194
Commentaires

Cabu et les autres : un 11 septembre intime

Et soudain, le nom de Cabu.

Derniers commentaires

Je viens de me réabonner après la lecture de ce texte.
Merci D. Schneidermann pour le dessin, le dessin qui dit "de quoi il s'agit".
Je suis de famille musulmane et en tant que femme il y a longtemps que j'ai du accepter que les islamistes étaient mes ennemis.Accepter aussi que beaucoup trop de musulmans étaient islamistes.
C'est dur, très dur de se défendre en gardant son âme.
Aujourd'hui je me sens moins seule mais je suis brisée.
J'aimais tellement Cabu.
"11 septembre intime". Elle est touchante, cette image. C'est exactement ce que j'ai ressenti quand hier j'ai lu sur l'écran de mon smartphone "12 morts à Charlie Hebdo, dont le dessinateur Cabu". Immédiatement, les larmes me sont montées, ma gorge s'est serrée. Cabu. Maître Cabu comme on l'appelait dans le Récré A2 de mon enfance. Une émotion immense s'est emparée de moi. Ca a tourné dans ma tête "Cabu tué à la mitraillette ?". Tellement irréel ! Tellement insensé ! Qui voudrait fusiller Cabu ! Et puis Wolinski ? Et puis Charb ? Non, personne ne mérite ça...

Pourtant, mon émotion n'altérera pas le jugement que je portais sur ce qu'était devenu Charlie Hebdo. Je ne peux pas adhérer à la fable de la joyeuse bande de potaches qui "rigolent de tout". Depuis 15 ans, il n'était plus question du Charlie tendance Choron. Les attaques contre l'Islam de Val et Charb n'avaient rien à voir avec l'anticléricalisme anarcho-libértaire pipi-caca bite couille des années 70 de la bande à Cavanna. Non, on n'était pas dans la gaudriole gauloise bon enfant : Il y avait une idéologie derrière ces caricatures répétitives. Des relents de racisme, de néo-conservatisme sauce "choc des civilisations", un soutien peu critique à toutes les guerres de l'OTAN, une complaisance politique qui fera de Val le patron de France Inter nommé par Sarkozy. Et puis merde, non, Charlie Hebdo tendance Val ne défendait pas TOUTE la liberté d'expression, on a vu l'affaire Siné.

Alors oui, émotion, tristesse, compassion, deuil. Bien sûr. Je pense à la bouille d'éternel ado de Cabu et aux blagues égrillardes de Wolinski. Je vomis les ordures qui les ont massacrés. Mais je ne laisserai pas ce drame horrible servir à nous faire passer en contrebande une idéologie malsaine.
C'est vrai en fait... des 12 morts, et sans vouloir déshonorer leur mémoire, seuls Cabu et Wolinski tiennent une place particulière dans mes affects..

Cabu pour le grand duduche qui a bercé mon enfance, le beauf, que l'on pouvait aussi retrouver dans le canard...
Mais aussi Récréa2, avec Dorothée et toute la joyeuse troupe (oué oué ça date)

Wolinski, dont les bédés étaient planquées par mon grand père sous les fringues dans le placard de sa chambre, car trop crades pour des yeux innocents (innocents mais fouineurs; pensez vous à c't'âge)

Bref, mes hommages particuliers à ces deux dessinateurs, et mes hommages aussi, aux 10 autres, policiers inclus, qui ne méritaient pas cette mort.
Message supprimé, mauvais forum désolé.
La preuve, il croit que c'est moi l'ennemi, alors que c'est lui. Comme une déclaration d'amour, une déclaration de haine n'est pas performative. Elle n'a pas la faculté de provoquer le sentiment qu'elle porte chez celui à qui elle est adressée. Celui qui se déclare mon ennemi ne me transforme pas en ennemi. Mon véritable ennemi, il a mille visages, mille noms, c'est la bêtise haineuse.
Il faut comprendre ces tueurs : c'est insupportable, quand on vit couché ou à genoux, de voir des Hommes Debout. Alors on tire dessus.
Ça a toujours existé, ça existera toujours, les couchés ou agenouillés cherchant à abattre ceux qui se tiennent Debout. Mais ceux qui se tiennent Debout existeront toujours, eux aussi. Je parle des successeurs qui ne manqueront pas à l'appel, je parle de leurs prédecesseurs qui sont maintenant beaucoup plus pour nous que de "simples" journalistes et/ou caricaturistes, qui sont devenus des martyrs, des héros, bref, des symbôles de la lutte contre la bêtise quelle que soit sa forme.

