356
Commentaires

Macron, Collomb, et l'ile flottante aux pralines roses

Ah ils sont joueurs, les macroniens, on ne peut pas dire. Ils jouent avec nos nerfs.

Derniers commentaires

hors sujet, mais je ne sais pas où m'exprimer...
très étonnée de ne pas avoir de réaction de Daniel, après les lourdes charges quasi hystériques du journaliste sur france info hier matin...Cela concernait le billet de libé du jour
C'est marrant que personne ne se pose la question des réserves de voix de Macron.
Pourquoi suppose-t-on qu'il en a plus que Le Pen?
Fillon n'a-t-il pas ratissé large vers l'extreme droite?
Ses électeurs ne sont-ils pas ceux qui voit en Macron la gauche?
Hamon ne voit-il pas que ses électeurs le croyaient frondeur, sauveur du PS des militants, et donc l'opposaient à Macron?
Sera-t-il suivi dans ses consignes?
Excellent sondage present sur le Figaro...

Beaucoup de chiffres, beaucoup de tendance qui malheureusement confirment ce que je pense.
Le public de Melenchon c'est la classe moyenne
Le public de Lepen c'est la classe ouvriere et celle qui souffre du manque d'argent.

Allez courage les insoumis pour les legislatives, il faut retrouver le courage de se battre.
Je remets ici le lien vers l'article 2017, le coup d'Etat
[large]**************************** couleur destinée à attirer l'attention de la rédaction **********************************************[/large]

DS,

Deux choses sont sûres :
-1- les médias et leur fonctionnement, vous maitrisez à@si ( cf tout votre parcours et votre raison d'être)
-2- Macron a un projet concernant ce point. Clic

... or, il semble que vous êtes résolu à voter pour lui ( cf. le 9:15 de lundi) et que ça vous gonfle un peu qu'il réclame qu'on soit motivé pour le faire ( cf. le 9:15 d'aujourd'hui).


[large]Je trouve qu'on a là tous les ingrédients pour que vous fassiez une émission de compète avec un porte-parole de Macron, uniquement sur ce point-là de son programme. Uniquement sur ça, sans parler du front républicain ou je sais pas quoi d'autre : titillez-les sur LE sujet dont vous êtes spécialistes.[/large]

***--***--***--***--***--***--
Et comme c'est pas très long, je copie/colle ici ce qu'il constate puis promet en matière d'indépendance éditoriale des medias.


Objectif 7 : Protéger l’indépendance éditoriale des médias d’information et conforter les médias de service public.
Aujourd’hui, la présence d’actionnaires industriels et financiers au capital de groupes de presse est une réponse aux difficultés économiques de la presse. Mais elle est source de soupçons sur la réalité de l’indépendance des rédactions et la liberté de la presse. Quant au secteur de l’audiovisuel, sa réglementation n’est plus adaptée à un environnement ouvert et concurrentiel.

Demain, nous garantirons l’indépendance éditoriale des médias d’information et faciliterons leur migration numérique. À l’heure de la fragmentation des médias, les médias publics doivent incarner une exigence éditoriale d’impartialité et de qualité de l’information, jouer un rôle culturel et de soutien à la création, et fédérer les publics les plus larges. Nous ferons évoluer l’organisation, le fonctionnement et la gouvernance des médias de service public.

Créer un nouveau statut de l’entreprise de presse, sur le modèle des trusts anglo-saxons pour garantir l’indépendance éditoriale et journalistique.
Simplifier la réglementation audiovisuelle en matière de publicité, de financement et de diffusion, pour lever les freins à la croissance de la production et de la diffusion audiovisuelles et préparer le basculement numérique, tout en préservant la diversité culturelle.
Nous renforcerons le secteur public de l’audiovisuel pour qu’il réponde aux attentes de tous les Français et accélère sa transformation numérique, en concentrant les moyens sur des chaînes moins nombreuses mais pleinement dédiées à leur mission de service public.
Nous rapprochons les sociétés audiovisuelles publiques pour une plus grande efficacité et une meilleure adéquation entre le périmètre des chaînes et leurs missions de service public. Leurs conseils d’administration seront plus indépendants et plus ouverts dans sa composition. Ils seront chargés de designer les dirigeants, après appel public à candidatures.
Bravo ! le piège s'est refermé. Les électeurs réfractaires au système sont ainsi conduits, comme des souris de laboratoire, à suivre le parcours pré-établi jusqu'à la cellule finale. Alors là ils doivent sans tarder décrocher la pancarte avec le nom qui avait été préparé à l'avance. Bien évidemment s'ils refusent ils seront montrés du doigt et condamnés. Par ailleurs celui qui a fait l'objet de leur choix et qui n'a pas été retenu devra le premier mettre le genoux à terre et toute honte bue renier tout ce qu'il a pu dire ou écrire. La preuve sera ainsi faite qu'il n'est pas un individu respectable. Choisissant l'autre alternative celle de ne pas donner de consigne de vote il n'en sera pas plus digne. La preuve puisque le père de celle d'en face s'est déjà félicité par avance de ce choix.
Enfin la médiacratie y trouvera son compte en allégeant son déshonneur de la part qu'elle aura refilée à ceux qui auront accepté de renier leur engagement précédent et qui ont été très critique avec le petit génie.
Peut-on revenir aux fondamentaux concernant le vote à savoir que le vote exprime un choix et non un non-choix ?
Peut-on imaginer un instant que le candidat, quel qui soit et quel que soit l'estime qu'on lui porte n'est pas un directeur de conscience ?
Pour ces raisons et par dessus toutes les constructions intellectuelles baroques qui vont les culpabiliser d'ici au 7 mai les abstentionnistes devront rester fermes sur leur choix. Autrement ils choisiront celui qui va aggraver impitoyablement les derniers et faibles manifestations d'une république si peu sociale.
[large]Macron à la Rotonde : Patrice Romedenne se paye Daniel Schneidermann[/large]

Mouaaarf.... j'ai peur que vous soyez encore tricard pour cinq ans sur les ondes de l'ORTF.

--
Vin compris, c'est un repas à 60 euros par tête. N'importe quelle famille de smicard avec deux gosses va dans ce genre de resto, tous les dimanches. Le reste du temps... ils jeûnent.
bon. après avoir bien tout lu, et essayé de réfléchir en même temps, je sais un peu mieux ce que je veux : que macron ait juste assez de voix pour battre lapen, mais pas trop. Qu'il ne puisse pas se/nous raconter qu'il est élu par un raz de marée, qu'il ne puisse pas s'octroyer les voix des anti fn comme l'a fait Chirac en son temps.
donc, je me déciderai au dernier moment, en fonction de l'évolution des sondages, de ce qu'exprimeront, clairement ou pas, ceux qui appellent à voter contre lapen mais pas "pour" macron. ça ne me déplairait pas que dans quelques jours il se sente obligé d'aller un peu chercher ce fameux "front républicain", en donnant quelques garanties à ses électeurs-qui-ne-sont-pas-d'accord-avec-lui.
DARK VADOR est très triste que ses puissantes analyses sur le choix entre la peste et le choléra sur le forum précédent n'aient pas
rencontré le succès qu'elles méritent tant.
Entre deux souffles rauques (qui montrent qu'il n'a pas changé bien qu' il peine à s'accoutumer à l'air plein de particules fines que nous
respirons) il dit :
"Petits terriens vous avez le choix, avec deux options, que vouloir de plus dans l'EMPIRE ?
Deux de vos écrivains -connus dans notre galaxie- ont parlé l'un (La Fontaine) de la peste : "Ils n'en mourraient pas tous mais tous
étaient frappés", l' autre du choléra (Giono, Le hussard sur le toit).
La peste crée malgré tout des solidarités contre elle.
Le choléra crée des lâchetés, des fuites en avant qui le favorisent toujours plus...
Croyez-en mon expérience d'analyste intergalactique-cynique."
Souffle rauque (ma signature)
Je sais pour qui je dois voter. Bernard Arnault, notre grand patron... tant aimé, nous l’a confirmé sur France Inter. Pour préserver l emploi, Ruffin va apprécier..., on doit voter Macron. Il faut combattre les extrémistes, de droite mais aussi de gauche. On peut deviner ce qui nous attend avec de tels prescripteurs.
Très bien dit et on constate que face au péril vous vous rapprochez de Joffrin ce matin (éditorial critique pour macron) mais aussi de Plenel qui hier citait l'injonction de Mélenchon en 2002 en faveur du front républicain
Il y avait bien du temps, depuis la déclaration de candidature de M.Macron, pour nous prouver à quel point cet homme est issu du "système", comment la hollandie et les chantres du libéralisme ont organisé la campagne de leur poulain pour s'assurer que surtout rien de change. Il y a avait bien la place, durant tous ces mois, de démonter le programme de ce candidat, de détailler la nature de ces soutiens.

Et pourtant, rien....

M.Cohen a été bien consciencieux pour aller déterrer une proposition de second ordre sur l'ALBA. Il ne l'a pas été le moins du monde pour relever les propos pourtant publics du Christ libéral annonçant qu'il gouvernerait par ordonnance et 49-3.

Maintenant qu'il est au second tour, que c'est inévitable, voilà que la presse découvre, oh! horreur, qu'il serait le candidat d'une oligarchie décomplexée!!!

