201
Commentaires

Pavlenski : la fissure

Commentaires préférés des abonnés

"Mise à jour, 10 h 45 : Pan sur le bec, je me suis laissé avoir par les réseaux sociaux. "


Oui alors là va falloir prendre une douche d'eau froide. 

Parce que si même regarder un sujet de 2 minutes sur le site de la chaîne, avant d'écrire une chro(...)

Le message est clair : quelle que soit votre réussite professionnelle, vous ne serez jamais à nos yeux qu'un arabe.

Ce qui fissure, c'est la pratique du journalisme en France. 

Et la main mise de 10 grandes fortunes françaises sur les médias. La main mise de 10 grandes fortunes françaises sur la pratique du journalisme. Que les violences policières ne soient "(...)

Derniers commentaires

"une faille se propage, sous nos yeux, sur les murs de la maison." il y a une rreur dans le texte il y a "maison" il faut "raison".

Le parisien, ce matin vendredi.


Allemagne : le récit de la tuerie raciste de Hanau

Voilà, c'était pas si difficile. Un sujet sur le terrorisme traité comme tout les sujet le terrorisme (quand c'est des terroristes musulmans)

- Ah, mais flûte, c'est pour les abonné.es.

- Ah mais flûte, c'est à la rubrique Faits divers

Une tuerie islamophobe est un fait divers pour les abonn.és. Le pouvoir mortifère des mots et des rubriques. Pas besoin de chars, comme dit l'autre.

Macron, ayant raté deux fois le concours d'entrée à l'ENA, mériterait aussi un bonnet d'âne non ?

Jade Partouche (rejeton.ne du groupe de jeux  Partouche???) qui a bien du mal à lire correctement son texte à l’antenne... et son amie présentatrice ne nous expliquent pas non plus combien de fois elles ont raté leur CP, leur brevet ou je ne sais quoi... 


Le parcours de l’avocat est plutôt à son honneur ... même si la clientèle d’un pénaliste inspiré toujours un peu de dégoût et un sentiment de malaise l’exercice nécessaire de la défense des salauds, notamment par des moyens de pure procédure...


Au fait il faut dire à ces deux poufpouf que école n°1  s’écrit avec un accent aigu ... et non pas grave.


Pour les excuses, ce sont des excuses convenues,  voire même préméditées, après un tissu d’insinuations répugnantes et discrétionnaires.... le mal étant toujours supérieur aux dites excuses. 


DS, ne vous excusez pas trop car expliquer dans le développement que finalement le Bouzrou est apparemment devenu (à la force du gourdin?) un avocat pénaliste plutôt demandé tout en insistant bien sur la longue liste de ses clients malpropres, la plupart, c’est encore salir ; un avocat pénaliste sans relation commence toujours par ce genre de clientèle, avant de s’en trouver de socialement mieux insérés. Mais socialement insérés ou pas, avec ou sans col blanc, le quotidien d’un pénaliste des affaires ou pas, ce sont les délinquants et les criminels..


Pour finir, je n’habite pas Courbevoie, mais si c’était le cas, je ne serais pas très ‘joieasse’ comme on dit,  pas en joie du ton employé par la Partouche!.. Certes la Partouche précise bien que Bozo a grandit dans une cité de la ville (: nuance !.), néanmoins, Courbevoie n’étant pas Marseille mais une banlieue de dimension modeste, cité ou pas, c’est le même mépris et ce sont potentiellement les mêmes stygmates et les mêmes populations qu’on trouve dans l’agglomération... 


Mépris et stigmates de classe. Quand on devine de quelle classe sociale chic et cultivée sont issues ces deux donzelles,, on se dit que c’est l'hôpital qui se fout de la charité. 

"Pour les excuses, ce sont des excuses convenues,  voire même préméditées, après un tissu d’insinuations répugnantes et discrétionnaires....  " Tout est là.

Il y e les excuses de Beloubet, mais elle ne sera jamais punie

Il y a les excuses du gars en comparution immédiate pour pension non payée qui reçoit en retour un rire méprisant et pars pour 4 mois fermes avec mandat de dépot

Comment trouver. encore la force de commenter toute cette merde? Comment trouver le goût. de lire encore tout ça? Décidément il faut que la chaîne soit quand même costaud! Comment une presse en ligne  " indépendante" peut encore entretenir le feu et  tenir la chandelle jusqu'au bout?  On est nombreux à se foutre désormais de tout ça.  