Il faut aussi comprendre les (quelques) sombres crétin(e)s qui, jusque sur ce site, n'ont même pas la plus élémentaire intelligence d'attendre 24h pour se taper leurs délires narcissiques quotidiens de médiocres forumeurs qui tirent la couverture à eux (don't feed them !). Il faut les comprendre, les pauvres (d'esprit) : c'est insupportable, quand on est comme eux parfaitement abruti, de voir ces gens qui ont tellement plus d'intelligence, de culture et d'humour. Alors on n'est pas touché par leur mort, parfois même on se réjouit.

Mais, pour rejoindre DS, qui pour le coup a parfaitement raison, toute personne non révulsée par cet acte de minables, est une personne minable. Une personne ennemie de la liberté. Donc une ennemie.
Cher Daniel,

Je comprends votre chagrin et votre colère. Nous partageons sans doute tous ces sentiments ici, ce soir. Donnons-nous le temps de digérer nos pensées d'impuissance, nos envies de revanche, nos déclarations de guerre sans pitié. Donnons-nous le temps du deuil, tout bêtement, humainement.

Mais demain, après demain, tôt ou tard, nous sortirons de notre abrutissement, de nos émotions sans nuance, et devrons bien de nouveau affronter le monde dans sa réalité et sa complexité. Nous confronterons encore notre intelligence aux faux-semblants, aux contradictions apparentes ou réelles, aux simplifications malhonnêtes.

Certains se contentent de voir le monde en noir et blanc, ça leur facilite la vie. C'est leur choix. Ils balaient les contradictions dans la violence, comme s'il suffisait de faire disparaître quelque chose de sa vue pour que cette chose n'existe plus.

Ce n'était pas la voie choisie par ceux de Charlie, qui s'engagaient résolument dans l'intelligence du rire, dans le non-respect de tout ce qu'on veut nous vendre comme sacré. Comme si le sacré n'était que la feuille de vigne qui protège pudiquement les parties intimes de ces institutions : la religion, la patrie et autres tartufferies. À Charlie, ils ne se lassaient pas d'ôter la feuille de vigne. Et les institutions sacrées en perdaient leur superbe : ma foi, on voyait leur bite, ça fait pas très sérieux. Je suis sûr qu'à chaque fois ils se marraient comme des gosses. Ils répétaient avec aplomb le sacrilège suprême : foutre le sacré à poil.

Ne rien prendre au sérieux, c'était ça leur génie. Si on s'y arrête un instant, il y a là-dedans l'essence même de l'humanisme : désacraliser tout ce qui nous est imposé "d'en haut", briser les tabous de la pensée, c'est la définition-même du processus de conquête du libre-arbitre.

Alors Daniel, vous comprendrez que quand je vous entends parler d'une "ligne qui vient d'être tracée", une ligne qu'on imagine bien droite, bien binaire, tracée pour séparer sans erreur possible les bons démocrates des méchants terroristes, quand je vous entends décrire les critères de condamnation officielle au statut d'ennemi, je vous trouve vraiment beaucoup, beaucoup, beaucoup trop sérieux : "partager sans réserve l'horreur" ??? Vous mesurez ça comment, en solennité des condoléances ? En quantité de larme à l'oeil devant les caméras ? Et sinon, est-ce qu'une toute petite réserve, minuscule, microscopique, ça passe ? Non plus ? Au fait elle est de quel côté de la ligne Marine Le Pen ? Il est de quel côté Bachar El Assad? Après tout, lui aussi combat les terroristes, non ?