Je ne suis pas responsable de la présence du FN au second tour, 80% des électeurs qui se sont exprimés, l'ont fait pour un autre candidat que celle du FN.
Il est honteux et malhonnête de rejeter sur les électeurs qui choisiront l’abstention la faute d'une accession au pouvoir du FN. Ce n'est pas nous qui avons placé le FN au second tour, mais bien toute cette vieille classe politique, qui préfère le fascisme au communisme, pour préserver sa position dominante et ses privilèges.

Aujourd'hui il faudrait que nous allions tous en rang et au pas, prouver que nous nous opposons à la gangrène FN? Mais chers messieurs qui pensez à notre place, je n'ai pas besoin de prouver quoi que ce soit, ma conscience est au clair!

Oui, la présence du FN au second tour est un évènement grave. Mais la présence d'un représentant des pouvoirs financiers et du libéralisme forcené l'est tout autant. Pas question de dire que le FN et lui c'est pareil, bien sûr que non.
Mais pas question de considérer que c'est un barrage, un front républicain, le "moins pire". Non ce n'est pas "moins pire" d'être contraint à se prononcer en faveur de l'esclavage pour lutter contre l'obscurantisme.
Au soir du 23 avril, je ne savais qu'une chose : je ne voterai pas pour Macron. Pas pour l'Homme qui nous a été imposé par ces grands monsieurs. On ne me volera pas le peu de démocratie qu'il me reste, car j'ai bien l'impression de me l'être fait volé (ou bien ne l'ai-je jamais eu?).

Il ne me reste donc que quelques options :
- Le vote blanc : pour la symbolique de la démocratie utilisé même si cet acte restera à jamais sous silence.
- Le vote Le Pen : la laisser passer pour avoir 5 ans (ou moins ?) de barrage contre elle et donc l'empêchant d'appliquer sa politique fasciste ? Mais risquer d'envoyer un message horrible au monde et surtout une probable tentative d'obtention de plus de pouvoirs à la Erdogan?
- L'abstention : montrer mon désaccord en ne jouant pas le jeu de leur démocratie, qui n'en est plus une.. Au risque que cela ne soit compris que dans de nombreuses années ? Et attendre des législatives qui risquent d'être décevantes (car accordant une majorité à l'autre débile heureux).

Dans tous les cas nous sommes perdants, il serait peut-être envisageable de protester devant l'Elysée le jour de son investiture, avec le plus de monde possible afin de provoquer un changement de régime. On me traitait d'utopiste avec mes idées de changement de système, mais là avec mes idées de révolution, je crains qu'ils n'aient raison.
Je n'aime pas la façon dont DS se résigne à votre Macron au 2ème tour...
C'est pas tant le prix du menu qui me choque moi ...ni que " En marche" ait envie de faire une petite fête pour célébrer la qualification, mais plutôt le fait que Macron s'isole avec un cercle resserré plutôt que faire un buffet (même cher !) avec ses militants :
- ça confirme bien, pour ceux qui auraient des doutes, qu'il n'y a aucun changement de style
- parmi les invités il y avait vraiment beaucoup de têtes connues, ce qui donne un bon aperçu du renouvellement auquel on va assister.
Merci pour votre chronique. Mais qui pour documenter les situations miroirs ? Marine le Pen se fait huer ce matin à Rungis : verra-t-on sur @si et ailleurs autant de chroniques pour se demander si ce "faux-pas" de la candidate ne va pas lui coûter quelques points? Et sinon, j'aimerais qu'on m'explique pourquoi on les traite si différemment. Au-delà, je rêverais qu'@si documente le désir médiatique non avoué que Marine le Pen se rapproche du but, pour mieux jouer à se faire peur...
Autre exemple symptomatique : E. Macron engrange des soutiens très nombreux, presque personne pour dire que cela le conforte, mais beaucoup de bruit pour dire que cela révèle son statut de candidat du "Système", et donc le fragilise. En face, M. Le Pen reçoit le soutien de la pathétique Ch. Boutin qui ne sait plus comment exister, et c'est immédiatement perçu comme une brèche, une menace, la perspective d'autres ralliements de la droite dure.
En gros, c'est qui perd gagne en permanence pour M. Le Pen quoiqu'elle fasse. Ce type de situation asymétrique me semble dévoiler le traitement médiatique bipolaire de cette élection: il intègre implicitement et valide la grille d'analyse système/antisystème de Marine le Pen tout en brûlant des cierges pour éviter son arrivée au pouvoir.

Question subsidiaire sur une autre tarte à la crème du moment : le résultat du premier tour qui entérinerait "la victoire du ni droite ni gauche". En quoi la présence d'un parti d'extrême droite au second tour signifierait l'effacement du clivage gauche-droite ? L'extrême droite, c'est à droite, pas sur Neptune. Sauf à valider implicitement le storytelling FN qui fait tout pour le faire oublier : on en revient au paradoxe du paragraphe excédent.
Quitte à citer un dessert de la carte de la Rotonde, j'aurais pris le premier qui semble fait pour : Macaron pistache à la compotée de framboises.
Tiens, je réécris le titre : Macron, Collomb, et la compotée de framboises.
une joyeuse petite bande où il ne se trouve personne pour murmurer à l'oreille du Prodige que Le Pen à 21%, tout de même, c'est grave, et que cela mérite au moins de faire l'effort de ne pas festoyer en public avant même l'élection.
Et si ça n'était pas justement ça, qu'ils fêtaient ?
L'arrivée face à Le Pen au second tour.
La magouille ultime, la victoire automatique pour la politique dépolitisée.

Comme si l'improbable hypothèse d'une victoire de l’extrême droite suffisait à masquer l'hypothèse pas moins inquiétante d'une victoire de l’extrême centre qui a tout fait pour arriver dans cette configuration et qui espère réussir à être élus en crachant sur tous ceux qui ne votent pas pour eux.
Le FN est le chien de garde du capitalisme qui l'a aidé à prospérer et Macron en est son exécutant.
Et le système est tellement à bout de souffle qu'il a fallu que droite et fausse gauche s'allient pour amener au pouvoir ce candidat avec le soutient de la finance (et donc des médias) et en agitant la peur du FN.
Tomberons-nous dans ce piège ? Comme DS, hélas.
Car il ne faut pas croire que voter Macron signifie qu'on évitera le pire ou que ça continuera comme avant.
Voter Macron, c'est voter pour le démantèlement total de tout ce qui avait été mis en place par le CNR, de tous les acquis sociaux depuis la guerre, de tous ce qui faisait solidarité dans notre société et qui deviendra privatisé pour le grand bonheur de la finance et provoquera encore plus de pauvreté.
Oui, mais on resterait dans un système démocratique alors que le FN...?
Quelle duperie quand on voit que le capitalisme peut lancer un candidat comme une savonnette en y mettant les moyens financiers, médiatiques et de communication (candidat hors système, ni de droite ni de gauche...).

Avez-vous lu ne serait-ce que la première phrase de sa profession de foi en page 4 :
"Suppression des cotisations salariales pour rapprocher, pour tous les travailleurs, le salaire net du salaire brut."
Bel exemple de tromperie !
Même Glucksmann en effet dans L'Obs dont je n'ouvre la Une que pour voir jusqu'où elle s'est effondrée
Tous versent dans l'appel

Alors moi bien sûr je m'en tire à bon compte. Je ne serai pas là à l'insu de mon plein gré, et inutile de faire une procuration, celle que mon fils a faite pour moi n'était pas inscrite dans la liste
Et puis à qui vais-je confier le travail que je n'aurai fait qu'avec de la sueur et des larmes, hésitant jusqu'au dernier moment

Ma première révolte contre ce simagrée de démocratie, cela va être désormais d'utiliser le "TU". Je vais ruiner la langue française du dedans en tutoyant à tout va.
ça va Macron, tu te fous bien de nous, avec ton ni poivre ni sel qui se terminera en acide pour les moins bien nantis et en miel pour les quelques qui t'ont fabriqué

Oh bien sûr le résultat du vote, il était clair comme l'eau de roche, on avait le temps de se préparer mais on n'en revient toujours pas que ce se soit fait ainsi, au grand jour, sans la moindre honte.

Et même s'ils avaient mangé au kebab du coin, ils ont mangé au succès des banques
Et tandis qu'ils mangeaient à la Rotonde, leurs commanditaires s'empiffraient les poches à la Bourse et l'estomac au Jean-George de la Trump Tower ou au Gordon Ramsay de Londres
Merci de nous détailler la carte de la « Rotonde » ! De telles informations ne sont pas inutiles par les temps qui courent. Eh oui, y’en a qui s’en font pas !
Merci également de nous rappeler la présence du Front National au second tour de cette élection. Et dans la foulée, la pince à linge ! çà oui, y’en a qui exagèrent !
Bien sûr, 10 euros 50, l'île flottante aux pralines roses, c’est pas donné, surtout pour les pauvres ! Ah çà les pauvres, z’ont pas de chance… Certains prétendent qu’avec ce que prépare Macron, ça ne devrait pas s’arranger. Y’en j’vous jure !
Z’ont pas compris que l’essentiel c’est de « faire barrage » (on peut dire également « lutter contre » semble-t-il) MLP. On parlera du programme de Macron plus tard. On verra bien, on aura cinq ans pour çà.. Et dans cinq ans hein ! Enfin on verra bien ! l’essentiel, c’est de faire barrage…
Vous avez dit populisme ?
Bonjour
Depuis 2002 (Chirac-Le Pen) lorsque je vote, je vote pour quelqu'un et non contre quelqu'un.
Cette année là j'ai voté blanc.
Chaque fois qu'aucun candidat me satisfait, je vote blanc.
Le 8 mai il en sera de même.
Je laisse les marionnettiste et la marionnette se dépêtrer entre eux. A force de jouer avec le feu pour leurs intérêts, que le piège un jour se referme sur leurs petites magouilles.
Mais ça fait 30 ans que tout les médias nous disent que le riche de gauche est plus gentils drôle , sympa que le riche de droite, Nous on vois pas la différence, et les médias on mis 30 ans a le voir. Bravo a vous, mais quand c'était Lang, ou Mitterrand ça ne vous derangeais pas , moi oui , déjà a cette époque ça me dégoûtais ces privilèges .
Ne vous inquiétez pas il va être élu même sans les voix des insoumis, il nous reste les législatives pour les empêcher de mettre en oeuvre la privatisation de la sécurité sociale, de l'école, de préparer le changement climatique qui se fiche des dents de loup des oligarques.
Cher Daniel,

