57
Commentaires

Menacés, des activistes anti-harcèlement mettent en cause le groupe Webedia

Le numéro "anti-relous", créé par deux militants féministes pour permettre de sensibliser par SMS les hommes au harcèlement sexuel, ne répond plus depuis hier soir, 30 octobre. En cause : une offensive menée par des membres du forum 18-25 de jeuxvideo.com. Que s'est-il vraiment passé ? @si remonte le fil.

Derniers commentaires

Je n'avais pas pris connaissance de sa chronique. Merci d'avoir relayé cet extrait, qui permet de constater que Nadia Daam a une belle qualité d'écriture, et un vrai talent de satiriste
Suite à sa chronique sur Europe 1, Nadia Daam menacée par de jeunes et courageux trous du cul du forum de jeuxvidéo.com
bien les bobos de journaleux, vous avez réussit dans une phrase a encore mener JLM et le FN, lui qui est ile seul femniste qui parle des femmes et de votre pauvreté, harcèlement a chaque meeting. Vous etes sale, comme des porcs. Votre seul objectif rester au pouvoir et pour ça meme écrabouiller votre mère est autorisé. Lisez la dernière note de blog de JLM, et lui n'a pas attendu #balancetonporc pour faire connaitre l'esclavagisme des femmes. Ni de voir le PS totalement a droite , pour en partir et créer une alternative a gauche. Ni nouions expliquer le Venezuela plutot que d'être avec le mecs d'extreme droite... Votre penchant pour #lautredroite vous obséde et mettre melanchona cote des porcs et une insulte a lui meme, et aux INsoumisEs 'les insoumis sont des mec comme les autres.
Je n'ai pas vraiment tout lu, mais il me semble qu'il y a une version simple et économique, puisque le but de la manœuvre est de laisser un numéro fictif et de fournir une réponse pédagogique aux lourdos avec un temps de décalage ...

- Pourquoi ne pas laisser, après un long temps musical (max 2 minutes ?, je ne connais pas le maximum autorisé) un message clair à ces fâcheux ?

Même si les bloqueurs de type "jeuvidéo" bloquent un peu au début, ça finira par être fonctionnel, surtout si vous proposez une dizaine de numéros différents.
Ils seront moins reconnaissables et ça divise les forces des bloqueurs par 10.
Et puis, ça évite les redevances vers la Californie.
L'action a été revendiquée :
https://twitter.com/Crow_Kn/status/925388041405034496

Pour le coup ça se complique, il semblerait qu'il y ait bien des personnes sachant écrire plusieurs paragraphes en français parmi les auteurs, ce qui disculpe a priori les kheys.
Quelques erreurs de ces braves gens et de cette initiative bien intentionnée:
1- ils ont (gravement) sous-estimé le pouvoir de nuisance des trolls
2- ils ont supposé que les trolls machistes étaient capable de se sentir coupable de leurs actes (réponse: perdu!) et avaient un tant soit peu de moralité (re-perdu!).
3- ils ont utilisé un service PAYANT pour eux en cas d'attaque de masse, donc se sont rendus Fortement vulnérables.
4- contrairement à -par exemple- l'Etat (qui aurait pu mettre en place ce genre d'initiative), ils n'avaient pas le pouvoir de contre-attaquer face à ce genre d'attaque (alors que dans le cas de l'Etat, ça aurait été "Police Nationale, loi antiterroriste, c'est pour une perquisition avec fouille au corps complète pour tentative de destruction d'un service de l'Etat...").

Bref, triste à dire mais... leur action me fait penser à un gentil pacifiste qui irait expliquer à un membre de Daesh que tuer c'est mal.
Quand on a affaire à des trolls agressifs, on sort le lance-flamme, pas le bouquet de fleur.
Si j'ai bien saisi, un numéro à la con qui sert de support contre le harcèlement se fait... harceler (le but de base) mais ne tient pas le coup?

Décidément, on est dans south park.

