jaune en plein ciment au milieu d’un mur nu, fichtre rien ne m’empêchera de pousser. 

Mais elle révèle d’autres côtés de la nature humaine, faut avouer. 

Assez assez à chanté Nougaro, mais ça continue encore et encore.

OMG!!!!! (Part.1)

Mais laissez parler Claire Sécail!!!!!! Apparemment, il est devenu difficile de critiquer la télé à Arrêt sur Images.

OMG!!!!! (Part.1)

À 01:21:57, Aymeric Caron qui dit "Claire, que je découvre avec beaucoup de plaisir et j'ai beaucoup de respect pour son travail" avant d'enchaîner avec "ce n'est encore qu'une opinion, qu'un avis, qui ne s'appuie sur aucun élément formel". Donc, les femmes expertes, on les aime bien, mais si on peut délégitimer leurs connaissances théoriques et leurs analyses, on ne s'en prive pas.

Je n'ai pas vu le débat Caron et zemer... mais en voyant celui-ci, j'imagine qu'une fois de plus la Parole de l'ED n'a pas pu s'exprimer. m. Caron nous a sauvé en ne le laissant pas parler ou alors... Encore une fois l'extrême centre n'est efficace qu'a faire taire ce qui se trouve à sa gauche... c'est vrai qu'ici on aurait aimé une fin d'émission avec Claire Sécail en solo pour revenir sur ce qu'elle a essayé d'expliquer en vain pendant l'émission. J'ai particulièrement bien aimé le commentaire de Schneidermann qui fait un parallèle avec l'émission de Bourdieu! Comme quoi certaine chose ne change pas.

Pour ma part, j'ai eu l'impression que la thèse de Claire Sécail était assez claire, et son analyse compréhensible. Ce qui m'a manqué, c'est de pousser son raisonnement jusqu'au bout : est-ce que vraiment la politique de la chaise vide est plus efficace ??? Curieux que LFI ne soit pas interrogé... 

Une séance de mansplaining d'une heure et demie face à la seule qui a préparé son émission. Mme Sécail n' a pas pu finir une seule de ses interventions. Quelle douleur de la voir se décomposer au fur et à mesure que les autres s'auto-décernent le prix du meilleur antifa. Ca serait bien de la réinviter et de la laisser enfin dérouler sereinement ce qu'elle avait à dire. 

Concernant l'image de l'enfant mort, Caron est rassuré par Zemmour ! Et s'il était mort de faim ou sous des bombes américaines ou françaises en Syrie ? Alors là, tout le monde s'en  fou !!! Sauf Cédric Herrou qui l'a bien compris !

Je vous met un bon article ici qui résume en quelques points pourquoi on ne peut pas débattre avec l'extrême droite. Un des points les plus pertinent à mon avis est que la démocratie et la vérité ne sont pas des valeurs d'extrême droite. Elle aime cependant à les utiliser comme arguments face à des personnes pour qui ce sont des valeurs qui compte.  https://medium.com/d%C3%A9penser-repenser/il-ne-faut-jamais-d%C3%A9battre-avec-lextr%C3%AAme-droite-f793840f65b5?fbclid=IwAR162_y5Yq7JqTMpiUmKjk4fnPcdH4QciBH5OT3iHYYVwXhOIgIjeM47ArY Merci Daniel d'avoir fait le rapprochement entre cette émission et celle de Bourdieu quant au fait de couper constamment la parole de ceux qui ont besoin de temps pour développer une pensée complexe... il y avait deux écoles clairement sur le plateau et le formatage de la télévision est ahurissant. Pas sûr que confronter ces deux postures permette autre chose qu'un débat bancale et de fait, pas très intéressant

Dommage que Claire Sécail n'ai pas pu développer ses arguments que visiblement ni Caron ni Cypel embringués dans le système poubelle d'Hanouna et convaincus d'avoir raison .Coupée en permanence par les deux lorsqu'elle essayait de leur expliquer que ce n'était pas leur présence et/ou leur intervention qui dérangeait mais le "Système Bolloré/Hanouna/Cnews/C8" qui prédomine .Le refus d'admettre qu'ils se soient laissés avoir est assez pathétique .

Insupportable Cypel... L'état du PS en 2021 c'est flippant... On aurait aimé un peu plus de tenue de la part de DS pour arrêter les hommes de couper la parole à Claire Sécail à. chaque. putain. de. fois.

Cypel site les noms de Guy Debord, de Raoul Vaneigem et leur théorie de La société du spectacle. J'ai bien aimé les entendre ces mots. Surtout sur un site nommé Arrêt sur images.


Mais ce niais témoigne du fait qu'il n'a radicalement rien compris de ces lucides écrits...


Pauvre PS!!!

Bonne émission dans son ensemble. J'ai trouvé Caron toujours très clair et engagé dans ses interventions. C. Sécail  a eut un temps de parole équivalent aux autres, hélas elle n'a pas su synthétiser et clarifier sa pensée. Cypel a fait du politique, pas très intéressant, en fin de compte. Herrou a été meilleur sur la fin mais ce n'est pas un orateur, on l'aura compris, et on comprend aussi pourquoi il n aime pas trop aller aux émissions télé. Un point les aura réuni :  l'égo comme moteur pour aimer aller se monter.

J'aurais tellement aimé entendre plus de Claire Sécail dans cette émission où les mecs n'ont cessé de l'interrompre dans une belle splendeur de gros machos incapables de la boucler dès qu'ils se sentent "attaquer".

 La droite est réac, conservatrice, homophobe (souvent), mais le sexisme n'a pas de parti ! 

Il est partout !

Quand la gadoue pue, on appelle ça de la merde. Je serai même tenté de qualifier deux des invités de merdeux.

Herrou a très calmement posé là la question de l'égo et l'émission lui a donné raison. C'est la seule chose (avec une certaine vision viriliste de l'affrontement réthorique) qui pousse ces deux types à penser qu'ils auront assez de brio pour contrer zemmour dans un tel dispositif.

Cette émission aura au moins eu le mérite de montrer le melon et la vacuité idéologique nécessaire à tout bon invité de chez Hanouna mais aussi de mettre en lumière le travail essentiel de Clair Sécail et le bon sens toujours rafraîchissant de mon Cedric Héros.


