454
Commentaires

Le clip rap à scandale, la Société générale, Obama et la ligne j@une

On commence par revenir sur un piège. Les médias se sont-ils laissé prendre au piège de la polémique autour de la chanson "Sale pute" ? Pourquoi, dans les années 70, une chanson évoquant un viol collectif n'avait-elle suscité aucune indignation ? Pourquoi a-t-on appris avec tant de retard l'incendie du réacteur de l'avion de Sarkozy lors de son départ pour l'Afrique ? Est-on certain qu'Obama ait reçu un financement de la compagnie AIG, et est-ce important ? Faut-il traiter de la même manière les retraites-chapeau et les stock options ?

Derniers commentaires

4 mecs 1 filles, 4 "vieux" et 1 jeune femme, 4 pour et 1 contre...

N'est ressorti de ce débat que ce que tu vous aviez envie de faire ressortir ...

complètement inutile et vain cette émission ....

pourtant, le sujet n'était pas "con" ....
passionnant débat;
Par rapport au clip à scandale je voudrais attirer votre attention sur une chose qui n'a pas été évoqué et qui me parait quand même importante (quoique secondaire pour certains) veuillez écouter les 2 chansons sans les paroles et uniquement la musique de "Au bonheur des dames" et du fameux clip à sandale et réfléchissez sur l'effet émotif et psychologique que chaque musique peut faire.........intéressant non...........ça peut expliquer certaines choses n'est ce pas ?
Je ne voudrais pas rentrer dans un débat esthétique et formel mais ça prête à reflexion !
- Sur l'émission : un peu confus, pas totalement conforme aux intentions, mais assez séduisant.

Je donne sa chance à une 2nd émission demain. :-)

- Sur le forum : Y'aurait pas de solution technique qui permette de dissimuler les réponses? Les gens savent pas utiliser les MP? Personne ne peut s'automodérer un peu?

Ça va finir par ressemble au blog de Jean-Michel Apathie, et là c'est la Ligne Jaune de la lisibilité et de l'intérêt qui en prends un coup. Je vote le soutien inconditionnel aux modérateurs, et le nettoyage énergique.
Et que dire d'une partie d'une chanson de la Mano Negra :

"J'ai comme envie d'n'importe quoi
Comme envie de crever ton chat
Comme envie d'tout casser chez toi
Comme envie d'expliquer comme ça
Je peux très bien me passer de toi
J'ai comme envie d'une fin torride"


Personnellement je vois dans cette fausse polémique l'espoir pour certains et certaines de sortir du néant qui ne tardera pas à se venger en les remettant rapidement à leur place...
Merci de me répondre.

Hormis en traitant Marc Cohen de bouffon je ne vois pas en quoi je caricature (et encore je pense être restée modérée en utilisant ce terme), par contre le vocabulaire qu'il emploie relève bien davantage de la caricature. Il n'y a que le mot hystérique qu'il n'ait pas utilisé alors qu'on l'accole généralement à celui de féministe. C'est quand même curieux cette façon de défendre la liberté d'expression tout en dénigrant sur la forme ceux qui ne sont pas d'accord avec vous.

si je n'ai pas regardé la suite c'est que ce débat là m'a suffi pour jauger du niveau de l'émission, je n'ai pas eu envie de perdre mon temps et mon commentaire ne concerne pas l'émission en générale.

Je constate que de nombreuses blogueuses se sont indignées de ce texte, ces billets ont reçu des commentaires de soutien essentiellement féminins, par contre très peu de blogueurs hommes en ont parlé (à ma connaissance Les coulisses de Sarkofrance, Vinvin et Eric Dupin), même chose pour les politiques ce sont surtout les élues ou ministres femmes qui sont montées au créneau. Alors oui je pense que les femmes ressentent bien davantage ce que "on va voir comment tu suces quand je t'aurais déboité la machoire" a de violent mais aussi d'humiliant.

pour ce qui est de 1975 je pense que c'est hors propos et on ne peut pas justifier quelque chose au motif que personne ne disait rien il y a 30 ans , rappelez vous que la qualification pénale du viol en crime est récente (postérieure je pense à 1975 ce serait à vérifier)

concernant votre dernière phrase je vais revisionner.
J'ai eu l'occasion de rencontrer Marc Cohen il y a quelques semaines, sans micro il discute normalement, mais pour se faire inviter il semble que la seule chose qu'il ait trouvé soit ce rôle de bouffon.

Sur le fond je me suis exprimée sur mon blog puisque je fais partie des 5 "idiotes" que tous les médias (qui eux sont pourtant intelligents !) ont repris : http://blog.plafonddeverre.fr/post/Ce-que-m-apprend-l-affaire-Orelsan

mais cette émission m'inspire quelques commentaires (je précise que je n'ai regardé que le 1er thème ce qui m'a largement suffi) :

- je trouve indécent que sur un sujet pareil la parole soit donnée à 4 hommes et 1 seule femme, qu'ils ont de plus bien du mal à écouter.
La façon que Mr Cohen a de l'interrompre en lui assénant "c'est grave ce que tu dis, je vais t'expliquer gentiment " est d'un machisme fini auquel elle n'a pas rétorqué. au total Mme Paillon a pu s'exprimer environ 2mn.

- s'en référer à une chanson de 1975 (et je suppose qu'il n'y aurait pas à chercher longtemps pour en trouver qui datent du Moyen age) pour justifier que l'on tolère une chanson comme "sale pute" prouve surtout que le respect pour les femmes n'a guère progressé en 34 ans. ce n'est pas réjouissant.

- de nombreuses associations féministes dont celles des femmes élues, se sont également prononcés . Amnesty international également http://www.amnesty.fr/index.php/amnesty/s_informer/communiques_de_presse/violences_faites_aux_femmes_le_poids_des_mots_ne_doit_pas_etre_minimise, je suppose que vous les englobez dans les catégories "harpies liberticides" "féministoïdes", "viragos" et bien entendu idiotes . Et je remarque que si M Cohen s'en donne à coeur joie dans le dénigrement du féminisme il n'y a eu personne pour le contredire.
Mr Marc Cohen, pseudo pourfendeur de la pensée unique se contrefous de l'opinion d'autrui. Son excuse est qu'il est payé pour avoir des opinions à contre courant. Il est surtout payé pour ne rien dire. Je ne pense pas que ses aboiements intenspestifs pendant l'émission aient apporté quoi que ce soit au débat; si ce n'est qu' une vulgarité à laquelle je n'était pas habitué sur ASI. J'espère qu'on ne le reverra pas de si tôt.
Mon message n'est pas au bon endroit, (je ne réponds pas à Gironflons) je ne sais plus où il faut écrire un message général.
Juste pour dire que j'ai tenu difficilement 6 minutes sur cette "ligne jaune". Jusqu'à aujourd'hui je ne connaissais pas Marc Cohen et j'en étais bien heureuse ; ça doit être le genre de mec dont le boulot est de nous faire prendre conscience de notre intolérance. J'assume à 100 % mon intolérance envers des mecs comme ça !!
Je reprends l'expression d'un autre internaute : "Daniel que venez-vous faire dans des trucs aussi médiocres ?!!" Et surtout en compagnie d'un personnage aussi médiocre qui n'a même pas la décence de vous laisser terminer un propos !!! Ni d'ailleurs de laisser parler Marjorie.
6 minutes c'était déjà beaucoup trop. La ligne jaune est carrément franchie. Pour sûr c'est réussi !
Espérons que les invités des autres émissions seront un peu plus à la hauteur...
Je viens de regarder l'émission. Juste quatre mots de commenaires : j'adore. Une autre !
J'ai bien aimé le concept de l'émission, et j'ai trouvé cette première intéressante si on met de côté le chapitre sur le pseudo-rapeur-ivrogne.

De plus vous avez trouvé votre "Zemmour" en Marc Cohen, ça épice l'émission, il ne manque plus qu'un Dominique Wolton pour que ça marche de la mort! lol

Bonne continuation!
Dégagez donc Marc Cohen des prochains plateaux de "la ligne jaune", ça lui fera plaisir en plus à n'en pas douter.
Klamm, Olivier merci de m'avoir répondu

Klamm,
je vous répondrai sur deux points
le premier concernant le site causeur
comme vous, je crois, je suis sensible aux tournures et à une forme qui donne aussi son sens au fond, je n'ai pas encore tout découvert des aspects de Causeur, probablement parce que mon intérêt m'aura probablement porté vers des sujets certes polémiques mais moins que ceux que vous aurez découvert et qui vous auront donné la nausée . J'ai été sensible à une forme d'écriture que j'ai jugé intéressante par ce procédé stylistique qui permet à un texte de dire une chose et de sous entendre son contraire absolu.
Cette forme doit bien avoir un nom savant et j'en appelle à Judith sur ce point.
La forme est séduisante, le fond, peut être moins mais tout sujet mérite d'être débattu selon un point de vue différent
Mais vous qui me semblez avoir creusé plus en profondeur les meandres de ce site, j'en appelle à vous pour m'éclairer sur ses aspects les plus rédhibitoires afin que je puisse evaluer mon seuil de tolérance selon votre perspective


Concernant les reactions de forumeurs. je ne connais malheureusement aucun forum, ni même celui-ci qui soit un modèle de vertu, d'ailleurs ce qui est vertueux pour l'un ne l'est pas obligatoirement pour un autre. En conséquence, et c'est là une regle du genre avec laquelle il faut faire, on trouvera toujours des propos "bordeline" et de ce point de vue, le forum de la ligne jaune porte bien son nom.Si certains se contentent d'une lecture superficielle et ne voient pas toute l'ironie de la forme et s'en tiennent à des conversations de comptoir, c'est certes desagreable mais le menu deroulant fait vite disparaitre des propos que l'on juge, inappropriés, hors sujet, inintéressants ou limites, mais ils sont là et sont l'expression d'un avis dont on tient compte ou non. Le merite est que cet avis soit Exprimé et puisse etre debattu.

Debattre, encore faut il le vouloir et pouvoir le faire. Je ne crois pas comme vous du reste, que l'outrance du propos serve celui-ci si l'on reste dans le premier degré, l'outrance si elle est bien menée peut au contraire eclairer le propos sous un angle inédit mais c'est un art difficile je vous l'accorde...

cordialement

Olivier,
Croyez bien que je ne vous reproche en rien de ne pas trouver dans Causeur votre tasse de thé. Concernant L'affaire Enderlin, je vous avoue que je n'ai pas d'avis concernant la necessité imperieuse d' Elizabeth Levy de ressortir cette affaire. Je pense qu'une séance de rattrapage s'impose et je vais me remettre dans le bain. Pour ce que j'en sais, c'est un sujet qui en son temps a fait coulé beaucoup d'encre et qui soulève la question de l'usage des images et de leur eventuelle manipulation . Sujet typiquement ASIen qui aura été probablement traité en son temps sur france 5 non ?
ALors ne croyez pas que je ne veuille vous repondre mais il semble que sur le sujet vous ayez un avis dejà construit et argumenté et pour cette raison, je vous retourne la question : En quoi cela vous pose problème ?
Vous avez concernant Causeur, un avis tranché qui a toute sa place et sa raison d'etre probablement. Cependant ma reaction epidermique à la lecture de votre post et moins due aux qualificatifs peu elogieux dont vous affublez chroniqueurs et lecteurs de ce site qu'à l'absence d'argumentaire expliquant cette repulsion

pour faire simple car la phrase est longue : j'ai compris que vous n'aimiez pas (c'est à ma portée ), j'aimerai connaitre vos arguments qui legitiment pareille aversion et qui justifient à vos yeux de passer les uns comme les autres sous le rouleau compresseur
Vous avez peut etre estimé que ce forum n'était pas le lieu adequat pour formuler un avis argumenté sur une question qui ne suivait pas le fil de la dicussion. Et bien c'est dommage, parfois une petite digression bien argumentée vaut la peine d'etre faite

je n'ai pas votre hauteur de vue probablement sur des sujets que vous maitrisez certainement mieux que moi, mais je ne demande pas mieux que d'etre eclairé. Ce qu'en revanche je trouve regrettable c'est le mépris pour une pensée autre que la sienne , l'injure faite à autrui d'etre etiquetté, catalogué, sans aucune autre forme de procés.

Si causeur vous est donc à ce point insupportable expliquez le moi en des termes moins colorés ; peut être partagerai-je votre avis, qui sait ?
Coordialement
J'espère que je ne vais pas répéter quelque chose déjà évoqué, mais comme je n'ai pas réussi à tout lire il se peut que mon commentaire soit redondant, et je m'en excuse par avance.

Dans le papier de Daniel Schneiderman présentant l'émission, on peut lire: "Une émission, au ras du macadamqui explore les zones grises et les frontières mouvantes entre nouveaux et anciens médias."

Programme palpitant: une version spécialisée d'ASI lorgnant spécifiquement sur les différences de traitement et de présentation de l'info entre anciens et nouveaux médias. J'imaginais déjà des débats sur la nature même des médias (les supports: papier, radio, tv, internet) et le formatage de l'information: journaux, magasine, livre, blog etc, présent sur un ou plusieurs médias. Et toutes les questions en découlant, le tout illustré par des exemples tirés de l'actualité (ou pas, après tout..).

Puissiez vous revenir à vos intentions initiales

En effet, "les frontières mouvantes entre nouveaux et anciens médias" n'apparaissent qu'en filigrane pendant l'émission et laissent place à un débat polémique/anémique (les intervenants restent particulièrement distants de leurs sujets, le comble pour une émission polémique.) sur les buzz du moment. Reste la ligne jaune, du mot qui va trop loin, que votre troll en chef à bien du mal à franchir. Sans doute parce que pour qu'un dérage soit vraiment spectaculaire, il faut qu'il ne soit pas maîtrisé...

Au plaisir de revoir l'émission sur ses rails !
Bonsoir,

Nous avons, ma chère et tendre et moi, regardé ce soir cette première mouture de la "ligne jaune". Sans y éprouver un grand plaisir ou un grand intérêt malheureusement. Les raisons sont diverses :

-Guy Birenbaum ne maîtrise absolument pas l'exercice (pour l'instant, mais pour le coup on lui laisse le temps d'appréhender le rôle)
-Les chroniqueurs sont de qualité et de volubilité inégales, ce qui nécessite un gros travail de l'animateur du débat (voir point précédent)
-La journaliste de BFM TV ne semble malheureusement maîtriser (et ce de manière limitée) que le sujet sur AIG et Obama.
-Nicolas Beau est pertinent mais manque de soutien de l'animateur pour pouvoir enchaîner deux phrases sans se faire couper.
-Marc Cohen a besoin d'être encadré pour ne pas raconter n'importe quoi et ne pas chercher la petite bête ou la ligne jaune (pour le plaisir uniquement ce qui n'a qu'un intérêt limité).

Et enfin, notre Daniel Schneiderman national se laisse grandement aller dans la qualité de son expression ce qui est dommageable à la qualité de l'émission. On se retrouve donc avec un animateur stagiaire, deux chroniqueurs peu loquaces (dont une évitable) et deux parleurs au langage dégradé pour l'un et vraiment irritant pour l'autre.

Au final, l'impression de café du commerce qui se dégage n'encourage pas à poursuivre l'aventure....

Mais bon, comme d'habitude nous faisons confiance à l'équipe pour réhabiliter cette idée de "ligne jaune", et laisser le temps à Birenbaum de mieux maîtriser son boulot d'arbitre.


