104
Commentaires

Nos comptes 2022, marqués par la fin de La Presse Libre

Commentaires préférés des abonnés

Peut-être quelques explications (qui n’engagent que moi) sur la diminution du nombre d’abonnés :

Le retrait progressif de monsieur Schneidermann et du Matinaute, et son regard souvent pertinent sur un sujet d’actualité.

Articles pas toujours très intér(...)

" D'environ 23 000 abonné·es en 2020, au seuil de la pandémie et de notre transition vers un actionnariat collectif, vous êtes aujourd'hui moins de 20 000, c'est l'une des causes majeures de notre déficit actuel.  "


Je vous souhaite de trouver be(...)

Peut-être faut-il envisager l'hypothèse qu'ASI, né avec et par Daniel Schneidermann, s'éteindra avec son retrait.


Des indices dans ce sens :  la transmission des parts  sociales n'a pas forcément été accompagnée d'une transmission des talent(...)

Derniers commentaires

Quel plaisir de payer 1 euro juste pour voir à quel point ASI est dans le trou.
Normal, passer de site d'analyse à nid à gauchistes wokes, idéologues et bornés, ca ne marche que lors que c'est subventionné par les payeurs de taxes (France Inter).
Les gens normaux ne veulent pas - plus payé pou se faire donner la lecon par des bobos hors-sol.
Toute la 'presse" anglo-saxone qui ont donné les clés à ces nouveaux curé ont coulé et ont finallement abandonné cette ligne.

Les nouvelles Mères supérieures semblent encore plus bornées que DS qui avait encore des traces de bons sens avant de se faire absorber par les délires idéologique du moment.
Que votre fin soit rapide et comme vous etes pour le suicide assisté, allez-y

Un sujet peu abordé pour expliquer la baisse du nombre d'abonnés, c'est l'absence de continuité des emissions et des formules qui marchaient bien et qui m'avaient convaincu de m'abonner. Ce n'est pas seulement la demi-retraite de DS, mais aussi le départ de Mathilde Larrère et d'autres, sans que les abonnés soient prévenus du pourquoi et du comment.  Tout d'un coup on se dit, "tient cela fait longtemps que je ne l'ai pas vu", pour découvrir qu'elle ne contribue plus du tout au site. A travers cet exemple, je veux dire que le problème d'ASI, ce n'est pas d'évoluer et d'introduire de la nouveauté, c'est ld'être incapable de maintenir dans la durée des formules qui marchaient bien. Par exemple, pourqui ne pas avoir remplacé une historienne par une autre pour donner son point de vue en fin d'emission? Ce ne sont pas les talents qui manquent. Autre exemple, la disparition de l'emission régulière où d'autres médias libres et indépendants donnaient leur point de vue. Cela apportait de la diversité et de la vitalité. ASI dépend trop de ce que la nouvelle équipe a envie de faire et de ne pas faire, sans s'interroger sur ce qui marchaient bien et devait continuer avec d'autres personnes. ASI aurait dû recruter les journalistes ayant les compétences et l'envie de continuer ce qui faisait son succès avec 40 000 abonnés plutôt que d'abandonner des formules gagnantes et les remplacer par des expérimentations parfois hasardeuses. Il aurait fallu ajouter du nouveau plutôt que de remplacer, pour conserver le noyau dur d'abonnés et en ajouter de nouveaux attirés par les nouveaux contenus. Personnellement, je renouvelle mon abonnement encore une fois, mais au bout d'un an, je ferai le bilan.

Je suis abonné et lis de moins en moins ASI. Je m'aperçois que je guette toujours les émissions et chroniques de D. Schneidermann et Rafik Djoumi et que je laisse progressivement le reste. Je m'aperçois aussi que je suis de plus en plus agacé par le ton militant (on est entre nous, on ne va pas se fatiguer à donner les arguments de nos adversaires) : je ne sais pas si ça vient de moi ou des journalistes. Il ne s'agit pas d'un choix budgétaire pour ce qui me concerne. A ce rythme je ne vais pas tarder à me désabonner.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

C'est quand même plus facile pour le groupe " Les Echos " d'équilibrer son budget.


J'ai cru comprendre qu'il avait touché plus de 14 Millions d'euros de subventions publiques.


Je suis rassuré  de savoir que Monsieur B. Arnault a été largement remboursé de ses généreux dons.


Je suis satisfait, à titre personnel, d'avoir contribué à cette bonne action , et de financer Monsieur D.Seux, un éminent économiste ( titulaire d'un D.E.U.G d'économie ) et qui nous initie aux mystères de l'Economie  ( légèrement libérale )


Vive la France, et Vive la République.!

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Désolé pour le mauvais résultat 2022. J'espère que vous arriverez à redresser la barre.


Je suis abonné depuis 2008 (15 ans déjà), j'ai donc vu l'évolution du site au fil du temps. Si je me souviens bien, les premières années il y avait près de 40 000 abonnés, mais ce chiffre a ensuite diminué pour se stabiliser vers 20-25 000. Si ces derniers temps, les chiffres sont de nouveau en baisse, je comprends que ça compromet la santé financière d'ASI.


Je n'ai pas de propositions pour enrayer cette baisse, du moins pas de propositions réalistes.


