99
Commentaires

Brésil : la routine des tête à queue

Commentaires préférés des abonnés

Et le pire c'est qu'ils/elles n'arrivent même pas à comprendre que c'est comme ça que la confiance s'érode.

Je ne parle pas de la parodie de "confiance" qui est censée être à la base des "marchés", on sait bien que ceux-ci n'ont jamais été que l'endro(...)

Au 13 avril, les stats sont les suivantes (Source Statista. com ; université John Hopkins) :


Belgique (4ème dans le classement) : 2.046 morts/million d'habitants

GB (11) :1.848

USA (12) :  1.706

Brésil (14) : 1.680

France (20) : 1.457

Suède (23) : 1.3(...)

Pour être efficaces les contrôles supposent ensuite un suivi. Un isolement dans une chambre d'hôtel mise à disposition.  Les Grecs le faisaient lors du 1er confinement. Pour cela il faut un gouvernement qui ait un objectif, une stratégie, une co(...)

Derniers commentaires

Rare que je sois autant frappé par une image que celle de ces gants gonflés à l'eau tiède. C'est assez terrifiant sur ce que ça raconte. 


Depuis la mondialisation, les traités de Lisbonne, l'europe antisociale, ce sont les "marchés" et la finance qui gouvernent les pays ! (les Z'élus, locataires de palais dorés, ne sont que leurs marionnettes).

SEULE l'économie COMPTE (dans le sens littéral du terme), dont le sinistre est à "pleurer".

Les décès covid ne COMPTENT PAS car "ils" s'en foutent royalement ! (Z'ont leurs réseaux de cliniques, tests, vaccins (accessoirement restos) etc... ; vivant grassement en dehors de nos biens communs dont les hôpitaux publics, TOUS pillés, sans honte, depuis 40 ans.


"Et pis c'est tout" comme disait ma grand-mère...

L'à-venir sera donc de+ en+ sombre pour globalement, la moitié des citoyens.

Cordialement.

Cerise sur le gâteau, après nous avoir vendu le "dangereux" vaccin Astrazeneca pour écouler les stocks, l'UE s'apprêterait à suspendre son contrat pour le vaccin ... C'est la bérezina à tous les étages ! Décidément il y a plus de limite dans le foutage de g..... de la population

5 jours... sachant qu'il arrive un vol par semaine de Rio, ils ont annulé un seul vol. Quelle mesure courageuse !

La frontière entre la Guyanne et le Brésil est-elle plus contrôlée, fermée. Savent-ils que la Guyanne c'est la France et pensent-ils toujours que c'est une île ? Personne n'évoque les échanges de population entre la Guyanne et le Brésil. C'est le grand foutoir à la tête de l'Etat, des suiveurs qui ne savent que réagir à retardement et n'agissent jamais sauf à surveiller de près ce que dit Me Merkel.. Pourtant dans l'ancien monde ne disait-on pas "gouverner c'est prévoir"sauf, comme aujourd'hui, quand on est lié corps et âme au Divin Marché, la nouvelle religion de ceux qui prennent les décisions.

The Times They Are a-Changin


du temps où le roi des cons thrônait en la Maison Blanche, les actualités Américaines des chaînes comme Democracy Now égrainaient chaque soir le nombre des morts du/de la Covid sur le sol US et montraient l'exemple des pays européens qui luttaient par le confinement

Ces mêmes chaînes diffusaient ensuite des images des champs de tombes au Brésil

Il n'y a rien de plus évocateur que ces fosses longitudinales en lignes et colonnes avec un excavateur à proximité


Et je dois avouer que je trouvais une certaine logique à cela du fait que ces deux pays étaient conduits par des Pot Pol de terrain de golf


Je n'en étais pas pour autant satisfait car mon monde ne pourrait exister sans les USA et sans le Brésil (on peut plus facilement se passer du Liechtenstein ou de San Marino mais pas du pays du jazz et R&B et de celui de la Bossa Nova)


Si on regarde maintenant le contenu des chaînes d'actualités et journaux US, les premières images sont celles des files d'attentes aux USA devant les centres de vaccination, dans les vaccinodromes, les piqures dans l'épaule.. puis viennent les photos des pubs qui rouvrent en GB puis celles des équipes soignantes débordés dans les hôpitaux Français ou autres Européens, puis enfin de nouveau les images des champs de tombes au Brésil et les incinérations à ciel ouvert en Inde


La routine a changé en partie

mais apparemment on s'installe dans la durée

Mais pourquoi il reste des vols tout  court d'ailleurs ? Les déplacements sont limités à 10 km.

