171
Commentaires

M6 et l'islam radical : "On nous a présenté un sujet factice"

La présentatrice de M6 Ophélie Meunier et l'un des principaux interviewés d'un épisode de "Zone interdite" consacré à l'islam radical en France ont été placés sous protection policière après des menaces de mort, suite à la diffusion de l'émission, dimanche 23 janvier. Mais ce reportage fait également parler de lui car plusieurs personnes musulmanes dénoncent des "manipulations" et expliquent avoir été contactées... pour un "documentaire sur la laïcité et le vivre-ensemble", et non sur l'islam radical. "Arrêt sur images" a eu accès aux emails et messages trompeurs. Volet 1 de notre enquête sur ce numéro de "Zone interdite".

Commentaires préférés des abonnés

Cette petite enquête a le mérite de mettre le doigt sur la fabrication et l'entretien des psychoses racistes de la société: on veut un reportage qui fait peur aux gens parce que ça se vend bien, on le fabrique en trompant les témoins et en tordant la(...)

Ça ressemble beaucoup au traquenard dans lequel est tombé Mélenchon. La mauvaise foi de ces journalistes est sans limites.

Toujours le même dilemme, s'exprimer ou se taire. Ça ne les empêchera de continuer leur propagande.

Ça promet pour la prochaine p(...)

Approuvé 22 fois

don't feed the troll

Derniers commentaires

Il n'y a donc a l'evidence pas de déontologie du journalisme a M6, CNews ou ailleurs... je croyais dur que chaque profession avait son éthique de travail et de comportement je croyais aussi en la devise du: 'facts are sacred but comment is free'...suis surement naif...Cnews me rappelle Fox News aux USA...pour satisfaire leur charte, 5% d'infos cachées dans la zone morte de l'après-midi et 95% de commentaires rinces dans du pipi d'ours le reste du temps pour leur audience de boeufs qui les visionne en mâchant leur burger aux hormones...

Chers @sinautes,


J’ai découvert comme vous l’enquête de Pauline Bock concernant le dernier numéro de l’émission « Zone Interdite », sur M6, intitulée « Face au danger de l’islam radical, les réponses de l’État ». Un titre réducteur, pas très engageant je l’avoue, et qui n’a probablement pas été choisi par la réalisatrice Michaëlle Gagnet, pas plus qu’elle n’est à l’initiative de l’interview de Gérald Darmanin en fin d’émission.


En tant qu’antiraciste viscéral, en tant qu’adversaire politique de Darmanin (grand spécialiste de la stigmatisation, notamment des réfugiés et des malades mentaux), en tant que « gauchiste » pour tout dire, la présence de ce personnage et le titre du documentaire auraient pu me dissuader de le regarder. Mais le thème en est trop grave pour que je m’arrête à ce genre d’obstacle.


Et surtout, sa diffusion a eu pour conséquence des menaces de mort visant au mois trois personnes, à ma connaissance. Dès lors, malgré l’intérêt que je porte aux commentaires des médias (que ce soit à la tribune du Figaro ou aux émissions de France Inter, France Culture et Europe 1, qui condamnent ces menaces à l’unisson), j’ai eu besoin de me faire ma propre opinion, afin notamment de comprendre pourquoi @si se détache du lot et ne condamne ces menaces que du bout des lèvres. Raté : j'ai regardé le documentaire et je ne comprends toujours pas.


Vous vous souvenez de « Je suis Charlie » ? Ça voulait dire, je crois : que j’aime vos dessins ou non, et même si je les déteste, je vous soutiens car ils ne méritent pas la mort.


Hélas ! En lisant l’article de Pauline Bock (volet 1) et nombre de de vos commentaires, je constate que ce qu’on appelait, à l’époque de la préhistoire, « l’esprit du 11 janvier », n’est plus qu’un très lointain souvenir. Où sont les messages de solidarité ???? Il n’est pas question ici d’adhérer ou non au propos du documentaire ; mais je suis tout simplement sidéré de n’avoir pas lu chez vous le moindre commentaire de soutien.


