370
Commentaires

Pinçon-Charlot, la pandémie, et "l'holocauste"

Commentaires préférés des abonnés

Heu... Il y a de nombreuses fautes d'analyses dans ce papier.


Est-ce que vous pensez :


1) que faire écrouler la vraie économie a une quelconque importance alors que le système financier avec la montagne de dettes et d'actifs pourris atteint des niveaux(...)

Merci pour la chronique. Assez implacable. Monique Pinçon-Charlot a réagi/répondu ces derniers jours ? Z'auriez pu lui passer un pti coup de fil.

« Le COVID 19 met à bas l'économie. Les mesures sanitaires édictées par les gouvernements [...] vont provoquer faillites, ruine et désolation »


Tant qu'à aborder ce sujet, il serait peut-être bon de rappeler qu'il y a quand même certaines industries q(...)

Derniers commentaires

Mais pourquoi les riches exterminiraient-ils les pauvres? Sans pauvres, quel est l'intérêt d'être riche?

je suis raoultiste islamogauchisse hydroxychlorokiste, phobophobiste, dronophobiste, virussophile, withusphobe, pipi caca. na.


encore une video pour résumer la pensée "complotiste"


https://www.youtube.com/watch?v=ZKFgJHOzJwg&ab_channel=PartagerC%27estSympa

pardon, Toinon 778 !

merci à Toinon 977  d'avoir rappelé la stratégie du choc, de N Klein : (2007)


Stratégie d'un pouvoir qui consiste à savoir profiter des catastrophes pour accélérer dans le sens de sa vision du monde. 


Nul besoin de les provoquer, ces catastrophes, puisqu'il suffit de laisser aller les dérèglements actuels: catastrophe naturelle, crise climatique, crise financière,  terrorisme, et d'être prêt à surfer sur la vague de désarroi et de peur suscités.. 


Klein n'évoque même pas encore le cas d'une épidémie "mondiale";


Or, ce qui fait le plus peur, c'est une épidémie. Le choc est mondial, planétaire, et touche chaque être humain, ce qui n'était pas le cas des autres catastrophes, même la guerre....


Donc, il est logique du point de vue d'un certain type de pouvoir de "laisser faire" les facteurs de risque épidémique. Nul besoin de créer un virus, on sait qu'il va en arriver un. (C'est ce qui est montré dans Hold up, il existait des analyses prévisionnistes détaillées sur une pandémie aux Etats Unis.)


Ce n'est pas un complot, c'est une stratégie politique, prévue, anticipée, fondée sur les projections à partir de risques réels bien identifiés.


Dans cette video de 2017, juste après l'élection de Trump, vécue comme un choc par une partie de l'Amérique, Klein annonce assez précisément ce qui risque d'arriver à la faveur d'un choc:  peut-on l'accuser de complotisme ? Jugez par vous-même, vous allez sans doute être scotchés par la similitude avec ce qui se passe en France aujourd'hui.


https://www.youtube.com/watch?v=5xLeUo9Pr9E&ab_channel=ActesSud%C3%89ditions


elle publie "dire non ne suffit plus"; mais les moyens qu'elle propose pour résister sont un peu faibles face à la peur de la contagion et de la mort. On est bien dans la m...

352 commentaires !!! bon, ben au cas où ce lien n'aurait pas été partagé : https://enguerre.fr/2020/11/hold-up-la-mise-au-point-de-monique-pincon-charlot/

Il y a souvent eu un manque de rigueur intellectuellle chez les Pincon Charlot. Mas vu qu'ils tiraient dans la "bonne" direction (vers la gauche, ou sur la droite ˆˆ), ils ont rarement été mis face à une contradiction digne. Surtout ici... 

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

On peut être plus ou moins convaincu par la rétractation de Monique Pinçon-Charlot , mais au moins la juger sur ce qu'elle a dit réellement . Perso je ne suis pas entièrement convaincu par MPC trop outrancière  , mais les authentiques complotistes type QAnon sont climatoseptiques , pro Trump et détestent tous ce que MPC représente (scientifique,intellectuelle  marxiste ...) ils n'ont aucun scrupule à la griller . De l'autre les Média bien pensant genre France Inter  se font un malin plaisir à flinguer MPC depuis 48 heures ...Les lynchages je n'aime pas et MPC mérite mieux ...Schneidermann se joignant à la meute est un peu décevant  sur ce coup là ...

Evidemment il manque dans ce film l'accent sur le "moteur", à savoir le capitalocène et la redistribution du capital entre les différents secteurs de production de la plus-value et du profit (industrie dans les pays pauvres ou émergents, NTIC et gestion des données dans les pays riches avec gros consommateurs de communication/information, agriculture et minéraux dans les pays du tiers-monde notamment l'Afrique) . 

Si l'on prend en compte cette redistribution des capitaux sur les nouveaux secteurs, et la nécessité d'une rotation accélérée du capital - notamment spéculatif sur les NTIC , les mesures prises par tous les Etats sont cohérentes avec les intérêts du Capital, des actionnaires, des banques :

. l'argent public est drainé vers les actionnaires et les grosses entreprises au détriment des PME/commerçants/salariés qui paieront la facture tant qu'ils sont en vie, 

. des pans entier de la vieille économie sont liquidés,

. la disparition de l'argent liquide est programmée pour privilégier les paiements infomatisés (plus rapides et dématérialisés)

. les services publics sont placés en agonie pour être livrés au secteur libéral et à la télémédecine,

. les libertés fondamentales sont amputées pour éviter le rebond des classes exploitées

Ce programme ne tombe pas du ciel, est programmé notamment dans les instances qui échappent au contrôle citoyen (Davos, Bildeberg, Trilatérale)


Et ce n'est pas du complotisme !  Alors Monique Pinçon-Charlot n'est pas la personne à cibler et à décridibiliser. Les valets médiatiques du Capital s'en chargent abondamment.


L’État n’est-t-il pas à l’origine de ces soupçons de complotisme étant donné l’opacité de son conseil de défense ? Voilà ce qui arriveLorsque la démocratie est aussi malmenée 😞

Ca fait penser à la recette de la soupe aux  grenouilles. Métaphore  ou réalité ? Va savoir !! On les plonge dans une eau tiède, elle adorent ça, puis on augmente la température de  cuisson et là,  ce n'est plus du tout  une détente agréable et quand le bouillon  devient brûlant, elles tentent de sauter hors de la casserole, mais c'est trop tard, elles commencent à crever, alors qu'il leur était possible de se sauver quand la chaleur était encore supportable, mais le plaisir du bain tiède était un piège : comment imaginer qu'elles étaient destinées au menu du client ??? MPC parle sans  aucune haine..c'est ça qui fait mal.. Sous le microscope, les "bacilles" grossis sont trop inquiétants pour être haïs!!! 

Que pensez vous des 12 twitts de Mme Pinçon-Charlot datés du 13 nov. au soir quant à son apparition dans cette vidéo ?

https://twitter.com/PINCON_CHARL0T/status/1327309067879141377


Pinçon-Charlot s'est expliquée dans plusieurs médias de son intervention dans "Hold-up", ce serait justice que de le signaler.

Pour ma part, je pense que le capitalisme n'est pas un monstre anonyme. Ce sont des gens en chair et en os, qui sont dans une lutte féroce les uns contre les autres. Ce système se caractérise par son imprévoyance, son incapacité à prévoir ou à planifier quoi que ce soit. Il n'y a pas une direction mondiale du capitalisme capable d'organiser un tel complot. Les crises économiques qui reviennent régulièrement démontrent assez son incapacité à planifier quoique ce soit.La stratégie du choc de N Klein bien comprise c'est que le système capitaliste profite de chaque occasion ( catastrophes naturelles) pour défendre ses intérêts, mais il ne provoque pas les catastrophes consciemment. En fait, tous les partisans de ces théories "complotistes" surestiment le capitalisme. Ils lui accordent les "vertus" organisatrices d'une société...  communiste. Le capitalisme  n'est fort que de la faiblesse du mouvement populaire.

Merci Mr Schneidermann pour cette chronique. 