Que ça soit les types qui harcèlent les femmes ou harcèlent le numéro et ceux qui sont à l'origine de ce numéro, on tient une belle brochette de bras cassés.

Mon dieu, les gens, ce forum et encore les gens.


Finalement ils ont une certaine sagesse ces jeunes.
Par pitié, pourriez vous arrêtez de traiter quasiment uniquement des histoires de viols et harcèlement ?!

Je peut comprendre que la période s'y prête bien, mais la c'est trop. En tant qu'homme je me sent stigmatisé, j'ai l'impression qu'on cherche a me culpabilisé ou en tout cas a me sensibilisé de force a des point de vue qui parfois me semble terriblement biaisé. Je pense notamment a l'article sur le harcèlement sexuel dans le journalisme.

Une journaliste sympathise avec son chef, il échange par SMS, elle lui envoie des photos d'elle et de ses copines en maillot sur la plage ( m'enfin qui envoie des photos de soit même presque a poil a son supérieur ?!!! ), lui ce fait des idées, lui fait des avances, elle refuse. Frustré et dans l'incompréhension face aux signes contradictoires qu'elle lui a envoyé il insiste, elle cesse de répondre et lui cesse finalement de la sollicité.

Résultat: lui= salopard de harceleur. elle = Pauvre petite victime qui ce demande a tort si elle n'a pas sa part de responsabilité dans cette affaire.

Super ... Pour moi dans cette histoire c'est 50/50.

Je ne support plus cette façon de sur-déresponsabilisé les femmes...

J'aimerai un peut de nuance dans les propos car vous n’écrivez pas pour un publique uniquement féminin féministe. Vous n’êtes pas dans un coloc réservé au femme.

Merci
Je plussoie à ton commentaire, camarade !

et je te confirme que tu n'est pas le seul à saturer... aujourd'hui dans libé un article sur l'hyper féminisation des héroines de de.....dessins animés.


non mais ou on va la ?
On va finir par trouver des signes de machismes partout, au secours...
Mais, sur ASI, il y a le décryptage.

Ah! en fait, non. Par exemple, autant de généralisations et d'essentialisation qu'ailleurs : LES hommes, LES femmes, ....

Alors, quelle plus-value?

Ben, on cherche ...

Je précise : ça ne concerne pas cet article spécifiquement, mais l'ensemble de l'oeuvre actuelle.
Les femmes (en général... presque toutes en réalité) ça fait bien longtemps qu'elles saturent. Et finalement assez peu de temps qu'elles se permettent de le manifester de façon voyante. Que messieurs les goujats, les malotrus, les lourdingues, s'arrêtent les premiers, on se taira ensuite, promis. Vu qu'on n'aura plus motif à se plaindre.
"On va finir par trouver des signes de machismes partout, au secours..."

C'est précisément la nature d'un système que d'être partout. Vous devez comprendre que vous n'êtes pas mis en cause en tant qu'individu, mais que c'est la catégorie sociale à laquelle vous appartenez de facto (ainsi que moi-même, puisque mon identité de genre est masculin) qui l'est car cette dernière est structurée dans les rapports sociaux de manière à ce qu'elle domine une autre. Être assigné à une catégorie sociale n'est pas agréable, n'est-ce pas ? Cela vous révolte. Vous avez raison et c'est spécifiquement ce que ressentent les femmes lorsqu'elle le sont elles-même par le biais de comportement, symbole, récit etc.

La femme est une construction sociale qui subit une domination d'un autre groupe social par le biais d'un système qui s'appelle le patriarcat. Ce dernier donne la prééminence dans les rapports sociaux aux hommes pour toutes les activités symboliquement et matériellement les plus valorisés. C'est un fait social incontestable, largement documenté par ailleurs. Dans cette mesure, nous les hommes sommes autant objectivé et assigné que les femmes, mais du coté valorisé de la domination. Être féministe, c'est avoir conscience de sa place dans les rapports sociaux de domination et donner à l'autre la possibilité de sortir de son rôle assigné. Beaucoup en sont encore aujourd'hui incapable, femme comme homme, car la conscience sa propre identité sociale est souvent refoulée.
On va finir par en trouver partout car il y en a partout !
Comme dit plus bas par radiohead
Ah. Le fameux argument nostalgique de la séduction à la française qui serait perdu à tout jamais ? Sauf qu'il ne s'agit pas de ça.

