245
Commentaires

Mélenchon, le "petit jeu" et le tabou

Commentaires préférés des abonnés

"sans doute que Mélenchon, sur la défensive, n'aurait pas fait la même réponse. Mais il a déjà une heure trente de monologue dans les jambes, on est dans un lieu non médiatique,"

Depuis le début Melenchon est le seul a avoir un Language de vérité , et(...)

Pour Jadot , pas la peine de lui poser la question. On sait qu'il préférerait être Ministre de Macron.

C'est ce qu'ont déjà fait plusieurs de ses collègues à EELV.

Laurence De Cock tweete : »Je ne sais pas si on mesure bien qu’en France en 2021, un candidat à la présidentielle, des députés, des journalistes et un avocat sont menacés de morts par des Néo nazis et qu’il n’y a strictement aucune réaction du Gouver(...)

Derniers commentaires

L'analyse de Clément Viktorovitch : https://www.youtube.com/watch?v=acYYg4Zs9RA

Mais pourquoi Daniel n'a t il toujours pas dit un seul mot de la Primaire Populaire ?

C'est plus de 150'00 personnes qui demandent l'union de la gauche et des verts pour 2022, avec un processus de vote innovant et constructif par jugement majoritaire. Et personne n'en parle... Même pas dans les commentaires ici (ok je n'ai pas non plus tout tout lu... mais quand même pas vu)


"Les français savent vendre du foie gras dans le monde entier et Macron n'est pas foutu de vendre des sous marin "

Mélenchon dialogue avec Jadot


Mélenchon c'est le Bernie Sanders Français

On admire l'homme politique, la clarté de ses positions, leur adéquation aux idées progressistes

mais peut-on tout miser sur lui quand on sait le pouvoir des manipulations


d'un côté la machine qui déroule chaque jour le Grand Livre des Merveilles du Roy Macron

de l'autre Bolloré qui dialogue au quotidien avec son pétain de protégé


et nous sommes là à nous disputer un éventuel ministère comme des chasseurs qui se disputent la peau d'un ours imaginaire

Tel que je connais mon Mélenchon, j'ai un léger doute sur la sincérité de sa réponse. Il n'y a guère d'affinités entre ces deux là et  dans un gouvernement de Jadot, Mélenchon aurait le plus grand mal à trouver sa place, je ne lui donnerais pas une semaine pour démissionner.

Ah oui, et contrairement à ce qu'affirment tous les mélenchonniste qui tapent sur la gauche, Méluche n'est pas le mieux placé. 


De fait, tant que le centre gauche vote pour Macron, c'est mort pour avoir la gauche présente au second tour. Il faut donc quelqu'un capable de récupérer cet électorat tout en évitant de refaire les mêmes erreurs que Hollande après 2012. Pour le moment, Jadot semble le mieux parti pour accomplir cette tâche. Mais ça, les mélenchonnistes ne veulent pas le reconnaître.

On peut en effet saluer la réponse de Mélenchon, qui, même si elle n'engage à rien, a le mérite de sortir de la langue de bois habituelle. En ce qui concerne le "tabou", ça ne me dérange pas que des candidats refusent de répondre à ce genre de question, ou la reformule dans le genre "j'accepterai que Jadot soit mon ministre".


Les mélenchonnistes du forum, en revanche, semblent nettement moins ouverts d'esprit. Pour l'union de la gauche (et donc la possibilité d'accéder au second tour) ça semble bien mal parti. Et pendant ce temps, Macron jubile.




Je n'ai pas la même interprétation de la séquence :

- la question à laquelle les candidats ne répondent pas, c'est celle qui est posée d'habitude, et qui porte sur un candidat qui est vu comme étant mieux en mesure de se maintenir au second tour

- la question posée ici est inverse : elle porte sur des candidats moins bien placés (et même carrément mal dans le cas d'Hidalgo


Or, les réponses à ces deux questions sont parfaitement différentes : dans le premier cas, c'est un appel à se mettre en retrait, dans le seconde cas, c'est un appel du pied aux candidats ou à leurs électeurs de venir le rejoindre dans un projet compatible.

Il suffit de revoir comment les socialistes se sont comportés au 20ème siècle  !! Serions-nous dans un nouveau Titanic qui sombre pendant que tous les partis choisissent la couleur des canots pneumatiques pour nous épargner la noyade ? Pensons aux migrants en Méditerranée !!!

Ca doit etre dur Daniel, d'essayer de puiser une nouvelle positive/interessante tous les jours dans le marecage des Niouzes mainstream.

Bon, celle la, franchement, vous la montez un peu en mayonnaise. Je vois pas ce qu'elle a de franchement revolutionnaire, mais bon, au point ou on en est.

