46
Commentaires

Comment Malik, "prof de Strasbourg", a piégé Valeurs actuelles

Commentaires préférés des abonnés

"S'en est génant tellement ca se voit leur biais idéologique. "
Dans ce cas là, il faut nous donner la méthode miracle pour écrire un article sans biais idéologique, y a de quoi se faire un Nobel.


"L'islamisme, ca n'existe pas on vous dit "

Je te mets a(...)

C'est vrai que demander à un journaliste de vérifier ses sources, de nos jours, ça fait un peu double standard envers l'extrême-droite. :''


Un signe de la terrible dérive gauchiste d'@si qui s'écarte de sa vocation première. /s

(...)

il suffit d'agiter un chiffon et le clébard mord ...

Derniers commentaires

J'adore ! Il serait intéressant de temps à autre d'organiser un stress test de ce type afin de mesurer la résilience des différents organes de presse.

Oh oh, c'est très marrant, regardez ces fachos comme ils sont bêtes et si prompts se rouler dans leur fange... Derrières ce canular à visée politique, il y a une problématique qui est dénoncées par des professeurs, bien réels, eux. 

Quelques exemples:
https://www.liberation.fr/societe/2015/02/05/pourquoi-j-ai-demissionne-du-lycee-averroes_1196424/
https://www.lexpress.fr/education/islamisme-a-l-ecole-le-j-accuse-d-un-principal-de-college_1937071.html
https://charliehebdo.fr/2020/10/societe/nos-autorites-ont-laisse-se-developper-ce-qui-allait-devenir-lislamisme/


Donc pas merci à ce monsieur qui ne prouve rien à part que Valeurs Actuelles est un torchon...



ca fait plaisir , surtout en ces temps difficile  ou VA a pinion sur rue dans les medias audiovisuels ou il tente de s'acheter une légitimité   avec des journalistes bien lisses et propres sur eux qui viennent debiter leur haine de maniere  sournoise  sans jamais élever la voix. les valeurs républicaines ont bon dos .....



perso je trouve ceci plutôt drôle, n'ai pas bien saisi les commentaires ci-dessous, 

ancien journaliste (quoique journaliste pour toujours ..) , j'apprécie cette piqure de rappel

A une autre époque (-6 anté twitter), sur un ancêtre qui s’appelait Usenet, une farce comme celle là avait été faite contre fdesouche le truc de reinformation de l’extrême-droite : une fille qui s’était faite ultra violer dans une cave par des musulmans. Là aussi, information reprise sans filtre. Il y a donc bien une constance sur ces sites d’information d’extrême-droite, même quand ils se sont donnés une prestance comme pour valeurs actuelles.

Moi, je suis pour la liberté de la presse ; du moment qu’elle œuvre dans les « règles de l’art ».

J'ai connu des rédactions où le "journaliste" (guillemets indispensables) prenait la porte séance tenante, éventuellement accompagné par son réda'chef

Le piège est un peu téléguidé et stupide. Et maladroit. Valeurs Actuelles ne souffrira de rien. Qui va gagner au plus bas mot une centaine de lecteurs.


A  Strasbourg et dans les environs , la problématique de l'influence turcophone-musulmane dans de nombreux domaines apparaît insupportable à de nombreux habitants, non lecteurs de Valeurs Actuelles, (torchon Laval-Modern Style) . Il y a deux ou trois ans, Erdogan a tenu un meeting à Strasbourg,  sous chapiteau, les hommes d'un côté, les femmes de l'autre..(article à l'époque dans le Canard Enchaîné.. )


La tricherie intellectuelle -concordat ou pas - de la mosquée à Strasbourg  est bien réelle. On suppose que le lourdingue amuseur-tricheur-farceur-lanceur d'omelettes pour Valeurs Inactuelles , escomptait faire d'une pierre deux coups.. on ne résumera même pas l'hypothèse..


D'une autre manières tous les fichus calotins, les calotines à fichu,  de tous les calotineries - catholiques, juives,  musulmanes, boudhiques, ou du BonCoin, devraient s'unir: la cathédrale, un jour les catholiques, le lendemain les juifs,  le surlendemain les musulmans, le surlendemain de la veille les protestants,  etc.. et s'il reste un jour libre, visite en "forme touriste", genre voyage organisé des macronoeuds. (vente de bière interdite sur le parvis)


 Appel aux comédiens et techniciens décorateurs  de théâtre, en ce moment dévastés, pour installer les rideaux de scène, et cache misère qui conviennent, et rendre coopératif l'utilisation d'un bâtiment entretenu par les pouvoirs publics à des fins de prolongation des préjugés ou croyances sur-anés


( Il exista dans l'histoire de France, des utilisations partagées des églises entre catholiques et protestants).

