421
Commentaires

Macron, une soirée peuple

Commentaires préférés des abonnés

Macron, faudrait qu’il arrête, il nous prend vraiment pour des billes. S’il continue comme ça, l’abstention de beaucoup se transformera en vote contre !


Tweet de Pierre Lemaitre:


Infirmière appelée à faire barrage à l'extrême droite au second tour


Image

(...)

 

  •       Macron,c'est cela.
  •     
  •    
  •   

        

10 avril, premier tour de l’élection présidentielle. Il est environ 18 heures. Pour un futur article dans « l’Obs » su(...)

franchement, le deuxième tour j'en ai rien à branler. objectif législatives.

Derniers commentaires

Ce matin on va pouvoir écouter Cruella qui a perdu au havre mais qui va quand meme nous faire part de sa science ...

J’ai voté Mélenchon au 1er tout. Je m’apprêtais à voter blanc

Mais voter blanc, c’est voter Macron car il se fout des votes blancs et des abstentionnistes, une fois élu, il fera comme en 2017, il ne tiendra absolument pas compte de cette opposition du vote blanc, quelque soit son importance. Pour lui les abstentionnistes et les votes blancs ce n’est pas son problème, c’est le problème des électeurs. Élu, il gouvernera en monarque absolu comme de 2017-2022 et de manière aussi arrogante et autoritaire car il est incapable de changer c’est dans son ADN de banquier.

Après ces réflexions, j’ai décidé de voter Lepen parce que :

  • Elle n’obtiendra pas la majorité des députés, elle devra toujours tenir compte de l’Assemblée Nationale. A l’inverse, Macron avec les LR (Sarkosy) le centre et ses députés, il aura une majorité à sa botte comme en 2017-2022.
  • Les médias joueront leur rôle de contrepouvoir, en dehors de ceux de Bolloré, les journalistes sont contre Lepen.
  • Comme elle sait qu’elle est taxée d’extrême droite, elle essaiera d’effacer cette image négative et donc elle évitera les décisions nettement racistes. La justice pourra intervenir, elle ne sera pas freinée comme avec Macron.
  • Comme elle est classée extrême droite, l’Europe l’aura à l’œil et réagira, critiquera toutes les décisions qui apparaissent liberticides, ce qu’elle ne faisait pas avec Macron.
  • Macron a placé ses hommes dans tous les rouages essentiels de l’État, ils résisteront plus ou moins à Marine, en tout cas plus qu’avec Macron
  • Le conseil d’État était dévoué à Macron, il sera plus critique voire oppositionnel aux décisions de Lepen
  • Les affaires étouffées par Macron ont une chance d’apparaitre au grand jour
  • Le programme économique et social est comparable à celui de Macron, sauf la retraite à 62 ans pour Lepen et 65 ans pour Macron. Les manifestations d’opposition seront plus unies et plus efficaces car elle n’aura pas l’appui de l’Assemblée Nationale
  • En plus, elle sera présidente de l’Europe, pour 6 semaines, une extrême droite à la tête de l’Europe, cela sera un électrochoc pour l’Europe et cela posera question d’autant que Lepen est un peu souverainiste.
  • Ce que l’on peut redouter c’est la répression policière des manifestations mais cela ne sera pas différent de ce que faisait Darmanin qui était un fasciste masqué, la chose seront plus claire à visage découvert. La presse pourra intervenir plus facilement que du temps de Macron-Darmanin.
  • Il en est de même pour les migrants et les minorités visibles, la politique de Darmanin, c’est la même politique Lepen, c’est Blanc Bonet et Bonet Blanc. Il est probable que la justice et la presse seront moins complaisantes pour les débordements.
  • Sur le plan international, il y avait une grande complaisance vis-à-vis de Macron, celle-ci disparaitra avec Lepen. Tous les excès seront sévèrement critiqués. Les affaires étrangères étaient dans la main de Macron-Kohler, les affaires étrangères pourront reprendre la mais et rectifier les nombreuses erreurs de Macron-Kohler (Mali, Tchad, Lybie,Liban…).

En conclusion, on retrouvera la séparation des pouvoirs et les contrepouvoirs : l’Assemblée, le Sénat, la Justice, le Conseil d’État et la presse mainstream (excepté celle de Bolloré), Pour les mesures anti-sociales, la gauche se réunira (la CFDT) et les violences policières seront plus facilement documentées dans la presse. Contrairement aux apparences, on retrouvera plus de démocratie avec la séparation des pouvoir et la réactivation des contre-pouvoirs.


