150
Commentaires

La bande des Cinq, et les gazelles de TF1

Des pudeurs de gazelles, dit tout d'un coup Mélenchon. Et cela résume ces trois longues heures d'évitement

Derniers commentaires

De toute façon tout le monde a participé et participe encore à cette mascarade, ASI compris. Le traitement des candidats est conforme au règlement antidémocratique pour le temps de parole, sinon pire.
Quel est le pourcentage de fois où vous avez cité chaque candidat ? En fait vous ne traitez que des médias de masse donc vous passez à côté de cette campagne comme on nous y incite.
Comment, en démocratie, peut-on accepter un débat où tous les postulants ne sont pas présents? Combien de veaux, chers à de Gaulle, auront validé ce déni de démocratie en regardant la chaine de m... (voir Michel Polac)?
Je ne nourri que peu d'appétence pour les six absents, voire même une aversion certaine à l'égard de certains. Cependant, je ne suis qu'un et même si j'appartiens au courant majoritaire sur ce point, cette majorité n'a pas à imposer son diktat à la minorité, c'est un principe fondamental sur lequel il ne faut pas transiger car c'est le seul rempart contre la dictature de type léniniste. Par ailleurs, beaucoup d'électeurs se rebelleraient, dit-on, contre "le système et ses représentants qui se succèdent aux affaires" et ils sont privés d'entendre ceux qui n'y ont jamais participé. Il n'y a donc aucune chance pour qu'un candidat incarnant des idées nouvelles puisse se révéler jamais. Aucune idée n'est jamais apparue représentative spontanément, il faut laisser les cerveaux s'imprégner avant de souscrire éventuellement.
Breaking news: 9,8 millions de veaux ont validé le tri pré-électorale du médium beauf par excellence.
C'est une bonne chose que les politiques parlent de leurs programmes, et pas des affaires.

Sur les affaires ils n'ont rien à dire qui ne soit déjà dans les médias.

Chacun son travail : le politique attaque son opposant sur ses idées et ses actions publiques, le journaliste nous éclaire sur la déontologie de chacun.
Barthès sort un scoop, et dans la foulée cire les pompes des collègues qui vont ensuite consacrer toute leur soirée à étouffer les révélations du même ordre.

Bah, grâce à ce scoop, il vient d'obtenir la démission du ministre de l'Intérieur.
Il peut bien se permettre d'être un peu corporate et de cirer les pompes de ses collègues...
Attaquer sur les affaires, c'était rendre service à Fillon.
Déjà démontré plein de fois que le téléspectateur prend le parti de celui qui est attaqué le pauvre.
"Chacun des Cinq aura fait entendre sa note personnelle, bien connue désormais"

C'est vite dit... Je crois que vous oubliez que tout le monde n'est pas un veilleur médiatique comme vous, ni un addict à l'info et aux réseaux comme les abonnés d'@si. Je ne pense pas que ma grand-mère connaisse bien la note personnelle de Mélenchon, ni celle de Hamon.

Le problème de ces émissions, c'est justement de ne donner à voir que des notes personnelles, autrement dit des petits trucs en couleur qui vont te décider à acheter tel ou tel paquet de lessive.
Oubliant un instant que l'heure est grave, je me suis bien marré devant ce show et ses belles répliques.

Daniel a relevé "la pudeur de gazelles", il y avait aussi :

Mélenchon voyant Hamon et Macron monter en pression : "faut bien qu'il y ait un débat au P.S. !"
(celle-là va faire un tabac!)

Macron : "ça va encore être pour moi !"

Par contre, dans le même temps j'ai eu la mauvaise idée d'aller sur le discord Mélenchon, et là j'ai trouvé ça beaucoup moins drôle. Cette hystérie collective de groupies énamourées nous éloigne sacrément de l'état d'esprit du mouvement France Insoumise.
Mais je suis allé bien sûr voter pour Mélenchon dans les trois sondages en ligne, RTL, Figaro et TF1, comme l'incitaient mes coreligionnaires.
On ne se refait pas !
Pourquoi tout le temps reprocher a melenchon de na pas se coucher devant le PS et hamon? Pourquoi ne demandent ils pas a hamon de se coucher? Lui n'a aucune chance. Pourquoi? Simplement parce qu'ils servent les interets des dominants (les 1%). En effet soit melenchon reste et il risque de passer a la trappe comme jospin en son temps: donc le peuple (99%) perd. Soit melenchon part, et c'est alors le PS aux mains des dominants qui gagne (cad que les mesures reellement revolutionnaires seraient evitees) le peuple perd aussi.

