153
Commentaires

Cyril Dion et le climat : "Je suis là pour claquer la porte si nécessaire..."

150 citoyens tirés au sort vont-ils aider la France à prendre les mesures qui s'imposent contre le réchauffement climatique, ou cette "Convention citoyenne pour le climat" n'est-elle qu'un leurre à destination des médias et de l'opinion, condamnée d'avance par les limites qui lui sont posées ? Questions à nos deux invités : Cyril Dion, militant écologiste, réalisateur de "Demain" et "Après-demain" et garant de la Convention ; et Hervé Kempf, fondateur et rédacteur en chef du site indépendant écologiste Reporterre.

Commentaires préférés des abonnés

Pourriez-vous préciser ? Lequel est le jusqu'au-boutiste et lequel le partisan du moindre pire ? 


Bien vu. 


Le jusqu'au boutisme de Dion est ahurissant. 


Et quand il dit "c'est pas comme ça que ça marche "! à Kempf j'avoue que j'ai e(...)

Sauf erreur de ma part, aucun des deux (et DS non plus) n'a évoqué le remplacement du train des primeurs Perpignan-Rungis (remplacé par 25 000 camions diesel ) qui est la meilleure preuve de la politique écocidaire poursuivie par le gouvernement. Bie(...)

Quasi pas vu ma chère Laura Rem (je suis un adhérent de Hors série et je l'adore). Dommage, j'aurais trouvé chouette qu'elle mette " les pieds dans le plat"

Bon! petite phrase connue " un pessimiste est quelqu'un qui a beaucoup vécu" rôle joué savamme(...)

Derniers commentaires

J'avais entendu parler de cette Convention citoyenne et, quand elle a été annoncée, je n'y croyais pas trop. Genre, c'est un "machin" pour paraître écologique et dont on n'entendra plus trop parler.

Bon, je note quand même que Macron s'est plus ou moins engagé à mettre en œuvre les décisions ou à les soumettre au parlement ou au referendum. C'est un point positif. Il faudra lui rappeler le moment venu (les promesses engageant que ceux qui y croient).

L'émission m'a permis d'en savoir plus sur cette Convention mais il me reste de nombreuses questions. La principale : au sein des 150, comment seront prises les décisions et comment les propositions finales seront élaborées et acceptées par les 150 ? C'est un point clé.

150, c'est peu. Le tirage au sort, c'est bien. L'avantage, comme déjà souligné par certains, est que les personnes qui accepteront seront les personnes motivées par le sujet.

Malgré tout, il y aura peut-être aussi des climato-sceptiques, des macroniens qui veulent atténuer les mesures... Que va-il sortir de tout ça ?

Si on a que quelques mesurettes (genre qui feraient baisser les émissions de la Francce de 0,01 % à l'horizon 2050), qu'en fera-ton ?


Pas confiance du tout en M.Cyril Dion, Hervé Kempf m'a convaincu ! Comment négocier ou débattre ou "se porter garant" d'un régime policier fascisant ?

Hervé Kempf pense t'il réllement  que en l'absence de LBD dans les manifestations nous aurions 1 millions de personnes dans la rue pour le climat. Qui rêve ici ? Lui.


Ce qui n'est pas résumé clairement c'est que cette convention n'est qu'un élément supplémentaire dans le rapport de force contre un gouvernement, qui ne veut pas prendre en compte la question écologique, par contre clairement le gouvernement y voit un moyen de gagner du temps.


Le malheur de la démarche est que : 

- le gain de rapport de force est hypothétique et à venir alors que 

- le gain de temps est factuel et immédiat !


Le gouvernement a déjà gagné du temps et cela va continuer !! on espère, sans garantie, un gain plus tard ...


Malgré cela il faut tenter cette démarche car on a pas actuellement le rapport de force pour aller plus vite et fort.


La question est :

- est ce que ça vaut le coup de perdre de l'énergie là dessus ou serait elle mieux utilisée ailleurs ?


