156
Commentaires

Pessimisme et grosses ficelles (avec rectificatif)

Commentaires préférés des abonnés

Le pessimisme me gagne, quand on m'agite que Macron manœuvre tellement habilement qu'il va se faire réélire. 

Mais je reste optimiste, les scores doivent être très serrés puisqu'il en est rendu à promettre l'autonomie à la petite minorité d'élect(...)

« Cette stratégie nous en dit davantage sur nous, que sur lui »

Entièrement d’accord. Constat pertinent et terrible en même temps.

Réélire un type pareil en dit long sur ce que nous sommes devenus.

Je suis partisan d'élections présidentielles tous les six mois .


Avec les promesses, la France deviendrait le paradis sur terre.

Derniers commentaires

ASI qui diffuse comme une vérité une manipulation issue d'un banal montage de Quotidien? C'est très décevant... Comment vous défendre comme une référence avec ce genre d'écart? Merci quand même pour le rectificatif, nécessaire mais qui ne fait pas tout à fait passer la pilule.

Honnête jusqu'au bout, bravo!
- Contrairement à Quotidien sur ce coup-là (et aussi à d'autres occasions malheureusement).

Merci pour le rectificatif qui ne modifie d'ailleurs en aucun point la pertinence du commentaire: oui, Macron est un piètre comédien, mais que penser des français qui remettent du fric dans la lanterne "magique" pour s'en retaper une séance????

Daniel, poster a mettre sur le frigo,  N E  . . .  P A S  . . .  R E G A R D E R . . .  Q U O T I D I E N

:)

"définitely" ? Avec un accent ? Un accent en anglais ?

On flaire l'arnaque.

Au lieu de regarder le Quotidien, vous auriez eu plus d’informations en regardant Jacques Sapir sur le Média qui précise clairement l'incompétence de Macron dans ses discussions avec Poutine. Ce qui n’est pas surprenant quand on connait le naufrage international de Macron (Liban, Mali,.. etc) lire l’Emprise. L'agitation de Macron n'a qu'un objectif faire croire qu'il est essentiel dans le conflit Ukraine-Russie pour apparaitre comme le seul présidentiable. Son humiliation évidente lors de sa rencontre avec Poutine, transformée en exploit diplomatique par la Macronie et ses chiens de garde médiatique. Au total, je suis déçu de cette matinaude.

Le titre de cet article résume bien la situation actuelle. ^^'

Notre humanité est farcie de biais, d'automatismes, de brèches dans lesquelles certains n'hésitent pas à s'engouffrer et ce malgré les discours généralement méprisants à l'encontre des sciences humaines (il n'y a qu'à voir les étudiants en socio/psycho présentés comme des tire-au-flanc et futurs pointeurs à Pôle Emploi).
Or sur quoi s'appuient les politiques et les marketeux (pléonasme ?) ? Pense-t-on vraiment que leurs boniments sont écrits au gré de la plume avec un tirage au dés pour la mise à l'agenda ? Certes nous sommes vulnérables mais il y a surtout que ceux qui veulent en profiter ont de gros moyens et des équipes qui y travaillent.

Sur le rôle des médias dans la construction de l'opinion publique, je ne peux que conseiller ces 8 pages d'une étude trop méconnue à mon goût et pourtant ancienne (qui marche aussi pour les sondages) : La Spirale du silence.

Et comme ces questions d'optimisme et de pessimisme m'ouvrent un boulevard pour mes deux devinettes préférées, je me permets de les poser ici. :-)

La première : qu'est-ce qu'un pessimiste ?
Réponse : c'est un optimiste déçu.

Et ma préférée : quelle est la différence entre un pessimiste et un optimiste ?
Réponse : le pessimiste dit que le monde est pourri, que les choses vont mal, qu'elles ne pourraient pas être pires. À quoi l'optimiste répond : "ooh si".

https://www.arte.tv/fr/videos/RC-021804/serviteur-du-peuple/

Ce qui me frappe le plus dans cette affaire c'est la mauvaise traduction de "definitely" , qui ne signifie pas "définitivement", ce qui ne voudrait pas dire grand chose dans le contexte, mais "absolument, sans aucun doute , assurément"... Alors faire toute une histoire sur une déclaration sans la traduire correctement...

Moralité : toujours se méfier de l'émission Quotidien.

Je viens de lire le rectificatif qui change tout.


Je modifie donc intégralement la conclusion  mon post de ce matin, qui devient :


" Je ne peux croire que Not 'Président  soit un imbécile .


