367
Commentaires

Ramadan : que savait Mediapart ?

Mediapart a-t-il protégé Tariq Ramadan,

Derniers commentaires

Plenel-Ramadan, et aussi Plenel-Marwan pendant qu'on y est. Mediapart a ouvert ses colonnes à ce Monsieur qui a troqué son poste de Trader pour celui de défenseur des musulmans, devenu bras droit de Ramadan. La mosquée rapporte davantage que la banque...Ce qui m'a poussé à résilier mon abonnement de la boutique de Plenel.    

l'humour, le ixieme degre chez charlie, encore une autre victime des attentats....
Les victimes de Daech , de l'EI, sont dans leur grande majorité musulmanes. Pas de visage, pas de nom, des invisibles, des centaines de milliers de vies détruites; Afghanistan, Irak, Syrie, Yémen, Libye...Attentats faisant des dizaines, des centaines de morts et dont on parle si peu ici. Esclavage en Libye.http://www.lci.fr/international/libye-des-migrants-vendus-aux-encheres-et-reduits-a-l-esclavage-l-onu-parle-d-une-situation-inhumaine-2070416.html Merci Sarkozy, merci BHL. Que font-ils? Pas de venue à Tripoli pour dénoncer ces ignominies?

Quand Charlie-hebdo titre Islam religion de paix...éternelle, il met sur le même plan les victimes musulmanes de Barcelone( on peut supposer que certaines d'entre elles l'étaient, comme à Nice, comme au Bataclan, comme lors des attentats de janvier 2015...) et leurs assassins.
Qu'en pense BHL ?
https://www.facebook.com/SineMensuel/posts/1597032707042657
http://www.lalsace.fr/actualite/2017/11/15/des-djihadistes-exfiltres-a-raqqa
Il évoque les projets terroristes de plusieurs de ses compatriotes djihadistes : « Certains de notre groupe sont repartis pour la France mener de nouvelles attaques, pour ce qu’on appelle le jour du jugement dernier » ( « Day of reckoning » ). Provocation ou réalité ? La France, présente dans la coalition internationale, a-t-elle validé, ou du moins était-elle au courant de cette ex-filtration ?

http://www.lefigaro.fr/international/2017/11/14/01003-20171114ARTFIG00209-syrie-les-soldats-de-daech-auraient-beneficie-d-un-accord-pour-quitter-raqqa.php
Une petite information sur la Syrie: enquête de la BBC: les Daech quitte Raqqa tranquilles peinards ayant pactisé avec les "forces démocrates syriennes"


Des tonnes d'armes et de munitions dans des files de camions longues de plusieurs km, des avions de la coalition internationale, menée par les États-Unis, qui semblent plutôt accompagner avec bienveillance le départ des djihadistes...Ils vont pouvoir continuer le combat. Daech n'a pas fini le boulot.
A l'occasion de "la guerre" Riss-Plenel, Sophia Aram rappelait ceci : En lisant l'émouvant édito de Riss, je me suis souvenue de la tribune abjecte "contre le soutien à Charlie", c'était en 2011, les signataires parlaient de "buzz antimusulmans" juste après l'incendie de la rédaction.
Cette "tribune abjecte", que j'ai relayée sur ce forum à une ou deux reprises, en voici un extrait :
Il n'y a pas lieu de s'apitoyer sur les journalistes de Charlie Hebdo, les dégats matériels seront pris en charge par leur assurance, le buzz médiatique et l'islamophobie ambiante assureront à l'hebdomadaire, au moins ponctuellement, des ventes décuplées.
On peut facilement retrouver les noms des signataires de cette saloperie, parue sur LMSI, et on n'éprouve aucun étonnement en découvrant leur identité.
Aujourd'hui, le sentiment de honte ne les effleure même plus, et ils sont toujours aussi actifs sur leurs sites, blogs, ou sur les réseaux sociaux.
L'édito de Riss, à paraître demain dans Charlie.
Ça va loin dans la surenchère, des deux côtés, c'est triste.
Ah bon ? Parce que vous pensez qu'en employant les termes de "guerre aux musulmans", Plenel ne met pas une nouvelle fois les membres de Charlie en danger de mort ? Qu'il n'attise pas la haine des fanatiques, en les désignant comme les hommes à abattre ?
Je pense que c'est de la surenchère, et je note que tu me vouvoies désormais. Je ne veux pas entrer dans cette polémique, je mets les deux parties dos à dos parce que je pense qu'il y a eu n'importe quoi des deux côtés d'après ce que j'ai pu lire ici ou ailleurs (mais peut-être que j'ai raté des choses) et je trouve ça crétin et triste.
Le vouvoiement est involontaire, désolé.
Vouvoyer est une habitude sur @si, mais je continuerai à tutoyer ceux que j'ai toujours tutoyé, et tu en fais partie.
Sur le conflit, nous n'avons pas le même jugement. Mais ce n'est pas très grave.
Pas de problème Ervé.
"Charlie Hebdo n'a nulle envie de faire la guerre à quiconque..."
Euh... pas l'impression qu'on a en lisant l'édito !


Charlie est-il Charlie ?
"la guerre" que Charlie déclarerait ne tuera pas Plenel (et c'est tant mieux hein) par contre Riss a une vision des choses et un vécu qui rendent les propos de Plenel abjects (avec démenti hypocrite à souhaits...)
Ouais.
Sauf que ce genre de phrase :
Cette phrase, qui désigne Charlie Hebdo comme un agresseur supposé des musulmans, adoube ceux qui demain voudront finir le boulot des frères Kouachi , c'est quand même un peu déconner.
ben justement, c'est dit de manière un peu suave mais ça va dans le même sens que ceux qui se demandaient sur le réseau social quand est ce que le travail serait terminé suite à la une "islam religion de paix" (discutable j'en conviens).

Mais bon ils l'auront bien cherché si jamais un nouveau malheur arrive et Plenel continuera d'inonder les plateaux télé avec ses larmes de crocodile.
Si Charlie "est Charlie", on doit pouvoir discuter, critiquer, débattre de leurs prises de positions, réelles ou supposées (ces dessins casse-gueules parfois), dans la liberté de ton qu'on veut. (Quand même élémentaire...)

S'il s'agit d'un combat de coq entre Riss et Plenel, la mécanique argumentaire de Riss joue sur un registre déloyal, ce qui lui permet d'éluder le fond en se drapant par avance dans la posture du martyr. Je trouve ça assez médiocre à vrai dire (comme stratégie de communication).
Mais lol tes amis ont été tués pour des dessins/articles, et un gars ose présenter tes dessins/articles comme un acte de guerre envers ce fameux groupe dont se réclamaient les meurtriers de tes amis (et alors que certains t'ont menacé de mort y'a tout juste une semaine).
Pas besoin de "se draper dans une position de martyr" ou "d'être dans une mécanique argumentaire" pour le prendre mal.
Je ne pense pas que ce résumé lapidaire rende justice à l'ensemble du contexte.
En zappant le "par avance". vous déformez ce que j'ai écrit, puisque, selon moi, Riss développe une stratégie pour paralyser le débat.
Ce genre de stratégie qui impose de se ranger dans un camp.

Or, il joue volontiers des ambiguïtés, voir son édito au lendemain des attentats de Bruxelles, qui "traçait une continuité entre l’existence de femmes voilées ou de boulangers ne proposant plus de sandwich aux rillettes et les semeurs de haine et de sang".
(J. Confavreux, Au-delà des caricatures, article de ce jour)
Luz lui même avait eu du mal à commenter/défendre sa Une sur les esclaves de Boko Haram qui hurlaient de ne pas toucher à leurs allocs' (lors d'un entretien avec Daniel)
Est-ce indigne de vouloir en débattre ?
Est-il drapé dans une sorte d'immunité pour toujours ?
C'est une sorte de Christ en somme ?
Voilà. Et ses soutiens sont ses disciples, ses adorateurs.
Judicieuse comparaison, lorsqu'on sait comment Riss et la plupart de ceux qui partagent ses idées, considèrent votre sauveur, et toutes les idoles de toutes les religions du monde.
Si le sujet avait été l'édito délirant de Riss sur Bruxelles (démoli à juste titre par acrimed et d'autres) qui est certainement le texte pouvant le plus légitimement être accusé d'islamophobie jamais publié dans Charlie (ou tout média à gauche du Point et de Valeurs Actuelles), à la limite je pourrais comprendre la virulence de ses détracteurs.
Pas quand Charlie s'en prend à des baudruches comme Ramadan ou aux gens qui savaient qu'il était un tartuffe (à défaut d'en savoir forcement plus) mais n'en ont rien dit (ce qui était carrément contraire à l'intérêt des musulman(e)s susceptibles de tomber sous la coupe de cet escroc intellectuel).