Ceci dit le test collatéral sur une autre forme de "démocratie" est en lui même assez intéressant !

Au final le colibri est un oiseau jaune

J'ai du mal à trouver les mots pour décrire ma consternation face au surréalisme des 20 premières minutes de cette émission. Je n'arrive même plus à être exaspérée par les querelles de bac-à-sable de certains écologistes en France.

Là, je suis atterrée. 


À écouter nos deux chantres de la colapsologie climatique, au rythme où vont les choses, l'emballement climatique va être difficile à éviter et l'espèce humaine va avoir du pain sur la planche pour assurer sa propre survie.

Face à cette réjouissante perspective, nos deux amis ont décidé d'AGIR maintenant, car l'urgence climatique, c'est LA priorité absolue, yes, yes, yes !


Cyril : "YES ! J'ai réussi à parler au Président de la République !"

Hervé : "Excellent !!! J'ai même écrit un article sur ce sujet !"

Cyril : "Ben, j'aime pas le titre de ton article."

Hervé : "Eh ben moi, j'aime pas la date que t'as choisi pour aller causer au Président."


...Comment vous dire ?


Mon estime pour les deux gaillards s'est effondré à la vitesse d'une tour new-yorkaise.

Overdose de ridicule...


Sainte Greta, priez pour nous !

À 33 mn: "350.000 personnes dans la rue, ça leur fait pas peur". 2 millions et quelques de signatures, apparemment non plus. Mais 150 tirés au sort, ils vont leur obéir? Cyril Dion est d'une inconséquence rare.

https://t.co/x948YUvTdB?amp=1&fbclid=IwAR3Yl6n2q95_gorNIWhr1DDS4e3PTv0FpthunDNWT4fFQfvnBXjoFSndUpM

Ayant aussi peu de chance qu'il a de se retrouver sur cette liste que de gagner au Loto cela veut dire que même pour cela LREM et le gouvernement ne peuvent s'empêcher de tricher...
Cela augure mal de cette convention citoyenne Cyrill ion réveille toi dans quoi t'es tu embarqué.

Je dois admettre qu'il paraissentt presque blanc comme eige ces messieurs Cyril Dion et Hervé Kempf après le portrait au vitriol qui leur a été consacré par le N°162 du mensuel "La Décroissance".

"JE SUIS LÀ POUR CLAQUER LA PORTE SI NÉCESSAIRE..." 

Du coup... je ne sais pas... autant ne pas y aller, non ?

Maintenant que la très grande majorité accepte l'idée d'un changement climatique anthropique.

Maintenant que presque tout le monde pense que ce changement climatique ira au delà de 1,5° degré.

Maintenant qu'on est une grande majorité à penser qu'au delà de 1,5° ce sera déjà une catastrophe.

Maintenant il faut que l'on accepte que les responsables principaux sont les énergies fossiles.

Maintenant il faut que l'on accepte qu'il ne faut plus utiliser les énergies fossiles.

Une fois ce constat fait et accepté, il faudra savoir comment on se passe des énergies fossiles qui sont l'essence même de notre société ?

La convention devrait travailler sur l'acceptation qu'avec les énergies fossiles, il n'y aura pas de lutte efficace contre le changement climatique et qu'il faudra s'en passer. 

Pour l'instant cette évidence de la science écologique n'est pas assez admise, elle fait trop peur.

Il faut faire le deuil des énergies fossiles et de toute une conception de notre monde. 

La fin est le début d'autre chose, et si on veut que le changement soit le moins douloureux possible il faut se décider le plus vite possible et rester le plus solidaire possible.


