208
Commentaires

Les électeurs FN, "gros cons" ou "humanistes sensibles" ?

Après les politiques, l'hystérie de l'entre-deux-tours gagne les humoristes-radio. Sur France Inter, l'humoriste Sophia Aram a dégainé la première dans une chronique consacrée aux électeurs du Front national : "Même si on n'a plus le droit de dire que ce sont des gros cons, c'est quand même pas mal imité" avait-elle lancé après avoir diffusé un extrait sonore d'un électeur du FN. Deux jours plus tard, son homologue Guy Carlier a vertement répondu à Aram sur Europe 1 en la qualifiant de "petite conne" et en exprimant une certaine empathie à l'égard de la souffrance des électeurs qui se résignent à voter FN.

Derniers commentaires

Je n'ai pas du tout suivi le débat au sein du forum, par contre je viens d'écouter François Morel (qui adore mettre son grain de sel dans les débats entre humoristes mais, à mon sens, toujours à bon escient)

http://www.dailymotion.com/video/xhwyrw_gros-cons-petite-conne_fun#hp-sc-p-1

Les vrais cons, les vrais connes au fn se sont les idées
J'ai trouvé la réponse d'Aram à Carlier beaucoup plus drôle que la chronique de départ. Le voila habillé pour l'hivers, c'est dommage au moment où l'été arrive.
« Comme un seul pandore
LE 27 mars, les électeurs de Rosny-sous-Bois, en Seine-­Saint-Denis, devront choisir entre le conseiller général sortant, le maire UMP Claude Papillon, et son opposant PS, Philippe Vachieri.
Avec 17,7 % des voix à l'issue du premier tour, le Front national est éliminé. Son représentant, Daniel Bousse­laire, pouvait pourtant espé­rer mieux, au regard de son score dans le bureau de vote n° 6. Il y dépasse eu effet les 45 % ! Or c’est dans ce bureau que votent les pandores affec­tés au Centre technique de la gendarmerie nationale ainsi que leur famille. Les gendarmes ont toujours aimé la République... »
Le Canard enchaîné » - mercredi 23mars 2011

Comment? Quoi? Allo? Personne n'en parle sinon l'Apathie (Grand Journal du 25 mars 2011?

Pourtant, rappelons-nous ça et ça.

Rappelons-nous: Toulon, Orange, Marignane
Toulon : Marine Nationale
Orange : Légion
Marignane : Sécurité civile musclée + maire UDF "chasseur" de cocos.

À quand une enquête sérieuse sur le tabou de l'infiltration par l'extrême droite de la police, de la gendarmerie et de l'armée et de la diffusion de la hiérarchie à la base du racisme anti non français, anti jeunes, anti marginaux ? Républicains avez-vous dit ?

« Il existe, parmi certaines organisations de policiers, une culture de l’impunité qui a été encouragée par les déclarations des pouvoirs politiques, prêts à les couvrir quoi qu’il arrive. Leur place dans la société a été modifiée de manière parfaitement volontaire. Ce qui a conduit une partie d’entre eux à perdre leurs repères, ce qu’ils font et doivent faire… » (Jean-Pierre Dubois, président de la Ligue des droits de l’homme, dans l’Humanité Dimanche, 16 décembre 2010)

Ne serait-ce pas faire œuvre de salubrité publique pour nos braves bleuets ?
Cette soirée électorale aura principalement consacré la fréquentabilité du FN. J'ai même entendu sur France Inter, un responsable UMP mettre en garde contre la progression des extrêmes, la gauche étant anti républicaine, contrairement à la droite qui elle, aurait abandonné ses vieux démons.
J'ai l'étrange impression d'une certaine harmonie entre la tonalité générale de ce forum et celle des médias...
Cantonales: en valeur absolue le FN baisse

Évidemment, comme d'hab., "on nous spolie, on nous ment". Idem avec "le président de tous les français", même pas majoritaire par rapport aux inscrits, encore moins par rapport à tous ceux qui subissent leurs politiques (à tous ces présidents de département, de région, de pays, de club de pétanque), arnaque de la démocratie représentative, "le moins pire des systèmes" soi-disant.

L'important étant de "surfer" sur la "vague déferlante calamiteuse" reprenant sans honte le slogan même du FN.
Miteuse aurait suffit d'ailleurs. Parce qu'il est vrai qu'en ce moment il est difficile pour les faux-culs amateurs de superlatifs d'utiliser le terme tsunami, dont je suis sûr qu'ils auraient usé en d'autres circonstances. Peut-être pourra-t-on leur proposer la vague radioactive...
nous sommes tous le con de quelqu'un donc pas de problème
Pour rebondir sur ce que dit Marcelle13, il n'y a pas que les électeurs du FN qui sont des gros cons...
Leurs candidats ne sont pas mal non plus :

la preuve...
est-ce que vous avez trouvé UNE SEULE EMISSION SUR LES MEDIAS DE SERVICE PUBLIC qui expliquait le rôle des conseils généraux ?pas une seule émission, un seul reportage, un seul documentaire sur la construction des collèges et équipements, Protection Maternelle et Infantile, RSA, protection civile, associations, routes ....
ce matin 4ème titre sur France inter sous la forme : "on craint des records d'abstension..."mais rien d'explicatif ou même d'informatif , rien
j'ai cherché, j'ai même écrit aux médias, je suis scandalisée du comportement des médias de service public
les électeurs du FN et les autres sont surtout ignorants , ne savent pasce qu'ils sont ce qu'ils sont en droit d'attendre de leurs élus locaux.
Comme les élus des cantons ne font pas de buzz ( sauf dans les bouches du rhône), on se sait rien
Il faut qu'ASI fasse quelque chose; c'est pour ça que je viens de m'abonner...
Prenez la peine de lire cet article.
Puis comparez les résultats officiels de 2004 et ceux du premier tour de 2011.
Puis vérifiez tout simplement dans votre canton ...
A qui profite l'enfumage ?!?!
Cet article est très intéressant, tout comme le sujet du FN en général, parce qu'il montre toujours le même paradoxe en rapport avec la démocratie.
Or c'est toujours la même question qui se pose : si les électeurs du FN sont des "gros cons" voire en étirant plus loin des ordures, pourquoi ne pas l'interdire? Si ce parti est démocrate, et si les personnes qui traitent ces électeurs de gros cons le sont eux aussi, pourquoi ne pas le tolérer, sur le principe démocratique de la tolérance de la différence d'opinion?

J'ai la sensation que les gens qui critiquent le FN sont à la fois dupes de la démocratie, et faux démocrate, ce qui est un comble. Il y a une forme de dualité intellectuelle. Je m'explique, la critique du FN procède en conspirationniste, elle imagine un double discours, que les programmes ne sont en fait que des mensonges pour faire passer ce qu'elle ne dit pas, et ce qu'elle ne dit pas est purement fantasmé à l'histoire de l'extrême droite. Une raison objective à cela, le FN n'a jamais eu le pouvoir, alors on imagine ce qu'on peut.
Mais le deuxième aspect c'est que devant l'évidence des faits, les autres partis institutionnels (UMP et PS) sont beaucoup moins soupçonnés de mensonges, et d'antidémocratisme.
Il s'agirait d'user d'une même rigueur intellectuelle pour toute la classe politique, et d'analyser objectivement les faits. En l'occurrence et je vais faire court, la démocratie n'EXISTE PAS. C'est une mascarade, regardez objectivement, ce qu'a décidé le peuple ces dernières décennies, et qui décide vraiment.
C'est le peuple qui a voulu le GATT, l'OMC, la mondialisation? C'est le peuple qui a voulu l'Europe et qui a écrit le traité de Maastricht? (il a même finit par dire non au TCE, et nous avons Lisbonne) C'est le peuple qui a voulu la privatisation des entreprises publiques (secteur bancaire, France Télécom etc) sous Jospin-DSK? C'est le peuple qui a voulu les réformes sur les retraites, les assouplissements de taxes sur les classes les plus aisées? Le peuple a voulu la désindustrialisation?
Bref je pourrais continuer longtemps comme ça.

Je pense que si montée du FN il y a, c'est pour une raison probablement très simple, c'est le seul parti qu'on n'a pas éprouvé, et qui a l'air à part (c'est le seul parti anti-européen ce qui semble être le cas d'une majorité de français si on en juge par le référendum de 2005, majorité potentielle plus large depuis la débandade économique récente) et ses électeurs, malgré le fait qu'ils doivent sentir au plus profond d'eux même qu'il n'y a plus de démocratie, ne peuvent se résoudre à se l'avouer, continuent à voter, et votent comme pour faire un grand bras d'honneur aux autres partis, quitte à partir dans l'inconnu, car qui sait ce que le FN ferait au pouvoir?
Face à cette zone d'ombre, une part irrationnelle de chacun cherche à y voir ce qui l'arrange : pour les désabusés, un espoir, pour ceux qui croient encore au paradigme gauche-droite (qui ne veut plus rien dire quand la gauche est économiquement libérale et/ou libertaire ce qui revient au même), un dévoiement de leur système.
L'ARROGANCE DE G. CARLIER SUR ARAM EST PEUT ETRE JUSTIFIEE PAR LE CHOX QU' IL A FAIT DANS SON BULLETIN DE VOTE

DIMANCHE DERNIER ET QU ' IL S' EST SENTI PERSONELLEMENT VISE !...
Pour faire court, je reprendrai la célèbre réplique placée par Michel Audiard dans la bouche de Lino Ventura dans les tontons flingueurs : "Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît". Vous avouerez que, lorsqu'on apprend en quelques jours que plusieurs candidats FN aux cantonales étaient militant ou responsable syndical FO, CGT ou SUD, qu'un autre s'est fait photographié en faisant le salut nazi devant un drapeau nazi, on peut penser que "c'est quand même pas mal imité". Ne pas s'apercevoir de ces faits, c'est pour le moins faire preuve d'une cécité intellectuelle incommensurable comme celle d'une majorité de français qui nous a donné le boulet qui fait office de président.
Voici ce que dit Emmanunel Todd dans "Marianne" :

J’ai été absolument fasciné, lors des commentaires post-électoraux, par le fait que Jean-François Copé et Christian Jacob ont rappelé que la nécessité de garder l’euro était le clivage premier qui les séparait du Front national. Au fond, la tendance sarkozyste de l’UMP suit pleinement le Front national sur les thématiques identitaires et de sécurité, ce qui rend la situation ingérable. La relance des thématiques identitaires a d’ailleurs été décidée à l’Elysée. Mais cette stratégie aboutit à mettre l’UMP dans une sorte de seringue : alors que le Front national peut aussi se déployer sur les thèmes économiques et sociaux en prônant la sortie de l’euro, la tendance sarkozyste de l’UMP qui représente au plus haut degré l’oligarchie économique, ne peut que défendre l’euro qui est l’argent des riches. Là réside sans doute la véritable explication des transferts de voix de l’UMP vers le Front national.

