139
Commentaires

La France aime voir le Bock-Côté des choses

Pour la sortie de son dernier livre "La révolution racialiste", dans lequel il s'attaque aux "wokes" et autres "décoloniaux", Mathieu Bock-Côté a reçu un accueil chaleureux des plateaux de télé et radio français. En cinq ans, le Québécois s'est imposé comme une figure de proue du conservatisme, incarnant la frange réactionnaire de l'américanisation qu'il ne cesse de fustiger. Au Québec, il divise.

Commentaires préférés des abonnés

Bref, encore un représentant de cette droite geignarde qui vient se plaindre sur tout les plateaux de télé qu'on les empêche de s'exprimer.


Aucune originalité. Ce sont tous des clones d'un même disque rayé, et bien sûr aucun journaliste pour renvoyer (...)

Beau et utile travail de décorticage. Merci

Maboula Soumahoro, sollicitée par Midena pour l'écriture de son article et invitée récemment par DS, une référence @sienne.

Ici, un extrait de son racisme décomplexé :

(...)

Derniers commentaires

Déchéance...

Il fut un temps, le Québec nous envoyait Félix Leclerc, Robert Charlebois, Pauline Julien....

Et aujourd'hui, Bock-côté....

bonjour

pourquoi la réédition de cet article, certes super-interressant, je suppose qu'il a fait l'objet d'une mise à jour, mais laquelle? grâce à lui, je n'éprouve plus le même plaisir à l'écoute de l'accent québécois, mais il n'a toujours pas laissé le moindre commentaire...comme quoi il préfère que la polémique s'éteigne plutôt que de lui donner davantage d'audience, du coup c'est malin cette remise au goût du jour

cordialement

parmi les accueillants béats vous avez oublié quotidien, le mètre étalon de la bien pensance, avec son gourou omniscient

 À défaut de parler de fond, on l'a rapidement atteint.


Quelle meilleur  résumé existe t'il ?

Donc UNIVERSALISME = CONSERVATISME REACTIONNAIRE....! Faudrait envisager d'arrêter la fumette ET le n'importe quoi à @si, ça en devient particulièrement gonflant...et vraiment inquiétant!

A noter, qu'à cause de ses positionnement, les universités ont dés son doctorats refuser de lui donner un poste de professeur. (il n'a obtenu aucun vote par ses pairs pourlui donner un poste)
Aussi, il a compris qu'il ne pourrait jamais faire de la rechercher universitaire car l'université n'en veut pas.
Difficile de lui reprocher de ne pas produire du contenu universitaire.

A charge, toujours à charge.
Incompétences ? Malhonneteté ? Les deux ?

Toujours pas d'analyse de fond du phénomène "woke", de critique objective de ses racines dans la sociologie et de ses manifestations partisanes dans la vie politique. On prend seulement un commentateur qui en a fait son fond de commerce et on le brocarde sur le fait qu'il critique un courant américain par la réponse que ses détracteurs américain on en fait... Un argument du niveau "non, c'est toi!" digne d'une récréation de maternelle. Sauf que salir un autre ne rend pas propre.
J'espères y voir plus clair dans cette mélasse identitaire et victimaire (parce que ce sont bel et bien les seuls axes d'analyse que propose ce courant) avec le prochain hors-série de Charlie Hebdo, mais visiblement ces colonnes n'aident en rien. je suis conforté (encore une fois) dans mon désabonnement.    

pitié, pas de jeux de mots pourris comme à Libé :-)

J'ai même pas besoin de lire l'article pour connaître le contenu de l'article. Comme Rachel Kahn, comme pour Sonia Mabrouk, comme pour le prof de Trappes dont j'ai oublié le nom. Tous ceux qui défendent l'universalisme subissent le même traitement ici. Au moins j'ai pas besoin de perdre mon temps à lire la diarrhée de texte.

Eh les aminches,

Puisqu'on parle du Quebec, il faut que je vous partage ca.... qu iillustre parfaitement, l'entrisme et ce qui gettent les partis de gauche mous face au communautarisme.

Quebec Solidaire (l'équivalent de LFI) - souverainiste mous, gauche bobo urbains et pro-minorité - a changé sa position sur la laicité en disolvant un comité interne pro-laicité. En echange, un comité anti-raciste, anti -colonial (sic) a vu le jour.
En ce moment, ce comité CAD. après s'etre bien établi dans le parti en misant sur le victimaire attaque ce meme parti en justice pour racisme. Oui, le parti en avait assez des intimidation sphysiques et sorties hors de propos et veut une motion de blame ; racisme, donc.


Et la je vous mets le lien de LaPresse, le plus favorable à ce parti : https://www.lapresse.ca/actualites/politique/2021-05-14/crise-a-quebec-solidaire/le-collectif-antiraciste-denonce-le-racisme-systemique-du-parti.php

Beau sujet pour ASI...

Un bel article à charge.

On a dépouillé , exterminé , colonisé , rendu en esclavage , détruit des cultures , imposé notre  mode de vie , faut quand meme être de gros salopards pour faire ce genre de trucs , avec ça on est d'accord quand meme ? Qu'on est mauvaise conscience c'est quelque part normal , en fait moi j'ai pas mauvaise conscience , je me sent pas concerné .C'est peut être parce que je suis pas raciste ,comment se fabrique un raciste , pourquoi on est raciste , ah ouais je sais , un sentiment de superiorité d'un individu qui n'a pas confiance en lui , ça lui sert de béquille en fait , je suis con , je suis une merde , je suis lache ,heureusement qu'il y a des sous hommes , un truc comme ça .Alors c'est sur quand les banlieue se révoltent et nous meme en sommes incapable ça attise le truc surement . Ah ouais puis il y a les terroristes aussi .Ah ouais puis y'a le truc aussi , il parait que l'on rejette toujours ce qui est different, les handicapés , les PD , les étrangers , moi je rejette personne , je dois avoir une tare .Ah non je rejette les bourgeois , je hais le bourgeois , je suis normal , ouf! Je l'ai échappé belle !   