Elle est quand même « terrible » cette image !


J’ai d’abord pensé qu’il s’agissait d’un bricolage ingénieux ayant comme objectif de reduire le risque de positions « vicieuses » du poignet, de la main et des doigts.


Dans un cas comme dans l’autre et aussi triste que çà  puisse être la « débrouille », ce qui caractérise l’être humain, est au rendez-vous.


J'espère qu'après la suspension des vols, et leur action éminente gouvernementale,  Messieurs Djebbari et Beaune pourront bénéficier  d'un parachute doré.

Pour ceux qui lisent l'anglais et ont le coeur accroche, voici un article du Guardian de ce matin sur la situation en Inde.

Pour resumer, un (des) nouveau(x) variant(s) qui envoient les jeunes et les enfants en rea en masse et des hopitaux qui entassent les corps a l'exterieur, faute de rendement suffisant du crematorium. On est pas exactement sortis de l'auberge.

https://www.theguardian.com/world/2021/apr/14/a-tsunami-of-cases-desperation-as-covid-second-wave-batters-india

comme d'habitude une décision gadget prise sous la pression médiatique à la toute dernière minutes et des mois trop tard.

Le P1 (dit variant de Manaus; à ne pas confondre; comme la plupart des journalistes avec le variant dit brésilien qui circule déja largement en France); c'est une cochonnerie encore inédite dans cette épidémie; on parle d'une contagiosité de plus du double; de grande probabilité de réinfection (Manaus c'est la ville qui avait atteint l'immunité collective l'année dernière...); d'échappement vaccinales; et de symptomes plus virulents et plus longs (ce médecin dit qu'il intube des gens malades déja depuis plus de trois semaines) qui touche tous les ages. Bref il faut éviter à tout prix de l'importer massivement et de laisser encore une nouvelle épidémie s'installer.


ça pose évidemment la question plus largement de la politique aux frontières; qu'on a jamais pris au sérieux depuis le début; c'est à dire mise en quarantaine stricte pour tout les arrivants dans le pays (tous; pas seulement du brésil); de 7 ou 10 jours selon les variants; avec test à l'arrivée et test à la sortie; et requisition d'hotels pour mettre ça en place. Si on est capable de force des gens à sortir avec une attestation je vois pas pourquoi ça ce serait impossible. C'est ce qu'on fait dans les pays civilisés; c'est à dire ceux qui ont un peu quelque chose à foutre de le la vie de leur population. Cette décision pourrait exister au niveau europeen; mais il est aussi possible de remettre en place des controles aux frontières du pays. 

Ceux qui seraient le plus emmerdé seraient bien évidemment les riches (parce que vous inquietez pas que pour les migrants; pour eux la frontière existe bel et bien).


Le résultat de tout ça ça va être un nouvel hiver sous cloche; et vu comme l'épidémie a été gérée jusqu'à maintenant des dizaines de milliers de morts; de plus en plus jeunes; de moins en moins "vulnérables"). On attend aussi que les états forcent la main aux labos pour libérer leur brevets sur les vaccins; ce qui permettrait de lancer une production vraiment massive des vaccins les plus efficaces et les plus surs; et qui pourraient beneficier à toute la population mondiale. on peut rêver.

l'incompétence crasse de ces types sera inscrite dans les livres d'histoire d'une façon ou d'une autre...

leur sectarisme libéral les aveugle et en devient dangereux!

bon courage à nous tous...

Souvenez-vous : c'était avant. Vous étiez devant L'Armée des 12 singes, The Walking Dead, 28 jours plus tard, The last of us, etc. et vous vous disiez : c'était bien, mais ce n'est pas très crédible de voir un virus se répandre à ce point sans que les pays réagissent.


Enfin ça c'était avant 2020.


