181
Commentaires

Ankara : deux fauteuils et une ottomane

Commentaires préférés des abonnés

Ce qui me rassure, c'est qu'ils finiront tous en fauteuil roulant....


( ou au Père-Lachaise ! )

Approuvé 17 fois

Par exemple, par le fait que le responsable du protocole de Michel a vérifié l'installation avant et n'a rien trouvé à y redire. Le responsable du protocole de Von der Layen lui n'était pas présent, pour cause de restrictions covid.


ça n'empêche pas E(...)

Alors comme ça il faudrait défendre la présidente de la commission européen...

Je ne reconnais pas la commission européen comme me représentant démocratiquement que cela soit sous von der Leyen ou ses prédécesseurs Prodi, Barroso et Junker.

(...)

Derniers commentaires

Sur le compte Twitter d'Arte, je découvre un sujet sur Berthe Morisot... et quelques unes de ses toiles par la même occasion. Une peintresse (oui, ça se dit) dont le talent surpasse celui de bien des peinturlureurs mâles de son époque. Mais on était fin XIXe, et les femmes ne devaient pas s'affranchir de la place qui leur était assignée.

Aujourd'hui, fort heureusement... euh... non, rien.

Qu'est-ce que j'en ai... de cette incompétente !

Cet "incident" protocolaire qui nous fait beaucoup parler démontre au passage la médiocrité de tous ceux qu'on envoie à Bruxelles.  Mais  au delà de l'incident, qui a parlé de l'objet de cette rencontre, de son contenu  et de son résultat ? Je ne vois pas.

La plupart des gens sains d'esprit s'assoient sur des chaises autour d'une table pour discuter à l'aise. Ces branquignoles préfèrent des fauteuils Louis 12 et des canapés François 14. Peut-on faire confiance à des gugusses aussi peu dégourdis ?

Vraiment, c'est lorsqu'on voit que tout ce qui occupe l'actualité c'est des histoires de dîners clandestins et de placements de fauteuils qu'on se dit qu'on a atteint le stade politique du misérable... 


En ce qui concerne Mme la-seconde-dans- le-protocole-que-personne-n'a-de-base-élue ; où ont les vaccins ?

Quatremer...

1. On a en une image l'absurdité de l'UE

2. Erdogan n'humilie pas une femme, il humilie l'occident. Se focuser sur le Homme/Femme, c'est la preuve que nous sommes en décadence : incapable de relever les rapports de forces.

3. Ces deux là ne sont que le produit de l'UE : un truc fait pour detruire les Etats nations pour l'argent. Edogan & Co en profite pour innonder l'Europe de migrants, de turc pour finir ce que UE a commencé.
Il sait qu'une Europe dechristianisée ne resistera pas longtemp à l'invasion de l'Islam.

En fait, ceux qui déplore l'humiliation 'sexiste' ne voient pas ou ne veulent pas voir qu'en fait, ces trois là on la meme stratégie.
2 etant les idiots utiles du premier

Hors sujet, mais toujours dans le cadre de la défense des droits des femmes, je viens d'apprendre que M. Philip Mountbatten  vient de décéder.


Je m'inquiète : sa bourgeoise va-t-elle toucher la réversion ?

Nous imaginons bien qu'il ne doit pas être facile de trouver un sujet pour une chronique quasi quotidienne sur Arrêt sur images. Daniel Schneidermann doit aussi pondre une chronique hebdomadaire pour Libération, m'a-t-on dit.

Aussi, devons-nous être indulgents si certaines chroniques sont ... moins intéressantes que d'autres.

 Bon week-end, cher Daniel. Reposez-vous bien. N'oubliez pas que vous avez une chronique à rédiger pour lundi.

Et qui a servi le thé et les loukoums ? Van der , Michel , ou Erdo ? Ah ces arabes , z'ont aucun savoir vivre dit l'européen moyen ...

do re mi fa sol la si do

ur su la so fa mi er dogan


Même si ce n'est qu'une histoire de protocole, les mecs se sont comportés comme des gros porcs avec leurs partenaires de discussion, femme ou homme

reste aussi que Erdogan ne présage rien de bon, je plains les Turques et aussi les Turcs qui ne sont pas débiles



Bref, j'ai mal écrit, énervé, ce qui me semblait pourtant clair.


La position imposée sur ottomane à Ursula von der Leyen me rappelait, proCtocole ou pas, les boxons de la Nouvelle Orléans.


Et donc l'ajout de la photo d'un canapé qui n'aurait pas déplu à Erdogan.



C'est à ce genre de détails significatifs que l'on mesure tout le chemin qu'il reste à parcourir avant d'atteindre l'égalité entre femmes et hommes... et pas seulement chez les autocrates.

