174
Commentaires

Orelsan, rien à comprendre

Commentaires préférés des abonnés

Et pourtant, l'album d'ORELSAN aura beaucoup plus d'impact auprès des jeunes que la chanson de VASLO (qu'aucun jeune n'écoutera).

Le rap a le mérite d'exister et d'être la musique la plus écoutée.


On a écouté L'odeur de l'essence ce matin avec mes enfa(...)

Le moral lundi n'était pas au plus haut (

Blues du progressisme un lundi matin)

et là vendredi, on va se flinguer


Merci Daniel :)))


Bon ceci dit, Ici Strasbourg les Alsaciens parlent aux Français de l'intérieur

Le marché de Noël se prépare, la ville se dé(...)

Orelsan devient donc le nouveau Florent Brunel


(...)

Derniers commentaires

C'est "La fin de leur monde" post-moderne. :)

En tout cas je ne connaissais pas, mais je trouve que la chanson est vraiment intéressante en ceci qu'elle exprime bien le fatras que peut représenter tout ce qu'il se passe, et la difficulté, vieux ou jeunes, qu'on peut avoir à déterminer ce qu'est exactement toute cette réalité médiatique. Car à bien écouter, on a l'impression qu'il parle surtout de ça, des représentations multiples prises de position au sein des différents appareils de médiatisation.

On relèvera aussi un taquet pour les féministes, mises au même plan que les fascistes...

Je n'ai pas non plus compris l'enthousiasme pour le dernier opus d'Orlesan. Le texte est un fourre-tout (les paroles d'odeur d'essence sont ICI).


Merci pour Vaslo, mais il manque de voix et a du mal à tenir la note. Cela peut se corriger. Ses textes et sa musique le mériteraient.

Bon, sans moi... Aurel San, y va trop vite pour mon oreille qq peu vieillissante et malentendante... (genre... ces jeunes, j'les comprends plus)... En revanche, j'ai beaucoup aimé le dernier disque de Lavilliers. 

En fait, les temps se suivent et se ressemblent : les vieux ne comprennent plus les jeunes... mais ils auront de moins en moins de pouvoir (enfin, les vieux  comme moi)... et peut-être que ce monde d'isolement va devenir de plus en plus invivable et violent...

Trigger warning : je vais être un peu dur envers notre grand gourou adoré.


Je ne suis pas du tout un adepte de l'expression "ok boomer" d'habitude mais c'est ce que m'inspire le plus cette chronique. M'enfin ok Daniel, il crache dans ton wok presque autant que dans la soupe de tous les autres, mais c'est peut être pas une raison suffisante pour aller jusqu'à te plaindre que son clip ne fasse pas de publicité directe à Papacito (faut vraiment être démesurément fier de la ligne éditoriale d'ASI sur le sujet :p), ni de dégainer quelque chanson à texte à la mode reposante du millénaire dernier pour la lui opposer. Et je dis ça je ne suis même pas très fan de rap ni d'Orelsan en particulier, mais là c'est une très bonne chanson, une des meilleures expressions de l'air du temps entendue ces dernières années (et exprimer c'est ça le but de l'art bien plus que "dénoncer", si elle dénonce aussi un énorme paquet de trucs).


Sinon je pense qu'au contraire il y a plein à comprendre à une chanson qui dénonce le grand cirque des diversions nous rendant antagonistes dans lequel nous sommes tous plongés, et qui si on l'écoute bien (voir son interprétation par Victor Victorovitch) se garde de dire tout se vaut si elle fait des parallèles. 


Par exemple dans la première énumération, la droite ou les dominants sont associés à une nostalgie liée à des fantasmes, puis des illusions négatives concernant autrui (qui "les persuadent", "leur font croire", "les excitent"), les minorités ou la gauche à des constats inquiétants (qui "les saisissent sans qu'ils aient rien demandé", "leur font prendre des risques pour survivre", "les poussent à crier alors que personne n'en a rien à branler"). Le texte est très loin de poser une équivalence entre les deux, l'innocence et simple réaction logique à des situations clairement existantes apparait clairement d'un coté, tandis que l'autre est ramené à des croyances nuisibles.


