nouveau media
making-of du par

De la difficulté d'enquêter sur le harcèlement sexuel dans les medias

"Je ne suis pas sûre que mon affaire rentre dans le cadre de votre enquête"

Le 16 octobre dernier, au lendemain de la naissance du hashtag #BalanceTonPorc, nous avons publié sur Twitter plusieurs appels à témoignages destinés aux femmes qui voudraient en dire plus sur le harcèlement et les agressions sexuelles dans le monde des medias. Cela nous a permis de publier une première enquête, sur une agression sexuelle dans une école de journalisme. Cela nous a aussi permis de mesurer la difficulté d'enquêter sur le sujet.




"Il y a une affaire assez grave dans cette rédaction". Au téléphone, ce 19 octobre, un confrère me raconte l'histoire suivante : après avoir harcelé sexuellement une femme pendant des mois, un journaliste d'une rédaction audiovisuelle a été licencié. "On ne se connait pas, on ne s'est jamais parlé" me lance-t-il à la fin.

L'histoire, telle que nous sommes parvenus à la reconstituer, est en effet grave : en 2016, dans la rédaction d'une chaîne d'info, Paul*, rédacteur en chef, drague l'une de ses employées, Marie. Il lui propose d'aller boire des cafés. Lui dit qu'elle a des jupes courtes, "mais qu'il n'est pas contre". La journaliste ne juge pas utile d'en parler à sa direction, qui ces dernières années, a déjà reçu quatre ou cinq plaintes de journalistes contre autant de journalistes mâles de la rédaction. A chaque fois de jeunes femmes. Moyenne d'âge 33 ans. A chaque fois des blagues sexistes qui ne passent pas. A chaque fois, le "collaborateur" a été convoqué. Souvent il ne voyait pas le problème. Mais une fois averti qu'en cas de récidive il serait sanctionné, il ne recommençait pas.

Dans le cas de Marie, les choses sont allées plus loin. Quelques mois plus tard, la journaliste aperçoit Paul en bas de chez elle. Un week-end. Alors qu'elle ne lui avait jamais donné son adresse. Elle le prend en photo. Montre la photo à la direction qui sanctionne le journaliste, en le faisant changer d'étage, et en lui interdisant formellement de retourner à celui de Marie. Plusieurs...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

De la difficulté d'enquêter sur le harcèlement sexuel dans les medias

délirons un peu.. AK n'a pas pris sa retraite.. Il a été licencié préventivement par DS pour éviter une plainte de la Vénus ...

Par labellebleue
le 26/10/2017
Tous les forums >