53
Commentaires

Les Kalifat et les Knoll

Commentaires préférés des abonnés

Cela fait du bien de retrouver ce genre de chronique qui me rappelle pourquoi je me suis abonné à @si et pourquoi, malgré le sabordage du site, je reste abonné

Merci Daniel Schneidermann


Comme tous j'ai entendu la position du CRIF ce matin (ou hier) (pour moi à France Inter Info)

et j'ai été révolté

car je suis un Daniel Knoll aussi

et du fait du CRIF et de sa palabre inique, je n'avais plus ma place là où mon (...)

Merci Daniel.

il convient également de s'interroger pourquoi les politiques et le président de la République s'invitent chaque année au dîner du CRIF sous les applaudissements des médias ... ?!

ils d'invitteraient de la même manière au dîner dune quelc(...)

Derniers commentaires

Bravo pour cette chronique.

Après lecture de l'article ressorti de ses archives par le Monde Diplomatique, pas d'accord avec l'idée que ce soit "le discours traditionnel des présidents du CRIF". Il n'en a pas toujours été ainsi !

https://www.monde-diplomatique.fr/2011/07/GHILES_MEILHAC/20776

La LDJ relaye sur son compte twitter une info selon laquelle Mireille Knoll aurait été la veuve de l'ancien président du KKL (fonds national juif), ce qui pourrait expliquer pourquoi le CRIF et la LDJ se sont sentis plus concernés par ce meurtre/assassinat que par d'autres. Un article au sujet de ce fonds et son implication dans la colonisation : 

https://www.humanite.fr/israel-le-kkl-soupconne-doperations-criminelles-630915


Par ailleurs, ce qui est hallucinant chez la LDJ et autres fachos, c'est la confusion entretenue, non plus entre antisémitisme et antisionisme - ça, on connaît -, mais entre antisionisme = vouloir la disparition d'Israël et antisionisme = demander l'arrêt de la colonisation des territoires occupés et défendre les droits des Palestiniens (qui n'existent pas, selon eux). 



Merci pour ce rappel nécessaire. 

Ils sont nombreux  à "inciter à la haine" dont le démagogique et haineux propos comme le  "délit de M Wauquiez..."! 

Le président du CRIF utilise l'assassinat monstrueux, par des fanatiques aux méthodes fascistes, d'une octogénaire juive, pour exclure tous ceux qui ne mélangent pas antisémitisme et sionisme, ceux qui affirment haut et fort la différence entre le racisme pratiqué par l’État d'Israël et le peuple juif.

Ceux qui ne le savaient pas encore, auront appris à cette occasion ce qu'est le CRIF : un rassemblement d'extrémistes assimilant toute critique de la politique israélienne à de l'antisémitisme.

Les interdictions de participation à cette marche blanche, décidées par leur nouveau président, auront transformé ce moment de recueillement et de communion, en un spectacle consternant. A vomir.

Et ce qui devait arriver arriva. 


Mélenchon exclu de la marche par les fafs de la LDJ qui ont en revanche escorté Marine Le Pen pour lui permettre de rester, normal puisque LDJ et Identitaires sont super potes.


Le Monde a le culot d'écrire que Mélenchon a été expulsé par "les manifestants" et non par la LDJ. Gérard Miller (maintenant, Miller est antisémite...) a été lui aussi viré manu militari par des espèces de barbouzes. Un rabin (antisémite, sans doute) et le désormais célèbre Sylvain Attal (souvenez-vous, l'époux de la journaliste qui a quitté le média à propos de la Syrie) ont eux aussi été éjectés par les sbires de la LDJ. 


La famille Knoll ? C'est qui, c'est quoi ces gens-là ? Coup de chapeau au CRIF et à son président d'extrême-droite, bien joué les gars. 

Daniel, un point de vue complémentaire : il y a sans doute en effet des Kalifat et des Knoll, mais il y a aussi virtuellement dans chacun un excessif et un mesuré, un caricatural et nuancé, etc. Or on ne souligne peut-être pas suffisamment à quel point le dispositif médiatique nourrit l'un plus que l'autre. Il suffit d'entendre Mélenchon converser avec Hervé Kempf dans les colonnes de Reporterre, ou à l'inverse Baverez s'exprimer dans Le Monde Libre d'Aude Lancelin, pour constater combien un dispositif déontologique change complètement la donne. Oui, on peut considérer Mélenchon sérieusement même quand on est opposé à ses idées, à condition de le lire dans Reporterre. Et oui, surprise, on peut considérer que Baverez a un discours sérieux, construit et recevable, même quand on conteste avec virulence sa manière de penser les choses, à condition de l'entendre chez Lancelin.