Après oui, ça doit être dur à entendre pour le responsable accro à twitter d'un média ultra engagé grattant régulièrement le buzz lié aux extrêmes, dont tant le capital social que le capital tout court repose en partie sur la viralité de la colère, que "l'intelligence fasse moins vendre que la polémique", comme ça doit l'être pour quelqu'un qui a bâti sa carrière sur la critique (des médias), qu'on lui rappelle qu'elle n'offre pas de solutions, et n'est jamais qu'un élément du même cirque systémique. 


Pour moi c'est plutôt la démonstration que le texte tape terriblement juste qu'il suscite des réactions comme celle ci.


Ceci étant dit, je ne trouve pas pour autant Orelsan totalement irréprochable. Pour en revenir à "ok boomer" il me semble tout en dénonçant tout le reste n'avoir pas de scrupules à donner dans les identity politics générationnelles les plus binaires (gnagna pauvre génération Z gnagna méchants vieux riches nostalgiques), qui de mon point de vue n'ont rien à envier comme diversion factrice de divisions et de perte de nuance, à tout ce qu'il dénonce. Truc par ailleurs amusant de la part d'un GenY presque de l'âge d'Emmanuel Macron. Mais étrangement c'est la seule partie du texte que Daniel n'ose pas commenter.


Mais ce qu'on peut lui reconnaitre par contre c'est qu'il s'élève bien plus haut que le niveau très terre à terre des paniques liées du fasssisme chères à des médias comme ASI en l'évoquant comme partie d'un bien plus large contexte. Le produit d'une société désespérée où tout nous pousse à devenir antagonistes, car ces diversions sont finalement bien plus supportables que le réel, plutôt qu'une histoire de méchants nazis débarqués d'on ne sait quelle lointaine planète ou ayant pris un portail temporel à partir des années 30.


En fait c'est ça qui doit le plus chagriner Daniel, cette chanson est une critique des médias au sens large, et de leur capacité à nous détourner des vrais problèmes au profit de confortables conflits entre méchants et gentils, bien plus profonde que celles que produit en général ASI (hors la rubrique sur l'économie de l'attention, qui permet parfois au site de s'approcher de telles hauteurs). 


Après, bon, on ne peut pas reprocher à un vulgaire journal de ne pas savoir exprimer la chose aussi bien qu'un artiste.

Est-ce que je fais mon vieux con en sortant spontanément sans me renseigner plus avant que j'ai quand même l'intuition que ce type d'artistes, un peu comme Saez, sont des attrape-tout qui n'aident quand même pas tellement à structurer une pensée ? Par rapport un Ferrat ? Ou même à Lavilliers (ex. Beautiful Days sur son dernier album) ? 


Après, point de départ à une prise de conscience ou à une neutralisation à un véritable engagement ?


Enfin bon, c'est vraiment d'autant plus con de ma part qu'il y a mille autres raisons structurel au défaitisme actuel.


Bon, promis, je vais prendre un temps pour écouter et me faire un véritable avis au delà de cette intuition de vieux con.

j'y suis depuis longtemps... (la 5 ... ) mais là !.... ASI devient pathétique !

...bah , c'est le même genre de business que Brut...une idée passe => combien çà rapporte ?

L'odeur de l'essence est un son qui est a écouté juste après "Manifeste" du même album ! ;) 

J'ai une tendresse pour Damien Saez aussi. Il est unique.

Orelsan : 0

Vaslo : 10000

Ou un bon ptit Damien Saez, ça fait toujours du bien :)


https://m.youtube.com/watch?v=KKOESy_yq3w


https://www.youtube.com/watch?v=d2JZx6h5C10


Bien que je croie à la force de la poésie, sous toutes ses formes, j’ai bien peur qu’elle ne suffise pas face aux prédateurs sans empathie que sont nos dirigeants.

vous avez vu les vieux , Bidon va laisser la présidence a Harris , pour cause de colposcopie , ça part en chiasse les States ...


30 millions de vues pour la chanson d’un rappeur qui casse ses codes (ainsi que les pieds d’un gouvernement pas mignon, et ceux de pas mal de trolls), ça n’intéresse visiblement guère la presse française mais pour reprendre la dépêche AFP il nous reste les belges, les québécois, les libanais, et France 24… mais en anglais.