Non, je ne crois pas que ce soit faire honneur à ces libre-penseurs farouchement anti-militaristes de partir en guerre. Il y aura peut-être toujours des ignorants qui veulent convaincre les autres de leur sérieux par la violence (faut-il se prendre au sérieux, pour juger nécessaire de sortir l'artillerie lourde contre des gribouilleurs). Il y aura en tout cas toujours des humains/humanistes qui y résisteront par l'intelligence, la curiosité et l'humour.
Belle article , merci.

Ils sont mort pour des idées mais pas de mort lente

Je suis fier de leur courage et je fete leur futur victoire .
On pouvait estimer que les dessins de Charlie flirtaient parfois avec l'islamophobie. On ne s'en est pas privés ici. On ne le regrette pas.

Vous devriez.
Tout le monde a oublié qu'il s'agissait de Charlie Hebdo ou quoi ? Traitons les comme ils ont traités la mort du pape ou de De Gaulle !! Du genre, "Charlie une kalach dans le cul" en Une ? Qui osera ?
Ou un "Bal tragique à Paris, islamistes 1, Charlie 0"...non ?
Horreur et désolation... Mes pensées vont d'abord aux proches, la mort est toujours tragique, condoléances. Cet acte barbare est vraiment abject. Les personnes qui ont fait ça sont de la pire espèce.

Malheureusement, j'ai bien peur qu'on assiste à une hysterie collective, où la raison n'a plus sa place. La dictature de l'émotion... Les récupérations politiques vont pleuvoir. Et ce sont toujours les memes qui vont s'en prendre plein la gueule. ceux qui meurent à petit feu, ceux qu'on assassine en ne secourant pas, les boucs émissaires des guerres occidentales.

J'aimerais rappeler que les terroristes sont indirectement le fruit de nos sociétés. En semant le malheur à travers le monde (en soutenant des guerres diverses et variées entre autre), c'est la barbarie qu'on alimente. Nous récoltons ce que nous avons semé.

ça fait réfléchir, quand on compare aux milliers de morts quotidiens dans de multiples pays, par des terroristes de tous bords. Il faut savoir que la france aussi tue, vends des armes, pille... et pour commencer, combien de morts de froids en france chaque année ? Certaines morts valent plus que d'autres...

Bien sur on ne peut reprocher aux journalistes d'etre solidaires, ils ont bien raison et ma peine les accompagne. J'espère juste qu'il se souviendrons de ce que c'est la mort d'un proche d'un collegue d'un Homme, afin de radicalement soutenir les causes pacifistes, non violentes, et anti guerre. j'ai bien peur qu'au contraire, l'esprit de vengeance, de haine l'emporte. Quand l'émotion est trop forte, la raison se tait. j'ai peur qu'on entende bientot les bruits de bottes (militaires, CRS, gendarmes), de l'etat policier, de la répression aveugle contre des minorités qui n'ont pas les moyens de se défendre. Aujourd'hui, l'extreme droite se frotte les mains, et pourtant ils sont au fond du meme acabit que ces terroristes, en plus sournois.

Journée ô combien triste...
"La dénonciation de toutes les charias, les vraies, les fausses, les réelles, les imaginaires, est un fonds de commerce comme un autre. C'est un placement sans risque (enfin disons, ce matin, sans trop de risque)." Les propos que vous avez tenus en 2011 sur Charlie Hebdo sonnent d'une étrange musique et sucitent le malaise Daniel. A vous de les assumer plus clairement puisque Charb Cabu Wolinski Maris Tignous sont morts aujourd'hui de leur engagement.
Cabu, l'ayant lu à l’époque dans Pilote etc., je n'avais pas d'albums de lui. Je m'y suis mis il y a quelques années, et je compte bien continuer !

Je n'oublierai jamais le dessin qu'il avait sorti dans le Canard lors du lamentable épisode de Petra, quand Racaille 1er caché derrière ses rayban s'était emparé du gosse fatigué de sa concubine aphone pour se le mettre sur les épaules. Gosse qui, soit injonction anti-paparazzi soit honte de se voir ainsi exhibé, s'était caché les yeux. Et Cabu avait eu un trait de génie : mettre sur ses épaules le fantôme d'un enfant juif comme avait suggéré son con.ard de beau-père pour tous les élèves de CM2. Fantôme qui, lui, avait les yeux grands ouverts. Et hallucinés...