Cela fait un moment que la Monique part en sucette. Je n'ai pas lu tous ses travaux mais sur la base des 3 lectures que j'ai faites j'ai le sentiment que les travaux réalisés avec son époux ont été utiles à la sociologie de 1989 à début 2000 et que depuis Monique ne fait plus que de la politique, sous couvert de faire de la sociologie. 


J'avais commencé à lire son livre, Le Président des ultra-riches, sorte de mise à jour macroniste de son précédent opus sur Le Président des riches (du temps de Sarkozy). Je me souviens avoir été estomaqué par la méthodologie, qui consiste à mélanger des observations imaginaires construites à partir de stéréotypes, eux-mêmes nourris par un fort ressentiment à l'égard des riches. Ce ressentiment est d'ailleurs présent dans ses précédents travaux. Je crois que c'est dans le Président des riches qu'elle raconte une scène dans laquelle elle et son mari sont invités par des ultra-riches à un dîner. La description suinte le complexe d'infériorité et le ressentiment. 


Elle n'interroge jamais cela. Il manque une analyse intertextuelle a minima pour désamorcer un biais méthodologique gigantesque. Quel genre de sociologue se met à ce point personnellement en scène pour décrire des dynamiques sociales? Je ne vois pas comment tant de préjugés et une si grande haine à l'égard de son sujet peuvent être de bonnes conditions pour faire de la sociologie. 


Dans chacune de ses interventions aujourd'hui, elle se sert de ses travaux passés et se pare de ses atouts symboliques de chercheurs en sociologie comme autant d'arguments d'autorité pour asseoir un discours qui n'est que politique.
Elle fait passer un discours prescriptif en discours descriptif. 


Finalement, cet énième dérapage sur l'holocauste ne fait qu'illustrer la supercherie intellectuelle.

Je trouve particulièrement intéressante la conclusion (12/12) de Monique Pinçon Charlot: 


"Toutefois un tel fourvoiement relève aussi de la responsabilité de #Macron et du gouvernement dont la gestion chaotique de cette crise sanitaire favorise les fantasmes d’un trouble bien réel face à une situation sociale et économique très préoccupante." 


Ce qui ne dérange pas plus que ça, contrairement à ce qu'ils prétendent, les contempteurs du complotisme, puisque le "pêcher en eaux troubles" est un de leurs sports favoris.

La mise au point de Mme Pinçon-Charlot sur Twitter n'aura pas échappé à DS, ni à la rédaction ASI. Suivez le lien ci après : 

https://twitter.com/PINCON_CHARL0T/status/1327309073293979648


au début de la pandémie les bourses ont plongé, ce qui prouve bien qu'elles réagissent à la rumeur sans cohérence avec la réalité, ce qui a permis aux boursicoteurs d'acheter à tour de bras: ils ont gagnés au moins dix pour cent aujourd'hui! ce n'est pas la crise pour tout le monde! chronologiquement Trump a pris des sanctions contre la Chine et la pandémie est venue de là-bas, historiquement il n'ont jamais été à un massacre prés. s'en prendre à ces mafias qui ont réduit leur population en esclavage, à leur revenu, ne pouvais pas ne pas avoir de conséquences. la réponse sécuritaire ici est-elle bien adaptée? en Allemagne sans couvre-feux ni confinement, ils gèrent la pandémie de façon exemplaire: institut Robert Koch 1 institut Pasteur 0! en Suède, ils ne font pas plus mal que nous avec trois fois moins de lits d’hôpital que nous . Jo Biden a fait une levée de fonds historique, il a gagné, que je pense qu'il renverra l'ascenseur ne fait pas de moi un complotiste, ce ne sont que des faits. "ni droite ni gauche" est le titre d'un livre de l'historien Seev Steinhell sur l'émergence de l’extrême droite: les électeurs ne sont pas éduqués: ils viennent de découvrir Maurice Genevois! le marxisme et la lutte des classes sont d'actualité, pourquoi le socialisme a tant effrayé les électeurs de Floride? parce que des dictateurs se sont revendiqués du marxisme, alors que le penseur ne voulait que trouver un moyen de réduire la pauvreté! la solution ne passe pas par la baisse de la contribution des plus riches!

Ce samedi 14/11 au matin, "Hold Up" est devenue la coqueluche des chaines d'info. Mabrouk a même envoyé bouler une députée LAREM qui lui reprochait en mode totalitaire (il faut le préciser) d'en faire la promo.

Pour ces médias-là, à une gouvernance autoritaire triste ne peut s'opposer qu'une opposition délirante faite de passions tristes.

Dans un parfait équilibre.

Est-ce que quelqu'un·e peut signaler à la RTBF que MPC s'est positionnée en retrait du documentaire comme l'a fait PDB ? leur article ne le mentionne pas :

https://www.rtbf.be/info/medias/detail_le-coronavirus-fruit-d-une-manipulation-mondiale-hold-up-un-docu-soutenu-par-des-milliers-de-contributeurs?id=10630431 

Ce qu'elle décrit c'est le film "le transperceneige". Même si dans notre cas la crise écologique n'est pas voulue, les capitalistes se frottent les mains. 

Une "illuminée"  Alexandra Henrion-Claude? Elle aussi condamnée par ASI ? Plus le droit de prononcer son nom comme celui de Raout ou chloroquine sans être pénalisé ( cf émission avec  Lehman et  Muchielli)???


Daniel,


Autant vous le dire, ce "haro sur le complotisme", ça commence à faire CH*ER! Il y a quelques années, quand le RN n'était pas présidentiable, tout ce qui ne rentrait pas dans le discours acceptable "faisait le jeu de Marine Lepen". Depuis, le grand méchant loup s'appelle complotisme. Et ce qui est génial avec ce mot valise (que les bégueules des réseaux sociaux utilisent à tout va contre tout et n'importe quoi; on m'a ainsi dit une fois que j'étais un "complotiste trumpiste russophile et transphobe", mélange quelque peu détonnant avouez-le; et permet aussi de disqualifier ceux qui ont une voix qui porte contre le système en place. Monique Pinçon-Charlot en fait partie, et je ne doute pas qu'il soit très utile à cette fameuse classe dirigeante que son travail tout entier soit disqualifié pour cause d'intervention dans un "documentaire" complotiste. On ne se pose pas la question du montage, des biais des questions, etc. Ce qui compte, c'est d'avoir un coupable.


Cependant, si on essaye de regarder au delà de la maladresse, car oui, Daniel, les gens sont maladroits parfois, et il arrive même que dans une vie on dise ou on fasse une grosse connerie, voire une très grosse. Je ne connais personne qui échappe à cette règle. Quand, en 2016 et jusqu'en 2020, Cambridge Analytica et "les russes" (ricanant, enfoncés dans leur fauteuil de cuir, et caressant leur chat) étaient accusés d'avoir fait élire Donald Trump, ce n'était pas du complotisme, c'était du journalisme. Jusqu'à ce que cette année, il soit enfin mis en lumière que Cambridge Analytica n'avait rien pu influencer du tout parce que ses algorithmes étaient bidon. Les fausses nouvelles, ce que l'on appelle complotisme aujourd'hui, ne sont pas l'apanage de débiles profonds. Dans cet exemple, ce sont tous les journalistes français qui se sont retrouvés à raconter n'importe quoi: https://www.monde-diplomatique.fr/2019/04/HALIMI/59723 et je n'ai jamais lu d'excuses publiques à ce sujet. On pourrait parler de la plupart des guerres américaines déclarées et justifiées par la presse française...

Regardons donc au delà de la maladresse. Aujourd'hui, 26 personnes possèdent autant que la moitié de la planète: https://www.linfodurable.fr/investir-durable/en-bref/les-26-plus-riches-au-monde-possedent-autant-dargent-que-la-moitie-de Ces 26 personnes ont aujourd'hui le pouvoir, par le pouvoir de décision qu'elles ont sur les multinationales d'imposer des mesures favorables au climat, d'éradiquer la pauvreté, etc. Pourquoi ne le font-elles pas?

Peut-être qu'en effet il n'y a pas de volonté "pro-active" de tuer la moitié de l'humanité, mais en tout cas, au minimum, ils s'en foutent bien. Et on ne peut pas nier que ce sont les vieux les plus pauvres et les plus isolés qui sont morts pendant la canicule de 2003.

