187
Commentaires

"Marine Le Pen n'a pas dérapé, elle visait Gollnisch"

Pendant deux jours, le temps d'un long week-end, toutes les déclarations et tous les commentaires politiques auront porté sur un unique sujet : la phrase de Marine Le Pen comparant les prières dans la rue de certains musulmans à une "occupation" et faisant référence à la Seconde guerre mondiale. Vu le succès de cette phrase, Marine Le Pen va-t-elle utiliser couramment cette technique, héritée tout droit de son père ? Pour quelle efficacité politique ? Et avec quelle gestion des médias, mis face à ce qu'ils ressentent comme une provocation ?

Derniers commentaires

Je suis d'accord avec certains . DS interrompt constamment ses interlocuteurs, n'écoute pas ce qui est dit alors que souvent ceux-ci sont excessivement intéressants. Comment lui faire comprendre qu'il est animateur et non coupe-parole. Je ne peux pas écouter les émissions jusqu'au bout. Lit-il seulement ce qu'on lui dit. Regarde-t-il seulement l'émission. C'est parfois insupportable.
blablablabla.......

je veux une émission sur la Françafrique
T'chô.
Je me souviens d'une caricature parue il y a quelques années, à l'occasion d'un mot de Le Pen qui avait qualifié de mauvais Français les footballeurs qui ne chantaient pas la Marseillaise.

On y voyait quelque beatniks affalés dans des poufs, avachis devant la télé. Et l'un deux disait, à l'écoute de cette déclaration : "merde, il va falloir défendre les footeux maintenant".

Autrement dit, dés que le FN dit un truc, il faut dire le contraire. Seulement voilà, c'est une attitude intenable. Le FN a connu ses meilleurs résultats le jour où les élites de gauche boboïsantes lui ont laissé le monopole du drapeau et des valeurs républicaines.

Qu'elles ne viennent pas chouiner aujourd'hui en essayant de se démarquer faussement de Marine Le Pen, alors que sur certains thèmes, il y a des convergences. Pour éviter de passer pour des pignoufs, elles feraient mieux de réaffirmer leurs positions clairement plutôt que de nous embrumer à vouloir à tout crin prouver que tout les distingue du FN.
Au fait, puisque vous avez encore un invité de Libé, comme la dernière fois, et que vous reprenez souvent Acrimed mais pas récemment, il aurait pu être intéressant de nous parler de cela : http://www.acrimed.org/article3501.html. Pas pendant l'émission bien sûr, mais un vite dit avec contact de Libération ?
déplacé
Pauvres analyse et commentaires.

Au FN et chez ses commentateurs affiliés et patentés : rien de nouveau donc !

Un détail quand même : Marine le Pen n'est pas une provocatrice ; elle dit simplement ce qu'elle pense... elle et son parti, ses adhérents, sympathisants ainsi qu’une grande partie du corps électoral.

Aussi, cessez de nous donner à comprendre que Marine le Pen ne pense pas ce qu'elle dit.


__________

Serge ULESKI actualité et société
Bonjour, j'ai trouvé que c'était une très bonne émission. Je trouve qu'elle en appelle une autre: sur l'AFP. A quel point est-ce un organe de propagande officielle, "faiseuse" de polémique pour mieux couvrir les congrès (et autres conseils...) de ses ennemis politiques?
Bonnes vacances.
France état laïque ? mon oeil ! un état crypto-catho, oui...héritier des conceptions bonapartatistes, encore plus avec la clique au pouvoir (d'ailleurs la plupart de nos institutions sont des créations napoléoniennes). Et les religions monothéistes, avides de pouvoir, jouent depuis longtemps ce jeu de confusion entre le spirituel et le politique !
Le texte ci-joint donne une petite approche des idées bonapartistes sur la question :
L’idée maîtresse est indiquée par Bonaparte : « il faut une religion au peuple », ou, il n’y a « jamais d’Etat sans religion » ; or, « la religion catholique » étant celle de la « majorité des Français », il faut s’y conformer. Pas de dimension démocratique dans cette analyse, mais la simple prise en compte des vœux de la majorité. Pour lui, c’est un fait politique majeur ; le rapport au peuple de Bonaparte apparaît dans sa dimension un peu condescendante et méprisante ; revenant sur le son de la cloche, il en évoque l’effet sur des « hommes simples et crédules ». Il souligne aussi l’esprit religieux « inhérent » au peuple.
Dès lors, inutile d’essayer de transformer les croyances, et en conséquence, autant essayer de s’appuyer sur ce qui existe. La religion catholique étant caractérisée par l’importance du culte et la place du clergé, il faut « organiser » l’un et « discipliner » les autres.
Dès lors, la conclusion des objectifs de Napoléon est simple : « Il faut une religion au peuple », mais « il faut que cette religion soit dans la main du gouvernement ». Et, pour ce second objectif, étant donné le caractère hiérarchique de la religion catholique, il vaut mieux s’adresser au chef de l’Eglise, le Pape. 