D'un autre coté ce qui me semble être la position profonde de Riss, mieux exprimée ailleurs, et qui est en résumé "il faut arrêter de fermer les yeux en faisant comme si les dérives violentes de l'islamisme n'avaient rien à voir avec l'islam militant en général, et prendre en compte le fait religieux", qui est exactement celle qu'ont tous les intellectuels laïques d'origine musulmane (et certainement de bon nombre de musulmans non partisans de l'islam politique), ayant assisté de près à la montée de l'islamisme radical dans leurs pays, ne me semble pas mériter être elle même amalgamée à ce dérapage qui me semble plutôt isolé (voire totalement si on se refuse comme chacun devrait de faire comme si des caricatures étaient des textes sérieux à prendre au 1er degré).

Enfin c'est l'intérêt même des musulmans lambdas qu'on cesse de faire les autruches à tolérer des prêcheurs de haine et autres enforceurs de la norme islamiste qui ne feront qu'attiser les problèmes entre communautés (et si ça pète ou si des forces vraiment hostiles aux musulmans - je parle pas de ce has been gentillet de Valls - arrivaient au pouvoir c'est certainement pas eux qui vont en sortir gagnants, pour de bêtes questions de nombre).

Après oui, quand des gens dérapent et glissent d'une position qui protège les musulmans à une qui attise la haine, je ne suis pas pour qu'ils bénéficient d'une immunité quel que soit leur vécu. Mais ça s'applique bien plus à Plenel qu'à Riss dans l'histoire récente.
Sauf que les découpages que vous proposez sont artificiels.

Vous savez bien que tout est dans tout (et réciproquement, comme dit, euh...... )
[quote=S'il s'agit d'un combat de coq entre Riss et Plenel, la mécanique argumentaire de Riss joue sur un registre déloyal, ce qui lui permet d'éluder le fond en se drapant par avance dans la posture du martyr. Je trouve ça assez médiocre à vrai dire (comme stratégie de communication).]

Je vous trouve très léger dans votre analyse de la situation et dans vos mots.

Le dessin de TR aurait très bien pu être avant janvier 2015. Charlie aurait-il dû se censurer à cause de ce qu'il s'est passé ? Il me semble qu'à un moment donné, le monde s'est mobilisé pour dire que non, les menaces, les armes ne viendraient pas à bout des crayons.
Faire cette une sur TR était importante, en sachant que TR n'a, il me semble, jamais représenté le monde musulman. C'est les médias qui le font passer pour un spécialiste du monde musulman et qui lui ont déroulé un tapis rouge, nuance. Plenel, comme d'autres, l'a fait. Parler de 6e pilier, c'est, pour moi, suggérer la mégalomanie, la folie de TR.

La une sur Plenel peut ne pas plaire (moi elle me plait bien), mais c'est le choix de Charlie. Pour moi, elle marque le contraste entre ceux qui ont dit on savait, mais on ne pouvait parler à la place de... et Médiapart qui a dit que ce qu'ils savaient se limitait à la vie privée.
Les critiques que j'ai cru percevoir ont été, il me semble, très virulentes. Entendre Plenel parler de gauche égaré, allié à l'extrême droite qui trouve n'importe quel prétexte pour en revenir à la guerre aux musulmans est assez grave surtout suite à la une où c'est lui même qui est représenté. D'ailleurs, je ne vois pas bien le rapport entre la une Plenel et les musulmans. Même la une avec TR, de mon point de vue, ne s'en prend qu'à TR et pas aux musulmans.

Plenel est inexcusable et je trouve les mots de Riss très posés et justes. Pourtant je n'ai pas toujours été d'accord avec ce qu'il a pu écrire.
C'est la gauche de Plenel qui me parait manifestement très égarée.

Pour moi, ça s'est traduit en ne prenant pas l'offre de la presse libre à 1€ que j'ai reçu il y a quelques jours, uniquement parce qu'il y avait Médiapart dans le lot. C'est con, mais c'est comme ça.
Charlie aurait-il dû se censurer à cause de ce qui s'est passé ?
Non.
Ni Charlie ni ceux qui veulent questionner/critiquer Charlie.



je trouve les mots de Riss très posés et justes

Ce passage-ci aussi ? "Si demain on nous liquide tous, si demain nous ne sommes plus là, espérons qu’il subsistera quelques courageux qui demanderont justice contre ceux qui nous auront frappés, mais aussi contre les esprits qui les auront armés. "
Y'a pas un truc un peu pervers, quand même ?
Avez-vous vécu ce qu'il a vécu pour oser vous permettre de parler de perversité ? Etes-vous inondé quotidiennement de menaces de mort ?

Non, cette phrase m'a paru (mon ressenti) très lucide, résignée même.
Avez-vous vécu ce qu'il a vécu pour oser vous permettre de parler de perversité ?
Quel rapport ?
Vous seriez quand même surpris si je répondais oui. Donc, non.


Je n'entends apparemment pas cette phrase de la même manière que vous. Je ne la trouve ni lucide ni résignée.


(Tous les fidèles (!), les purs, les vrais, vont vouloir faire partie du groupe astucieusement désigné comme "quelques courageux" (des élus ?).
Sinon, tous des lâches. Forcément. Tous ces gens ordinaires ...
Ou par avance, coupables. Haro sur le moustachu, ferait un chouette larron.
Je trouve que ça résonne un chouïa instrumentalisation.
Et christique (l'innocent sacrifié).
Mais soit.).
Vous me liriez, vous sauriez que je ne sacralise personne, au contraire, je me bats plutôt contre, j'essaye. Par contre j'ai la même vision de sacralisation que vous, mais pour les adorateurs de Plenel qui ont pris sa défense de manière hallucinante (voir message d'Ervé un peu plus haut et de vous un peu partout) alors qu'on ne leur demandait à priori rien...

Et parler de "fidèles" aux lecteurs de Charlie, dont je suis, la bonne blague... Je vous renvoie à la définition de l'anarchie dont Charlie se réclame. Là, il me semble que c'est vous qui faites preuve de perversion, virtuose de l'inversion.
Cher OHbt,

J'ai pu apprécier votre retenue dans la phrase : " Je vous renvoie à la définition de l'anarchie dont Charlie se réclame."
Oui Charlie Hebdo 2017 "se réclame" de l'anarchie, façon canada dry.
Si de 70 à 82 elle pouvait, non pas s'en réclamer, mais assumer fièrement sa filiation...depuis Val 92 permettait moi de pouffer.

Il serait bon, aussi, pour les laudateurs actuels de Charlie de lire Lançon (Philippe) pour équilibrer le menton guerrier de Riss.

Je rejoins ce que disait alain-b

Bonne journée
Oui vous avez raison, Charlie 2017 s'est mis au prosélytisme...
Et moi, contrairement à vous visiblement, je ne crois même pas en l'anarchie, c'est dire...
pour les adorateurs de Plenel qui ont pris sa défense

Voila.
C'est que je disais.
Choisir un camp plutôt que débattre du fond.

Peut-on examiner les arguments proposés par Plenel sans être ni adorateur de l'un ni exécuteur de l'autre ?


Sur la religion Charlie, y'aurait des trucs à dire quand même. Sur ses fan(atiques)s en particulier.

(Donc, il suffirait de se réclamer de l'anarchie pour être dispensé de se remettre en question... Ha ha.)
(Anarchie : comme la vie a de l'humour parfois, figurez-vous que je préparais justement un petit truc sur Nestor Makhno et ce qu'en disait Victor Serge (à savoir qu'il était le seul à avoir tenté une synthèse entre le marxisme et le socialisme libertaire)

https://www.youtube.com/watch?v=YwEQQGt3UV4 )
Pour parler du fond, comme vous dites, il faudra m'expliquer en quoi la Une sur Plenel est choquante ? Que des musulmans ou non-musulmans sans cerveaux soit choqué par la Une de TR pourquoi pas, mais que même sans cerveau on soit choqué par la Une de Plenel me dépasse. Sans prendre la défense de Charlie, pourquoi monter au front si vite et de façon si virulente ? Charlie aurait-il visé en plein coeur ? Plenel et Mediapart seraient-ils dispensés de toute critique ? Il y aurait eu une Une de se genre avec Riss dessus voir Charlie, moi fidèle entre les fidèles, ça me serait passé bien au-dessus de la tête et je pense que chez Charlie aussi... Par contre les propos de Plenel me choquent un poil, et que Riss fasse cet édito ne me choque pas connaissant le contexte.

C'est mon point de vue, et j'entends bien que vous ne le partagez pas.