Bonne nuit à tous
j'ai bien apprécié aussi la présence et le calme de N Beau.
par contre cohen est horripilant (mais c'est très subjectif je sais)
Pour info, le générique est "grandement inspiré" de "LOST HIGHWAY" de David LYNCH (avis aux amateurs) ...
Comme la plupart des @sinautes, je trouve l'émission intéressante mais peut mieux faire, sans trop d'effort, si vous pouviez par exemple :
- indiquer clairement le but de l'émission : exposer des cas de "ligne jaune franchie" ? essayer de déterminer où est cette ligne jaune aujourd'hui ? Illustrer les mécanismes de la médiatisation et du buzz ? Un peu de tout cela ?
- ne pas parler tous en même temps, laisser chacun finir l'exposé de sa pensée
- (essayer de) conclure sur chaque thème abordé, pour qu'on voit mieux pourquoi ce thème a été abordé.
- trouver un siège plus confortable pour M. Cohen, si d'aventure il revient dans une prochaine émission.
- mettre la vidéo en taille plus grande.

On voit clairement deux tendances dans ce forum, ceux qui ont détesté M. Cohen ("beauf"), et ceux qui ont apprécié le personnage. Personnellement, j'hésite, je trouve qu'il a apporté des éléments intéressants à plusieurs moments :
- quand il trouve grave qu'une journaliste pense que c'est l'opinion qui doit décider de ce qui est bon ou pas,
- "l'argent public c'est le pot de confiture",
- "les internautes croient en Internet" ce qui est d'autant plus intéressant en le mettant en rapport à la théorie du sacré, du mythe, exposée dans "D@ns le texte".
- quand il relève la splendide langue de bois de Marjorie Paillon.

Mais en même temps sa manière d'être est tout aussi souvent inutilement impolie, à la fois envers les autres intervenants sur le plateau (coupure de parole surtout), ou envers tel ou tel groupe qu'il injurie gratuitement sans que cela apporte quelque chose au débat.

A voir à l'usage.
Marrant,beaucoup ont trouvé Nicolas Beau génial, aucune critique, pourquoi ? peut-être parce qu'il répondait uniquement en exposant des faits, un journaliste quoi et ça impressionne d'en voir un vrai à la télé. Je ne regarderai pas d'autres lignes jaunes, pas assez construit à mon goût , pas assez piègeant. Sinon je trouve le forum déprimant, avec beaucoup de rayures jaunes franchies. Je retourne planter mes patates.
Très bon concept d'émission. L'animateur est excellent, ainsi que les participants.
Pourvu que çà dure : vive BIRENBAUM !
En attendant la prochaine ligne jaune.
Personnellement, je n'ai que moyennement apprécié cette émission, des sujets interessants mais beaucoup de bruit, de confusion, une certaine exhibition intelectuelle (mais peut être est cela la ligne jaune ?), pas d'enquête, pas d'analyse, pas d'explication, pas de volontée pédagogique. Je ne vois pas ce qu'elle apporte de plus par rapport aux nombreux débats ou discussions du même genre que l'on retrouve nos chaines classiques. Cela me fait même penser à Revu & corrigé ....
Belle première émission!

Pour la comparaison avec la chanson d'Odeurs ou Au Bonheur des Dames des années 1970, il y a une bonne raison à la différence de réaction: d'après l'extrait passé, les violeurs s'excusent, bref c'est très différent de l'extrait du rappeur.

C'est très simple, non?

Pour ce qui est des tolérances sur la pédophilie ou autres dans ces années 1970, ce n'est qu'une vision d'intellos parigots.

Enfin, pour Marc Cohen, il est trop bien dans son rôle, invitez-le chaque fois que possible. Il ne dit pas que des bêtises (comment il a rembarré la Marjorie!).

Nicolas Beau a été absolument génial.

Félicitations Guy Birenbaum!

J. Legrand
J'ai beaucoup aimé l'émission.
Il y a du rythme, le thème central de la ligne jaune m'intéresse beaucoup et le présentateur assure.
Continuez.

Une petite remarque générale à ArretsurImage.tv, ça commence à faire beaucoup d'émissions.
Si j'avais la chaine TV, ça ne me poserait aucun problème.
Par contre, le fait de devoir les regarder sur le PC, ça change la donne, sachant qu'un PC sert à plusieurs choses et à plusieurs personnes, il y a des émissions que je ne regarderais pas (c'est déjà le cas depuis le départ de France 5), alors que je les regarderais sûrement à la télé.
C'est dommage (pour moi ;o)).

C'est pour cela que je souhaite que la chaine ArretsurImage.tv cartonne et qu'elle devienne disponible via d'autres fournisseurs voir gratuite sur la TNT ou parmi les chaines France Télévisions.
Bon aller, puisque, vouloir donner son avis, sa vision, est un besoin aussi vital que la défecation,
(après tout je viens pas de Mars) , voila :

Excellent ce Cohen ! quelques remarques bien senties (le talent, les internautes..)

Provocateur ? faut pas exagérer. Bon, je comprends que ça chamboule un peu les fans de "dans le texte" et
les flics de l'esthetique (au sens fitness et bien s 'asseoir du terme) . On reste quand même dans de la Scheidermann prod.

Ce qui fonctionne bien dans cette emission, c'est les styles differents des debatteurs. Interessant aussi, le pistage de l'info
(source, latence, selection)

A suivre donc....
Le décor est bien, l'émission est digne d'intéret, le présentateur est sympathique,
cela m'a rappelé "droit de réponse", à quand la prochaine ?
Conquis par cette première! Continuez! ;)

PS : par contre ne réinvitez jamais Marc Cohen car je n'ai rien contre les avis "osés" et la provocation, mais quand c'est aussi gratuit c'est vraiment détestable...on dirait un grand enfant arrogant...rien à voir avec l'intelligence dont l'émission se veut porteuse!
Pourquoi autant d'acharnement sur une émission bien menée, où il y a du débat ?

Je vous le répète, j'ai adoré, et j'en commande 2 par semaine.
Merci
La ligne jaune... avec un clip de rap vieux de deux ans, chanson meme pas disponible dans le commerce pour denoncer un piege mediatique, je trouve qu on est tres loin de la ligne jaune.

Pour Obama et AIG, Daniel nous dit que seul la maison blanche peut confirmer ou non, c est faux, aux USA les donations sont publics, et il y a plusieurs sites qui diffusent tous le financement de la campagne presidentielle et dans le detail.
Et si il y avait que AIG... mais il y a aussi Goldman Sachs qui a donne plus d un million de dollar, qui juste apres la victoire d Obama c est effondree, la 1ere institution financiere aux usa a s etre effondree fin 2008.
Mais on retrouve aussi Lehman Brothers, JP Morgan Chase et Citigroup. Il a recu plus d argent de ces institutions financieres que John Mccain.

Il est evident que personne ne veut parler des zones sombres d Obama, par exemple personne ne dit que son administration a fait passer le mois dernier, un project de loi rendant obligatoir pour les 18/25 ans, homme et femme, le service a la nation. Alors pour l instant c est presente comme etant une force de paix, mais d autres par le passe ont dit la meme chose.

Si Bush avait rendu le service a la nation obligatoire pour les 18/25 ans, tous le monde aurait denonce ca comme une escalade millitaire des etats unis. Avec Obama c est simple personne n en parle.

N oubliez pas qu Obama etait presente comme l homme de la paix, il devait retirer les troupes d irak, mais plus la campagne avancait plus il repoussait cette date, maintenant on parle de 2011, ce qui vas nous amener a la prochaine election presidentielle.
Et si ca suffisait pas, il augmente les troupes en afhganistant, puis rend obligatoire le service a la nation.

Mais personne ne vas en parler, Marjorie Paillon n a pas recu la depeche afp ! Merde alors.

Voila comment on franchis la ligne jaune, pas en parlant d un clip de rap dont tous le monde ce contre fou.
Longue vie à Ligne jaune ! Je propose qu'on laisse à l'équipe le temps et la chance de faire ses preuves. Guy Birenbaum me semble être l'homme de la situation : réactivité, naturel et humour. J'attends avec intérêt la prochaine émission. EveN
J'adore ce genre d'émission !!!! J'en commande 2 par semaine !
Bonjour.
Je ne comprends rien à l'organisation des messages sur ces forums: plus haut, il y a 3 réponses au message originel sur le même plan, bon. Ensuite on a "lire ici" ou "lire en contexte", si je fais "lire ici" je vais sur une autre page ou le message apparaît en entier, si je fais "lire en contexte" je vois toutes les réponses au message en question, apparemment, ces réponses sont en retrait, sauf que parfois, je vois des messages qui ne sont pas en retrait, qui sont bien à gauche de la page, donc qui ne répondent pas au 1er message? C'est pas un peu le b...?
Ne serait-il pas possible de créer des pages avec sur chacune que le message d'origine et que les réponses à icelui en-dessous? Pas la peine de faire des retraits incompréhensibles, du coup! Quant à la différence entre "lire ici" (mais si je dois lire ici, pourquoi dois-je cliquer sur le lien pour aller ailleurs?) et "lire en contexte"? De quel contexte s'agit-il? Gr.

Bref : je voudrais savoir pourquoi Birenbaum prononce "BFMTivi" et pas, comme tout le monde "BFMTélé"? Est-ce par snobisme anglo-saxon ou pour stigmatiser un snobisme anglo-saxon chez les gens de BFMTV? Comme sa représentante n'a pas réagi à ces "tivi" répétés, on est pas aidé! En bon français, ce devrait être "TVBFM" (si c'était le cas, j'espère que GB éviterait de dire "TiviBFM", quand même!), mais c'est vrai que depuis le "Lagardère Groupe"...

Marc Cohen : oui, ce type est énervant, entre autres à tenter de s'asseoir confortablement sur une chaise inconfortable, mais j'aimerais pointer un moment où il tapa dans le mille, en stigmatisant M Paillon, qui réussit à parler 5 minutes pour ne strictement rien dire, il s'agissait de répondre à la question "Pourquoi BFMTV" n'en a pas parlé? Excellent! Ceci dit, un type qui travailla avec Karl Zéro et qui se permet de l'appeler "Carlito" devant nous, on est en droit de pas trop le prendre au sérieux, c'est vrai.

L'argument déjà trop entendu, de M Paillon selon lequel les journalistes TV aimeraient bien aller au fonds des choses, qu'ils en rêvent, mais qu'ils n'ont pas le temps pour ça est douteux : si la TV ne permet pas de faire du journalisme sérieux, et qu'ils tiennent vraiment à en faire, on ne peut rien pour eux : ils n'ont plus qu'à quitter la TV et aller dans la presse! Se lamenter ne sert à rien, c'est surtout se lamenter pour se dédouaner, et on fait toute sa carrière comme journaliste à la TV en se lamentant!

J'aurais aimé retrouver les moments de l'émission pour les citer plus précisément, mais au contraire de l'émission principale, ils n'ont pas pu faire le travail consistant à découper l'émission et à commenter chaque tranche : je sais bien que c'est du boulot!

En tout cas, bravo malgré tout à ce site courageux et indispensable (le b... dans le forum, c'est pas grave!)! Scheidermann a réussi son pari, chapeau!
@ Guy Barenbaum,
Vous écrivez : "Il existe bien évidemment des textes, des livres notamment, qui décrivent à la première personne un personnage raciste" et "Cela ne m'empêche pas de penser qu'il doit être possible, dans une chanson, de se mettre à la place d'un foutu salaud de ce genre."
Je vous l'accorde bien volontiers, mais il me semble ici (dans ce clip) que cela va bien au-delà. Le propos n'est pas à mettre au même niveau qu'un texte "simplement" raciste ou bien sexiste, il y est décrit des actes de barbarie à l'encontre d'une femme qui a trompé le personnage du clip. Il n'y a pas la même éventuelle distanciation comme on peut en trouver dans un livre . La "transposition" raciste ou antisémite du clip serait un personnage (du KKK ou bien avec des signes nazi ? à la place du mari "trompé" qui s'arroge le droit de donner une "correction" à sa femme) décrivant les tortures qu'il effectuerait à un Noir ou à un Juif. Dans ce cas, je doute franchement que l'on prendrait avec autant de légèreté le clip en question et que l'on crierait comme aujourd'hui au scandale sur la censure! Je doute aussi que dans ce cas l'on placerait le débat dans un contexte qui ne concerne que les Noirs ou bien que les Juifs. Mon propos est d'essayer de mettre en avant le fait qu'"on" [les hommes mais beaucoup de femmes aussi - la peur d'être taxée de "féministe" ? (comme si c'était une tare ! alors qu'il me semble qu'être "anti-raciste ou contre l'antisémitisme est considéré (et heureusement!) comme une vertue, je referme ici l'aparté] est beaucoup plus permissif à l'outrage (sous quelque forme que ce soit) dès lors qu'il est tourné vers les femmes.
Il n'est pas ici question de censurer tout propos sexiste (on n'en finirait pas !!), bien sûr ou tout propos raciste comme vous l'écrivez. Dans ce clip, il s'agit d'autre chose qu'un "banal" propos sexiste, il s'agit de la description sordide d'actes barbares faits sur un être humain pour le punir. Et non, ce débat ne concerne pas que les "bonnes femmes" mais bien tout être humain qui se questionne, réfléchi sur l'impact des mots et sur leurs conséquences dans les actes tolérés dans notre société (que ce soit avec la connaissance du passé ou de la réalité du présent).
Bravo pour cette nouvelle émission qui révèle les "coulisses" de la fabrication de l'information.

Le choix de Guy Birenbaum ("source douteuse?") comme animateur-polémiste me semble intéressant.

Et bravo de donner la parole a des gens aux point de vue iconoclaste comme Marc Cohen.

Le sérieux et l'objeticité de Nicolas Beau ou DS ne fait aucun doute.

Mais quel plaisir d'entendre un chroniqueur qui ne brosse pas "le petit peuple d'internet" ou "la sale race" des humoristes
(intouchables en général) dans le sens du poil.