Sérieusement, Daniel, voilà une chanson qui a fait plus de vues que ce lamentable marietrintigneur ET qui défonce des ouin-ouin (lorsque ceux-ci sont à la botte du PCC), en douceur et en chantant juste: ça s’lève à l’Est, comme dirait l’autre


Pour info, l'histoire de "sale pute" est tout à fait controlé, de jouer un rôle, ce qui fait oeuvre justement. 

Cela aurait été incontrolé, il y aurait eu amende, voir prison.

Pour le côté chanson fleuve, à ne pas zapper IAM, qui sortit deux opus dans ce genre.

https://www.youtube.com/watch?v=IzL5O0ouu9Y

https://www.youtube.com/watch?v=2DJPEnxXeAo

Pas convaincue non plus par ce morceau. Les rimes en é... je suis vieille et préférerais toujours "qu'est ce qu'on attend " de NTM.

En revanche, chez Augustin ce matin ils ont passé "jour meilleur " du même album et ça m'a cueilli. Je crois qu'Orelsan est meilleur en "vie quotidienne " qu'en politique.

Eh bé Daniel, t’as écouté Manifeste aussi ? Bon d’accord, c’est l’autre qu’il a mise en avant mais qq mm !

Et bien j'ai mis l'album et je trouve qu'il est vraiment pas mal. Et pour le coté "société/politique" ce morceau est à écouter ... sans doute plus parlant.

Le moral lundi n'était pas au plus haut (

Blues du progressisme un lundi matin)

et là vendredi, on va se flinguer


Merci Daniel :)))


Bon ceci dit, Ici Strasbourg les Alsaciens parlent aux Français de l'intérieur

Le marché de Noël se prépare, la ville se décore, les cabanes de vente de Bredele, pains d'épices et cadeaux païens se montent et s'installent, 

chaque fois plus étendu le marché de Noël

dans quelques jours, nous ne pourrons franchir le centre ville après 11h sans montrer patte blanche et le contenu de nos sacs (remplis comme il se doit d'explosifs)

l'odeur de vin chaud aux épices de cannelle va nous atteindre à des centaines de mètres


et une sorte de dégoût et écœurement prend à l'idée que ce petit bambin de Nazareth né dans une étable misérable déclenche en sa mémoire cette déferlante de consommation

ce sera l'heure d'offrir le dernier Orelsan, le dernier Adele, le dernier livre de z...

ce paradis décrié par Orelsan qui attire tous ceux qui franchissent la mer et la toundra


Par contre pour trois euros seulement, on peut se payer le programme de France Insoumise

et une bonne dose d'optimisme à la clé


* je ne touche aucune commission, c'est de la pub gratis, une communication d'utilité publique dans ces temps de morosité



Et pourtant, l'album d'ORELSAN aura beaucoup plus d'impact auprès des jeunes que la chanson de VASLO (qu'aucun jeune n'écoutera).

Le rap a le mérite d'exister et d'être la musique la plus écoutée.


On a écouté L'odeur de l'essence ce matin avec mes enfants et, après quelques explications, ils sont remontés à bloc!


Je pense que L'odeur de l'essence doit juste être vu comme un moyen d'informer sur plein de sujets polémiques (l'inverse d'une fenêtre d'Overton), tout en gardant à l'esprit (et ORELSAN le sait très bien) qu'aucun gamin qui aura regardé le clip conclura "les violences policières c'est génial", "l'écologie c'est de la merde", "mon dieu, on va être grandremplacé!" ou encore "Papacito est le meilleur youtuber de sa génération".


Perso, je préfère qu'ORELSAN interroge les jeunes sur certains sujets, plutôt qu'il prenne position.

Merci Daniel. Votre article mérite un post scriptum : quand j'ai regardé la vidéo Orelsan sur youtube, la pub qui venait sans transition dans la foulée met en scène une commerciale qui dit : vous voulez savoir comment profiter de la crise ? ...s'ensuit un argumentaire d'optimisation fiscale dans l'immobilier. Ca donnerait envie de rire si ça ne donnait pas envie de pleurer.

Faut savoir Daniel, Orelsan c'est pas assez percutant mais c'est à la limite si vous voudriez pas qu'il se présente aux élections présidentielles... C'est un artiste. Ecoutez aussi Vald - Rappel https://www.youtube.com/watch?v=lB8uQ_zO-o8. Depuis quand un sous entendu serait moins efficace qu'une simple citation des noms des personnes ou groupe ? ça évite des procès par exemple, chose qu'il a déjà du subir...