Que des musulmans ou non-musulmans sans cerveaux soit choqué



tout s'explique
Ben oui, parce que personnellement, je ne vois pas pourquoi s'en prendre à TR affecterait qui que ce soit d'autre que TR lui-même... Sauf s'imaginer qu'il puisse représenter l'islam...
6 colonnes à côté de l'édito de Riss, signées "Fabrice Nicolino, avec la rédaction", qui, à mon sens, montrent justement très bien le côté pervers et manipulateur de Plenel en plus de donner des éléments de compréhension du dessin Plenel que je n'avais pas.
Concernant F. Nicolino, cet article déjà proposé je ne sais plus quand ni par quel @sinaute en dit long sur le côté musclé de son point de vue, et sa détestation par avance de Plenel et quelques autres intellectuels français...
https://lesamisdebartleby.wordpress.com/2017/02/08/fabrice-nicolino-cette-gauche-qui-sest-toujours-couchee-devant-les-despotes/
... auscultés à travers la paire de lunettes de la définition non-discutable qu'il donne du totalitarisme.


"Vous dire merde, Ramonet, Badiou, Lordon, Plenel, Debray, si dérisoires esprits de poche?? Assurément. Merde à vous, qui jamais n’avez aidé la société à mieux comprendre sa destinée. Merde et honte sur vous, qui blablatez et serez les premiers à fuir quand tout cela tournera mal. (...) "
!?!?!


Phrase-clé sans doute, qui éclaire les prises de position d'aujourd'hui : "Crétins?? Cent fois oui. Ils s’accrochent à leurs pantomimes et quand surgit un attentat contre la liberté de tous, ils détournent les yeux, au motif qu’il leur faut défendre les pauvres".
!?!?!


Bon, il est né en 1955.
(A propos des risques d'anachronisme. Ou pas.)
C'est d'autant plus comique que Wolinski était un ami personnel de Castro... Alors opposer "Charlie" à ces intellectuels, c'est complètement con. Nicolino est complètement à la masse, comme il l'a démontré récemment sur Là-Bas si j'y suis.
F. Nicolino, suite.
Magic google : sur le même sujet, débat entre Fabrice Nicolino et Fabrice Arfi, ce week end.
https://www.youtube.com/watch?v=S5ygbnIT8Ys
(vers 33')

Ben franchement, pas super exigeant sur les arguments, et pas très soucieux de débattre avec Fabrice Arfi. D'une exemplaire mauvaise foi même.
Le seul truc drôle, c'est la vacherie du début, quand il raconte ses propres réserves sur cette proposition de Une, Plenel n'étant pas assez connu.

Le Romain Rolland qu'il cite avec de gros yeux méchants pour tenter de discréditer un tweet de Plenel (qui l'a cité, donc), c'est bien ce Romain Rolland ci ? Prix Nobel de littérature et biographe notamment de Péguy ? (du coup, je vois un possible lien souterrain avec Plenel, sans compter le pacifisme engagé)
http://www.bnf.fr/fr/collections_et_services/anx_biblios_litt/a.biblio_romain_rolland.html

Mais Romain Rolland a eu dans les années trente des liens avec le communisme : si je rapproche cette information avec l'ensemble de l'article de F. Nicolino cité dans mon message précédent, je ne peux pas m'empêcher de m'interroger sur sa manière de réfléchir : un poil psycho-rigide, non ?
j'ai vu cette phase dans C Politique et j'ai trouvé Nicolino totalement abscons, et effectivement très peu enclin au dialogue avec Arfi (ses mimiques étaient d'u niveau d'un ado mal éduqué ! pathétique !) !... Monsieur est persuadé d'avoir tout compris à Edwy Plenel et à ses intentions...
pfff ! ces personnes dans leurs certitudes sont fatigantes !...
par rapport à cette polémique, pour moi c'est une guéguerre totalement incompréhensible ; en effet, je ne comprend pas du tout ce qui s'est passé dans cette société depuis Sarko One : toutes ces personnes étaient plutôt solidaires à ce moment là pour contrer ses sorties les plus iniques sur le plan social par exemple !
avec Jupiter il semblerait que la manipulation soit parfaitement orchestrée et efficace puisque tout à coup des gens qui avaient l'air de combattre les mêmes ennemis, finissent par s'entre-déchirer ?!!
Plenel bien sûr, doit accepter la caricature, ce que semble dire Arfi, mais pourquoi Charlie s'attaque t il à Plenel ?? et tout ça grâce à l'affaire Ramadan ?! un comble !
continuons plutôt à lutter contre un Ramadan et à toutes les pourritures qui jonchent nos chemins !
lutter contre les injustices et les manipulateurs en tous genre, (et Macron1er se pose en bonne positiondans les deux cas !) devrait être une question éthique plus qu'idéologique non ?
les idées peuvent nous séparer mais l'éthique devrait nous rapprocher...
[quote=Plenel bien sûr, doit accepter la caricature, ce que semble dire Arfi, mais pourquoi Charlie s'attaque t il à Plenel ?? et tout ça grâce à l'affaire Ramadan ?! un comble !]

Pourquoi ne pas lire les 6 colonnes de Nicolino ? Ce n'est pas très long, la souffrance sera donc de courte durée. Mais, cela vous permettra peut-être de reformuler de façon plus pertinente votre question.
Je n'ai pas de librairie sous la main, un p'tit résumé ?
D'après votre précédent message, ces 6 colonnes "montrent justement très bien le côté pervers et manipulateur de Plenel en plus de donner des éléments de compréhension du dessin Plenel que je n'avais pas".

Sinon, vous avez vu le dialogue avec Fabrice Arfi ? Vous le trouvez convaincant, Fabrice Nicolino ?
Je viens de regarder le débat avec Fabrice Arfi et je comprends tout ce que dit Fabrice Nicolino.
Je partage complètement sa réflexion finale "j'avoue ne pas comprendre" ...l'ambivalence de Fabrice Arfi : soutien indéfectible, liberté totale, mais dessin abject et je vais vous lire ce qu'à écrit Riss...

Les 6 colonnes de Fabrice Nicolino développent un peu tout ça : l'homme qui ne savait rien, suivi des références, du parcours, des relations et de la façon de faire de Plenel. Même Jospin et Mélenchon y passent.

Il se trouve que j'ai lu l'édito de Riss qu'Arfi mentionne. C'était le 30 mars 2016 et non le 30 mai, juste après les attentats de Bruxelles. Une de Riss avec Stromae très maladroite, voire débile si on y voit une référence au Rwanda, ce que je n'avais pas vu à priori. S'il en avait connaissance, je serais surpris que Riss ait voulu y faire référence.
Cependant, cet édito m'avait fortement marqué et je l'avais trouvé particulière touchant et juste. Arfi en fait un résumé en diagonale très décontextualisé. Cet édito parle des attentats de Bruxelles et, entre autres, du rôle de Tariq Ramadan, tient, tient... Je viens de le relire, extrait :

...Et surtout, plus personne ne doit oser réfléchir en se posant ces questions :
"Qu'est-ce que je fous là ?"
"Qu'est-ce que je fous là à me trimbaler toute la journée avec un voile sur la tête"
"Qu'est-ce que je fous là à faire cinq prières par jour ?"
"Qu'est-ce que je fous là dans un taxi avec trois sacs de voyage remplis de bombes"
Les seuls à se poser cette question sont malheureusement les victimes.
"Qu'est-ce que je foutais là, à trois mètres de cette bombe ?"
La première mission des coupables, c'est de culpabiliser les innocents. C'est d'inverser les culpabilités...


La dernière phrase ne vous rappelle rien ?
Moi aussi j'ai été touché qu'on me dise que mon boulanger sert le terrorisme s'il ne sert pas de rillettes, si pas tout à fait de la même manière (en fait j'ai plutôt touché ma tête des deux mains).

C'était clairement l'édito le plus douteux que j'aie jamais lu dans Charlie Hebdo (et je compte une partie de ceux de Val).

Pour rappel, ce grand moment de n'importe quoi disséqué :
http://www.acrimed.org/Iceberg-voile-et-jambon-a-propos-d-un-editorial
Comme quoi, la dissection y fait pour beaucoup...
Je ne suis pas d'accord avec tout ce qu'explique acrimed, mais je comprends.
Par contre, je ne comprends pas toutes ces menaces de mort après la une sur TR. Dans le dernier numéro, ils en publient quelques-unes. Je ne pense pas que ceux qui les envoient soient des poseurs de bombes.
Pour moi, cet édito a un sens, même si je vous l'accorde, il est très largement critiquable.
Merci pour ce lien vers la dissection.
C’est le plus douteux .C’est le ton général , celui ci va juste beaucoup plus loin que d’habitude. moi il me semble qu’aucune critique de cette édito n’a été acceptée par Charlie abdo autrement qu’en étant relégué a de la complicité de terrorisme et vous ne m’avez toujours pas démenti alors que c’est le cœur du problème .Vous êtes comme souvent ,a peu prèsd’accord avec tout le monde.
Vous êtes comme souvent ,a peu près d’accord avec tout le monde.