La couverture bleue, c'est un jeu de mot avec peur et couleur, la "peur bleue".

Puisqu'on en est à la psychologisation, on peut facilement voir que tous ces littgraires, journalistes, éditorialistes québecois qui conchient MBC sont en fait ben jaloux du succes incroyable qu'il a en France, alors qu'eux y sont inconnus.
C'est amusants de les voir suienter de haine car ils ne l'affrontent jamais en débat mais toujours à l'abri dans des journaux qui ont (hormis 1) tous tourng au wokisme le plus fou.

C'est que si une racisée etrangère venait en France dire tout le mal qu'elle pense de la France, elle aurait droit à un article élogieux.
Tout est tendancieux dans ce portrait.

Mais bon qu'attendre da'utre de SAI ?

On ne sait meme pas ou commencer tellement cet article est biaisé et ignoramt du sujet dont il parle

Peut-être Mathieu Bock-Côté et ses disciples pourraient-ils songer que le catégorème de « race » et à la suite de celui-ci « la racialisation des rapports sociaux » ont d’abord été une authentique production de notre « civilisation occidentale » avant que les philosophes français ne s’attaquent à la déconstruction des structures de la pensée et du pouvoir résultant de nos habitudes de catégorisation ?


A quoi devons-nous en effet la catégorisation selon la proximité des caractéristiques physiques sinon à ce que Paul Jorion a appelé le « miracle grec » dans « comment la vérité et la réalité furent intentées » (je sais, j’ai déjà cité cet ouvrage dans un précédent commentaire) ?


Je précise que mon propos n’est pas de faire le procès de la susdite « civilisation occidentale » dont il est aujourd’hui difficile de définir les contours (géographiques) mais plutôt de rappeler ce qui me semble être constitutif des raisons pour lesquelles l’universalisme à la française peine à s’enraciner dans des esprits habitués à manipuler des « vérités scientifiques » engendrées par l’analytique aristotélicienne dont les briques élémentaires proviennent de la fameuse catégorisation selon la proximité des caractéristiques physiques.


Il faut ajouter que dans le cas du concept de « race » notre civilisation n’a pu s’empêcher de produire (comme avec d’autres catégorisations d’ailleurs) une classification hiérarchique la plus extensive possible. Cette vision hiérarchique des races a façonné notre monde en générant au passage son cortège de destructions de vies humaines et de souffrances. Il n’y a rien d’étonnant qu’elle ait officiellement structuré les rapports sociaux pendant une longue période et continue encore de les structurer aujourd’hui de façon à peine plus souterraine, notamment depuis que le concept de race a été mis à mal. Mais l’on se souvient également que les mêmes guérilleros anti-politiquement correct soutiennent que les races existent bel et bien et que l’on ment au peuple, ce qui signifie que la catégorisation selon les caractéristiques physiques est la seule sinon la principale dont il faut tenir compte dans nos sociétés, ce que eux-mêmes font systématiquement en tout cas.


Rappeler l’idéal d’universalisme à la française que nous a légué la grande révolution est une chose. Cet universalisme n’est-il d’ailleurs pas une invitation (une injonction) à prendre nos distances d‘avec la catégorisation selon les caractéristiques physiques pour singulariser davantage ? Ne pas douter un seul instant qu’une société qui a rejeté les idéaux d’égalité en 1793 (à la victoire des thermidoriens) puis rétabli de l’esclavage ; une société qui a poursuivi l’entreprise colonisatrice ; ne pas douter qu’une telle continuité d’agissement faisant œuvre de civilisation ait pu perpétuer les réflexes découlant de la hiérarchie des races, c’est vouloir tromper les autres, se fourvoyer soi-même et mal appréhender la nature et l’immensité de la tâche qu’il reste à accomplir pour faire triompher dans les faits cet universalisme à la française.


En attendant Bock-côté et son bord idéologique nous disent une chose : « il n’y a rien d’autre dans notre conception des rapports sociaux que des considérations d’ordre universaliste. D’ailleurs, l’universel c’est ce que nous sommes, c’est ce que nous disons, c’est ce que nous avons toujours dit et fait ».

Bien du bla-bla pour pas grand chose. Au final, j'ai lu le livre, et il est médiocre, verbeux et pamphlétaire; il projette un imaginaire québécois (les québécois ont souffert une vraie tentative de destruction de leur culture de la part des "anglais") sur la France, voilà tout.


Par contre le livre de Rachel Kahn m'a très heureusement surpris par sa verve, son intelligence et sa bonne humeur. Lisez "Racée", c'est très bien!


Si vous voulez savoir qui sont les "racialistes" et "indigénistes", voici le coup d'œil d'un anarchiste.

par pitié laissez les woks tranquille.

Le mec qui crie à l'americanisation qui est lui même americain; faut arreter de se moquer du monde deux minutes. A la limite ya un tropisme québecois mais culturellement le Canada et les USA c'est la même chose vu d'où on est.

Sociologue, il sait parfaitement que les structures de domination se croisent, que les dominés socialement, et violentés socialement, sont principalement les racisés, les femmes, les homosexuels, les handicapés, etc..

Il sait que son accusation de "victimisation" concerne de vraies victimes.

Mais il ne veut pas lâcher sa position de dominant, comme tous les animateurs de jeux du cirque des médias.

Nous devons mettre au centre des débats les thèmes cités dans votre article : problème de logement, chômage, violences.

Bref, encore un représentant de cette droite geignarde qui vient se plaindre sur tout les plateaux de télé qu'on les empêche de s'exprimer.