On invite trop de Kalifat et pas suffisamment de Knoll, c'est entendu. Mais on utilise aussi des dispositifs pervers qui excitent constamment la "part-Kalifat" de n'importe quel invité, ensevelissant du même coup la "part-Knoll" qui existe même chez ceux dont les idées sont à l'opposé des nôtres.

Une BONNE question. Une TRÈS bonne question. Merci de l'avoir posée.

bon papier.

je viens d'apprendre le meurtre ignoble de cette dame, autant j'avoue que l'attentat du super U m'as pas spécialement remué (on finit par y devenir insensible sans doute), autant cette nouvelle m'as foutu un gros cafard. Surtout quand dans la même semaine une milice fasciste composée de profs de fac s'est livrée à une ratonnade sur un groupe d'élèves avec l'aval de leur "doyen". le fond de l'air est de plus en plus moisi.

Mais est-ce vraiment de l’antisémitisme la cause du crime ? Rien n'est moins sur ,il me semble.Encore une fois le prisme de lecture médiatique est vraiment étonnant.Effet ,il suffit de lire le compte rendu du monde pour douter du caractère antisémite de cet acte de violence ,ce qui ne fait que valider la démarche de Mrs KNOL au passage. Encore une fois les "média sous influence" utilise l’émotion du faits divers pour défendre un biais d'une position politique...Absurde et dangereux.

Ça s'annonçait mal à la base, cette marche blanche décidée sur le coup, sans connaître encore exactement les faits. C'est une nouvelle version de la fameuse communion nationale du 11 janvier qui aura donc, elle aussi, et avant même sa tenue, ses excommuniés. La dernière fois, ça se limitait aux banlieues (mahométans) et aux "périphéries" (FN), maintenant, c'est tout ce qui est à gauche du PS, même s'il n'a pas été fait mention du NPA - qui est probablement le mouvement le plus actif quand il s'agit des territoires occupés.  

Qu'en pense Emmanuel Todd ? Plus que jamais d'accord avec lui, plus d'islamophobie = plus d'antisémitisme. 

    

Merci beaucoup Daniel. En fait, l'humanité c'est bien

Mais que je suis con! 

En réponse à Germain, en rebondissant,  plutôt sur le commentaire de Germain, j'ai cité Char et le souvenir. 

Nous ne sommes pas loin de l'Histoire et de son expérience.

Et je viens d'apprendre que les clefs du camion Histoire sur France 2 viennent d'être confiées à S.Bern et L. Deutsch...

Grrr!

Je retourne fendre du bois. Où est ma cognée?

Il y a des jours où je suis, complètement,  con.

Arnaud Beltrame et Daniel Knoll: un même travail du regard valant avertissement.


N'est-ce, comme je voudrais en avoir l'espoir, qu'une illusion due à la sorte de photophobie dont je pâtis, mais il me semble lire sur le regard méditatif d'Arnaud Beltrame accompagnant le reportage d' Antenne 2 et sur celui que j'oserai dire effaré de Daniel Knoll reproduit sur la matinale d' @si bien plus alarmante chose que celles auxquelles l'écume de la médiasphère nous intime de nous borner. À savoir qu'il est plus tard que l'on ne croit: que nos schémas idéologico-historiques de pensée permettent à notre regard de porter.


Car si l'antisémitisme est bien le fonds hélas commun des deux assassins événements en question, ce fonds précisément s'avère d'une obscurité autrement dangereuse que sa monstruosité historique passée. Je ne poursuivrai pas plus avant, incapable que je me sens d'aller plus loin que le présent incertain discernement. Il faudrait pour cela en effet prolonger le "travail du regard" (l'expression est de Merleau-Ponty à propos de Cézanne) auquel ceux d' d'Arnaud Beltrame et Daniel Knoll instamment nous convient. Que du moins leurs valeurs d'avertissement soient recueillies.