Cela mis à part, je suis curieux de voir la vague de films post-covid qui va voir le jour. S'il y a un post-covid. Le pire n'est jamais certain comme on dit. Et vu comment les dirigeants s'y prennent, il est encore moins certain que d'habitude.


Au passage, remarquez comment les dirigeants s'abritent derrière leurs préjugés sur les français : un des échos justifiant le faible niveau de coercition de contrôle, c'est que "les français ne supporteraient pas ça". Mais je n'ai pas l'impression que ce préjugé les étouffe quand ça les arrange, pour d'autres lois (isf, apl, etc.).


Concernant le Brésil, c'est une décision express qui s'explique assez facilement de mon point de vue : Macron regarde BFM toute la journée : Mardi il sont parlé sur BFM/RMC toute la journée du Brésil. Fin de journée Mardi le gouvernement prend des mesures sur le Brésil.

C'est une hypothèse, mais avouez qu'elle en vaut une autre.

Je ne sais quoi penser de cette "main de dieu". Belle initiative de débrouille humaine où les soignants se donnent du mal pour restaurer de l'humanité, mais c'est glaçant (le mot est mal choisi) de voir l'humain remplacé par des objets à ce point. Quoique leur côté rudimentaire me plaît davantage que les machines sophistiquées à expériences immersives façon Soleil Vert...

Sur les mesures têtes à queue, c'est inquiétant de voir que le gouvernement continuent de raisonner comme si ce cauchemar n'était qu'une parenthèse et qu'il fallait tenir un peu n'importe comment jusqu'à ce que que le dieu qui est dans ce gant la referme, de préférence avant les élections de l'an prochain. La population semble moins puérile que les ministres. Ces bons élèves attardés croient encore que c'est une simulation, avec les courbes statistiques comme exercice scolaire pour tester leurs éloquence au grand oral. Mais non, c'est la vraie vie, avec d'un côté des gens qui meurent pour de vrai, et de l'autre des gens qui souffrent sur le plan social au point de perdre le sens de leur propre vie, ce qui augure mal de leur résilience future. Concevoir une vie désirable et poser, brique après brique, les fondations de cette utopie sous la menace permanente de ces virus, c'est possible. Mais ça demande de mobiliser les forces de tout le monde. Pas de les immobiliser dans l'attente superstitieuse et puérile des jours heureux. (Surtout qu'ils ne l'étaient déjà pas tant que ça).

Et le pire c'est qu'ils/elles n'arrivent même pas à comprendre que c'est comme ça que la confiance s'érode.

Je ne parle pas de la parodie de "confiance" qui est censée être à la base des "marchés", on sait bien que ceux-ci n'ont jamais été que l'endroit (virtuel ou pas) où tout le monde essaye d'enfler tout le monde pour tirer le plus gros profit.

Non je parle de la confiance, la vraie, celle qui est un des piliers sur lesquels s'érigent la démocratie. Et sans lesquels la démocratie ne peut tout simplement pas survivre.

Car comment envisager une démocratie (quelque soit son régime particulier, représentatif ou plus direct) sans confiance sachant qu'au-delà d'une poignée de participant-e-s à une micro-collectivité il va falloir envisager une forme ou une autre de délégation de pouvoir (même si c'est de manière très stricte et limitée avec des mandats impératifs et révocables) ?

Et là, depuis des mois maintenant, nos représentant-e-s nous cachent des informations ou nous mentent carrément, le plus souvent en nous prenant de manière assez évidente pour des cons. Et ils/elles agissent tout aussi visiblement en ayant tout autre chose que le bien commun comme objectif, qui plus est en faisant preuve d'une incompétence quasi-criminelle.

Pourtant ce sont bien ces menteurs/euses en incompétent-e-s qui nous gouvernent toujours. Et ce sont les mêmes qui vont continuer à se présenter aux élections à venir... comme si de rien n'était. Comme s'ils/elles n'étaient pas déjà totalement disqualifié-e-s.

Mais... en fait... sommes-nous encore en démocratie ???

Même en suspendant les vols, ils sont capables de tête-à-queue ...


De vrais contorsionnistes , en même temps ...

Je peux me tromper car je ne connais pas là situation "localement" mais autant que le problème des vols Brésil -> France Métropolitaine, n'y a-t-il pas le problème de la frontière commune entre la France et le Brésil (via la Guyane) ? J'ignore si celle-ci est fermée ou non mais si ce n'est pas le cas (cataplasme, jambe de bois...)...

