176
Commentaires

La com’ très recherchée de Didier Raoult

Le médecin Didier Raoult, promoteur de la chloroquine devenu en quelques jours incontournable dans les médias autant français qu’internationaux, cultive sa présence médiatique depuis plus de 20 ans, avec une habileté rare dans le monde scientifique. Trajectoire d’un chercheur devenu expert en communication.

Commentaires préférés des abonnés

L’utilisation de la chloroquine a l’air très prometteuse et l’idée de détecter/traiter aurait été une bonne approche. En tant que médecin généraliste, je ne souhaite qu’une chose c’est pouvoir prescrire cette molécule. En tant que médecin je rep(...)

oui. En même temps, le ton de Raoult n'est pas du tout rationaliste et sceptique, c'est surtout ça le problème..



En tant que scientifique (Docteur en Microbiologie à l'Université Lyon 1), je me permet de revenir sur la mise en contexte de cet article :

Vous citez un article de France Culture annonçant que l'article de Didier Raoult "divise" la communauté scienti(...)

Derniers commentaires

Il serait juste et sain de faire la même analyse avec buzyn, véran, salomon, le comité scientifique, n'est-ce pas ? Car ce sont eux qui ont pris des décisions et imposés des décrêts plus que surprenants, non ??? Notamment celui autorisant le Rivotril en IV  sans même parler d celui de l'hydroxychloroquine !!!! Quant aux protocoles des études "officielles" incroyables le silence des médecins... Randomisés en ouvert !!!! Sans parler des mensonges d'État depuis le début de cette "pandémie": Les chiffres faux donnés tous les soirs, les masques ???Les patients non testés anté et post mortem dans de nombreuses EHPAD et CH mais comptés Covid19. Les tests qui ne sont pas fiables...  La fausse étude du Lancet qui disait l'exact contraire en 2003!!! Les études "officielles" dont Discovery, un véritable fiasco, ce qui était attendu (vu les études déjà faite avec le remdevisir,...) Jusqu'au CNOM qui menace les médecins qui ont décidés d'appliquer le traitement pour certains avec et d'autres sans hydroxychloroquine, avec rajout soit d'effizinc ou cephalo 2, 3 G ou amoxi+a. clavulanique et anti-coagulant.CNOM eux même accusés de détournement de fonds, d'emplois familiaux, de salaires exorbitants et un "matelas" de 152 millions..Et maintenant, il s'attaque à l'azithromycine !!! . Il va falloir aussi à un moment donné que l'omerta cesse dans le monde médical... Résultat au 11 juin 2020, 29346 décès dont la grande majorité dans des EHPAD car bien évidemment les urgences les refusaient, même celles qui n'étaient pas sous tension... Il est beau le pays de la Déclaration des droits de l'homme... Il est beau le serment d'Hypocrate ( ah oui, c'est vrai, il n'a pas de valeurs juridiques... CQFD) 

Très mauvais goût, mais je n'y résiste pas.


>>>>>>>>>>

Malgré tout, Raoult a fait preuve de pragmatisme dès le début, et pas seulement en associant un antibio avec l'hydroxychloroquine (prise par des millions de patients pendant des dizaines d'années et même vendue sans ordonnance... Pour ceux qui persistent à parler de son extrême dangerosité), protocole suivi dans de nombreux pays.

Et surtout en donnant un antibio plutôt que rien à des malades, ce qu'ont fait finalement un grand nombre de médecins (si j'en crois les chiffres de vente de ces médicaments et les qq médecins que je connais) !!!

Mais aussi et surtout ses préconisations dès le début de la pandémie qui étaient de tester, traiter et isoler les malades. Et tous les gens potentiellement contaminés!!!  Plutôt que ne rien faire !!!

De faire la même chose dans les Ehpad plutôt que de les enfermer tous dès le premier cas détecté... Et de les laisser se contaminer en attendant ? Quoi?  La mort ?


Depuis ses résultats, qu'il continue à publier, sont surement à vérifier, mais en tous cas certainement bien plus sérieux que ceux du Lancet et autres ...

Pour le reste, on en saura plus ultérieurement, ainsi que pour ses prévisions de fin de la pandémie qui ont l'air de tenir la route jusqu'à présent !!!

Et donc, pourquoi tant de haine et de mépris ???

