164
Commentaires

Du bon usage de Pavlenski

Commentaires préférés des abonnés

Suis-je le seul à penser que le retrait de Griveaux arrive pile à temps pour LREM ? Très sincèrement, si Pavlenski avait voulu pourrir Griveaux, il fallait publier ça fin février-début mars : les listes auraient déjà été déposées, impossible de reven(...)

Bonjour ! je conseille à l'équipe d'Arrêt sur Images de visionner "l'interview" (je mets ce mot entre parenthèse tant ce moment s'apparente bien plus à un interrogatoire de police qu'à du travail de journaliste) de Juan Branco par Appoline de Malherb(...)

maria


Cette photo est en une des commentaires les plus recommandés d'un article de Médiapart, avec cette citation d'un de nos sinistres" Personne ne devrait subir une telle violence"

(...)

Derniers commentaires

la Banque de France EST une banque privée! instituée par Napoléon, etc... demandez à Mathilde, elle vous expliquera.

En mettant en ligne les photos et vidéos masturbatoires, Pavlenski aurait voulu dénoncer la  "tartufferie d'un membre de l'élite" : juste top ce jeu de mots !

et on ne va tout de même pleurer sur un individu qui a participer implicitement à la mutilation de personnes qui ont osé s'affronter à ce gouvernement !

Une chose est certaine : en 1789, l'avocat de Louis XVI,  Guillaume de Lamoignon de  Malesherbes, avocat,  a été guillotiné pour avoir défendu le roi pendant son procès (ce roi qui avait tenté, entre autres,  de "passer" à l'ennemi contre le peuple  français. Heureusement que la peine de mort a été abolie en France en 1981.. Branco pourrait trembler en Macronie juste pour faire son job d'avocat...

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Griveaux s'est-il mis en scène pour contrer la débandade que connaît Lrem ?

Je suppose qu'en sa qualité d'enseignante , auprès des futures journalistes,  Popolle Mauvaise Herbe,  s'est spécialisée dans la Déontologie du Journalisme.


Elle doit y briller de mille feux, quoique légèrement décalée....

M'inspirant de Boileau, j'avais commis, il y a quelque temps un affreux quatrain, que je me permets de reproduire( car les mêmes causes produisent les mêmes effets ) :


" Enfin Malherbe vint, et la première en France,

Fit sentir da

Apolline de Malherbe "journaliste", qui "enseigne le journalisme à Science Po" (Wikipedia). On ne sait plus s'il faut en rire ou en pleurer...

Bonjour à tous les piotr d'@SI

Jusque là, je n'ai pas trop voulu avancer sur cette histoire car l'anarchisme n'est pas trop ma tasse de santé

mais je viens de voir une chienne de garde interviewer Juan Branco

et aux aboiements, je me suis dit que la caravane devait avoir des raisons d'être passée


Bien sûr c'était sur BFM TV et la journaliste a pour nom Apolline de Malherbe


Si la longueur vous rebute regardez les dernières minutes et le final. C'est du grand'Art

On sent à travers cette interview que la Macronie  a perdu de sa transparence et s'opacise comme une eau qui tremble

Je crois que DS commence à prendre ses désirs pour des réalités ! démocratie autoritaire ? la France ? OK, alors comment nommer des pays comme la Russie ou l'Egypte  justement ? Il faut regarder ailleurs, pas seulement à sa porte. 

Et quand on a un peu connaissance des atteintes aux droits humains dans nombre de pays, on se félicite de vivre en France ! Même s'il y a lieu de regretter les violences policières. Même si des interviewers de chaînes d'info malmènent un peu leurs invités qui viennent complaisamment sur les plateaux de TV. 

Et merde. 




Pour une fois que j'ai été sur le twitter de DS, c'est pour apprendre ça :(





Et merde je pleure




 Griveaux: La main visible du marché!

 Griveaux: La main visible du marché!

Pour K sais je.   Je ne répondais pas à son propos mais j'écrivais mon impression. J'ai du me tromper de ligne. Pardon. Rien à retirer en ce qui concerne les vicissitudes et les aléas de nos politiques....!!


Je constate avec plaisir que Daniel a de bonnes lectures puisqu'il cite RT France. 