Non je suis en désaccord avec ceux qui jugent Charlie en général et définitivement islamophobe (cet horrible mot qui ne veut rien dire à vouloir englober racisme envers des peuples, hostilité envers des croyants, peur irrationnelle et critique d'une religion), et ceux qui jugent Médiapart en général et définitivement philo-islamiste (confondant un souhait de ne pas voir réduites au silence certaines minorités compteraient elles des extrémistes avec un soutien total).

C'est mon point de différence avec les ouailles de diverses chapelles voyant le monde en noir et blanc que passionnent ce genre de sujets : je suis un non extrémiste, capable d'entendre les arguments des uns et des autres, et de reprocher aux uns et aux autres leurs dérapages dangereux quand j'en vois, sans pour autant émettre des jugements définitifs sur leurs personnes ou visions du monde.

Et plus généralement tendance à penser que dans la conjoncture actuelle (celle d'un retour de balancier réactionnaire mondial et d'une planète menacée à court terme par les excès du capitalisme ultra libéral) échanger excommunications et anathèmes entre tendances plus ou moins de gauche, ou pour certaines charger en ordre dispersé contre la marée en s'assurant de se faire autant d'ennemis que possible chez les peu politisés à coups de radicalité surjouée sur des sujets sociétaux, ne sont pas nécessairement les choix les plus productifs.
Ne vous fatiguez pas avec jeanbat...
Me concernant, je savais que je me ferais aligner en approuvant cet édito. Merci de l'avoir fait, depuis ça me travaille...
Du coup, j'ai repensé à cette élève de 5e paniquée à l'idée de sortir du collège, pour un cours de SVT en plein air, sans pouvoir mettre son foulard sur la tête... Peur d'être vu par ses parents, ses voisins...
J'ai repensé à ce gamin en colo qui, un midi, s'était jeté sur le saucisson (le cuistot n'avait sans doute pas percuté que le groupe était 100% musulman) en trouvant ça trop bon, et ce malgré les cris de ses copains : "tu es fou, c'est du halouf !"
J'ai repensé à cet élève de 1ere, pas trop stressé par le travail, qui, lorsque je lui ai demandé s'il comptait vraiment avoir son bac, m'avait répondu inch' allah ! alors que son prénom était composé de 2 prénoms bibliques...
J'ai repensé à cet élève de terminale, le lendemain des attentats de Charlie, visage concentré pour me sauter dessus à la moindre connerie...
J'ai repensé aux collègues qui m'ont conseillé de ne pas prendre le risque de me faire aligner à parler des attentats de Charlie avec les élèves...
J'ai repensé à la tête de mes filles quand elles ont vu pour la 1ere fois une femme en burqa dans un décathlon à Toulouse...
...
Quel est le sens de tout ça ?
C’est cela, vous dégommez Plenel sans la moindre retenue , ni la moindre compréhension.
J'ai toujours la dent un peu plus dure envers les gens que je considère intelligents quand je les vois s'engager dans un concours de connerie.

Mais si ça peut vous faire plaisir (tiens on se vouvoie maintenant..) j'applaudis tout à fait la décision de Mediapart de ne pas en remettre une nouvelle couche après la réponse de Riss.
vous vous amusez de ma défense des écoles Steiner , je ne serais pas
crédible de défendre parce que je ne les connais pas assez, mais que l'on peut attaquer sans vergogne en connaissant trois ligne glaner nulle part qui permettent de résumer l'école à:
ouh la secte la religion ,irationel, duperie.
quelle belle conception de l'équité vous montrez là.
moi aussi je m'amuse .
pare exemple ça, ça me fais bien rigoler.


C'est mon point de différence avec les ouailles de diverses chapelles voyant le monde en noir et blanc que passionnent ce genre de sujets : je suis un non extrémiste, capable d'entendre les arguments des uns et des autres, et de reprocher aux uns et aux autres leurs dérapages dangereux quand j'en vois, sans pour autant émettre des jugements définitifs sur leurs personnes ou visions du monde.

vos message sont pourtant animés des mêmes petites passions médiocres que les autres (Plenel il est vilain, j'ai une dent contre lui)

Après que vous ayez balancé des dizaines de messages le dégommant.
Après que vous ayez pris au premier degrés "la guerre" dont il parle.(terme très mal choisit, je vous l'accorde).
Je m'amusais surtout de la puissance chez vous de l'esprit de contradiction qui vous rend capable de vous documenter sur quelque chose que vous ne connaissez pas au départ pour défendre cette chose de critiques que vous considérez a priori injustes (et avec une telle passion que je vous crus par moments spécialiste du sujet et fus surpris du twist final).

Après peut être suis je un autre exemple d'esprit de contradiction quant à Plénel : si on ne compte pas les réponses aux vôtres ou à des gens prenant à 100% son parti, je pense être loin d'avoir atteint "des dizaines de messages" n'en disant que du mal.
qui vous rend capable de vous documenter sur quelque chose que vous ne connaissez pas

Clap clap...on se documente en général sur les choses que l'on ne connait pas.

et ce que j'ai combattu dans ce "débat" sur Steiner, mais cela vous à totalement échappé,
c'est la chasse au sorcière qui s’opère si facilement, sans aucun argument solide.
Oui mais généralement on choisit de les défendre ou pas après. :)
Plus que je les défend, j'essaie de les comprendre, de comprendre leurs valeurs, leur philosophie.
Et je prétend que les attaques qu'ils subissent entrent dans le cadre d'une chasses aux sorcières.
et je n'ai pas rencontré j'usqu'a présent d'arguments pour me démentir. et les trois petites chansonnette ésotérique ne le sont pas moins que "petit papa noel".

et nos rituels sont tout aussi critiquable que les leurs.
Je partage complètement sa réflexion finale "j'avoue ne pas comprendre" ...l'ambivalence de Fabrice Arfi : soutien indéfectible, liberté totale, mais dessin abject et je vais vous lire ce qu'à écrit Riss...

Ah bon ?
Ben faut tout reprendre des fondamentaux d'une démocratie alors.
La question de Compunet est tout à fait pertinente.
Combat de coqs peut-être mais il y en a un qui a pris des balles des freres Kouachi donc c'est en effet déloyal

Évidemment que Charlie et Riss sont critiquables mais Plenel doit assumer que son propos va assez loin ( même si pour faire passer la pilule il ne parle pas que de Charlie). Il préférera sûrement dénoncer un mauvais procès avec sa petite voix larmoyante. L'édito de Riss est donc salutaire.
En fait, voilà ce qui m'irrite dans ce genre de scénario (qui va faire un tabac sur les réseaux sociaux sans doute): ça me rappelle l'affaire belge Julie et Mélissa. Ok, a priori, ça n'a rien à voir, sauf que dans les deux cas, des personnes ayant connu une tragédie deviennent soudainement des icônes suscitant une adhésion quasi religieuse et n'importe quelle critique passe pour une insupportable attaque sans coeur , mince-quand-même-t'as-oublié-comme-ils-ont-souffert ?

Combat de coqs peut-être mais il y en a un qui a pris des balles des freres Kouachi donc c'est en effet déloyal
Voyez, vous rapprochez des choses qui ne sont pas du même registre.
Ce n'est quand même pas de faute de Plenel.
Vous parlez de registre argumentaire déloyal de Riss eu égard à sa position de martyr.
Ben oui martyr il l'est un peu et ce qu'il a vécu justifie ses réactions à fleur de peau sur des propos du type de ceux tenus par Plenel.
Riss a raison. Puisqu'on parle de lui je recommande très fortement le hors série de Charlie qu'il a entièrement réalisé sur le procès Merah. On oublie un peu trop souvent que Riss a un sacré coup de crayon.
Je dirais édito très compréhensible. Même provoqué il y a des limites à ne pas franchir.
"Plenel condamne à mort une deuxième fois Charlie hebdo". A lire absolument l'édito de Riss. Implacable et poignant (Laure Daussy).
Elle y travaille toujours ?
https://charliehebdo.fr/france/les-anti-ivg-infiltres-sur-le-net/
Oui.
Dans le Charlie de la semaine dernière, avec Plenel en couverture, elle interviewe la journaliste Leila Miñano sur les viols de guerre.
Titre de l'article : Même la CPI ne fait rien pour lutter contre les viols de guerre.
Ceci est un clin d'oeil.
Vous êtes très fort et maîtrisez votre jeu.

La phrase " Dans le Charlie de la semaine dernière, avec Plenel en couverture...." il y avait quoi en quatrième et quel était l'entrefilet page...

Ce besoin de replacer Plenel dans une réponse à une question qui ne le demandait pas.
Non, Ulysse, vous n'insistez pas!
Non, Ulysse, vous n'alimentez pas!
Ulysse, vous savez apaiser.
Ulysse vous êtes un baume de sagesse et de sérénité.

Comme je disais plus haut lire Lançon (Philippe) peut-être...
Vous êtes toujours aussi divertissant, Marcel.
Ne changez rien.
Toujours prêt à vous divertir Monseigneur.
Le plaisir est pour moi de vous envoyer un sourire occitan.