Vaslo très belle chanson mais qui au contraire dénonce beaucoup moins et a moins de puissance que l'odeur de l'essence ! Il ne vise rien, ni personne.

Orelsan devient donc le nouveau Florent Brunel


Mais Orelsan son job c'est vendre des disques. Pour ça il a bien travaillé, il a fait un clip qui fuse dans tous les sens s'est payé un stagecraft ILM (Il y aurait pas un petit arrèt sur images à faire pour décortiquer le clip?) et une chronique dithyrambique dans "le monde" qui ne décrit rien de moins qu'un type apolitique:
"il raconte son confinement en Normandie, pendant lequel il a emménagé dans une belle maison, à côté de Caen, où « il se lève à 8 heures pour écrire » et conclut : « Je ne suis vraiment pas un vrai rappeur. »"

Et:

" Ses idées ? Moins déprimer, consommer de manière équitable, retrouver les copains, moins boire et plus se parler. Joli programme..."

Bon, à partir de là, je crois pas qu'en essayant de creuser on trouve autre chose qu'un grand vide.

Pour comprendre ce que Orelsan pourrait dénoncer dans ce qui fait tiquer DS : "il semble renvoyer dos à dos panique identitaire, panique climatique, et même panique alimentaire. Toutes fondées ? Toutes fake ? Les deux à la fois  ? ", dit par un militiant écologiste-zadiste-gilet-jaune


--> une partie de l'écologie (jancovici, pablo servigne, etc.) distille de la peur plutot que des solutions, des mobilisations, comme une religion avec une possible rédemption avec un paradis promis (seulement si on suit leurs recommandations). Celle qui fait entrer dans un état de dépression, de fin de civilisation, plutot que de mobiliser les ressources humaines, les discussions politiques et la lecture capitalistique de notre situation écologique.

Dis, "une pomme de terre" que nous dis-tu par " lecture capitalistique de notre situation écologique"?

J'ai une petite idée. Mais, je ne voudrai pas me fourvoyer sur un mauvais chemin...

+1. à mon sens renvoyer ces peurs dos à dos ne manque pas d'intérêt. Ce n'est pas la réalité de l'urgence climatique qui est contestable (bien au contraire) c'est le fait d'appuyer sur le bouton "panique" en pensant que ça fait bouger les choses. En réalité ça nous fige comme des lapins dans les phares d'une voiture et - on le voit- ça retarde indéfiniment le moment où on prendra le problème à bras-le-corps. Faire moins, se restreindre n'est pas une bonne raison de se mobiliser. Si le seul argument, c'est "on est trop, on consomme trop, donc certains d'entre nous sont en trop sur cette planète", la seule conséquence logique c'est je me suicide moi, ou bien j'oeuvre pour la mort d'autrui. Bonjour l'utopie. D'où la pertinence de ce clip, même s'il n'est pas très agréable à regarder, ni très artistique.

Merci pour exprimer mieux ce que je voulais dire Dr panel ;)


Je rajouterai le côté attente de l'Apocalypse pour trouver la rédemption, plutôt que de se mettre aujourd'hui aux solutions, enclencher dès maintenant la rédemption collective, tous ensemble, sans attendre le collapse, qui ne viendra peut être pas pour les plus riches et protégés de toute façon.

vous sentez vraiment que la peur nous paralyse sur le changement climatique ??? 

plutot l'impression d'une joyeuse fuite en avant "apres moi le deluge".   

Ce nestpas incompatible. L'apocalypse fait dire:"qu'y puis-je moi avec mes petits bras ?"