http://www.marianne2.fr/E-Todd-Face-au-FN-il-faut-rompre-avec-deux-concepts-zombies-le-libre-echange-et-l-euro_a204202.html
Guy Carlier est un homme de qualité qui a travaillé avec les plus grands, Marc Olivier Fogiel, Laurent Ruquier, le service des sports de France 2....il a également ouvert les yeux du peuple sur les qualités humaines de Nadine Morano et sa prise de position pour défendre les électeurs du FN qui sont des gens qui souffrent sur une station indépendante comme Europe 1 nous prouve une fois encore qu'il fait partie des plus grands,de Desproges en passant par Pierre Dac et Blake Edwards....
Continue Guy, on t'aime
Donc, si j'ai bien compris tout ce que j'ai lu, Carlier est un con qui sévit sur une radio pourrie de droite, et Aram, qui bosse sur une radio de gauche, est donc d'une finesse absolue (et drôlement mignonne en plus, ouais). C'est drôle, je me souviens des sirènes d'alarme retentissant à l'arrivée de Val et Hess... Je me suis fait avoir. J'ai hurlé avec les loups. Car Inter n'a jamais été autant de gauche qu'en ce moment. Il faut écouter les éditos de Dély, Legrand, les insinuations (ou carrément les avis) de Pulvar, et... et toutes les autres émissions... Alors bon, qu'Europe soit de droite, entre deux tranches de pubs, c'est de bonne guerre, non ?
Sinon, j'avais écrit dans un autre forum mon sentiment selon lequel les politologues allaient avoir du mal à analyser le vote frontiste actuel. A vous lire, je persiste.
Pour ma part, sans entrer dans un débat définitivement stérile, je ne suis pas certain qu'insulter les électeurs FN fasse avancer les choses. On ne peut pas être plus adultes ? Il n'y a pas moyen de voler plus haut ?
au Grand Journal hier soir une des raisons de la montée du FN sous Sarko (?): "il faut faire du gros rouge qui tache" phrase clé du moins que rien élyséen !
et Guéant le collabo qui applique à la lettre les directives du suprême !
pfff on croyait qu'il ne pouvait exister pire que Hortefeux !!!
pas étonnant que les électeurs du FN se décomplexent en France, ils sont dirigés par des ministres au casier judiciaire déjà bien rempli, et autre intégriste religieux, chanoine du Latran, parti en croisade contre tout ce qui n'est pas lui !....

sur Carlier, la réaction de Renaud Dely France Inter :
"un règlement de comptes personnel de bas étage de quelqu'un qui de longue date n'apprécie pas Sofia Aram"
à 8' partie 1

la guerre à tous les niveaux.....
Même s'il s'en défend ... le plus démago c'est quand même Carlier ...
Guy Carlier n'a pas assimilé les angoisses d'une fille d'immigrés. Ses parents ne devaient sûrement pas le menacer d'appeler Lepen s'il ne finissaient pas son manger. Quand on appartient au groupe de la population que les frontistes abritent dans leur coeur, il n'y a aucun mal à les aimer en retour.
Pour que les électeurs FN puissent être qualifiés de "gros cons", il faut au moins qu'ils aient commis une faute morale. Et si les électeurs FN ont commis une faute morale, les hommes politiques doivent être capables de le leur dire, ils ne peuvent se contenter de dire "qu'il faut les comprendre les pauvres".

Marine Le Pen et sont parti ne considèrent pas clairement que tous les français, quelle que soit leur origine, sont tous français, et tous au même titre les uns que les autres. Cela fait peut-être du vote FN une faute morale, une faute envers les français que le FN ne considère pas clairement comme français à part entière. Les dirigeants politiques qui pensent que c'est une faute morale doivent le dire.

Mais Sophia Aram sur France Inter, peut-elle aussi le leur dire, en les insultant ? C'est grave le vote FN, c'est l'expression d'une grande colère. Colère contre "les élites qui ne font rien pour lutter contre les délocalisations alors que Marine Le Pen dit que c'est possible de lutter contre cela". Colère contre "des français d'origine maghrébine ou africaine qui se comportent mal dans les lieux publics et qui pourrissent la vie des gens". Colère que vous trouvez peut-être injustifiée, mais colère qui comme toute colère se croit justifiée. Sophia Aram insulte des gens qui ont une profonde colère, qui n'est pas une émotion éphémère mais un sentiment mûri depuis longtemps et installé profondément. Ces gens c'est 40% des employés et ouvriers, et 25% de la population dans son ensemble. Qu'est-ce qui ne va pas ? De quoi souffrez-vous ? Qu'est-ce qui vous met en colère ? Que voulez-vous ? Du respect et de l'écoute, plutôt que des insultes, pour commencer.

Ce qui n'empêche pas à Sophia Aram de pouvoir exprimer elle aussi sa colère ? En tant que journaliste ou en tant que citoyenne ?
Si les électeurs votent pour des cons ou de pas cons auxquels certains pensent devoir les identifier, ça ne pose aucun problème puisqu'il me semble que sur 53% de français, un bon pourcentage se mord actuellement les doigts.
On a les gouvernants qu'on mérite.
Aussi cons ou pas cons votez ou pas FN, c'est égal: de toute façon nous paierons le prix de nos choix.
Amen :-)
Aujourd'hui on ne compte plus les électeurs de Sarkozy qui se disent cons d'avoir fait ce choix et répètent qu'on ne les y prendra plus....Eux mêmes se traitent de cons...
A regarder le programme de la fille de son père,on sait qu'il n'a guère changé et c'est de ça qu'on devrait parler. Alors choisir les yeux fermés un parti réac,si ça ne relève pas de la connerie,ça relève au moins d'une ignorance proche de la bêtise ..
Quant à monsieur Carlier,l'opportuniste donneur de leçons,sa prestation ne vaut pas un pet de lapin. Rien. Du vent digne d'une station qui s'est depuis longtemps déconsidérée.
Tous ces débats, toutes ces élucubrations, tous ces éditoriaux et maintenant les prises de becs des humoristes (on aura tout vu ! Entre parenthèses, ce n'est pas la première fois que Carlier me déçoit mais là, le pourfendeur de Tartuffe devient carrément grotesque) ! Et surtout, tout ça pour des résultats électoraux dérisoires. Une bulle médiatique grotesque. C'est qu'elle fait vendre la blonde à son papa !

Je rappelle pour mémoire que papounet, en 2002, au deuxième tour de la présidentielle, a rassemblé 5 525 032 bulletins sous son nom.... ouais, plus de 5 millions et demie ! Pour un taux de 17,8% des suffrages... là, on est sur du 15 à 16% sur un suffrage où elle n'a pas été foutue de trouver des candidats partout... ce qui signifie qu'étendue au territoire entier, sa performance plafonne à 12% environ, pour un nombre de bulletins divisé en gros par 2 par rapport aux scores records de Papa Le Pen il y a 9 ans.... alors il est OU l’évènement ? Il est où l'effet Marine ? Y'a quoi de nouveau sous le soleil.

On entend partout que Sarko fait tout pour pomper les voix du front... je pense pas. L'essentiel quand on plafonne à 25% au mieux d'opinions favorables et un score de 17% dans les urnes (personne n'en cause, sauf Plénel, mais avec une telle abstention, le parti du Président qui tient absolument tous les leviers du pouvoir n'a attiré sous sa bannière que 6% des inscrits !!!!!! et CA C'EST UNE PUTAIN DE NOUVELLE A COMMENTER !!!!), l'essentiel est de faire en sorte que les médias parlent d'autre chose et Marine constitue un épouvantail tout trouvé. Pas inespéré parce que de toute façon, son score est minable, mais les médias s'engouffrent avec une vigueur magnifique derrière rien... et ce n'est pas le jeu de la blonde qu'ils font... c'est celui du Président qui doit se marrer comme rarement. Je fatigue là....
En écoutant en direct le billet de Sophia Aram, il me semble bien que j'ai ri. Jaune un peu, forcément, mais j'ai ri.
La chronique de Guy Carlier ne m'a pas fait du tout le même effet, la faute peut-être au caractère un rien guimauvesque (nothing personal) du propos, ces lettres de personnes "humanistes-attachées-au-valeurs-républicaines" dont l'acte politique, au moins, exclut de facto une bonne partie de leurs semblables.
Le rire ou l'émotion, c'est a priori un assez bon critère pour une chronique humoristique, pour personnel qu'il soit.

Carlier est goujat avec son "petite conne", mais il a l'excuse de la citation même si le rebond est moyen. L'accusation selon laquelle elle ne cherche qu'à se faire de la pub est un peu veine. Le procès en "pas drôlerie" ou en manque de pertinence (la comparaison avec Guillon), est plus mesquin.
il se trouve qu'avant sa chronique sur "les gros cons", Sophia Aram s'est payée en direct Éric Besson dans les grandes largeur, avec l'aide de Badinter en conclusion de sa chronique "Merci Badinter"
http://www.dailymotion.com/video/xhl37i_merci-badinter_fun#from=embed
Je ne sais pas ce que ça donnait à côté de Guillon mais j'avais rarement entendu de choses aussi rafraichissante et pêchu depuis la réception au Tribunal des flagrands délires (sauf à ce que ce soit à Bienvenue au paradis...) de Michel Poniatowski, quand Luis Régo s'était fendu d'une plaidoirie narrant les joyeusetés d'un parcours d'immigré abonné aux procédures administatives qui font, encore et toujours, le sel de notre territoire, à l'un des ses instigateurs.

Et puisque Carlier confond les années 80 avec 2006 (année où Sarkozy n'avait pas encore siphonné bien fort l'électorat FN), une petite chanson pour cézig' de ces années là d'un groupe plus connu pour un autre standard. C'est presque un slow, mais Nadine, Dancing queen à ses heures, ne tient pas à insulter l'avenir, et elle risque de la jouer "je garde le sac de sa copine" au moins jusqu'en 2012. Yaurait bien Sophia, mais je crois que ça va pas être possible...

The Special AKA - Racist Friend
http://www.youtube.com/watch?v=gqH_0LPVoho&playnext=1&list=PL25F33465F0D8AAB0

PS : tant qu'on cause chanson, le "Ces gens-là" qui gimmicke la chronique de Carlier, zauraient pas un léger cousinage avec ceux de Brel, des fois ?
http://www.dailymotion.com/video/x1pe60_jacques-brel-ces-gens-la_music
Bref, avec Frida, c'est pas gagné non plus, loser.

PPS : Voilà. on est en 2011. L'été dernier, le magazine de la Licra titrait en Une "Si c'est un Rom" et "de ce côté-ci", on est aussi en droit d'être un peu excédé.
N'oubliez pas la leçon, dimanche il ne faut pas voter pour les méchants du FN mais voter pour les gentils de l'UMP ou du PS. Oh et aussi pour l'extrême gauche.
D'ailleurs c'est marrant, le mot "extrême".
Si on y ajoute "droite", c'est pas bien, méchant, raciste...
Si on y ajoute "gauche", c'est idéaliste, un modèle de société... (j'ai vraiment envie d'une démocratie à la Cuba, cela semble idéal!)
=> il faudrait une chronique pour m'expliquer la différence

au fait, deux remarques:
1: tous les électeurs FN ne sont pas des écervelés, beaucoup ont des BAC+5 (diplômés des grandes écoles d'ingénieurs et/ou de commerce)
2: au plus vous leur direz que c'est des "gros cons", au plus ils vont voter FN, mais cela bien sûr nécessite un minimum de ressources intellectuelles pour le comprendre (il faudra revoir les critères à l'embauche de france-inter)
Europe 1 peut remercier le duo (j'hésite à aller au delà et à parler de quatuor) Val, Hees qui aura bien mis du plomb dans l'aile de France Inter en dégageant Guillon.