Je note cependant qu'un con-plotiste propose de transformer ASI en un nouveau "Réseau voltaire". C'est sur qu'écrire de la merde qui flatte les croyances les plus neu-neu, ça fait de l'audience auprès d'un public hélas assez nombreux. (la preuve: le nombre de votes pour le message en question) Donc si on veut se faire du fric facilement, c'est le truc à faire. J'ai juste une question: se faire du fric facilement en trompant ses lecteurs, c'est les  valeurs d'ASI ou du JDD version Bolloré ? Et dire que ce con-plotiste se prétend de gauche...


Ah oui, pour les crétins qui croient à la "russophobie", voici ce qu'en dit un historien spécialiste de l'Europe de l'est et de la Shoah. Je vous préviens, c'est d'un autre niveau que la merde habituelle du réseau Voltaire.



Pour en revenir au sujet principal (la baisse du nombre d'abonnés), je pense que c'est hélas le résultat de la conjonction de deux phénomènes:

- tout d'abord, la notoriété d'ASi, héritée en grande partie de l'émission télé, diminue au fil du temps. Les articles d'ASI sont rarement repris ailleurs, et les gens qui ont connus ASI version télé sont maintenant vieux (moi y compris). L'idéal serait de pouvoir remettre un pied dans les grands média (par exemple par une chronique média, comme Daniel le fais/faisait dans Libé), mais je doute que ceux-ci soient très ouverts

- la presse et en particulier la presse de gauche souffre dans son ensemble. Ce n'est pas un phénomène nouveau, mais les problèmes sont plus importants depuis quelques années. Il manque hélas un grand média "de gauche" pour servir de porte d'entrée à la myriade de petits média de gauche qui vivotent. Malheureusement, les tentatives de reconstruire un grand média de gauche ont échoué, en grande partie à cause des querelles intestines. Dommage.



Tout doit se renouveler, donc ASI peut vivre sans "Daniel" !

Ce que je reproche aujourd'hui à ASI, c'est son ... foisonnement et je n'ai pas le temps de découvrir/ lire tout, loin de là, très loin de là et je n'arrive pas à voir in fine ce qui pourrait m'intéresser.

idem, parfois des articles très, trop longs ?

bon courage et merci !

Avez-vous songé à briser un tabou et faire comme Écran Large ? C’est à dire à faire des « news de merde » avec un titre à suspens, pour remonter dans Google Discover.

Évidement, vous n’avez pas de clics publicitaires à générer, mais cela pourrait peut-être rapatrier des brebis égarées, en dehors de votre lectorat habituel ? 

Évidemment, ce serait à titre expérimental uniquement, par petites touches ponctuelles, et à expliquer au préalable aux commissaires du peuple (ce qui vous disent ce que vous devez faire et surtout que c’était mieux avant). 


P.S :

J’ai lu dans ce forum que l’enquête sur le lectorat d’ASI n’avait finalement porté que sur 1/3 des abonnés.

Par ailleurs l’émission « Tour de France d’ASI » a clairement montré un biais dans les répondants (hommes blancs).

Bref, il faudrait vérifier d’urgence que votre connaissance du lectorat n’est pas biaisée.

Bonjour. 

Je suis abonné de la première heure. Longtemps, j’ai attendu le samedi matin avec impatience pour visionner l’émission jusqu’à ce que je me rende compte, il y a quelques années que je n’y allais plus souvent (bizarrement le mail du vendredi soir avait disparu, alors, sans y prêter attention, j’ai commencé à m’intéresser autre chose.)


Je me suis demandé pourquoi ? Pêle-mêle:

- de plus en plus d’interlocuteurs interrompus dans leur prise de parole au cours de l’émission ASI

- des choix discutables de chroniqueurs.euses de fin d’émission. Pire, des chroniqueurs proférant des attaques, des âneries contre des personnes sur le plateau, non repris par l’animateur (puisque fin d’émission ?) .

- Un mail au nouveau Mediateur pour lequel je n’ai jamais eu de réponse

- plusieurs posts sur les forums sur lesquels on m’a fermement invité d’aller voir ailleurs (globalement aucune bienveillance chez cette partie des abonnés que sont les commentateurs -idem sur Mediapart d’ailleurs-..)

- des émissions qui tournaient en rond (sujets rebattus, souvent de politique politicienne, mais pas que) et 

- des sujets jamais traités sérieusement (science, industrie, éducation, recherche, ….) alors que là aussi, vue l’inculture scientifique des journalistes (et des politiques), je crois qu’il y aurait beaucoup à dire. (d'ailleurs, quid de la formation initiale des journalistes d’ASI? Combien de scientifiques/ingénieurs ? Combien de financiers/économistes ? )

- d’autres sources d’informations plus intéressantes (sur YT notamment, mais beaucoup en anglais), plus graphiques/pédagogiques et plus punchies.

- le sentiment désagréable que, pour ASI, l’argent c’est mal, la finance c’est affreux, l’économie c’est nul. Sans oublier qu’il faut déconstruire le capitalisme. (Alors que tout ça n’est, comme la langue d’Esope, que le meilleur et la pire des choses !)


Les plus : 

- indépendance d'esprit

- souci d’approfondir les sujets 

- qualité des invités, surtout au début. (depuis la création de l’émission TV + site)

- qualité de l’animation et du débat (également pendant les 2/3 du temps de vie)


Les moins :

- ligne éditoriale devenue trop politique, ce qui obscurcit les appréciations (ça ne m’intéresse pas de savoir ce qu’il faut penser, ni pour qui il faut voter. Et pas non plus que les invités pensent comme ASI). 