Je remarque qu'il n'oublie jamais de rappeler que RT France est une chaine d'Etat russe (je le cite : "comme l'écrit la chaîne d'Etat russe RT France").

J'aimerais que par esprit de cohérence, Daniel rappelle, chaque fois qu'il cite un média, a qui appartient ce média. Ainsi, il rappellerait que Canal + "appartient à Bolloré", que TF1 "appartient à  Bouygues, que La Figaro appartient à Dassault et que France 2 et France Inter sont "des chaines publiques françaises",  comme le fait désormais la plateforme américaine de diffusion de vidéos Youtube, qui indique systématiquement que "RT est financée entièrement ou partiellement par le gouvernement russe" et que "France Télévisions est une chaine publique française".

Mais ne vaudrait-il pas mieux, tous comptes faits, qu'il fasse confiance à ses abonnés (selon la rumeur, la plupart d'entre eux sont intéressés par les médias) et qu'il cesse de leur rappeler de manière obsessionnelle que RT France est une chaine d'état russe ?

C'est pourtant la Pravda  pure et simple ......

Moi je trouve intéressant de rappeler que FT sont des chaînes d'État françaises, RT une quasi-chaîne d'État russe, etc.


Au moins, ça rend hommage en creux aux médias indépendants...

Selon vous, les médias se appartiennent, si je vos comprends bien, à deux catégories : les chaines d'état et les chaine indépendantes. 

Mon opinion est tout à fait différente. La situation est évidemment plus complexe.

Il me semble qu'il y a très peu de différences entre une chaine publique telle que France 2 et une chaine privée telle que TF1. Ces deux médias produisent en permanence les mêmes propagandes  (pro-Macron, néolibérale, atlantiste, anti-gilets jaunes, anti-manifestations, anti-russe, et j'en passe)

En revanche, le média privé "Les Crises", par exemple, est beaucoup plus proche idéologiquement de la "quasi-chaine d'Etat russe" RT France que de France 2 ou de TF1. A titre d'exemple, RT France apporte un soutien indéfectible aux gilets jaunes depuis le debut du mouvement. 

RT France a été créée pour lutter contre la propagande anti-russe que les médias mainstream occidentaux, publics ou privé, produisent de manière continue. RT France fait apparaitre de manière flagrante la soumission des médias mainstream au pouvoir en place. La haine que la plupart de ces médias vouent à RT France n'a pas d'autre cause. Je regrette évidemment qu'Arret sur Images ne loupe jamais une accasion de hurler avec les loups et de manifester sa méfiance (rarement étayée par des arguments) envers RT France.

Selon vous, les médias se appartiennent, si je vos comprends bien, à deux catégories : les chaines d'état et les chaine indépendantes.


Pour être plus précis et complet, il y a trois catégories en fait : les médias d'État liés au pouvoir d'un pays (comme les chaînes FT ou les radios publiques), les médias privés sous influence (RT, TF1, BFMTV, bref, tous ceux qui appartiennent à des milliardaires peu scrupuleux et qui ont donc leur propre agenda, que ce soit pro ou anti quelque chose) et enfin les médias privés indépendants (qui sont à mes yeux les plus susceptibles d'être honnêtes, même s'ils ne le sont évidemment pas tous).


Je suis le premier à reconnaître que pour bien s'informer sur tout ce qui dérange le pouvoir en France, RT est un excellent média (je l'ai d'ailleurs déjà exprimé à plusieurs reprises ici-même). Par contre, il devient absolument inutile pour s'informer sur ce qui dérange le pouvoir des oligarques russes ou de leurs alliés objectifs...  ;-)

RT n'a que faire des gilets jaune et de l'amelioration de leurs conditions de vie.

RT n'a que faire des retraites en France.

RT n'a que faire du social.


Ou est RT en russie ? pays ou les inegalites salariales sont plus importante qu'en France.

Ou sont les articles de RT quand poutine augmente l'age de la retraite a 65 ans pour les hommes quand l'esperance de vie est de 66 ans ? AH oui ici ,un article purement informatif avec des termes gentillet, Poutine adouci. 


RT n'a qu'un seul but, encourager la destabilisation interieur des pays occidentaux, peu importe les moyens, peu importe les personnes. Leur gauchisme de facade est ridicule.