1. Pourriez-vous sourcer l'histoire que vous avancez ?

2. Par pitié regardez la vidéo de Tatiana Ventôse : https://www.youtube.com/watch?v=gBuDHHKA_lY . Il ne s'agit pas de vous personnellement, comprenez-le.

3. Et donc quoi ? On va attendre combien de temps avant que les choses avancent ?

PS : je suis un homme ..

Par pitié, pourriez vous arrêtez de traiter quasiment uniquement des histoires de viols et harcèlement ?!
Je peut comprendre que la période s'y prête bien, mais la c'est trop. En tant qu'homme je me sent stigmatisé, j'ai l'impression qu'on cherche a me culpabilisé ou en tout cas a me sensibilisé de force a des point de vue qui parfois me semble terriblement biaisé. Je pense notamment a l'article sur le harcèlement sexuel dans le journalisme.
Une journaliste sympathise avec son chef, il échange par SMS, elle lui envoie des photos d'elle et de ses copines en maillot sur la plage ( m'enfin qui envoie des photos de soit même presque a poil a son supérieur ?!!! ), lui ce fait des idées, lui fait des avances, elle refuse. Frustré et dans l'incompréhension face aux signes contradictoires qu'elle lui a envoyé il insiste, elle cesse de répondre et lui cesse finalement de la sollicité.
Résultat: lui= salopard de harceleur. elle = Pauvre petite victime qui ce demande a tort si elle n'a pas sa part de responsabilité dans cette affaire.
Super ... Pour moi dans cette histoire c'est 50/50.

Deux hypothèses.
Où vous trollez. Cas auquel, bravo, c'est réussi, ça va lancer une belle baston.
Ou vous ne trollez pas.
Dans ce cas, j'explique...
Il y a quelques années, j'aurais pensé comme vous. Et je me serais senti offensé en tant que mâle d'être assimilé au premier pervers venu.
Et puis j'ai des amies dans mon entourage qui ont vécu de drôles (!) de trucs par de "si gentils garçons". Quand j'en ai parlé à d'autres amies femmes, elles m'ont avoué que c'était fréquent. Infiniment plus que je ne pensais.

Par pitié, pourriez vous arrêtez de traiter quasiment uniquement des histoires de viols et harcèlement ?!
Ben le fait est que ça pète en ce moment. Ca va finir par se tasser, mais puisque des faits récents ont révélé des faits, c'est le meilleur moment pour en parler, non? Et régler le problème une fois pour toute.
En tant qu'homme je me sent stigmatisé, j'ai l'impression qu'on cherche a me culpabilisé
On ne cherche pas à vous culpabiliser. Vous faites probablement parti de la majorité des hommes qui n'ont encore fait aucune c0nnerie. Le problème c'est que notre société fait que c'est assez facile pour nous les hommes de faire une c0nnerie qui foutra la vie d'une femme en l'air.
Je pense notamment a l'article sur le harcèlement sexuel dans le journalisme.
Cas intéressant.
elle lui envoie des photos d'elle et de ses copines en maillot sur la plage ( m'enfin qui envoie des photos de soit même presque a poil a son supérieur ?!!! ), lui ce fait des idées, lui fait des avances, elle refuse
Attention.
L'article ne parle pas de photos en maillot de bain.
L'article parle de "selfies d'elle, ou des photos avec ses copines. Des photos de vacances sur la plage". Il n'est pas précisé la tenue. On n'est pas nécessairement en maillot de bain sur la plage. Et être en maillot de bain ce n'est pas être à poil, sinon il n'y aurait pas besoin de préciser "plage naturiste". :D Mais oui, ce n'est pas malin d'envoyer des photos tout court à qui que ce soit. D'un autre coté, presque tous les utilisateurs de portable le font. Surtout les jeunes.