Une citation attribuée à Einstein dit: "le monde disparaitra non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent sans rien faire". Aujourd'hui, la caste dirigeante de tous les pays regarde le désastre climatique qui approche sans rien faire. En ce sens, oui, elle participe à un nouvel holocauste, car oui, ce sont surtout les plus pauvres qui vont souffrir, voire mourir, du drame climatique en cours.

Enfin du bon sens dans cette vague délirante du moment, entre les anti-masques, les délires sécuritaires tous partis confondus .... ça fait du bien de voir un raisonnement rationnel. Dommage que la Monique dérape autant et se place aux cotés des adeptes des théories du complot mondial pour nuire à l'humanité.

Monique Pinçon-Charlot dit regretter sa participation au documentaire.


En résumé ses propos ont été sortis de leur contexte avec les 2mn les plus sensationnalistes d'une longue interview gardées pour le documentaire (si les critiques de Daniel n'en restent pas moins pertinentes).


Mériterait un petit addendum à la chronique pour le préciser.

Elle décrédibilise l’ensemble de son discours, c’est du petit lait pour les libéraux. Madame Pinçon Charlot perd son intelligence dans ce discours radicalisé et elle ne nous aide pas...

@Daniel, jouez-vous à l'idiot utile? il vous faut que le mot "nazi" soit exprimé pour identifier les théories du compot ?


et surtout continuez aussi à inviter Hubert Védrine, négationiste sur le génocide au Rwanda (qui par ailleurs avait participé à la même émission que Mme. Pinçon-Charlot


je me permet de m'auto-citer lors d'une participation de Mme Pinçon-Charlot


https://www.arretsurimages.net/discussions/le-systeme-mediatico-mondial-ne-supporte-pas-la-discretion?uuid=8f241408-4fe4-40db-896f-352d4a153e8b



Une pensée pour Jim Radford auteur de musique dont "The Shore of Normandy", participant du D-Day et pacifiste mort du Covid-19 cette semaine


Une autre pensée pour Al Howard ancien membre de la police de New York puis à sa retraite employé du célèbre Showman’s Jazz Club de Harlem qui sauva la vie de Martin Luther King qui venait d'être poignardé (en 1958) dans un magasin de Harlem. Al Howard vient de mourir du Covid-19 en octobre


Ce sont des victimes âgées mais il ne manque pas de victimes de la Covid qui n'ont pas atteint ces âges vénérables

Se focaliser sur  ce terme  "holocauste" employé par Monique Pinçon-Charlot, comme d'autres emploient "négationniste" pour qualifier ceux qui ne sont pas pour avoir peur de tout, tout le temps, c'est un peu ... low cost.

Bonjour, Certes, ce film est caricatural, mais comment ne pas lui trouver quelques circonstances atténuantes au vu du nombre effrayant de mensonges, contradictions, incohérences et incompétences... Et surtout, quand on ré-entend le Dr Laurent Alexandre éructer devant un public d'étudiants qu'ils sont des dieux et que le reste est " les inutiles " ... que faut-il en conclure? Qu'est-ce qu'on fait de ces " inutiles " ? Tant qu'on laissera les supposées élites se comporter avec un tel mépris, il ne faut pas s'étonner de retrouver que ce genre de réactions...

Pour Christian Personne, l'auteur du livre sur lequel ce docu conspi s'appuie, la maladie de Lyme serait due à des tiques nazis...


Pourquoi a-t-on fermé les petites boutiques qui respectaient les normes ? 


Pourquoi a-t-on fermé les restaurants, alors qu'on aurait pu, comme en Corée du sud, leur faire mettre des protections entre chaque client ?


Pourquoi est-on en train de tuer la culture ?


 Pourquoi un vaccin si rapide, alors qu'on nous a toujours dit qu'il fallait 10 à 15 ans de recherche pour le mettre sur le marché ?


Pourquoi fait-on mettre des masques à des enfants de CP, alors qu'on sait, qu'à cause de cela, ils ne pourront pas apprendre à lire ?



Il est vrai que nous sommes trop nombreux sur terre. Il est vrai, comme l'écrit un @sinaute que les capitalistes se moquent du sort de leurs concitoyens, que les entreprises qui les intéressent ne sont pas les les PME mais les grandes du CAC 40. Que sommes-nous aux yeux de ces gens ? rien, des microbes... Ils n'ont plus besoin de travailleurs puisque les robots arrivent, et ils raisonnent à cours termes.



Je me pose des questions, cela fait-il de moi une complotiste ?

 

Moi, j'serais vous, j'interrogerais Monique Pinçon-Charlot... et son mari... ils enquêtent  2 cerveaux et écrivent à 4 mains... J'ai eu une dizaine de propositions pour voir ce long doc. Pas envie (en + faut payer)... que ce soit un côté ou l'autre, tous me paraissent + ou - occuper un peu trop de place dans les media. Je cherche le bienfait qu'ils récupéreraient, d'un côté ou de l'autre, s'ils avaient raison... Pour l'instant, on a un gouvernement complètement largué qui navigue à vue, fait des dettes et décide tout d'un coup que ça n'a pas d'importance... qui s'ancre à l'extrême droite... et a déjà bien préparé le terrain en réprimant tout ce qui débordait un peu côté société. Qui surfe sur la pandémie et la peur pour essayer de trouver un second souffle... 

Il fut un temps, on disait que les guerres enrichissaient les industriels pendant que les petits soldats mouraient pour la patrie... ça n'a pas rendu les dominants de ce monde plus sages en effet. Là-dessus, Monique Pinçon-Charlot n'a rien inventé. Nous ne nous sommes même pas assagis avec la connaissance, bien au contraire. 

Bref, j'assiste à tout ça avec un certain fatalisme.


bon, voilà; j'ai enfin terminé le documentaire. La fin est plutôt meilleure que le reste surtout au niveau des questions qu'elle pose.


Je suis content qu'un maximum de gens puisse la voir pour se faire une opinion


Dommage qu'@si se focalise sur un mot, alors que tant d'aspects mériteraient en soi de se pencher dessus.


Quand à Monique Pinçon-Charlot, elle ne fait que répéter avec ses mots ce que dit le Docteur Laurent Alexandre à Polytechnique le 12/02/19 entre les winners et les inutiles. Mais là, ça n'affecte personne par contre !!!!!!

 

désolé si je fait de la redite, car j'espère que des @sinautes ont relevés eux aussi cette énormité !


Un document salutaire finalement surtout pour ses témoignages de soignants. 


Pour le reste, on adhère ou pas, mais au moins on peut se faire une idée objective.

tout est mensonge donc dans ce film? on a affaire qu'à des complotistes?


J’y ai trouvé cependant beaucoup d'infos intéressantes, d'autres qui frisent le complotisme, mais quand même.

Au fait, cette accusation de complotisme ne serait elle pas une des armes favorites de l'oligarchie pour décrédibiliser tout avis divergent ?


Excusez du manque d’outils intellectuels dont je dispose, mais je vais quand même partager ce que j’ai sur le cœur.

Je suis très choqué par l’utilisation récurrente de l’anathème "complotisme".
Cela me rappelle, et cela doit aussi vous rappeler, d’autres anathèmes utilisés il n’y a pas si longtemps :

  •     
  • "bisounours"      pour décrédibiliser les personnes aux idées généreuses et     confiantes en l’humanité. Depuis la publication de livres bourrés     de références scientifiques comme "Plaidoyer pour l'altruisme     (Matthieu Ricard-2013)" ou "L'entraide, l'autre loi de la     jungle (Pablo Servigne-2017)" le terme a disparu. Les     bisounours avaient raison d’être optimistes.

        
  • "Bobo"     pour décrédibiliser les citadins cultivés qui prenaient     conscience des risques environnementaux et essayaient à leur propre     échelle de changer leur comportement. Aujourd’hui, idem, le terme     a disparu. N’avaient ils pas raison ces "bobos", même     maladroitement ?

        
  • "c’est     pour se donner bonne conscience" et puis il a fallu attendre la     répartie "s’il se donne bonne conscience c’est qu’il a     une conscience" et le terme a disparu. J’espère qu’eux     n’ont pas disparus et continuent leurs actions.