" si la nouvelle Assemblée nous est hostile, nous changerons la loi électorale par référendum organisé dès l'été prochain, puis la Présidente dissoudra l'Assemblée "  qui sera à "la proportionnelle intégrale avec une "prime majoritaire" de 30 % pour la liste arrivée en tète "    Ou comment avoir la majorité  avec 20.1% a une élection

Bonne nouvelle , sa majesté nous délivre du front républicain ! Je savais qu'il allait dire une connerie qui allait me faire voter Lepen!

https://www.youtube.com/watch?v=rMmob2xnLuk

J'ai un copain qui m'appelle en rage:  "Tu as vu Mélenchon appelle à voter pour Macron!"


Joli piège dans lequel sont tombé les veaux.


Les électeurs de Méluche vont s'en prendre plein la gueule quel que soit le résultat.


Si Le Pen gagne, ils seront les crypto-fascistes qui auront fait gagner l’Extrême Drouate. 

Si Macron gagne, ils seront les "Faux Gochisses" qui votent pour le Capitalisme.

D'où ma posture "bourre-pif" à celui qui viendra m'emmerder.


Les veaux méritent ce qui leur arrive.

Histoire de consigne de vote : Sans (G)LEPEN (ou sans GLUTEN)
j'entends ici ou là qu'on attaque Mélenchon (et donc l'Union Populaire) qui ne serait pas clair au niveau de la "consigne de vote" : Pour certain il aurait au final dit de voter Macron !! 
Alors voici une histoire qui fera peut-être mieux comprendre ce que même les journalistes semblent avoir de la peine à comprendre 
Tu voulais du riz, il n'y en a plus, il ne reste que de la semoule ou des pâtes. TU n'aimes ni la semoule ni les pâtes et de plus t'as un problème avec le gluten et les deux en ont. Ton médecin te l'a dit "la semoule jamais surtout pas la semoule, il y a beaucoup plus de gluten que dans les pâtes et ça risque de vous rendre bien  malade". 
Que vas-tu faire ? Tu peux refuser de manger, tu as faim, il faudrait que tu manges, mais bon tu peux toujours refuser de manger et faire la grève de la faim. ok
Mais si au final tu manges quand même les pâtes  : alors est-ce que je ne serai pas un abruti de crier " Hé connard, tu as dit que tu n'aimais pas les pâtes et tu en manges !! "
Pour ma part je préférerais rester sur ma faim et attendre le prochain repas, je tiendrai bon ..jusqu'au troisième service ou je sais qu'il y aura du riz ..et je ne me gênerai pas pour en prendre une bonne part.

Merci M. Schneidermann, une matinaute péchue, qui fait du bien.

"Challenge du jour : Macron va-t-il savoir me "parler" ?"


On suppose que c'est une question rhétorique. C'est comme parler aux populos sans les insulter, c'est trop dur, c'est physique, son corps tout entier l'entraîne à éructer des trucs comme "t'as qu'à traverser", "ceux qui ne sont rien", "le premier Jojo venu sur un rond-point", etc..


Variantes du jour de son syndrôme de Tourette : Le raliement de Sarko « [l]’honore et [l]’oblige » ou encore "En 2017, il n'y a pas eu de front républicain".

Le café potemkine lol

Si je vote Macron, ce sera la première et la dernière fois ....


( s'il se représente en 2032, il aura 55 ans, et moi, je serai un électeur excusé définitivement ).


 

Je fais mienne la maxime Toddienne. Ca sera blanc et dans la joie!

" Il est à propos  que le peuple soit guidé, et non pas instruit. Quand la populace se mêle de raisonner   :       tout est perdu . " ( Macron : une soirée peuple )


( ou Voltaire )

Nan mais même élue  Le Pen elle pourra rien faire le Conseil Constitutionnel l'en empêchera 



Bonjour les gens,


Les sondages ont été particulièrement précis cette année, en prédisant l'arrivée des six premiers candidats dans le bon ordre.


Ils ont été aussi particulièrement crapuleux en sous-estimant largement un candidat, et en en surestimant pas mal deux autres.