" pourquoi, aux micros du matin, entend-on toujours les Francis Kalifat, et si rarement les Daniel Knoll ? " ben parceque les gens préfèrent insulter les 'autres' qq soient , insulter le gendarme, insulter la mémoire d'une femme, celle d'un peuple, que d'ouvrir son coeur à l'empathie, à l'amour. Lors de "Charlie" , on a TOUS marché derrière des fachos , et quel politique pour s'en émouvoir ? personne. A force de tapper sur la FI et JLM par peur de la gauche, ça fini par se retourner contre les peureux, hein Daniel, vous qui militez activement a l'éradication du Media et a l'election de Macron, vous avez devant vous; les gens qui sont a votre niveau. 

Merci de poser les bonnes questions et de donner du sens aux mots M. Schneidermann. 

Comment peut-on évaluer la représentativité du CRIF ?

 ( sachant que l'Union Juive Fançaise qualifie le CRIF  de  lobby pro-israélien qui fait pression pour censurer toute critique et accusation de violation des droits de l'homme d'Israel ).

Combien de membres ? Quel budget ? Qui sont les donateurs ?

Merci Daniel Schneidermann


Comme tous j'ai entendu la position du CRIF ce matin (ou hier) (pour moi à France Inter Info)

et j'ai été révolté

car je suis un Daniel Knoll aussi

et du fait du CRIF et de sa palabre inique, je n'avais plus ma place là où mon devoir de mémoire m'engager doublement ce soir Place Kléber à Strasbourg


Je découvre votre chronique et les mots de Daniel Knoll dont la peine doit être fulgurante

Je serai donc Place Kléber à Strasbourg n'en déplaise au CRIF car là est ma place comme petit-fils de Bundiste et critique de l'extrême droitisation d'Israël

 Billet juste et sobre. Merci à DS , quant au CRIF ?????  L’idée que je m'en faisais est encore une fois .......

Merci Daniel Knoll et merci Daniel Scheidermann.


Le CRIF et Francis Kalifat, il porte bien son nom, ne représentent que les adhérents de la politique du gouvernent israéliens.


Pour avoir servi (trois pièce) contre mon gré dans les territoires occupés (1974-76), je pouvais déjà constater le non sens et la folie de la situation. Situation soutenue par le CRIF.


Quand un peuple veut sa liberté, vous pouvez danser sur la tête rien ne l'arrêtera. Expliquez cela au CRIF !?

Merci Daniel.

il convient également de s'interroger pourquoi les politiques et le président de la République s'invitent chaque année au dîner du CRIF sous les applaudissements des médias ... ?!

ils d'invitteraient de la même manière au dîner dune quelconque autre association de représentants religieux ou communautaire, les critiques fusseraient !

Merci Daniel ; ce  n'est plus possible que le CRIF se présente en pote-parole de la communauté ; c'est une association partisane,  il est révoltant - insultant en ce qui me concerne - de le voir assimiler critique de l'état d'Israël et antisémitisme.

J'avais un peu oublié que Daniel Schneidermann c'est aussi ça.


Merci.

Merci!

Une chronique simple, juste et qui pose la vraie question.

Il fallait que cela fût dit ! Merci, Daniel !

Cela fait du bien de retrouver ce genre de chronique qui me rappelle pourquoi je me suis abonné à @si et pourquoi, malgré le sabordage du site, je reste abonné

Quand les médias entretiennent l'hystérie collective il ne faut pas s'attendre à ce qu'ils fassent écho à la sagesse et à la tolérance.

Merci. Beaucoup.

En phase.

Merci.

Un journaliste qui commente un fait divers sordide avec retenue, cela devrait être banal dans notre beau pays.

Hélas ! Les aboyeurs sont de sortie et l'instrumentalisation va bon train.


 MERCI DANIEL!

Tout a fait , jamais compris la stratégie derrière l'existence du CRIF et de sa communication .... ou comment mettre de l'huile sur le feu et se montrer presque aussi xénophobe  et vindicatif que les gens dont il dénonce les comportements. Rarement un message de rassemblement ..... Il y a indéniablement une résurgence de l'antisémitisme en France mais ca n'est pas en mettant kalifat sur les radios que ca va s'arranger.


Bon apres Knoll parle sous le coup de l'émotion ,  son message est touchant mais il faut reconnaître qu'on est pas dans bisounours land. 

je doute que l'invitation pousse quelques fachos a se repentir et venir manifester solidairement la larme à l'oeil,  idem pour les antisémites qui se cachent derrière un antisionisme de façade.... 





Excellente chronique.

Le communautarisme, sous tous ses aspects, est une lèpre qui dévore la République laïque.

Ouf.. ça fait du bien


cela et non celà

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.