Pourquoi changer?
Le fou a son utilité.
"Le fou est celui qui a tout perdu sauf la raison."
Oui, à Charlie, Causette et à la télé (je sais plus la chaine).
Hani Ramadan, frère de Tariq et directeur du Centre islamique de Genève, toujours interdit de territoire en France.
Le tribunal administratif de Paris vient de rejeter son recours.
La décision avait été prise en avril par Mathias Feckl, Ministre de l'Intérieur du précédent gouvernement.
Au bistrot du "Ed. Square", à Paris,

A l'heure de l'apéro, mangeant force olives
A l'heure où l'on pense interdire la chasse en battue

On se perd en conjonctures.

On se demande comment continuer à poursuivre, à traquer en langue de vénerie, le renard à moustache qui, d'après eux, faisait bien des dégâts dans les poulaillers apaisés, et qui n'avait, lors d'une première intervention, pas eu l'heur de bien répondre à leur attente...
Des mots, des interprétations que le grand Sigmund ne renierait pas, faisant appel aux mânes du passé, alimentaient la discussion enflammée à l'aide d'un fil tweeter, le nec le plus ultra de la distanciation, du temps et de la réflexion.

Nous vivons une époque formidable.

( étymologie du mot formidable: Étymol. et Hist. 1392 « qui inspire la crainte » (Philippe de Mézières, Testament ds Z. rom. Philol. t. 95, p. 613 note 7); 1826 « extraordinaire, sensationnel » (Balzac, Physiol. mar., p. 123). Empr. au lat. class. formidabilis « redoutable, terrible ». )



Toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé serait purement fortuite.
Un énorme étron déposé le 7/11 sur Twitter par Antoine Perraud, journaliste (?) à Médiapart :
C'est curieux chez les dessinateurs de presse, cette façon de gâtifier. Après Sennep (1894-1982) et Faizant (1918-2009), voici Coco (1982).
Mais pas vraiment étonné que ce genre d'abruti sévisse sur le site du moustachu mégalo.
Et Mermet, pourquoi a-t-il choisi d'inviter le théologien suisse au forum de 2003, parasitant ce FSE avec la religion?Quel rapport entre Ramadan et le monde du travail?
https://www.humanite.fr/node/295436

Fin de l'article:
Alors que, d'une main, on fait le choix d'ouvrir le FSE pour la première fois avec l'assemblée européenne des femmes, faut-il vraiment rentrer dans une discussion proprement religieuse, au risque de balayer symboliquement sous le tapis les résultats d'un siècle de luttes féministes ? Au final, à l'issue du FSE, Tariq Ramadan sera allé " porter la contradiction ", jeudi soir à la télévision, à Nicolas Sarkozy. Comme résultat, le Forum social européen, même s'il n'en porte pas seul - loin s'en faut - la responsabilité, a fait beaucoup mieux. Pendant ce temps-là, le processus d'élargissement des forums sociaux aux " couches populaires " et aux " sans " - musulmans, juifs, chrétiens, athées, jeunes, immigrés, Français, etc. - reste à construire dans le temps et dans l'espace, pour les prochaines années et dans tous les territoires, à mille lieues des instrumentalisations de circonstance et des alliances au sommet.
Par la barbe du prophète, Ramadan est-il donc coupable?
Encore un cul béni qui adore tripoter les petites filles.
Celui-ci est particulièrement gratiné, monstrueuse figure du Sud profond.
Hommage.
A moins que la vérité ne se situe entre les deux, dans le vaste no man's land de toutes ces vérités trop douloureuses, que l'on préfère ne pas connaître.
Pfff.
Le père Plenel a du se dire: "le gars Ramadan il est pas trop extrémiste et il est médiatique, alors on va pas trop farfouiller sur des trucs dont tout le monde se fout (à l'époque)". C'est arrivé. De braves petits gars ont soutenu Staline ou Pinochet... quand ils ne savaient pas.
Là où c'est grave, c'est lorsque le petit gars apprend que son idole est un salaud fini et qu'il refuse de l'admettre.
Que Plenel se soit fait berner volontairement par Ramadan, c'est une chose. Qu'il continue à le faire et nie la réalité quand l'affaire a pété et bien pété, c'est une faute.
Je lis parfois le verbe "dézinguer" (!!??) qui n'a rien à faire avec le couvreur dans les titres accrocheurs style "tacle" , " fracasse" de la page Orange.
Il vient de contaminer brillamment car le zinc brille au soleil.

Je me demande si chroniqueur sur @si va devenir un gage de probité journalistique?
C'est une question.

Je ne sais si l'on doit dire un dézingueur, une dézingueuse ou désingueure ou dézinguitrice...
Je vais encore faire des cheveux blancs sur une tête chauve.
Fabrice Nicolino, choniqueur sur @si, dézingue Plenel (et Arfi) dans Charlie.
Parfois je lis, de ci de là, cahin-caha, qu'il est "absolument" nécessaire d'aller renifler les slips des personnages méritant enquête pour avoir le droit et prétendre au titre, Ô combien envié, de journaliste d'investigation.

Pulitzer, pourquoi es-tu si mal, pourquoi as-tu si mal?

La vérité, rien que la vérité dans le fond des caleçons...
Il est vrai que l'on est plus proche de la machine à laver le linge que du caniveau.
Mais enfin!
Tweet de Magnaudeix : ce cher d_schneidermann aurait mieux fait de m'appeler pour de bon avant de faire sa chronique. Mais je ne crois pas que ça l'intéresse vraiment.
Pas content le journaliste d'investigation (?) de Médiapart, que DS ait pu s'interroger sur les infos dont disposait son site sur Ramadan.
peut etre faut il se rendre compte du chemin parcouru par l'opinion sur le harcèlement et les aggressions en quelques semaines ? via le prisme de l'affaire weinstein et de ses repercussions on est passe d'une opinion qui jusqu'ici semblait se satisfaire du "je dis rien meme si j'ai l'info" a une opinion qui maintenant plebiscite le fait de balancer a tout va meme si c'est de l'ordre de la rumeur et qui condamne immédiatement les potentiels coupables et tous ceux qui savaient ou auraient du savoir..... c'est un peu la curée.

Bref ca n'excuse pas media-part mais je doute que beaucoup d'entre nous ayons le cul propre sur ce coup ( certes encore moins l'ensemble des journalistes dont c'est le job d'etre au courant).... mais quand je vois dans un film pour ado comme "la boom" des années 80 , un gamin faire une farce a sa voisine au cinema en mettant sa bite dans un paquet de popcorn (dans lequel ladite voisine pioche allègrement) pour "déconner" et que ca passe comme une lettre a la poste sur le ton de la comédie (certes elle lui met sa main dans la gueule mais c'est un moment d'hilarité general dans le public) je me dis que les mœurs sont en train de changer pour le mieux mais qu'on part de loin et qu'il est un peu futile de faire un procès d'intention a tous ceux qui se sont tus jusqu'ici .... en particulier si on considere que les victimes elles meme ne souhaitaient pas porter plainte voir meme en parler. dénoncer comment ? avec quelle preuve ? en outant qui dans le process ?
L'affaire weinstein semble repondre a ces questions et prend enfin le parti de tout balancer pour enfin changer les choses mais il me parait un peu absurde de tomber dans l'inquisition et de raser les tetes ......

Il n'y a plus en revanche de raison de se taire désormais... sans pour autant balancer a tout va sans considerations.
je note en tout cas que magnaudeix s'explique en video sur mediapart sur sa maniere de mener des enquetes , pas encore vu mais ca me semble être un acte de transparence.
Je suis très déçu par cet article. Je ne suis pas abonné à Arrêt sur Images pour voir relayées les campagnes nauséabondes de Valls, Charlie Hebdo et compagnie. Hurler avec les loups, tu parles d'une déconstruction des récits médiatiques. De plus, reprocher à un média qui a, au moins, fait son travail sur le sujet, avec une vraie enquête, de ne pas en plus avoir découvert la pénicilline et résolu la quadrature du cercle, c'est fort. Il fallait peut-être que le journal engage trois journalistes pour enquêter sur Ramadan à temps plein, pour expier le fait que Plenel ait participé à deux conférences avec le Croquemitaine. Grotesque. Où sont les critiques envers la journaliste du Monde, ou C. Fourest, qui parait-il savaient tout mais n'ont rien dit?

Je ne suis même pas particulièrement fan de Mediapart qui m'a beaucoup dérouté pendant la campagne présidentielle, mais cette affaire dépasse l'entendement.

L'épisode mansplaining de M. Schneidermann à propos du mouvement #balancetonporc m'avait déjà refroidi, je m'inquiète vraiment du virage éditorial de ce site vers le commentaire de bistrot à l'emporte-pièce. Si vous n'avez pas l'esprit clair à 9h15, écrivez donc votre billet à 15h.