Il faudrait que les journalistes comme scheidermann ouvrent les yeux, et arretent de poser la question dans les termes qui font perdre l'interet general.

Alors n'ayons pas peur, ne nous laissons pas manipuler. Votons tous melenchon, et qu'ils degagent!
C'est un peu dommage de parler de la bande des cinq, mais on dirait que citer la bandes des six autres est aussi un problème chez ASI. Un certain candidat de droite et son geste qui semble plus près d'une France Insoumise que Mélenchon qui se soumet à un débat anti-démocratique, ne fait pas l'objet d'une moindre citation dans vos colonnes.
C'est regrettable, mais vous faites la même chose que ceux que vous critiquez en occultant ces faits la.
Entendu ce matin les sondeurs sur France inter:a la question de savoir pourquoi ils ne testaient pas le score que ferait la réunion melenchon-hamon dans aucun sondage, ils répondent en substance "on ne fait pas de politique fiction, et en plus ça risquerait de faire changer l'opinion publique"
Diantre! INCROYABLE de dire un aveu pareil, sans que personnen ne moufte. D'une part, ils n'arrêtent pas de faire de la politique fiction à coup de "macron est le mieux place au second tour face a marine" etc. D'autre part ils AVOUENT savoir que leurs sondages manipulent l'opinion. Et enfin, en creux, ils avouent ne pas vouloir de Melenchon puisqu'ils ne manipulent que quand ca les arrange. Edifiant. Quand arretera-t-on de les écouter? Ou au moins avoir un service public transparent des sondages. Pas des boîtes privées financées par des milliardaires.

Sacré manipulation aussi de bfmtv qui, face a un sondage endireect qui donnait melenchon devant a 56% (excusez du peu), bfm arrive a titrer "Macron devant...". Chapeau. Ya pas moyen de les envoyer en prison pour mensonge journalistique?

Aussi, il faut saluer le talent des oligarques (en particulier ceux qui se sont appropries le PS, pour manipuler les gens et en particulier le système de vote actuel. Sachant que la PS était mort, ils ont réussi a mettre un hamon devant afin simplement de piquer des voix a melenchon, qui sans ça était très bien placé pour gagner. Tout en poussant leur vrai candidat: macron (il n'y a qu'a voir les ralliements). Ainsi ils laissent couler le PS, en emportant les reelles aspirations du peuple portées par melenchon, et sont donc sûrs de remporter la mise, que ce soit avec macron, ou, au pire lepen, qui est leur allié, au moins objectif.

La démocratie est morte il y a bien longtemps...

Quant à hier, la prestation etait decevante. Melenchon aurait du leur mettre le nez dans leur merde a tous. C'est le seul qui peut apporter des arguments fondés sur la raison. Bon ok, pas facile en 1mn30. Mais pourquoi donc ce format, au lieu d'un débat chaque jour sur un thème different, par exemple ? Pour éviter les arguments, eviter que les gens soient reellement i formes sur les enjeux. Il faut juste du spectacle et un ersatz de debat en alignant des phrases creuses et des belles promesses.

A la place de melenchon, je les aurais démontés. Par exemple sur les 35h, il fallait juste dire: " du travail pour tous, donc baisse du temps de travail. Fillon propose de continuer et de renforcer l'esclavagisme moderne, macron continuera les politiques ultra libérales qui nous tuent depusi au moins 30 ans, lepen reprend nos idees pour faire oublier ses tendances fascistes, racistes et xenophobes. Hamon ne pourra pas changer car il se soumet a l'ultra liberalisme de l'europe actuelle. Je suis, ou plutot nous sommes, NOUS ensemble, la france insoumise, les seuls qui vont vous sortir de ce merdier, par notre libération collective, solidaire, écologiste, intelligente et vertueuse"

Même en 1mn30 c'était plié
Je regardais autrefois ce genre de match. Je n'ai plus aucun goût pour ça. Le temps et les désillusions ont fait leur œuvre. Et puis apercevoir miss Le Pen ou le Hobereau de la Sarthe m'aurait rendue insomniaque. Alors tant pis. Je sais déjà pour qui je ne voterai pas.
Pas super content de la prestation de Melenchon hier soir.