Je suis bien entendu disposé à débattre du fond de vos propos ; mais cela me sera impossible tant que je ne serai pas fixé quant à votre soutien (ou non) à Ophélie Meunier et Amine Elbahi, menacé.e.s de mort en raison de leur parole.


 Damien Bois

Bonjour, merci pour vos commentaires, qui appellent quelques réponses. Pauline étant en repos, je vais essayer de vous les apporter. 


Une chose semble vous froisser en particulier : la SDJ d'ASI a relayé, et soutient donc, le communiqué diffusé par la SDJ de M6 à propos des menaces de mort touchant Ophélie Meunier et Amine Elbahi, que la rédaction condamne évidemment, comme toutes les menaces de mort qu'elle touchent ou non des journalistes d'ailleurs. Elle l'a fait par un retweet effectivement, ce qui n'a rien d'un soutien "du bout des lèvres", c'est en réalité le mode principal d'expression des SDJ des médias français. Plus personnellement, j'ai aussi mis ce soutien noir sur blanc dans un thread développant certains points de l'enquête de ma collègue. Ce qui ne nous empêche pas, comme vous l'avez remarqué, d'exercer un regard critique sur ce documentaire dont les conditions de réalisation posent de nombreuses questions en lien direct avec la ligne éditoriale d'ASI.


Concernant la bonne manière de récolter des témoignages, je vous renvoie à mon thread, parce qu'en fait c'est très simple : que des critiques s'exercent concernant la pratique consistant à se présenter comme journaliste tout en mentant éhontément à propos du sujet et de l'angle envisagé (je ne peux pas être d'accord avec vous à partir du moment où l'émission, plusieurs mois avant les personnes de confession musulmane, proposait à Bruno Renoul de s'exprimer à propos de l'islam radical et dangereux) n'a rien d'illégitime. Nous avons proposé à M6 et à Mme Gagnet d'y répondre (ce qui serait tout aussi légitime, et n'a d'ailleurs pas été fait par l'émission vis-à-vis des personnes mises en cause), ni la chaîne ni la réalisatrice n'ont souhaité le faire, ce qui est leur droit le plus strict.


Enfin, il est précisé explicitement dans la seconde partie de l'enquête que certaines situations couvertes par le documentaire semblent bien relever d'un islam radical potentiellement dangereux... sauf que c'est loin d'être le cas de toutes les séquences. Pour conclure, ce qu'établit le premier volet est que non, le montage final ne respecte pas la parole de tous les interlocuteurs, c'est précisément l'objet de la critique de l'élève-avocate et de l'avocat qui l'a supervisé.


En espérant avoir apporté quelques réponses, bonne journée.

Bonjour Monsieur,


Je vous remercie pour votre réponse circonstanciée et argumentée.


En effet, le soutien sur Twitter du communiqué de M6 est sans ambiguïté. Je ne l’avais pas vu ; comprenez que la lecture de l’article m’avait laissé un énorme doute, que vous avez partiellement levé.


Que Mme Bock et sa rédaction en chef n’aient pas jugé utile de rappeler ce soutien dans l’article à proprement parler, à l’attention des préhistoriques comme moi qui ne vont pas sur Twitter, relève d’un choix éditorial qui peut malgré tout laisser penser qu’il s’agit d’un soutien « du bout des lèvres » (ou à tout le moins discret). SI je comprends bien, Twitter étant le réseau de toutes les SDJ, vous n'avez pas jugé utile d'informer plus largement votre lectorat ; voilà qui est fait (du moins les abonnés qui lisent les commentaires le savent-ils désormais, c'est toujours ça).


En ce qui concerne la méthode journalistique du mensonge par omission (et uniquement par omission), je ne la condamne pas en ce qui me concerne, car elle permet encore une fois de déjouer la langue de bois. C’est un point sur lequel, semble-t-il, nous ne tomberons pas d’accord.