" Encore que ? "

Élection 2022: J'croyais que quand on redoublait c'est qu'on était mauvais !

concernant la fin d'obligation du port du masque, il semblerait qu'une partie des gens continuent de le mettre dans les magasins, au travail, dans leur voiture...

et ça donne lieu à des situations comiques, du style découvrir le visage en entier de quelqu'un et que ça ne corresponde pas du tout à ce qu'on imaginait !

Sans finesse aucune... Plus c'est gros plus ça passe!

Se repose la question du populisme de Macron (un chef, selon moi, en la matière).

On ne comprend pas tout à fait la même chose en lisant le CheckNews de Libération publié les 14 et 15  Mars :


 "Lundi soir, l’émission Quotidien est effectivement revenu sur sa séquence, en mentionnant sa reprise par les candidats d’extrême droite Marine Le Pen et Eric Zemmour ainsi que par un talk-show d’une chaîne de télévision russe. Face à cette instrumentalisation, le journaliste Julien Bellver a plaidé l’humour en déclarant que «visiblement les Russes et surtout l’extrême droite française n’ont pas compris que cette séquence c’était du second degré, un raccourci volontaire. Qui peut croire que le président français donne a quelques minutes d’intervalles deux versions devant les mêmes caméras en fonctions des médias auxquels il s’adresse?». L’émission a ensuite décide de diffuser «par soucis de clarté» les propos d’Emmanuel Macron «dans la longueur» face aux journalistes français et étrangers."

suite du feuilleton ( désolé, mais je ne m'en lasse pas )


la Primaire populaire présente "ses excuses"


Alors que le collectif citoyen s'est divisé après son ralliement à La France insoumise, il s'est fendu d'un long message. Cette décision "a généré tout autant d'enthousiasme que de haine", regrette le mouvement.

Comme un air de vaudeville. Alors que la Primaire populaire a explosé après avoir annoncé son soutien à Jean-Luc Mélenchon, le collectif s'est justifié dans un long mea culpa adressé à ses soutiens.


"La façon dont a été prise cette décision a généré tout autant d'enthousiasme que de colère, de compréhension que de défiance, de remerciements que de haine. Nous présentons toutes nos excuses à celles et ceux qui ont été déçus par cette décision ou par la manière dont elle a été prise", a fait savoir ce mercredi matin le mouvement, dans un mail aux votants qui ont participé au scrutin en ligne.

Prenez le temps d'écouter ça, et jusqu'au bout :



Nan mais, vous pourriez faire l'effort d'apprécier un minimum la qualité du spectacle qui vous est offert. Un homme qui endosse tous ces rôles à la fois : présidence de la France, présidence de l'Europe, candidature à la présidence,  de jour, de nuit, en tous lieux, un magicien c'est. Bon maintenant, je garde en tête un monsieur Jospin qui s'était laissé griser par un succès à venir, et qui était resté en carafe à la porte de la loge. il y a 20 ans.

Le lendemain Quotidien a fait son mea culpa. Macron ne parlait pas de la même chose à la presse étrangère, comme le montrent les quelques secondes suivantes. Ferez-vous le votre cher Matinaute...? 

Mais il n’a jamais dit ça comme ça. Il a dit qu’il était (une personnalité de nature) optimiste et en même temps réaliste.


DS n’est pas allé au bout de cette réponse (car Quotidien le confirme tout de suite après dans un second extrait en ajoutant les 2 secondes qui l’éclairent). 


Attention, c’est bien d’être donneur de leçons mais il faut le faire professionnellement (ne pas se limiter à des extraits) . 

Ou alors, c'est juste une langue qui a fourché. Qui a vu ou entendu la suite de sa réponse anglaise ?


Elles sont peut-être plutôt là les grosses ficelles : prêter une stratégie politique à un lapsus.

 "C'est grossier mais ça marche"...

Peut-être, peut-être pas. C'est ce que l'on voudrait nous faire croire. Réponse le 10 avril.


"Cette stratégie nous en dit davantage sur nous que sur lui "

Sur nous, je en sais pas. Sur la façon dont la classe politico-médiatique nous perçoit, certainement.


"Cette stratégie nous en dit davantage sur nous que sur lui."


Sur nous, sur nous vous allez bien vite, sur son électorat de boomer comfortables financièrement sûrement sur le reste de la société j'ai un doute. Malheureusement cet électorat cadenasse la démocratie dans de nombreux pays depuis déjà plus d'une décennie. 