Mais pourquoi Griveaux s'est-il "sanctionné" lui-même en retirant sa candidature ? La masturbation n'est pas un délit, se filmer non plus, et comme le fait remarquer Daniel si Griveaux en a étalé  beaucoup sur sa vie privée familiale il n'a pas évoqué les orientations sexuelles de son couple. Bien sûr qui étale sa vie privée ne peut ensuite se plaindre qu"on  s'y intéresse. Bref Griveaux en tentant de "communiquer" en utilisant sa vie privée .se donne un bâton (une verge) pour se faire battre en retour

Ceci dit,  Paris a eu un maire homosexuel, situation assumée, la France des ministres libertins, des Présidents volages ... Alors ? Alors Griveaux n'assume pas, ce qui un comble pour un cadre LaREM car du président à Castaner en passant par Philippe "j'asume" est en général leur leitmotiv préféré pour justifier l'injustifiable en politique. Bref Griveaux pense lui-même que sa conduite est inacceptable, ceux qui ont révélé cette conduite ne s'en prenait au fond ne pas à ses "manies sexuelles" mais justement à son "double jeu", et  de Griveaux leur prouve par sa réaction qu'ils avaient bien raison de le soupçonner de ce double jeu ...et par une sorte de tentative retournement de la situation  c'est le dissident russe qui est maintenant soupçonné de jouer un "double jeu".

Histoire de compléter à leur insu l'article du monde ...  


Au trio sans foi ni loi des journalistes du monde vient s'opposer ce trio merveilleux de la macronie !


Je précise  n'ayant pas tweeter que j'ai trouvé ce tweet  sur les commentaires de médiapart.


...ce qui vraiment étonnant c'est cette confusion entre "discrétion" "anonymat" et "transparence" . Un sujet de philo peut être...


Au fait , moi qui croyait que c'était par "l'anonymat" que le malheur arrivait et que la "transparence" était l'unique source du bonheur , j'ai l'impression d'être face à une "inversion des normes" .


Du lourd ce matin Daniel ! ...lu quelque part : "tout devient , en macronie , motif à restriction des libertés" ...ce que nous vérifions chaque jour qui passe.

Les politiques, pas que Griveaux, et les femmes aussi bien que les hommes, ont pour la plupart pris l'habitude d'exposer et même d'exploiter leur vie privée dans le cadre de la "gestion" de leur "image".

Et l'image qu'ils et elles souhaitent projeter (pour ne pas dire nous enfoncer dans le cerveau) est systématiquement celle d'une personne (entre autres) droite, intègre, fidèle et nageant, pour celles et ceux qui sont en couple avec ou sans enfant, dans le bonheur conjugal et familial. Bref une image de gendre ou de bru parfait-e.L'objectif de cette manœuvre est clairement politique : il s'agit de se faire bien voir de son électorat avéré ou potentiel pour "gagner des points" et in fine obtenir des votes.

En substance, ce sont elles et eux qui sont en grande partie responsable de la situation actuelle en introduisant volontairement leur vie privée dans la sphère publique.

Il ne faut alors pas qu'ils ou elles viennent se plaindre lorsque quelqu'un expose un aspect de leur vie privée beaucoup moins reluisant et qu'il ou elles auraient très certainement préféré garder caché.

A moins bien entendu de se positionner ainsi : oui à l'exposition de la vie privée lorsqu'elle est volontaire (et qu'elle représente un avantage) et non quand elle ne l'est pas (et qu'elle devient un handicap).

OK d'accord... Pour moi c'est déjà faire preuve d'une certaine malhonnêteté intellectuelle mais admettons.

Mais alors... alors il faudrait également prendre avec véhémence la défense des membres de l’extrême droite d'ici ou d'ailleurs dont on expose publiquement des photos prises alors qu'ils ou elles "lèvent le bras bien droit" sans leur demander leur autorisation (parce que bien sûr ils ou elles ne la donneraient plus que probablement jamais). Car enfin il s'agit là aussi de leur vie privée la plupart du temps dans le cadre de soirées tout aussi privées. Arrêtez-moi si je me trompe mais il me semble avoir beaucoup moins entendu le ban et l'arrière-ban des petits mondes politiques et journalistiques crier au scandale et rappeler l'indispensable respect de la vie privée à ces occasions-là.