Re-Attention:
Il ne s'agit pas "d'avances" dans le sens général du terme.
Si je fais des avances à une femme, je vais lui dire: "tu me plais beaucoup. Ca te dirait de sortir avec moi?".
Dans l'article, c'est plus direct: "il lui demande à plusieurs reprises pourquoi elle ne veut pas coucher avec lui". Hugh.
"Moi vouloir baiser toi, toi pas d'accord, pourquoi?" Comme si c'était évident que tout le monde veuille baiser avec lui et qu'il fallait être anormal pour ne pas le vouloir. Avouez qu'on passe du stade "faire des avances comme un homme du 21ème siècle" à "faire des avances façon Cro-Magnon". Vous accepteriez ces "avances", vous? Même si c'était une femme, à moins que je sois méchamment en manque, la réponse serait non: commence par me respecter avant qu'on baise.

Mais bon, admettons qu'il y ait eu des photos en maillot de bain et que Monsieur soit un Cro-Magnon des relations humaines :
1- le maillot de bain et être à poil, ce sont deux choses différentes. Idem, le maillot de bain ce n'est pas des sous-vêtements. Question de convention. Vous pouvez aller à un resto de plage en maillot de bain, vous n'irez pas dans ce resto à poil ou en slip. Ou alors vous êtes sur une plage naturiste. D'ailleurs vous pouvez très bien croiser votre supérieur à la plage où celui-ci sera en maillot de bain et sa femme idem...
2- si on envoie des photos de soi à son supérieur, c'est qu'on est plus totalement dans une relation supérieur-employé. C'est qu'on a déjà un certain niveau d'intimité. Mais il y a des degrés dans l'intimité. Je suppose qu'ils avaient du en discuter avant. Sinon, en tant que supérieur, il aurait du la rappeler à l'ordre par écrit: "vous n'avez pas à m'envoyer ce genre de photo eu égard à notre relation professionnelle. Si vous ne cessez pas je serai contraint de prendre les sanctions appropriées".
3- oui, il a pu se faire des idées. Imaginer qu'il était possible d'aller plus loin dans l'intimité. Il lui a donc fait des avances (mettons à part le fait que faire des avances à un subordonné ce n'est pas bien malin - mais d'un autre coté, il faut croire qu'ils avaient déjà un certain degré d'intimité). Comme vous le citez, elle a refusé ses avances. Elle a dit non (et vu le type "d'avances", je trouve que si elle a réussi à rester polie, bravo!). Un seul non suffit. Et l'histoire aurait du s'arrêter là, il n'y aurait eu aucun dommage, aucun dégât.
4- Mais... "Frustré et dans l'incompréhension face aux signes contradictoires qu'elle lui a envoyé il insiste". Là, il commet une double erreur:
4.1- Primo, non c'est non. S'il a un problème avec des "signes contradictoires" et la différence entre montrer une photo privée et vouloir baiser avec, il faut qu'il aille voir un psy, c'est remboursé par la sécu. Deuxio, il insiste. Lourdement. De la part d'un type rencontré dans la rue, c'est déjà désagréable... mais...:
4.2- Il est son supérieur. Ce qui induit automatiquement un biais lié à son pouvoir envers elle (notez, ça s'applique sur un homme comme sur une femme). Pouvoir par exemple de compromettre sa carrière. Qu'il en ait l'intention ou non, qu'il en soit conscient ou non, ce biais existe. Comme par exemple quand votre chef vous demande un "service" non professionnel. Que vous le vouliez ou non, vous avez tendance spontanément à accepter parce que c'est votre chef. Un bon chef doit en être conscient en permanence: pour éviter l'abus de pouvoir.