Vous me dites que la deuxième partie de l’enquête précise que certaines pratiques décrites par Michaëlle Gagnet relèvent de l’islam radical. Je vais la relire attentivement, car cela ne m’a pas sauté aux yeux. Si vous en avez le temps, je veux bien que vous m’aidiez à retrouver ce passage, sinon je vais chercher.


Bien à vous,


D. Bois

Hé bé... ça devient récurrent les interventions des sujets de vos articles (ou affiliés) en direct sur les forums ^^ . Je ne sais pas trop quoi penser de cette nouvelle mode... Je me demande si c'est comme ça sur tous les forums... Honnêtement, ça me fait penser à un simili trolling. Je ne comprends pas: s'il y a débat, on s'invite mutuellement sur les plateaux et on avance ses arguments et contre-arguments au grand jour. Plutôt que de passer en loucedé et travail de sape sur le forum, ... ou délibérément ne pas inviter les contradicteurs sur les plateaux, comme France Cul l'a fait pas avec Pauline. La méthode est pitoyable, en fait.

L'espace commentaires d'@si est fait pour commenter, c'est ce que je fais. Est-ce vous êtes en train de dire que j'aurais mieux fait de ne pas donner mon avis, ou bien est-ce que je vous ai mal compris.e ?

"mais cela me sera impossible tant que je ne serai pas fixé quant à votre soutien (ou non) à Ophélie Meunier et Amine Elbahi, menacé.e.s de mort en raison de leur parole."


Il est évident que personne ne peut se taire devant de menaces de mort à l'égard de quiconque.

Et je ne crois pas que personne se soit tu.


Mais condamner avec la plus extrême rigueur des appels au meurtre, ce n'est pas soutenir les cibles de ces appels. C'est revendiquer ici et ailleurs, pour toutes et tous, je répète, pour toutes et tous, le droit de dire même des faussetés.


 Vous avez le droit de dire n'importe quoi. Cela ne peut menacer votre vie.


Mais ce n'est pas parce que votre vie est menacée que vous avez raison.






Merci. C'est très clair de votre part, et vous sauvez l'honneur.

Je suis tout à fait d'accord avec vos propos, et consterné que vous soyez seul (enfin, maintenant, on est deux...). Quant à la réponse de L. Guémart, elle me paraît insuffisante : un retweet et un thread, pour des menaces de mort ?

Merci Monsieur, je me sentais un peu seul sur ce site jusqu'à présent, vous êtes à ce jour l'unique message de soutien.


En tant que lieu de débat, il est normal que l'espace "commentaires" d'@si permette aux points de vue divergents de s'exprimer. Je note d'ailleurs avec plaisir que je n'ai reçu aucune insulte et que les critiques, mêmes virulentes, sont toutes restées correctes dans leur forme, et même parfois courtoises.


En revanche, la grande majorité d'entre elles se fondaient sur des sophismes, plus précisément des arguments ad hominem, que je n'aurais pas pensé rencontrer sur ce site.


J'ai réussi à prolonger la conversation avec certains commentateurs, mais hélas pas avec la rédaction, qui par le biais de Loïc Guémard (probablement un rédacteur en chef adjoint qui porte le simple titre de "modérateur", si j'en juge par sa compétence éditoriale), s'est contentée d'une réponse effectivement très lacunaire.


Je suis absolument scié de rencontrer sur ce site tant de malhonnêteté intellectuelle, et consterné que l'esprit "Chariie" ne soit plus qu'un lointain souvenir.