        
  • Aujourd’hui     c’est mot "complotiste" qui est vomi à tout va pour ne     pas écouter ceux qui, à tort ou à raison mais    là n’est pas le problème, n’adhèrent pas ou doutent des     pensées dominantes. Par     ce terme on     assimile à tour de bras ces "complotistes" aux adeptes     des délirantes croyances de complots extra-terrestres,     judéo-maçonniques, des élus de Sion,…

        
  • le     tout dernier "islamo-gauchiste" pourrait     nous faire réfléchir. Il    ne veut rien dire dans les faits et  finira par disparaître balayé     par une autre insulte, malheureusement    relayée par les personnes     qui ne prennent par suffisamment de recul.

       


Dans tous les cas ces termes me semblent utilisés pour empêcher les personnes qui en sont affublées de s’exprimer et peut-être, comble de l’orgueil, pour leur faire entendre raison. Il reste toutefois évident que la seule bonne parole est diffusée, matraquée sur les médias mainstream. Ailleurs cela ne peut-être que du grand n’importe quoi.

Il me semble que l’on répond rarement rationnellement aux idées dérangeantes pour notre système oligarchique. Et si on le fait ce n’est jamais au cours d’un débat contradictoire avec les intéressés. Il y a un vingtaine d’années on avait droit plus souvent à ces confrontations télévisuelles. Aujourd’hui il paraît préférable décrédibiliser les messagers avec des anathèmes au sein d’une cour, d’une messe (je pense aux JT). Tout cela me renvoie au cas Mélenchon sur lequel les pires mensonges sont véhiculés. Lorsqu’il passe dans les médias mainstream il est confronté à des tirs de barrages sur lesquels il se sentait obligé de répondre plutôt que répondre aux allégations mensongères dont il était l’objet.   et qui a été obligé de se réfugier sur les seuls espaces de liberté encore possible que sont le papier et le net.


Bonjour,


Le billet de Schneidermann dont les termes sont pesés au plus juste.


Toutefois, en regardant le documentaire en question, et même en exerçant une distance critique de l’image, nécessaire :

https://odysee.com/@holdup_ledoc:9/holdup_ledoc:f (c'est utile de donner les sources, quand même)


On ne peut évacuer complètement la proposition « complotiste » par un simple revers de main.

Régulièrement, nous avons les exemples du discours des CPIS (ref E.Todd), ces cons de basse classe, ils ne comprennent rien, ils votent contre leurs intérêts (référendum de 2005),

Ces Britanniques de basse classe qui votent pour le Brexit et tout récemment encore l’élection en Bolivie … « Déjouant la majorité des sondages qui envisageaient un second tour entre lui et son principal concurrent Carlos Mesa, président de 2003 à 2005, le candidat du Mouvement vers le socialisme Luis Arce, ancien ministre d'Evo Morales, est largement élu dès le premier tour avec plus de 55 % des voix. »


Les sachants (CPIS, à nouveau) ont défini un modèle idéal (productiviste, mondialiste et financiarisé) et ne veulent pas en démordre, quitte à rogner sur les votes démocratiques dans les urnes. Comment de ce fait, critiquer ceux qui développent des thèses complotistes ? Il n’y a pas un complot en tant que tel, il y a simplement un dogme (au sens religieux) des classes supérieures qu’ils souhaitent imposer au reste du monde.

C’est sur ce champ démocratique, qu’il faudrait combattre ces thèses complotistes. Mais pour le faire, il faudrait d’abord que les élites acceptent de se remettre en question (pour la petite gauche socialiste, la pertinence de la social-démocratie libérale et l’économie de l’offre). A défaut, ils n’ont pas les moyens et vont à l’échec démocratique, du fait de cette impasse idéologique, ils avancent des choix policiers et liberticides (de la même manière pour le covid et l’écologie) qui ne peuvent que renforcer l’idée d’un complot des élites (sans que l’on puisse identifier Le Grand Architecte de ce projet malthusien).

La aussi, c’est un défaut intellectuel des CPIS de retourner l’argument : comme vous ne savez pas dire qui est le grand architecte de cette volonté d’extermination des basses classes, c’est qu’il n’y a pas de complot. CQFD ! C’est un peu court au niveau de la démonstration intellectuelle. On en viendrait presque à dire, que les CPIS (bis-repetita) qu’ils sont un peu cons aussi ? non ?


Donc, pour revenir au billet du jour, il suffirait à Pinçon-Charlot, de remplacer "l'holocauste" par "malthusien" pour que l'on puisse discuter avant d'atteindre le point godwin qui bloque la suite du débat.


Bon, comme disent les Djeun, je dis ca, mais je dis rien ...

Il y a quelques années, dans une émission d'ASI sur le groupe Bilderberg, me me souviens que Monique Pincon-Charlot avait tenu des propos qui m'avaient fait tiquer à l'époque. C'était quelque chose du genre "les gens ont raison d'être complotistes". Bref, plutôt que de réfuter la thèse complotiste en expliquant les raisons structurelles pour lesquelles les riches n'ont pas besoin d'un complot pour asseoir leur domination, elle encourageait les complotistes dans leurs délires.


J'ai bien peur que ce ne soit pas un dérapage isolé, mais quelque chose à laquelle croit profondément MPC. On voit d'ailleurs sur le forum d'ASI des thèses complotistes régulièrement défendues par certains asinautes.


Et le "documentaire" qu'en dire... c'est une honte. Et C'est une tristesse de constater qu'un grand nombre de gens sont prêts à croire ces conneries. J'arrête là sinon je vais encore m'énerver.


Pour ne pas trop me répéter, cela rejoins ce que j'en disais sur le précédent sujet.


Il y a toujours un risque de glisser d'approches systémiques au complotisme en se mettant à décrire comme une intentionnalité consciente à des groupes sociaux, ou les personnaliser à travers des sous-groupes diabolisés (se mettre à critiquer le Bildeberg au lieu du capitalisme, etc...).


Et pour ce qui est de la popularité du complotisme à l'ère d'internet, je pense qu'on pourrait y voir un lien avec la plus grande viralité de la colère (contre des personnes ou groupes) par rapport à celle de l'indignation vis à vis de situations, que je suspectais suite à la chronique de Jean-Lou Fourquet sur celle ci.


La plupart des thèses complotistes en vogue pourraient être interprétées comme relevant d'une forme de colère mutante se substituant à des indignations plus légitimes contre le système. Quant à la dénonciation de ceux qui y adhèrent comme complotistes, elle pourrait ne les rendre que plus virales en les entretenant dans cette émotion.

vraiment de plus en plus flippé ces derniers temps par la libération de la parole complotiste; qui consiste à chercher des explications simplistes à des problèmes complexes; à designer des boucs-émissaires; à lâcher prise avec le moindre consensus sur la réalité du monde; à abandonner tout esprit critique; bref à ne plus penser; et qui ne va finalement bénéficier qu'à un camp politique; l'extreme-droite; parce que c'est exactement les mêmes ressorts que le fascisme; la création d'une réalité alternative et une paranoïa absolue avec des grands méchants identifiés. Ce genre de petite musique est poussée depuis des années par des groupes comme thinkerview et ReOpen911; et maintenant les délires de Qanon (dont le fondateur vient de thinkerview donc) deviennent de plus en plus mainstream; même en France (et ce documentaire reprend bien sur leur thèses).  

Regardez aussi ce qu'en dit Anasse Kazib. La gauche a vraiment tout à perdre à se laisser entrainer là dedans; alors qu'on a plus que jamais besoins de reflexions et de discours intelligibles.

Je ne sais pas ce que Pinçon-Charlot est venu faire dans cette galère; et à quelle point elle était au courant de l'entreprise à laquelle elle participait; mais ses propos seuls sont attristants; parce qu'elle est capable d'avoir un discours beaucoup plus subtil.

Les DECODEURS du Monde (journal bizarre) ont exploré quelques points des gangsters du "Hold Up"


J'imagine que la question a déjà été posée : Monique Pinçon-Charlot était-elle informée de l'identité des autres personnes présentes dans cette "suite" de Loose Change ?

(Pour le reste, c'est vrai que j'avais "tiqué" en visionnant certaines interventions récentes de Monique Pinçon-Charlot mais je rechigne à la clouer au pilori comme l'a fait DS sur Twitter.)