Le vrai problème, il me semble, c'est de savoir pourquoi le ministre de la santé a autorisé l'utilisation de ce médicament (dans les cas très graves), s'il est dangereux. Pourquoi un jour on nous dit que cela ne fonctionne pas et celui d'après on lance une vaste étude sur le sujet. 

Qu'il y est des scientifiques égocentriques ce n'est quand même pas une grande découverte. Après que les journalistes se fassent embobiner, c'est parce qu'ils le veulent bien. S'il y a création d'un personnage médiatique, ils en sont les seuls responsables... Du coup on apprend pas grand chose...

J'ai vu le film Contagion sur la recommandation d'ASI et ce professeur me rappelle étrangement le personnage de Jude Law

Un article de L. Guémart sur @si et le forum ressemble à celui de Valeurs Actuelles: un RV de trolls! 

Je me casse, j'ai piscine dans ma baignoire!

Monde de fous ! En pleine pandémie des chercheurs pensent avoir trouvé un remède et... tout le monde leur tombe dessus.

Pour les intéressés, je vous suggère deux vidéos de vulgarisation bien faites :

https://www.youtube.com/watch?v=Vaz94MfJBuk


https://www.youtube.com/watch?v=h18tSEYukqE

Il me semble que les particularités psychologiques du personnage et l'efficacité du médoc qu'il prône sont deux  sujets relativement distincts ou plutôt que nous devrions distinguer car ils se trouvent diablement mélangés dans l'argumentation, surtout l'argumentation "contre". Distinguer l'homme et l'oeuvre, quoi. 


Souvenons nous de Semmelweiss, lui aussi était "particulier" sur le plan psychologique. Lui aussi avait tout le corps médical contre lui. Contre lui, rappelons-le, pour contester le truc tout con qu'il préconisait, se laver les mains entre deux interventions médicales. 


Et si le corps médical, dans son ensemble, avait lui aussi certaines particularités psychologiques? Il faudrait un autre article pour les étudier. 


On expliquerait peut être aussi pourquoi certains se sont acharnés, au point d'obtenir son déremboursement, sur la relativement inoffensive homéopathie. Alors que le Médiator a continué longtemps, contre vents et marées, à faire de vraies victimes et à impacter la sécu (remboursement du médoc plus traitement de ses effets nocifs). 


Mais dans ce cas, il faut ajouter les particularités de BigPharma, et celles-là ne sont pas toutes psychologiques.

Raoult vs Cymes : 2 spécialistes de la communication !

Choisis ton camp, camarade !

(ou pas... )

En tant que scientifique (Docteur en Microbiologie à l'Université Lyon 1), je me permet de revenir sur la mise en contexte de cet article :

Vous citez un article de France Culture annonçant que l'article de Didier Raoult "divise" la communauté scientifique.
Non il ne la divise pas, il est rejeté à l'unanimité.


L'article en question a été publié dans un journal contrôlé par ses collaborateur au laboratoire (son ancien thésard et la thésarde de ce dernier). La publication de l'article a été réalisée en un jour. Autant dire qu'il n'y a eu aucune relecture par des pairs. Il s'agit là d'un grave conflit d'intérêt qui à lui seul devrait invalider le contenu de cette étude.

Quand au contenu de l'article, au delà du fait que le nombre de patients étudié est trop faible pour en tirer la moindre conclusion (c'est statistiquement impossible, tout simplement), l'ensemble montre de multiple manipulations frauduleuses (exclusions arbitraire de patients, analyse différentielle des patients contrôle, falsification des statistiques, manipulation des graphiques...).


Je vous invite à consulter les échanges entre scientifiques à ce sujet sur pubeer :

https://pubpeer.com/publications/B4044A446F35DF81789F6F20F8E0EE

Cet homme (même s'il n'en mérite pas le titre) est, en plus d'être un danger public, une honte pour toute la profession scientifique et médicale.




Si vingt ans d'étude sur les effet antiviraux de la chloroquine n'ont jamais permis de démontrer le moindre effet in-vivo (y compris les multiples et récentes études sur le Coronavirus-SRAS) et que la chine n'a jusque la publié aucune donnée concernant les soit-disant effet de la chloroquine c'est bien pour une raison.

Et il n'y a pas de complot de l'industrie pharmaceutique la dedans, tout simplement car leur intérêt pour de telles maladies est très limité car peu lucratif (il suffit de regarder les financement privé concernant le coronavirus, vous n'en trouverez tout simplement pas, contrairement aux études sur le diabète, le cancer, et autre molécules à la noix venduent en parapharmacie).





Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Bon article, qui nous rappelle que Communication ( Subjectivité de Raoult) et Information ( Objectivité des protocoles scientifiques  ) sont depuis longtemps des paradigmes contradictoires . Quant à la figure de Raoult, j'entends Assurancetourix ( un sage) , mais je préfère le médecin d'"Indépendance Day" en Zone 51, qui se loupe contre les extra-terrestres . ( Parabole ? )

Si ce n'est que Loris Guémart a sans doute l'intention de se faire recruter par LCI ou BFM où il serait sans doute bien mieux payé et où il ferait joli dans le décor,je ne vois pas ce que cet article vient faire ici.


Il suffirait donc d'être un habile communicant,pour accéder au sommet de la hiérarchie mondiale dans un domaine donné?


Si oui ,il faut d'urgence abolir ces classements et dire sur quels autres critères nous pouvons nous appuyer pour faire confiance à celui-ci plutôt qu'à celui-là, ce dont je vous soupçonne ,M,Guémart,d'être bien incapable.

La psychologie des auteurs,si elle a une grande importance pour expliquer une oeuvre artistique(au sens large) me paraît totalement impertinente en matière scientifique car même si Galilèe battait sa femme(allez savoir) il n'en demeure pas moins que la terre tourne autour du soleil et que le pauvre homme fut bien tourmenté pour l'avoir affirmé.

Que M.Raoult soit un hurluberlu imbu de lui même,si c'est le cas, je m'en moque.Qu'il ait tort ou raison,je ne sais pas.

Ce dont je suis certain,c'est que brandir les arguments sur les effets secondaires d'une molécule en vente libre depuis plusieurs décennies(jusqu'au 13 janvier 2020) me paraît être une imposture voir une malhonnêteté.


En fait,le seul risque,c'est que M.Raoult ait raison.Je le prendrais volontiers si l'alternative se présentait.


Je ne connais pas votre métier mais je trouve que la manière dont vous le faites,sans chercher à déceler quels sont les intérêts des uns et des autres en la matière ,est tout à fait contestable(c'est un euphémisme).



"il s’agit d’une démarche pleinement empirique, et donc médicale aux sens réel et noble. Les idéologues de la « Médecine scientifique » détestent cette idée, Raoult lui rappelle que c’est bien cela le paradigme authentique de la clinique. On entend toutes sortes de choses au sujet des « faiblesses méthodologiques » de son essai clinique à Marseille. Venant de la part de sectateurs qui cautionnent massivement la destructivité de la biomédecine mercantile, et ferment les yeux sur les faiblesses épistémologiques sévères des protocoles de recherche dont ils se gargarisent, ce n’est pas juste pas recevable. Je me permets vraiment d'insister : ce que les pourfendeurs de Raoult ignorent ou feignent d'ignorer, c'est qu'il assume une démarche empirique qui est celle de la vraie médecine, depuis toujours ! C'est comme ça qu'on a utilisé la chloroquine avec succès contre le palud et que tous les médicaments anciens ont été mis sur le marché. Je n'ai évidemment rien contre les études bien faites, et comprends d'une certaine manière la validité des critiques formelles adressées à son essai clinique. Il ne se situe toutefois pas dans la même perspective épistémique. Cette contestation conduisant à faire courir un risque majeur à des centaines voir des milliers de personnes. Un peu comme dans l'histoire de ce type qui laissa brûler sa maison quand on lui eut expliqué que la couleur réglementaire des extincteurs était le rouge, alors que le sien était hélas de couleur verte..."


Hydroxychloroquine : comment la mauvaise science est devenue une religion.

Cet article justifie pleinement le commentaire du Docteur Raoult " Vous n’^etes pas des sachants, mais des vulgarisateurs qui ne comprenons rien à rien, lui est persuadé qu’il a une intelligence supérieure à des gens dont il ne connaît pas le métier". Vous effectuer une chronologie avec les travers de l'individu sans tenir compte de l'essentiel au regard de la situation.. En effet, la question qui doit tarauder actuellement un journaliste devrait être " le traitement que propose ce Médecin peut-il sauver des vies?" Au lieu de cela on fait de la branlette "intellectuelle" comme pour une nécro, on remonte aux calendes Grèques pour ébranler l'édifice. Mais les malades ils s'en foutent des humeurs de Raoult et du journaliste qui les content, ils veulent un espoir de guérison et pour éviter la mort, ils sont prêt à lui faire confiance car ne vous déplaise, le SACHANT c'est lui et Louis Guémart  sort d'une école de journalisme qui l'a bien formaté !! Raymond Mathieu

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

il cartonne bien en ce moment, DJ Raoult !