Dans le langage des affaires, on ne dit jamais "pessimistic", il ne peut y avoir de pessimisme en business ! 

A la place, on dit des choses comme "carefully optimistic".


Macron comédien, c'est déjà une thèse que je soutiens depuis bien avant son élection. Et encore, comédien est un faible mot, faussaire ou escroc serait plus adapté, car c'est ce qu'il est quand il séduit des gens pour qu'il oeuvrent dans son intérêt (l'affaire du rachat du monde donne des éléments de compréhension du personnage).


Ce type a passé sa vie à jouer. Ayant compris qu'une carrière intellectuelle ou artistique n'était pas dans ses moyens (il faut vouloir donner pour ça, pas prendre), il s'est tourné vers des secteurs plus porteur pour les escrocs, la finance, puis la politique.  


Mais le plus important dans un film, ce n'est pas la qualité du comédien. Comment peut-on croire une seconde à la sincérité de Macron, son jeu est si médiocre ? Le plus important c'est l'histoire, et celle que raconte Macron et ses amis est tellement assénée qu'une part de nous ne peut s'empêcher d'y croire.

"Cette stratégie nous en dit davantage sur nous que sur lui."


Hélas, je désespère de le constater depuis des lustres et à mon corps défendant. Faire appel à la peur, à la stupidité, à l'ignorance, à la crédulité, bref, à toutes les faiblesses humaines,  s'est toujours avéré une stratégie payante. Au point de valider le fameux adage "plus c'est gros, mieux ça passe". 


J'observe par ailleurs que nous sommes nombreux à nous réjouir qu'au moins un des candidats aux présidentielles opte pour l'intelligence "des gens", comme il dit. 


Mais la vie m'a enseigné que les émotions, les affects (comme diraient les sociologues) sont bien plus puissants que l'intelligence, notamment lorsque l'humain est en situation de détresse (psycho et/ou matérielle). 


En outre, j'imagine mal  qu'une mère de famille stipendiée au salaire de Fnac ou de Carrefour, ou d'un service public quelconque, ou d'un instit (tout ça autour de 1300 net/mois) ait le temps et l'énergie de se saisir de son intelligence face au matraquage permanent de BFM-LCI-Cnews et tutti quanti.


Oui, JLM et la LFI nous tirent vers le haut et nous sommes de plus en plus nombreux à nous enthousiasmer. Reste que la majorité de nos compatriotes, en particulier les plus âgés et plus fragiles, ne vont pas se déterminer sur ce genre de critère. Je doute donc, hélas, que l'intelligence l'emporte au 1er tour, surtout en période de forte tension du fait de la guerre. 


On peut se moquer de Macron et de ses conseillers McKinsey payés à coups de millions issus de nos impôts, mais il faut reconnaître à cette caste dominante qu'elle nous connaît mieux que nous-mêmes. Cette élite sait si bien anticiper nos réactions qu'elle ne s'embarrasse même pas de masquer les grosses ficelles de son jeu de dupes, auquel nombre d'entre nous vont nécessairement céder, au gré d'une revalorisation du point d'indice, d'une ristourne de 15 centimes à la pompe, d'un chèque énergie, de 5 euros d'APL, de 120 euros/ an de redevance.  Sic transit gloria mundi..


Il faut bien reconnaître que si ces grosses ficelles ne marchaient pas, Macron et son monde en utiliseraient d'autres, plus subtiles, moins évidentes et moins révélatrices de l'état pitoyable de notre soumissions à nos affects, que nous préférons occulter derrières nos savantes interventions sur les forums d'ASI, de Mediapart ou sur les réseaux sociaux. 


La chute de ce Matinaute est terrible, car elle nous met au pied du mur. Mais combien de nous, ici, vont accepter d'en prendre acte ? 





 

sur les  70 pr cent de français qui votent ,   le tiers  vote pour l' extreme droite qui les meprise et qui est au mieux un marche pied pour le pouvoir,   sinon  de la chair à canon ..; Comment le  electeurs,  qui pour les deux tiers  sont dans   une precarité financiere peuvent ils voter  pour des gens qui leur dise  qu'ils ne sont pas rentables ? En fait , la question est :il y a t il tant de riches en France qui votent pour   les grosses fortunes  ?  Pourquoi, une femme , un  homme "qui n' est rien" vote pour  Pecresse, Macron,  le pen , Zemmour   qui les meprisent ?????Là est la grande  question

