175
Commentaires

Aie, Macron est bon !

Mauvaise nouvelle pour beaucoup, mais il va falloir faire avec :

Derniers commentaires

HE ! MELENCHON EST BON !
Mélenchon dans la réalité .*


Sur LCP , la chaine parlementaire , J.L. Mélenchon était en direct de la Place de la République tout à l'heure .
Une respiration ! , une culture , une connaissance du terrain , une fidèlité !


*Pour un clin d'oeil souriant au titre de la chronique , n'ayant aucun article d'@si avec MELENCHON sans cochonnerie à côté de son nom .
La teinte rouge a tendance avec le temps à virer au bleu pâle.
Pour preuve :
Robert HUE secrétaire national du PC 1994-2001, candidat à la présidentiel de 1995, rejoint E. MACRON.
Daniel Cohn-Bendit dit « Dany le Rouge » en 1968, expulsé de France, rejoint E. MACRON.
Macron,Valls, même combat.
Mais enfin [large]qui le finance ???[/large]
Dans le Macron, tout est bon... Parce que c'est notre projet !
Macron est-il bon? Tout bien réfléchi, je crois que dans la chronique de DS il y a à la fois du premier et du second degré. Il reconnaît être sensible au charme de macron et s'en trouve tout marri, et tente alors de prendre des distances avec cette séduction creuse. Au moment où la grande blonde en costume noir commençait à tenter de se dédiaboliser, il m'est arrivé, moi aussi et avec consternation, de la trouver "bonne". Ça veut quand même dire qu'une part de moi... brrrrr... mais il paraît que c'est avec la partie folle de soi qu'on peut communiquer avec les fous. Pour les salauds, c'est peut être pareil?
Macron est bon et c'est pour cela qu'il est dangereux. Il semble encore assez jeune, il a de quoi se payer des costards sur mesure, il a la réplique facile. Il me rappelle une anecdote familiale : ma grand-mère, veuve d'un élu socialiste, avait voté pour Lecanuet car c'était le plus beau et il avait de si belles dents blanches ! Si vos abonnés se suffisent de ce genre de produit ... Il me semble qu'il vous appartient de nous prévenir :"Ne prenez pas des vessies pour des lanternes."

Le petit Macron se moque éperdument des inégalités et ne fera rien pour améliorer le sort des plus démunis. Ses réparties sont vives, mais souvent à côté de la plaque : ainsi, Mélenchon préfère le quinoa à la blanquette. De plus, je trouve du mépris de classe dans cette réaction. Moi, je suis une sans dents qui aime bien la blanquette et toute la gastronomie traditionnelle française. Lui et moi ne sommes pas du même monde, n'est-ce pas ?
Quant aux médias, leur travail consiste d'abord à faire campagne pour le candidat préféré de leur patron, de leurs actionnaires et de leurs annonceurs, mais ce n'est pas le cas de Daniel Schneidermann et c'est pour cette raison que je viens de m'abonner.

Par contre, pourriez-vous nous renseigner sur les Young Leaders de la Fondation France Amérique dont font partie Hollande, Valls, Montebourg et une bonne partie des ministres du quinquennat, sans oublier bien sûr Monsieur Macron ?
Daniel, cessez d'employer le deuxième degré, c'est trop dur pour vos lecteurs, vous allez tuer jusqu'au dernier carré qui vous faisait encore un tout petit peu confiance.
Aie, Macron, c’est bon !
Mauvaise nouvelle pour beaucoup, mais apparemment pas forcément pour la gazette qui semble se rire de ceux qui devront subir “le morveux”! Car il va falloir faire avec! Cela semble être déjà une certitude, un mal inévitable et on est tous hypnotisés par cet homme providentiel: car Macron c'est bien lui! Il est peut-être bidon, mais il est très bon.
Les compliments fusent: Campagne “joyeuse”, “libérée”, “inventive”, “reactive”! “Epousant instinctivement le terrain”, et “se nourrissant chaque jour de son énergie de la veille”. Ouais… On aurait pu dire à peu près la même chose du Mélenchon de 2012, si on s’était seulement donné la peine d’en répercuter les effets sur les foules galvanisées.
Décevant de la part de notre presse indépendante préférée et qui plus est, on line, à moins qu’elle ne soit elle même qu’un des motifs du grand tapis volant médiatique, tapis qui aime tant nous raconter de belles histoires… Celle de peter Pan par exemple, -car s’il y en a bien un qui ne touche plus terre, c’est bien Macron, c’est bien lui!
Alors mais qui met en place cette merveilleuse partie de billard?
Ce merveilleux story telling qui nous est conté chaque jour à diverses voix pour nous obliger à nous intéresser quand même à ces élections, malgré la nausée grandissante?
Juppé dégomme Sarkozy, Fillon dégomme Juppé, avant d’être lui-même dégommé… mais par qui…? A présent, “Mélenchon et de Hamon vont consciencieusement s'appliquer, dans la meilleure tradition de la gauche, à s'entre-détruire”… Mais qui a poussé dans l’arène le petit Brutus?
Et qui va dégommer Macron? Personne?
Certainement pas Marine, elle-même déjà faisandée avant même que d’avoir servi…? Mais quand même encore très utile pour mettre la pression à tout le troupeau...
Merveilleux jeu de billard!
Mais qui tient donc la queue?
Quelle est cette “main invisible”?
Qui peut nous aider à déchiffrer les petits caractères?
Allez la gazette, faites mousser les petits caractères!!
Et ce témoignage sur Macron concernant le rachat du monde ?
http://www.streetpress.com/sujet/1486723160-macron-le-monde
Des fois on se pose la question "qui peut bien voter pour ce mec ?"

Un élément de réponse dans cette vidéo où des jeunes loups crétins et fachos apostrophent Mélenchon (je ne sais pas de quand elle date, Mélenchon a l'air bien jeune). Je suis tombé dessus par hasard.