Ca change énormément la perception du score à atteindre pour rattraper, voire dépasser le candidat qui vous précède, et le dernier paragraphe de l'article est assez parlant à ce sujet (article France info)


Quant au vote utile en faveur de Mélenchon, qui pourrait expliquer cette remontée spectaculaire en l'espace de 48 heures, je le cherche encore au vu des résultats du scrutin :


LFI:

2017 : 7.059.951 voix

2022 : 7.714574 (+ 654.623)


PS+LO+NPA

2017 : 2.918.177

PS+LO+NPA+EELC+PC:

2022 : 3.513.557 (+ 595.380 bloc gauche+ecolo)


Votes exprimés

2017 : 36.054394

2022 : 35.140.636 (- 913.758)


Donc, il y a eu presque un million de votants en moins par rapport à 2017, plus d'un demi-million en plus pour le bloc PS,  LO, NPA, Ecolo et PC (dont les sondeurs ont parfaitement évalué les scores, à 0,4 ou 0.5% près: Voir sondages 1er tour Wikipedia), et les journaux racontent à l'envi que Mélenchon a bénéficié à donf d'un "vote utile" ?


Mais, euh ???


Enfin, si ça se trouve, c'est peut-être lui qui a siphonné les électorats de Zemmour et Pécresse, mais ça ne semble pas très crédible comme explication...







Quant à celles et ceux qui pensent que ça va se régler aux législatives, ils rêvent doucement....

Ouais ! Il fera bien ce qu'il voudra quand il sera élu. Et elle aussi d'ailleurs...

Plus de contre-pouvoirs. Ils y ont veillé tous les deux.

C'est ainsi que commencent les révolutions...

LISEZ, LISEZ , LISEZ ...  LE PETIT ARTICLE DE LESLIE KAPLAN DS RAISON PRÉSENTE 2022/1 N°221 SUR LA LANGUE DU NÉOLIBÉRALISME, AU STADE GROTESQUE..


EN RÉSUMÉ : L'USINE COMME LIEU MAGIQUE  ( JE N'INVENTE RIEN) PAR LA  ministre déléguée à l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher


OÙ LA FEMME EST UN HOMME COMME LES AUTRES ! 


RIRE OU PLEURER... J'AI CHOISI DE RIRE... (JAUNE)


 

Il a le temps de faire campagne c'est donc que la guerre en Ukraine est terminée.

Macron, comme toujours, utilise quand même des ficelle énormes, ce n'est pas cousu de fil blanc, c'est carrément ligoté avec de la ficelle de boucher ... signe qu'il prend la majorité des gens pour une bande de benêts,! 

Mais il m'arrive de me demander s'il n'a hélas pas quand même raison sur ce point  ..Est-ce que la majorité de nos compatriotes seraient dans un tel état d'aveuglement, d’abêtissement profond ? Si ça passe, c'est grave !

Le piège s'est refermé sur les 30 825 967 électeurs qui ne veulent ni de Macron ni de Le Pen.


Il ne reste désormais que des mauvais choix :


- Voter Le Pen ET pourrir la vie des étrangers ou des "pas assez Français", notion promise à un bel avenir.


- Voter Macron ET pourrir la vie des non vaccinés, rétablir la retraite à 65 ans, continuer la casse sociale et sociétale.


- S'abstenir ET laisser le moins détesté des deux l'emporter.


Il serait facile et peu charitable de conclure sur un slogan du genre "élections piège à c...".


Je préfère rappeler le volet positif de la situation (il y en a toujours) aussi tragique soi-elle. 


Comme je l'ai montré hier, les idées de la gauche radicale séduisent de plus en plus. Non quelles soient mieux formulées aujourd'hui qu'hier, ou que ceux qui les portent soient plus convaincants. Non, tout simplement parce que toutes les autres voies ont été méthodiquement fermées depuis plus de vingt ans : pétitions de masse, consultations citoyennes, grèves, manifestations, sit-ins...   et même élection (référendum de 2005).


La pauvreté progresse, la précarité se généralise, l'avenir des jeunes est bouché... C'est sur ce désastre que les démagogues capitalisent.


Mais pour la vraie gauche il y a aussi matière à prospérer, à condition de cesser de se bunkariser dans des postures idéologiques, d'ergoter sur un point de programme, une petite phrase ou la psychologie d'un tel ou d'une telle.


La force des forts, c'est la division des faibles.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Johanna Rolland, maire de Nantes PS  a posé ses conditions pour un rassemblement incluant le leader de la LFI : "Une première étape indispensable serait qu'il appelle à voter Macron contre Lepen "....

Fou rire....  la caractéristique des c... c'est que cela ose tout..


