685
Commentaires

Lundi en miettes

Commentaires préférés des abonnés

Merci pour votre chronique pleine de sensibilité qui m’a beaucoup ému.

Comme vous un peu chaos ce matin

Mais quand même :

Macron- le Pen, le duel rêvé par la macronie et ses sbires.

Merci qui ?

 Merci aux Instituts de sondage qui ont systématiquement(...)

bien d'accord avec votre triste constat. Je fais partie des retraités et j'ai voté Mélanchon. Comme en 2017. Et comme en 2017, je ne voterai pas pour la dame aux chat, ça c'est sûr. Mais je ne peux pas non plus voter pour ce menteur professionnel qui(...)

Jadot : traitre à la clause climatique qu'il dit défendre. Comment se regarde t il dans la glace ? comment oser nous demander de rattraper sa bêtise en lui faisant un don. 

Roussel : traitre à la classe populaire qui n'aura droit à rien (SMIC à 1(...)

Derniers commentaires

L'art et la manière.
Je ne cache pas avoir été profondément déçue et attristée à la lecture de cette chronique. Je m'attendais à quelquechose qui se serait plus basée sur de l'analyse de fond que sur une réaction emportée par les émotions qu'ont suscité les chiffres du premier tour. Bien que je comprenne la déception je voudrais quand-même souligner qu'une bonne partie des électeurs des partis dénoncés (via leurs chefs de file) ont été aspirés par le "vote utile" et je pense que certains s'en mordent déjà les doigts au vu des réactions des éternelles victimes LFI, devrais-je dire du PG au lendemain des résultats.
J'aimerais bien qu'un jour, les médiats dits "de gauche" se penchent un peu plus sur ce qui se passe dans les congrès et sur le terrain des partis (du côté militants), ce qui pourrait éclairer un certain nombre d'analyses.
Pour rappel, MG Buffet en 2007, avec le score que l'on connait, portait déjà le projet de 6ème République. Suite à la déception elle a - très grandement - facilité la désignation à JLM comme candidat des communistes et vue des élections de 2012. Je pense qu'alors, JLM et ses collègues ont bien compris qu'ils disposeraient d'un appareil suffisamment "costaud" comme rampe de lancement à ses aspirations (et à son équipe), des bras et des moyens financiers. Des divergences il y en a eu. Le Front de Gauche anesthésié. La faute aux communistes parait-il.
Re-désignation de Monsieur JLM comme chef de file des communistes pour 2017... les résultats progressent, les militants PCF de moins en moins motivés, ont l'impression pour partie de se faire plumer et tordre le bras. Législatives, désaccords encore une fois, la faute aux communistes encore une fois. "La mort et le néant" fait son travail d'empoisonnement, tout comme les sorties et invectives précédentes. Les communistes vont vers leur congrès de 2018. Pour la première fois de leur histoire (il me semble) votent pour un texte alternatif que celui proposé par la direction, écartent Pierre Laurent et de fait MGB et sa tendance à retourner vers JLM en mode "systématique".
Les réseaux sociaux. De cela, on n'en parle pas. Cependant, il y a une espèce de cécité à analyser ce qui s'y passe et les conséquences. A chaque élection, de nouveaux "militants" FDG, LFI... militent en nombre à coup de posts et de clics. C'est tant mieux pour eux, ils ont investi cet espace et brillamment de surcroit. Si on n'est pas d'accord, on goûte au cyber-harcèlement, mais ça c'est une autre histoire, c'est encore la jungle de ce côté-là.
L'équipe de JLM a beau jeu de jouer les victimes, ils savent que chaque mouvement de leur part est relayé, asséné, amplifié, tel un rouleau compresseur par des militants 2.0, surtout quand il s'agit de taper sur un parti ou un mouvement de gauche. A chaque "alliance contre-nature" faite par le PCF à une élections, c'est une pluie de m... qui tombe sur le parti et ses militants à grands coups de déclarations dans les médias, relayées par les réseaux, quand c'est le PG, ou plus récemment LFI qui réalise ces mêmes alliances, c'est un détail qui passe inaperçu, logique.
Il semble que JLM et son équipe, ont construit en partie la mobilisation sur le "qu'ils s'en aillent tous". Pour faire simple "tous" c'est, tout ce qui fait partie du "vieux monde". Le PCF et ses militants sont amalgamés au stéréotype, en ont conscience, ce qui ne les empêche pas d'avoir prêté main forte à l'installation dans le paysage de celui-ci et ses collègues (et même de travailler ensemble sur le terrain, dès que l'on défocalise un peu de l'aspect national).
Les quelques militants PCF qui l'ont vécu et ont suivi les épisodes lors des élections depuis 2007, en sont probablement un peu fatigué et n'auront pas voté dans leur totalité pour JLM. Libre à vous d'hurler avec les loups au lendemain de cette élection, mais je trouve cocasse que le reproche qui est fait au PCF via F. Roussel (je m'abstiens de parler pour les autres formations dont j'ai moins suivi les relations avec PG-LFI) à triple titre :
- rien ne dit que si F. Roussel n'était pas présent au 1er tour ces militants auraient voté pour JLM,
- rien ne dit que si JLM n'était pas arrivé plus haut dans les sondages avant le premier tour, le vote utile à droite et extrême droite n'aurait pas compensé cet effet,
- que les quelques électeurs du PCF qui ne votent pas JLM, sont juste d'uncertain point de vue un dommage de la stratégie PG (côté pile-côté face d'une même pièce), qui a mené JLM là où l'on sait, le premier tour des élections de cette année. En faire des bourreaux, n'est que la suite logique de cette communication, ô combien éprouvée cette dernière décennie. Fatiguant... Et en même temps, une analyse politique qui prenne en compte une toute petite perspective historique, qui cela intéresse-t-il vraiment aujourd'hui ?

Merci Mr Scneidermann, moiitou en miettes, bien dit!

Bonjour à toutes et tous, je viens de supprimer quelques commentaires insultants. Merci aux uns et aux autres de vous respecter. 

Moi, personne mélangée avec rien, je n'ai pour une fois rien à dire. Pour la première fois de ma vie, hier matin, j'ai choisi de ne pas écouter les matinales d'info et idem le soir au retour du boulot.

 

En miettes ? Je ne sais même pas dire, les mots me manquent et m'insuffisent. 


Alors merci Daniel de les avoir trouvés pour moi et pour d'autres comme moi. 


En tous les cas, nous, les Français appelés dimanche à décider de notre avenir, avons échoué à nous en offrir un. Voilà mon constat à chaud. 


Quant au 2ème tour, qui est écrit d'avance- puisque, comme je époumonais en vain à l'expliquer ici et ailleurs, c'est le 1er tour qui fabrique le 2ème - va falloir qu'on m'empêche de m'approcher d'un bureau de vote. 


Vous inquiétez pas, des gens bien intentionnés, équipés de camisoles, veillent sur moi. Je ne pourrai donc pas voter pour le pire du pire et vous serez tous soulagés d'apprendre qu'avec Macron pour encore 5 ans, ce sera mieux qui si ça avait été pire. 


Vous pourrez même exhaler un "ouf" de soulagement car avec le moins pire que le pire, vous allez pouvoir vous adapter à tous les pires que pire. C'est vrai quoi, il est pas raciste, le Macron. Rien que pour ça, il mérite bien de rempiler et de poursuivre, avec cette fois ci une légitimité très nette, son oeuvre de destruction de notre modèle social.  


Et c'est pas grave, puisque majoritairement, c'est ce que souhaitent les Français. Qui ne veulent plus de Sécu, plus de services publics, plus d'école pour nos gamins, plus de retraite, plus de CDI, plus de démocratie, plus de Sénat ni de Parlement, plus d'hôpitaux publics, plus rien de rien de rien de ces machins qui faisaient l'ancien monde. 


Or donc, bienvenus dans le monde nouveau. Zavez plus qu'à vous adapter et puisque vous avez su le faire dimanche, nul doute que vous en serez capables durant les 5 prochaines années.