Que ça n'ait pas été aussi évident pour ce supérieur et peut-être pour vous, je peux le comprendre. J'ai parfois eu du mal à le comprendre par le passé. Je peux vous donner un truc, ça vous aidera peut-être à comprendre.

Je suis hétéro. Supposons que j'ai un chef, et que mon chef soit homo.
Avec mon chef, on a sympathisé. Il est fan de rugby, moi aussi. Je présume qu'il est respectueux de mes goûts sexuels. C'est pour ça que lorsqu'il m'a envoyé des photos de lui à la montagne, je n'ai pas hésité à lui envoyer des photos de moi à la plage (non naturiste, je précise) avec mes potes. Peut-être m'a t il fait des compliments sur mes magnifiques abdos (je plaisante) qui auraient du me faire tilter mais bon. Et là mon chef m'envoie un message me disant qu'il veut baiser avec moi. Et quand je répond non, il me demande pourquoi je ne veux pas. A plusieurs reprises. Il insiste.
Et c'est mon chef, qui peut s'arranger pour me faire muter dans un service de merde.
Demain je vais le voir au boulot. Je fais quoi s'il me met la main au cul? Certes, contrairement à cette femme, je suis un homme et je n'aurais aucun scrupule à lui en mettre un dans les valseuses en gueulant que "ça ne va pas de me toucher le cul?!". Mais si lui prétends qu'il ne m'a pas touché mais que par contre, bleu oblige, il m'accuse d'agression physique avec possibilité de renvoi pour faute grave? Sauf peut-être si je lui fais une petite gâterie...?
Vous comprenez?
c'est keske je dis : bande popol bande sur le canapé du schoepping et fais-moi braire.
J'ai pas tout pigé mais ça a l'air poétique...

Je peut comprendre que la période s'y prête bien, mais la c'est trop. En tant qu'homme je me sent stigmatisé,


En tant qu'homme, je ne me sens pas stigmatisé. C'est simple : puisque je ne viole pas, puisque je ne harcèle pas, puisque je n'organise pas de pseudo-ambiguïtés pour pouvoir agresser en tout impunité... Pour toutes ces raisons, je ne me sens pas visé quand on montre du doigt les violeurs.

Tout simplement parce qu'il est évident que je ne suis pas concerné par ces critiques, pas plus que je ne serais concerné par des condamnations de crimes contre l'humanité. Alors certes, ça ne se voit pas sur ma tête que je ne viole pas ; exactement comme ça ne se voit pas sur ma tête que je n'ai jamais génocidé personne.


Pour être à ce point inquiet, il faut craindre d'être montré du doigt et ceux qui sont inquiets mettent toujours en avant la même chose : on ne peut plus draguer.
Donc ces gens font eux-mêmes le rapprochement entre leurs techniques de dragues et des agressions sexuelles. Ma foi, qui serais-je pour contester que leurs techniques de dragues relèvent de l'agression sexuelle quand eux-mêmes le pensent.
Ajoutons :

Etrangement, tous les mecs qui prétendent que "les féministes stigmatisent tous les mecs" finissent tôt ou tard (et bien souvent très tôt) dans la conversation par mettre sur le tapis la question de la drague : ce qui prouve que ces mecs ont conscience que leur façon agressive de "draguer" est problématique.
Ce sont des queutards qui croient que tous les mecs sont des queutards et donc, quand les queutards sont légitimement montrés du doigt, ils disent que tous les mecss sont visés. Bein non, c'est juste les queutards qui sont visés.
Regardons par exemple ceci.

On y lit : " prenez la, retournez la sans lui poser de question, mais faites-lui ce qui VOUS fait plaisir. " : donc non seulement ne demandez pas l'avis de votre partenaire mais en plus, ne cherchez pas à lui faire plaisir. Autrement dit, branlez-vous dans son vagin. Et attention, ne pas le faire serait rien moins qu'un erreur.

Je précise que je suis tombé sur cette perle en moins d'une minute de recherche sur un site au pif.