- la dérive vers moins de critique des médias (pourtant le core business initial) et plus d’autre chose (à vouloir courir plusieurs lièvres…)

- des interruptions fréquentes des intervenants (finalement je préférais F Taddei) 

- la difficulté d’intégrer les invités en Visio.

- des animateurs moins connaisseurs de leur dossier (moins de relances lorsque certains invités disent des âneries), ou trop empathiques avec certains invités (voir le premier point de cette liste)

- des chroniques pas datées (il faut aller dans les commentaires pour trouver la date)

- etc…


Je n’ai pas envie de me désabonner mais j’irai moins souvent. 


PS1 Il me semble qu’un nouveau travail (ou une mise à jour) de l’enquête de 2022 sur le  "lectorat" d’Asi serait utile : en relisant la synthèse que vous avez publiée, je me demande si vous n’avez pas eu un biais de lecture et de conclusion. Vous parlez souvent (à tort au sens statistique, de mon point de vue) d’échantillon et même si vous notez bien que ce sont des répondants, vous en tirez un "portrait robot". Mais quid de ceux qui n’ont pas répondu, soit les 2/3 de vos abonnés : 15 000 sur 22 000 à l’époque ? 


PS2 le coup des invités abonnés de l’été 2023 est quand même symptomatique. Vous ne pouvez pas vous exonérer d’étudier/analyser le processus ET ses causes qui vous ont conduits à ce biais de sélection ? (hommes blancs mais aussi secteurs professionnels, grandes villes, niveau social tous du même tonneau. En lien avec le "portrait robot" (erroné de mon point de vue) de votre abonné ?)

Il est vrai que DS manque beaucoup à travers ses articles et l'émission ASI


Cela peut résulter d'un besoin. 


C'était agréable de le lire le midi durant son interruption pour déjeuner. Son regard est toujours pertinent indépendamment du sujet abordé.


Est-ce qu'il serait possible qu'il anime une émission d'ASI de nouveau de manière mensuelle ou une chronique vidéo ?


Proxy et le 7 :15 sont intéressants sans oublier les Savoirs Médiatiques pour lesquelles j'accuse énormément de retard. 


Je me suis juste demandé, en vous lisant, si un retour à des émissions en direct sur ASI sans passer par Twitch pourrait être pertinent.


Par exemple, DS était en compagnie de M. David DUFRESNE et de M. Gaspard GLANZ pour commenter une interview présidentielle sur les chaînes d'info en continue. 


Durant cette émission, j'ai pu apprendre, notamment, ce qu'était un tunnel


Les trois journalistes soulignaient la pertinence et l'impertinence des questions posées (thèmes abordés, relances ou non)

Ils expliquaient aussi le fonctionnement des forces de l'ordre mettant en Lumière la faiblesse du budget consacré. Il y avait aussi un désordre énorme dans la sollicitation de policiers qui ne devaient pas se trouver à cet endroit à ce moment précis.


Est-ce que Les Directs de l'Equipe peuvent devenir mensuels ? Cela serait intéressant.


Ensuite, les enquêtes en plusieurs volumes sont de qualités. Par exemple, celles sur le Palmipède avec une mise en abyme dans Proxy était intéressante.  Je n'ai pas encore lu celle sur les pompiers. 


De mémoire, je crois que c'est la première fois qu'une enquête, dans son intégralité, est rendue gratuite par les Asinautes.


Vos chroniques énervé.e.s sont très agréables à lire. Elles sont fines et savoureuses très sérieusement, dignes d'un roman noir. Est-ce qu'il serait possible qu'il y en ait une quotidienne en plus du Matinaute ?


J'éprouve beaucoup d'admiration et de respect pour vos deux pigistes, Madame Élodie SAFARIS et Madame Constance VILANOVA. 


Il est possible d'en déduire une mise en abyme entre leurs deux chroniques. Il y a donc une Sororité sublime entre Elles Deux.


Dans tous les cas - pour prolonger ce long commentaire (Mille excuses) - vous donnez envie de découvrir de nouveaux médias alternatifs en plus de celui-ci. Vous prenez aussi soin de votre public en montrant avec des arguments incontestables et de qualité ceux qu'il ne faut pas lire. Ceci est un clin d’œil plus qu'amical et de soutien à l'attention de M. GUEMART.


Il y a aussi énormément d'Affect, de Complicité, d’Émotions et de Solidarité entre Vous Toutes et Tous. Par exemple, "Mau", "Nass" et M. AVELINE qui adressait un clin d’œil plus qu'amical à M. GUEMART en parlant de "vacances amplement méritées".


C'était agréable de voir comment s'organisait le travail durant la période estivale écoulée entre Madame Pauline BOCK et M. AVELINE (Juillet) et M. GUEMART et M. MIDENA (Août).


L'Affect se retrouve également chez Madame Louison GASNIER à travers L'été des Asinautes. Il s'agit d'un Affect authentique à la différence d'une animatrice de Canal + spécialiste de cinéma.


Enfin, votre demande auprès des Asinautes d'une augmentation ou non du montant de l'abonnement est plus qu'une marque d'honnêteté. Cela n'est pas de la vente forcée. Cela montre un choix et une conscience professionnelle auprès de votre public.


Merci à Vous Toutes et Tous tout simplement pour tout.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Une question complémentaire à M. Guémart.

La liasse fiscale sur les comptes au 31 décembre 2022 devait être déposée le 3 ou le 18 mai 2023, selon la procédure utilisée.