Il y a ça, aussi.
VOTEZ MELENCHON.
Cher Daniel, ok pour l'analyse sur Macron, ce qui me dérange dans votre billet c'est que vous mettiez JLM et BH dos-à-dos. Disons qu'au soir des primaires du PS ont pouvait encore avoir cette analyse mais elle me semble obsolète aujourd'hui. BH semble finalement s'inscrire dans la continuité du quinquenat de FH au moins en ce qui concerne les candidats qui le soutiennent pour les législatives... c'est grosso-modo l'actuelle majorité !!!! Vous me direz qu'il peut encore respecter son discours et se rallier à Mélenchon, ce qui est peu probable... ou rester candidat en changeant son programme et donc ne plus être directement en concurrence avec JLM... ou ok, vous avez raison, il peut aussi raconter n'importe quoi et se faire passer pour un candidat de gauche et empiéter sur les platebandes de JLM... dans ce cas, merci de le faire remarquer avec vos analyses brillantes puisque vous semblez vouloir vous exprimer personnellement dans cette campagne.. a plus.
Son anglais est affreux ! Et vous le trouvez bon ? Daniel, il n'a pas ton âge et ce type s'est initié à l'anglais il y a bien lgt mais sans succès (enfin oui comparé aux autres).
Mais après tout, n'est ce pas l'election présidentielle française ?

Y'a rien de bon ds le macron pour les français (ceux d'en bas, les fameux 99% ou 90%).
Plus tard, tout ça paraitra tellement vain, et artificiel...
On se dira: "mais comment avons-nous pu?"

Et D.S. ne verra même pas où serait le problème...
http://www.clubic.com/diaporama/photo-iphone-5-le-lancement-a-paris-lyon-et-san-francisco-en-images-48517/lancement-iphone-5-paris-star-des-medias-685111/#slideshow_trans
Maintenant on peut présumer que le but du papier de Daniel Schneidermann est de mieux connaître l'adversaire
Et l'adversaire est tout simplement un plan de com
Comme toutes les entreprises du CAC 40 qui vous font des brochures pour vanter leur vision écologique.
Voir des entreprises comme Monsantos vanter sa vision écologique avec des photos débordantes de vert, des agriculteurs qui ressemblent aux hipsters qui fleurissent sur les pubs de bagnoles en plein désert d'Arizona ou en plein milieu de gratte-ciels
Macron fait la com avec les mêmes outils qu'on nous vend de l'iPad, iPod et iPanAmerican, la même musique, le même élan vers un avenir facilité par une vision totalement virtuelle où les qualificatifs se suivent et se ressemblent et à la fin on se demande "Mais c'était quoi finalement cette technologie nouvelle et facilitatrice qui nous permet de partager du contenu"
Macron c'est ça
et l'assurance qu'il y aura des fashion seekers plenty devant le magasin à l'ouverture pour acheter du Macron vision
l'assurance que cette vision truffée de mots vides de sens va avoir un écho et trouver son public qui va acheter

En d'autres termes du populisme hightech, du fashion marketing, du Code of Conduct qu'on affiche pour se donner bonne conscience dans une usine où toutes les ouvrières sont analphabètes
Toujours pas trouvé la solution de cette contrepèterie "Macron est bon", car c'en est une, n'est-ce pas ?
Comme dirait DS : " alors les campagnes de Mélenchon et de Hamon vont consciencieusement s'appliquer, dans la meilleure tradition de la gauche, à s'entre-détruire"
Hé oui ! C'est hélas la triste réalité (et le pire, à gauche, c'est qu'il y a beaucoup de militants de cette tradition suicidaire !!)
au même titre que Hollande et Valls, Macron est beaucoup plus toxique que la droite de Fillon.
Fillon se réclame haut et fort de la Droite conservatrice et réactionnaire (avec un grand D), il ne cache pas du tout ce qu'il a l'intention de faire, détruire la sécu, le code du travail. Peut être aussi remettre en cause le droite à l'avortement, et le mariage pour tous. A lui s'opposeront des gens préparés, qui ne laisseront rien passer facilement. A coté Macron a des objectifs très similaires (disons, le coté catho réac en moins peut-être), mais la capacité en plus d'endormir l'élécteur moyen dépolitisé et de faire passer comme une lettre à la poste les pires mesures. Le quinquennat qui précède l'as prouvé, jusqu'à la loi travail il y a eu très peu de mouvements d'opposition organisé, alors qu'il y a avait vraiment de quoi.
Aïe, DS a un accès de Macronite ... il faut croire que comme ses confrères il est resté sensible [s]à l'emballage[/s] à un beau plan de com bien fait.

Qui peut croire un instant à toutes les Macroneries que la tomate hydroponique peut proférer ? A moins de confondre un plan com et un programme ...
ça fatigue, ça fatigue beaucoup
le coup de la vidéo pour appeler les autres à venir chez soi
y avait Boris Johnson qui proposait un tapis rouge à Londres pour ceux qui fuiraient le socialisme de Hollande

Mais personne n'a fui car Hollande est venu sans le socialisme

Et maintenant y a Macron qui s'adresse aux étrangers qui font de la recherche pour qu'ils viennent rejoindre le pôle emploi
vu que Macron n'a pas de programme mais une vision, il a une vision notre Saint Bernadette Soubirou
et sa vision c'est d'être élu
En fait c'est la vision de la General Fric Compagnie dont il a été posté Président Directeur Général car comme dit Alain Minc, il a des qualités et dans le monde de la banque, faut être pute, et la vision de Macron est plus ou moins celle d'une péripatéticienne qui travaille pour des maquereaux