Bien à vous,


D. Bois

votre article fait parler


cf : le lien de France Culture ci-dessous ( emission du dimanche 7 fevrier 2022 )


je ne sais pas si vous avez été sollicité pour participer à cette émission, je regrette juste que personne n'ait défendu votre point de vue; et que les  intervenants n'aient pas assumé ( ni le présentateur, pas plus que l'Etat ne le fait ) que la loi contre le séparatisme ne vise que le séparatisme de la religion musulmane ( c'est ce qui pose problème à mon sens )


https://www.franceculture.fr/emissions/signes-des-temps/la-polemique-zone-interdite-pertinence-et-limites-du-reportage-d-investigation-par-temps-de-crise


je viens de lire les autres commentaires ( y compris celui du monteur qui défend son job ) c'est intéressant et mérite plus que du manichéisme simplificateur 

Chère Madame Bock,


Je viens de lire votre article, après avoir vu le documentaire de « Zone Interdite » que vous incriminez. Puisque vous aimez les informations circonstanciées, sachez qu’en tant que monteur, j’ai eu l’occasion de travailler plusieurs fois avec « Gagnet » il y a une quinzaine d’années, à l’agence Tony Comiti, et qu’aujourd’hui encore, je collabore régulièrement avec M6, notamment pour l’émission « Zone Interdite ». Voilà pour les conflits d’intérêts ; si cela me décrédibilise à vos yeux, ne lisez pas plus loin.


Si vous voulez bien croire que ces collaborations ne m’ont pas ôté ma liberté de penser, alors je souhaite réagir à votre publication.


Une petite remarque préalable : vous savez comme moi que, suite à la diffusion de ce reportage, plusieurs personnes ont été placées sous protection policière en raison de menaces de mort. Hormis une elliptique mention en introduction, je n’ai rien lu dans votre article qui ressemble de près ou de loin à un message de solidarité. Mais je suppose que ce n’était pas votre angle ?


J’en viens au fond.


L’étudiante qui témoigne au début de votre article semble choquée qu’on lui ait parlé d’un documentaire sur la « laïcité et le vivre-ensemble ». Je ne vois pas où est la tromperie, car de fait, il traite du début jusqu’à la fin de laïcité et de vivre-ensemble (certes pas de la façon qu'eût souhaitée la jeune femme).


J’ai lu entièrement le mail de Michaëlle Gagnet dont vous nous offrez une capture d’écran, adressé à un interlocuteur qu’elle souhaitait interviewer.


Évidemment, la forme est agréable. Si vous connaissez une meilleure manière, plus « déontologique », d’obtenir le témoignage d’une personne réticente à donner le fond de sa pensée, alors vous allez révolutionner le journalisme. Mais si on lit le mail attentivement (pas seulement les passages surlignés avec vos commentaires), il n’y a pas moyen d’y trouver le moindre mensonge, sinon par omission : « danger » et « islam radical » n’y figurent pas, en effet.


Mais fondamentalement, où est la malhonnêteté ? Le montage final ne respecte-t-il pas comme promis la parole des interlocuteurs ? N’explique-t-il pas comme promis des concepts précis, tels que le salafisme ? Ne donne-t-il pas comme promis la parole à de nombreux musulmans, en longueur ? Ne précise-t-il pas sans ambiguïté, à plusieurs reprises, que les dérives extrémistes de l’islam sont minoritaires ?


Vous semblez prendre pour argent comptant des affirmations selon lesquelles des propos auraient été déformés. Mon hypothèse est qu’ils ont simplement été choisis.


Évidemment, quand il y a deux jours de tournage, on n’en garde pas l’intégralité à l’antenne. On conserve seulement ce qui ne relève pas de la langue de bois. Cela peut expliquer la déception de certaines personnes interviewées qui pensaient trouver l’occasion de livrer un message ; l’un de vos interlocuteurs (celui qui a vous fourni le mail, je crois) va même jusqu’à n’accepter que des interviews en direct. Mais si, en direct, il décidait de ne livrer que des éléments de langage, alors il serait impossible de lui faire dire le fond de sa pensée, et bonjour le journalisme.