Avoir été un antimilitariste et périr sous la mitraille d'une kalach, la mort a vraiment un humour vache !
Partager l'horreur et l'indignation devant ces meurtres inqualifiables, ressentir le dégoût et la peur parfois, c'est tout-à-fait naturel, pour nous citoyens français. Il n'y a cependant pas de raison d'attendre le même genre de sentiments de citoyens étrangers. Il y a de nombreux attentats partout dans le monde, et nous français sommes très souvent indifférents à ces actes éloignés (et heureusement, sinon nous ne vivrions plus).

Quand à déclarer la "guerre au terrorisme" ... puisque vous faites allusion au 11 septembre, rappelons-nous combien la réaction naturelle des américains a été manipulée pour pousser cette nation dans des guerres les unes après les autres sans parler des atteintes aux libertés civiles, la surveillance généralisée et la torture institutionnalisée.

La réponse au terrorisme n'est pas la guerre, elle ne fait que le renforcer. La réponse au terrorisme est d'abord dans le refus d'en avoir peur. Elle est aussi dans le renseignement humain et l'action policière ciblée.
Bal tragique à charlie: 12 morts !
Lire dans vos mots exactement ce que je ressens depuis midi,
merci Daniel.
Pourriez-vous mettre la chronique d'Alain Korkos en partage, elle est belle et j'aimerais pouvoir l'envoyer pour dire ma peine.
Aldo Sterone, un immigré algérien lucide sur l'immigration et l'Islam: https://www.youtube.com/watch?v=NWvP06CulXE

Interdire l'Islam est la seule solution pour l'instant.
Déclaration de Salman Rushdie:


Religion, a medieval form of unreason, when combined with modern weaponry becomes a real threat to our freedoms. This religious totalitarianism has caused a deadly mutation in the heart of Islam and we see the tragic consequences in Paris today.

I stand with Charlie Hebdo, as we all must, to defend the art of satire, which has always been a force for liberty and against tyranny, dishonesty and stupidity.

‘Respect for religion’ has become a code phrase meaning ‘fear of religion’. Religions, like all other ideas, deserve criticism, satire, and, yes, our fearless disrespect.
Un peu trop d'affect dans ce billet.
Ca me rappelle le "nous sommes tous américains" de l'autre chèvre...
Mais soit, pourquoi ne pas faire le parallèle avec les attentats du 11 spetembre et, effectivement, c'est dramatique et regrettable.
Mais, difficile d'ignorer que les attentats du 11 septembre sont en bonne partie le résultat d'une politique étrangère étasuinienne calamiteuse et néfaste, depuis au moins 60 ans (Vietnam, Corée, Chili, Irak, Israël, Arabie Sahoudite, Somalie etc...).
Pour Charlie, On peut quand même aussi se poser la question : Est-ce que le principe de liberté d'expression peut justifier des dérapages islamophobes, quitte à mettre à mal la cohésion sociale ?

J'ai une pensée pour les victime bien sur mais j'ai aussi une pensée pour les musulmans pour qui, le traitement médiatique - qui est déjà généralement catastrophique - ne va pas s'améliorer. Je ne voudrai pas porter le niqab dans les rassemblements prévus ce soir...
Ils sont mes ennemis, je suis bien d'accord. Mais contrairement à ce qui s'est passé le 11 septembre, les radios et les télés n'ont pas bouleversé leurs programmes, même pas France Inter pour qui B Marris chroniquait.
J'espère que Houellebecq est sous protection. Si CH avait été mieux protégé on ne pleurerait peut-être pas aujourd'hui.
On a un problème avec l'Islam, peut-être devra-t-on le reconnaître un jour avant que.... j'ignore la suite mais elle m'inquiète.
Les assassins ne sont pas des déséquilibrés, ils nous font la guerre.
moi je m'en fichais un peu, de la fille du proviseur... mais le petit bonhomme horrible de Wolinski, qui trépignait en gueulant "c'est pas tout, ça, quand est-ce qu'on baise ?", qu'est-ce qu'on a pu se marrer en faisant des concours dans la cours du bahut à qui l'imiterait le mieux, et, involontairement, c'était le protal, justement (les paroles étaient pas les mêmes mais le trépignement, impec).

bon, voilà. C'est ma seule contribution, hautement politique, à tout ce qui va se débattre ici.
Voilà. Merci Daniel. :'(
1- Passer sa vie à traiter les gens qui s’inquiètent de l’immigration musulmane massive de fachos et de « bœufs ».