je me permets exceptionnellement de vous interpeller quand à votre position pas franchement tranchée sur le deuxième tour des élections.
Exceptionnellement aussi et surtout car je ne le suis que très rarement en désaccord avec vous.
Il est inutile de revenir sur l'arnaque Macron ou le cas Le Pen.
En revanche, il me semble que votre chronique d'hier laisse apparaître, dans sa tergiversation, une sorte de crainte ou de peur de mettre le doigt dans un engrenage dont on ne sait ou il va nous mener.
Or, il me semble que mettre le doigt dans le vote anti-Le Pen est précisément un engrenage dont on sait pertinemment à quoi il mène. En 2002, on y a déjà eu droit et 15 ans plus tard, on a un vote le Pen qui, non seulement ne s'est pas atténué, mais ne cesse de monter et risque bien d'atteindre un niveau historique au 2ème tour. Vous le savez d'ailleurs très bien, pour avoir présenté cette mémorable émission "On nous oblige à sauver la république avec Rama Yade.
Je pense que votre blocage à ne pas voter blanc est d'un ordre purement émotionnel. De la peur de décevoir une longue famille politique à laquelle vous appartenez, de la peur de l'avenir,...? De la peur.
Il existe de très bonnes analyses des phénomènes de peur, qui est lié à l'ego, à travers la philosophie zen et martial, analyses qui ne peuvent régler les problèmes qu'à la suite d'un long phénomène d'intégration.
Mais ce que je voulais dire est que vous exprimez assez bien cette dualité entre la raison et l'émotion et que la seconde n'est ni bonne conseillère ni toujours vainqueur.

Je reste un de vos inconditionnels lecteurs et soutien et irai clairement voter blanc.

Bien cordialement
On nous demande de choisir notre poison. Nous le choisirons. A contre-cœur, assurément. Mais nous le choisirons.

Pendant que certains cherchent à faire barrage au racisme et au Front National, d'autres cherchent à faire barrage au fascisme économique et au Front Patronal.

Croisez les doigts pour que la propagande d'état fonctionne une fois encore.

Car bien malin celui qui pourra prédire combien de temps le barrage pourra durer, quand nous ne cessons de voter pour ceux qui remplissent le réservoir.

(oui, je plagie du Lordon si je veux :p)
" La Rotonde. Ici, il faut faire un peu de sémiologie gastronomique parisienne, à l'usage de nos amis provinciaux, qui ne font pas la différence avec le Fouquet's de Sarkozy en 2007."
Hier soir à l'American Cosmograph* une nouvelle génération de cinéastes "Les Uns des Six""présentaient 9 de leurs court-métrages en une soirée ciné-concert (bande son jouée par un orchestre) devant une salle comble et enthousiaste. Hourra!

*À Toulouse (Jean-Luc Mélenchon :29,17%, Marine Le Pen: 9,41%).
Je crois qu'il vous manque vraiment une vision de la France hors paris milieu "intellectuel" dans votre rédaction, vous vous rendriez rapidement compte que le score de la Connasse n'est pas le seul résultat inquiétant de cette élection.

Je ne crois pas que vous vous rendiez compte de ce que representent les scores de Macron et de Fillon...
Avec aussi la nuance que les 10,50€ de l'électeur sortiront de sa poche quand l'ile flottante de Collomb sera remboursée de la poche de l'électeur...
J'ai bien peur qu'il faille deux éditions d'A.S.I. :

- une généraliste, pour ceux qui essaient de s'informer
- une pour les mélancoliques mélenchonistes , avec leurs certitudes,
,
A ces derniers, je leur conseille d'aller lire R. Glucksmann, dan l'Obs. qui malgré ses répugnances votera Macron , au deuxième tour, : " l'enjeu n'est pas de refaire le monde, mais d'empêcher qu'il se défasse ..."
Je lis également cette chronique comme une suite de celle d'hier, et constate que DS est revenu à sa position de celui qui s'indigne pour le compte du citoyen lambda qui assiste à tous ces spectacles affligeants.

Business as usual, donc.
"Nous ne sommes pas dupes : ce sont des tartuffes"

Ah la vengeance ne se sera pas fait attendre : tombons à bras raccourcis sur JLM, qui, concèdera-t-on, a fait une "belle campagne", mais bon a "raté sa sortie". Vous voyez bien, petits électeurs insoumis, que vous aviez bien tort et que nous avions bien raison de nous méfier. Parce que d'accord pour aider les pauvres, mais là, faut pas déconner, il y a une cause supérieure à défendre.

Comme s'il y avait un doute sur l'opposition de JLM et de la plupart des insoumis au front national. Haro sur les insoumis qui vont s'abstenir ou voter blanc, pendant qu'on laisse tranquille les électeurs de Le Pen et les socialistes traitres au socialisme qui ont provoqué cette situation. Comme si l'abstention valait adhésion et que la politique ne voulait rien dire.

L'histoire se répète. Et les tièdes et les hypocrites s'y engouffrent. Dans 5 ans quand Valls ou le représentant du PS parlera de vote utile pour éviter un nouveau 23 avril 2017, qu'aurez-vous à y opposer, vous qui allez obéir aux "consignes" ? Tant pis, si le Grand Capital c'est la guerre, puisqu'on peut espérer que la guerre ne se fera pas chez nous... Tant pis si le Grand Capital c'est la misère, l'exploitation infinie des ressources et le malheur, puisque l'élite sera opulente et heureuse.

La chronique d'hier reste insupportable parce qu'elle est le réflexe de gens relativement à l'abri, et qui font la leçon à ceux qui ont tout à perdre. On peut comprendre que, dans son for intérieur, on fasse ce calcul, mais de là à élever ce pis-aller en appel général, c'est au-delà de l'écœurement.
La chronique d'hier reste insupportable parce qu'elle est le réflexe de gens relativement à l'abri, et qui font la leçon à ceux qui ont tout à perdre. On peut comprendre que, dans son for intérieur, on fasse ce calcul, mais de là à élever ce pis-aller en appel général, c'est au-delà de l'écœurement.

Tellement insupportable qu'elle a mis le renouvellement mon abonnement en question. Sursis de quelques mois.
entre les désabonnements à ASI et Médiapart, quelles économies je vais faire dans un mois!

Moi aussi, je me tâte encore pour ASI...
Horreur ! des journaux qui ont le toupet de ne pas s’aplatir devant le grand Jean-Luc ! Vite, désabonnons-nous ! Heureusement qu'il reste l'huma, Fakir et le monde diplo pour précher la bonne parole ! Mieux vaut écouter en boucle toujours les même discours plutôt que d'analyser pourquoi JLM n'arrive pas à mobiliser au delà de la gauche radicale.
Voilà n'importe quoi.

Encore un type qui n'a pas pris le temps d'aller voir ce qu'est la France Insoumise. Mais bon sang, tous les critiques (dont je faisais parti!) allez-y, allez voir votre groupe local pour comprendre ce qui se passe dans le pays !

Je n'accepterai plus aucune critique de quiconque n'est pas allé à la rencontre des FI locaux. Le mouvement est super ouvert, n'impose rien (vous pouvez venir une fois et ne plus jamais revenir), fortement intégrateur (dès la première participation vous pouvez soumettre des propositions au vote, participer sans retenue), et très décentralisé. Il n'y a donc pas d'excuse à ne pas aller voir ce qui s'y passe ! En plus les réunions sont en général calées à 19h30 pour permettre à tout le monde d'y aller (si je trouve le temps, tout le monde peut le trouver...).

Avant de l'ouvrir il faut se renseigner. C'est la base du débat démocratique équilibré. Sinon on tombe dans la joute de rhéteurs. Un bousin pour faire uniquement du spectacle.
Il suffit de voir comment se comportent "les insoumis" sur ce forum pour avoir une bonne idée de ce qu'est FI. Et de comprendre pourquoi il ne gagneront jamais l'élection présidentielle (tout en étant persuadés que la victoire est à leur portée).
Votre prénom vous va à merveille.
Je l'orthographierai de la manière suivante: Triste temps.
Adarr vous dit comment cela fonctionne
Hier, j'ai réécrit, en réponse à M.Pat un texte un peu long expliquant ce que vos "schèmes de penser" ne pourront pas "comprendre" si vous ne faites pas le petit pas de côté nécessaire.

Il n'y a pas de "supériorité", il y a simplement un chemin qui se construit en même temps que l'on avance.
Rien n'est clefs en main.
Tout est en évolution constante dans le débat, la confrontation.

Tristan, si vous ne faites pas cet effort, vous ne pourrez être que le jouet passif (tout en laissant croire que vous êtes actif) des habitudes, rituels, endoctrinements politiques....