ce qui ramène à "la blanquette de veau du dimanche en famille".
Je regrette de dire Daniel Schneidermann, cette sortie de Macron envers Mélenchon est conne de chez conne car au niveau vision, y a rien de plus sympa et Français que de déguster le dimanche une blanquette de veau.
Bien sûr tout le monde n'est pas comme vous Macron avec la possibilité de prendre ses repas à La Cave des Abbesses, les gens qui mangent de la blanquette de veau, ils la dégustent en famille, avec les enfants à table, pour justement profiter de ce jour en famille tous réunis.
C'est vrai que vous, et vos banquiers d'amis, vous les préférez travaillant chez Uber jour et nuit pour rembourser les prêts, à bouffer un sandwich avec l'estomac sur le qui vive de leur portable dans l'attente d'une course.
Jean-Luc Mélenchon lui vous a envoyé d'abord dans les dents que vous n'aviez jamais mis les pieds dans une bibol publique vu que vous exigiez leur ouverture le samedi. À Strasbourg, les bibliothèques/médiathèques sont depuis tout temps ouvertes le samedi. Et Mélenchon vous a dit ce qu'il en pensait de votre ouverture du dimanche !!! Vous l'apprenti au service des puissants. Vous qui partagez leur vision inhumaine.
Le dimanche à Strasbourg, les bibliothécaires ont besoin de se reposer en famille pour manger chez nous un Bäckeoffe du dimanche en famille.
Et les autres ils lisent les livres qu'ils ont emprunté le samedi et qu'ils ne pourront pas lire en semaine.

Macron il est bon à faire la pute.
Si ça continue, je me réabonne. ( j'en suis capable )
Il se prend pour Trudeau
Que l'on puisse accoler le mot "bon" à une quelconque partie de Macron montre à quel point nous avons pris l'habitude de confondre la politique avec un spectacle de variété très bas de gamme (on en était abreuvé sur les chaînes de Berlusconi, dans une Italie pas si lointaine). Les ingrédients : de la jeunesse, des peaux lisses, des ronds de bras et de jambes et aucun propos qui pourrait laisser soupçonner que le changement s'effectuera autrement qu'en marchant à reculons. En fait, Macron n'est rien du tout et c'est ce qui, probablement, lui vaut son succès de jeune premier. Quant au déchirement de la "gauche" par la "rivalité" JLM/Hamon, c'est une formule surannée qui correspond à d'autres temps, je suppose. Voir Hamon comme un représentant de la gauche... Là aussi, nous avons vraiment oublié que faire une politique de gauche ne signifie pas ménager la chèvre et le chou et que les élections ne sont pas uniquement un vote utile. Ce qui est curieux car le dernier de ces "votes utiles" ne remonte pas à si longtemps : c'était en 2012...
Mais le plus paradoxal est cette peur rampante que provoque JLM qui semble pourtant le seul à nous annoncer la couleur, à nous parler comme si nous étions intelligents alors que nous ne craignons apparemment pas la veulerie de gens qui, au gouvernement et à l'assemblée n'ont pas montré une détermination particulière. Et nous ne frémissons pas non plus devant la détermination inquiétante à nous enfoncer dans un système inique non pas tant du Macronet agité, mais de ceux qui le soutiennent et qui, eux, ont tellement tellement d'intérêts à préserver et sont tellement motivés à le faire.
Je finis par me dire que nos critiques ne vont pas plus loin que le café du commerce et que, rentrés chez nous, nous nous installons gentiment devant la tv ou équivalent en nous disant : "ouf ! rien ne change". Nous créons les baudruches macronesques, nous entretenons les médiocrités des dynasties lepenesques. En fait, dans ces campagnes misérables, moulées dans des primaires-quiz, c'est notre reflet que nous regardons, notre manque de courage et d'imagination. Non, Macron n'est pas bon, c'est nous qui sommes mauvais.
Très bonne occasion pour partager cet article du Gorafi qui, à mon avis, résume avec humour la personnalité de Macron et son vide sidéral: [large]http://www.legorafi.fr/2017/02/06/a-lyon-macron-evoque-le-general-de-gaulle-et-sangoku-le-guerrier-legendaire/ ![/large]
Et oui, l'animal a la chance historique de profiter de la désagrégation des deux camps politiques importants... Et il en profite !
[quote=DS]nouveaux entrechats non-conclusifs sur Notre Dame des Landes...

Pour le projet de Notre Dame des Landes, Macron veut "nommer un médiateur". C'est une promesse qui ne l'engage pas beaucoup et qu'il n'aura pas de mal à tenir.
Clémenceau a dit : "Lorsqu'on veut enterrer un problème, on crée une commission". Macron, lui, nomme un médiateur.
Daniel, vous devriez fréquenter plus vos fora et moins vos collègues de Libération.
A quelques phrases près, votre chronique de ce matin aurait pu être écrite par Demorand ou Joffrin.
Vous nous avez habitué à mieux.
Autour de moi les gens se déclarent plutôt pour JLM, et pas des gens impliqués, et ils ne regardent plus la TV. Prendre les Français pour les décérébrés (ou acteurs) qui applaudissent les slogans du bourgeois, y croire c'est délirant. Mais il faut bien que vous ayez du nouveau chaque jour, alors Macron vous plait. JLM ne fait pas perdre la gauche, c'est vous a force de lier #lautredroite à la gauche qui infusez l'idée qu'il serait possible de voter Hamon/jadot. Comme la droite classique et cramé, #lautredroite aussi gravement, vous grandissez ce nain pour avoir du suspense, en vrai Macron ne sera pas au 2eme tour, voir sera viré comme Balladur, qui connaissez vous personnellement qui votera Macron ?
Macron est eut être bon en comm' mais bon Dieu, il a les moyens, il aurait pu s’entraîner avant quand même... et travailler son accent!