Une bonne surprise de la part de l'équipe d'arret sur images, que j'aime mais qui est parfois si politiquement correct.
J'en redemande.
@ G. Birenbaum,
Je reste perplexe sur cette nouvelle émission ... Comme d'autres, je l'ai trouvée un peu fourre-tout et n'allant pas tellement au bout des sujets qui restent survolés. Comme d'autres, je n'ai trouvé aucun intérêt à la provocation gratuite et adolescente de M. Cohen. A voir donc sur l'évolution des prochaines émissions.
Je voudrais quand même reprendre la problématique posée par le clip. Pour moi, finalement, ce qui me gêne le plus dans ce clip n'est pas tant de savoir si l'auteur pense ou non les horreurs qu'il dit, la question n'est pas tellement qu'il se soit ou non excusé d'avoir "choqué". Une des vraies questions, il me semble humblement, est qu'encore une fois, un texte polémique sur la question de la femme est renvoyé aux "bonnes-femmes" pour ne pas dires aux "idiotes" comme la fait aimablement M. Cohen sur le plateau. Sincèrement, ce texte transposé dans un contexte "antisémite" m'aurait profondément choquée et pourtant je ne suis pas Juive. La question de propos frôlant la fameuse ligne jaune, dès lors qu'ils concernent une problématique raciste, intéresse tout le monde et le débat reste "honorable". Dès que l'on aborde un propos (ultra-violent faut-il le rappeler pour celles ou ceux qui n'auraient pas pris connaissance du clip en question) concernant la femme, alors cela devient un truc juste bon pour les féministes "chiennes de garde". Ne trouvez-vous pas qu'il y a là deux poids deux mesures? Et sous prétexte de "création" ou "d'art" on ne devrait pas censurer ? Qu'elle hypocrisie ! Bien sûr que la censure existe partout et heureusement (même sur ce forum par le webmaster!).
Honnêtement, transposez le texte du rappeur dans un contexte "toutes les horreurs que je vais faire à un Juif ou à un Noir" (faut-il un prétexte (qui semble être pour certains une "justification" du clip!!) tel que "je viens de me faire taxer ma mobylette" en guise de "elle vient de me tromper") et je doute que l'on prenne le clip autant à la légère que ce soit dans cette émission ou sur les forums. L'honnêteté intellectuelle voudrait que l'on soit aussi vigilant aux dérives sexistes qu'aux dérives antisémites (et je n'ai pas envie ici de rentrer dans la polémique suscitée par les propos de Mebahel sur ce forum) . Sauf que dans le cas de ce clip, cela va bien plus loin qu'une simple dérive sexiste, puisqu'il est question de torture envers un être humain.
Enfin, vous semblez dans l'émission,G. Birenbaum, très content de votre trouvaille concernant la "chanson" décrivant une tournante qui n'aurait à l'époque choqué personne. Oui ? et alors ? cela prouve quoi ?? Parce qu'au temps de l'esclavage on avait le droit de dire les pires horreurs sur les Noirs sans que cela n'émeuve personne cela prouverait un regain de censure aujourd'hui si de tels propos sont impensables ? Ce que cela prouve malheureusement est que comme très souvent, on cherche à décrédibiliser la critique dès lors qu'elle a pour objet la question de la femme, dans les années 70 comme dans les années 2000. On n'a pas beaucoup avancé on dirait.
Voilà, personnellement, je trouve cela triste en temps que femme, de ne pas voir plus souvent d'hommes s'insurger contre des propos ouvertement sexistes comme moi-même (et beaucoup de gens heureusement) qui m'insurge régulièrement contre le racisme, l'antisémitisme ou la condition des sans-papiers en France, des SDF, des prostitué(e)s, etc (et pourtant je ne fais partie d'aucune de ces "catégories"). Encore une fois, et votre émission en est une belle illustration, on laisse une vidéo déverser des horreurs sur une femme (qui a "osé" tromper l'auteur dans le clip) sans que cela ne choque outre-mesure et en s'efforçant de cantonner le sujet à la question des féministes (pour ne pas dires de "mal-b." ou de s.). Moi je n'y vois pas une question "féminine" mais simplement une question d'être humain.
ça devrait en faire moins oui.
@+
jonathan
Moi j'ai bien aimé cette émission.
Daniel en invité c'est super :o)

Bravo.
Bonsoir,

J'ai bien aimé cette émission mais elle serait plus intéressante si elle ne traitait qu'un sujet plus défini ou alors il faut nous expliquer la problématique plus clairement. On passe d'un clip que je n'avais jamais vu (et je n'ai rien raté), l'accident de l'avion présidentiel, à une information intéressante mais assez floue sur AIG et Obama, la vidéo-surveillance ou la propagande d'un ministère puis tombe une information qui a déjà fait l'objet d'une émission ici mais qui elle pourrait nourrir une émission entière.

Bref, on cour d'une information à l'autre sans voir de sujet réellement commun.
Très bonne nouvelle émission!

On revient finalement au format des premières émissions d'arrêtsurimages.net où DS se permettait avec ses invités d'aller tous azimuts, ne se fixant véritablement aucune limite (de temps surtout).

J'espère que l'excellent Marc Cohen reviendra pour les prochaines émissions. Il ne dit pas toujours des choses sensées mais il ose bourrer le mou à cette foutue ligne jaune. C'est en tout cas un beau lot de consolation (oui!) pour ceux qui regrettent la douce Elisabeth Lévy qui sévit avec toujours autant de talent chez Causeur. D'ailleurs, je vous invite tous à vous abonner au mensuel, vous y trouverez de belles plumes bien trempées. Notamment celle de Jérôme Leroy, ma préférée, même si imbibée d'alcool serait plus juste pour la qualifier.

Sinon, c'est vrai que Daniel Schneidermann ne laisse pas assez de place à Guy Birenbaum qui du coup n'a pas réussi à s'emparer des rênes de son émission. Un peu improductif, d'autant que les autres journalistes avaient l'air tout aussi capable que lui.

Bref, es lebe la ligne jaune!
Eh bien la voilà l'émission qui va tordre le cou au consensus mou. Avant de visionner, j'ai fait un tour sur les liens des invités, que je ne connaissais pas - et j'ai eu peur en arrivant sur le site du Causeur..... Ce n'est pas ma tasse de thé !
Mais finalement, il y a un plaisir maso à suivre le discours de quelqu'un avec qui on n'est pas d'accord. C'est dérangeant et en même temps cela oblige à essayer de comprendre le point de vue de l'autre..... Très dérangeant, sensation de malaise....
Pour poursuivre ce type d'émission -et j'espère vraiment qu'il y en aura d'autres- il est impératif de faire tourner les intervenants et en profiter pour continuer à aller chercher des gens qui ne sont pas connus ou uniquement par un cercle restreint.
Il faut que ça "tchamouque" comme on dit en Souahili....
Mais pour ce type d'émission, la difficulté va être d'aller assez loin au delà de la ligne jaune sans tomber dans l'outrance, tout en gardant un peu de politiquement correct pour ne pas vous faire épingler par la bien-pensance ambiante...... DUR !
Je vous souhaite de bien réussier le challenge. Continuer et merci.
Personnellement, j'ai failli décrocher en tout début d'émission. Sans doute à cause de la cacophonie qui s'était installée un court instant et qui, heureusement, n'a pas trop duré. J'ai été ravie qu'on change de sujet. Le reste de l'émission m'a bien plu. Tant au niveau du rythme, que des thèmes abordés. Finalement, l'heure passe vite et j'espère bien qu'il y aura plus de trois émissions.
Même si je suis loin d'avoir applaudi à chaque intervention de Monsieur Cohen, je pense qu'il a participé à cette réussite - parce que moi je trouve cette émission réussie. Il n'y a rien de plus ennuyeux qu'un plateau qui ronronne, et rien de plus énervant qu'un plateau qui part en vrille. Là, Guy Birenbaum a su trouver un bon équilibre.
Donc, à la prochaine, avec d'autre chroniqueurs.
Et Anne-Sophie, a-t-elle creusé cette histoire de ligne jaune ou s'est-elle perdue sur un autre fil rouge ?
20 min. Je souffre énormément à vous écouter, notamment M Cohen. Oui, dans les années 70s, il y avait plus de permissivité envers l'expression de toutes les expériences sexuelles. Je suis bien heureuse que l'"ordre moral" soit revenu, même si l'équilibre juste est difficile à trouver...
Je suis par contre certaine que, autour de personnes qui avaient une réelle démarche de recherche, et parmi eux parfois, se retrouvaient infiniment d'immondices. En tant qu' enfant de ces mouvements expérimentaux, je peux affirmer, d'expérience, que les pervers tournent autour, et que nous n'étions pas protégé(e)s. Il est primordial, parfois, d'interdire.
C'est peut-être un cri de traumatisée, car ce n'est pas exactement ce que vous dites, mais je pense effectivement que si on peut tout dire, ça dépend ce qu'on en fait. Si on n'en fait rien, on ne peut pas tout dire.
Je trouve M Cohen infiniment sexiste dans ses insultes (ce serait facile à prouver, le présentateur le reprend même parfois. Et cela marche, Mme Paillon se tait à partir du moment où des insultes sexistes sont proférées sur le plateau. J'ai mal.
(Quel intérêt à ma douleur ? Est-ce que vous en faîtes quelque chose ?)
Allez, tiens, presque hors sujet :
Pourquoi dit-on encore "ligne jaune" et "C'est une bombe atomique" alors que la ligne jaune a été remplacée par une ligne blanche depuis au moins 40 ans (sauf pour les travaux et le stationnement entre autres) et que "nucléaire", qui désigne le noyau, se dit à la place d' "atomique" ? Je n'en tire aucune conclusion : ce serait un cautère sur une jambe de bois.

Emission sympa. Attention aux sujets qui n'en sont guère, comme la chansonnette rapienne qui ne mérite guère qu'on lui fasse de la pub. Mais pour laquelle non plus il n'y a pas lieu de pousser des cris d'orfraie : ce n'est que roupie de sansonnet (au secours, Anne-Sophie !)
Bonjour,
un avis de plus concernant l'émission que j'ai finalement trouvé un peu bruyante. Pour pas grand chose. Il est très facile de tomber dans une caricature d'analyse du "buzz" ou du "piège à média". Que font bon nombre de journaliste via leur blog. Et je pense que vous ne l'avez pas éviter. Là où vous critiquez "lémédia" de tomber dans des pièges, vous n'offrez rien ici qui fasse mieux. L'analyse est très rapide et se fait sur un ton qui rappelle un peu trop ce que l'on peut trouver dans des émissions télé formatées. Elle m'a notamment rappelé l'émission de débat, dont je ne me souviens plus le nom, se déroulant sur une péniche (je crois) où les invités finissaient très souvent par se couper la parole et rendait le tout inaudible.

La vraie question n'est posée qu'au début : "Qu'est-ce que la ligne jaune ?" "Sa démarcation évolue-t-elle dans le temps ?" "Est-elle différente selon les personnes, selon les cultures ?" Hélas, y répondre ne crée pas pour autant la ligne éditoriale d'un rendez-vous hebdomadaire ou mensuel. J'ai du mal à voir le contenu qui pourra être apporté à cette émission dont le concept me paraît déjà usé.

Ce que j'ai retenu de cette émission c'est que Marjorie Paillon aimerait avoir plus de temps pour développer ses sujets. Comme elle ne l'a pas elle tombe parfois dans les "piège à média". N'y aurait-il pas là un réel concept de magazine d'information où, à la manière du "Dessous des cartes", les journalistes prennent le temps de nous expliquer l'actualité du monde ?

Romain Gosset
Bof....
franchement ,je ne lirai pas ces tonnes de commentaires .
Par contre ,j'ai tenu jusqu'au bout pour écouter ce nouvel opus !

Rien de nouveau sous le soleil _ça n'apporte que du vent_
en plus du vent déja existant _Un comble !

Fatiguante émission _voire stressante _aucune innovation .
on dirait de la radio filmée dans ce quelle a de plus superficiel.

Oh les amis ,on est en avril 2009 !!!
Certes vous vous faites peut-etre plaisir _mais pas ceux qui regardent
et écoutent _.Qui plus quand ils ont payé.

A@si ne faites pas n'importe quoi ? siouplait

En toute sympathie ...
C'est un bon début, meme si je pense que vous allez à force de suivre la ligne jaune marquée au sol oublier de lever la tete ce qui risque de mener à une impasse au bout de quelques émissions.

Car on a l'impression que le schème explicatif est tout trouvé = c'est la faute à l'emballement médiatique. Au cycle médiatique, etc

Or il faut bien à un moment réencastrer comme disent les économistes le médiatique dans la société.

Exemple = il n'y a pas un mystère de la censure et de ses frontières à la télé (la ligne jaune). La censure sous De gaulle et Sarko c'est pas lié aux mouvements des marées mais bien au type de société (étant entendu que les memes effets n'ont pas les mêmes causes). Bref va falloir inviter des sociologues, des économistes pour comprendre la jonction du médiatique et du sociétal. Sinon ca va tourner en rond.

Mais j'ai passé un bon moment, trop bon peut etre même :)
Oh mais j'ai trouvé ça super drole comme emission...
Le monsieur mechant il est insupportable au debut et apres on se dit "bon bein c'est pas tout le temps qu'on a des gens qui ressemblent pas à ce qu'on nous sert d'habitude"

alors on commence à ecouter ce qu'il dit et à reflechir en meme temps: "il a raison? il a tort? il dit quoi la?" ... du coup on se met a reflechir en regardant ça.

Moi je dis Banco.
100 pts pour Patrick Leroux!

Pour ma part je me suis bien marré en regardant cette nouvelle émission, j'ai appris des trucs... bref je reviendrai, et avec plaisir!
La complémentarité des émissions d'@si est désormais frappante, je pense qu'il faut continuer à creuser ce sillon. (Perso je préfère me gaver d'@si plutôt que de BFM, bien que je trouve Marjorie ô combien plus séduisante que Daniel. Mais si j'écoute ce que j'entends, les prises de positions et autres incitations à la réflexion de Daniel me séduisent plus que les âneries débitées à la chaine par Marjorie. Finalement le top, c'est quand même quand la personne cumule les outils de séduction intellectuels et physiques comme la charmante et inégalée Judith. Au bahut, j'étais du genre à ne pas souvent aimer les profs. Mais comme j'aurais aimé être l'élève de Ma'me Bernard!) Je m'éloigne du sujet.

Résumons donc:
1- Guy a quelques progrès à faire, mais il fût impérial pour une première.
2- Même si cela irrite certains @sinautes, je préfère les gus à la Marc Cohen plutôt que les écervelées de la trempe de Marjorie Paillon.
3- Au final l'un ne va pas sans l'autre, mais l'autre ne va pas sans un Nicolas Beau pour tempérer un peu les zones à risque. Risque de ne rien apprendre. C'est quand même pour ça qu'on vient tous à @si, non?
Vive la ligne jaune!
bravo, j'espère que ça tiendra, avec DS, NB et malgré MC et BFMTV, mais avec leur intérêt aussi, pour la provoc. bien contrôlée par les vis-à-vis... c'est bien la ligne jaune

Bravo DS pour l'humilité qui n' a pas signalé que le sujet de la vidéo surveillance avait aussi été abordé par @si, chez la boulangère, bien avant backchich... je suis un vieil inconditionnel !
Liberté de ton, liberté d'expression j'aime...
J'attends les prochaines.
Attention au franchissement de ligne jaune. Je vous rappelle les règles du forum (respect, écoute, échange, débat).
Attention au flood, au trollage, au hors sujet. Il est logique de s'échauffer après cette émission, car c'est un peu les thématiques qui veulent ça.
Mais on va se calmer sur le grand n'importe quoi-fourre-out qui devient vite puant. Encore un pas vers la paranoia complotiste aux relent nauséabonds et je coupe toute la branche.
Franchement, certains devraient penser à retirer de temps en temps le petit chapeau en aluminium qui les protège des ondes hypnotiques émises par leur téléviseur et à reprendre pied. Bonne journée.
Ce forum ressemble de plus en plus à un enculodrome pour muscidés.
Cette nouvelle émission est drôle , caustique , informative et G.Birenbaum est un excellent animateur , vif , espiègle , intelligent.
Fermez le ban.
Je trouve que le thème de la ligne jaune est artificiel et déconnecté du contenu de l'émission malgré les multiples tentatives de l'animateur pour se recentrer dessus. La ligne jaune représente la morale collective, hors les sujets abordés, mis à part le premier, ne rentrent pas dans ce débat mais plutôt celui du traitement de l'information, chose qui est déjà traitée par arrêt sur image. On ne voit donc pas bien où l'émission souhaite en arriver, il serait bon de clarifier un peu mieux les objectifs. L'animateur devrait être un peu plus directif et moins laisser les invités partir dans tous les sens. Ceci dit, les points de vue restent intéressants et une nouvelle émission sur l'actualité n'est pas de trop.
Bon ça fait 3 émissions au total non?

