Chez Alain

Alain Korkos a animé pendant plusieurs années le blog "La boîte à images". Sa manie irrépressible : explorer les résonances, dans le fonds imaginaire que partagent beaucoup d'entre nous, des images d'aujourd'hui. Rythme de la chronique : chaque samedi. Sa chronique reprendra le 7 février 2017.

nouveau media
chronique du par

Samuel le chérubin

Vendredi dernier, Samuel Laurent était qui se penchait sur le Décodex. Initiateur du projet pour Le Monde, il dut faire face à de nombreuses critiques émises par le patron de ces lieux mais aussi et surtout par François Ruffin de Fakir. À plusieurs reprises, on le vit afficher une expression qui fut retenue pour illustrer la une de l'émission :

le principal invité du plateau d'Arrêt sur images


Un autre exemple, très similaire :


À quoi pensait-il dans ces moments-là ? Nul ne sait, mais son attitude en rappelle une autre très célèbre dont l'étude nous permettra peut-être de deviner ce qui se passait alors dans les tréfonds de l'âme de Samuel Laurent. Car en vérité je vous le dis, les yeux levés au ciel et les coudes sur la table renvoient aux deux chérubins, aux deux putti de Raphaël :



Qui ne connaît cette paire d'anges posés aux pieds de la Madone Sixtine de Raphaël ? Certains, même, ne connaissent qu'eux puisqu'on peut les trouver décorant des oreillers, des sacs, des bols, des tubes de baume pour les ongles incarnés, etc.



Pourquoi ces deux petits rêveurs sont-ils là ? À quoi pensent-ils en regardant le ciel ? Seule l'observation détaillée du tableau nous donnera la réponse.

/media/article/s96/id9540/original.96170.png



À gauche est représenté le pape saint Sixte, décapité sous le règne de l’empereur romain Valérien au IIIe siècle ; à droite se tient sainte Barbe (reconnaissable à la tour à sa droite), expédiée ad patres par son propre père parce qu’elle était devenue chrétienne ; deux assassinats, donc. Au centre, enfin, se tient la Vierge Marie portant l’Enfant Jésus. Tous les deux regardent notre monde, en bas, avec une certaine crainte dans les yeux. Peut-être est-ce parce qu’à l’origine, ce tableau était accroché dans l'église Saint-Sixte de Plaisance (en Italie), juste en face d’un crucifix. La Vierge et son enfant voyaient donc Jésus adulte,...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Les incontournables

Commentaires d'utilité publique

Avant Depardieu-Dumas, d'autres blancs noircis

Tout le monde connaît les dégâts du racisme, l'oppression et les saloperies commises au nom de nombreux dogmes, lois ou ...

Par sleepless
le 27/02/2010

lettre ouverte à Pierre Laurent,

On peut tout montrer, pourvu qu'on explique? Maître Alain Korkos semble donc prêt à accepter plus facilement des photos ...

Par Arya
le 10/01/2009
Tous les forums >