Je sais ce n'est que de la forme, mais ça fait du bien de le dire :)
(andjayneurs, AXEellarate, etc... pour le super moderne candidat let me laugh)
"Mais qui lira les petits caractères ,"
Est-ce que, par hasard, ce ne serait pas votre job de le faire, de les grossir, de les expliquer au lieu de passer toute une chronique à enfoncer le clou que tous les autres médias on soigneusement planté !
Sans compter l'analyse en coup de vent sur Hamon et Mélenchon qui s'auto détruiraient , comme si la France Insoumise pouvait tout à coup voter PS sans sourciller !
Hamon est le candidat du PS, il gouvernera (rait) demain avec tous ceux qui gouvernent aujourd'hui (vous suivez l'actualité ?) et nous devrions nous plier à un pseudo rassemblement avec ces gens-là et tout ce qu'ils représentent ?
Il y en aurait de bonnes questions à se poser... réfléchissez !
" un appel aux scientifiques du monde entier qui travaillent sur le changement climatique, "
Un clin d'œil sur la fiche environnement de son site "En marche "pour voir ce qu'il leur promet::"Pour réussir, nous mobiliserons des financements à la hauteur des enjeux."
Hors sujet: Mention spéciale au populiste Raffarin qui a fait siffler et insulter les journalistes hier soir. On se croirait chez Trump.
Daniel, quand comprendrez-vous que Le PS en général et Hamon en particulier n'ont absolument plus rien à voir avec la gauche ? Ou alors faites-vous cet amalgame en toute connaissance de cause ?
Et puis cette délicate allusion à la blanquette de veau ne vous a pas paru un tantinet méprisante vis-à-vis de certaines catégories sociales ?
Pour ce qui est des bibliothèques ouvertes le dimanche qui pourra y aller lorsque ce jour de repos hebdomadaire sera supprimé pour la majorité de ceux qui travaillent ?
Cela fait déjà quelques temps que l'envie de me désabonner me titille, encore quelques fines analyses comme celle-ci et... adieu Arrêt sur Images !!
Je n'aurais pas pu dire mieux et je vous remercie de l'écrire calmement, posément alors que j'enrage devant mon écran et que je serais prête aux insultes (qui forcément se retourneraient contre nous) mais, comme vous, je me demande vraiment aujourd'hui si je dois renouveler mon abonnement !
Mais non, Cerise, ne partez pas, le forum est un des attraits de ASI, et vous y tenez bien votre place.
J'avoue que cette " menace " de désabonnement me fatigue presque autant que Micron !
Pourquoi ?
Si à 3 tu ne fini pas ta blanquette, je te... je te... je te prive de télé tiens !
1, 2, 2 1/2, 2 3/4, 2 4/5...
Parce que @si est un site pluraliste, et que rien n'est plus stupide et gonflant que le chantage à l'abonnement de ceux qui n'y trouvent pas leur compte idéologique.
@si est un site de critique des médias dominants et rien n'est plus stupide et gonflant que de le voir suivre le même chemin que ceux-ci en reprenant leurs mêmes idées fixes !
Vous avez lu la fin de la chronique ?
Justement, c'est le cinquième et dernier chapitre, après un ruissellement d'eau tiède, alors que cela devrait-être le cœur de la chronique.
M'enfin ?
Description de la comm', qui en termes de critères médiatiques actuels, est "bonne" et bien jouée, puis conclusion : évidemment c'est du vent, derrière il n'y a pas de fond et la forme est trompeuse, avec une inquiétude en prime : qui se laissera avoir par la comm sans regarder le fond ?
C'est quand même parfaitement clair.

Alors, évidemment, si vous voulez absolument "Macron c'est caca boudin" en gras et majuscule clignotante, surligné de jaune, là, évidemment...
"Un candidat qui se prend pour Jeanne d'Arc, et mène une campagne joyeuse, libérée, inventive, réactive, épousant instinctivement le terrain, et se nourrissant chaque jour de son énergie de la veille."

J'avoue que devant de telles phrases car il y en a d'autres de même acabit dans quatre premiers chapitres- à part l'allusion à Jeanne d'Arc"- je cherche la dénonciation de la com...
Un autre asinaute explique d'ailleurs que le boulot de DS c'est de parler des petites lignes du contrat.
Mais oui : en tant que candidat de comm, il est bon !
"Fort. Très fort. Très bien joué."

Et c'est tout le problème !
Si sa politique était vide ET qu'il était nul en comm électorale, ce serait plié. Ce n'est pas le cas.

Par exemple, si je vous dis que Le Pen est une tacticienne politique intelligente (ce que je pense), vous allez me prendre immédiatement pour un lepeniste, c'est ça ?
Ce n'est pas parce qu'on montre un domaine dans lequel quelqu'un est bon que l'on adhère à cette personne, qu'on la soutient, ou quoi que ce soit. Analyser un phénomène, c'est pas dire de bout en bout "ouah c'est nul" ou "ouah c'est génial". On peut soutenir Mélenchon tout en trouvant des points de désaccord, ou des points faibles. On peut détester ce que représente Macron politiquement tout en reconnaissant qu'il est très fort dans sa comm de campagne.

(et puis, quoi, vous voyez pas que DS aime, régulièrement, à provoquouiller un brin son petit monde, en en rajoutant par-ci par là exprès ?)
Il ne s'agit pas de refuser l'objectivité, mais de se poser des questions sur les critères. Si on accepte de dire que Micron est bon parce qu'il fait vibrer des milliers de personnes avec sa tête de clown creux qui ne se rassérène qu'aux applaudissements, si l'exploitation par une Marine Le Pen des frustrations et des peurs et sa capacité à embrouiller relève de capacités particulières, alors l'humanité a un gros problème. Et je ne crois pas qu'elle l'ait naturellement, mais je pense qu'à force de baisser baisser baisser nos exigences de ce que devrait être un candidat (après tout, ça concerne directement nos petites vies), elle le devient. Si même ceux qui analysent les messages valorisent les jeux du cirque politicien, si l'on parle de capacités là où, personnellement, je ne vois qu'une facile médiocrité qui ne bénéficie que des feux de la rampe médiatique, on est mal barrés.
Franchement, des microns y en a plein, des marine aussi. Cette exaltation du médiocre à la trump ne se justifie pas uniquement par le désespoir des gens, mais par notre complicité permanente à donner de l'écho à des bonimenteurs plus ou moins doués qui ne devraient pas encombrer la place publique. À force d'accepter que ce soit ça, la politique, ça, un candidat à prendre au sérieux, ça le devient et des gens intelligents, sensibles, généreux se mettent à marcher derrière leur gourou à 3 balles.
Excusez-moi, mais, déjà, les déformations de patronymes en vue de rabaisser, j'ai vraiment du mal. En voilà aussi, du médiocre à la Trump.

