133
Commentaires

Ruffin, Bill Gates, et les brevets des vaccins

Commentaires préférés des abonnés

Voilà la meilleure réponse de celui qui est accusé "de ne rien faire" par ces minables en place.

https://www.facebook.com/FrancoisRuffin80/

Et merci à François Ruffin entre autres d'être le caillou dans la chaussure de ces gens malhonnêtes et corrompus(...)

J'aimerais qu'on m'explique surtout en quoi les brevets ont eu un rôle dans la découverte du vaccin.

D'après ce qu'explique François RUFFIN, les labos n'ont rien découvert qui soit digne d'être protégé (puisque ce sont des universitaires qui ont fait (...)

A un moment il va falloir repasser tout ça au prisme du principe de parcimonie.


Il n’est pas possible qu’ils soient tous aussi stupides et incompétents, il doit bien y avoir de la méchanceté derrière leurs décisions. C’est juste pas possible autrement(...)

Derniers commentaires

c'est sur que c'est pas parce que Bill Gates est la tête de turc des complotistes qu'il faut le considerer comme un bienfaiteur de l'humanité. C'est un milliardaire comme tant d'autres qui utilise la charité pour faire du lobbying (et échapper aux impots tant qu'à faire); avec l'idée que la puissance publique n'est pas competente pour financer et orienter la recherche (entre autres); et qui prefereraient que des gens comme lui s'en occupent.


un article de mediapart sur le sujet:

https://www.mediapart.fr/journal/international/280720/recherche-contre-le-covid-19-la-place-de-bill-gates-et-des-vip-interroge

Ruffin est un type bien. Et les types bien ne sont pas  nombreux.  Un combattant, sensibilité à fleur de col de chemise.  L'honneur des personnages publics en France ce gars là.


 Un peu Jeff de Brel. . Le coeur gros quoi.


Pas de calcul chez lui, le sensible lui suffit, un acharnement à bousculer la misère, pas tribun comme son copain Mélenchon, mais on  lui ouvrirait volontiers la porte, si on l'entend descendre l'escalier (il hait les ascenseurs..) pour lui demander des nouvelles, de ses nouvelles.  


Un voisin sympa, ça ne court pas les rues. 


Allez fonce l'Ami..

Un peu hors sujet... Mais pas tant que ça . Une vidéo qui répond à beaucoup de nos questions



https://twitter.com/mechants_g/status/1371824952249360386?s=20

Il me semble que les arguments et les possibilités sont posées en oppositions sans bien penser les objectifs et la variété des possibilités: brevets ou pas brevet. «Réquisition» ou non «réquisition» sans que ce soit clair ce que cela veut dire.


La gamme des possibles est pourtant bien plus large. Il existe des contournements déjà prévues dans les accords internationaux. Notamment la licence obligatoire, les importations parallèles et les transfert de technologie. La première permet à des pays d'accorder une licence à un producteur en se passant de l'avis du détenteur du brevet et la seconde pour les pays ayant de la peine à mettre en place une production d'importer depuis un autre pays (sans passer par la distribution officielle). Tout cela étant conditionné à des situations exceptionnelles: Abus de position dominante, production insuffisante, prix exorbitants, crise particulière (p.ex. : épidémie). En plus de ces outils pré-existants on peut en imaginer d'autres.


La question est plutôt, quelles sont les politiques menées et imaginées pour garantir:


- Que les industries utiles à la mise en productions puissent retrouver leurs investissements (avec un bénéfice)

- Que personne dans la chaîne s'en mette plein les fouilles.

- Qu'une production efficace soit mise en place, pour tous les pays.

- Que la qualité de la production reste dans des normes.

Faire payer par la collectivité la recherche du vaccin puis mettre la main sur la totalité des bénéfices sous prétexte que l'on a mis un peu d'argent dans l'industrialisation du produit n'est qu'une n-ième application du grand principe du libéralisme : 

"Nationaliser les pertes, privatiser les profits"

Hors-sujet, mais se rapportant à la polémique du bar de Sevran dans laquelle @si s'est impliqué :

Le tribunal judiciaire de Paris a jugé hier, 16 mars, que la plainte contre Delphine Ernotte et David Pujadas était irrecevable (les motivations de l'irrecevabilité n'ont pas été précisées à l'audience).