Quant à moi, personne mélangée avec rien, je déclare forfait. 


https://www.youtube.com/watch?v=55SwKPVMVM4



 






je veux juste témoigner ici , j'ai voté  utile melenchon (avec prise de decision 10 minutes avant)  et j'imagine qu'il y en a beaucoup d'autres , ce serait une erreur pour LFI de penser que ces 22% d’électeurs sont en  adhesion totale avec les idées de la LFI. d'ailleurs ca n'a rien de nouveau en 2017 le 19% est également la consequence du vote utile.  non le PC , le PS et EELV ne sont pas morts,  il faut se parler et essayer des aujourd'hui de preparer la victoire dans 5 ans.


a minima  il y a une logique implacable a ce stade, si LFI et le PC ne s'entendent pas aux legislatives les 2 partis perdront des sieges dans des  triangulaires ou quadrangulaires face a LREM ou RN quand ils ne se feront pas éliminer des le premier tour faute d'atteindre 20%.


Alors la rage la haine le degout aujourd'hui ok mais il va falloir se remettre a faire de la politique ensuite et ca passe par des compromis et des accords.


Je suis a 2 doigts de m'abstenir pour ce second tour après cette declaration stupide de macron qui dit que le vote republicain n'existe pas..... il mérite de se faire tanner au second tour, mais lepen c'est juste pas possible, je prendrai pas la responsabilité d'avoir une trump en France surtout avec poutine prêt a lui tendre la main. 

Combien de fois j'ai pu lire ou entendre que l'On NE PEut PAs fAIre de RasSEmblement dE La GAuChE.

-c'est contreproductif

-Le report des voix n'est pas mathematique

-Les programmes sont trop différents

-les electeurs vont etre perdus


Sans oublier les délectables citations de melenchon en 2012 sur le vote efficace et le refus de négocier les programmes.


Hey maintenant vous osez balancer ...nnard/sse de Jadot, Roussel et Hidalgo (mais pas Poutou ni Arthaud ????) pourquoi ils ne se sont pas retirés pour nous laisser gagner.


NIQUEZ VOS MORTS BIEN PROFOND.

La responsabilité des Mélenchon, Jadot, Roussel, des sondages, des vieux qui ont voté Macron ou des cons qui ont voté Le Pen n'est pas vraiment le sujet. Hier matin 10 avril tout le monde informé savait que seulement trois candidats étaient en mesure d'atteindre de second tour et il n'y en avait qu'un de gauche. Les responsables de l'échec sont tout simplement les électeurs de gauche qui ont voté ailleurs, ce sont leurs voix qui ont manqué. Ils avaient la possibilité de faire un choix. Ce n'est pas parce qu'il y a un bulletin de Jadot et qu'on aime bien Jadot par exemple qu'on a pas le droit d'être intelligent. Chacun qui a mis un bulletin Mélenchon savait qu'il l'aidait à s'approcher de le Pen , ceux qui ne l'ont pas fait savaient aussi qu'ils ne l'aidaient pas... Et ceci est indépendant de tout ce qui s'est passé avant. Il y avait un geste à faire dimanche, un seul si on voulait la gauche au second tour...  certains l'ont fait, d'autres non...

Sinon 493 message à 21h00, on a besoin de causer ! Moi le premier. On est bien là dans  notre grande Catharsis :)

Hé, les quelques @sinautes qui vous êtes offusqués ici de la teneur droitière de certains commentaires, appelant même à la censure des plus extrémistes et à l'éviction de leurs auteurs, et qui au lendemain de la défaite de Mélenchon, vous interrogez sur l'opportunité du vote Le Pen au second tour, n'avez-vous pas conscience de passer pour des cons ?

Waly Dia résume très bien l'état d'esprit du jour:


https://www.youtube.com/watch?v=eds15toUa1I 



Il y a un graphique qui circule sur le vote en fonction de l'âge . 


Ce que ne montre pas le graphique :  les 2 catégories les plus jeunes 18/24 et 25/34 sont celles  où l'abstention a été la plus grande .


Si on tient compte  du taux de participation  par rapport aux suffrages exprimés  on obtient alors un résultat sensiblement différent . Ainsi par exemple, pour le vote Mélenchon :


18-24 ans   = 17,98% des inscrits


25-34 ans = 18,36% des inscrits


35-49 ans  = 17,16% des inscrits


50-59  ans = 17,60% des inscrits


60-69  ans = 14,96% des inscrits 



C'est un calcul assez simple à faire pour les autres candidats .

Catastrophe annoncée hélas, vu qu'un Roussel n'a pas eu l'élégance d'une Taubira, et Jadot/Hidalgo celle de Larrouturou. Au deuxième tour, l'hypothèse Macron-Mélenchon n'a été que peu envisagée, je m'en rends compte seulement maintenant. 

J'espère que la troisième mi-temps sera moins cata. Et que LFI va savoir s'organiser sur un mode intelligence collective pour trouver d'autres leviers d'action... Ne pourrait-t-on pas aller jusqu'à créer un gouvernement parallèle, en résistance ? 

La fleur dans l'isoloir, c'est mignon mais seulement si ce sont des fleurs d'herbier, déjà séchées...

Comme le dirait le vidéaste Histony, la 5eme république est très stable.


Et c’est ça qui est énervant, finalement :


* pas de triangulaire possible

* plus de cohabitation possible dans les faits

* dans les faits, pas de possibilité de bloquage à l’assemblée, ni même de débat (en l’absence de parti d’opposition fort)

* peu d’effet régulateur des autres institutions (Sénat, Cour des Comptes, Conseil Institutionnel), en dehors de la Justice dans certains cas (cf l’Affaire du Siècle) mais comme les sanctions sont financières tout le monde s’en fout

* pas de proportionnelle, pas de tirage au sort

* pas de mixité sociale dans les gouvernants

* au pire, gouvernance par décret ou 49-3

* aucune obligation d’écouter la société civile ou les ONG (doléances, COP, Ligue des Droits de l’Homme, commissions citoyennes diverses

* aucune destitution possible (effet carte blanche)

* un système de partis d’opposition, qui en l’absence de « monstres » en face laisse le champ libre au pouvoir en place


Des gens plus instruits que moi pourront compléter.


Une fois qu’on a bien saisi ça, et le système électoral, il est possible de huiler le système pour qu’il s’auto-entretienne. Par exemple en attisant les idées d’extrême droite puis en appelant au vote utile.


Macron est un génie. Enfin, ce n’est pas lui qui a inventé la méthode, puisque ça dure depuis…. 20 ans (4 mandats au moins, non ?) mais disons qu’il a  su l’utiliser plus efficacement que quiconque avant lui. Son mérite est tout de même à relativiser, car il part d’une base favorable, puisque la France est viscéralement de droite (je pique cette idée à Rachida Dati)

Leçons d'un scrutin :


La droite classique s'effondre    - 5 534 k voix

Macron gagne                               + 1 130 k voix

et le trio MLP/Z/NDA                    + 1 974 k voix


Le ventre mou (PS/EELV) est stable (- 47 k voix)


La gauche progresse de + 1 355 k voix (LFI, PC, LO, NPA)


L'électorat de droite reste largement majoritaire. Mais il recule ( - 2 430 K)... en se radicalisant à l'extrême droite ; par ailleurs il est divisé, pour moitié entre Macron et anti Macron. Si le personnel politique de ces deux forces est fongible, ce n'est pas forcément le cas des électeurs (opposition France d'en bas vs France d'en haut ; mondialistes vs souverainistes...)


Le nombre d'inscrits recule de 270 K ainsi que les exprimés de 910 k. Les inclassables (Cheminade, Asselineau, Lassalle) gagnent 269 K voix. 

C'est une partie du corps social à reconquérir. Il pourrait revenir si la gauche radicale ne se perdait pas en compétitions stériles


La gauche radicale représente près d'un tiers de l'électorat. Elle progresse nettement. 

Son électorat se fait de moins en moins d'illusions sur un système électoral biaisé, voire verrouillé par la caste politico-médiatique.


L'avenir sera rock n' roll.