Les insoumis proposent la Liberté.
Et vous n'en voulez pas.
Pourquoi?
Je comprends parfaitement ce que veulent les "insoumis". Ils sont eux aussi soumis à des dogmes, des croyances, ils sont dans l'adoration de l'homme providentiel (et sont furieux quand on leur fait remarqué que leur homme providentiel a plein de défauts). Je tiens trop à ma liberté pour me laisser embrigader par un mouvement qui ne propose pas la liberté, mais juste une autre forme de soumission. Je préfère penser par moi-même plutôt que d'être un mouton du troupeau mélenchonien.

Restez donc dans votre cage idéologiquement pure et dorée, monsieur le courageux anonyme.
C'est bien ce que j'ai dit: vous êtes un triste sire.
Je dis le contraire de tout ce que vous venez d'écrire.

Macarel,vous êtes bouché.
vous êtes juste un prisonnier qui se croit libre car il ne voit pas les barreaux de sa cage.
Si vous lisez les commentaires depuis quelques temps vous vous êtes aperçu, cher Tristan, que je ne me suis "rallié" au vote que la veille.
Je ne votais pas, renvoyant systématiquement à la lettre d'Elisé Reclus http://www.homme-moderne.org/textes/classics/ereclus/jgrave.html...

L'insistance malsaine, partisane, intellectuellement pervertie... de certaines personnes du forum, la discussion avec des insoumis, le suivi des "Nuit debout" m'avaient amené à voter.

Car la démarche est plus qu'intéressante.
Elle est nécessaire et "bienveillante".
Elle met du "vent dans les crânes" (Boris Vian)

Vous pouvez rester au début du paléolithique et être ce coprolithe qui marque sa place...grand bien vous fasse.

La servitude volontaire vous va comme un gant.
Il est plus facile d'être esclave que libre. Gardez vos chaines....
Dois-je vous renvoyer vers le texte de Richepin "Les Oiseaux de Passage" ?
c'est bien ce que je disais.
Définitivement, pauvre type!
Décidément, Marcel, vous êtes le roi de la civilité sur ce forum. Un parfait gentleman, qui, comme son sauveur Méluche, ne perd jamais son sang froid.
… et tout ce qui viendra d'eux à vous c'est leur fiente.
Les bourgeois sont troublés de voir passer les gueux.
Vous n'êtes pas très courtois vous non plus.. Vous êtes même assez agressif je trouve.
On appelle cela un troll, et vous savez ce qu'il faut faire face à un troll ? ;)
un contradicteur c'est un troll ? Hé bé.... On rigole bien ici !
Non l'immense majorité des contradicteurs fort heureusement ne sont pas des trolls.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Troll_(Internet)
par contre je trouve incroyable d'associer" les oiseaux de passages" aux "insoumis".

Ce texte oppose les "bourgeois" aux "gueux" .


bourgeoisie: classe définie sociologiquement, surtout à l'époque contemporaine, et désignant les personnes ayant un certain capital culturel et financier et appartenant aux couches supérieures voire intermédiaires des classes moyennes : haute, moyenne et petite bourgeoisie .
gueux :qui n'a pas de quoi subvenir à ses besoins.



je sais que vous avez une vision très romantique des choses mais de là à faire passer les insoumis pour des gueux
alors qu'ils font essentiellement partie de ceux qui sont dénoncé dans le texte de Richepin de la bourgeoisie..
c'est usurper le texte de Richepin.
Les gueux par extension jeanbat sont toutes les personnes qui ne rentrent pas dans le système. Les personnes qui volent ailleurs, qui pensent ailleurs, qui ne se soumettent pas aux diktats.

Voilà les gueux.

Dépasse la vision "pauvres-bourgeois" et imagine celle qui imprègne l'aujourd'hui à savoir tu es dans le rang (même FN) ou hors du rang.

Les sociétés aiment les alignements, les rangées, les assujettis, les résignés, les dociles...

Etre ailleurs et autrement, être l'invisible, être je suis là et tu me pensais ici..

Notre chance c'est l'inventivité poétique dans un déstabilisant inattendu.

Insaisissables.
Très beau ! Voté !
Le problème se situe ici (on y observe 3 options de vote , dont l'une , en tant que citoyen lambda nous est déniée) :


II. - Caractère public du vote

Hormis le cas des votes portant sur des nominations personnelles (élection du Président de l’Assemblée nationale en début de législature, par exemple), tous les scrutins sont publics au Parlement. Ils se déroulent alors soit à main levée, soit par scrutin public ordinaire, soit par scrutin à la tribune ou dans les salles voisines de la salle des séances. Les députés ont le choix entre trois positions de vote : « pour », « contre », « abstention »...

source: http://www2.assemblee-nationale.fr/decouvrir-l-assemblee/role-et-pouvoirs-de-l-assemblee-nationale/les-fonctions-de-l-assemblee-nationale/les-fonctions-legislatives/les-votes-a-l-assemblee-nationale

Dés lors pourquoi culpabiliser l'abstention lorsqu'elle est non pas un signe de désintérêt mais bien un acte signifiant que l'on pourrait qualifier "abstention de lutte" ...?

On remarquera que l'abstention est quantifiée , les votes nuls ou blancs ...jamais ...étrange non ?
On remarquera que l'abstention est quantifiée , les votes nuls ou blancs ...jamais ...étrange non ?



pas sûr ....
oui oui ... voter utile c'est être libre ...
Je comprends parfaitement ce que veulent les "insoumis".
Parfaitement... mazette, ne seriez vous pas un peu... présomptueux?
Parfaitement... mazette, ne seriez vous pas un peu... présomptueux?
Pas vraiment. Lisez ce forum, et constatez l'agressivité, les insultes, et les certitudes des "insoumis". Pas besoin d'être un génie pour comprendre ce qu'ils veulent, il suffit de le lire.
constatez l'agressivité, les insultes, et les certitudes des "insoumis"

Je vous défie de trouver dans un seul de mes commentaires insulte ou agressivité. Mais comme vous avez fait une équivalence entre l'agressivité et le fait d'être "insoumis" vous ne m'avez apparemment pas détectée comme "insoumise". C'est valable pour d'autres intervenants sur ce forum. Ils sont "corrects" donc pas "insoumis".
Du coup, votre raisonnement se mord la queue.
On ne la lui fait pas à Rustiquette, c'est une experte en "détection" sur les sites où elle désherbe.
A un moment, il faudrait peut-être aussi reconnaître les affects des personnes qui vous parlent en face : si quelqu'un vous dit qu'il ne supporte plus l'attitude des insoumis sur ce forum, alors même qu'il en partage les convictions, il est peu probable qu'il sorte ça d'un chapeau magique juste pour s'amuser...

Perso, j'ose même plus poster sur la question entre ces murs, tant je suis fatigué à l'avance du tour que va prendre l'échange. Et vu la différence flagrante, et récurrente, entre les posts sceptiques choisis au vote, et le nombre réduit de message en ce sens concrètement postés, j'ai l'impression que je ne suis pas le seul à avoir lâché l'affaire.
Euh de ma longue expérience, quelqu'un qui troll comme ça contre tout un groupe politique sans faire le moindre discernement ne partage pas vraiment les opinions politiques de ce groupe politique, même s'il prétend le contraire, ce qui est d'ailleurs une des armes classique du troll ;)
[quote=quelqu'un qui troll comme ça contre tout un groupe politique]

De qui parlez-vous ?
Lisez les commentaires des autres, vous comprendrez de quoi je parle
Tristan Le Gall n'a pas bien vu où il avait mis les pieds. Toto Marcel est là, Toto Marcel veille au grain avec ses injures totostéréotypées, sa scatotophilie obsessionnelle (qu'il partage particulièrement ces jours-ci avec ses complices Al1 et Bernadette Soubirous) et ses citations totoabusives (Boris Vian, Toto ? t'es gonflé), et aussi Rustiquette et son jardinet où elle est impitoyable avec les mauvaises herbes, et tous les autres... dont la plupart sévissent sur ASI mais aussi ailleurs sous d'autres pseudos : Discord insoumis, la Foire aux questions de l'Avenir en commun... Comme le résume audacieusement Toto Marcel : "Etre ailleurs et autrement, être l'invisible, être je suis là et tu me pensais ici"... Mais Toto Marcel, ni toi ni tes potes mélenchontrolls" ne sont invisibles, on vous reconnaît aisément dès que vous agitez vos gros drapeaux en guise d'arguments.
Tristan LeGall s'est mis en mode Joan Sfar, vous vous collez derrière en mode Laurent Joffrin, c'est presque amusant à voir, ce petit thêatre des indignés de poche..
Ce qui est encore plus amusant, paulovaz (tiens un nouveau mélenchontroll !), c'est de voir Bernadette Soubirous inciter ce matin les asinautes à la lecture des élucubrations de Raphaël Glucksmann (l'homme d'affaires et le compagnon de la journaliste Léa Salamé), auteur des discours de Benoît HAMON ! A mourir de rire, non ?
C'est vous le péteur ? Quel bon vent vous amène ?
Abonné depuis 2009, donc,pas nouveau, discret observateur de vos emportements...Que veut dire mélenchotroll, svp, j'espère que ce n'est pas une insulte, je n'ai fait que commenter ?
"Mélenchontrolls" est un terme désignant les trolls qui perturbent par différents moyens sur les forums (pas seulement ceux d'Arrêt sur images) les commentaires critiques à l'égard de la France insoumise, du Parti de gauche, de Mélenchon, etc. Dans les échanges, les "mélenchontrolls" se montrent d'abord aimablement questionneurs, parfois ironiques puis deviennent agressifs, voire menaçants lorsqu'ils perçoivent que les arguments préfabriqués dont ils usent à longueur de journée n'ont pas été convaincants. Vous même, qu'appelez-vous "indignés de poche" ?
De quoi je me mêle ? Le commentaire répondait à paulovaz, pas au mélenchontroll constant gardener qui, faute d'arguments et en désespoir de cause, a recours à ce qu'il appelle la "bonne vieille méthode ancestrale" : faute d'avoir les moyens intellectuels de les combattre, feignons d'ignorer ces perturbateurs.
le parfum de Kazoula domine ...
Comment appelle-t-on alors les trolls qui perturbent rageusement par différents moyens sur les forums (pas seulement ceux d'Arrêt sur images) les commentaires favorables à l'égard de la France insoumise, du Parti de gauche, de Mélenchon, etc ? Pardonnez mon ingénuité, mais vous me semblez un tel expert ?
Il est rare sur un forum que les dialogues soient constructifs au-delà de 2 ou 3 échanges.
Avec certains, dès le premier on sait que c'est raté.
Perso, j'applique la méthode ancestrale.
Voilà, vous nous croyez fanatiques...