Il faut dire que "the elephant in the room", l'Euro, et la revision des traites Europeens, qui le demarquent fondamentalement de Hamon et sont en realite l'enjeu fondamental de cette election, ont ete totalement escamotes, a part les quelques escarmouches entre Fillion et Le Pen sur le sujet.

De meme la fin du cycle mondial de developpement du Libre echange et de la deregulation financiere, initie par Thatcher et Reagan (et Pinochet), et qui a commence a se refermer sous Obama et maintenant avec Trump, a ete quasiment absent des debats. C'est pourtant la forme que prendra le monde dans les 40 annees a venir qui est en jeu. Mais ca n'interesse que marginalement les journalistes de TF1.

J'aurais voulu entendre au moins une fois le nom de Keynes et entendre expliquer pourquoi la relance est a la fois indispensable et impossible dans le cadre des traites Europeens.

Toujours est-il que j'ai trouve Melenchon pataud, peinant a faire entendre sa difference avec Hamon et abandonnant le terrain ce qui fait la vraie singularite de son programme (et la vraie bonne raison de voter pour lui) a Marine Le Pen. Et sur les questions internationales j'ai meme trouve Fillion bien plus clair et articule, sur la necessite de discuter avec l'Iran et la Russie. Hamon a aussi ete pas mal dans sa facon d'expliquer en quoi les liens avec les monarchies petrolieres etaient deleteres.

Si on veut convaincre les abstentionnistes, il va falloir savoir s'adapter aux formats imposes de la campagne officielle.

EDIT : j'ai oublie de mentionner ce qui m'a fait plaisir : la vacuite de la candidature de Macron commence a sauter aux yeux. La baudruche perd de l'air. Avec un peu de chance, la bulle eclatera bientot !!!
Pas d'accord avec vous, j'ai trouvé que Mélenchon s'en était très bien sorti.
Je suis peut etre un peu severe, mais j'ai suivit en detail ses dernieres prises de paroles ou interviews, et j'ai trouve qu'il etait tres en dessous de ce que j'attendais dans ce debat. En meme temps, c'est un exercice terriblement plus difficile.
En voila un qui exprime sans doute mieux que moi ce que j'ai ressenti :

http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/l-europe-grande-oubliee-du-debat-a-cinq-de-la-presidentielle-667829.html
Très injuste, le Romaric Godin. La question de l'Europe a été programmée par TF1 en toute fin d'émission, et bien sûr ils ont fait comme si le débordement de temps était imprévisible. "L'Europe grande oubliée" par la volonté de TF1.
Les candidats auraient pu bousculer ce planning et parler de l'Europe a chaque sujet.

En particulier quand il s'est agit de parler d'economie, de relance etc...
Ca me fait penser : la France Insoumise ne pourrait pas utiliser ses propres moyens pour organiser des débats sur le web ?
Perso, ça m'intéresserait de voir :
- Mélenchon vs Macron vs Hamon : le débat du PS, capital et travail, et Mélenchon en critique des deux ;
- Mélenchon vs Le Pen sur souverainisme de gauche vs droite identitaire
- Mélenchon vs Hamon sur stratégie européenne et géopolitique
Y compris avec des membres de leurs équipes, Piketty et Liêm Hoang-Ngoc, ça serait intéressant.
Et si on pouvait entendre Marion Maréchal-Le Pen sur son offre de collaboration avec Bannon, qu'elle nous explique son "patriotisme" là-dessus...
Avez-vous vu le débat entre Généreux et Piketty sur Politis ?