La religion (ou l'absence de religion) doit donc, dans cette conception, être instrumentalisée, et les obsédés de la laïcité tombent dans le panneau, le même piège que tendent les extrème-droites, la droite sarkoziste, mais aussi les salafistes musulmans ou les gouvernements israëliens.
Personnellement, bien qu'agnostique, je ne rejette pas le spirituel, au contraire, je sens que c'est une composante essentielle de la personne, des communautés, qui nous met en contact ou en symbiose avec l'énergie puissante qui traverse la vie.
Mais spiritualité n'est pas religion, et la laïcité obsessionnelle, par contre, devient une religion quand elle impose son dogme (rationalisme obtu, scientisme sectaire, rejet de la dimension spirituelle,...). En ça la laïcité "extrémiste" ne peut que finir par flirter avec les fascismes, en tout cas lui ouvrir le chemin, et paradoxalement finit aussi par devenir une religion, sans "foi" mais recroquevillée sur ses "croyances".
Et la foi, elle, n'a pas besoin de la structure religieuse pour exister (elle irradie le mystique, et autour de lui), alors que la croyance, elle, a tout le temps besoin de s'imposer, de se prouver à elle-même et autour d'elle, qu'elle est la vérité, et de prendre le pouvoir...
j'étais à la convention EGALITE du PS l'après-midi et effectivement j'ai été choquée que certains ( les + jeunes ) reprennent cette actu ! je suis d'ailleurs surprise que DS parle de cette convention EGALITE du PS et que le PS présent sur le plateau n'a jamais repris ce thème égalité en le développant 3mn, cela aurait été + intéressant comme actu du WE;
le FN fait et fera une bonne campagne et un bon résultat: les quartiers populaires votent FN, pourquoi ? parce-que c'est le parti le + clair à l'heure actuelle; UMP fichu, PS bloqué par Aubry ( chiffrage de la convention egalité, le programme ) en attendant la venue du messie DSK :
les français ont besoin de repères et le seul repère clair reste le FN !
à gauche il y a Ségolène Royal ( qui n'est pas tombée dans ce piège ) mais elle rame car solitaire dans un PS bloqué jusqu'en Juin, voir Septembre 2011 ; Ségolène et Mélanchon sont les seuls à gauche à occuper le terrain, j'espère qu'ils seront suffisamment convaincants pour contrer l'offensive de la droite FN compris
Avant l'épisode lyonnais, M. Le Pen parle, chez Chabot, d'"occupation illégale du territoire" "en essayant d'y imposer la charia". Les faux laïques et vrais xénophobes de la prétendue "riposte laïque" veulent l'interdiction du "voile islamique" (pas le niqab, mais le fichu qui laisse le visage à découvert) et du "hallal" en faisant passer cela pour la "charia".

Si l'on revient aux "fondamentaux" comme on dit, puisque République et laïcité sont mises à des sauces nauséabondes, relisons la loi de 1905. "La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public."

Son article 25, dans sa rédaction initiale, édictait que les églises, séparées de l’état, « n’ont pas le droit d’emprunter la voie publique pour les manifestations de leur culte » car elles imposeraient ainsi « aux indifférents, aux adeptes des autres confessions religieuses le spectacle inévitable de leurs rites particuliers. » On est là tout-à-fait dans la logique FN-Bloc Identitaire-Riposte raciste. Sauf que, dans un jeu à fronts renversés, Grousseau, député catholique, objecta : « Il n’y a point à tenir compte ses susceptibilités des libres penseurs ou des religionnaires de confessions différentes sous le prétexte que leurs regards peuvent se trouver offensés et leurs sentiments froissés. La liberté de conscience ne doit pas être conçue d’une façon négative, comme imposant aux différentes confessions religieuses l’obligation de se dissimuler, elle doit être conçue d’une façon positive, comme leur imposant de se tolérer réciproquement, ce qui implique pour chacune d’elle la faculté de se développer, de se manifester. » Il ajouta - et c'est encore au coeur de ce débat : « L’ordre public ne m’est pas indifférent, mais je crois qu’il ne faut pas lui donner plus qu’il n’exige légitimement, et, quand l’ordre public n’est pas en danger, il y a un autre intérêt qui s’impose, c’est celui de la liberté. » Il est rejoint par un député Radical (qui soutient la loi de séparation) qui indique que la Libre pensée était contre la prohibition des processions. « Nous pensons qu’il est nécessaire d’assimiler les processions et autres cérémonies religieuses à toutes les manifestations qui peuvent se produire sur la voie publique. »

Ferdinand Buisson, président de la commission et Aristide Briand, rapporteur, se rendront aux raisons de Grousseau et l'article 25 (devenu 27) sera "libéral" (la décision d'autoriser les manifestations publiques dépendra des arrêtés motivés des municipalités et ultérieurement les tribunaux administratifs casseront des arrêtés restrictifs).

Il faut rappeler que la fameuse rue Myrrha est occupée le vendredi et, sauf erreur, uniquement pour la grande prière du début d'après-midi. Que ces occupants, agenouillés, voire fronts contre sol, peuvent difficilement être pris pour une horde conquérante au cimeterre entre les dents. Ils constituent certes une entrave à la libre circulation, mais pas plus une menace à l'ordre public que d'autres types de manifestations sur la voie publique.

Que nos pseudos républicains et prétendus laïques relisent donc le texte fondateur, la loi de 1905, avant de nous tympaniser de leurs propos xénophobes !.
Scandaleux
Cher Daniel, vous faites de la propagande médiatique, je me désabonne si sa recommence. Ceci n 'est pas contre votre opinion, mais votre façon de faire, Toute phrase prononcé par un ou une personne politique doit être analysé sérieusement. L' énoncé du début d' émission est faux, Marine Le Pen a parlé d' occupation de territoire, pas des nazis. et je rejoint certains Il est inadmissible que des lieux de culte comme les églises qui appartiennent a l' Etat Français ( celles construites avant 1905 ) ne puissent pas être prêté aux différents cultes et Athée Si ce n' est pas le cas il faut changer la loi,
Tout les lieux de culte en dehors des cérémonies, sans exception, doivent être ouvert au public. Quant au colloque de riposte Laïque, il pose les bonnes question sur la trahison de la gauche. François
Les églises ne sont plus propriété de la République depuis 1905.Ceci dit,il serait possible de demander aux églises de preter les lieux de culte désertés,ou bien que l'état,ou les mairies vendent des batisses inutilisées.Dans la commune où j'habite,un pavillon était à vendre,les musulmans du coin ont reçu du maire la promesse non écrite qu'ils pourraient l'acheter,seulement lorsque la vente a eu lieu,le maire a fait jouer son droit de préemption et a acheté le pavillon en question.Se sentant floués,les musulmans ont décidé,un vendredi soir,d'aller faire la prière sur la place de la mairie!Ils ne l'ont fait qu'une fois,pas assez à mon avis,ils ne se font pas assez entendre pour avoir gain de cause!