Carlier ne fait que tirer sur une ambulance. Val disait que l'humour ne devait pas se mélanger avec l'information, il a laissé l'humour dans l'info, et a mis des humoristes aux performances discutables, peut être pour être certain de démontrer que l'humour n'avait pas sa place à côté de l'info.

Stéphane, tu nous manque, débrouille toi pour être là en 2012, plus d'une fois par semaine.
Un article de Rue 89 plutôt pertinent :

http://www.rue89.com/2011/03/25/pourquoi-les-medias-traitent-ils-marine-le-pen-en-pestiferee-196951
Déjà qu'ils ont pas la comprenette facile, si en plus on cherche à les embrouiller ces gros c... euh pardon ces électeurs, ils sont mal barrés : http://www.midilibre.com/articles/2011/03/25/A-LA-UNE-L-imprimeur-s-emmele-les-pinceaux-dans-les-candidats-FN-1574524.php5
Si, comme dit Carlier, n'est pas Guillon qui veut, j'aurais tendance à dire que n'est pas Morel qui veut non plus.
Je côtoie parfois, par hasard, quelques unes de ces "personnes sensibles, humanistes, attachées aux valeurs républicaines et que le racisme et l'antisémitisme révulsent".
Lorsque ces braves gens se retrouvent à deux ou trois et engagent une conservation, il m'arrive d'en recueillir quelques bribes. Il parlent généralement assez fort pour que je n'aie pas à tendre l'oreille.
Leurs échanges débutent souvent avec une réflexion sur un évènement lu dans le quotidien local, entendu sur une radio ou découvert dans un jité. Leur sujet de prédilection est le fait-divers crapuleux dont les auteurs possèdent des patronymes à consonance étrangère, de préférence maghrébine. Il est le point de départ d'analyses extrêmement pointues sur la mentalité de l'immigré en fonction de ses origines géographiques. J'ai notamment retenu de leurs études d'ethnologues que les populations se situant au sud de la Méditerranée accumulent un nombre assez effarant de tares contenues dans leurs gènes.
S'ils disent vrai, on peut comprendre qu'en dépit de leur humanisme et de leur générosité, l'élan qui les pousse irrésistiblement vers l'autre soit quelque peu réfréné par la perspective de se voir envahir par des hordes barbares débarquées de cette terrifiante Afrique.
D'ailleurs, pensent-ils vraiment à mal lorsqu'il suggèrent qu'on devrait (je les cite) rejeter tous les nègres et les bougnoules à la mer ? Ne faut-il pas plutôt voir dans ces provocations, une preuve de leur grand désarroi, de cette souffrance si justement soulignée par Carlier ?
Les Juifs, ils en parlent aussi en les nommant fréquemment les youpins. Dans leur bouche, c'est naturel, spontané, presque sympathique. Comme lorsqu'ils rejoignent un compagnon accoudé seul au bar, et lui reprochent gentiment (je les recite) de boire en Juif, une expression passée dans le langage courant.
Tout cela est bien innocent, et Sophia Aram est très mal inspirée de les prendre à partie.
Elle oublie un peu vite que si ces joyeux plaisantins étaient réellement de gros cons haineux désirant passer à l'acte, il y a un bout de temps qu'ils l'auraient noyée.
Et sinon on aura toujours le droit de voter pour qui on veut en France ?
Je suis au regret de faire savoir à l' équipe d' @surimage que ce long bavardage sur les cons et les connes est complètement inutile et stérile car il ne fera pas avancer le débat sur l' arrivée des lepénistes échappés de l' attraction sarkosyste , sa lecture fut pour moi une perte de temps. je suis très déçue que ce nouveau média s' adonne à des conneries.
Et encore... Moi je trouve qu'il a ete poli Carlier !

En tout cas l'autre, elle joue plutôt le jeu du FN ...
Aram est vraiment mignone, mince contribution.
en même temps, c'est pas très étonnant, venant d'un connard.
Il y a bien longtemps que Carlier n'est plus un humoriste, depuis qu'il est sur E1 peut être ?
L'argent distribué par le fils du marchand de canon l'a soumis, tout homme a un prix.
Son panégyrique de Nadine Morano (fine, intelligente, digne...) m'a convaincu qu'il était devenu irrécupérable : RIP, tu fus un jour il y a longtemps marrant.
Non, les électeurs du FN ne sont pas des gros cons : les termes sont bien trop faibles.
Je ne comprends même pas qu'on cherche à les excuser : les comprendre ne m'incite pas à leur pardonner.
Certes, il y a plusieurs cas de figures, mais ça ne change pas grand chose : entre ceux qui ne comprennent rien, n'ont jamais rien compris, et ceux qui ont très bien compris, et qui sont alors (je ne vois pas d'alternative) inhumains, égoïstes, effrayants, méprisables - pas de mots assez forts, je le disais.
Guy Carlier, où as-tu déposé ton cerveau ?
Une ligne jaune avec Sophia Aram?
Enfin, je disais "gros con" en parlant du fn, ce qui change actuellement c'est que je l'ai étendu à la droite. Le fn n'étant pas en exercice y gagne et ce qui me tracasse c'est que j'aimerais faire un premier tour vert ou mélenchon, mais là ça m'oblige à dsk. Je ne me laisserais pas obliger, mais imaginons un système ou l'on vote pour un petit parti qui ne passera pas, mais ne te confrontera pas a un dilemme fn versus vieux partis, qu'ils définissent leurs accords avant le premier tour, bon, ca mène au statu quo, mais mince.
Je serais plutot de l'avis de Bernard Tapie, bien que detestant le personnage Tapie, Un salaud etant plus haissable qu'un con. quand a l'argumentation de Carlier "des gens qui souffrent" , elle est ridicule,il y a plein d'electeurs du FN qui ne souffrent pas plus que ceux du PS ou de l'UMP. Mais qui sont tous simplement racistes . Pourquoi ne pas le dire?
triste soupir empli de dégoût :

Démocratie
"Le drapeau va au paysage immonde, et notre patois étouffe le tambour.
"Aux centres nous alimenterons la plus cynique prostitution. Nous massacrerons les révoltes logiques.
"Aux pays poivrés et détrempés ! - au service des plus monstrueuses exploitations industrielles ou militaires.
"Au revoir ici, n'importe où. Conscrits du bon vouloir, nous aurons la philosophie féroce ; ignorants pour la science, roués pour le confort ; la crevaison pour le monde qui va. C'est la vraie marche. En avant, route !"
Les Illuminations Arthur Rimbaud

PS Il y a en effet plus bas que zéro
Pour ma part, je trouve les deux postures aussi débiles l'une que l'autre. "L'électeur FN gros beauf inculte aviné et haineux" ou "Pauvre victime d'une société injuste pour qui le vote FN est juste un moyen de crier sa souffrance incomprise" ! Au secours !

Qu'est-ce qu'on peut lire et entendre comme conneries sur les électeurs du FN ! Par exemple, quand on dit "Le FN a pris le vote ouvrier à la Gauche". C'est un raccourci idiot ! Si tous les "petits" employés, salariés, ouvriers, votaient systématiquement à gauche, elle serait archi-majoritaire dans les urnes depuis que le suffrage universel existe. Or, ça n'a jamais été le cas.

En réalité, il y a toujours eu une droite "populaire", une droite "ouvrière", ça a toujours existé. Pour des raisons diverses, au fil de l'Histoire, il y a toujours eu une part relativement importante du monde ouvrier qui se reconnaissait dans des valeurs réactionnaires, conservatrices, autoritaires... Après, depuis une vingtaine d'année, la crise et la mondialisation, les capitulations de la gauche, voire sa soumission au "marché", au libéralisme, sont des éléments qui ont fait grossir les rangs de "ouvriers" (employés de base, etc...) votant pour des partis de Droite.

Ensuite, Marine Le Pen a eu l'habileté de faire évoluer la ligne de son parti. Dans les années 80, son père citait Reagan comme référence, et se disait "libéral" sur le plan économique. La fille, elle, parle d'Etat, de protections sociales et économiques, critique l'"ultra-libéralisme". Un discours "droitier" sur le plan des valeurs, un discours "gauchisant" sur le plan économique. Ce n'est sans doute pas le fond idéologique du FN, mais c'est ce que Marine Le Pen affiche en vitrine. Concrètement, elle ne tient pas un discours "fasciste", elle ne tient pas un discours "nazi". Ceux qui votent pour elle ne sont ni des tarés, ni des gros cons, ni des génocidaires en puissance, ni de pauvres victimes égarées. Va falloir être plus pointu au niveau de l'analyse sociologique si on ne veut pas que MLP atteigne les 30% en 2012 !!


Au passage : http://www.monde-diplomatique.fr/livre/pauvres-votent-a-droite
En tout cas, c'est vrai qu'ils ne sont pas tous fascistes : selon mon expérience - à vrai dire assez maigre, j'en conviens -, la majorité des gens qui votent FN sont tout simplement bêtes et/ou fous. Ils ne sont pas tous incurables ; en tout cas c'est là ma conviction. Mon compagnon me trouve trop optimiste...

J'en connais quelques uns dans ma famille, dans celle de ma meilleure amie, et dans notre entourage à toutes les deux. Voici ce que je sais avec certitude de leur histoire :

Il y a mon grand oncle, ancien médecin de campagne dont la famille protestante très aisée gardait une édition originale de Mein Kampf dans sa bibliothèque, et qui a aujourd'hui deux petits enfants adoptés venant d'Haïti. Il est très gentil, a de l'humour, et vote FN. Il a 88 ans et souffre de paranoïa. Il vit dans un village dans la Drôme. Il paie l'impôt sur la fortune. Sa femme elle vote PS. Ses enfants ne votent pas FN.

La mère de mon amie, d'un milieu plutôt défavorisé - fille d'un tailleur de pierre, ancienne secrétaire et aujourd'hui "agent d'entretien" dans le secteur public - a voté FN en 2002 au premier tour pour "se venger" contre tous "ces politiques pourris". À l'annonce des résultats, elle a sursauté comme tout le monde et s'est exclamée : "Oh mais je pensais pas qu'il pouvait être au second tour, moi !". Elle a voté Chirac au second tour, et a juré de ne plus jamais voter FN. Elle vit dans un village en Côte d'Or. Je la trouve sympathique ; elle est adorable avec moi. Elle est fervente catholique.

L'oncle de mon amie, d'une famille très aisée de médecins et de chasseurs, vivant dans une grande maison et un grand jardin, vote lui FN par conviction. Sa femme est catholique pratiquante. Lui, je ne sais pas. Il habite aussi en Côte d'Or.

Une jeune femme de mon âge, de milieu défavorisé, qui était au collège avec moi (un collège en ZEP), fait désormais partie du groupe Égalité et Réconciliation. Je l'ai appris sur Facebook... Elle dit ne pas partager toutes les idées de Marine Le Pen. Nous avons eu, moi et deux amis, un long échange avec elle sur le "mur" d'une autre amie. Elle est clairement fasciste et souffre de troubles psychiatriques - comme tous les fascistes me direz-vous. Dès le collège, j'avais appris d'une amie qu'elle souffrait psychologiquement. Mon amie a effacé d'un coup notre conversation qui polluait son "mur"... J'aurais aimé la garder, car elle valait son pesant d'or. Son discours était d'un autre âge, très effrayant, tout en se voulant moderne ("la science reconnaît qu'il existe des races"; "les noirs et les arabes sont polygames, violents" ; elle me parlait de tournantes dans les cités, etc). Elle se prétendait féministe, écologiste, se posait en victime de nos "attaques", et ignorait systématiquement tous les arguments, les liens et les exemples qu'on lui donnait. Sur son mur, elle avait ardemment défendu Zemmour contre les "bien-pensants", les "bisounours" "droitdelhommistes", etc. Je l'avais d'ailleurs remarqué quand elle avait attaqué Mélenchon, ce "mondialiste" "franc-maçon" détesté par son groupe...