Bonjour,


"Sur le dérèglement climatique, la narration Pinçon-Charlot est en partie entendable ou, disons, utile : c'est incontestablement un système économique, celui d'un capitalisme fondé sur une course aveugle à la croissance, qui produit depuis deux siècles le dérèglement."


Complètement en désaccord avec cette proposition. Le dérèglement climatique vient du fait que nous brulons des énergies fossiles, lesquelles émettent du CO2, lequel a une concentration dans l'atmosphere qui augmente (400 ppm avant l'ère industriel) de manière très sensible. 


Effectivement, dans un système plus sobre sans croissance économique, cela ne serait pas arrivé. Mais le fait que la combustion des énergies fossiles génèrent du CO2 à un niveau non soutenable n'est pas la faute du capitalisme. C'est une externalité dont l'origine est... Le "hasard". 


en revanche, si on parle de pollution au sens large (non restreinte au changement climatique), alors je suis d'accord. 


Je chipote? Oui... Et?


A+

Nico




Je privilégie toujours la piste de l'incompétence à celle du complot (rasoir de Hanlon). Cette dernière a le mérite de ne pas attribuer à certains des capacités intellectuelles qui les dépassent visiblement.

J'apporte, comme d'autres ici un "bémol" à l'analyse "économique" de Daniel : Non, il y a tout un pan entier de l'économie basée sur le numérique qui tire profit de cette crise sanitaire ... et c'est justement la partir la plus financiarisée de nouveau capitalisme, voilà pourquoi les bourses résistent, bref voilà une crise qui accélère le développement tant attendu des "start-Up Nations" si chères à notre Président d'ailleurs ! Non comme la si bien avoué une de nos sous-ministres ce printemps " il ,y a des affaires à faire"  ..hé oui et il y en a qui les font.

Bruno Latour dans "Où atterrir" développe d'ailleurs l'analyse pour démontrer que depuis environ 30 ans une partie de l'humanité imagine pouvoir faire cession, et il note que c'est une première dans l'histoire de l'humanité qu'un groupe estime pourvoir avoir un destin différent et s'y prépare, jusqu'à projeter d'aller sur mars. C'est en somme l'histoire du Titanic à l'échelle mondiale, certains ont bien intégré que le navire allait sombrer mais il font jouer l'orchestre pour "distraire" le "valguspecum" pendant qu'ils organisent leur propre sauvetage .. car il n'y aura pas de place pour tout le monde, ça ils le savent.

Un sentiment comme ça, à 12.34, ce vendredi. Je ne sais pas si "Hold Up" va faire réfléchir. En revanche, sa critique ici par Daniel et, entre autres, sur le site du Monde avec décryptage en direct, provoque des littératures que je trouve vraiment pertinentes. On lit tous les commentaires sur ce fil et c'est comme si collectivement on enrichissait ce film, on lui retirait le gras pour ne conserver qu'une substance pleine de bon sens. C'est pareil sur Le Monde, lisez les questions des internautes.
C'est pour ça que j'aime être ici avec vous, chèr.es Asinautes ! <3

On pourrait aussi exclure complotisme du champ lexical, puisqu'il est admis par tous qu'il est devenu une insulte.

On traite son prochain de complotiste quand on veut arrêter une discussion. en lui jetant l'opprobre.

La question d'un désastre écologique orchestré par les puissant signifie qu'ils ont l'intention de nuire. Moi je pense qu'ils n'en ont juste rien à faire. Ils s'en foutent voilà... 

Concernant pinçon-charlot, c'est triste de la voir ralier les complotistes mais je pense qu'il faut avoir de l'indulgence. En ce moment tout le monde vrille un peu. si on ne doit plus parler à quelqu'un qu'on juge complotiste, alors je ne parlerai plus à la moitié de ma famille et de mes amis, à certains collègues etc... Les opinions sont mouvantes en ce moment.

Je ai personnellement rarement été convaincu par Pinçon-Charlot. Je crois tout à fait les gens qui me disent que leurs écrits sociologiques sont convaincants - j'imagine que l'écrit oblige à la rigueur, et à un véritable travail d'étude des données. Et le sujet auxquels ils s'attaquent est indéniablement important.


Mais sur les plateaux, y compris sur ceux d'@si, j'ai toujours entendu une personnes aux déclarations vagues, pas du tout dans le refroidissement analytique de la sociologie mais toujours dans des anathèmes imprécis appelant à l'émotion ("les riches sont comme ça", "les riches veulent ça"), des analyses fragiles consistant à plaquer au forceps sa grille de lecture même quand les faits ne s'y accordent pas tout à fait, en sortant des chapelets de banalités (j'ai encore le souvenir de sa brillante analyse expliquant, sur l'émission des attachés parlementaires, qu'il y avait cooptation de pensée  - oui, quelle surprise qu'un parlementaire travaille avec un attaché de son bord politique)... Bref, toute la caricature que sont devenues les sciences sociales à la TV, une fois sorties de la rigueur des universités.

Ce que je vois là, ce n'est que le même type de rhétorique foireuse qu'elle sort sur les plateaux depuis 15 ans, c'est juste que comme ça touche un sujet passablement absurde tout d'un coup ça se voit mieux. Mais il n'y a aucun "naufrage", absolument rien n'a changé.

Sur le site du Monde, ce vendredi à 12.03....


Epidémie de Covid-19 et complotisme relayé par le documentaire « Hold-up » : posez-nous vos questions

Si certains débats sont bien réels, les hypothèses complotistes, notamment celles du film, ne reposent sur aucun fait. Notre journaliste Adrien Sénécat répond à vos questions à partir de 11 heures.

https://www.lemonde.fr/planete/live/2020/11/13/covid-19-quels-faits-opposer-aux-theories-du-complot-autour-de-l-epidemie_6059588_3244.html

Je ne sais que penser.

... et Douste Blazy , il en pense quoi maintenant ?

Si je me réfère seulement au passage twitté de Monique Pinçon-Charlot, la dame commet l'erreur de prononcer le mot holocauste et de rendre inaudible pour beaucoup un discours qui ne part pourtant pas de rien.
     
Je parle bien seulement de ce passage, ce tweet. Je n'ai pas envie de voir la suite.
"Hold Up" ? Pas le temps, pas intéressé, j'ai des livres en retard, des articles à lire, à recouper, des infos à vérifier, des vieux films à revoir, qui me ramèneront immanquablement à l'actualité, soit l'histoire, ce passé qui revient sans cesse cogner à la porte. Le covid a-t-il été sciemment inventé en labo et lâché dans l'atmosphère ? Pitié ! Macron se réjouit-il du covid ? On s'en fout ! Vu que plus personne ne sort une pancarte, ça ne doit pas trop le chagriner, on dira. Il parle déjà de repousser toutes les élections avec la Présidentielle et je défie quiconque de me dire à quoi elle ressemblera et qui y participera. Voilà, content ?
     
"Hold Up", en tout cas, hier, à reçu son brevet de probité pour pas mal de gens ; l'essentiel de la presse l'a décortiqué et nous a assuré que c'était un tantinet complotiste. Et le plus marrant est que les articles sont quasiment, contrainte technique oblige, tous tombés à la même heure, en fin d'après midi.
Ça pourra laisser penser que chaque média s'est situé ; tu es Team "Hold Up"-complotiste ou tu n'es pas.
On rappellera que la Team Traité-de-2005 a un peu contribué à sa défaite dans les urnes et que la Team Charlie-Mahomet-terroriste a donné une résonance officielle nationale à l'obsession islamophobe du journal et lavé l'humiliation de la non participation chiraquienne à la Seconde Guerre d'Irak.
     
"Hold-Up", je m'en moque donc, mais l'histoire d'une humanité amputée par elle même ne sort pas du chapeau.
     
     Dans le monde du "Maître du haut château", de Philip K. Dick, la Méditerranée a été asséchée pour produire des cultures agricoles et le livre, sans personnage de couleur sinon blanc, suggère que l'Afrique a été débarrassée de ses habitants natifs.  
     