A moins qu'il ne s'agisse d'un règlement de compte pour de vielles histoires du Monde. Dans un cas comme dans l'autre c'est bien triste.
Les loups hurlent. Ou plutôt chantent, et ça sonnent faux.
Schneidermann hurle avec les loups. Maladroitement. Avec des fausses "bonnes questions".
Et publie la une infame et ignoble de Charlie.
Sérieusement : qui, à part ses victimes (si les reproches s'avèrent vraies, ce qui semble bien probable), donc qui savait que Ramadan est aussi un prédateur sexuel ? A côté du fait qu'il est un intellectuel musulman très discutable. Presque personne ne le savait.
Sérieusement, Schneidermann, pensez-vous vraiment qu'une "vie sexuellement bien remplie" fait désormais partie du champ d'investigation d'un journaliste ? Que Mediapart tenait là un bout de la ficelle et que Mediapart aurait du enquêter sur la vie sexuelle de Ramadan ? Pire, que Plenel aurait freiné le journaliste de Mediapart d'enquêter dans cette direction ? De quel droit l'auraient-ils fait ? Depuis quand la vie sexuelle d'une personnalité publique permet de juger la pertinence de ses propos ?
Jusqu'il y a quelques semaines personne ne soupçonnait que l'intellectuel Ramadan (très discutable, je le répète) était aussi probablement un prédateur sexuel. Si quelqu'un l'aurait su ou au moins soupçonné, cette vérité (et non pas une vie sexuelle active) serait sorti immédiatement.
Car entre une "vie sexuelle bien remplie" et un viol il y a un gouffre, ils appartiennent à des dimensions bien différentes.
Vous êtes sur une pente bien glissante.
Sur celle des gens qui avaient raison à posteriori. En allemand on appelle cela un "Klugscheisser"… celui qui est malin après coup.
Que Hugues Serraf du site Atlantico lache son fiel sur Mediapart en général et Plenel en particulier n'étonne guère.
Mais que Schneidermann, que je lis tous les matins, se joint à cette triste farce, me rend justement - triste
Je suis tout aussi sidéré par cette chronique, qui je dois dire m'a foutu un nouveau coup au moral dans une période qui en demande déjà beaucoup.

Doit-on la prendre au 45ème degré, du genre que Mediapart est (avec Elise Lucet soyons cool) le dernier média d'investigation en France, il doit donc être tenu pour responsable de tout ce qui n'est pas révélé dans ce putain de pays ?

Doit-on la prendre au 1er degré, du genre Médiapart est un des derniers médias dans ce pays qui ne hurle pas avec les loups racistes et bellicistes, il faut se dépêcher de le dézinguer si on veut passer définitivement dans un régime façon années 30, en état d'urgence permanent, avec des droits sociaux en recul constant, un racisme institutionnel généralisé et des médias entièrement aux ordres des marchands de canon qui les possèdent ? Comme si cette affaire aurait eu le moindre écho si elle ne concernait pas un arabe (d'ailleurs quand Mediapart dénonce la hiérarchie catholique qui a couvert des agresseurs ayant fait plusieurs centaines de victimes, l'écho ne dépasse pas deux jours).

Venant de vous, c'est désolant, c'est consternant, et puis c'est rageant, ça parait si loin de certaines de vos analyses et de vos émissions qui m'avaient autant touché par le passé (ou encore récemment, par exemple avec Isabelle Attard ou Sandrine Rousseau).

Comme disait le toujours lucide Emmanuel Todd, vu l'état de la France et de l'Europe, et l'absence de toute perspective de déblocage à court terme, s'il avait 20 ans, il préparerait son exil aux États-Unis. Mais j'ai quarante ans, trop vieux pour changer de pays et trop jeune pour attendre patiemment la retraite. J'aurai donc droit aux années (deux mille) 30...
je suis sidéré que Daniel Schneidermann puisse accorder le moindre crédit à cette une dégueulasse qui reprend sans complexe les discours de la bande à Valls.
sur ce coup soutien total à Mediapart, surtout quand on connait les arrières pensées de cette clique là (et d'ailleurs j'ai pas trop de problème à mettre le torchon qu'est Charlie dans cette clique là, les unes dégueulasses et bien racistes on les compte plus). Et venir reprocher au journaliste de n'avoir pas mis au jour à lui tout seul une affaire de violences sexuelles, vu la difficulté pour les victimes d'en parler, c'est le summum de la mauvaise foi. Dire que Plenel c'est un grand copain à Ramadan, parce qu'ils ont partagé trois fois une tribune, c'est aussi de la mauvaise foi. C'est à peu près aussi con en fait que d'attendre des réactions de contrition de la "communauté musulmane" aux actes de Ramadan. Vraiment je pensais pas lire ça sur ce site, dont j'attendais un peu de solidarité vu la bêtise de l'attaque.

A part ça Edwy Plenel a soutenu, même si c'est du bout des doigts, Pierre Joxe, APRES les révélations à son sujet, et là par contre sur ce coup, il aurait pu éviter de la ramener. mais bon là y a aucune excuse pour pour intenter des procès politiques en "islamisme", du coup ça n’intéresse personne.
Les faiseurs de pluie vont réussir à faire pleuvoir de la merde.

L'engrais sera naturel.
Exit Monsanto.
Merci qui?

Que ne faut-il pas faire pour manger bio?
Voyons si le FN ( ou ce qu'il en reste) lance une campagne d'abonnements à Charlie. On a si peu d'occasions de rigoler.
De plus en plus délirant :
Plenel déclare sur France Info que la Une de Charlie sur Médiapart est "une guerre aux musulmans" menée par "une gauche égarée".
Puisqu'il va de soi qu'à travers sa caricature, ce sont les musulmans dans leur ensemble qui sont visés, et Ramadan en est la figure la plus emblématique.
A l'époque où je lisais encore Charlie, il y avait un duo de comiques chansonniers qui s'étaient produits dans ma ville, et qui étaient très très proche de Charlie, on peut même dire qu'ils étaient Charlie, et qui me faisaient hurler de rire.
Ce duo c'était...
C'était Font&Val.
Pour ceux qui l'ignoreraient, l'un d'eux fut condamné pour "une affaire de moeurs" impliquant des mineurs, et l'autre, alors redac chef du journal, avait poussé vers la sortie un dessinateur, et pas des moindres (Lefred Touron je crois?) pour un dessin "Pouet-Pouet".
Alors voir Charlie faire la morale à Plenel aujourd'hui, c'est, comment dire...ahurissant.
Dans cette histoire, il y a encore une fois assez de personnes (...des hommes.... de pouvoir... d'un certain âge) qui n'ont pas fait correctement leur boulot pour défendre de jeunes femmes pour se tromper de combat
https://www.24heures.ch/suisse/suisse-romande/direction-college-alertee/story/19801894
Très déçue par cette chronique : vous reprochez à un autre journaliste qui a écrit cinq articles fouillés sur Ramadan, de ne pas avoir su qu'il était accusé de viol avant que ses accusations soient publiques.
C'est au bas mot, de la mauvaise foi.

Je précise que je n'ai jamais trouvé aucun intérêt aux discours de Ramadan, que j'ai toujours pensé que dénoncer ses propos relevaient de la défense de la laïcité et du vivre-ensemble yc avec les musulmans et que je trouve l'attitude de Plenel complètement stupide à son sujet.
Et que le peu que je connais de Plenel ne me le rend pas sympathique.

mais démolir le travail d'un journaliste qui au contraire, m'a tout l'air d'être sérieux, c'est juste nul.

(ps : je comprends même que Fourest n'en a pas parlé si les victimes ne voulaient pas rendre leurs accusations publiques - en France, on a de slois sur la diffamation + ces femmes avaient le droit d'avoir peur et donc d'être protégées par le silence, donc vraiment très mauvais procès contre Mathieu Magnaudeix?)
Si je comprends bien, les ennemis de Tariq Ramadan, qui n'ont jamais ni dit un mot ni écrit une ligne sur sa vie sexuelle, reprochent à Médiapart d'avoir fait la même chose qu'eux. Eh bien il y en a qui osent tout.
Pourriez-vous faire un article similaire intitulé "Que savait Caroline Fourest ?".
Je suis étonné des offuscations disymetriques. Mme Fourest, journaliste elle aussi, était bien au courant de viols et n'a rien dit. Pourrions nous également couvrir cette question ?
le journaliste décide de ne pas parler d'une " question de vie privée" d'un type qui tient un
discours moraliste ?
Et quand il apprend que c'est un " bon vivant", il ne cherche pas plus ???
Sur un autre sujet en attendant la décision de justice.