Généreux vs Piketty
Tiens je suis justement en train de le visionner !
Je n'avais pas vu, merci. Voilà de quoi faire pour la soirée.
Vraiment un excellent débat, où il apparaît que Généreux est d'accord avec l'idée de Piketti pour une assemblée de la zone euro, ce qui est un scoop pour moi, mais que bien entendu il ne faut pas attendre ce beau projet pour espérer changer les choses, et qu'il faut d'abord désobéir aux directives avant toute négociation. Ce à quoi Piketti opine, deuxième scoop. Généreux ajoute qu'il est OK pour venir proposer son projet avec Picketti lors des négociations du plan A.

Les deux sont aussi d'accord pour dire que sans le calendrier minable imposé par Hollande, ces questions auraient pu être posées sur la table.

Mais bien évidemment ce n'était pas le seul point de désaccord entre le PS et la FI (je parle par exemple de la géopolitique, qui sort un peu de la compétence de nos économistes, et qu'ils n'ont donc pas abordé), et je ne parle pas de la structure du PS qui est, comme dirait l'autre, "tout un programme !".
Ils sont suffisamment d'accord sur l'Europe pour qu'on se demande si la question géopolitique les différencie vraiment. Quand l'objectif est de préserver l'Union, qu'on est favorable aux mouvements vers un sentiment de peuple européen, ne rechigne pas à l'idée d'assemblée de l'Euro de Piketty, on est dans une logique que d'aucuns critiqueront comme anti-nationale, de "bloc" contre la Russie etc.
Je ne sais pas si il en a causé avec Mélenchon mais celui-ci ne me donne pas la même impression, son discours est pour moi bien plus orienté sur l'idée de faire comme si l'U.E. n'existait pas, de se tourner vers le Sud, les émergents etc., dans un esprit plus national.

Pour le timing, il y a un moment où Généreux fait remonter la question à 2008 quand Mélenchon est parti, que Hamon, Montebourg etc. auraient pu le suivre. Ca me semble en effet un moment clé et pas sûr que même si les primaires s'étaient déroulé 6 mois plus tôt, Hamon ait pu faire grand chose avec un parti où Valls reste sans lui donner son parrainage.
De ce que j'en comprends, ni Mélenchon, ni Généreux n'ont/n'avaient de plan pour l'Europe, seulement un plan pour la France dans l'UE qui se résume à la violation des traités européens, pour pouvoir appliquer le programme économique national de la FI. Il se trouve que vu le contexte, une renégociation de ces traités serait favorable à d'autres pays, mais manifestement, cela relève plus du concours de circonstances qu'une stratégie européenne concertée.

La proposition de Piketty, d'Assemblée de la zone euro, ne rentre d'aucune manière en conflit avec le programme de Généreux. Sauf que derrière les politesses et une relative bienveillance qui relève plus de la tolérance que de l'adhésion enthousiaste, Généreux évoque tout de même la souveraineté des peuples dont aucun, en l'état du projet, ne pourrait se prévaloir d'une majorité.

Et en ce sens, le débat à tourné court. Comme si ni Généreux, ni Mélenchon, ni la France insoumise ne s'était posé une seule fois la question du devenir de l'Europe, à l'exception de l'indépendance de la Banque Centrale et des limites de ses prérogatives. Et cela non pas tant pour franchir un palier dans le sentiment de peuple européen, mais simplement parce-que les activités de la BCE ont un impact immédiat sur le budget de la France.

Le débat a tourné court, et j'ai trouvé ça assez frustrant. Et pourtant Piketty a ça dans ses cartons depuis des années puisqu'il en débat à peu près dans les mêmes termes avec Lordon à Ce soir où jamais en 2015. Pour ma part, je ne prends connaissance de cette idée d'Assemblée de la zone euro que ce soir, mais elle suscite en moi, même à froid, bien des interrogations: quel taux ?, tout ou partie de l'impôt sur les sociétés ?, uniquement pour financer des formations, vraiment ?, est-ce que l'Assemblée décide souverainement de la totalité des dépenses, ou est-ce qu'une partie devrait être allouée à la transition écologique dans le privé, des appels à projet pour l'innovation, etc ?, à quel rythme l'Assemblée doit-elle se réunir ?, où ?, s'il s'agit de gérer l'impôt sur les sociétés, pourquoi pas une composition proportionnelle au PIB de chaque pays plutôt qu'à leur population ?, etc.

