259
Commentaires

LFI, une gifle plus tard

Commentaires préférés des abonnés

La meute est lâchée aux basques de LFI (et de la NUPES) , avec "Quotidien", entre autres , comme gardien de la morale.

L'entreprise de de destruction est lancée, au grand bonheur de Macron et ses sbires. Une belle occasion pour détourner l'attention d(...)

J'aimerais bien savoir qui (homme ou femme) à l'occasion d'une rupture ou même d'une dispute peut se targuer de n'avoir jamais eu un geste violent, une parole méchante, un comportement mesquin et vexatoire. Il faut vraiment être un pervers narcissiqu(...)

Je ne comprends vraiment pas ce qui est écrit là. Vous voulez de la communication de crise calibrée ? Gardez Macron, McKinsey et consorts. La démocratie c'est pas aligner des mots lus sur un powerpoint. Continuez d'aller dans le sens du vent, balayez(...)

Derniers commentaires

On attend maintenant une chronique du matinaute intitulée "EELV, une violence psychologique dont on ne sait pas en quoi elle consiste, le principal intéressé n'en ayant même pas été informé lui=même ni même entendu, plus tard". Bon, d'accord, le titre est un peu long, mais DS, ayant l'art de la synthèse, trouvera bien le moyen de contracter tout ça. 

Merci Daniel et les abonnés pour ce débat "tripal". Le patriarcat a encore de très beaux jours devant lui - tant que ses fondements biologiques et psychologiques ne seront pas connus de tous et de toutes. Lire encore et encore

Why Does Patriarchy Persist? de Carol Gilligan et Naomi Snider.

Pour comprendre pourquoi c'est si difficile d'accepter notre vulnérabilité, au lieu de se laisser fasciner par les puissants...  que l'on soit homme ou femme ou autre d'ailleurs !

L'ensemble des commentaires à ce Matinaute (si si, j'ai tout lu) démontre au moins une chose: chacun (ici du moins) connaît assez bien le fonctionnement du système médiatique et ses objectifs politiciens de basse intensité morale.  


En dépit de quoi, tout le monde ou presque tombe dans le piège tendu par ces mêmes médias que ASI et en particulier le Matinaute, sont censés critiquer, dans le but de nous éviter d'en être les involontaires rouages ou relais qui s'ignorent à l'insu de leur plein gré.  


Mon constat un peu amer: on n'est pas sorti le cul des ronces. Et surtout pas avec ce Matinaute qui, au lieu de critiquer le traitement médiatique de cette affaire Cattenens/Mélenchon, se délecte à  critiquer la LFI et en particulier, ses composantes féminines, présentées comme trop bêtes ou trop soumises ( trop femelles peut-être ?) pour débiter de la langue de bois McKinsey-macronarde top level en bonnes télégraphistes qu'elles sont supposées être et paraître. 


Moi, ce que je retiens de cette séquence où les gros médias braquent leurs projecteurs inquisitoires sur les femmes de la FFI, c'est quelque chose qui a plus tendance à me rassurer qu'à m'inquiéter.  Leur détresse et leurs errances communicationnelles me suggèrent qu'ici au moins (à la LFI), il existe encore un peu d'humanité authentique. Et ça m'émeut plus que ça ne m'irrite. 



 




En fait le problème est que promettre une vertu absolue est, dès le départ, un serment d'ivrogne et ce, quelque soit les partis, organisations, mouvements…
Un collectif est constitué d'humains et l'humain n'est pas vertueux (ou finit guillotiné comme Robespierre).
Le mieux à faire est de tendre vers la vertu et occuper les fonctions pour lesquelles on a été désignés.

LFI tatônne. Pas Renaissance : Darmanin reste tranquillement ministre. Les médias n'ont rien à dire sur le sujet. Il est juste accusé de viol, le mec, hein...

dans la série "je me permets tout et n'importe quoi", Mélenchon dans ses oeuvres :


Mélenchon donne une tape sur la joue d’un journaliste de Quotidien et assume ses tweets sur Quatennens (nouvelobs.com) 


avec un chef qui fait autant de conneries, pas besoin d'adversaires politiques.