Yaka Fôcon, LRM, propose un nouveau ministère : " Tête de Kons et Dérapages d'avions en Séries "


Il était temps, enfin une proposition assumant son iniquité totale !


Bref, pour déraciner les souches de minus habens² au pouvoir, faudra user de zèle Caterpillar.


Pour être efficaces les contrôles supposent ensuite un suivi. Un isolement dans une chambre d'hôtel mise à disposition.  Les Grecs le faisaient lors du 1er confinement. Pour cela il faut un gouvernement qui ait un objectif, une stratégie, une coordination entre les ministères   et mette en oeuvre une logistique.

Pas un Gouvernement qui se vante matin, midi et soir d'être les meilleurs

Au 13 avril, les stats sont les suivantes (Source Statista. com ; université John Hopkins) :


Belgique (4ème dans le classement) : 2.046 morts/million d'habitants

GB (11) :1.848

USA (12) :  1.706

Brésil (14) : 1.680

France (20) : 1.457

Suède (23) : 1.324


Bref, les pays censés avoir fait n'importe quoi (les brésiliens et les suédois) ne sont pas en tête de peloton.

On disait que le variant britannique était terrible et, aujourd'hui, on nous dit que sa létalité n'est pas plus importante que le virus historique.

On nous dit aujourd'hui que le variant brésilien est une bombe mais que dira-t-on demain.


Il faut reconnaitre que gérer la crise dans cet environnement incertain est difficile. 

Ce ne sont pas tant les tête à queue qui sont critiquables. Ils sont inévitables.

Ce qui l'est en revanche c'est de ne pas les assumer et de subir certains tout en s'interdisant d'en faire d'autres.


Par exemple, il est incompréhensible que l'on nous impose encore le port du masque en extérieur : toutes les études démontrent que les contaminations se font partout, sauf en extérieur.

vos propos ne sont  pas "politiquement correct" mais personnellement  j'approuve

Bonjour, une autre source tout aussi fiable et affichant des résultats similaires est produite par l'Université d'Oxford. Les plus mauvais résultats sont observés dans la CEE qui nous  protège.

Les pays de l'Union Européenne sont juste plus honnêtes dans leur chiffres que bien d'autres pays (cf comparaison avec les excédent de mortalité). Cela dit, on aurait pu mieux faire, notamment si on avait eu une réponse collective au problème plutôt que de laisser chaque dirigeant national faire n'importe quoi dans son pays sans se soucier des voisins.


Mais ça, les anti-européens n'en veulent pas...

De Belgica ... De tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves mais aussi les plus sauvages ... (Julius C.)


La Belgique = 30.688 km² pour 11.507.163 habitants.


Petit pays où tout se sait très vite, point de chiffres tronqués ou de courbes bidonnées.

Résultat : place d'honneur (4ème)


Et voilà !





> On disait que le variant britannique était terrible et, aujourd'hui, on nous dit que sa létalité n'est pas plus importante que le virus historique.


Sa létalité n'a jamais été la question, à part dans les grands quotidiens au tout début : c'est sa contagiosité qui préoccupe les scientifiques, et qui entraîne, par conséquent, bien plus de mort (et des hôpitaux plus rapidement saturés) que s'il était plus létal. Il y a eu des dizaines d'articles sur le sujet, y compris un sur @si...


> Par exemple, il est incompréhensible que l'on nous impose encore le port du masque en extérieur : toutes les études démontrent que les contaminations se font partout, sauf en extérieur.


Il semble admis par tous que ce n'est pas l'idée derrière cette obligation... Le port du masque en extérieur a été décidé parce que les gens refusaient de le mettre en entrant en magasin, le touchaient plusieurs fois par jour en le mettant/remettant, ou ne le portaient pas même au milieu de foules. On peut juger la décision abusive, mais c'est une autre question.

Sa létalité n'a jamais été la question, à part dans les grands quotidiens au tout début : c'est sa contagiosité qui préoccupe les scientifiques, et qui entraîne, par conséquent, bien plus de mort 


oui; si ce variant est devenu largement majoritaire (je crois 80% en France) c'est bien parce qu'il a un avantage génétique sur le variant d'orgine; c'est à dire qu'il est plus contagieux. Le P1 ce sera encore bien pire.