 "après moi le déluge" c'est ne pas se soucier du futur sachant qu'on en sera pas concerne, ça n'est pas du défaitisme c'est une forme d’égoïsme qui s’inscrit d'ailleurs souvent dans un conflit intergénérationnel.

je ne crois pas une seconde au "qu'y puis je moi avec mes petits bras" et de ce point de vue Greta a raison de rappeler gouvernements et citoyens a leurs responsabilités. 




le "conflit intergénérationnel", mouais... je connais pas mal de jeunes qui ne prennent absolument pas la mesure de ce qui est en train de se passer. Nous, les vieux, nous nous souvenons des hivers enneigés (et donc, des réserves d'eau), des truites et des écrevisses, des campagnes désormais transformées en zup, en zac, en centres commerciaux, en parkings et en lotissements, nous voyons partout gagner cette artificialisation, nous nous souvenons des prés, des haies, de la profusion d'oiseaux, des lucioles... notre mémoire est peuplée de ce qui est en train de disparaitre et c'est déchirant. Ce sont souvent des jeunes qui nous répondent "c'est le progrès" ;(

 je ne conteste pas votre experience personnelle il est juste factuel de constater que plus on devient age plus on est conservateur et que le changement radical (de société) n'est pas forcement la tasse de the de la droite ou des conservateurs tant qu'il peut etre retarde. Et ce constant vaut en France mais peut etre etendue a quasi tous les pays industrialises. 


 je ne conteste pas que "vous sachiez" je dis juste qu' il serait bien arrogant de dire que vous sachiez mieux. Je ne crois pas qu'on ait besoin d'un constat empirique sur une duree longue tel que vous le decrivez pour prendre  la mesure  du probleme vu la multiplication et l'ampleur inedite des incidents lies au changement climatique .  tout le monde a acces au meme niveau d'information  sur le sujet surtout avec le développement des medias non traditionnels.


Bref au final beau deraillement sur un tout petit morceau de mon propos qui etait surtout de dire que non nous n'avons pas trop de vulgarisateurs  sur le sujet du changement climatique et que le probleme ca n'est certainement pas la peur mais bien au contraire un jemenfoutisme ou egoisme assez peu assume encore trop generalise.











"il est juste factuel de constater que plus on devient age plus on est conservateur"


Ah bon ?

Vous parlez d'expérience ?


non je retarde le resultats des presidentielles , ca vote massivement a droite dans les classes d'ages les plus elevees avec un taux de participation record.

c'est factuel , sauf a dire que la droite ne serait pas conservatrice et progressive sur l'ecologie. en general quand on vote a droite (pas RN) c'est qu'on cherche a proteger un status quo.

Oui, mais ce n'est pas forcément qu'on se déplace vers la droite, apparemment le mécanisme le plus courant c'est que la société évolue plus vite que les opinions de ses membres, et donc les plus vieux ont tendance à se retrouver, malgré leur propre évolution, plus à droite sur le spectre politique qu'ils ne l'étaient.

il y a un lien, en effet : mais ça signifie peut-être simplement que les "conservateurs", l'électorat de droite, vit plus longtemps ... et ce ne serait pas étonnant : les riches, les "csp++" vivent plus vieux. Les autres ne sont pas "devenus plus conservateurs avec l'âge" : ils sont morts.

pas sur que ce soit encore un facteur si on en croit l’espérance de vie a 55 ans en france en 2008 par categorie socio pro (voir le doc) , peut etre pour les votes des plus de 75 ans et encore.... on est a 2,8 ans d'ecart entre l'ouvrier et le cadre.


2 choses qui font que les retraités peuvent avoir tendance a voter plus a droite.

-  proteger sa pension de retraite :

ceux sont les actifs qui payent pour les pensions des retraites, les retraités sont donc en general favorable aux politiques de droite visant a augmenter l'age du depart a la retraite ce qui par un effet de vase communiquant garantit (et encore il faut y croire) que le montant des pensions deja maigres pour une majorite ne seront pas encore plus reduites.

- transmettre son patrimoine : si le revenu des retraites est en moyenne plus faible que celui des actifs les retraités ont en general eu la chance de pouvoir acquerir leur residence principale ce qui leur fait un patrimoine a transmettre ce qui ne fait en generale pas voter pour un programme qui privilegie l'augmentation des impots sur la sucession generalement de gauche.





evidemment le lien a pas marche :


https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/sites/default/files/2020-08/dss40.pdf

ce n'est pas l'espérance de vie à 55 ans qui est pertinente, c'est la pyramide des âges selon la CSP


vous voyez ici que chez les 50 ans ou plus, les "cadre et professions intellectuelles supérieures" et les "artisans commerçants et chefs d'entreprise" sont très largement plus représentés que chez les 15-24 ans.