PS: On a pas suffisamment insisté sur le fait qu'après la complainte dégoutante sur l'enfant mort, Aymeric Caron ait conclu sa "bravade" par "Je suis rassuré en fait il a un coeur Monsieur Zemmour". Si l'image utilisée pour la promotion de  l'humanisme exemplaire de Caron finissant par adouber Zemmour n'avait pas été aussi déchirante j'aurai volontiers ris de la bouffonnerie boursoufflée de ce garçon. Mais là je suis colère et dégout. 


Merci en tout cas Daniel pour cette émission nécessaire et parfois nécessairement pénible.

Amis gauchos joyeux Noël 


Je trouve très naïf de croire qu'il y a une différence fondamentale entre CNews et C8 de la part d'A. Caron (entre autres naïvetés), et en réalité entre toutes les chaînes du groupe Bolloré. Par expérience, je peux vous dire que même sur une chaîne comme Comedy (du groupe Bolloré) on ne rigole pas avec qui on veut. La censure (pardon : l'appel à l'autocensure) y est parfaitement explicite. C8, avec d'autres biais et peut-être moins frontalement que CNews, participe du même mouvement. Et puis, quelle arnaque pour A. Caron d'apprendre qu'il y aura finalement 5 interventions de soutien à Zemmour, et qu'en plus elles ne seront pas distribuées n'importe comment puisqu'on voit dans le tableau de C. Sécail qu'elles interviennent davantage en fin d'émission. Et que dire de la présence dans le champ de la compagne de E. Zemmour ? On ne peut pas imaginer un instant que tout cela est fortuit. C'était un traquenard, et les chaînes de Bolloré dans leur totalité ne feront RIEN qui pourra nuire à la campagne de E. Zemmour de toute façon.

Emission d'ASI un peu décevante globalement sur un tel sujet. Mais je retiens l'intervention finale de C. Herrou, et le regard soudain dans le vague d'A. Caron lorsque C. Herrou explique que là où il vit, l'humanisme n'est pas le monopole de la gauche et que l'on voit des gens de droite ou même d'extrême droite donner un coup de main... ça ne me surprend pas, et il serait temps que tous ces gens qui se croient dans le camp de la "raison", mot qu'on a beaucoup entendu dans cette émission, prennent un peu de recul avec la vie médiatique où les choses sont souvent très manichéennes et très confortables pour la "raison".

Et les deux gars, Caron et Cypel, qui pour "prouver" qu'ils font du bon boulot, mettent en avant qu'un quidam les a arrêtés dans la rue pour leur dire qu'ils avaient été bons à la téloche...atterrants de prétention et d'auto-aveuglement consternant.

Dommage qu'il n'y ait pas eu un animateur pour distribuer la parole, que Claire Sécail ait l'occasion de developper sa pensée !

Vraiment frustrant ! C'est dommage de ne pas laisser Claire Sécail s'exprimer, alors qu'elle est la seule à prendre du recul sur ce sujet et à apporter de l'analyse. Les 3 mecs font de la discussion de comptoir en roue libre. Et malgré le constat de DS en fin d'émission : il ne lui re-donne pas la parole !?

Ca existe encore le Parti Socialiste ? Non !? Alors pourquoi inviter l'autre épouvantail ? Socrate parlait aux Citoyens, pas aux crétins

Désolé de dire cela mais faut plus les inviter les deux messieurs. Ils sont mauvais, très mauvais. Premiere fois que je ne me régale pas avec ASI.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Aïe Daniel, cette émission était vraiment mal tenue ! Comment est-ce possible de ne pas faire taire ces deux mâles égotiques face à Claire Sécail , qui avait des choses intéressantes à dire ? Que dire du représentant , beaucoup plus remonté contre l'ultra gauche (sic) que contre Bardella, avec qui il faut discuter !  il démontre à quel point en est arrivée la prétendue "gauche". Quant à Aymeric et son humanisme... c'est pitoyable. Heureusement Cedric Herrou a son franc parler, à la fois sur la faute à Macron dans l'avancée des idées d'extrême droite, et sur le fait de jouer les idiots utiles de Hannouna.

Une émission pour une fois, plutôt décevante !

Le fascisme en France commence sur C8 il ya quelques années lorsqu'Announa sert des nouilles dans le froc de Delormeau ou qu'il l'humiliait à chaque émission en mettant en scène de bonne blagues homophobes...ou qu'il appelle un homo en se foutant de sa gueule juste pour rigoler et jusque parcqu'il était homo....et que ça fait exploser l'audimat ...

Frustrant de constater que DS ne fait pas correctement son travail de modérateur du temps de parole. La seule femme prrésente ne peut pas en placer une tranquillement.

Je serai Claire Sécail, je me poserais sérieusement la question de l'utilité d'aller sur ASI si prochaine fois il y a.

Pour moi, Cédric qui a peu parlé a dit l'essentiel, c'est une télé poubelle, si on y va y a plus d'émission, le problème c'est que le fascime et le racisme passe par dles partis dits traditionnels ... Tout est dit ...

J'adhère aussi totalement à ce que dit Claire Sécail, sur le dispositif pro Zemmour, les chiffres en témoignent sur le taux de passage de l'extrème droite sur cette émission de merde, qui bat tous les records rapport aux autres, toujours obligé de se positionner par rapport à Zemmour, le traitement vivtimaire qu'en a fait tout au long de ses émissions Hanouna, extrait à l'appui qu'elle nous montrait déjà lors d'une précédente émission sur ASI. D'ailleurs sur les extraits du débat que j'ai vu sur VU (le zapping), j'ai vu un Zemmour très souriant, qui félicitait même Hanouna ... Bref cette émission lui aura encore bien servi puisu'il n'a que faire de la raison et des chiffres. Le seul truc, à la limite se serait de lui mettre un MNA sous les yeux et de lui dire, alors c'est un assassin, un violeur, dites le lui ...

Quant-au passage Rihan Cypel à Lyon, ça n'a pas été relevé mais l'homme de la libre parole (LOL), dans cette séquence apparaît comme légitimant totalement Morandini et Bardella, fustigeant l'ultra Gauche (terme débile employé par les par les ennemis des anti-racistes et de la gauche réeele (celle qui pose la question sociale, pour reprendre Bégaudeau), et effectivement protégé par la police contre eux, bref il leur donne raison et apparît comme être plutôt dans leur camp qu'avec les ant-fasciste et la gauche qui s'oppose à ces propagateurs du fascisme.

