163
Commentaires

Antisémitisme : "Les Juifs ne sont pas dupes de l'extrême droite"

Commentaires préférés des abonnés

Perso, je ne voudrais pas être désagréable avec ces deux intervenants, mais cette histoire d'antisémitisme structurel, ça me stupéfie.

Je ne sais pas dans quel monde ils vivent, mais je vis dans la région parisienne dans une ville limitrophe de Paris,(...)

Le sujet aurait peut être été mieux servi en évitant d'inviter des ennemis intimes (enfin politiques mais qui visiblement se connaissent si bien qu'ils ont un dossier de propos ne venant pas de l'émission à se reprocher).


Enfin bravo à Paul Aveline (e(...)

Bravo et merci à Paul Aveline d'avoir géré ce débat ô combien touchy ; ça fait tellement du bien de laisser des personnes légitimes à leur cause se disputer intelligemment.


On craint un peu l'empoignade au début de l'échange, mais PA arrive à can(...)

Derniers commentaires

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Une dernière pour la route :

Ackermann devrait soigner son élocution et prendre son temps pour dire "antisémitisme" sans manger la moitié des syllabes

Ils étaient très drôles les deux à se disputer sur tout et sur rien. On aurait dit un vieux couple.

Plus sérieusement : Simon était avec un discours plus construit et mieux argumenté. Et ouf ne réduisait pas un parti à des personnes.

Arrêt sur image est un site de meta-analyse de l'info, à travers son traitement médiatique. Ce serait bien d'y revenir ! 

Bonjour

Fort intéressant, dommage que cela est était un peu brouillon et beaucoup de coupures de paroles de la part des 2 invités.

Rien que le titre de l'émission me dérange. "Les Juifs ne sont pas dupes" ? C'est de l'essentialisation de la pire sorte. Il y a très certainement des Juifs qui sont "dupes" de l'extrême-droite. Cherchez du côté de la LDJ, vous trouverez vite. Par contre, si vous regardez du côté de l'UJFP, ça risque d'être plus difficile à trouver !

joli débat entre Assoun le pote de Houria Bouteldja, et Ackermann le sioniste forcené. il est évident que ces deux-là ne peuvent pas s'encadrer et le résultat est digne de CNews.

assez d'accord avec un commentaire plus bas, là ce n'est plus trop de l'arrêt sur images.

C’est quoi cette émission qui se transforme en procès en antisémitisme pour Tsedek? Ca fait un moment que je ne regarde plus vos émissions. C’est devenu franchement n’importe quoi!

Si l’on comprend bien, contester à l’État démocratique d’Israël le droit de coloniser à sa guise à l’instar des États démocratiques européens qui avaient dépecé le monde comme bon leur a semblé (et même si cet expansionnisme avait également été critiqué) fait de toute personne de gauche un peu rétive à cette domination, un antisémite !


Et cet air méprisant par lequel on veut éteindre toute critique envers l’État d’Israël sous le fallacieux prétexte que cela ne change rien aux réalités du terrain et qu’en somme il n’y a pas d’autres lois que celle du plus fort, comment cela s’appelle-t-il ?


Je n’ai pas mis de guillemets à l’épithète démocratique ni dans le cas d’Israël ni dans celui des États européens. Vous ferez comme bon vous semblera !

Insupportable.

Ou est passé la sagesse de Daniel qui avait décidé de plus avoir en plateau des gens qui ne voulait pas s'écouter.

Dès le début cane peut pas le faire entre ces 2 personnes.

Bonjour,

Au bout de quelques dizaines de minute a émergé de cet entre soi façon ping-pong, un clivage et une assimilation itérative sans nuance, façon Cnews : hordes, groupes, groupuscules d’extrême gauche égal antisémitisme. Téléspectateur et depuis abonné à @asi, c’est la première fois que j’appuie sur stop au bout d'une dizaine de minutes.

Je préfère les ASI qui élèvent, qui complexifient, qui permettent de nuancer, de relativiser, de forger, de construire une opinion ou un avis.