L'émission littéraire a très bien évolué...

l'émission généraliste a tendance à baisser de niveau

Cette émission? Je ne sais pas, il faut voir. Je ne connaissais pas M. Cohen, j'aime bien. C'et un peu un Zemour non? Mais de gauche disons. Avec un petit côté réac, comme nous en avons tous...
L'émission a quand même raté son but je trouve... Malgré les tentatives de DS, elle a été phagocytée par l'histoire du clip.
Le meneur de revue s'est bien débrouillé, il est frais et néanmoins espiègle. Qu'il continue...

Si le but est de s'interroger sur la ligne jaune oK. Si l'idée est de faire une émission polémique, je me pose des questions... Ruquier et d'autres font ça très bien...
M. Beau est vraiment très intéressant. En dehors du show, j'aime bien.

Voilà je ne sais pas si c'est très constructif ce que je viens d'écrire. C'est juste pour vous encourager... On verra la suite
L'idée de l'émission est pas mal. Guy Birenbaum avait bien préparé son sujet et c'est montré à la hauteur. Par contre, le côté artificiel de Marc Cohen est vite insupportable. Est-il à ce point mysogine ? Il était sans doute dans le rôle de celui qui franchit la ligne jaune du débat mais bon… Si tout cela n'est pas artificiel chez lui, j'aurais vite envie de ne plus écouter cette émission. J'attends le second numéro pour me faire une meilleure idée. C'était tout de même une première !
juste sur marc cohen qui gâche un peu: lui apprendre à ne pas couper la parole... Elémentaire respect de la personne humaine si tant est que la personne humaine soit respectable
J'espère que pour les prochaines émissions DS ne sera pas là. C'est pas que je n'aime pas ses interventions, mais il a tendance à vouloir prendre le lead et le ton finit par ressembler trop à @si. C'est une des raisons pour laquelle nous n'avons pas trouvé cette émission très innovante je pense.
Pour le reste, je suis pas mal d'accord avec tout le monde, parce qu'il semble quand même y avoir une quasi unanimité.

Il faut que ça se mette en place. Bon cette émission est ratée, mais c'est pas plus grave que ça. Rien n'est gravé dans le marbre, ils peuvent encore rectifier le tir, voir complètement changer la formule.

@ BLG: "autant l'émission de Judith semble bien partie"
Ouais, enfin après la première émission il y avait eu pas mal de critiques aussi (Judith qui parle trop, le texte pas assez creusé, la lumière était mauvaise, etc.) :)
J'ai adoré l'émission....En fait, j'adore ASI, dans le texte et cette ligne jaune que je vois pour la première fois et que je rêve de franchir souvent (j'ai pas écrit comme il faut, mais bon)....J'ai adoré la présence "irritante" de Cohen qui resituait toujours le débat en termes éthiques...Il a surjoué son rôle de maître envers la collégue de BFM-TV....Mais tant mieux, ça lui fera du grain à moudre....Il a la culture qui lui permet aussi de dire...DS, magistral, comme d'hab.....Comme ça fait du bien d'entendre débattre des professionnels comme vous (vous l'étiez tous) alors que nous, psychiatres, n'arrivons pas à nous entendre sur un minimum acceptable.....Ce qui est peu de choses en regard des enjeux qui s'annoncent.....Merci à vous d' exister (à vous et à d'autres) et de nous aider à penser.....C'est grave!!!!!
Autant l'émission de Judith semble bien partie, autant concernant cette Ligne Jaune je suis plus mitigé. Qui plus est entre les niaiseries sur Orelsan/Kubrick de Paillon, qui manie par ailleurs une langue de bois que l'on espérait ne pas voir venir sur @si, et l'étalage suffisant de celui qui n'est réactionnaire que par coquetterie, l'agité Cohen, on n'était pas franchement gâté...
À côté de cela, Nicolas Beau semblait bien sobre, moins racoleur que son site en tout cas.
Du reste l'émission n'était pas très intéressante, à quelques détails près. Il faudrait en tout cas définir une ligne plus sérieuse avant d'en étudier la couleur. Je serais assez curieux de voir l'hypothétique (ou lacunaire) cahier des charges que vous auriez (ou avez) dû définir Daniel... Comme vous dites, "ça sentait son Daniel" qui voulait surtout faire tourner son petit réseau sur son petit site en somme, quitte à ce que ce soit le fond qui en pâtisse...
Pas encore vu l'émission,

Quizz : de qui est la musique du générique ?

moi je sais...
Bonsoir,
Moi non plus M.Cohen ne m'a pas apporter que information.
Pas celles que je voulais entendre mais bon un peu de questionnement personnel n'a jamais fait de mal à personne.
karin.

...ca fait 15 ans que des rappeurs d'origine maghrebine insulte la france en crachant leur haine, PERSONNE n est choqué. beaucoup de chanson de rap sont homophobe et parle de traiter les femmes comme de la viande à hacher et ça fait longtemps.
MAIS NON ça ne scandalise personne, on se scandalise uniquement quand c est un petit blanc, le fait que des français d origine maghrebine disent la meme chose depuis 15 ans et meme pire au niveau de la haine de leur pays la France, ça ne choque pas.

...
le sujet de cette emission etait pourquoi les medias se scandalisent pour lui et pas pour les autres sachant que 95% des rappeurs sont d origine maghrebine, pourquoi piquer celui ci et le montrer en exemple alors que statistiquement il ne represente pas le vrai visage du rap

...

Un tel commentaire sur @si ?
c'est une émission très interessante.
J'ai bien aimé l'émission. En revanche quand je vois le déluge d'insulte sur Cohen je suis un peu inquiet car personnellement il ne m'a pas insupporté. Peut-être est-il un peu facilement vulgaire parfois mais j'ai trouvé qu'il a amené quelques interrogations intéressantes.
Pourquoi trouvez vous Cohen aussi insupportable ? Quelle est la ligne jaune qu'il a franchie ? :)
On l'a comparé à Zemmour dans sa posture de s'opposer systématiquement à tous. Pourtant il soutient la fille de BFM (oublié son nom) quand elle dit que Pujadas a mis le bémol sur les caméras. Zemmour aurait cherché des noises la fille du début à la fin de l'émission.
Là ou il est effectivement malhonnête c'est quand il accuse la fille de BFM de vouloir interdire la vidéo alors qu'elle n'a pas dit ça. Mais elle ne s'en défend pas assez énergiquement je trouve (c'est Daniel Schneidermann qui soulève ce point).
Très bonne émission, continuez sur cette lancé.
Vivement mardi avec Judith.............

étrange cette discussion sur ce forum, je n ai pas tout compris mais bon, l émission est sympa et moi, j aime bien que Daniel soit là.

le principal c est que toutes ces emissions existent : il faut s exprimer et polemiquer autour de l ordre établi : médias gouvernement institutions ..........

Donc continuez............

si vous pouviez fumer sur le plateau, cela serait formidable ........
J'ai été pris par surprise par la sortie de cette émission et j'ai été déçu quand même. Ça aurait pu être vraiment bien si Marc Cohen n'avait pas pourri le débat à tous les coups. Désolé mais je n'ai pas trouvé ses interventions franchement pertinantes.

Enfin bref, je suis de l'avis de beaucoup d'autres gens sur ce personnage.
A force de ramener la "ligne jaune" à tout bout de champ, GB me donne l'impression de vouloir artificiellement fabriquer des tabous pour mieux frissonner en les brisant.

Alors, soyons clairs : si "franchir la ligne jaune", c'est "briser les tabous" en invitant des Zemmouroïdes absolument installés jouant à la mal-pensance sans se rendre compte qu'ils développent une "pensée" absolument commune et très peu subversive, puisque généralement absolument intuitive et bassement instinctive, et bien, ça vaut pas le coup.

Parce que Paillon ou Beau, on comprend le pourquoi de leur présence : ils produisent de l'info, ici ou là, ils sont dedans ou dehors, mais ils sont des acteurs. On parle de ce qu'ils ont fait, de ce qu'ils ont dit. D'où Cohen sort-il la légitimité de sa présence ? Du Café de Flore, où l'on dit sa présence récurrente ?

Sa présence a trop tiré l'émission vers quelque chose de connu, de vu et revu : le débat avec son Zemmour-de-service, où l'on s'empaille-pour-de-faux. @si mérite mieux qu'un simili Grandes gueules de RMC.
Franchement, ça ressemble à une émission bidon d'Arlette Chabot où personne ne peut finir ses phrases, c'est d'un pénible ! Si vous ne vous améliorez pas, je crois que je ne vais pas y retourner. Et puis sur le clip rap, franchement, vous oubliez qu'une femme meurt toutes les x minutes par violence conjugale ou masculine, ça va, y a quand même des raisons à la "haine" ! Je ne suis pas ni moraliste, ni de droite, ni extrémiste féministe, mais faut quand même rendre à César ce qui appartient à toutes ! Un peu de décence. Vous survolez le problème comme dans les débats de la télé publique la plus mauvaise. Navrant. Peut mieux faire.... j'espère.
Premières impressions après visionnage: c'est confus et moins bien que les autres émissions du site. Pourquoi ?

1) la multiplication des sujets: contrairement à D@ans le texte ou @rrêt sur image, qui se concentrent sur un seul sujet et essaie de le traiter à fond, la multiplication des sujets donne l'impression de survoler chaque thème.
2) on ne sait pas trop qui est chroniqueur, qui est invité. J'ai l'impression que les rôles sont mouvants, et mal définis
3) les petites piques entre Marc Cohen et les autres n'apportent rien au débat
4) je pense que le concept de "ligne jaune", cette séparation entre ce qu'on peut dire et ce qu'on ne peut pas dire, est inintéressant en soi, car c'est un concept beaucoup trop personnel, beaucoup trop mouvant. Chacun place cette ligne jaune à un endroit différent des autres, on a tous des sujets sur lesquels on est plus sensible, moins tolérant.
5) l'émission sort un peu de ce que j'attends du site: une analyse argumentée des médias. Là, c'est trop une discussion entre potes, entre collègues.

Les bons points:
- bonne utilisation des images, de la chanson, bonnes transitions, globalement: bonne animation
- le sujet de "la fabrication de l'information" est en soi assez intéressant, indépendamment de la question de ce qu'on peut dire ou non dans les média.
- il n'y a pas de longueur, pas de temps mort

Sur les cinq intervenants:
- Guy Birenbaum: la bonne surprise, je ne le connaissais pas et je l'ai trouvé très bien dans son rôle d'animateur.
- Nicolas Beau: je regrette qu'il ne parle pas plus, car il est vraiment intéressant
- Daniel Scheidermann: bien à l'aise dans son rôle de chroniqueur, rien à dire
- Marc Cohen: il est tout simplement lourd. Je n'ai même pas été choqué par ses provocations à deux balles, mais j'avais l'impression de voir un adolescent attardé. Et surtout, c'est le seul qui ne parle pas de son média, qui n'apporte aucun témoignage, aucune information nouvelle.
- Marjorie Paillon: bien (sauf sur le premier sujet) mais elle est un peu trop, comment dire, conventionnelle. Elle défend son média, et c'est tout, ou presque.


Il y aura peut-être plus de trois émissions, mais si les deux prochaines émissions sont comme celles-là j'arrêterai de les regarder.
Excusez-moi si je m'immisce ici ainsi.

Je ne suis pas une habituée de vos échanges et je n'ai pas lu la totalité des commentaires postés mais une chose m'étonne. La discussion porte essentiellement sur la forme de l'émission (à mûrir encore, certainement), sur la personnalité des chroniqueurs, mais pas sur le fond.
Je n'ai écouté que le débat sur "Sale pute", rapidement lassée par les provocations gratuites, grasses et suffisantes de M. Cohen, et une question me taraudait pendant cette écoute.
Quelle aurait été votre réaction, messieurs, si le titre de la chanson avait été "Sale Nègre" ou "Sale Juif" ou Sale Arabe" et les paroles à l'avenant?
Auriez-vous été aussi méprisants (surtout vous, M. Birenbaum) envers les Noirs, les Juifs ou les Arabes qui se seraient alors insurgés, en balayant d'un revers de main leur émotion comme vous l'avez fait pour ces "histoires de filles"?

Précision: bien que la signature de ce commentaire soit celle de mon cher et tendre (oui, c'est lui qui a pris l'abonnement), je suis bel et bien une fille, pas chienne de garde pour deux sous, mais profondément choquée par les pseudo-arguments sur le caractère fictionnel donc acceptable du texte.
Faut pas pousser Mémé dans les orties, comme qui dirait.
bonjour

pour ma part, j'ai beaucoup aimé l'émission et j'espère qu'il y en aura plein d'autres.

deux ou trois critiques / remarques toutefois :
- j'ai trouvé dommage que Marc Cohen interrompe autant les autres chroniqueurs (surtout pour faire de la provocation pour de la provocation, quand il intervient au bon moment, je trouve ça plus intéressant)
- à mon sens, Nicolas Beau n'est pas assez intervenu. Peut-être n'était-il pas à l'aise ou peut-être n'avait-il pas grand chose à dire, mais son avis m'intéressait pas mal.

en tout cas, les chroniqueurs étaient bien choisis : tous les médias étaient représentés (ok c'est un peu le principe aussi), l'avocat du diable était là (merci Marc Cohen), et surtout différents types de journalistes (je veux dire par là de ceux qui "présentent seulement" à ceux qui sortent des scoops après enquête).

vraiment très bien
Eh bien : je n'ai pas lu tous les commentaires (c'est qu'il y en a un paquet) mais j'ai survolé par ci et par là pour prendre un peu la température. Et je suis assez surpris du ton agressif de certains @sinautes qui reprochent très justement le ton piquant et provoquant de Marc Cohen.

Je suis assez étonné également par le manque flagrant d'ouverture de toute une partie des @sinautes. Étonné oui et non : en même temps, j'avais déjà remarqué que certains étaient mono-maniaques. Manque d'ouverture : je me suis abonné à @si pour rechercher un peu de diversité, de différence, de chose qui sortent du commun, de l'ordinaire.

Une émission sur trois qui ne me plait pas ? Je brule femme, enfants, veaux vaches cochons, Monsieur Schneidermann au buchet ! et puis tant qu'on y est Judith Bernard avec ! Elle devait bien y être associé !

Mais zut : personne ne nous oblige à regarder cette émission. Certains ne peuvent-ils pas se contenter des émissions qui les intéressent ? Je veux dire : faut-il vraiment en arriver à condamner moralement tout en raison d'une petite partie ? N'est-ce pas stalinien comme procédé ? D'où je réussis à comprendre un peu mieux comment se forme une pensée psychorigide catégorisant systématiquement ce qui relève du bien et ce qui relève du mal, ce qui est fréquentable ou non.

Re-ZUT ! Profitez du reste des émissions, si elles vous plaisent ! Car ne vous en déplaisent, personne ne vous force à regarder cette émission qui par ailleurs a pour objet - et d'une de faire de la pub à @si - mais aussi d'apporter une certaine diversité, et en cela Marc Cohen de Causeur en apporte une qui est indiscutable. Sa provocation ne semble pas plaire, elle est prise au premier degré et sans recul, c'est assez paradoxal sur un site qui apprend à prendre de la distance.