Merci Cédric et Claire ...

Le problème de ce truc c'est qu'il n'y a pas de solution. 

Faut pas y aller, on lui sert la soupe: d'accord, mais, quoi qu'ils en pensent, l'émission aura quand même lieu! Sauf que les "opposants" seront des opposants bidons.

Moi j'admire ceux qui y vont, je serais incapable de garder mon calme. Et peut-être, peut-être que quelques personnes ont entendu ce qui a été dit par Caron ou Corbière. 

C'est un peu la même chose que ce qu'a voulu faire Garrido en allant dans TPMP: montrer qu'il existe une autre pensée, autre chose. 

Est-ce efficace ou pas, je ne sais pas, mais de toute façon sinon ils ont un boulevard: tous les journaux, toutes les radios, toutes les télés.

Et même si on est content de @si, Mediapart, Blast, la couverture et l'audience n'ont rien à voir.

Madame,


Vous avez tout à fait raison, la recherche par définition, aide à mieux comprendre certains enjeux, effets et mécanismes.

Il serait très intéressant que vous analysiez ce débat auquel vous avez participé et que vous nous livriez vos conclusions.

Pour ce qui est du fond « Toinon 778-105528 Toinon 778 » en réponse à Chee (18/12 à 10h 07 35), a tout dit et mieux que je ne pourrais le faire « Il faut établir une différence entre l’intellectuel et le militant politique.....  l’analyse bourdieusienne pertinente sur le dispositif des médias clairement favorable aux dominants ne résout pas la question de l’intervention politique ».... 

Pour ma part, en simple asinaute, j’ai été frappé par le dispositif du débat d’ASI. Il démontre sans besoin de discours à quel point un dispositif peut-être manipulatoire. Et ce avec retour immédiat. Les réactions des asinautes sont éloquentes.


Trois hommes et une femme.

Caron et Herrou se justifient puisque l’un a accepté le débat et l’autre non.

Mais pourquoi Cypel ? et pas une femme politique, par exemple Clémentine Autain puisque vous semblez particulièrement fixée sur les « échecs médiatiques » de la FI. Il en va en politique comme dans la recherche, le succès n’est pas toujours au rendez-vous.

D’un côté ceux qui sont pour y aller.

Caron Aymeron qui trimbale une image de bobo parisien (les réactions sur le forum sont éloquentes)

Edouardo Cypel, ex. Député PS, le genre de type arrogant avec qui ont a pas très envie de passer le réveillon.

De l’autre,

La chercheuse, timide dans son pull noir et son sérieux col claudine blanc.

Cédric Herrou, notre héros à tous les « gens de gauche », qui cerise sur le gâteau cherche du réseau en direct.


Avant même de commencer la messe est dite. D’ailleurs intéressant, la réaction des asinautes qui déplorent que vous n’ayez pas  pu vous rimer, mais subodorent que ce que vous ayez  à dire était intéressant. Ce dont je ne doute pas d’ailleurs.

Daniel Schneidermann n’a jamais caché qu’il était contre « y aller » contre Zemmour, il s’est donné le dispositif qui permettait de démontrer qu’il avait raison.

Je n’ai pas regardé l’émission d’Hanouna qui me passe par les yeux. Si je comprends bien le principal reproche qu’on peut lui faire est d’avoir changé le dispositif à la dernière minute pour complaire à Zemmour. Sur la 2, Léa Salamé impose des invités aux politiques en mentant sur ce qu’ils sont : Agricultrice sans dire qu’elle est représentante jeunesse de la FNSEA, restaurateur mari de la maire LREM du 7ème etc....

Ce qui est intéressant dans les médias Bolloré c’est que l’idéologie et le paquet de lessive à vendre est clairement identifié, mais cela est  vrai pour les autres médias. Simplement, selon, sa propre sensibilité on le remarque plus ou moins.

Vous nous vantez l’excellent article d’Ariane Chemin que je n’ai pas lu. Par contre, j’avais lu celui qui s’intitulait « le fantasme Macron ». Article digne d’un journaliste de Corée du Nord où à l’époque elle participait au projet politique qui consistait pour les médias dans leur quasi ensemble de nous vendre Macron.

Vous avez raison, ce n’est pas simple. Chacun fait au mieux, selon ses objectifs. Les travaux des chercheurs sont indispensables en appui des politiques et pour leur permette de prendre des décisions pertinentes. Mais un chercheur n’est pas un politique et inversement. Chacun son métier.


Poisson rouge

Consternante émission. Claire Sécail a fait ce qu'elle a pu pour apporter un peu de profondeur d'analyse au milieu des deux autosatisfaits (Caron et le député PS) persuadés de "marquer des points" face à l'extrême-droite parce qu'ils font appel à la "raison". Si la question du racisme pouvait être réglée à coups de démonstrations scientifiques sur l'inexistence des races, cela saurait car cela fait près d'un siècle qu'on s'y emploie avec un succès relatif. Aymeric Caron (et avec lui DS) ne se rend manifestement pas compte que pour toute une partie de la population, qui ne se limite pas aux sympathisants de Zemmour, il incarne jusqu'à la caricature la "gauche bobo" (que ce terme ait un sens ou non) et que quand il termine une démonstration avec un petit sourire en coin pour beaucoup il est parfaitement inaudible. Le racisme n'est pas une erreur intellectuelle (ou pas que), c'est un affect, tous ces gens-là devraient (re)lire Lordon : on ne combattra pas le racisme en prouvant aux racistes qu'ils ont tort mais en produisant un affect contraire qui sera plus désirable.  Partant de là, les vociférations confuses de Corbière et les démonstrations implacables de Caron ne changeront absolument rien à la donne.

l'émission d'Hanouna a servi la soupe à Zemmour pour une simple raison : les opposants de gauche sont nuls.

- Caron fait le fier avec la photo de ce pauvre enfant, comme si Zemmour y était pour quelque chose dans cette tragédie.

- Moreno, apathique au possible.

- Corbière, qui voulait se farcir Zemmour d'entrée mais qui s'est fait reprendre de volée par son petit lieutenant d'à peine 22 ans.


je suis d'accord avec plusieurs commentateurs regrettant l'absence de Guiraud. il est très bon et il comprend très bien les mécanismes de la télé version Bolloré/Hanouna.

Merci, Daniel Schneidermann, d'avoir souligné en fin d'émission, que la parole de Claire Sécail est systématiquement interrompue. 