Il y a aussi ce cas d'un jeune homme de mon âge en fac de droit à Lyon 3 qui a voté Sarkozy en 2007 et fréquente désormais les jeunes du FN à Lyon. Ils sont tous sans exception issus de familles catholiques très favorisées. Selon mon amie qui est déjà allée à l'une de leurs "soirées", beaucoup de filles sont blondes aux yeux bleus. Lui est d'origine arménienne. Il sert d'exemple de "bon étranger" à cette bande... Le bon "chrétien d'Orient"... Il a aussi des troubles psychiatriques moins importants à ma connaissance que l'autre jeune femme de mon âge que j'ai présenté. Il a pour particularité de se considérer comme un jeune homme très cultivé.

Tous ces gens que je connais directement et indirectement sont des chrétiens croyants et pratiquants. Je n'en tire aucune conclusion ; je constate. Je ne connais donc pas une personne qui vote FN et qui n'est pas croyant - sauf l'oncle de mon amie dont je ne connais les croyances ou non croyances. La majorité de ces gens est issue de milieux très aisés. Les deux jeunes d'extrême-droite que je connais ont beaucoup d'amis, ont l'air très gentils, et plaisent beaucoup. Je n'en dirai pas plus... Voilà mon expérience personnelle.
Sinon, vous vous souvenez d'un certain Stéphane Guillon, qui, malgré ses lourdeurs et autres effets appuyés à l'enclume, avait non seulement bien analysé la situation post-régionales, mais aussi prédit ce qui est en train d'arriver :

http://www.dailymotion.com/video/xco20f_le-pen-besson-et-zemmour_fun

(Forcément, Aram, dont le propos ne me dérange absolument pas, passe derrière, et ne me fait pas le même effet, entre prise de conscience et dégoût profond.)
Un faux dilemme est un type de sophisme dans lequel on présente deux alternatives comme exclusives et représentant la totalité des alternatives possibles.

On trouve ce type de sophisme dans tous les discours partisans, couplé au sophisme dit de l'épouvantail (ou de l'homme de paille). L'épouvantail est un sophisme présentant une alternative, que personne ne défend, comme fausse, afin de prouver que son contraire est vrai. On joue sur une suite approximations du propos afin de montrer, par analogies choisies avec précaution, que la thèse de l'adversaire ne peut qu'être erronnée. Ainsi, selon la thèse qu'on voudra adopter, on déformera les propos de l'adversaire de manière subtile afin de pouvoir le contredire de manière évidente.

Aram utilise le subterfuge de la caricature en présentant un membre du FN, caricatural dans ses propos, comme l'ensemble des électeurs du FN. Elle en conclue que puisque celui-ci est manifestement xénophobe, tous les électeurs du FN sont donc bien des gros cons, en passant par une inversion de discours qui lui fait prétendre qu'elle ne peut pas le dire ainsi (alors que manifestement, elle le peut et le fait).

Carlier utilise l'autre opposé du spectre en jouant les violons sur des braves types paumés dont il aurait reçu les lettres, et généralise donc le cas qu'il connaît pour contredire le discours de Aram, contre laquelle il peut faire sa petite prise de judo médiatique en retournant contre elle même sa propre formule.

Ce jeu d'inversions complètes des discours, niant les réalités les plus évidentes, font partie intégrante du spectacle médiatique. Et mis à part ces exemples de sophismes, ils ont assez peu d'intérêt.

En effet, les électeurs du FN ne sortent pas d'un moule unique. Interpréter le vote frontiste est un exercice complexe. Aram présente le vote frontiste comme un ralliement à la xénophobie décomplexée, Carlier comme à une errance de l'âme fragile.

Si le but est de faire diminuer le vote frontiste, aucun de ces discours ne peut avoir la moindre efficacité. L'un est insultant, et provoque le sursaut de fierté gaulois qui fera justifier absolument n'importe quel comportement par un argument irrationnel de type victimaire-revanchard ("on s'en prend encore à moi, mais je vais pas me laisser faire, et je vais bien vous emmerder en votant Le Pen"). L'autre conforte et cajole le vote d'extrême droite en lui donnant des airs de bonhommie banale, et au final l'absout comme un péché véniel.

Le vote frontiste doit être condamné fermement sans jugement aucun de la personne qui porte ce vote (sans accablement ni sans cajolerie). Cette condamnation doit s'appuyer sur des arguments rationnels et sur des alternatives pratiques. Le vote frontiste est un vote massivement d'ignorance. Le va et vient de la droite populaire entre Sarkozy et Le Pen montre que le vote frontiste est un vote d'opportunité allant à celui qui hurle le plus fort. Lorsque Sarkozy était partout dans les médias, avec des phrases choc, les votes se sont portés vers lui. Désormais que Marine Le Pen occupe l'espace médiatique, et jouit d'une banalisation quasi-unanime, les électeurs de la droite populaire se portent vers elle pour montrer leur désarroi (aussi réel qu'ignorant).

On ne combat pas l'ignorance par des clichés ni des dorlotteries. On tape du poing sur la table et on repose les bases d'une démocratie saine, où la critique systématique des élites et des immigrés n'est pas le refuge de l'incompétence politique. On montre combien l'immigration est nécessaire, et bénéfique. On montre que le programme du FN, mis en pratique, nuirait aux conditions de vie de ceux-là même qui les auraient élus. On montre que le chacun chez soi n'a pas de sens, que la France a les moyens de vivre avec les immigrés, que le fric passé en reconduites à la frontière pourrait être utilisé à d'autres choses, que ce ne sont pas les misérables qui font la misère, et que ce n'est pas en perdant son énergie à taper sur son camarade de chantier qu'on va améliorer son propre sort. Mais il y a peu à attendre du système médiatique pour critiquer de manière efficace le FN.

Montesquieu découpait les modes de gouvernement en trois catégories : les républiques, les monarchies, les despotismes. Chacun de ces gouvernement a son principe : la vertu pour la république, l'honneur pour la monarchie, la crainte pour le despotisme. Selon Montesquieu, un gouvernement qui vit sans cultiver son principe est voué à la mort. Ainsi, une république où le peuple ne cultive pas la vertu républicaine (c'est à dire l'amour de l'égalité et de la frugalité), mais cultive la crainte, perd les avantages naturels d'une république et se voit tirer vers un mode de gouvernement despotique. C'est de cela que nous devons nous préoccuper : le glissement constant de la vertu vers la crainte. L'entreprise qui est la notre, républicains, est de promouvoir l'amour de l'égalité entre les individus, et l'amour de la frugalité.

Rien dans le contexte actuel ne nous y encourage. Entre les lois qui incitent à s'enrichir par le jeu en ligne (pour les entrepreneurs) et à s'apauvrir par le jeu en ligne (pour les clampins qui se rêvent à Las Vegas), qui promeuvent l'hypersécurité et la défiance à l'égard du voisin, voire du gosse turbulent, et la glorification médiatique de ceux qui font fortune en ne produisant rien d'utile à la société, nous voyons traîner notre république, pas à pas, vers un despotisme de facto, où la crainte enraye de plus en plus les rouages de la vertu que le CNR avait été capable de promouvoir à la sortie de la guerre.

Les électeurs du FN ne font donc qu'appliquer un principe bien connu depuis les Lumières : ils se regroupent autour du mode de gouvernement qui correspond à leur état de crainte.

A qui revient la responsabilité de leur crainte, et donc de leur vote ? A qui revient la faute de l'échec de l'élève ?: à l'élève lui-même, ou à son professeur ? La société dans son ensemble, qui se laisse amollir et polluer par les principes d'un gouvernement autre que celui dont nous nous sommes constitués, n'a pas su se donner les conditions pour cultiver le principe de son gouvernement. Ceux à l'abri de la crainte, de par leur éducation ou leur classe sociale, mais qui la laissent s'installer en sont aussi coupables que ceux qui la subissent.

Cette crainte néanmoins, chacun est en mesure de la voir pour ce qu'elle est, et de la rejeter. Comme disait Epictète, il n'existe pas de voleur de libre-arbitre. Ainsi la responsabilité du vote, du bulletin physique mis dans l'urne physique, est bien la responsabilité du votant. Ce choix est un choix anti-républicain, et doit être combattu fermement comme tel. Il rapproche notre nation d'un état sauvage qui ne reconnaît pas l'égalité entre tous, qui promeut les rafles d'immigrés, la violence policière, le chacun pour soi.

Il est donc urgent de garder son sang froid, ne pas céder à la facilité de l'insulte, qui ne fait qu'entretenir le climat de crainte, et reconnaître que le mode d'organisation de notre société promeut le vote lepéniste ; mais il faut également rester ferme sur la question des principes et n'excuser en aucune manière l'"étourderie" extrémiste des gens qui souffrent de leur propre ignorance. Certes, ils souffrent, mais ils meurtrissent notre société, et ce comportement ne doit pas être conforté. L'extrême droite est un danger pour la république, de par les valeurs de crainte qu'il véhicule.

Faux dilemme
Homme de paille
De l'esprit des lois
Est-il besoin de rappeler que Guy Carlier est tombé sous le charme de la subtile Nadine Morano sur laquelle il a écrit un livre. Nadine Morano, adorable politicienne qui s'adressait aux émigrés de la façon suivante lors de la campagne de 2007 ?
Pauvres de nous, il nous faudrait à présent choisir entre deux postures. Je ne suis pas fan d'Aram, mais le billet de la baudruche donneuse de leçon d'europe 1 me consterne. Pourtant moi aussi, il m'a fait rire, Guy. Dans une autre vie.
Con on a peut-être pas le droit, mais gros c'est un fait comme dirait Zemmour hein!
Chamaillerie grotesque entre deux clowns médiatiques.

Traiter les électeurs du FN de gros cons ou les brosser dans le sens du poil c'est
médiatiquement la même chose : lui fournir une incessante et insupportable publicité.

Le FN est partout, c'est l'overdose journalistique permanente, et pendant ce temps-là
bien sûr, c'est autant d'exposition médiatique perdue pour les autres, on l'aura compris.

Pas la peine de vous crêper le chignon, gros con et p'tite conne,
vous voyez bien que vous travaillez dans le même sens !
Pas d'accord, c'est des humoristes, c'est normal qu'ils abreuvent leurs chroniques de l'actualité médiatique. Ce qui est moins normal c'est que Marine Lepen soit à tous les JT, et notamment 1/4 d'heure sur BFM TV le soir des cantonales. Ça c'est de l'exposition médiatique piquée aux autres, effectivement
(surtout quand les autres ils ont des idées un peu plus longues à expliquer que le FN...)
C'est exactement ce que je pense, on voit La Pen partout.

Sauf que la vague "bleu marine", c'est du pipeau : car les chiffres sont têtus...