Aucune originalité. Ce sont tous des clones d'un même disque rayé, et bien sûr aucun journaliste pour renvoyer ces imposteurs dans les cordes. Les médiocres journalistes invitent les polémistes médiocres.



Maboula Soumahoro, sollicitée par Midena pour l'écriture de son article et invitée récemment par DS, une référence @sienne.

Ici, un extrait de son racisme décomplexé :

Le ton à charge de l'article ne m'a pas étonné étant sur ASI. ;)

Cette vidéo édifiante,  éclaire un peu plus le sérieux et l'honnêteté qu'on peut accorder à ce pamphlet. Aucun...

Bock-Côté n'a pu accorder d'entretien à @si, conclut Midena.

Sans doute connaît-il la ligne éditoriale du site. :-)

Quant à Soumahoro, on peut difficilement trouver meilleure illustration de ce qu'il dénonce : "les racialistes qui deviennent racistes".

Son discours prétendument de gauche, n'est en définitive que le pendant du discours raciste d'extrême-droite.





D'un autre coté il est toujours possible de trouver quelque exemple de discours apparaissant plus extrême que la moyenne dans tout groupe réuni par une idée x, puis d'essayer d'en faire une généralisation.


Imaginons, par exemple, que quelqu'un cite quelque propos isolé d'un asinaute à avatar coloré pour "démontrer" que votre (compréhensible) aversion commune envers les islamistes conduise à soutenir des putschs d'extrême-droite. Est ce que ça démontrerait que c'est le cas ? (Ou même que ce soit son propre cas, s'il s'agissait d'un propos isolé ne faisant que pouvoir être interprété ainsi ?)


Enfin pour ce qui est du discours de Bock Coté, vous ne réalisez pas que c'est un dérivé de "un petit joint ne peut que conduire à l'héroïne" appliqué à la tendance de l'antiracisme considérant préférable de "voir les couleurs" ? 


Même en considérant qu'il y a des exemples de propos douteux de leur part, et que cette approche ait eu une influence sur eux, ça ne démontre pas que la généralisation en découlant soit vraie.

Y a-t-il un seul de mes propos fustigeant l'islam politique, même isolé dans le but de me nuire, qui ait pu faire penser sérieusement que je cautionne un discours d'extrême-droite ?

Rien qui puisse étayer une telle accusation. Et pour cause.

S'agissant de Soumahoro, en revanche, l'extrait que j'ai mis en lien (mais on peut aisément en trouver de la même veine, émanant d'autres identitaires ) témoigne d'un discours général d'exclusion porté par les racialistes.

Définir, juger l'humain selon la couleur de sa peau, ou comment substituer à la lutte des classes la lutte des races...

Non mais par le genre d'association que pratique Bock-Coté (une idée conduit au mal car dans certains cas elle semble une pente glissante pour justifier ce mal) tu pourrais facilement y être associé.


Enfin le problème pour moi n'est pas que vous critiquiez Soumahoro ou autres proches du PIR, qui le méritent probablement, c'est que Bock-Coté me semble utiliser ce genre d'exemples extrêmes pour assimiler à leur racialisme l'ensemble de ceux qui jugent une approche non colorblind nécessaire à pouvoir agir sur des discriminations.


Son truc est de prendre une dérive (ex : les wokes d'Evergreen) et d'y assimiler l'ensemble du courant de pensée d'où elle vient (ex : les intersectionnels), y compris ceux qui ne dérivent pas.

Ce qu'il dit (et je suis d'accord car je le vois) , c'est que c'est un erreur de ne pas penser que ce sont les extremistes qui donnent le LA et qui finissent par l'emporter.
Une erreur de penser : " il y a en qui exagère, mais le curseur va s'arreter au raisonnable."

Non, les  Evergreen sont l'avant garde des autres qui mettent plus de temps que les autres, mais le 'wokisme fou' est maintenant présent dans les entreprises privées, les gouverments etc.... surtout dans les pays issus de culture protestante qui privilégie les differences individuelles.

Ce qui dit aussi MBC (et on lui reproche), c'est justement de dire que en France, ca resiste mieux et plus qu'ailleurs, et que c'est grace à l'universaliste defendu par la pluparts des acteurs.
Effectivement l'universalisme (héritage de la chretienté en passant, issue de Rome - cf Todd) est en France encore - mais pour combien de temp - présent et ce n'est pas un hasard si elle est la cible privilégiée des 'racialistes' et du mon anglo-saxon.

D'autre part, MBC est des plus modérés et attaché au libéralisme politique et en aucun cas 'raciste' ou je en sais quoi. Au contraire, il est sur la ligne :  La nation est la cadre (car culturel) necessaire pour avoir un commun (à condition d'y adherer un minimum) et vivre enpaix.


"Effectivement l'universalisme (héritage de la chretienté en passant, issue de Rome - cf Todd) est en France encore - mais pour combien de temp - présent et ce n'est pas un hasard si elle est la cible privilégiée des 'racialistes' et du mon anglo-saxon." 


Il faut n'avoir aucune connaissance sur l'histoire de la colonisation pour sortir une anerie pareille. 

Je vous conseille de vous renseigner sur la controverse de Valladolid qui ne vient pas de protestants mais bien de l'église catholique et qui a posé la base qui a permis aux colons de les excuser moralement pour la traite des noirs. 

Le truc compliqué c'est que la controverse de Valadolid n'a rien tranché, mais que le Pape si, par une bulle pontificale, confirmant l'universalité de l'homme et la présence systématique de l'âme, mais les espaniols ont contourné ça dans leurs colonies.

Le sujet de Valladolid étaient justement pour empecher l'esclavage des indiens dans le nouveau monde en leur accordant une ame.
Oui, l'effet pervers a été la traite.