Et ce alors même qu'elle souligne le point essentiel suivant : le dispositif télévisuel construit un trône pour Zorglub qui le met en posture dominante, qui que soient les contradicteur•rice•s.


Et merci Cédric Herrou de remettre systématiquement du réel là-dedans.


Émission réussie malgré tout, et c'était pas gagné, avec Aymeric Caron et Eduardo Rihan Cypel. Qu'ils soient convaincus du bien fondé de leurs démarches c'est une chose, mais qu'ils montent au créneau dès qu'on les met face au rôle que joue leur égo là-dedans prouve bien le peu de valeur qu'ont leurs présences respectives sur Bolloré TV.


1 ere analyse


M schneidermann vous est il possible de prendre des notes au fur et amesure de lemission afin de faciliter notre memorisation de le mission et des arguments enonces par les uns et les autres de vos invites en notant leurs noms d ailleurs 

.these en faveur de la participation d aymeric a ce debat contre zemmour [ exposer des arguments rationnels a un mythomane qui refait l histoire oui non ..cf analyse 2 ci dessous] etc

. antithese pourquoi il eut mieux fait de s abstenir de venir [ il est pas paye il a pas un livre a vendre il ferait meme la pub de zemmour etc] 

etant entendu que la seconde partie donne votre opinion personnelle avec ouverture entonnoir etc enfin une methode dissert classique

merci


2 eme  analyse

lsur un point 

e fin si j ose dire

et non plus  pas globale sur l emission 

cf 1 ere analyse



lorsqu aymeric dit a la jeune femem presente sur le plateau

 mais en quoi le sarguments que vous m opposez ethos et vous etiez rationnel le tout face a un mytho et en gros bon faut pas  sy prendre comme ca


bon Aymeric attend qu elle explique pourquoi ce serait une mauvaise idee et non pas un procede ingenieux


Elle se limite a dire ; fallait pas faire ca


Heureusement un  tiers l invite politique utilise le xpression appropriee le eterme conclusions et on voit qu Aymeric abonde dans cette direction c etait bien ce qu il vouliat dire aussi 

Pourquoi vous tirez une conclusion defavorable plutot que bienvenue 

je n auraius pas du opposer des arguments rationnels 

Bon ca depasse Aymeric de ne pouvoir etre rationnel 


///


la dessus j ai cherche un bouquin 

a folie cachee tomasella p 187] 


...cf extraits ci dessous



une personne manipulatrivce qui a un mecanisme paranoide schizoide ou schizo paranoide [ position d angoisse de morcellement et de virulence] precedant la position depressive [ nb le suicide frreancais , bon ca rassemble 17 18 pour cent..etc] par laquelle le petit enfant conquiertb la possibilite de considerer l autre ds sa globalite et non plus comme un bout de personne un eclat de reel ou un morceau de ccorps ... phasescmorbidesmecanisme d identification projective 


pour resumer l autre ne s adresse pas a Aymeric ms a qqn dun passe par transfert etvc

et voit une part de sa folie chez Aym. 

relation d agression visant a attaquer l autre notamment en cherchant a le posseder et as introduire en lui pour le controler et le detruire 

mecanisme archaique cad infantile et primaire autant que profond cad inconscient 


et melanie klein a appele ca schizo paranoide

'''


puis un autre bouquin 

la folie cachee tomasella p 187] 



qui seme le doute recolte la confusion 

leur difficulte identitaire leur clivage p 67


le delire de grandeur culte du moi demesure certitude de leur superiorite conviction de leur invulnerabilite 

l autre est un outil mais indispensable

paraitre seduction constante qui masque un desert interne une detresse personnelle sans fin 

deni refus d entrevoir une realite insupportable

angoisse terreur de mort et detresse identitaire 

veut jouir d une detresse qu il inflige remplir la victime de ses propres frayeurs faire mal a petit feu 

comediens emotions calculees surjouees feintes tout est par calcul 





je donne qq elements


 donc que faire la...que doit faire Aymeric 


Moralite 

Ou bilan

afin de faciliter la lecture de la video vous est il possible M schneidermann de prendre des notes et de recapituler ce qui 

. these . irait dans le sens de c etait une bonne idee d y aller

. antithese en evrtu de ces arguments la non il ne fallait pas

etant entendu que la seconde partie donne votre opinion personnelle avec ouverture entonnoir etc enfin une methode dissert classique ms plkus encore un recapitul pour que nous lecteurs auditeurs nous ayons une idee claire et precise du debat sur cette question 


merci


. 2 e analyse

enfin si j ose dire

la elle ests ur un point et pas globale sur le mission

lorsqu aymeric dit a la jeune femem presente sur le plateau mais en quoi le sarguments que vous m opposez ethos et vous etiez rationnel le tout face a un mytho et en gros bon faut pas  sy prendre comme ca

bon Aymeric attend qu elle explique pourquoi c est davantage une mauvaise facon de sy prendre qu un procede ingenieux et heureusement c est l interlocuteur politique qui le sort d ela avec vos conclusions madame s appuient sur quoi vous tirez des conclusions surtout mais ...enfin quelquefois ce st dement et justement a ce sujet


bon face a une personne manipulatrivce qui a un mecanisme paranoide schizoide ou schizo paranoide [ position d angoisse de morcellement et de virulence] precedant la position depressive [ nb le suicide frreancais , bon ca rassemble 17 18 pour cent..etc] par laquelle le petit enfant conquiertb la possibilite de considerer l autre ds sa globalite et non plus comme un bout de personne un eclat de reel ou un morceau de ccorps ... phasescmorbidesmecanisme d identification projective 


pour resumer l autre ne s adresse pas a Aymeric ms a qqn dun passe par transfert etvc

et voit une part de sa folie chez Aym. 

relation d agression visant a attaquer l autre notamment en cherchant a le posseder et as introduire en lui pour le controler et le detruire 

mecanisme archaique cad infantile et primaire autant que profond cad inconscient 


et melanie klein a appele ca schizo paranoide [ la folie cachee tomasella p 187] 


bref que faire dans un debat Madame vous dites qu il ne faut pas etre rationnel face a un tel individucf


qui seme le doute recolte la confusion 

leur difficulte identitaire leur clivage p 67


le delire de grandeur culte du moi demesure certitude de leur superiorite conviction de leur invulnerabilite 

l autre est un outil mais indispensable

paraitre seduction constante qui masque un desert interne une detresse personnelle sans fin 

deni refus d entrevoir une realite insupportable

angoisse terreur de mort et detresse identitaire 

veut jouir d une detresse qu il inflige remplir la victime de ses propres frayeurs faire mal a petit feu 

comediens emotions calculees surjouees feintes tout est par calcul 




 p143 de mettre le p echec et mat helene vecchiali 


je donne qq elements donc que faire la...