Je regarde le sketch de

Jérémy Ferrari - Anesthésie Générale

avec délectation !

personnage haut en couleur ......

Vu sa video ou il se plante en beauté du l'importance de l'épidémie , il me semble qu'il faut être relativement prudent avec ses affirmations.

bref,  il a peut être raison mais j'espère que sa " rigueur" scientifique ne fera pas trop d'émules.



Je ne suis pas médecin, je ne suis pas scientifique, mais je sais une chose si j'attrape le covid 19 (obligée de sortir pour acheter des médicaments pour un mari gravement malade!) et que je sois inguérissable si l'on me propose la chloroquine je dirais oui car mourir pour mourir autant tenter une dernière chance. Je pense que s'il n'y avait pas urgence Raoult aurait continué à faire ses recherches comme tout chercheur qui se respecte, mais il y a urgence, alors on va un peu trop vite, mais il n' y a pas trop le choix. Comme dans l'article de LG, on peut penser à Pasteur qui a risqué sa carrière pour sauver un enfant!

Une petite question que je n’ai vue traitée nulle part : les Chinois ont-ils utilisé ce protocole ?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

PUB

:-)

Le site Les Crises publie un article (long) très factuel (mode actuaire :-) sur qui est le Docteur Raoult. Pas sur la Chloroquine.

A lire pour comprendre pourquoi les décideurs prennent avec des pincettes ses déclarations.

Il a peut être raison sur CE coup là, mais comprendre aussi pourquoi il faut être prudent.

On attend maintenant un article du type : le bashing rondement mené anti Raoult... Ainsi, le JT de France 2 hier soir met en exergue dans le parcours universitaire du médecin sa formation initiale littéraire... Bah voyons..Un pur hasard !.. Un toubib ayant fait des études littéraires ne peut être des nôtres et prouve ici son incompétence scientifique mais sans qu'on ait à le préciser..Astucieux. C dans l'air consacre une émission d'une heure au barde Raoultix :  les toubibs interrogés dézinguent confraternellement leur collègue mais attention disent ils "c'est un  Expert, un grand Monsieur" mais pas des nôtres.. Désolé, il chante faux. ..."Le protocole, le protocole" gloussent-ils en choeur pour couvrir le bruit des respirateurs des réas.  Il se pourrait bien que Mélenchon puisse  enfin se reposer : le bashing du barde Raoultix est en marche et l'a temporairement oublié. Ouf ! Raoultix  promeut ses idées iconoclastes tandis  que les autres , à quelques exceptions et parfois justement en première ligne s'indignent de son audace.  Et si, et si ...on s'interrogeait une bonne fois sur les mangeoires des uns et des autres...histoire de mieux comprendre comment parfois l'esprit scientifique des médecins orthodoxes, ceux comme les économistes qu'on invite , peut subvertir et pas qu'un peu les prises de position de chacun ? Chiche ? 

""Researchers have tried this drug on virus after virus, and it never works out in humans. The dose needed is just too high,” Susanne Herold, an expert on pulmonary infections at the University of Giessen, recently told Science magazine."


Mais si l'on omet ce jugement, le problème n'est-il pas de communiquer avant que la preuve soit faite et de donner à des fous comme Trump des possibilités de déverser des opinions certifiées qui conduisent ici à la mort de malheureux, là à de faux espoirs pour ceux qui courent d'immenses risques, là encore à la privation de ce médicament pour ceux qui en ont besoin et à qui il est à l'origine destiné


Sans parler des errements de ce professeur en matière d'épidémiologie comme le souligne le commentateur et médecin Philippe ci-dessous

Il me semble qu'il y a une erreur dans le texte :au lieu de "interdisez aux hôpitaux d’utiliser le Plaquinine ", ne vouliez vous pas dire "autorisez ...".

sinon, je ne comprends pas le sens de la phrase.

"Il a toujours le même ton un peu rationaliste et sceptique, il aime bien être à contre-courant des positionnements habituels."


A mon avis il manque un "donc" après la virgule...