Ah oui ami-e-s politique et ami-e-s journalistes... il faut être cohérent-e-s. On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre.

De deux choses l'une :

Soit la vie privée est une sphère qui doit être respectée et séparée de la vie publique et en conséquence aucun politique ne devrait non plus s'en servir à son bénéfice ou inversement au détriment d'un adversaire quel qu’il soit.

Soit on souhaite exploiter sa vie privée à son bénéfice dans le cadre de sa vie publique (et inversement utiliser la vie privée de ses adversaires pour en blâmer certains aspects) et on en accepte les conséquences lorsque on se prend un retour de flamme et que des détails peu reluisants qu'on aurait préféré garder dissimulés arrivent sur la place publique.

J'aurais personnellement plutôt préféré qu'on en reste à la première solution mais nous avons laissé les politiques et les journalistes nous projeter dans la seconde il y a déjà de très nombreuses décennies. Alors maintenant il faut en assumer les conséquences.

Dans l'optique de mesurer le degré d'autoritarisme du régime Macron par rapport à celui de Poutine, je verse cette pièce au dossier.


Pour avoir mis le feu à l'entrée du siège du FSB à Moscou, la justice russe a condamné l'artiviste à sept mois de prison.


Pour avoir mis le feu à deux fenêtres du siège de la Banque de France à Paris, la justice française l'a condamné à 12 mois de prison (il en avait déjà effectué 11 en détention provisoire).


Alors, verdict ?

L'affaire en elle-même est peu intéressante, mais la mousse que ça génère est très révélatrice.


Les journalistes-militants et éditorialistes-militants des médias mainstream étaient et continuent d'être hystériques, complotistes, et se révèlent (encore une fois) être dangereux pour la démocratie par leur exigeance de plus de lois répressives (alors que jusque là le revenge porn, ils s'en fichaient royalement en dépit des suicides de femmes qui en étaient victimes).


Ce qui me frappe particulièrement, parmi la multitude d'autres choses, c'est leur propension à parler de danger pour la démocratie alors que je doute que les français accordent de l'importance à ce sujet Griveaux. Donc ils créent un danger imaginaire pour justifier des lois qui vont peut-être être pires que ce qui était déjà prévu.


Je ne sais pas qui on élira dans 2 ans mais la connivence de pensée entre le pouvoir et les médias est plus que jamais étouffante aujourd'hui. Encore 2 ans... Dans quel état sera la démocratie en France dans 2 ans ? 

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Je suis peut-être un bon con sur les bords (et sans doute même au milieu) mais, en admettant que le vilain Poutine ait quelque chose à cirer du maire de Paris, il serait beaucoup plus profitable pour lui d'être en capacité de faire chanter le maire en place plutôt que de dézinguer un candidat qui aurait perdu de toutes façons.

L'article du Monde, tout comme l'attitude de Malherbe, sont un scandale sans nom.

Quoi qu'on pense de Branco en tant qu'individu, il est clair qu'il est un des rares a avoir ete capable de mettre la meute des chiens de garde dans un tel etat de panique et de furie.

Si on se fie a la violence des reactions du pouvoir comme instrument de mesure de la valeur des opposants, Assange et Snowden sont au sommet, mais Branco n'est pas completement a jeter a la poubelle non plus.

Apres, ce sont des individus qui peuvent avoir leur part d'ombre, mais je pense qu'on devrait etre un peu moins timides quand il s'agit de les soutenir sur des questions aussi fondamentales que celles qu'ils soulevent : droit a l'information, protection des sources, droit a une defense etc...

J'ai peur que dans quelques decenies, si on se souvient encore d'eux, si nos futurs maitres n'ont pas encore reussi a effacer tout souvenir de ces gens, alors il ne nous reste que la honte de ne pas avoir bouge pour les defendre bec et ongle.

Merci DS pour cette juste mise au point quand l'hystérie contre cet artiviste atteint justement des sommets de folie et de mauvaise foi, jusque parmi vos abonnés avec certains desquels je ferraille depuis 48h au moins !

Je note que les premiers à hurler à  la théorie du complot à la moindre occasion (Malka, les journalistes du Monde, etc), insinuent ici que c'est le Kremlin qui aurait ourdi le coup. Et personne pour leur faire remarquer que la théorie du complot a du bon quand ça les arrange...