Allez, pour vous surprendre lisez ça, c'est de moi, et c'est toujours d'actualité dans ma tête et dans nos débats de circo :
https://blogs.mediapart.fr/arrad/blog/211116/la-france-insoumise-doit-clarifiter-plusieurs-points-critiques-durgence
https://blogs.mediapart.fr/arrad/blog/170117/petit-conseil-melenchon-concernant-le-salaire-vie-et-non-revenu-de-base

Il est où le fanatisme ? Je n'ai pas de sympathie particulière pour Méluche. C'est un politicard, un vieux de la vieille, un fan de mitterrand que je hais profondément, je réprouve l'élan patriotique, je réprouve la proposition du service militaire obligatoire. Bref, j'ai plein de critiques dans ma sacoche !

Mais je suis quand même allé voir les insoumis et maintenant j'y participe. Parce que mes idées sont écoutées et débattues, réprouvés ou approuvées par le collectif. Et ça c'est juste génial. Car on ne me demande rien en échange. RIEN ! A part d'avoir les mêmes valeurs humanistes que les autres insoumis. Mais rien d'autre !

Par ailleurs, sans être fanatique, je "respecte" (ça vous va comme mot) le travail fait par Méluche et ses compagnons de route. La sortie du PG était très audacieuse, la stratégie de campagne a été très bonne et donne même des réponses acceptables aux questions que je pose dans mes articles plus haut. Et pour info dans ma circo il n'y aucun membre du PG. Ceux qui en étaient ont rendu leur carte il y a longtemps à cause de la centralité de Méluche dans le parti et à cause des dérives autoritaires de quelques petits caïds locaux.

Voilà, je trouve que les insoumis proposent enfin une forme d'engagement politique profondément humaniste et libre justement. Ce que je n'ai jamais trouvé chez les communistes de tous bords. Et qui explique que c'est la première fois que je m'engage dans un mouvement politique.

Vos critiques sont injustes car vous les émettez à l'aune de quelques commentateurs en ligne, qui agissent librement sans consigne d'un quelconque bureau national.

Alors je réitère l'invitation : venez dans un groupe local, venez exprimer vos désaccords, en débattre collectivement et LIBREMENT. On rediscutera ensuite.
OK, vous avez raison. Vous n'êtes pas un fanatique, juste quelqu'un qui soutient mordicus Mélenchon (pardon, la France Insoumise) et qui insulte ceux qui ne sont pas d'accord. Absolument rien à voir avec le fanatisme.
"Il est où le fanatisme ? Je n'ai pas de sympathie particulière pour Méluche. C'est un politicard, un vieux de la vieille, un fan de mitterrand que je hais profondément, je réprouve l'élan patriotique, je réprouve la proposition du service militaire obligatoire. Bref, j'ai plein de critiques dans ma sacoche !

Mais je suis quand même allé voir les insoumis et maintenant j'y participe."

Participez au mouvement de ce "politicard", de ce "vieux de la vieille", c'est votre droit. Pas fanatique, peut-être, mais quand même un peu masochiste, non ?
Vous n'avez rien compris, c'est loin d'être son mouvement. Très loin. L'insoumission est réelle et personne ne veut recevoir d'ordre de Paris chez nous. La preuve avec les différents communiqués suite aux élections avant toute proposition venant de Paris. C'est du jamais vu. Même chez EELV il n'y a pas une telle liberté.

Je ne vous demande de me croire sur parole, mais arrêtez juste de calomnier sur notre dos sans aucune preuve, sans être allé voir un groupe local. C'est chiant, vraiment et ça n'élève vraiment pas le débat.

Dorénavant je ne répondrais plus à ces attaques navrantes qui ont pour seul résultat de me faire perdre du temps qui pourrait être utilisé à des fins bien plus utiles.

Les insoumis proposent la Liberté.

Et vous n'en voulez pas.

Pourquoi?


Gaffe à votre langage ... votre petit message fait vraiment penser à une secte :-)
C'est une boutade ... mais pas vraiment... c'est surtout la raison qui me fait craindre ces mouvements (qui ressemblent beaucoup aux partis politiques classiques finalement).
Vous avez, peut-être, raison...
Cela montre,par la même, que le langage s'est trouvé prisonnier de modes et de "schèmes de penser" (je reprends mes favoris) qui empêchent d'accéder à la libre approche de celui-ci (le langage)

Il est englué et envasé de rituels, d'habitudes ( typique des sectes autorisées: les partis, la tendance, le in, la mode...)

Ce langage demande, lui aussi, à être libéré.
Aidons-le? Poétisons-le!

Et je réitère ma question.
Pourquoi choisir, toujours, l'esclavage?

Cher Antony je ne voudrais pas être offensant mais relisez La Boétie. 1574, ça date, c'est vrai!
Après Boris Vian, Toto Marcel ose exhumer La Boétie tout en faisant l'éloge de Mélenchon, comme Castaner, Alliot ou Jean-Marie Le Pen (ce matin) ! Triste Totoccitanie !
Kazoula, vous êtes réveillé.
C'est bien.
Vous allez, à votre habitude, vous enivrer.
Dois-je vous dire, c'est bien?
Quoique, dans votre cas, il est obligatoire d'essayer d'oublier ce que l'on est.
Si j'étais compatissant (le suis-je? ne pas oublier de poser la question à mon directeur de conscience) je pourrais comprendre.
D'où, la bouteille.
Je vous demanderai bien votre adresse pour vous en envoyer du bon, du bouché, du Madiran ( ça vous dit?)

Allez, à bientôt Kazoula.
Prenez soin de vous.
Vous nous amenez ce rire qui nous fait tant de bien.
Cela fait longtemps que je sais qu'une "vraie gauche" ne gagnera jamais les élections.(désolée pour ceux qui ont gardé de l'optimisme) Pourquoi? parce que les puissances nuisibles sont vraiment puissantes. Et en face? Il y a ces "hommes qui chérissent les causes dont ils maudissent les effets".
Non. Pas à cause des puissances nuisibles, mais parce qu'aucune victoire ne se fait par des gens persuadés de perdre. Relisez La Boétie.
Al1 : "Relisez La Boétie" (15 H 05)

Toto Marcel : "je ne voudrais pas être offensant mais relisez La Boétie" (15 H 10)

A qui le tour ?
On sent les effluves de Kazoula
( Inutile de re-péter )
Non, pour vous c'est: "Lisez La Boétie!"

Vous avez du retard dans vos lectures et il faut dépasser le "Martine fait de la politique."
Aucun retard Toto Marcel, je me suis procuré "Marine et Méluche font des cochonneries". Les images sont superbement obscènes, pleines de drapeaux en couleur et de bombardements, et le texte rappelle les belles envolées lyriques de ces grands orateurs d'antan dont vous avez la nostalgie : Marcel Déat, Maurice Thorez, de Gaulle, etc. Un régal !
Je vous laisse à vos beuveries et obscénités.
Vous montez en puissance.
C'est véritablement amusant.

Vous les mettez quand, les majuscules?

Vous avez lu le coup d'état? Je vais m'y plonger.
"C'est véritablement amusant."

Je ne crois pas que vous puissiez encore beaucoup vous amuser; Toto, dans votre Totocambrousse, entre l'eau minérale et l'ordinateur. Les "beuveries" ne sont qu'un vieux fantasme. La nuit tombe, prenez vos gouttes et votre tisane. Oubliez tout ce courrier en retard, le second acompte à payer et tant d'autres servitudes... Demain, un plongeon dans de nouvelles lectures ? Reprendre le collier sur ASI ? Mais maintenant, la couette, la couette, la couette...
Vous avez une vie ? Genre des trucs à faire plus sympa à faire que cracher à la gueule de ceux qui s'investissent pour tenter de faire bouger ce monde morbide ?

Je vous plains, vraiment. Vous faites pitié, vous êtes triste à voir.
Plus jeune, je vous aurais donné raison, d'autant plus que La Boétie est une de mes grandes références. Mais " la vieillesse est un naufrage"; je n'ai plus assez d'énergie. J'espère que la relève arrive...
Ne me rangez surtout pas dans la catégorie des fielleux comme K!