Vous allez vous en remettre. Tout ce tapage autour de JLM c'est un peu indécent. La situation géopolitique est bien plus préoccupante. Le programme de JLM de toute façon est caduc vu tout ce qui est à venir (pénuries à venir, hausse des prix, inflation....). Je précise pour éviter les insultes que depuis que je vote, c'est toujours à gauche.

Que toute la gauche se mette au travail dès maintenant pour faire élire des députés.

Les questions que je me pose :


- le nouveau prochain Président  Macron va-t-il pouvoir réparer toutes les erreurs du malheureux Président sortant  ( un certain Macron )


- Marine va-t-elle  accepter les voix de ceux qu'elle a traité  de nazillons  ?


- Rousselle  restera-t-il dans l'histoire de la Gauche  comme un héros ?


- Hidalgo a- t-elle  assez de mouchoirs ?


- V; .Détresse et  Yannick  Cageot  s'attendent-ils vraiment à  que je leur fasse un don ?


-  Zob a-t-il débandé ou est-ce une éjaculation précoce ?


- Mélenchon à 71 ans prendra-t-il sa retraite à 60 ans ?


- Ducon sera-t-il  encore saignant  ?


-  Est-ce  que Lassalle sera  toujours  aussi vide ?






ah oui et les petits calculs d'épiciers "oui mais si Le Pen passe elle aura jamais de majorité" on se demande dans quel pays pensent vivre ceux qui disent ce genre de chose.

-les gouvernements passés ont fait passer loi d'exception sur loi d'exception. les pouvoirs executifs et policiers sont énormes

-l'extreme-droite represente au moins 30% dans ce pays; au moins autant que la gauche; et à ça on peut rajouter des tas de gens de droite prêt à sauter le pas si ils sentent le vent tourner; que ce soit depuis LR ou LREM. A mon avis Le Pen aura une majorité à peu près aussi facilement que Macron (et par ailleurs si il est élu sans majorité devinez vers qui il va se tourner et avec qui il est prêt à cohabiter)



Par rapport à 2017, alors qu'il y a eu 900 000 votes exprimés en moins :


- Macron progresse de 1 129 232 voix


- Mélenchon progresse de 664 998 voix


- Le Pen progresse de 457 878 voix . 


Alors qu'il a manqué 600 000 voix environ à Mélenchon en 2017 pour se qualifier, il lui en a manqué en 2022 : 421 420  .



Il lui aurait fallu trouver ces 421 420 voix  parmi  41 032 965 électeurs potentiels (ceux qui n'ont pas voté pour lui- qui ont voté blanc ou nul ou se sont abstenus) 



Mélenchon pensait voilà quelques semaines que "le ticket d'entrée au second tour" était très bas cette année, aux alentours de 15% des suffrages exprimés : il s'est trompé . 




Personnellement je suis déçu mais pas surpris. Ce scrutin montre bien que malgré un "vote utile" fort à gauche, on atteint un plafond qui est la conséquence directe de la personnalité de Mélenchon. 

En 5 ans, plutôt que de rôder d'éventuels successeurs crédibles et laisser les militants FI trancher, et malgré une hostilité croissante d'une partie de sa base initiale et un échec à rallier le vote ouvrier, Mélenchon a préféré tenir sa ligne de seul visage du programme. Sauf que ses différentes positions et sorties au fil du mandat ont tracé des lignes indépassables chez certains électeurs qui, bien qu'adhérent au programme, n'ont pas confiance en lui pour en gérer l'application.

Or  malheureusement notre République met beaucoup plus l'emphase sur les personnes que sur les partis, et les cas Mitterrand puis Hollande nous ont bien montré qu'avoir un programme de gauche ne garantit pas un mandat de gauche.

Mélenchon n'a pas donné aux sceptiques les gages de sa capacité à partager le pouvoir et à remettre en question ses décisions stratégiques, et on paie tous ces 5 ans qu'il a passé à vouloir incarner la gauche tout seul.


L'espoir est mort

Je ne verrai pas le redressement de la France.

Je vais voter Le Pen. Elle perdra.

L'Autre sera élu. Sa vengeance sera terrible. Il fera payer sa terreur des derniers mois passés.

Vous pensiez avoir vu l'arbitraire..?

Les veaux méritent l'abattoir

Tant qu’à « penser système », pourquoi ne pas rappeler ce qu’impliquerait de confier les clés de la Cinquième, même pour 5 ans, à autre chose qu’un néo-giscardien? Assurément, il faudrait un sacré bout de temps et pas mal de travail en matière de programme pour réenvisager une éventualité d’alternance…

Tant qu’à penser miettes, qui sait à quoi ressembleront les législatives avec des partis zombies (et/ou depuis la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône)? Histoire d’envisager les hypothèses de cohabitation constructive… 

Tous les gens de gauche on se retrouve maintenant devant cette décision impossible: faire les castors ou risquer Le Pen. En notre âme et conscience, il nous faut peser le contre et le contre. Je classe les catastrophes en 3 grands thèmes: la catastrophe environnementale dans toutes ses dimensions, la catastrophe sociale et la légitimité des institutions politiques. Alors listons:

1- La catastrophe sociale: avec Macron les non-bourgeois prendront encore plus cher au profit des bourgeois. De manière un peu moins marquée pour Le Pen qui se rattrape en tapant un peu plus fort sur les immigrés et les musulmans.

2- Le massacre de la nature, aussi appelée notre habitat: ce sera pire avec Le Pen mais pas de beaucoup, vu que le roitelet n'a fait que du marginal, et encore.

3- Les institutions: apporter ou non ma contribution à la légitimité des institutions de la république bourgeoise.


Et peut-être un dernier élément dans ma réflexion en mode gueule de bois: Ils ont voulu Le Pen, bah allez-y. Prenez-vous enfin les conséquences de vos actes dans la gueule avec la plus faible participation possible. Qu'on purge ça le plus vite possible: ça ne résoudra rien et on passe enfin à autre chose.


Désolé - sincèrement - pour ceux qui risquent de prendre cher mais ma balance penche plutôt pour "sans moi".

Mac ne tiendra pas longtemps. C'est tellement délabré ici que c'est encore la Gauche de toujours qui veille qui ramassera les morceaux une fois de plus. Pensons aux législatives où il faudra voter dans le bon sens !! pour ralentir cette politique mortifère !! Cohabitation à considérer !!

Fallait y penser avant, tocard ! 

: )

Voila voila

Exactement ce que j'ai pensé. A part l'insulte, qui n'était pas "tocard" mais commençait par "co" et finissait par "nnard".

Oh le beau visage de la France ce lundi matin ! Et grâce à qui ?
Alors oui, encore raté, une fois de trop ! Cette fois on sait bien "grâce" à qui !    A tous ceux là, je leur dis que je préfère nettement ma place à la leur ce lundi, et que j'aimerais franchement qu'ils la mettent sérieusement en sourdine quelque temps !  
Mais j'entends Roussel qui déjà ose parler union 
tandis que Jadot lui pense à son pognon,



Et maintenant pour le 2ième tour ? Qu'ils se démerdent, et que ce soit l'une ou l'autre l'essentiel c'est qu'il soit le plus mal élu.e possible. 
Moi je vote Union populaire au troisième tour, aux législatives : pas de majorité  à l'Assemblée Nationale ni pour Macron, ni pour le Le Pen.


J'ajoute en ce qui concerne le vote plus que navrant, je dirais même indécents des plus de 70 ans :
"Quand on est con on est con" (Cf Brassens) et donc  le temps ne ferait rien à l'affaire ..d'ailleurs la preuve, Mélenchon 70 ans et Macron 40  ans
Cependant moi qui suis un "vieux fourneau",  je vais mettre un bémol (et que Tonton Georges me le pardonne) en  adressant ce message 
"La connerie est aussi une affaire de temps, 
con, on constate qu'on le devient trop souvent .. 
..passé 70 ans"!


Un deuxième tour Gilles de la Tourette pour moi !

Cher Daniel; on est, j'image, quelques uns à avoir esquissé le fameux "fallait y penser avant, tocard". Donc je ne vous en tiens pas rigueur. 