"Cette stratégie nous en dit davantage sur nous que sur lui." Je sens chez Daniel le souci - alors que tout nous indique de lui - comme de nous aussi qui le lisons - qu'il n'est évidemment pas dupe, la préoccupation de ne pas opérer de tri entre français parmi ceux qui de cette stratégie se laisseraient abuser, et des autres. D'où un "nous" (le second et le dernier) bien singulier. J'incline à penser que cet homme (M.Macron) a comme la France "un incroyable talent" : celui de prendre les gens pour ce qu'ils sont Je n'ai pas les mêmes précautions de langage que Daniel. Ce qu'ils sont décidément! Une très et trop grande partie des gens, et bientôt, sans doute, malheureusement, une majorité de ceux qui se déplaceront pour le plébiscite. Et qui n'auront que ce qu'ils méritent. Le mérité-je aussi? Le méritons-nous aussi? Valse des "nous". Confusion des "nous".

Ce que l'on peut dire sans craindre de se tromper, c'est que "not' président" est surtout centré sur lui-même et sur les intérêts d'une classe dirigeante qui contrôle l'information, et ce qui a fait  de lui "jupiter-roi" pourrait lui laisser endosser le rôle du "bouffon" si le premier rôle était mal tenu... d'où des efforts désespérés de contrôler  l'image à l'approche du changement de programme !


Le problème à résoudre c'est que nous sommes à la fois spectateurs et acteurs de cette sinistre comédie et si notre société est divisée c'est en raison du fait que certains croient pouvoir rester au chaud dans la salle de théâtre en laissant l'acteur-roi croire qu'il joue bien le rôle de sa vie, alors que d'autres, laissés pour compte, sont devenus des figurants malgré eux sur la scène ou dans la salle  où ils jouent "la claque",  sans parler des "misérables" obligés de tenir leur rôle dans le froid, sur les marches du grand théâtre... Chacun de nous joue  obligatoirement un rôle mais il peut en changer si le présent devient intenable!


On pourrait filer la métaphore plus profondément et plus finement...la place manque ici, et le but de ce billet est surtout de rappeler que "le roi est nu" (cf le conte d'Andersen sauf erreur) et que "not' roi" commet l'erreur de penser que l'argent et l'intelligence technocratique protègent de tous les coups de théâtre. Qui jouera le rôle de l'"enfant" et saura se faire entendre haut et fort afin de renverser l'image et le faux semblant ? ASI?


Les motivations de ce mec sont inquiétantes , entrer dans l'histoire c'est foutu , devenir riche pour laisser a ses gamins , il s'aime trop apparement , peut etre prouver quelque chose a sa mère .Non ce type est inquiétant. 

Macron ne connait donc pas l'anglais.... 

C'est la petite musique de Manu le Dingo et Manu dit "Bingo" pour un deuxième mandat bien qu'il préférerait un prélévement automatique

Je suis complètement d'accord avec ce constat... Et je déprime... 

J'irai quand même ou plutôt assurément voter, au cas où...


Pessimiste et en même temps optimiste.

C'est quand même agaçant ces personnes qui n'essayent pas de comprendre la pensée complexe du chef de la Macronie...


N'empêche, les macronistes, ils ont l'art de te proposer de manger leurs excréments en les présentant comme de la "valorisation du circuit court" et en réussissant à te faire douter du fait qu'au final, l'odeur viendrait peut-être de ton cerveau, de ton imagination ou directement de toi...


"Bah, évidemment que non ça n'a pas une odeur de merde, qu'est ce que vous dites! Je suis même déçu par l'absence d'odeur pour vous dire, je pensais que ça sentait le poulet... Parce que vous, vous sentez vraiment une odeur de merde? hummm..."

Strate et gis


Tu finiras, comme tous, allongé, nu

A l'asticot dédié.

Quel chemin, même pas rasé

Tu paradais, jupiter parvenu


Oui, tu pavanais

Et alors!


L'époque n'en est pas moins formidable.



C'est tellement pathétique. Mais il semblerait effectivement que ça fonctionne.

On pourrait penser que nous finissions par être un peu blindé-e-s contre les campagnes de comm' mais... eh bien non.

Une crise (certes importante)... quelques poses devant un objectif... un air vaguement sérieux et pénétré et hop... plus besoin de défendre son bilan, de présenter un projet (enfin sauf une ou deux vagues propositions qui en plus, comme la retraite à 65 ans, n'ont pas vraiment l'assentiment de la majorité des français-es) ou même de respecter a minima les formes de la démocratie en participant à un débat, en avant pour la réélection ! Votez pour le glorieux chef !