Réponse à AL1, bien sûr.
Aucun risque ! ;-)
Chirac a été élu avec moins de 20% au premier tour, soit quelque chose comme 85% des inscrits qui n'ont pas voté pour lui...
Macron sera élu avec 82% des inscrits sur les listes électorales qui n'ont pas voté pour lui.
On comprends bien l'utilité de la dynastie Le Pen, elle sort du corps électoral une partie des révoltés, tout en étant certains qu'ils ne seront pas représentés significativement, les médias devant promouvoir l'option choisie qui sera élu en étant donc ultraminoritaire..
Reste le problème Mélenchon, et on voit bien la sueur froide qu'il a fait passer dans le dos des instances, au point qu'ils continue à le charger après la défaite...
Il serait scandaleux que les minotitaires 20-% de JLM profitent du repoussoir LePen pour accéder au pouvoir, alors que les minoritaires 20+% de Macron sont un vrai choix démocratique.

Mieux vaut écouter en boucle toujours les même discours plutôt que d'analyser pourquoi JLM n'arrive pas à mobiliser au delà de la gauche radicale.

Mélenchon étant passé de 11% en 2012 à 19%, soit vous dites une bêtise, soit la gauche radicale a bien gonflé ! Dans tous les cas, c'est un succès.
D'autre part, la tarte à la crême de "Si vous gagnez pas les élections s'est bien la preuve que vous avez tort" (je synthétise), c'est faire le présupposé que tout électeur est un être rationnel qui vote objectivement en fonction de ses intérêt, ce qui est une belle ânerie. Cette élection m'a permis de constater l’ampleur de l’irrationalité de l'homo electorus.
Ok, donc tout va bien, surtout ne vous remettez pas en question. Continuez à lire Fakir et le monde diplo. RDV en 2462 pour la grande révolution prolétarienne qui mettra fin au capitalisme néolibéral.
Qui vous dit qu'on se remet pas en question ?
Qui vous dit qu'on se remet pas en question ?
Vous et les autres mélenchoniens. Vous ne supportez pas la critique, et encore moins l'autocritique. Regardez sur ce forum, vous verrez tous les fans de Mélenchon s'en prendre violemment aux rares qui, comme moi, osent critiquer leur messie.
Quand on a un problème avec la personnalité de Mélenchon, mieux vaut ne pas le dire ici. L'engueulade sera féroce et multiple. Alors tant pis, il y a longtemps que j'observe le même comportement chez mes semblables. Et j'en ai marre. La gauche n'a quand même pas été réquisitionnée par le seul Insoumis.
Vous n'avez pas l'air de la supporter beaucoup la critique. Vous faites un gros paquet avec écrit Mélenchoniens et vous tappez dessus allègrement. Je vous vois plus souvent vitupérer dans vos commentaire qu'argumenter. Vous avez une technique assez classique qui consiste, lors d'un échange d'arguments, à considérer que si l'autre ne se range pas à votre avis, c'est qu'il est borné, me rappelant un peu l'adage "l'ennemi est bête, il croît que s'est nous l'ennemi alors qu'en fait, c'est lui".
Je ne parle qu'en mon nom, et vous trouvez chez certains partisans de la France insoumise certaine personnes plus sectaires que d'autres, plus vindicatives, mais il n'y en a certainement pas plus qu'ailleurs. Ou alors j'attends votre étude statistique détaillée.

Pour en revenir au propos, je constate que vous n'avez apporté aucun contre-argument à mes arguments, vous vous êtes contenté d'une ironie facile et de décréter sans rien connaître de moi que je ne me remettais pas en question. C'est un peu court...
Je supporte très bien la critique lorsqu'elle est courtoise. Lisez ce forum, regardez qui est agressif et insultant, voyez qui est sectaire et vindicatif. A défaut d'une étude stastique, vous avez déjà un bon échantillon (représentatif ?).
Je ne m'infligerais pas la relecture de vos correspondances dans ce forum, je me contenterais du bref échange que nous venons d'avoir pour me faire une idée. Mais soyez rassuré (ou pas), elle n'est pas définitive, je sais aussi me remettre en question !!! Nous ne sommes pas à l'abri de tomber d'accord sur d'autres sujets...
Votre ton mielleux, plein de "componction", votre aptitude à ne pas lire (je n'ose dire comprendre) ce que nombre de personnes vous écrivent, amènent, au fil des mots, un certain agacement, une certaine irritation épidermique... Occitan, j'ai le sang chaud et ne veux être le moulin de votre Don Quichottenerie...

Batailler avec vous, même courtoisement, n'a aucun sens.
Je le répète vous nous dites obtus, peut-être, mais vous êtes de même, frisant les 179,9999°
Au moins vous assumez votre cuistrerie, c'est déjà ça.
J'ajoute que pour ma part, je ne suis pas un "fan" de Mélenchon, qu'il n'est pas mon "messie". Je n'adhère pas en bloc à tout ce qu'il dit. J'ai à l'occasion fais quelques critiques sur le bonhomme s'en qu'on "s'en prenne violemment" à moi. Seulement forcément, l'outrance appelle l'outrance, quand vous disqualifiez vos contradicteurs en les traitants de fans violents, obnubilé par un messie, ne vous attendez pas à ne recevoir que des réponses courtoises comme celle que je m’efforce de faire ici.
Je ne parle pas pour vous. Mais regardez un peu les autres réponses, et vous verrez que mes critiques sont amplement justifiées.
Objection! Fakir et le Diplo sont plus nuancés que certains
pourquoi JLM n'arrive pas à mobiliser au delà de la gauche radicale
J'en suis plutôt à me demander comment il a fait pour "mobiliser au delà de la gauche radicale", c'était pas gagné, avec son caractère de cochon et tous les machins qu'on lui a jetés dans les pattes. Pas mal de gens autour de moi, qui sont tout sauf "gauche radicale" ont fini par voter insoumis. Honnêtement, je crois que c'est aussi beaucoup dû à l'extrême médiocrité des autres solutions.
Dans les commentaires lus au-dessus, d'abonés qui ont été écoeurés par la chronique d'hier, je ne vois pas du tout l'attitude bornée que vous décrivez.
Un site comme @si n'est pas un site d'information tout à fait comme les autres : les plumes y sont peu nombreuses et à force, même si on n'est que lecteur on a l'impression de connaitre les gens d'ici, et même les forumeurs.
ce que j'ai lu dans les commentaires, c'est que des abonnés ont été choqués par la réaction de DS, qui leur a semblé manquer de distance, obéir à des réflexes dans l'urgence comme si le second tour avait lieu 5 minutes après le premier... et je comprends ces abonnés, parce que le billet d'hier m'a fiat le même effet, et m'a déçue aussi.
Oui, ça va vous paraître puéril, mais on peut être déçu à la lecture d'une chronique...et ça n'a rien à voir avec le fait qu'on ne voudrait que de l'info estampillée conforme à nos opinions ou ressentis. Une chronique, c'est un moment d'expression plus personnelle, dont les partis-pris sont revendiqués. Moi, je ne retirerai pas mon soutien à @si, mais hier, j'aurais eu plaisir à lire une chronique plus nuancée, une chronique de 2017 et pas de 2002. ça m'aurait rassurée.

Vos propos sont moqueurs, c'est assumé aussi, et vous avez le droit d'exprimer vos désaccords et aussi de railler, mais j'espère vraiment que vous n'imaginez pas que quiconque ici reproche à DS que " des journaux ne s'aplatissent pas"... d'abord DS c'est pas " des journaux", c'est UN journaliste, et puis personne ne parle de s'aplatir devant qui que ce soit.
Cette question du front républicain et tout le toutim, ça me rappelle ce qui s'est passé dans le discours et dans l'opinion à propos de l'abstention.
Je suis une abstentionniste d'assez longue date, ( mais je me suis abstenue de m'abstenir dimanche dernier, c'est un autre sujet) : sur les 15 dernières années j'ai vu les réactions des gens changer beaucoup.
Il y a 15 ans, l'abstentionniste était un monstre, et pour dire vrai, je n'en parlais pas beaucoup, parce que j'apprécie moyennement de me faire engueuler et de ne même pas pouvoir argumenter.
Cette année, plein de gens ont pu ouvertement en parler, et des émissions ( dont une ici même) posaient clairement la question des raisons pour lesquelles certains faisaient le choix de l'abstention.

Je suis absolument persuadée que quand on nous aura fait 5 ou 6 fois le coup du vote utile, des gens oseront se poser et discuter avec ceux qui trouvent que c'est pas automatique. Au moins se poser et prendre le temps d'écouter. Car il se pourrait, éventuellement, que ces gens qui se reconnaissaient davantage dans le programme de FI ne soient pas tous les clônes les uns des autres, et même qu'ils ne soient pas tous stupides ou à la recherche d'un gourou.
Il se pourrait que le "front républicain", s'il devenait automatique, soit ce qui détruit le plus le principe de l'élection.
Il se pourrait qu'on ait besoin d'"un peu plus de finesse.

Après... à votre décharge, il se peut que l'insistance des militants de FI sur les forums vous ait gonflé ces dernières semaines, moi-même j'avoue avoir un peu déserté les forums entre autres pour ça.
Mais ça ne disqualifie pas a priori toute réflexion autour du vote utile et de la figure de chef de parti.
++

J'ai exactement la même opinion ! Merci !