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Je lis dans ce forum qu'il y a pas mal de gens qui ne sont pas (du tout/pleinement) satisfaits de cette émission, ben moi c'est le contraire, je l'ai trouvée très intéressante, avec plein d'informations utiles sur la médiatisation erronée, sur les changements de Com' du FN, sur le traitement médiatique de la politique, sur le fait que les journalistes spécialistes d'un thème se font bananer en toute splendeur par leur hiérarchie, etc.

Peut-être que les @sinautes qui n'ont pas apprécié n'ont pas bien écouté, obnubilé par tel ou tel point qu'ils cosidèrent comme essentiel, et qu'ils s'attendaient à être traité dans l'émission... Mais est-on vraiment informé quand on n'écoute que ce que l'on espère entendre ?
Bonjour,

une réaction pertinente de Sebastien Fontenelle sur le sujet : http://www.politis.fr/De-L-Art-De-Faire-D-Un-Paquet-De,12461.html

J'y ai pensé quand D.Schneidermann affirme que "Marine Le Pen pose la question de la laïcité".

Le bon côté des choses dans la sortie de Marine Le Pen : suggérer un rapprochement entre laïcité républicaine (de "gauche", socialiste) et racisme ?

Depuis, l'actualité s'est étoffée sur cette question avec le "colloque" d'aujourd'hui officialisant le rapprochement entre "Riposte laïque" et l'extrême-droite. Ce rapprochement avait été établi de longue date par le collectif "les mots sont important" (lmsi) : http://lmsi.net/Une-revolution-conservatrice-dans
http://labyrinthe.revues.org/index4005.html
En ce qui concerne Marine Le Pen et ses débordements,je crois qu'on est nombreux à ne pas s' être laissé tromper par l'excès des médias,ce qui voudrait dire que les gens sont plus circonpects qu'on ne le croit en hauts lieux et que le rabâchage est contre-productif. En outre ,ce qui me paraît inquiétant et particulièrement éclairant,c'est le refus de l'AFP à la fin de l'émission.L'UMP y serait-elle pour quelque chose ?
Un peu long à la détente, Daniel....mais merci d'avoir mis les choses au point. Cela sentait l'exploitation médiatique autour d'un mot qui n'est pas une marque déposée. Voilà, c'est dit. Il aurait peut-être cependant été intéressant de se demander d'où est partie la manipulation sémantique. Sauf erreur, ce serait d'un certain Coppé, qui avait tout intérêt à se faire mousser comme nouveau président de l'UMP. Lui et les journalistes qui le "couvrent". Sinon, c'était sympa de retrouver Léa aux côtés de Dan. PS: merci d'éviter de parler à trois en même temps (quatrième partie du débat).
La conclusion de DS est tout à fait jute ! Moi aussi j'ai appris (ou compris) des tas de choses au cours de l'émission et en particulier une qui me conforte dans ce que ressens d'une manière plus ou moins difuse. Quelque soit le parti politique j'aimerai que ce que l'on appelle d'une façon généréliste et donc tout à fait inexacte - les médias- (nous servent dans la plupart des cas ce qui les occupent eux et qui réellement n'est pas, pour le moins de ce l'on puisse dire, au coeur des vrais raisonnements) essayent de poser les seules vraies questions que devraient se poser tout électeur : quel est le programme ? Et j'ai l'intime conviction (mais peut-être suis-je utopiste) que c'est cela le coeur du débat et non celui qui en sera le représentant. Mais bien sûr la personnalité de ce représentant, une fois le projet défini, est importante : je ne le consteste pas.
Les sketchs des guignols, qui paraîssent pertinents dans le PAF aujourd'hui, c'est fin mais fade comparé à l'ancienne école.

Vu que Didier Porte était absent, j'ai revisionné la défense de Le Pen par Luis Rego
Je n'ose imaginer ce qui passerait si on entendait ça aujourd'hui sur France Inter.
En tous cas, n'est-ce pas un signe que les bien-pensant (Ruquier, Drucker,....) ont tort de ne pas vouloir se frotter à Le Pen² ?
Il n'aura fallu qu'une semaine de gros titres et de polémiques retentissantes pour que DS s'intéresse aux termes exacts et au contexte des propos de Marine Le Pen, et reconnaisse, comme hébété, à plusieurs reprises que finalement ..., ben finalement ..., enfin finalement ... ; mais cela ne l'empêche pas de continuer à évoquer "le dérapage": alors çà a dérapé ou pas, faudrait savoir ?
Attendons une semaine de plus, avec le dégel, on aura peut-être la réponse sur le dérapage.
(Au passage, dans ces flots de commentaires dérapophobes des medias, je ne serais pas surpris de retrouver le nom de Frêche, qui aurait été oublié par mégarde dans un copier-coller trop hâtif ...)