En cinétique chimique, ou en enzymologie, il y a ce qu'on appelle la réaction limitante. A donne B donne C donne D par exemple, si A donne D pas assez vite,  il faut trouver si c'est la première (A donne B) ou la deuxième (B donne C) etc... qui est la plus lente, et voir pourquoi. Le  plus dur est de trouver laquelle est la plus lente (voire qui bloque tout). Si on s'attaque seulement aux autres, ça ne marchera pas. Dans le cas précis, il semble que ce soit la production industrielle qui bloque, essentiellement. Comment faire? c'est aux industriels de voir (c'est leur intérêt aussi).

D'accord, O. Véran ne répond pas à la question de Ruffin, d'accord Ferrand en rajoute une couche en affirmant contre les faits que le dit-Ruffin passe son temps à faire des vidéos Youtube au lieu de faire son vrai travail de parlementaire, d'accord Ruffin se fait le porte voix d'une question légitime. Mais...

Ruffin, y porte pas de cravate, des  fois y vient en tee-shirt à l'assemblée nationale et pire que tout, il est membre du groupe parlementaire LFI avec à sa tête le Muezzin de Caracas.

J'ai encore des illusions à mon âge avancé... je sais... mais je rêve que nous puissions avoir dans toutes les circonscriptions des élus comme Ruffin qui flanquent un peu la merde dans l'hémicycle ! 

La politique, c'est chiant comme la pluie depuis 20 ans (depuis qu'on sait qu'il va y avoir un FN au 2e tour des présidentielles et que la presse  aidée des politiques nous préparent ce monde triste et sans surprise)...

Je rêve de voir du poil à gratter à l'Assemblée Nationale, et que les vieux schnoques sénateurs se bougent un peu le c... et se penchent sur l'avenir des jeunes... pas le leur !


Olivier Véran, voilà un nom que j'entends sans cesse sur les ondes et jamais je n'ai pu accrocher un visage ou une voix


Alors là je le découvre avec l'article de Daniel Schneidermann et la vidéo. Et j'admire en effet la prestation du monsieur, capable de nous parler de la volonté du président d'inscrire en petites lettres un codicille sur l'accessibilité du vaccin aux pays les plus pauvres, et ce don de 500.000 doses


Mais le plus incroyable, c'est de voir que des journaux comme Gala trouvé au hasard d'une requête sur le nom de Véran arrivent à tourner en morceau de bravoure cette réponse honteuse du ministre à Ruffin, un article tout à l'honneur de sa rédactrice Laura Carreno-Muller, on sent l'épaisseur d'une Zola ou d'un Clémenceau :))))))))))

Il faudrait que Mélenchon soit président pour que Ruffin devienne son ministre...
Je conseille au PCF d'investir Ruffin fissa car il est le seul à pouvoir "rassembler" NPA/FLI/PCF/Génération-s/Les Verts et une petite fraction de ce qui reste du PS. Il l'a déjà fait aux législatives.

(Mais bon, c'est pas le sujet...)

Voilà un sujet à mon sens primordial pour l'avenir. D'autant que ces vaccins ont été largement financés par des fonds publics... évidemment !

J'espère que grâce aux investigations des vrais journalistes (Ruffin en tête !! vivement qu'il soit dans l'équipe d'Arrêt sur image !) on pourra rapidement connaître les raisons de cette opposition de la France à la levée des brevets. Il ne me semble pas qu'il y ait d'industrie pharmaceutique française à protéger en la matière. Qui le gouvernement français veut-il donc protéger ? Il y a là sujet à interrogation !


(petite pub' : voir l'excellent article du Monde diplomatique de ce mois "Les brevets, obstacle aux vaccins pour tous"

).

Je viens de réaliser, mais en fait le En-même-temps de Macron, est-ce que ce n'est pas purement et simplement la Doublepensée d'Orwell ? En lisant la page Wikipédia, c'est exactement ça !