Et pour la FI, allez voir un groupe local bon sang, ça vaut le coup d'aller y jeter un coup d'oeil, juste pour voir. C'est très ouvert, très libre et vous comprendrez notre enthousiasme, ou pas, mais au moins on pourra en discuter sur des bases communes. J'en parle d'autant plus facilement que j'étais un fervent critique de JLM et la FI il y a encore quelques semaines. La FI me laisse espérer un renouveau politique sur des airs d'écologie politique ou de communisme libertaire. ça fait un grand bien !
@ Adarr :je vous préfère comme ça plutôt que dans l'invective
Vos propos sont moqueurs, c'est assumé aussi, et vous avez le droit d'exprimer vos désaccords et aussi de railler, mais j'espère vraiment que vous n'imaginez pas que quiconque ici reproche à DS que " des journaux ne s'aplatissent pas"... d'abord DS c'est pas " des journaux", c'est UN journaliste, et puis personne ne parle de s'aplatir devant qui que ce soit.

Vraiment personne ? J'ai donc du mal lire:

[quote=labellebleue]
Tellement insupportable qu'elle a mis le renouvellement mon abonnement en question. Sursis de quelques mois.

[quote=richie3774]entre les désabonnements à ASI et Médiapart, quelles économies je vais faire dans un mois!


Beaucoup d'abonnés ici n'acceptent pas que Daniel Scheidermann critique la décision de Mélenchon de ne pas appeler (même a minima) à "faire barrage au front national". Tout ce qui n'est pas un soutien franc pour Méluche est rejetté.
Pas d'accord.
En tout cas, moi, ce que j'ai du mal à accepter c'est que la position de Mélenchon soit rejetée sans mise en perspective.
Parce qu'à mes yeux, le plus effarant dans l'affaire n'est pas qu'un perdant refuse de se prononcer quelques minutes après sa défaite, mais qu'il paraisse logique que tous les autres perdants renoncent à tout ce qu'ils ont dit pendant des mois.

Mais notre discussion est vaine : je ne vais pas changer mon ressenti d'hier, il a été ce qu'il a été, et vous n'allez pas changer le vôtre.

J'aimerais seulement que vous acceptiez d'envisager, un jour, que la déception que nous avons été nombreux à ressentir hier n'est pas le résultat exclusif d'une idolâtrie.


Affirmer que dans certaines circonstances, il n'y a pas de choix... c'est nier le principe même du vote !
Affirmer que dans certaines circonstances un homme politique ne peut avoir qu'un seul discours, c'est nier le principe même de la politique.
Affirmer que dans certaines circonstances un leader d'un mouvement ne doit pas s'en remettre à la base, c'est nier le principe d'un mouvement politique.

Dès lors, pourquoi ne pas envisager une réforme du scrutin à deux tours, qui établirait que si parmi les deux qualifiés du premier se trouve un candidat du FN, alors le second tour est annulé et l'autre candidat proclamé vainqueur ? Au nom de l' efficacité et rentabilité de la République ( " comme n'importe quelle entreprise") et puisqu'il n'y a pas le choix, proclamons Macron président, évitons le le 2nd tour, et allez, qu'il se mette au boulot et fasse son programme à lui.
Non ?
J'aimerais seulement que vous acceptiez d'envisager, un jour, que la déception que nous avons été nombreux à ressentir hier n'est pas le résultat exclusif d'une idolâtrie.
Je comprends votre déception, et je comprends aussi celle de Mélenchon. Le seul problème, c'est que Mélenchon a fait un discours basé sur cette déception plutôt que de montrer qu'il était capable de faire la part des choses. On peut (et pour les journalistes, on doit) critiquer ce discours. L'idôlatrie, c'est de rejeter cette critique, c'est de ne pas accepter que certains, à gauche, n'ont pas envie de suivre Mélenchon pour des raisons tout à fait valable.
Mais non, la déception dont je parlais c'est celle que nous avons ressentie à la lecture de la chronique de DS !

Pour 'l'autre, évidemment que ceux qui ont voté avec conviction sont déçus.

Je vous propose qu'on laisse tomber, on ne se comprend pas et en plus ce n'est pas bien grave.
Ce qui est surtout reproché à Mélenchon, c'est de ne pas avoir immédiatement appelé à voter Macron. Il y a eu aussitôt, et sans la moindre distance, un véritable choeur de droite comme de "gauche" pour le faire. Curieusement, personne ne s'est acharné sur les quelques personnalités de droite qui ont (également et probablement pour d'autres raisons, une petite sympathie pour le FN?) refusé cette injonction. Sans d'ailleurs se donner davantage le temps de réfléchir.

On dirait, finalement, que c'est le fait de vouloir réfléchir qui est sanctionné chez Mélenchon. Et surtout, le fait de refuser de se prononcer "au nom" de tous ceux qui ont bossé avec lui une année entière. Un candidat qui tient compte de l'opinion de ses "petites mains"??? Où irait-on s'ils se mettaient tous à faire ça?
Sans d'ailleurs se donner davantage le temps de réfléchir.
Parce que Mélenchon ne soit pas eu second tour, c'était une surprise ? C'était inimaginable pour lui de réfléchir, avant le 23 avril 20h, ce qu'il ferait en cas de duel Macron/Le Pen (duel annoncé par tous les sondages) ? Il ne pouvait pas dire une formule du genre "à titre personnel, je voterai pour faire barrage au FN" ?
Et alors, imaginons qu'il l'ait dit, quelle différence ?

C'est à UNE voix près que ça va se jouer, vous croyez ?
S'il l'avait dit, DS (et moi, et bien d'autres) ne l'auraient pas critiqué sur son ni-ni, et on se serait épargné toute cette longue discussion sur ce forum.
Milledieu, il faut que Mélenchon dise ce que Tristan dit ou veut entendre ou demande d'entendre...!!!

Injonction
Injonction
injonction....
Eh bein, vous lui accordez une importance que peu de ses électeurs lui accordent.

Après 15 ans d'abstention j'ai voté pour lui dimanche, sans imaginer une seconde qu'il pouvait passer, ... et très sincèrement je me contrefous de ce qu'il va voter lui à titre personnel.
Je suis presque sûre qu'il a autant de vieux réflexes que DS et qu'il va voter Macron, ça colle à son personnage et son caractère.
Mais moi je ne le ferai pas. Et c'est même pas parce que Macron a été banquier, même pas en réaction à ce qu'il a fait ou pas dans le passé, juste parce que RIEN dans son programme, et en particulier dans le volet auquel j'accorde le plus d'importance pour me faire une opinion( Education)ne tient la route !
Et Mélenchon pourrait nous faire une déclaration exaltée, que ça ne changerait strictement rien à ma position.
S'il l'avait dit
Je trouve particulièrement hypocrite, pour quelqu'un qui occupe une "position haute" de dire je vote machin mais ça n'engage que moi. Car c'est, bien évidemment, une injonction à "faire comme moi".
Laissons tomber ce triste sir. Il ne répond qu'au message sur lesquels il peut troller allègrement. Face à l'argument structuré, il ne peut que se taire. Arrêtons de lui donner du crédit en lui répondant.

C'est par période, on se récupère des malades de ce genre qui ont toute la journée à perdre sur le forum pour troller bêtement. Moins on leur répond, plus vite ils se calment.
Vous chérissez votre liberté mais n'en voulez pas pour les autres. Un bon libertarien en puissance !

Le camp des insoumis avait choisi collectivement de se projeter uniquement sur une victoire au 1er tour. C'est une stratégie qui a été payante comme en témoigne notre progression des derniers jours.

Sachant que nous avons 2 SEMAINES (!!!) pour nous prononcer sur la suite.

Dites moi ce qui vous dérange là dedans, je ne comprends pas ! Vous voulez à la fois un mélenchon qui s'efface, et un mélenchon qui décide pour les autres, une décision centrale et l'autonomie locale, l'antifascisme et l'autorité, la liberté et l'invective...
Vous virevoltez "cher" macronien, comme tous les macroniens.
Je pense en effet qu'il avait réfléchi. Principalement sur le fait que donner une consigne sans se préoccuper de l'avis de ses soutiens aurait été la négation des principes défendus par la FI. Et aussi que la situation (il y avait 6 possibilités, et sur des pourcentages variables) méritait qu'on l'examine avant de trancher.

Ce qui est évident pour vous ne l'est pas pour moi. J'aurais été consternée qu'il donne une consigne. Je suis capable de réfléchir sans mon "gourou". Actuellement, j'incline plutôt à ne pas voter ou à voter nul. Possible que, comme certains l'ont fait au premier tour, j'attende le dernier moment pour décider. Vous voyez bien que cette démarche ne colle pas avec une consigne venue d'en haut. Si les 450.000 inscrits de la FI devaient décider ceci ou cela, ma réflexion en serait alimentée (je suppose qu'ils donneraient des arguments), mais en aucun cas je ne me sentirais liée par leur décision.
Bon, si c'était une stratégie réfléchie et non l'humeur d'un mauvais perdant, je n'ai rien à dire, si ce n'est que je ne partage en rien cette stratégie. Dimanche, la réaction de Fillon m'a agréablement surpris, et celle de Mélenchon désagréablement surpris.

Mais si ça vous convient, ce non-choix entre une politique de centre-droit et le fascisme, ...
A peine, les résultats sont ils publiés et alors qu'ils ne seront officialisés que demain par le Conseil Constitutionnel, lémédias nous "Claudia Schiffer, on nous Paul Loup Sulitzer". (avec en sous-texte implicite : quoi ceux qui se ressentent dans la France des marges ont peur et en ont marre ? ! comment se faisse ? sont ils bien rationnels ces marginaux avec cette stupeur que l'on retrouve dans les votes Trumpistes des petits blancs )

Mais nous sommes dans une civilisation de l'immédiateté, de l'info en continu, de la caméra partout et du commentaire qui commente le commentaire.
Alors vite prononcez vous, ne prenez aucun temps de rélexion, j'ai un sondage à faire, une opinion à émettre, un micro-trottoir à monter ( des pours et des contres SVP et des bien au contraire pour faire monter la sauce)

Il me semble que JLM a tout le temps stratégique pour dire attention MLP c'est l'horreur des matins bruns et Macron c'est la politique contre laquelle les insoumis luttent démocratiquement.
Il a tout le temps de lancer une campagne législative sur la base de ce n'est qu'un début continuons le combat.