Sans doute pour que les pingouins qui nous gouvernent puissent nous refaire le coup de 2002...
Parce que vu l'état de la "gauche", je n'ai pas beaucoup d'illusions.

Quant aux électeurs du FN, ils ne sont peut-être pas des gros cons, mais en tous cas, ils se conduisent comme.

Me rappelle la chanson de Brassens, bien de circonstance : La ballade des gens qui sont nés quelque part...

Qui peut croire aujourd'hui que la crise, le chômage, la précarité profite aux étrangers, et pas à l'oligarchie au pouvoir ?
Le problème est que le propos a changé : elle a laïcisé le discours, désormais essentiellement axé sur la prétendue problématique islamique. Je suis parfaitement d'accord pour dire que c'est de l'enfumage et de l'hypocrisie, et qu'il se cache derrière cette position les mêmes relents qui affleuraient dans le discours paternel.

Cependant elle pointe aussi de nombreux phénomènes et problématiques qui sont, malheureusement, d'une grande pertinence : le poids de l'Europe dans la désindustrialisation de la France, son coût en termes économiques et sociaux (délocalisations massives, montée du chômage, liberté de circulation des personnes - qui n'est que la traduction personnelle de la libre circulation des marchandises, poids de l'euro, qui impose une politique de lutte contre l'inflation alors que la France souffre terriblement du chômage, etc).

Sur les questions économiques elle propose des solutions qui sont défendues par des gens comme Emmanuel Todd ou Jean Luc Mélenchon : retour à une forme de protectionnisme européen, si possible, national dans le cas contraire, discussion autour de la monnaie unique et de ses conséquences sur notre économie, et remise en question de l'Europe.

Ces propositions, souverainistes, sont immédiatement confondues avec le nationalisme le plus forcené. Peut-être est-ce le cas, je ne sais pas. ce qui est certain c'est qu'il faudrait mieux de l'affonter sur ce terrain, parce que c'est précisément ce qui lui vaut le vote ouvrier (ou le gros mot) que la gauche a perdu depuis qu'idéologiquement elle ne s'occupe plus que d'anti racisme et d'anti sexisme et d'anti homophobie, et, plus généralement, d'obsession égalitaire, le tout napé d'une tendance Tecknikart qui plonge le commun des mortels dans la plus grande consternation.

L'acceptation du libre marché en 1983 a poussé la gauche dans cette voie, indispensable pour continuer à exister. Si vous n'avez pas vu "Ils ont voulu le pouvoir", série de deux documentaires diffusés sur LCP, je vous les recommande, ils étaient encore il y a peu disponibles sur tv-replay.

Le FN s'engouffre dans cette voie, et propose de rediscuter les termes d'engagements européens qui ont été pris sans l'assentiment des français, en tous cas depuis 1992, le référendum de 2005 ayant donné suite à ce que l'on sait.
Bref, au lieu de crier au loup dès que Marine le Pen pointe le bout de son nez et de conclure immédiatement que ses électeurs du FN sont des "gros cons", il faudrait, en effet, peut être tenter de comprendre QUI ils sont et POURQUOI ils votent de cette manière, avant de conclure hâtivement, et de manière condescendante, qu'ils votent FN parce qu'ils sont "en colère", qu'ils "ont peur", ou je ne sais quelle autre faribole qui donne bonne conscience à celui qui l'énonce.

Ces arguments sont les mêmes que ceux qui ont été adressés par l'intelligentsia nationale après le NON du référendum de 2005.
Or il me semble au contraire que les français avaient parfaitement compris ce que l'Europe leur proposait, puisqu'ils en supportent les fruits depuis bien longtemps déjà.

attention ne pas conclure ici que je suis anti européenne. je suis simplement atterrée par ce que les Etats membres de l'organisation ont fait du projet de départ.
"Cependant elle pointe aussi de nombreux phénomènes et problématiques qui sont, malheureusement, d'une grande pertinence : le poids de l'Europe dans la désindustrialisation de la France, son coût en termes économiques et sociaux (délocalisations massives, montée du chômage, liberté de circulation des personnes - qui n'est que la traduction personnelle de la libre circulation des marchandises, poids de l'euro, qui impose une politique de lutte contre l'inflation alors que la France souffre terriblement du chômage, etc).
Sur les questions économiques elle propose des solutions qui sont défendues par des gens comme Emmanuel Todd ou Jean Luc Mélenchon : retour à une forme de protectionnisme européen, si possible, national dans le cas contraire, discussion autour de la monnaie unique et de ses conséquences sur notre économie, et remise en question de l'Europe."


Ouh là Danette, vous qui êtes une marque, enfin, dans votre pseudo, ne me faites pas le coup du programme, svp. Combien le lisent et se décident après l'avoir lu et compris ? C'est valable pour n'importe quel parti.

Le FN est une marque depuis presque 30 ans, il peut changer d'emballage, il ne change pas de fond. Ceux qui votent savent depuis toujours ce que cela signifie de voter frontiste, tout comme ceux qui votent contre eux.

Le programme n'est pas fait pour les électeurs, eux, se contentent de l'étiquette sur le produit, le discours politique est fait pour les média, les analystes politiques, les politologues, pour remplir le vide, jouer le jeu, car, ce ne sont que des programmes, pas des obligations. Ce sont les valeurs qui dirigent le vote, pas telle ou telle promesse électorale ponctuelle, et les valeurs du FN, on les connait tous depuis longtemps, personne ne peut se duper ou nous duper là-dessus. Que les électeurs se sentent rabaissé, victimisé, et réagissent, peu importe, de toute façon, ils sont perdus pour tous, on ne va pas les caresser dans le sens du poil dans l'espoir qu'ils changent, de les récupérer, ils peuvent revenir à gauche, ils n'en resteront pas moins des infréquentables.

"Ces propositions, souverainistes, sont immédiatement confondues avec le nationalisme le plus forcené. Peut-être est-ce le cas, je ne sais pas. ce qui est certain c'est qu'il faudrait mieux de l'affonter sur ce terrain, parce que c'est précisément ce qui lui vaut le vote ouvrier (ou le gros mot) que la gauche a perdu depuis qu'idéologiquement elle ne s'occupe plus que d'anti racisme et d'anti sexisme et d'anti homophobie, et, plus généralement, d'obsession égalitaire, le tout napé d'une tendance Tecknikart qui plonge le commun des mortels dans la plus grande consternation. "

L'erreur de la gauche a été de valoriser l'ouvrier en tant que label et non une certaine pensée ouvrière, un certain rapport au travail et au capital. Résultat, il suffit que l'ouvrier soit déçu, ce qui arrive bien souvent étant donné sa misérable condition face à un patronat imbu de lui-même, pour qu'il puisse penser comme un gros con, ce qui va du vote pour Sarkozy avec "son travailler plus pour gagner plus" jusqu'à la famille Lepen. Et vlan, tous ou une grosse partie de l'électorat qu'on a bichonné à gauche de fuir à l'extrême droite comme du bétail.

Oui, les électeurs du FN sont des gros cons, qu'ils soient éventuellement ouvrier est une insulte à la condition ouvrière et à la lutte de ces derniers.

yG
Non Danette a raison, et vous persistez dans la même connerie que Sophia Aram.

Ce ne sont pas les gros cons qui votent FN, ce sont ceux qui veulent siffler la fin de la goinfrerie décadente nourrie aux belles idées hypocrites. Le résultat est pitoyable. Il n'y a que voir la scène politique pour s'en rendre compte : couleuvres sur couleuvres. Vous détestez les prétendues du FN, mais vous adorez les autres.

Le FN dénonce clairement dans son programme la loi du 3 janvier 1973, l'article 104 du traité de Maastricht et l'article 123 du traité de Lisbonne (oui Pompidou, on entend a peine parler de cette loi...). Cette loi retire à l'état son droit régalien de battre monnaie, ce qui change absolument toute la donne. La France depuis n'est plus maitre de sa masse monétaire, ni de sa possibilité d'autofinancement. Elle ne maitrise aucun taux de change de sa monnaie avec les autres, alors même que les grands pays du monde se combattent en permanence sur le plan monétaire ! De plus sachez que les intérêts payés aux marchés depuis 40 ans coulent notre pays, car ils ne reviennent jamais (ou si peu) ! Ils coulent d'ailleurs tous les pays, qui ont adopté ces lois sous pression des lobbies financiers dans les années 80 sous l’ère Reagan et l'influence des États-Unis sur le plan du financier et industriel.

Ensuite, le FN est pour la sortie de l'Euro de façon responsable. C'est a dire en reprenant le contrôle de notre monnaie, mais sans annuler la dette (sans provoquer de tollé diplomatique). Il faut arrêter d'emprunter sur les marchés pour enrichir ceux qui ont déjà l'argent. Les vases communiquant font qu'il n'y a plus d'argent pour les autres... c'est con mais c'est aussi simple que çà.

Vous devriez aussi regarder cette video, ou Alain Cotta explique clairement ce qu'est l'état de l’Euro, et ses conséquences sur nous et l’Europe.

http://www.dailymotion.com/video/xglcax_alain-cotta-sortir-de-l-euro-ou-mourir-a-petit-feu_news

Alors, je pense plutôt que les gros cons sont a chercher parmi ceux qui veulent faire perdurer ce système qui casse tout ce qui a été construit depuis la 2e guerre mondiale.
Vous deviez vous informer un peu plutôt que de crier au loup. On est chez Pavlov là !

(edité pour raison orthographique)
"Vous deviez vous informer un peu plutôt que de crier au loup. On est chez Pavlov là !": STaBiLoBoSS

Mais oui, mais oui, en attendant, si moi je suis Pavlov, vous, c'est la méthode Coué.
A croire que vous n'avez jamais rencontré un frontiste depuis 30 ans, vous avez bien de la chance, moi, je vais devoir voter encore contre le FN au second tour dimanche.

yG
Non je ne vous ai pas pris pour Pavlov...
Votre réaction est pavlovienne de mon point de vue.
Vous n'avez aucune idée de ce qu'il se passe et de l'état technique des institutions en France.
Ensuite vous focalisez éperdument sur le FN, alors que je vous parle de programme.

Vous allez voter contre le FN, vous etes programmé pour ressentir ce qui va vous faire commettre ce fait.
Parce que depuis 30 ans, vous mangez ce qu'on vous sert et ca provoque ce que vous ressentez.

Dans mon état d'esprit, il ne s'agit pas de mettre une idée en avant, il s'agit de changer les choses drastiquement sur le plan économique. Vous semblez croire que le France ne peut vivre avec sa monnaie comme elle l'a vécu durant des siècles. Parce que tout le monde vous le dira partout, depuis toujours ! Lavage de cerveau.

Tant que vous n'aurez pas compris ceci, rien ne sera possible. Je cherche a réveiller les gens, il ne s'agit pas de voter FN.
Je préférerais mille fois voter Dupont Aignant, Asselineau... mais ces gens sont emperchés ou n'y vont pas.

Il s'agit de voter ce qu'il reste. Entre les deux. PS/UMP (mondialiste système perdure) FN (patriotique, protectionnisme européen, ou national via la monnaie). Moi a la base chui plutot gaulliste social (si ca peut exister:) bin c moi)
Pour moi le choix est clair.

De toute manière que vous vouliez le voir ou pas, dans les prochaines années les événements monétaires vont faire du bruit, vous pouvez le croire.