S'il y a aussi un autre truc que cette affaire illustre, c'est l'autonomie des medias du capital dans leur défense acharnée de la bourgeoisie. Pour une fois, ils ne sont pas à la remorque du pouvoir politique en répétant en chœur des conneries d'extrême droite, genre "islamogauchiiiiisme !!!" ou en relayant je ne sais quelle mesure antisociale "de bon sens". Non cette fois-ci les partis du capital étant encore moins bien placés pour l'ouvrir que leurs ennemis, ils ne font que regarder le spectacle: "Tiens, c'est marrant tout ce qu'ils prennent dans la tronche alors qu'on fait dix fois pire et ça passe crème".

Donc voilà, si jamais on avait un doute, les chiens de garde ont un réflexe de classe quasi vertébral, plus besoin de cerveau à ce point-là, et ne sont pas que des marionnettes. Ils sont profondément investi de leur mission.

Une rubrique radio qui résume bien la situation (à mon humble avis)


Ceux qui accusent LFI d’être pris au piège de donneur de leçon mais qui ne risquent rien vu qu'ils ne 'imposent aucune leçon et échappent aux règles sociales de base

j';ai bien du mal a condamner quatennens au depart,  surtout si on se focalise sur la gifle.... une gifle c'est en soit pas grand chose j'ai  vu bien pire de part et d'autre dans une séparation  surtout quand  l'affectif et l emotion prennent le dessus mais il y a les textos et surtout la main courante, ce qui veut dire qu'elle s'est sentie menacée voir en danger,  ca fait beaucoup trop. 


Ca me fait bien chier egalement parce que contrairement a la majorite ici j'espérais que melenchon passe vraiment la main (entre autre a quatennens) et laisse la place a cette nouvelle génération qu"il a su faire émerger durant ces 5 dernières années. Quatennens se vautre en beauté et mélenchon se comporte comme un gros reac dans ce tweet ce qui démontre bien que les reac de gauche ca existe. la veillesse est un naufrage et ca vaut pour tous.


Peut etre que la seule solution pour atteindre le sommet de l'etat c'est d'être a la tete d'un parti vertical  et relativement autoritaire (LREM ?) avec des cadres et des militants soumis en ordre de bataille, mais .la fin justifie elle les moyens ? il me semble que LFI veut incarner quelque chose d'autre mais pour ca il faut vraiment que melenchon agisse en sage, passe la main et arrête de s'exprimer a tout va et que le mouvement se modernise en abandonnant le patriarcat.


En tout cas chapeau a Obono et Autin d'avoir d'être allé au casse pipe c'était tout sauf évident.  peut etre que cet événement inopportun a première est une opportunité pour le mouvement ? 

Quotidien, deux époques, deux personnes questionnées : https://twitter.com/caissesdegreve/status/1572540742345818119

Bonjour, merci pour la chronique :


Une petite remarque de logique, et peut-être aussi un peu d'éthique : je ne trouve pas super élégant de citer le travail de quelqu'un (le tweet vidéo de Quotidien) à l'appui de votre démonstration, et, quelques minutes plus tard, de retweeter un commentaire qui critique ce travail. 

Etre un militant de gauche ou tout simplement homme de gauche en général n'a jamais préservé du machisme. C'est pour cela qu'il fallait que le féminisme soit pris en charge de façon radicale et spécifique. 

Les combats feministes,  pour  la justice sociale, contre le racisme, contre toute forme de discriminations vont de pair, ilw ne s'opposent pas.

Mais nous ne sommes pas sur une île déserte et lorsque un combat peut-être instrumentalisé par les adversaires, qu'il y a le risque de marquer contre son camp  cela doit faire réfléchir. 

Le pen au pouvoir ou l'Etat social complètement disloqué serait-il une avancée pour les femme ?

Encore un faux-fuyant pour ne pas parler de l'Ukraine.


D'aucuns* ici seront bien chagrinés.


(*) j'ai mis un "s", on ne sait jamais...




Simon ici present est la quintessence de la droite: tuer  une passagere  car le vehicule ne s ' est soi disant pas  arreté , ça ne  gêne pas, et on justifie, mais une gifle dans un conflit  conjugal c  'est très très mal .. sauf si    le monsieur est un policier,  là c  'est legitime defense  ....

La fête doit avoir lieu au Quatar sur un charnier de milliers d'ouvriers. La coupe du monde de foot sera l'exemple parfait de l'anthropocide. L'exemplarité s'il vous plait. 