Mais en remettant dans le contexte, partout ou est passé la chretienté, l'esclavage a disparu.
Escavagisme occidentale a commence apres et a fini avant les autres : 3 siècle.
Esclavagisme arabo-musulman : 13 siècles et c'est l'évangelisation et la colonisation Europeene de l'Afrique qui l'a stoppée.
Grosse difference : les millions d'esclaves noir (et occidentaux) de l'Empire ottoman étaient rendus stériles. Ca aide à eviter les chiouneries BLM....

On entends le monde arabe s'autoflageller ?
On les entends les islamogauchiste leur demander des comptes ?


N'oublions quand même pas que la traite atlantique a réussi en beaucoup moins de temps à concerner des effectifs comparables à la traite saharienne et que sa fin corespond surtous à l'essor du libéralisme qui a proposé un autre mode d'exploitation en supprimant les corporations de travailleurs et en fesant écraser leur révoltes, comme celle des canuts de Lyon, par la troupe.

Quand on parle des modes d'oppresion, y compris racistes, occidentaux, on parle des modes d'oppressions de la bourgeoisie libérale dont la cible la plus avancée était les populations colonisées et celles des ïles à sucres, mais qui concernait aussi, dans une moidre mesure, les classes populaires européennes. On y trouve les mêmes modes, la bestialisation et la naturalisation de la position, la version la plus pousée étant le spencserisme qui à cherché à démontrer pourquoi les prolos étaient inferieurs par nature à l'élite sociale.

L'idéologie d'un groupe dominant a tendance à s'infuser dans la population, d'où le fait qu'on peu trouver des morceaux de cette culture bourgeoise chez tous le monde, mais ce n'est pas l'occident qui s'autoflagèle, c'est les opposants à la culture de la bourgeoisie libérale qui la cible. Elle est ciblé car c'est elle qui est au pouvoir, pas les élites féodales ottomanes.

A par ça le cas Ottoman est un peu plus compliqué, les Eunuques étaient des cas assez rares et localisé qui venaient du prolongement ou de la copie de l'usage de la coure Bysantine, donc l'un des grands centre du christianisme, et on s'est retrouvé, que ce soit chez les ottomants ou chez les byzantins, avec des eunuques extrèmement puissant, dominant par leur influance de coure la plus grande part des aristocrates de leur époque.

En effet, les esclaves ne pouvaient être fait que chez les non-musulmans, un peu comme dans l'empire carolingiens où seuls les non-chretiens pouvaient être vendu comme esclaves (le gros centre de ce comerce étant Verdun, avec surtous un flux de slaves qui sont enssuite vendu en méditerranée).
On a même l'apparition d'élites militaires faites de soldats-esclaves, les Mameluks, en Egypte, et les Janissaires en turquie, capable de faire et de défaire les sultants à leur guise, voir devenant sultant eux même pour les mameluks.
En gros on est sur un prolongement de la traite antique, qui s'est essouflée lentement en Europe entre le 8ème et le 13ème sciècle pour finir par disparaitre, alors qu'elle s'est perpétuée plus au sud-est. La traite Atlantique est vraiment spéciale vu qu'elle est faite par des sociétées qui ont ablie l'esclavage des hommes et qui ont donc besoin de déshumaniser les esclaves.

Le christianisme a combatue l'esclavage, mais âvec une efficacitée relative selon les rapports de force et les sociétées.

""Mais en remettant dans le contexte, partout ou est passé la chretienté, l'esclavage a disparu. ""

Non.

Le développement industriel a fait reculer l'esclavage.

Et de fait, le recul de l'industrie le ramène....

ok, je parlais de l'esclavagisme assumé, par de ses resurgences modernes.

" c'est que c'est un erreur de ne pas penser que ce sont les extremistes qui donnent le LA et qui finissent par l'emporter. "
Légitimer ce genre de raisonement c'est légitimer tous ceux qui vous traites de nazillons... Vous êtes sure de vouloir prendre cette pente?

" Effectivement l'universalisme (héritage de la chretienté en passant, issue de Rome - cf Todd) est en France encore "
On voit bien dans le discours des "intersectionel" français qu'ils s'appuient sur cette tradition universaliste, ils en ont juste une interpretation différente de MBC.

" il est sur la ligne :  La nation est la cadre (car culturel) "
Donc on parle de nation "ethnique" et non de nation "politique", ce qui était déjà la séparation entre les concervateurs et la gauche en 1900.

"Donc on parle de nation "ethnique" et non de nation "politique", ce qui était déjà la séparation entre les concervateurs et la gauche en 1900. "


CULTUREL ! : Donc, que l'on peut s'approprier quelques soit sa race. C'est un porte ouverte car elle ne depends par de d'une appartenance primitive et figge : race/seze ou que sais-je.

Vous dite que la nation est un cadre qui est la condition du commun, donc le commun doit rentrer dans une culture pré-existante, naturalisé, ce qui renvoie directement à la nation ethnique.
Le concepte e la nation politique c'est que le commun se négocie et que c'est de cette négociation politique que découle le cadre national, qui est donc en évolution permanente, et heuresement, quelque chose de figé est quelque chose de mort. Le nouvel accord découle toujours en sa très grande majorité du précédent, mais on ne peu pas invoquer le cadre précédent pour dire que le nouveau cadre n'est pas "la nation", c'est en négociation, ce n'est pas naturalisé. :)

Je ne suis pas en desaccord du tout.
Cette négociation peut se faire noramllement SI les nouveaux elements sont numeriquement faible/raisonnable.
Pas massif, sinon, le rapport force demographique amène un rapport de force physique.
Vous voyez ou je veux en venir...