Ce qui me fait tiquer moi, si je puis profiter de l'aubaine pour donner un point de vue, c'est que, quoi que l'on puisse penser de la "dame aux chats", ses campagnes passées à monter en épingle le principe d'une mascarade "UMPS", en a créé la quintessence en 2017, sous les traits de LREM et de Macron, et qui perdure aujourd'hui avec des ralliements chaque fois un peu plus spectaculaires (Woerth, Guigou... etc...). 


Il m'en coute très cher de déplorer que sur ce coup là, la fille à papa de Saint-Ouen a eu le nez creux.


Reste la question subsidiaire: comment palier à cet état de fait opposant une fois encore le libertarianisme galopant et le national-libéralisme?  

Face aux deux partis cacochymes en liste choisir la peste ou le choléra, un peu d amour propre m'habite. Je ne me déplacerai pas. Quand à Hidalgo Jadot et Rousselle qui appellent à voter Macron je les E..... avec un grand E. Cette relation infantile de Papa qui nous dicte notre conduite c'est insupportable. Et moi qui rêve d un monde qui voudrait faire de la politique entre adultes. Un jour peut être ???

depuis un mois maintenant la possibilité d'une victoire de Le Pen m'apparait de plus en plus évidente; de plus en plus crédible. Mélenchon au 2e tour; pari déja presque impossible; n'aurait fait qu'éloigner cette éventualité là; puisque la victoire était impossible (c'est d'ailleurs la raison principale de  mon vote Mélenchon). Le quinquennat Macron a été brutal comme jamais; l'extreme droite a progressé grace à lui; mais aussi grace à l'emergence d'un bloc confusionniste parmi ses opposants; bloc pour qui la disctinction droite-gauche et l'antifascisme sont totalement inintelligibles; autour des gilets jaunes d'abord; puis des conspis/antivax ces deux dernières années. c'est un constat; ce qui reste des gilets jaunes s'est en grande partie dirigé vers le vote Le Pen; faites en ce que vous voulez. La personnalisation de la haine est aussi un énorme problème; qu'on déteste Macron c'est normal; mais il ne faut pas oublier que des comme lui il s'en fabrique à la chaine. 

Bref ce matin je lis des "foutu pour foutu votons Le Pen; de toute façon elle aura pas de majorité" confondants de naïveté et de bétise; et les habituels "Macron Le Pen bonnet blanc et blanc bonnet"; et "on nous fait le coup du barrage à chaque fois". Que la stratégie macronienne et bourgeoise du barrage existe et soit transparente; c'est un fait. Mais ça ne veut pas dire qu'on veut qu'advienne la victoire du fascisme dans ce pays. Ceux qui pensent qu'on ne peut pas faire pire que Macron n'ont aucune imagination; et plus aucun reflexe antifasciste. Bref puisque la stratégie affichée pour beaucoup d'insoumis était de "faire barrage à l'extreme droite dès le premier tour" par le vote utile Mélenchon; je trouverais cohérent de continuer à tenter de le faire; cette fois au 2e tour; en votant qui vous savez. En tout cas; ça n'engage que moi; mais c'est ce que je vais faire; parce que oui en lisant les discours relativistes; en voyant le score de Le Pen  j'ai la trouille; une trouille totalement légitime; et je ne sais pas à quel moment ça a merdé pour que ce ne soit pas le sentiment dominant à gauche (alors que la bourgeoisie s'accomoderait finalement assez bien d'une victoire fasciste). Après abstenez vous si vous voulez; manifestez protestez; tout ça est légitime mais au fond et à l'échéance de deux semaines tout ça ne servira pas à grand chose. Il faut essayer de prendre la mesure de ce que veut dire une victoire fasciste; et en tirer les conséquences. 

Je crois aussi qu'on a trop sacralisé le vote dans ce pays; pour moi mettre un petit bout de papier dans la boiboite ça n'engage pas moralement tout mon etre; c'est un choix pragmatique; donc aucun remords au vu du choix qui s'offre à nous.

Soutien de la première heure de ce site depuis 20 ans déjà, cette chronique ne m'inspire qu'une chose : arrêter mon abonnement et donner la somme équivalente à Jadot pour payer sa campagne. En effet comme je l'ai déjà dit ici, ce n'est pas son ton grimaçant qui m'agace chez Mélenchon, mais ses positions vis à vis de la Russie (continuons à importer gaz et pétrole) et vis a vis de l'Europe (si vous n'êtes pas d'accord avec moi : frexit) 

La palinodie du propriétaire d'@si


Dans ma vie de citoyen, j'ai quasi-toujours voté écolo au premier tour. Reste qu'en entendant, hier soir, Jadot appeler aux dons pour sauver le mouvement, je n'ai pu m'empêcher de m'effleurer un "fallait y penser avant, tocard !", dont je ne suis pas spécialement fier.



Injurier Jadot après avoir rejoint le troupeau des moutons Mélenchon: Il y a de quoi n' être pas fier en effet.

Quel est le problème de crier sa rage ? De vouloir insulter, cracher son fiel ?
Vous pensez que ça changera en ne restant à analyser et à ne pas céder aux pulsions. Bien sûr qu'il faut y céder ! C'est de ça qu'est né notre démocratie française.


Et bien sûr qu'il faut insulter ceux qui ont insulté le seul parti qui aurait pu a minima orienter le débat vers autre chose que l'immigration dont tout le monde se bat lek.


Vous me faites vomir sur le forum à faire des lectures des résultats, à épiloguer avec des "oui mais alors non", vous pensant tous de gauche. Gauche polie et policée qui ne sert à rien.

Dans trois ans, on va tous prendre l'autoroute de l'annihilation  totale de notre espèce à bord de nos SUV (mais électrique, alors ça va), et vous savez quoi ? Tant mieux, si votre réaction est la retenue après ce premier tour.


Signé: un jeune.

Daniel, je partage sinon votre émiettement, du moins votre déception (litote?), mais je ne peux m'empêcher de m'étonner de ce que l'on découvre surpris que quelque chose de programmé arrive. Car ce scénario tout à l'avantage du candidat président, a trouvé des acteurs dévoués pour le mettre en scène, le jouer et le répéter. Comme dans une série télé. Pourquoi, tous jouent-ils le jeu au détriment du trouble-fête. Je devrais écrire trublion plutôt, car nous ne sommes pas à la fête! Un trublion que vous déplorez vous-même (mélanchonisme sans Mélenchon. Je me suis fait pour ma part traiter de Mélenchonien!) alors que vous rendez hommage à son oeuvre! Que deviendraient la culture, le cinéma, l'écriture, la lecture, le théâtre, etc., s'il fallait que j'aime les auteurs et créateurs ? Mélenchon comme repoussoir du mélenchonisme? Ne s'agit-il pas plutôt du refus du mélenchonisme avec ou via le rejet de la personne? Un moyen commode de se débarrasser des deux, et de geindre à la gauche disparue, absente, orpheline? Ce message écrit en toute et entière sympathie, dans un moment de douleur aiguë.

Comme prévu mediapart pleurniche sur la montée de l'extrême droite et appelle à voter Macron. Tocarde t'avait qu'à y penser avant

En France dilemme Oedipien entre la femme qui a tué son père et celui qui a épousé sa mère (merci Pierre).On se venge comme on peut...

Moi ça va, merci. J'ai voté Mélenchon. je n'ai pas regardé les Zécrans hier soir,


J'avais déjà intégré depuis des mois que les gentils gauchistes comme vous, ASI, comme mediapart, hidalgo, jado,  etc allaient pleurnicher ce dimanche, après avoir copieusement dénigré, durant des mois, celui que vous faites semblant de reconnaître "à temps", ou d'avoir toujours reconnu comme ... disons, même pas, éligible, mais au moins fréquentable !   - Vous , et l'article hallucinant d'hypocrisie de mediapart de samedi, qui explique sur des pages combien ce candidat est le bon...après l'avoir invisibilisé, avoir laissé les blogueurs le conspuer, le ridiculiser... etc.