2- Mourir sous les rafales d’un terroriste musulman.

Cruelle ironie…
Ouais, nul doute que le super hyper immense paradoxe va dépasser de beaucoup les capacités mentale de nombre de commentateurs. Les tiennes en premier.
Je la sors la désormais célèbre phrase de Bossuet ?

Allez :

«Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. »

Me voilà définitivement dans le camp des « ennemis » ; « lol ».
Bossuet...Bossuet...c'était pas un intégriste ?
Le Charlie se positionnait contre tous les nauséabonds d'extrême-droite, qu'il s'agisse de l'extrême-droite chrétienne, juive, musulmane, française, américaine, russe, rwandaise, israélienne, allemande, grecque, occidentale, orientale, racialiste, culturaliste, économiste, ethniciste, sexiste, ou autre.

Des nauséabonds qui se valent tous. Et qui te valent tous.
Merde, tous les « nauséabonds » (« lol » !) se valent ?

Ben alors continuez à remplacer les nauséabonds Cathos par des nauséabonds musulmans.
On comparera les bilans humains (dans lequel vous ne manquerez pas d’inclure les croisades pour faire bonne mesure.).

Voyez, c’est ça le problème d’avoir une idéologie mortifère : au bout d’un moment elle vous pète à la gueule.

Et moi, le facho du périurbain, je vois la violence qui ce déchaine depuis des décennies contre les miens prendre maintenant comme cibles ceux qui ont fait entrer nos bourreaux, leurs complices, nos traitres.

Pop-corn ! :D
Curieux qu'elle pète à la gueule de vos ennemis communs, hein. Doit y avoir quelque chose qui énerve beaucoup de monde de la même manière, dans cette "idéologie mortifère"...
Allez au bout de votre raisonnement.

Cet attentat, sous des apparences islamiques, ne peut être que l’œuvre du grand capital et de l’opus dei…

Ha la la…

Idéologie finie : vous courrez à l’abime. Bye bye :)
Je vais au bout du raisonnement.

La ligne de fracture n'est pas entre les couleurs de peau ou les étiquettes religieuses, sur lesquels se focalisent les détritus humains de ton acabit. La ligne de fracture est entre les sacs à merde qui ne tolèrent pas de vivre dans une diversité de superficialités de ce genre, et les véritables humains qui articulent ensemble leurs différences superficielles (phénotype, cuisine, musique, et solidarités validées par "dieu", "allah" ou "la raison"). Ces derniers seront toujours en butte avec des saloperies d'intégristes et d'épurateurs ethniques dont l'horizon mental exclut une foultitude de déviances sans importances mais jugées blasphématoires vis-à-vis de conneries sacralisées, biologiques, culturelles, ou religieuses.

En d'autres termes, tu as des gens biens, juifs, musulmans, chrétiens, athées, qui bouffent et rient ensemble. Derrière eux, tu as un amas d'ordures de la pure espèce, vociférant "qu'est-ce que vous faites, à bouffer et rire ensemble, au lieu de vous haïr et de vous chasser mutuellement de la table". Ces ordures, qui pourrissent la vie des autres, appartiennent à chaque groupe, à chaque identité. Et ils resteront toujours ceux qui empêcheront la vie de s'écouler paisiblement entre les autres.

Alors, misérable merde, tu peux toujours pointer du doigt, par-dessus nos épaules, tes homologues vociférants dans ce que vous jugez entre vous être un groupe différent. Mais le problème, c'est vous. Toi et les agités d'en face. C'est vous qui constituez un groupe. C'est vous la nuisance, les jours de kalashnikovs et les autres. Et c'est le jour où vous fermerez vos gueules, et foutrez la paix au gens normaux, quelque soit leur culture, que le monde respirera mieux.
Que c’est Bôôôôô !