Pourquoi des comptes arrêtés avec 3 mois de retard ?


Une défaillance du cabinet comptable  ?

Ou le retard d'ASI à fournir les infos demandées par ce cabinet ?


Rappelons qu'en 2021, le montant total des aides directes et indirectes à la Presse s'ést élevé à 367  Millions d'euros....;

une perte de 3 000 abonnés sur 23 000, c'est assez conséquent. dur.


ce que je vais dire n'est pas sympa mais j'ai l'impression qu'ASI est un peu tombé en Ligue 2 des médias de gauche indépendants. pas par rapport à la qualité, mais par rapport à l'audience et la visibilité en général.


je fréquente beaucoup Youtube et voir des vidéos de ASI est rare. Blast et Le Média par contre, ça y va (et pourtant Le Média, question qualité, bof. ça ressemble plus à du billet d'humeur).


ça se voit aussi par rapport aux invités. peu d'invités de premier plan. c'est bien pour la diversité, moins bien pour le coté "produit d'appel".


je pense qu'il manque à ASI un "entertainer", quelqu'un qui fasse de l'info avec dynamisme et humour, un peu à la Usul. et pourquoi pas plus de formats vidéo un peu à la manière de Blast.

L'évolution d'ASI me plaît beaucoup sur les sujets écrits, qui reflètent une rédaction résolue avec des personnalités complémentaires. Bref, je lis beaucoup ASI, et les (plus rares) écrits de DS, comme la petite cour, c'est la cerise sur le gâteau. C'est sur la video que je suis beaucoup moins convaincu. Je ne regarde presque plus les émissions hebdomadaires, que je trouve souvent fades et convenues, ça ne bouscule pas, mais peut-être que c'est moi qui change. Les revues de presse etc... je ne regarde pas, c'est long, le ratio information / temps est tellement moins bon que l'écrit, mais si j'avais plus le temps ou que j'étais plus matinal, peut-être que j'en apprécierais l'atmosphère. La video n'a vraiment d'intérêt à mon sens que pour les interactions humaines, et surtout lorsque ces interactions créent quelque chose qui semble vrai, et même parfois inattendu.

Pour ma part, abonné de la première heure, je trouve le contenu du site toujours aussi excellent ! J'ai 52 ans, mais le rajeunissement de l'équipe me semble un vrai point fort (Ainsi que la diversité des profils, les qualités d'écriture et l'exigence journalistique générale).


J'ai toujours l'impression que les sites de presse de engagés sont lues majoritairement par des retraités qui ont gardés le gout du texte et de la lecture, et qui ont plus de mal avec les formats vidéos, ou les nouvelles thématiques numériques/réseaux sociaux (Netscape , Calmos..). D'ou la difficulté d'élargir a un public plus jeune, qui a en plus moins de temps disponible qu'un retraité. 

Moi j'aime autant les deux approches (texte et vidéos) et j'ai du temps (prof célibataire sans enfant.. lol). 

Mais ca me semble fou qu'un Media avec un contenu d'une telle qualité n'ai "que" 20 000 abonnés..


Peut-être que vous pourriez vous pencher sur une diffusion plus large via le format podcast qui est très populaire (voir par exemple l'excellent podcast du Parisien : Code source). La difficulté c'est comment le rentabiliser ? Ou alors le voir comme un produit d'appel et rendre certaines émissions en libre accès audio après deux semaines ou un mois ?


Et le semi départ de Départ de Daniel ne change rien pour ma part. Je trouve même que le contenu est de plus en plus profond et diversifié. Et la mauvaise habitude journalistique de Daniel de couper le développement d 'un argumentaire ne me manquera pas non plus (qui aime bien, châtie bien <3 ).


Bref, COURAGE, bravo et continuez comme ca !

Ce serait principalement les personnes qui étaient abonnés par l'intermédiaire de la presse libre qui n'ont pas repris leur abonnement à asi? Dans ce cas et sous réserve que ce que j'ai compris est la réalité, ils étaient donc abonnés sans vraiment le vouloir et donc ne faut-il pas faire remonter les causes du manque d'abonnés à avant, en considérant que c'était un leurre de progression des abonnés?


Les émissions à mes yeux sont plutôt des soins palliatifs des médias que du diagnostic. Leurs thèmes traitent des problèmes de société d'actualité, le plus souvent sous l'angle de ce que n'ont pas dit les médias certes, mais la critique des médias ne s'y voit qu'en creux. 

C'est une ligne éditoriale qui intéresse tout autant que de pointer les gaffes médiatiques et les manquements à l'éthique journalistique, et qui a de l'avenir car les lieux d'expression libres se rétrécissent. Comment l'inclure plus clairement dans asi?


Ne suivez pas tous les conseils de ce forum, même les miens :-) c'est pourquoi je me permets de vous en donner.


J'aimerais un suivi dans le temps des évolutions techniques et économiques des mastodontes des réseaux. Pleins d'asinautes ne pratiquent pas twitter, facebook etc. et quand quelque chose change, ne voient pas quoi et disent juste que c'est la plaie d'internet! Le tout basé sur des rumeurs. On aurait besoin de concret. 

Pour twitter par exemple, que les changements pour l'usage qui ont eu lieu soient suivis et datés dans le temps (ne plus avoir dans son fil les réponses de ses abonnements à des twittes, puis la publicité au milieu du fil, puis la publicité et des twittes promus flanqués dans les réponses aux messages de vos abonnements, bref peu à peu le décor qui se transforme) c'est de l'info pour les non-usagers.