J'aime beaucoup @SI. J'y suis abonné depuis le début, j'aime la démarche, j'aime assez m'y promener. Et suis-je pourtant en admiration devant tout ce qu'il s'y fait ? Non, j'ai déjà critiqué fut un temps l'obsession de Daniel vis à vis d'Askolovitch (il y eut une période où il nous en parlait 8 fois par semaine) et je trouve par ailleurs son anti-sarkozysme tout aussi obsessionnel (et je suis pourtant loin d'apprécier le sieur Sarkozy). Et pourtant je suis toujours là. Je fais le tri dans ce que j'aime et ce que j'aime pas. On est adulte, il faut savoir le faire. Vous avez detesté cette émission ? Mais je ne doute pas que vous avez alors adoré D@ns le texte. Et inversement. Moi j'aime bien les deux. Ils sont différents, et j'ai envie de dire, je ne souhaite pas revoir quinze émission @si par semaine, oui ! je veux de la diversité, des choses différentes, à nous ensuite de faire le tri.

Pour finir, j'avais eu des échos négatifs de Guy Birenbaum (je ne sais pas trop d'où d'ailleurs) sans jamais l'avoir connu, je l'ai découvert dans Le Mouv' avec Emilie (Mazoyer je crois) : et je dirais que quelqu'un qui travaille avec Emilie est forcément quelqu'un de bien par nature. C'est évident. Je n'ai pas trouvé de quoi lui tailler un costard : mais promis Guy, je rechercherai ! ;-)

PS : Daniel, essayez de dormir les deux semaines qui suivent, on sait jamais...
L'idée de l'émission est plutot bonne. A travers un fait d'actualité analyser le véritable enjeu et d'en recomposer son déroulement complet.
Sur le premier sujet on sent que les invités ne sont pas vraimment interessés. Il faut dire que la chanson est mauvaise et présente assez peu d'intéret. Malgré tout la journaliste de bfm tombe dans le panneau du choix du contenu artistique moralement acceptable, avec la subjectivité qui en résulte . L'oeuvre aussi mauvaise. Elle à le droit malgré tout d'exister. A notre sens critique, notre intelligence de se positionner par rapport à elle.
Par contre ce qui est assez problématique est le fonctionnement de journalistes relayant ces informations sans intérêt comme des moutons de panurge.
Il faut espérer que les informations importantes sont traitées différement...
Sinon, globalement, je trouve l'idée d'une telle émission très intéressante, de voir ainsi les coulisses des médias. Y'a du bon potentiel, je veux bien regarder les suivantes :)
Je viens de regarder cette première émission. Je ne prends pas habituellement le temps de donner quelques commentaires mais je sais que Daniel (et toute l'équipe) se fit à nos remarques pour avancer...
Mon point de vue? Je trouve que les thèmes abordés ne sont pas tous palpitants comme l'histoire de cette chanson rap. Côté plateau, éviter les invités du style Cohen chaque semaine; ça risque d'en lasser plus d'un... Point important pour moi, j'aime la présentation de Guy et le ton qu'il utilise.
Je vais être patient jusqu'à la prochaine de la ligne jaune. Je ne me fais pas de soucis pour la suite ! Bon courage à toute l'équipe
Il est vrai que c'est une oeuvre, comme telle on ne peut pas l'interdire. Respect de la liberté d'expression. Le contenu est tellement abject (et je pèse mes mots...) qu'il est permet l'explication du rejet d'un tel discours, le débat, l'éducation, etc...
Mais voilà le problème, c'est qu'il existe encore des individus transcendés par un tel discours, partisan...
L'avantage de ce buz (bien tardif), c'est de le révéler, bien plus profitable que de le cacher.
Je suis en train de regarder le debut de cette emission, et n'ai pas non plus lu les commentaires de ce forum, donc je ne peux pas entrer sur le fond, je voudrais quand même dire, que c'est intéressant comme genre de débat, mais que Marc Cohen coupe trop la parole aux gens et est trop "monomaniaque" dans ses interventions et c'est vraiment dommageable.
Ce n'est pas une émission qui laisse un gout de nouveauté.

Daniel coupe à tout va pendant que Beau ne peux pas en placer une.
La ligne jaune est franchie comme dans une émission d'Arlette Chabot (jamais donc), mais aucun sujet ne s'y prête non plus.
Le générique est très formaté TV, l'émission est présentée d'abord comme une émission du canal Freebox (merci pour nous!). Le titre est d'ailleurs souvent utilisé dans la présentation de Guy comme à la TV.
L'idée est bonne mais un peu plus de fond avec des sujets qui permettent des débats de meilleur niveau.


Une nouvelle fois Asi se sépare de la critique des médias.

ils ont disqualifiés les personnes de reopen911

C'est normal coco @si est partie intégrante du complot judéo-maçonnique orchestré par la CIA, ils se servent des chinois du FBI comme écran de fumé pendant qu'ils manigancent avec les créatures de Roswell pour te contrôler.

Il fallait être bien naïf pour croire que tu trouverais la vérité ici camarade, la vérité est ailleurs...


ils n ont absolument pas traité l affaire dieudonné

Alors je te traite l'affaire rapidement:

C'est l'histoire d'un mec...et il aime pas les juifs parce que lui il connait la vérité qui vient d'ailleurs.

Tu comprendras aisément pourquoi @si qui est un bras armé de désinformation créer par les hautes instances du complot ne va pas s'intéresser à un résistant qui risquerait d'éveiller les consciences.

ils ne donnent pas la parole a ceux qui contestent la theorie mediatique (et pas scientifique) sur le rechauffement climatique

Cf réponse précédentes.

ne parlons pas de la place donnée à lepen, ils n ont jamais cherché à savoir ce qu il y avait deriere sa diabolisation (le comble pour cette émission).

Il m'est avis que derrière ça il n'y pas grand chose...ce qui explique bien l'état de délabrement de la droite nationaliste qui arrive à égaler la débilité de l'extrême gauche (pas étonnant quand on récupères ses restes du type Soral en même temps).


maintenant c est le ponpon, ils font la promo de cette emission inutile
"ouh ! je me scandalise d'Orelsan" allez une heure d emission la dessus, ca fait 15 ans que des rappeurs d'origine maghrebine insulte la france en crachant leur haine, PERSONNE n est choqué. beaucoup de chanson de rap sont homophobe et parle de traiter les femmes comme de la viande à hacher et ça fait longtemps.
MAIS NON ça ne scandalise personne, on se scandalise uniquement quand c est un petit blanc, le fait que des français d origine maghrebine disent la meme chose depuis 15 ans et meme pire au niveau de la haine de leur pays la France, ça ne choque pas.

Mon problème avec les gus de ton genre c'est que malgré vos tissus d'âneries je suis obliger de vous rejoindre sur certains sujets.

Et là en effet le buzz à retardement (2 ans quand même) autour d'Orelsan il est quand même sacrément étrange parce que des textes de rap qui assimilent les femmes à des chiennes ils sont légions; il faut croire que c'est plus simple de taper sur Orelsan pour la Bien-Pensance gauchiste de tous bords que de risquer de stigmatiser la magie de la diversité, l'enrichissement culturel qu'elle apporte et bla bla bla....qu'ils veulent vendre à tout prix.

asi est un faux media surbversif comme rue89 ou bakchich.info, ils ont disqualifiés les personnes de reopen911, ils n ont absolument pas traité l affaire dieudonné ou alors comme les autres media, ils ne donnent pas la parole a ceux qui contestent la theorie mediatique (et pas scientifique) sur le rechauffement climatique


tout ce qui n'est pas traité par les médias n'est pas nécessairement a traiter...

anthony
Pardon de parler de la forme mais pourquoi la vidéo est-elle si petite ? Je pense qu'elle pourrait être au moins deux fois plus grande !
Pan sur le bec de Daniel. Il parle de "panel" de caméras de surveillance… Rappelons que "panel" désigne toujours un groupe de personnes, pas des oblets ! Il est vrai que le mot "panel" est devenu tellement à la mode…que c'est une imprécision très commune…et dans le feu du débat…c'est excusable…
Pour le moment, l'émission c'est plutôt ça!!
Alors que l'objectif est plutôt ceci.
Je viens de regarder l'émission, et j'ai lu tous les messages du forum. Le moins qu'on puisse dire est qu'elle a fait jaser.
Je voudrais dire à ceux qui trouvent que cette émission n'a pas sa place sur @si qu'ils n'ont pas payé pour (c'est du bonus), et donc que personne ne doit se sentir obligé de regarder.
En ce qui concerne Monsieur COHEN (en réponse à certains commentaires), je crois pouvoir affirmer qu'en effet, il en rajoute. C'est un peu le Monsieur Reductio ad absurdum de service. Cà fatigue, mais ce n'est pas inutile : par exemple, on peut rapprocher sa position sur Orelsan de celle d'Alain Korkos sur certaine pochette de disque.
Monsieur Birembaum a été bon. Ce n'a pas été une surprise pour moi. En revanche, son dérapage sur le forum est décevant. Ce pourrait être l'occasion d'aborder lors d'une prochaine ligne j@une une question lancinante sur ce site : l'imputation d'antisémitisme comme arme de disqualification, et son utilisation pour éviter le débat.
Sur le fond de l'émission : on est en plein dans l'objet social d'@si, et je m'en réjouis.
Franchement, je savais Daniel Schneidermann proche de Guy Birenbaum, mais de là à transférer le moindre centime de mon abonnement à ce gugusse, ce manipulateur, menteur, tricheur, affabulateur, mythomane, censeur, terroriste intellectuel, anti-démocrate, de Guy Birenbaum, je considère cela comme un coup de poignard dans le dos. Et à mon avis je ne suis pas le seul dans ce cas.

Les sceptiques ou ceux qui pensent que j'en fais trop peuvent jeter un coup d'oeil là, ils verront que j'ai employé des euphémismes.

Triste fin Daniel Schneidermann, vraiment triste.
Je me suis réabonné il y a deux mois, c'était une erreur. Dont acte.
Guy Birenbaum ici, je suis dubitatif!!!!! et deçu

mais pour être déçu, il faut avoir esperer, et j'espérais en Daniel!!
Première réaction je viens juste de terminer le visionnage. Marc Cohen est l'équivalent du troll qu'on peut trouver sur les forums mais sa dernière intervention à propos de la vidéo off de Sarko était quand même pertinente. Beaucoup de sarcasmes échangés durant l'émission. Birembaum me fait bonne impression je ne le connaissais pas du tout. Il se débrouille bien. Globalement c'était interéssant. Marrant le logo incrusté dans l'image style émission tv trash M6/TF1 c'est de qui ?
j'ai écris un premier message enthousiaste tout à l'heure,
avant de regarder l'émission,
plein de reconnaissance pour l'énergie et la fraicheur que met @si à inventer de nouvelles formes,
à aller dans des directions audacieuses,
pour cela, c'est évident, merci,
mais
je dois dire que je n'ai pas retrouvé cette parole, qui se cherche, s'étire,
qui se nourrit des échanges, prolongements ou contradictions (dans les autres émissions @si)
et qui va beaucoup plus loin
que cette pelote, ici plus hystérique que nerveuse, ces courts-circuits, empêchements,
cette conversation emmêlée, qui me font penser (un peu) à ce que je n'aime pas dans les talk-shows habituels :
des personnes, réunies, qui parlent mais qui ne s'écoutent pas,

je précise que je parle de la notion d'écoute,
pas de la question du rythme, du punch des débats...

je regarderai, néanmoins, plein de curiosité, les prochaines émissions lignes jaunes,

par ailleurs, je me dis :
@si
de moins en moins "arrêts sur images"
de plus en plus "arrêts sur infos"
Une première intéressante, pour la prochaine, peut être faudrait il vous contenter de 3 invités, pour que chacun ait plus de temps pour s'exprimer.

J'ai bien aimé le style de présentation de Guy Birenbaum, même si à mon gout il ne participe pas assez souvent.

P.S. : Pour la prochaine, préférez aussi la table du plateau d'@si, question de tenue ;)
Donne 10 lignes jaunes contre 1 journal télé d'il y a 10 ans. Urgent. Très peu servi.
Les mots de Marc Cohen sont aussi injurieux que ceux de la chanson "Sale pute". Difficile à supporter, donc ! Et pas l'envie d'y revenir.

Des questions intéressantes à poser, mais à des invités qui n'avaient pas vraiment de réponses. Il faudra peut-être mieux cibler pour la suite.

Je trouve bien l'idée de nouvelles émissions. J'ai trouvé la prestation de Guy Birenbaum plutôt bonne, je regrette son soupçon de soupçon de soupçon d' ... dans le forum. J'en ai même marre d'écrire ce mot. J'espère qu'on ne pas rester ad vitam eternam dans cette ère mortelle de soupçons.

J'attends deux-trois émissions pour voir.
Étonnante cette émission et rafraichissante : un dialogue intéressant où chacun peut donner son avis. Évidemment on n'en ressort pas avec une idée tranchée sur un sujet mais avec de nombreuses pistes. Et parfois un peu de provocation permet de voir la ligne jaune...
Donc bonne route !

Je souhaitais parler un peu de Orelsan que j'ai découvert il y a quelques mois. J'écoute du rap depuis des années maintenant (en gros depuis 94/95) et ce jeune rappeur m'a mis une gifle par sa franchise et sa fraicheur. Vous parliez du clip qui l'a fait sortir du lot, mais prenez un peu le temps de voir ses clips suivants où l'auto dérision est monnaie courante. Écoutez son album et vous verrez que le jeune homme a du potentiel et une certaine puissance créatrice. Il est, à mon avis, franc avec lui même et cela peut choquer... Il doit aussi voir la musique comme une sorte de thérapie. Libre à vous de ne pas écouter. Libre à lui de le dire. Libre à moi de l'écouter...
Pour finir sur "le clip à scandale", je crois que nous avons tous vécu plus ou moins une grosse déception amoureuse. Chacun le vit à sa manière mais Orelsan avait sans doute besoin de libérer sa langue de vipère face à la douleur qu'il a ressenti. Évidemment il ne faut pas généraliser cela à toutes les femmes mais voir cela comme une spéciale dédicace à celle (ou celles) qui l'a fait souffrir : exorciser ses démons en quelque sorte... Je ne suis pas dans le secret de son âme mais en écoutant son album en entier (pas seulement un titre en parlant avec un pote) vous pourrez vous rendre compte qu'il souhaite juste s'exprimer pleinement, comme un jeune homme qui a pris trop de claques émotionnelles et qui veut faire comprendre aux autres le bonheur de la vie en parlant de lui (en positif, négatif & absolu).
Il commet surement quelques fautes de goût mais, pour un 1er album, on peut quand même dire qu'il a placé la barre assez haut. Donc pour lui aussi, bonne route !
bonjour,
il y a quelque chose de commun à toutes les émissions que vous proposez,
simpliste ou intelligente mais libre, échangée donc précieuse,
la parole,
c'est ce qui rend vos émissions passionnantes à suivre,
merci à l'équipe d'@si
Pas tout vu encore, mais :

Première véritable intervention de Marc Cohen, que je ne connais pas d'avant, hormis le fait d'avoir vu son nom cité ici et là, plus les commentaires de ce forum :
"Cette idée de veille, tu sais, la veille médiatique...[je passe les insultes], cette idée de veiller et d'appeler la police, ça portait un nom pendant la guerre du Viet-Nam, c'est Search & Destroy, comme dans la chanson d'Iggy Pop et des Stooges."