Vivement que tous les grands démocrates comme vous ; que dis-je : la Race Supérieure des démocrates tolérants comme vous, nous aient tous exterminés. Nous les « fachos ».

Dans la vraie vie ça donne ça pauvre tache… :

http://rutube.ru/video/5c3ee866e67c781b83ef6ac7d8c3d429/
edit
Enfin un post où vous n'écrivez pas de conneries, Tab.
Comme quoi, tout est possible.
+1, pas mieux.
ta haine va beaucoup les aider,j'en suis sure..
IT. Bien dit.
Qu'il est bon de voir un autre exprimer parfaitement cette façon de voir que je partage totalement. Il y a le camp de ceux qui sont prêt au nécessaire pour vivre ensemble, et les autres qui non. Bien qu'en apparence cette dernière faction en contienne deux d'ennemis acharnés, ceux ci partagent en fait des objectifs identiques pour la plupart.

Alors certes Charlie faisait l'apologie du choc des civilisations par lequel ils ont été frappé aujourd'hui, mais en aucun cas ils ne le méritaient. Il méritaient d'être attaqués par des caricatures, des quolibets, et rien d'autres. Principe de riposte graduée la plus basique.

La liberté d'expression est au fond du trou, si on l'y laisse. Et qu'on nous fasse, une fois n'est pas coutume, une vraie enquête, avec un vrai procès des coupables pas trucidés dans l'opération. Une affaire Merah ça va, c'est quand il y en a plusieurs que ça fait des problèmes.
Merci IT...
Je ne lisais pas Charlie et n'appréciait pas forcément l'humour de ce canard mais la disparition de ces dessinateurs ainsi que de Bernard Maris m'a fait un trou dans le coeur. Ils faisaient partis de ma vie sans que je m'en rende compte. Je croisais leurs dessins ou leur tête sur les plateaux en me faisant sourire et/ou réfléchir et maintenant, plus rien... Un néant redoublé par l'abjection de cette exécution en pleine rue d'un policier en vélo qui demandait grâce...
Clairement, aussi, en effet: hommage aussi à ces policiers dézingués froidement.
Désolant de vous lire vous étriper les uns les autres alors que vous êtes du même avis au fond.
Un acte terroriste cherche, presque par définition, à diviser, et il semblerait qu'il y soit arrivé même sur ce forum où sont sensées discuter des personnes plus intelligentes que la moyenne.

Désolant de vous lire vous étriper les uns les autres alors que vous êtes du même avis au fond


Non, pas du tout. Ce yannick est ce que le Charlie combattait, et ce dont ils sont morts.
C'est une magnifique phrase, et vous arrivez en faire qq chose de nauseabond. Un blaspheme litteraire a mes yeux .
Chacun ses champs du sacré
Je suis effaré par cette barbarie faite au nom d'une mythologie.

Je n'ai pas toujours partagé les exagérations des dessins de Charlie-Hebdo comme celle du Mort de Colombey que j'ai découverte il y a peu mais que je n'arrive pas à accepter en raison de mon éthique personnelle de respect des morts, de la mort, mais néanmoins j'ai toujours reconnu le sarcasme humoristique comme ce dessin de Cabu des 3 grandes mythologies publié ici et si criant de vérité.

Il reste que certains avaient dit que ce n'est pas par l'humour qu'on peut combattre ces barbares et moi je dis que OUI puisque ces dérangés de l'humanité ont tué Charb, Tignous, Cabu et Wolinski.
Désormais il faut diffuser leurs dessins puisque ces mythologues barbares en ont si peur. De la même manière que les Inquisiteurs avaient peur de la main de Cervantès, de la même manière que les nazis eurent peur des livres et en firent des autodafés, ces barbares tuent des dessinateurs.

Tu vois, Nasr Eddin Hodja, ces barbares te font passer pour le plus grand des sages sur terre !!!