Moi ça va, je garde des forces pour endurer la quinzaine qui vient, où vous allez nous gaver avec le BON VOTE, , votre " Macron c'est quand même mieux! Ne vous trompez pas! ", et vos pleurnicheries habituelles. 


Allez y molo, moi je vous préviens, si ASI, Mediapart, France Cul et autres résidus de la gauche font chier comme en 2017, et font chier Mélenchon pour lui faire dire de voter pour ce crétin décérébré,  je voterai Le Pen sans remords. Si vous êtes cohérents avec votre gueule de bois de ce matin, je m'abstiendrai; si vous recommencez vos gesticulations de croque mitaines je vote Le Pen.


Faites savoir. Merci.

Plutôt que de pleurnicher nous ferions mieux de nous poser les bonnes questions. La France est une démocratie imparfaite voire défaillante. Pourquoi ? Comment y remédier ? 


Les égos froissés des chefs ça va bien, passons à autre chose. Retroussons nous les manches, et mettons nous au travail dans une sorte d'œcuménisme, dans la bienveillance et la tolérance. 


Les chefs politiques se livrent bataille mais leurs électeurs, toutes tendances politiques confondues,  se côtoient tous les jours, développent des amitiés et de l'entraide ; parce que leurs difficultés et leurs aspirations sont souvent les mêmes ; bien loin du monde cossu et protégé de nos "élites politiques".

"Il reste maintenant : la fasciste, le fascisateur, et un candidat de gauche. Normalement, c’est assez simple."


Normalement. 


Il reste tout de même les législatives, pour faire de cette projection idéale, une solution normale. 

1,5M de francais a l'etranger qui votent très peu le pen


500 000 voix d'ecart entre JLM et LP


OU SONT LES VOIX DE L'ETRANGER ? QUI CONTROLE LEUR DECOMPTE ET LEUR PUBLICATION PAR LE MINISTÈRE DES AFFAIRES ETRANGERES ?


Je ne comprends pas, je suis en train de parler de fraude potentielle depuis hier soir et y'a personne qui réagit et m'aide a trouver les données manquantes !

> Hidalgo, Jadot et Roussel (par ordre alphabétique), trio des Bermudes de l'élimination de la gauche du second tour de la présidentielle.  


Ça me paraît bien naïf de penser que les voix restantes de ces candidats, déjà dégraissés jusqu'à l'os, se seraient forcément reportées sur Mélenchon. Celui-ci leur a déjà aspiré ces derniers jours un maximum de voix au nom du vote utile (dont la mienne) - voix qui n'étaient pas toutes, loin de là, des voix d'adhésion significatives d'un soutien à son parti. Pour le dire autrement, un Jadot à 16% à 5 jours du premier tour aurait aspiré lui aussi in extremis un grand nombre de voix...


Les quelques personnes que je connais (certes pas forcément représentatives) qui ont voté pour des candidats perdants sus-cités, ou encore pour Poutou/Artaud (étrangement épargnés par la rancœur de DS), n'auraient jamais accepté de voter pour Mélenchon ou LFI, pour eux rédhibitoires.

Donc oui, le champ politique progressiste se recompose, mais non, il faut arrêter de penser de manière butée que LFI pourra un jour mettre tout le monde d'accord à gauche (je ne parle même pas de ce que ça aurait donné au deuxième tour, avec une majorité de français refusant de voter Mélenchon quoiqu'il arrive). N'en déplaise au Matinaute qui nous parle de recul, l'échec aux portes du premier tour d'une LFI partie seule au combat sans les autres forces de gauche (et certes, à ce jeu là, ils sont tous coupables) n'est une surprise que pour ceux ayant refusé de tirer le bilan de 2017, à savoir la nécessité de composer avec la réalité d'un nombre de votants à gauche ayant fondu comme neige au soleil. Et donc soit de construire une union et des compromis réunissant ces voix restantes, soit de réfléchir et de chercher à contrer les raisons de cet exil - la gauche n'a fait ni l'un, ni l'autre. Car le constat le plus flippant de ce premier tour, ça reste ça : que l'extrême droite réunisse aujourd'hui plus de votes que toute la gauche dans son ensemble !

Bref, penser système, c'est peut-être aussi, enfin, pour LFI qui va désormais devoir penser son avenir présidentiel sans Mélenchon, de commencer une introspection stratégique sur elle-même (et non uniquement sur les méchants concurrents), introspection qui doit savoir s'appuyer sur autre chose que sur des scénarios onanistes en mode "ha si seulement tout le monde votait pour nous on aurait gagné" (certes Einstein, mais c'est pas comme ça que ça fonctionne).

Je vais lire la rubrique en miettes de Daniel Schneidermann dont je n'ai pas suivi la non consigne vu qu'elle correspondait j'en suis certain à mon auto consigne mais je veux dire tout de suite comment les médias se mettent en route

Qwant s'ouvre sur mon ordi pro et quel est la première rubrique d'actualités qui saute aux yeux : "Présidentielle à Landerneau : Macron fait la course largement en tête", 

pour une fois qu'il y a du bruit à Landerneau, ils ont été s'en faire l'écho

Ce devait absolument devenir l'actualité principal nationale publiée par Qwant, le moteur de recherche qui respecte etc...

Sinon, les gens : un grand réconfort ici à Strosburi, Strasbourg : Mélenchon arrive largement en tête

Bon faut pas faire beaucoup de km pour tomber en naziland, pétainheim, etc


Un abraso a todos qui comme moi ont le cœur émietté et pensent au triste avenir de leurs enfants

Personnellement je vois très peu de raisons d'être amer.


Mélenchon a fait un score au delà de toutes espérances par rapport à toutes les prévisions, et il me semble assez absurde d'imaginer que quiconque qui n'ait pas voté pour lui ne l'excluait pas totalement.


Perso ce que je croise partout c'est des gens qui avaient des lignes rouges, que ce soit sur la politique étrangère, le nucléaire, la sécurité, l'Europe, ou autre, qui, à tort ou à raison ont considéré que JLM se situait au delà, et excluaient de voter pour lui indépendamment des gens pour qui ils ont voté au final. Enormément se seraient abstenus, ou tournés vers soit le vote Macron soit un vote témoignage de gauche LO/NPA (dont vous omettez étrangement de mentionner les candidats), s'il n'y avait pas eu ces options.


Tous les autres, au moins dans la toute dernière ligne droite, se sont ralliés à sa candidature, sans quoi il aurait fait les 15 à 17% que la plupart des sondeurs lui accordaient, pas près de 22.


Et ça c'est un truc très positif, ça signifie qu'on voit enfin le même genre de réflexe en faveur de la gauche radicale que celui dont la gauche modérée, à l'ère du PS, a toujours bénéficié. Des gens qui ne partagent pas toutes les idées de JLM mais l'ont finalement reconnu comme champion de la gauche, en bien plus grand nombre qu'en 2017.


Maintenant ce qui reste à espérer c'est que ce phénomène se maintiendra et renforcera pour qui prendra sa suite. Quant à l'existence d'autres tendances ayant d'autres candidats, le jour où la gauche radicale atteindra un second tour, on se félicitera plutôt qu'ils existent pour se rallier à elle.

2eme tour ou Finale.?


La finale, c'est mieux ;.... 


La finale,  c'est vraiment la fin, c'est vraiment la  fin des espérances, la fin  des possibilités de décisions climatiques.


Je suis vieux, pour moi c'est pas grave, mais ....

Petite satisfaction Pecresse devra vendre une de ses villas à la Baule  ou des actions general électrique de son mari pour rembourser.  🤣🤣🤣🤣

Je vais encore me faire traiter de tout les noms, mais si ce fameux Jean-Luc (que je trouve très antipathique bien que je ne regarde pas la télé, donc ne suis pas influencé en ce sens par les méchants pas bô journalistes qui le dépeignent en monstre), si ce Jean-Luc donc, avait respecté un peu plus ses alliés communistes (qui lui ont permis, au début, d'exister en dehors du PS), il n'y aurais pas eu de Fabien Roussel, le PC le soutenait, et donc il était probablement au second tour. Je sais qu'il est difficile de remettre en question le sauveur sur ce forum, mais disons que cette idée me semble pas totalement con ... sur ce j'éviterais de revenir voir les réponses, parce que bon, c'est rarement constructif, bonne gueule de bois à tous, moi je vais prendre une aspirine !