"Il semble admis par tous que ce n'est pas l'idée derrière cette obligation"

N'englobez pas tout le monde sous couvert que VOUS vous pensez savoir. 

On est dans une période ou les gens sont perdus dans les nombreuses injonctions contradictoires. Ils n'ont plus aucunes références! Entre autre sur ce que peuvent être les modes de contamination. Même vous.


"On peut juger la décision abusive, mais c'est une autre question. "

Tout peut ce justifier à partir du moment ou l'on prend les individus pour des êtres stupides et que l'on pense que la populace doit être "guider" quitte à la manipuler.

"Il semble admis par tous que ce n'est pas l'idée derrière cette obligation... Le port du masque en extérieur a été décidé parce que les gens refusaient de le mettre en entrant en magasin, le touchaient plusieurs fois par jour en le mettant/remettant, ou ne le portaient pas même au milieu de foules. On peut juger la décision abusive, mais c'est une autre question" D'où détenez-vous cette information ? Première fois que j'en entends parler... et vous pensez qu'en le portant en continu on a moins de chance de le toucher plusieurs fois/jour, ce serait à vérifier car ce n'est pas ce que je constate au quotidien 


> D'où détenez-vous cette information ?  


C'est la réponse que j'ai entendue presqu'à chaque fois qu'ojn interviewait un médecin sur la question... Je vois que c'était évoqué dès le 5 août (au moment des premières obligations du masque en extérieur) dans libération :


https://www.liberation.fr/checknews/2020/08/05/le-port-du-masque-a-l-exterieur-est-il-utile_1796087/


Tout y est.


La question des foules :

- "Ils recommandent le port du masque à l'extérieur dans les situations où l'on serait susceptible de croiser d'autres personnes et sans être certain de pouvoir garder ses distances. L'idée, c'est aussi d'anticiper la réaction des autres, selon Véronique Merle, médecin hygiéniste et professeure de santé publique à Rouen : «Pour respecter la distanciation physique, il faut être deux. Au marché, je ne peux pas garantir que la personne devant moi ne va pas se rapprocher, donc je mets mon masque.» "


La question du visage touché davantage :

- "Il s'agit de jouer sur les bons réflexes et les habitudes collectives. Une étude chinoise publiée sur le réseau JAMA a montré, par exemple, qu'on se touche moins le visage quand on porte le masque en continu. Or, le fait de porter des mains infectées à son nez, ses yeux ou sa bouche est un mode de transmission reconnu du virus. "


La question de mieux le garder en intérieur :

- "Les experts ont tendance à espérer que porter le masque dehors incitera les gens à le garder davantage en milieu clos, là où le risque est plus grand."


Sur la validité scientifique depuis que l'obligation a été promulguée, il faudrait par contre vérifier... Du haut de mon expérience personnelle côté parisiens, c'était en tout cas sans appel : avant l'obligation, les gens le portaient pas ou mal dans le métro (sous le nez, sous le menton, l'enlevant pour le téléphoner....). A partir du moment de l'interdiction, ils l'ont porté mal dehors mais impeccablement dans le métro.

Non, tout n'y est pas.


"Les foules", ce n'est pas la rue. l'exemple du marché est un cas particulier. là on nous demande de le porter systématiquement même quand ça n'a de sens (on ne sort pas toujours pour aller faire des courses).

On touche le visage, mais à nouveau, comment ne pas toucher le masque, surtout quand on le porte toute la journée ? 

Vous indiquiez plus haut : Le port du masque en extérieur a été décidé parce que les gens refusaient de le mettre en entrant en magasin, le touchaient plusieurs fois par jour en le mettant/remettant 

Donc on le toucherait moins parce qu'on le met plus ? j'aimerias voir une étude sur le sujet...


Je suis aussi en région parisienne et j'ai le sentiment inverse de vous. Comme on le met trop, du coup on le met mal, on l'enlève, on le touche, on ne le porte pas toujours sur le nez et la bouche, on ne le change pas (donc utile ?)


Pour vous citer à nouveau, en effet, on peut "juger la décision abusive."