Ensuite, quand on pose la question, comme dans cette chronique, de la distance entre le fond politique et l'aisance en comm électorale, c'est bien qu'on pose implicitement la question des critères.
Faudrait-il, encore une fois, que ce soit marqué en gras, en rouge, et en corps 24 ? Ou le lecteur peut faire une brin de cheminement tout seul, en notant la distance entre l'efficacité électorale et le vide programmatique ?
Ben, poser implicitement la question des critères tout en fonctionnant à partir de ces mêmes critères (ouais, l'est vide son programme, mais l'est quand même vachement bon le type!!!), c'est trop compliqué pour moi. Mais je vais suivre vos conseils et me mettre à réfléchir sans remettre en question le postulat de ma réflexion.
Quant à l'utilisation des surnoms ou des déformations de patronymes!, désolée, ça vient naturellement, ça défoule et ça évite d'insulter, activité que je ne pratique qu'avec les proches les jours de très grande contrariété, mais le moins possible sur les forums.
En fait, je me suis plantée, parce que le programme de Micron (comme micro-économie, aussi) n'est pas vide, c'est un Thatcherisme sans grandes équivoques. Alors, en fait, au lieu de se demander s'il est bon, vaudrait peut-être mieux, effectivement, décortiquer son faux non-message et la manière dont les media et les forum sont en train de lui ouvrir de l'espace.
Et puis dernière précision, je ne réponds pas à DS, je réponds à son texte du jour.
vaudrait peut-être mieux, effectivement, décortiquer son faux non-message

Vous trouverez ça sur des sites politiques partageant votre point de vue.
Sur un site se donnant pour rôle d'observer les médias et la comm, difficile de le leur demander.
Déjà, on décrypte ici la distance entre une comm-électorale-selon-les-criètres-d'aujourd'hui et un programme politique - ça n'a rien de génial, mais c'est déjà pas mal.
les sites partageant votre point de vue.
Je ne suis pas en quête d'une communauté, de frères ou de sœurs en conviction voire en fanatisme, je viens ici pour discuter, débattre, donner ma "vision"!!!, sans projet, et connaître celle des autres. Désolée de troubler votre entre-vous, désolée de ne pas réussir à me retirer dans mon coin pour lécher mes plaies "idéologiques"! Allons ! vous-même venez vous exprimer et débattre, ou non ?
Heu, précisément, c'est le contraire d'entre-vous que je défend. Accepter qu'une chronique ne dise pas exactement comme on voudrait, ne vise pas exactement ce qu'on voudrait, ne dise par A + B surligné au stabilo ce qu'on voudrait, sans menacer tout de suite au désabonnement et à vouer DS aux gémonies de la ressemblance avec FOG ou Joffrin ou je ne sais qui ("haann, il a dit que Macron était bon en comm, traître !").
@si n'est pas aussi radical que Fakir, c'est assez clairement marqué avec la notice, ce n'est pas non plus un site à strictement parler politique, donc voilà.
Et puis on peut aussi lire avec un peu de recul, de second degré, lire un peu entre les lignes, et voir qu'en fait, la chronique s'inquiète, au fond, d'un succès de Macron.

En tout cas, strictement, c'est ma ligne ici et mon sujet.
Le reste, si vous voulez élargir la réflexion, donner des tas de points de vue, parfait, c'est exactement le lieu pour - simplement c'est pas ça mon sujet ici et maintenant.
Tiens, DS vient de retwitter ça, en mentionnant "Davantage qu'édifiant. Inouï."
Comment Macron m’a séduit puis trahi
en fonctionnant à partir de ces mêmes critères

Ces critères, vous ne les ferez pas non plus disparaître par magie.
Bon gré mal gré, les médias, et une très grande partie de français, fonctionnent, ici et maintenant, avec ces critères.
Si on veut observer ce qui se passe, si on veut analyser cet ici et maintenant et sa résonance dans les médias, on doit bien aussi constater ce qui se passe selon les critères existants. C'est la ligne d'@si.

Il est absolument certain, et il ne sert pas à grand'chose de s'en plaindre, que vous ne trouverez pas sur @si du travail des les utopies théoriques philisophico-politiques poussées. C'était prévu dès le début.
Je n'ai pas une grande confiance dans la magie, malheureusement.
Toutefois, si j'ai bien compris : ces critères sont désormais partout, analysons leur présence et leur résonance et... point ?
Analyser veut dire quoi, exactement ? Reproduire ? Regarder l'existant, en prendre acte ?
Même pour les contemplatifs, la contemplation va au-delà d'elle-même. Pour les méditants, la méditation, itou.
Qui, d'ailleurs, décide de ce que l'on voit ? Les "medias et une grande partie des Français", pour les premiers peut-être, mais pour les seconds que voient-ils sinon ce qu'on leur fait voir à longueur d'analyse de l'existant par l'existant ? À quoi sert de décrypter si ce n'est pour aider à prendre de la distance, à mettre en question les postulats communément acceptés, à voir autrement ? Si l'analyse consiste à prendre acte du fait que Macron est bon, parce que les medias le trouvent bon, sans se demander ce que ce "bon" signifie réellement, sans demander aux gens si vraiment ils trouveraient ça bon s'ils avaient la possibilité d'avoir des analyses qui dépassent l'existant, alors c'est juste, à mon sens hurler avec les loups du conformisme. Il n'y a aucune utopie à remettre en question les postulats, c'est même le début de toute réflexion.
Et si l'on se débarrasse de cette habitude à juger "bons" les Messieurs au langage du serpent kaa ("aie confianssssssse!, je vais détruire les droits sociaux, ne pas faire payer les riches, diminuer les salaires pour augmenter le travail, mais applaudis-moi frénétiquement ; quoique Kaa était tellement plus sympathique), alors on verra peut-être que les Macron de ce monde sont hautement toxiques et dangereux, et que ces qualités d'entraîneurs d'hommes dont on leur fait crédit ont été soigneusement construites par un marketing de longue date qui dépasse tel ou tel, mais qui imprègne désormais toute notre vie politque, sociale... notre vie.
Analyser veut dire quoi, exactement ? Reproduire ? Regarder l'existant, en prendre acte ?