J'ai voté des deux mains pour Mélenchon, mais qui peut croire (j'aimerais y croire mais...) que si la proportionnelle (caractéristique de la démocratie représentative réelle) la France Insoumise ferait 22%? Que l'écologie (même Jadotiste...) serait à moins de 5%, que le PS (même Hidalguesque) serait à moins de 2%, que la décroissance serait à 0%? 

Non le peuple de gauche n'est pas devenu insoumis. 

Et si la démocratie représentative avait un intérêt pour les égos malmenés, si on voulait, nous peuple de gauche, plutôt que d'appeler à voter Macron sans conditionner cela un pas fait par lui pour garantir (!) la cinquième du péril brun, pour la concorde républicaine et sorte de son délire du mandat absolu donné par le Peuplefrançais.

Or, rien. Pas de vote à Le Pen. Un vote à Macron. Et basta!

Je ne mettrais pas mon bulletin dans l'urne pour Macron s'il ne fait pas un pas, et il ne fera pas un pas si on ne le lui impose pas. Il n'est pas besoin de demander la lune (une Constituante) mais l'inversion du calendrier électoral (présidentielle et législatives) et/ou la proportionnelle (intégrale ou pas mais pas homéopathique. 

A l'heure actuelle rien....


il y a des choses très étranges qui se sont passées cette nuit, entre 2 et 4h du mat, sur les resultats officiels


- le monde s'est retrouvé avec 100,5% de bulletins pris en compte, et le nombre s'est mis a mouliner en boucle jusqu'a ce que le décompte disparaisse

- l'afp et le monde n'etaient plus d'accord sur les communes dont on attendait le vote

- ce matin, le total des pris en compte est réapparu sur le site du monde avec un total d'inscrits passé de 46 801 225 à 48 803 175

- le décompte des voix des francais a l'étranger (1,5M de voix qui votent très peu le pen) n'apparait nulle part, meme pas sur les sites gouvernementaux, alors que le vote s'est tenu le samedi la bas

- les resultats totaux continent de grimper alors que toutes les communes sont comptabilisées depuis hier vers 4h30 sur le site du gouvernement et que les resultats restent "incomplets a 97%"



QUE SE PASSE-T-IL ???? j'ai l'impression de devenir parano !


voir ma veille d'hier soir sur le forum du matinaute de vendredi. y'a des screens.

moi ce que j'aimerais : que Jonluk tente une alliance avec Marine. un truc jamais tenté jusqu'à présent.

mais difficile, car LFI passe son temps à traiter les RNistes de nazis. et parmi les RNistes, les cathos tradis et les libéraux ne seront jamais d'accord pour s'allier avec Jonluk.


et pourtant, il faudrait quelque chose comme ça. le clivage droite/gauche a été remplacé par populistes/progressistes. une alliance des populistes peut renverser les progressistes. mais il est sans doute trop tôt.

Je ne retrouve plus le message de celle ou celui qui pense mettre une fleur dans l'enveloppe dimanche. Je trouve cette idée magnifique. Celles et ceux qui se sentent concerné.e.s. pourraient-ils tous faire cela ? Et même utiliser les réseaux sociaux pour faire passer l'idée ? Que cela soit visible, que cela émeuve. Que l'un.e soit là au dépouillement ?


Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Personnellement, ce qui me fout par terre, ce sont tous les gens autour de moi cultivés, intelligents et capables de s’informer qui pourtant n’ont pas voté pour le seul candidat avec un programme écolo sérieux qui avait une chance, alors même que le GIEC nous donne trois ans pour éviter le pire. 

Cela est totalement incompréhensible si on part du principe que la majorité des êtres humains est rationnelle. Il faut se rendre à l’évidence, nous ne sommes pas fait pour faire face à la menace du changement climatique.

La nature a trouvé le piège parfait pour se débarrasser de nous une bonne fois pour toute. Elle auto-corrige son erreur, en somme. 

Bof. A quand une remise en question de JML et des Insoumis ? Ils n'ont rien fait depuis 2017 pour construire une maison commune de la gauche écologiste, ils ont préféré jouer l'hégémonie et refusé toutes les tentatives d'union pour la présidentielle. A cela s'ajoute le vote utile (quel aurait été le score hier soir sans sondage depuis 6 mois ?) et l'agressivité des insoumis sur les réseaux sociaux qui a fait perdre beaucoup de voix (sans parler des accointances avec la Russie, la Chine et autres dictatures)...bref désigner Jadot, Roussel Hidlago comme responsable c'est un peu léger.

0,8%... 0,8% et Roussel qui les tiens dans sa besace!!

A pleurer, vraiment s'en ai à désespérer de tout!!!!

Gueule de bois ce matin, oui, moral en miettes devant ce gâchis absolu. Oui, j'en veux à Jadot et aux autres, quelle absurdité, quel aveuglement qui nous conduisent, nous les électeurs de gauche, vers ce 2ème tour, démunis, que faire? Je ne veux ni de l'un ni de l'autre. Voter blanc ou abstention c'est du pareil au même. Il faut empêches ces deux là de gouverner. Comment?

Une petite note d’optimisme. Au Mexique la gauche vit encore : Obrador vient de gagner son référendum révocatoire de mi-mandat. Bel exemple pour nous Européens.

« Hasta la victoria siempre ».


Analysons donc les résultats de ce premier tour: on a en gros trois bloc réunissant un tiers des suffrages:

- un à l’extrême droite, dominée par MLP

- un au "centre" (en fait un bloc allant de l'ancienne droite au centre gauche) dominé par EM

- un à gauche dominée par JLM


Dans une telle configuration, les institutions favorisent le bloc centriste. Quel que soit son adversaire, EM (ou son successeur) est, sinon assuré de gagner, du moins très bonne position. Il n'y a plus d'alternance possible, la gauche n'a aucune chance.  Jusqu'à ce que ça pète et que l’extrême droite rafle la mise.



Et c'est ça qu'il faut que les mélenchonnistes comprennent, plutôt que de se bercer dans l'illusion d'une victoire qui leur a échappé de peu. En 2017, ils n'avaient pas su aller de l'avant. En 2022, le feront-ils ? Vu leurs premières réactions de colère (pour ne pas dire de haine) envers ceux qui, à gauche, ne veulent pas de JLM, on peut en douter.




C' est Médine, "le crucifieur de laïcards", qui a dû être déçu hier soir, lui qui avait donné sa procuration à son "daron" (sic) pour qu'il vote Mélenchon.

Sinon on pourrait aussi arrêter de se taper dessus « à gauche » (oui je sais mettre le PS et EELV à gauche c’est hasardeux). Les droitards n’ont même plus besoin d’agiter la menace communiste, on se charge de se tirer des balles dans le pied tout seuls comme des grands.


Jonluk à mobilisé comme jamais, tout ce qu’il pouvait siphonner, il l’a siphonné, on vit juste dans un pays obsédé par sa décadence à venir (comme tous les pays « riches » dans le demi-siècle à venir) et qui a donc voté pour ceux qui … vont accélérer cette décadence, parce que nique la logique.


Hidalgo, Jadot et Roussel ne sont pas l’ennemi, les abstentionnistes non plus. Si on pouvait se souvenir que l’ennemi c’est les fascistes et et fascisateurs, on aurait peut-être enfin une chance de pirater ce système pourri.


Sur ce, je retourne glander en ce jour de repos bien nécessaire.

Par respect pour les eborgnes et les mains arrachees le 24 ça sera sans moi merci Daniel d'avoir essayé.





Amis français, vous me désespérez. J'ai fait la campagne de 2012, suivi plusieurs meetings, j'étais à Paris et à Lille en 2017, j'ai donné des sous. J'étais encore à Paris le 20 mars, la veille je collais des affiches sur la place de la République. J'ai fait mon petit possible, j'ai contribué comme j'ai pu, ça m'a fait beaucoup apporté, plus que ce que j'ai fait. 