Sérieusement, moi, en tant que mec, je me désolidarise complètement avec les queutards qui écrivent ou lisent ce genre de choses.
Hashtag #Notinmyname , #jecondamnecesactes, #Cesontlesqueutardsquidonnentunemauvaiseimagedeshommes ... Bref, je fais, de mon propre chef, toutes les démarches de désolidarisation que les imbéciles exigent des musulmans après un attentat islamiste (mais qu'on exige pas des fachos après un attentat d'extrème-droite... passons).
L'information s'est vite retrouvée sur le forum 18-25 du site jeuxvideo.com, réputé depuis des années pour les messages sexistes, racistes ou homophobes qui y circulent, et son absence totale (ou presque) de modération. En janvier 2017, réunies autour du hashtag #HelloJVC, des internautes féministes témoignaient de ce cyber-harcèlement, assurant être les cibles de certains membres du forum 18-25. En 2017, le forum 18-25 s'était même invité dans la campagne présidentielle : Jean-Luc Mélenchon et Florian Philippot, avaient ainsi multiplié les clins d'oeil à l'une des communautés les plus importantes du net français, où sont postés chaque jour plusieurs centaines de milliers de messages.
Vous ne trouvez pas que la dernière phrase n'a aucun lien avec les précédentes, ni avec le sujet du cyber-harcèlement anti-féministe ?
M. Andraca, je trouve le message subliminal (FI=FN) assez grossier... Et je dois vous avouer que je suis souvent incommodée par votre voyeurisme. Vous semblez vous complaire dans les sujets les plus sordides: les histoires d'agressions sexuelles, les turpitudes d'Hanouna et consorts vous passionnent... Quelques séances avec l'insoumis Dr Miller vous aideraient peut-être à exorciser vos penchants et à soigner par la même occasion votre aversion pour la FI ?
Mais les femmes elles le sont ou non en permanance a la recherche de la meilleur situation materiel de reproduction et de protection pour la progeneture...cela boulverse totalement le champs evolutif darwinien actuel...pssss madmoiselle vous etes mignone...!
ISSOUUUUUUUJ ;-P
affirment qu'ils vont porter plainte, sans préciser l'objet de cette plainte.

C'est sûr que pour les appels mal-intentionnés, ça va pas être facile de trouver un motif de plainte : harcèlement téléphonique sur un numéro conçu précisément pour recueillir les appels/messages de harceleurs ?

Les bonnes intentions ne font pas toujours un bon projet : déjà à 0.16€ le relou appelé, ça ferait dans les 58400€ l'année pour 1000 appels par jour (et ça me semble une estimation basse). Au passage, je serais étonné qu'il n'y ait pas moyen de trouver beaucoup moins cher pour un bête envoi de SMS. En plus, comme les relous ont tendance à être relou à répétition, ils vont rapidement comprendre que ce numéro n'est pas celui qu'il espéraient : comme l'idée c'est de donner ce numéro en prétendant que c'est le vrai, faut espérer que le mec en face prenne ça avec le sourire... le "relou" standard n'étant pas du tout un mec à l'ego surdimensionné, ça devrait bien se passer... non ?

Plus sérieusement, cette idée revient à demander à la personne harcelée de ruser pour échapper au harceleur, autrement dit de trouver les moyens pour se protéger elle-même. Au fond ce n'est guère mieux que de penser qu'une femme ne doit pas sortir le soir habillée comme ci ou comme ça. Ça relève encore et toujours de l'idée que l'homme ne peut pas contrôler ses désirs et donc que c'est la responsabilité de la femme d'y trouver une parade, en l'occurrence en prétendant se prêter au jeu du harceleur. Avec une telle méthode, c'est pas demain la veille que les "relous" comprendront le sens du mot "non".
Le plus surprenant c'est que celui de The Mary Sue soit encore ouvert. Les relous de 4chan ne sont pas encore sur le coup ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.