En fait il ne faut pas être trop naïf sur le "normalement", l'évolution de ce genre de contrat social est toujours complexe, un peu douloureux, insécurisant et comrend toujours une part de rapport de force, et des déçus de l'évolution, que cette dernière vienne de la sociétée (idéologie, nouvelle génération, etc.) elle-même ou de nouveaux venus (créolisation). En gros il n'existe aucun nombre minimum de nouveaux venus indolore, même le nombre 0.

Actuellement le contrat collectif se délite, mais il se délite dans tous les pays ayant subie ou subissant une purge néolibérale qui atomise la sociétée, l'un des meilleurs exemple, les plus violent, ce sont les pays d'Europe de l'est dans les années 1990, et on peu pas vraiment dire qu'ils ont connues une forte immigration.

Disons que toutes ces causes s'ajoutent l'ne par dessus l'autre et que lors le flux est trop massif, ca aggrave la situation.

On a un point d'accord minimal ici ? ;-)


Disons que pour moi c'est vrai et faux.


Les wokes, pour moi ça a bien plus de chance d'être une avant-garde égarée, qui va dominer certains cercles pendant quelques années, puis passer de mode comme celles des générations précédentes, entre autre car leurs excès en auront dégouté les gens normaux (le problème pour moi étant bien plus qu'ils risquent aussi de les dégouter de la gauche en général, ce faisant), que le début d'un nouveau totalitarisme sur lequel certains aiment bien fantasmer (dont un grand nombre d'hypocrites n'y croyant même pas sérieusement, mais qui savent que ça fait un bon argument contre la gauche).


Enfin il n'y a qu'à voir leurs têtes d'affiches des petits bourges qui se font un nom dans la radicalité radicale pour mieux faire carrière dans le conseil diversité aux entreprises ou les cures miracles anti-blanchitude à vendre aux culpabilisés, ou devenir des influenceurs twitch ou youtube, des journalistes de seconde zone rêvant d'une carrière au New York Times (certes un projet presque réaliste compte tenu de son évolution), des universitaires dans d'éternelles guéguerres pour des postes et financements, et en France quelque ancienne secrétaire de ministre mue par le rêve américain d'être un jour invitée à faire des conférences à Princeton sur nos terribles racisme et islamophobie.

Ça doit être l'avant-garde la moins révolutionnaire depuis celle des nouveaux philosophes. Ils ont les plans de carrière des maos avant même d'y entrer. Et au premier changement de sens du vent en feront une dans le reniement de ce qu'ils pensaient la veille (moins 3 ou 4 sincères sur lesquels les autres se défouleront pour le restant de leurs jours).


Ils ont une petite dangerosité pour les individus s'attirant leurs foudres et dont les carrières les mettent à la merci d'un cancel (risque assez réduit pour les gens dont l'activité ne repose pas sur un public), dans la période actuelle où leur mode n'est pas encore retombée (voire risque de s'aggraver en France), et une autre pour tout ce que leurs discours peuvent servir à justifier du coté de système (plus de censure, etc... qui ne visera certainement pas que les "racistes" au final). Et enfin celle de favoriser l'extrême-droite qui ne manque pas d'exploiter leurs conneries.


Mais pas le genre de grande dangerosité qu'y voient ceux qui parlent de "réhabilitation du racisme", etc... Tout simplement parce que la force des wokies ne vient pas d'eux mêmes mais des 'normies' de gauche. Des gens qui peuvent se laisser à suivre leurs paniques morales au nom des grandes causes qu'ils agitent, ou se laisser culpabiliser, mais n'adhèrent pas vraiment à leurs idées au delà de "le racisme/sexisme/whatever c'est mal".  Ils leur autorisent une certaine gamme de cibles, mais assez limitée. 

Il n'y a qu'à voir les dizaines de fois où des wokies américains ont tenté de "call out" de vrais politiciens, que ce soit Biden (par exemple pour ses histoires de calins ou son soutien à la war on drug et aux politiques carcérales "racistes" s'ensuivant) ou Bernie Sanders (pour son "sexisme" avec Warren, son coté class first ou ses supporters trop blancs), même là bas quand ils tapent trop haut ça finit en eau de boudin. Il y a des millions de personnes de plus prêtes à réagir à un scientifique portant le mauvais t-shirt sur une vidéo, ou à une quasi anonyme faisant une blague douteuse sur twitter en partant en Afrique, que pour accuser Biden de suprémacisme, même quand les politiques qu'il a soutenu, ayant envoyé des millions de noirs en prison, en seraient la définition même pour les adeptes de critical race theory (qui ne manquèrent pourtant pas de le dire dès son évocation comme candidat, comme de s'en prendre aussi à sa colistière ancienne procureure comme complice de ces politiques).


Au delà, pour ce qui est de la "réhabilitation de la race", ce que sont les wokies c'est une petite écume sur la vague de la prise en compte des discriminations systémiques.  Indéniablement, tenter de résoudre celles qui demeurent malgré l'égalité formelle déjà établie entre les citoyens, conduit des gens, partout, et les vrais antiracistes en tête, à s'interroger sur comment les corriger, et considérer l'hypothèse que refuser de voir les couleurs, ça n'aide pas vraiment à le faire, les racistes semblant moins motivés que ceux qui le sont moins pour devenir aveugles en la matière. Mais ce débat là ça dépasse largement la question du wokisme (qui est au plus une réponse, extrême et parmi des milliers de potentielles, à un problème ne nécessitant qu'un léger compromis entre l'universalisme et la réalité).

Je suis assez d'accord.

Par contre, je considère que lorsque la mode woke s'arretera, qu'on aura donné une ame aux salades (on en est proche ; les plantes font partis de la famille selon certains écrits)  les dégats seront fait ; les rapport humains de tous les jours seront réduit à l'utilitaire, l'allergie à l'aspérité aura pris le dessus.

Le projet nihiliste continuera avec d'autre support.