Je vois 4 personnes et 4 sièges (2 fauteuils + 2 canapés), 4 micros... Alors oui ils auraient pu ajouter 2 fauteuils (et pas 1) pour que tous les participants aient un siège identique. Mais on ne sait pas où aurait été assis un président de la commission européenne dans la même situation, on ne peut présumer des intentions.


Erdogan est sans doute un sombre connard, mais bon, de là à voir la manigance partout...


N'est-il pas tout aussi machiste de considérer qu'on aurait du céder la place à Ursula sous prétexte qu'elle est une femme? Après tout elle est traitée comme le monsieur assis en face d'elle, lui aussi sur un canapé.

 C'est quoi la misogynie? Laisser une femme ouvrir la porte ou bien la lui tenir uniquement parce qu'elle est dotée d'un utérus? Les fausses politesses adressées aux femmes pour la seule raison qu'elles sont des femmes sont tout aussi problématiques que l'inverse. Elles placent les femmes dans une situation d'infériorité. 


Vous croyez que Mme Von der bidule n'est pas assez grande pour se défendre? Au poste où elle est elle en a sans doute écrasé plus d'un, je ne me fais pas de soucis pour elle....

Regarde où je pose mes fesses et tu sauras qui je suis.

Où est leur tête à ces deux mecs ?

Oui, vu qu’il y a eu des précédents où trois fauteuils avaient été disposés, je crois que le représentant européen s’est lui-même montré des plus sexistes en laissant la situation se dérouler sans faire un seul geste de réprobation.

Il est où le problème, sur la photo Ursula est assise, non. Elle a même droit au canapé qui est visible plus confortable que les fauteuils.

C'est comme cet imbécile de député français (L. Prud'homme, LFI)  qui vient chouiner parce que la police, après vérification de son identité, ne voulait pas le laisser accéder à l'assemblée nationale. Il a fini par y accéder à l'AN, de quoi il se plaint?

 En d'autres temps, la guerre aurait déjà été déclarée pour moins que ça. 


Vous inquiétez pas on se prépare.

La réaction normale aurait été que l'autre zozo, Charles Michel, se lève et lui cède la place ou bien se lève et se barre au lieu de s'affaler comme un beauf sur le fauteuil, content de lui (il semble même avoir des comptes à régler avec la Ursula vu sa réaction satisfaite)

Evoquer l'existence de Charles Michel sur ASI, je n'aurais jamais cru ça possible. L'insignifiance faite premier ministre, qui doit toute sa carrière politique à son papa, et qui est même arrivé à le dépasser au niveau de l'importance des fonctions occupées, alors qu'il est pourtant intellectuellement bien moins pourvu. Le papa, Louis, a été ministre des affaires étrangères puis commissaire européen, alors que le fiston fut premier ministre et occupe maintenant le confortable siège de pdt du conseil européen. Consécration ultime pour un homme politique belge, une place à l'Europe, n'importe laquelle, président de groupe au parlement, commissaire, potiche. Tout est bon à prendre, c'est très bien payé, et on peut s'y adonner à sa passion fédéraliste du détricotage d'état. 


Et le plus génial, c'est que les Michel ne sont pas deux, mais trois! Il y a aussi Mathieu, fils de Louis, frère cadet de Charles, qui a été désigné, à la surprise générale, secrétaire d'état dans le gouvernement actuel. Il a la charge notamment de la politique numérique, alors qu'il s'y connait autant en informatique que Jacques Chirac à l'époque. Parcours politique météorique pour ce brillant héritier, qui était jusqu'alors un obscur conseiller provincial du Brabant wallon, l'équivalent chez vous d'un conseiller départemental, qui se retrouve propulsé au gouvernement à la faveur de tractations internes à son parti. C'est un peu comme si Emmanuel Macron désignait demain pour premier ministre le maire d'Uzès ou un conseiller municipal de Rocamadour. On s'esclafferait.


Ca doit être l'effet des vases communicants : nous avons refait une partie de notre retard en foot, mais vous faîtes presque jeu égal avec nous au championnat du monde du ridicule politique...  Mais au niveau du népotisme, il va falloir se lever tôt, avec 15% des élus qui sont fils ou filles de, nous occupons de loin la plus haute marche. 

Jean Castex était conseiller départemental des Pyrénées Orientale quand il a été nommé premier ministre.

Je pense que l'effet de comparaison était voulu :)

C'est un peu comme si Emmanuel Macron désignait demain pour premier ministre le maire d'Uzès ou un conseiller municipal de Rocamadour. On s'esclafferait. 


JEAN CASTEX est maire de Prades (Pyrénées-Orientales) de 2008 à 2020, secrétaire général adjoint de la présidence de la République entre 2011 et 2012, conseiller régional du Languedoc-Roussillon de 2010 à 2015 et conseiller départemental des Pyrénées-Orientales de 2015 à 2020.