Il est connu que le brésil (comme la russie) sous déclarent grandement leurs nombre de morts covid

Des hypothèses qui peuvent expliquer les variations d'un pays à l'autre :
 
- Suède


La densité de population (23 vs 100 pour la France). 

Le fait que ce pays n'est pas un carrefour des flux de circulation comme la France peut l'être.

- Brésil


Faible densité de population comme la suède (25).
De plus, ce n'était pas un foyer épidémique en même temps que l'Europe, les chiffres "en cours d'épidémie" ne sont donc pas comparables. Il y a un décalage de plusieurs mois comme aux USA. Aujourd'hui, le Brésil est considérée comme le foyer pandémique. Donc il faudrait revoir les chiffres dans quelques mois.

"Bref, les pays censés avoir fait n'importe quoi (les brésiliens et les suédois) "


Accessoirement, les pays disant que les autres font n'importe quoi font eux-même n'importe quoi. Seuls quelques pays asiatiques et océaniques ne font pas n'importe quoi.

Ou, n'ont pas fait n'importe quoi à un moment donné (France en retardant le troisième confinement, GB en retardant le premier...)...

Je trouve ça un peu mesquin ces comparaisons d'épicier; ça n'as pas beaucoup de sens. La vérité est que les pays d'Europe ONT fait n'importe quoi; en particulier la France. Les modèles qu'il faut prendre c'est le Japon; la Corée du sud; la Nouvelle-Zélande; l'australie; la Thailande...


Par ailleurs Il y a enormement de facteurs qui rentrent en jeu autres que les mesures prises sur la mortalité par habitant; le premier étant la fiabilité et l'exhaustivité des données (en particulier dans un pays où le dirigeant a pris les pires décisions). Deux facteurs jouent beaucoup dans la mortalité mise à part les mesures prises; à savoir la densité de population et l'urbanisation (ça va de soit; le virus se propage plus dans les villes); et l'age moyen de la population (à ce titre le Brésil et les pays africains ont des populations beaucoup plus jeunes).


Si on veut comparer les politiques mises en place; la question à ne pas poser c'est "confinement ou pas confinement"; c'est quels mesures ont été mises en place à quel niveau de la circulation épidémique; sur quels bases scientifiques; etc. Mettre des mesures modérés en place très tot aura beaucoup plus d'impact que des mesures très fortes au dernier moment. Et par ailleurs la coercition n'est que le dernier recours; il faut avant que tout le reste soit en place (tracing retrospectif avec enquetes épidemiologiques; politique de test intelligente; mesure systematique sur la qualité des ventilations; quarantaines accompagnés et logés si besoin; et j'en passe).


Ce dont on est sur et certain c'est que de laisser l'épidémie se propager; ça provoque l'émergence de variants plus virulents; qui risquent de prolonger l'épidémie indéfiniment au niveau mondial. On essayera même pas de chiffrer la surmortalité que ça va engendrer.

« si aujourd’hui t’as un infarctus ou un accident de voiture (…) t’est foutu mon ami tu sais pas où aller. Et si tu trouves un endroit où aller tu cours encore le risque d’attraper le covid »


https://twitter.com/Ba_Serrano/status/1354363698840805376


(on est dans une situation proche ici; mais encore pas à ce point)

Moyenne d'âge Brésil : 32 ans

Moyenne d'âge France : 42 ans


Suede : 1346 morts/Millions d'habitant

Finlande: 158

Norvege : 126


"toutes les études démontrent que les contaminations se font partout, sauf en extérieur. "


Citez en une


Prouvez également que 2 collègues qui ne portent pas leur masque en extérieur et discutent 15 minutes  à la pause clope, remettent leur masque en intérieur ont été contaminé dedans ou dehors.


pas d'autres valeur qu'expérience perso : ceux qui ne portent pas ou mal le masque à l'extérieur sont aussi ceux qui le portent pas ou mal en intérieur. Ce sont eux aussi qui n'aèrent pas leurs bureaux, ce qui ne parait pas très cohérent, non ?

"toutes les études démontrent que les contaminations se font partout, sauf en extérieur. "

Citez en une


Avez-vous de votre côté des études qui démontrent qu'il y a eu des contaminations à l'extérieur ? 