Je ne connais pas suffisamment le discours, les écrits de Bock-Côté, pour juger de la réalité des généralisations que vous lui reprochez.

Mais les racialistes, les indigénistes, les décoloniaux, les intersectionnels... ont en commun, dans leur lutte contre les discriminations dont ils sont victimes, leur affirmation du rejet du "Blanc".

A Pandamasked approuvant Soumahoro qui déclare (je cite) : un homme blanc se disant antiraciste ne devrait pas pouvoir juger quel est le bon antiracisme et le mauvais face à des personnes qui vivent le racisme tous les jours, vous répondez ironiquement : Est ce vraiment une meilleure idée de réserver ce droit aux hommes blancs se disant racistes ?

Votre réflexion met l'accent sur l'impasse dans laquelle se retrouvent les susnommés en sélectionnant leurs alliés en fonction de leur taux de mélanine, plutôt que selon leurs idées.


Je dois avouer que j'ai pas lu ses bouquins non plus, mais c'est l'impression qu'il m'a donné dans les 6 ou 7 interviews de lui que j'ai vu/lu, toujours à prendre des exemples extrêmes pour justifier de les reprocher à des tendances bien plus larges.


Après oui, ça ne m’empêche pas de demeurer très critique envers les dérives de la culture de l'identité où "d'où les gens parlent" devient plus important que ce qu'ils disent, mais je pense qu'il peut y avoir quelque juste milieu entre les discours type PIR et s'opposer à l'analyse du racisme comme système par refus de tout soupçon de "voir les couleurs".


Enfin tel que je le vois il exploite des dérives militantes pour les retourner contre les analyses universitaires qu'elles déforment ou ceux qui les incluent dans leur réflexion sans le faire.

Méthode qui peu toujours marcher, vu qu'il y a toujours des dérives dans une lutte.

Y a-t-il un seul de mes propos fustigeant l'islam politique, même isolé dans le but de me nuire, qui ait pu faire penser sérieusement que je cautionne un discours d'extrême-droite ? 


Disons, pour commencer, votre silence assourdissant quand vous recevez le soutien d'un facho sur ce forum.


Bien sur, vous n'avez pas choisi d'être soutenu par ce facho, mais le fait que vous n'ayez pas refusé explicitement ce soutien laisse penser que les idées du bonhomme ne vous dérangent pas tant que ça.

Je n'ai pas une connaissance exhaustive de l'historique de Nick sur ce forum (puisque c'est de lui qu'il s'agit).

J'ai lu ses posts qui suscitaient des réactions outrées, ces "couvrez ces messages que je ne saurais voir", révélateurs de l'état d'esprit d'@sinautes désireux de préserver leur confortable entre soi.

Si Nick (ou qui que ce soit) diffuse des idées enfreignant les règles de la charte du forum, c'est au modérateur de faire son travail.

Ce n'est visiblement pas le cas : ni appels au meurtre, ni injures.

Le modérateur l'a simplement sanctionné pour trollage. 

Ce qui m'amuse, c'est que nombre de ses contempteurs, dont vous faites partie, n'ont même pas conscience de leurs propres excès.


Quant à son soutien, il  s'exprime essentiellement sur les sujets traitant de l'islamisme, cautionnant ma critique d'un extrémisme.

Cet extrémisme religieux qui est une forme réelle de fascisme, mais que vous paraissez nettement moins enclin à condamner.




Je n'ai pas une connaissance exhaustive de l'historique de Nick sur ce forum (puisque c'est de lui qu'il s'agit).

J'ai lu ses posts qui suscitaient des réactions outrées, ces "couvrez ces messages que je ne saurais voir", révélateurs de l'état d'esprit d'@sinautes désireux de préserver leur confortable entre soi.



Puisque vous avez lu ces posts-là, vous devriez facilement pouvoir le situer politiquement, non ? Et les réactions n'étaient pas "couvrez ces messages que je ne saurais voir" mais plutôt "ne laissez pas ce troll fasciste pourrir le forum". Car oui quiconque ayant un peu de culture politique (et il y a pas mal d'asinautes qui sont dans ce cas) aura rapidement compris pour quelle idéologie Nick fait de la propagande.


Donc, à votre avis, Nick est plutôt proche de quel parti politique:

1) NPA

2) LFI

3) EELV

4) LREM

5) RN

(attention, il n'y a qu'une seule bonne réponse possible)



Si Nick (ou qui que ce soit) diffuse des idées enfreignant les règles de la charte du forum, c'est au modérateur de faire son travail.

Ce n'est visiblement pas le cas : ni appels au meurtre, ni injures.

Le modérateur l'a simplement sanctionné pour trollage. 


Oh le bel homme de paille ! Hé, Ervé, je n'ai pas dit que Nick appelle au meurtre, j'ai dit qu'il est un facho !!! Et il est légal (même si très honteux) d'étaler ses opinions fascistes sur ce forum.


Ca me rappelle tous ceux qui disent, se croyant très malins: "Le RN n'est pas anti-républicain car il n'est pas interdit par la République." -> dans une démocratie, il est légal d'exprimer n'importe quelle opinion politique, même une opinion politique qui est de mettre fin à cette démocratie.


Ce qui m'amuse, c'est que nombre de ses contempteurs, dont vous faites partie, n'ont même pas conscience de leurs propres excès. 

Allez-y, quels excès ai-je commis ? Je l'ai juste situé politiquement. OK, je le reconnais, j'ai été excessivement bienveillant avec Nick. D'habitude je suis bien pire que ça avec les fachos. Je ramollis.


Quant à son soutien, il  s'exprime essentiellement sur les sujets traitant de l'islamisme, cautionnant ma critique d'un extrémisme. 


Et donc ? Si j'étais mauvaise langue (et je le suis un peu), je remarquerais que vu que vous ne parlez QUE de "sujets traitant de l'islamisme", il ne peut pas vous soutenir sur autre chose sur ce forum.