Perso je pense (reve) que la situation va finir par se debloquer. D'abord parceque je ne crois pas a une France totalement Zemmourisee, bien que le mattraquage produise des effets dans ce sens. Mais il en produit aussi dans l'autre sens.

A un moment on va passer un point de rupture : l'echeance se rapprochant, beaucoup de monde a gauche, qui ne vote pas, ou qui pense voter pour son petit candidat dans son coin, va se rendre compte que la, ca devient difficile de rester sur sa position initiale et je pense que beaucoup vont finalement voter (sans doute a contre-coeur) pour le seul candidat de gauche qui a reellement une chance d'atteindre le second tour : Melenchon.

Et quant au fait que la France serait dominee par des idees de droites... ben j'y crois pas en fait. Pas apres 5 ans de Macron, ni apres 4 ans de gilets jaunes. Par contre, la gauche se cache, s'abstient, n'y croit pas. C'est ca qui va devoir changer d'ici Avril. Et la peur est un puissant moteur.

J’ai déjà entendu Poutou être très clair sur ses chances à l’élection, et avoir dit être là non pas pour gagner mais pour faire peser ses idées (sur un plateau d’une grande chaîne de télé)

Comme l'article le dit je pense que ça découle surtout du cadre. Devant des étudiants ce ne sera pas la première fois qu'un politique fait preuve de moins de langue de bois que devant les médias.


Après oui si par je ne sais quel miracle un candidat classé à gauche arrivait au second tour et remportait cette présidentielle il me semblerait logique que ceux plus à gauche envisagent de participer à la majorité et au gouvernement. Sachant que l'autre option pour le président serait la réintégration de ceux partis chez Macron, garantissant une dérive à droite rapide, ce serait le devoir de ceux de gauche radicale de donner une chance à un Jadot ou une Hidalgo plutôt que de se la jouer puristes idéologiques (puis au pire un gouvernement ça se quitte s'il tourne mal).

Question de petits jeunes à peine sortis de l'oeuf mais  malheureusement formatés !

Je me suis demandée au cours de cette conférence s'ils comprenaient seulement ce que disait JL Mélenchon. Ils montraient tellement leur "ennui". 

Autrement plus dynamiques les conférences des sciences Po et autres !

quel bol d'oxygène que de voir voler en éclats ce tabou absurde !


Mélenchon qui accepterait éventuellement d'être ministre de Jadot ou Hidalgo, c'est ça le bol d'oxygène ??


Ecouter Poutou parler 10 minutes sur France inter, ça c'est un bol d'oxygène et sans tabou : https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-7h50/l-invite-de-7h50-du-mardi-16-novembre-2021

dans son excellente intervention à HEC, Mélenchon disait :


pourquoi voulez-vous qu'on s'allie, on est d'accord sur rien !


c'est gentil à lui d'avoir joué ce jeu stupide qui n'amuse que les médias. On s'est tellement fait cocufier durant des années par les socialos que maintenant c'est niet !


Hidalgo sur France Culture le mois dernier mettait dans toutes ses phrases "social démocratie " pour dire de quel partie elle se revendiquait


la pauvre, elle ne sait même pas que la social démocratie a foutu le bordel dans toute l'Europe ( en se faisant élire avec une étiquette de gauche et en faisant une politique de droite : BLAIR; SCHRODER; ZAPATERO ... ) et en faisant par conséquent monter l'extrême droite ( la trahison engendre la colère et la colère, comme la peur est mauvaise conseillère )


Hollande, au moins lui était plus intelligent ( plus fourbe ) il ne se revendiquait pas de la social démocratie ( sauf en privé parait-il ) il se disait socialiste : on a vu le résultat, et ses choix de 1ers ministres
(hors-sujet par nécessité) Comme beaucoup d'entre-nous je suppose, j'ai du mal à trouver le sommeil, chaque soir, devant notre impuissance collective face à tout ce qui se passe. 


Il est clair qu'il doit se passer "quelque-chose". En l'état, on perd, c'est clair, malgré la qualité de la FI et de son programme. Il est clair que l'union pour l'union ne serait pas génial non plus (peut-être juste moins pathétique dans le sens où on aurait au moins l'impression d'avoir essayé). 


Donc pour qu'il y ait une dynamique qui fasse se lever les gens consternés, désabusés, fatalistes, il faut "quelque chose".


Comment me rendre utile à titre personnel ? Je suis adhérent au Parti de Gauche, mais je n'ose plus militer, je ne sais pas si je dois garder mon adhésion. Faut-il pousser la Primaire Populaire malgré tous ? (ce n'est pas la panacée, mais cela pourrait-il déclencher qqchose en mettant le nez dans leur caca les candidats ?).