Que ça se nomme X ou gros minet a peu de conséquences, par contre. 

Est-vrai que c'est une sorte d'œuvre d'art le site X de Musk à la base? un truc qui renvoyait à rien sauf un clic qui renvoyait à Y? Pourquoi pas cette info sur asi?


Bon si tous ou presque les abonnés envoient 10€ ça comble le trou.., mais ce n'est pas la solution pérenne. 

Informer en masse sur l'existence du site, pour toucher des gens intéressés si ils vous connaissaient, mais sans faire de pub, voyons... Un affaires sensibles spécial "fin d'arrêt sur images" euh ça commence à dater trop pour ça.., un rembob'ina sur asi, idem. Se faire inviter à des émissions pour vendre asi en loucedé, euh quelle différence avec la pub? 

Est-ce qu'un encart non racoleur, non quémandeur, disant arretsurimages.net, les médias et vous, articles, émissions, forum. ne serait pas le moins pire? 


Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ....

Je suis asi depuis la nuit des temps (enfin depuis la télé) et cette année j'ai hésité à me réabonner. Eh oui comme macron je dois réduire les dépenses (mais lui c'est parce qu'il réduit les rentrées). Ceci dit je continue.

Autrement il y a sans doute un effet de lassitude, l'impression de déjà vu et surtout qu'au fond malgré ces anayses pointues, rien ne change.

Peut-être aussi parfois des analyses sur des sujet un tantinet futiles. Comme je n'ai plus les moyens, ni l'envie, d'être abonné au Monde, ayant résilié mon abonnement Médiapart (réduction des coûts), je vais juste voir les titres sur Mediapart.

Suite à mon abonnement au Monde, je continue de recevoir les unes du Monde tous les jours (ils ne doivent pas savoir faire le ménage dans leurs fichiers abonnés car de temps en temps ça s'arrête, puis ça repart. Mystère). Tout ça pour dire que ce serait bien si ASI faisait une revue de presse (actualité des médias ?), je sais bien que c'est pas son rôle, mais ça cadrerait un peu les chroniques.

Bonjour à tous. Pour apporter ma petite contribution, je viens confirmer certaines remarques pertinentes faites ci-dessous. Je suis abonné depuis 2008, j'ai donc vu toutes les évolutions du site. C'est un point de vie totalement personnel, bien sûr, mais il y a au moins deux de ces évolutions qui me rebutent un peu en tant qu'abonné : l'extension des articles (et des émissions) en longueur, et le virage vers toujours plus de contenus vidéos. En même temps, peut-être que cela est susceptible d'attirer plus d'abonnés, et surtout, plus jeunes ? Il faudrait faire une enquête sérieuse là-dessus. En tout cas, il est toujours sain de chercher à se renouveler.

Je suis également partisan, comme Jeanel, de davantage de regards sur la presse étrangère, et sa manière de traiter l'actualité. YS1 dit ci-dessous que ça demanderait beaucoup de moyens : pas forcément. L'accès en ligne est assez facile, en général, même si nombre de titres sont fermés aux non abonnés. 

Je ne suis pas sûr en revanche qu'il faille donner une coloration politique plus à gauche, mais au contraire rester totalement indépendant. Même si, sans doute, la majorité des abonnés penche plutôt très à gauche, il me parait important de savoir garder ses distances et se réserver le droit d'analyser et critiquer TOUTE la presse, pas seulement celle de Bolloré. 

On ne peut que souhaiter longue vie à ce site indispensable, qui mérite largement plus que ses 20 000 abonnés. Pour paraphraser un asinaute de "l'été", un site d'utilité publique, qui rend le spectateur de l'actualité plus intelligent. 

A nous de lui faire un peu de pub !


Je me permets aussi de donner mon ressenti sur les dernières évolutions :


- Les nouvelles chroniques sont vraiment sympa.


- Les nouvelles émissions aussi. Proxy c'est un peu long et parfois il y a des tunnels (je crois que Boris est déjà au courant). Par contre c'est super d'avoir des interviews en direct et j'attends le moment où la femme de Joris va monter l'engueuler parce que les huitres sont en train de refroidir. Ça ajoute un peu de suspense.


Alors on pourrait se dire "Ohlala ! Lui il a des mollets bien galbés et une petite gueule d'ange !". Certes. Mais c'est pas pour autant que je suis facile à contenter. La preuve, je peux aussi dire des trucs moins sympas :


Je suis abonné à ASI et Médiapart et j'ai maintenant parfois du mal à distinguer les deux. Médiapart, j'ai l'impression, se met à faire plus de contenu "médias" (parce que Bolloré, toussa). De l'autre côté, ASI marque de plus en plus une ligne de gauche (qui existait évidemment déjà, mais plus discrète) et étend plus ses analyses hors de la sphère médiatique. Du coup tout ça se ressemble parfois un peu.


Pfou, trop méchant. C'est parce que j'ai bu plein de café aujourd’hui. Ça me rend vénère.


Alors après oui, il y a peut-être des gens qui sont partis parce que "gnagnagna, DS il est mort". Ben écoute Simba :


1/ C'est l'histoire de la vie. Le cycle éternel, qu'un enfant béni rend immortel. Nants ingonyama bagithi baba ! Ce qu'on peut traduire par "Il y a un rajeunissement dans le contenu et dans l'équipe, il faut peut-être qu'il y en ait un aussi dans les abonnés".