En effet, pour les fachos ça ne change rien. Il suffit de voir le facho du forum défendre son torchon préféré pour voir qu'eux n'en ont rien à faire de l'honnêteté intellectuelle et de la vérité. 


Mais au moins on a maintenant une preuve concrète que VA publie de fausses informations sans faire la moindre vérification. 

L'ennui de l'article est qu'il met en exergue  un "pratique " journalistique, hélas habituelle,  partagée par toutes les rédactions des grandes publications ou des télevisons, avec plus ou moins de gravité dans la déontologie. 


C'est devenu un système, terrifiant en p uissance et en négationnisme. nous, un de plus ou de moins.. -Le Monde dans  l'affaire Dupont de Ligonnès, y est allé avec grande gaieté, sans s'excuser ensuite, rien  recoupé, à fond le sensationnel. . .


et pourtant il y a pire que journal ( -dans lequel, de nombreux articles sont signés "le Monde et AFP " hop même pas rédigés par les journalistes du Monde - )


Certes, on est pris la main dans le sac.


Mais il y a un mais.


Car bien d'autres problèmes sont posés dans cette ville, point de passage, de séjour, ou de résidence de nombreux dignitaires religieux  turques, des voyages entre l'Allemagne et la France. Et sur lesquels il faudrait enquêter, sur la finance islamique (bien entendu toutes les finances se ressemblent, laïques ou religieuses)


Et ce genre de lanceur d'alerte d'assiettes cassées tend à nier ou passer sous silence d'autres   faits, (salaires des prêtres, pasteurs,  rabbins, le concordat y étant utilisé à fond par les tendances religieuses pour salarier, aux frais de l'Etat leurs dignitaires.  (la même" oui- non-négation-ignorance"  que celle de  l'islamo-gauchisme ailleurs)   


Où est l'information, ou sont les enquêtes   sur les tentatives de communautarisme qui se déroulent à Strasbourg?  C'est autrement plus important que de piéger une  feuille de chou, ignorée par l'immense majorité des français, et qui ne doit son existence qu'à l'invitation systématique de ses journaleux sur les chaines d'info pour les nuls.  


L'islam n'est pas encore concerné, par le financement spécifique lié au concordat   mais on progresse.  La preuve le projet de mosquée  largement soutenu par les municipalités successives, y compris socialistes, (Lang a pratiqué la même supercherie pour la mosquée d'Evry, par le biais du financement d'une association culturelle, pardon cultuelle..malin le Jack..)  


(En raison d'un statut particulier, les ministres des cultes cultes catholique, réformé et luthérien (rassemblés sous l’appellation « cultes protestants ») et israélite,   actifs et retraités de trois religions sont rémunérés par l’État, y compris les retraites.  Une enveloppe annuelle qui s’élève à 54,7 millions d’euros. )



Fachiste! Raciste!

Nick vient de passer le test du miroir. Bravo ! Qui sait, ça signifie peut-être qu'il a une conscience...

Je ne suis pas du tout d'accord avec vous.


Trop facile de dire "tous font des erreurs" quand l'article d'ASI met en évidence que VA aurait compris la supercherie s'ils avaient fait ne serait-ce que 5 minutes de recherche sur internet.


C'est une chose de reprendre une dépêche de l'AFP donnant de fausses informations,  où de faire des erreurs malgré une enquête sérieuse. C'en est une autre de bidonner complètement un reportage, de se laisser dans la farine sans s'apercevoir que le "témoin" reprends simplement les mots du "journaliste" ou de publier l'information sans la recouper ni prendre de précautions oratoires.


Et le journaliste était prêt à donner le numéro de téléphone d'une personne protégée par la police (ou du moins qui se dit protégée par la police) à un parfait inconnu.


Si VA était un journal honnête, ils auraient viré (ou du moins sérieusement tancé) Amaury Bucco. Mais VA étant un organe de propagande n'ayant que faire de la vérité, ils vont plus probablement lui accorder une augmentation de salaire que le mettre à la porte.



Quant à votre "mais il y a un mais" voila ce que j'en pense: l'Etat doit traiter toutes les religions de la même manière. Si, dans certain département, la laicité ne s'applique pas et l'Etat finance certaines religions importantes (en nombre de fidèles) alors il doit financer les autres religions de taille similaire. L'Etat est le garant de la liberté de culte (comme des autres libertés) et doit veiller à ce que chacun puisse pratiquer sa superstition favorite dans des conditions matérielles similaires. Et comme l'Etat possède 50 000 églises et 0 mosquée (ce ne sont pas les chiffres exacts, juste un ordre de gandeur), il est bien hypocrite de dire "ah non, on ne contsruit plus de lieux de culte. Les 50 000 églises, c'est juste un héritage du passé."