Pathétique campagne qui se contente de jouer à "qui donnera le plus gros chèque" avec l'idée saugrenue que c'est de gauche. En fait, maintenant que la droite et l'extrême ont fait barrage, très consciemment à mon avis, à la gauche, ils sont débarrassés des sujets qui fâchent comme le climat et la transition énergétique nécessaire. Place au "business as usual".

On se demande vraiment si ce n'est pas tourné sur fond vert. Je suppose que cet incroyable objet audio-visuel va être décortiqué par des experts. J'ai vérifié que personnes ne touche aux deux verres à bière derrière le journaliste pendant la demi-heure. 

Cela me rappelle ces films érotiques bidonnés où une nymphette dénudée se dandine devant un groupe de touristes complètement indifférents. Cela pourrait d'ailleurs être une comparaison pertinente avec le racolage des électeurs JLM que tente EM.

Dans l'autre camp, ce n'est pas plus brillant. Le grand entretien de MLP à France Inter ce matin montre à quel point invraisemblable la candidate RN est perdue dès qu'elle sort de ses éléments de langage péniblement appris par coeur (en 5 ans, elle aurait pu bosser un peu, tout de même). 

A la question de Dominique Seux pour savoir si l'exonération d'IR de tous les salariés jusqu'à 30 ans s'appliquera aussi aux consultants juniors de McKinsey qui gagnent plusieurs fois le SMIC, elle répond certes mais peu importe car ils auront à payer son ISF ré-élargi aux actifs financiers. L'auditeur qui voulait savoir si elle allait remettre en cause les ordonnances de 2017 qui ont notamment réduit les droits des salariés licenciés est resté sur sa faim. Visiblement elle ne savait pas de quoi il voulait parler. 

Une heure de bullshit parsemée de pathétiques tentatives de récupération des voix FI...

La semaine dernière les Mélenchonistes traquaient le moindre élécteur de gauche; le moindre non-votant; hésitant sur l'air de "vous êtes des privilégiés si vous votez un autre candidat"; "il faut faire barrage". bonet je leur en veux pas, je l'ai fait "pour la cause" même si ça m'as couté; et ça a même failli marcher. Aujourd'hui on se fait cracher dessus si on a le malheur de dire que ya ptet une différence entre Le Pen et Macron; qu'avec Le Pen; ya bien des gens qui vont morfler salement; et que ptet il va falloir continuer à faire barrage. Enfin bon on sera un certain nombre à faire le "sale boulot" pour vous; comme ça vous "resterez digne" et vous "garderez les mains propres", et je crois qu'on peut se brosser pour avoir des remerciements des mêmes qui étaient encore hier à attaquer les vingt élécteurs de Poutou et à les traiter de privilégiés. par contre; même si vous vous abstenez parce que vous "pouvez pas"; essayez de prendre la mesure de la situation et arrêtez vos "tfaçon c'est pareil" par pitié; parce que moi ça me donne juste envie de mettre des coups de pelles.

Le pire le pire le pire de ces deux semaines, c'est les supputations, les analyses, les calculs, les déchiffrages, les autopsies des promesses passées et des promesses mortes nées, les interviews dans la rue, dans les Hauts de France qui semblent désormais être la région préférée de la télé et de la radio et qui vous fout un haut le cœur rien qu'aux injonctions à venir : mais fallait les écouter, fallait répondre à leurs angoisses, comme si en plus il fallait se payer une thérapie de tous ces inconscients :

ceux qui s'en veulent d'avoir voté Emmanuel en 2017 au premier tour

ceux qui ont voté et revoteront pour la fille de Le Pen en 2022 aux deux tours

ceux qui comme cet enseignant entendu à France Info/inter ce matin ont voté Mélenchon au premier et voteront pour la fille de Le Pen au second


comme s'il fallait excuser les Allemands qui ont voté en 33 pour le fou hurlant et ont conduit aux plus grandes barbaries qui soient, ils ont eu beau faire toutes les thérapies de la reconstruction à Berlin, à Dresde etc, ils restent responsables à jamais de la mort de tous ces gens et de la destruction de toutes ces vies et ces villes


Et en plus, non seulement de devoir peser dans le secret de son âme le vote qu'on va faire ou ne pas faire, faut écouter le baveux, le bébé de Brigitte, le banquier en barboteuse vous assommer de ces propos vaseux


N'ai-je donc tant vécu que pour vivre ces infamies ?

ou en plain English, f... ...