2/ Qui appelle encore les journalistes par leurs initiales ? Ça ne se fait plus depuis Jacques Chancel.


Tout ça pour dire qu'il faudrait peut-être lancer un abonnothon pour que des gens agés pour qui Daniel Schneidermann était toute leur vie puisse offrir un abonnement à un jeune miséreux en demande.


Après l'inflation, c'est chaud quand même. Je ne sais pas s'il faut chercher plus loin que ça. Et puis l'époque aussi. Et la couverture de la Russie pendant la guerre. Nan je déconne.

Il tombe bien le lien pour augmenter notre abonnement à la fin de la page ! Je double la mise, ça replacera le coût d'un départ.


Je ne suis pas abonné depuis le début et je ne connais que peu le travail de Daniel Schneidermann (à part quelques émissions à la télé dans mon enfance). J'ai découvert l'existence du site grâce à l'émission Proxy sur Twitch !


Je suis très content de la dynamique actuelle et que vous essayez de proposer des concepts nouveaux. (Je n'ai peut être pas l'effet du "C'était mieux avant" comme d'autres Asinautes)


Merci pour ce que vous faites.

C'est l'occasion de vous dire bravo pour tout ce que vous faites et de vous apporter tout mon soutien. Je suis abonné depuis quelques années et j'adore. 


Sur le fond, c'est certain qu'en tant que citoyen on aimerait pouvoir soutenir toute la presse indépendante mais l'offre est pléthorique. Entre AOC, Mediapart, Street Press, LesJours, Blast, Reporterre, ASI, etc c'est pas toujours facile de soutenir tout le monde.

Les débats et enquêtes d’ASI sont précieux, je continuerai toujours à vous soutenir. Quels que soient les changements que vous jugerez nécessaires sur la forme (rebranding pour attirer plus de monde, fusion avec d’autres médias, etc.) Courage, vous allez trouver une solution 💪

Les "nouveautés" que j'apprécie :


- La newsletter => je l'attends toutes les semaines avec impatience. Non seulement le texte en soi mais surtout la veille des médias, les propositions d'articles et la cuisine interne

- L'émission Sur les Planches => Parce que l'image ce n'est pas que la télévision. 

- Les articles sur les sujets "oubliés" => Dernier en date, celui sur les pompiers => Bravo

- Proxy et le 7h15 pour le peu que j'en ai regardé


Les choses à tenter : 


- Investir plus le domaine du soft powers serait un plus. Par exemple les actuelles grèves à Hollywood interpelle-t-elle quand à la précarité des scénaristes français ?

- Proposer des fichiers audio c'est cool. Vraiment (justement pour Proxy et 7h15 que je ne peux regarder en direct). Pourquoi ne pas investir plus le domaine du podcast ?

- la visualisation claire et nette des maj des articles est fondamentale. Un exemple à suivre. Toutefois peut-on trouver un moyen de retrouver ces maj au sein de l'article sans à devoir trop chercher ou tout relire le texte ? 



Dans le désordre :

- une application @si

- des brèves régulières (plusieurs fois par jour) sur le monde des medias ou bien des indiscrétions

- des interviews de personnalités (journaliste, patron, preneur de son, monteur, producteur, lanceurs d’alertes, etc.) des médias (leur façon de travailler, etc.)

- des vidéos très courtes (1 min max).

- une chronique sur les biais : un biais -> une chronique ou alors décryptage des différents biais dans telle ou telle émission.


Je sais que cela peut paraître comme des éléments ressemblant à de la presse mainstream mais je pense qu’il faut donner envie aux abonnés de venir régulièrement sans qu’ils se disent « oh, non, peut-être pas maintenant, je vais en avoir pour 1/4 d’heure pour lire un nouvel article… ».

Le décryptage des médias peut aussi se faire de façon moins prise de tête et/ou plus « ludique ». Cela manque parfois de légèreté et du coup, on rechigne un peu à revenir : je rêve d’un « C’est pas sorcier » des médias.

Bonjour, merci. Bon courage pour cette passe difficile. Abonné depuis le début, je le reste. Mais je viens moins souvent. Je trouve qu'@si a plus de mal qu'avant a penser contre lui-même. Ça se sent dans pleins de petites formules , incises, dans plein d'angles où on connaît a l'avance les bons et les méchants. Je partage d'ailleurs souvent ces angles, mais justement, je viens à @si pour autre chose que des biais de confirmation. Haut les coeurs! 

Peut-être faut-il envisager l'hypothèse qu'ASI, né avec et par Daniel Schneidermann, s'éteindra avec son retrait.


Des indices dans ce sens :  la transmission des parts  sociales n'a pas forcément été accompagnée d'une transmission des talents.


Historiquement, on a eu des chroniqueurs qui avaient , déjà, un savoir-faire, une expertise dans leurs domaines , avant de venir faire des piges chez ASI.


Pas très sûr que ce soit le cas aujourd'hui. Plutôt l'impression d'un mercato en sortie d'écoles de journalisme.


Il faut voir le bon côté de ce constat pessimiste : le lecteur est près à payer , s'il y a de la qualité.