DS avait fait nettement mieux dans l'affaire Siné, où le flottement n'avait duré que 24 heures.
24 heures "de trop" certes pour qui aurait seulement lu les quelques lignes du ricanement inoffensif de Siné, mais "seulement" 24 heures peut-on concéder.

Quant au "cosmopolite", personne n'a oublié le mythique "Je suis pas dans le secret de votre âme, mais s'agissant d'un enquêteur chevronné, il y a des imprudences de plume qui laissent un peu sans voix", asséné à un Péan qui avait commis le crime de faire confiance aux dictionnaires de son pays.

Eh oui, je compatis: spécialiste des média, c'est vraiment un dur métier, si on veut s'astreindre à lire soigneusement les déclarations avant de s'enflammer ...
Attendons le prochain épisode, çà ne saurait tarder ...
Marine Le Pen, elle est quand même plus à gauche que DSK...
C'était intéressant.

Ceci dit, ok elle envoyait un scud en interne. Mais enfin quand même, elle considère que la présence de musulmans dans la rue est une forme d'occupation territoriale : on est sur un discours de l'invasion, commanditée selon elle par des organisations politico-religieuse, qui actionne cette fois-ci l'idée du complot visant à faire disparaître la culture et l'essence de la France. Quelle que soit la contextualisation de ce propos, elle révèle quand même un imaginaire de fond très typique du FN.

Ou alors je n'ai vraiment rien pigé à cette affaire !
L'occupation d'une rue, en France, aujourd'hui, par un groupe religieux ne révèle pas un imaginaire de fond: c'est un problème, c'est même une atteinte plutôt grave à la laïcité de ce pays. D'ailleurs que dirait-on si la rue Notre Dame de Lorette etait bloquée toutes les semaine par des fidèles venant prier à la synagogue ? Exemple pris au hasard, j'aurais pu citer n'importe quel autre culte bien entendu ...
Je suis d'accord que c'est une question importante, un problème par rapport à la laïcité. ? Mais l'assimilation, je le maintiens, révèle une lecture de ces prières urbaines publiques comme des invasions. Je ne dis pas que le problème est imaginaire. Je dis juste qu'elle l'assimile à une invasion culturelle programmée.

La question est alors : ces prières sont-elles effectivement la résultante d'une stratégie ? Je ne le crois pas. Je ne sais pas pourquoi ces fidèles s'amassent dans la rue. L'absence de mosquée, ou de mosquée suffisamment grande, est peut-être une explication. Attention : je sais, pour l'avoir vu de mes yeux, qu'il existe des radicaux prêchant dans les quartiers, et pas gentiment. Je ne nie pas l'existence de religieux belliqueux et dangereux.

Je suis entièrement d'accord que ces manifestations contreviennent à la laïcité de l'espace public et posent un problème. Je cherchais simplement à montrer qu'à partir d'un souci lié à la laïcité était ici repris, et pas forcément à tort compte tenu du problème que cela pose à l'égard de la laïcité, mais sous un angle typique de l'extrême-droite, à savoir celui de l'angoisse de l'invasion et du complot. Ainsi, malgré tout le rôle interne de sa remarque pas infondée, sa formulation n'est pas anodine et montre qu'elle porte avec elle l'imaginaire du FN, et que finalement, elle ne dit pas tout à fait autre chose ni autrement que son père.
Aussi, sous les auspices du républicanisme, M. Le Pen instille des réflexes de pensée et des mécanismes sémantiques qui visent à conquérir les esprits.
D'accord avec ça. Même si ces bateleurs d'estrades politiques jouent sur tous les registres sémantiques, la thématique du repli sur soi et de la restauration de la Nation est le fond politicien et idéologique de la droite identitaire.

Ce qui risque fort, je pense (donc à voir), d'être le thème central de l'année électorale. Avec une "gauche" de gouvernement qui court derrière comme d'habitude, ayant perdu le sens de la Nation promue par les Lumières qui par les (pseudo) valeurs universelles ne sont pas étrangères à la formation de l'Europe libérale et à la mondialisation (et donc, apparaissant aujourd'hui pour ce qu'elles sont, elles se traduisent par leur contraire: l'oppression et la négation des "peuples"). Ce n'est pas un hasard, d'après moi, si l'on voit surgir des questionnements sur la question de la Nation autant, par exemple, au Nouvel Obs que dans Fakir. Plutôt que de choisir l'angle de l'internationale des travailleurs contre l'internationale fasciste (dont l'utilisation du concept de nation n'est qu'un paravent manipulateur). C'est sûr que le chemin est plus difficile... Il n'y a pas de réponses toutes faites ni d'étendard à déployer.

Mes excuses pour le style lapidaire de ces affirmations qui vont prêter à polémique, mais ce serait trop long à développer.
' y a qu'à autoriser l'ouverture de mosquées et les rues ne seront plus occupées...
C'est quand même ce que je pense aussi.
Allez simplement vous promener vers la rue Myrha ces jours là et regardez les immatriculations des voitures qui sont là pour l'occasion: vous serez surpris de voir que ces manifestations drainent des gens qui ne sont pas résident du XVIIIeme: difficile donc de ne pas voir dans cela avant tout un geste politique qui me fait penser que ces deux derniers commentaires sont d'une candeur admirable.

Il n'y a pas de complot mais bel et bien une volonté - par un certain nombre et la rue Myrha en est l'expression - d'imposer un islam politique en France: c'est à dire, imposer des valeurs qui sont à l'opposé de celles de notre république, libre à vous de fermer les yeux.