On peut à l'extrême rigueur nuancer  entre quelques publications et d'autres : il y a les "ni mauvaises", et les "mi -mauvaises.".


Sur le financement des cultes par l'Etat c'est non.


Le concordat, dans les régions A/L doit disparaître; car lui existant -une relique  de l'Histoire hautement toxique -  il vous permet, à juste titre d'ailleurs de proposer que puisque..alors ..il faut .. pour ne pas être hypocrite.


L'Etat ne reconnaît aucun culte, aucune religion

mais il les tolère tous et toutes.


Toute intervention  du sacré dans la marche des affaires publiques , ne peut exister.  


L'article 1 de la constitution est toujours valide dans ce qu'il énonce sur ce point. Laïcité, laïcité et encore laïcité.


L'époque est aux petits arrangements, qui déboucheront, vite,  trop vite sur les grands dérangements. L'histoire des compromis, se termine toujours et tout le temps par une compromission.  Tous les pouvoirs énoncent leur chapelet de coercition, le pouvoir religieux et ses préjugés, est l'un des pouvoirs assez facilement apte à être rangé sur des étagères à destination de "dame poussière". Celui-là on peut et doit s'en libérer. Le "débarras sans peine" dirait Assimil. Les autres si on pouvait..


Ce qui est attribué aux  cultes en A/L, serait mieux employé,  pour y tourmenter la misère.


Mes réserves sur "l'effet" de l'article je ne  les abandonnerai qu'en échange....d'un bock de "Mort Subite"..  Ah oui, c'est facile, je sais, on va dire que ça,  c'est parce que l'auteur de l'article est autrice on se permet..  


Non et oui, 

plus exactement je vous le jure devant l'autel et le bénétier , "la mort subite" est la meilleure bière du "pendant" le covid.   


Non en vrai,  j'apprécie toujours tous les articles de notre rédactrice qui a un talent réel du récit.  Même quand ils décoiffent..


«Sur le financement des cultes par l'Etat c'est non.»


Dans la pratique en réalité, c'est oui. Et ce dès 1905. Les églises catholiques, quelques temples protestants et une poignée de synagogues appartiennent à l'Etat et aux collectivités territoriales, qui les entretient et met à disposition de ces cultes sans avoir le droit de demander un loyer en échange.


«L'Etat ne reconnaît aucun culte, aucune religion»


Oui enfin, sauf que les religions doivent constituer des associations cultuelles, qui, une fois reconnues par l’État, bénéficient d'exemptions fiscales, ce qui est aussi un autre moyen de les financer. Excepté les catholiques, qui ont un modèle propre, l'association diocésaine qui n'exige pas d'eux l'organisation en forme d'association et une organisation démocratique. Il existe donc bien un régime légal, qu'on ne peut utiliser qu'à condition d'être l’Église catholique romaine. L’État ne reconnaît aucun culte, mais quand même un peu, surtout si c'est catho.


Du fait de la situation de propriété de la plupart des églises, le maire représente le propriétaire, mais suite aux accords entre l’Église et l’État, seul le curé en a le bénéfice d'usage. Le curé et le maire sont donc invités à une collaboration étroite et en bonne entente pour que cette relation se passe bien. Drôle de séparation.


Notons aussi que les dons sont défiscalisables, donc 2/3 des dons faits aux églises sont en réalité payés par l’État, de manière indirecte. Certes ce mécanisme existe pour d'autre formes d'associations non-religieuses.


Dans les années 60, pour permettre la construction de nouvelles églises dans les zones d'expansion urbaine, l'Eglise catholique a obtenu une loi qui permet aux collectivités publiques de garantir ses emprunts.

Durant cette période l'Eglise suite à un intense lobbying, va aussi obtenir d'être peu à peu intégrés aux projets d'urbanisme, que les lieux de cultes soient reconnus comme lieux d'intérêts publics, et de pouvoir ainsi se placer dans des lieux stratégiques et centraux de ces nouveaux espaces urbains.

On a aussi reconstruit des églises qui étaient devenues vétustes avec moults fonds publics, parfois en dépassant les frais de rénovation (ce qui devrait être la limite pour autoriser ce genre de subventions).

Tout ça se fait parfois dans conditions qui interrogent: Création d'un complexe «culturel» réunissant espace vert, église, salle polyvalente communale et centre de soins, le tout sur l'argent de la mairie. Parfois l'église et la salle communale sont carrément dans le même édifice, même si c'est rare.


Je vais économiser sur les écoles catholiques, mais il y aurait là-aussi à redire.


Je conclurait que limiter les questions de laïcité et de liens église-état, aux sujets des crèches dans les mairies, du concordat et de l'Islam c'est être un tartuffe.