Je cite Wikipédia qui cite Orwell (mais le reste de la page vaut le détour): « Winston laissa tomber ses bras et remplit lentement d’air ses poumons. Son esprit s’échappa vers le labyrinthe de la double-pensée. Connaître et ne pas connaître. En pleine conscience et avec une absolue bonne foi, émettre des mensonges soigneusement agencés. Retenir simultanément deux opinions qui s’annulent alors qu’on les sait contradictoires et croire à toutes deux. Employer la logique contre la logique. Répudier la morale alors qu’on se réclame d’elle. Croire en même temps que la démocratie est impossible et que le Parti est gardien de la démocratie. Oublier tout ce qu’il est nécessaire d’oublier, puis le rappeler à sa mémoire quand on en a besoin, pour l’oublier plus rapidement encore. Surtout, appliquer le même processus au processus lui-même. Là était l’ultime subtilité. Persuader consciemment l’inconscient, puis devenir ensuite inconscient de l’acte d’hypnose que l’on vient de perpétrer. La compréhension même du mot « double pensée » impliquait l’emploi de la double pensée. »


Les Marcheurs sont-ils en fait juste des Doublepenseurs... ou du moins (car je ne pense pas qu'ils soient tous naïfs) des promoteurs de la Doublepensée ?



"Reste à comprendre pourquoi la France s'oppose aujourd'hui à cette promesse de Macron de faire des vaccins anti-Covid un "bien public mondial". 


Ce gouvernement, comme les précédents, a deux missions : 

1) favoriser le Business aux dépens de la population ; 

2) gérer les mécontentements (par la parole et la propagande médiatique de préférence, par la violence si nécessaire).


Quand Macron promet de faire des vaccins anti-Covid un "bien public mondial", il est en mission 2.


Quand il "s'oppose aujourd'hui à cette promesse", il est en mission 1.


C'est le "fameux"...    "en même temps" (mission 1 + mission 2)... avec un léger décalage temporel.

La réponse de Véran à Ruffin est minable et malhonnête, quant à celle de Ferrand elle est d'une bêtise crasse et mensongère car on peut facilement constater que Ruffin fait parfaitement son travail de député (présence, actions, questions au gouvernement...) contrairement à beaucoup d'autres.

Qui a cru Macron quand il a déclaré que le vaccin serait un bien commun !!! Qui ? Lui-même évidemment ne le croyait pas, mais  il fallait dire ça à ce moment  là et puis après  on passera à autre chose lui ont dit ses "conseillers en com', mais bien sûr  il faut oser le faire quand même ! , lui il ose sans vergogne, il ose tout d'ailleurs ..et comme disait Audiard  .... c'est même à ça qu'on le reconnaît facilement lui et sa tribu  

Bonjour,

Cet article du monde diplomatique de mars peut compléter celui du figaro

Les brevets, obstacle aux vaccins pour tous 

https://www.monde-diplomatique.fr/2021/03/PIERRU/62832




Ca s'appelle comment un système de gouvernement où il existe formellement une représentation nationale (et même deux puisque nous avons deux chambres) mais dans lequel, factuellement, le pouvoir exécutif décide de tout, ne se justifie jamais de rien et n'est in fine soumis à aucune forme de contrôle efficace ni a priori ni a posteriori (notamment parce que la majorité de la représentation nationale est à sa main pour ne pas dire à sa botte) ?

Sur la complexité juridique: l'accord ADPIC (TRIPS en anglais) à l'OMC de 1994 autorise les licences obligatoires en cas d'urgence sanitaire. dans son article 31. 


Le texte est là: https://www.wto.org/english/docs_e/legal_e/31bis_trips_04c_e.htm

Erratum 


" L'Organisation Mondiale du Commerce c'est la Santé " Jacobus Vander Orwell. 

                             

" L'Organisation Mondiale du Commerce c'est la Maladie " Jacobus Vander Orwell.

Plutôt que de s'enliser dans ces longs débats, il y a une technique plus simple et plus rapide.


Il s'agit de débarquer chez Pfizer ou Moderna et offrir un nombre suffisant de milliards pour acheter le brevet du vaccin.