Mais où est l'époque où ASI se demandait si le bal Viennois où Le Pen avait valsé était néo-nazi ou "simplement" d'extrême droite ?

   


Puisse l'avenir ne pas nous contraindre à nous demander : "Pourquoi n'ont-ils rien dit ?" 






Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Pour ceux que ça intéresse, un texte qui explique très bien (je trouve) pourquoi nous sommes nombreux à ne plus nous sentir concerné par ce deuxième tour :


https://grisebouille.net/nous-ne-ferons-pas-barrage


Il y a très probablement une différence d'approche générationnelle (j'ai 35 ans) parmi les électeurs de gauche face à cette situation. Mais en 2002 je n'avais pas encore le droit de voter et je voyais, déjà, mes parents dépités de devoir voter Chirac. Nous sommes 20 ans plus tard, c'est le 3ème scrutin droite/extrême-droite sur 5. C'est comme le dérèglement climatique, c'est chaque fois pire.


Et certains pensent encore que nous devrions (par devoir moral) voter Macron ? mais pour empêcher quoi concrètement ?

Je continuerai bien sûr à voter, tant que des programmes représenteront mes idées. Mais je ne me sentirais pas responsable de quoi que ce soit dans ce qu'il adviendra au second tour. Les vrais responsables on les connaît trop bien. Et je ne voterais pas pour eux.

Je voulais aller boire un coup  au Bellevue. Mais, je ne peux plus, il faut que je fasse un chèque à Valérie.


Il faut aider les nécessiteux ( même si je crois,  Valérie était contre l'assistanat )

 il y a dans ma tête une petite voix qui me dit  " .  ça  serait pas pire avec MLP" quelqu 'un peut il la faire taire ????

Si ça se trouve, ils étaient là avant et n'ont pas pu partir! Une prise d'otages? :))))

finalement j'hésite à rejoindre le cortège des gens biens qui vont voter Macron


 L'importance des décisions à venir m'oblige à quitter ma réserve pour indiquer en toute clarté quel sera mon vote, écrit Nicolas Sarkozy. Je voterai pour Emmanuel Macron 


;-)

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

C'est Attila ce mec. Où il passe, ça trépasse.

Premièrement il n’y a pas que Macron qui convoite les voix Melenchon, ça intéresse beaucoup Le Pen aussi.

D’ailleurs un tiers d’entre ceux qui ont voté LFI vont probablement voter pour elle sans qu’elle ait à faire trop d’efforts. On parle par ailleurs d’un tiers de ces voix qui votera Macron et un tiers abstention, blanc etc.. ces derniers étant aussi ceux qui respectent la consigne du candidat.


Deuxièmement le vote Le Pen est très fort dans les contrées où l’abstention est très forte  aussi. Pas aberrant que Macron y prospecte donc, par exemple dans le Nord de la France.

Je vous promets je tiendrais parole , comme pour la convention citoyenne , dans mon gouvernement plus de ministre corrompus , je remettrais L'ISF plus fort encore , ......Stop Manu , s'il te plais arrêtes tu vas me faire voter Lepen ...

C'est donc désormais décidé : je voterai Macron... par procuration. Un collègue de gauche mais pas trop (la gauche ça fait peur aux honnêtes gens) veut faire barrage à l'immonde, et m'a confié cette difficile mission. Que je remplirai avec grand enhousiasme. Bon, je crois qu'il va quand même falloir que j'opère une dissociation de mon esprit pour éviter le traumatisme. A ce sujet, je conseille la série dissociation (severance dans le texte), une des meilleures que j'aie vues ces dernières années.

Je reviens entre les gouttes.


Notre seule dignité: l'abstention.

Point.

C'est ça et quand vous en aurez repris pour 5 ans vous pourrez vous dire avec fierté "c'est dur mais j'ai gardé ma dignité".

arretez votre propagande les fafs là on vous voit

fafs connaît pas donc j'ai cherché la définition. Cela voudrait donc dire :


 la France aux français et par extension désigne des militants extrémistes de droite.


Donc vous me traitez de raciste et de fasciste. Comme ça sans réfléchir ; simplement parce que je ne suis pas de votre avis vous me cataloguez, vous m'insultez. 


Encore faudrait-il faut éclaircir un point important : la france aux français de souche ou tous ceux de nationalité française ? Parce que s'il s'agit uniquement des français de souche, j'ai tout faux, je joue contre mon camp.