Le malheur est que seul le fn porte son attention sur ce sujet ce qui suffit à décrédibiliser toute analyse.
Des voitures immatriculées AL-KAÏDA ?
Il y a une grande église pas loin de chez moi qui rassemble la communauté portugaise. J'ignore pour quelle raison. Les rues sont blindées de voitures autour le dimanche matin, venant de partout. C'est politique aussi alors? Il y a une menace portugaise et personne n'en parle :-)
vous avez raison, on est bien la tete dans le sable.
Même si cela reste encore marginal (5 endroits en France?), cela doit être résolu. Dans un premier temps par l'interdiction de tels rassemblement et dans un second temps sur une réflexion du nombre de lieux de culte par religion.

Au fait, prendre un socialiste pour demander une analyse du fn, cela n'est-il pas n'importe quoi? Les sondages et éléments sont pris sans vérification, en sachant qu'ils sont adversaires politiques, on peut douter de l'objectivité.

La couv' de libé dit exactement l'inverse des propos du journaliste, doit-on y voir la main de Joffrin? Une analyse qui serait intéressante.

Au fait, prendre un socialiste pour demander une analyse du fn, cela n'est-il pas n'importe quoi? Les sondages et éléments sont pris sans vérification, en sachant qu'ils sont adversaires politiques, on peut douter de l'objectivité.


L'analyse d'un Alain Soral n'aurait pas été plus objective, mais certainement plus fun à voir ;)
Ou peut-être Alain de Benoist ?
ou tout simplement celle d'un troisième journaliste ;)
ou tout simplement celle d'un troisième journaliste ;)

Certes. Mais pas forcément super objectif non plus :)
1°) les autres jours de la semaine n'y a-t-il pas "vers la rue Myrrha" des voitures aux immatriculations aussi variées ?
2°) comment des mecs agenouillés pourraient "imposer un islam politique" à qui que ce soit ?
L'ouverture de mosquée n'est absolument pas interdite...
Il me semble que Daniel SCH... tend de plus en plus à couper la parole aux intervenants au milieu d'une phrase sans se douter de la frustration de l'auditeur qui suit un raisonnement. l'interruption parasite la compréhension d'autant qu'il s'en suit un brouhaha désagréable. Ce travers me semble devenir courant chez des meneurs de jeu qui ont prit de la bouteille (Ex C'est dans l'air etc...) Attention !!!
J'apprécie beaucoup les interventions des collaborateurs (oh le vilain mot en ces temps où l'Occupation frétille encore )
Les médias qui nous vendent le progrès: dépenser des centaines d'euros pour lire des livres et des journaux (argument phare auprès des encore non-con-vaincus), c'est trop moderne, mais vraiment trop. Ces appareils "abordables" le seront encore plus demain, jusqu'à valoir peanuts.
Petit conseil, aux con-som-mateurs, acheter des modèles dont personne ne veut, dans quelques temps, ils seront rares...donc chers, fortune garantie auprès collectionneurs.

Les médias "d'information" assument de plus en plus leur rôle de bras armé du marketing consumériste, de là à penser que la même mécanique s'applique au commerce politique, il n'y a qu'un pas....que personnellement je franchis allègrement.
Ce n'est pas la meilleur émission que vous ayez faites... Franchement cela aurait pu tenir en 10 minutes maximum.

Quand à l'introduction, je n'aimai pas Didier Porte, mais avec la jeune femme, c'est encore pire !

Je reprends la remarque de Secundus :

"Quant à la chronique de Lucie Desvaux, une seule réaction : "oui et alors ?" On aurait aimé savoir d'où les journaux prenaient leurs infos pour déclarer que tel ou tel objet est le cadeau de l'année... Et cela aurait-pu permettre de rebondir sur l'influence des communiqués de presse dans l'information. Comment sont traités les communiqués de presse industriels, qui les hiérarchise, etc... Cela aurait même pu faire l'objet d'une émission intégrale. Certainement plus éclairante que celle-ci."

Ceci dit, j'aime beaucoup les "Vite dit d'@si" !
Bonjour Daniel
Il ne faut pas oublier les minarets de Mayotte quand on fait le compte...il y en à beaucoup là-bas, comme en Auvergne.Et c'est aussi la France depuis mars 2010; enfin presque: je viens d'envoyer des cadeaux à mes petites filles et la douane complice de la poste banquale veut les taxer: 100 € .La France à 2 vitesses: celles des yatches et celle des kouassa-kouassa existe belle et bien ! C'est ça la marine!?
si l'on en crois les deux journalistes, ils se seraient battu pour ne pas faire un foin de l'affaire lapen: il y a de l'espoir alors...
ASI de plus en plus porté sur l'actu politique... Et corporatiste... Je n'ai pas encore compris ce qu'on l'on avait à apprendre de nouveau à part que DS n'avait pas capté que Marine Le Pen faisait campagne contre Gollnisch... Et le sentiment qu'une fois encore l'émission était partie avec un lourd handicap... A quand un rédacteur en chef à ASI ?

Quant à la chronique de Lucie Desvaux, une seule réaction : "oui et alors ?" On aurait aimé savoir d'où les journaux prenaient leurs infos pour déclarer que tel ou tel objet est le cadeau de l'année... Et cela aurait-pu permettre de rebondir sur l'influence des communiqués de presse dans l'information. Comment sont traités les communiqués de presse industriels, qui les hiérarchise, etc... Cela aurait même pu faire l'objet d'une émission intégrale. Certainement plus éclairante que celle-ci.
voilà!
Encore un tour de bobine comique sur Le Pain des français à la mode Fernand Raynaud, ou un vieux remake de la controverse de Valladolid made in france?
on en finira pas.

L'insupportable c'est quoi? ceux qui votent pour ces innommables, ceux qui n'arrêtent pas de parler de leurs "dérapages", et ceux qui s'en servent comme épouvantail ou fonds de commerce?
on s'en balance!

