La France aime voir le Bock-Côté des choses
article

La France aime voir le Bock-Côté des choses

Réservé à nos abonné.e.s
Pour la sortie de son dernier livre "La révolution racialiste", dans lequel il s'attaque aux "wokes" et autres "décoloniaux", Mathieu Bock-Côté a reçu un accueil chaleureux des plateaux de télé et radio français. En cinq ans, le Québécois s'est imposé comme une figure de proue du conservatisme, incarnant la frange réactionnaire de l'américanisation qu'il ne cesse de fustiger. Au Québec, il divise.

Une fois n'est pas coutume, commençons par une polémique qui nous vient du Québec. Chantal Guy est journaliste depuis 20 ans au quotidien québécois La Presse. En avril 2020, elle avait signé un article où elle proposait des recettes pour perfectionner "Trois classiques de la cuisine", dont un poulet rôti à la sauce brune, typique de ce côté-ci de l'Amérique du Nord. Mais Chantal Guy chronique aussi la vie littéraire. Le 4 mai dernier, elle a publié un texte critiquant avec malice - et plus ou moins bonne foi -, le dernier livre de son compatriote, Mathieu Bock-Côté, auteur de La Révolution racialiste et autres virus idéologiques, ouvrage dans lequel l'essayiste tacle avec verve les "wokes", les "intersectionnels", mais aussi ...

Il vous reste 97% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.