Sauf qu'en fait non : il s'agissait plutôt d’émettre un jugement, une fois de plus. Au passage je me demande si il existe un journaliste capable de ne pas s'attarder sur le look du type (dès le 1er quart de l'article comme ici). Apparemment pas.


Pour en revenir à cette phrase, il faut peut-être expliquer au journaliste que rationalisme et scepticisme sont justement à la base de la démarche scientifique, il n'a pas l'air d'être au courant.

Les bâtiments  et l'équipement de l'institut que dirige Raoult sont récents .


On peut voir la répartition de leurs financements ici :


https://www.mediterranee-infection.com/linstitut/finance-et-budget/



Ce qui apparaît , c'est que les partenaires financiers sont nombreux et divers .   J'ignore la genèse de la création de cet institut et la part que D.Raoult y a prise .


Il a fallu convaincre de nombreux interlocuteurs aussi bien scientifiques que politiques .


Les travaux publiés dans les revues savantes, les participations à des colloques et la reconnaissance par ses pairs  crédibilisent  un projet de cette nature  ( le bâtiment a l'air bien)  .


Pour les responsables politiques des collectivités  Région - Département - Ville et aussi Etat ) la reconnaissance du grand public via les médias est sans doute déterminante dans l'issue d'un tel projet .


Jusqu'à quel point D.Raoult a-t-il besoin des médias pour obtenir des financements à ses  recherches ?

Didier Raoult ; 2247 publications scientifiques (sans compter les livres) depuis 1985 soit plus d'une par semaine en moyenne sur 35 ans...

Ce score faramineux fera sourire ceux qui savent ce que publier dans une revue scientifique veut dire et pose des questions sur le fonctionnement de cette personne

L’utilisation de la chloroquine a l’air très prometteuse et l’idée de détecter/traiter aurait été une bonne approche. En tant que médecin généraliste, je ne souhaite qu’une chose c’est pouvoir prescrire cette molécule. En tant que médecin je reproche par contre au Professeur Raoult de se planter depuis le début sur la supposé quasi innocuité de ce virus. Il n a cessé de répéter qu’on en faisait trop ou qu’on allait trop en faire. C’est un grand virologue mais comme épidémiologiste il est vraisemblablement aux fraises. Donc bravo pour ses recherches qui vont je l’espère bien nous aider mais à côté de ça il a des prises de positions à la limite de la débilité.

Comparons ce qui est comparable. La grippe a mis cette année environ 400 personnes en réanimation, et 50 à 100 y sont mortes. Nous sommes déjà à plusieurs milliers d’hospitalisés en état sévère et de 1000 morts pour le coronavirus.

L’histoire des 10.000 morts de la grippe est une extrapolations au doigt mouillé sur les pics de mortalité hivernale.

Pour avoir bosser des années à l’hosto, la grippe n’a jamais rempli des services entier de soins intensifs ou de réanimation. La grippe est un virus dangereux mais sans commune mesure avec la situation actuelle. Dans le grand-est nous vivons une situation catastrophique depuis des semaines. Ça ne sera de loin pas une goutte d’eau dans la mortalité comme il n’a cessé de le dire.


PS: soyons honnête il n’est de loin pas le seul « patron », médecin « expert » à avoir minimisé la crise sanitaire à venir. Et j’ai été personnellement choqué par l’attitude des médecins de plateaux télé qui n’ont eu de cesse de parler de « gripette » et d’être dédaigneux vis à vis de nos pauvres confrères italiens (a les entendre la médecine italienne était digne du moyen-âge alors que rappelons que la Lombardie est une des régions les plus riches d’europe).

Jean Claude Gaudin peut partir à la retraite serein.  Renault Muselier va pouvoir monter une liste "chloroquine - two fingers in the nose"

Deux personnes convaincues de l'efficacité de la chloroquine en ont pris en Arizona. L'une est morte et l'autre est à l'hôpital. 


Au-delà de la communication de ce médecin dont je n'ai aucune compétence pour en discuter, je tiens à rappeler que la loi sur la presse sanctionne les journalistes qui propagent des fausses nouvelles. 


Cet aspect de la question n'est pas suffisamment développé ou abordé.

Pour le décès nord-americain; il s’agit d’une ingestion en excès de phosphate de chloroquine à usage animalier.

Ils ont pris un produit de nettoyage d'aquarium dans lequel il y avait de la chloroquine. 

C'est aussi ça les Etats-Unis...