Daniel, vous feriez bien de réécouter les excuses tant que vous y êtes ! Si on n'écoute bien, les excuses ne portent "que sur la forme", et la présentatrice (que je ne connais pas du tout, dieu merci) passe par les formes qu'on connaît bien de nos jours "si nous avons blessé XXX, ce n'était pas notre intention, et nous nous en excusons".


Une vraie excuse se formule de la façon suivante "Nous avons blessé XXX, nous sommes désolés".

L'intention on s'en fout, tout comme ce que vous supposez sur des gens à qui vous n'avez pas parlé.

Le Figaro, ce soir.

Fusillade en Allemagne
Allemagne: neuf morts dans deux fusillades près de Francfort, le mobile «raciste» ne fait plus de doute


Tandis que le mobile raciste sans les guillemets reste à prouver, bande d'islamogauchistes.

Il y a du nouveau ce soir : https://twitter.com/GaetanEscorbiac/status/1230549898598256641?s=20  'Le Conseil national des barreaux annonce saisir le CSA après une chronique de LCI sur Yassine Bouzrou'... très bien !  A suivre.

Affaire Griveaux : qui est Yassine Bouzrou, l’avocat de Piotr Pavlenski


Affaire Griveaux : qui est Yassine Bouzrou, l’avocat moqué par LCI

Il y en a des palanquées comme cela ce soir.

La volonté de la presse de bien faire comprendre à son lectorat qu'elle ne connaissait pas ce personnage important est affligeante.  

A croire que leur mantra est #Liseznousonestconscommevous

Mais on n'est pas cons, nous.

Du racisme et de la discrimination de classe. LCI est à la pointe du regain de l'extrême-droite en France.

Je voulais rappeler ici que Benjamin Griveaux s'est retiré de la course à la marie de Paris.

C'est ballot d'oublier cette évidence.

La macronie et ses soutiens médiatiques peuvent toujours nous la faire à l'envers à défendre ses actions privées qui n'entacheront jamais l'homme public, leur Griveaux est là où ils veulent qu'il soit : loin du public.



Pan sur le clavier pour moi aussi, car la version longue du portrait de Bouzri corrige largement la partie "bonnet d'âne". Il n'en demeure pas moins que  la première séquence est et reste abjecte et je l'ai d'ailleurs signalée au CSA ainsi que  la prestation d'Apolline de Mauvaise herbe sur Boudin Direct  et son canon à merde; Quand à la séquence Castaner, c'est un flagrant délit de nuisance tendancieuse. 


PS: Pardon Daniel, je ne comprends pas le titre de ce matinaute. Mais pas encore lu les autres commentaires où je trouverai sans doute la réponse; 


Alors ça, c'st marrant. Mais est-ce réel ou est-ce un montage photo ?
https://cdni.rt.com/french/images/2020.02/article/5e4d62936f7ccc111a04ce17.jpg
https://francais.rt.com/france/71412-soumission-elus-droite-indigent-presence-femme-niqab-cote-macron-mulhouse


«Soumission»: des élus de droite s'indignent de la présence d'une femme en niqab aux côtés de Macron (RT France)


J'hallucine, limote, je n'y crois pas. Ce n'est pas "trop beaux", c'est... ben je ne sais pas.

on se lâche de partout chez les tenants du pouvoir, pas que dans les médias :


Les débats dans l'Hémicycle au sujet de la réforme des retraites sont toujours aussi houleux. Le député UDI Meyer Habib a qualifié les députés Elsa Faucillon (PCF) et Clémentine Autain (LFI) de "petites connes", sur Twitter puis à l'Assemblée, pour leur participation à un happening

LCI pourrait aussi s'excuser auprès de tous les élèves qui ont font un bac STT.

Le pauvre n'a pas eu l'occasion de faire un bac L, comme la plupart des journalistes la rédaction de LCI. Mais je pense que la même infographie pourrait aussi s'appliquer à eux avec le bac S barré d'un croix rouge !

Salut de la manif il devrait y avoir des excuses de LCI vu des journalistes de la chaîne a 14h a vérifier mais le mal est fait

Au fait, qui est donc allé gratter dans le passé de R. Malka, l'avocat de la partie adverse ? Et les grands ténors (vieillissant mal) du barreau, si ça se trouve, ils se sont retrouvés au piquet  l'école ... Ah, mais bon, à l'époque, les étudiants en droit devaient être issus de la bourgeoisie ou du milieu des notables, pas des "quartiers" ! Punaise, ça me fiche en colère tout ça !!! 