Je ne commenterai pas les faits, je n'en ai pas connaissance. Dans cette séquence, c'est lynchage partout, justice nulle part. Les procédures de justice exigent  a minima une confrontation entre les 2 parties, dans un cadre neutre.

 Ce qui me fait le plus peur, c'est la jouissance (parfois exprimée explicitement comme telle) des droitards ainsi que leur espoir, à peine dissimulé, que les faits soient plus graves, ce qui rend leur réaction outragée très suspecte. Finalement, pour certains, si Madame Quatennens pouvait avoir été tabassée régulièrement depuis des années par son mari, ce serait tout bénef. Pour eux, la victime n'est qu'accessoire, même pas, sans doute, un dommage collatéral, vu que c'est quand même (sans doute?) une femme de gauche.

Simplement l'image d'un mouvement complètement verticalisé. S'il y avait au moins un bureau quelconque, un comité directeur un peu élu et responsable, qui pourrait se permettre se prendre un micromètre d'écart critique par rapport à la parole du chef... Mais non. A partir de là, toute personne dans cette conférence de presse qui se permettrait une critique de JLM court le risque de se faire flinguer individuellement dès son retour dans la coulisse. Iels ont peur, c'est tout. Pour info, je vote Mélenchon et LFI, régulièrement. Parce que pas mieux. Mais il pourrait y avoir mieux. La preuve. Ah oui, et rappel : un demi-siècle d'éducation lambertiste, ça se paie un jour.

"la #relèveféministe". Sentiment de malaise. L'impression qu'en fait, ce qu'elles veulent c'est le pouvoir. À la place des hommes. En utilisant tous les moyens, comme les hommes ? C'est ce que me laisse penser le manque de nuances qui fait mettre les différents cas dans le même sac.

franchement, vu le niveau de dégueulasserie et de relativisation de certains commentaires, je me dis que certains d'entre vous ont bien mérité d'avoir Darmanin en poste. et que votre pensée et vos dires contribue à son maintien en poste.

et c'est la gauche ça? elle est belle la gauche!

Le suis peut être hors sujet, et je ne suis pas particulièrement masculiniste (quoi que.!), mais si Quatennes avait donné un coup de poing à un homme (chétif..) qui l'aurait importuné dans la rue par exemple..... est ce que ça aurait  justifié sa mort sociale et la déroute de tout un parti politique?

Jusqu'à preuve du contraire la violence physique n'étant pas un trait de caractère évident de Quatennes, je voudrais qu'on me donne des arguments 

et sinon Portes; Quattenens; Coquerel; Bouhafs; un seul de ces hommes a été ecarté (legitimemement) des responsabilités; quel est sa particularité?

on remarquera que c'est bien aux femmes de LFI qu'on est allé demander des comptes et non aux hommes, et c'est encore à elles de "mettre de l'ordre" dans tout ça après avoir été victime de violences (je parle en général), et fait ce qu'elles pouvaient pour écarter les agresseurs; pour beaucoup protégés par le patriarche. Ce n'est pas à elles que les journalistes devraient demander des comptes.

Je me questionne... Quand le "people" prend le pas sur la politique.


Je me questionne sur la distinction vie publique, vie privée dans le cas de M. Quatennens. Certes, il est une personne publique, pourtant je ne l'ai jamais vu s'afficher en couverture de Paris Match avec femme et enfants, ni parader en famille nulle part.


Je me questionne sur la qualité de cette information... Qu'un couple se sépare et que cela ne se passe pas bien, ce n'est ni le premier, ni le dernier. Mais cela reste du ressort de la Justice, non du tribunal populaire ou médiatique.

Très belle chronique. Respirons, pétons un coup, détendons nous, et arrêtons de chercher à dénoncer le moindre soupçon de *-isme. Merci Daniel

Et tout ça pour... une gifle !

De loin, dans l’âge… Après avoir bavarder n’importe comment  sur la gauche  des champs et la gauche des villes. Nous voici avec un nouveau renvoi médiatique. Et la LePen, se marre… 

J'aimerais bien savoir qui (homme ou femme) à l'occasion d'une rupture ou même d'une dispute peut se targuer de n'avoir jamais eu un geste violent, une parole méchante, un comportement mesquin et vexatoire. Il faut vraiment être un pervers narcissique de très haut niveau pour gérer ces situations sans donner prise à la critique.