Mais passons. La situation est que vous avez été soutenu par un facho (peu importe le sujet). Quelle doit être alors votre réponse ?

1) Ta gueule, facho, je ne veux pas de ton soutien !

2) Merci pour votre soutien, mais ça ne change rien entre nous: vous êtes toujours mon adversaire politique

3) Ah oui, les musulmans sont vraiment très méchants, d'ailleurs les vrais racistes c'est les antiracistes (de préférences les antiracistes femmes, noires et musulmanes), ceux qu'on qualifie de "fachos" sont inoffensifs

4) ...

(attention, deux des quatre réponses sont mauvaises, et une autre est très impolie)



Cet extrémisme religieux qui est une forme réelle de fascisme, mais que vous paraissez nettement moins enclin à condamner.


Je l'ai pourtant fait à plusieurs reprises. J'ai dit que tous les extrémismes religieux, quelle que soit la religion, sont des mouvements d'extrême droite. C'est justement pour ça qu'une expression comme "islamogauchisme" est complètement stupide.



Conseil à Tristan : Ne me donnez pas trop d'importance, ca va finir par par me valoriser...
Ca me gène ;-)

Juste defendez vos opinions sans condamner celui qui n'a pas les votres, et que le meilleur gagne.
Un peu de recul, un peu de distance et tout ira bien.

Je me méfie des choix avec injonctions à choisir les 'bonnes' réponses.
Dans votre liste, il n'y a pas Lutte Ouvrière. Dommage.

Se faire passer pour d'extrême droite pour infiltrer le forum d'Arrêts sur Images, l'entrisme trotskiste n'a plus de limites. /s

Conseil à Tristan : Ne me donnez pas trop d'importance, ca va finir par par me valoriser...
Ca me gène ;-)


Si ça vous gène tant que ça, il y a un moyen simple pour vous d'avoir moins d'importance: disparaissez.



Juste defendez vos opinions sans condamner celui qui n'a pas les votres, et que le meilleur gagne. 


Vous avez raison, il faut respecter les fascistes, ils ne font qu'exprimer leur opinion. Opinion qui consiste à exiger des discriminations envers certaines personnes qui me sont chères et qui vise à détruire la démocratie, mais bon, il faut surtout pas les attaquer, ces pauvres petits flocons de neige geignards. 


Et puis, les fachos aux pouvoir, on sait ce qu'ils feraient en premier: se débarrasser de tous ceux qui pourraient représenter une quelconque opposition: intellectuels, sympathisants de gauche, bref, vous défendez une idéologie qui veut physiquement supprimer 99% des asinautes. Ne vous attendez donc pas à être accueilli avec des fleurs.


Donc je fais preuve d'autant de pitié à votre égard et vous et vos copains en feriez si par malheur vous arrivez au pouvoir: absolument aucune



Dans votre liste, il n'y a pas Lutte Ouvrière. 


Ca tombe bien, vous n'êtes pas à LO.

<iframe width="1280" height="720" src="https://www.youtube.com/embed/JdIHg_Q_ReQ" title="YouTube video player" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>

"bref, vous défendez une idéologie qui veut physiquement supprimer 99% des asinautes "

Je corrige : 99.5% ; j'inclus les recherchistes et ciels qui font le ménage dans les bureaux car je les associe par associations.


Serieusement, vous etes un grand malade vous...


Non. Juste quelqu'un qui n'a pas oublié ce qu'est réellement le fascisme.

Comme dab, la gauche a toujours un faschisme de retard,,,

A quoi s'apparente selon vous "ne laissez pas ce troll fasciste pourrir le forum", sinon à un appel à la censure, alors que vous concédez un peu plus loin que Nick poste en toute légalité ? Votre "logique" est surprenante.

D'autre part, hormis lors de ses interventions répétitives pour lesquelles le modérateur l'a averti, il n'a rien d'un troll. Pas plus que d'un "fasciste", terme dont vous semblez ignorer le sens historique. Il est vrai que vous lui avez épargné "nazi", probablement un signe de votre grande mansuétude.


Je ne m'attarderai pas sur le procès d'intention que vous me faites en suggérant que seuls les sujets traitant de l'islamisme m'intéressent. J'interviens sur ces sujets pour fournir des éléments entrant bien souvent en opposition avec la teneur générale des articles qui les abordent. Et avec une majorité de commentaires du forum, dont les vôtres, ça va de soi.


Bien entendu, fidèle à vos arguments véreux de faussaire, vous évoquez "les méchants musulmans", assimilant stupidement et dangereusement les musulmans aux islamistes.


Enfin, si pour vous le terme "islamogauchisme" n'est pas valide, pour moi ce sont "islamophobe" et "laïcard", maintes fois utilisés ici, qui n'ont aucune signification. 

D'ailleurs, je ne me fatiguerai pas à chercher des thèmes sur lesquels nous pourrions nous accorder. Il n'y en a pas.




A quoi s'apparente selon vous "ne laissez pas ce troll fasciste pourrir le forum", sinon à un appel à la censure, alors que vous concédez un peu plus loin que Nick poste en toute légalité ? 


Ce n'est pas parce qu'un troll peut légalement pourrir un forum internet qu'on est obligé de le laisser faire. 


Pas plus que d'un "fasciste", terme dont vous semblez ignorer le sens historique. 


Facho = d'extrême droite (c'est la définition usuelle du mot, et une extension de son sens historique). Nick est un facho. Et évitez de croire que j'ignore telle ou telle partie de l'histoire, je suis relativement bon (surtout en ce qui concerne la seconde guerre mondiale).


Il est vrai que vous lui avez épargné "nazi", probablement un signe de votre grande mansuétude. 