Quel pessimiste je fais :

Je lis la présentation de l'image et je flaire l'entourloupe, le genre Grand Débat, le monopolisé Grand Monologue qui quand on regarde dans le rétroviseur est encore plus absurde et risible que lorsqu'on l'a vu se dérouler en "direct", je veux dire en reporté par tous les médias chavirés abasourdis par le Grand Marathonien parlant sept heures durant

Je flaire l'escroquerie intellectuelle et avant de voir la vidéo, je viens tâter le pouls de mes coreligionnaires d'@SI pour voir si - eux qui ont visionné cette psychanalyse de l'engagement auprès du Grand Engageur - et je vois que mon pessimisme a de fortes raisons de persister et qu'encore une fois, voilà de la manipulation à la sauce com, de la "Convention citoyenne climatique du Chef"


Je regarderai ce soir l'émission mais je suis certain de rester dans la loge d'avant scène comme Statler et Waldorf


Heureusement, mon optimisme, je le trouve dans la rue, cette manif sur les quais de Strasbourg, un des véritables lieu de la vraie Convention citoyenne

Bonsoir,

J'ai apprécié les échanges courtois, polis et constructifs. Je me sens vraiment concerné par cette problématique liée au déplacement. 

J'habite à 16 km d'un centre d'une ville de 60000 habitants et je suis obligé de prendre mon véhicule diésel. 

Cyril Dion est bien sympa certes. Il semble dominer le sujet certes. Mais il oublie l'essentiel.

Proposez nous sur le marché des véhicules propres au même prix que le diésel et l'affaire sera vite réglée. 

Si vous augmentez le prix du diésel demain, vous nous mettez dans la m.... Dire sans contour qu'il faudra se séparer de la moitié des bagnoles à énergie fossile est une fois de plus une remarques hyper urbaine. A moyen terme, dans la zone périurbaine, on a pas le choix. Mettez-vous bien ça dans la tête: on a pas le choix. Et nous n'avons pas plus envie que vous de polluer. Avant de saigner les gens en augmentant les carburants proposez sur le marché des véhicules non polluants au même prix que les autres et là on pourra avancer proprement.

Ce n'est pas compliqué à comprendre.

Je précise que mon foyer fonctionne avec deux salaires de fonctionnaires et un enfant. Imaginez une famille avec 1 ou 1,5 SMIC et trois gamins.

Vous n'êtes manifestement pas dans notre logique et ce genre d'attitude ne pourra à terme que générer des votes pourris.

Arrêtez de nous culpabiliser. Nous n'avons pas le choix.

insupportable suffisance de ce cyril dion, et quel temps de parole!


"Vous imaginez 50% de voitures en moins, c'est la moitié de la France au moins dans la rue" 


Bizarrement, il ne lui vient pas à l'idée que les premiers à réagir seraient les constructeurs automobiles, et que du coup, comme ils seraient au courant avant nous, cette déclaration ne serait jamais faite.


Quelle émission passionnante !


Sur l'argument d'instrumentalisation de Hervé Kempf, j'ai envie de dire : et alors ? Si Macron parvient à instrumentaliser un processus qui arrive à des solutions concrètes pour le climat, où est le problème ?


En fait je n'ai pas l'impression que Kempf saisisse l'urgence de la question climatique. L'exposé de Dion est convaincant : si les mesures efficaces (et nécessaires) ne peuvent être prises par le Président, alors on lui propose de laisser 150 Français "se salir les mains". Si ça fonctionne, tout le monde sera content !


Enfin sur l'argument on ne sort pas dans la rue quand on est écolo parce qu'on a peur de se prendre un LBD dans l'oeil, violences policières blabla, c'est n'importe quoi. Le problème avec les manifs c'est qu'il y a toujours le risque que des manifestants soient là pour provoquer voire agresser les forces de l'ordre, et donc que ces dernières ripostent et qu'on se prenne une lacrymo ou un projectile...


L'exemple du LBD dans l'oeil, la vidéo du type qui se l'est prise le montre d'abord en train de faire des gestes obscènes à destination des policiers... S'il était resté dans le rang et s'était comporté de façon respectueuse et pacifique, je pense qu'il n'aurait pas reçu "un LBD dans l'oeil". C'est assez choquant d'entendre Kempf parler comme ça, parce que ça sous-entend qu'au fond il aimerait qu'en France on puisse provoquer des flics et n'avoir aucun problème... Moi j'aimerais surtout qu'en France on puisse faire une manifestation sans débiles qui cherchent à humilier les flics et qui provoquent des affrontements.