Je suis déjà confronté aux difficultés des organismes que je côtoie qui voient leurs emplois aidés disparaître l'un après l'autre au terme de chaque contrat. L'incroyable opportunité que ces contrats aidés présentaient pour l'inclusion des intéressés. Je le voyais sous mes yeux. Merveilleuse mutation en direct de ces jeunes gens qui prenaient pleine part par le travail à la vie sociale. Et on n'avait jamais assez de remerciements à leur égard tant ils méritaient et méritent encore notre reconnaissance car souvent ce n'était pas les emplois les plus prestigieux et certainement pas les mieux payés.

Et pendant ce temps-là, Charles Prince of Wales se faisait dorer à la feuille ses couilles en or grâce à son bon ami Hugh van Cutsem
Prince of Wales un emploi aidé millénaire qui ne disparaîtra pas au Royaume-Uni
Sur The Guardian, aucun commentaire possible sur l'article, His RH ne doit pas être molesté

Et ici, ce sont des sociétés comme Whirlpool qui ne payent rien mais ont été bardées de subventions, et font leur révérence en partant plus loin.

Aussi, c'est à nous de réagir en mettant tous les feux des projecteurs sur cet évident qui a échappé
Protestant vigoureusement contre le patriarchisme de l'Académie Française, Daniel adopte la résistance par l'anglicisme : un sournois "balancé" au lieu de "équilibré" dans "Ces cinq articles, balancés,", suivi d'un éclatant "understatement" qui annonce que la rébellion ne fait que commencer, bientôt ASI en anglais.
Un petit rappel a l'attention des jusqu'au-boutistes ramadanistes, en particulier de ceux qui ont toujours nié l'hypocrisie et les talents de faussaire de l'ami de Plenel :
Pour dénoncer et illustrer le massacre des Rohingya en Birmanie, Ramadan a posté début septembre, sur son compte Twitter, deux photos n'ayant strictement aucun rapport avec celui-ci. L'une montrant les cadavres d'une partie des 230 victimes brulées dans un incendie, faisant suite à l'explosion d'un camion en République Démocratique du Congo. L'autre, celle d'un Indien s'immolant par le feu en Assam.
Comme s'il était besoin d'ajouter, à l'aide de faux documents, à la tragédie de ces musulmans persécutés.
Comment M. Plenel pouvait-il savoir pour M. Ramadan ? est-il devint ? Il faut toujours que certains cherche des poux là ou il n'y en a probablement pas. D'un autre côté M. Ramadan n'a pas été jugé et est donc considéré comme innocent jusqu'a preuve du contraire. Cela étant valable pour n'importe quel quidam.
ENCORE BRAVO!
Vraiment le courage naît du courage. C'est le premier pas qui coûte. Bravo.
A propos de Plenel et de ligne "Médiapart", je retiens la phrase essentielle.

"On ne trouve que ce que l'on cherche vraiment"

Et c'est ce mince écart qui fait que beaucoup de "braves" gens peuvent se retrouver aussi dans le sale paquet des "collabos".
Plenel est sympathique mais les belles phrases ne protègent plus de tout.
"Pour ceux qui vivraient, depuis quelques années, dans un univers sans Twitter". Le conditionnel suppose qu'il doit s'agir de quelques anachorètes attardés. Au présent, cela n'aurait pas été connoté. Eh bien oui, certains résistent encore à twiter, facebook et autres multinationales prédatrices.
Bonjour
Ca va, les clics montent et les dividendes aussi…
Que Macron détruise notre équilibre sociétal, vous n'en avez rien à foutre. L'important ce sont les clics qui montent.
Mediapart ne savait pas que Ramadan était un violeur. Dont acte.

Mais Mediapart savait que Ramadan avait une vie "libertine" tout en prêchant la chasteté et la pudeur. Et même si c'est sa sacro-sainte vie privée, ça faisait au minimum de lui un sacré hypocrite. La logique aurait été de prendre ses distances plutôt que de le défendre sur les plateaux TV.
[quote=Daniel Schneidermann]Soit, ils savaient, et ils ont couvert. Soit ils n'avaient que le bout du fil de cette "vie sexuelle, disons, remplie", et pour des investigateurs, ils se sont montrés bien peu empressés à tirer le fil, à une époque (avril 2016) où Mediapart, par ailleurs, était en pleine enquête sur l'affaire Baupin, donc sensibilisé à la question.

A moins que la vérité ne se situe entre les deux, dans le vaste no man's land de toutes ces vérités trop douloureuses, que l'on préfère ne pas connaître. On ne trouve que ce qu'on cherche vraiment.

Chacun fait ce qu'il veut de son cul (et du reste) et les pratiques sexuelles de chacun ou chacune ne regardent que lui ou elle ...

... mais s'il y a de fortes présomptions quant à la légalité de ces pratiques ou du décalage entre ces pratiques et le discours publique de celui ou celle qui les tient, alors on est en droit d'enquêter.

Sans être expert en théologie, je crois savoir que l'islam (comme d'autres religions) n'incite pas vraiment à une "vie sexuelle, disons, remplie" ! Ce serait même l'inverse !
Le seul bout de fil "vie sexuelle, disons, remplie" aurait donc dû suffire pour continuer l'enquête et dénoncer l'éventuelle hypocrisie de Tariq Ramadan.

PatriceNoDRM
Avec toutes ces affaires, c'est plutôt les hommes de pouvoir qui ne sont pas des prédateurs sexuels qui vont être difficiles à trouver.
D'ailleurs, l'objet du pouvoir n'est-il pas d'obtenir du sexe ?
[quote=(dans le même temps, Charlie est visé par un pic de menaces de mort virtuelles, après sa précédente couverture sur...Ramadan)]

C'est quoi "un pic de menaces de mort virtuelles" ? C'est quoi le sujet de "virtuelles" ? Mort ? Menaces ? Pic ? Forcément menaces puisque virtuelles au féminin pluriel...
Virtuel : susceptible d'exister, mais qui reste sans effet dans le présent. Comment une menace peut-elle être susceptible d'exister ? Elle existe ou elle n'existe pas. C'est le passage à l'acte que vous qualifiez de virtuel ? C'est, il me semble, avoir la mémoire courte et manquer de respect à ceux qui ne sont plus.

Concernant Tariq Ramandan, l'article de Naem Bestandji déjà donné me semble extrêmement juste. Sa conclusion :

"Cette affaire dramatique marque peut-être la fin de carrière d'un des idéologues islamistes européens les plus dangereux. Non pas par une révélation intellectuelle sur son double discours, chose faite depuis longtemps déjà, mais par la révélation humiliante d'une braguette violente dont la force spirituelle du propriétaire n'a pas été suffisante pour la garder fermée."

Que la complaisance médiatique, quelle quel soit, ignore ou ne veut pas voir "la braguette violente" (registre qualifié de "vie privée", n'ayons pas honte...), pourquoi pas, mais qu'ils ignorent après enquêtes "un des idéologues islamistes européens les plus dangereux" me paraît moins défendable.
Quand "un des idéologues islamistes européens les plus dangereux" se trouve être en plus "une braguette violente" (il y en a encore pour en douter ?), la complaisance médiatique devient, il me semble, inexcusable.

Concernant la complaisance médiatique honteuse, Tariq Ramadan n'est malheureusement pas le seul à en profiter, il y en a plein d'autres que je considère comme dangereux mais sur d'autres plans. Mais je ne citerai personne, car la dernière fois cela a valu un déferlement de messages d'une personne sur ce forum pour s'en indigner...
Ramadan le violeur présumé est beaucoup plus cultivé que les frères Kouachi. L'amalgame est donc ridicule. Tel philosophe a pu en un seul texte redistribuer toutes les cartes de la philosophie tout en affichant un antisémitisme de comptoir. Tel génie littéraire a pu révolutionner la langue française tout en se vautrant dans les égouts de Sigmaringen.
Une partie du problème n’est-elle pas issue du fait que lémédias, (du moins certains d’entre eux) se considèrent désormais avant tout dépositaires des « valeurs » et souvent en charge de la promotion d’un certain ordre moral. Certains faits, du ressort de la vie privée jusqu’à présent et parfois surtout du ressort de la justice sont désormais complaisamment étalés sur la place publique au nom du devoir d’information. Ce qu’hier « tout le monde savait mais ne disait pas », aujourd’hui tout le monde doit se précipiter pour le dire en court-circuitant la case justice au besoin.
Ceci dit, coté rigolade, la Une de Charlie Hebdo est plutôt réussie, mais la référence à l’Affiche Rouge n’est pas mal non plus ;o)
Vieille abonnée de Mdp, je vais plus loin : l'entêtement haineux de Plennel à défendre le voile contre certains lecteurs , à amalgamer leurs réactions strictement féministes et laïques à de l'islamophobie, m'ont toujours paru louches. ça interpelle directement sa propre représentation des femmes. Je suis restée abonnée faute de mieux et pour certains journalistes de Mdp irremplaçables comme M.O.
Merci pour cette chronique. Entièrement d'accord. Autant il est excessif de dire que Mediapart a "couvert" (ou alors il faut dire que tout le monde a couvert - Charlie compris, puisqu'ils n'ont rien sorti), autant il est absolument sidérant que les fins limiers de Mediapart, au fait de la vie libertine de Ramadan (pas condamnable en tant que telle, bien sûr, mais surprenante au regard de ses convictions morale et religieuses affichées) ne se soient pas au moins posé la question de savoir s'il n'y avait pas un abus de position dominante, voire des abus sexuels.