J'ai lu dans une laverie automatique qu'il fallait pas mettre son poney dans le séchoir !..Véridique !..Dommage que j'ai pas pris de photo à l'époque...Vous avez raison ...On comprend pour Trump est le Chef...

Rien à voir, mais.


Il y a longtemps, un fabricant de fours micro-ondes a été condamné à verser des dommages et intérêts à une citoyenne des USA qui avait mis son chat dans le micro-ondes pour le faire sécher.


Motif : ce n'était pas marqué sur le mode d'emploi qu'un four à micro ondes n'est pas un séchoir à chats.

Si vous trouvez la source  de cette information...

Il s’agit très probablement d’une magnifique légende urbaine. 

C'est vieux comme hérode...J'ai bien peur de ne pas retrouver la source.

Ce n'est pas le médicament qu'ont pris les personnes mais un produit pour nettoyer les aquariums contenant du phosphate de chloroquine. 

Le médicament lui même  est correctement testé  en ce moment. 

Le moindre placébo peu passer pour miraculeux quand il est administré à des patients atteints d'une maladie dont plus de 80% guérissent spontanément en  une ou deux semaines ...

Ceux qui ont pris du posphate de chloroquine, un médicament pour poissons ?


Ils ont lu sur la boite chloroquine et on pris une cuillère sans savoir ce que ça pourrait bien faire, c'est de ces imbéciles là que vous parlez pour avancer vos propos ?


Des illuminés qui font n'importe quoi, il y en a toujours eu ... 

Une overdose de paracétamol peut détruire le foie, il en va de même pour la plupart des médicaments, c'est très clairement dangereux, est-ce que ça veut dire qu'il faut les arrêter ?


Franchement, l'article du figaro est tellement ridicule que l'on est en droit de se demander si ce n'est pas un article du gorafi ...


Il faut arrêter de jouer au zététiciens. Il n'y a pas de preuve, c'est ce que la science peut dire. Au regard des méthodes scientifiques admises, on ne peut pas valider ce couple de médicament comme étant efficace. C'est tout, rien d'autre, point final.

Il se trouve que dans une crise de type épidémie dont l'évolution suit une exponentielle, tout action pouvant réduire la charge virale serait salutaire, ça personne le le met en doute.

Ce n'est donc pas la science qu'il faut mobiliser, mais bien le bon sens en réfléchissant au rapport Bénéfices/risques d'une décision qui consisterait à faire prescrire ce couple de médicament au personnes détectées.

Ces deux médicaments sont parmi les plus utilisés au monde, les effets secondaires indésirables sont connus peuvent être surveillés, même s'il s'avérait que les effets étaient moins spectaculaires que ceux que l'on pourrait extrapoler à partir de l'étude de Mr Raoult, ça pourrait tout de même être positif.

Il n'y a pas besoin d'être professionnel de santé, ni même scientifique, la décision n'est pas dans ce champ. Je vous prie d'éviter de mêler la science à cette histoire, la science, c'est pour le temps long, le temps de la raison, décorréler de la vie et de la mort de proches. Nous sommes dans un temps court, car toute mauvaise décision se paiera en milliers de morts et augmentation des pertes économiques liées au confinement.

Donc, non la décision est politique et elle a été prise par le ministre, en dépit de tout bon sens. Accepter sous la pression populaire un traitement don son inventeur dit lui même qu'il ne sera pas efficace dans les cas grave, car pour ces cas la charge virale n'est pas le problème, ce qui conduit à la mort sont les lésions et l'inflammation généralisée, c'est stupide.

Les politiques et médecins convaincus de leur bonne analyse pourront toujours se cacher derrière des locutions latines telles que "Primum non nocere" mais en réalité, ne rien faire c'est aussi nuire. Il s'agit d'évaluer si on nuit moins en ne faisant rien ou en faisant, c'est dur, très dur, mais c'est le choix à faire. Il sera bien difficile de refaire les estimations après coup, donc ne rien faire ne pourra être reproché à personne, enfin d'habitude c'est comme ça, mais là ce professeur jette un pavé dans la mare pour dire, que non, lui ne cautionne pas cette inaction. C'est son droit de médecin qui a prêté serment, il le fait en tant que médecin et non scientifique. Son expérience de scientifique, le conduit à faire ce choix de médecin, et ni vous, ni moi ne pouvons remettre en cause ça, d'une part nous ne sommes pas médecins et encore moins compétents scientifiquement dans ce domaine.  