C'est pourtant simple pour être appelé un jour araignée, il suffit qu'on vous aide à tisser votre toile. (le détournement de la médisance)
on connaît la suite...

quoique...
Il est à croire qu'il y a de la névrose, ou de l'hystérie chez les politicards, regardez par exemple on retrouve la tête d'henri IV dans le congélateur de Ravaillac, et paf Bayrou nous fait un malaise et perd pendant plus d'une heure la notion de l'espace temps! ils sont tous envoûtés par les médias et les Onc Picsous ces petits bonshommes qui veulent s'occuper du bonheur des autres!

(tiens à propos, selon le dit-du-marin on reparle de l'éditeur Hazan, sur rue 89. Quand Arrêt sur image va-t-il nous le réinviter çui-là, de plus il se méfie de Mélenchon, paraît-il, intéressant, non?

bon, j'ai rien dit.
Il est vrai que votre avis, plein de soleils éclairé, n'est pas le mien...
Ce n'est pas parce que les journalistes ont formulé des explications qu'elles sont nécessairement justes. Bizarre comme phrase " L'explication donnée par les journalistes présents sur le plateau est pourtant claire".

Bien à vous.
Bonsoir,

A la 13ème minute : "Elle ne dit pas que les musulmans sont des nazis".
Dans une 1er strate de réflexion, c'est pourtant bien ce qu'elle dit : elle a bien comparé la prière des musulmans ds la rue à l'occupation des nazis à Paris au cours de la 2nde guerre mondiale, c'est un fait. (A qui peut-on les comparer après cela?...)
ET ensuite, dans un 2nde strate, l'on peut en effet, interpréter les propos de marine le pen comme une flèche empoisonnée portée contre bruno gollnisch et aussi, comme une stratégie visant "à susciter l'effroi du système".
L'un n'empêche ps l'autre, au contraire, c'est dans la continuité de son raisonnement...

Par ailleurs, j'ai apprécié avec délectation, la corrélation établie avec l'émission ligne jaune "ripostes laïques". Bien vu.

Bien à vous, akfak
"A la semaine prochaine", concluez-vous.

Pas de trêve des confiseurs ? Vous faites une émission le 24 décembre ?
Bon.
J'ai pas lu tout le forum, mais ça a plutôt l'air de grogner sur l'air de "Marre du FN, @si fait comme les autres médias."
Ben je suis pas d'accord.
J'ai entendu un journaliste de France Info plutôt bon, un mec du PC plutôt intelligent, et déjà, ça a tendance à me réconcilier avec deux entités que je tenais pour vaguement médiocres. Forcari est largué - et ça ce me réconciliera donc pas avec le Libé de Joffrin.
Ensuite, j'ai entendu là des choses assez intéressantes, et pas entendues ailleurs (en tous cas, pas par moi).
Je suis stupéfait d'apprendre que personne (PERSONNE) ne s'est, depuis une semaine, demandé combien de rues étaient occupés par des musulmans en prière. Le moutonnisme médiatique (et politique) est ahurissant.
Bref, une bonne émission pour moi.
Et comme je ne descends plus dans les forums qu'à de très rares occasions, tant qu'à faire, autant que ce soit pour dire du bien... ! ;-)

Bonnes fêtes, les zamis.
ma famille regarde en ce moment un de ces films dits fantastiques d'inspiration anglo-saxone; vous savez, c'est le truc de Alice qui tombe dans un trou de racine d'arbre ou, encore mieux, le truc de l'armoire du grenier où les enfants se cachent pour échapper aux parents, et alors, et alors, ...le fond de l'armoire s'effondre et ils se retrouvent tous dans un pays avec des nains, de la neige, des montagnes et, une bonne fée, et une méchante fée.
On est en train de nous préparer un nouvel Harry Potter, avec une sorcière et une bonne fée, c'est originale!
En attendant, moi, je coupe du bois, parce qu'il fait froid.
Après avoir regardé la vidéo je me demande si la réaction de Marine Le Pen ne se fonde pas dessus:

http://www.dailymotion.com/video/xfu2ff_mosquee-d-epinay-les-derives-du-maire-et-de-la-police_news#from=embed

Elle propose une prière de rue, mais ici à but revendicatif néanmoins elle constitue la seule vidéo à ce sujet que j'ai pu voir. (au-delà du sujet polémique ce pourrait être une de ses sources).
Quel était l'intérêt de la chronique de Lucie Desvaux ?
Peut-on m'expliquer ?
OOHHHHH PANURGE!!! kétufai? I SONT OU TES MOUTONS?AH Y SONT A @SI CE SOIR!!! ah bon!?ouai... LOLO DU SUD DE LA FRANCE
Mon dieu, il ont un [s]expert en opinion[/s] secrétaire national délégué aux études d'opinion au PS ! Ils ont aussi un secrétaire national délégué aux programmes politiques ?