Et maintenant ça rame sur les plateaux pour faire croire que c'était un succès ,a coups de camenberts  , un peu plus d'entrain les mecs , ça se voit !

"Certain ont cru après la seconde guerre mondiale que l'antisémitisme n'avait aucun fondement " Dixit philippe sur france info ....C'est beau comme un programme de droite ! Vous avez vu , dieu est en train de nettoyer les écuries d'Augias dans le pas de calais , d'après mes sources , ce déluge ne s'arrétera que lorsqu'il n'y aura plus un type qui vote pour le fn , la rem ou lr .D'ailleurs j'ai vu a la télé simon et ervé dans les micros trottoir dans le pas de calais , je comprends mieux qui soient mauvais comme la gale ! Ce qui m'étonne c'est qu'ils se reconnaissent dans le miroir ....

Je n'en suis qu'à la 26 eme minute et on m'a déjà traité plusieurs fois d'antisémite. C'est régulier dans les médias. Je l'avoue, je suis anticolonial. Je suis contre toutes les colonisations (Pour l'instant, j'ai encore le droit de le dire sans risquer des poursuites judiciaires). C'est vrai que si le sionisme c'est la colonisation et qu'être antisioniste, c'est être antisémite, du coup…
J'ai toujours lu que les colons sont intrinsèquement racistes : le colonisé est inférieur de manière naturelle et du coup, si possible, de manière juridique. La famille du côté de mon père a grandi dans le Maghreb au "bon temps des colonies". Du côté de ma mère (Belge) c'était l’Afrique noire. Mes lectures n'ont fait que confirmer mon expérience : les colons sont racistes. Les miens ne sont pas méchants, plutôt paternalistes. Ils ne considéraient pas les autochtones comme des animaux humains, mais comme des enfants. C'est profondément raciste.
Bref, comme je suis contre le racisme, pire, que je crois qu'il n'y a pas de fondement biologique à la notion de race, on me traite ici d'antisémite.

Heureusement, ils ne m'ont pas convaincu. Je fais bien la distinction entre un État colonial, gouvernée par l’extrême droite, qui a officialisé juridiquement le statut d'apartheid, etc. avec les personnes de confession juive. Mais je comprends que d'autres à ma place aient "envie d'envahir la Pologne".

Echos de la marche de cet après-midi :


Une manifestation républicaine. Une foule calme, digne, des Français de toutes confessions. Des applaudissements, des drapeaux tricolores, des marseillaises spontanées. Pas vu de drapeaux Israéliens, pas entendu ou lu de slogans hostiles aux Palestiniens. Aucun appel à la haine (Guy Birenbaum).


Nombreux propos islamophobes tenus à la marche contre l'antisémitisme et relayés par les médias (Antoine Léaument).


Qui croire ?


Un conseil de visionnage, cette interview de Manuel Bompard par un duhamel et cie d'une mauvaise foi exquise, je trouve que Manuel Bompard est assez formidable dans ce piteux tribunal, je ne sais pas comment il s'entraine mais respect.


Seul bémol la pub au milieu.


au bout de la 20ème minute, le Rabbin Emile Ackermann, rabbin orthodoxe, me rappelle ces mots de Rabbi Lord Sacks :

"La division entre politique et religion est absolument fondamentale. C'est l'une des plus grandes choses que le Judaïsme ait jamais enseignées au monde : ne mélangez pas religion et politique. "

Des élus LFI ont marché à Strasbourg : Ruffin, Corbière et Autain notamment.

Je vais commencer à regarder l'émission mais de suite à la lecture du synopsis, je veux dire combien cette émission répond à mon questionnement du moment, et ce matin même encore où j'ai croisé en vélo nombre de manifestants se rendant place de l'Université à Strasbourg

Ce que j'ai noté : ces manifestants en dehors de ceux que je repère pour les avoir rencontrés dans le passé, les connaître ou à d'autres signes extérieurs d'appartenance, ces manifestants n'étaient pas Juifs

Et aux signes extérieurs de ces manifestants, quelque chose m'a dit qu'ils n'avaient pas pris part aux treize ou quatorze manifs contre la réforme de la retraite qui nous ont rompu les pieds sur le macadam