Perso, j'ai du mal à ne pas voir la main de la Russie derrière cet évènement.

il y a eu plusieurs exemples de réfugiés politiques russe qui ont été assassinés en Europe, donc, ceux-ci savent qu'ils n'y sont pas en sécurité.

Donc s'ils reçoivent des ordres de Moscou, ils sont bien contraints d'y obéir au risque de finir empoisonnés au polonium ou autre joyeuseté.

Il faudra qu'on m'explique comment la compagne de Pavlenski est entré en contact avec Griveaux sans l'aide de service spéciaux.

On sait que la Russie perturbe ou a tenté de perturber différentes élection en occident (Trump, brexit, etc...) donc pourquoi pas celle-ci.

Quand à Griveaux, c'est vraiment une bille pour s'être fait berné de la sorte, quel méconnaissance du fonctionnement d'internet et quelle imprudence !!

à sa place, je ne porterai pas plainte, j'irai trouver Pavlenski et je le défoncerai à la batte de base ball. non monsieur le juge, ce n'est pas un acte de violence, c'est une performance artistique que j'ai nommée "le ruskoff éclaté" qui symbolise ma colère contre la Russie.

Bonjour ! je conseille à l'équipe d'Arrêt sur Images de visionner "l'interview" (je mets ce mot entre parenthèse tant ce moment s'apparente bien plus à un interrogatoire de police qu'à du travail de journaliste) de Juan Branco par Appoline de Malherbe de ce matin sur BFM. Jamais je crois nous n'avons pu voir une illustration plus éclatante de l'abandon par les journalistes de toute déontologie de leur profession . Quant à la phrase concluant l'entretien prononcée par Malherbe, au moment où le générique est lancé et donc où l'interviewé ne peut plus répondre, elle me semble relever de la diffamation et de la dénonciation calomnieuse.  Ce serait intéressant d'avoir votre opinion

Comme il est dit par ailleurs, malheur à celui par qui le scandale arrive. Le héros des vidéos n'a que ce qu'il mérite, rien ne l'obligeait à faire ces vidéos, qui  une fois arrivées sur Internet, sont devenues publiques; comme s'il ne le savait pas ! mais c'est comme ça pour 7 milliards d'hommes, si j'ai bien compris l'éthique des hébergeurs Facebook et autres ..

On  est  tenté de dire que  de tout ça : on s'en branle!


Mais , Christine Boutin  nous rappelle , avec toute sa clairvoyance , et sa belle  intelligence , :   " il ne faudrait pas que celui qui vient de donner son sperme, s'en lave les mains "


( citation textuelle )

Quand on est dans le camps des sachants, des pédagogues et des réalistes les autres ne peuvent être que des manipulés, des embrigadés ou des fous.


Bien malin qui sait si au quotidien vespéral du marché on se contente d'accompagner la tendance, ou on a déjà peur de se retrouver du mauvais côté.

Pourquoi envoyer Grivaux au goulag ?


M'enfin, je m'en branle !

Apolline de Malherbe...

Vachement neutre la nana, "journaliste" pas militante, non...

L'apothéose à sa dernière phrase 

 en contravention avec ses engagements de campagne 


Joli lapsus. C'est vrai qu'avec Macron, le langage est plus policier que policé.

maria


Cette photo est en une des commentaires les plus recommandés d'un article de Médiapart, avec cette citation d'un de nos sinistres" Personne ne devrait subir une telle violence"

ce qui me semble etonnant c'est que ce monsieur beneficiant de l'asile politique à juste titre, brule une banque, est accusé par une jeune femme et il fait paraitre ces images en commentant alors qu'il ne maitrise pas le français je l'ai entendu et cela m'a semblé incomprehensible !!!!! quant aux substitutions de nos politiques cela signifie ....qu'un peut remplacer l'autre non ???

« a bénéficié d'une "inhabituelle mansuétude" des tribunaux russes. "Curieusement", »


Oh tiens, le Monde prit le doigt dans le pot de complotisme. On attend impatiemment la pastille rouge sur le Decodex.

Chronique macédonienne dont le seul but est de nous rappeler que nous vivons sous un régime totalitaire...Lol...