 

son super énervé les Macronnistes hein !!!


on ne dirait pas qu'ils ont gagné (et qu'ils vont gagner )

la prochaine fois je voterais Poutou et vous vous demerderez avec votre barrage au premier tour hein

Poutou, ça me va perso

vous applelez à voter pour un parti fasciste ça fait de vous un-e fasciste, c'est pas très compliqué.

c'est un peu plus compliqué que ça en fait; mais pour comprendre faut réfléchir; pas bêtement suivre ce que nous incombe de faire mes médias et la ploutocratie

à deux doigts de me traiter de Golem ouais on a compris

j'espère... mais franchement je ne suis pas sûr que vous avez compris

Lapon ou Macren

Charybde ou Scylla

La peste ou le choléra

Typhus ou Fièvre Ebola

Mal ou Pis


Ce doute, toujours ce doute :ou  "  ça m'en touche une , sans faire bouger l'autre "

 
  •       Macron,c'est cela.
  •     
  •    
  •   

        

10 avril, premier tour de l’élection présidentielle. Il est environ 18 heures. Pour un futur article dans « l’Obs » sur le risque du vote « tout sauf Macron », je rejoins six ou sept « gilets jaunes » qui se sont réunis dans un café, près de la chic place de la Madeleine. Je les interviewe pour savoir quelle est leur stratégie de vote, eux qui rêvent de sortir le président de la République du jeu. Parmi eux, des piliers discrets du mouvement, des « liveurs« , un avocat, David Libeskind. En dehors de l’un d’eux qui explique avoir voté blanc, ils disent tous avoir voté Jean-Luc Mélenchon au premier tour. Ils espèrent ardemment sa victoire, pour battre ce président sortant qu’ils détestent et combattent depuis quatre ans. On discute du deuxième tour. En cas d’un face à face « Emmanuel Macron/Marine Le Pen », que feront-ils ? Certains évoquent un vote blanc, d’autres expliquent qu’ils sont prêts à voter Marine Le Pen au nom du « tout sauf Macron ». Ils parlent, avec fièvre, je prends des notes sur mon ordinateur. Depuis le temps qu’ils attendent cette élection.

Présidentielle : revivez la première journée de campagne d’entre-deux-tours

Il est 19h30 environ, la tablée se lève, marche quelques mètres dans la rue. On continue d’échanger, quand soudain, des sirènes, des motos vrombissantes, et une trentaine de policiers qui, vêtus de noirs, casqués, nous encerclent. « Contrôle d’identité, s’il vous plaît ! » Le petit groupe, surpris, obtempère. Certains protestent. Je présente ma carte de presse, ce qui suffit normalement à ce qu’on vous laisse travailler tranquille, quand on est journaliste, en tout cas dans un contexte calme comme celui-ci, où rien ne menace apparemment l’ordre public. On me demande une pièce d’identité, je donne mon permis. L’opération prend du temps, une quinzaine de minutes, pendant lesquelles je patiente.

Des policiers entourent un petit groupe de « gilets jaunes » qui quittaient un café à Paris,  le 11 avril 2022.
Des policiers entourent un petit groupe de « gilets jaunes » qui quittaient un café à Paris,  le 11 avril 2022.

Les policiers indiquent au petit groupe qu’ils vont les verbaliser, pour « participation à une manifestation illégale ». Les « gilets jaunes » protestent, en colère mais pas surpris. Cette amende est devenue leur réalité banale, sous ce quinquennat. Et ce quartier de la Madeleine, où ils viennent de prendre un verre, n’est pas loin de l’Elysée, ni même du QG d’Emmanuel Macron.

« Si vous n’êtes pas contente, déposez plainte auprès de l’IGPN »

L’heure du 20-heures approche. Les résultats vont tomber, alors même que nous sommes encore nassés. La situation est ubuesque. Les premiers chiffres officieux circulent. En attendant la fin des vérifications d’identité, chacun regarde son portable, commente, en attendant que la police rende les papiers. Un policier me demande mon adresse, que je donne, tout en m’étonnant. Normalement, encore une fois, on montre sa carte de presse, et cela suffit. Je lui pose la question : « Mais pourquoi me demandez-vous mon adresse ? » « Pour vous verbaliser », me répond-il tranquillement, en pianotant sur sa machine. « Me verbaliser ? » Je pense qu’il se trompe : « Mais verbaliser de quoi ? Je suis journaliste, envoyée en reportage par ma rédaction, “l’Obs”, un magazine d’information national ! Vous avez vu ma carte de presse et vérifié mon identité ! » Il précise : « Verbalisation pour participation à une manifestation illégale. » Je m’étrangle. « Mais je ne manifeste pas ! Je travaille ! » Et je répète, croyant encore à un malentendu : « Je suis envoyée par ma rédaction, pour interviewer ces personnes sur leur vote ! »