Est-ce que le type qui, voyant son univers affectif s'effondrer et sa moitié devenir son ennemi, perd un instant son self-control et commet un acte qu'il regrette presque aussitôt, est-ce que ce type montre par là même son adhésion à une culture patriarcale réduisant les femmes à des objets ?


Je ne pense pas que les ruptures se passent beaucoup mieux dans les couples homosexuels. Mais la qualification de violences faites aux femmes n'étant techniquement pas disponible, les débordements regrettables ne risquent pas d'être isolés de leur contexte et portés sur la place publique. Et je trouve cela très bien.


«Je suis âne, il est vrai, j’en conviens, je l’avoue;
Mais que dorénavant on me blâme, on me loue,
Qu’on dise quelque chose ou qu’on ne dise rien,
J’en veux faire à ma tête» 

Jean de la Fontaine

Je résume : ils portent l'âne, l'âne porte le fils, car moins lourd, l'âne porte le père, car plus vieux, l'âne marche tout seul, inconvénient : il va lentement. Rien ne va.


Les hommes auraient parlé qu'on leur aurait reproché de toujours voler la parole aux femmes sur les sujets qui les concernent elles. 

Oui, on sait que ça concerne aussi les hommes, mais c'est comme dans la fable..., le risque de se faire traiter d'idiot se confirmant au fil du parcours du féminisme, on essaie de ne pas se faire désapprouver, peut-être que cela explique que les messieurs se taisent. Je rappelle que Mélenchon vient de se faire épingler par les entomologistes "masculinum solidarium primus" dans le tiroir des "giflum telephonium non denonciatum".


On devrait parler un peu d'autre chose. Ça finit par ressembler à un pousse au suicide. 

LFI aurait dû prendre ses pertes dès le début en demandant immédiatement à Quatennens de démissionner de son mandat de député. C'est ce qui aurait le mieux calmé le jeu. Là, il finira par devoir le faire quand même, mais quels dégâts en attendant !

On est dans la situation malheureusement inédite d'un mouvement politique qui essaie de réagir avec sincérité et justice à un acte injustifiable, tout en évitant de se saborder, ce qui est quand même légitime aussi.


Les autres partis, que font-ils ? Ils se contentent de sortir les parapluies et d'attendre que l'orage passe.


Pourtant, c'est à LFI qu'on fait des reproches.

Non, les député.es de LFI ne se sont pas abaissés au niveau de Thomas Guénolé, ex LFI, désormais Judas de seconde main sur des plateaux télés réactionnaires.

c'était ni le lieu ni le moment, devant des caméras ennemies (j'écris bien "ennemies") de lancer quoi que ce soit. Sinon, ça aurait ressemblé à un sabordage.

Quant a la "séquence", invoquons "comme les larmes dans la pluie". Restera une transformation démocratique ou non de LFI

Pour répondre à la question sur le tweet de Mélenchon, Danièle Obono, une femme, racisée, de moins de 50 ans…

😭

Cette séance de Q&R montre de façon éclatante que M Panot n’est pas au niveau . Elle avait une occasion en or de prendre la main sur les événements à venir. Mais rien.


Comment n’ont-ils.elles pas anticipé que les questions allaient évidemment porter sur le sujet (des tweets de JL Melenchon) ? Elles l’ont un peu anticipé en coupant la retransmission YouTube (effet Streisand garanti). 


Mais ne les ont pas préparées, au vu des bafouillages et de la recherche de ‘qui c’est qui s’y colle’ et des non réponses ("c’est pas votre question mais c’est ma réponse".) 


Ou alors, en l’absence du chef (concerné au premier chef), difficile de trouver un consensus.


En tou cas, un exercice de Q&R raté (le fond sur les sujets sociaux, énergétiques, etc…a été complètement occulté) mais édifiant sur le fonctionnement de LFI (quand le chef est aux abonnés absents). 

Croustillant, le feuilleton LFI.  L'axe de défense de ses militants sur le forum vaut aussi son pesant de cacahuètes. 


Pourtant, la ligne devrait être assez claire: Quatrennens se retire, les autres saluent leur camarade mais comprennent qu'il ne peut pas, actuellement, rester aux responsabilités et nomment quelqu'un d'autre à sa place. Et tous réaffirment l'importance de la question de la violence faite aux femmes, sans chercher à détourner l'attention sur les forces extérieures (police, média, autres partis politiques).