Et évidemment que Dion a raison quand il dit que les mesures seront impopulaires... C'est quand même effarant de mauvaise foi de penser que les Français approuveront quand on leur dira de laisser leur voiture au garage et prendre les transports en commun, le vélo ou les jambes pour aller travailler. C'est "normal" que les politiques aient peur de proposer des mesures pareilles.

les problèmes écologiques sont vastes, ll faut ce concentrer sur le plus important et le plus néfaste, donc avoir pour objectif clair de ne plus utiliser les énergies fossiles.

Or systématiquement quand on parle de réchauffement climatique, on mentionne les énergies fossiles en premier pour mieux les oublier pas la suite en parlant d'économie d'énergie.

Sachez qu'isoler les bâtiments permettra de réduire la facture énergétique au mieux de 30 %, mais que les conséquences sur le climat seront nulles si on reste en énergie fossile car au lieu d'avoir 7° en 2100 on aura 7° en 2100 et qq années. Et encore qq années c'est au mieux car les économies sont systématiquement perdues par des surconsommation ailleurs. 

Il n'y a pas de solution autre que de sortir des énergies fossiles si on veut limiter le réchauffement climatique.

Noter que 7° c'est pas parce qu’on aura compris le problème c'est que pour l'heure on aura plus d'énergie fossile à brûler mais que si on en trouve encore ce sera encore plus que 7°!

Les économies d'énergie ne sont pas une solution, mais une nécessité pour sortir des énergies fossiles.

Le problème est simple il faut sortir des énergies fossiles!

Car c'est l'alfa du réchauffement climatique.


Mais qui est prêt à prendre une telle décision ? Pas plus un politique qu'une convention citoyenne.


Alors tant que l'on est pas tous convaincu de cette triste nécessité, aucune décision n'aura de réel effet pour limiter le réchauffement climatique.


Mais, se passer des énergies fossiles, c'est avoir 4 fois moins d'énergie disponible, donc produire 4 fois moins et consommer 4 fois moins... Et 4 fois plus de chômage.


Il faut changer de civilisation pour ne pas tomber dans un chaos total.

La seule décision que peut prendre une convention de ce type, c'est de se décréter incompétente. C'est une décision que seule la société peut prendre cad que chacun doit prendre pour lui même.


Donc la balle est dans votre camp, commencer déjà par consommer 2 fois moins de tout : Logement, bouffe, transport, habillement, loisir, ... Et après on en reparle...

L'histoire jugera (s'il en était besoin...), rendez-vous en février 2020 pour une émission bilan ?

Une très bonne émission (mais avec peu de critique média... pas grave)

Enfin, une initiative compatible avec l"idée du RIC à ceci près, que 6 fois 3 jours, c'est très peu surtout quand on ne connait pas le sujet. 

Il y a également deux défauts à la démarche alors qu'elle est globalement très satisfaisante:

1) idéalement, les tirés au sort auraient dû l'être dans un ensemble de citoyens s'étant déclarés motivés (pas des sachants mais des citoyens qui auraient eu envie de s'impliquer - mais peut-être le fait de ne pas être obligé d'accepter, au contraire d'un jury d'assisses, pourrait éviter cet écueil-)

2) les 150 doivent se donner la possibilité d'écouter des experts hors de ceux désignés (il suffirait qu'il n'y ait pas de budget pour cela pour les brider?).


Sur le fond, introduire un début de fiscalité verte par une taxe carbone a mis les gilets jaunes dans la rue. Alors penser que tout peut se faire par décision du prince (qu'ils soit fiscal ou autre) me parait une erreur d'appréciation. 