Et fait amusant, traversant un passage piétons à contresens de quelques uns de ces manifestants au retour de mon expédition, une dame Juive qui regardait ailleurs s'est heurtée à moi, je ne pouvais l'éviter en raison d'un poteau. Ceci aurait pu terminer en un Nième acte antisémite si ce n'est qu'elle s'est excusée de regarder ailleurs et que j'ai excusé le poteau... et que la Justice aurait eu du mal à me taxer d'antisémite


Tout ça aussi pour dire que j'avais choisi de ne pas me rendre à cette manifestation parce que mon désir de Justice et mon sentiment d'Humanité ne peut s'associer à quelque chose qui serait placé à l'ombre des fachos d'ici ou d'Israël

Bravo à Simon, clair, carré

Elle a raison Tondellier , on auarit pu y aller pour défoncer la gueule des fachos , sauf qu'ils vont avoir 3000 membres armés a leurs cotés , et nous que notre bite et meme pas de couteau ...Et puis il va y avoir des familles sincères , pas seulement des fachos exploiteurs et des néoexploiteurs  .

On va retrouver tous les  saloperies charlie +les égarés

Ils se servent de l'antisemitisme contre tous les anti neolibéraux .Ils en arrivent meme a rouler des galoches a lepen .et puis ils te disent on a enfin sorti notre tete de notre cul . Tous ceux qui porrtent l'antisémitisme en etendard étaient contre les gilets jaunes , étaient contre le peuple .Les crises arrivent tellement vite qu'on a pas le temps d'oublier , c'est con ça ! Il va voter pour qui enthoven , hein il va voter pour qui ?....C'est fascinant la manipulation est tellement grossiere qu'on en reste bouche bée  .Est ce que ça va amené du monde a lepen ou a Melenchon ? On a trois ans gros pour développer !Allez hop a vos cahiers !

merci pour cette émission sur un sujet qui accapare l'attention médiatique ces derniers jours et  qui ramène le débat contradictoire que certains @sinautes ont souvent réclamé. 


Sur la forme ,PA a fait le choix de ne pas intervenir pour rappeler à ses intervenants quelques regles de bienseance pour que le débat reste cohérent du point de vue du téléspectateur. Cela sert sans doute a conserver l'authenticité du débat mais il en résulte 25 premières minutes un peu pénible. Je faisais déjà cette critique la semaine dernière, je pense que PA devrait peut être intervenir plus régulièrement si il sent que le débat tourne en rond ou qu'un invité boucle dans son discours. Je ne crache pas dans la soupe cela dit et je salue le format et la prise de risque, c'est une expérience a renouveler.


Sur le fond, peut être aurait il été intéressant dès le départ de demander a chacun de definir sionisme/antisionisme/antisemitisme. Ca n'est que vers la 46eme minutes que l'on entrevoit la définition par les 2 intervenants ce qui clarifie plus précisément le positionnement de chacun. il aurait sans doute été plus facile d'animer le débat ensuite.

Sinon comme dit plus bas pourquoi pas plus d'images  ou même d'extrait radio ou de la presse écrite ? Sur un sujet comme l'antisémitisme il aurait été sans doute été intéressant de citer les articles qui différencient l'évolution de l'opinion anti semite de l'évolution des actes anti semites. 

L'un des problèmes du conflit israélo palestinien c'est qu'il conduit à identifier les Juifs à Israël et les Paletiniens à la Palestine. 


Je dois admettre que je n'ait aucune idée pour faire baisser les actes antisémites à travers le monde qui ne soit pas liée de façon directe à la situation en Palestine/Judée/Israël. Ou au fait que les Juifs soient considérés comme étrangers à Israël. Ça me parait très difficile. Depuis 2015 peu de changement.



Quant à l'argument du vote du partage de la Palestine par l'O.N.U je garde en tête que si les empires coloniaux britannique et français entre autres sont en train de s'effondrer, les colonies sont loin d'avoir  toutes gagné leur indépendance et d'être État membre de l'O.N.U.