Et que nous explique-t-il dans son interview du monde ? Que le FN, c'est la protection des "petits" et l' "anti-mondialisation", comme tout ce qui est à gauche de DSK. Mais si le FN, ce n'est que ça, quel est le problème ? Ah ouais, la xénophobie, les discriminations,et l'autoritarisme...
Et bien on en a appris des choses !
Merci, bonne émission.
J'écoutais François Kalfon avec attention, de toute façon il monopolisait la parole, je trouvais ses analyses plutôt pertinentes sur le fait que Marine Le Pen récupérerait les thèmes de la gauche et la défense des travailleurs, même s'il n'y a là rien de nouveau si on y réfléchit 3 secondes, le Front National étant plutôt héritier du fascisme italien ou national-socialiste (vrai nom du nazisme je le rappelle) ou poujadiste, confondant peuple et manipulations populistes, que d'un fascisme conservateur défenseur des classes dominantes comme le franquisme par exemple.
Et puis, j'ai eu une sorte de révélation, d'illumination quand il a dit que comme Marine Le Pen, il "condamne" le niqab ! mais non, ce n'est pas elle qui récupère le fond de commerce de la gauche, ce sont eux, les socialistes, qui se sont perdus et qui ramassent les miettes de la droite droitière !
Un vrai démocrate "de gauche" ne "condamnerait" pas le niqab, il irait à la rencontre des femmes qui le portent pour parler avec elles, essayer de les convaincre que ce vêtement ne leur permet pas de s'épanouir, ou toute autre argumentation, il essaierait de les comprendre pour dialoguer et trouver une manière de vivre ensemble.
Mais non, lui, il "condamne", tout imbu de sa supériorité et de sa toute-puissance bougeoise blanche ! c'est lui et ses amis socialistes qui ont aboli les frontières entre les démarches politiques et sociales de gauche et de droite, il est d'accord avec Marine Le Pen, ça devrait l'inquiéter, mais non, il ne voit rien, il ne voit pas que le socialisme est mort, que Mitterand et ses disciples fratricides l'ont tué, en particulier en partouzant avec le capitalisme financier, et qu'il continue lui-même à le frapper à terre en ne trouvant pas d'alternative aux attitudes anti-humaines de droite.
Mes parents ont eu honte de ce que Mitterand et ses gouvernements de plus en plus bureaucrates avait fait de leurs votes plein d'espoir, j'ai honte au nom de Jaurès, Blum ou Mendès-France de voir ce que ces gens qui pourtant ont souvent l'air intelligents font de l'idée socialiste !
Selon moi, voilà une bonne émission, sans plus. Je n'ai personnellement rien appris sur le FN, mais c'est toujours important de rappeler comment marche ce parti d'extrême-droite, et à quel point les médias restent mous et incompétents, dans un contexte de clair rapprochement de la droite traditionnelle de ses terrains (racisme, sécurité, identité nationale, stigmatisation des "immigrés").

Les discours de Le Pen prétendument fondés sur une virulente défense de la république et de la laïcité m'inquiètent énormément : c'est une aubaine pour ceux qui veulent subrepticement mettre sur le même plan la gauche du PS, le Parti de Gauche, Gauche Unitaire et le PCF d'un côté, et le FN de l'autre.

Vous auriez pu rapidement rappeler la définition de la laïcité, en vous demandant si, par exemple, le FN est contre l'immense MERCI MARIE qui brille sur toute la Presqu'île de Lyon depuis la colline de Fourvière. Si Le Pen se prononce contre ce genre d'invasion de l'espace public par les catholiques- dont les écoles, collèges et lycées privés reçoivent par ailleurs un max de fric de l'UMP au pouvoir - , comment réagirait son électorat ? À mon avis, cette question très simple aurait pu être posée, et aurait permis de faire un rapprochement pertinent entre l'électorat et les politiques de l'UMP et l'électorat du FN : il s'agit, dans les deux cas, de fausse laïcité, et même de refus ostentatoire de la laïcité. J'irais même plus loin en disant que l'UMP est bien pire, car il est au pouvoir, contrairement au FN qui ne pourra jamais l'être (2002 l'a démontré...). Le président de la république qui fait publiquement des signes de croix, veut passer les "cités" au karcher, crée un ministère de l'Identité Nationale, nomme un ministre de l'Intérieur raciste, nomme des anciens policiers Préfets (celui de Seine-Saint-Denis, je le rappelle, est ancien patron du Raid et ancien directeur des CRS), donne à la police des instructions racistes, et bâillonne la Justice, un tel président de la république est pour moi assez proche du FN sur la triple question du racisme, de la laïcité, et de la "sécurité".

C'est pourquoi le meilleur moment de l'émission est, selon moi, la diffusion des extraits des Guignols et l'excellente question de Daniel Schneidermann qui la suit. Toutefois, je ne vous trouve pas assez virulents envers les médias de masse qui n'ont pas assez parlé du soutien puant d'Hortefeux aux policiers condamnés. Pourquoi n'en ont-ils pas fait un "buzz" comme avec la phrase de Le Pen ? Bien sûr, personne ne répond vraiment. Cela aurait été un sujet d'émission bien plus intéressant que celui-là, même si ce sujet l'est quand même. Je vous rappelle que la France connaît aujourd'hui une grave crise de la Justice, et que sa police a même été condamnée par Amnesty International (les garde à vue en France sont illégales), sans parler de ses prisons...

