Votez Zemmour !
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Votez Zemmour !

À peine s'absente-t-on une semaine, et voilà que se profile pour l'an prochain une candidature Zemmour. Il paraît qu'il va à Londres le 26 juin, tendre sa sébile  chez les traders français, comme Macron en 2016 (il reste des traders français, à Londres ? Malgré le Brexit ? Et certains d'entre eux peuvent penser qu'une présidence Zemmour serait bonne pour leur business mondialisé ?) D'ailleurs, il paraît qu'il dispose lui aussi d'un "premier cercle", tout comme les grands. C'est le transfuge de Valeurs actuelles à Europe 1, Louis de Raguenel, qui le révèle. Cet homme doit avoir des sources.

Et aussitôt, se lève un vent de panique, chez les pauvres mannequins de chiffon que nous sommes, nous autres bolcho-mélencho-communistes, à en croire la vidéo "gaguesque" (dixit le futur président Zemmour)  de l'humoriste Papacito. Je suis peut-être un peu décâblé par ma semaine de vacances, mais je ne comprends pas cette panique. Zemmour candidat, c'est la meilleure manière de diviser le camp lepéno-bollo-zemmourien. Et c'est une sacrée pierre sur le chemin du second tour de la présidentielle, pour ce camp-là. Je serais un maire marcheur (mais cette espèce existe-t-elle ?), je saurais à qui donner ma signature. Pour une fois que les gagmen de chez Bolloré sont aussi bêtes que les autres. D'ailleurs,  c'est peut-être ainsi que pourraient raisonner les traders de Londres, si les traders avaient un cerveau (hypothèse non vérifiée).

La seconde bonne nouvelle de la semaine dernière, c'est la plainte de CNews et de Valeurs actuelles contre les Sleeping Giants, ce groupe anonyme qui "name and shame" les annonceurs-financeurs des médias de la haine (voir notre émission). Pendant longtemps, les innocents humoristes victimes de Sleeping Giants ont enduré, et serré les dents, sur le mode  "même pas mal ! D'ailleurs regardez bien l'écran pub de 19 h 24, on a gardé les spots du Balto, le bistrot du coin". Après que Valeurs actuelles a perdu, en avril dernier, sa principale régie publicitaire en ligne, Taboola, conséquence de l'affaire Obono, ils ont donc changé d'avis. Et ces plaintes sont un aveu : les frapper au portefeuille leur fait mal. C'est peut-être même ce qui leur fait le plus mal. Fini de rire ! Fini le gaguesque. On attend avec impatience la vidéo de Papacito sur les Sleeping Giants. 


Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.