     La terre de " Starship Troopers" de Paul Verhoeven a été colonisée par la population blanche. Et ce n'est pas le sujet de l'histoire, ce qui rend l'information très troublante.
     
Dans la bande dessinée "Thanos Infinity wars", de Marvel, le titan Thanos génocide la moitié de l'humanité pour séduire la Mort, représentée sous les traits d'une femme splendide qui parfois disparaît pour devenir un squelette.
Dans son adaptation cinématographique, les scénaristes ont choisi de donner une autre explication. Thanos commet l'extinction partielle de l'humanité pour des raisons écologistes (sans rire) afin que celle et ceux qui restent puissent décemment. A la sortie de la projection, ce changement de raison m'a mis extrêmement mal à l'aise. Surtout à la lecture des commentaires favorables "il a pas tort, Thanos, on va pas y arriver à 10 milliards." J'ai eu le sentiment d'entendre à nouveau le "il faudrait une bonne dictature pour tout remettre en place, trois mois et on revote après" de mon enfance.
     
     A ce moment de mon post, je suggère a Daniel de mettre Delphine Chedaleux et Rafik Djoumi sur l'affaire pour un "Post Pop" post Apo.
     
Les productions littéraires et cinématographiques infusent : on imagine mal que "Hold Up" sans ce passif culturel.  On a ici trois exemples de génocides intentionnels. C'est ce qui choque dans l'usage du mot holocauste ; Monique Pinçon-Charlot voit elle vraiment une action délibérée, cordonnée, dans l'extinction des plus pauvres ? Et si oui, cela arrive-t-il vraiment ?
     
L'holocauste est une action délibérée, un crime reconnu par tous. Mais l'a-t il été dans un but lucratif, économique au profit de X% ? Dans quoi je m'engage, là... Non. C'est un crime de masse commis pour des raisons idéologiques. C'est ainsi qu'il a été défini à Nuremberg. Monique Pinçon-Charlot a pêché par excès... de lassitude de parler dans le vide ? De fatigue ? De solitude ? De temps qui passe ? Elle a eu tort, mais, c'est très personnel, je lui témoigne tout mon respect pour services rendus à la bonne compréhension du monde d'En Haut.
     
     
     
     
Si on revient aux œuvres précitées (un choix arbitraire, j'en conviens), elles s'inspirent d'un réel dont aurait plutôt dû se saisir Monique Pinçon-Charlot. Le génocide des Américains natifs aux Etats-Unis, celui commis en Namibie par les Allemands, celui commis dans les Antilles au début du XVII siècle. Étaient-il intentionnels ? Si on est autorisé à les analyser sur le temps long - réaction défensive face à des autochtones pas heureux de l'intrusion puis décision de se débarrasser de la menace et de spolier les ressources -  oui, sans conteste.
     
On a dans l'histoire tué des femmes et des hommes pour bâtir une économie sur leur territoire.
     
Plus près de nous, la Nouvelle Zélande a interdit depuis 3 ans le foncier aux étrangers qui ne résident pas à l'année. La Première ministre a dit sa lassitude de voir se construire des villas souterraines afin que leur propriétaire puisse parer à toute holocauste nucléaire, des grands patrons souvent responsables des monstruosités à venir.
L'Islande vient de faire de même, no foreigner real estate, Þakka þér fyrir !
     
En 2020, la finance, le capitalisme financier, la mondialisation tuent-ils des femmes et des hommes par leur seule existence. Oui.  Thomas Guénolé, entre mille autres, le raconte dans son "Livre noir de la mondialisation" (à recouper, comme toujours). Est-ce intentionnel ? C'est là que ça devient piquant. Si leur structure est mortelle pour les plus démuni.es... ben... oui...non.... je sais pas, ça devient philosophique. Je vais m'arrêter là et conclure :
     
Atteinte aux populations intentionnelles ou pas, on s'en fout, il faut mettre à la poubelle cette machine infernale.
     
     
     
 

On est souvent tenté (consciemment ou non) de pardonner les petits écarts des gens avec lesquels nous sommes d'accord sur de nombreux points, des gens qui apportent de l'eau à notre moulin, bref, des gens de notre bord.

Mais force est de constater que nombreux sont vraiment "touchés" (pardonnez l'expression) et que lorsqu'on prête une oreille attentive, on se rend compte qu'ils sont prêt à tout pour faire rentrer le réel dans leurs théories... Et ça fini souvent très mal.

En fait, la réalité est plus simple : le virus a été inoculé par les chinois, qui avaient déjà ( par anticipation ) le vaccin salvateur.


C'est ainsi qu'ils vont prendre un avantage économique mondial déterminant.


Je le sais de source sûre : la concierge du Professeur Raoult.


Cette source a été corroborée par la femme de ménage du Docteur  Douste-Blazy)


J'attends  la confirmation de Madame Bachelot ( dès qu'elle aura terminé de compter son stock  résiduel de vaccins ).

Je trépigne d'intervenir, mais j'ai un RDV urgent à honorer (je reviendrai plus tard). A ce stade, je ne dirai qu'une chose: je trouve ce procédé de mise au rebut de Monique et du docu "hold-up" digne de la "zérmourisation de l'info" tant dénoncée par DS ici même. 

Et le docu, j'ai commencé à la visionner et non, il n'y a pas que des illuminati complotistes, mais une énorme brochette de scientifiques patentés et même un prix Nobel de la chimie, un ancien ministre de la santé (Douste-Blazy) et même un députée LREM, psychiâtre de son grade qui témoigne d'un premier pétage de plombs du nouveau ministre Véran. 

Je complèterai plus tard mon commentaire, je dois d'abord finir de visionner Hold Up et réfléchir avant de décréter que tel ou telle sont à ranger dans la case "complotistes à ovnis". 

Par ailleurs, j'informe les asinautes de ce forum que DS a publié hier sur son compte TT à ce sujet. Je vous invite à lire les commentaires postés à la suite de ce publi qui ne contextualise rien et qui condamne d'emblée Monique P.C. à la déchéance.  A plus tard.    

Cet article de Médiapart intitulé "Pierre Bayard réhabilite les fake news" nous permettrait peut être d'approfondir la réflexion. Désolée, il est réservé abonnés, mais j'en fais l'envoi à qui me le demande en perso. J'en extrais simplement cette phrase: 


"Et la démonstration est imparable : en étudiant des exemples, pour certains célèbres, pour d’autres moins, d’inventions volontairement ou involontairement trompeuses, il entreprend de montrer que les fictions recèlent une part de vérité."


Il publie un nouvel essai intitulé "Comment parler des faits qui ne se sont pas produits? Après "Comment parler des livres qu'on n'a pas lu" (que je n'ai pas lu, d'ailleurs).

Daniel, faudrait peut-être un peu expliquer comment Monique P-C. peut prêter "la main ... à cet "holocauste" qu'elle dénonce", alors même que vous vous indignez de cette comparaison ? Comment être complice de quelque chose qui n'existe pas ? Mais passons...


Pauvre Monique, elle a beau expliquer les effets de système, dire que faute de pouvoir empêcher le changement climatique qui est le produit de son activité économique, la classe dominante n'aura pas d'autre solution que le sauve-qui-peu en laissant sur le carreau les plus pauvres, Monique a beau répéter que le covid est une "aubaine" pour sidérer les peuples, les soumettre, etc. Daniel, lui, ne veut entendre que : "les "super riches" ont fabriqué la pandémie..."


Conspirationnisme ! Conspirationnisme ! Et hop !  au pilori la Monique.


Le parallèle entre les millions de victimes que fera le dérèglement climatique - les morts de la covid n'en sont qu'un "avant goût" -  et l"holocauste" n'est sans doute pas heureux. Au vu des indignations et des amalgames qu'il soulève, c'est sûrement une maladresse. Mais de là à parler de partir  "en sucette"... 


Dans cette affaire, c'est le Matinaute qui part en vrille.


P.S. Plutôt que de "décrypter" les éventuels non-dits de ceux qui dénoncent les puissants,  penchez-vous un peu sur le "meilleur des mondes" du prochain Davos.


P.P.S. Un député européen entame sa troisième semaine de grève de la faim pour  "une augmentation du budget pluriannuel pour le climat, la santé et l’emploi"... Mais bof... tant que ce n'est pas pour demander l'interdiction du voile ou du croc-top...

