54
Commentaires

L'Ifop et Le Parisien shootés à la chloroquine

Lundi 6 avril, Le Parisien dévoile en exclusivité un sondage de l'Ifop proposant l'avis des Français sur l'efficacité du traitement du Covid-19 par la chloroquine, avec erreurs et amalgames dans les articles qui l'accompagnent. Les accusations pleuvent aussi contre l'Ifop, qui se défend d'avoir transformé les citoyens en médecins.

Commentaires préférés des abonnés

Tout ce qu'on peut deduire de ce sondage est que 79% des sondes n'ont pas realise qu'il n'y avait qu'une seule reponse correcte : "je ne sais pas"

Approuvé 11 fois


Et la malhonnêteté intellectuelle de Raoult, vous n'en parlez pas ? C'est pourtant lui qui ment dans les média, pas les scientifiques qui soulignent à raison qu'il a bâclé son travail.


Plutôt que Michel Onfray, lisez Acermandax.







(...)

"Ce ne sont même pas des avis d'experts, mais des gens qui n'ont aucune compétence particulière : on leur demande ce qu'ils pensent de l'efficacité d'un produit dont on ne connaît justement pas l'efficacité !"


Je ne vois pas où est le problème, c'est (...)

Derniers commentaires

je trouve inutile de discuter ce  sondage ...inutile.

mais si votre problème est de trouver des détracteurs de raoult,il  y en a dans tous les médias 

de grands chemins ...et chez les conseillers scientifiques qui ont "conseillé "au président de 

maintenir les élections....combien de morts et de contaminés....??

ras le bol de ces procès à didier Raoult qui sauve des gens tous les jours!!

il y a plus à critiquer en face..

Heu, que déconstruisez-vous exactement ? Le choix de couleur aurait été bien plus contestable s'il avait été inversé. Le choix des pages société est heureux : justement ça évite l'amalgame. Là, il s'agit d'un sondage sur les croyances, qui prend le pouls du café du commerce et l'alimente en retour. Il est vain et dépourvu d'intérêt comme beaucoup d'autres sondages d'opinion, mais pas plus retors qu'un autre. Il peut être critiqué au nom des effets néfastes des sondages dans le jeu démocratique, qui reste une controverse non épuisée. Mais celui-ci ne s'illustre pas particulièrement par plus de biais ou de manipulation qu'un autre. La seule chose désolante, c'est que des clients de sociétés de sondage, comme le Parisien, consomment du "temps d'attention disponible" des individus pour leur poser des questions bêtes au lieu de se servir des enquêtes sur échantillons représentatifs pour tous les sujets qui feraient avancer le schmilblick : estimer l'incidence probable du covid dans la population, mesurer la bonne compréhension des gestes de prophylaxie et leur applicabilité dans la vie réelle, quantifier les effets de la pandémie et du confinement dans le quotidien des Français... 

Macron est arrivé un peu avant 16 h à la Fondation Méditerranée Infection, où il doit rencontrer le Pr Raoult (info BFM TV).


Je me permettrai d'ajouter que la boîte de médocs utilisée en illustration est du sulfate de chloroquine alors que la molécule étudiée est l'hydroxychloroquine. L'erreur est un peu grosse, surtout qu'on voit des boîtes de Plaquenil sur toutes les chaînes TV. Bref, un article du Parisien foireux de À à Z. J'en viens à me demander si il n'a pas été écrit par un de ces chloro-boys fanatiques. 

C'est important d'avoir une bonne histoire avec un gentil, un méchant etc.. Ca sera quand même con que l'on parle de la communication catastrophique du gouvernement, des décisions catastrophiques actuelles et anciennes (sur l'hôpital public, sur le dépistage systématique, sur le maintien des municipales, sur les masques pas utiles, etc...).