On aurait pu entendre Claire Sécail et Cédric Herrou. Mais non, on a eu les bateleurs habituels, drogués des plateaux télé, obnubilés par leur "audience". Faire descendre Cédric Herrou pour si peu c'est vraiment indigne, il a d'autres choses plus importantes à faire. Et demander à Claire Sécail de vous consacrer une demi-journée de son temps pour la laisser interrompre en permanence par Caron et l'autre mâle blanc dominant dont j'ai déjà oublié le nom, ce n'est pas gentil non plus.


Il faudrait rationaliser un peu. Faites une émission avec les branquignoles Hanouna-compatibles si ça vous chante (je ne la regarderai pas mais c'est parfait comme ça, il en faut pour tous les goûts). Et faites une autre émission avec des gens qui réfléchissent, comme Claire Sécail et Cédric Herrou, et qui pourraient échanger leurs points de vue de façon utile. Mais mettre face-à-face Caron et l'autre dont j'ai oublié le nom, d'une part, et Claire Sécail et Cédric Herrou d'autre part, c'est exactement ce que font ces télés-poubelle que vous prétendez décrypter : de la crotte.


Ça suffit. Je me fous totalement de ce qui a pu pousser Caron (ou l'autre dont j'ai oublié le nom) à participer à ces émissions tout aussi grotesques qu'indignes. Il n'est pas besoin de les inviter pour en parler. Ils font partie du grand cirque, on le savait déjà.

Beaucoup de respect pour ce site auquel je suis abonné depuis la première heure. Daniel, s'il vous plait, pourriez-vous laisser vos interlocuteurs terminer leurs phrases, leurs propos... vous avez systématiquement coupé la parole de vos invités... Il ne faut pas interrompre pour interrompre...

Je suis choqué que Claire Sécail ait pu si peu développer sa pensée dans cette émission, qu'elle ait été sans cesse interrompue.  C'est indigne. J'espère que vous (l'équipe ASI) en êtes rendue compte, au moins au re-visionnage de l'émission. C'est assez choquant.

Je regrette l'absence de David Guiraud tant l'hostilité vis à vis de la France Insoumise est marquée autant de la part de Claire Sécail, Cédric Herrou que  d'Eduardo Rihan Cypel, le reste ne m'intéresse pas beaucoup, je ne regarde pas les émissions d'Hanouna, j'admire les combattant.te.s qui montent au créneau comme l'a dit Eduardo Rihan Cypel (que par ailleurs je n'apprécie pas beaucoup, il doit être de gauche à peu près autant que Manouel Valch, la séquence Morandini l'illustre clairement )... Je n'arrive pas à avoir une opinion tranchée s'il faut "y aller ou pas", en tout cas, avant d'y aller , faut des billes et une exigence face au dispositif, je note également qu'il n'y a pas eu un traitre mot ni la moindre allusion sur la seule émission de confrontation entre Zemmour et une parole réellement de gauche, celle de Jean-Luc Mélenchon... 

Dommage que DS n'ait pas tenu son débat, en empêchant les deux gros égos de couper la parole à Claire Secail. Peut être plus que strictement machos, car cela avait été pareil avec Bourdieu (ça nous rajeunit pas) J'aurais aimé l'entendre finir sa démonstration, même si je ne sais pas trop que penser de tout ça. Je suis plutôt d'accord avec son analyse, sauf que croire que les gens de gauche pourraient se mettre d'accord pour boycotter ces émissions est tout simplement impossible. Je dirais bien que de toute façon, chacun fait comme il le sent, et nous citoyens, il faut bien faire avec. Et on fait bien ce qu'on peut aussi pour combattre ces idées de merde (et ceux qui les portent) qui nous ramènent 90 ans en arrière.

Très bien, tout ce temps de parole pour EZ et C+… mais pourquoi donc avoir invité Manuel Valls ?

Du coup selon Claire Secail il faut laisser Zemmour dérouler ses mensonges sans contradiction .

Ce qu'elle explique pour les chaines Bolloré  est vrai pour toutes les émissions politiques et sur toutes les chaines, celles de la 2 ne sont pas piquées des hannetons. 




le débat est clivant Ils ont tous un peu raison .Cependant claire a raison de souligner que l'organisateur  de l'émission en est le principal bénéficiaire (prises et temps de paroles, cadrages ...) La chaine est partisane et la il est clair que Zémour est dans son fief ... L'absence de l'insoumis (cas contact) est ressentie à mon avis elle a manqué ..; L'extrait concernant le socialiste n'est pas à son avantage  . Par ailleurs j'ai trouvé des interventions parfois déplacée et surtout incorrectes sur le "dos" des absents (JLM la gauche radicale Les insoumis ) . C'est dommage et le présentateur a bien fait d'essayer d'y mettre un terme.. Emission intéressante toutefois et apprenante ...

Merci beaucoup, émission très intéressante où la réaction de messieurs Caron et Cypel que provoque l'analyse de madame Sécail permet d'épaissir le trait de leur aveuglement (qu'on peut comprendre, pas facile de prendre du recul sur soi-même). Si je peux comprendre qu'on puisse relativiser le propos de madame Sécail (personnellement je suis totalement d'accord avec elle), il faut faire preuve d'un sérieux manque de regard critique sur le pouvoir des images et des dispositifs médiatiques. 


Je pense en particulier à Cypel que je ne connaissais pas, et qui honnêtement, lorsque j'avais aperçu sa sortie chez Morandini dans le Vu, il m'avait donné l'impression d'être un bon petit facho. Je ne doute pas qu'il ne le soit pas, mais l'image, elle, suggérait une telle interprétation. Je ne crois pas être débile pour autant, mais je les trouve particulièrement naïf (sans doute l'effet "tête dans le guidon") pour penser avoir un quelconque poids dans une telle machinerie médiatique.


Enfin bref, merci infiniment Arrêt sur images !