Tout faux.
La stratégie dite S&D était une stratégie militaire d'infiltration des lignes arrières, et n'avait rien à voir avec la dénonciation.
(voir ici Wiki, en anglais, mais il y a certainement plein de sites à trouver en français).

Quant à la référence à la chanson des Stooges tirée de Raw Power, c'est un beau contresens...

Difficile donc de lui porter un quelconque crédit pendant le reste du débat. Ça commence mal.
Mais il me reste à regarder la fin de la vidéo...
Très plaisante cette nouvelle émission que je qualifierai d'impertinente.

bravo ,bravo g s
Mouais...

Pas vraiment convaincue.

Le concept me semble intéressant, et Birenbaum s'avère être une bonne surprise en animateur. Mais c'est trop fouilli, on survole, on brasse de l'air. Et les différentes "rubriques" ne se démarquent pas assez, je trouve. Et les concepts posés restent flous pour le moment.
Bref, en espérant qu'il s'agit d'"erreurs de la première", et que vous travaillerez à peaufiner tout ça. J'attends de voir quelques autres émissions pour me faire une opinion définitive.

Sinon,oui, Cohen est énervant, et surtout monopolise trop la parole. On verra avec d'autres chroniqueurs.
Le générique ressemble à celui d'un film du grand David Lynch "Lost highway", un hasard ou un hommage ?

Sur l'émission : je ne saisis pas trop son concept...
Si l'idée est de parler de thèmes qui font débat ok (bien que là les sujets soient très éventés) , mais on perd en route la notion de Lignes jaune.
Quant au ton c'est entre les Grandes gueules de RMC et Ce soir au jamais.
Marc Cohen (sur)jouant les réacs de services est un peu pénible.
Bref une émission de débat entre professionnels de la profession de plus.
C'est la première, soyons indulgent.



Amitiés
... vous voulez vraiment faire un truc original aujourd'hui ?

Demandez à un membre de l'équipe d'écrire un papier sur l'émission. ;-)
Une émission surprenante dans tous les sens du terme.

Même si le débat des forums semble parfois aussi ou plus aigre que celui du plateau, quelques remarques :

Comme certains intervenants au début de ce fil de discussion, il faudrait, à mon avis, recentrer le "ligne" directrice de l'émission, et pour cela il ne suffit pas de répéter inlassablement son titre. J'ajoue que je me suis plusieurs fois posé des questions du genre : "Mais le clip d'Orelsan aurait tout aussi bien pu faire l'objet de l'émission du vendredi ?". Même si D@ns le texte et La Ligne J@une ne sont pas comparables, il est vrai que je voyais mal Regis Debray dans le format de fin de semaine.

Il est toujours bon de changer de ton parfois, et il est vrai que le décor, le générique donnent à l'émission un aspect un peu... "sulfureux" ? (avec tous les guillemets bien sûr), mais, comme D@ns le texte, il s'agit d'une première, qui doit s'améliorer : j'espère donc que vous n'allez pas vous arrêter à une première.
Vous avez au moins évité un écueil que certains craignaient : le traitement des différents sujets par les médias n'a pas été oublié.
Par essence, il semble que cette émission se veut plus "polémique" que les autres, polémique ne veut pas forcément dire interruptions intempestives et formules à l'emporte pièce.

J'attends avec curiosité le deuxième numéro.
très déçue du chemin que prends asi... et je ne parle pas que de cette nouvelle émission.
affaire Siné, affaire Péan, complaisance (à une exception près et elle se reconnaîtra) avec Joffrin et avec les "vedettes" en général, chasse aux "conspirationnistes" sans autre forme de procès; le chroniqueur David Abiker s'efforçant de sortir sur le plateau, faute de sérieux et de préparation, deux phrases illogiques et qu'il est incapable de défendre ou développer par la suite (cela arrive si souvent, que je commence à mettre tout ça sur le compte d'une pensée incohérente); web-master passé dans l'équipe des trolls quand gêné par des forumeurs, certes à production foisonnante mais qui ont su rester toujours respectueux, eux.

l'on passe d'une critique des médias à une sorte de blablatage qui ne peut avoir pour vocation que venir grossir le lot d'émissions de genre qui passent sur les chaînes traditionnelles.

déjà lors de l'affaire Péan, pour avoir recommandé asi à une connaissance qui s'est abonnée pour tomber pile sur cette émission, j'avais éprouvé une très grande honte. depuis je ne parle plus d'asi, les gens payent déjà assez cher leur redevance obligatoire. et, si rien ne change (et je ne sais pas pourquoi j'ai l'impression que cela ne changera pas), je ne referai pas l'effort de m'abonner.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Un sacré Poisson d'avril, cette émission...
Collaboration avec Elisabeth Levy, interview avec Pean, Ligne jaune....

Ce que j'aime bien chez Daniel, c'est que lorsqu'il se plante, il y se plante VRAIMENT ;-)
1 - Je vais aller sur causer.fr , les autres @sinvités :))))
2 - Pour BFMTV ................:((( sans surprise
3 - DS continuez
"ligne j@une devant, marc cohen derrière"

j´ai un peu de mal à définir cette émission. autant le " coeur de métier d´@si" a été et est le "comment" des images : comment arrivent-elles à nous, comment les percevons nous, autant je perçois que cette ligne j@une tenterait d´analyser le "pourquoi".

C´est en soi une bonne idée , et j´en attends aussi qu´elle sache appuyer là oú ça fait mal ( je crois que c´en est l´objectif conscient ou inconscient ). Mais marc cohen !!!!! je ne connaissais pas ce vieil aigri, rebutant et rebuté, versant tout son fiel de ses frustrations sur tout ce qui croise sa route. Crétins d´internautes, abrutis d´humoristes, il dépense son énergie dans une expression qui confine au bafouillement à compenser son manque de talent en bavant sur ceux qui en ont. Je suis toutefois d´accord avec sa première intervention concernant la définition du talent qui autoriserait ou pas à écrire telle ou telle chose.
La culture, c´est comme la confiture, disait Desproges, et cohen en est la démonstration, citant les quelques auteurs qu´il connaît, peu importe l´occurrence.
Tant qu´à pourquoi ne pas inviter marc edourd nab , si l´objectif est de faire comme toutes ces émissions qui ont leur "trublion" de service ? Nab dira au moins autant de bètises que cohen, mais il arrivera à avoir quelques mots d´esprit , au moins, ce dont est incapable le chroniqueur que vous avez invité. L´inconvénient avec nab, c´est qu´il phagocyte n´importe quel débat et plus personne ne peut plus s´exprimer. On voit par la position [s]vautrée[/s] de marc cohen : les pieds légèrement reculés prêt à bondir ( ou plutôt rebondir, étant donné l´embonpoint ) sur tout ce qui bouge, pour se donner le sentiment d´être encore vivant, de participer à cette chose horrible qu´est la vie en (bonne) société.

J´attends de voir la deuxième émission, sans marc cohen, donc, @si n´a pas besoin de faire les caniveaux. J´arrète d´en dire du mal, je le soupçonne d´y prendre du plaisir, l´important est certainement de faire parler de lui .
Tant qu'a vouloir faire une émission poli à gratter, autant qu'elle inclue dans son logiciel l'intelligence et l'empathie, deux vertus qui distingue @si du reste du PAF.

Birenbaum, Fontenelle, Beau, Chollet, ça aurait de la gueule.

A moins qu'un manque de dégoût démonstratif pour la gauche de la gauche soit, pour deux pré-cités, un sérieux handicap.
Bôf... c'est du Ruquier ou du Fogiel... C'est très en dessous du Polac d'il y a trente ans: bref, beaucoup de bruit pour rien (du tout)!
DS est en train de "prendre la grosse tête"... Sans doute s'imagine-t-il en "animateur producteur" d'ici à deux ou trois ans? La place de Delarue est à prendre, dit-on.
Je regrette chaque jour un peu plus l'émission dominicale de jadis.
Je n'ai pas lu tous les commentaires mais je crois qu'il vous faut essayer de ne pas inviter des mauvais coucheurs professionnels qui ne sont là que pour couper la parole aux autres et rendre le débat très difficile ) suivre !
Émission un peu déroutante (sans mauvais jeu de mot : ) ) au regarde de ce qu'on a l'habitude de voir sur ASI. Il est vrai que cela ressemble plus à un plateau de télévision classique où certains font leur show mais les questions soulevées n'en restent pas moins intéressantes (comment décide t-on qu'un évènement est une information, pourquoi telle durée avant qu'un sujet crée polémique, le poids des médias traditionnels ou non etc ..) et tout à fait dans le cadre de la réflexion d'ASI.
Sur le point particulier du "off" de Sarkozy à France 3, je pense que ce qu'elle révélait n'est pas que Sarkozy est odieux en coulisse et souriant devant la caméra comme apparemment beaucoup de monde tel que l'a suggéré Marc Cohen, mais était révélateur des rapports (de pouvoir, d'attraction/répulsion, de pression etc .) qu'il a avec les journalistes. C'est surtout sur ce point qu'elle méritait d'être diffusée.
Bon, ben après mes 2 comms énervés, j'ai tenu 3 mn et... décroché du visionnage.
Peut-être que la suite était meilleure, j'en sais rien et j'ai pas envie de réessayer.
Et il m'a fatiguée le Cohen, plus réac que lui tu meurs, la subversion, mon oeil, les idées sont strictement les mêmes que celles de ses ancêtres, donc à part imposer son nombril...et impoli avec ça.
Elle avait bien du mérite, la journaliste de tenir au milieu de tout ça, quelles que soient ses positions.
L'idée est sans doute bonne.
Sa réalisation, ben heu.. comment dire...
C'était de la merde.

On revient aux fondamentaux d'@si ?
heu... c'est moi ou le forum de l'émission de vendredi a disparu ?
lorsque j'ai lu ce matin sur le site qu'il y avait une nouvelle émission, je me suis dit "chouette". Bref, aussitôt en ligne, je commence à la regarder et je suis très content. ça démarre bien, le rythme est bon, aucune critique à formuler. Puis vers la moitié de l'émission, je me suis rendu compte que j'avais décroché depuis cinq bonnes minutes sans savoir réellement pourquoi, enfin sur le moment!

J'ai réfléchi et je pense en avoir trouvé les raisons: je ne comprends pas bien le principe de l'émission et les thèmes qui y sont abordés sont légèrement ennuyeux. Je fais partie de ceux qui apprécie une libre discussion sur des sujets précis entre éditorialistes à l'instar de "on refait le monde" sur RTL mais ici, je trouve que ça manque de rythme. Il faut revoir un peu le concept pour le deuxième numéro!
Quelle bonne surprise que cette émission!!
Merci!

Mais ce Marc Cohen, vraiment....
Je conçois qu'un point de vue opposé est nécessaire, mais il ne joue pas en faveur de ses opinions.

Concernant la chanson d' Au bonheur des dames, n'y a-t-il pas une dimension satirique, ironique, qui explique l'absence de polémique à l'époque, dimension totalement absente du morceau d'Orelsan, qui est aussi pauvre musicalement que poétiquement?
Le titre de l'emission, le ton du warm up, el tutoyement de rigueur, les petites insultes, voudraient nous faire croire a une subvertion, a une emission qui transgresse les opinions classiques. Je crois que malheureusement vous sous estimez grandement le niveau de radicalite atteint dans ce domaine dans l'opinion ambiante. (<---- tant pis pour ceux qui n'aiment pas, suis pas la pour plaire!)
Bravo pour cette nouvelle émission. Vous êtes déjà l'avenir de la télévision.

Quelques remarques :

Concernant le pseudo débat sur Orelsan. Ce qui a changé avec internet, c'est que les sujets potentiels d'indignation sont devenus quotidiens, chaque débile léger ayant droit à son temps de parole sur le net.
La question pertinente à poser dans ce cas (et que posent DS et Nicolas Beau) me semble être : pourquoi parle-t-on de cela ? Pourquoi maintenant et qui a intérêt à focaliser le débat publique sur cette question ?

L'expression "piège à médias" est très bonne. Marjorie Paillon serait prête à confisquer la liberté d'expression sous le prétexte qu'un ado pré pubère a éructé sur dailymotion !! A ce train là je peux aller au café en bas de chez moi enregistrer quelques propos de comptoir qui vous feront parfois discuter du droit de vote en fonction des taux d'alcoolémie et d'éducation. Est-ce pour autant souhaitable ?

Sur le plan rhétorique, s'indigner à propos d'un sujet, c'est le faire exister comme question pertinente.
Vous pouvez aller sur un champ de bataille et faire un sujet sur les rations alimentaires des soldats ou encore détailler l'équipement high-tech dont ils sont pourvus; pour autant, aurez vous fait un travail de journaliste ? Bien sûr, rien ne sera faux dans votre sujet, les rations alimentaires des soldats seront effectivement hyper-protéinées (ou je ne sais quoi d'autre) et peut être dangereuse car procédant d'une alimentation déséquilibrée...Mais en traitant ce sujet et pas un autre, vous aurez fait un choix éditorial qui ne dit pas son nom, vous aurez implicitement décidé que les questions pertinentes relatives à la guerre se résument à ces questions "majeures" de l'alimentation du soldat ou de ses nouvelles lunettes à vision nocturne.

C'est pour cette raison que Jean Pierre Pernaud est quelqu'un de malfaisant.
Pernaud et sa rédaction ne sont pas des abrutis fascinés par la taille des sabots en Auvergne l'hiver quand les vaches sont à l'étable, ce sont des gens qui choisissent de dissimuler, de mentir par omission, de vider de sa substance le métier de journaliste, d'enfouir les sujets pertinents sous des tonnes d'inepties.

Ces êtres nuisibles à la démocratie occupent l'espace du "journal" télévisé comme autant de Bernard L'hermite.

Et les vrais journalistes se retrouvent sur @si.

Courage, tenez bon !

P.S.
Un travail intéressant serait peut être de montrer la subjectivité des choix éditoriaux et de démasquer la fausse objectivité dont se targuent les speakers des journaux. Personnes n'est impartial, il faut que les gens le sachent et que les journalistes le disent. Il y a quelque chose de dangereux dans cette illusion de l'objectivité journalistique qui n'est qu'une méthode de communication supplémentaire, celle qui cache l'opinion derrière la soi disant non opinion. Mais peut être est-ce déjà la ligne éditorial d'@si depuis bien longtemps que de démasquer cette imposture....
DS, vous confondez la pornographie ambiante et obligatoire avec la liberté d'expression! Les deux sont inversement proportionnelles!

@si, ça fait quelques fois que vous posez le débat de la liberté d'expression et de la transgression, je me demande combien de temps vous allez tourner autour de ce que les anglosaxons appellent "the elephant in the room", a savoir Dieudonné. Je crois que niveau subversion et "ligne jaune" bienpensante, il en connaît un rayon.
Mon grain de sel...
J'ai bien aimé, parce que j'aime les blocs-notes un peu bordéliques. "Un café, l'addition" de Pascal Clark me manque cruellement, par exemple, même avec ses travers de bobo-itude. Qu'il y ait un invité pour tenir le rôle de vieux provocateur tout à tour libertaire, mysogine, réactionnaire et amoureux du Figaro, ne me gène pas, ça oblige les autres à bétonner leurs arguments, voire à laisser s'exprimer leur indignation qui resterait sous-jacente sinon...
J'ai trouvé Guy Birenbaum très à l'aise pour une première. Et Daniel, pas si envahissant que ça (mais j'ai écouté plus que regardé l'émission). Je dis donc bravo aux deux !
Evidemment tout cela doit être perfectible, mais vue la première, je suis cliente ! Peut-être faudrait-il aérer un petit peu plus l'émission en insérant plus d'extraits vidéos ou sonores.
Enfin, nous aurons au moins appris que Daniel a le flair pour "sentir le militaire" !!
J'ai aimé le plan où on voit la petite caméra qui tourne la tête, attentive à la discussion. Il ne lui manque que la parole et on aurait R2D2 sur le plateau.

