L'Ifop et Le Parisien shootés à la chloroquine
article

L'Ifop et Le Parisien shootés à la chloroquine

Réservé à nos abonné.e.s
Lundi 6 avril, Le Parisien dévoile en exclusivité un sondage de l'Ifop proposant l'avis des Français sur l'efficacité du traitement du Covid-19 par la chloroquine, avec erreurs et amalgames dans les articles qui l'accompagnent. Les accusations pleuvent aussi contre l'Ifop, qui se défend d'avoir transformé les citoyens en médecins.

Le sondage est bien tombé mais a été mal reçu. En pleine crise du Covid-19, l'Ifop réalise, pour le compte de la jeune pousse du milieu scientifique Labtoo, une enquête comportant des questions aux Français sur leurs croyances à propos de l'efficacité du traitement du virus par la chloroquine, par ailleurs incluse dans l'essai européen Discovery dont les résultats sont attendus fin avril. Lundi 6 mars, Le Parisien "révèle",  dans une pleine page, ses résultats sur le sujet qui fait le buzz depuis quelques semaines. Cette page comporte une grande infographie accompagnée d'un article (raccourci dans sa version web). Le matin même, les critiques pleuvent : des médecins, mais aussi des médias, à l'instar de Marianne, accusent le journal et...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.