Après avoir survolé en zig zag les commentaires, je m'interroge sur ces jugements sévères à propos d'Aymeric Caron... 


On l'accuse d'interrompre : Je comprends que ça lui soit difficile de laisser se dérouler une démonstration décryptant un dispositif dont il faisait partie, puisque cette démonstration repose - et il en témoigne - sur des éléments incorrects (d'après lui). 

Il pourrait certes apporter des corrections ensuite, mais c'est la même chose chaque fois qu'on est celle/celui qui maîtrise un sujet de l'intérieur face à des observateurs : très difficile de laisser se dérouler une argumentation dont on conteste de l'intérieur les éléments présentés comme des socles solides.



Sinon, il y a un truc de colonne vertébrale chez cet homme qui m'inspire beaucoup d'estime personnellement.


Excellente émission en ce qui concerne la partie en plateau : on aurait très bien pu s’en tenir à Caron et Sécail.


Ce qui s’est passé avec les interlocuteurs à distance confirme en revanche tout le mal que je pense de cette structure de plateau (multiplié par deux invités cette fois-ci). Ce sont en réalité des sous-invités que Daniel coupe encore plus que d’habitude et qui sont obligés de feindre de ne pas entendre les injonctions du studio pour essayer de dérouler leurs arguments jusqu’au bout. La cacophonie qui en résulte est inaudible pour le spectateur.

Le sujet de cette émission recoupe le débat qu'il y avait eu entre Mélenchon et Zemmour, voir notamment cet article d'ASI sur le sujet... Le type d'émission et les personnes sont différentes (on peut difficilement comparer Caron ou Cypel à Mélenchon), mais les arguments donnés pour y aller ou non me semblent assez proches.


Et décidément je rejoins comme plusieurs commentaires les positions de Claire Sécail et Cédric Herrou sur le dispositif médiatique qui fausse les choses à la base et rend audible, légitime le discours de Zemmour.  

Aymerick Caron hahaha. N'importe quoi.

Dommage que Claire Secail n'ait pas eu la possibilité de développer son propos sur le dispositif de l'émission dont il était question. Ça avait l'air intéressant...

Très bonne émission... 

Mais je déplore effectivement mais comme beaucoup que l'on ne laisse pas Claire Secail s'exprimer davantage sur le dispositif et ce qu'il déclenche. Quand au philosophe socialiste, son positionnement sur la vérité, en tout cas la sienne, n'engage que lui et effectivement, comme je l'ai lu, si lui est philosophe, autant dire que ma mère est le pape (respect maman;-).

Pour ma part, combattre le discours, Zemmour, facho et touti quanti bien sûr, mais pas sur ses terres ou sur celle de la télé débile (C8 ou Cnews excusé du peu mais on reste quand même sur les terres de Bolloré, alors vous faites peut-être la nuance mais moi absolument pas). Il faut jouer à l'extérieur. Après me direz-vous quelle chaine pourrai accueillir ce type de débat... et là malheureusement, j'avoue je sèche. C'est peut-être d'ailleurs bien le problème. La paupérisation de la qualité des émissions télé!!!

J'aurai adoré la présence d'un François Bégaudeau sur votre plateau, très très bon sur ce type de sujet.

Insupportable d'entendre Caron couper systématiquement la parole à C.Sécail.

Je vais dans le sens de nombreux commentaires: quatre mecs qui monopolisent la parole alors que la seule intéressante fut celle qu'on a le moins entendu... C'est assez dommage. Surtout, ASI semble obnubilé par Zemmour depuis plusieurs mois.  Peut-on faire un break? Invitez Lordon et Friot. Ils viennent de publier un livre ensemble. On aura enfin de la pensée pratique et des perspectives positives.

un truc qui me passe par la tete et que j'ai envie de répondre au "philosophe" du plateau :


oui socrate allait au fight, il ne fuyait pas le débat. MAIS... il n'allait pas faire sa maïeutique en plein milieu du parlement athénien... il le faisait a l'écart, sur l'agora toute proche. le débat est comme la guerre, il a ses strategies, ses victoires imprévues au départ, ses déroutes totales face a un combat qu'on pensait gagné d'avance. et comme a la guerre, aller sur le terrain qu'a choisi l'adversaire n'est pas l'idéal pour l'affronter.

donc s'il fallait aller ou pas à cette émission d'Hanouna, je vote pour !

Comme beaucoup l'ont déjà signalé, je suis très loin de partagé la conclusion de DS sur les débat de haute volé. Les deux intervenants qui disait les choses les plus intéressantes (M. Herrou et M. Sécail) sont ceux que les deux autres n'ont pas laissé parler...

M. Caron toujours aussi détestable dans un débat qui dure. Il prétend affectionner le débat d'idée, mais dès qu'on est pas d'accord avec lui trop longtemps, il agasse et ne vous laisse plus aligné 3 mots sans vous coupé la parole...

Bon, dommage que David Guiraud ne soit pas présent, c'est lui qui mène le mieux la bataille médiatique.


Ce monsieur Cipel  et Caron devraient arrêter de couper la parole systématiquement à la seule femme de l'émission, Claire Sécail. Elle avait beaucoup à dire et à expliquer. Les deux n'avaient comme arguments que de défendre leur position, leur ego et leur profession, si tant est qu'être "socialiste" soit une profession, car Cipel s'est largement déconsidéré avec le passage de Morandini ; et le PS avec lui.

Cipel était chez lui lors de son interview ? Si c'est le cas, il habite un très bel appartement (vu le plafond)


Je ne peux que souhaiter que ASI refasse une émission avec Claire Sécail, prce que sinon, c'est justifier les méthodes de la droite, y compris ultra, sous le prétexte d'une supposée objectivité.

Je conseille à tous de suivre le débrief de l'émission sur tweeter par Alexis Corbères, pour voir à quel point il s'agit d'un COMBAT politique et non d'un débat entre plus ou moins "belles âmes".

Ah ! ces "ben voyons, ben voyons" comme réponses de Zemmour dans le dialogue avec Caron !! En flagrant délit d'impuissance de sa raison, Tout dans le mental de la sensiblerie du pervers qui veut bien souffrir,  mais par procuration à travers l'autre , sans ressentir quoi que ce soit, qui voudrait être un lion mais n'est qu'un serpent de plus  dans le déferlement de haine d'un pays se vantant d'être une grande puissance !! capable de produire ce genre d'individu.. qui repartira dans sa niche, quand les événements tourneront en sa défaveur ..Macron disait aussi être un "sensitif"!! Du même genre : pourvu que ce soit les autres qui souffrent et pas moi !!! 