La réalité, c'est que l'on ne peut pas faire ce que propose le Pr Raoult. Il propose de faire comme en Corée du Sud ou en Allemagne, dépister, pour pouvoir traiter à temps. Et bien la désorganisation et le sous financement de notre système de santé fait que ce n'est pas possible. On ne saura pas dépister tout les cas potentiels, et il n'y aura pas assez de traitement pour tout le monde. Comme ils ont décidé de ne pas demander de relancer la production à Sanofi, qui s'annonçait prêt à le faire, la situation ne s'améliorera pas.

Sans oublier les querelles d'égos entre un entre-soi parisien qui déconsidère le professeur en clamant le respecter, des médecins n'ayant jamais rien publié dans ce domaine professant leur opinion pas plus intéressante que la votre ou que le notre, mais toujours dans le sens de la disqualification de ce personnage, et bien évidement, les gens qui essayent de réfléchir par eux mêmes avec la somme d'informations qu'ils ont récoltées, arrivent à des conclusions bien différentes de celles du Conseil Scientifique de la présidence.

Comme c'est un problème décisionnel, il entre dans le champ de la politique, et je suis désolé de vous le dire, mais les profanes votent également, et se faire un avis est fondamental, il est biaisé certes mais il existe.

Ceux qui reprochent au professeur Raoult son biais scientifique sur ce sujet, sont eux même aveuglés par leur biais cognitif de vouloir appliquer la méthode scientifique là où elle n'a jamais demandé à apparaître.


Il y aurait beaucoup à dire sur l'ensemble du traitement de cette crise, mais je trouve au moins que ASI fait son travail en déchiffrant la stratégie de communication du Pr Raoult, c'est raffraichissant comparativement aux fadaises que l'on peut lire ailleurs ...


Quand au caractère véridique ou pas de l'information, sur des décisions de traitements avec des médecins qui pensent des choses différentes, je ne vois pas bien quelles erreurs factuelles ASI auraient pu faire. C'est un traitement factuel assez original.


 



Vous dites:


Ce n'est donc pas la science qu'il faut mobiliser, mais bien le bon sens en réfléchissant au rapport Bénéfices/risques d'une décision qui consisterait à faire prescrire ce couple de médicament au personnes détectées. 


Ceux qui reprochent au professeur Raoult son biais scientifique sur ce sujet, sont eux même aveuglés par leur biais cognitif de vouloir appliquer la méthode scientifique là où elle n'a jamais demandé à apparaître. 


Le problème dans tout ca c'est que Didier Raoult qui met la science sur le tapis                  D'ailleurs j'en viens à me demander s'il a lu la publication qu'il a co-signé. Voilà la dernière phrase de la publi écrite par Gauthier et al. "Our study has some limitations including a small sample size, limited long-term outcome follow-up, and dropout of six patients from the study, however in the current context, we believe that our results should be shared with the scientific community. "

En gros l'auteur reconnaît que c'est une étude préliminaire qui ne démontre pas de manière sure et certaine que ce traitement marche.

Pourtant Didier Raoult dit que ca marche. Si il disait qu'il testait ce traitement suite aux études in vitro chinoises et que les études préliminaires ont l'air prometteuses mais que l'on est pas encore sur scientifiquement que ca marche. Je ne verrais aucun problème dans sa communication


Là on a tout un bordel, avec des pétitions en ligne, des théories du complot, Raoult présentait comme un sauveur etc etc.


Génie ou charlatan... Je n'ai pas la compétence. 

"... lui est persuadé qu'il a une intelligence supérieure à des gens dont il ne connaît pas le métier" là, en revanche, j'ai un avis ! A combien de personnes pourrait-on appliquer cette phrase ? Dans tous ces gens, combien de journalistes mainstream ?

Ma méfiance va jusqu'à me demander jusqu'où les labos pharmaceutiques jouent un rôle dans la décision de n'administrer la molécule qu'à des patients dont l'état est critique et on pourra dire ensuite que vraiment ce médoc ne servait à rien...


Ma méfiance va jusqu'à me demander jusqu'où les labos pharmaceutiques jouent un rôle dans la décision de n'administrer la molécule qu'à des patients dont l'état est critique et on pourra dire ensuite que vraiment ce médoc ne servait à rien... 