Non définitivement je ne sais pas ce que mettrai sur ma pencarte si jamais je manifeste le 12 novembre 2023 à l'appel qui est sur le figaro https://www.lefigaro.fr/vox/politique/l-appel-de-gerard-larcher-et-yael-braun-pivet-pour-la-republique-et-contre-l-antisemitisme-marchons-20231107 J'ai vu mieux pour rameuter du monde.

Je ne crois pas que je ferai une "référence au marchand de Venise"




Les Larmes se ressemblent.  




Dans mes souvenirs pour l'attentat contre les enfants juifs c'était en pleine campagne présidentielle. https://www.mediapart.fr/journal/france/210312/toulouse-les-zones-dombre-de-lenquete . Pour le Gang des Barbares j'avais treize ans à l'époque et je n'en ai entendu parler qu'au procès en juillet 2009.


Sinon je respecte cette gestion du débat





Suis un peu perplexe... Une nouvelle fois (comme pour le rapport sur la pornographie) le sujet ne porte pas sur des "images" à analyser par des invités calmes et capables de défendre leurs points de vue posément.

On est dans le pur débat d'idées, et je n'ai pas pris un abonnement chez ASI pour être polluée par des clashs assourdissants. Du coup, il faut lutter pour repérer les moments où il y a un tant soit peu de recul par rapport aux informations diffusées par les uns et les autres. Quelques passages instructifs donc, mais... le tout est fatiguant. 

Emission intéressante mais j'ai failli la quitter (vers le milieu) parce que  les deux intervenants parlaient en même temps et donc je ne comprenais plus rien. L'utilité d'Arrêt sur images est d'habitude de permettre de saisir les positions et les enjeux parce que chacun peut dérouler son argumentation sans être interrompu. Ce n'était pas le cas aujourd'hui et je le regrette.

Débat passionnant avec 2 points de vue essentiels à entendre. Dommage que Paul Aveline n'ait pas plus modéré les ardeurs de Simon Assoun, insupportable dans son refus de laisser s'exprimer Emile Ackerman. J'ai failli arrêter le visionnage après 5 minutes, ce qui aurait été dommage. Merci pour cette émission!

Bravo Paul Aveline pour cette émission menée d'une main de maître !
Émile Ackermann : il y a beaucoup de choses très pertinentes dans son discours, malheureusement parasité par une haine latente de la gauche (celle qui bat le pavé, pas celle de la cantine de l'Assemblée) et un manque de remise en question peut-être dû à une lecture très personnelle de la situation (qui se comprend)
Simon Assoun : là aussi, un discours très pertinent, qui essaye en plus d'appliquer une forte dose d'auto-critique malgré les attaques ad-hominem, mais qui n'essaye pas de tendre la main vers un invité qui pourrait se décoincer un peu avec une ou deux concessions (faut-il en faire à l'heure actuelle, je ne sais pas).


Une émission extrêmement importante, qui démontre malheureusement l'impasse dans laquelle on se trouve. Impasse dont l'extrême-droite sera la seule vainqueure, encore une fois.

Mettre face à face des représentants des français ou résidants juifs est finalement très intéressant. P.A. a la

bonne manière de les laisser parler.

Ne fallait-il pas simplement separer les deux intervenants d'un ou deux mètres (cf la table de Poutine) pour eviter le tac au tac et avoir un debat plus pose et reflechi ?

Débat tragique... la politique c'est dire d'où l'on parle. M. Ackerman se cache derrière sa confession juive pour faire des procès politiques. C'est honteux. Une rhétorique de cour d'école et d'attaques basses. L'inviter c'est lui apporter une crédibilité intellectuelle qu'il n'a pas. Merci tsedek !

En parlant d'extrême-droite, on notera la brillante initiative qui permit à certains manifestants contre l'antisémitisme de rentabiliser leur voyage à Paris en joignant l'utile à l'agréable.