Monsieur Herrou,belle analyse,télé poubelle.


C'est super compliqué de gérer un débat entre des interlocuteurs sur plateau et d'autres à distance.

Je pense qu'il aurait été préférable de faire deux parties. Une où il ya que les intervenants en plateau et une autre où il n'y a que les intervenants à distance. 

« Jojo parle de Voltaire
Et Pierre de Casanova
Et moi, moi qui suis resté le plus fier
Moi, moi je parle encore de moi »


Les Bourgeois - Jacques Brel


Étrange et désagréable mise en abyme que cette émission, qui reproduit malgré elle les procédés qu’elle tente d’analyser… On sent Claire Sécail embarassée et on la comprend…

https://elucid.media/democratie/dossier-declassifie-gaccio-vs-canal-chronique-d-un-projet-d-assassinat/?mc_ts=crises

Voilà votre monde les bisounours!

Un autre titre pour votre émission (j'en suis grosso modo à la moitié) : "Les gauches irréconciliables".

C'est un parfait résumé du problème.

Illustration édifiante et flagrante du mansplaining. Claire Sécail, carrément bâillonnée et donc incapable de s'exprimer calmement et clairement car non rompue aux techniques de "communication" des 2 ténors de pacotille, Aymeric Caron et Eduardo Rihan Cypel. 

J'aurais aimé un plan sous la table pour illustrer également le manspreading. Madame Sécail se tordait les mains donnant l'impression de se demander ce qu'elle faisait là et espérant peut-être prendre ses jambes à son cou et se tirer de ce guêpier. Bon j'avoue je DÉTESTE Aymeric Caron dont je ne connais que le travail à la télévision. Mon acharnement à son égard est forcément biaisé par ce sentiment. Daniel Schneidermann a fait ce qu'il a pu mais bien en-dessous de ce qu'il est capable. Trop d'égos (two is a crowd) sur le plateau certainement. On en sort lessivé et frustré.                          

On a l’impression que seul Hanouna serait en mesure de broyer Zemmour, si l’envie lui prenait. 


Tout était écrit de ce qui arrive, mais éparpillé.


Godard et sa vue sur la recherche de l’objectivité (5mn pour Hitler, 5mn pour les juifs) (sachant que Godard est entaché d’antisémitisme). Pour la peine nous voilà rendu à nous objecter objectivement  à Zemmour en vain. 15 mn/15mn


Sur le climat, Nino Ferrer qui chante à la fin de la maison près de la fontaine : 

« Les arbres ont disparu, mais ça sent l'hydrogène sulfuré

L'essence, la guerre, la société

C'n'est pas si mal
Et c'est normal
C'est le progrès 
»

Voilà l’instant, où la question a été mal tranchée, et nous voilà rendu à une planète réchauffée.


Qu’est-ce qu’ils sont cons ces pauvres chanté par Carmen Maria Vega 

https://m.youtube.com/watch?v=e-yA7i1MWVU

Ce Aucun ne viendra nous saigner à la fin m’angoisse, comme si ça disait aucun n’ira voter,  ou alors «voter Zemmour » pour «saigner»? C’est bien moche.

A mon avis, l'analyse la plus intéressante est celle de Mme Claire Sécail. Elle prend vraiment du recul et fait une analyse scientifique et rationnelle. Mais malheureusement elle est très régulièrement interrompue par Caron. Daniel tu peux te lancer dans une analyse de ta propre emission, un décompte du temps de parole de Claire par rapport aux autres serait par exemple intéressant.  On verrait d'ailleurs qu'elle est la plus efficace en nombres d'idées originales par rapport au temps de parole :-)

Désolé mais émission pour une fois insupportable. 


Aucun des invités à la hauteur, une agressivité ambiante très perceptible malgré les formules de politesse d’usage, et DS débordé par des prises de parole intempestives.


Contrairement à DS je n’ai pas trouvé ces échanges « de haute tenue »


Le gars du PS m’a l’air d’être aussi philosophe que ma grand mère est reine d’Angleterre. 

Pas facile à suivre cette émission. Madame Secail qui ne peut effectivement pas construire son propos qui d'habitude (sur notamment une autre émission) permet la prise de recul. Des intervenants partie prenante qui se justifient c'est dommage le sujet était plutôt intéressant dans le fond mais là c'était trop egocentré. Je préfère les émissions avec des personnes moins politisées. J'aimerai du coup voir un article sur le sujet avec les conclusions de Madame Secail. Et comme souvent en ce moment du Z qui prend trop de place. 

C'est l'émission des melons et des males masturbant leurs égos au lieu de traiter du thème ! Heureusement que Secail est là !

Très partagée et très agacée par les interventions permanentes de Mrs Caron et Cypel peu convaincant et empêchant Mme Sécail d'aller au bout de ses réflexions (reproduction des plateaux Hanouna : empêcher l'autre de parler ?) Son analyse permettait pourtant un réel débat de fond.

Dommage et bien triste. 

"Une idée fondamentalement de gauche qui est l'humanisme" d'après A. Caron qui signe ainsi son appartenance définitive au camp du bien. On est pas sorti des ronces ...


Oui, l’analogie avec l’émission avec Pierre Bourdieu est juste. Et j’ai trouvé que le présentateur a de nouveau fait l’erreur de ne pas donner suffisamment la parole à Claire Sécail. Elle ne pouvait pas exposer son analyse sans être interrompue par les deux professionnels de la parole publique laudateurs.

Et, si mes souvenirs sont bons, Claire Sécail a évoqué la « réception », comme Pierre Bourdieu l’avait fait (il me semble qu’il avait dit qu’il avait prévu de faire une ou des études de réception télévisuelle).

Pourquoi ne pas avoir relevé ?, ai-je pensé. 😡 Par exemple, pour dire comment est réalisée ce genre d’étude.


Autre point, le petit garçon syrien s’appelait Alan, pas Aylan. (Ça la fout un peu mal d’utiliser son image dans un débat sans se renseigner sur son identité, non ?).

Pourquoi Caron y va? Écrivain qui a besoin de vivre médiatiquement . 

Pourquoi Rihan Cypel y va? Pour la survie du PS. 