Ben déjà, pour commencer, il faut le rapporter et le décrire.
Ensuite, je le redis : le recul, chacun peut faire un peu l'effort de le faire.

Macron est bon
Vous n'avez jamais trouvé que quelqu'un parle bien, de manière convaincante, alors même que vous n'adhériez pas à la signification du discours ?
Vous n'avez jamais regardé un clip, ou une vidéo, pour vous dire : c'est bien filmé, c'est bien monté, alors même que le sujet du clip vous déplaît ?
Vous avez vu cette classe d'Obama - alors même qu'on peut largement critiquer des pans entier de sa politique ? Comment on peut qualifier cette manière d'être d'Obama en public et au discours, qui indéniablement a quelque chose en plus que Trump (non ?), autrement qu'en disant que Obama est "bon" quand il fait un discours ?
"Si on accepte de dire que Micron est bon parce qu'il fait vibrer des milliers de personnes avec sa tête de clown creux qui ne se rassérène qu'aux applaudissements,…"

Macron (moi non plus je n'aime pas les déformations de patronymes) est un pur produit du fascisme managérial.

Ce sont tout un tas de cabinets d'experts et autres think tanks qui ont fait que nous utilisons des mots, sans en avoir conscience, qui nous font rentrer dans le moule. Usul le dit très bien, et Franck Lepage avant lui, et…

Et quand on refuse de dire qu'il est bon, on se refuse de penser en quoi il l'est.
Sans doute que Daniel lui-même ne creuse pas la question, mais ce n'est pas en se refusant l'énoncé qu'on ira plus loin que lui, et qu'on se montrera plus forts que Macron et ses mercenaires de la pensée.

Il nous faut aussi faire de la com', en partageant par exemple des visuels de bonto contenant tous les mots de ses discours, les ridiculiser…

Daniel est nul ? Soyons bons !
De toute manière, je trouve plutôt extraordinaire l'attente de certains éminents penseurs qui se plaignent du fait qu'un modeste billet de nature à solliciter leur intelligence (à faire réfléchir en somme) n'aborde pas tous les aspects qu'il soulève à la manière d'un thèse, dont ils se proclament d'ailleurs les directeurs et juges de haute instance. Quand cette bataille rangée démarre sur des prémices fausses car se bornant au premier degré, on peut raisonnablement craindre que la réflexion avortée tourne au pugilat.

Je déteste son monde, mais, c'est dur à dire, Macron "est bon", il donne une représentation brutale, il est entendu. Inquiétons-nous, du moins ceux qui espèrent le contrer, des causes de cet amour soudain, de ses relais et moyens, des procédés qui le portent sur le devant de la scène, de l'audience retentissante du spectacle qu'il joue, des buts qu'il poursuit et pour quel compte.

Et pour le contrecarrer, comment fait-on ? On allume la lumière ? Nan, ça c'est le truc pour faire fuir le Pen, © Jean-Luc Mélenchon. Ça pourrait bien ne pas fonctionner avec Macron.
c'est dur à dire, Macron "est bon",

Si c'est si dur à dire, c'est peut-être parce qu'il n'est pas bon.
C'est une excellente vedette de la star'ac, c'est un bonimenteur de foire, c'est le petit golden boy à sa Brigitte, mais il n'est pas "bon".
Il correspond seulement à ce que le buzz attend de lui.
Djac Baweur n'a pas tout faux : avant de partir en week-end, Daniel Schneidermann aime parfois stimuler l'enthousiasme faiblissant du petit peuple des forumeurs en faisant mine de sortir des clous. Mais n'ayez crainte : l'intraitable fan club des "insoumis" veille et sait à quoi s'en tenir.
Allez, un peu de provoc : Macron est bon, affirme pince-sans-rire Schneidermann, Ruffin n'est pas mauvais non plus. Après le succès de son film, "Merci patron !", il se lance dans les prochaines législatives avec l'inévitable appui du "Colonel-Fabien". Un nouvel opus ? Merci Mélenchon !
Effectivement les Le Pen, le père surtout, sont effectivement de vraies bêtes politiques (mais pas la nièce), je le reconnais...Leurs discours sont terriblement dangereux mais Macron c'est le vide...
Parce que @si est un site pluraliste, et que rien n'est plus stupide et gonflant que le chantage à l'abonnement de ceux qui n'y trouvent pas leur compte idéologique

Mon brave Ervé, vous ne manquez pas d'air, une fois de plus, en donnant des leçons de tolérance, alors que vous êtes le premier à couvrir d'injures et d'insultes (dans lesquelles l'excrémentiel est rarement absent) ceux qui ne pensent pas comme vous.
En fait, ce ne sont pas les émissions et rubriques d'Asi qui énervent parfois, en principe on connait son idéologie d'asile, cela fait longtemps que DS n'est plus le gentil petit journaliste du Monde, mais ce sont les insultes que l'on doit subir sur les forums, où l'on se sent vite cerné, isolé, poussé dehors (on me l'a exprimé clairement, avec menaces de dénonciation à je ne sais qui).
Je pense qu'il est assez logique, et je pense que c'est partout pareil, qu'une personne qui défende les mensonges, la malhonnêteté, les inégalités etc... finisse par recevoir des insultes.
Il me semble que la bienveillance vis à vis des autres est nécessaire un minimum si vous voulez être traité avec respect dans toute communauté.
D'accord, cassez-vous. Mais surtout ne revenez pas !
Pas d'autres arguments ?
Partez si vous voulez, restez si vous voulez, tout le monde s'en fout sur le forum.
Pourquoi diable voulez vous des arguments ?