Bonjour à vous, je pense qu'il est vraiment indispensable que vous relanciez l'application sur smartphone. Je suis sûr que vous auriez de nouveaux abonnés. Depuis que l'application n'existe plus, je ne suis presque plus allé sur votre site tout en restant abonné jusqu'à présent. Avez vous prévu une nouvelle application ? Bon courage

Un certain nombre de griefs que j'ai pu avoir envers la revue ont très bien été formalisés par jeanel. Pour le dire un peu différemment, la séquence covid-guerre en Ukraine a montré qu'une bonne partie de la presse était passée en mode Union Sacrée/propagande, assimilant toute critique de la position du gouvernement sur ces sujets au complotisme et à l'extrême-droite, tandis que l'extrême-droite, qu'il s'agisse de celle au gouvernement ou de celle du RN, est banalisée.

A tout le moins, ASI semble être passée à côté de ça.

Mais ce n'est sans doute pas le plus important.


Je suis abonné à ASI depuis toujours. Il est probable qu'il en restera ainsi, car, de nature fidèle, je ne me désabonne que sur un gros désaccord politique.


Maintenant, il est clair qu'il y a un problème de financement de la presse non-mainstream, qui est devenu très concurrenciel.

Je viens de faire le compte de mes abonnements payants à la presse d'actualité: 2 mainstream, 6 non mainstream, auxquels j'ajoute quelques dons ponctuels. Ca finit par coûter cher, et quelques soient vos revenus, il y a toujours à un moment des choix à faire.


Si je compare avec des titres auxquels je me suis abonné dans les dernières années (par exemple: QG, Elucid), je trouve que ASI est un peu plan-plan, ça manque d'articles qu'on ne trouverait nulle part ailleurs, et d'interviews de gens blacklistés par le mainstream (par exemple: Barbara Stiegler, Emmanuel Todd).

Vous avez raison d'expérimenter des nouveaux trucs, originaux. Par exemple, l'été des asinautes était une très bonne idée.


Bon courage en tout cas, la presse libre est indispensable à la démocratie.


Je trouve que globalement si on compare a quelques annees en arriere, la qualité des articles est bien meilleure , c'est en général plus fouillé. on peut sans doute regretter l'absence de DS parfois dans l'émission @si hebdomadaire : dur de remplacer un style, 30ans d'expérience dans l'art de l'interview (et d'interrompre) et peut être une intuition pour choisir les "bons" sujets mais  les journalistes de l'équipe sont passionnés et ils font le taff. les nouvelles émissions sont tres sympas egalement  surtout Netscape en partenariat avec Canard PC.


Pour ma part ce qui me manque le plus bien qu'on y ait encore droit de temps en temps c'est "le matinaute" , l'élément fédérateur qui fait que l'@sinaute ressent le besoin de se connecter chaque jour pour connaître l'humeur a chaud du chroniqueur qui ne laisse jamais indifférente et par rapport à laquelle il est toujours intéressant de se positionner. Après il est possible que le 7.15 comble ce manque mais je ne peux guère l'écouter en live pour des raisons de décalage horaire.  sur le modèle du matinaute j'aime beaucoup sur le grill mais qui n'a pas la même instantanéité.


Peut être y a t il des abonnements "facile" a gagner comme c'est suggéré ci dessous par
jeanel en faisant ce que j'appelle pour ma part du fan service c'est a dire en caressant vos abonnés dans le sens du poil mais je pense que cela serait une erreur sur le long terme. 

les journalistes de Mediapart, tout en etant a l'ecoute, ne se sont jamais laissé dicter leur ligne éditoriale par leurs abonnés et ca leur réussit.

Fidéliser peut prendre du temps , maintenant que vous avez toutes vos émissions / chroniques en place , j'imagine que votre marketeuse/KPIeuse pourra rapidement voir ce qui marche et ce qui requiert des ajustements.

ASI reste prioritaire chez moi avec le Canard et Télérama.

Pas de désabonnement prévu.

Une idée à creuser, peut-être, si je puis me permettre : les nouvelles technologies (je pense aux émissions consacrées aux jeux vidéo il y a qques années) et garder le médiateur.

Allez, on s’en sortira ! 

Force à ASI ! 💪🏻 

Certaines lignes de la feuille de compte n'ont pas de description, on ne sait donc pas ce que c'est, par exemple les lignes 62262330, 62261600, 70850303, 70850021, c'est voulu ou oubli ?

Je me demandais quel état la part de déficit entre Arret sur image à proprement parlé et Hors-serie et j'ai essayé de décrypter rapidement les comptes joints :


"70811121  abonnemements HS mensuels la presse libre": -40k€ depuis l'année derniere (-90%)

"70851111 ABONNEMENTS hors séries" : -40k€ depuis l'année derniere (-30%)


ça fait -80k€ pour Hors-séries depuis l'année derniere ? Donc 80% du déficit total de 100k€ ?

NB: j'aime bcp hors-séries et suis abonné :-)

Comment changer (augmenter ;-) ) le montant d'un don mensuel à ASI ? 


Cela ne semble pas indiquer sur la page J'aime L'info de asi https://donorbox.org/arret-sur-images et il n'y a pas moyen de se connecter pour voir son don mensuel en cours. On ne peut que faire un don en plus de maniere indépendante au don déjà en cours, est-ce que c'est qu'on doit faire ?

Je suis toujours abonné, et je le resterai, mais il est vrai que je viens moins souvent, alors que dans la masse d'abonnement que j'ai pour soutenir la presse libre, c'était un de ceux où j'allais le plus souvent.

Mais forcement, plus j'ai d'abonnement,  je vais les voir de temps en temps.