Ils ont clairement un intérêt à participer au cirque.


Ohlala avec une gauche comme ça on a plus besoin de droite !

J'aurais aimé que Claire Sécail puisse dérouler tranquillement son argumentaire. Son objection est légitime. Zemmour bénéficie d'un traitement médiatique particulier qu'il entretient en lâchant des bombettes qui vont le mettre sans cesse au centre de l'attention. Et,  oui, leformat est important. Le dispositif, les plans de coupe, le mode duel. De même que le "modérateur" officiant.  Morandini? Hanouna ? La parole de la gauche sous cet arbitrage est disqualifiée. Car on sait qu'on va être dans l'anecdotique, le sentiment, l'outrance. Et c'est un tapis rouge déroulé pour Zemmour.  Qui irait chercher de l'info dans Voici ou Gala ?


Le final de Cédric Herrou ........ MERCI

4 invité.e.s, ce n'est pas un peu trop ? 

Heureusement que Claire Sécail est là, punaise.

Je suis d'accord car les deux autres invités sont en mode "moi, moi, moi".
On aimerai, au lieu de tenter de se justifier, qu'ils tentent d'avoir une véritable analyse.

Dommage qu'elle n'est jamais pu exprimer le fond de sa réflexion. 

Je ne connaissais pas Caron ni le lyonnais du PS dont je n'ai pas retenu le nom, c'est quand même plutôt rigolo quand on pense que c'est eux qui veulent passer à la télé.

oui, ils ont une analyse politique.

Et j'ajoute Cédric Herrou, qui a peu parlé mais à chaque fois a fait mouche.

Claire c'est le constat analytique du dispositif mis en place.

Cédric c'est la conséquence à tirer : Télé poubelle + Zemmour : Aucun intérêt  à y aller donc on y va pas et la propagande fasciste est bloquée dans son cercle.

Eduardo Rihan Cypel, avec l'extrait à Lyon c'est la mise en pratique, le voilà qui qui prend la défense des fascistes et conspue les anti-racistes et anti fasciste, dénonçant l'ultra gauche .... Belle démonstration effectivement de son efficacité à lutter contre les idées fascistes.

Quant-à Caron, ben oui il a pu prêcher pour des convaincus qui se seraient perdus à regarder cette émission de merde, mais à mon avis c'est à peu près tout ...

Herrou marque encore un point sur les égos ...

Claire Sécail raisonne en intellectuelle, chercheuse, pas en politique. La question de savoir s'il faut y aller ou non n'est pas une question abstraite, elle dépend de qui y va et sur quels objectifs. Il faut établir une différence entre l'intellectuel (historien, sociologue, etc.) et le militant politique. L'analyse bourdeusienne pertinente sur le dispositif des médias clairement favorable aux dominants ne résout pas la question de l'intervention politique. Là c'est Cypel qui a raison, pas Sécail. Un militant politique de gauche se doit d'intervenir sur tous les terrains, même ceux qui ne sont pas favorables. Un militant politique de gauche a des idées de gauche sur la question de l'immigration, de la sécurité, même s'il doit tout faire pour ramener la question sociale sur le devant de la scène. La position de Sécail est une position hors sol, qui n'assume pas la dimension "violente" de l'activité politique. Etablir une frontière morale entre la télé Bolloré et les autres c'est du pur réformisme. Tous les grands médias sont au service du capital et des possédants, et tous pratiquent manipulations et mensonges contre les militants de gauche. A l'exemple des militants de Lutte Ouvrière, le militant politique de gauche est présent sur les plateaux de télé (même les pourris) et aux côtés des travailleurs en lutte, sur les lieux de travail ou dans la rue.

Donc si je résume à grands traits : C. Sécail est sur une position "réformiste", à la différence de Cypel du PS qui lui est sur la bonne ligne ?


Il ne me semble pourtant pas qu'elle pose l'idée selon laquelle la gauche ne devrait pas intervenir.


Personnellement je n'ai pas de certitude à ce sujet, je pense que malgré son melon intersidéral A. Caron a fait ce qu'il a pu sans démériter, et que Zemmour mis devant la nature fallacieuse de ses assertions (voir l'échange avec Corbière sur les programmes scolaires) a pris un petit coup dans l'aile. Mais C. Sécail a de fait raison lorsqu'elle souligne que le dispositif de l'émission est tout bénéfice pour Zemmour.


Cypel est insupportable de morgue et de déconnexion, j'ai eu l'impression d'entendre Valls.

Valls, effectivement. J'ai pensé la même chose.

Secail a une position de chercheuse. Elle analyse les médias.  Un politique ne peut se positionner de la même façon.  S'il considère que les idées fachoides doivent être combattu il y va.

Après comme pour tout combat, il gagne ou il perd 

Avec Cypel, que je découvre, et Caron nous sommes sauvé·e·s !

" Débat de très haut niveau" dit pour conclure Daniel. J'en suis pas convaincu.

Faut il aller ou pas dans ces émissions ? Pour ce qui est à voir chez Hanouna/Morandini, c' est juste un plateau offert pour pervers narcissique. un espace pour sophistes en mal de jouissance . C est dans le hors champs médiatique pour ma part que je pousse ma réflexion et mes actes... (bien sûr c est moins sexy)

Aymeric Caron dit avoir eu le choix du thème, mais c'est pas tout à fait vrai, le sujet central c'était Zemmour. Il a eu le choix de parler de Zemmour comme il veut…

Eduardo Rihan Cypel est trop bavard.  Comment s'étonner que l'opinion se détourne du PS ? Quant à l'émission d'Hanouna, je n'ai pas regardé. Zemmour ne m'intéresse pas du tout, ni Hanouna. Je voterai en avril mais pas pour Zemmour et je n'hésite pas à dire tout le mal que je pense de son baratin de faussaire fascistoïde.

Trop rigolo: Cayron qui est encore plus identitaire, anti-pauvres et ultralibéral que Zemmour pour aller le ''contredire''. Quel intérêt a 'Arrêt sur images'' de servir la soupe à ce bouffon ?

Je vais parler cru. Les zemmour, c'est des boites à caca: on croit débattre avec eux ou les mettre en difficulté, mais on ne fait qu'appuyer sur le bouton rouge qui lâche des crottes. Et couche sur couche, ça s'entasse. C'est la stratégie qui fut préconisée par Bannon à Trump, à savoir inonder la zone de merde.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.