Parmi les intervenants Zemmour et Philippot, comme toujours décidés à lutter contre l'américanisation de la société.

bonjour, je me souviens de PA expliquant qu'il était difficile actuellement d'avoir un plateau avec des personnes aux opinions opposées pour amener un débat contradictoire ...ben là ,nous avons été servis, j'en ai presque ri ; merci à PA ,ce n'était pas simple à mener.  résultat que j'ai trouvé intéressant à suivre

j'ai failli péter un câble en écoutant ce débat à peine audible. Paul là t'as pas été bon tu n'es jamais intervenu, tout partait en sucette...  Le contenu même si l'on a bien compris que nos deux interlocuteurs étaient  opposés ont fait régner la confusion. Le Rabbin dès le début m'a fortement agace avec sa barbe et le port de sa kippa. pourquoi provoquer ? Il a endossé l'habit de la tête à claques. 

Moi qui pense être Laïque athée ( j'ai fais mon apostasie) humaniste, démocrate, citoyen du monde je me sens à mille mille de ses questions religieuses Il y aurait comme a changer de paradigme pour aborder la complexité du monde car même si l'on considère qu'une religion doit être avant tout une affaire privée (et si possible discrète, je n'affiche pas mon athéisme) je  constate en ce moment que beaucoup de  pyromanes  se proposent de devenir pompiers. L l'ivresse du pouvoir les fait sortir du bois  

Enfin avec cette  manif ou on va voir de la "racaille" politique dans la rue Elle va  s afficher au grand jour, ouvrons grand les yeux.

Un mot sur Goldnabel  ce "monstre qui s ignore". Il a les médias de droite  et son rond de serviette dans des émissions propagandistes, c est lachienlit ce type...Un  chroniqueur  d une mort annoncée. Il devrait se faire déconstruire et aussi en passant  prendre des leçons chez l' orthophoniste pour être mieux compris

Merci à eux, un peu difficile à suivre par moment mais enrichissant.

moscovici vient de dire que lepen n'est pas antisémite , moscovici n'est pas juif , c'est un neolibéral qui se sert de sa judéité a des fins politiques .D'ailleurs c'est ce mélange des genres qui entraine l' antisémitisme . A chaque fois qu'un de ces personnages   prend la parole les juifs devraient se lever pour dire pas en notre nom . D'ailleurs si ce n'étaient pas des juifs de pacotilles , ils ne passeraient pas le filtre médiatique . Et pour aller plus loin , les islamistes qui s'en prennent a n'importe quel juif sans distinction de ses opinions politiques , si demain on apprenait qu'ils sont manipulés par la CIA , ce ne serait pas étonnant au vu du résultat qu'ils obtiennent .Parce que si ils s'en prenaient aux  mecs d'extreme droite ,a toutes ces crapules , ils rendraient service a tout le monde , et personne ne diraient rien contre eux , ou juste du bout des lèvres pour marquer le coup . Et puis faut s'en prendre aux va t en guerre et pas a ceux qui sont pour la paix , je crois que tu bosse pour les néolibéraux hamas ! T'es la meme saloperie  que ces mecs !

Ça fait plusieurs fois que je vois Emile Ackerman dans les débats et il est clairement le roi de l'argument "homme de paille" c'est à dire une reformulation (souvent provocatrice) des propos qui en change complètement le sens, pour développer ses propres thèses derrières. Au bout de 5 minutes il emploie ces arguments et merci Paul d'avoir passé l'extrait de 20 minutes on s'est tout de suite rendu compte qu'il avait complètement transformé les propos, ce qu'il fera toute la suite du débat.

Ce qui est dommage c'est la stérilité des débats car les deux invités en plus d'avoir des divergences politiques, semblent ne pas s'apprécier et se tirer dans les pattes régulièrement ( le passage peu ou prou  " tu t'attaques à ma vie privée sur internet" ) . On a donc deux visions irréconciliables et le débat n'avance pas....


Cette marche est un piège politique. On imagine bien que si la gauche avait proposé une telle marche plein de partis n'y serait pas allé. On a juste l'impression finalement que tout le monde est dans son rôle la droite défend la communauté juive et la gauche les palestinien.nes. Ben du coup c'est le blocage.


Nous sommes abreuvés d'injonctions médiatiques et politiques à nous rallier à la politique ignoble de l'Etat d'Israel, sans nous poser la moindre question, sans nous pencher sur son histoire ni sur l'effet que sa propagande a pu avoir sur nos compatriotes juifs.