Et Chacun d'entre nous a le temps (10 jours) de se positionner individuellement sur son vote ou non vote !

Ce qui est insupportable ce sont ces injonctions médiatiques de choisir son camp camarade parce que le 2ème tour, c'est bleu jeanmarine ou bleu layette made in taiwan avec un "ou"exclusif, selon les éditocrates.

Arrêtons de prendre l'électeur pour un couillon, je veux dire, celui qui vote en démocratie (qui fait la démarche de sortir sa pièce d'identité et de mettre une enveloppe dans une urne), son choix, il le fait seul dans un isoloir à raison de ses intérêts particuliers et de sa conscience éventuelle de l'intérêt général. (Même si, à titre personnel, certains suffrages me mettent la rate au court bouillon )

D'autre part, sur ce forum comme sur les autres arrêtons SVP de s'envoyer à la tête des étiquettes politiques et des "céçuiquilditquiyest" au moment où les partis politiques "traditionnels" et les politicards se font éparpiller façon puzzle.

Les premiers tours des élections impliquent une répartition plurielle de suffrages, que certains ont d'ores et déjà fait ce qu'ils estimaient être un vote utile soit par stratégie (sympathisants PS votant Insoumis : par exemple) ou parce qu'utile à l'idée qu'ils se font de l'avenir de la France.

Comme dit Cécile Clozel plus bas, il est nécessaire d'attendre les tendances pour savoir quel vote de 2nd tour sera le plus efficace / en fonction de la marge entre le Mac et le Pen.

Enfin, la légitimité d'un élu peut toujours être remise en cause par le nombre de voix en sa faveur même si c'est le % qui est retenu dans lémédias.

Le nombre total de voix, de votants ainsi que l'abstention sont toujours analysés et désormais les blancs et les nuls sont indiqués et comptabilisés (même si on peut déplorer qu'ils ne soient pas encore retenus dans les suffrages exprimés pour les blancs).

Ainsi, dans l'hypothèse où les prévisions sondagières indiqueront un vote Mac supérieur à MLP (hors marge d'erreur), aller voter blancs ou nuls ne sera pas insignifiant : le nombre des bulletins blancs et des bulletins nuls avec des pourcentages et/ ou des scores dépassant largement les scores habituels démontreront à Mac qu'il est un colosse au pied d'argile.

Par contre, aller à la pêche, s'abstenir signifie "faites comme vous voulez, j'en suis pas" ce qui se conçoit mais qui pour ma part me semble vouloir dire je délaisse l'intérêt collectif de la/ma cité.
Et si nous avions eu un duel Mélenchon-Le pen ? Qui aurait parlé de peste et de choléra ? Nos journalistes-éditorialistes, le PS, les rép. auraient-ils été aussi prompts à appeler au réflexe républicain ? Quant à Mélenchon, pour qui j'ai voté en 2012 et 2017, il peut dire ce qu'il veut, j'ai pris une décision et n'en changerai pas : je ne suis pas à la recherche d'un gourou qui me dise quoi penser, pour qui voter et à quelle heure manger, quoi qu'en disent les détracteurs de la France insoumise. J'ai un cerveau et je m'en sers.
Très bien, continuez ainsi.
On va laisser tomber. Ce type est abject et refuse d'entendre nos arguments. C'est incroyable !

Qu'il rende des comptes sur ses engagements passés contre le FN. Moi j'ai fait le job, j'ai tout détaillé ici-même.
si ça avait été le cas vous auriez vite dénoncé (à juste titre) ceux qui n'appelaient pas à voter Mélenchon ou au minimum à faire barrage à Le Pen... La mauvaise foi insoumise est en acier trempé.
si ça avait été le cas vous auriez vite dénoncé (à juste titre)

Pures suppositions. Ce n'est pas le cas.

La mauvaise foi insoumise est en acier trempé.

Tout ça pour ça ?
hé oui mon pauvre ami... Pas évident de voler à la même altitude que ce brave peuple insoumis....
Procès d'intention, mon pote!

Par Tristan Le Gall 10:56 le 25/04/2017
Re: Macron, Collomb, et l'ile flottante aux pralines roses
Horreur ! des journaux qui ont le toupet de ne pas s’aplatir devant le grand Jean-Luc ! Vite, désabonnons-nous ! Heureusement qu'il reste l'huma, Fakir et le monde diplo pour précher la bonne parole ! Mieux vaut écouter en boucle toujours les même discours plutôt que d'analyser pourquoi JLM n'arrive pas à mobiliser au delà de la gauche radicale.



Je ne demande pas que ces médias s'aplatissent devant JLM, je demande simplement un peu de bienveillance, une hésitation, un peu de retenue avant de flétrir une attitude que le chroniqueur semble avoir du mal à comprendre.

JLM ne donne pas de consigne de vote pour le second tour, ça mérite débat, pas qu'on se jette sur lui pour en faire un quasi-complice de Le Pen. Le débat a d'ailleurs eu lieu après la chronique d'hier, et la tonalité me semblait plutôt d'expliquer l'abstention plutôt que de faire barrage au FN.

Plus généralement, la couverture de la campagne de la France insoumise a été lamentable depuis le début dans presque tous les médias. Ca ne m'étonne pas du Point, de l'Obs ou de BFM, c'est d'ailleurs pour ça que je suis abonné à ASI et Médiapart. Mais quand je vois qu'eux aussi se contentent trop souvent de parler de l'"égo surdimensionné" de Mélenchon ou invisibilisent la campagne alors qu'il y avait tant de choses à en dire, je me demande pourquoi je continue à les financer.

Pour des sites aux lectorats aussi politisés, où les soutiens de la France insoumise sont aussi nombreux, quel besoin de saisir chaque occasion de les prendre à rebrousse-poil?
Je ne demande pas que ces médias s'aplatissent devant JLM, je demande simplement un peu de bienveillance, une hésitation, un peu de retenue avant de flétrir une attitude que le chroniqueur semble avoir du mal à comprendre.
C'est ce que j'appelle s'aplatir devant Jean-Luc. Les journalistes n'ont pas à se montrer bienveillant envers un homme politique, quel qu'il soit. On a assez dénoncé sur ce site la compromission (et la soumission) des journalistes envers le pouvoir politique pour demander ensuite qu'ils s'abstiennent de critiquer JLM.
Confondre bienveillance et compromission.. Ouvrez un dictionnaire, s'il vous plaît.
Donc quand Pujadas (par exemple) se montre bienveillant envers les "grands" candidats, ce n'est pas de la compromission ?
Quand il se montre bienveillant envers Macron et malveillant envers Le Pen, comme hier soir, c'est en effet de la compromission. Mais c'est l'inégalité de traitement qui est en cause. S'il se montrait critique envers les deux, ce serait bien aussi.

Mais vous avez raison, la bienveillance sélective, pour un journaliste, c'est la compromission.
Pujadas s'est montré malveillant envers Le Pen ? Il a osé la reprendre lorsqu'elle a étalé ses mensonges habituels ? C'est bien la première fois.
Ben les promesses de campagne, est-ce qu'on peut parler de mensonges ? Pas au sens strict, vu que sur le moment, on ne peut pas savoir si la promesse sera tenue ou pas.
Il y a une autre sorte de mensonge, qui est "dire blanc et voter noir ou ne pas voter" au parlement européen par exemple. On devrait mieux surveiller "nos" élus, et pointer plus souvent ce genre de discordance.
"JLM n'arrive pas à mobiliser au delà de la gauche radicale."
bigre ! Qui aurait dit il y a seulement 5 ans que cette "gauche radicale" frôlerait les 20%, et que le PS lui arriverait péniblement aux genoux ?

(et, non, je ne suis pas une mélenchoniste convaincue, j'ai pas mal de réserves sur le programme, j'ai hésité à voter pour lui, je trouve normal qu'on le critique, mais de là à sortir des trucs aussi... enfin quoi. )
La gauche radicale, c'est 10-15% de l'électorat. Il est allé un peu au delà grâce à des circonstances exceptionnelles (le vote utile a marché pour lui au détriment de Hamon) mais il ne peut espérer gagner qu'en mettant de l'eau dans son vin et en faisant des compromis (ce qu'il refuse de faire).
Et quel autre candidat accepte de faire des compromis ?
Hamon/Jadot, et Macron/Bayrou ont fait des compris. Même Fillon avait amendé (légèrement) son projet sur la sécurité sociale.
Ah, ok ... c'est ça que vous appelez un compromis.
Un compromis,donc, c'est quand on a fait des déclarations impopulaires qui font baisser dans les sondages et qu'on dit que finalement on peut y réfléchir à nouveau...
Mais, d'un autre côté, si ce qu'on écrit dans le programme, c'est le compromis auquel on est parvenu après de longues heures de discussions en interne, pourquoi ( et qui et au nom de quoi) devrait le modifier.

Là, maintenant, tout de suite, si Macron veut un vote d'adhésion, c'est à lui de faire des compromis, non ?