Vu le nombre de témoignages qui sortent, y compris des signalements officiels (dans un collège où travaillait Ramadan) comme le révèle la Tribune de Genève, c'est le moins qu'on puisse dire que Magnaudeix ne s'est posé aucune question et a décidé qu'il n'y en avait pas.

Ça n'en fait pas mécaniquement quelqu'un qui a "couvert". Mais c'est sa non-curiosité qui pose question. Pourquoi la curiosité sera-t-elle à l'affût du moindre petit détail s'il s'agit d'un vieux cacique socialiste ou d'un ministre en exercice, et si molle lorsqu'il s'agit de Ramadan (ou, à l'avenir, à d'autres) ?

Oui, Ramadan est parfois attaqué pour de bonnes raisons mais aussi très souvent pour de mauvaises (qui tiennent de l'odieuse stigmatisation des musulmans dans ce pays). N'y a-t-il pas un impensé du journaliste heureusement vigilant envers cette stigmatisation, qui s'interdit de creuser un sillon ou s'interdit de penser qu'il y a un sillon à creuser, de peur qu'il nourrisse cette stigmatisation ou qu'il soit récupéré à des fins de stigmatisations (ce qui est en effet inévitable, mais est-ce une raison pour renoncer à se poser des questions ?)

Sur ce point, le refus catégorique de l'équipe Mediapart de s'interroger me parait sidérant.

Quant à "l'affiche rouge" du père la morale, chevalier blanc de l'univers : sans commentaire. Ce type est parfaitement détestable de morgue et de surplomb.
Hors sujet: aucune trace ce matin de la dernière mésaventure de Nicolas Hulot. Après avoir avalé bien des couleuvres, le voici à son tour avalé par un énorme boa. Personne pour le pleurer?
Le fond du problème, c'est que contrairement à ce que feignent de croire les belles âmes, toutes les religions ne sont pas équivalentes en général, et dans leur attitude à l'égard de la laïcité en particulier. Par exemple, le protestantisme classique ( dont j'exclus bien sûr les métastases sectaires dites " évangélistes") lui est d'autant plus favorable qu'il l'a pour ainsi dire inventée. Les religions plus sacramentelles ( catholicisme, orthodoxie) la digèrent avec plus de difficultés. Quant à l'Islam, il en est simplement le contraire. La belle tentative kemaliste n'aura duré que trois générations. L'islam est la plus récente, la plus moderne, la plus religieuse et la plus anti-laïque des grandes religions, va falloir faire avec.
Que savait Daniel Schneidermann,? Si tant est qu'il y ait quelque chose à savoir.
Plenel, en 2015, sur le plateau du Petit Journal : Ah, il n'est pas clair. Ah, il a un double langage. Encore une fois, je le lis et je l'écoute et je ne vois pas d'ambiguïté.
Plenel, en 2017, sur BFMTV : Je n'ai "croisé" (sic !) Monsieur Ramadan dans ma vie que deux fois.
Plenel en 2018 ? : Monsieur qui ?... Ramadan ?... non, désolé, ça ne me dit rien.
Edwy, des poils de frère Tariq fraîchement collés dans sa moustache, nie toute connivence et commence à prendre courageusement ses distances.
Bien sûr que je savais.
Il est évident que je savais.
Il était de notoriété publique, dans le milieu politico-journalistique que l'anguille était sous roche, enfin pibale sous caillou...
Il était même naturel que je sache au regard du bonhomme.
Il est dans la nature des choses de prendre le train. Le train, le train de la Vérité, Madame, Monsieur.

Car voyez-vous Madame, Monsieur nous nous taisions.
Nous faisions silence.
Faut-il avoir honte de notre silence?
Non, penauds nous sommes, peut-être, mais avoir honte, Non!
Nous jetions un voile de ghetto de gotha sur les agissements de bien de gens de notre monde...

Je me suis tu.e
Nous nous sommes tu.e.s
Alors, il est normal, salutaire même, d'aller, maintenant, crier notre indignation.

De quoi l'accuse-t-on, au juste, ce dangereux personnage qu'il faut, absolument condamner?
A-t-il la rage?

A chacun d'interpréter.
https://www.google.fr/search?q=le+silence+des+pantoufles&rlz=1C1NNVC_enFR476FR482&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0ahUKEwjk76z2yq7XAhUI56QKHcvMBssQ7AkIPQ&biw=1280&bih=627
Je ne trouve la une de Charlie très drôle et de mauvaise foi avec Mediapart, n'empêche que oui, Daniel a raison, on s'interroge sur la relation Ramadan Plenel. Mais il faudrait que l'équipe de Plenel se calme (il faut voir le délire sur twitter des rédacteurs) ! Charlie Hebdo, c'est pas le Monde et c'est une simple caricature. Plenel compare la une de Charlie à l'affiche rouge, non sans rire et la rédaction de Mediapart c'est le groupe Manouchian !
Ce que je trouve insupportable dans la polémique en question, c'est qu'on a une armée de justiciers dont AUCUN n'a jamais rien révélé sur les agressions de Ramadan qui vient reprocher à Mediapart de ne pas l'avoir fait !
C'est quand même ahurissant qu'un stratagème aussi grossier (personne n'a jamais rien dit mais Mediapart savait forcément et n'a rien dit) puisse fonctionner...

Je vais coller un procès à ces salopards de Charlie hebdo de n'avoir jamais révélé ces viols !

Accessoirement on voit pas mal de gens assez indifférents au #balancetonporc (voire relativistes) devenir d'un coup très sensibles à la cause féminine, selon la personne mise en cause. Atavisme sans doute...
Il faut quand même noter que les adversaires les plus virulents de Tarik Ramadan n'ont pas davantage évoqué le soupçon qu'il soit aussi un prédateur (ou ça m'a échappé?). Soit il faut croire que rien ne filtrait de ses comportements (vraiment rien?) soit ses adversaires auraient renoncé à utiliser contre lui (et pourquoi?) ce qui se révèle l'arme absolue.
heu ça y est, c'est acté, la justice a mené l'enquete et Ramadan est un "prédateur sexuel" avéré (il viole à tour de bras apparemment) ? Non, parce que les rumeurs vont vite, et je ne suis pas au courant de tout. J'ai juste entendu qu'il y a deux témoignages, et que c'est un personnage qui avait beaucoup d'ennemis. Permettez moi donc de douter de l'accusation. Et permettez moi donc de dire que je trouve malsain et peu journalistique de n'émettre aucune réserve quant à l'accusation, et de faire maintenant le procès de mediapart comme si le procès de Tariq Ramadan était déja plié.

Une autre hypothèse au "silence" de mediapart sur la vie sexuelle dépravée de Tariq Ramadan, c'est que Tariq Ramadan n'avait pas une vie sexuelle dépravée. N'est-ce pas ?
Je suis sidéré par l'ampleur que prend cette ''affaire'', il n'y a qu'à voir le nombre de réactions à la tribune de francois Bonnet sur Mdp.
Comment peut on être aussi amnésique? La gente masculine cherche t elle à se faire pardonner du comportement des porcs en lançant une chasse aux sorcières effrénée? Qui savait? Qui a caché? Qui est complice? Cette frénésie est aussi insupportable que le silence était pesant avant l'affaire Weinstein. Que cherchent tous ces nouveaux mini procureurs autoproclamés de la protection des femmes? Avez vous la mémoire courte? Qui parlait des violences faites aux femmes il y a moins d'un mois? Comme l'affaire Weinstein a éclaté, il faudrait donc réorienter toute investigation à travers le prisme de cette affaire? Bientot accusera t'on Cash Investigation d'avoir passé sous silence des affaires d'agression sexuelle chez Lidl???

Il faut des victimes expiatoires, des victimes facilement haïssables; qui nous permettront bien sur de ne pas nous remettre en question. Réduire la question des rapports de domination homme femme à la tartuferie de M Ramadan. Surtout ne plus penser. Tout doit être simple, noir ou blanc, bon ou mal.
Le bon peuple ne comprend pas la nuance, il faut flatter son instinct animal, le faire réagir avec ses tripes!
...devenu une star nationale et internationale, notamment pour s'être déclaré favorable à un "moratoire" de la lapidation des femmes dans les pays musulmans.

On sait dès le début que la chronique va être distanciée.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.