Regardez la vidéo que je vous ai passée, vous pourriez apprécier.
"FN (patriotique, protectionnisme européen, ou national via la monnaie). Moi a la base chui plutot gaulliste social (si ca peut exister:) bin c moi)
Pour moi le choix est clair.
De toute manière que vous vouliez le voir ou pas, dans les prochaines années les événements monétaires vont faire du bruit, vous pouvez le croire."
: STaBiLoBoSS

Que votre choix soit clair ne le rend pas plus respectable à mes yeux. Patriotisme, protectionnisme, national ne font pas parti de mes valeurs, pas même votre ancien gaullisme social. Quant à l'économie, elle ne dicte pas mes choix politiques, c'est l'humain qui prime.

yG
Le protectionnisme n'est pas le mal qu'on vous récite.
Votre humain vous le laisser se débattre à la mer, alors que moi je pense a lui construire une embarcation, et prendre bien soin de qui y vient, ne serait-ce que pour en prolonger la pérénité.
Sinon on va mourir à petit feu. (dans la mer... c'est caustique)
"Le protectionnisme n'est pas le mal qu'on vous récite.
Votre humain vous le laisser se débattre à la mer, alors que moi je pense a lui construire une embarcation, et prendre bien soin de qui y vient, ne serait-ce que pour en prolonger la pérénité.
Sinon on va mourir à petit feu. (dans la mer... c'est caustique)"
: STaBiLoBoSS

C'est justement parce qu'il s'agit de politique et non de bête survie en pleine mer que je ne marcherai pas sur les autres pour maintenir mon rafiot à flot. Si c'est pour survivre à tout prix, alors, cela sera sans moi.

yG
Il s'agit de ne pas se laisser marcher dessus, pas du tout de marcher sur quelqu'un. Vous fabulez.
Comme je l'ai dis précédemment, vous n'avez aucune idée de l'état des choses. Vous êtes un peu dans un monde imaginaire de mon pt de vue.
"Comme je l'ai dis précédemment, vous n'avez aucune idée de l'état des choses. Vous êtes un peu dans un monde imaginaire de mon pt de vue."

Oui, très certainement depuis votre perspective du "réalisme économique" qu'on nous sert à droite, quand ce n'est pas à gauche, hélas, pour nous faire avaler tout et son contraire.

yG
Sans vous manquer de respect, vous n’êtes pas informé, mais bel est bien saturé de belles intentions qui ne seront jamais mises en pratique. Vous pratiquez la posture humaniste comme tous les pseudos dirigeants qui nous gouvernent pour vous donner bonne conscience. Après, vous demander si ce que vous voulez est réaliste et faisable, ça vous taraude pas une seconde.

Pour finir, ce que je trouve réaliste personnellement, c'est de faire du social en s'en donnant les moyens, plutôt que parler de social en laissant survivre les gens comme des merdes, pour finalement les laisser crever. Et comprenez moi bien, qu'il soit noir, vert ou blanc : un français doit être protégé par sa patrie, pas donné en pâture aux marchés mondiaux...
Quand allez-vous vous réveiller bordel.

Entre les deux. PS/UMP (mondialiste système perdure) FN (patriotique, protectionnisme européen, ou national via la monnaie). Moi a la base chui plutot gaulliste social (si ca peut exister:) bin c moi)
Pour moi le choix est clair.

Vous avez oublié "raciste" dans vos qualifications du FN. C'est pourtant l'essentiel. Les seuls qui seront protégés avec ces gens-là, ce sont les riches, tandis qu'en ce qui concerne le commun des gens, on vérifiera depuis combien de génération leur famille est Française, et y a intérêt à ce qu'il y ait le compte, sans quoi adieu droits sociaux et protections dont vous parlez.

Gaulliste mon cul. Depuis quand les gaullistes assument l'alliance avec les fascistes ?
Raciste... mon pauvre vieux, vous allez faire pleurer dans les chaumières....

Votre racisme prétendu du FN est pratiqué tous les jours par tous les autres, qui eux sont au pouvoir depuis, mmmm bin depuis tout le temps.

Bien sur, le gauchiste de base, en fier militant, préfère se louer un appart dans une ZUP... ne serait-ce que par esprit de cohésion, et dans le partage de la misère.

Que des gens d'origines étrangères ou pas, vivent comme des merdes sur notre territoire, ça vous dérange pas et vous empêche pas de vivre dans vos belles idées. Enfin, tant que vous les voyez pas en bas de chez vous... ou tant qu'ils vous tirent pas votre bagnole parce eux aussi on le droit de bouffer.

Je n'ai rien de raciste, pas plus qu'un manuel vals ou autre suppôt faux cul que vous soutenez. En plus je n'ai jamais abordé ce sujet puisque je essaye éperdument d'aborder le sujet économique et monétaire.

Pour finir, les Gaullistes assument la défense de la France et des Français, et l'ont toujours assumé.
Sauf que maintenant il ne reste que le FN pour mettre ces idées en avant, ne vous en déplaise.
Vous remettez en cause mon appartenance que vous semblez mieux comprendre que moi, pour qui vous prenez vous donc ?
Je vous ai juste fait remarquer que vous avez omis ce qualificatif de raciste. Apparemment, ça vous énerve un peu. De mon côté j'ai omis de dire que je crois que c'est délibéré de votre part. Alors oui, je pense que vous êtes raciste et le parti que vous soutenez prône le racisme. Pas les autres formations politiques, quoi que pour l'UMP, ça commence à se discuter. En tous cas, vous êtes bourrés de préjugés. Il n'y a qu'à lire la description que vous faites de moi.
Voilà là où j'habite http://sig.ville.gouv.fr/zone/2101030 et je suis comme tout le monde dans ce quartier.
On vote entre 48 et 49% à gauche au premier tour sur nos deux bureaux de vote et moins de 15% FN. Ce sont les quartiers voisins qui votent FN. Ces quartiers peuplés de personnes de votre espèce qui ne mette jamais un pied "chez nous" et tremblent de peur rien qu'à l'idée d'y garer leur bagnole. Et on sait que vous et vos correligionnaires ne nous veulent pas du bien.

La France, c'est la République, celle qui dit qu'on ne fait pas de distinction entre les gens en fonction de leurs origines ou de leur religion, et c'est exactement le contraire de ce que vous défendez.

Le FN est le parti de l'anti-France. D'ailleurs votre famille idéologique n'est capable de prendre le pouvoir que dans les fontes d'envahisseurs étrangers.
Je ne m'énerve pas du tout, j'essaye d'argumenter mes réponses. Visiblement vous êtes habitué aux insultes parce malgré que je n'en glisse aucune, vous ne répondez pas sur le fond. Je suis contre le racisme, contre le communautarisme, comme la ségrégation quelle qu'elle soit. Etre plus clair est difficile.

Ensuite, je ne défends pas le FN (j'ai déja dis que je n'ai jamais voté pour le FN), mais je défends le fait qu'il défende SEUL CONTRE TOUS une idée qui m'est très chère : l'indépendance monétaire de la France. Comme les USA, comme le Canada, comme la Suède, comme le Danemark, comme l'Angleterre, comme la Chine, comme le Japon, comme l'Australie... en fait, comme tout le monde, sauf les européens englués.

Alors je sais pas ou vous avez entendu parler de race, de racisme, de haine de l'autre et de crachat au visage. Tout çà n'existe que dans vos propos, jamais dans les miens.
Le problème c'est qu'il n'y a pas de dialogue.
Je vous parle création monétaire, vous me parlez racisme. Kesako?
Le problème, c'est que les gens de votre espèce sont foncièrement malhonnête. Y a des lecteurs du FN idiots comme partout et puis, il y a les malhonnêtes. Quand vous dites ça :
Entre les deux. PS/UMP (mondialiste système perdure) FN (patriotique, protectionnisme européen, ou national via la monnaie). Moi a la base chui plutot gaulliste social (si ca peut exister:) bin c moi)
Pour moi le choix est clair.

Ben oui, en effet, il me semble que votre choix est clair. Et maintenant, vous me dites que vous ne votez pas FN ? "Pour moi le choix est clair." Clairement vous vous foutez de la gueule du monde, au moins autant que le FN quand il prétend protéger les gens contre la mondialisation. Et vous prenez prétexte de question économiques pour apporter votre "choix clair" à un parti dont vous savez pertinament qu'il est avant tout raciste. Si c'est la sortie de l'Euro qui vous motive, il y a d'autres formations politiques qui le proposent.

Ah bon, le FN seul parti pour la sortie de l'Euro ? Et le POI ? Et le NPA ?
Puisque vous êtes un gaulliste social, vous ne pouvez pas ignorer que c'est également la ligne de Dupont-Aignant. Lui aussi veut un protectionnisme sur une base nationale et la sortie de l'Euro.
Alors soit vous n'êtes pas un gaulliste social, soit, vous racontez n'importe quoi dans le registre du "le FN est seul contre tous sur les questions monétaires" et dans les deux cas, vous êtes un menteur. Et dans les deux cas, ce que vous faites ressemble fort à la posture du petit propagandiste facho.
Votre analyse est correcte jusqu’à votre amalgame entre mes idées, ma démarche et le racisme.
Mais ça fait déjà plusieurs posts que j'ai constaté que débattre avec des gens comme vous est peine perdu. Au delà d'en avoir marre de ma faire insulter, j'en ai aussi assez de répondre par l'intelligence à la bêtise crasse d'un aveugle aigri, qui finalement comprend toujours des tas de choses qui n'ont jamais été ni écrites, ni suggérées, ni voulues.
Au lieu de sortir une phrase et en faire un pamphlet d'amalgamme, essayez de comprendre ce que j'ai pu écrire, enfin si ca a un quelconque intérêt pour vous en dehors du défouloir.

Vous vous ne vous adressez pas à moi, mais à la buse que Sophia Aram a mis en avant pour nourrir les brebis égarées comme vous... bonne chance pour votre thérapie. Car en fait le vrai facho, c'est bien vous, le monsieur qui colle des étiquettes.
Voter FN, c'est insulter la France. Faut pas vous étonner si on vous insulte en retour...

Bien sûr, vous allez vous prétendre victime d'intolérance, alors que vous et le FN prône l'intolérance. Le FN joue les victimes, lui qui est le premier à désigner des boucs émissaires. Vous traitez les autres de fachos, mais le fachisme était, et et sera toujours un mouvement d'extrême droite (pardon droite nationale et sociale dans la novlangue bienpensante des F-haineux), et les seuls fachos ici sont les gens de votre espèce.

Vous ne récoltez que ce que vous avez semé, monsieur stabiloboSS.

Voter FN, c'est insulter la France. Faut pas vous étonner si on vous insulte en retour... Bien sûr, vous allez vous prétendre victime d'intolérance, alors que vous et le FN prône l'intolérance. Le FN joue les victimes, lui qui est le premier à désigner des boucs émissaires. Vous traitez les autres de fachos, mais le fachisme était, et et sera toujours un mouvement d'extrême droite (pardon droite nationale et sociale dans la novlangue bienpensante des F-haineux), et les seuls fachos ici sont les gens de votre espèce. Vous ne récoltez que ce que vous avez semé, monsieur stabiloboSS.


le fascisme vert et le fascisme rouge sont des mouvement d'extrême-droite ? ah bon, ravi de l'apprendre.

quel discours intelligent et éclairé, ya pas à dire, sur @si, on frise le pullitzer et le nobel dès que ça parle du FN.

