32
Commentaires

Carte de presse : les privilèges connus de tous (sauf de nous)

Des réductions sur des voitures ou des machines à laver pour les détenteurs de la carte de presse ? La semaine passée, le Petit Journal de Canal+ qui recevait la sans-carte Pascale Clark égrenait les avantages commerciaux accordés aux journalistes encartés, sur des achats a priori sans rapport avec l’exercice de leur métier. Aveu : ici, à la rédaction d’@si, nous n’étions au courant de rien. Après enquête éclair, on peut en effet bénéficier de ristournes sur les voitures et l’électro-ménager… mais rien sur les chocolats ou le prêt-à-porter.

Derniers commentaires

ça marche aussi pour les passeports de service...
à quel titre les journalistes encartés peuvent-ils bénéficier de largesses commerciales qui n’ont rien à voir avec l’exercice de leur métier ? Qu’est-ce qu’on a fait pour mériter ce traitement de faveur ?

Les mauvaises langues diront que les largesses viennent récompenser les services que cette profession a rendu et continue de rendre au système en place, en le portant au pouvoir et en s’efforçant jour après jour de l'y maintenir....
Les agents SNCF ont une retenue de salaire de 150E par mois,donc 1800E euros par an(ce qui fait un salaire complet:la SNCF payant peu ses agents du moins ceux qui sont au bas de l'échelle et donc les plus nombreux)pour cet avantage qui en est certes un,mais qui n'est pas un cadeau scandaleux.
Les présidents de la république retraités font payés leurs déplacements par nos impots(au contraire des agents SNCF qui les payent par une diminution de salaire)et pas seulement le train,mais aussi l'avion et la voiture privée,sans oublier le logement,les secrétaires et deux employés de maison!
Votre article est guilleret, il se veut léger mais je crains qu’on ne retienne que les préoccupations commerciales de journalistes connus qui travaillent dans le 9-2 et ne sont pas représentatifs de l’ensemble de la profession.

Des avantages ? Vous semblez fournir des exemples documentés et spectaculaires mais finalement peu convaincants. Pour tout usager, des rabais existent sur les véhicules sans arborer la moindre carte : cela s’appelle une remise commerciale. Ca aussi, vous ne le saviez pas ? Il convient d’être client fidèle, ou de porter son choix sur une fin de série qui ne sera pas de la couleur que vous auriez préférée ou à laquelle quelques options feront défaut. Renseignez-vous aussi sur les prix consentis aux sociétaires d’une célèbre compagnie d’assurances sur des voitures toutes catégories. Votre Clio neuve s’y négocie actuellement (selon modèle) entre -13 et -27%.

L’électroménager ? Comme vous le soulignez, les prix trouvés grâce aux comparateurs, saupoudré d’un code de réduction trouvable en trois clics, peuvent être très proches du rabais que la marque vous propose à titre « exclusif », d’autant qu’elle le calcule sur son prix catalogue. Se ridiculiser en s’improvisant prescripteur d’une machine à laver pour faire au mieux une économie dérisoire, c’est à ranger au rayon du sketch Ariel de l’ami Coluche.

J’aurais aimé que vous mettiez en perpective les « privilèges » des journalistes de ceux (par exemple) des 150.000 agents de la SNCF qui peuvent cumuler jusqu’à 8 voyages gratuits/an pour eux-mêmes et leur famille, en période active ou de retraite… Au prix du km SNCF qui ne cesse de flamber, ça fait une belle économie, non ? J’ai aussi connu des commerciaux (pas de la SNCF) qui utilisaient leur voiture de fonction pour tous leurs voyages privés, avec l’ensemble des réparations prises en charge et le plein d’essence effectué selon les circonstances.

Et un gag pour finir : le consulat indien (la liste s’étend peut-être à d’autres consultats), exige le double du prix du visa touriste (100€ au lieu de 50) pour les journalistes qui partent en vacances… sans aucune contrepartie et avec un visa restreint à un seule entrée. Parfois la carte de presse, il vaut mieux effectivement la déchirer...
Mes amis,

A la SNCF, on bénéficie d'importantes ristournes sur les trajets, les fonctionnaires d'EDF, ne sont pas les plus mal non plus, les policiers ne payaient plas leurs PV (mais ce n'est plus le ca aujourd'hui ... ils n'ont plus d'avantages ...)
Bref, mes amis chacun vie avec ses petits avantages, qui font le monde tourne bien !

Il ne faut pas stigmatiser, mes amis, tout le monde en est gagnant ...
Ces "privilèges" commerciaux ne sont inscrits nulle part dans la loi et dans les autres textes qui régissent la profession. Aucune instance représentative des journalistes ne les a réclamés. Donc cela relève plutôt des pressions dont les journalistes sont l'objet (carotte et bâton).
et on dit merci à Yann Bartès!
Bonjour
Journaliste depuis 1984, j'ignorais totalement l'existence des ces réductions sur les voitures et les machines à laver... Mais il est vrai que je n'ai acheté dans ma vie que des voitures et des machines à laver d'occasion. Tous les journalistes n'ont pas les moyens de s'achter des Jaguar, même à tarif réduit... Je me permets donc de contester votre titre, non ces privilèges ne sont pas "connus de tous", loin de là, me semble-t-il.
Kenavo
Je me demande bien pourquoi j'ai lu cet article. Peut-être parce que d'habitude, Madame Jacques écrit plutôt bien et que j'avais le vague espoir qu'elle ferait quelque chose d'original sur un tel sujet.
Non, c'est plutôt par perversité : la voir s'enterrer dans du remplissage type news magazine ou pire dans du De closet (cà, ça aurait été le fond du fond ! heureusement qu'elle n'est pas allée jusque là).
Pourquoi ai-je fait un commentaire là-dessus. Peut-être la fatigue matinale après quelques jours d'une pollution épuisante.
Désolé d'envoyer ce texte aigri.
S'il vous plait madame Jacques, continuez à nous donner des sujets intéressants et documentés.
Ça permet de polluer Paris en cas de circulation alternée : http://www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr/Nous-connaitre/Actualites/Prevention/Circulation-alternee-du-23-mars-2015-mode-d-emploi
Merci Anne-Sophie, ces privilèges sont moins connus que les ristournes pour certains journalistes sur la déontologie professionnelle (jusqu’à -70%).
Euhh, je ne voudrais pas jouer les rabat-joies ni les garagistes mais une clio dci 90cv energy à 19 400 euros c'est un poil cher voire une arnaque....
Je vous vends la mienne si vous voulez pour 25 000 euros, c'est une R5 dans son jus et bien entretenue.
Journaliste est un dur métier....
Si on vous envoyait un dépliant du dernier modèle de Renault ou de Mercédès accompagné d'un chèque de 1 000 ou 2 000 euros, ce serait de la corruption.
Mais là, il s'agit d'un "geste commercial", nuance.

J'ignore, si c'est toujours le cas, mais un agent de police m'avait confié un jour qu'il avait droit à une remise chez les commerçants de la ville où il officiait. Sans doute que ça devait l'aider à "oublier" le véhicule du sympathique riverain quand il verbalisait dans sa rue...

Est-ce que cette corruption à la petite semaine ne nous incite pas, insidieusement, à tolérer tous les conflits d'intérêts qui rongent notre belle république ?
Des privilèges pour tout le monde !!!!

Chit, Pierre38330 draw faster ! I'm dead !
Peut-on se passer du charme pervers des privilèges ?
Pourquoi et qui payent la différence ?

Car en général les cadeaux sont rarement inintéressés !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.