J'adhere totalement à l'idée que c'est par l'entrainement (par les citoyens dont ceux de la convention) et l'exemplarité (des dirigeants de toute nature: du maire au président, du gérant de PME au PDG du CAC40) que les citoyens adhéreront aux démarches et accepteront les mesures draconiennes à prendre. Malheureusement, comme le dit le proverbe (chinois?), "le poisson pourrit toujours par la tête." 


Je propose un pilotage des organisations (état, collectivités, entreprises et apparentées, et utopiquement au niveau citoyen) avec un budget annuel en Euros et en tCO2 eq. afin que chacune sache où placer son effort de réduction de GES pour l'année à venir.

"Je suis là pour claquer la porte si nécessaire..."


Mais...Y a-t-il la moindre chance que ce ne soit pas "nécessaire"?

supère emission j'avoue que j’étais passe complètement a cote de cette convention, bravo ! 


cela va être une experience  intéressante sur la forme  et sur le fond : 

-  est ce un système de démocratie participative efficace qui peut être reconduit ou accouchera t 'il d'une souris comme le grand débat

- est ce que les 150 vont y aller franco dans la transition écologique en préconisant des mesures radicales ou est ce qu'une frilosité individualiste va brider leurs ambitions et limiter leurs recommandations a des mesures mineures compatibles avec la croissance , le capitalisme et le confort de notre société de consommation. ou seront ils brides par la feuille de route, les "experts"  et autres "spécialistes" soucieux de leurs accointances politiques.


Complètement en accord avec le réalisme et la lucidité de Cyril Dion dont je ne pensais pas que du bien jusqu'ici. qui ne tente rien n'a rien au pire on en tirera quelques enseignements sur la méthode et on sera quitte pour une petite trahison de plus et de l'argent public gaspille. 


Kempf fait de bonnes remarques sur les limites de l'exercise  mais je pense qu'il se trompe un peu en espérant le grand soir et un changement plus radical. Je ne suis pas convaincu que l’écologie soit une préoccupation majeure des français , il me semble que les sondages sont extrêmement trompeurs de ce point de vue car ils ne posent pas de questions pratiques.


Il me semble que nous sommes tous pour une économie  green respectueuse de l'environnement  de la meme maniéré que nous sommes pour la paix dans le monde. tant que cela reste une abstraction et que ca ne coûte pas un rond il n'y a pas de mal a se positionner de manière vertueuse. le discours change des qu'on commence a parler de la mise en pratique ,de ce qu'un monde écolo implique en terme d'efforts et de changements de nos modes de vie.




  



il me semble en tout cas que la premiere reforme a faire dans notre pays c'est de passer au mandat unique pour le president, idem pour les deputes. cela limitera les considerations électoralistes dans les politiques menées. Encore que dans le cas de Macron je doute que cela change grand chose , il est aussi écolo qu'une centrale a charbon.

"il me semble en tout cas que la premiere reforme a faire dans notre pays c'est de passer ..."

A une nouvelle constitution, pour tout refonder, notamment le droit de propriété.

La première réforme est de sortir des énergies fossiles !

Dans les mesures je tape dans le vent, vous avez fait fort ! Les 2 derniers présidents en France n'ont fait qu'un mandat, je ne vois pas en quoi limiter E. Macron à se représenter nous aiderait à lutter contre le changement climatique. Si la démocratie représentative a un problème c'est celui de ne pas élire des personnes représentatives, pourquoi car celles qui le seraient ne se présentent pas ! Il faudrait plutôt faciliter l'accès à une candidature qu'à en limiter....

je crois que vous avez mal compris, si on limite a un seul mandat on peut espérer qu'il n'y aura pas de jeu électoraliste et que donc les politiques regardent un peu moins les sondages pour gouverner et prendre des décisions un peu moins court termistes.


quand au reste de votre propos ca n'a pas beaucoup de sens ... vous reprochez aux citoyens de ne pas élire les bonnes personnes, peut etre devriez vous leur imposer de voter celles qui vous paraissent justes ? c'est une forme de démocratie intéressante.