J'aimerais donc beaucoup que vous organisiez une émission sur le silence des médias sur cette question gravissime - la police et le pouvoir contre la Justice -, et du coup également sur le racisme de l'UMP de Sarkozy - qui est intimement lié avec les problèmes entre Justice, police et pouvoir -, qui est bien plus grave, en un sens, que celui de Le Pen, puisqu'il s'agit d'un parti au pouvoir, là, maintenant. Vous pensez que les "dérapages" d'Hortefeux s'arrêtent à de simples déclarations ? Les médias de masse, sur ce point, ne font pas leur devoir d'information (lol, d'un côté, c'est peut-être ça leur travail). Vous pourriez par exemple partir du reportage "La Cité du Mâle", et vous demander quel impact ce genre de reportage peut avoir sur ses téléspectateurs et à qui cela profite, en parlant en même temps du contre-reportage. Vous pourriez inviter Serge Portelli, par exemple, qui vous expliquera très clairement la situation entre Justice et pouvoir/police.
Il faudra s'habituer.
Maintenant que le regretté Georges Frêche a été arraché à l'affection du mrap, de la ligue_des_droits_de_l_homme et de tous les enculeurs de (mots qui font) mouches du monde médiatico-politique, c'est sur la dérapeuse Marine le Pen que vont converger tous les tirs des gardiens auto-désignés de la bonne conduite.
Difficile de rêver de position plus confortable, elle n'aura pas beaucoup à se fatiguer pour faire, à chaque fois qu'elle le souhaitera, la première page des media.
Il lui suffira de pointer son doigt au hasard dans un dictionnaire, à chaque page, elle pourra trouver un mot qui, dans sa bouche, va à coup sûr révulser les âmes compassionnelles, pour peu qu'elle l'associe à un problème réel, concret, que tout le monde aura négligé : tourisme sexuel - au fait, j'ai un scoop: fredo est toujours là! -, prière dans la rue ... la matière ne manque vraiment pas!
Une émission qui tient en quelques secondes, celles de la mise en contexte dans la lutte intestine contre Golnish, le reste : blablabla
J'ai regardé l'intervention de Lucie, je visionnerai la suite plus tard. Mais il y a quelques temps sur mon site j'avais écrit un texte sur les "tablettes high tech" : Les boîtes à miracles. C'est ici : http://L9.fr/2ot
NB : je n'ai jamais mis de lien vers mon site sur le forum d'Asi (ou très très rarement... je ne vais pas relire tous mes messages), mais ce sujet me passionne.
pas de Didier Porte, encore Lepen, encore Libé... j'abandonne donc à la 13eme minute, décidément je ne suis pas maso.
Un piège redoutable...
... disait le matinaute, et hop @si tombe dedans !
Exactement, Beyondtheeyes.

Je vais donc bouquiner, plutôt.
... disait le matinaute, et hop @si tombe dedans !

Je ne vais pas revoir l'émission depuis le début mais je n'ai pas le souvenir d'avoir entendu la question : « pourquoi (  ) lémédia ont-ils fait tout le week-end là-dessus ? », comprendre : « quels sont les intérêts des partis politiques et des médias, de leurs actionnaires ? » et de reposer la question des modes de production de l'information en France. Et qu'est-ce que le traitement de ce sujet a occulté d'autre comme information : le vote sur LOPPSI2 par exemple ?

Un petit rappel qui, à mon humble avis, remplace avantageusement cette émission, cette intervention de Jean-Luc Mélenchon au Soir 3 du 12 décembre 2010 :
http://www.dailymotion.com/video/xg3l8i_jean-luc-melenchon-a-soir-3-politique-le-12-12-2010_news ( timecode 01:38 )

Au final, une émission désespérante ( à mes yeux ) quant aux finalités du projet @sien. Je ne dis pas que le sujet ne mérite pas d'être traité, mais pas sous cet angle, mais bien celui du décryptage des média. Le vrai sujet ( d'après moi ) n'a été effleuré qu'à partir du timecode 48:00, et non on revient vite aux fondamentaux, un peu comme Quatremer sur l'Europe, c'est-à-dire qu'on ne fait que raconter les événements, et comment les agents du système politico-médiatique agissent, sans essayer de décrypter ledit système.

Citation: JulienD
Le problème devient épineux quand le contenu médiatique s'appauvrit jusqu'à se rouler dans la fange et c'est la limite du projet @sien : si demain l'ensemble des médias racontent des blagues Carambar à longueur de papier et d'antenne, que faites-vous ? Allez-vous commenter les aventures du prince Jean et passer sous silence ce que les médias ne disent plus ? Un reproche tout à fait dans cette veine est venu des @sinautes concernant le non traitement du coup d'État au Honduras.
Il eût été particulièrement intéressant de poser la question formulée par Daniel, à la minute 45, après l'exégèse de cette déclaration par vos invités.
Deuxième émission sur Marine Le Pen en un mois... Même défaut sur @SI que dans les autres médias? Pourquoi ne pas aborder le sujet autrement ? Pourquoi ne pas parler, par exemple, de la radicalisation de la droite traditionnelle ?

Après la défaite de Jean-Marie Le Pen en 2007, Marine Le Pen a déclaré:

" C'est une défaite électorale, mais une victoire idéologique."

Hélas...
Je suis vraiment fatigué par cette rage de DS à reformuler ce que disent les invités avant même qu'ils aient fini leur phrase. Au deuxième mot, la reformulation bloque tout développement et l'émission bafouille jusqu'à la cacophonie.
Au final, il reste une sorte de hachis pré-maché, c'est à dire sans aucun goût, de discussion.
heu , et porte?
je suis largée? c'etait ecrit partout qu'il est en vacances?
>>Pendant deux jours, le temps d'un long week-end, toutes les déclarations et tous les commentaires politiques auront porté sur un unique sujet : la phrase de Marine Le Pen

Super, tous les média nous servent cette soupe (et hop c'est reparti sur l'Islam, le voile, l'identité nationale et toutes ces conneries essentielles à l'heure où tous les salariés européens sont écrasés par les bourgeoisies privées et publiques) et que fait @si.... il suit le troupeau et apporte sa contribution à cette mascarade, à cet enfumage savamment orchestré.
Comme quoi, il n'y a même pas besoin d'être tenu en laisse sur France5 pour être servile (une sorte de syndrome de Stockholm peut être?)
Deuze !
c pas trop tot
ca fait une heure que je fais f5 avec mon clavier...
allez hop download
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.