Je crois que c'est officiel, la mascarade de la "démocratie représentative" a fait son temps pour nos "élites". Bienvenue dans le bonapartisme le plus assumé.

Et finalement il va falloir se rendre à cette déplorable évidence... les Corses nous le démontrent en ce moment même... on n'obtient jamais rien de ces gens-là si ce n'est par la force, parce que c'est tout ce qu'ils comprennent.

un président devenu comédien... je sais pas pourquoi, peut etre l'exemple de l'Ukraine, mais... j'aurais préféré l'inverse. Surtout qu'en France, le seul comédien qui se soit jamais déclaré candidat aux presidentielles... Aurait fort mérité le poste !

"C'est grossier, mais ça marche


Ça marche ?? Euh... 

si on accorde du crédit à la fabrication des sondages et leur fonction de prophétie auto-réalisatrice. 

Mais j'espère bien que les gens sont moins cons et ont compris la ficelle depuis le temps, non ?

Je suis partisan d'élections présidentielles tous les six mois .


Avec les promesses, la France deviendrait le paradis sur terre.

Le pessimisme me gagne, quand on m'agite que Macron manœuvre tellement habilement qu'il va se faire réélire. 

Mais je reste optimiste, les scores doivent être très serrés puisqu'il en est rendu à promettre l'autonomie à la petite minorité d'électeurs de la Région Corse!


Je conseille à tous de ne pas se disperser au premier tour, pourquoi envoyer des messages qui ne seront pas reçus, on n'est plus comme au temps du XX ème siècle avec un second tour prévisible, sans risque. (On fera des cagnottes pour rembourser les frais de campagne des petits candidats amis, que l'État ne remboursera pas!) Votez pour la gauche, le changement, l'alternance, la décorruption, vos intérêts personnels, même sans illusion, même pour voir et surtout pour ne plus voir tous ces affreux.

Si je ne me trompe pas, la phrase complète coupée par quotidien, était quelque chose comme "Je suis optimiste de nature, mais je dois aussi être réaliste" ? C'est pas que j'apprécie Macron, mais si c'est ça c'est pas tout à fait la même contradiction quand même. 

dans un contexte angoissant, heureusement, un chef est à la barre 


l'effet drapeau !

petit rappel pour ceux qui l'auraient raté


https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-politique/la-presidentielle-et-l-effet-drapeau


pour le reste, les promesses électorales n'engagent que ceux qui y croient


ça fonctionne pour tous les candidats évidemment; mais Macron a un passif en la matière vu qu'il a été à la barre durant 5 ans


J'ai entendu que Roussel proposait un match de foot en clair ( donc hors chaine payante ) à tous les Français lors de son meeting dans le Nord (pas compris si c'était par semaine, par mois, par jour... ? )


Hormis le choix discutable de cette mesure, certes populaire ( qui n'est semble-t-il pas une demande massive du peuple français ) je me demande comment il va faire vu que les contrats de diffusions sont signés pour les années entre les chaines et la fédération


Mais bon, lors de ce meeting il semble avoir eu du succès avec cette proposition ( foot accompagné de frite et de bière = bon moment en famille selon lui ) alors pourquoi pas ?


Si ça marche ...


« Cette stratégie nous en dit davantage sur nous, que sur lui »

Entièrement d’accord. Constat pertinent et terrible en même temps.

Réélire un type pareil en dit long sur ce que nous sommes devenus.

" L'optimiste est un imbécile heureux.  Le pessimiste est un imbécile malheureux ".


Je ne peux pas croire que Not' Président ( que Dieu lui titille les neurones ) soit un imbécile.


Quoique ?

Not'Président, certainement pas un imbécile, mais beaucoup de nos concitoyens ne seraient-ils pas de jeunes bovins, comme le disait un certain général! Et un brillant jeune homme n'a-t-il pas évoqué la servitude volontaire...

L'optimiste est un pessimiste mal informé

Même un "intelligent" peut se planter magistralement. Par déficit d'information, excès d'assurance, erreur de calcul ou d'appréciation... ou par malchance.


Giscard, Balladur, Chirac, Jospin, Royal, Sarkozy, Juppé, Fillon... Autant d'esprits brillants qui se sont ramassé une belle gamelle   !

Les droitos marchent à la peur.


Une portion non-négligeable de la France penche très fort à drouate.


Donc le président (de drouate) fait peur à ses compadres pour jouer la carte du "votez pour la stabilité !" (oui je sais xptdr accélérationnisme toussa).

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.