Du bon usage de Pavlenski
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Du bon usage de Pavlenski

Réservé à nos abonné.e.s

Allons bon : voici que le scandale Griveaux-Pavlenski-Branco aurait été manigancé par des "cerveaux fous". C'est Le Monde qui le claironne ce matin sous les trois plumes de Raphaëlle Bacqué, Ariane Chemin, et Simon Piel. Folie pour folie, examinons l'affaire, en éliminant d'emblée deux contrefous, pardon deux contrefeux, développés au cours du week-end et, à mon sens, totalement hors-sujet.

D'abord cette idée, jamais explicitement énoncée et pour cause, mais insinuée ici et là, que Pavlenski, faux dissident, serait en fait un agent de Poutine -car il faut s'attendre à tout, avec ces Russes. En quelques heures, il serait donc passé, comme l'écrit la chaîne d'Etat russe RT France, "d'opposant à Poutine à agent russe". Personne n...

Il vous reste 85% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Quand un documentaire de France 5 tisse la haine de la Toile

Retour sur l'agression d'un élu, et ses interprétations

"Il avait déjà une cible sur le front"

Révélations de StreetPress : comment le policier a décidé de parler à visage découvert

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.