Ce serait quand même con que l'on se batte sur un sujet que l'on maîtrise pas plutôt que contre la politique du gouvernement. Politique qui lorsque l'on regarde d'autres pays paraît plus létal pour sa population et plus moyenâgeuse dans sa forme.


pour que certains retrouvent un peu d'humilité  dans leurs propos 


c'est à 10 minutes et 50 secondes


https://www.franceinter.fr/emissions/le-journal-de-8h

Une solution s'impose : vite, un RIC (référendum d'initiative citoyenne) pour décider si l'hydroxychose est efficace ou pas. Les méchantes z'élites qui nous cachent tout seront bien obligées de s'incliner devant la Volonté du Peuple !

"Ce ne sont même pas des avis d'experts, mais des gens qui n'ont aucune compétence particulière : on leur demande ce qu'ils pensent de l'efficacité d'un produit dont on ne connaît justement pas l'efficacité !"


Je ne vois pas où est le problème, c'est le principe même du sondage, est-ce qu'on demande aux sondés de réfléchir et de s'informer avant de répondre à n'importe quelle question? Surtout pas, ça fausserait les résultats. Tiens: "Faut-il diminuer drastiquement le nombre de fonctionnaires hospitaliers?" Oui, massif, avant toute réflexion. Non, tout aussi massif, aujourd'hui. 


Il s'est passé quelque chose entre temps?

Vous êtes impayable :) .. jusqu'au choix des couleurs rouge/bleu qui serait malhonnête maintenant...


Pour ma part quand je lis le titre + chapeau je lis "Les Français y croient ! .. alors que ("alors même que" sur l'édition web) .. on attend toujours les résultats cliniques". Je vois plus un ! étonné qu'enthousiaste, limite "quelle bande d'abrutis !".

Il me semble que la question interroge bien une croyance.


Le plus surprenant est bien le faible pourcentage de NSP à la question 1. Mais de toutes façons ce sondage est idiot : il devrait y avoir un NSP dans les autres questions. Les réponses aussi puisque 55% souhaitent que la prescription soit restreinte aux malades gravement atteint, alors que votre ennemi a répété que ça ne servait à rien. D'ailleurs c'est peut-être bien les réponses (vs symptomes légers) qui ont été inversées plutôt que le camembert, sinon ça prouverait qu'ils n'écoutent même pas ..


Bref ce sondage est idiot. Et vous, vous êtes impayable.


Dans le sondage du Parisien (voir l'illustration), il semble que la recherche publique soit résumée à l'Institut Pasteur qui héberge, certes, des unités de recherche publique, mais qui est une fondation de droit privé.

Le Parisien a visiblement déjà enterré l'INSERM, le CNRS et la totalité des universités françaises.

Il est avéré depuis longtemps que les instituts de sondage sont avant tout des manipulateurs d'opinion.

Et pourquoi les Français n'auraient-ils pas le droit d'être tous médecins ?


D'abord je me sens bête car je n'ai pas la certitude de la majorité de mes concitoyens

ou alors je dois mettre dans concitoyens un tiret explicite


Mais il est vrai que les Français ont coutume de dicter à leur médecin l'ordonnance et une de leurs principales occupations est de se passer des bons conseils sur tel ou tel médicament miracle. "Moi depuis que je prends xxxx, je ne souffre plus du bas du dos."


et puis il y a l'autre médicament miracle, la potion magique du petit village Gaulois, sauf qu'au bout de l'histoire els Romains ont foutu la pâtée à toute la Gaule

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Hier Jean Christophe Rufin ( médecin, écrivain et diplomate ) regrettait encore sur France Inter que la France rejette ce traitement aux effets indésirables mineurs sous suivi médical par rapport aux effets bénéfique.


Faut dire,  ( à sa décharge ? ) qu'il connait Raoult et loue son expérience des épidémies qui consiste à dire (en très gros ) qu'on n'est plus à l'époque de PASTEUR avec une épidémie = un traitement mais qu'il faut tenir compte aussi de l'environnement dans lequel se développe l'épidémie et pour quelle population  

Tout ce qu'on peut deduire de ce sondage est que 79% des sondes n'ont pas realise qu'il n'y avait qu'une seule reponse correcte : "je ne sais pas"

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.