Hommage à Cabu, Charb, Tignous, Wolinski et aux autres disparus de ce jour, sans oublier le policier.
Ca fait longtemps qu'on est plusieurs à dire qu'un jour on va se prendre le mur de la réalité dans la tronche. Charlie hebdo vient de se prendre une roquette, et l'onde de choc a atteint Daniel.
Il y a malheureusement d'autres murs (écologiques, technologiques) que l'abêtissement général consent à élever gaiement et qui nous heurterons un jour prochain.
Alors ressaisissez-vous. Comme je le disais, il faut avoir le courage de se remettre en question constamment.
"On ne peut être responsable et désespéré" disait Saint Exupéry.

PS : les banlieues se foutent de Charlie Hebdo, les banlieues écoutent Don't Laïk de médine, "sur le Coran c'est vrai !" comme on dit maintenant dans les cours d'école.
Pas le courage pour ça. Cabu était le meilleur. Maris était indispensable. Ma tolérance se désagrège. Et les merdeux qui positionnaient Charlie dans leur petites guerres islamoantisionistomoncul peuvent vraiment, vraiment aller crever.
Les mots ne viennent pas. On est mal.
J'espère qu'on rééditera les deux tomes de l'anti-manuel d'économie de Bernard Maris, véritable trésor d'arguments pour tordre le cou aux libéraux, qui désormais auront les coudées un peu plus franches pour poursuivre leur patient et aveugle travail d'abêtissement.
Pétrifiée depuis la nouvelle. J'ai pensé au 11 septembre moi aussi.
En accord ou pas, nous étions des proches.
:o
Pour faire taire ceux qui comprendraient mal...
http://blogs.mediapart.fr/blog/jonasz/070115/toi-mon-ami-musulman
Onze septembre, oui. Même sidération, même envie de ne pas regarder les infos, de lire les articles.

On pouvait estimer que les dessins de Charlie flirtaient parfois avec l'islamophobie.

Ça, jamais. Charlie n'a jamais confondu l'islamophobie (cherchez qui a inventé ce terme) et l'islamistophobie.

Cabu le doux, Cabu l'antimilitariste enragé descendu à la kalach... Au nom du principe qui veut que l'humour soit la politesse du désespoir, qu'est-ce que je me marre !
Les semeurs de guerre semblent avoir gagné jusqu'au cœur de mon cher Schneidermann...

"On pouvait discuter les dessins de Charlie Hebdo. On pouvait discuter beaucoup de choses. On pouvait estimer que les dessins de Charlie flirtaient parfois avec l'islamophobie. On ne s'en est pas privés ici [sur ArrêtSurImage]. On ne le regrette pas. Ces débats étaient légitimes, nécessaires. Mais, quels que soient ses auteurs, que l'on ne connait pas encore, une ligne vient d'être tracée. Quiconque ne partagera pas sans réserve l'horreur du carnage de ce matin sera tout simplement, désormais, un ennemi."

Je suis d'accord avec tout, sauf avec le mot "ennemi" : le mot de la guerre, discours que nous n'avons pas, que nous ne devons pas prendre à notre compte.

Allez, Daniel, un petit 'edit' sur le dernier mot, ça ne te chouardisera pas pour autant...
Pas mieux, merci Daniel.
Bal tragique à Charlie-Hebdo : 12 morts ( ou plus) !

Et la refondation de Charlie, en 1970, aux éditions Kalachnikov...
Ou l'on voit la grande sagacité de nos "services" occupés à traquer les écolos de Sievens et NDDL...
Quiconque ne partagera pas sans réserve l'horreur du carnage de ce matin sera tout simplement, désormais, un ennemi.

aye.

:"-(
Je partage vraiment tous les mots que vous avez écrits, M'sieur Schneidermann...
Ce sont ceux que je n'arrive pas à exprimer depuis que j'ai lu que Cabu et Wolinski étaient morts ;o((... J'ai passé mes 20 ans avec ces deux dessinateurs... avec Charlie et Hara-Kiri... ils m'ont longtemps accompagnée...
Je suis vraiment très très très triste et je hais les abrutis qui ont fait ça tout comme les salopards qui sont en train de récupérer cette info pour cracher l'islamophobie, le racisme ou pour faire campagne...
Magnifique réaction de Mélenchon sur iTélé, comme d'habitude très supérieur à la concurrence.
Et Bernard Maris aussi, semble-t-il ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.