Un secrétaire d'Etat, porte-parole du gouvernement, balance sur Internet - au vu et au su de tous les services de renseignement dotés de "grandes oreilles" - des photos et vidéos compromettantes (au minimum)... et les médias cherchent, quand le scandale éclate, à le présenter comme la victime d'un complot ; et la "Justice" de poursuivre illico les prétendus comploteurs...


Cette affaire témoigne du caractère à la fois hors sol et quasi totalitaire de ce régime qui arrive même à rendre inaudibles les voix dissonantes de quelques poids lourds du "journalisme" :


"Il n'a que ce qu'il mérite" (c. Barbier)


"Griveaux, le dégoût, l'écœurement et la colère" (Michèle Cotta)


"Griveaux est un con" (Serge July)

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Vouloir toujours incriminer la Russie ou le faire penser est maintenant une technique bien rodé. Marche t'elle encore ??

Attaquer (même l'innocent) pour mieux dissimuler...


Quant a ce chère  Branco, on dirait bien que en voulant attaquer, ou a tout pris tuer ces élites Francaise qu'il se fasse prendre a son propre jeu. 


Puis le basculement autoritaire est effectif la . Quand on commence a comparer la France a des états autoritaires on a le droit a des gens bien trop offusques plus etre honnête...

C'est fou ! Pavlenski a dynamisé, dynamité la campagne municipale, si pâle, parisienne. Je suis vraiment désolé d'avoir a le dire, mais ça m'a fait plaisir ce jet d'éponge avant le combat. 

Je suis pas sûr que ce soit vraiment en rapport avec cette chronique  mais quand j'ai entendu les premiers mots de cette histoire je me suis dit "Je comprends pourquoi les marcheurs n'entendent rien, n'écoutent pas la rue. Comme disait mon curé, la branlette, ça rend sourd". (Ça n'est pas vérifié)

Par ailleurs ce truc est une "performance" donc relevant du domaine de l'art, donc incensurable, de l'ordre du divin. Les deux actes sont des performances, celui de Griveaux comme celui de Pavlenski. Il faudra trouver un moyen de les mettre au musée.


Je veux ici mettre en exergue une analyse lumineuse de Maud Assila dans le Club de Médiapart sur l'affaire GRIVEAUX/PAVLENSKI. Elle tue le débat.

https://blogs.mediapart.fr/maud-assila/blog/150220/affaire-griveaux-la-galerie-des-glaces.


Pour le reste, concernant la conclusion de DS en forme d'interrogation : notre régime est-il, en terme démocratique, si différend de celui de la Russie ?

La question est extrêmement complexe en ce qu'elle mériterait d'abord de poser des bases historiques entre la conception de l'Etat d'un russe blanc avec celle d'un français, qui va d'un Alsacien germanophone à un Corse en passant par un Breton. 


Une réflexion rapide cependant : si l'on tient la souveraineté comme un attribut essentiel de la Démocratie, alors la Russie est autrement plus démocratique que la France.

Suis-je le seul à penser que le retrait de Griveaux arrive pile à temps pour LREM ? Très sincèrement, si Pavlenski avait voulu pourrir Griveaux, il fallait publier ça fin février-début mars : les listes auraient déjà été déposées, impossible de revenir en arrière, sa candidature était cramée.


Là, au contraire, la campagne n'a pas encore vraiment commencé. Macron et En Marche peuvent en profiter pour se sortir d'une campagne désastreuse et remplacer leur tête de liste par une candidate qui, à défaut de flamme et d'enthousiasme, suggèrerait une image de sérieux et de compétence auprès de l'électorat de l'Ouest parisien (qui a massivement voté En Marche aux dernières européennes).


Très franchement, c'est du pain bénit pour la majorité. Et il était clairement prévu que ça sorte cette semaine (Mediapart s'est vu proposer les images lundi dernier).

Comme d'habitude, je trouve votre chronique remarquable.


Une petite restriction, cependant ; vous écrivez: " la tartuferie d'un membre de  l'élite ". Je trouve ,au  contraire que ce membre  paraissait droit, franc et sincère, et dans de bonnes dispositions.


En revanche,  vous avez raison de noter que   "sa position était publique et notable ".

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.