Et puis c'est pas comme si il avait dis qu'il n'avait jamais voté FN non plus ... soupir; soupir...
Le fascisme vert ou rouge, ça n'existe pas. Ce sont des analogies, répétées en boucle par des crétins qui ne comprennent pas ce qu'est le fascisme (genre Finkielkraut) mais utilisent ce mot pour désigner l'objet de leur peurs minables.

Concernant son vote, c'est fou le nombre de gens qui font la propagande du FN mais vous jure que non non non, ils ne votent pas pour ce parti. Il faut vraiment être naïf pour croire ces menteurs.
naïf ou à oeillères, c'est selon... selon le mood ou le bagage culturel, faut voir.

Je ne pense pas que lullushu ou Stabiloboss face de la propagande du FN, juste ils s'interrogent en cultivant la raison, mais bon je pense aussi que pour le comprendre, il faut avoir un peu plus de 80 de QE, ça c'est certain ;), ce qui ne doit pas être le cas de personne qui se permette de traiter l'autre de "crétin".
Je ne fais pas de propagande pour le FN, surtout pas. Mais je déteste la condamnation gratuite et non démontrée ce qui est le cas aujourd'hui, et je défend par ailleurs le principe de démocratie (même si selon moi dans nos institutions il n'est pas mis en application).

Cela dit je ne crois pas que s'interroger et cultiver la raison, permet de conclure ad hominem, parce que ça arrange, jusqu'à en venir à l'invective.

Tristan, vous dites le FN prône l'intolérance, peut-être, mais l'intolérance aux intolérants m'a toujours paru être une erreur dialectique. C'est donc ça le fond du problème, selon moi.
"vous dites le FN prône l'intolérance, peut-être, mais l'intolérance aux intolérants m'a toujours paru être une erreur dialectique. C'est donc ça le fond du problème, selon moi."

L'erreur est de croire que toutes les intolérances se valent. L'intolérance du FN n'est pas une intolérance du racisme et l'intolérance au racisme et aux racistes n'équivaut pas à l'intolérance des racistes.

Le problème n'est donc pas dialectique, comme vous le supposez lullushu, car, l'intolérance n'est pas le problème, c'est l'objet de cette intolérance qui peut éventuellement l'être, comme c'est le cas ici, justement.

Pour un électeur FN, le racisme, le rejet de l'étranger parce qu'étranger n'est pas un problème. Rien qu'en cela, il est condamnable et infréquentable, il n'est bon qu'à récolter la monnaie de sa pièce.

yG
Bien entendu, mais on ne prêche pas à l'intolérant, la tolérance, en lui montrant son intolérance, quels que soient les degrés.
"Bien entendu, mais on ne prêche pas à l'intolérant, la tolérance, en lui montrant son intolérance, quels que soient les degrés."

Mais justement, lullushu, je ne fais pas l'erreur de prêcher la moindre tolérance. Je ne fais que répéter que tout ne se vaut pas et par conséquent, qu'il y a même des choses qui ne valent rien, comme le racisme, l'homophobie, le sexisme, autant de manifestation du même principe de discrimination basée sur ce qui n'est pas propre à la personne, contrairement à l'idéologie, qu'elle fait sienne et donc, qui peut lui être imputé et reproché, comme l'attitude raciste en l'occurence.

yG
juste ils s'interrogent en cultivant la raison,
Prenons quelques citations de StabiloboSS, ce grand humaniste qui cultive la raison:
1) minoration du racisme du FN: Votre racisme prétendu du FN est pratiqué tous les jours par tous les autres, qui eux sont au pouvoir depuis, mmmm bin depuis tout le temps. Pour la sarkozie, ça se discute, mais pour les autres, non, on ne peut pas dire ça, faire passer le FN pour un parti comme un autre
2) exposition d'une partie du programme du FN: son message posté à 20:55 le 25/03/2011
3) dénigrement de l'alternative souverainiste de droite Je préférerais mille fois voter Dupont Aignant, Asselineau... mais ces gens sont emperchés ou n'y vont pas.
4) mensonge, et victimisation du FN: mais je défends le fait qu'il défende SEUL CONTRE TOUS une idée qui m'est très chère : l'indépendance monétaire de la France.

Il fait clairement de la propagande pro-FN. Propagande, ce n'est pas un gros mot, c'est l'action de faire passer ses idées politiques. A cela s'ajoute sa mauvaise foi et l'ambiguité de ses consignes de vote: l s'agit de voter ce qu'il reste. Entre les deux. PS/UMP (mondialiste système perdure) FN (patriotique, protectionnisme européen, ou national via la monnaie). Moi a la base chui plutot gaulliste social (si ca peut exister:) bin c moi)
Pour moi le choix est clair.


Quand vous prenez en compte tous ces signaux, il apparait clairement que stabiloboSS est un frontiste qui, conformément à la stratégie de son parti, n'annonce pas la couleur pour mieux essayer de convaincre. Ouvrez les yeux, bannin-san, et ne vous laissez pas abuser par ces procédés rhétoriques au service d'une idéologie puante.
si pour lui le choix est clair, il reste aussi l'abstention :) n'y avez-vous pas pensé que cela puisse être son choix ?

pour stabiloboss, admettons, ya peut-être certains "indices" et encore mais pour lullushu, je pense vraiment qu'il s'interroge sur ce qu'est le FN et comment le "combattre" au mieux sans tomber dans de l'intolérance primaire.

"Bien entendu, mais on ne prêche pas à l'intolérant, la tolérance, en lui montrant son intolérance, quels que soient les degrés".

je suis tout à fait d'accord personnellement avec lui pour ça :)
J'ai dit quelque chose sur lulluhu ? Pas que je sache.

"Bien entendu, mais on ne prêche pas à l'intolérant, la tolérance, en lui montrant son intolérance, quels que soient les degrés".

Pour ma part, je pense qu'on ne peut pas convaincre les crypto-fascistes. Ils ne viennent pas ici pour débattre, mais pour faire leur propagande. Mon message ne vise donc pas à précher quoi que ce soit à stabiloboSS, je veux juste faire tomber son masque.
En disant cela je pensais surtout, aux électeurs "gros cons" du sujet, qui pour le coup ne sont pas tous forcément fascistes, et qui sont condamnés, si j'ai bien suivi, par Guillaume Andrieu, et à l'origine Sophia Aram.
Franchement vous n'avez rien compris. C'est de la pure paranoïa !
De plus vous êtes complétement a coté de vos pompes quand vous voyez clairement en moi un frontiste. Je ne peux m'expliquer comment vous pouvez en être si persuadé.

Je n'ai jamais voté FN. Ah si, avec des potes une fois on a tous voté FN.
On avait déchiré notre bulletin avant de le mettre dans l'enveloppe. Une espèce de truc profond... pas de bol pour vous, il y avait des arabes. Bin oui on était potes.

J'ai vécu 16 ans de ma vie dans une zup très connue de ma région. Les gens que vous me prêtez de haïr, ont été mes meilleurs amis durant une longue partie de ma vie. Moi je suis blanc, je m'en suis sorti, j'en connais encore, mais beaucoup d'entre eux on pas eu cette chance. Alors raciste sérieux.... vous êtes ridicule.

J'ai jamais fais de différence sur la couleur. Par contre sur l'insulte et la connerie, toujours ! Quand vous pensez que mon fil de départ étaient l'indépendance monétaire... on peut dire que vous faites perdre le temps de tout le monde.
Franchement vous n'avez rien compris. C'est de la pure paranoïa !
De plus vous êtes complétement a coté de vos pompes quand vous voyez clairement en moi un frontiste. Je ne peux m'expliquer comment vous pouvez en être si persuadé.


Parce que vous avez un discours qui vise à faire de la pub pour le FN , à légitimer ce parti et discréditer les autres partis auxquels quelqu'un qui serait contre l'UE pourrait adhérer (genre le parti de Nicolas Dupont-Aignan).

Comme dit Sophia Aram, si vous n'êtes pas un frontiste, vous y ressemblez quand même beaucoup.
:-)
Comme je vous ai dis, j'ai rien voté, il n'y avait pas de vote ici.
Mais je me suis informé malgré tout...

Je vous relatais que j'avais été séduit par cette déclaration claire et net du FN de reprendre la main sur le plan monétaire.
Ils dénoncent la loi du 3 janvier 1973, dans le programme.

Ça peut séduire des gens.
D’où le contre pied de départ avec la vidéo de la nana qui fait une liaison direct entre vote FN et racisme. Ça enferme le débat, et on ne parle pas de ce dont moi je vous parle.

Je connais quelques personnes qui ont eu ce raisonnement autour de moi. Je l'approuve moi même, car je pense qu'il y en a marre que notre pays ne puisse pas maitriser sa monnaie.

Avez vous entendu quelqu'un d'un des partis pour lesquels vous penchez, en parler ouvertement, et emboiter le débat ? non. Ils veulent continuer.

Car à la fin on sait bien que ce sera UMP ou PS. Dignement, ou en "Front Républicain" qui n'en est pas un, mais là n'est pas le débat : le système est ainsi fait.

Moi je pense qu'on devrait en parler d'autre chose que de se battre sur le racisme. Sujet d'ailleurs sur lequel je vous rappelle, ou apprend, que nous sommes d'accord.

Sans vouloir être offensant, car il semblerait que j'ai un ton impérieux voire prétentieux quand je m'exprime, je m'en excuse par avance, mais selon moi c'est bien beau d'aboyer comme un chien de garde, on reste malgré tout dans l'écume du problème.

Parce que vous avez un discours qui vise à faire de la pub pour le FN , à légitimer ce parti et discréditer les autres partis auxquels quelqu'un qui serait contre l'UE pourrait adhérer (genre le parti de Nicolas Dupont-Aignan). Comme dit Sophia Aram, si vous n'êtes pas un frontiste, vous y ressemblez quand même beaucoup.

s'interroger sur un parti et ses idées, voire être séduit par certaines idées ne veut pas pour autant dire y adhérer (je sais que pour des gauchistes, c'est dur à comprendre, parce que pour vous, le monde est principalement en noir et blanc, d'un côté les méchants capitalistes de droite, de l'autre les gentils pauvre de gauche) mais par exemple personnellement, je suis séduis par les gouvernements musulmans qui interdisent la consommation d'alcool à leurs fidèles (quand les gens ne sont pas capable de ne pas dépasser les limites d'eux-mêmes, il faut parfois agir pour eux) et quand je vois ce que les crétins que je fréquente en font de la consommation d'alcool dans les bars (que ce soit des garçons ou des filles), ça me séduit qu'on interdise purement et simplement l'alcool.

mais c'est une pensée émotionnelle, une réaction instinctive, ça ne veut pas dire pour autant que je vais y adhérer et que si une telle motion se met en place je la trouverais acceptable vis à vis des libertés individuelles et du libre arbitre...

Il n'empêche que l'idée me séduit parce que je lui autorise la possibilité d'être évoqué par mon cerveau, mais c'est tout.

Ben le FN c'est pareil, on peut s'interroger de la manière la plus objective qui soit sur un mouvement, sans pour autant lui "faire de la pub" ou "le légitimer".
Yg votre reponse est une caricature.... J'ose esperer que c est une provocation, mais je n'en suis pas sur...

Rassurez-moi:vous l'avez fait expres?
Erreur sur la personne, dsl. J'ai cru que vous me répondiez, alors que vous ne vous adressez pas a moi.
Milles excuses.