Soit Généreux a vraiment été pris de court, soit il s'en fiche royalement. Mais le simple fait de ne poser aucune question ne démontre en tout cas pas d'enthousiasme débordant à mes yeux. Pire: le seul argument échangé lors de ce débat étant celui de la souveraineté soumise à la majorité. Généreux appelle de ses voeux l'émergence d'un peuple européen et à terme un état fédéral européen. Pour cela, il dit qu'il faille avancer par étape, l'une après l'autre. Mais quel palier Généreux et la France insoumise proposent de franchir ? Il faudrait peut-être y réfléchir plus longuement, mais cette Assemblée de la zone euro m'apparaît, à froid, être une bonne idée pour l'avenir de l'Union européenne.
Mais bon, on peut également retenir, et c'est ce que je retiendrai surtout, c'est que Généreux et Piketty sont d'accord et sur le diagnostic, et sur le fait de s'affranchir des traités.
Il me semble que c'est un peu un tournant, ce consensus.

L'idée d'un changement du statu quo de la zone euro semble être entrée dans la fenêtre du discours "raisonnable".
J'aurais voulu modifier en "la remise en cause de l'euro semble être entrée dans la fenêtre du discours "raisonnable"", mais ce n'est plus possible :-(
"De ce que j'en comprends, ni Mélenchon, ni Généreux n'ont/n'avaient de plan pour l'Europe, seulement un plan pour la France dans l'UE qui se résume à la violation des traités européens, pour pouvoir appliquer le programme économique national de la FI. Il se trouve que vu le contexte, une renégociation de ces traités serait favorable à d'autres pays, mais manifestement, cela relève plus du concours de circonstances qu'une stratégie européenne concertée. "

Pas d'accord.

"53 - L'EUROPE EN QUESTION
Défendre et développer les coopérations avec les autres peuples d'Europe.


Les traités européens imposent la concurrence au lieu de la coopération entre les peuples. Nous voulons plus de coopération dans les domaines culturel, scientifique, industriel, écologique et social. Les espaces existants et à créer pour cela sont nombreux.
"

Et puis s'est tenu un sommet du plan B pour l'Europe à Rome
Toujours d'après Politis, le programme de Hamon aurait évolué :

Hamon remanie son programme
Oui ça change tout le temps (cf. le revenu universel), de là à parler d'évolution…

Ceci dit je peux comprendre qu'en si peu de temps il soit difficile d'avoir un programme bouclé, et qui se tienne. Il peut remercier son camarade Hollande.
"Ils sont suffisamment d'accord sur l'Europe pour qu'on se demande si la question géopolitique les différencie vraiment. "

Non. Ils ne sont pas d'accord sur le plan de défense européen, sur la sortie de l'OTAN, et Hamon considère que Hollande avait raison d'intervenir en Syrie, qu'il faut récupérer la Crimée, … c'est pas des petits détails. Et ça va mal finir si on les laisse faire.
"Bien évidemment ce n'était pas le seul point de désaccord. "

Très belle perle Al1.
On se souviendra quand même que c'est la SEULE raison que nous a donné Mélenchon au sortir de son diner avec Hamon...

Sans doute que dans 6 mois on arrivera à s'entendre sur le fait qu'au fond Mélenchon et Hamon auraient pu s'entendre, mais bon faut quand meme pas trop précipiter les choses c'est sûr.

Pas d'accord avec vous, j'ai trouvé que Mélenchon s'en était très bien sorti.


Apres avoir vu ce débat, j'ai bien envie d'aller prendre une bière avec Mélenchon et d'inviter Daniel Herrero pour un concours de langage fleuri.
C'est a peu prêt le seul enseignement de cette soiree.
la necessite de discuter avec l'Iran et la Russie. Hamon a aussi ete pas mal dans sa facon d'expliquer en quoi les liens avec les monarchies petrolieres etaient deleteres.