Au fait, avez-vous vraiment regardé ce reportage de bout en bout ? Je suis très curieux de savoir ce que vous avez pensé de la partie sur l’imam de Drancy, qui prône un islam laïc et tolérant. Si vous l’avez manquée, je vous incite à retourner sur le replay, cela lèvera tous vos doutes quant à une éventuelle « islamophobie » du documentaire. Je constate en tout cas que vous l'avez totalement passée sous silence ; j’ose espérer qu’il s’agit simplement d’incompétence de votre part, et non de malhonnêteté intellectuelle.


N’allez pas croire que l’interview de Gérald Darmanin en fin d’émission m’a réjoui ; je ne suis pas  fan de ce monsieur, et pour être franc je ne l’écoute guère car c’est un grand spécialiste de la stigmatisation (des réfugiés et des malades mentaux notamment). De plus, son nez dépasse toujours du masque.



Néanmoins, sa simple présence ne m’a pas empêché de regarder ce documentaire attentivement et honnêtement. Encore une fois, je vous encourage à faire de même.



Veuillez pardonner le ton virulent de ce message. Il est à la hauteur de ma stupeur.


Bien à vous,


Damien Bois




PS : Je vois que nous avons écrit en même temps, puisque la deuxième partie de votre « enquête » a été mise en ligne hier. Je vois que vous avez informé vos lecteurs de la solidarité de certains médias, sans pour autant vous y joindre. Je suppose que ce sera l’angle d’un prochain volet.

Ecouter l'émission "Que dit vraiment le Coran" du 12/12/2021 (France Culture, Questions d'islam, 53 mn).

Le Coran, parole de Dieu consignée par écrit, est au centre de débats très emportés, entre la surmédiatisation et la méconnaissance - surtout méconnaissance - de ce texte. La surmédiatisation ne se limitant qu'à ses multiples interprétations au cours des siècles.

C'est vraiment à écouter.

France Télévision se déclare solidaire de M6 (Carole Gaessler au JT de France 3).

Alors , il se trouve que j'ai les mêmes inquiétudes dans mon quartier, avec du soutien scolaire pratiqué dans une mosquée, des femmes de plus en plus voilées, des enfants tenant des propos déroutants du style "dans ma religion, les hommes préhistoriques n'existent pas", donc je crains que ce reportage ne soit pas que du montage ou de la diffamation...hélas! Et que dire des journalistes ou des témoins menacés de mort... Vous ne trouvez pas qu'il y a quelque chose qui ne colle pas.  Menaces de mort...est-ce que vous réalisez ?Ou est-ce que vous vous êtes habitués?

Ce que vos faites est d'intérêt général et devrais être largement diffusé. Malheureusement, tout ceux qui ont vu cette merde télévisuelle ne sont pas des lecteurs d'ASI ;) Merci de lutter en ces temps de sombre propagande séparatiste de la part de l'État et de nombreux média.

Qui est menacé de mort ?

Des aveugles, des armoires,
Des blacks, des chicanos,
Des junkies de soixante-dix,
Rien que la peau sur les os,
Des maquerelles, des gourous,
Des mouchards, des pompistes,
Des poètes, des marins,
Des tueurs, des analystes,
Des chauffeurs syndiqués,
Des gardiens de cimetière,
Des laveurs de carreaux,
Des rouleurs de carrure,
Des joueurs de go,
Des ramasseurs d'ordure,

Le monde est menacé de mort, coupable de ne pas être à la hauteur de la prestation demandée.

(Je vais réécouter Lavilliers, tiens)

Voici ce que je viens d'envoyer à France Inter

Dans l’émission de France Inter « L’instant M » mercredi 2 février 2022 à 15 minutes le producteur du documentaire de « Zone interdite » sur l’islam radical à Roubaix, M Tony Comiti dit : « la loi en France interdit le voile dans l’espace public » et personne pour lui dire que non la loi n’interdit pas cela. Elle l’interdit aux fonctionnaires dans l’exercice de leurs fonctions, à l’école depuis 2004 et si c'est un voile intégrale dans l’espace public c’est interdit depuis 2010 point barre !
Avec ce genre d’erreur pas étonnant que la haine monte. Votre journaliste aurait du rectifier.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Hallucinant. Ça et les reportages "cop show" qui vont dans les cités montrer des arrestations pour faire monter le sentiment d'insécurité.