L'antisémitisme en France ne les a pas attendus : il existe depuis le moyen-âge, bien entretenu jusqu'à la Révolution française, qui a considéré que les juifs étaient (sont) des citoyens comme les autres.

Il resurgit régulièrement, jusqu'à la collaboration avec les nazis (maréchal, voilà tes admirateurs : Macron, Zemmour et autres racistes bien contemporains, qui OSENT appeler aujourd'hui à une marche contre l'antisémitisme, on croit cauchemarder, mais non!).

On ose assimiler les juifs aux sionistes : NON! l'antisionisme existe parmi les juifs depuis que le sionisme existe (allez voir des videos sur internet, Café marxiste si ça ne vous heurte pas ou tout autre : lancez une recherche).

En tout cas, allez consulter les lien vers les organisations juives actuelles qui se posent des questions bienvenues : 

https://blogs.mediapart.fr/tsedek
https://twitter.com/TSDKcollectif
https://ujfp.org/

P.S. Je ne suis pas juive, mon mari l'était ; je suis simplement tsigane... à méditer, les nazis actuels se posant en antisémites!


J'ai l'impression que le rabbin a beaucoup de choses à casher.

Il me saoule,raz le bol des curés.

Très intéressante émission pour mieux comprendre la pensée islamo gauchiste. 

Tous les juifs sont d’extrême droite en Israël surtout. Existe -t-il encore en France un juif de gauche?

Simon Assoun nous dit que ""Les Français de confession juive, comme les autres citoyens de ce pays, sont influencés par les discours qu'ils entendent, et y sont perméables comme les autres." Ils seront alors sensibles aux déclarations d'un nouveau chouchou des médias qui cible l'antisémitisme au sein de la gauche (comprenez à LFI et au NPA). On l'a vu dernièrement sur BFM, parions qu'on n'a pas fini de le voir et de l'entendre, de le lire, ce "juif d'extrême gauche" parfait dans le rôle d'idiot utile. J'ai pu lire une interview de lui dans laquelle il disait qu'il expliquait dans les stages qu'il animait, à destination des militants de gauche, en quoi les dérapages de Mélenchon et de Gérard Filoche étaient antisémites (il a oublié Siné au passage).

Oui, le flegme de Paul Aveline est impressionnant, ici servi par un contraste idéal. Mais la question demeure : pourquoi rejouer ce duel Assoun / Ackermann, déjà vu en d'autres lieux et promis à rester tristement borné par les limites de compréhension d'Ackermann ? Quitte à inviter nécessairement un "sioniste de gauche" (à supposer que cela soit indispensable), pourquoi inviter quelqu'un d'aussi pitoyablement dépourvu de toute compréhension historique ?

Il y a un moment dans l'émission mais je ne sais plus où je crois à 46mn qu'Emile propose une définition de l'antisémitisme qu'au fond il aurait été utile de clarifier dès le départ de l'émission (et je reconnais qu'elle était très bien animée, bravo!). 


Je crois qu'il dit l'antisémitisme se caractérise par 

- la discrimination des juifs au titre du seul fait qu'il sont juifs 

- la négation de leur droit à l'auto-détermination. 


S'adonner à l'un ou l'autre de ces deux points permettrait de qualifier une position antisémite.


Sur ce 2ème point si je comprends bien, le débat pour l'un (Emile) consiste à dire qu'être anti-sionniste "dans l'absolu" c'est conséquemment verser très très vite dans antisémitisme, ce à quoi l'autre (Simon) répond "c'est pas l'absolu que je critique mais la matérialisation de ce principe dans l'histoire comme négation du droit d'auto-détermination d'un autre peuple - les palestiniens".


Alors je tente une fiction projective. Mettons que dans 100 ans, les chrétiens fassent l'objet d'un "anti-christianisme" quelque part dans le monde. Il sera alors - avec cette définition en 2 étapes qu'on pourrait reprendre pour des chrétiens - possible de dire qu'un chrétien discriminé le sera s'il lui est refusé son droit à l'auto-détermination.