Dans asterix avec pepe c'etait drole mais vous etes fatiguant.
@ M_ : vous dites "tout le monde s'en fout sur le forum". Vous pensez représenter "tout le monde" ? Vous avez un mandat délivré par ce "tout le monde" ? Vous refusez aussi d'argumenter avec les forumeurs qui vous interpellent, pourquoi ?
AH qui m'interpelle Lyonnais ? nop,
Vous ? nop
Autre situation ? possible, chaque cas est particulier et ma memoire est faible, si vous en avez un en tete n'hesitez pas

Concernant le tout le monde, corrigez moi si je me trompe mais je n'ai vu personne tenter d'arreter Lyonnais de quitter @si. Seriez vous le premier ?
Dans ce cas je m'excuse et precise que tout le monde sur ce forum a l'exception d'au moins 1 personne ne souhaite pas le depart de Lyonnais. Dans ce cas J'imagine que vous lui avez fait part de votre argumentaire pour rester sur ce site en privee, car je ne le vois pas.
mais je n'ai vu personne tenter d'arreter Lyonnais de quitter @si. Seriez vous le premier ?

Il y en a au moins une autre personne qui ne souhaite pas son départ : moi.
Soit dit en passant, comment pouvez-vous juger de l'opinion des milliers d'abonnés qui lisent les forums d'@si sans jamais y intervenir ?
D"autre part, je constate que depuis son adhésion à @si, Lyonnais a posté moins de 100 commentaires, soit moins d'un par mois. J'ai du mal à concevoir qu'il puisse nuire à qui que ce soit avec ce maigre débit.
Pour ceux qui l'auraient loupé, Lyonnais a posté un lien vers une chronique très intéressante d'Igacio Ramonet consacrée à Donald Trump.
En temps normal je n'aurai pas pris la peine de repondre (Vous avez bien faire perdre mon temps Kazoula, bien joue) car la reponse vient 5 jours apres et le sujet est ininteressant.

Je juge l'opinion "des milliers d'abonnés qui lisent les forums" par leur capacite a ne pas retenir Lyonnais dans sa volonte de quitter @si. C'est vrai vous avez fait exception avec Kazoula, mais il a fallut que je le provoque.
Et comme le dit l'adage : qui ne dit mot consent.
De plus, dans les commentaires que j'ai lu, on est loin d'un soutient massif mais plus d'un profond je m'en fout fait comme tu veux.

Comme vous le dites vous meme, Lyonnais a moins d'un commentaire par mois, il a donc un impact faible sur ce forum. Juste au passage @ si c'est plus de 25000 abonnees, et meme si je n'ai aucune idee de la quantite de personnes qui lisent reellement les commentaires du forum, la plupart de ces abonnees ne commentent jamais ou peu sur le forum, Lyonnais ne representent donc presque rien pour l'immense majorite des abonnes d'@si.
Bref je le redit :
Sauf exception, tout le monde s'en fout sur le forum.
Sauf exception, les abonnes d'@si s'en foutent.

Lyonnais ne nuit a personne on est d'accord la dessus et j'ai jamais dit le contraire, il peut tres bien rester, il peut tres bien partir, sauf exception,tout le monde s'en fout.
ce n'est pas une menace, c'est une vraie question que je me pose et je constate que je ne suis pas la seule. Pensez ce que vous voudrez, vous ne pourrez pas m'empêcher de réfléchir au bien-fondé de ma contribution à ce site qui, parfois, ne se différencie pas de ceux que je ne pourrais pas fréquenter.
ceux que je ne pourrais pas fréquenter.

Hélas, beaucoup de gens sincères réagissent ainsi. Moi, je lutte plutôt contre cette tendance (bien naturelle) à l'entre soi, qui nous fait perdre complètement le contact avec les gens qui ne pensent pas comme nous. Pour que les idées circulent, il faut bien évidemment éviter de vivre en vase clos. À défaut de "fréquenter" (et pourquoi pas?) des gens qui ne pensent pas comme nous, il faut au moins les rencontrer. Ce forum est un lieu de rencontre intéressant.
Je ne suis pas sortie du ventre de ma mère avec les idées que j'ai aujourd'hui. Ce sont des rencontres, avec des gens différents, qui ont permis mon évolution.
vous ne pourrez pas m'empêcher de réfléchir au bien-fondé
Mais personne ne vous empêche de réfléchir. C'est l'étalage sur la place publique de cette réflexion (qui doit apparaître sur 80% des forums depuis des années) qui nous gave. Réfléchissez, et si vous n'avez plus envie ou mieux à faire de votre argent, désabonnez-vous. Mais de grâce, gardez-le pour vous!
Voté, bien que j'aie brandi une fois cette menace - plutôt une envie.
Mais non ne partez pas, DS le fait exprès pour nous faire enrager... C'est toujours l'effet Orangina rouge. Mort au foot !
L'allusion délicate à la blanquette, ce n'était pas de l'ironie ?
Ben oui monsieur schneiderman a du mal a faire le deuil de la sociale démocratie qui en fait n'a plus rien de sociale. Il n'a pas compris qu'un certain nombre d'entre nous ce sont fait avoir une fois avec le discours du Bourget mais qu'ils ne se feront pas avoir une 2ème fois. Quand on a pris connaissance du politique buro de Hamon on a compris que le candidat du PS était rentré dans le rang...
renvoyer Mélenchon à "la blanquette de veau du dimanche en famille"

Bon, il me vexe, Macron, il me vexe personnellement. Voilà que mes enfants vont désormais bouder la blanquette de veau, cette vieille lune! Et préférer, je rêve, ces assiettes à voir plus qu'à manger, où un brin de ciboulette taquine une feuille de laitue, avec trois points [s]de colle[/s] d'une sauce sophistiquée et un mini cube de foie gras.