"et merci au service infographie qui nous a gâtés"

et merci "au service des conneries de LCI qui nous a aussi gâtés"

et merci "au service des lèches-cul de la macronie qui s'est gâté"

Les gens du Point sont des facétieux. Ils ont eu la bonne idée, validée, de montrer en Une Griveaux défaisant sa cravate avec le titre: "Affaire Griveaux : intimité, le combat du siècle". On ne fera pas plus salaud-chic.

C'est à dire que l'autre Russe n'a fait que ce que tout le monde dans ce milieu rêve de faire, en gros. Un peu comme Zemmour dit juste tout haut ce que les médias radio télé pensent de moins en moins bas, le sujet du jour de Daniel en est un bel exemple.

Franchement, Godwin ou pas (ce concept à la mords-moi-le-noeud), on frôle la presse la presse dégueux des Années Trentes.

Des gens ont pris la peine de réaliser une infographie avec le bonnet d'ane mais on viens nous expliquer que c'est une "maladresse". C'est calculé; et c'est assez ignoble comme procédé (imaginez ça avec n'importe quel politique de droite qui a raté un concours).

A propos des Musulmans. La fusillade de Francfort, telle une saucisse trop grasse, a glissé de le Une des journaux en ligne en deux temps, trois mouvements.

Islamophobie inconsciente ? Pourquoi "inconsciente" ?

petit point technique:

les tweets apparaissent sous forme de texte brut chez moi et pas formaté; sans saut de ligne avec l'article; ça rend la lecture très pénible. Sous firefox/ macOS (avec Chrome je vois le formatage avec l'interface twitter)

que dire de cet autre portrait dans Ouest-France aujourd'hui ???? :                                                                                                                                     PORTRAIT. Qui est Juan Branco, avocat radical et polémique ?

L'évocation de Zineb Redouane dans la seconde vidéo, où les "marges" des manifestations de gilets jaunes s'étendent jusqu'aux balcons du 3ème étage, est un grand moment de journalisme en elle même.


Normalement "marges des manifestations" c'est la formule consacrée pour évoquer les arrestations préventives ou la casse dans des rues alentours ("28 personnes ont été interpellées en marge de la manifestation", "violents affrontements en marge de la manifestation", "12 voitures ont été brulées en marge de la manifestation"). 


Dans l'usage journalistique courant de cette expression, ce qui est en marge ce n'est pas ce qui est physiquement à coté, c'est ce qui est éloigné du centre pacifique, les extrêmes infréquentables qui vont "encore plus loin" que le reste des manifestants (on le voit d'ailleurs "en marge de la manifestation" régulièrement employé pour des affrontements ayant lieu au beau milieu de celles ci).


Techniquement son usage pour Redouane est plus justifié que 90% des emplois de cette formule au bas mot, mais c'est à ces 90% d'histoires d'affrontements et d'extrémistes que ça l'associe.


«Pan sur le bec, je me suis laissé avoir par les réseaux sociaux»


Je n'ai pas effectué le geste sain et logique que l'on demande souvent à ceux dont ce n'est pas le métier: vérifier l'information avant de prendre position.


C'est la faute aux réseaux sociaux, pas à ma flemme ou mon inconséquence.

"Mise à jour, 10 h 45 : Pan sur le bec, je me suis laissé avoir par les réseaux sociaux. "


Oui alors là va falloir prendre une douche d'eau froide. 

Parce que si même regarder un sujet de 2 minutes sur le site de la chaîne, avant d'écrire une chronique, c'est trop attendre d'@si, on va pas être d'accord. Ma confiance, qui se matérialise en l'occurrence par un abonnement, repose précisément sur l'hypothèse que vous faites autre chose que de vous informer sur twitter. 

Le "réseau social addictif préféré", comme vous dites avec constance, tant mieux si ça vous passionne, mais pour ce qui vous relie à nous, ça va bien 5 minutes et va falloir trouver la pédale de frein d'urgence, là.


Peut-être que je surréagis mais je trouve ça très malsain, cette pente, pour @si. Vous vous rendez compte que si vous nous en faites une par mois, des comme ça, vous dégommez tout le travail du site, vous l'exposez, vous le fragilisez ?  

Je le dis et je le répète... cette "fissure" ça fait bien longtemps qu'elle a été créée par les politiques et leurs complices "journalistes" : dès le moment où le premier politique (je ne sais pas qui c'est et je m'en fous puisqu'après la plupart d'entre elles/eux - du premier plan en tous cas - se sont engouffré-e-s dans la brèche) a commencé à mettre en scène sa vie privée pour en tirer un bénéfice dans la sphère publique, le loup est entré dans la bergerie.