Désespoir et fierté sont mêlés dans mon esprit.

L'urgence écologique et la qualité du programme devraient nous mettre à 50% minimum. Seuls Bernard Arnaud et ses copains ont intérêt à nous barrer la route. Nous faisons 22. Colère.

Tout était contre nous, ça fait 5 ans qu'on nous tape dessus, qu'on nous invisibilise, que la moindre broutille nous est reprochée pendant des mois alors que le système est si indulgent avec les autres. Et nous ne sommes qu'à 1% de Le Pen, malgré tout ça. Fierté.


Demain, il y a les législatives. Vous pouvez encore empêcher les deux repoussoirs du second tour de nuire. Une majorité de gauche à l'AN est possible. C'est elle qui gouvernerait et pas celui ou celle qui est à l'Elysée.

Je sais que ce n'est pas le plus probable, mais ça peut arriver si les électeurs restent mobilisés.

Courage. 


Un belge francophile.  

Je remets ici mon message posté en réponse à jeanel. "Maintemant on sait ce que c'est que le Rousselement! Et ça lessive bien..."

Pas mécontente de ma formule qui m'aide à supporter ma colère. Pas en miettes mais en colère.

Cela n'est pas passé loin, mais ce n'est pas passé. Tout le monde ci-dessous en a bien fait l'inventaire des causes diverses. 

Ce qui m'inquiète un peu maintenant, c'est de savoir ce qui va se passer après cette "dernière" de JLM. Pour la LFI. Derrière le grand chef, quels sont ceux qui vont reprendre le flambeau, dans quelles conditions, avec quel charisme. Pour les militants et sympathisants, ça ira toujours bien entendu. Nous suivrons. Mais on le voit bien, les militants et les sympathisants, ça ne suffit pas. Il faut aussi convaincre plus loin. Et pour cela, besoin de porte-paroles crédibles, capables de... porter la parole bien au-delà du cercle. Comment va se gouverner la FI après JLM ? Pas forcément besoin d'un homme ou d'une femme providentiel(le), mais un mouvement sans tête est voué à avancer comme le canard mis dans la même situation : erratiquement, et avec un grand risque de se cogner au moindre obstacle. 

C'est fort regrettable, mais force est de constater que dans notre pays, un mouvement qui a des prétentions à gouverner se doit d'être "incarné". Alors qui pour incarner cette nouvelle gauche qui vient de s'imposer hier ? 

Comment va évoluer la FI ?

Le système: les boomers, majoritaires démographiquement, thuriféraires de la conso-croissance à outrance, ont sacrifié les jeunes et les enfants dans le but de prolonger leur confort personnel jusqu'à leur mort, qui coïncidera avec le moment où la planète deviendra invivable.

Oui, vous avez trouvé le mot , en miette , envie de pleurer en vous lisant .Moi je me suis levé avec la sensation d'être en deuil , en deuil du climat , en deuil du vivre ensemble , en deuil du partage .Je ne peux pas m'empécher de penser aux 28 % de bourgeois qui ont voté saloperie , haine , egoisme ,qui ont hypothéqué l'avenir de mes gamins pour sauvegarder leurs privilèges de classe , l'avenir de l'humanité . Reste plus qu'a espérer que les rapporteurs du GIEC soient des buses pour garder espoir . Oui , ça ne peut etre que des buses , je n'ai rien compris ...Vous en faites pas pour Jadot , il va bien y avoir un ministère a la Monty phyton qui va se libérer.

"Que deviendra un melenchonisme sympathique et souriant enfin débarrassé de Melenchon"

?????? 

bien d'accord avec votre triste constat. Je fais partie des retraités et j'ai voté Mélanchon. Comme en 2017. Et comme en 2017, je ne voterai pas pour la dame aux chat, ça c'est sûr. Mais je ne peux pas non plus voter pour ce menteur professionnel qui nous gouverne à la trique depuis 5 ans. Donc, je ne ferai pas barrage à la droite.  Et si il est déboulonné de son poste, ce sera une victoire triste. C'est dur de penser à gauche et de laisser la porte ouverte à l'extrème droite au second tour, mais je pense très fort aux législatives qui vont suivre et j'espère très sincèrement que nos choix permettront une résurrection d'une assemblée autre qu'habitée par des lobotomisés.

Merci pour cette chronique sincère et sensible...


Je ne suis pas en miettes je suis consternée et en colère. 


Pour la première fois je n'irai pas voter le 24.


Comme je l'ai écrit dans la chronique précédente,  je suggère aux abstentionnistes d'aller déposer des fleurs devant le bureau de vote, avec une carte de condoléances pour la planète. 

Gueule de bois ou retour à la réalité ce matin ? Pour moi, il y a la bourgeoisie qui quoi qu'il en coûte votera à l'union pour son poulain pour préserver sa mainmise sur le pouvoir médiatique ,économique et idéologique.

Il y a une France par essence raciste  qui représente 30% : je suis fâché mais je voterai pas pour des candidats nazis ..à un moment donné il faut le reconnaître .. 1/3 de mes concitoyens est raciste je vais faire avec  ..

Sinon pour le deuxième tour (l'autre tiers): entre la peste et le choléra ,je suis chois le confinement .


Souvent, toujours, le  pas de côté de l'écriture ma permis de prendre ma couette pour me réchauffer. Brisé t en miettes. Un nième combat perdu. Les traîtres, les ennemis sont toujours en place, sans affect aux arguments tableau exel. Des riens qui se pavanent. Bref! Ma petite fille, étudiante,  (20 ans) m'a téléphoné. Elle lira ses livres le 24. Qu'ils aillent!!!

Belle chronique Daniel.

Je partage mon écrit, aussi.


Faire un pas de côté pour éviter de...Dans ses mains le germe, le possible de nous. Cette fleur à venir. Dans le tournant, elle avait disparu. Le retour somptueux se cristallisa en ce partage. Plus de chapeau,ni de robe légère, que ce germe de vie. Toujours aller au-delà de nos évidences.


Durée


Le sentier avait fui

Sous ce coup de bourrasque

Mon bras avait quitté tes hanches

Les fleurs sur le talus penchaient la tête

Aucune n’embaumait

Perdue dans la lutte au sol

Petites billes de soie claire

Rondes comme galets luisants

Tes dents sur ton sourire éclairaient

Tu t’échappas en riant

Dans le dernier virage

L’esquisse avait disparu.


Depuis le début de la marche

Quand je te vis prendre ton large chapeau

Je n’avais parlé qu’à une ombre.


La tienne en robe légère

Dans la grâce aérienne envolée.

Tous les sondages évaluant un second tour Mélanchon vs. Macron donne le président sortant gagnant largement. Un deuxième tour Mélanchon vs. Le Pen donne les mêmes résultats. Alors taper sur Jadot, Roussel ou Hidalgo n'a vraiment aucun intérêt. S'il faut vraiment trouver un coupable, je propose : la trop longue espérance de vie.

Allons allons, faut rester positif !


le gentil Manu va prolonger son contrat de 5 ans face à la vilaine Marine !


Tout le gratin politico-mondain des chiens de garde à gagné son pari . Ouf !


ce matin, le bal des faux cul était déjà en marche ( lui aussi ) sur France Inter dès 6h un représentant de Jadont et un autre de Hidaldo appelaient en coeur à voter Macron, pour (soit-disant ) être plus fort pour le contrer ensuite dans l'opposition : tu parles d'une gageure !


comment appeler à soutenir Macron pour dans   2 mois se déclarer son ennemi politique ? Quelle crédibilité ? Au mieux ils feraient mieux de s'abstenir ....

L'abstention d'il y a 5 ans au bénéfice du doute ne tient plus 


Ce matin comme je l'avais prévu, et  contrairement au candidat que j'ai soutenu, je fais faire barrage à Macron ( ce sera plus facile pour moi, vu que je vais donner procuration; je n'aurai donc ni la nausée, ni les mains sales ) mais penser que je puisse aller voter pour Darmanin, Blanquer ou Le Maire .... non merci ( comme dirait Cyrano dans sa magnifique tirade )


Alors, Marine présidente ( beurk ) il sera plus facile de mobiliser la gauche d'opposition pour les législatives :

 électro-choc; non soutient de la majorité des médias, et faiblesse des candidatures RN comme futurs députés laissent un espoir de voir la présidente sans majorité à l'assemblée; alors que Macron président c'est un boulevard aux législatives pour les députés godillots qu'on connait maintenant !