C'était si compliqué à faire ?


Ce n'est pas devant l'ennemi, avec l'ennemi que l'on lance une transformation longue et utile d'un parti auquel nombre de Français.es attendent beaucoup. 


on dit que Brigitte donne des fessées à Emmanuel...

On le surnommait "L'incorruptible" et il fait l'admiration, sans aucun doute, de tous les donneurs de leçon qui se plaisent à lancer des pierres, avec quelle délectation, sur le "coupable", son parti, la NUPES, et tous ceux qui sont conscients que ce n'est pas si simple. J'ai toujours détesté les lynchages, y compris celui de Robespierre ou de personnes que je n'estime pas.

Tous ceux qui n'ont jamais fauté (dont je ne fais pas partie, mais je ne vais pas continuer à vous raconter ma vie :)), les Purs,  tous ceux-là qui auraient été des résistants ( durant la 2e guerre mondiale, peut être,... parce que, pour aujourd'hui, on ne les entend guère, sur Assange, par exemple) et qui nous préparent un monde parfait.

Continuons à attiser la haine et il n'y aura plus de gifle... mais ça risque de ne pas être mieux!

Schneidermann qui torpille Sandrine Rousseau, alors qu'elle est la seule de la troupe à avoir un discours et une position cohérente sur ces sujets depuis des mois.

Une drôle de boite a été ouverte , elle va laisser une société en lambeaux .Il fallait l'ouvrir ,le mâle a comme tout les individus en position de force , abusé de ce pouvoir .Et il fallait lui soutirer le pouvoir . La prochaine étape , si c'est de se débarrasser de tout ceux qui sont en position de force , je signe . Mais pour l'instant on ne voit que l'inversion des places de victimes  . C'est pour ça que l'humanité tourne en rond ! Tu propose quoi Sandrine ?

La meute est lâchée aux basques de LFI (et de la NUPES) , avec "Quotidien", entre autres , comme gardien de la morale.

L'entreprise de de destruction est lancée, au grand bonheur de Macron et ses sbires. Une belle occasion pour détourner l'attention des mesures antisociales qu'ils préparent.

Le Ventilateur Macron  doit se réjouir du soufflet de Quatennens.


On manque d'air pur dans cette République.

Je ne comprends vraiment pas ce qui est écrit là. Vous voulez de la communication de crise calibrée ? Gardez Macron, McKinsey et consorts. La démocratie c'est pas aligner des mots lus sur un powerpoint. Continuez d'aller dans le sens du vent, balayez tout ce qui a été fait.


Je crois reconnaître Astrid Mezmorian en la personne de la journaliste de France 2. Je me souviens de cette émission mémorable sur ASI, dans laquelle Mezmorian, mettait à nu sans le vouloir la malhonnêteté des procédés du service politique de France 2 et de sa cheffe Saint Cricq.

Suite à la conf. l'article de FranceInfo n'était pas si apocalyptique je trouve : 

https://www.francetvinfo.fr/societe/harcelement-sexuel/violences-conjugales-des-deputees-de-la-france-insoumise-assument-de-tatonner-sur-une-question-complexe-et-difficile_5371279.html


C'est sûrement pas intentionnel mais cette chronique semble reprocher à des femmes de mal couvrir les fautes de certains hommes.


L'angoisse.

Un peu de décryptage d'image : sur la photo, il manque Chikirou, Bernalicis, Coquerel, Guiraud, Bompard. Et Quatennens, bien sûr. C'est pas une conférence de presse, c'est un putsch.


​Et un crash.


Puisque j'ai mauvais esprit en ce moment, je dirais qu'elles veulent donner moins d'influence à Mélenchon, très bien. Mais dès qu'il ne gère plus (lui ou ses doubles Bompard et Quatennens), c'est le zbeul.


Quand on fait sa petite révolution de palais, faut être prêt à porter l'estocade. Visiblement, ça a manqué de courage hier. Le vieux n'a pas fini de jouer.

"Difficile de faire pire" dit DS, difficile de faire pire comme parole de non-concerné... 

Difficilement faire pire ? Que ? Que tous les autres ? Ah ok.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.