Qui peut croire aujourd'hui que la crise, le chômage, la précarité profite aux étrangers, et pas à l'oligarchie au pouvoir ?


Euuuh .. Au hasard : DES GROS CONS lolol

C vrai que c'est consternant mais on peut parfois raisonner les gens .... moi mon voisin chasseur et ben je lui ai bourré le mou la dessus ... que c'etait pas les allocs et les immigrés qui plombait l'economie en france mais le CAC 40 et l'olligarchie qui va avec..
Je crosi que ça a fait son effet, au moins le temps de la discussion quoi ...

Comme gros cons certres mais pas forcément indécrotable ...si ???
Je suis d'accord avec vous.
Mais pensez vous qu'il faut être raciste pour voter FN ?
Vous semble-t-il vraisemblable que pas mal de gens se foute du racisme, ne fasse pas de différence de race, mais qui malgré tout n'ont plus d'autres choix que de donner leur voix ?
J'ai parlé de l'aspect monétaire des choses, ce que personne ne semble voir, toujours focalisé sur le racisme.
" malgré tout n'ont plus d'autres choix que de donner leur voix ? " (au fn)
que dois-je comprendre, qu'il n'y a pas d'autres partis politiques dans ce pays ? Plus le mensonge est gros et plus il est vulgaire.
Si vous lisiez ce que j'ai déjà écris plus haut, peut-être vous ne poseriez pas la question.
Vous vivez dans un mensonge, et la vérité vous fait peur.
Disons que de mon point de vue le racisme et la discrimination, la création de frontière invisible entre différents groupes de personnes et la hiérarchisation de ces groupes, font toute la différence entre " l'extreme droite" et les autres "extrèmes"....Le populisme à ferment raciste a une spécificité bien a lui .

Après le fait de donner ou non sa voix à tel ou tel extrème est malheureusement et paradoxalement lié au battage médiatique.
On peut d'ailleurs lire sur le site de Acrimed entre autre, comment MLP-FN , ce qu'elle fait et dit va être plus relayé et mis en avant que JLM (pour ne pas le nommer)par exemple.

Les gens vont donc accorder plus de crédit et de poid à ceux que les medias présentent comme " crédible " ou "dangereux" qu'à ceux que ceux ci jugent marginaux... C'est la où réside justement le paradoxe : ces gens qui donnent leur voix au FN le font en croyant tourner le dos au "système " alors qu'ils sont conditionnés pareux pour faire ce choix...

Enfin c'est mon avis et je ne suis pas politologue , ni sociologue... c'est plus des choses que je vois ou ressent quand je me retrouve avec des portraits de la fille du cochon de 3m de haut en sortant du metro parcequ'elle fait toutes les couvs depuis 4 mois....
Oui j'ai bien compris ce que vous dites.

Mais çà revient à faire l'autruche, à répéter à l'envie que vous êtes contre la plus simple protection, celle même que vous appliquez pour votre propre logis. Il n'y a pas plus contradictoire qu'un bien pensant.

J'ai un scoop pour vous : tant que vous ferez la marionnette une fois à gauche, une fois a droite, tout empirera. C'est pas comme si ça faisait 40 ans que çà durait. C'est pas comme si on en était supprimer tous les services, les acquis sociaux, augmentait tous les biens les matières premieres etc... C'est pas comme si la France faisait SON électricité (tient l'elec augmente), c'est pas comme si la France était la première productrice de blé en Europe (tient le blé augmente)... Non il n'y a pas a dire, c'est vraiment convainquant ce modèle, on décide de rien, c'est la bourse du monde qui décide ! Oui mais les paies, elles, ont un niveau local.... ah tient, c'est un détail bien sur.

Franchement je sais pas qui se fait plus laver la tête. J'ai quand même la sensation que ce n'est pas moi qui focalise sur le FN. Je ne suis même pas frontiste et je n'ai jamais voté pour le FN dans ma vie (et on ne votait pas dans mon canton) ! Ça vous empêche pas de me traiter de raciste.

Je tentais juste d'expliquer à la bande de chiens enragés là, que les gens qui votent FN le font peut-être juste parce qu'ils ont pris conscience que nous n'avions plus aucun pouvoir chez nos politiques pour changer la vie de merde de beaucoup de nos concitoyens. L'aspect monétaire de la situation est primordial, même si le citoyen lambda n'y comprend rien.

Après si une belle idée vous fait peur, que c'est de la démagogie... ne votez plus rien, rejetez tout : car tout n'est que marketing finalement.
C'est a moi que votre réponse s'adresse stabilo ?
Disons à vous personnellement non, je ne vous connais pas assez, mais ça répondait à votre commentaire oui.

Peut-on oublier la cochonne de 3m de haut vendue par les médias pour parler d'un sujet dont personne ne se soucis sauf quelques personnes informées (Dupont-Aignan, Asselinau, Melanchon...) et biensur le FN. C'est à dire, le fiasco monétaire de l'Europe avec laquelle nous sommes entrainé par le fond.

Vous ne serez plus étonné du vote de certaines personnes, quand vous comprendrez que les grands partis ne traitent pas ce sujet, et considèrent même qu'il n'y a pas de sujet.

Il s'agit là d'une grave erreur, une erreur historique. Digne du traité de Munich.
Les méchants ne sont pas ceux que vous croyez.
Vous devriez vous renseigner sur les travaux d'Annie Lacroix-Riz. Elle est historienne réputée et a étudié la période de l'entre deux guerre. C'est très très instructif, sur qui mène quoi, et dans quel but. Ne dit-on pas que qui ne connait pas l'histoire est condamné à la répéter ?
Franchement je n'aime pas du tout votre ton impérieux ...
Pesonne ici n'a de leçon dhistoire ou de politique a donner aux autres. Donc redescendez un peu de votre hyterie revelelatrice ....

Tout d'abord le sujet de ce thread était la chronique de la nana la et des réactions quelle a suçoté donc c'est bien normal qu'on parle de ça précisément .
J'ai dis dans mon post que je trouvais que la spécificité du fn réside dans le racisme. Je n'ai donc pas envie de discuter sur leur programme car pour moi ce critère est éliminatoire .

Après moi aussi j'ai un conseil pour vous : Alain Soral ... Soit il vous a déjà endoctriné soit vous devriez aller sur son site l'écouter . Comme ça la boucle sera bouclée !

Moi de mon cote je continuerai a lire le monde diplo , regarder democracynow, et soutenir la décroissance , le parti de gauche evenuellement ...

Bonne continuation


Chercher
Le ton est impérieux je vous l'accorde.

Sur le fond, je pars du principe que le racisme mis en avant par la chronique assez obtus de la nana pour désigner les votants du FN comme des gros cons (de racistes) était le paravent d'une réalité toute simple qui dit que beaucoup ont voté FN parce qu'ils étaient les seuls à avoir dénoncé mainte fois publiquement la loi du 3 jan 1973. De plus ils n'ont jamais trempé dans aucun gouvernement.
Et que par ce biais, cette vidéo peut être vue comme de la propagande visant à noyer encore un peu plus le débat, comme sarko aime si bien le faire.

En refusant de parler du programme, il est difficile d'y prendre ce qui y est bon, et donc d'en parler. On tue le vrai débat dans l’œuf. Tant qu'il n'aura pas lieu, il y aura toujours plus de "gros cons"...

Pour finir, ne vous en déplaise, comme tout le monde, j’exerce mon simple droit de faire lire ce que je pense doit être su. Si vous le savez déjà, tant mieux je vous dirais !

Je suis d'accord avec vous. Mais pensez vous qu'il faut être raciste pour voter FN ? Vous semble-t-il vraisemblable que pas mal de gens se foute du racisme, ne fasse pas de différence de race, mais qui malgré tout n'ont plus d'autres choix que de donner leur voix ? J'ai parlé de l'aspect monétaire des choses, ce que personne ne semble voir, toujours focalisé sur le racisme.

@ Stabiloboss


Même s'ils ne sont pas racistes, ils sont prêts à cautionner les propos xénophobes de ce parti : tolérer le racisme, c'est tout aussi grave je crois...
Oui c'est grave. Mais c'est à la hauteur du malaise je dirais, selon moi... le racisme est devenu presque secondaire pour pas mal de personne. Grâce à ça on parle de rien, c'est pratique.
En fait la distribution égale des temps de parole en période de campagne électorale est une exigence légale, sa présence sur les plateaux n'est donc pas "anormale".
A partir du moment où le FN est considéré comme un parti politique traditionnel, et qu'il est juridiquement considéré comme tel, il doit aussi être traité comme tel - y compris en ce qui concerne le temps de parole.

La question de "l'acceptabilité" du FN en tant que parti politique a été réglée dans les années 1980.
Pour ne plus voir Marine le Pen sur les plateaux il faudrait donc interdire sa mouvance politique, avec les bénéfices que l'on sait et qui sont justement pointés par Guy Birenbaum sur son blog : la diabolisation leur profite et les fait grimper dans les sondages comme dans les mandats électoraux.

Leur refuser le droit de s'exprimer est donc totalement contre productif.
Ce n'est que là que le prolongement en politique du droit à la liberté d'expression tel qu'il est consacré par de nombreux textes.
Faire un deux poids deux mesures dans le respect du principe est séduisant quand on est dégoûté par les propos que tient le parti depuis sa création, mais est dangereux, la chose pouvant se retourner contre d'autres formations politiques dans un contexte différent.

Il faut donc l'accepter, même si leur rhétorique peut hérisser le poil.
Ce n'est pas la première fois que ram fait, c'est une connerie de faute de frappe ?;o))


Le mec le dit lui-même, (il a de la chance de se payer une femme de ménage), "on a été trop cons", ce qui laisse supposer que "on" ne l'est plus. C'est dégueulasse de payer une femme de ménage pour qu'elle puisse aller en vacances, alors qu'elle pourrait faire le ménage gratuitement et comme le mec, passer ses vacances à Trifouillis-les-oies dans notre bonne France -de -souchiens.
Eh beh. Moi qui en suis encore à considérer qu'être un "gros con" est une condition nécessaire -non suffisante- pour élire Sarkozy, je m'étais fait à l'idée que c'était un secret (de polichinelle). Mais j'aurais cru que les électeurs du FN, avec leur rhétorique du "non politiquement correct", ne seraient pas aussi exigeants sur les formes.

Un électeur du FN, élisant le FN, élit le FN. Je ne vois pas très bien comment se dédouaner de ce genre de responsabilité. Une fois le FN au pouvoir, les "meuh non c'est pas ce que je voulais dire" et les "en réalité je les avais pas élus pour leur programme" ne changeront pas grand chose aux conséquences que les minorités auront à payer.
En tous cas si ce qui votent pour ce type ne sont pas des gros cons, c'est vachement bien imité : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20110325.OBS0254/un-candidat-fn-aux-cantonales-photographie-faisant-le-salut-nazi.html
"L'humoriste a tout les droits"
GB ne l'a pas faite sur son blog celle-là ;-)
Je trouve quand meme assez "marrant" que soit denonce l'amalgame que fait Sophie Aram ... Par ceux-la meme qui fondent toute leur philosophie et programme politique uniquement sur l'amalgame
Ce thème mériterait une émission à mon avis, avec peut-être Sophie Aram et Guy Carlier en invités.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.