Avez vous une source qui confirme ça. Parce que les infos que l'on a sur les essais c'est pas du tout ce que vous dîtes (voir la 20ème minute)

https://www.youtube.com/watch?time_continue=1257&v=PwCDoxOh0Aw&feature=emb_logo

Un petit résumé parce que je suis sur que les gens qui sont certains que les labos sont trop méchants ne vont pas regarder:

ce ne sera pas que sur les cas graves réanimatoires (encore heureux)
Inclusion de patients à la fois graves et ceux très tôt dans la maladie, résultats "en temps réel" au vu de la situation épidémique avec suppression de bras si résultats insuffisants, ajout molécules, rééquilibrage.
Etude strictement hospitalière par contre, pas de traitement pour les cas qui restent à la maison.
A peu près 800 patients en France et extension à d'autres pays européens.


Après peut-être que tous les infectiologues et scientifiques mentent. Ca me paraît peu crédible

Je dis que je me pose des questions ! Ce qui, dans ce cas, ne veut pas dire y répondre...

Toutes les infos d'experts qu'on a reçues ont été contredites à un moment ou à un autre par d'autres tout aussi experts

Masque - Pas masque ? Vivre normalement-rester confiné ? chloroquine-pas chloroquine ? Gripette ou énorme cochonnerie, épidémie ou pas... En 2 mois, on a eu le choix !

Le fait que je n'ai aucune expertise médicale, pharmaceutique ou scientifique ne m'empêche pas de penser qu'on est sacrément bien baladé et il ne faut pas m'en vouloir si le doute s'installe. Peut-être que si nous avions des infos fiables et non les clowns qui nous informent...

Vu ma réponse à votre commentaire précédent vous allez sans doute trouver ça bizarre mais j'ai approuvé votre commentaire. On est baigné dans un tel n'importe quoi depuis trois semaines (encore plus que d'attitude). La situation actuelle apparaît tellement absurde que le doute s'installe forcément. Et pas que j'ai chez vous, c'est pareil pour moi parfois je me demande si c'est pas voulu surtout quand j'ai vu passer la loi d'urgence et l'idée de revenir sur les 35h, les congés payés etc...

Après c'est possible qu'il y ait un complot du gouvernement, des labos je ne pourrais pas prouver le contraire.

Mais je pense qu'il ne faut pas jeter à la poubelle des explications moins coûteuse. 

Sur le masque pas masque, je préfère croire à l'incompétence, à la bêtise et l'égo des politiciens qui veulent avoir raison. Sur

*putain de forum 


Sur gripette pas gripette, je crois plutôt à l'incompétence et à du paternaliste et un sentiement de supériorité (souvenez le mépris pour les chinois quii confinaient leur population)

Sur Chloroquine pas Chloroquine c'est un faux débat relayé en grande partie par les médias et les politiciens j'ai l'impression. La chloroquine est testé dans le monde entier et est considéré par l'oms (j'ai mis les liens dans un autre commentaire sur ce filet j'ai la flemme de les rechercher excusez moi) comme une des molécules les plus prometteuses à tester. J'ai plutôt l'impression que le débat est doit-on attendre une étude qui répond à tous les critères de la méthode scientifique ou peut -on à partir d'études préliminaires contestables administrer un médicament sur une grande échelle. Je préfère personnellement le premier point.


Pour moi, le doute est compréhensible et sain mais en l'absence de preuve je préfère choisir les hypothèses les moins couteuses (un complot mondial ca me parait très compliqué à monter)

Pas de complot mondial. Juste des politiques néolibérales qui visent, depuis plus de trente ans, à soumettre les services publics à la logique marchande et à réduire  les capacité de l’État. 


C'est le résultat du "Starve the beast".  L'épidémie n'en est que le cruel révélateur.

 

La bête n'a plus aujourd'hui que la peau sur les os... et des crocs pour mordre.

Je suis totalement d'accord c'est les politiques libérales qui détruisent l'hôpital et le reste du service public.


Après même avec le service publique en lambeau, on aurait pu éviter la crise actuelle ou au moins avoir moins de mort et de gens en réanimation si on avait suivi les conseils de l'oms. C'était pas des trucs de dingues qu'il préconisait: dépister un maximum, confiner les malades, port de masques etc. Le gouvernement a juste fait l'inverse en expliquant qu'il avait tout bien fait.

Merci pour le lien. Très intéressant effectivement et au moins de vraies infos... et des gens qui avouent ne pas avoir toutes les réponses (quelle molécule ? Quand ?) Il est vrai que ce n'est pas la télé non plus !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.