J'étais à relire l'article de Aveline d'@SI avant de lire celui de Daniel Schneidermann

et c'est vrai que j'ai été déçu de voir la position de Mme Pinçon-Charlot d'autant que je suis allé avec ma trois-quart (je trouve "moitié" du sous estimé) l'écouter et acheter son livre dans une librairie il y a je crois un an


Ah si cela était aussi simple : s'il était clair qu'ils se réunissent tous ensemble dans un F4 pour fomenter l'éradication des pauvres, il suffirait à les encercler et mettre le feu au Palais d'hiver, aux Tuileries, à  la Banqueting House


Z'ont pas besoin de ça : nous sommes tous là à le faire pour eux, à continuer à vouloir passer de 4G en 5G de Boxjeux en Applebox, de paires de lunettes assortis à notre masque en montres ou chaussures dont le prix affiché aux devantures est un coup de poing stomacal à des gens qui ne sont pourtant pas à plaindre

Z'ont pas besoin de ça : y a des gens du l'Ohio en larmes qui votent pour un milliardaire qui se fout d'eux et comme dit l'expression la plus crue "leur met jusqu'à..."

Z'ont pas besoin de ça : nous collaborons efficacement à l'anéantissement de la planète et de l'humanité sans l'aide de la Covid, et cela de Brisbane à Shangai en passant par Rio et Stockholm, on invente même des excuses comme le greenwashing, le business ethics ta soeur

Invitez la pour en discuter...

Savoir raison garder.... vaste programme qu'il est urgent de mettre en chantier par les temps qui courent et qui semblent partis pour courir longtemps...

Pourquoi, à ce sujet, s'abstenir de donner de la visibilité, donc de la place, au you-tubeur de la chaîne "Hygiène mentale" dont les vidéos sont remarquablement bien faites (il y a bien déjà sur le site d'ASI un "enseignant" comme JL Fourquet) plus éventuellement quelques intellos universitaires du domaine "sciences de la connaissance" qui apporteraient caution ou critique ou les deux à ces "chercheurs-enseignants" du web

Bon, Pinçon-charlot déconne. 


La bêtise, le dogmatique et l'incapacité à gérer les facteurs explique bien mieux les choses que le complot


Maintenant votre réfutation n'est vraiment pas bonne. 


Si l'on accepte quelques rudiments de marxisme, on considèrera volontiers que, dans la logique capitaliste, détruire des pans du tissu  économique (y compris de gros morceaux) n'est en rien absurde et relève du partage repartage impérial pour le dire comme le camarade Lénine. 


Pinçon-Charlot, comme parfois Servigne ou Todd, c'est à dire nos grands créateurs de paradigmes, tendent tous à avoir la même faiblesse qui, périodiquement, les mets en danger. L'esprit de système pousse par moment à vouloir embrasser des éléments du réels qui ne rentrent pas dans leur théorie. ça ne signifie pas qu'elle soit fausse, juste que le réel ne parvient pas à rentrer dans un seul paradigme. 


En ce qui concerne la pécheresse je préconise 5 Ave et 10 Pater avant absolution. Son œuvre a trop de valeur pour qu'on la brule. Et, comme le disait Marc Bloch "il est bon qu'il y ait des hérétiques" (même s'ils disent parfois de grosses conneries). 

La théorie du complot de Pinçot-Charlot peut être balayée assez rapidement par le contre exemple des pays asiatiques qui ont fait tout leur possible pour contenir l'épidémie et sauver des vies.


La Chine, le Japon, la Corée du Sud sont ils moins capitalistes que nous ? Certainement pas (la Chine à la rigueur et encore). Sont ils moins avancées dans le domaine de la robotisation ou de l'intelligence artificielle ? Ça c'est sûr que non. 


Non ce sont juste des états qui fonctionnent encore, et qui ont encore la capacité de gérer les crises du quotidien. 


Que nos dirigeants soient inhumains et prêts à sacrifier des milliers de vies pour le pognon c'est bien évident. Mais là le coronavirus témoigne juste de leur nullité absolue et de la faillite de la révolution néo-libérale. Leur echec total face à la pandémie n'est qu'un symptôme de plus du déclin de plus en plus rapide du capitalisme occidental et de son idéologie mortifère.


Loin de renforcer nos élites, cette épidémie consacre leur remplacement par de nouvelles puissances et l'émergence d'un nouveau monde, qui ne sera plus centré sur l'occident. 



Encore une fois, une personne humaine, et il semble que Monique Pinçon-Charlot en soit une, est susceptible de dire d'indispensables vérités et de grosses conneries. À nous de trier. De trier les idées, pas les personnes. 


Je trouve judicieux de mettre les idées de Monique Pinçon-Charlot en examen. Pas MPC. D'autant que ce que je lis, ce n'est même pas une mise en examen. C'est la condamnation sans jugement de ceux qui espéraient ça depuis longtemps (elle a quand même jeté de sérieux pavés dans la mare de la tranquillité capitaliste) soutenus par ceux qui sont déçus dans leur admiration et ne supportent pas.

J'étais en train d'imaginer une réunion secrète des personnes les plus riches :

- Alors, que fait-on ? un holocauste à la Adolf ? on extermine une partie de la population humaine ?

- Euh, t'es con, Bill, on a étudié le coût de la mise en œuvre du truc, camps d'extermination, tout ça. Et regarde, tiens, sur mon tableau Excel, à la page 5, on voit bien que ça va nous coûter très cher, trop cher. C'est pas rentable. Les nazis avaient mis les moyens.

- Oui, tu as raison, on va plutôt laisser pourrir, c'est moins cher et personne n'aura quoi que ce soit à nous reprocher.


(Je présente par avance mes excuses pour cet humour noir.)


Je suis d'avis de demander à madame Pinçon Charlot pourquoi elle utilise le mot holocauste.

Je bute d'emblée sur cette phrase: "Ce qui ne fonctionne pas, c'est l'intentionnalité" 


Ça me rappelle une controverse sur les gens (dont Camille Claudel) morts de malnutrition dans les asiles pendant l'occupation. Comme le nazisme n'était pas si loin, on pouvait évidemment imaginer que c'était intentionnel. Or, il paraît que ça ne l'était pas. 


Je m'étais dit... que finalement, on s'en foutait un peu que ce soit délibéré ou pas. Qu'un cocktail de corruption, de cupidité, de désorganisation, de pénurie, de mépris pour les "fous", d'indifférence généralisée ait abouti à un résultat qui n'était finalement pas le fait d'une seule volonté malveillante... 


C'est même plus grave, en fait. C'est une responsabilité collective, au sommet de laquelle, évidemment, sont les inévitables messieurs qu'on nomme grands, ceux qui avaient le pouvoir et ont fait ceci et pas fait cela, appuyés par le laisser faire de nous tous (j'étais pas née, mais bon) qui avions bien d'autres chats à fouetter.


Il va probablement y avoir des millions de morts... mais bon, c'est pas exprès. Tant mieux

Tiens, elle aussi. Au printemps, durant le premier confinement, j’avais remarqué que certaines grandes figures de la pensée, comme Alain Badiou ou Jean-Claude Milner, par exemple, se contentaient de plaquer leurs théories sur l’événement en cours et cela les disqualifiaient à mes yeux. Donc, elle aussi. Ok, c’est noté.
Je crois que dans le lot, seul surnage Jacques Rancière.

"après tout, ce sont bien l'agriculture intensive, et les atteintes à la biodiversité, qui risquent de provoquer des pandémies de coronavirus de plus en plus fréquentes, et de plus en plus violentes"


Ou pas. Modéliser des apparitions de coronavirus d'un certain type, c'est infaisable en pratique tant ce sont des événements sporadiques. 


Pour le cadre global, d'un côté, on peut dire en effet que l'extension urbaine, chinoise en particulier, augmente l'interface de rencontre entre les lieux de vie de l'homme et la faune sauvage, pourvoyeuse de nouveaux virus. D'un autre côté, être en contact prolongé avec des pangolins ou des civettes dans des marchés aux conditions d'hygyène approximative, c'est bien plus représentatif de la paysannerie traditionnelle que de l'agriculture intensive.