Le départ de Daniel a joué, c'est sûr, je n'ai plus la même proximité d'idées (ça avait déjà commencé avec ta prédécesseure) mais aussi je regarde plus souvent les RS, et ça finit par prendre du temps.

Comme je passe doucement à Mastodon, ça devrait diminuer.

J'ai pas apprécié les articles sur le diplo et blast, que j'ai trouvé à charge, sans suffisamment prendre de recul sur la parole des plaignants.

D'autres au contraire que j'ai trouvé trop timoré dans leur critiques, mais ceux de Maurice et de ? ont compensé largement par leur ton ou leur vigueur.

Calmos est pas mal, ça fait voir les choses différemment.

Bref, continuez, globalement vous faites du bon boulot.

Je soutiendrai, car un déficit en démarrant c'est pas simple (je suppose que vous n'avez pas une grosse réserve genre canard)


Merci comme toujours pour cet exercice de transparence.


Félicitations encore aussi pour tout ce travail de renouvellement, évolutions, etc, ce n'est pas facile et tout le monde sait que les choses ne peuvent pas rester éternellement telles qu'elles le sont. Ces changements peuvent probablement vous faire perdre des abonné⋅es, mais ils vous en font sûrement gagner aussi, car votre travail ne perd pas en qualité.


Mon avis personnel est tout simplement que nous vivons dans une société où le travail est tout simplement sous-payé pour à peu près tout le monde, et que le capital nous écrase toutes et tous. Ce qui nous laisse moins d'argent pour financer votre travail entre autres.

J'ai par exemple fini par baisser mes coûts presse annuels de environ 300 à 200€ l'année dernière (notamment via les différents abonnements "précaires" que la plupart des sites/journaux proposent). Je fais parti d'un foyer (37 ans, 2 enfants en bas âge) qui ne paie pas d'impôts car nos revenus sont faibles. Et mettre "autant" dans la presse est clairement un choix. Nombre de concitoyen⋅nes ne sont pas prêt⋅es à faire ce choix (je ne juge pas).


Tout ça pour dire que même si c'est forcément fatiguant pour l'équipe de toujours être sur le fil, je vous souhaite d'avoir toute l'envie, la force et le courage de continuer votre travail qui me semble d'année en année de plus en plus indispensable.

J'avoue que je regarde  rarement les émissions mais j'apprécie les articles souvent plus fouillés qu'avant j'ai l'impression. En tout cas pas prévu de partir.

Remember L214.

Je vais offrir quelques abonnements en soutien !

Peut être est-ce l'occasion pour ce coup dur de solliciter le FPL (Fonds pour une presse libre) ? Même si vous êtes un plus gros média (et ancien) que les médias habituellement aidés par le fonds.


Peut-être quelques explications (qui n’engagent que moi) sur la diminution du nombre d’abonnés :

Le retrait progressif de monsieur Schneidermann et du Matinaute, et son regard souvent pertinent sur un sujet d’actualité.

Articles pas toujours très intéressants et à mon avis  trop long. Asi n’est pas forcément le seul média d’information pour ses abonnés et parfois il y a des choix de lecture à faire.

Idem pour les émissions.

Un média absent dans la critique de la propagande de guerre de son propre pays (comme l’a fait le Diplo).

Une vision très occidentale de l’actualité.

Pas d’analyse sur la Russophobie qui s’est répandue dans la plupart des médias mainstream , au point de trouver anodin la suspension de sportifs des compétitions internationales , qui malheureusement subissent les décisions de leur gouvernement ( comme nous subissons celles de Jupiter) . A-t-on suspendu les sportifs anglais ou étatsuniens lors de l’invasion de l’Irak, ou les sportifs israéliens pour sanctionner leur gouvernement qui colonise les territoires Palestiniens.

Un traitement assez « conformiste » de la crise du covid.

Des articles très maladroits comme celui de M Guémart sur le Monde diplomatique.

Asi permet néanmoins de savoir ce qui se passe dans les médias de milliardaires que l’on boycotte.


Abonnée de la première heure, j'avoue m'être désabonnée en 2022 pour réduire les dépenses...et je me suis réabonnée ensuite avec la promo retraite. Un peu triste de ne plus retrouver mon matinaute tous les matins mais c'est la vie. J'ai découvert le 7h15 et je suis fan ! Parfois dans les émissions de la semaine, je vois pas toujours en quoi c'est une critique des médias ( plus un débat de société ?) Mais avec le 7h15 j'apprends plein de choses sur les coulisses de l'info, j'ai l'impression que ça m'aide à me forger un vrai regard critique.



Aviez-vous déjà constaté une diminution du nombre d'abonnés l'année suivant des élections à fort enjeu ( législatives, présidentielles ..) ?


( certains s'abonnent-il plus facilement en période électorale ?)

Je crois que les désabonnements sont surtout la conséquence de l'inflation, beaucoup de ménages réduisent leurs dépenses. Ce n'est pas dû aux nouveautés du site. Bon courage. Margaret Boët

" D'environ 23 000 abonné·es en 2020, au seuil de la pandémie et de notre transition vers un actionnariat collectif, vous êtes aujourd'hui moins de 20 000, c'est l'une des causes majeures de notre déficit actuel.  "


Je vous souhaite de trouver beaucoup de nouveaux abonnés pour le prochain exercice. Merci pour vos émissions et vos chroniques qui méritent d'être connues et reprises.

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Offre spéciale
3 mois pour 3 € puis 5 € par mois

ou 50 € par an (avec 3 mois offerts la première année)

Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.