Ah ils et elles sont toutes et tous bien content-e-s de poser avec compagne ou compagnon et éventuels mouflets pour de belles photos dans Paris Match (ou ailleurs), photos accompagnées de commentaires expliquant à quel point leur famille est importante voire fondamentale et qu'elle sous-tend leur action dans la sphère publique.

Oui mais voilà... maintenant les médias ne sont pas tous "sous contrôle", notamment parce qu'il y en a des nouveaux. On ne maîtrise plus son image et ce qu'on peut/veut mettre en avant ou a contrario dissimuler. Elle part dans tous les sens, "l'image"... et on regrette bien maintenant d'avoir tout misé dessus au détriment du fond, des idées, des propositions, des programmes.

La seule chose que Griveaux (comme tant d'autres) a jamais "vendu", c'est lui-même ou du moins l'image de lui-même qu'il voulait bien donner. Et dans ce cadre c'est lui qui a pris la décision d'exposer et d'exploiter sa vie privée dans le cadre de sa vie publique.

Et donc retour de bâton. Tartuffe s'est mis à nu au sens propre et cette mise à nu a fini sous les yeux de tou-te-s.

C'est pas joli-joli, certes. Et je me serais bien passé de tout ce cirque qui m'impose si ce n'est l'image (je ne suis pas allé voir) au moins la suggestion de l'image de son sexe turgescent. Mais quand on vit par l'épée, on périt par l'épée... et on aurait mauvaise grâce de venir s'en plaindre.

J'aurais aimé que cette déplorable mésaventure serve de leçon... et pas seulement à Griveaux. J'aurais aimé qu'on en tire collectivement les réelles conséquences et que politiques et journalistes décident de cesser de mélanger vie privée et vie publique pour se concentrer sur la seconde avec des faits, des idées et du débat de fond. J'aurais aimé qu'on oublie aussi bien la vie privée "côté lumineux" que la vie privée "face cachée" de Benjamin Griveaux (parce que je me fous aussi bien de la seconde que de la première). Mais non... il semblerait que politiques comme journalistes (pour la plupart) se déchaînent pour pouvoir continuer comme avant, pour pouvoir continuer à nous manipuler à loisir avec des images de vie publique contrôlées sans qu'on puisse les contrer sur le même terrain en exposant l'envers du décor. Bref, ils et elles veulent continuer à avoir le beurre et l'argent du beurre. Et malheur à celui ou celle qui a l'idée saugrenue de les contredire et de leur mettre le nez dans leurs contradictions.

La moue-rictus de Jade à la fin de sa présentation... j'essaie de traduire : voilà j'ai fait le travail demandé, je n'en suis pas fière mais le déroulement de ma carrière est à ce prix.

Bon. C'est quand même Griveaux qui a installé les rails sur lesquels fonce le train des insinuations ras des pâquerettes ( la décence m'interdit d'aller plus bas !) en traitant ses concurrents ( du même parti!) de "Fils de pute" ou "d'abruti" Le ton, était donné, et le pauvre de se scandaliser !!!


" Qui sème la merde récolte..."

Et quels bonnets pour l’infographiste ?

Bezon sans s, ècole avec un accent grave…

Bonjour et merci pour la chronique. 

Pour compléter ces réflexions sur la mise en images de cette affaire et de ceux qui y sont associés, il y a aussi C dans l'air, que vous adorez ces derniers jours, et qui là a encore fait fort hier en invitant l'inénarrable H. Gattegno. Comme Paris-Match, qui l'emploie, publie en une (excusez du peu) une photo de l'arrestation du couple Pavlenski/de Taddeo aka "Les Diaboliques" (sic), il venait en assurer le SAV avec (roulement de tambours médamzémessieurs) .... la vidéo ! Et là, tranquillement, de se lancer dans une pseudo analyse psychologiquement en carton sur l'étrange impassibilité de la femme, par exemple... Le reste de l'interview, qui sert à vendre le papier de Match, est du même tonneau, avec une cuiller d'information et 5 louches d'insinuations. Un peu plus tard, on a aussi droit à plusieurs minutes d'analyse d'un soit-disant sourire de Griveaux sur une photo, qui est affligeante et embarrassante pour tous les participants à ce badinage télévisé; tant ils peinent à cacher, en bon tartuffes, leur évident plaisir de parler publiquement des alcôves et des coulisses.  Ca va broder sec dans les jours qui viennent. Ce journalisme-là est vraiment écœurant, quoiqu'on pense de l'action de P. Pavlenski.