C'est marrant cette tendance à vouloir éliminer tous les aiguillons qui osent penser à l'inverse. Par esprit de contradiction, de provocation, parce que la chaise n'est pas à leur taille, peu importe. On ne supporte plus rien, comme si c'était une menace risquant d'anéantir nos idées par leur simple présence. Pourtant ils nous empêche de penser en ligne droite et de nous dispenser de justifier qu'on pense le contraire d'eux. Quoi de mieux pour bien construire sa pensée qu'une bonne petite contradiction? il est encore assez habile ce Marc Cohen et ce qu'il dit sur les caméras, sur Madame sa voisine n'est pas que de la pure provocation, mais une vraie contre-argumentation.
Et à chaque fois qu'il était dans la provocation pure, Guy Birenbaum l'épinglait. Ce qui devrait suffire pour nous rendre supportable sa présence et nous permettre d'apprécier ce monsieur pour ce qu'il est!

Et internet, si on enlève net à la fin, qu'on met un c, et qu'on le lit à l'envers en inversant les deux dernière lettres, ça fait crétin... A quoi bon nier un certain lien? On ne remerciera jamais assez Marc Cohen de nous l'avoir révélé. On capitule. C'est nous. On se reconnait. Et face aux intelligents téléxpectateurs, on ne fait pas le poids.
Je ne connaissais pas ce gros monsieur très agité, et sa prestation de provocateur (appointé ou bénévole, peu importe) ne m'a pas vraiment convaincu de l'intérêt de sa participation...

Pour le reste, concernant la question du "rapeur" Orelsan, j'ai l'impression que si cet "artiste" avait campé un personnage tout aussi fictionnellement pris de boisson après une déception quelconque mais décidé à s'en prendre fictionnellement aux juifs à coups d'opinel, plutôt que de s'en prendre aux femmes, le même gros monsieur se serait exprimé de façon beaucoup moins tolérante...

Mais ce n'est qu'une impression : impression que la perception de la ligne jaune est à géométrie variable selon qui est l'objet de l'agression "artistique"...

Ici, si j'ai bien compris les arguments du monsieur, il ne s'agit que d'une histoire de bonnes femmes agitée par quelques bloggueuses hystériques se réveillant tardivement...
heu, bah c'est a dire que , comment dire, heuuuu

Comme il etait question de liberte d'expression, bon , c'est vrai on ne peut que se feliciter d'une place de debats supplementaire, mais bon. Si le seul interet de l'emission est de pouvoir lancer des insultes sur qui on veut, enfin surtout des gens qui ne se defenderont pas, pour parler de ligne jaune, ca fait leger. Personne ne s'est risque a une petite insulte sur notre nabo, la pour le coup, cela aurait ete de la ligne jaune, on aurait rigoler un peu, on se serait dit, putain il ou elle a des couilles, mais la franchement... reprendre des gens qui ont deja une plateforme d'expression ailleurs, les melanger sous pretexte que cela pourrait faire des etincelles.. oui ca fait quelques etincelles, un allume gaz, pas de gros boom bien gras, de comparatif tres explosif, si ce n'est cette chanson des annes 70. Rien de plus concret de plus recent? tellement depassee, que tous s'accordent a dire que ce n'est pas la meme epoque, patati patat, bref tout le monde d'accord dans une emission de polemique. On aurait pu trouver une bonne ame pour compere la moralite presidentielle qui trompe toutes ses femmes avec celle des paroles du rappeur. Cecilia n'a jamais eut envie de lui couper les couilles au nabot? Un des fils Martin pour parler de l'opinion de son pere sur le meme?
Bon, tout ca, ca fait recyclage, des gens connus, des infos connues qu'on rebrasse a n'en plus finir sur des opinions personelles, car bon, on a eut beau avoir quelques uns des plus fameux representants de la caste des journalistes reconvertis au net, avec chacun des milliers de posts dans leur poche, d'opinions a part la leur, qu'on connait deja par coeur, de nos opinions exprimees a longueur de pages, point de nouvelles. On est la pour faire joli, et surtout pour payer ou regarder les pubs des sites qui en ont (de la pub...). Le 2.0 est encore loin.
Donc pour resumer, une emission utile dans ce contexte de censure tout azimut, mais une emission qui ressemble a tant d'autre, qui ressemble deja a celle de Judith avec le recyclage de l'affichage sur la table. Rien de neuf sous le soleil, si ce n'est les petites cameras exhibees comme statue. C'est rigolo, ce le sera encore plus quand une emission d'ASI sera regardable sur un Mac sans avoir besoin d'une machine de guerre connectee en 2024kb. Pour le moment, comme d'hab, inregardable, aucun effort de ce cote la malgre ce petit affichage hitech. decu?? non je ne crois plus au miracle depuis longtemps. Je sais que DS est tres attache a sa caste de professionnels, et que en dehors d'eux, point de salut, qu'il ne prendra aucun risque pour quoi que ce soit, bref du classique, grand classique. sans doute Hasky un de ces quatres, Abiker un autre, Levy par la suite and so on. La caste tourne en rond se recycle et n'apporte au final qu'un espace supplementaire a des debats assez creux, sans relief quand meme. Le droit a l'insulte, pas trop quand meme, etant la seule innovation de cette emission.C'est peu, tres peu, infime, tellement grotesque!!
Et il vous a demandé combien David Lynch pour utilser son mythique générique de Lost Highway? *big sourire freedent*

Par contre si vous pouviez découper l'émission en plusieurs actes ça m'arrangerait. Chez moi Dailymotion plante tout le temps quand il doit télécharger des vidéos longues du coup, je l'ai un peu dans le rectum pour visionner... Et ç m'énerve.
Comment pas trois ?

On en veut mille !

Et avec Marjorie...

***
Marc Cohen est un rebel : il critique Obama, les féministes, les internautes et les PD. Vraiment, quelle originalité ! quel courage ! Bon, et à part à nous montrer comme il a même-pas-peur de prendre le contrepied de la "bien-pensance", elles servent à quoi ses interventions ?
au secours, épargnez nous Marc Cohen.
sans parler de son insupportable diarrhée verbale, il est incapable de respecter le thème traité, de contenir sa parole, de respecter celle des autres.

sinon merci pour cette nouvelle émission, à peaufiner ! (cadrer le débat sur cette fameuse ligne jaune... difficile de comprendre pourquoi tel ou tel sujet devient une info)
Emission terminee,
J'ai bien aime.
Le decors sombre est celui des trois qui a mon avis fonctionne le mieux et met tout le monde plus en valeur.

Je joins un peu Hurluberlu ci-dessus quant au cote reellement "subversif" qu'on pouvait attendte d'une emission portant un tel titre.
Il me semble que c'est quand meme plus libre que tout ce que peux voir, personnellement des debats TV difuses sur le net, mais il me semble que les forums d'@SI etant reelement actifs, et les dialogues tres pousses, peut-etre que je se suis reste un tout petit peu sur ma faim en comparaison.

Personnellement je souhaite que cette emission continue.

Par contre j'espere sincerement que cette nouvelle emission ne justifiera pas un virage vers le consensual de l'emission principale du vendredi .
21mn20 il faut vraiment que ce type se la ferme un peu...donneur de leçon ET bouffeur d'espace de parole, ça soûle
Bon, je vais faire mon rabat-joie, mais je dois avouer que je ne suis pas vraiment enthousiaste de cette première émission. Tout d'abord parce que je rejoins ce qu'ont dit d'autres @sinautes de Marc Cohen: il est exaspérant de bêtise assumée. Chaque fois que j'avais jeté un rapide coup d'oeil à causeur.fr, j'avais trouvé le site mauvais. Ben, avec le son et l'image en plus, c'est toujours aussi mauvais... D'ailleurs, c'est quand qu'ils arrêtent leur site faute de modèle économique viable?... À force de vouloir aller à rebours de toute opinion un peu largement partagée, il tient le rôle que lémédias adorent [c'est d'ailleurs celui que tient Eric Zemmour]: l'intello iconoclaste qui préfère être réac plutôt que de suivre certaines idées. Sauf que, comme Eric Zemmour, avant d'apparaître intello, réac ou iconoclaste, il est surtout diablement c** puisqu'il en vient à défendre des idioties voire des abjections!

Mais bon, s'il n'y avait que Cohen, ça irait encore... Mais d'abord, je trouve le concept de "ligne jaune" un peu trop fourre-tout. Le concept me semble un peu creux, surtout qu'au finale il me semble que la fameuse "ligne jaune" est plus ou moins reconnue par tous sans susciter de débat intéressant. D'ailleurs —et c'est là ma principale déception— je trouve que ce débat ne change pas beaucoup des autres débats télévisés et/ou radiophoniques: on a toujours des rôles préétablis, des questions pas vraiment primordiales et la solution du plateau apparaît surtout comme une façon de produire une émission à moindre coût sans qu'en sus il y ait de l'info à valeur ajoutée (du moins je n'ai pas trouvé qu'il y eût de valeur ajoutée). Je ne suis pas certain que je regarderai les autres émissions, alors que les plateaux de D@ns le texte ou d'@si me semblent apporter un plus que je n'ai pas trouvé dans cette première émission.

En revanche, j'aime bien le décor quoique je trouve qu'il est encore un peu austère (Par exemple, pourquoi ne pas changer les chaises qui font tous les plateaux pour des fauteuils plus confortables?).
J'aime bien l'ambiance feutrée jaunasse...

Ça donne envie de boire un Jack Daniels.

Vous devriez vous faire sponsoriser.
Bonsang 12mn 42 et j'ai super envie de tuer cohen.
Ha oui, je suis harpie s'pour ça...
J'ai bien aimé la face obscure de l'émission habituelle, avec comme décor le noir un peu moiré à la place du blanc, et une atmosphère un peu énervée et sombre, avec de la polémique et des discussions enlevées. Et l'occasion d'en dire peut-être plus que dans les émissions traditionnelles, de plus dépasser et faire bouger les lignes. Je me suis étonnée de voir plus de jaune que de rouge sur l'écran/plateau de table.

Guy Birenbaum s'est laissé un peu déborder au début, mais ça s'est amélioré dans le cours de l'émission, et ça devrait se bonifier pour les prochaines émissions.

Marc Cohen était un peu remuant, peut-être que la chaise était un peu petite pour lui, mais j'aime sa façon de mettre les pieds dans le plat, même si c'est un peu décousu et exagéré.

Nicolas Beau a davantage l'habitude de l'écriture que de la parole, et avait du mal à enchaîner ses idées sans bafouiller, mais comme elles étaient bonnes, ça compensait.

Daniel a bien aidé son compère quand il était en difficulté, au risque de prendre la place de l'animateur, mais ça devrait s'arranger facilement au fur et à mesure que GB maîtrisera mieux le difficile travail de modérateur. La place de chroniqueur à @SI lui convenait très bien, mais comme je suis une fan de DS, je vais arrêter là mon dithyrambe avant de paraître de parti pris.

Marjorie Paillon a bien su se défendre, et de façon très féminine, quand on la poussait un peu, surtout quand elle était dans la position de l'accusée, en tant que représentante des médias traditionnels. J'ai adoré quand elle a fait battre ses cils pour signifier à Marc Cohen que ça allait comme ça. J'ai cru qu'il allait répondre "Vous êtes cruelle", mais il n'est pas du bois dont on a fait Debray.

Excellent pour une première fois. Il me semble toutefois que pour plus d'une heure de débat qui, il est vrai, a passé très vite, je n'ai pas eu l'impression d'apprendre beaucoup de choses alors même qu'il y avait une haute teneur informative.
Comme si ça manquait de structuration. C'était un peu fouillis. Les sujets et le leitmotiv, franchir la ligne jaune, tout cela était une causerie très intéressante, mais ça manquait un peu de portée. Je suis sûre que la préparation de l'émission n'était pas en cause car elle était excellente avec les "rubriques", la signalétique/esthétique routière, l'atmosphère produite par les effets visuels, les images télévisées et internet, tout.

En fait, cela partait un peu dans tous les coins. Et je pense que DS aurait dû répondre à la question du départ : qui tend le piège à médias ? La réponse et la discussion qui n'aurait pas manqué de suivre auraient structuré l'émission en la rendant plus concrète, plus rattachée à la problématique de tout ce bouillonnement médiatique.
Donc je pense que Guy Birenbaum n'a pas assez insisté. Erreur de jeunesse parce qu'il sait parfaitement par ailleurs recadrer ses chroniqueurs d'une façon assez fluide.
Comme je ne suis pas institutrice, je peux mettre une note : 15/20.

Et malgré les Cassandre de l'@sinautisme, je suis persuadée que l'émission durera plus de trois numéros.

Longue vie à la Ligne Jaune et à @SI.
je ne sais pas si vous ferez plus de 3 émissions mais en tout cas j'aimerais assez en voir une deuxième.
au sujet de marc cohen je ne parlerai pas de dérapages, ni de franchissement de ligne jaune, seulement d'un personnage avec des formulations décapantes ou emphatiques ou provocantes et parfois les 3 à la fois. Ca apporte de la vie, ça fait réagir, ça donne du grain à moudre, et en tous les cas ça ne laisse pas indifférent. Je ne partage pas souvent le fond que sert cette forme que d'aucuns semblent avoir trouvée repoussante (pas moi), mais il y a bien longtemps que je n'exige pas d'entendre des choses avec lesquelles je suis d'accord, si c'était le cas je ne regarderai certainement plus aucune émission.
un petit reproche tout de même, des interruptions trop fréquentes. Cohen a souvent interrompu les autres et a du coup lui même été souvent interrompu, on lui reprochait de franchir la ligne jaune sur la forme avant de lui laisser le temps de faire émerger un fond consistant. Le reproche sur la forme a souvent évacué le fond, qu'importe qu'il parle des "crétins d'internautes" pourvu qu'il puisse nous expliquer en quoi il a trouvé qu'ils se comportaient comme des crétins, sur ce point particulier d'ailleurs, je suis assez d'accord avec les 2 exemples qu'il a cité , la campagne d'obama et la chanson "toi plus moi" , il n'a pas traité tous les internautes de crétins, il a juste traité de crétins ceux qui avaient financé le single de grégoire, ou ceux qui répandaient l'idée qu'internet avait joué un role prépondérant dans la réussite d'Obama. On devrait tous je pense être capable d'un minimum d'abstraction de la forme pour s'intéresser au fond. et arrêter de jouer les vierges éffarouchées pour de simples mots comme "crétin" ou "harpies" ou d'autres douceurs débitées par cohen. On peut bien sur trouver ce personnage antipathique mais quel est l'intérêt de parler de lui et de sa personnalité? quel intérêt de venir dire publiquement qu'on le trouve antipathique, ou de venir servir un "c'est celui qui dit qui est" avec des phrases genre " je suis peut-ête un crétin mais moi au moins je sais..." enfin bref on se fout de la personnalité de cohen et encore plus de ce que les asinautes pensent de sa personnalité.
Haa. Crétin d'internaute. Merci.