On ne peut ni rester les bras ballants ni foncer tête baissée. HELP ! (et par pitié, je ne veux ni une réponse béate sur "on va gagner avec JLM" ni une réponse défaitiste à la con "ouiiiiin la gauche la plus bête du monde sans l'unité !!". 


Les enjeux actuels nécessiteraient une mobilisation massive. Les médias alternatifs meurent (Blast n'a plus de sous, Politis n'a plus de sous etc.). Les gens sont le nez dans leur guidon et/ou dans leur camisole numérique. Les partis vivent leur survie. 


Help, que faire ?


"Quelle autre physionomie aurait la malheureuse campagne de la gauche, si tous ses concurrents répondaient aussi simplement à cette même question... "


Vous rêvez d'une gauche unifiée pour gagner les présidentielles? Comme c'est mignôn. 

Mais sur quelle base et avec quel programme? Si c'est juste pour faire "comme on peut" avec le capitalisme mondialisé, appliquer les directives Européens ou interdire les touillettes en plastique, ca sert à rien. Car il ne faut pas oublié que beaucoup des macronistes d'aujourd'hui qui bafouent la démocratie, se servent des flics et des juges pour taper sur les petites gens sont d'anciens du parti socialiste et d'Europe écologie.

Et pour ne pas oublier Méluche je le trouve trop complaisant avec le pouvoir et d'ailleurs il l'aime un peu trop le pouvoir. 

La démocratie, c’est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple.

"sans doute que Mélenchon, sur la défensive, n'aurait pas fait la même réponse. Mais il a déjà une heure trente de monologue dans les jambes, on est dans un lieu non médiatique,"

Depuis le début Melenchon est le seul a avoir un Language de vérité , et tactiquement c'est bien joué .Au tour de Jadot maintenant , comment va t il sortir du piège , enfin ,de la main tendue .


oui, vous avez raison, ce que semble oublier Daniel c'est que Mélenchon fait toujours de la politique, tout le temps, en s'adaptant au public concerné mais sans jamais perdre de vue l'objectif visé.

J'approuve. Et si, plutôt qu'avoir été victime d'une baisse de vigilance, Mélenchon avait fait une réponse était tactique ? Que va répondre Jadot si on lui retourne la question ? Difficile d'esquiver, puisque Mélenchon, lui, a répondu. Et par l'affirmative. Dire non ? C'est devenir le diviseur de la gauche. Dire "oui", ou "pourquoi pas ?", c'est laisser la porte ouverte à un ralliement si l'écart ente les intentions de vote se creusent. En faveur de l'un ou de l'autre, d'ailleurs.

"laisser la porte ouverte à un ralliement si l'écart ente les intentions de vote se creusent"

Ça ressemble à s'y méprendre à de la politique menée par les sondages. De toute façon, nous avons bien vu que même cette réalité là, Mélenchon n'est pas capable d'y souscrire.

Les sondages actuels qui le mettent bas estiment une abstention de 50 pourcent, dans ce cadre il n'y a même pas besoin d'une canidature unique, la gauche a perdu d'office. Il paraît logique de prendre plutôt les sondages qui supposent une abstention plus faible pour voir quelle tactique est faisable dans les configurations où il est possible de gagner...

Ah pardon, j'ai du loupé un épisode de "La Gauche et les Sondages" parce-que je suis passé directement de "les sondages c'est de la merde" à "faisons de la politique avec de la bidouille de sondage".

je rectifie : "faisons de la politique politicienne avec de la bidouille de sondage".

Nous proposer une candidate néolibérale pour soutenir un programme post-Keynesien écolo, ce n'est pas la définition de la bidouille politicienne?

Et, je suis désolé, considérer que seul ceux qui disent être certain à 100 pourcent d'aller voter doivent être pris en compte, ça c'est de la bidouille de sondage.

"proposer une candidate néolibérale pour soutenir un programme post-Keynesien écolo, ce n'est pas la définition de la bidouille politicienne ?"


Ou du compromis, de la négociation, et de l'accord.


Ce pourrait être aussi celle de l'abnégation, du sens du service, et des intérêts supérieurs de la France.


Bref, en un mot de la politique.

C'est sous-estimer l'influance du président dans la Vème République, le passé (Hollande, Mitterand) nous a montré que le coeur des convictions de la personne qui occupe la présidence compte plus que le programme que cette personne a présenté.