Donc après Sarkozy et Hollande il n'y a pas eu de jeu électoraliste ? Si si j'ai bien compris, et je défais votre argument par 2 faits. 

Quant au court termisme, vous parlez de votre mandat unique. Une fois élu, qu'est-ce qui obligerait l'élu (immoral) de faire ce qu'il a dit puisqu'il n'aura rien à craindre de l'opinion car il ne pourra être réélu?

 

Décidément, vous lisez mal, je parle des candidats, pas des élus. Pourquoi est-il si difficile de se présenter à une élection ? (financement, notoriété, compétences verbales...) Travailler sur ces biais-là serait intéressant.

 

Oui en effet il s'agit surtout de ce que l'on est prêt à faire soi-même pour lutter contre le réchauffement climatique. Sachant que si on ne veut pas de réchauffement climatique il faut se passer de la manne des énergies fossiles. Etes vous prêt à cela ?

Etes vous prêt à sortir des énergies fossiles car c'est la question principale. On est tous écolo mais pas tous pour des solutions écologiques réalistes.

Le type qui a inventé les cars-Macron cherche à se repeindre en écolo et il y a des gens pour le croire ? 

A ce point, ce n'est plus de la naïveté, c'est de la bêtise.

A propos des gilets jaunes, l'excellente analyse sociologique et politique qu'expose Magali Della Sudda dans les Matins de France culture de jeudi 19 septembre 2019.

Convention citoyenne pour le climat a un site : https://www.conventioncitoyennepourleclimat.fr/ Le site explique que les 150 " citoyens pour le climat " vont se voir 6 week-ends pour élaborer leurs propositions. On se moque de qui ?

Vous avez réussi à l'avoir entre deux séjours au Club Med ? Vu le brushing sophistiqué et son bronzage, Dion ne paraît pas très tourmenté par le climat et la justice sociale.



C. Dion (51m50)
C'est quoi la grande recommandation, en gros : cesser de faire passer l’intérêt économique et financier en premier face à la destruction d'écosystèmes, de terres agricoles, de zones humides...

C. Dion (58m15)
Ce système est orienté largement par l'élite économique.

C. Dion (50m05)
C'est d'ailleurs pour cela que l'on a tenu à ce que dans la lettre de mission, la notion de "dans un esprit de justice sociale" soit indiquée de façon très claire.

C. Dion (33m40)
350 000 personnes dans la rue, ça leur fait pas du tout peur. C'est pas du tout un rapport de force de nature à leur faire engager ce qu'il faudrait, c'est à dire en gros du post capitalisme, en gros de la décroissance.

H. Kempf (35m30)
Il faut en gros mobiliser le système bancaire. Quand on est un ancien banquier comme monsieur de Rothschild, on sait un petit peu faire bouger un certain nombre de choses.

J'espère donc que la convention suggérera de remettre en cause le système monétaire. Cela pourrait aussi être le sujet du prochain film de Cyril Dion. Quelques éléments :


- Comment sont mises en circulation nos monnaies ? En gros, via des dettes avec intérêt. Pourtant, leurs remboursements semblent pousser à une course à la croissance dévastatrice pour notre planète.


- Qui met en circulation ces monnaies ? Une élite économique, et elle n'a peut-être pas trop envie de perdre ce privilège.

 
- Pourquoi la monnaie utilisée par une communauté n'est-elle pas mise en circulation à égalité par chacun de ses membres, c'est à dire sous forme d'un dividende universel (ce que S. Laborde appelle une monnaie libre) ?


- Les membres de cette communauté, seront-ils aussi criminels que l'élite économique ? Je ne le crois pas, d'ailleurs les multiples expérimentations de Revenu Universel (aux Etats-Unis, en Namibie, etc.) ont montré, en gros, que les bénéficiaires faisaient un usage très réfléchi de ce revenu.

Je veux pas jouer les pessimistes, mais j'ai peur qu'il ne soit déjà trop tard. Surtout si les seules actions sont du type de cette "Convention citoyenne pour le climat"...