Point cohérence.
J'essaye de me mettre dans la peu d'un electeur indecis. La facon d'exprimer des idees de maniere claire est de ce point de vue un critere. Je ne suis pas d'accord avec le point de vue de Hamon sur la politique etrangere en general, mais j'ai juste trouve que sa facon de s'exprimer sur le point precis des relations entre la France et les monarchies etait plutot pas mauvaise.
Tout à fait, les liens avec les monarchies pétrolières sont délétères, alors qu'il faut évidemment plutôt discuter avec des théocraties ou des dictatures qui vivent du pétrole et du gaz.
Vous ne voyez pas la difference entre l'Iran et l'Arabie Saoudite vous ?
Si, bien sûr.
L'Iran n'exporte pas le wahabisme, ne finance pas Al Qaeda et Daesh, et ne commet pas de crimes de guerre au Yemen avec [s] la complicité de la France[/s] des armes françaises.
J'ai bon?
Oui oui oui, vous avez déjà dit tout cela sur la page FB de Mélenchon.
C'est pas interdit
La TV ou l'art de tuer l'Altérité, la vie, l'échange véritable, le conflit sain !
PAS DE DEBAT BIEN SÛR A LA TV!
Ils ne savent pas faire!
Trop occupés à maintenir la PEUR, le couvercle de la marmite appuyé sur les têtes!
Trop occupés à ne pas perdre le contrôle, la maîtrise.
Faut que toujours ça passe par eux, que la baballe revienne au centre!
Toujours !!
Contrôle absolu de la parole, débat sous haute surveillance!
Dans ces conditions, comment aurait on pu inviter "les autres"!?
Décidément ils sont trop coupés du monde à présent qui continue de tourner sans eux!
Ils ne savent pas que dans les grands débats, assemblées horizontales, AG, sous l'ombre des forêts des ZADS, aux pieds des ruisseaux à Sivens, BURE, NDDL, ROYBON, AGEN, VILLENAVE, ECHILLAIS etc, sur le pavé des nuits debout, dans les cercles de République, ils ont été nombreux, jeunes ou vieux, hommes, femmes, trans, précaires ou riches, a avoir appris à débattre, à s'écouter, à nourrir amoureusement les différences, à chérir les conflits, jusqu'à voir éclore parfois au bout de la nuit, le miracle de la pensée nouvelle, de l'intelligence collective, des retrouvailles éblouies et apaisées avec de l'hétérogène!
... oui mais ça c'est dans le monde parallèle vraiment en marche celui là qu'ils continuent d'ignorer!
Hier au soir, j'ai évité de bader le débat.

De façon latérale vous le relatez.
C'est bien.
"jamais je n'ai voulu plaire au peuple; car les choses que moi, je connais, le peuple ne les approuve pas, celles que le peuple approuve, moi,je ne les connais pas" Epicure

"qui, en effet , peut plaire au peuple, quand lui plait la vertu? C'est par de mauvaises activités qu'on demande la faveur populaire"
Sénèque , lettres a Lucilius n°29
Si les casseroles ne tintent pas c’est aussi de la responsabilité du milieu politique et médiatique, personne n’a protesté avec toute la vigueur nécessaire au fait que Fillon et Le Pen, alors que la justice est à leur trousse, restent malgré tout candidats, les institutions restent gravement silencieuses.
Aussi m’était-il tout à fait étrange à voir Fillon dérouler son programme sans sourciller, Le Pen itou. Cela m’était tout à fait étrange. Pire, aller voter dans ces conditions me fait complice de tout ce silence et je n’aime pas ça du tout.
la seule cohérence, c'est nous. Nous les vraies gazelles en l'occurrence, fascinées par les tigres qui font patte et yeux de velours pour mieux nous croquer et qui chassent en meute : que le plus hypocrite gagne!
Une majorité des sondages en avril 2002 donnaient 14% à Le Pen, et 18% à Jospin. Et dans la vraie vie, ils ont eu 16% chacun source

De deux choses l'une:
- soit on est un journaliste qui utilise les sondages sans faire état des marges d'erreur,
- soit on est un journaliste qui critique les sondages... sans faire état des marges d'erreur non plus !