J'ai pas le souvenir que Chirac ait été le seul dans son équipe à se positionner contre la Guerre du Golfe

La guerre du golfe n'était prise en compte dans aucuns programme de l'élection de 2002 car elle n'était pas envisagé? Et si j'ai mis Hollande et Mitterand vous savez très bien pourquoi, privatisations, asphixie des services publiques, le tout alors qu'ils avaient été élus pour faire l'inverse, ça vous évoque quelque chose?

Et puis le compromis, en politique, c'est justement sur le programme qu'on le fait! Prendre un programme de la gauche de la gauche tel quel et de le faire défendre par une candidate du centre-centre gauche, donc à un extrême du bloc de vote représenté, c'est quand même une drôle d'idée.

La drôle d'idée vient du fait que les français ont élu Macron alors qu'il n'avait pas de programme, et qu'Hidalgo passe mieux dans les médias et dans l'opinion publique que Mélenchon.

Dans l’opinion des électeurs de gauche? Vous Êtes certain? Parce que Hamon passe mieux qu'Hidalgo et qu'en 2017 il n'a jamais dépassé les 14 pourcents.

Mais en tout cas ça ne résout pas la question de base, comment on fait pour être raisonnablement certain qu'elle appliquerait l'avenir en commun, en tout cas dans les grandes lignes?

"Même cette réalité là"... Vous voulez-dire que Mélenchon est incapable de "souscrire" à la réalité ? Vous pouvez préciser votre propos ?

Aux sondages défavorables, les gens nient leur prise avec la réalité. Ils sont balayés d'un revers de main et vite oubliés. Les sondages favorables sont quant à eux portés en médaille même quand ils ne décrivent plus une réalité. Le volte-face de Mélenchon sur l'alliance d'avec Hamon illustre magnifiquement les turpitudes psychotiques de la classe politique et des militants.


J'ajoute implicitement qu'il n'y a pas que sur la question des sondages que ces gens là entretiennent un rapport à la réalité pour le moins singulier.

Le volte-face de Mélenchon sur l'alliance d'avec Hamon 
Quel volte-face? Il n'y en a pas eu!

Moi je n'en ai vu aucun. Vous pouvez préciser ?

@ Alexis ROBERT et FroG


Déni de réalité ? Vous faites des séances de groupe d'auto-persuasion ?!


Hamon devant Mélenchon dans les sondages tend la main à Mélenchon et obtient une fin de non-recevoir. Puis les sondages basculent, Mélenchon passe devant Hamon, et Mélenchon reconsidère la question.


Vous aviez encore la tête dans le sable ou bien ?

Hamon devant Mélenchon dans les sondages tend la main à Mélenchon et obtient une fin de non-recevoir. 
Mélenchon a juste posé ses conditions : Plan A/Plan B et députées soutenant le programme, Hamon a refusé (Ce qu'on peu comprendre.)
Après, une fois devant dans les sondages, Mélenchon a continué de proposer selon les mêmes conditions et Hamon a refusé pour les mêmes raisons, aucuns changement.

Vous aviez encore la tête dans le sable ou bien ? 
Sur le coup c'est vous qui avez oublié une partie de l'histoire visiblement...

"Vous aviez encore la tête dans le sable ou bien ?" 


Et vous, vous avez la tête dans les sondages. C'est bien plus sûr que le sable pour ne rien voir.

Dites, "Le Chien", est-ce que ça vous fait du bien d'être discourtois ? Vous savez qu'il y a bien des forums où le faire ?

Sur le fond de ce que vous racontez, je n'ai pas la même analyse que vous. Mélenchon n'a fait que retourner à Hamon l'argument que celui-ci avait utilisé. L'arroseur arrosé, ça vous parle ?

"même cette réalité là". Les sondages = la réalité ?

Mélenchon ministre de Jadot ? Je ne crois pas que Jadot survivrait longtemps...

Laurence De Cock tweete : »Je ne sais pas si on mesure bien qu’en France en 2021, un candidat à la présidentielle, des députés, des journalistes et un avocat sont menacés de morts par des Néo nazis et qu’il n’y a strictement aucune réaction du Gouvernement’.
J’ajouterai silence radio des journalistes mainstream... mais pas que

C'est vrai, qu'à plus de 70 ans, après avoir été


-  conseiller municipal

- conseiller général

- sénateur

- ministre délégué

- député européen

- député,


on peut , encore, rêver,  d'être ministre de la planification écologique de Jadot ...


Le pied ....

Bol d'oxygène ou.... question à la con ?

Pour Jadot , pas la peine de lui poser la question. On sait qu'il préférerait être Ministre de Macron.

C'est ce qu'ont déjà fait plusieurs de ses collègues à EELV.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.