Il serait intéressant qu'ASI invite une personne comme Jean Marc Jancovici.

Ha oui certes Cyril Dion ce n’est pas une convention mais une conversation de « précieux ridicules » qui n’ont cure de nos états d'âme. 

Comment espérer changer cette gangrène de politiciens  qui sont génétiquement le fruit d’un fils à papa capitaliste et d’une hippie embourgeoisée ? 

Tout ce bla-bla médiatique sert uniquement les intérêts des oligarques dont le cerveau est branché sur « avoir et pouvoir » qui disjonctera le jour où ils réaliseront -trop tard- que l’argent n’est pas comestible ! 

La nature est en train de se défendre et elle seule survivra avec - peut-être quelques humains - qui recommenceront leurs conneries ou pas ? 

Chacun est libre de se relier à la conscience universelle et de continuer de  faire sa part de colibri 🙏

Eh bien moi je vais jouer l'optimiste... Mais le caractère disruptif (pour reprendre un terme à la mode) de ce genre d'évènement est tel qu'une initiative à priori inoffensive comme la convocation des états généraux a initié la révolution qui a bouleversé l'Europe et a conduit à la fin de l'absolutisme.

Si cette convention citoyenne pouvait être le cheval de Troie que macron a négligemment accueilli comme un cadeau, ça pourrait être une occasion unique de remettre les choses à plat.


Le socle se fragilise, le système vacille et chaque brèche est une opportunité de le faire tomber.

pourquoi le temps de parole est monopolisé par Cyril Dion au détriment de Kempf et de Laura ?

Convention citoyenne ? un gadget de plus dans la poche à Macron...

Toujours la gauche contre la gauche, plutôt qu'accepter diverses formes de luttes qui vont dans le même sens.

Maman, j'ai peur !


Étant un joyeux pessimiste, je m'inquiétais pour l'avenir de mon fils et de ses enfants.

Aujourd'hui, me voilà con cerné mortellement par ce climat.


Mais pourtant j'avais été prévenu en 1981.

Je passais l'E.S.E.U à Tolbiac.


Le prof. d' Histoire Géographie nous avait énuméré des problèmes planétaires à régler avant la date butoir de l'an 2000.


-Partage des richesses

-Équilibres Nord-Sud

-Course effrénée à la consommation

-Écologie de la planète

-Etc ...


A ce jour, aucun de ces problèmes n'ayant étés résolus, je ne vois pas comment une assemblée de 150 français va ou peut répondre à un sinistre mondial.


Si les océans montent ...


 


Bel exemple de " trompe-l'oeil" : 

Tout le monde sait qu'aucun dirigeant au monde n'admettra jamais une remise en cause du système capitaliste, même si ça commence à émerger...


Les deux intervenants font mine, eux, de croire que c'est possible...D'où un discours très creux tout au long de l'émission.

Personnellement je les trouve tous les deux naïfs, cette convention citoyenne est juste un rideau de fumé au même titre que le grand débat. Grâce à ça, Macron peut nous vendre qu’il écoute le peuple et qu’il agit pour l’écologie. Si Macron a besoin d’information sur la question il a surement une équipe d’expert à disposition.


Mais Macron ne veut pas agir, c’est facile à constater en lisant l’actualité (Exemple : départ de Nicolas Hulot, Refus de la proposition de Ruffin qui interdit les vols en avion en intérieur quand le trajet est disponible par le train). Ce qui est logique car c’est un libérale capitaliste. Il est pour toujours plus de croissance ce qui va à l’encontre de la décroissance qui est une proposition écologie forte pour faire face à l’urgence climatique.


Sinon très bonne émission j'ai bien aimé voir les deux point vues des invités grâce à la taille de l'émission ils ont le temps de s'exprimer.

J'aime cette émission, parce qu'elle constitue un vrai débat, passionnant. 