Ce que montre cette petite fiction : on aura essentialisé "les chrétiens", réifiés sous l'idée d'un "peuple chrétien" qui "aurait un droit à" son auto-détermination. Eloignons-nous de cette fiction (on s'en fiche des chrétiens). Ce débat là, de ce qui définit un "peuple", et donc qui garantirait son "droit à l'auto-détermination" me semble l'impensé majeur de cette émission d'Arrêt sur Images. 


Au fond, à quel moment, et sous quels critères peut-on affirmer sans sourciller que l'on peut isoler du reste de ses autres appartenance celle qui est religieuse pour la décréter unifiée sous le qualificatif de "peuple", ce qui ouvre droit à une "auto-détermination" ?


 

le monsieur qui a une barbe devrait regarder ce documentaire et re-réfléchir à ses paroles ... https://www.youtube.com/watch?v=1N1tbVjvjto   (conseil de D. Schn..)

Bon j'avoue, je ne regarderai pas l'émission. 

Les délires d'un type qui croit très sérieusement qu'une terre lui appartient parce que son ami imaginaire en a décidé ainsi, c'est trop pour moi. Surtout lorsque ses potes sont justement en train de commettre un génocide au nom de cette idée.

Perso, je ne voudrais pas être désagréable avec ces deux intervenants, mais cette histoire d'antisémitisme structurel, ça me stupéfie.

Je ne sais pas dans quel monde ils vivent, mais je vis dans la région parisienne dans une ville limitrophe de Paris, où visiblement il y a une forte communauté musulmane et une petite communauté juive (je le sais parce que ma voisine me demande le samedi soir d'allumer sa télé, et je la rencontre quelquefois devant la synagogue, et que ses petits-enfants viennent d’Israël la voir. Une autre fois, j'ai été invitée chez un ami de classe de mon fils, et comme il y avait un chandelier a 7 branches dans le salon, j'ai demandé s'ils étaient de confession juive, et le grand-pére qui était là aussi m'a répondu oui. Sans commentaires)

Mais personne ni dans mon immeuble ni à l'école, ni à mon bureau, ni dans ma famille, ne parle jamais des Juifs, ce n'est pas un sujet.

Tout le monde est atterré quand des Juifs français ou d'ailleurs sont des victimes, mais c'est en tant qu'humains qu'on compatit et qu'on se met à leur place.

Alors quand j'ai entendu sur Netflix Liliane Bettencourt dire à propos de son petit-fils : "n'est-il pas trop juif ?", j'ai pensé qu'effectivement, cette vieille dame avait de sacrées vapeurs.

Je ne dis pas que l'antisémitisme n'existe pas en France, je dis que dans la plupart des milieux, il est inaudible. Et qu'en plus, ce n'est pas un sujet. De toutes façons, on évite de parler de religion, c'est le meilleur moyen de se fâcher, alors le judaïsme, c'est pareil.

Je suis plutôt dans des milieux de gauche, certes, mais ça ne fait qu'infirmer ce qui est prétendu par la droite.

Et je me demande si ce n'est pas pour se donner de l'importance qu'on met tout ça sur le devant de la scène.

Et qu'en faisant mousser des évènements  peu nombreux (pas de chance pour ceux et celles à qui ça arrive), certains politiques ne veulent pas attirer un électorat apeuré, et d'autres des ouailles.

 

vous ne faites rien, vous ne faites pas de formations" (à 30mn environ) .... si monsieur, moi je connais l'UJPF par des réunions de "formation" ou de sensibilisation faites pour parler de la Paix! (et non de "c'est-qui-qu'est-le-plus-fort?)

lui qui vient avec son chapeau sur la tête, que dirait il d'une femme musulmane venant avec son foulard? ....