Déjà, dans les années 50, un de mes oncles, vicaire dans une paroisse ouvrière où voisinaient encore les demeures bourgeoises des patrons et les taudis ouvriers, savait que quand il était invité chez certains de ses paroissiens, il devait prévoir un bon casse croûte avant ou après.

La blanquette de veau, il a raison Macron, ça fait peuple! Et pourquoi pas du petit salé aux choux et aux lentilles? Et les odeurs dans la cage d'escalier?
En quoi il est bon ? Je ne comprends pas, pourriez-vous développer ? J'adore la banquette de veau, j'en fais une très bonne et parfois le dimanche quand je suis entourée de ceux que j'aime, serais-je ringarde ? Aujourd'hui je n'ai que des questions tant je suis sidérée que tant de gens se laissent avoir par cette enveloppe gracieuse et lisse, dont néanmoins on pourrait rappeler le passé... récent, mais qui surtout me semble vide et surtout pas appropriée pour contrer les difficultés amplifiées par des choix économiques et sociétaux qu'il a toujours cautionné.
D'un candidat à la présidence on attend de l'intelligence, des idées, du punch, pourquoi pas de la nouveauté et des sourires, de l'énergie aussi même si le genre hyperactif de Sarkozy est passé de mode.

Or on voit un capitaine de Titanic criant "c'est légal, c'est ancien, c'est pas juste" pour tenter de faire oublier ses arrangements passés, deux ex-gauchistes qui ont tout pour s'entendre mais feront tout pour se tuer l'un l'autre, une héritière qui veut bien le nom mais pas le copains encombrants et ressasse des recettes de grand-mère.

Et dans la ligne de la chronique précédente, un qui est ouvertement soutenu par le Medef et différentes entreprises qui y ont clairement un intérêt, est-ce tellement plus scandaleux qu'un qui conseille à prix d'or mais en secret un groupe d'assurance santé pour ensuite embaucher son ex-PDG en annonçant vouloir tuer la sécu sans le dire mais en ne le niant pas?

Hier on parlait de fille publique, là d'homme public, dans le sens de "public company" chez les américains: il y a des participations mais elles peuvent être connues ou masquées.
Macron est bon comme le surimi est bon.

Un mélange d'ingrédients trouvés au hasard des récupérations, une bonne dose d'aromates pour donner un goût séducteur, du colorant là où il faut pour faire illusion, et un packaging avec de belles photos trompeuses genre "suggestion de présentation", mais pas la place de donner la composition fabriquée autrement qu'en tout petits caractères jaunes sur fond blanc.

Macron est coulé dans le moule, mais il semble que beaucoup d'entre nous sont habitués déjà à ce genre de produits.
On ne fréquente pas impunément Paul Ricœur. (au fait, je n'ai pas compris le coup de la blanquette de veau)
Eh oui, et depuis la première couverture, celle de Marianne, si pas d’erreur, c’est comme ça. Que les gars de gauche, de la vraie qu’ils disent, l’entendent et le comprenne et ça ira mieux pour eux et ils pourrons songer à le battre.
Pour l’heure c’est lui qui mène la danse avec la Marine.
Enseignant-chercheur, je n'ai pas entendu E. Macron évoquer concrètement l'amélioration des conditions de la recherche en France. Le voilà qui enjambe cette question pour proposer d'accueillir plus de chercheurs. Excellente idée de renforcer la recherche, mais j'imagine qu'un cerveau aussi stratosphérique que le sien n'imagine pas de partager simplement le mince gâteau des budgets recherche en plus de parts plus petites. Il va donc, comment imaginer les choses autrement, proposer de manière imminente une augmentation significative de ces budgets, pour accueillir ces nouveaux collègues, et pour améliorer les conditions de ceux qui sont déjà là (et pour embaucher ceux qui arrivent).

Comment ? On me dit que rien de tout ça n'est proposé ? Comment ? On me susurre qu'il sufffira de faire appel à de l'argent privé, genre "crédit d'impot recherche" au carré, celui qui permet - entre autres - à la BNP d'en empocher une belle partie sous couvert de recherche en ingénierie financière, ou à n'importe quel vendeur de saucisse en boite de financer un nouveau système d'ouverture facile (ça c'est de l'innovation, coco!)...

Je ne sais pas si Macron est bon, ou s'il ne l'est qu'en comparaison aux autres. Ce que je pense en revanche, c'est que si on remplaçait la sidération ("ouahou, quelle vidéo! et en anglais en plus")par un questionnement serré ("concrètement, vous faites comment pour mettre ça en oeuvre, à part faire des moulinets avec vos petits bras?"), on en aurait une idée un peu plus précise. Si E. Macron gagne avec le gimmick de la carte postale quotidienne (copyright Sarkozy), faudra un peu se demander pourquoi la ficelle déja grosse de 2007 a passé sans encombre le filtre journalistique en 2017...
Personne ne lira les petits caractères , et personnellement, je ne lirai pas ,non plus, les gros . Ottokar 1er me fatigue déjà.
Bonjour,


Le premier lien de la chronique pointe vers la video Twitter de Macron et non vers l'article d'@SI comme il se devrait.

Merci.
"Macron est très bon"
Ben voila! Suffisait de le dire.
L'occaison de partager cette excellente vignette d'Usul sur Macron.
https://www.youtube.com/watch?v=jlGbjnctazQ
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.