Marine à contre elle son nom; mais si on regarde son programme, qu'est-ce qui la différencie de Macron en fait ?


Elle est libérale économiquement ? Qui parle des frais de scolarité, qui veut supprimer la Sécu (comme le rappelait Filoche hier soir sur Blast ) ? Si ce n'est Macron !


Elle est pour une société  totalitaire et policière ? Oui, mais Macron n'a rien à lui envier là dessus non plus !


Une feuille de papier à cigarette sépare ces 2 abjectes personnages, la question à se poser est stratégique : lequel des 2 sera le plus facile à neutraliser politiquement ?


Dernière chose, on va enfin arrêter de nous bassiner avec le GIEC on voit clairement que la majorité des français n'en a tout simplement rien à foutre du changement climatique ( 30% +23%+7% ... ) ça c'est mortel aussi


 

Melenchon " Americanophobe" ? Je ne crois pas. Étant à moitié Mexicain par adoption, on connaît peut-être mieux les dégâts des gouvernements US en Amérique latine et ailleurs. 

Lire le livre d’Eduardo Galeano : " les Veines ouvertes de l’Amérique latine "

"Au moins les deux premiers " dites-vous. Mais alors pourquoi incriminer le troisième ? Est-ce pour démontrer arithmétiquement la justesse de votre pensée ( en miettes ce matin) à défaut d'explication politique ? Vous aurez sous peu - aux législatives- les explications qui vous manquent. ..

Pour ma part, je tiens à féliciter le Parti Communiste, qui a fait une très belle campagne qui lui a permis, pour la première fois de son histoire, de dépasser son adversaire historique, le Parti Socialiste. 


Bravo, camarades.

Jadot, Roussel et Hidalgo (et leurs appareils respectifs) doivent assumer mais LFI doit aussi assumer qu'une partie non négligeable des 22% des Français qui ont voté JLM l'ont fait pour lutter contre Le Pen et Macron, exactement comme le vote Hollande contre Sarkosy. Et que ce n'est pas un vote d’adhésion mais de barrage. A voir si, contrairement à 2017, ils préférerons uniquement jeter l'opprobre sur le reste de la gauche.

Jadot : traitre à la clause climatique qu'il dit défendre. Comment se regarde t il dans la glace ? comment oser nous demander de rattraper sa bêtise en lui faisant un don. 

Roussel : traitre à la classe populaire qui n'aura droit à rien (SMIC à 1400 € ; retraite à 60 ans) Il a bonne mine avec ses 2.4% qui auraient pu nous éviter Lepen.

Une seule sortie par le haut pour ces deux là, reconnaitre leurs erreurs auprès de tous les militants de l'écologie et des travailleurs : appeler à un rassemblement sans condition derrière l'union populaire pour les législatives pour limiter les dégats. Auront ils la sagesse de le faire ?

On a pas réussi à éviter le duel de second tour annoncé, mais ce n'est pas que de la faute de la gauche. Les faibles niveaux de Zemmour et surtout Pecresse suggèrent que le vote utile a marché très fort à droite, remontant les deux gagnants du premier tour au dessus de ce que le vote utile de gauche pouvait atteindre.

En 2017, beaucoup certainement ont voté pour Emmanuel Macron au deuxième tour et ont dû regretter que le président, élu pour faire barrage à l'extrême droite, utilise ce vote pour considérer que l'ensemble de son programme avait été approuvé par le peuple qui lui avait donc donné la légitimité pour le mettre en œuvre et devenaient de ce fait responsable, d’une certaine façon, de la politique qui l’a caractérisé durant cinq ans.


En 2022, en votant pour Emmanuel Macron au second tour, est-ce que l’on ne contribuera pas à lui donner une légitimité puisque nulles autres échéances n’attendent l’actuel président ? Si certains électeurs de tous bords attendent dans les jours à venir une expression claire du candidat ne nous emballons pas trop vite sur les chiffres annoncés qui seraient en faveur d’une majorité d’électeurs optant à minima pour le barrage à l’extrême droite en oubliant un peu vite le discours d’un sortant qui s’est illustré par une habileté à saisir les opportunités qui s’offraient à lui.


Le vote du premier tour de la présidentielle 2022 montre qu'Emmanuel Macron a échoué dans sa promesse de 2017, de faire reculer l'extrême droite, mais le souhaitait-il vraiment ? Avoir une pensée complexe ne suffit pas : entre une partie non jouée au premier tour Macron / Le Pen ou Macron / Mélenchon, le petit calcul politicien du chef de l’état n’a pas été forcément le bon. Les « réserves de voix » ne sont certainement pas plus favorables au président sortant dans la situation actuelle que dans le deuxième cas de figure. Les électeurs de Pécresse ne sont pas les seuls à être divisés : ceux de Mélenchon n’iront pas voter comme un seul homme, sans parler des intentions d’une partie des abstentionnistes du 1er tour et de ceux, toutes opinions confondues, qui placeront dos à dos les deux candidats.

déception palpable chez DS, mais il y a aussi du bon, quelque part : l'écologie est aussi portée par LFI, avec sérieux et professionnalisme. ça enlève la principale raison d'être d'EELV, qui doit donc disparaitre.

pour une fois cent pour cent en accord avec votre édito, M Schneidermann.

tout pareil (je crois que c'est la première fois que je suis totalement d'accord avec une de vos chroniques).


j'ajouterais que pour "penser système", il va falloir analyser la recomposition des électorats, et pas seulement des appareils/discours. 

Vote massif des jeunes pour Mélenchon, semble-t-il. 

dans les grandes villes, majorité d'insoumis dans les quartiers populaires. 

et le 'sud rouge" qui refait surface, du fond de l'histoire. 


voilà. miettes aussi.

Les miettes c’est ce qui reste quand les puissants se sont bien goinfrés. Certains se jettent sur la table, essaient de tirer la nappe à eux pour en prendre quelque chose et en priver les autres. La lutte des places autour de la table pour un strapontin. Celui qui refuse d’accommoder les restes est un importun. L’ardeur, l’abjection des premiers pour qu’il reste à la porte. Dégoûtant ! Dégoûtants!

J'en connais beaucoup qui ne voteront ni le pen ni macron au second, mais la dame aux chats. Celle que les medias se sont attachés à rendre sympathique, pas la xénophobe.


Quant aux soirées électorales à la télé, elles valent vraiment rien... je me suis fait ma propre soirée sur le site du ministère et il était clair avant la fermeture des émissions que Mélenchon ne pouvait pas rattraper Le Pen. 


Apparemment les journalistes TV ne sont capables que de relayer les sondages mais pas de demander à un stagiaire de mettre les résultats des déppuillement sur le site du ministère, qui est actualisé en temps réel, sur un fichier excel.


Macron va maintenant jouer l'hégémonie, lever une majorité recomposée avec LR et le soutien de Sarkozy (Hollande, vas-y mon gars, franchis le pas). Le siphonnage est terminé.



Merci pour votre chronique pleine de sensibilité qui m’a beaucoup ému.

Comme vous un peu chaos ce matin

Mais quand même :

Macron- le Pen, le duel rêvé par la macronie et ses sbires.

Merci qui ?

 Merci aux Instituts de sondage qui ont systématiquement sous-évalué Mélénchon pour démobiliser son électorat.

Merci aux médias, chiens de garde attentifs aux désirs de leur maître.

Merci à Roussel qui du haut de ses 2.4% a peut-être empêché Mélenchon d’accéder au deuxième tour.

Merci aux plus anciens qui ont voté à plus de 40% pour la retraite  à 65 ans

Et qui tous, nous supplient de jouer les castors le 24 avril.

Allez- vous faire fo…



Moi aussi :(

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.