L'achat peut se faire au niveau de l'UE et pour les zones géographiques au choix (on va dire UE + Afrique et qqes pays d'Asie et d'Amérique Latine à définir).

A partir de là, le vaccin devient un générique, n'importe quelle société pharma peut le produire et le vendre dans la zone géographique concernée.


C'est beaucoup des milliards ? Oui. Mais moins que ce que nous coûte cette crise. Et on a tout intérêt à ce que la planète entière se vaccine. 

Débat intéressant, je ne connais rien à la production de vaccin donc je ne me risquerai pas à juger si ce serait efficace de mettre en bien public.

Il y a toujours la possibilité que derrière la production ne suive toujours pas du à la complexité du bousin. 


J'attire votre attention sur le fait que par exemple la Russie a un vaccin et malgré tout l'intérêt que la Russie aurait à en vendre massivement, ils peinent à en produire. Même la Chine, cette usine du monde, produit remarquablement peu de vaccins je trouve. Ca doit bien vouloir dire quelque chose. J'ai entendu parler de plus de 12 mois pour mettre en place la chaine de production. J'ignore si c'est une estimation fiable.


Ce qui m'intéresse, au delà de cette histoire, en tant que mondialiste, serait que l'ONU crée une structure antipandémie. En gros un centre de recherche et de production qui serait à même de soit découvrir, soit produire rapidement n'importe quel traitement/vaccin en situation de pandémie. Une sorte de cellule de crise mondiale.

Bof ! Ce n'est pas la première fois que la France ne tient pas sa promesse... et qu'on passe pour de fieffés menteurs grâce à nos dirigeants...

Vous avez vu "Adults in the room" où Moscovici promet son soutien à Varoufakis et se débine à la dernière minute ?

Là, c'est Macron qui nous couvre de honte en reniant sa parole...

Tous 2 issus des rangs de la social-démocratie... La trahison fait partie de leur ADN ou je me trompe ?

Et il faudrait s'apparenter au PS pour faire une union de la gauche ?


Voilà la meilleure réponse de celui qui est accusé "de ne rien faire" par ces minables en place.

https://www.facebook.com/FrancoisRuffin80/

Et merci à François Ruffin entre autres d'être le caillou dans la chaussure de ces gens malhonnêtes et corrompus. Merci de faire autant de bruit car ces gens là n'aiment pas ça, du tout. Dérangeons les, mettons  sous la lumière du regard de tous leurs turpitudes et leurs mauvais coups.

N'empêche que jusqu'à maintenant, ni devant des influenceurs (voir notre dernière émission), ni devant des twitcheurs (lire notre enquête sur la modération des lives), ni devant de vrais journalistes avec des morceaux de carte de presse à l'intérieur, le gouvernement français n'a été mis en demeure de débattre publiquement de cette question 


Ben, c'est normal ! 

On est en plein Etat d'Urgence Sanitaire ! on n'a pas de temps à perdre avec ces fariboles !

Et si en plus de ça ce sont des gens qui disent du mal du plus grand génie philanthrope de la planète; vous pensez bien... 




Pourquoi la France est contre ?

Parce qu'on a un laboratoire (SANOFI/Pasteur) qui est susceptible de rentrer dans la danse des vaccins, vu que d'autres ont des problèmes.

Parce que Bigpharma est importante en France, et que ça constituerait un précédent fâcheux....

Il y a beaucoup de raisons inavouables...

On peut aisément imaginer le chantage des industriels : 

Si les droits sont supprimés, il arrêtent la production... 

Or, la mise en place de nouvelles chaînes de production "libres de droits" demandera du temps — un temps précieux pour enrayer la pandémie. 


Dans ce bras de fer, la seule arme des gouvernements déterminés à mettre le vaccin à la portée de tous, c'est la menace de nationaliser (voire "d'internationaliser") les chaînes de production elles-mêmes, ou du moins de les réquisitionner aussi longtemps que nécessaire... 


Quand on sait avec quelle rigueur les lois sur la réquisition des logements vacants sont appliquées pour mettre fin au scandale du mal logement, on imagine que l'industrie pharmaceutique n'a pas trop de souci à se faire :(

A un moment il va falloir repasser tout ça au prisme du principe de parcimonie.