Et ce n'est pas spécifiquement chinois. L'agriculture intensive moderne est caractérisée, en Europe notamment, par des normes sanitaires très élevées. Dès que ça devient plus artisanal, ça parait sympa mais les risques directs augmentent. On se rappellera que la dernière crise sanitaire liée à l'alimentation avait pour origine une gentille ferme bio allemande qui vendait des germes de soja et non les concombres espagnols qui avaient la tête du coupable idéal. Bilan : 53 morts.



Sur le plan économique, la crise est à la fois une menace et une opportunité. Les grands capitalistes, et les grandes entreprises "monopolistes", auront toujours suffisamment de capitaux pour survivre. Les faillites concerneront surtout des TPE (commerces, artisans), et quelques PME déjà très fragilisées (notamment dans la distribution, qui souffraient déjà d'une trésorerie très tendue). Dès lors, les survivants pourront racheter à prix très faible (sinon nul) des emplacements, des locaux, des fonds de commerce etc.


Pour faire simple, le scénario vraisemblable, c'est qu'une grande partie des brasseries indépendantes d'aujourd'hui disparaisse, et que d'ici 3 ans, lorsque nous souhaitons nous installer à une terrasse pour un prix raisonnable, nous ayons le choix entre MacDo, Hippopotamus et une nouvelle chaîne vegan.


À l'américaine.


C'est certain que la crise fragilise très lourdement l'économie. Et si le MEDEF est vent debout contre ces mesures sanitaires, c'est bien parce qu'il est aussi le porte-parole d'un certain nombre de chefs d'entreprise de taille moyenne. C'est le gros de ses cotisations... Le patron du MEDEF Lille Métropole m'expliquait qu'en octobre (avant les restrictions !), le nombre d'appels à la cellule psychologique a été multiplié par 6.


PS : Quand à l'aéronautique ou à l'automobile, ce sont des secteurs composés d'entreprises à capitaux flottants... Aucun dirigeant ou actionnaire ne souffrira de leur faillite éventuelle, ils sont déjà bien assis.

MPC déraille beaucoup sur ces sujets. Elle part dans des délires qui sont peu crédibles (je ne parle même pas de cette blague de « docu » hein).


Par contre, balayer un peu vite la question du raisonnement du pouvoir face aux crises à venir et ses tentatives d’anticipation me semble se baser sur des présupposés « humanistes » de la classe dirigeante qui résistent peu à un examen de l’histoire.


Cette pandémie, le capitalisme s’en serait bien passé. Reste que ça n’interdit pas de se poser les questions des horreurs que la bourgeoisie serait prête à commettre pour tenter de se maintenir aux manettes.

C'est sûr que l'emploi du mot holocauste vous envoie direct en enfer.

Mais c'est sur la pandémie, que cette théorie révèle toute son incohérence, ne serait-ce que pour une raison : le COVID 19 met à bas l'économie. Les mesures sanitaires édictées par les gouvernements (pourtant présumés complices des génocidaires néo-libéraux) vont provoquer faillites, ruine et désolation. Et pas seulement des librairies de quartier : que l'on pense au transport aérien, à l'industrie automobile... 


Sauf les entreprises de la technologie numérique... Et même le modèle de prédation capitaliste en sortira renforcé.  La crise permettra de nombreuses opportunités de rachats de plus petites par de plus grosses, qui elles auront tenu. Le seul véritable impact économique de moyen et long terme concerne les PME. Et les employés des grandes entreprises qui seront laissés sur le côté pour permettre la construction indéfinie de transationales toujours plus grosses.


Par ailleurs, si seulement ce complot pouvait exister, ce serait tellement plus simple...

Je ne peux m'empêcher d'y voir le naufrage typique d'une boomer. Une façon de me rassurer ?

Oui déçu effectivement de la retrouver dans ce mic-mac. Elle m'a un peu scotché la Monique quand j'ai entendu ça hier... J'en ai pas cru mes oreilles à vrai dire. Une erreur de positionnement, pas au bon endroit au bon moment. Bon bah faudra la ré-inviter pour qu'elle nous explique tout ça.

Mais cela ne décrédibilise pas pour moi son travail sur les hypers riches et le capitalisme. Ses livres ont toujours été un bon éclairage sur les enjeux de pouvoirs et les intérêts de notre classe dominante. Un vrai travail salutaire sur les luttes de classe.

Merci beaucoup Daniel ! Une chronique qui exprime très bien mon très très grand malaise depuis la parution de ce "Hod Up" de la pensée auquel participe très malheureusement une sociologue pour qui j'avais une très grande estime... Ce monde devient vraiment fou !

Monique PINÇON-CHARLOT symbolise les dérives de l'hyperspécialisation.

A barboter quotidiennement depuis des décennies parmi les super-riches, leurs dérives, leurs indécences elle en arrive à la détestation, la haire.

Et la haine engendre la folie.


Heu... Il y a de nombreuses fautes d'analyses dans ce papier.


Est-ce que vous pensez :


1) que faire écrouler la vraie économie a une quelconque importance alors que le système financier avec la montagne de dettes et d'actifs pourris atteint des niveaux impossibles à gérer si tout se casse la figure (et à un moment, ça va s'effondrer) ? 


2) que des gens qui se contrefichent de mettre à mort 500.000 enfants irakiens ou de provoquer des désastres en Libye au nom de la liberté quitte à provoquer un génocide de Noirs ou des firmes qui droguent et tuent aux opioïdes ou des gouvernements qui  laissent commettre des méfaits contre la santé en toute connaissance de cause (au hasard la cigarette ou l'amiante) - et la liste est longue des crimes de guerre, contre l'humanité, etc. : pensez-vous que le fait que beaucoup "des vies sont en jeu" soit un argument pertinent pour réfuter les décisions d'un certain nombre de personnes ? Les innombrables sanctions (contre Cuba, l'Iran, le Venezuela, etc.) tuent, mais ce n'est en aucun cas un problème.


Cela ne veut pas dire que le complot dénoncé dans ce film soit vrai - juste que les 2 arguments que vous évoquez pour le réfuter ne sont en rien des arguments contre : ce pourrait être tout aussi bien des arguments pour - au vu de ce que l'on constate tous les jours chez les personnes qui nous gouvernent.

Daniel Schneidermann, Laurent Mucchielli nous a expliqué sur votre plateau que l'épidémie n'existait pas et qu'il n'y avait pas de seconde vague, et maintenant vous nous dites que des vies sont en jeu. Je comprends plus rien moi.

Pour éviter de redire que " la vieillesse est un naufrage  " , disons que " la vieillesse nous attache plus de rides à l'esprit qu'au visage " ( Montaigne )


Dommage, je l'ai vraiment estimée.

« Le COVID 19 met à bas l'économie. Les mesures sanitaires édictées par les gouvernements [...] vont provoquer faillites, ruine et désolation »


Tant qu'à aborder ce sujet, il serait peut-être bon de rappeler qu'il y a quand même certaines industries qui s'en sortent plutôt bien dans l'histoire, à savoir les géants du Web. D'après cet article de Slate du 30 Août, « Au cours des sept derniers jours, les 500 personnes les plus riches du monde ont gagné 175,5 milliards d'euros. » [1]. Et bien sûr, il y a aussi les industries pharma, et d'autres j'imagine.


Alors bien sûr, ça ne fait pas d'eux les responsables d'un complot, mais bon il ne faut pas non plus faire semblant qu'on est tous dans le même bateau et que tout le monde est perdant. Non non, il y a aussi des gagnants.


[1]: http://www.slate.fr/story/194522/grosses-fortunes-mondiales-records-richesse-battu-cette-semaine

" Mais c'est sur la pandémie, que cette théorie révèle toute son incohérence, ne serait-ce que pour une raison : le COVID 19 met à bas l'économie. "

Pas l'économie numérique. La pandémie est l'occasion d’accélérer les transformations économiques déjà pensés et engagés bien avant le covid.

Merci pour la chronique. Assez implacable. Monique Pinçon-Charlot a réagi/répondu ces derniers jours ? Z'auriez pu lui passer un pti coup de fil.

Tres juste réflexion Daniel, mais pensez vous que ces gens en sont à une contradiction près?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.