S'il s'agit bien de Jade Partouche comme le dit un article du Huffington post, on peut trouver son parcours ici


Sa formation en journalisme, si le cv dans le lien est exact, elle l'a faite à L'IEJ : compter 7250 euros l'année de formation .


Les chiens de gardes jouent bien leurs rôles ...

Ont ils affublés Emmanuel Macron d un bonnet d'âne pour avoir échouer 2 fois normal Sup?? Je ne pense pas ...

Donc cette présentation est clairement subjective, raciste et se place vraiment dans la lutte classe et autre qui se déroule en ce moment 

Et Castaner qui n est effectivement rappellé a l'ordre pas personne , mais quel honte 


Cette Macronarchie fait réellement peur , j ai honte pour eux 

Pas d’accord D. S. ! Quelle que soit la suite du portrait, le passage par les trois bonnets d’âne est abject! Du jamais vu dans une bio de quiconque. 

"Les Rats En Marche" où la tectonique de la connerie!

On a l'impression que  " l'affaire du gros vit de griveaux " est resté dans la gorge de ces journalistes (si j'ose dire ) et qu'il leur faut  se venger.


C'est sûr,  c'est dur à avaler pour ces dames ( et ces messieurs ).

Mais c'est fou ils ne finiront jamais d'être les pires ordures possibles. Chaque matin je me réveille, et j'arrive à être encore plus atterrée que la veille par les débiles d'éditocrates. Comment font-ils pour exister ? A force d'empirer de jour en jour, ils vont bien finir par devenir trop cons pour se souvenir qu'ils doivent respirer. Du moins on peut l'espérer !

Il ne faut plus aller sur ces plateaux. Leur mépris pour ceux qui viennent d'en bas, leur manque de sens professionnel, leur asservissement à la voix du maître méritent de les laisser mijoter dans leur jus. Ils se raconteront leurs histoires tous seuls.

Etant un éternel optimiste, j'ai l'impression que la présentatrice est autant outrée que nous. Son rire et son sarcasme peuvent se lire à l'endroit comme à l'envers

La vidéo de LCI que vous présentez est un montage. Dans la présentation complète, livrée ici par BalanceTonMedia, la journaliste indique que Yassine Bouzrou est l'avocat de la famille d'Adama Traoré et de Zineb Redouane. Et l'ensemble du portrait est plutôt flatteur, à mes yeux. Reste que l'infographie est très nulle (avec des phote d'ortografe).

Ah, Twitter…

Ce qui fissure, c'est la pratique du journalisme en France. 

Et la main mise de 10 grandes fortunes françaises sur les médias. La main mise de 10 grandes fortunes françaises sur la pratique du journalisme. Que les violences policières ne soient "montrées" qu'un an après le début des gilets jaunes est quand même très révélateur de médias qui sont aux ordres. Aujourd'hui, soit un journaliste ne relève pas une énormité, comme avec Christophe Castaner hier matin, soit ils sont clairement dans le jugement partisant comme avec cette histoire de portrait d'avocat.

Les autres, ceux qui essayent de faire leur boulot, sont soupçonnés de terrorisme, de complotisme, de rebellion, de fomenter quelques actions répréhensibles… et sont clairement menacés.

Vous avez un dur métier : être obligé de regarder ces sources d'aliénation que sont les chaînes " d'information " en continu !


Je me suis toujours demandé à quoi ces chaînes servaient.


Bien sûr, à gagner du fric.


Mais, il me semble que la seconde raison, c'est de permettre aux cons de s'exprimer.


Et, comme disait Cavana ,  " les cons gagnent toujours , ils sont trop nombreux ".

Coucou, typo !  Zineb Redouane, octogénaire tuée à sa fenêtre à Marseille par un lancer de grenade vers le haut par policier ou CRS facétieux.

Le message est clair : quelle que soit votre réussite professionnelle, vous ne serez jamais à nos yeux qu'un arabe.

Abjecte cette présentation de LCI !


Mais l'explication de ce choix est claire : il est le conseil de la famille d'Adama Traoré, ou de la fille de Zineb Redouane, l'octogénaire tuée à Nice par un tir de grenade lacrymogène ...


L'homme à abattre ou du moins à discréditer ( dans un premier temps... )


Quant à CASTANER et FAURE : "combat de fauves au crépuscule" comme dirait HF Blanc

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.