Tout à fait; et la religion chrétienne a un autre énorme avantage comparé aux autres religions dans notre république laïque: le calendrier. Le jour de repos hebdomadaire est aussi le jour du culte chrétien; les fêtes chrétiennes les plus importantes sont des jours fériés.


On ne peut tout simplement pas se dire "ne finançons personne et l'égalité sera respectée".





Tres interessant tout ca, mais c'est quoi la suite ?

La politique ce sont des actions pour le futur pas des constats.


On finance les autres cultes pour rattraper le retard ? On equilibre les jours feries comme au liban pour chacune des religion ? Plus de jour de repos national ?

On finance les autres cultes pour rattraper le retard ?


C'est un peu ce qui se pratique depuis pas mal d'années, par des politiques de tous bords. Et c'est pour cette raison qu'il y a une tolérance envers les mécanismes d'arrangements.


Après je ne prétends avoir de solution clé en main. La politique ce n'est pas non plus poser des grand plans théoriques avec tambours et trompettes. C'est aussi nourrir le débat, se demander collectivement ce que l'on souhaite, mettre les intervenants autour d'une table, etc. Mais il faut des bases saines.


Pour être plus concret mon opinion est qu'il faudrait lâcher du lest, plutôt que s'arc-bouter sur des principes qu'on ne respecte de toute façon pas. On peut tout à fait fournir des aides ponctuelles (et proportionnées), sans que cela devienne «financer un culte». Ça ne signifie pas non plus en revenir à payer les salaires des religieux.


Après on peut discuter sur la possibilité d'une séparation plus radicale, mais ça demande au minimum de repenser les avantages et les privilèges accordés à l’Église Catholique pour que ce ne soit pas un outil de persécution des musulmans.

Avec des amis comme vous, la France n'a pas besoin d'ennemis.

Votre cathophobie vous empeche de voir le combat à finir qui s'en vient ; a voir si ce qui suivra vous plaira plus...

"Et le journaliste était prêt à donner le numéro de téléphone d'une personne protégée par la police (ou du moins qui se dit protégée par la police) à un parfait inconnu. "


Sur ce point précis, je crois que c'est une interprétation ou un passage m'a échappé : il n'est pas précisé qu'il donnerait le n° de téléphone ; il est possible que ça mise en relation se serait fait dans l'autre sens (après accord, il aurait pu donner un moyen de contact (pas forcement téléphone) du faux prof ayant consenti au vrai prof qui doit être protégé).


Concernant les financements de lieux de culte, je ne crois pas avoir compris que l'Etat s'engageait à ce qu'il y ait une égalité entre les religions (il n'y aurait pas donc de devoir de rééquilibrer).

Cela dit, on pourrait partir du principe que les Eglises sont un simple héritage historique et que par conséquent on pourrait les transformer en "lieu de culte" qui conviendrait à toutes les religions qui se partageraient l'utilisation de ces bâtiments. Plutôt que de construire des lieux de culte spécifiques à chaque religion. Comme ça le système serait compatible avec de religions dominantes qui pourraient remplacer les religions actuelles (que ce soit l'église gritchèque ou autre)

Oui le coup du téléphone est complètement abusif. Didier Lemaire ne se cache pas non plus dans un endroit obscur. Pour passer sur les plateaux son numéro de téléphone doit forcément tourner. Et qu'est-ce qu'une personne mal intentionnée ferait avec son téléphone? L’appeler?

A peu prêt tout faux: il y a un vrai biais valeurs actuelles qui fait certainement moins d’efforts à vérifier une information qui va dans son sens qu‘une information plus normale (voire nuisible à sa cause). Ce n’est pas la première fois et pas la dernière, il y a bien une obsession à grossir ce type d’informations quitte à ne pas vérifier.

hihihi, "il y a un biais VA". (evidemment)
Trop drole.
Et le biais "ASI", il est comment ?
Ah non, les autres en face, ils sont malhonnete, mais nous - la gauche bien pensante - on est des exemple. Rien à voir avec ces pudespieds...


Qui s'étonne de voir ASI sauter là dessus comme la misère sur la pauvre monde ?
S'en est génant tellement ca se voit leur biais idéologique.

C'est quoi la conclusion non-dite ?
C'est :  L'islamisme, ca n'existe pas on vous dit, ricanner un coup et retourner lire Edouard Louis et vous sentir moralement superieur.

Pourtant, ils pourraient se demander quels sont les motivations de cette tentative de décridibilisation d'un média, de la manipulation, etc...

A @ASI, ils ont fait bien pire ; ils ont accepter tout plein de militants gauchiste qui se sont fait passer pour des journalistes.

Chut, ils ont pas encore remarqué...

il suffit d'agiter un chiffon et le clébard mord ...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.