Ben ouais , a gauche ça réfléchi , peut etre trop , a droite ça réfléchi pas . Du coup ça va défiler avec des racistes à l'insu de leurs plein gré . (perso j'y crois pas , ils savent ce qu'ils font !) Et j'ai appris que soupçonner les juifs de double appartenance c'est antisémite .Qui repprochait a certains algérien d'avoir deux nationalités ? Doit bien y avoir un algo pour retrouver tous ces braves gens . Je crois que les magrébins sont pas des sémites , ceci explique cela sans doute . Je crois que commenter ça ajoute au malheur du monde ,promis j'arrètes en meme temps qu' enthoven ! Je dois reconnaitre que j'ai du mal a comprendre ce qui fait que l'antisémitisme est un racisme différent des autres .Parce que c'est des blancs ? Parce que c'est des occidentaux ?Mais j'ai l'impression que rien que de dire ça c'est antisémite .Ouais , faut que je trouve un juif conciliant , et intelligent pour me mettre a niveau , patient peut etre aussi .Louiiiiiise ! y'a ervé le raciste qui m'embète .

Juste une question , BHL a poussé a la guerre en Libye et dit avoir fait ça pour israel .  C'est quoi ce mec ? comment ça se fait qu'il ne soit pas en taule ? Vous vous rendez compte le bordel qu'il a mis ? Et on se fait virer d'afrique a cause de lui ?  Tout ça pour israel ? Au détriment des français ? Dans ce cas c'est un fils de chienne ou pas ? Et le fait d'etre juif dans ce cas là c'est un mobile aggravant ou pas ? Ca va etre dur Loulou ...

Il m'a saoulé Emile ... Il a passé son temps à taper sur les gauchistes , exit l’extrême droite et la droite, zéro réflexion ni questionnement, ni même informations sourcées , pléthore d'attaque ad hominem. Bref , j'ai pas réussi  aller jusqu'au bout! Je sens qu'il faut bien que je précise que je ne suis ni mélenchoniste, ni FI, ni gauchiste , ni iste tout court.

J'imagine la détresse morale d'un Juif parisien, simple observateur des marches, voyant défiler sous ses yeux les membres du RN et ceux de Reconquête dans celle de dimanche prochain, après avoir subi les slogans affichés et éructés des propagateurs de haine de celle de la veille.
Extrême-droite, extrême-gauche, même aversion antisémite, et double peine pour lui.

J'ai commencé l'émission, mais j'avoue qu'avoir le rabin me traiter d'antisémite à chaque intervention est très fatiguant. Pas sûr que je la termine.

Bravo et merci à Paul Aveline d'avoir géré ce débat ô combien touchy ; ça fait tellement du bien de laisser des personnes légitimes à leur cause se disputer intelligemment.


On craint un peu l'empoignade au début de l'échange, mais PA arrive à canaliser les énergies (tout en laissant la parole se dérouler) pour arriver finalement - là encore - au constat ambiant : "personne" n'est dupe de l'extrême droite actuelle, ni - en France - de sa nouvelle "topique judéophile" (bien pratique pour casser du musulman, en effet).


Mais alors, qui donc serait encore dupe de l'extrême droite ?


Mention spéciale au cadrage, qui alterne les visages, seuls ou en duo avec en prime la main de PA à gauche de l'écran (école DS ? :)


Le sujet aurait peut être été mieux servi en évitant d'inviter des ennemis intimes (enfin politiques mais qui visiblement se connaissent si bien qu'ils ont un dossier de propos ne venant pas de l'émission à se reprocher).


Enfin bravo à Paul Aveline (et/ou à Simon Assoun qui s'est mis à moins réagir aux provocations d’Émile Ackermann) pour avoir contre toute attente maintenu un semblant de calme, vers la 30ème minute j'avais l'impression qu'ils allaient plutôt finir par en venir aux mains, ce qui aurait été une manière originale de faire front contre l'antisémitisme.


Après c'est vrai que n'inviter que Simon Assoun, n'aurait pas été vraiment donner la parole à une communauté qui compte beaucoup d'Ackermanns (on ne va pas dire "hélas", ce serait antisémite).


Puis son homme de paille sur "on exige des Juifs qu'ils se désolidarisent des politiques d'Israël", à défaut de correspondre à des propos réels de qui que ce soit de connu, a le mérite de bien illustrer le parallèle avec ce qui arrive aux musulmans.

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.