Il nous manque plus qu'un reportage choc sur les valeureux gardes-côte de Frontex, avec la même sauce complaisante, et on aura le triptyque immigration / sécurité / islam, les trois mamelles de la propagande d'extrême droite, parfait pour faire élire des fachos.


M6 a réussi son coup, et Michaëlle peut déjà s'acheter ses bottes militaires et son brassard rouge pour le défilé du 14 juillet.

Noam Anouar, musulman lui-même, a un point de vue nettement plus nuancé sur ce reportage, et ne le désavoue pas. L'islamisme séparatiste reste un vrai problème....

Voir son point de vue sur Le Média (au grand dam de T. Kouamouo, l'interviewer :)

L'Islam,  on s'en tape. 


Pourriez vous nous collecter , ASI,  la liste des reportages , témoignages et autres époumonnages largement diffusés, et traitant depuis 2018 du scandale de la Silver Economy en France; cela, afin que nous mesurions bien , en ces temps de campagne électorale, combien notre gouvernement actuel, et peut-être le futur, prend en compte la dignité des anciens ?


Cela nous fera mesurer, de plus, l'hypocrisie insupportable de la radio de service public, (France Cul.) qui fait ces jours-ci mine de découvrir, elle-aussi, et de s'indigner.


Et pas seulement la question du Covid , please; celle des couches, aussi, merci.


Je pourrai ainsi voter pour diffuser en accès libre l'article rassemblant ces infos à des "amis" qui ne partagent pas ma lucarne d'Overtone, - si j'ai bien assimilé l'excellente explication de Jean-Lou Fourquet ?


S'il vous plaît.



Il parait que les allemands mangent les enfants ...

Et on remercie toni comiti une nouvelle fois, et zone interdite aussi, le duo d enfer ! 

J y ai passé quelques heures dans ma vie de monteur de film, et j y ai perdu mon temps.... Même des années après je reste traumatisé. 

On attend la suite avec impatience ! 

Au point où ils en sont, ce serait plus simple d'embaucher des acteurs en leur disant que c'est pour un feuilleton.

Cette petite enquête a le mérite de mettre le doigt sur la fabrication et l'entretien des psychoses racistes de la société: on veut un reportage qui fait peur aux gens parce que ça se vend bien, on le fabrique en trompant les témoins et en tordant la réalité, le résultat est perçu comme réel (et même un travail méritoire), ça renforce évidemment les préjugés et les peurs, donc ça renforce la demande psychotique pour ce genre de "reportage".

Misère du journalisme. Quelle crapulerie. Et dire qu'il y en a qui défendent ça au nom de la liberté d’expression ! Qu'ils ne viennent plus nous parler de déontologie.

".. persuadée que [son] enquête est implacable et qu'elle était nécessaire"

Le melon universaliste de la dame des Lumières, juché sur le promontoire de la Safe European Home

On parlait d'éducation aux médias hier sur ce forum...

Si on devait résumer la discipline en 10 Commandements, le premier serait de ne jamais accepter de participer à un documentaire ou une émission d’enquête. Jamais.

ASI une fois de plus défend l'islamisme

Un petit soutien à votre consoeur menacée de mort?

Ça ressemble beaucoup au traquenard dans lequel est tombé Mélenchon. La mauvaise foi de ces journalistes est sans limites.

Toujours le même dilemme, s'exprimer ou se taire. Ça ne les empêchera de continuer leur propagande.

Ça promet pour la prochaine présidentielle.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.