Je l'ai dit: je ramollis. Je serai bientôt bon pour l'hospice.



Je ne m'attarderai pas sur le procès d'intention que vous me faites en suggérant que seuls les sujets traitant de l'islamisme m'intéressent. 


C'est pas ce que j'ai dit. Je suis sur que vous avez plein d'autres centres d'intérêt. Dont vous ne parlez pas sur ce forum, c'est tout.



vous évoquez "les méchants musulmans", assimilant stupidement et dangereusement les musulmans aux islamistes. 


Ce n'est pas moi qui fait cet amalgame, mais les fachos (et vous aussi, hélas).


 "islamophobe" et "laïcard", maintes fois utilisés ici, qui n'ont aucune signification. 


Voici la signification de ces deux mots:

"islamophobe": raciste envers les musulmans

"laïcard": très/trop attaché à la laïcité; par extension, quelqu'un qui utilise la laïcité comme un prétexte pour viser spécifiquement une certaine religion


D'ailleurs, je ne me fatiguerai pas à chercher des thèmes sur lesquels nous pourrions nous accorder. Il n'y en a pas. 


Voici quelques thèmes:

- le féminisme

- les luttes sociales

- les droits LGBT+

- le combat contre les religions

- la défense des droits de l'homme

- etc


Si vous êtes vraiment de gauche, il y a de quoi tomber d'accord. Si tout ce qui vous intéresse, c'est de dire du mal de certaines femmes anti-racistes dont vous n'aimez pas le discours, tant pis pour vous. 


Mais vous disiez plus haut que vous aviez plein d'autres centres d'intérêt. Qui sait, nous pourrions nous accorder sur l'un d'entre eux. Peut-être même sur tous.


Je confirme : il la connait....

La critique la plus absurde étant d'invalider sa critique d'américanisation de la société française parce que son propre  conservatisme l'assimilerait aux conservateurs américains. A écouter Block-coté, on voit mal ce qui le rapprocherait des trumpistes de Fox-News, mais quand bien même il serait de ce point de vue "américain", cela valide au contraire son analyse: le débat français deviendrait polarisé avec d'un coté des woke radicaux et de l'autre des réactionnaires opposant leur radicalité à une autre, à l'américaine quoi.

A force de pratiquer la rhétorique de cour de récré (c'est cui qui dit qui y'est), on en oublie la logique.

A écouter Block-coté, on voit mal ce qui le rapprocherait des trumpistes de Fox-News


Oh si on voit très bien ce qui le rapproche des trumpistes: sa détestation de la gauche, ses positions antisociales, son négationnisme sur les violences policières, son imposture intellectuelle, ses "raisonnements" entièrement basées sur des anecdotes souvent déformées et/ou invérifiables, son omniprésence médiatique.


Ca fait beaucoup de points communs



Et pour illustrer le  "racisme décomplexé " de Maboula Soumahoro vous n'avez rien trouvé de mieux que d'aller chercher un extrait de 34 secondes  (  !? )  tiré de la chaine YT d' un dénommé Christian  Person   ( porte parole d'un microscopique parti politique ) mêlant Trumpisme,GJ, anti islam et christianisme .



amha c'est une perte de temps mais pour ceux que cela intéressent  la vidéo complète  de l'intervention de Soumahoro, se trouve ici : partie 1  et partie 2 

Petite précision, l'extrait qui file des boutons à Ervé arrive vers la 42 ème minute dans la partie 1

C'est très intéressant car la citation de 42s est clairement une manipulation vu qu'elle exprimé ensuite la raison de ce propos qui est qu'un homme blanc se disant antiraciste ne devrait pas pouvoir juger quel est le bon antiracisme et le mauvais face à des personnes qui vivent le racisme tous les jours. 

Est ce vraiment une meilleure idée de réserver ce droit aux hommes blancs se disant racistes ? /s

J'ai jeté un rapide coup d'œil sur le compte FB de Person.

C'est un entrepreneur de droite, soutien d'hommes politiques de droite.

A part ça, il apprécie le football féminin, salue la condamnation par le Grand Cheikh d'Al-Azar de la décapitation de Samuel Paty, avec le simple mot "Paix" (ce qui n'est pas exactement un commentaire anti-islam), s'alarme de l'agression raciste d'une jeune Asiatique...

Je vois très bien les raisons que vous aviez de le pourrir, mais je crains que vous ne lui ayez taillé un costard un peu trop ample.

Cela dit, la critique du discours de Soumahoro dépasse largement le clivage gauche-droite.

Effectivement, c'est un libéral sage qui défends la laicité sans adjectif et qui subit régulièrement les intimidations des 'wokes' locaux.

Oui, il est aussi souverainiste, ce qui explique l'opprobe qu'il suscite car il est talentueux.

Si vous voulez vraiment du lourd concernant le racisme des "racialistes" et "indigénistes" en général et de Maboula Soumahoro en particulier, ce long texte est édifiant:


http://www.non-fides.fr/?Une-Soiree-de-printemps-chez-les-racialistes

merci

Ce qui est décrit est tellement choquant, délirant, je trouve ça incroyable que sur ce forum, et sur ce site en général, des personnes qui me paraissent cultivées et intelligentes ne s'en rendent pas compte.

Mon grand-père a été déporté à Buchenwald pour résistance, il en est revenu en portant la culpabilité du survivant et une partie de lui est restée morte. Quand je lis tant de haine à l'égard des Juifs, et si peu de conscience de ce que cela implique, je suis assez inquiète pour l'avenir.

Vous allez avoir du mal à me convaincre du  racisme supposé  de cette dame avec juste un bout de vidéo qui vient d'on ne sait où, pris hors de son  contexte , en  en tirant des  conclusions aussi extrêmes.  

Beau et utile travail de décorticage. Merci

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.