Et de toutes façons, c'est dans les tuyaux, donc on observera...;


On verra ce que cette usine à gaz donne,  je n'y crois pas non plus, mais on ne sait jamais, les circonstances peuvent se révéler favorables par un curieux retournement de l'histoire.

Les débats vont se dérouler pendant le déclenchement de l'"autre crise de 2008".  

Les pouvoirs oligarchiques seront gravement affaiblis, ils auront la tête à conserver leur argent avant tout. 

Et comme ce sera quelque chose qu'on a déjà connu récemment, sans savoir quoi faire, cette fois, peut-être qu'on verra l'ouverture.


Mais l'avenir n'est écrit nulle part....

Sauf erreur de ma part, aucun des deux (et DS non plus) n'a évoqué le remplacement du train des primeurs Perpignan-Rungis (remplacé par 25 000 camions diesel ) qui est la meilleure preuve de la politique écocidaire poursuivie par le gouvernement. Bien dommage. Idem pour Europacity, j'aurais aimé qu'on en parle sur le fond et qu'on évoque aussi le cas de la Gare du Nord. Bref, suis restée sur ma faim. Et Kempf a eu trop peu de temps de parole;   

On a peu évoqué le pouvoir des oligarques qui nous ont mis Macron à la présidence. Ce sont eux qui constituent les freins essentiels et pas le peuple français (qui finalement accepte bien des contraintes : retraite, loi travail, privation de liberté...).

Bizarre bizarre lors du 'tirage au sort' pour le Grand débat 9 personnes sur 10 refusaient et maintenant il n'y en a plus qu'1/3???

https://www.bfmtv.com/societe/conferences-citoyennes-des-participants-difficiles-a-trouver-1651230.html

http://www.leparisien.fr/politique/grand-debat-conferences-cherchent-citoyens-desesperement-14-03-2019-8031972.php

Regardez aussi le document fait par Le Media TV à ce sujet.

Et personne ne pose la question du coût de cette opération séduction quand on sait que le Grand débat a coûté 12 millions d'euros...

Et ça a l'air magique en 6 week-ends des citoyens lambdas qui ne connaissent rien a priori au sujet donné vont faire des propositions potentiellement soumises au parlement??? 


Cyril Dion  et les 150 citoyens vont convaincre les mastodontes comme BlackRock. Ca ferait rire si ce n'était pas aussi affligeant. 


Pour expliquer les plus grandes mobilisations de rue, dans un passé récent (contre le CPE, les réformes des retraites ou la Loi El Khomri), je propose une explication : l’organisation des syndicats !

En tout cas, je ne vois que ça, non ?

Quasi pas vu ma chère Laura Rem (je suis un adhérent de Hors série et je l'adore). Dommage, j'aurais trouvé chouette qu'elle mette " les pieds dans le plat"

Bon! petite phrase connue " un pessimiste est quelqu'un qui a beaucoup vécu" rôle joué savamment et avec tact par H Kempf. L'optimiste Cyril Dion, j avoue que je le connais pas mais quel énergie ce garçon quel enthousiasme il va nous soulever des montagnes avec ses associés tirés au sort et ses stars ( Marion Cotillon et compagnie). Et pendant ce temps, le temps passe la politique spectacle tient le feu de la rampe.

Pour une fois Daniel je crois que tu n'y crois pas non plus à ces carabistouilles.

Il etait une fois une tomate. Ce n'était pas une tomate comme les autres, non, cette tomate était belle, ronde et avait les mensurations idéales pour être la tomate star de l'étal. 

Il était une autre fois une vache. Enfin, pas vraiment une vache, mais un "produit vache" puisque contrairement à son instinct, elle avait carnivoré des farines.

La vache, désormais sous forme de steak, rencontra la tomate dans un sac cabas, au supermarché.

Encore une fois. Une émission intelligente qui met en opposition la théorie du jusqu’au boutisme et celle de la théorie du moindre pire.
J'avoue, après avoir écouté les 2 protagonistes, que mon cœur balance. Et pourtant , je suis rarement "eau tiède" dans mes certitudes.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.