Pourtant cela fait plus de 6 mois, qu'il faut mettre le masque dès que l'on met un pied dehors. Les enfants peuvent le porter (du moins quand ils allaient à l'école) de 7h30 à 17h, cela a un sens ? (sauf pause cantine bien entendu, d'où un des problèmes) Idem si on va au bureau. On ne peut même pas souffler après la journée quand on est dnas la rue. Faire une balade avec un masque aussi, très sympa.... Mais surtout, utile ?


Combien de personne changent le masque dnas la journée ? Et quand on le porte toute la journée (sans pause !) comment ne pas le toucher ? Je ne nie pas l'efficacité des masques (surtout en lieu clos), mais je pense qu'on le porte trop et que cela le rend contre productif. On le porte parce qu'il faut le porter, sans se poser la question de pourquoi. Du coup il est mal porté.


Et ne pas oublier les pbs écologiques (mais le plastique, ce n'est pas bien grave) ou psychologiques (je n'ai pas revérifié, mais je crois qu'il y a des problèmes avec les enfants, sans compter qu'un masque est d'abord associé à l'hôpital, en tout cas pour moi et il est maintenant en permanence partout. On a presque l'impression que ne pas le porter, même seul.e dans la rue, c'est être qq d'irresponsable, voire un danger public)

"Avez-vous de votre côté des études qui démontrent qu'il y a eu des contaminations à l'extérieur ? "


1/ Ce  n'est pas moi qui affirme que "TOUTES" les études démontrent qu'il n'y a "AUCUNE" contamination en extérieur


2/ Je donne un exemple (et on peut en donner plein d'autres) qui montre que vous n'êtes pas prêt de pouvoir en faire une seule qui soit sérieuse sur le sujet.



"Pourtant cela fait plus de 6 mois, qu'il faut mettre le masque dès que l'on met un pied dehors. "


Et ça fait un bout de temps que 10% à 50% des gens que je croise selon les heures ne le porte pas, l'enlèvent pour parler au portable... 

Allez démontrer qu'ils n'ont contaminé personne !



"Et quand on le porte toute la journée (sans pause !) comment ne pas le toucher ? "


1/Les contaminations en touchant des objets souillés seraient peu fréquentes, et le masque vous protégera toujours un peu plus que rien, ne serait-ce qu'en évitant de vous fourrez les doigts directement autour de la bouche et autour du nez (voire dedans).


2/ Le masque ne sert pas à se protéger en première intention mais bien à protéger les autres de ses propres postillons et aérosols. Et c'est bien le problème, beaucoup de gens qui ne portent pas le masque considèrent qu'ils ne font que se mettre en danger qu'eux (et estiment le risque très faible), donc double erreur.



"On le porte parce qu'il faut le porter, sans se poser la question de pourquoi. "

Sibeth Niyaye avait donc raison, les Français sont trop cons pour porter le masque s'ils en sont encore à ne pas savoir pourquoi il faut le porter. 

Et on a surtout un gouvernement d'irresponsables qui au lieu de la laisser dire ça, aurait mieux fait de diffuser des spots et faire expliquer lors de toutes leurs allocutions  à Véran, Philippe, Castex, Macron, à quoi sert le masque et comment bien le porter.

Et qu'il vaut mille fois mieux le toucher un peu de temps en temps (surtout si on se lave fréquemment les mains) que de ne pas le porter ou le porter sur la bouche seulement ou pire sur le menton (organe bien connu du système respiratoire).


"Et ne pas oublier les pbs écologiques (mais le plastique, ce n'est pas bien grave) "


Il y a des solutions (masques non jetables, lavables 50 fois...), et on n'est pas obligé de jeter son masque ni d'autres déchets dans la rue. Mais on retombe sur le mépris des gens pour eux-mêmes et la vie des autres.


"ou psychologiques (je n'ai pas revérifié, mais je crois qu'il y a des problèmes avec les enfants, "

Surtout avec les nourrisons et - de 3 ans.