faudrait savoir ce que vous voulez , vous me dites tantot c'est l'esperance de vie tantot c'est autre chose et je vous reponds. je n'ai aucun problème a considérer que les catégories socio professionnelles changent et que le vote evolue en fonction de ces catégories au fil de la vie , par contre quand a la retraite vous avez 25% de cadres et de chefs d'entreprise mais que 75% votent fillon et macron avec du lepen au bout je vous dis tout simplement que ca n'est pas qu'une question socio professionnelle , on a bien une génération qui cherche à protéger des acquis, dont je vous expliquais au dessus la logique.


je n'ai jamais parlé de l'espérance de vie de ceux qui restent : je parle de ceux qui sont déjà morts !!!!

Brillant !


Vous devriez postuler pour remplacer Dominique Seux à France-Inter.

Vous avez en effet un réel talent pour présenter les citoyennes et citoyens comme autant de calculettes "rationnelles" sur pattes.


Je ne sais pas votre âge mais je crains que quand vous aurez le mien vous ayez viré comme ces retraités que vous vous plaisez à décrire.

c'est une approche statistique effectivement et je comprends qu'elle puisse deplaire et qu'elle soit contestable, d'où l'importance du debat.


je ne sais pas si je serais plus ou moins vertueux que vous ne l'êtes ou que vous vous percevez a votre âge , je ne peux que le souhaiter mais vous avons raison rien n'est gagné d'avance.




Plus on devient âge plus on devient conservateur ? Ca se discute. Les soutiens incontionnels des reacs et des néonazis sont des jeunes


conservateur (au sens economique ou liberal) ne veut pas forcement dire reac ou neo nazi. appelez ca la droite fillon (reac mais pas que)    si vous voulez. c'est pour lui que les +de 60 ans ont vote et c'est quasi  majoritaire au  premier tour. suivi ensuite ed macron , le FN est effectivement sous représenté dans ces classes d'ages.   


les jeunes 18/24 ont d’abord vote melenchon avant de voter FN et macron a part relativement egale . mais bon il faut ponderer ce vote  car l'abstention est relativement importante chez les jeunes.




Les réacs ne sont pas concervateurs, ils sont réactionnaires, ils veulent une sociétée du passé qui n'a, en réalité, jamais existé et non garder le rapport de force social actuel.

Bien cool de profiter des commentaires ASI pour passer une demie-heure du canard!

Il est gentil notre matinaute en chef, il me fait connaître le nom " orelsan ", que j'ignorais et que je vais me permettre d'oublier instantanément.


C'est pas si mal de vieillir ...

y dis rien y dis rien , "Mamie vote Lepen , elle lui reste que trois ans a vivre " Les gens qui votent a droite et les gens qui votent Lepen , ont tous dépassé la limite de péremption .Je suis pour l'euthanasie !Au moins électorale!

Merci pour la chronique. Je me permets de trouver que l'utilisation du diminutif "mongol" dans la chanson est très violente. 

Tiens puisqu’il est question d'écoute : j'ai l'impression que la voix de macron a muée à moins que ce soit mes oreilles qui entendent de plus en plus mal. Je rêve (maucais rêve) ou Macron a travaillé sa voix pour une voix plus grave, plus père de la nation ? A moins que ce soit radio Fance qui a tranfiqué le son (complotisme).

Il y a des chanteurs, dès qu'ils la bouclent : on les oublie. L'oreille est un conduit, rien n'y séjourne ... ( d'après  F. Dard )

Avec un tout autre flow, beaucoup moins médiatique mais pas moins puissant à mon sens, je me permets de vous signaler aussi, si vous l'avez manqué : 


le dernier album de No One is Innocent  "Ennemis" ( j'en ai déjà parlé sur le forum )


avec des titres tout aussi dénonciateurs que ceux d'Oreslan ( pas encore écouté son album en entier ) mais plus précis 

La caste ( ceux des grandes écoles )

Humiliation ( les virés comme des mal propres )

Les hyènes de l'info ( no comment )

Bulldozer ( le peur, le flicage etc... )


et un petit clin d'oeil gratifiant aux Berruriers Noirs à la fin de Dobermann ( et son fameux la jeunesse emmerde le front national des années 80 )


bonne écoute ( attention, ça envoie du bois )

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.