Pour le reste, continuez. A creuser.

Et prière de continuer d'inviter des emmerdeurs, tels Mr Cohen, pour au moins animer le débat et nous faire rire, en ces temps de crise.

Peace out!
Émission vraiment intéressante, ça fait plaisir de suivre ce genre de discussions à battons rompus entre journalistes. Ça vient comme un bol d'air frai, et heureusement ça ne fait pas du tout doublon avec l'émission d'@si...

Une équipe très dynamique, et j'attends la suite avec impatience, avec DS si possible. Birenbaum est un bon présentateur, bien qu'un peu trop conciliant pour le moment ; mais c'est le rodage de la première.

Cette ouverture d'@si à de nouvelles choses est extrêmement positive.
trés bonne emission de trés bon chroniqueurs
cette nouvelle émission est vraiment bien, je lui souhaite bien des petits

pour orelsan, ce qui me gêne c'est que ce clip n'a dérangé personne pendant 2 ans et tout à coup c'est le scandale : ce clip est plus vu maintenant qu'il est censuré (c'est mon cas) que lorsqu'il ne l'était pas .

cela ne vous dérange pas les retraites "dorées" des chefs d'entreprises, ils sont chefs 4 ou 5 ans et ils ils ont droit à 1 super retraite , mais nous les salariés nous avons droit à 1 pension de plus en plus faible tout en cotisant de plus en plus longtemps (on veut même nous faire accepter 70 ans), qu'est -ce qu'il vous faut ?

pitbul87
Sympa cette nouvelle émission. Ça contrebalance le sérieux et le ton littéraire de "D@ns le texte", c'est décontracté, polémique, léger...il en faut pour tous, et c'est bien.

Par contre c'est qui le gros monsieur chauve un peu vulgaire, débraillé et malpoli qui se tient mal et qui critique les "crétins d'internautes"?

A crétin, crétin et demi? :o)
Etonnant Marc Cohen : Il se targue de vouloir se battre pour une liberte d'expression, mais traite les feministes de Harpies, Viragos et .. d'idiotes, leur reproche de " surveiller pour punir" et estime qu'elles ... devraient se taire.

Sous des dessous de pseudo "libre-pensant" il est une des personnes les plus integrees dans le systeme que j'ai pu entendre depuis tres longtemps : il se met dans la position de "l'opposant" tel que le systeme le definit lui-meme.

Le seul but pour le systeme, etant bien evidement d'eviter une opposition qui puisse etre effective.

C'est vraiment amusant. J'espere que pour les prochaines emissions, par contre, quelqu'un aura l'idee d'inviter une personne au moins un peu enervante.
Pas mal, ça a des accents "Droit de réponse" manquent la fumée et les verres de whisky, mais la cacophonie est là, par moment.
J'aime bien entendre un vrai gros gros réac "phallocratoïde", on a l'impression que les discussions ras les pâquerettes menées avec tonton Roger le dimanche sont du niveau des débats littéraires chez Judith.
Faudra nous trouver un clown aussi sévèrement burné que Cohen la prochaine fois!
Continuez.
Un qualificatif me vient à l'esprit : décapant !

Même si ça gratte un peu parfois aux entournures, je me dis que ça ne doit pas être mauvais pour mes neurones, alors bonne continuation à toute l'équipe ! je repasserai par là.

PS : quand je vois Amar sur fr5 qui se félicite tellement il est bon journaliste tellement il décrypte l'info comme un dieu, ça me fait rire de voir le décalage avec @si et lalignejaune.

;-)
Très bonne nouvelle émission, je trouve Birenbaum excellent,
bien vu pour le morceau d’Au bonheur des dames.

À noter à ce sujet la chanteuse Anaïs qui prend la défense d’Orelsan.

Sinon c’est vrai que DS monopolise un peu la parole, ça ira mieux quand GB perdra le réflexe de dire « pardon » quand il coupe la parole (ben oui, c'est un métier hein ;)).

Enfin, je suis sur que certains ont eu envie de faire voler le plateau en éclat en écoutant ce [s]crétin[/s] monsieur Cohen.
Malgré mon à priori de départ, ligne j@une (pour ce premier numéro du moins) s'est révélée être une "plutôt" agréable surprise.

Et la raison en est simple: Marc Cohen.

Heureuse surprise que de le voir sur le plateau et de pouvoir entendre sa verve qui partage la qualité de sa plume; c'est tout simplement rafraichissant de voir un "mal-pensant" s'exprimer librement à l'heure du règne de la Bien-pensance médiatique.

A mon grand étonnement également Guy Birenbaum a été plutôt efficace dans son rôle d'animateur du débat; bien évidemment de temps à autres son goût ontologique pour le politiquement correct fait surface pour nous jouer les pucelles effarouchées devant les déclarations savoureuses de M.Cohen mais cela reste des plus tolérable.

Un petit bémol quand même, suite à la pige Daniel Schneidermann annonçant qu'il y aurait une valse des chroniqueurs selon les émissions je m'inquiète un peu que le niveau de ces dernières soit très dépendant de cette valse.

Car si il peut être intéressant de voir de nouvelles têtes, toutes ne se révèleront pas de la même qualité. De futures ligne j@une avec des intervenants de la qualité de M.Cohen je suis preneur...par contre la logomachie d'une Marjorie Paillon qui vient nous servir sa soupe froide et stérile même si c'est fait avec charme & un certain talent, ça ne m'intéresse pas tellement.

NB: vu que G. Birenbaum a recruté chez Causeur pour ce premier numéro, je lui propose de récidiver prochainement en invitant Trudi Kohl.
Bonsoir à tous.
Je vous remercie pour ces premières impressions.
Je reviens dès demain matin prendre connaissance de vos conseils ou de vos critiques.
Première remarque, nous avons décidé de varier souvent les "chroniqueurs", l'idée étant de casser le côté "club des péremptoires" et autres "installés" de la plupart des émissions de débats. Très rapidement, les uns et les autres finissent par s'installer immanquablement dans des rôles au mépris de l'intérêt des spectateurs et du programme.
Nous tenterons d'éviter cela.
À demain.
Juste une remarque sur le fameux clip du rappeur dont j'ai oublié le nom. Quand on compare avec au bonheur des dames, il ne faut pas oublier la musique :

-> Au bonheur des dames nous sert son texte sur une bleuette sucrée avec une voix mielleuse à souhait, et le contraste avec les paroles pose tout de suite le registre de l'humour (de bon ou mauvais goût, c'est une autre affaire)

-> Le rappeur dont j'ai oublié le nom, pose lui le truc sur une musique agressive avec une voix scandée qui met peu de distance entre le chanteur et ses propos. Le type a l'air assez sérieux... C'est peut être mon manque de culture dans ce style de musique qui me fait dire ça, si un aficionados de rap me dit que ça sonne parodique, pourquoi pas...
Juste pour dire, mais y'avait pas de raisons du contraire, que je suis enthousiaste et que je vous encourage à continuer et à peaufiner cette nouvelle émission.

J'aime le principe de chroniqueurs issus de différents médias et qui exposent les dessous de l'actualité, surtout qu'ils sont tous de sensibilités différentes.

Maintenant que l'idée est lancée et testée, j'imagine qu'il sera assez simple de se recentrer sur le pourquoi et le comment du traitement des médias de telle ou telle actualité, sans verser dans la polémique stérile (pour ou contre telle chanson, pourquoi elle choque, pourquoi elle aurait pas choqué y'a 30 ans, etc. je ne suis pas sûr que cela soit le problème...).

Merci pour toutes ces initiatives!!!
C'était difficile de faire mieux que Dans le texte...
C'était un peu bistrot du commerce, avec de la pub pour ce rappeur dont je ne me souviens déjà plus le nom et une chanson pourrie des années 70 en prime. Je ne connaissais pas Marc Cohen et j'ai adoré sa façon de parler il est trop marrant ! Enfin quelqu'un qui n'a pas peur de ses pensées.
A un moment il a été dit que Gide était pédophile et juste avant ce mot a été utilisé à tort pour désigner je crois les pédérastes. Même si légalement il n'y a pas de différence, pour les pédérastes, les lesbiennes et les homos (qui ne défendent pas les pédérastes ouvertement car ils ont déjà du mal à lutter contre leur propre marginalisation pour ne pas se mêler ostensiblement à des personnes hors la loi), il y a un détail de taille : le consentement du jeune garçon (ou plus rarement de la jeune fille). Tout l'enjeu pour les pédérastes est d'ailleurs de se dissocier des pédophiles (classés comme malades mentaux selon eux).
Le générique est issu du film "Lost Highway" de David Lynch non? la scène finale?
Mille bravos , quelle chouette initiative que cette nouvelle émission . Le crétin d'internaute que je suis était même content d'entendre son insulteur polémiste. Il a raison , je suis vraiment crétin , mais moi , je le sais...
Bonsoir, je suis en train de suivre cette nouvelle émission ... Premier commentaire: pourquoi avoir repiqué directement le générique sur le début de "Lost highway" de David Lynch, musique comprise, couleur comprise ... etc ... Un peu d'originalité, ca aurait été plus sympa (je trouve) un peu comme "Dans le texte".

Le débat sur Orel San, vous auriez peut-etre pu vous en passer, parce qu'il en revient à la liberté d'expression et c'est un sujet impossible à traiter paisiblement actuellement.
--
Laurent
A propos des salaires des patrons et de la remarque de Daniel sur l'omerta des médias à ce sujet avant la chasse aux sorcières actuelle: à revoir le jt d il y a 10 ans en ligne sur @si.net où (je crois) J-P Pernault se rejouit que les salaires des patrons s allignent enfin(!) sur les salaires (faramineux) des patrons américains. Ce n'était donc même pas une omerta, au contraire!

A mettre aussi en parallèle avec les changements d ordre moral évoqués plus tôt dans l émission...
Nicolas Beau paraissait sceptique sur l'intérêt des sujets abordés. Je le suis. Plutôt que critiquer la manière dont les médias ont traité l'information, le débat s'est souvent transformé en fausse polémique, notamment pour le premier sujet. On ne voit pas bien où l'émission veut en venir, sauf à créer artificiellement la confrontation (notons le souhait de Guy Birenbaum, à la minute 47 : "quoique il peut se passer des choses jusqu'au bout") et à soutirer quelques formulations choquantes à Marc Cohen, qui d'ailleurs n'apporte rien dans le débat, à part des coupures de parole. Birenbaum veut nous convaincre que le nom de son émission est pertinent en le rappelant tel un TOC à chaque relance du débat.

Quel est réellement le principe de cette émission ? Quelle ligne éditoriale ? Que doit-elle apporter de plus au site et à la chaine ? L'objectif est-il de buzzer pour que le site puisse bénéficier "du plus large écho possible". Pour l'heure le principe me fait plus penser au Grandes Gueules de RMC qu'a une réelle émission de décryptage.

Par ailleurs, vous ne participez plus à l'émission de France Info "Parlons Net" qui pourtant rassemble de la même façon les sites d'info en ligne, même si j'avoue que le principe est différent puisque les chroniqueurs interviewent ensemble un unique invité. La ligne jaune serait-elle votre contre-Parlons Net ?

Je suis impatient de voir cette émission grandir car, j'en suis convaincu, elle s'améliora. Vous nous le prouvez tous les jours depuis plus d'un an.

Question annexe : Marjorie Paillon ne préfèrerait-elle voir un lien vers son site ilovepolitics.info entre parenthèses après son nom plutôt que BFMTV ?
Pas encore vu l'émission, mais je me réjouis d'avance d'une nouvelle émission sur @si (qui va plus me parler que "dans le texte", qui est certes intéressant mais la littérature étant loin d'être ma passion...)
Bonne émission, mais effectivement Daniel, on sens que le rôle de chroniqueur est encore un rôle de composition! Vraiment, vous ne l'avez pas sentis? Même avec le son coupé, on pouvait savoir quand vous monopolisiez l'animation (main en l'air, doigts écartés pour imposer votre parole).
Enfin, pour une première, c'est quand même très bien, pas trop de moments "fouillis" où on ne comprends plus rien car tout le monde parle en même temps.
Continuez!
On va vraiment avoir rendez-vous avec Marc Cohen tous les 15 jours ? Oui ? Ca va être dur...
Moi, je m'en fiche un peu de l'évaluation positive ou négative de l'émission. Ce qui m'enchante, c'est le parler clair et libre de chaque participant. Comment en est-on arrivé à oublier, (j'ai ma petite idée) que la télé, ça devrait être ça?
Premières reactions : générique, ton, intervenants... nous sommes tres loin de l'ambiance feutrée d'@si ! ^^

ca déménage ! a tel point que la présence d'un "@si" (Daniel pour cette fois) est rassurante... Non, c'est vrai quoi, "on" est chez nous ici !? ; o)

Globalement l'emission est plaisante, pas de derive particulière et pas de recadrage majestueux.

A voir dans la durée ce que donnera cette emission.

Je suis pour.... bonne initiative.
Ce Marc Cohen, c'est un rôle qu'il est censé tenir dans votre émission, ou il est vraiment comme ça ?
Non, parce qu'ayant moi aussi, de réelles dispositions pour la connerie bien épaisse, je pense pouvoir avantageusement le remplacer. Et à un tarif sans doute plus intéressant (pour vous) que le sien.

Vous avez mon adresse mail. N'hésitez surtout pas à me contacter.
"Ca sentait son militaire", Daniel ? Vous m'aviez habitué à plus pertinent comme remarque. Faîtes donc un stage chez @si, ils vous apprendront les bases.
Monsieur Birenbaum a pris un petit coup de vieux depuis la fac de montpellier mais il fait un excellent animateur.
Cette émission est vraiment très pertinente. J'espère que vous allez en faire encore d'autres.

Par contre, la vidéo n'est pas disponible en haute qualité comme les autres.
Quand je vois "causeur.fr", j'ai brusquement des envies de vomir qui me viennent...
"...les médias se sont laisséS prendre....." horreur !
Le participe passé du verbe laisser suivi d'un verbe à l'infinitif est TOUJOURS invariable.
Bien sur vous effacerez ce post, mais au moins au futur relisez vous ( ou apprenez..) quand vous mettez un texte en ligne.
Ces fautes élémentaires n'ont pas lieu ici.
C'est pas mal du tout, tout ça.

A propos de sale pute. Peut-être que les blogueuses qui ont mis un coup de projecteur sur ce clip, la Ministre UMP, les chiennes de garde, bref, tout ce que M. Cohen désigne comme l'ordre moral gauchiss', n'avaient tout simplement pas vu ce clip. Réciproquement, dans les 700 000 internautes amateurs de rap, parmi ces mélomanes d'un genre particulier, il ne s'est trouvé personne de particulièrement sensible au féminisme.
Il y a un éclatement des audiences, une segmentation, comme disent les gens du marketing, un communautarisme, comme on dit en politique, une ligne jaune, comme ne l'a pas dit Birenbaum - ça manque à l'émission, fallait la placer à cet endroit, votre ligne, Guy - qui produit des vases clos et des frontières étanches ; des frontières qui mettent en l'occurrence deux ans à être traversées.
Pour le coup, l'émission sur le "nous" de Judith est un poil plus éclairante sur le pourquoi du comment de cette ligne jaune que voilà.

Non ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.