"sans compter qu'un masque est d'abord associé à l'hôpital, en tout cas pour moi et il est maintenant en permanence partout. "

Ca fait combien d'années que dans les pays asiatiques on porte (à quasiment tout âge) un masque dès qu'on est malade? Si on (je m'inclus dedans) avait eu déjà ce minimum d'hygiène depuis tout ce temps, on aurait eu moins de morts dès le début (les Français auraient été équipés d'un petit stock et les magasins habitués à en avoir), et on serait moins "traumatisés" aujourd'hui d'en voir en permanence.


"On a presque l'impression que ne pas le porter, même seul.e dans la rue, c'est être qq d'irresponsable, voire un danger public) "


'Mais monsieur l'agent, je peux bien rouler à 180 sur cette autoroute la nuit, y a personne'

Et paf éternuement sur le pauvre clampin que vous croisez au coin de la rue.

Probabilité faible de tuer ou d'envoyer en réa quelqu'un comme ça ? Ouais, peut-être, mais ça vous coute vraiment si cher de porter le masque ? un peu comme il était INSUPPORTABLE de porter la ceinture pour certains dans les années 70-80 (et à quoi ça sert la ceinture pour faire 2 km, je vous demande un peu!)

Et ça fait un bout de temps que 10% à 50% des gens que je croise selon les heures ne le porte pas, l'enlèvent pour parler au portable...  

Voici exactement ce que j'appelle des effets contre productifs du port du masque en permanence.

Pour vous, c'est parce qu'on n'a pas assez expliqué à travers "des spots ou les allocutions du gouvernement" comment porter le masque (c'est vrai que les gens sont trop cons et c'est vrai qu'on nous a peu expliqué comment se laver les mains et porter le masque), pour moi, c'est parce que c'est les règles sont mal pensées et imposées bêtement, parce que justement les gens seraient trop cons pour bien faire.


Allez démontrer qu'ils n'ont contaminé personne !
Si on me demande de porter le masque en permanence comme maintenant, je préfèrerais que ce soit l'inverse, parce qu'on aura démontré que des personnes (et pas juste quelques-unes) ont été contaminées en extérieur.


Comment peut-on s'étonner que des gens ne portent pas en permanence le masque... ? (c'est fou, les gens ne sont pas des robots) 

Alors oui, ce n'est que le masque (mais le masque, ce n'est pas rien, je ne reviens pas sur les effets potentiellement importants , écolos, psy, voire sanitaires si c'est contre productif), et à l'extérieur, mais ce n'est pas comme si on ne nous demandait que ça comme effort.


Quant à la ceinture de sécurité, ce n'est que dans la voiture, ce n'est pas tout le temps, ça ne vous cache pas le visage et ses expressions, ça ne gêne pas la respiration, etc.

Chaque fois que l'on cite les chiffres de John Hopkins, il faut absolument préciser qu'il ne s'agit pas d'une estimation des décès mais d'une simple comptabilisation des décès officiellement  enregistrés dans un pays comme "mort covid"


Pour une estimation qui prend en compte la surmortalité, voir le site de The Economist

 dont le pointage effectie fin janvier ou fin février donne

1. Pérou 3550

2. Russie 2910

...

Mexique 2570

... Pologne 2070

... Portugal 2010

... Tchéquie 1920


Où l'on voit des pays bons élèves au printemps devenir des cancres six mois plus tard. Ces chiffres de surmortalité laissent entièrement ouverte la question du rapport entre les politiques sanitaires gouvernementales et les résultats. Non seulement, on ne connait pas les politiques sanitaires de tous ces pays, mais les disparités entre régions à l'intérieur des pays sont énormes et il est difficile d'y accéder.


La différence est que les vaccins sont supposément efficaces face au variant anglais et sud africain. Ce n'est pas le cas face au variant brésilien. Si il se répand en France et ailleurs, alors tous nos efforts auront été vains.

Bref, le gouvernement fait encore un tête à queue sans queue ni tête. 


Et le pire, c'est qu'on n'est même pas surpris. On est arrivé à un point où la vraie surprise serait que, pour une fois, le gouvernement prenne une décision rationnelle. Juste une. Mais ça, c'est déjà trop demander.





Il semble, en outre, que le cap des 100.000 morts, en France, est dépassé depuis plusieurs semaines ( Inserm CepiDc )

d'après le Monde.

On n'a pas de vaccin, mais on a des  vrais dirigeants (  un peu flous et cachottiers ) ...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.