Il n’est pas possible qu’ils soient tous aussi stupides et incompétents, il doit bien y avoir de la méchanceté derrière leurs décisions. C’est juste pas possible autrement.


Ou alors nos institutions sélectionnent ce qu’il y a de plus stupide au sein d’une population de plusieurs dizaines de millions d’habitants ? Mais c’est peu parcimonieux comme hypothèse. Non, c’est probablement tout simplement un système qui sélectionne les plus cyniques à un point tel qu’ils sont incapables de se comporter autrement qu’en ordures au dernier degré.

Ce gouvernement n'est que mépris pour tout ceux qui ne sont pas d'accord avec lui. Des gens hautains, qui se prennent pour les rois du monde parce qu'ils ont gagné une pauvre élection.

C'est quand même étonnant de voir des capitalistes défendre le droit de propriété ....

J'aimerais qu'on m'explique surtout en quoi les brevets ont eu un rôle dans la découverte du vaccin.

D'après ce qu'explique François RUFFIN, les labos n'ont rien découvert qui soit digne d'être protégé (puisque ce sont des universitaires qui ont fait le boulot). Le brevet ne sert qu'à créer artificiellement de la rareté pour justifier de plus gros profits.

Le capitalisme dans toute sa splendeur !

J'ai entendu que la fondation Bill & Melinda Gates avait préconisé de garder le vaccin Oxford sous brevet pour éviter que des laboratoires incompétents ne produisent un vaccin de merde (je grossis le trait). Et que du coup, l'opinion publique considère que celui fabriqué par Oxford/AstraZeneca serait aussi peu fiable, ce qui nuirait aux vaccins en général.

Après, que les états comme la France s'y opposent, il doit y avoir d'autres raisons, mais comme le dis Daniel, lesquelles?

Avec plaisir. Les brevets sont indispensables dans ce cas-ci. C'est avec l'assurance de rester maitre de son vaccin que Pfizer/BioNtech a lancé des essais cliniques sur des dizaines de milliers de personnes de par le monde, a acheté une usine pour y produire le vaccin (Marbourg en Allemagne) et s'est préparée à en produire dans l'usine Pfizer de Puurs.

S'il n'y a pas de brevet, le vaccin peut être copié directement et Pfizer ne peut donc pas anticiper sa production ni être certain de la rentabilité.

Depuis quand un brevet est «indispensable» pour une mise en production? Les brevets sont censé permettre de rentabiliser les investissements en recherche.


On achète des usines et on met en production des millions de produits sans le moindre brevet, ce processus ne nécessite aucun vaccin. Et oui, quand vous produisez des confitures, vous ne pouvez pas «être sûr de votre rentabilité», pourtant on en produit, dingue non?


Le brevet sert uniquement à forcer les entreprises à investir dans la recherche.

«ce processus ne nécessite aucun vaccin» => «ce processus ne nécessite aucun brevet»


:)

Les brevets sont plutôt inadaptés dans ce cas-ci : il faut produire beaucoup, partout et pour tous. Ce qui ne veut pas dire qu’il s’agit de produire sans vendre, et nous d’acheter. Mais simplement que le prix de vente ne soit pas à la main d‘un seul producteur monopolistique.
Il est remarquable que ceux qui se réclament haut et fort du « Marché » se réfugient dès qu’il le peuvent derrière des artifices certes légaux pour y échapper.

Il est remarquable que ceux qui se réclament haut et fort du « Marché » se réfugient dès qu’il le peuvent derrière des artifices certes légaux pour y échapper.


C'est précisément le propre des néolibéraux qui ne sont absolument pas des libéraux. En fait, leur dénomination est trompeuse, comme tout ce qui touche à ces gens d'ailleurs...  ;-)

Pour utiliser les gros mots je les qualifierais de «capitalistes», qui est plus adapté et peut par ailleurs s'opposer largement au libéralisme. Où plutôt qui considèrent le libéralisme que comme un marche-pied quand ça les arrange.

Néolibéraux me semble plus approprié pour les distinguer des capitalistes classiquement libéraux...