 

Macron - Le Pen : « Désormais, c’est bloc contre bloc »

        


  

Le policier continue ostensiblement à noter mon adresse, à laquelle il compte manifestement envoyer cette amende de 135 euros. Je m’énerve, lui reprends vivement mon permis de conduire des mains : « Je refuse que vous me verbalisiez ! C’est un abus de pouvoir ! » « Mettez-la à l’écart ! » Je suis bousculée par les policiers, qui me plaquent contre le mur, l’un d’eux me maintient par le bras, durement. Une policière me demande de lui rendre mon permis de conduire, je refuse. « Vous avez déjà mon identité, je suis journaliste, vous n’avez pas à me verbaliser ! » 


Elle me menace de m’envoyer au poste. Le policier qui me presse le bras : « C’est moi qui vous ai verbalisée, si vous n’êtes pas contente, déposez plainte auprès de l’IGPN ! » Finalement, la policière abandonne l’idée de m’envoyer au poste, je suis ramenée dans la nasse, avec les autres.

Le pays se prépare à des jours difficiles !

Les électeurs de l'Union Populaire à double titre, car sommés d'arbitrer un duel qu'ils n'ont pas voulu !

1- Le Pen passe : ce sera ma faute parce que Mélenchoniste

2- Macron passe : ce sera ma faute, parce qu'en plus, vu mon âge, je serais prétendument une électrice de Macron 

3- Je m'abstiens ou je vote blanc, je serai encore responsable de l'arrivée de l'un des 2 finalistes.

Et si on parlait des Législatives, seules élections qui pourraient atténuer le désastre qui vient ?


Franchement, aller comme ça en costard dans un bar en prétendant se rapprocher "du peuple", c'est le sommet du ridicule.


Il aurait pu faire la même chose en tournant sur fond vert, au moins ça lui aurait couté moins cher (et ça aurait été presque plus authentique).

Avec l’une, j’ai un problème d’idéologie, avec l’autre, un problème de personne. Bref, ma voix n’ira ni à l’une, ni à l’autre, il peuvent toujours courir ou faire la danse du ventre, c’est définitivement non, pas vous deux.

Peuple de papier, au restaurant comme aux urnes. Un décor fabriqué pour sa magnificence. Jusqu'à ce que tout brûle pour Louis XXII.

ça fait penser aux " Brèves de comptoir ".


Exemple de J.M Gourio : " On est habitué aux bruits de bottes. Faut faire attention parce qu'au Front National , ils mettent des chaussons . "


Mais, le vrai problème : "  va-t-on être  obligé de voter pour Lui  "?  

 

" Vaste programme " aurait dit le Général ! ( Ce qu'il avait répondu , à la proposition du soldat  qui avait dit  " Mort aux cons  ")

Ça c'st du texte, du vrai du vivant...Merci

On est dan les joueurs de cartes de Manet.

Ça respire le ciré de la nappe.


Mais sur le ciré les mots glissent et se noient sur le carreau.

Au pied le chien lape ce qu'il peut.

Ni bière, ni jaune...

Ce n'est que du faux et nous "peuple" on le sait.


Caverne

Nu vivons une époque formidable.


franchement, le deuxième tour j'en ai rien à branler. objectif législatives.

 D'ailleurs du peuple, il y en a, en arrière-plan, au Bellevue de Carvin (Pas-de-Calais). Une tablée de vrai peuple, en  famille, avec deux dames, deux Messieurs, et Junior, un peu flous, à peine, comme il sied à un décor. 


c'est payé combien la figu à BFM. ?

Dans le ciné, c'est dans les 80€ net je crois...

Mais parfois pour avoir son cachet, faut pas être trop regardant sur le scénario et la prod. 

Faut bien croûter quoi...

Macron, faudrait qu’il arrête, il nous prend vraiment pour des billes. S’il continue comme ça, l’abstention de beaucoup se transformera en vote contre !


Tweet de Pierre Lemaitre:


Infirmière appelée à faire barrage à l'extrême droite au second tour


Image

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.