Daniel Schneidermann, vous critiquez les sondages sans faire état des marges d'erreur. Pire, pour ce faire, vous utilisez un sondage effectué près de 2 mois avant l'élection. A 14% pour Le Pen, et 18% pour Jospin, avec à l'arrivée 16% chacun; il va falloir m'expliquer en quoi les sondages se sont trompés !
Les candidats hier soir n'auraient rien pu dire sur les affaires qui n'a pas déjà été dit dans les semaines passées. Cela ne leur aurait rien apporté de faire glisser le "débat " sur ce plan là.

L'important hier soir était de mettre en avant leurs idées, leur programme et leur personne, afin de gagner des votes plutôt que d'en faire perdre à leurs adversaires.

Si l'un d'entre eux se retrouve face à Fillon au 2nd tour, cela sera très probablement une autre histoire.

Politique 101... ;-)
C'est ce que fait votre chronique. On était en droit de s'attendre à ce que ce débat s'écarte du caquètement permanent sur les affaires depuis deux mois. Il y parvenu sans toutefois nous éclairer complètement.
En particulier le petit nouveau, Macron, qui salue respectueusement quelques point positifs chez trois de ses concurrents mais dont on retiendra que le positionnement reste flou sur des problèmes fondamentaux.
Flou sur le problème du nucléaire, technologie française belle et bonne, moins carbonée etc., mais qu'on ramènera à 50% dès 2025 tout en continuant à construire en France et ailleurs les nouveaux générateurs.
Flou aussi sur la stratégie diplomatique pour laquelle sera déterminée une "feuille de route" dont on ne saura rien avant qu'on ne devine une méfiance anti-poutine sur l'interpellation de Le Pen.
C'est d'ailleurs sur ce point que le débat a mis au clair les vraies différences entre les autres candidats et fait émerger un Fillon jusque là un peu terne sauf dans ses accrochages avec Le Pen.

Je connaissais bien les programmes de Mélenchon et Hamon. Mélenchon ne m'a pas déçu.
" Les débats politiques se résument trop souvent à des dialogues de sourds avec des pensées muettes "
Les informations concernant les affaires ont été développées ad nauseam dans les « médias » au détriment du « fond ».
On pouvait donc raisonnablement espérer que le débat serait l'occasion d'une confrontation des programmes. C’est sans doute plus austère, ça ne fut pas forcément très réussi, mais osons croire que c’était nécessaire.
Faut-il regretter le temps où l’animateur d’un débat Le Pen-Tapie arrivait sur le plateau avec une paire de gant de boxe à la main ?
Dans un monde ou personne ne doute que la capacité à remporter ce genre de débat n'a pas grand chose à voir avec les compétences et les idées nécessaires à la direction du pays, je m'interroge toujours sur le nombre de spectateurs qu'ils rameutent et le bruit médiatique qu'ils engendrent.

Pas de débat pour moi hier soir. Les extraits de ce matin, les commentaires sur ceux qui se sont fait renvoyés dans les cordes, ont patouillé sur telle ou telle question, ont été trop éteints, ou n'avaient pas la bonne stratégie achèvent de me convaincre.

Je crois avoir vu Eolas proposer sur twitter le débat parfaitement équitable : les onze candidats parlant tous en même temps pendant 3h. Ça, ça serait un spectacle rigolo.
Hamon préfère, il me semble, le Rugby à la Boxe. Il a tenté un plaquage, mais il s'est retrouvé le nez dans la gadoue. C'est qu'il cours vite le Macron quand le ballon est fourré avec des billets de 500.
Je ne sais si c'est très juste comme image mais c'est, à mon goût, plus poétique.

Moi, j'ai adoré les bandeaux sur LCI : sondage Facebook sur qui est le plus convainquant. Apparemment sur Tf1, ils n'ont pas les même chiffres.
Pourquoi n'ont-ils pas été plus agressifs ?
Macron traîne peut-être des casseroles à Las Vegas ou que sais-je mais quid de Mélenchon et Hamon ?
Fillon avait joué la carte de l’honnêteté à 100% , à l'époque où il le pouvait, lors de la primaire. Pourquoi est ce que les gauchos n'ont pas profité de l'occasion pour en faire de même ?
Enfin, j'ai quand même entendu Fillon nous expliquer à quel point c'était important pour lui la transparence et les dispositions qu'il prendrait, une fois élu, pour veiller à la moralisation des politiques. Et personne n'a bronché !!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.