On va vous répondre que les firmes pharmaceutiques ont participé à la recherche (un peu) et surtout à l'industrialisation de la production.

Elles ont donc amenés de l'argent (bon d'accord de l'argent qu'elles ont obtenu par wagons entiers des états mais ceux-ci n'ont comme par hasard pas jugé bon d'attacher quelques conditions et obligations à cette montagne d'argent) et des moyens (donc fondamentalement encore de l'argent). Et comme l'argent est roi et qu'il peut obtenir tout propriété... rappelons-nous également que la propriété c'est sacrée, enfin la propriété privée issue de l'argent bien sûr, la propriété collective issue de la volonté commune ne veut rien.

Non, les universitaires ne créent pas de vaccin. Ils n'ont ni les moyens ni les compétences. 

Ils font de la recherche fondamentale mais n'ont pas les moyens industriels pour créer des vaccins (ou des médicaments).

Ensuite il y a des structures comme inserm tranfert ou l'équivalent pour le cnrs et les autres centre de recherche qui sont là pour valoriser les recherches fondamentales auprès des industriels. 

Les industriels quant à eux font plutôt de la recherche appliquée.

Bref c'est une vraie collaboration entre les industriels et les universitaires, ce n'est pas juste les méchants labos qui se gavent sur le dos des chercheurs.

Bon ça c'est pour la production et le recherche, pour la commercialisation il y aurait beaucoup à dire.

"Bref c'est une vraie collaboration entre les industriels et les universitaires, ce n'est pas juste les méchants labos qui se gavent sur le dos des chercheurs". 


Un médicament c'est du concentré de connaissances.


Ces connaissances sont l'aboutissement d'un long processus de production : connaissances accumulées au cours des âges, recherche fondamentale, recherche appliquée. 


Il est impossible de définir rationnellement dans le prix d'un médicament ce qui revient à chaque acteur (qu'est-ce qui a, par exemple, le plus de valeur, découvrir le principe de la vaccination ou telle molécule ?). 


Le partage de la valeur résulte uniquement des rapports de forces dans une société donnée, rapports fixés dans des normes institutionnelles, comme principalement, de nos jours, le droit de la propriété industrielle ou intellectuelle.


Le brevet ne sert qu'à concentrer la valeur issue de ce long processus d'accumulation des connaissances entre les mains de l'entreprise qui... détient le brevet (qu'elle ait participé à la recherche ou qu'elle en ait simplement acheté les droits).


Et dans une entreprise pharmaceutique, ce ne sont même pas les chercheurs qui gagnent le plus - ce sont pour la plupart de simples salariés -, mais les actionnaires.



"Bref c'est une vraie collaboration entre les industriels et les universitaires"


Une belle complémentarité, en effet. Le boulot des chercheurs et le fric (dépensé) de l'état 'le nôtre) pour l'indispensable recherche fondamentalela fabrication des vaccins et le fric (encaissé) qui va avec pour ceux qui ont  "les moyens industriels". 


Mais d'où les ont-ils, ces fameux "moyens industriels", sinon grâce aux profits faits précédemment en appuyant la fabrication de vaccins et de médocs sur une recherche fondamentale qui ne leur a pas coûté un sou. 


Tout est pour le mieux dans votre meilleur des mondes de bisounours .

Malheureusement, je ne suis même plus choqué par le fait de dire quelque chose (lever les brevets sur les vaccins) et en même temps l'empêcher...

Ouais comme d'hab! Ils appellent ça aussi la réalité politique .On peut l'appeler aussi la lâcheté politique .Perso je continu à penser que c'est de l'incompétence , de manque de vision , d'intelligence .la meilleure preuve de ça ,c'est la répression des gilets jaunes et l'argent qui n'est pas magique , qui pourtant n'auraient couté que quelques petits milliards et maintenant un déversement d'une centaine de milliards deux ans après , si ça c'est pas de la bêtise , un manque de vision , de l'incompétence qui pousse a la dissolution de l'ENA je vois pas ce que c'est .C'est ça la réalité......

Ah ce n'est pas un gouvernement du verbe, mais des mots et les paroles s'envolent. Du vent quoi.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.