:-))

et d'ailleurs, on n'entendait parler que de lui entre 2010 et 2020. Je me rappelle d'ailleurs d'un séjour à Prades il y a quelques années, j'y étais resté deux ou trois jours pour le festival de musique, où je m'étais dit, "le maire de ce patelin va avoir un destin national", ça se sentait dans l'air. Les bacs à fleur sur la place avaient ce petit air de majesté républicaine qui forçait le respect. :-))   

ou le maire de prades !

Auprès du média Politico, Jean-Claude Juncker a lui aussi assuré que, lors de ses déplacements, "il était clair pour tout le monde, d'un point de vue protocolaire, que le chef du Conseil européen était numéro 1 et le président de la Commission européenne numéro 2."

"Quand je voyageais avec Donald Tusk ou Herman Van Rompuy, j'ai toujours respecté ce protocole. J'avais normalement une chaise à côté du président du Conseil, mais il arrivait parfois que je sois assis sur un canapé", a-t-il affirmé.

Ce qui me rassure, c'est qu'ils finiront tous en fauteuil roulant....


( ou au Père-Lachaise ! )

Erdogan a surtout réussi à nous mettre, tous collectivement en Europe, face à nos contradiction et nos travers.

Au final on ne parle que de cet incident qui n'en est pas un, ou peut être que si, mais à y bien regarder non...


Et de la dissensions entre les deux ''chefs'' de l'Europe.


Et de notre incapacité à tenir une position qui pèse et qui compte dans la communauté internationale.


Et de l'absurdité, qui nous saute aux yeux en permanence, du ''à plusieurs on est plus fort dans l’arène mondiale''.


pfffffff.

Alors comme ça il faudrait défendre la présidente de la commission européen...

Je ne reconnais pas la commission européen comme me représentant démocratiquement que cela soit sous von der Leyen ou ses prédécesseurs Prodi, Barroso et Junker.

Du point de vue institutionnel, le  Conseil Européen (présidé par Charles Michel)   a autorité sur la commission  européenne (présidée par Ursula van der Leyen).


Comme le montre clairement ce schéma du Monde-Diplomatique

Et charles michel ne pouvait pas rester debout en attendant une 3eme chaise ? 

Mais bon comme en règne gorafique de la macronie ceux à montrer du doigt ce ne sont pas les racistes, les homophobes,  les misogyne,  les pro coloniaux , ce sont ceux qui les dénoncent.  Les victimes ne sont pas les discriminés mais ceux qui discriminent. 

Erdogan et Charles Michel ne sont pas misogynes au contraire. Ils se sacrifient en prenant les chaises moins confortables pour laisser le douillé canapé à la dame

05/10/2015


Plusieurs milliers de personnes ont accueilli le président turc Recep Tayyip Erdogan à Strasbourg, ce dimanche. Ils étaient entre 12 000 et 15 000 au Zénith où se tenait le meeting. Les organisateurs avaient tablé sur 30 000 personnes, rapporte le site des Dernières Nouvelles d'Alsace, venus par cars entiers de toute l'Europe, notamment de Belgique, de Suisse et d'Allemagne, ainsi que du reste de la France.   


Le choix de Strasbourg était un choix par défaut pour le président turc qui aurait préféré tenir ce rassemblement à Bruxelles ou en Allemagne selon certaines sources. Mais "la capitale alsacienne abrite le bureau vote du grand Est qui compte 130 000 ressortissants de Turquie dont 74 000 électeurs", souligne Samim Akgönül. Aux dernières élections, seuls 39% d'entre eux se sont rendus aux urnes. Reste que "la région est un fief du Milli Görüs, le mouvement d'islam politique dont est issu l'AKP, le parti au pouvoir", complète le politologue 


Dans la grande salle du Zénith, hommes et femmes ont été séparés,. "Une pratique courante dans les meetings de l'AKP, constate Samim Akgönül.

"L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant " R Char

Pour Ursula von der Leyen, triste

chemin du canapé du bordel le plus long (NOLA) à l'ottomane à celui de Erdogan ...





Je ne connaissais pas cet accord protocolaire de 2011. Qui établit clairement la priorité protocolaire du Président du Conseil Européen.

Même si on peut à juste titre douter de la bienveillance d'Erdogan dans cette affaire...et en général.

Dans le cas présent le protocole Européen est clairement respecté.  

Posons nous donc la question:  Si le poste d'Ursula VdL avait été tenu par un homme, est ce qu l'on accuserait Charles M d'être mal élevé ? Je ne le pense pas.

Et encore, il ne lui a pas imposé de porter un voile sur les cheveux !

Comme si la disposition des fauteuils et canapés de la salle de réception, n'avait pas été voulue par Erdogan dans le but d'humilier un de ces êtres inférieurs dépourvus de pénis.

Comment peut-on justifier cet affront par une supposée hiérarchie indépendante du sexe de chacun, comme le fait Quatremer ? Quelle naïveté...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.